• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fukushima : Les travailleurs se cachent pour mourir

Fukushima : Les travailleurs se cachent pour mourir

Enfin, pas tous, un homme mystérieux en tenue de radioprotection a tenté de percer le blocus en restant planté 15mn devant une des caméras filmant en direct les ruines des réacteurs. Que voulait nous signifier cet homme qui nous pointe du doigt ? Les révélations faites par l'ex-premier ministre Kan Naoto et des proches de travailleurs lèvent un coin du voile sur une situation dramatique que les autorités cherches désespérément à cacher aux yeux du monde.

JPEG - 56.6 ko
L’homme qui nous pointe du doigt
Un travailleur de Fukushima s’est tenu 15mn devant une des caméras du site.

Monsieur Kan Naoto a démissioné de son poste de de premier ministre du Japon le 26 aout dernier et a depuis été remplacé par L'ex-ministre de finances Yoshihiko Noda.

L'ex-premier ministre a depuis révélé l'ampleur dramatique de la crise au sein des autorités au débuts de la catastrophe. Et ces révélations dressent un tableau bien éloigné des communications rassurantes de son gouvernement à l'époque.

Le paroxysme de la crise au sein des autorités a eu lieu dans la première semaine.

Trois jours après le début de la catastrophe, le ministre de l'industrie a annoncé à Monsieur Naoto que la compagnie TEPCO souhaitait abandonner la centrale car il n’était plus possible de maintenir du personnel sur le site à cause de l'élévation massive des radiations.

Le premier ministre affirme qu'un tel retrait aurait conduit à un désastre d'une telle ampleur que Tokyo aurait été inclut dans la zone qui deviendrait inhabitable à cause de la contamination radioactive.

« il n'y aurait peut-être plus personne à Tokyo aujourd'hui (...). Nous avons fait des simulations d'évacuation sur 100 , 200 et 300 kilomètres autour de la centrale (...). Cela aurait inclu la région de Tokyo (...). Il aurait alors fallu évacuer quelque 30 millions d'habitants, ce qui aurait signifié la chute du Japon. »

La réalité de cette inquiétude est corroborée par une information de la NHK qui avait révélé, le 1er mai 2011, que la chambre haute du parlement étudiait une suggestion de monsieur Naoto d'établir une capitale alternative capable de remplacer Tokyo dans ses fonctions centrales en cas d'urgence.

Devant l'ampleur du désastre le premier ministre aurait alors imposé la mise en place d'un comité de crise mixte (état-TEPCO) à la direction de l'entreprise qui a obligé la compagnie à maintenir la présence des travailleurs sur le site en dépit d'une exposition mettant en péril leur santé. Les mesures effectués sur le site montre en effet des dosse allant jusqu'à 10 000 fois les normes gouvernementales.

JPEG - 48.8 ko
Evacuation à Fukushima
Dissimulés derrière des bâches, des travailleurs malades sont évacués de la centrale (source NHK)


La situation des travailleurs sur place est donc bien similaire à celle des « liquidateurs » de Chernobyl avec la notable différence que les débris contaminés de Tchernobyl étaient solides et que le danger à Fukushima est dans l'eau contaminée et maintenant la boue et la vapeur qui remonte du sol où les coriums se sont enfoncés par des failles. Ainsi le 31 aout la NHK a annoncé que quatre travailleurs ont été aspergé accidentellement d'eau hautement radioactive en travaillant que le système de décontamination de l'eau.

JPEG - 40.8 ko
Détail
Les travailleurs évacuées sont en tenue de malades hospitalisés. (Source NHK)


Le nombre de malades parmi les travailleurs de Fukushima n'est pas connu avec précision.
Un travailleur est mort le 16 août d'une leucémie aiguë. Une dizaine ont été évacués discrètement lors de plusieurs transferts pudiquement dissimulés derrière des bâches bleues.

JPEG - 42.1 ko
Le camion d’évacuation. (source NHK)


Dans une interview à Fox News, la mère d'un des travailleurs relate l’état de résignation dans lequel travaillent son fils et ses cinquante camarades :

« Il m'a dit qu'ils avaient accepté le fait qu'ils allaient probablement mourir à court terme de la maladie des radiations ou de cancer à plus long terme. »

Elle ajoute : « Ils ont discuté entre eux et ont convenu de se sacrifier si cela était nécessaire pour assurer la sauvegarde de la nation. »
 
Ces travailleurs qui travaillent au péril de leur vie ne sont cependant pas informé des dangers qui les menacent. Les zones où les mesures le plus élevées ont été relevée ne leur sont pas communiquées. Certains n'ont pas de dosimètre individuel et doivent partager celui d'un collègue qui se repose.

A la lumière des révélation de l'ancien premier ministre on comprend que, comme l'URSS en son temps, la crise nucléaire a contrait le gouvernement nippon a violer les normes de sécurité pour faire face au problème en sacrifiant non seulement la vie des travailleurs de la centrale mais aussi la santé d'une large part de la population environnante qu'il n'est pas en mesure d'évacuer.

C'est pourquoi le gouvernement a élevé le niveau d'exposition maximum admissible à 20 mSv/an en dépit de la démission de Toshiso Kosako l'expert nucléaire du gouvernement et des pétitions exigent le retour aux normes internationalement admises. 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/fukushima-l-expert-nucleaire-du-93219

La pétition explique que cette nouvelle norme permet d'exposer les enfants habitant les zones contaminées à des doses six fois supérieures au maximum admissible pour les travailleurs du nucléaire.

La pétition en anglais : http://blog.canpan.info/foejapan/daily/201104/24

75% des écoles non évacuées de Fukushima sont dans des zones où la contamination mesurée atteint 0,6µSv/heure, niveau qui, dans l'industrie obligerait à mettre en place une zone de contrôle des radiations.

20% de ces écoles sont dans une situation encore plus dramatique où la contamination mesurée atteint 2,3µSv/heure et implique le confinement.

Comment une population peut-elle vivre même à moyen terme confinée chez elle ?

Il est évident que les mesures de confinement ne sont que des pis aller pour faire semblant qu'un maintien sur place est possible alors que l'évacuation s'impose.

JPEG - 139 ko
Autre évacuation sanitaire


La gestion des catastrophes nucléaires successives permet de mettre en exergue une caractéristique particulière de l'industrie nucléaire : On ne peut lutter contre le pire qu'au prix de cruels sacrifices humains, y compris dans la population et parmi les enfants.

La question que doivent se poser les citoyens est : pour quel bénéfice nous fait-on courir des risques aussi atroces ?

La réponse tiens dans cette phrase : actuellement 80% des réacteurs japonnais ont été coupés.

Le Japon parvient à vivre et à maintenir son activité industrielle avec seulement 20% du parc nucléaire existant !
Bien sûr Tokyo ne ressemble plus à Las Vegas. Terminés les néons et la climatisation à tous les étages. L’électricité est utilisée pour ce qui est utile.

Depuis le forfait japonais, la France est passé à la sinistre place de premier pays produisant de l’électricité nucléaire.

Mais il semble que comme en URSS et au Japon avant nous, nos décideurs ne soient pas disposés à lâcher cette place peu enviable avant qu'un de nous 58 réacteur ne nous explose à la figure.

JPEG - 38.8 ko
Les liquidateurs de Tchernobyl
Leur association a dénombré 60 000 morts et 165 000 handicapés parmi les 600 000 liquidateurs officiellement reconnus.

 
Pourtant une chose devrait nous faire réfléchir : Comment arrête-t-on une centrale nucléaire ?
Sur les 430 construites de part le monde une seule a été totalement démantelée à l'issue d'une vie normale : Brénninlis. (Cocorico !)
Mais relativisons les choses, son démantèlement à été possible grâce au transfert à d'autres site de tonnes de matériaux contaminés (Le combustible et 100 tonnes d'eau lourde ont été évacués sur Cadarache.)
Sont en attente ou en cours de démantèlement 3 réacteurs à Chinon, 2 à Saint-Laurent, un à Bugey et un à Chooz.
Les anglais vont démonter un réacteur à Windscale
Les allemands ont annoncé la fermeture progressive de toutes leurs centrales.

Par comparaison, plus d'une dizaine de réacteurs ont été « fermées » (en fait abandonnés) de façon accidentelle :
Three miles Island : réacteur n°2 (le 1 a repris du service)
Tchernobyl réacteurs 1,2,3,4 (5 et 6 abandonnés non achevés)
Superphénix réacteur expérimental à neutrons rapides. (cascade d'incidents)
Vandelos (Espagne) : réacteur n°1
Fukui (Japon) : réacteur n°3
Monju (Japon) réacteur expérimental type superphenix.
Fukushima : réacteurs 1, 2, 3, 4.
Mes statistiques ne sont pas complètes mais en gros à ce jour il y a plus de centrales arrêtées à la suite d'accidents que de centrale arrêtées normalement à la fin de leur période d'exploitation.
Cela sans même compter les abandons volontaires de la filière par exemple en Allemagne suite au désastre de Fukushima.
Il est temps de réfléchir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (125 votes)




Réagissez à l'article

191 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 8 septembre 2011 14:05

    Au pays du soleil levant, les enfants vont à l’école avec un appareil pour mesurer
    la dose de radiations qu’ils prennent tous les jours. Quand ils rentrent chez eux, les
    parents regardent la dose à laquelle ils ont été exposés, puis vont se coucher, et ils
    pleurent, car il n’y a rien à faire, sauf à déménager et à s’éloigner du lieu de la
    catastrophe ! De combien, 100, 200, 500, 1000, 2000 kilomètres ? Doit-on évacuer
    Tokyo, doit-on évacuer le Japon ?.........

    http://2ccr.unblog.fr/2011/07/09/on-nous-aurait-menti/


    • gwad 8 septembre 2011 19:07

      le problème avec les antinuc, c’est qu’ils n’ont aucune idée des ordres de grandeur.
      par exemple, pour les écoles avec 2,3µSv/h, ça nous donne à peu près 20 mSv/an. A Ramsar en Iran, la moyenne de la radioactivité naturelle est de 132 mSv/an avec des pointes à 260. Allez parler aux gamins iraniens qu’il faut les confiner et ils vous riront au nez. Ils se portent tous très bien.
      Les 60000 morts de Tchernobyl, quelle rigolade (allez chercher les statistiques de gens sérieux comme l’OMS pour savoir). Là, je crois que l’auteur a hésité à dire 60 millions mais au dernier moment, il a reculé.
      Enfin bref, encore un article du lobby mediatico-antinucléaire rempli des plus gros mensonges.


    • machiavelle machiavelle 8 septembre 2011 19:23


      à gwad :

      Toi t’est pas la moitié d’une belle ordure !

      tes propos sont à gerber !


    • gwad 8 septembre 2011 19:35

      Argumentes !


    • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:00

      L’OMS c’est pas eux qui ont fait une campagne mondiale de vaccination ruineuse et inutile en affirmant que 10% des cas de H1NA étaient mortels ?

      Sérieuse source que voilà.

      En ce qui concerne les chiffes de morts et des handicapés de Tchernobyl, la source est indiquée : C’est l’association des anciens liquidateurs qui les publie.

      Je ne préjuge pas de leur véracité mais on peut être enclin à penser qu’il s’agit de statistiques de 1ere main. (A défaut pour certains d’avoir encore leurs jambes)


    • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 20:07

      Gwad, vu l’état des finances en Europe et le prix actuel du terrain au Japon, je te suggère ...


    • theproxy theproxy 8 septembre 2011 20:18

      bonsoir gwad,


      et les chiffres sur les taux de leucémie et autres joyeusetés on les a pour Ramsar ?

      Parce que 132 millisievert c’est quand même pas négligeable !!!


    • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 20:37

      "L’OMS c’est pas eux qui ont fait une campagne mondiale de vaccination ruineuse et inutile en affirmant que 10% des cas de H1NA étaient mortels ?« 

      Aldous, Aldous, Aldous ...
      (Pense à ce que va encore en dire Le Monrde ...)

      Regardes ce que les ignorants nomment le fiasco de la grippe de 1976 ...

      Tu es bien d’accord que lorsqu’on est malade, il faut se soigner ? Tu es également bien d’accord aussi qu’un traitement ça a forcément un coût ? Bien !

      Alors ... Tu vas voir c’est trèèès simple. Plus on est malade, plus on se soigne. Plus on se soigne, plus on finance »la médecine". Plus on finance la médecine, plus on peut se soigner. Et plus on peut se soigner, plus on peut être malade !

      Je te devine l’œil ébouriffé, le cheveux hagard : Gné ? Y dit que plus on est malade, plus on peut être malade ?
      Oui !!! (Tu vois ? Je te l’avais bien dit que c’était simple.)

      Mais saches que derrière ton brave médecin de famille il y a touuuute une industrie et oui, une industrie sa tourne avec de l’argent. C’est pour ça qu’il y des gentils comptables à l’OMS ; pour que le mécanisme que je viens de te décrire, lui, ne se grippe pas ...

      Je suis sûr que Gwad, lui, à compris.
       smiley


    • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 20:40

      « un article qui résume bien la situation : http://www.lepost.fr/article/2009/0... »

      => erreur de chargement de la page.

      o_O ... MDR !!!

      Désolé, c’est nerveux.
      Mais je trouve ça très à propos !


    • Aldous Aldous 8 septembre 2011 21:01

      Ben non Yeti, il reste des médecins (sans doute rétrogrades) qui pensent qu’on soigne les gens que quand ils sont malades.

      Comme Mme Ewa Kopacz. La ministre de la santé polonaise.

      C’est un peu long mais c’est si bon de lire de la prose rationnelle dans la bouche d’une ministre (c’est pas notre Bachelot qui aurait dit ça)

      Discours prononcé le 5 novembre 2009.

      «  Je voudrais dire que ma priorité pendant mes 20 ans de pratique de médecine générale a été « d’abord ne pas nuire » J’ai toujours à l’esprit ce principe en tant que Ministre de la Santé.

      Dans ma pratique, quand je recommandais un médicament à qui que ce soit, je crois comme chaque praticien leferait, je me posais simplement la question : est-ce que je préconiserais cela pour ma vieille maman, pour mon enfant ?

      Ce type de pensée est révélatrice de toute la prudence que je dois avoir, des vérifications et des garanties dont je dois m’assurer en tant que Ministre de la Santé avant de préconiser un médicament à chaque citoyen polonais

      A des millions de Polonais qui n’ont pas de formation médicale qu’un ministre ou un expert peut avoir comme le professeur Brydack par exemple qui a, en tant qu’expert, travaillé pendant plus de 40 ans sur la grippe.

      Il travaille dans un des 189 centres de recherche sur la grippe dans le monde, un de ces centres se trouvant en Pologne. Pouvons-nous aujourd’hui être accusés d’un manque de connaissances sur la grippe ?

      Pouvons-nous remettre en question l’opinion d’un professeur qui travaille sur la grippe depuis plus de 40 ans et pas seulement sur un seul type de grippe ? Quelqu’un qui a publié des centaines d’articles sur le sujet ?
      Je me pose seulement une question fondamentale : voulons-nous combattre la grippe pandémique ?

      Aujourd’hui, nous savons la teneur de différentes clauses des contrats que d’autres, beaucoup de gouvernements de pays riches ont signé avec les fabricants de vaccins.

      Nous savons aussi ce qui a été proposé à l’état polonais. Suite aux négociations en cours, je ne peux pas tout dire aujourd’hui mais je peux dire une chose :

      Notre département juridique a trouvé au moins 20 points douteux dans le contrat.

      Or, quel est le devoir du Ministre de la Santé ? Signer des contrats qui sont dans le meilleur intérêt des Polonais ou bien signer des contrats qui sont dans le meilleur intérêt des compagnies pharmaceutiques ?

      Je sais qu’il y a 3 vaccins disponibles sur le marché aujourd’hui, de 3 producteurs différents. Chacun a une
      quantité de substance active différente et, étrangement, ils sont tous jugés équivalents ?

      N’est-ce pas suffisamment étrange pour que le Ministre de la Santé et les experts aient au minimum de légers
      doutes à ce sujet ?

      Peut-être, si ça se trouve, le produit avec très peu de substances actives n’est juste qu’une « eau miraculeuse » que nous supposons pouvoir agir sur la grippe ? Sommes-nous supposés payer pour cela ?

      Nous avons l’exemple de l’Allemagne qui a acheté 50 millions de doses, seulement 10% ont été utilisées jusqu’ici. 13% des Allemands sont disposés à accepter ce « remède miracle » aujourd’hui.

      Mais c’est vraiment peu parce qu’en Allemagne, il y a un grand pourcentage de gens favorables à la vaccination.

      Ainsi, en Pologne, sur 1000 personnes, 52 personnes feront le vaccin antigrippal (classique) alors qu’en Allemagne, ils sont 238 pour 1000 (23%)

      Donc, qu’est-ce qui fait que seulement 10% des Allemands veulent se faire vacciner contre la grippe porcine et pas 23% de la population comme pour la grippe saisonnière ?
      Leur gouvernement achète ces vaccins et les leur propose gratuitement et les gens ne les veulent pas ? Comment cela se fait-il ?

      Est-ce que ces faits peuvent nous donner des arrière pensées concernant le fait d’acheter ou non ces vaccins ?
      Des arrières pensées concernant le fait d’introduire un médicament qui serait une sorte de médicament secret ?
      Il y a des sites internet sur lesquels les fabricants de vaccins ont l’obligation de publier les effets secondaires inattendus des vaccins. La vaccination en Europe a commencé le 1er octobre 2009.

      Je voudrais que vous visitiez n’importe lequel de ces sites et que vous me trouviez un seul de ces effets secondaires inattendus, ne serait-ce qu’une réaction dermatologique généralisée, ce qui peut arriver même avec des médicaments sûrs.

      Il n’y en a aucun sur ces sites internet.

      Un médicament « parfait ».

      Et puisque c’est si miraculeux, pourquoi la firme productrice ne veut pas introduire son produit sur le marché en acceptant d’assumer la responsabilité de celui-ci ? Pourquoi ne disent-ils pas : c’est un produit merveilleusement sûr c’est pourquoi nous prenons la responsabilité de celui-ci, nous allons le mettre sur le marché et tout est clair et transparent plutôt que de mettre la pression sur nous, les acheteurs ?

      Nous n’avons pas les résultats de tests cliniques, pas de détails sur les composants et pas d’informations sur les effets secondaires. Les vaccins en sont maintenant à une phase 4 de tests, des tests vraiment très courts et nous ne disposons toujours pas de ces informations. De plus, l’échantillon (de testeurs) était vraiment petit : un type de vaccins a été testé sur seulement 160 volontaires âgés de 20 à 60 ans, tous sains, pas infectés.
       
      Un autre type de vaccin a été testé sur 600 volontaires âgés de 18 à 60 ans, tous bien portants. Est-ce que c’est suffisamment consistant pour nous les médecins présents dans cette salle ? Ce n’est pas suffisant à mes yeux.

      Je veux être suffisamment sure avant de recommander cette vaccination.

      Nous ne sommes pas définitivement hors jeu pour l’achat de vaccins.

      Pendant le temps des négociations (en cours), nous voulons prendre le temps et l’utiliser à bon escient pour obtenir autant d’informations que possible sur le vaccin.

      Ensuite, si le comité de lutte anti-pandémique finit par approuver le vaccin, alors nous l’achèterons.

      En outre, il y a 1 milliard de gens qui font la grippe saisonnière chaque année, 1 millions en meurent chaque année. Et c’est le cas non pas depuis 1 an ou 2 mais depuis des années.

      Est-ce que quelqu’un a déjà annoncé une pandémie de grippe saisonnière quelque part dans le monde ? Et pourtant la grippe saisonnière est bien plus dangereuse que la grippe porcine. Il y a même des décès et de graves complications.

      Y a-t-il eu la moindre pandémie (de grippe saisonnière) qui ait été annoncée ?

      Dès lors, à celui qui me pousse à acheter des vaccins (contre la grippe pandémique), je vous demande : Pourquoi n’avez-vous pas crié ou pleuré pour qu’on en achète l’année dernière, il y a 2 ans et en 2003. En 2003, il y a eu 1, 2 millions de Polonais qui ont fait la grippe saisonnière !

      Est-ce que quiconque dans cette salle a alors crié «  achetons des vaccins pour tout le monde ! » ?? Je ne peux pas ne pas rappeler cela.

      Et, en conclusion, je voudrais dire seulement une chose : la nation polonaise a beaucoup de sagesse. Les Polonais savent distinguer la vérité du mensonge très précisément. Ils peuvent aussi déterminer ce qui constitue une situation objective et ce qui n’est qu’un jeu.


    • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 21:26

      « Ben non Yeti, il reste des médecins (sans doute rétrogrades) qui pensent qu’on soigne les gens que quand ils sont malades. »

      Assurément rétrogrades ! Regardes, ils ont la même philosophie que les anti-nuke, à savoir qu’il ne faut pas jouer au c... caca... capitaliste avec n’importe quoi, et les anti-nuke sont catégoriquement estampillés « rétrogrades ». Soit dit en passant voici des paroles anti-nuke des plus rétrogrades « .

       » (c’est pas notre Bachelot qui aurait dit ça) « 
      Elle fait ce qu’elle peut notre »Roselyne et les lions" !
       smiley


    • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 21:31

      ( Oups, loupé ... )
      « Ce fut une erreur de l’utiliser (la bombe atomique), ce ne fut pas une erreur de la rechercher ». Oppenheimer. Bobby mettait également en garde contre tous les risques et toutes les utilisations du Nuke. Et en la matière, il en connaissait un rayon !


    • Dubitatif 9 septembre 2011 08:52

      @gwad
      L’article du post est partial ou incomplet en ne prenant pas en compte les différents type de radioactivité alpha, beta et gamma qui ont un impact très différent sur la santé en fonction du type d’exposition.
      A aucun moment on a les effets de radioactivité gamma (dans l’espace ou artificielle sur terre), et nécessite des murs en béton de 2m ou 40cm de plomb pour les atténuer fortement.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Radioactivit%C3%A9#Interaction_entre_les_rayonnements_et_la_mati.C3.A8re

      Exemple 1 : Guarapari, Brésil
      L’auteur nous dit que les black sands sont radioactifs, ce qui est vrai ils contiennent du thorium et de la monazite qui émette majoritairement une radioactivé alpha qui est arrêté par la peau.
      Mais seulement voilà, il suffit d’inspirer des particules pour avoir un effet délétère, et la population peut avoir des modifications d’ADN à cause de ça
      http://www.genomenewsnetwork.org/articles/10_02/natural_radio.shtml

      Toxicité du Thorium : http://fr.wikipedia.org/wiki/Thorium#Radiotoxicit.C3.A9
      "Le thorium naturel se désintègre plus lentement que la plupart des autres matières radioactives, et les rayonnements alpha émis ne peuvent pas pénétrer la peau humaine. La détention et la manipulation de petites quantités de thorium, comme celles contenues dans un manchon à incandescence, sont considérées comme non dangereuses tant que l’on prend soin de ne pas ingérer le thorium - les poumons et les autres organes internes peuvent être atteints par les rayonnements alpha. Une exposition à un aérosol de thorium peut conduire à une augmentation du risque de cancer du poumon, du pancréas et du sang. Une ingestion de thorium conduit à une augmentation du risque de maladies du foie.« 

      Monazite : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monazite

      Pour revenir à un exemple plus français, dans les régions granitiques il y a émission naturelle du radon, et il est fortement conseillé d’aérer souvent les pièces d’habitation pour éviter la concentration afin de s’éviter des problèmes de santé
      http://bretagne.sante.gouv.fr/pages/3sante_env/sehsra00000001.html
       »Durant ces dernières décennies, des études ont montré que l’inhalation du radon accroît le risque de développer un cancer du poumon. Ce risque augmente avec la concentration et la durée de présence dans les locaux. L’exposition simultanée au tabac et au radon est particulièrement nocive.

      Une étude réalisée en 2000 par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire évalue à 185 le nombre de décès annuels attribuables au radon en Bretagne. Or le radon est une source naturelle de radiations ionisantes qu’il est possible de maîtriser dans l’habitat, parfois par des moyens simples à mettre en œuvre.« 
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Radon

      Exemple 2 : Ramsar, Iran
      Là encore, il s’agit de particules alpha dégagés par la désintégration de l’uranium et du thorium. Donc danger par inhalation et par ingestion. La radioactivité alpha peut être très forte, mais tant qu’elle ne franchit pas la peau, elle reste bénigne. Maintenant je serais curieux de connaître le taux de cancer spontané (en bonne santé->dégradation rapide) dans cette ville due à une inhalation ou ingestion accidentelle d’une forte concentration locale.

      Exemple 3 : Les irradiés de Taïwan
      Il s’agit de barres de métal intégrant du cobalt 60 ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Cobalt_60 ) qui émet des particules béta, celles-ci sont arrêtés par une feuille d’aluminium, les barres étant coulées dans le béton, celui-ci a du faire office de »bouclier« pendant des années.
      De plus la demi vie du Cobalt 60 est de 5,27 années, au bout de 20 ans les barres étaient 16 fois moins radioactive qu’à la construction.

      Qu’elle est la part des particules aérienne (inhalation), la contamination de l’eau (ingestion) et des légumes (ingestion) au Japon ?

      Le chiffre ne vaut rien si on ne connaît pas les conditions d’expositions. une fois intégré au corps, les particules radioactives peuvent avoir un effet nocif/traumatique pendant des années, alors que pour une radio, vous aurez un seul événement traumatique ponctuel, ce qui laisse le temps de faire des »réparations« si vous êtes globalement en bonne santé.

      Et puis l’article finit sur la citation de Paracelse 1493-1531
       »Tout est poison, rien n’est poison, ce qui fait le poison c’est la dose.« 
      La dose, c’est ce que peut éliminer le corps, et dans le contexte de l’époque, c’était surtout la malnutrition et les épidémies qui tuaient, la radioactivité artificielle (concentrée) n’existait pas.
      Pensez maintenance, si vous avez de plus en plus de dégâts pour un même budget (énergétique dans le cas du corps humain) et qu’il faut assurer les affaires courantes (manger, se déplacer, alimenter le cerveau [80% de l’energie]) et bien vous remettez les réparations aux calendes grecques et vous avez un corps en voie de »paupérisation".

      Soit vous êtes nucléophile, soit vous mettez la tête dans le sable pour vous rassurer en vous disant que si ça pète en France, ça ne sera pas trop grave, et en attendant, vous ne devez pas changer votre petit confort.

      Et je dis ça alors que j’étais nucléophile jusque dans les années 1990, mais on ne maîtrise pas du tout cette technologie.
      Au bout de 50 ans, on n’avait pas avancé d’un iota sur la question des déchets et 20 ans après (donc 70 ans en tout), on en est toujours au point zéro sur cette question.
      Je suis devenu contre par pragmatisme réaliste à cause du problème de l’élimination des déchets (plusieurs milliers d’années pour les stocker à comparer à l’instabilité chronique des sociétés humaines sur quelques dizaines d’années, celui qui affirme le contraire est un hyper menteur).
      Et cela même en occultant tous les autres problèmes (hypothèse 0 accidents, et l’histoire nous montre qu’on ne peut pas partir de cette hypothèse avec 4 accidents majeurs, et les différents reportage ont montrés qu’il y avait une baisse certaine du niveau de maintenance pour des
      impératifs financiers).

      On en maîtrise pas le nucléaire, on ne maîtrise pas l’élimination de la radioactivité, les effets sur la santé sont mal connus et les doses sont décidées de manière empirique faute de mieux.
      Le feu brûle, même si on a pas fait médecine pour savoir que les brûlures vont du premier degré au quatrième degré. Qu’est ce qui est plus efficace, éviter de se brûler ou passer de la pommade ou des mois à l’hôpital pour guérir des brûlures ou en mourir.

      Bref, libre à vous de croire dans les contes ou de faire un acte de foi en mélangeant tout pour sortir les chiffres qui vous intéressent, la réalité est plus pernicieuse et se fout totalement des croyances.

      La radioactivité naturelle ou artificielle a un impact réel sur la santé, selon le degré d’exposition, les mécanismes cellulaire peuvent réparer les dégâts (parce que des molécules non radioactives peuvent aussi perturber l’ADN, sans ces mécanismes de réparation, nous nous dégraderions très rapidement) et ce risque est sûrement moins important que l’alcoolisme, le tabagisme ou la voiture, mais il reste réel.
      Si vous avez le choix entre 2 conducteurs, l’un sobre et prudent, et l’autre vantard et à 2g d’alcool, vous choisissez quelle voiture ?


    • Dubitatif 9 septembre 2011 09:23

      @gwad
      Enfin bref, encore un article du lobby mediatico-antinucléaire rempli des plus gros mensonges.

      Oui mais vous sortez des arguments sans recul qui en deviennent encore plus gros,

      Sans même parler de santé, il y a 430 verrues artificielle sur terre (les réacteurs) et on ne sait pas s’en débarrasser pour restaurer le site, alors qu’on doit dépolluer un site industriel qui n’est plus en activité avant de le libérer, là ce n’est pas possible.

      D’autre part, même si on partait dans une hypothèse du tout nucléaire, la seule société capable de produire des « cuves nucléaires » a une capacité de production de 4 cuves par an, et on estime que le besoin serait au minimum de 10 cuves par an jusqu’en 2030
      http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=newsarchive&sid=aaVMzCTMz3ms

      Le nucléaire n’est pas une énergie viable, que ce soit pour l’environnement et la santé, comme énergie remplacement (on n’en est qu’à 19% du total consommé en France http://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_nucl%C3%A9aire_en_France ) ou du point de vue financier pour le stockage des déchets sur des milliers d’années et le coût de maintenance.

      Le nucléaire est une impasse et il a aussi eu pour but d’alimenter les militaires en plutonium.
      La filière Uranium graphite gaz des années 50 ont été construites pour ça aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranium_naturel_graphite_gaz

      Et bizarrement les autres technologies qui ne produisent pas du plutonium n’ont pas été étudiées sérieusement en France, par exemple
      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_%C3%A0_lit_de_boulets
      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_%C3%A0_sels_fondus
      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_pilot%C3%A9_par_acc%C3%A9l%C3%A9rateur

      Il faut arrêter de se voiler la face, « le nucléaire ça eut marché, mais ça ne marche plus »


    • Bilou65 9 septembre 2011 09:41

      Votre bêtise n’a d’égale que votre déficience culturelle.

      Vos propos donnent envie de vomir. Mais surtout, vous faites pitié...

       


    • Giordano Bruno 11 septembre 2011 12:29

      @ gwad :

      Beaucoup de japonais ont peur de travailler avec la quantité de radiations que vous évoquez. Cela est susceptible de mettre en péril l’économie japonaise. Vu que cette quantité de radiations ne vous fait pas peur, je me permets de vous demander un service au nom de la population japonaise : pourriez-vous allez travailler là-bas ? Le Japon et la communauté internationale vous remercient par avance.


    • INsoMnia insomnia 13 septembre 2011 00:33

      Aujourd’hui en France c’est produit une explosion sur un site nucléaire Français dans le Gard, rassurez-vous rien de grave ! C’est génial, le monde explose et je déplore les victimes collatérales... nos Jeunes. Pensez à leur avenir, moi le mien peu m’importe, j’ai vécu et je n’ai que 45 ans ! Prenons les mesures nécessaires... Un seul mot d’ordre reprenons nos droits, ceux de citoyens responsables ! La force est en nous, seulement faille s’en rendre compte !



    • scorpion2098 6 octobre 2011 18:20

      Bonjour , 26Avril 1986 tchernobyl .
      AUCUN NUAGE SUR LA FRANCE. mais bien sur l’italie , l espagne , l allemagne , la belgique etc... PREUVE DE LA JUSTESSE DU POUVOIR FRANCAIS.

      2011 , la plupart des pays ce rendent a l’évidence , et fermes certain réacteur ancien .
      ( a prendre en exemple L Allemagne )

      2011 , 54 réacteur en FRANCE , qui ne seront jamais stopper , cela rapporte de l’argent , donc « ils » ne les fermeront pas !!!!!!!! rendez vous a l’évidence je suis spécialiser dans le domaine du nucléaire , LA FRANCE devrait avoir honte , c est le pays au monde , le plus en retard dans le domaine du nucléaire ( épargner les discourt je sais aussi jouer des mots ici j ai pas le temps ni l’envie )

      je n oublierais jamais la région de prypiat croyer moi .

      et les japonais devrait tous foutre le camp de tokyo effectivement .

      54 REACTEUR EN FRANCE , QUEL HONTE .

      mais bon c est ainsi , il y a une catastrophe de niveau 5à7 tout les 25/30ans , je parle sérieusement .

      vos vielles pétoire une honte !

      quand c est usé il faut remplacer , je ne suis pas contre le nucléaire , je suis contre le fait qu’on laisse tourner des vielles pétoire .

      de plus vus ce qu’ils fabriquent en chine en matière de centrale , réjouissons nous pas trop vite pour de vieux jour .

      BYE


    • miha 8 septembre 2011 14:56

      Et il y en a encore pour être pour le nucléaire !

      La France, à cause de son entêtement, se prépare un avenir très sombre :

      Le coût de traitement des déchets, de démantelement inéluctable des centrales actuelles va plomber l’économie pour des décennies ; et le retard pris pour mettre en place et utiliser d’autres sources d’énergies sera un terrible boulet.... je ne parle même pas du danger encouru par la population, les endroits interdits d’accès parce que trop dangereux qui vont se multiplier, car, cet aspect-là, les pro-nucléaires, cela ne les fait même pas frémir.


      • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 20:41

        « La France, à cause de son entêtement, se prépare un avenir très sombre. »

        Oui mais ... Elle s’y prépare brillamment !!!


      • INsoMnia insomnia 8 septembre 2011 23:33

        Qu’attendons-nous pour que les Pro et Cie prennent un billet de non retour ? Puis le coût ? C’est bien l’homme qui le donne. Je n’attends que cela, qu’ils s’en aillent tous pour le bien de la planète.
        Je peux rêver, mais bon cela n’est qu’un éternel continument... Nous, nous en irons, mais eux et leurs progénitures aussi ! Dommage.


      • snake 8 septembre 2011 15:28

        Si on fabriquait des EPR, ça pourrait aller. Ils sont chers, mais de qualité (à condition de bien surveiller leur construction).


        Il serait par contre peut-être temps de fermer les centrales vieillissantes.

        De plus, à long terme, la fission nucléaire n’est pas une solution. Donnons nous 10 ans pour fermer les centrales les plus vieilles et 50 ans pour sortir du nucléaire en investissant largement dans la recherche de sources d’énergies plus propres. Notamment la fusion nucléaire qui reste la panacée des énergies que la physique nous offre. 

        Encore une fois, cela ne sert à rien de dire « sortons du nucléaire MAINTENANT » si c’est pour faire tourner des centrales à charbon (qui ont causé au moins autant de morts que le nucléaire dans les mines et à leur proximité). 

        • Aldous Aldous 8 septembre 2011 15:53

          Avec des si on mettrait le soleil en bouteille...

          C’est d’ailleurs ce que nos tournesols tentent de faire à grand coup d’argent public...


        • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 17:38

          C’est clair que l’EPR est moderne !
          Toujours inondable mais avec des trous pour pouvoir pécher la crevette au cas où ...
           smiley (ou pas ... smiley !!! smiley )


        • Dubitatif 9 septembre 2011 10:27

          @snake
          Il serait par contre peut-être temps de fermer les centrales vieillissantes.

          Forcément ça serait mieux de les fermer avant qu’elles craquent.

          Notamment la fusion nucléaire qui reste la panacée des énergies que la physique nous offre.

          Si on avait investit dans la fusion nucléaire dés les années 1950 date des premiers essais sir les stellarator ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Stellarator ) et tokamak ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Tokamak ), on aurait peut être déjà des solutions. Là même si Iter rempli tout ses objectifs, il faudra un nouveau prototype plus grand (si on a encore les ressources financières et politiques) avant de penser à en faire des centrales, et au vu de délais actuels, on parle de 2050, mais avec les problèmes mondiaux, on peut se prendre 10 à 30 ans de plus dans la vue et il faudrait une volonté politique forte.
          En 1950 la fission a été privilégié pour son application immédiate et sa production de plutonium (armes).
          Et la seule filière étudiée sérieusement en France est le confinement inertiel par laser http://fr.wikipedia.org/wiki/Confinement_inertiel_par_laser (aux US il font ça plus la Z-machine http://fr.wikipedia.org/wiki/Z_machine ) qui semblent douteuses pour la production d’énergie (explication officielle) alors qu’en fait c’est une technologie beaucoup plus intéressante pour les militaires afin de faire des tests en réels des réactions de fusion ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Laser_M%C3%A9gajoule http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Ignition_Facility ).

          « Cerise sur le gateau », la fusion produit aussi des déchets nucléaires, toute l’enceinte du réacteur deviendra radioactif par le bombardement incessant des neutrons (qui manquent de pot, ne veulent pas rester confinés dans un champs magnétiques, vu qu’ils sont neutre électriquement) qui sont produits par les réactions de fusion.
          L’interêt c’est que la demi vie est de quelques dizaines d’années, ce qui est assez court pour parier sur une stabilité politique le temps que les déchets deviennent inactifs, et en cas d’explosion, il n’y aura pas de coeur fondu qui continuera à nous empoisonner pendant des dizaines milliers d’années.
          ça reste risqué, mais la portée dans le temps et dans l’espace géographique et de plusieurs ordres de magnitude moins importante.

          si c’est pour faire tourner des centrales à charbon (qui ont causé au moins autant de morts que le nucléaire dans les mines et à leur proximité).

          Ce n’est pas faux, mais réducteur, d’autres solutions existent, une meilleure isolation, des appareils plus économes (mon premier ordinateur utilisait un transformateur 9v, maintenant on a des alimentations de 700w si on veut avoir le top du top pour jouer).
          Rien qu’en ayant une politique réellement volontariste sur la réduction de consommation énergétique, on arriverait presque à absorber la part d’énergie produite par le nucléaire (par contre là, je n’ai plus la référence en tête).
          Même chose pour les énergies fossile, en compressant plus l’essence et en la préchauffant, on augmente l’efficacité de 50%
          http://www.technologyreview.com/energy/24701/ d’après cet article (je n’arrive pas à retrouver la vidéo sur agoravox qui parlait d’un bricolage équivalent sur une buick de 3t dans les années 50 aux USA) ou même utiliser ce type de modèle sur des trajets urbains de quelques kilomètres, le volant inertiel permettant de ne pas être en prise directe avec l’effort comme en vélo
          http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/la-voiture-du-futur-25386
          Avec ce pétrole économisé, on pourrait alimenter des centrales au fioul pour gagner les derniers pourcent du nucléaire en attendant les nouvelles solutions.

          Tout ça pour dire que la fission nucléaire ne sera jamais une solution, c’est et ça restera une énergie d’appoint contrairement à ce qui est dit.
          Plus vite on cherche des solutions pour s’en passer, mieux nous nous porterons, ne serait ce que d’un point de vue confort énergétique, si on a plus d’électricité en hiver dans un appartement mal isolé, on risque de mal le vivre.


        • Aldous Aldous 9 septembre 2011 13:55

          La fusion nucléaire ou la confusion nucléaire !

          Voilà le dilemme.

          La fusion nucléaire n’est exploitable que dans les bombes H jusqu’à preuve du contraire.

          Imaginer que la fusion contrôlée dans des Tokamaks est la solution du nucléaire c’est juste de la science fiction.

          Pas très sérieux de mettre la charue avant le boeufs.


        • Dubitatif 9 septembre 2011 16:00

          C’est vrai, la fusion nucléaire reste de la Science-Fiction à l’heure actuelle.
          Mais c’est un secteur de recherche qui est en train d’exploser, il se peut qu’on y arrive jamais (impossibilité technique, manque de volonté ou de moyen) ou qu’on y arrive vu les enjeux.

          La question n’est pas totalement tranchée et ne le sera pas avant des dizaines d’années, donc dans tous les cas de figure, on ne peut pas compter sur la fusion nucléaire, ça sera un cadeau bonux si on y arrive.

          Pour utiliser l’énergie des bombes atomique, il y a le projet orion de véhicule spatial propulsé par des explosions nucléaires pensé dans les années 50 http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Orion
          Le projet a été arrêté suite à l’interdiction des essais à l’air libre. Mais les américains comptait aller vers saturne dés les années 70 avec cette technologie (2001 se basait sur les plans de la NASA a cette époque). Pour pour montrer que le concept était viable, ils ont construit une maquette de démonstration avec des explosifs chimiques http://www.liveleak.com/view?i=891_1204308140
          http://www.youtube.com/watch?v=E3Lxx2VAYi8
          Dans leur projet, ils avaient un super orion de 8 millions de tonnes, non non, ce n’est pas une erreur, il faut juste imaginer 32 pétroliers assemblés qui décollent en même temps de la surface de la terre !!!!!!!!!!!
          "La configuration maximale, le Super Orion, avec ses 8 millions de tonnes, peut facilement abriter une petite ville. Au cours d’entretiens, les concepteurs envisageaient ce vaisseau comme une possible arche interstellaire. Ce projet le plus ambitieux pouvait être réalisé avec les matériaux et les techniques de 1958 ou pressentis comme imminemment disponibles. Avec ceux d’aujourd’hui, le dimensionnement maximal peut être augmenté.« 
          A part ça, on n’a aucune application concrète des bombes nucléaires ;

          Autrement, il y a aussi »l’énergie libre", alors soit en captant l’énergie de l’ionosphére (cf TESLA) soit encore 100x plus SF que la fusion avec l’énergie du vide.

          Après en concret, bonne isolation, lampe à LED (éventuellement avec panneau + batterie), et un poêle à bois modernisé semble être la voie la plus résiliente en attendant Star Treck smiley


        • Gaiga Kaunta bibouyou 9 septembre 2011 18:33

          Fusion nucléaire, panacée des énergies.....
          non vraiment Snake, t’exagère quand même !

          1/ on ne sait toujours pas faire depuis le temps qu’on essaie !

          le projet ITER en France est un pur truc mégalo et surréaliste ! Si on arrive au bout ça ne sera pas avant 50 voir 80 ans voir plus ! et en plus ça n’est qu’un prototype que ne servira pas à produire de l’électricité pour la population : deux autres projets le suivront pour ça....

          Par ailleurs, la fusion nucléaire, si tant est qu’on y arrive un jour...., n’est pas plus propre que la fission (tritium et bâtiments radioactifs)

          dépenser 16 milliards d’euros, le budget actuel d’ITER, là-dedans, c’est du grand n’importe quoi : il faut investir massivement cet argent là dans la recherche et l’exploitation d’énergies renouvelables,
          c’est MAINTENANT que ça se joue...
          dans 100 ans, il sera trop tard !

          je t’invite à regarder cette conférence, (longue mais où tout est dit ! )
          http://www.youtube.com/watch?v=EQe7v6uabIQ&feature=results_main&playnext=1&list=PLC716EF4F16179253&nbsp ;
           


        • roro46 8 septembre 2011 15:31

          « une seule a été totalement démantelée à l’issue d’une vie normale : Brénninlis. »

          Houla ! Attention !! On en est loin !!

          Voir, par exemple, ici, l’histoire édifiante du démantèlement :
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Site_nucléaire_de_Brennilis

          Quoi qu’il en soit, merci pour votre (vos) article. Heureusement que des gens com !me vous sont là pour aller chercher et diffuser l’info.


          • Aldous Aldous 8 septembre 2011 15:46

            Il semble en effet que je me sois laisser emporter par les Cocoricos prématurés du secteur nucléaire :

            EDF prévoit de déposer avant le 31 décembre 2011, une demande d’autorisation de démantèlement total de la centrale.

            C’est donc qu’il reste des choses à demanteler.



          • Aldous Aldous 8 septembre 2011 15:51

            Ils ont déjà réagi. L’opinion est contre le nucléaire. Il y a eu des manifs à Tokyo.

            Mais il faut comprendre que le Japon vit deux catastrophes imbriquées : le Tsunami et Fukushima.

            La quantité d’infrastructures détruites par le Tsunami est titanesque. Le nombre de réfugiés aussi. Et tout ça se passe dans un pays surpeuplé, avec des densité de population record.

            Le scénario du pire en somme. Ca explique l’état de choc de la population nippone.

            Mais cela ne justifie pas les attermoiments de l’état.


          • révolQé révolté 9 septembre 2011 10:18

            Mais bordel ils vont se réveiller quand les Japonais ??!!!

            ET LES FRANÇAIS ALORS... ??????  smiley


          • sparte sparte 8 septembre 2011 15:59

            Sur son site JP PETIT explique pourquoi ITER ne pourra jamais fonctionner ; Il vient de décider de réduire toutes ses activités - notamment le projet UFO - pour mieux se consacrer à la lutte contre l’atome civil http://www.jp-petit.org/nouv_f/videos_liens/Liens_et_videos.htm

             


            • Aldous Aldous 9 septembre 2011 14:00

              Et il a parfaitement raison.

              Le confinement par Tokamak (champ magnétique torique) c’est du vent (c’est le cas de le dire).

              Il suffit d’une microcoupure du champ magnétique pour que le plasma parte en ligne droite à travers tout ce qu’il rencontrera : bobines, aimants, murs, humains.

              Inutile d’imaginer une source électrique de secours, le temps de basculer dessus c’est déjà trop tard.

              C’est si vrai qu’on n’a même pas tenter de faire barrière : les structures du Tokamak ne sont pas prévue pour resister ou contenir quoi que ce soit.

              On ne compte que sur le champ magnétique. Des fous.


            • tanguy 8 septembre 2011 15:59

              Petite vidéo à voir :

              http://www.dailymotion.com/video/xkrlhs_la-verite-sur-l-impact-de-la-catastrophe-de-fukushima_news ?start=1#from=embed

              Le pitch :

              S’adressant à la Chambre Basse de la Diète (Parlement), le professeur Tatsuhiko Kodama, président du Centre des Radioisotopes de l’université de Tokyo, dresse un bilan alarmant de la situation, au 27 juillet 2011. Ne masquant pas sa colère à l’égard des institutions gouvernementales et de TEPCO, le professeur Kodama met en évidence la désastreuse gestion de la catastrophe nucléaire de Fukushima.

              Et au passage on en apprend sur les conséquences de Tchernobyl et de certains actes médicaux....


              • Aldous Aldous 8 septembre 2011 21:02

                merci Tanguy


              • patroc 8 septembre 2011 16:09

                http://www.youtube.com/watch?v=V8NqwHNsOr4&feature=player_embedded

                Merci pour l’article.. Cà explose toujours à fukushima.


                • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 18:42

                  M’étonne qu’ils n’aient pas encore embauché Jean Michel Jarre pour faire passer tout ça pour un simple spectacle « son et lumières » ...
                   :->


                • Aldous Aldous 9 septembre 2011 14:01

                  Il est occupé à Athènes.


                • Le Yeti Le Yeti 9 septembre 2011 16:11

                  MDR !

                  Bien vu ...


                • amipb amipb 10 septembre 2011 11:09

                  Son dernier spectacle en Libye a, semble-t-il, été un fiasco.


                • Clojea Clojea 8 septembre 2011 16:12

                  Edifiant votre article. Je salue le dévouement exemplaire des travailleurs qui font don de leur vie pour sauver les autres. J’exècre les pouvoirs publics japonais et les autres qui soutiennent le nucléaire, les reponsables de Tepco, les soi disant scientifiques, qui font fi de la vie d’autrui, en prétextant que c’est la faute à pas de chance.
                  Le nucléaire est a supprimer d’urgence.


                  • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:05

                    Merci Clojea.

                    Je doit ajouter, car ce n’est pas clair dans mon article, que les 50 travailleurs de Fukushima ne font PAS un travail de liquidateur. Ils sont bien trop peux pour ça et c’est bien trop tôt.

                    Ils sont juste en train de maintenir bricolage de refroidissement en état de marche et de consolider les structures qui menace de s’écrouler (en particulier la piscine du n°3 dont les poteaux en béton sont endommagés).

                    La liquidation d’autant de réacteurs dans un état aussi catastrophique, ca demandera des moyens considérables.


                  • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:06

                    Malheureusement c’est ce qu’on à quoi il fallait s’attendre.


                  • Le tocard 8 septembre 2011 16:45

                    Tout ceci est triste pour les japonais mais je ne souscris pas au catastrophisme ambiant concernant la France car ici il n y a pas de risque sismique, encore moins de tsunamis.Longue viue au nucléaire francais et aux progrès qui l accompagneront !


                    • JP 8 septembre 2011 17:03

                      Ton pseudo te sied à merveille.


                    • Le tocard 8 septembre 2011 17:17

                      C est mon coté auto dérision


                    • theproxy theproxy 8 septembre 2011 19:30

                      Il n’y a pas de tsunami, ni de tremblements de terre ? Les tsunami oui, mais les tremblements de terre il y en a eu (des gros) et il y en a encore.


                      Sinon au rayon (pas encore radioctifs - :)) ) des réjouissances on a :

                      1. des tempetes (Xynthia) qui ont failli noyer une centrale
                       
                      2. des centrales vieillissantes

                      3. un défaut majeur sur le système de sécurité des centrales 900 MW
                      4. des terroristes qui peuvent très bien jeter un avion dessus (c’est moins facile depuis le 9/11 mais cela reste une possibilité)

                      5. et tout ce à quoi on a pas penser mais qui fini toujours par arriver (une erreur humaine, ect..)

                      Bon bah voilà une short liste suffisante pour faire de beaux rêves !

                    • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 20:49

                      « Longue vie au nucléaire français et aux progrès qui l accompagneront ! »

                      [ mains jointes, tête penchée, regard rêveur sur les nuages ... ]
                      Pour des siècles et des siècles et des siècles et des siècles. Aaaa-merde !


                    • Gaiga Kaunta bibouyou 9 septembre 2011 17:56

                      à Tchernobyl il n y’a eu ni Tsunami , ni tremblements de terre....
                      seulement des hommes.....

                      et l’erreur humaine ça existe, même en France....

                      Informes -toi du nombres d’incidents recensés en France chaque année sur les centrales... erreur humaine ou défaillance technique...

                      tout ne tient qu’à un fil !

                      pourquoi continuer avec cette épée de Damoclès et continuer à dépenser des millions voir des milliards (Projet ITER) dans l’énergie nucléaire alors que nous pourrions massivement investir dans la recherche et l’exploitation d’énergies renouvelables

                      ça n’est qu’une question de lobby politico industriel, politico financier qu’il faut désormais combattre : nous ne sommes rien pour eux que des portes-monnaies


                    • Ariane Walter Ariane Walter 8 septembre 2011 16:48

                      Aldous,

                      bravo pour ton article émouvant, désespérant, ô combien nécessaire.
                      Mais je ne comprends pas ?
                      Que se passe-t-il ?
                      Les pro-nucs font la sieste ?


                      • Ariane Walter Ariane Walter 8 septembre 2011 16:50

                        le tocard,
                        mais il y a malheureusement de la sous-traitance bidon partout.


                      • Le tocard 8 septembre 2011 17:24

                        Bidon n exagerons rien , mais c est en effet un des points qu il faudrait améliorer ou revoir . Je ne suis pas contre une remise a plat de l organisation du nucléaire francais


                      • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:07

                        Merci Ariane.

                        Il faut y voire un chance : ca nous donne la possibilité de comprendre ce qui nous pend au nez sans vivre le même cauchemard qu’eux.


                      • Le tocard 8 septembre 2011 17:14

                        tant qu on m aura trouvé une energie de substitution de masse ..parce que la lignite nos arrières grands parents ont donné..

                        Alors risque sismique/tsunami en France ?


                      • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:09

                        @ tocard

                        Commençon par ne produire que ce dont nous avons réellement besoin.

                        Le monde est fini. La croissance infinie qu’exige le productivisme n’est pas possible.


                      • theproxy theproxy 8 septembre 2011 20:55

                        les japonais arrivent aujourd’hui à faire tourner leur pays avec 11 centrales sur les 54 initiales... une piste à creuser non ?


                        bien sur il n’y a plus de clim le jour sni d’affichage publicitaires la nuit à Tokyo. Moi je signe tout de suite smiley

                      • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 21:11

                        Le taux d’expansion de la population humaine est exponentiellement relatif à la quantité d’énergie disponible en Tep (Pas un dieu Égyptien, des Tonnes Équivalent Pétrole).
                        Alors certes on a fait la connerie de croire pendant 50 ans que nous disposions d’une énergie « Infinie ». ( Pourtant, comme le disait à l’époque le grand physicien Albert Einstein : « Seules deux choses sont infinies, l’univers et la stupidité de l’homme. Et encore, je ne suis pas sûr de la première ! ». ) Mais ...

                        Le nucléaire revient à mettre notre énergie sous cocaïne !
                        Plus vite, plus fort, surtout vers la tombe.

                        Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.
                         

                        Mais il faut voir le bon côté des choses ! Si j’ai une petite fille, il y a de fortes chances qu’elle brille dans le noir, puisse jouer dans « 307,2° le matin » et qu’elle serve elle-même de pile à induction pour sa voiture électrique. Elle en fera des économies d’électricité ...


                      • Aldous Aldous 9 septembre 2011 15:05

                        @ theproxy

                        les japonais arrivent aujourd’hui à faire tourner leur pays avec 11 centrales sur les 54 initiales... une piste à creuser non ?

                        C’est ce que Fukushima a permis de démontrer :

                        Il est possible de se passer d’une grande part de l’énergie que nous consommons.

                        ce qui amène immanquablement : Je risque énorme du nucléaire est-il justifié ?

                        Bref, c’est des néon contre des ions ?


                      • Le Yeti Le Yeti 9 septembre 2011 16:15

                        « Bref, c’est des néon contre des ions ? »

                        Et du pognon contre des gnons !


                      • joletaxi 8 septembre 2011 17:04

                        Non, non, on ne fait pas la sieste,on est simplement estomaqué d’une telle accumulation de contrevérités, d’exagérations,de mensonges, bien qu’habitués aux éternels mantra antinuc.


                        Chaque livraison fait l’objet de « remises au carré » et pourtant, cela n’empêche de reservir ,sans discontinuer,les mêmes plats réchauffés qui sentent un peu le rance.

                        Il me semble que c’est Greenpeace qui a corroboré les mesures de radioactivité faites par l’autorité de sureté et le gouvernement japonais ?
                        Si eux aussi se mettent à mentir.
                        Bref, vous n’avez rien à vous mettre sous la dent sinon vos ragots dégottés dans quelques blogs.
                        Ah si ce malheureux avait pu mourir de leucémie contractée à la centrale.Las il n’y a que votre clique pour y croire.

                        mais vous avez peut-être la bonne méthode.
                        On est en effet éreinté par tant de mauvaise foi.
                        Alors amusez-vous bien entre vous.

                        @Ariane
                        Dites moi, ce sont des avions ou des soucoupes volantes au WallTrade center,car j’ai rien compris à votre pensum ?

                        • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:30

                          Salut jolestomaqué.

                          Pas la moindre trace d’argument dans votre réaction mais de belles attaques bien gratuites.

                          L’ex premier ministre japonnais s’est exprimé sur des médias reconnus et ses propos ont été repris dans le monde entier.

                          La mort d’un travailleur de 40 ans de leucémie aiguë est un fait avéré. Il travaillait à la centrale à la surveillance des niveaux de radiation et à la mesure de l’exposition des personnels.

                           Il n’y a aucune croyance dans cette info qui a été confirmée par TEPCO et publiée par la presse japonaise comme le Manichi Daily News qui précise :

                          "Le fait que cet employé ait été affecté durant sa période de travail sur le site au contrôle de ’points chauds’ peut raisonnablement poser la question d’une éventuelle cause professionnelle de son décès."

                          Un ’point chaud’ est un endroit où la radioactivité atteint des niveau dangereusement élevés.

                          Je donne là des informations objectives telles sans chercher à les dissimuler ou à les biaiser.

                          Rien à voir avec vos accusations abjectes et votre attitude de charognard se disputant un cadavre.


                        • Cropcircle 8 septembre 2011 17:29

                          Porte bien son pseudo 


                          • Le tocard 8 septembre 2011 17:31
                            Un séisme de magnitude 5,2 a secoué ce soir le nord-est du Japon, déjà ravagé en mars dernier par un puissant tremblement de terre suivi d’un tsunami géant qui avait provoqué la pire catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl, selon l’institut américain de géophysique.

                            Aucune alerte au tsunami n’a été émise après la secousse tellurique qui s’est produite ce jeudi à 22h38 locales (15h38 en France). Il n’a pas été fait état de dégâts, dans l’immédiat.

                            L’épicentre du séisme, à 29 kilomètres de profondeur, a été localisé par les géophysiciens américains à 137 kilomètres de Fukushima, la centrale nucléaire gravement endommagée le 11 mars dernier. Le séisme et le tsunami qu’il avait provoqué avaient alors fait plus de 20.000 morts.
                            Voila le problème du nucléaire japonais

                            • Dubitatif 9 septembre 2011 12:49

                              Il est de notoriété commune que la prévision des catastrophes est une science exacte depuis des années smiley

                              De toute manière avertis ou pas, la conception de la centrale devait faire en sorte qu’elle résiste, rejeter la faute sur des séismologues, alors que ce sont les premiers qui aimeraient avoir des modèles plus fiable, c’est vraiment bas.


                            • Aldous Aldous 9 septembre 2011 15:07

                              Et puis les sismologues ne construisent pas les centrales...


                            • Le Yeti Le Yeti 9 septembre 2011 16:18

                              « Il est de notoriété commune que la prévision des catastrophes est une science exacte depuis des années. »

                              Si tu joues UNE fois à la roulette Russe, je parie sur toi ; si tu y joue tous les jours, je parie contre toi ...

                              Question : avec le nuke nous jouons à la roulette Russe mais avons nous un revolver ou un pistolet en main ? (Déchets, démantèlement, accidents ...)


                            • jaja 8 septembre 2011 17:48

                              Merci ( si je puis dire) Aldous, pour moi ce doigt pointé est terrible et nous désigne tous
                              C’est comme une malédiction


                              • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 18:50

                                MDR !

                                Ou alors il est juste en train de dire : mais retourne toi bon sang !

                                Je rappelle que Fukushima, centrale ultramoderne, était conçue pour résister aux risques naturels locaux, et ce encore mieux et plus drastiquement que nos ancestrales nucléaires ...

                                Ou bien les deux messages en même temps ? « He toi ... Tu l’as dans l’dos ! »
                                ( Hihi ... )



                                • Jr.Bupp Jr.Bupp 8 septembre 2011 18:01

                                  Et bien Aldous... Seriez-vous le fils spirituel de Cabanel ????


                                  • joletaxi 8 septembre 2011 18:08

                                    fils spirituel de Cabanel ????


                                    spirituel ???

                                    • theproxy theproxy 8 septembre 2011 19:43
                                      @joletaxi

                                      tiens, revl’a le Areva’s boys band !

                                      Aujourd’hui il va nous interpreter son hit number one au Japon : « Radiothérapie »

                                      vas y Jo on t’écoute smiley

                                    • citoyenrené citoyenrené 8 septembre 2011 18:18

                                      merci Aldous pour cet article qui comble le vide sidérant des médias francophones à ce sujet..j’espère que le gouvernement japonais sera jugé pour ça, et que les médias français apparaitront rétrospectivement pour ce qu’ils sont : des lâches et des vendus


                                      • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:35

                                        Merci, citoyenrené,

                                        Les médias font comme si la catastrophe était finie. Il n’en est rien.

                                        Elle est stabilisée dans un état de constante contamination de l’environnement.


                                      • Jérémy aka Jeey Jérémy aka Jeey 8 septembre 2011 18:34
                                        Ma soeur, de retour de Mongolie (après un passage à l’hôpital pour une côte cassée) vient de me rapporter ceci :

                                        « Il n’y a pas que des japonais qui meurent de Fukushima : à l’hôpital d’Oulan Bator, une foule de jeunes (25/30 ans) faisait la queue, ils faisaient leur bilan demandé pour travailler au Japon OU pour aider près de Fukushima. Certains aussi en Corée. Mais pour le Japon, ils étaient mieux payé donc...CQFD.L’impression farouche de regarder des jeunes aller directement se suicider. Pour du pognon. »

                                        • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 18:56

                                          Pas ’se suicider’ mais juste faire le choix de ce qui leur parait hélas être maintenant le choix du moindre mal ! L’agonie de la précarité ou jeu avec le feu en esperant passer entre les goutes.

                                          Décidément, je m’interroge beaucoup sur ce doigt pointé ...


                                        • OMAR 8 septembre 2011 19:35

                                          Omar 33

                                          Salut Aldous : "Il est temps de réfléchir....

                                          Mais à qui doit-on- remettre le produit de nos réflexions ?
                                           
                                          A ceux qui nous mentent, qui nous cachent des informations, qui nous manipulent ?

                                          Car malheureusement, ce sont eux qui sont au pouvoir et qui décident....

                                           

                                          Mais avec qui réfléchi


                                          • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:41

                                            A part Solon en -640 à Athènes, aucun autocrate n’a instauré la démocratie de lui même (et en fait Solon était un Archonte élu, pas un autocrate).

                                            La souveraineté populaire ne découle pas des constitutions mais des révolutions.


                                          • theproxy theproxy 8 septembre 2011 19:39

                                            Il y a une autre centrale de puissance en Allemagne en cours de démontage : la centrale de

                                            Würgassen pour laquelle on prévoit 17 ans de démantèlement (pour 23 ans de fonctionnement) smiley
                                            Je ne suis pas sur qu’il s’agisse d’un bon ratio économique, financier et productif ! Si on comte le délai de construction, plus les arrêts de révisions cette centrale aura passée plus de temps à l’arrêt qu’en fonctionnement.

                                            Au fait elle a été arrêtée parce que les allemands avaient détectés des fissures importantes sur le réacteur. http://www.parlament.ch/e/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=19971009&nbsp

                                            • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:44

                                              Non, ça n’a en effet aucun sens du point de vue économique.

                                              C’est pourquoi on prolonge sans cesse les vieilles centrales au lieu de les arrêter.

                                               Mais en économie on l’a vu aussi avec la dette souveraine la rationalité n’est pas de mise.

                                              Tant qu’on peut refourguer le problème à ses petits enfants les économistes sont contants.


                                            • kéké02360 8 septembre 2011 22:37

                                              comme les portes avions du même nom plus souvent à l’arrêt qu’en << service >> smiley


                                            • Aldous Aldous 9 septembre 2011 15:07

                                              Normal, ce sont les mêmes commanditaires...


                                            • loco 8 septembre 2011 19:44

                                              bonsoir
                                              justement, comme je passe de temps à autre à Brennilis et que je vois depuis longtemps la centrale arrêtée, inutile, et toujours debout, je me demande si le plus gros obstacle à la sortie du nucléaire n’est pas l’incapacité (impossibilité ?) à démanteler les installations ?


                                              • sparte sparte 8 septembre 2011 20:17

                                                Par loco (xxx.xxx.xxx.38) 8 septembre 19:44
                                                bonsoir
                                                justement, comme je passe de temps à autre à Brennilis et que je vois depuis longtemps la centrale arrêtée, inutile, et toujours debout, je me demande si le plus gros obstacle à la sortie du nucléaire n’est pas l’incapacité (impossibilité ?) à démanteler les installations ?
                                                -----------------------------------
                                                oui
                                                c’est là que le nucléaire est condamnable : le pollution nucléaire est engagée pour des milliers d’années :

                                                non seulement le démantèlement ET LA DECONTAMINATION DU SITE se révèle impossible ... puisque cela consiste à déplacer les matériels contaminés sur d’autres zônes encore plus grandes 

                                                et qu’on ne sait quoi faire des combustibles usagés : ces bombes radioactives seront mortelles pendant des milliers d’années ; l’enfouissemnt est une fausse solution

                                                En fait il s’agit d’une invention satanique et J P PETIT a bien raison : nul autre combat ne vaut vraiment la peine d’être mis au premier plan que celui là !

                                                Sans compter l’accident : Tchernobyl ou Fuki en Europe et on passe au barbecue


                                              • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:46

                                                100% d’accord avec vous Sparte.

                                                Le nucléaire grignote irrémédiablement notre espace vital.


                                              • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 19:54

                                                Bonjour Aldous. Tu m’excuseras, je me permet de placer un flash publicitaire entre les photos de ton article. De nos jours, on se fait du fric comme on peut. C’est que j’ai des factures à payer, moi. D’électricité ...

                                                --- Advertising ---
                                                [Avec une voie de présentateur du superbowl ]

                                                And here is the brand new « Green soylent » !
                                                You won’t believe it but it now shines in the dark !!!
                                                Get that « de-light » now rigth now for a very convenient price ...
                                                (Also available in yellow.)

                                                 
                                                [ Le Yeti traite la vie à l’art cynique. ]


                                                • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:48

                                                  Miam...

                                                  Au fait j’arrive pas à lire le logo sur les CRS... Une sorte de triangle non ?


                                                • Le Yeti Le Yeti 9 septembre 2011 16:30

                                                   -2.

                                                  Donc, contrairement à moi, l’opinion générale ne considère pas que l’industrie nucléaire se nourrit en toute indifférence de pauvres ouvriers et autres citoyens sacrifiés.

                                                  Hé bé ...
                                                  J’ai trouvé encore plus cyniques que moi.


                                                • gwad 8 septembre 2011 20:29

                                                  sur l’OMS, ils ont fait n’importe quoi pour le H1N1, car ils n’avaient pas de recul et avec le principe de précaution si cher à nos sociétés, toutes les dérives sont possibles. Pour Tchernobyl, avec 20 de recul, c’est ici : http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2005/pr38/fr/index.html


                                                  • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:54

                                                    ils ont fait n’importe quoi pour le H1N1,comme mener une campagne de diffamation contre le docteur Ewa Kopacz, la ministre Polonaise de la santé, qui ne voulait pas signer le contrat odieux de l’industrie pharmaceutique.

                                                    http://www.dailymotion.com/video/xbdmo9_pressions-sur-la-ministre-polonaise_news

                                                    Désolé de vous décevoir, mais l’OMS a basculé du coté obscure de la force.


                                                  • Aldous Aldous 8 septembre 2011 20:54

                                                    H1NA et non H1N1


                                                  • theproxy theproxy 9 septembre 2011 08:18

                                                    Bonjour Aldous,


                                                    bravo pour ce très bon article.

                                                    Par contre il me semble qu’on dit bien H1N1 pour parler du virus de la grippe A,

                                                     smiley



                                                  • joseW 8 septembre 2011 21:04

                                                    Très bon article,

                                                    Et très bonne image d’illustration,

                                                    Un doigt pointé qui ne manque pas d’amener le débat sur la responsabilité personnelle face au nucléaire, et au-delà face au Système actuel (et par extension, si on creuse un peu, cette image peut aussi interpeller sur la responsabilité individuelle face au Nouvel Ordre Mondial)...


                                                    • lebreton 8 septembre 2011 22:02

                                                      beaucoup de gens vont mourrir grace a tout ses fils de putes qui s’engraissent ,comme le copain du nabo a flammanville ,la clique du fouquest ,deja la construction est en faillite alors avec toute la bande de pute on peut imaginer le résultat,bon d’accord tous ses super fumiers vont crever mais combien d’entre nous aussi ,il faut les les mettre horts d’etat de nuire par les armes s’il le faut maitenant pas au kartcher au lance flamme ,comme leurs amis savaient bien faire ,oradour ça vous dit quelque chose ???????????


                                                      • kalon 8 septembre 2011 22:07

                                                        Merçi, Aldou smiley
                                                        Mais comment le faire comprendre à ceux qui ne connaissent pas Agoravox ?
                                                        Si chaqu’un d’entre nous verse 500,00 euros à ce site, chaqu’un d’entre nous aura risqué quoi ?
                                                        Ceux qui ont crée Agoravox me semblent humains !
                                                        La presse « alternative » est muselée car elle n’a pas d’argent, c’est paradoxale car ceux qui lisent cette presse peuvent réunir plus d’argent que tout les couillons de « wall street » réunis !
                                                        La critique est une chose, le refus en est une autre !


                                                        • Aldous Aldous 9 septembre 2011 09:55

                                                          Merci stabilobOss

                                                          Effectivement Kan Naoto a confirmé tout ce que nous avions décrit moi-même et quelques autres sous les quolibets des gens autorisés à penser.

                                                          Je dois même dire que Kan Naoto décrit une évolution bien plus tragique que tout ce que j’ai personnellement rédigé.

                                                          Avec le recul je me rends compte que la propagande officielle était tellement éloignée de la réalité que je me suis volontairement modéré dans mes articles car le contraste aurait si grand avec le discours officiel et que je redoutais de nuire à mon propos en soulevant l’incrédulité des lecteurs.

                                                          C’est pourquoi j’ai passé sous silence le débat au parlement japonnais sur la possibilité de créer une capitale de secours.

                                                          La situation japonaise actuelle, 6 mois après le début de la catastrophe ne correspond même pas à celle de Tchernobyl au bout d’un mois et demi :

                                                          Le 14 mai, les russes avaient fini étouffer le réacteur. En un mois et demi, ils avaient creusé un tunnel sous le réacteur pour y installer une dalle et un système de refroidissement à l’azote liquide.

                                                          Ils n’a pas été utilisé : le 6 mai, le fond du réacteur avait cédé d’un coup, et le corium liquide s’était écoulé 20 m plus bas dans la piscine de suppression de pression qui avait heureusement été vidée. Là il s’est solidifié et y est toujours.

                                                          A Fukushima, il semble qu’il n’y ait que le sol sous la dalle du réacteur. Les simulation montrent que le corium l’a vraisemblablement percé en environ 8 heures après l’effondrement du coeur.

                                                          Le corium se balade donc dans le sol, ce qui explique à la fois la température faible à l’interieur des réacteurs, qui ne contiennent sans doute plus que de faible quantités d’Uranium (et de Plutonium pour le 4) et les remontées de vapeur d’eau par les fissures du sol.

                                                          Vassili Nesterenko (directeur de l’Institut de l’énergie nucléaire de l’Académie des sciences de Bielorussie) avait expliqué en 1986 que la sédimentation du plutonium fondu dans le corium peut provoquer une explosion nucléaire des dizaines d’années après l’accident.

                                                          Nesterenko est un des savants ayant participé à la liquidation de Tchernobyl, en particulier lors des opérations d’étouffement par largage depuis des hélicoptères d’azote liquide sur le coeur.

                                                           


                                                        • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 10:29

                                                          Cabanel.... Enlève ton masque !!!! on t’a reconnu !

                                                          Donc, le corium se balade !!!!

                                                          Donc, c’est pour cela que le bas de cuve est à une température < à 100°c !!!

                                                          Donc, les 3 m3h d’eau de refroidissement au contact d’un corium à 3600°c ne se transforment pas en vapeur (sans doute passage en phase de sublimation) !!!!

                                                          Donc, Le corium va exploser !!!!

                                                          Tout cela est très scientifique ! Bravo...

                                                          Mais au fait.... Le corium représente une énergie énorme d’après ce que vous dites... Pourquoi dans ce cas ce corium est refroidi par seulement 3 M3h d’une eau qui est à température ambiante (environ 18°c) ce qui représente un delta T de 82° (passage phase vapeur) et, donc, un potentiel de refroidissement de seulement 246 000 Kilocal.(delta T x Q) ?????? 

                                                          Autrement dit... pas beaucoup vu la masse possible de corium et de l’energie potentielle qu’il représente !

                                                          Est-ce que les ingénieurs de Tepco, de l’ASN, de l’AIEA, de la CRIRRAD, de Greenpeace etc.... j’en passe et des meilleurs... seraient des parfaits imbéciles ?

                                                          Je propose que l’on envoie Aldous et Cabanel (à moins qu’ils ne fassent qu’un !!!) pour régler ce problème !

                                                          Bon... Je retourne me poiler sur les sites qui parlent du 9.11 !

                                                           

                                                           

                                                           


                                                        • Aldous Aldous 9 septembre 2011 14:14

                                                          J’avoue, je suis la même personne qui rédige tous les articles sur Fukushima de part le monde depuis 6 mois.

                                                          Pfff c’est éreintant. Heureusement que vous m’avez démasqué, je vais pouvoir prendre des vacances.

                                                          Pour le reste relisez mon article qui explique pourquoi les cuves sont vides.

                                                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-fin-du-syndrome-chinois-96483

                                                          Quand à vos calculs de transfert calorique que valent ils ?

                                                          On ne sait ni combien d’eau se barre dans la nature, ni quelle est la surface de contact si elle existe, avec le corium.


                                                        • joletaxi 8 septembre 2011 22:45

                                                          ben dites donc, je vous ai connu plus en forme.


                                                          A part ressasser à l’infini vos vieux mantra vous avez une info pertinente ?

                                                          Car je vous signale que tout ce qui est avancé dans l’article ne repose sur rien, sinon les attentes catastrophistes de l’auteur, qui tel lui, un charognard ,cherche avidement la moindre nouvelle, le moindre ragot qui pourrait conforter sa petite entreprise.

                                                          L’employé qui est malheureusement mort d’une leucémie n’était pas à la surveillance de « points chauds » et de toute façon, il était impossible qu’il développe aussi rapidement cette maladie qui l’a emporté.Mais vous le savez aussi, mais cela vous ferait tellement du bien d’avoir un mort au compteur non ?

                                                          Quant aux fissures qui vomissent des vapeurs maléfiques, vous lisez trop de bandes dessinées.
                                                          Cabanel cherche le corium depuis des mois, laissons ce vaillant explorateur finir sa quête,tel un preu chevalier de la table carrée,armé de sa bouillotte magique sur laquelle on peut lire :

                                                          100° c’est bien au dela de la température d’ébullition de l’eau


                                                          excusez-moi d’être désagréable, mais je n’ai plus envie de polémiquer avec votre petite clique,cela n’a aucun intérêt, et c’est de toute façon sans issue


                                                          • Le Yeti Le Yeti 8 septembre 2011 23:22

                                                            Tcherno : 1 réacteur = 60Km à la ronde de perdus.
                                                            Fukushima : 3 réacteurs = ...
                                                            Crotibus ! Vl’a que je ne sais plus faire une règle de trois.

                                                            Tcherno n’a même pas atteint la France, Fukushima à déjà touché la côte US ...

                                                            La Terre connait une activité sismique et volcanologique intense... Que pourrait-il se passer si le corium ne rencontrait PAS de nappe phréatique ?

                                                            Mais le fait est, concrètement je n’ai pas d’informations, pas plus que les autruches.
                                                            (A ma décharge, je ne cherche pas plus que ça non plus, à ce stade, les détails ne m’intéressent plus. Juste surveiller empiriquement l’évolution de la situation.)


                                                          • theproxy theproxy 9 septembre 2011 07:08

                                                            @ notre jojoletaxi national


                                                            Ah non, je me suis trompé, aujourd’hui Jo nous chante donc son vieux standard : ’« mon amour t’irradie »

                                                            Sur, il ne s’est rien passée à Fukushima, et d’ailleurs les rayons ionisants c’est bon pour la santé (surtout en suppositoire pour notre ami Jo). smiley

                                                            Pour les autres voici les effet d’une contamination aiguë aux rayonnements ionisants :

                                                            « Il se manifeste généralement par une phase prodromique non létale dans les minutes ou heures qui suivent l’irradiation. Elle dure quelques heures à quelques jours et se manifeste le plus souvent par les symptômes suivants : diarrhéenauséevomissementsanorexie (manque d’appétit), érythème(rougeurs de peau). S’ensuit une période de latence dite Walking Ghost Phase, d’apparente guérison, d’autant plus courte que l’irradiation a été sévère ; elle dure quelques heures à quelques semaines. Enfin, survient la phase aiguë, potentiellement mortelle, qui se manifeste par un vaste spectre de symptômes possibles, dont les plus fréquents sont liés à des troubles hématopoïétiques (production des cellules sanguines), gastro-intestinauxcutanésrespiratoires et cérébro-vasculaires ».

                                                            la suite ici :http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d’irradiation_aiguë.

                                                          • theproxy theproxy 9 septembre 2011 07:23

                                                            Et donc selon Jo, cet ouvrier est mort spontanément de leucémie foudroyante ! Sur un site hautement contaminé c’est quand même pas de bol smiley


                                                            On aurait du leur envoyer nos anticylcones antiradiations ! Cela les aurait surement aidé.

                                                            Jo face à un tel déni permanent de la réalité il n’y a même plus de polémiques possibles.

                                                            Et pour Fukushima il n’y a même pas besoin d’en rajouter... Il n’y a qu’à se baisser pour constater les dégâts d’une catastrophe nucléaire majeure en zone démographique dense.

                                                            D’un point de vue économique la catastrophe de Fukushima va couter plus chère à elle seule que le tremblement de terre et le tsunamis réunis. Elle était évaluée à plus de 130 milliards de dollars en Avril par la Banque of America-Merryl Lynch) et depuis le compteur continue de courir très très fort (comme les dosimètres des habitants de Fukushima)

                                                            Et on ne parle pas encore du bilan sanitaire...

                                                          • Aldous Aldous 9 septembre 2011 09:26

                                                            joletaxi a conclu :

                                                            « c’est de toute façon sans issue »

                                                            Enfin un début de prise de conscience !


                                                          • Aldous Aldous 9 septembre 2011 10:06

                                                            @ joletaxi

                                                            A tchernobyl non plus il ne se passait plus rien dans l’enceinte de confinement 6 mai 1986.

                                                            Et pour cause : le corium était passé dans les sous-sols.

                                                            Mesurer la température dans une enceinte de confinement que l’on sait pertinemment vide* ca ne signifie pas grand chose. Enfin si, ça permet de donner des arguments aux gens qu’on paye pour intoxiquer l’opinion.
                                                            Combien tu prends pour une course dans ton taxi ? C’est tarifé au mot où à la ligne ?

                                                            *Les simulations américaines sur les réacteurs de type General Electric concluent que le corium perce la dalle en béton au fond de la cuve en 8 heures à partir du moment où il y s’est accumulé.

                                                            Ensuite il s’enfonce sans le sol. A tchernobyl il y avait des infrastructures en sous-sol qui ont permis l’etallement et donc la baisse de température du corium.

                                                            On aimerai que TEPCO dise ce qu’il y a sous la centrale.

                                                            Si c’est juste du sable, c’est problématique. Le corium va rester concentré plus longtemps.


                                                          • De la hauteur 8 septembre 2011 23:24

                                                            @ Aldous merci pour l’article, quel ambiance en comparution avec Tchernobyl et celle Fukushima,.
                                                            C’est sans doute due aux différences de culture. Ici on perçois la gène voir la honte, et l’impuissance.

                                                            C’est que j’ai due mal à comprendre, c’est l’attitude de certains qui s’obstine à prendre cela à la rigolade et ne comprend pas que même si ils sont pro nuclaire, c’est qui doivent au moins avoir du respect et de la retenue pour ces victimes.

                                                            Ce qui m’inquiète actuellement, c’est que nos autorités actuelles ne donnent aucuns signes qui ont compris la leçon de Fukushima, et qui ce cabre et signe le maintien de se choix.

                                                            Jusqu’où ils vont, ils aller, doit ton s’attendre à une catastrophe de même ampleur, pour qu’ils acceptent de revoir ces positions. alors que actuellement nous pourrions encore faire un choix de de désengagement vis à vis de cette énergie.

                                                            Et je suis aussi dans l’interrogation, comment en France, une catastrophe de ce nature serait géré. J’ai vraiment des doutes, vue les différentes informations sur la légèreté de certains services de gestion des entretiens.

                                                            A se demandez si un incident de cette nature en France serait bien géré ?
                                                             


                                                            • Aldous Aldous 9 septembre 2011 09:24

                                                              Merci là haut.

                                                              A se demandez si un incident de cette nature en France serait bien géré ?

                                                              Ben... en 1986, quand les préfectures ont été informées que les détecteurs de radioactivité sonnaient dans les casernes de pompiers de l’hexagone, la réaction des autorités à été de donner l’ordre aux pompier de débranbcher tous les détecteurs...

                                                              Ca augure de ce que nos édiles considèrent être une « bonne gestion ».


                                                            • theproxy theproxy 9 septembre 2011 09:48

                                                              oui, on n’avait pas encore activé nos anticylones antiradiations smiley


                                                              Quels farceurs nos experts pro-nuke !

                                                            • cacapoum cacapoum 8 septembre 2011 23:38

                                                              Un doigt qui veut simplement dire : demain ce sera votre tour !
                                                              Personne ne mettra jamais les moyens pour démanteler toutes les centrales qui existent car aucune rentabilité. Je vous fais grâce de ce que j’en conclue.


                                                              • zany 9 septembre 2011 00:00

                                                                Silence de mort dans les média...
                                                                Au lieu d’aller en libye sarko aurais dû envoyer la flotte au japon, trente millions de personnes irradié à moyenne haute dose, et la plupart des japonais qui serons incapable d’avoir des enfants en bonne santée.

                                                                Bon article, enfin bon, ont aurais tous préféré que cette catastrophe ne sois jamais arrivé, et svp martyr convient mieux pour les liquidateurs,

                                                                « il n’y aurait peut-être plus personne à Tokyo aujourd’hui (...). Nous avons fait des simulations d’évacuation sur 100 , 200 et 300 kilomètres autour de la centrale (...). Cela aurait inclu la région de Tokyo (...). Il aurait alors fallu évacuer quelque 30 millions d’habitants, ce qui aurait signifié la chute du Japon. »

                                                                Débile, les moyen technique qui les as pour déplacé 30 millions de personnes ? Et les mettre ou ? c’est une île le Japon, impossible d’évacuer tous ces gens, et la chute du Japon pfff un bien mauvais patriotisme pour expliquer sont incapacité à tenter d’évacuer les civiles.

                                                                Je reste malgré cela un partisan du nucléaire, mais là ou il faut une protection il faut en mettre 100, et bâtir la centrale pour palier à tous les cas de figure, là aujourd’hui l’entretien des centrales française ont été confié au privé et au sous traitant, moins cher, et beaucoup moins fiable aussi, autant les fermé si elle sont mal entretenue, en sortir en douceur car d’un coup avec cette crise cela vas faire mourir de froid des gens cette hiver (tous électrique).

                                                                Voir un peuple quasiment disparaitre sans mots dans les média, ça glace le sang, que les journalistes respecte la pudeur des sacrifiés, qu’ils les laisse mourir en paix et n’essaye pas d’avoir un scoop en troublant l’un de ces hommes comme ils savent si bien le faire.


                                                                • Dubitatif 9 septembre 2011 14:15

                                                                  Je vous invite à devenir contre le nucléaire par pragmatisme réaliste à cause du problème toujours pas résolu 70 ans après du traitement des déchets et que de toute manière on ne pourra jamais avoir 100% de nucléaire même si on le voulait et non par idéologie

                                                                  J’ai développé des arguments dans d’autres post

                                                                  Pour des raisons industrielles et politiques
                                                                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-les-travailleurs-se-100341#forum3050919
                                                                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-les-travailleurs-se-100341#forum3051016

                                                                  J’ai oublié de préciser que les réserves d’uranium ne sont pas éternelles non plus et on sera a sec avant 2060 pour les plus optimistes, 2025 pour les plus pessimistes, et c’est à notre rythme actuel de consommation, si on garde le même nombre de réacteur, mais il faudrait l’augmenter
                                                                  http://terresacree.org/uranium.htm
                                                                  http://www.bladi.net/forum/146487-penurie-fin-progressive-luranium/

                                                                  Incidences sur la santé
                                                                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-les-travailleurs-se-100341#forum3050901

                                                                  Le nucléaire ne le sait pas encore, mais il est déjà mort smiley


                                                                • theproxy theproxy 9 septembre 2011 17:55

                                                                  @Dubitatif,


                                                                  c’est la seule et unique conclusion.

                                                                  Mais il y a encore des partisans de la croissance « infinie » dans un monde fini (au sens de borné). Bref c’est magique, il voit la terre comme une sorte de corne d’abondance auto nettoyante !

                                                                  Ca marche aussi bien à 3, 5 ,6 voir 9 milliards d’humains.

                                                                  Il me semble avoir lu que si nous nous mettons tous à l’énergie nuke, les réserves prouvées se montent à 45 ans. Cela ferait aussi un total de 2000 réacteurs nucléaires sur terre...

                                                                  Alors pour l’instant on en est à deux catastrophes majeures avec 400 réacteurs en exploitation, à 2000 on passe à une catastrophe majeure tous les combien ? 5-10 ans...

                                                                  On n’ pas fini de faire bip bip sur terre.

                                                                • zakari 9 septembre 2011 00:37

                                                                  @ l’auteur
                                                                  "Enfin, pas tous, un homme mystérieux en tenue de radioprotection a tenté de percer le blocus en restant planté 15mn devant une des caméras filmant en direct les ruines des réacteurs. Que voulait nous signifier cet homme"

                                                                  donc j’attends d’aller au delà de la manipulation du langage 


                                                                  • zakari 9 septembre 2011 00:38
                                                                    Fukushima : Les travailleurs se cachent pour mourir
                                                                    ok

                                                                    • Ni naïf Ni Crédule dede 9 septembre 2011 08:37

                                                                      Cette personne qui pointe du doigt la caméra s’explique ici :

                                                                      (descendre jusqu’au texte en anglais)

                                                                      • Aldous Aldous 9 septembre 2011 09:11

                                                                        Merci pour cette info dede, je vais investiguer dessus.


                                                                      • theproxy theproxy 9 septembre 2011 09:17

                                                                        Bonjour Scalpa,


                                                                        vous voulez dire que vous êtes expert en prostitution à Bangkok ? smiley

                                                                      • Aldous Aldous 9 septembre 2011 09:19

                                                                        Et encore, il y en a qui nous parlent des trous noirs, des atomes, du noyau de la terre, des nombres complexes, des ondes, du subconscient et d’Al Qaida...

                                                                        Et tout ça sans « y avoir été » !
                                                                        C’est fou non ?

                                                                        Et au niveau blabla, il y en a même qui pensent que l’imparfait du verbe aller c’est « avoir été » au lieu de « être allé »...

                                                                        Quel drôle de monde.

                                                                        Au passage, j’ai déjà été... heu... non... je veux dire : je suis déjà allé dans une centrale nucléaire.


                                                                      • theproxy theproxy 9 septembre 2011 09:31

                                                                        Oui c’est incroyable toutes ces choses dont on parle de manière abstraite...


                                                                        Par contre ce qui est concret c’est qu’une centrale est au tas malgré les promesses certifiées conformes des vrais experts dument autorisés qui avaient tout prévu. Rappelons que pendant le même temps les « gogos » de chez Greenpeace (par exemple) s’émouvaient d’une sous estimation du risque naturel...

                                                                        Ils sont où les experts aujourd’hui ?

                                                                        On n’a qu’à leur envoyer les nôtres avec nos anticyclones antiradiations, je suis sur qu’ils vont bien s’entendre smiley

                                                                        En attendant ça fait toujours bip bip à Fukushima...

                                                                      • Toto Toto 9 septembre 2011 09:12

                                                                        Merci Aldous pour cet article, on sens bien le gouvernement japonais dépassé par l’ampleur de la catastrophe. Et donc ses mensonges.

                                                                        Comme les mensonges du bon Monsieur Pellerin, le nuage de Tchenobyl n’est pas passé par ici, mais il est passé par là. Le nombre de cancers de la Thyroide augmentent considérablement en corse, circulez ! il n’y a rien a voir, nous dit la cour d’appel, sans même attendre que le juge en charge de l’affaire s’exprime !


                                                                        • Aldous Aldous 9 septembre 2011 10:09

                                                                          Merci Toto

                                                                          On ne commente pas une décision de justice.

                                                                          Donc le Nuage de Tchernobyl a bien été bloqué par la douane.

                                                                          Conclusion : rétablissons le contrôle aux frontières.


                                                                        • theproxy theproxy 9 septembre 2011 09:41

                                                                          La sous traitance est devenu un moyen pour certaines entreprises d’échapper à leurs responsabilités. 


                                                                          Dans le cas du nucléaire c’est tout simplement scandaleux et irresponsable...

                                                                          J’ai entendu dire que les sous- traitants dans les centrales étaient surnommés « la viande à rem » par les techniciens d’Edf...

                                                                          Tout un programme...

                                                                        • zakari 9 septembre 2011 09:40

                                                                          j’aurais souhaitez voir la vidéo avec le personnage qui pointe du doigt la camera , si du moins il y en a une avec sous titre


                                                                          • Aldous Aldous 9 septembre 2011 10:13

                                                                            Voilà zakari :

                                                                            http://www.youtube.com/watch?v=iMJLEiSL6vk

                                                                            Des sous-titres ?

                                                                            Si ce n’était pas muet ça donnerait :

                                                                            Trrrrrrrrrr.... crrrr....trrrrrr.....crrrrrrrr...... crrrrrr...

                                                                            (compteur Geiger)


                                                                          • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 10:38

                                                                            Ça fait exactement le même bruit quand je dirige la Babyline (compteur geiger) sur ma montre !!!!!

                                                                            C’est grave docteur ?

                                                                            STOP ! Je retourne sur le 9.11




                                                                            • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 11:42

                                                                              @Scalpa

                                                                              Pour ton « flash »... Cela pourrait être une voiture !!! ou n’importe quoi d’autre ! laisser sous-entendre quoi que ce soit est idiot et non fondé !

                                                                              Pour « jumpers » Alors là oui !!! Bravo d’avoir ressoulevé ce vrai problème !

                                                                              Il serait bien que les nigauds habituels s’en préoccupent plutôt que de faire de la pseudo-science à 3 balles !!!

                                                                              Il est indispensable que des textes de lois soient élaborés pour protéger les travailleurs. Ce qui veut dire que les conceptions de certains appareils, process... doivent être modifiés en profondeur pour ne plus générer de dangers sur l’homme !

                                                                              De plus, EDF, mais aussi le juridictionnel comme les pouvoirs politiques, doivent assumer pleinement leurs responsabilités et au plus haut niveau, sans limites de temps, dès lors que pour des raisons mercantiles, les travailleurs prennent des risques inconsidérés, et subissent des accidents !

                                                                              Lorsque j’écris « risques inconsidérés », cela veut dire que certains ont connaissance de ces risques, et qu’ils ne sont pas les travailleurs sur site, qui eux ne sont pas ou mal informés.
                                                                               
                                                                              Il s’agit donc de la mise en danger de la vie d’autrui qui doit être sanctionné par l’emprisonnement !

                                                                              Cela concerne le patron d’EDF, les responsables chantier, de façon générale, tous ceux qui ont connaissance de ce risque et qui ne font ou non rien fait pour l’en empêcher !

                                                                              Voilà Messieurs Cabanel et Aldous, des sujets d’investigations, bien plus sérieux, bien plus concrets et porteurs de changement !!!!
                                                                               
                                                                              Vous avez la plume facile, vous avez le temps.... Consacrez-vous à ses sujets qui à terme, sauveront peut-être des vies humaines. Je suis sûr que des Jo le Taxi, Marco et autres vous aideront !

                                                                              Alleluia mes frères !!!! bon, je retourne au 9.11 .


                                                                            • joletaxi 9 septembre 2011 11:27

                                                                              Aldous écrit


                                                                              Mesurer la température dans une enceinte de confinement que l’on sait pertinemment vide* ca ne signifie pas grand chose. Enfin si, ça permet de donner des arguments aux gens qu’on paye pour intoxiquer l’opinion. 
                                                                              Cela me paraît tout à fait frappé au coin du bon sens.
                                                                              On a donc aucune crainte de voir se répandre des vapeurs radioactives, étant donné que les réacteurs sont vides.
                                                                              D’ailleurs tout ce cirque de retraitement des eaux de refroidissement, c’est juste pour amuser les niais et les imbéciles.

                                                                              Bupp écrit

                                                                              Donc, le corium se balade !!!!

                                                                              Donc, c’est pour cela que le bas de cuve est à une température < à 100°c !!!

                                                                              Donc, les 3 m3h d’eau de refroidissement au contact d’un corium à 3600°c ne se transforment pas en vapeur (sans doute passage en phase de sublimation) !!!!

                                                                              Donc, Le corium va exploser !!!!

                                                                              Tout cela est très scientifique ! Bravo...

                                                                              Mais au fait.... Le corium représente une énergie énorme d’après ce que vous dites... Pourquoi dans ce cas ce corium est refroidi par seulement 3 M3h d’une eau qui est à température ambiante (environ 18°c) ce qui représente un delta T de 82° (passage phase vapeur) et, donc, un potentiel de refroidissement de seulement 246 000 Kilocal.(delta T x Q) ?????? 

                                                                              Autrement dit... pas beaucoup vu la masse possible de corium et de l’energie potentielle qu’il représente !

                                                                              Mais ce qu’il feint d’ignorer, Mr Bopp, c’est que le corium est malin.
                                                                              Quand il fait son petit trou dans la dalle du réacteur,il part en visite dans les nappes phréatiques, car il a soif après tout ce boulot, il a besoin d’eau fraîche.
                                                                              Quand on lui balance de l’eau salée sur la g...,il n’apprécie pas, et il ferme vite le petit trou derrière lui.
                                                                              Et ainsi les zozos continuent comme des shadocks à pomper de la flotte croyant refroidir le corium ,avec de la flotte aussi chère que du Chivas regal,qui se retrouve dans les caves et on recommence.
                                                                              Les 100 ° en bas de cuve,vide, et en permanence arrosée, c’est juste qu’un ouvrier a oublié de fermer un radiateur dans la cave.

                                                                              Tout cela est d’une logique tout à fait Agoravocienne

                                                                              Vous êtes vraiment des rigolos...


                                                                              • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 12:06

                                                                                M. du Taxi... Vous m’empêchez d’aller voir ailleurs ! ce n’est pas cool !

                                                                                Que veut dire :

                                                                                - Vous êtes des rigolos ?

                                                                                - Est-ce de l’ironie à 3 balles  ?

                                                                                - De qui parlez-vous ?

                                                                                - Avez-vous bien compris le sujet ?

                                                                                Que vous utilisiez le 3 ou 4 ieme degrés m’est égal, mais, faites en sorte de rester sur le sujet !

                                                                                Ce que vous écrivez ne veut rien dire !

                                                                                - Que ce soit par la rencontre du corium avec la nappe qui se verrait par une énorme quantité de vapeur d’eau au dessus des réacteurs, jusqu’à la perte totale d’energie du corium (température du corium < à 100°) ce qui ne l’empêcherait pas de continuer à émettre tout un tas de rayons ionisants.

                                                                                -Que ce soit avec la rencontre de l’eau salée qui ne change rien au mécanisme de refroidissement (perte d’energie).

                                                                                -Quant à la flotte qui coûte aussi cher que du chivas, il s’agit d’eau déminéralisée.

                                                                                Et puis... ce n’est pas Bopp mais Bupp !!! Et j’y tiens. Compris M. du Taxi ?


                                                                              • joletaxi 9 septembre 2011 12:38

                                                                                Mr. Bapp


                                                                                vos explications ont semé la confusion dans mon esprit et j’essaie d’imaginer des scénarios.

                                                                                Vous savez, après avoir lu l’article de Ariane sur les événements du 11/9,il est recommandé de prendre 8 jours au calme, et si possible d’avoir recours à une assistance psychologique.

                                                                                Mais je reste persuadé que l’on a à faire avec un corium particulièrement vicieux.
                                                                                D’ailleurs le grand Cabanel le cherche toujours, et dieu sait qu’il a des moyens pour trouver.

                                                                                Votre hypothèse ne mentionne nulle part si il s’agit d’eau gazeuse ?

                                                                                En attendant les morts s’accumulent à la centrale ,cachés.
                                                                                Décidément tout le monde joue à cache cache dans cette centrale, le corium, les morts,Tepco, manquerait plus que Pellerin nous concocte un rapport.

                                                                              • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 14:13

                                                                                Ok M. du Taxi

                                                                                Je reconnais que c’est très complexe !!!!

                                                                                Beaucoup de rédacteurs scientifiques d’AV d’une compétence exceptionnelle, font des commentaires de grande qualité...

                                                                                Mais voyez vous M. du taxi, L’eau pure au niveau de la mer, boue à 100°C ! Pas facile à comprendre !

                                                                                Le corium... À supposer que l’ensemble des barres de combustibles aient fusionné, cela devrait représenter un mélange d’environ 100 tonnes !!!! ce qui serait une energie considérable que 3 ou 4 m3/h d’eau, mettraient quelques siècles à refroidir !!!!

                                                                                Mais je retiens avec intérêt votre proposition d’eau gazeuse auquel je me permettrais d’ajouter quelques glaçons pour que cela soit buvable ! On ne sait jamais, d’ici que Cabanel et consorts trouvent quelques vertus rafraîchissantes au citron !!!!!!
                                                                                Notez que l’eau plate permet de confectionner une boisson anisée bien meilleure !

                                                                                Je vous mets ce lien très confidentiel que les nigauds de service n’auront pas besoin de lire vu leurs compétences en la matière.

                                                                                Mais vous, apprenez le par coeur... cela confortera votre ironie humoristique qui nous fait tous sourire !!! Je vous recommande les pages 35 et 36 ! et si vous avez l’esprit matheux, vous pourriez déterminer par le calcul, la quantité d’eau qu’il faudrait pour refroidir ce corium (base 100 tonnes).

                                                                                http://micro.icaunais.free.fr/centrales.pdf

                                                                                 


                                                                              • Aldous Aldous 9 septembre 2011 14:38

                                                                                Oui ce que j’écris est basé sur des observation scientifiques, les simulations du ORNL pour le gouvernement US :

                                                                                http://www.ornl.gov/info/reports/1981/3445600211884.pdf

                                                                                Page 145 du PDF (marquée 133) : « Vertical Concrete Penetration » cad pénétration vérticale du béton.

                                                                                Les simulations montrent qu’il faut moind de 500 minutes au corium pour passer à travers la radier en béton de 8m qui forme le bas de l’enceinte de confinement.

                                                                                C’est également ce qui s’est passé lors de Tchernobyl.

                                                                                Je n’ai pas dit que le corium va explosé, j’ai expliqué que le physicien russe Vassili Nesterenkola a modélisé les conditions de sédimentation dans le corium fluide d’un réacteur nucléaire est a admit qu’il existe un risque pour que les composants se stratifient en fonction de leur densité entrainant une augmentation de la criticité du plutonium.

                                                                                Cette hypothèse est d’ailleurs celle qui est retenue par les scientifiques pour expliquer la découverte en 1972 d’un « réacteur nucléaire naturel » fossile à Oklo au Gabon.

                                                                                http://oklo.curtin.edu.au/

                                                                                J’ai eu les mêmes ho ! et ha ! quand j’ai expliqué dès le début que l’explosion du réacteur 4 de Fukushima ne pouvait être du à l’hydrogène et que le coeur avait sauté ce qui est confirmé maintenait par les débris de barre de combustible retrouvées tout autour.

                                                                                Au lieu de vous emballer, documentez vous.


                                                                              • joletaxi 9 septembre 2011 14:51

                                                                                Mr. Bupp


                                                                                je vous remercie de votre lien.
                                                                                contempler une page vide et grise a quelque chose d’apaisant qui appelle à l’introspection.
                                                                                D’ailleurs , je suis maintenant persuadé que ce sont des soucoupes volantes qui ont démoli les tours à NY.
                                                                                Je savais depuis longtemps que Bush est un extraterrestre.
                                                                                Il est issu des amours coupables de rael sur la planète Zebulon.
                                                                                tout me devient nettement plus clair.
                                                                                Et sachez une fois pour toutes que :

                                                                                100° c’est bien au dela de la température d’ébullition de l’eau


                                                                                si vous contestez cet axiome, je me demande ce que vous venez faire ici ?


                                                                                Par contre, je lis ceci à propos du premier cas connu de martyr nucléaire à Fuku(j’écris premier connu, puisque des centaines d’autres nous sont cachés)


                                                                                The man’s job at the battered nuclear plant was to manage workers’ exposure to radiation by opening and closing the door to an onsite rest area to prevent external radiation from entering the building.


                                                                                http://blogs.wsj.com/japanrealtime/2011/08/31/fukushima-daiichi-death-not-related-to-plant-work-tepco/


                                                                                Le lien avec la terrible maladie qui l’a emporté devient évident.




                                                                              • joletaxi 9 septembre 2011 15:03

                                                                                J’ai eu les mêmes ho ! et ha ! quand j’ai expliqué dès le début que l’explosion du réacteur 4 de Fukushima ne pouvait être du à l’hydrogène et que le coeur avait sauté ce qui est confirmé maintenait par les débris de barre de combustible retrouvées tout autour.


                                                                                le 4
                                                                                le 3
                                                                                le 2
                                                                                le 1
                                                                                o la tête à toto

                                                                                d’après les mensonges éhontés de Tepco, le 4 était hors service.
                                                                                Et il n ’a pas explosé, mais a été fortement endommagé par l’explosion du 3.

                                                                                Mais cela ne nous explique toujours pas ce que devient l’eau gazeuse ou pas, quand elle tombe sur le corium ?
                                                                                Car inévitablement si une masse de 100 tonnes de matériaux à 2000 ° a troué le plancher du réacteur,elle a fait un trou où va s’engouffrer la flotte que l’on balance en continu depuis 6 mois,flotte qui à mon avis ne va pas se retrouver dans les caves de la centrale ?
                                                                                170.000 tonnes tout de même,cela en fait des seaux d’eau.
                                                                                Faudrait un fameux coup de serpillère pour nettoyer tout ça.

                                                                                Avec tous ces mensonges, toutes ces choses que l’on nous cache,on n’y comprend plus rien.
                                                                                C’est comme pour le 11/9.



                                                                              • theproxy theproxy 9 septembre 2011 15:16

                                                                                il s’est coincé le doigt ?


                                                                                Oui ça doit être ça le rapport avec une leucémie foudroyante. C’est pour ça qu’on ne trouve plus de portier en France, trop dangereux, interdit par le code du travai smiley

                                                                                Quel farceur ce Jo !

                                                                                Sinon ce radon, vous vous êtes mis d’accord avec avec Marco, dangereux, pas dangereux, ca pique les yeux ? 

                                                                              • Aldous Aldous 9 septembre 2011 15:35

                                                                                @ Joeletexan

                                                                                Donc selon vous, il n’y a pas de trou dans le radier.

                                                                                Et évidemment il n’y a pas eu rupture de l’enveloppe de confinement lors des explosions.

                                                                                On en reviens donc à l’infographie de TF1 présentée par Fabrice Collaro, cousin de l’humoriste qui a visiblement été son mentor puisqu’il nous a expliqué que la température est passée à 100° grace au fait que des hélicos arrosaient le coeur du réacteur par... la coupe technique de son illustration 3D !

                                                                                http://www.wat.tv/video/fukushima-risque-catastrophe-3l4r3_2i0u7_.html

                                                                                Donc nous sommes priés de croire que cette eau magique est ressortie de la cuve, sans doute par la coupe technique de l’illustration 3D, pour aller inonder les sous-sols de la centrale d’où il a fallu la pomper.

                                                                                Allez tout le monde avec moi :

                                                                                It’s a kind of magic ! (les coeurs : Magic ! Magic !Magic !) It’s a kind of magic !

                                                                                Mais comme je suis un piètre magicien j’en reviens à une hypothèse plus prosaïque : Il est beaucoup plus vraisemblable du moins pour le réacteur 4 que le haut de la cuve ait été soufflée ce qui explique les projection en altitude et les tentatives d’arroser le coeur depuis hélicoptère.

                                                                                Il est très admit que les coeurs ont entièrement fond et que le processus de perforation de la dalle de béton a eu lieu.

                                                                                Une fois le confinement percé rien ne prouve que le cheminement de l’eau injecté soir le même que celui du corium. Ils n’ont pas la même viscosité. L’eau s’écoule rapidement et de façon fluide alors que le corium se comporte comme une lave et laisse de la matière solidifiée sur son passage. Leurs cheminements dans les profondeurs de la centrales peuvent très bien diverger. personne n’est allé voir.

                                                                                On arrose avec l’espoir que ca inondera correctement. mais c’est au petit bonheur la chance.


                                                                              • joletaxi 9 septembre 2011 16:11

                                                                                Re^renons,bien que cela n’aie pas la moindre importance,car votre but n’est pas d’expliquer rationnellement mais de foutre la frousse :


                                                                                -le réacteur 4 n’était pas chargé en combustible,et à moins qu’un pétard égaré n’aie été oublié, il n’a donc pas explosé.

                                                                                -concernant le cheminement de l’eau ;
                                                                                on sait que l’eau adopte au japon des comportements bizarres.
                                                                                exemple :

                                                                                100° c’est bien au dela de la température d’ébullition de l’eau


                                                                                on sait maintenant aussi que l’eau au japon ne s’écoule pas nécessairement vers le point le plus bas par gravité.Elle musarde,prend des chemins de traverse,et si il y a un grand trou au fond de l’enceinte de confinement,cette eau aux propriétés que n’aurait pas désavouées Bourvil,va plutôt resurgir dans les caves rien que pour embêter tout le monde.


                                                                                Je commence à mieux comprendre les événements du 11/9 


                                                                              • Le Yeti Le Yeti 9 septembre 2011 16:45

                                                                                « Vous êtes vraiment des rigolos... »

                                                                                Et le corium, c’est rigolo ?
                                                                                J’en connais qui ont été bercés trop près d’une centrale.

                                                                                « Les 100 ° en bas de cuve,vide, et en permanence arrosée. »
                                                                                Tu décris parfaitement pas forcément la situation (quoi que ...) mais en cas la mentalité « Tepco and Co ». Tu vois, il y a encore plus rigolos que nous.


                                                                              • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 17:28

                                                                                Monsieur du Taxi

                                                                                Il faut être patient (4 ou 5 mn) sur le lien que j’ai donné, car il comporte beaucoup d’images !

                                                                                (qui sur ce site, valent mieux qu’un long discourt) !

                                                                                Il y a 69 pages et en couleurs ! si si si si !! En couleur !

                                                                                Donc... d’après l’auteur, on retrouve des bouts de combustible sur la pelouse ?

                                                                                Mais quel est le lien officiel et sérieux qui en parle ?

                                                                                Curieux car on ne retrouve majoritairement, que du césium 134 et 137 dans l’air ?

                                                                                Point d’activité neutronique conséquente... ce qui devrait être le cas si le combustible était à l’air libre... ou me trompais-je ? (cas que tout le monde connait de Tchernobyl).

                                                                                Tous les produits radioactifs !

                                                                                http://gilbert.gastebois.pagesperso-orange.fr/java/radio/radioactivites/theorie_radioactivite.htm

                                                                                Si le U238 (constituant majeur du combustible nucléaire) est sur la pelouse, voilà ce que l’on devrait trouver dans l’atmosphère !

                                                                                http://www.ccnr.org/decay_U238_f.html

                                                                                Wouarrfff

                                                                                 

                                                                                Nous allons nous retrouver sur les sites du 9 11 ..... C’est encore plus drôle que sur celui-ci !


                                                                              • theproxy theproxy 9 septembre 2011 17:32

                                                                                Moi ce qui m’a foutu la frousse c’est de voir les réacteurs exploser comme de ballons de baudruche les uns après les autres pendant que notre ministre nous expliquait que tout cela était absolument normal (les blow blocs et autres fariboles) !


                                                                                Maintenant la centrale elle fait bip bip et les habitants des environs ne sont pas près de rentrer chez eux.

                                                                                Après le corium il est là ou il veut bien être mais pour rappel le corium de Tchernobyl 25 après est encore à une température de 36°. Alors, avec des seaux d’eau, des lances, des hélicoptères ou à la « Gerard Depardieu » je ne pense pas qu’on ait réussi à sécuriser l’ensemble du site.

                                                                                D’ailleurs même Tepco ne donne pas encore de calendrier pour cette stabilisation...

                                                                                Sinon Jo ce radon on en fait quoi ? On le bouffe ou pas ?

                                                                              • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 17:34

                                                                                Hep... Il y a un lien qui n’est pas passé !!!! il concerne le U235 (en fin de tableau) !

                                                                                http://www.astrosurf.com/luxorion/quantique-fission-fusion.htm


                                                                              • theproxy theproxy 9 septembre 2011 17:38

                                                                                Et Tepco a confirmé la semaine dernière avoir trouvé du plutonium dans sont petit jardin de Fukushima (c’est encore plus fun que l’uranium). Le jardinier n’est plus près de tondre la pelouse. D’ailleurs il n’y a plus de pelouse ni de jardinier !




                                                                              • Jr.Bupp Jr.Bupp 9 septembre 2011 17:53

                                                                                Interressant... tu donnes le lien ? merci.


                                                                              • Aldous Aldous 9 septembre 2011 18:05

                                                                                -le réacteur 4 n’était pas chargé en combustible,et à moins qu’un pétard égaré n’aie été oublié, il n’a donc pas explosé.

                                                                                Mea culpa, il s’agit du 3 et non du 4, comme d’ailleurs on peut le voir sur la jolie vidéo de TF1 dont vous ne pipez mot..

                                                                                Non, la lave et l’eau ne s’écoulent pas de la même façon. vous avez entendu parler de la mécanique des fluides ?

                                                                                Sinon, vous avez déjà vu un documentaire sur les volcans ?

                                                                                Posez de l’eau sur une table elle coulera jusqu’eau bord puis ira sur le sol.

                                                                                Posez un fluide visqueux comme de la lave sur une table et vous obtiendrez une grosse goutte qui va s’étaler.

                                                                                S’il atteind le bord de la table il va former une stalactite


                                                                              • theproxy theproxy 9 septembre 2011 18:07

                                                                                le voici, le voilà le beau lien plutonique by tepco itself !



                                                                              • joletaxi 9 septembre 2011 18:25

                                                                                moi, de ce que je sais des fluides, quelque soit leur viscosité,c’est qu’ils obéissent aux lois de la gravité.


                                                                                Si l’on troue le radier sous la centrale, l’eau va s’y engouffrer ,quelque soient les « promenades » du corium.
                                                                                Et si l’eau fuit par là ; elle ne se retrouve pas dans les caves de la centrale.

                                                                                Je ne parle même pas de l’éventualité de la rencontre de l’eau injectée et d’une masse de 100 tonnes de matière en fusion,car je ne vois pas comment dans votre hypothèse, l’eau injectée éviterait ce cas de figure ?
                                                                                Notez que cela n’enlève rien à la complexité et la dangerosité de la situation, sauf que si les produits de fusion des barres sont encore dans l’enceinte même en mauvais état, tepco est fondé de dire que l’on s’achemine vers un statut de cold shutdown





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès