• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gilets jaunes 23/03/19, c’est l’acte 19 : En utilisant (...)

Gilets jaunes 23/03/19, c’est l’acte 19 : En utilisant l’armée en renfort, le gouvernement prend un énorme risque ! : Explications !

 

Gilets jaunes : 23/03/19, c'est l'acte 19 : En utilisant l'armée en renfort, le gouvernement prend un énorme risque ! : Explications !

 

 

Le prestige de l'armée est grand !

Les différents sondages l'indiquent, notre armée à une excellente image, et les sondages affichent un taux de satisfaction assez élevé : Ici. A noter qu'également que deux autres corps ont auprès de la population des avis très favorables, ce sont les pompiers : Ici, et les policiers : Ici. A contrario les métiers les plus détestés sont : les politiciens (13% de personnes leur faisant confiance), suivis des publicitaires (24%), les agents d’assurance (31%), les joueurs de foot professionnels (36%) et les journalistes (40% ) : Ici.

 

Samedi 23/03/19, pour l'acte 19 des Gilet jaunes, le gouvernement veut utiliser l'armée en renfort !

Dépassé par les événements le samedi 22/03/19, pour l'acte 19 des Gilets jaunes, Jupiter a annoncé que l'armée viendrait renforcer le dispositif : sources. Je pense que c'est une décision dangereuse, car le rôle de l'armée n'est pas d'assurer le maintien de l'ordre.

 

Cette décision est une décision à haut risque : explication !

Nos militaires ne sont pas formés pour assurer le maintien de l'ordre, en effet cette mission est confiée aux forces de l'ordre, à savoir :

1- Les policiers des compagnies de CRS, casques noirs avec des bandes jaunes, les compagnies d'interventions de la Préfecture de police de Paris ( casque avec noir des bande bleues ) et les équipes des BAC qui portent également des casques noirs, sans bandes ou avec des bandes bleues.

2- Les militaires de la gendarmerie mobile qui portent le casque de couleur bleu marine sans bandes : Voir les différentes tenues et équipements :Ici. Toutes ces forces, sont équipées ( voir plus bas ) et surtout entraînées au maintien de l'ordre. ( M.O. )

 

Pour le maintien de l'ordre, le matériel et l'équipement sont spécifiques !

Sur ce sujet, regardez l'article de Wikipédia cité plus haut, rubrique : Matériel et véhicules :Ici ,( voir également ces photos)

 

Le maintien de l'ordre est une mission spécifique, cette fonction est confiée aux policiers et aux gendarmes !

Policiers et gendarmes sont des spécialistes, ces derniers sont équipés et entraînés pour assurer le maintien de l'ordre. Les policiers et les gendarmes disposent d'armes dites non létales : Ici, en outre ces derniers sont aussi équipées du fameux controversé LBD, et chaque individu est aussi doté de son arme personnelle P.A. SIG-Sauer SP 2022 :.Ici , certains d'entre eux sont équipés de fusils d'assaut HK G36 : Ici.

 

Nos militaires ne sont pas formés, ni équipés pour assurer le maintien de l'ordre !

Chaque militaire de la force sentinelle dispose d'un pistolet automatique et un fusil d'assaut rubrique Armement :Ici, ces armes sont des armes létales et ne peuvent donc absolument pas être utilisées en maintien de l'ordre.

 

Les dangers de l'utilisation de nos militaire sont l'intervention contre eux d'énergumène alcoolisés, drogués ou autres « frappadingues » !

Plus haut, nous avons vu que nos concitoyens avaient une excellente opinion pour nos militaires.Néanmoins, il y a une situation que je redoute, c'est l'intervention à leur encontre d'individus fortement alcoolisés, drogués ou autres « frappadingues » .. et là le pire hélas peut très bien arriver, et cela notre Jupiter ( et son équipe d'amateurs en tous genres ) ont-ils eu connaissance de la part des services de renseignements d'infos spécifiques, les ont-ils bien analysé, cerné et ce avec toutes les hypothèses qui s'y rattachent, tout comme également ont-ils bien envisagé tous les scénarios, c'est-à-dire du plus simple,... et hélas au plus catastrophique, car en cas d'agressions par des hurluberlus, (.. les cons ça osent tout, c'est même à ça que l'on les reconnaît » vidéo. version courte, version plus longue. ), néanmoins très très grosses méfiances à l'encontre de ceux qui joueraient consciemment et volontairement le rôle de s'emparer par exemple de leurs armes,... mais hélas pour y faire face, nos militaires se sont pas équipés « d'outils » pour éviter les corps à corps, comme le sont équipées les forces de l'ordre, à savoir:en gaz lacrymogènes, en grenades de désencerclement, et en LBD. .. à moins que les groupes de militaires chargés de protéger les lieux et autres monuments reçoivent le renfort de policiers ou gendarmes équipés pour faire face et réagir à ce genre de situations ! … si non comment réagiront nos militaires ?

 

Conclusion !

Je ne veux pas être un oiseau de mauvais augure, mais est-ce bien raisonnable de mobiliser l'armée pour cet acte 19, perso, j'y vois plus inconvénients que d'avantages, .. mais ce n'est que l'avis d'un vieux schnock , les « grands cerveaux » en ont décidé autrement,... et j'espère de tout cœur que je me suis affolé pour rien, et que non scénario du chaos, n'a été heureusement qu'un très très mauvais scénario !

 

L'image qui illustre mon article, a été copiée sur ce site.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • juluch juluch 22 mars 12:16

    En théorie ils seront loin de tout manifestants, les lieux chargé de la surveillance sont en aval des forces de l’ordres qui barreront le chemin.

    Samedi dernier se sont les policiers qui étaient chargés de cette surveillance là pour les employer ailleurs se sont les personnels de Sentinel qui assureront la garde.

    Ensuite, les missions militaires et l’usage des armes est différents.....si moi perso on essayes de me prendre mon arme part la force je vais me défendre....si il y a des émeutiers qui arrivent en force en passant les barrages avec l’intention de passer par la violence je pense que n’importe qu’elle militaire fera les sommations d’usages...

    pure théorie basée sur mes drills.

    après les consignes données yo no sé n’étant pas en mission parisienne.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 13:37

      @juluch

      La presse indique que plusieurs lieux sont interdits :Ici... le resteront-ils pendant toute la durée de la journée ?

      Je pense notamment l’endroit ou est implant é l’Arc de Triomphe !


      @+ P@py


    • Parrhesia Parrhesia 22 mars 12:16

      Bonjour P@py,

      Voici un article très judicieux !

      Dans un contexte aussi vicié que le nôtre, impliquer officiellement nos forces armées, aussi légalistes et respectées soient-elles, dans des opérations de maintien de l’ordre public, ne constitue rien d’autre qu’une incitation à coup d’état, d’où qu’il vienne.

      Et ceci par incompétence crasse.

      Merci P@py pour cet article fort bien venu !!!


      • baldis30 22 mars 14:06

        @Parrhesia

        bonjour,
         bien d’accord
        « Et ceci par incompétence crasse. »
         Comment voudriez vous qu’il en fût dans le régime de biocrassie ?


      • BuSab 22 mars 12:32

        Il ne va pas se passer grand chose samedi prochain.

        Les Black bloks ne sont hélas pas des idiots. Ils vont se contenter d’envoyer quelques éclaireurs chargés de vérifier les modifications des dispositifs de la police et de vérifier les emplacements tenus par les militaires.

        Il ne va rien se passer et les médias vont se féliciter que la fermeté soit payante.

        Mais le risque est que dans 2 ou 3 semaines, les Black Bloks soient de retour et s’en prennent en priorité aux nouvelles cibles que seront les militaires, en faisant le pari que ceux-ci auront eu pour interdiction de faire usage de leurs armes.

        Les militaires se feront caillasser à outrance jusqu’à l’arrivée des renforts et si ces derniers n’arrivent pas assez vite, ça risque de finir très mal...


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 12:45

          @BuSab

          Je l’explique dans mon article, ce ne sont pas les Black bloks qui sont à craindre, mais l’intervention de « sacs à vin », et autres provocateurs « frapadingues » ! 
          @+ P@py


        • mmbbb 22 mars 18:34

          @Gilbert Spagnolo dit P@py Ce qui est « marrant » est que beaucoup chef d etat dont macron exhorte l armee algerienne a resté a l ecart des manifestations. Lui Macron engage l armee , plusieurs morts est se sera le depart de violences . Ces victimes erigées en martyrs . Quant aux terroristes fiches « S » , eux ayant tue , il n y avait pas de precipitation a employer l armee notamment au Bataclan . 


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 20:03

          @BuSab

          Je ne crains par des interventions des blacks blocs, car les mecs savent très bien que si ils agressent les militaires, leurs réponses se feront avec du calibre 5,62 !

          @+ P@py



        • Aimable 22 mars 20:38

          @Gilbert Spagnolo dit P@py
          J’ai comme l’impression que cela vous ferait plaisir de mouiller l’ Armée, vous cherchez quoi exactement ?


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 21:06

          @Aimable

          Absolument pas, car j’ai un grand respect pour elle !


          Par contre je rage de voir notre duo de clowns ( l’amateur de selfies outre-mer et le joueur de poker ) de donner à notre armée un rôle qui n’est pas le sien !



          @+ P@py



        • Garibaldi2 23 mars 03:06

          @Gilbert Spagnolo dit P@py

          Moi j’aurais plutôt écrit 7,62.

          Il est vrai que si les militaires sont agressés, ils peuvent répliquer. Le 13 novembre 2015, n’étant pas agressés, ils n’ont pas eu à répliquer ! Ils ne sont pas intervenus non plus quand on a brûlé l’un de leurs véhicule, près de la tour Eiffel, lors de l’acte 18, et ce sont les street médic qui ont empêché que le second véhicule de Sentinelle, stationné près de celui qui brûlait, ne soit embrassé ! On voit là les limites de Sentinelle, qui ne s’arrêtent pas là :

          ’Auditionnés par notre commission, les fonctionnaires de la BAC ont déploré n’avoir pu intervenir faute d’équipement approprié. Désemparés, ils ont même sollicité, en vain, les huit militaires de la force sentinelle présents sur les lieux, pour qu’ils engagent une riposte ou à tout le moins qu’ils leurs prêtent leur fusil d’assaut, « FAMAS », mais le règlement militaire l’interdisait, en l’absence d’ordre donné par les responsables de la sécurité intérieure.

          .../...

          L’intervention des soldats de l’opération Sentinelle autour du Bataclan, le soir du 13 novembre, a fait l’objet de nombreux débats au sein de la commission d’enquête.

          Auraient-ils dû entrer dans le bâtiment de leur propre initiative pour faire cesser la fusillade ? Non, ont répondu les interlocuteurs entendus sur ce point. Les circonstances, tout d’abord, ne l’ont pas permis, nous l’avons vu dans la chronologie : arrivés sur les lieux un peu après 22 heures, ils sont venus se positionner aux côtés des policiers de la BAC 94, à l’angle du passage Saint-Pierre Amelot, qui étaient alors pris à partie. Aucun ordre en ce sens ne leur a été ensuite donné par les autorités civiles, sous l’autorité desquelles ils doivent inscrire leur action, car l’unité de la chaîne de commandement est primordiale a rappelé le ministre de la Défense. Le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Le Ray, a pour sa part précisé à la commission d’enquête qu’il n’avait jamais reçu de demande d’autorisation en ce sens – qu’il aurait par ailleurs refusée, faute de plan d’action prédéfini (439). Le ministre de la Défense a également rappelé que ces soldats appartenaient aux forces conventionnelles de l’armée de terre, « c’est-à-dire qu’ils ne sont pas formés aux interventions avec prise d’otages, et c’est encore plus vrai lorsque de telles interventions ne sont en rien anticipées » (440), et qu’il existait précisément des forces spécialisées, comme la BRI, le RAID ou le GIGN pour faire face à ce type de situation.

          Pourquoi n’ont-ils pas fait usage de leur arme à feu ? L’ordre de feu ne peut être donné que par une autorité civile, a rappelé notamment le SGDSN, M. Louis Gautier. Positionnés aux côtés des policiers de la BAC, les soldats ont reçu l’ordre oral par ces derniers de neutraliser les terroristes s’ils sortaient du Bataclan. Mais faute de visuel au moment des échanges de tir, ils n’ont pas fait usage de leur arme.’’

          Auditionnés par notre commission, les fonctionnaires de la BAC ont déploré n’avoir pu intervenir faute d’équipement approprié. Désemparés, ils ont même sollicité, en vain, les huit militaires de la force sentinelle présents sur les lieux, pour qu’ils engagent une riposte ou à tout le moins qu’ils leurs prêtent leur fusil d’assaut, « FAMAS », mais le règlement militaire l’interdisait, en l’absence d’ordre donné par les responsables de la sécurité intérieure.

          Extrait du rapport de la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015


          http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t1.asp




        • Garibaldi2 23 mars 03:07

          Désolé, problème de doublon dans le copier/coller.


        • keiser keiser 23 mars 07:23

          @Gilbert Spagnolo dit P@py

          Pardon mais ce ne serait pas plutôt du calibre 5.56 ?
          Je ne suis pas spécialiste mais ...


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 mars 10:46

          @Garibaldi2

          Exact , 7,62, d’autant que je connais ce calibre, erreur de ma part bicause faute de frappe,et mauvaise relecture avant envoie,...


          L’incendie de leur véhicule, ne rentre pas dans la légitime défense, par contre les agresser physiquement dans l’intention ( ou bien mimer ) de dérober l’arme , dans ce cas précis oui !

          @+ P@py


        • keiser keiser 23 mars 20:02

          @Gilbert Spagnolo dit P@py

          Je ne voudrais pas insister mais le Famas est chambré en 5.56.
          Le 7.62, c’est quand tu veux vraiment faire des dégâts et que tu maitrises le tir.


        • jeanpiètre jeanpiètre 23 mars 20:08

          @Garibaldi2
          la police n’a pas bougé non plus, ou très tard, et a laissé des gj sauver un vehicule de l’armée pendant que la police s’en battait les noisettes


        • baldis30 24 mars 16:29

          @Garibaldi2
          bonjour,
           c’est très bien de soulever le problème mais réagir de leur part avec quelle culture ?
           le problème a été quasiment abordé au théâtre dans une pièce de légende, avec Gérard Philippe dans « le prince de Hombourg » ... entre la soumission aux ordres et le devoir d’intervention ... 
          Mais de théâtre les ministres du CULturel n’en veulent pas ! Au cas où le peuple aurait plus de facilité pour réfléchir .... !
          Et surtout s’ils sont socialistes-qu’ils disent sans se référer à Godin et au familistère où le théâtre est situé à la sortie de l’école ... ils sont socialistes-qu’ils-disent  !


        • keiser keiser 24 mars 16:48

          @keiser

          Ah oui ! ...
          J’avais oublié ta qualité d’ingénieur béton dont tu te revendiquais.
          C’est assez drôle comme les réacs ont du mal à répondre quand on les mets en face de leurs contradictions.
          C’est bon papy, je vois maintenant et parfaitement qui tu es.
          Juste un clown d’extrême droite.


        • Garibaldi2 24 mars 17:41

          @Gilbert Spagnolo dit P@py

          Empêcher que le second véhicule ne soit embrasé ne constituait pas un acte de légitime défense et ils pourtant ils s’en sont gardés.


        • Garibaldi2 24 mars 17:53

          @jeanpiètre

          C’est ce que l’on voit dans la vidéo filmée lors de l’incident, les forces de l’ordre que l’on voit en arrière plan ne bougent pas.

          C’est ce que j’ai déjà signalé dans ce post : https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/gilets-jaunes-des-militaires-de-l-81032#forum13227745

          post que je vous engage à lire car il donne la chronologie (édifiante) des agissements du gars qui a mis le feu au véhicule !


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 13:28

          Macron est partisan de la théorie : « ça passe ou ça casse », ce n’est pas qu’elle n’est pas bonne en soit, .. enfin qui vivra verra !


          Jupiter à certainement la mémoire des titres des morceaux qui ont été interprétés par les zozos qu’il avait invité à la fête de la musique dans la cour d’honneur de l’Élysée, .. mais a t-il ceci en mémoire ce triste jour du:22/03/1962 :


          et oui, les vieilles tiges par force ont de la mémoire !!!


          @+ P@py


          • zygzornifle zygzornifle 22 mars 14:21

            Ce gouvernement s’en fiche totalement des risques et comme disait Macron , venez me chercher et « Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre chose »....


            • Matlemat Matlemat 22 mars 15:33

              Si l’armée est mobilisée c’est un signe de faiblesse, les policiers et gendarmes commencent à être épuisés .


              • goc goc 22 mars 17:06

                Bonjour Papy

                Excellent article de présentation de la situation

                j’ajouterais à ce tableau fort complet, un dernier risque, certainement le plus improbable mais aussi le plus catastrophique pour le pouvoir en place, à savoir que les militaires refusent les ordres et pactisent avec le GJ. https://fr.sputniknews.com/france/201903221040457511-soldats-sentinelle-sympathie-gilets-jaunes/

                A ce moment-là macrounet et castagnette vont comprendre que leurs fin est proche.


                • Alren Alren 22 mars 18:50

                  @goc

                  Sans pactiser avec les GJ, ils vont sans doute laisser éclater leur rancœur dans le secret de l’enceinte militaire et l’on pourrait assister à une pluie de démissions.

                  Surtout au soir de ce samedi si un incident grave ou un « accident » a lieu.
                  Ce qui mécontenterait fortement le haut commandement qui le ferait savoir à qui de droit et pourrait refuser une deuxième expérience.

                  De toute façon, s’il y a un mort par balle, nous entrons dans l’inconnu social ...


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 19:47

                  @goc

                  Je ne pense pas à cette hypothèse, car l’armée n’aura pas de telles ordres !


                  Je le redis, c’est l’intervention d’un frappadingue, du mec bourré, d’un provocateur , ou d’un bravache qui auraient engagés des paris à la con, par exemple aller essayer de piquer l’arme d’un militaire !!!


                  @+ P@py



                • baldis30 24 mars 16:32

                  @Gilbert Spagnolo dit P@py

                   bonjour,
                   en matière de risques on ne peut pas écarter la folie .... jamais ....


                • Traroth Traroth 22 mars 19:27

                  Le suspense du weekend : l’armée va-t-elle tirer sur le peuple ou non ?

                  Difficile de résumer plus clairement où en est la France en 2019 !


                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 22 mars 19:31

                    @Traroth
                    Et pendant ce temps on débat sur la censure ... alors même que nous l’ avons crée par besoin de « protection ».


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 19:36

                    A lire vos réponses, nous redoutons tous qu’un drame se produise ,.... de plus les pros sont inquiets, la preuve !

                    Gilets jaunes, acte 19 : le gouverneur militaire n’exclut pas "l’ouverture du feu" ( régardez la vidéo et écoutez ce que dit le gégène )


                    BDM ( c’est un juron ) quelle idée à la con que celle qui a germée dans le ciboulot de celui qui se voit le roitelet de l’Europe !


                    J’espère que demain tous ce passera bien, et qu’ainsi Jupiter puisse pavaner et plastronner devant sa cour et aussi devant les téloches !


                    @+ P@py


                    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 22 mars 19:46

                      @Gilbert Spagnolo dit P@py

                      Le pire scénario serait que les force de l’ ordre ,
                      incapable de gerer une petite « emeute » faute d’ ordre précis ,
                      se repose sur les militaire ( qui ne peuvent pas se laisser emmener dans une guerre civile contre le peuple ), et que du coup senat et assemblé soit prise ....Totalement contre productif
                      Souhaitons que tout se passe sans violence .


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 20:10

                      Non aucunes craintes de l’armée contre le peuple, ( même en Algérie en ce moment l’armée et la police sympathisent avec le peuple.


                      Si il y a mort d’homme la victime sera un bravache qui aura voulu voir la réaction des militaires à son action !


                      @+ P@py





                      • julius 1ER 23 mars 14:12

                        Non aucunes craintes de l’armée contre le peuple, ( même en Algérie en ce moment l’armée et la police sympathisent avec le peuple.

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py
                        réflexion totalement saugrenue et surréaliste !!!!
                        d’une part on n’ est pas en Algérie ...
                        et d’autre part il peut y avoir des dérapages, rien n’est écrit d’avance !!!


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 20:59

                        Dans le registre comique du « joueur de poker » !

                        "Votre modèle est Clemenceau" : Castaner ordonne au préfet de police d’être un « briseur de grèves »

                        Clemenceau dit le père la victoire,.. mai aussi voir la rubrique:Briseur de gréves :Ici

                        Concernant le nouveau préfet de police, il parait que c’est un homme à poigne !

                        http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/03/19/01016-20190319ARTFIG00183-didier-lallement-un-homme-a-poigne-a-la-tete-de-la-prefecture-de-police.php

                        .mais comme bien souvent chez les « donneurs de leçons », ben, de temps en temps, ils se prennent les pieds dans l’tapis !

                        Didier Lallement : le nouveau préfet de police de Paris bientôt convoqué par ses propres flics ?


                        @+ P@py



                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 22 mars 21:29

                          @Gilbert Spagnolo dit P@py

                          La vieille tige que je suis, se méfie comme la peste des premières dédisions des hommes que l’ont présentent comme étant des hommes à poignes !


                          Souvent ces derniers ne se « sentent plus pisser » !



                          @+ P@py



                        • Shaw Shaw 22 mars 21:42

                          Cher Gilbert,

                          on comprend que vous soyez déboussolé, vous serviteur de l’ordre mesuré et citoyen, devant l’impirie de nos gouvernants.

                          Tout ceci est pure instrumentalisation et partant utilisation dévoyée voire factieuse d’institutions qui sont pourtant le fruit d’un équilibrage complexe et patiné par toutes les dures leçons de l’histoire !

                          Les garants de l’ordre n’ont d’autre moyen en conscience que de les désavouer sauf à être qualifiés de pires vendus qu’il puisse être.


                          • izarn izarn 22 mars 21:47

                            L’armée n’a pas pour but d’attaquer, ni de repousser des manifestants.

                            Elle n’en a pas les moyens. Le FAMAS n’est pas un moyen. Pas même contre des « émeutiers » comme raconte cet idiot de général Trinquant.

                            Les manifestants ne sont pas armés. Rien ne justifie l’armée.

                            Donc c’est de la provoc manifeste, et du spectacle organisé.

                            Cela peut suivre un plan de propagande, qui a débuté par des « blacks blocs » inconnus( Des flics en civils ?) qui cassent, puis des flics qui laissent faire. Puis appel à l’armée pour protéger des lieux genre Assemblée Nationale (Se souvenir des putchs de la guerre d’Algérie) et bien sur l’Elysée, pour protéger Macron dans son bunker, qui se la joue dans un psychodrame organisé, destiné à retourner l’opinion.

                            Moi j’ai une autre vidéo :https://youtu.be/zHYIEx1tSgo signée Dieudo il y a quelques années.

                            En fait c’est lamentable...

                            Qui peut tomber dans le panneau ?

                            Gesticulation de Micronibus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès