• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > France : la loi Veil sur l’IVG est en réalité due à un (...)

France : la loi Veil sur l’IVG est en réalité due à un homme

Des affiches « Merci Simone » sont visibles actuellement à Paris. On rappelle régulièrement que la loi légalisant l’avortement a été portée au Parlement par Simone Veil en 1974.

Elle ne l’a cependant pas inspirée. Avant elle deux hommes ont été au pouvoir et l’ont rendue possible. D’une part Jean Lecanuet, premier ministre de l’époque, qui était pressenti pour la présenter aux députés.

Lecanuet avait déjà soutenu la loi sur le divorce par consentement mutuel. Mais s’il a accepté que la légalisation de l’IVG soit débattue au Parlement, il s’est récusé et ne l’a pas défendue lui-même pour des raisons éthiques (il était catholique pratiquant).

En deuxième choix, l’avortement a été alors confié à une femme : Simone Veil.

Mais qui est l’autre homme ayant permis à cette loi d’exister et d’être votée ? Valéry Giscard d’Estaing. Le candidat avait fait cette promesse électorale, le Président l’a tenue.

 

simone veil,giscard d'estaing,avortement,libéralisme,de gaulle,

Ainsi après De Gaulle, qui avait voté l’ordonnance sur le droit de vote et d’éligibilité des femmes, ce sont encore des hommes – de droite – qui ont été à l’avant-garde du progrès et de l’égalité des droits entre femmes et hommes.

Il manque donc une affiche à Paris : « Merci Valéry ». Ou une variante : « Merci les hommes ».

Valéry le libéral, défenseur des libertés individuelles, a initié politiquement cette évolution considérable des moeurs. Simone n’aurait rien fait sans lui.

Avortement, divorce par consentement, doit de vote et d’éligibilité : qu’est-ce qu’on dit ? Merci les hommes, et merci le libéralisme !

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 28 juillet 15:49
    ’’et merci le libéralisme !’’
     
    Et ta soeur !
     


    • Christ Roi Christ Roi 28 juillet 17:18

      Tous les pays qui pratiquent l’IVG se meurent et disparaissent. Ceux qui ne la pratique pas restent et survivent. Place aux vivants !


    • lejules lejules 28 juillet 18:01
      @Christ Roi
      des preuves des statistiques quelque chose de tangible pour affirmer vos assertions.


    • pipolo 29 juillet 08:06

      @Christ Roi
      vous ne semblez pas remarquer que vos conclusions ne sont étayé par aucunes statistiques pour la bonne et simple raison que vous ne les connaissez pas , par contre les pays qui appliquent cette loi sont parmi les plus avancés de la planètes et je n ai pas entendu dire qu ils étaient en voie de disparaître , par contre ces pays qui ne l’appliquent pas sont eux victimes d’une mortalité des plus importante ,et surtout d’ une natalité galopante posant le problème de la démographie planétaire et pour vous rassurer le modernisme de ses pays amènera une régulation de la natalité chose déjà vu dans nos sociétés industrielles il faut leur laisser le temps. 


    • sophie 29 juillet 11:58

      @Christ Roi
      bonjour, la chute du niveau de natalité dans les pays modernes (Japon Allemagne France US etc etc) n’a rien à voir avec l’ivg, c’est la montée de l’éducation qui crée cette baisse ( de l’éducation et du confort)


    • Christ Roi Christ Roi 29 juillet 17:33

      @pipolo

      « les pays qui appliquent cette loi sont parmi les plus avancés de la planète »
      .
      vous appelez cela « avancée », moi je dirais « dégénéré ». C’est une question de point de vue. En tout cas, le résultat est là. Ils s’effondrent.

    • Christ Roi Christ Roi 29 juillet 17:38

      @sophie

      Mais bien sûr. Toutes ces femmes qui pratiquent l’IVG n’entrainent pas de baisse de la natalité ! smiley
      Heureusement la nature est bien faite : à la baisse de la natalité, s’associe une montée de la crétinerie intellectuelle de ces pays, ce qui fait qu’ils s’effondrent mais ne s’en aperçoivent pas. Dame nature fait bien les choses. smiley

    • Franchounet 29 juillet 17:43

      @sophie


      On peut ajouter, combinés aux motifs que vous citez, l’efficacité de la pilule et le déclin de la religion.

    • V_Parlier V_Parlier 30 juillet 17:11

      @Franchounet
      C’est drôle, les peuples qui sont contents de constater leur disparition...


    • Raymond75 28 juillet 17:50
      La loi sur l’IVG était une loi de santé publique : avant, des centaines de femmes mourraient ou étaient gravement atteintes suite à un avortement clandestin, parce que leur vie ne permettait pas cette naissance accidentelle.

      Simone Veil fut la ministre et porte parole de cette loi, elle fut attaquée et parfois conspuée. Mais il ne faut pas oublier que c’est en effet VGE qui a initié cette loi, que malgré certains députés au comportement ignoble elle fut votée par une assemblée nationale ultra majoritairement masculine, confirmée par un sénat masculin, et appliquée par un gouvernement très majoritairement masculin.

      Cela n’enlève rien au mérite de Simone Veil, mais les pseudos guerres hommes-femmes, ras le bol !!! En l’occurrence, ce furent les catholiques intégristes qui représentèrent l’opposition la plus farouche.

      • aimable 28 juillet 18:07

        @Raymond75
        Je souscris a votre commentaire .


      • JC_Lavau JC_Lavau 28 juillet 18:18

        @Raymond75. Oui, Jean Foyer était particulièrement remonté.

        Alors qu’en amphi, il ne manquait ni de qualités, ni de gentillesse.
        Il interrompait certains cours bien avant l’heure, pour courir au Palais Bourbon, séance de nuit.
        Il mangeait trop, et ça gênait son débit.

      • Alren Alren 28 juillet 18:52
        @Raymond75

        La loi Veil est passée grâce au vote massif de la gauche, communistes et socialistes en sa faveur !

        Une petite majorité des députés de droite a voté contre cette loi, subissant le lobby catholique conservateur.

        Si les femmes avaient été plus nombreuses dans l’hémicycle, la loi aurait eu encore plus de voix favorables.

        Giscard était d’autant plus libéral en matière sociétale qu’il était de la droite autoritaire en ce qui concernait les finances.
        C’est lui et Barre qui ont interdit à la Banque de France de prêter directement à l’État, obligeant celui-ci à s’adresser au « marché » et ainsi de payer des intérêts au privé, enclenchant le processus de la dette qui pèse si lourd aujourd’hui dans les finances et fait le bonheur des ultra riches au détriment de tous les autres Français.


      • vesjem vesjem 28 juillet 20:42
        @Raymond75

         : avant, des centaines de femmes mourraient ou étaient gravement atteintes suite à un avortement clandestin
        Non, raymondo 76 ; avant, des millions (voire des milliards) de femmes mouraient d’avortements clandestins en france ;
        benoîte groult est morte d’alzheimer à 96 ans ; elle a pratiqué l’avortement sur elle même et sur sa soeur , des dizaines de fois avec succès, avec les précautions qu’il sied

      • gardiole 28 juillet 17:55
        Le « désistement » de Lecanuet, c’était pas plutôt pour faire de cette loi une mesure de santé publique (le ministère de Simone Veil, est-il utile de le rappeler ?), de façon à la faire plus aisément adopter par le Parlement et accepter par un large public ?

        Sinon, le principal tort de VGE aura été, je pense, d’avoir coupé l’herbe sous les pieds de la Gauche en faisant adopter, outre l’IVG, les diverses mesures rappelées en fin de billet. Elle ne lui pardonnera jamais.

        • titi 28 juillet 18:32
          @L’auteur

          L’ivg, la majorité à 18 ans, les dernières avancées sociétales « pour tous » elles sont dues à VGE.

          Il faudra bien qu’un jour l’histoire lui en rende grâce.



          • Jean Roque Jean Roque 28 juillet 18:34

            @titi (pas le rouge le collabo)
             
            tous les jours Soros le fait


          • Et hop ! Et hop ! 28 juillet 20:51

            @titi :


            Giscard était un libéral, un atlantisme, un européiste, il considérait que la France était une entreprise., il était opposé aux formes d’autorités et à la notion de sacré. Il était d’origine calviniste.

            Le divorce par consentement mutuel, le suppression du chef de famille, l’avortement, (200 000 / an), la contraception, qui ont effondré la nuptalité et les naissances chez les Français en créant un déficit démographique structurel très important.

             et parallèlement le regroupement familial, la double-nationalité, l’immigration de peuplement, 

            Giscard c’est la loi interdisant à la banque de France de faire des facilités de caisse à l’État, l’obligation d’emprunter à des banques commerciales étrangères et l’accumulation d’un déficit structurel important

            et parallèlement la croissance des emprunts, des intérêts à payer (50 milliards par an), de l’aliénation aux puissances financières étrangères qui envahissent et colonisent l’économie.

            Giscard est une libéral internationaliste, donc un homme de gauche comme les socialistes.

            Les hommes de droite sont nationalistes.

          • titi 28 juillet 22:31
            @Et hop !

            Giscard a pris les mesures de son époque : époque de plein emploi, époque où les musulmanes portaient des jupes, époque où le budget de l’état était à peu prêt équilibré.

            Il a pris dans les années 70, des décisions pour les années 70.

            Depuis bientôt 50 ans, ses successeurs, avaient largement le temps de revenir dessus.

            Les 2 000 000 de chômeurs : c’est 1984, c’est pas Giscard c’est Mitterrand
            Le voile islamique ? c’est 1989  : c’est pas Giscard c’est Mitterrand
            Les dévaluations ? c’est pas Giscard c’est Mitterrand
            L’envolée de la dette ? c’est pas Giscard c’est Mitterand

            Il faut rendre à César ce qui est à César !
            La situation merdique actuelle elle découle directement de la politique menée entre 1981 et 1983.



          • Garibaldi2 29 juillet 06:02
            @titi

            Les 13,6% d’inflation annuelle, c’est .....Giscard en 1981 !



            Le 9 août 1969, le franc (’’franc amaigri mais guéri’’) est dévalué de 11,1 %, VGE est à l’époque Ministre de l’économie et des finances.



            Quand VGE quitte le pouvoir en 1981, il y a 1.673.000 chômeurs


            Sous le septennat Giscard : ’’1976. Conséquence de la crise engendrée par le premier choc pétrolier de 1973, la France enregistre trois ans plus tard, pour la première fois de son histoire, un million de chômeurs parmi la population active. En 1974, la France ne comptait encore que 400.000 chômeurs.’’



            Le regroupement familial c’est Giscard.



            La loi du 3 janvier 1973, qui ’’interdit à l’État de se financer sans intérêt auprès de la banque de France’’, dixit Michel Rocard, c’est la loi Pompidou-Giscard qui provoque l’envolée de la dette publique. En 40 ans, la France à payé 1.400 milliards d’intérêts !



            Tu la sens bien là ?!!!



          • Franchounet 29 juillet 18:59

            @Garibaldi2

            Pourquoi charger VGE ainsi ?
            Plus précisément :
            - VGE n’a pas pu réduire le regroupement familial qu’il avait d’abord favorisé. Il a été contré par le GISTI et le Conseil d’Etat qu’il n’a pas inventés. Et vérifiez qui défend le plus le droit du sol.
            - Pour l’inflation, vous oubliez de mentionner que le prix du pétrole a quadruplé en 1974 et presque triplé en 1979 et que ce n’est pas la faute de VGE. Et pourquoi croyez-vous que Fabius a été nommé 1er Ministre en 1984 ? les taux d’inflation mensuels de 1981 sont plus élevés sous la gauche !
            - Vous pourriez au moins admettre que la Gauche sous Mitterrand a largement participé à la hausse du chômage, sinon accéléré sa hausse....regardez les courbes.
            -Pour la dette, même type de remarque, vous en mettez beaucoup sur le compte de VGE ! Et la gauche ....regardez les courbes. 
            - Pour les dévaluations, idem : 3 dévaluations sous le 1er septennat de F Mitterrand ! plus celle d’avril 86 !
            Bref, beaucoup de problèmes ne sont pas le monopole de VGE, mais aussi des soixante-huitards, des syndicats, de la lutte des classes pour la spirale inflationniste, de la gauche et de la droite (qui comprend beaucoup plus aujourd’hui des gens de proches de la gauche) et de beaucoup d’entre nous....

          • Garibaldi2 30 juillet 02:04
            @Franchounet

            Si le prix du pétrole a quadruplé pour VGE, il a aussi quadruplé pour ses successeurs !

            La courbe du chômage est claire et contredit ce qu’a écrit TITI. Mitterand hérite de 1.673.000 chômeurs.

            On n’arrête pas une spirale inflationniste en quelques mois, et c’est un fait qu’après VGE le taux d’inflation va baisser dès 1982.




            19855.8 %
            19847.4 %
            19839.6 %
            198211.8 %

            La dévaluation de 3% du 4 octobre 1981 intervient AVANT la prise de fonction de Mitterrand. Il y a une dévaluation le 12 juin 1982 (5,75%). En 1983 il n’y a pas de dévaluation mais une réévaluation du mark et du florin néerlandais de 4,25% contre TOUTES les monnaies du SME.



            Jacques Chirac est nommé 1er ministre le 20 mars 1986 et le 6 avril 1986, Édouard Balladur annonce une dévaluation de 3 %.

            (id)

            Le problème du regroupement familial c’est qu’il a bloqué le turn over des immigrés, empêchant ainsi la possibilité qu’ils retournent entreprendre dans leur pays d’origine.

            ’’Bref, beaucoup de problèmes ne sont pas le monopole de VGE, mais aussi des soixante-huitards, des syndicats, de la lutte des classes pour la spirale inflationniste, de la gauche et de la droite (qui comprend beaucoup plus aujourd’hui des gens de proches de la gauche) et de beaucoup d’entre nous....’’

            C’est un salmigondis !

          • titi 30 juillet 12:20

            @Garibaldi2


            « Les 13,6% d’inflation annuelle, c’est .....Giscard en 1981 ! »

            Pas seulement.

            C’est aussi en 1974 .et 3 ans plus tard elle retombe à 9 %.
            Avant le second choc qui la repropulse à 14 % et elle retombe à 9%, 3 ans plus tard

            Miterrand a pas fait mieux que Giscard.

            Ceci dit je comprend pas pourquoi vous mettez en cause l’inflation ?
            Je croyais que c’était super l’inflation ? Que c’était les affreux capitalo-européo-réactionnaires qui en bloquant l’inflation interdisent le relance ?

            Je ne suis plus...

          • titi 30 juillet 12:33

            @Garibaldi2


            « On n’arrête pas une spirale inflationniste en quelques mois, et c’est un fait qu’après VGE le taux d’inflation va baisser dès 1982. »

            Mitterrand à disposé de 168 mois pour faire baisser la spirale du chômage.

            Miterrand récupère 1,6 millions de chômeurs en 1981, et il en rend 2,5 millions en 1995 alors même qu’entre les deux décomptes , les règles de comptage ont été bidouillées pour « habiller la mariée ».

            168 mois ? c’était pas assez ?


          • chantecler chantecler 30 juillet 12:42

            @titi

            Cher titi ,
            Pendant des décennies , l’état pouvait jouer sur le levier de l’inflation .
            En période de surchauffe économique on renchérit la monnaie .(ce qui permet de faire des réserves).
            En période de montée forte du chômage on dévalue plus ou moins la monnaie , ce qui favorise les exportations .
            Il est vrai que je parle de pays qui produisent ....(secteurs primaire et secondaire).
            Et des états qui ont le contrôle de leur monnaie ...
            Maintenant si tu disposes d’un patrimoine ou d’une fortune conséquents, ou si tu es rentier , pas de souci : la fellation, pardon l’inflation , c’est le mal absolu .
            J’espère que j’ai été clair ....

          • titi 31 juillet 22:27

            @chantecler


            Avant d’essayer de faire de l’esprit, relisez l’ensemble des échanges ca vous évitera de vous pointer comme un cheveux dans la soupe.

            Je sais ce qu’est l’inflation.
            Vous et vos potes trouvez que c’est génial et en même temps le reprocher à VGE.

            Faudrait un peut de cohérence…

            Ou alors tout simplement de la bonne foi.. ce qui est sans doute plus difficile.


          • rhea 1481971 28 juillet 19:19
            • Pour ceux qui connaissent « la communication facilitée » , la légalisation
            • de l’IVG pose un problème. Est ce un recul ou une avancée ? Avec la
            • « communication facilitée » on remonte jusqu’a la conception.

            • vesjem vesjem 28 juillet 20:56
              j’ignore si le partenariat france/israel concernant l’échange d’organes (à sens unique), qu’avait organisé la veil, est toujours d’actualité ?
              quelqu’un peut-il me renseigner ?

              • rhea 1481971 28 juillet 21:57
                @vesjem
                • Il faut un traitement pour éviter les rejets, pourquoi ? Les organes ne sont
                • pas interchangeable d’un homme à un autre, pour éviter tout traitement
                • pour contrer les rejets ; il faut synchroniser la transplantation dans le
                • temps de Planck : 5,9106 x 10 exposant - 44 secondes . Il en est de
                • même pour le clonage. A ce jour tous ce qui a été cloné est malade.

              • Garibaldi2 29 juillet 06:11
                @vesjem

                Il n’y a pas eu de changement. Mais côté israélien :’’Le pourcentage de familles de patients décédés qui ont accepté de donner les organes de leurs proches est resté stable à 62% ... Un Israélien sur huit, soit 924.000 personnes, est un donneur d’organes enregistré’’.


              • Giordano Bruno 28 juillet 22:09
                Vous écrivez :

                Ainsi après De Gaulle, qui avait voté l’ordonnance sur le droit de vote et d’éligibilité des femmes, ce sont encore des hommes – de droite – qui ont été à l’avant-garde du progrès et de l’égalité des droits entre femmes et hommes.

                L’égalité des droits entre femmes et hommes ? Je ne comprends vraiment pas comment vous parvenez à cette conclusion. Comment le droit des femmes d’avorter contribuerait-il à l’égalité entre hommes et femmes.

                Au contraire, cette loi met hommes et femmes dans une situation de cruelle inégalité. Ils participent ensemble à la création de l’embryon. La femme a tous les droits. Elle peut conserver l’embryon ou avorter. L’homme n’en a aucun. Il est tenu d’accepter la décision de la femme. Vous rendez-vous compte du profond sentiment d’injustice que doit vivre un homme dont la femme avorte et qui aurait voulu voir naître son enfant ?

                • chantecler chantecler 29 juillet 06:58

                  @Giordano Bruno

                  Mouarf !
                  Vous ne manquez pas de culot .  smiley
                  Qui s’est qui porte l’enfant pendant 9 mois qui le materne pendant deux ans ?
                  Qui s’est qui risquait sa vie au moment de l’accouchement ?
                  « Morte en couches » dans l’histoire ça vous dit quelque chose ?
                  Qui c’est qui a la responsabilité de l’enfant pendant des années alors que le géniteur s’est défilé aussi sec ?
                  Et encore je ne parle pas des viols ....
                  Bref les cathos, les médecins cathos, et les curés dont la misogynie n’est plus à démontrer se sont donné un mal de chien pour faire avorter la loi .
                  Et encore aujourd’hui on retrouve les mêmes , n’est-ce pas Monsieur Giordano ?

                • placide21 29 juillet 08:08

                  @chantecler
                  Toutes les précautions oratoires et manipulations ,ne peuvent dissimuler le meurtre d’un innocent,c’est d’ailleurs la seule peine de mort autorisée dans ce pays ,et la décision est prise par une seule personne.


                • Raymond75 29 juillet 09:02
                  @Giordano Bruno

                  Dans le contexte de l’époque, la loi sur l’avortement ne concernait pas un problème d’égalité hommes-femmes, mais un problème gravissime de santé publique, qui par définition ne touchait que les femmes.

                  Mais de nos jours vous avez raison : la femme dispose seule de la volonté d’avoir ou de rejeter un enfant, l’homme, le père, ne peut que suivre :

                  * la décision d’avorter, aujourd’hui autorisée pour convenance personnelle, n’est prise que par la femme.

                  * inversement, une femme qui a un ’désir d’enfant’ et cache à son compagnon qu’elle a cessé de prendre la pilule lui imposera une paternité qu’il ne souhaitait pas. La notion d’abus de confiance ne joue pas.

                  * et le comble, c’est la femme mariée qui a un enfant suite à une relation extra conjugale : l’homme marié est déclaré père DES ENFANTS DE SA FEMME, et toute recherche en paternité lui est interdite (alors qu’une femme peut faire une recherche en paternité). Cela concerne environ 12 % des enfants de couples mariés selon les médecins.

                  * et pour en finir, lors d’un divorce (un couple sur deux), le père est systématiquement éloigné de ses enfants, et les pères divorcés perdent de ce fait les relations avec leurs enfants au bout de quatre ans en moyenne ...

                  En effet, pour ce qui concerne les enfants, hommes et femmes ne sont pas égaux : la femme est propriétaire de SES enfants !

                • Franchounet 29 juillet 17:29

                  @Raymond75


                  Non seulement la femme a le droit de faire un enfant dans le dos et d’obliger le partenaire à assumer la paternité, mais elle a aussi le droit d’accoucher sous X . Il y a comme une erreur.

                • Gasty Gasty 30 juillet 09:00

                  @Raymond75

                  Une société matriarcale serait plus logique. Seriez-vous d’accord ?


                • JC_Lavau JC_Lavau 30 juillet 09:19

                  @Gasty. Y compris le retour des sacrifices humains qui vont avec.

                  Seul couac : j’ai réchappé de toutes les tentatives d’assassinat jusqu’à présent.
                  Certaines n’en décolèrent pas.
                  Mais beaucoup d’autres assassinats ont très bien marché. Autant de témoins gênants qui ne parleront plus jamais.

                • vesjem vesjem 30 juillet 09:51
                  @Raymond75
                  t’as pas conscience qu’un avortement c’est un meurtre ?
                   mais qu’as-tu dans le cerveau : de la bouillie ?

                • Raymond75 30 juillet 11:09

                  @Gasty

                  La société n’est elle pas déjà matriarcale dans les faits, contrairement aux apparences ? Les femmes ont le pouvoir absolu de décision de la fécondité, les mères bénéficient de protections sociales importantes, et les femmes mariées sont avantagées lorsqu’elles divorcent. Ce sont les femmes seules qui décident de l’orientation de la famille, les hommes n’ayant qu’une obligation économique de support.

                  Et les hommes, consentants ou pas, récupèrent les obligations de la paternité, ’surtout les hommes mariés, voir mon message précédant).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès