• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gilets jaunes : « cyber-jacquerie » ou tribune aux « derniers de cordée » (...)

Gilets jaunes : « cyber-jacquerie » ou tribune aux « derniers de cordée » avec slogans entre incohérences et contradictions ?

JPEG

Par définition, le terme « Jacquerie » désignait les nombreuses révoltes paysannes dans l'Occident médiéval et dans l'Europe de l'ancien régime. Ces révoltes spontanées,souvent très violentes étaient généralement réprimées avec une extrême dureté. Les jacqueries trouvaient leur origine dans les excès des prélèvements sur la production agraire, les impôts et les mauvais traitements infligés par la noblesse aux paysans, ils exprimaient aussi un besoin de dignité évident. 

Les gilets jaunes, via le support des réseaux sociaux, facebook, twitter, youtube, instagram, initient pour la première fois une manifestation sociale auto organisée sans les syndicats, ni leur soutien, ce qui permet de la comparer à des « jacqueries » de l'ancien régime. Sauf que les « jacqueries » de l'ancien régime réagissaient à l'oppression que les paysans subissaient de la part de la noblesse et à l'extrême misère, voire la famine qui les affectait. En dehors d'un besoin de reconnaissance, caractérisé par un gilet jaune fluo afin de se faire remarquer, il n'y a toutefois rien de comparable entre la situation des « jacqueries » de la période médiévale et les balades des gilets jaunes sous forme de « protestation fiscale » aux connotations « poujadistes ».

Entre idéalisation du « peuple revendicatif » et récupération politique

Aujourd'hui, quand les gilets jaunes se retrouvent « tous ensemble », passons sur le comportement agressif, voire violent de certains, ils expriment un ressenti peu rémunérateur d'un point de vue revendicatif au travers de slogans aussi divers et variés que contradictoires et qui traduisent, certes un mal vivre, mais aussi un niveau intellectuel, notamment politique pour le moins des plus faibles. Ce mouvement n'a d'ailleurs strictement rien d'homogène. Même si, comme à chaque mouvement social contestataire de ce type, le réflexe de la génétique politique à la française serait d'y voir un peuple idéalisé, aux revendications justifiées par le verbe haut et des slogans « bon enfant », nous sommes évidemment loin d'une telle symbolique.

Pis encore, un tel fantasme constant et terriblement auto-centré tient peu compte des réalités sociales et protéiformes de ce qu'est ce « fameux peuple », auquel, excepté les écologistes et le parti Présidentiel LREM, tout le reste de l'échiquier politique tente de le courtiser pour mieux le récupérer ou l'instrumentaliser, quitte à leur laisser croire qu'il sont d'accord avec eux pour leur accorder plus de reconnaissance, plus de pouvoir d’achat, le plus de bagnoles, plus de parkings, plus de routes, plus d’autoroutes et naturellement moins de taxes et un carburant moins cher. Mais sont-ils dupes ? Quand ils ne dénoncent pas ces soutiens, y compris lorsque Mme LE PEN, Mrs. MELENCHON, WAUQUIEZ et d'autres sont à leur côté, on peut s'interroger.

Non seulement ces dirigeants politiques font preuve d'une irresponsabilité incroyable car ils ne peuvent oublier que malgré des fluctuations au gré des contingences politiques, le prix du pétrole ne pourra plus baisser. Tous les experts sont formels le pic de HUBBERT étant atteint, nous sommes arrivés au début de la fin de l’ère du pétrole et nous devons donc faire face à un coût qui ira toujours en augmentant. Avec une demande supérieure à l'offre, car les stocks d’extraction aisée s'épuisent, cela ne peut que faire « flamber » les prix. L'extraction du pétrole de schiste n'échappe pas à cette logique.

Des slogans aussi divers que variés et contradictoires

En plus de réclamer la baisse des taxes sur les carburants qui est la revendication initiale principale (afin de pouvoir rouler plus et moins cher, polluer davantage et « décéder » encore toujours plus nombreux des maladies respiratoires, en 2017 plus de 45 000 morts en France), cela part dans tous les sens suivant les lieux, bien que l'aspect fiscal reste dominant. Citons en quelques uns : « raz le bol, mare de payer - tout trop cher - les taxes m'épuisent - assez de racket fiscal - l'état m'emmerde- on vit plus en sécurité - fâché, mais pas facho - gilets jaunes en colère - gaulois en colère - macron démission... » quand ce ne sont pas des slogans grossiers et insultants, voire des débordements bien réels, violents, homophobes ou xénophobes…

On entend également des propos peu élégants concernant les indemnités des élus (parlementaires, ministres…) mais jamais sur les salaires exorbitants des sportifs. Par exemple un joueur de foot. bien connu (Mr. MBAPPE) a perçu 17,5 millions d'euros en 2017, plus que celui du PDG de Renault-Nissan qui avait en son temps choqué l'opinion publique. Si ce n'est pas de la « Beauf attitude » alors qu'est-ce que c'est !

Ce sont les mêmes gilets jaunes qui, par ailleurs, vont réclamer plus de services publics ou l'augmentation de prestations sociales en particulier familiales, un comble ! qu'il faut financer, quand ils ne réclament pas des augmentations de salaire au gouvernement, alors qu'ils sont salariés d'une entreprise privée, où quand ils confondent taxes, impôts d’État et fiscalité locale. Le danger est que l’extrême droite, comme l'extrême gauche se nourrisse de ces incohérences et de l'état d'esprit de nature « poujadiste » des arguments qui prévalent chez la majorité des gilets jaunes, ainsi que de l’absence de structures et de leaders pour créer un climat délétère pouvant déboucher sur des violence extrêmes… Ce qui est déjà le cas dans des territoires ultra marins, mais pas seulement.

 Qu'est-ce qui a pu motiver cette situation ?

Produit d'une inculture, cette « cyber-jacquerie » des temps modernes, n'est-ce pas d'une certaine façon la revanche brutale des « sans grade » de ceux que l'on qualifie de « beaufs », ces » derniers de cordée « largement ignorés depuis des années par les pouvoirs en place au profit de catégories sociales plus aisées et des gagnants de la mondialisation. Mais attention aux dérives simplistes et populistes qui consisterait à opposer de façon démagogique la « France d'en haut », les élites à qui l'on attribuerait tous les maux du mal vivre sociétal et la « France d'en bas », le bon « peuple », victime paré de toutes les qualités.

Que le Président de la République avec le Gouvernement ait commis des erreurs de politique sociétale, accentuées par des choix plus que douteux en matière de communication, c'est certain, il a reconnu le reconnu lui-même. Mais encore faudrait-il corriger la trajectoire…

Si la suppression de la taxe d'habitation a bien été reçue par l'opinion, encore qu'au début du quinquennat elle aurait du s'inscrire dans une refonte de la fiscalité locale, comme l'avait pourtant évoqué le Président de la République. Les impôts locaux sont particulièrement injustes et ne correspondent plus aux défis écologiques qui sont à relever. Ces impôts très inégalement répartis amputent lourdement les revenus des 80 % des foyers qui y sont soumis et encouragent les Maires à densifier l'habitat urbain, comme l'habitat rural, très souvent au détriment des terres arables et de la biodiversité. La plus value de la suppression de la taxe d'habitation étant parfois grignotée par l'augmentation de la part des communes décidée par des Maires, ce qui en relativise ses effets en terme d'amélioration des revenus. Ne s'informant pas correctement, de nombreux gilets jaunes sont persuadés que c'est le gouvernement qui les a trompé, si on se réfère à certains interviews des manifestants. 

La suppression de l'ISF suivie par la hausse de la CSG une première erreur

Avec la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF) telle qu'elle a été envisagée où seul l'immobilier est taxé avec un impôt sur la fortune immobilière ( IFI) n'était-ce pas là aussi une grosse erreur ? Comme en matière d'ISF, sont passibles de l'IFI les personnes dont l'actif taxable (déduction faite du passif) est au moins égal à 1,3 million euros. Bien que le seuil de déclenchement soit de 1,3 million d'euros, le barème commence à partir de 800.000 euros (au taux de 0,5 %). Du coup, le contribuable à l'IFI acquitte d'entrée un impôt de 2.500 euros.

Avec la suppression de l'ISF, La valeur de certains biens somptuaires est désormais exclue de la fiscalité ( yachts, jets privés, chevaux de course, voitures de luxe, ou lingots d'or) ainsi que sont dispensés les prélèvement sur les dividendes des actions lorsque le revenu fiscal de ­référence ne dépasse pas 50.000 euros pour un célibataire, divorcé ou veuf et 75.000 euros pour un couple soumis à une imposition commune. Cela vad'ailleurs donner des arguments aux opposants de Gauche, quand pour favoriser le travail, mais aussi pour financer la suppression de la taxe d'habitation, Emmanuel MACRON décide la hausse de la CSG où quelques 9 millions de retraités, dont la plupart sont loin d'être des privilégiés, devaient ainsi être touchés par ce passage de la CSG de 6,6 à 8,3 %. « Cela fait 1,7 point, mais en pourcentage, selon des économistes cela correspond à une hausse de plus de 20 %. On connaît la suite…

La suppression de l'Impôt sur la fortune (ISF) n'a d'ailleurs pas été aussi productive qu'espérée en matière d'emplois. A l’évidence sa suppression n’a eu que peu, sinon aucun effet sur la création d’activités et l'emploi. Les chefs d’entreprises expatriés qui ont investi dans le pays par « effet de ruissellement » ne l’on pas fait à cause de la suppression de l’ISF, mais des bénéfices réalisés par retours sur investissements de leurs activités.

Pour celles et ceux de ces chefs d’entreprises non expatriés qui en ont bénéficié, ils ont généralement préféré les placements en actions, avec une fiscalité avantageuse.

Dernière erreur avec Carlos GHOSN. Alors qu'il est licencié par Nissan pour les raison que l'on sait, le gouvernement le maintien à la tête de Renault avec sa rémunération de plus d'un millions d'euros mensuels (17 millions annuels). Vu le Droit Français et la présomption d'innocence, tout en le maintenant à la tête de Renault, une suspension provisoire sans salaire s'imposait.

Le Président peut-il rectifier ces erreurs par rapport à l'ISF comme le réclament certains ?

S'il ne s'agit pas de rétablir l'ISF sous sa forme antérieure, il serait toutefois souhaitable de créer un impôt de solidarité sur la richesse et les biens (ISRB) supérieurs à 1,3 million d'euros à la place de l'actuel IFI. Cet impôt réintégrerait les biens somptuaires et les lingots d'or. Sauf pour les actions directes des entreprises, Il faut également que les dividendes sur les actions résultant de placements boursiers qui avaient été exclus de la fiscalité après la suppression de l'ISF soient intégrées dans le revenu. Le nouvel impôt sur la richesse devrait contribuer, non seulement à la solidarité, mais à l'urgence de la transition écologique.

La voiture électrique individuelle permet-elle d'avancer dans la résolution d'un problème écologique des déplacements et l'imposer à l'horizon 2030 n'est-ce pas une erreur de plus ?

On peut comprendre que s'il y a obligation de sortir des énergies fossiles, encore faut-il faire de bons choix.

Excepté les véhicules utilitaires pour des dessertes urbaines, encourager l'achat des voitures électrique n'est surtout pas une solution au service de la transition écologique. Les véhicules électriques ne peuvent être, en l'état actuel, que des « secondes voitures », réservées aux parcours de faible distance, en particulier urbains et périurbains, de nouvelles batteries avec des supers condensateurs qui se chargent beaucoup plus vite pourraient étendre leur domaine d’utilisation, mais cela ne résoudra pas le coût énergétique et spatial des déplacements individuels. Non seulement il faut du pétrole pour leur fabrication, mais beaucoup de métaux issus des terres rares.

Outre le fait qu'il faut des métaux issus des terres rares, énergie fossile tarissable, dont l'extraction est destructrice de l'environnement et génératrice de maladie pour les salariés et les riverains. En ce qui concerne les besoins électriques : Chaque jour, on peut estimer que si une voiture parcourt 40 km. Pour 29 millions de véhicules et 10 kWh/100 km, cela fait un appel de 170 millions de kWh. Sur 10 heures de charge la nuit (des heures creuses), cela représente 10 centrales EPR en fonctionnement. Si les parcours sont supérieurs et la croissance démographique aidant cela augmente d'autant le nombre, malgré un apport dit « d'énergies renouvelables »

En terme de voiture individuelle, ne faudrait-il pas réinventer la 2CV du 21eme siècle ?

Il est évident que l'on ne peut interdire la voiture individuelle et malgré tous les efforts qui peuvent être fait en faveur des déplacements collectifs, la voiture individuelle restera. Mais il faut prendre des dispositions pour un meilleur partage, une réduction de l'usage de celle-ci et que la voiture grosse cylindrée (surtout diesel) pas chère soit terminé. Sauf pour certaines professions, une taxe gabarit dissuasive pour l'achat de ce type de véhicule devrait être de rigueur.

La taxe est-elle un outil efficace pour sortir de la dépendance aux voitures individuelles, y compris en priorité pour les grosses cylindrées ? C’est un outil important, parmi d’autres, mais il ne peut pas se substituer à une stratégie et à un discours cohérent en matière de transition énergétique et de transports.

Plutôt que de verser des aides pour l'achat d'une voiture récente supposée « plus propre » y compris diesel, ce qui relève d'une aberration, le gouvernement devrait ordonner aux constructeurs, la réalisation d'un véhicule, simple, robuste, recyclable à 100 % qui ne consomme pas plus de 2 litres d'essence aux 100 km. C'est possible ! Déjà au début des années 80 les constructeurs Français avaient réalisé des prototypes de voitures qui consommaient mois de 4 litres aux 100 km, ce qui encore aujourd'hui une performance.

Avec la Vesta 2, Renault avait déjà presque atteint le but avec une consommation de 2,8 l/100 km. Le prototype utilisait un 3 cylindres essence de 27 chevaux et ne pesait que 473 kg. La Vesta 2 n'aura pas descendance directe. https://www.cnetfrance.fr/cartech/concept-car-annee-80-39766417.htm .

Pour conclure 

Par rapport aux gilets jaunes, que certains responsables politique courtisent quand d'autres proposent un dialogue, à l'évidence inutile, car le plus simple serait que le Président de la République ordonne un débat public national, tel qu'a pu l'organiser à plusieurs reprises « la commission nationale du débat public » sur des dossiers impactant l'environnement. Ce débat ouvert à tous les citoyens, dont les gilets jaunes, organisé dans chaque commune sur trois ou quatre thématiques nationales se dérouleraient sur une période courte de un à trois mois maximum. Par exemple : fiscalité d’État et locale, transition énergétique, économie-emplois, territoires quel avenir ? Pourraient être les thématiques retenues et les propositions qui se dégageraient majoritairement au niveau national serviraient de support à des lois que devrait voter le parlement.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 26 novembre 11:25

    " On entend également des propos peu élégants concernant les indemnités des élus (parlementaires, ministres…) mais jamais sur les salaires exorbitants des sportifs. Par exemple un joueur de foot. bien connu (Mr. MBAPPE) a perçu 17,5 millions d’euros en 2017, plus que celui du PDG de Renault-Nissan qui avait en son temps choqué l’opinion publique. Si ce n’est pas de la « Beauf attitude » alors qu’est-ce que c’est !

    « 

    la beauf attitude c’est de mettre sur le plan un employé d’une entreprise privée ....

    qui le paye comme elle veut en fonction de ce qu’elle pense en tirer et un élu qui par définition est payé avec l’argent de la collectivité .....

     » le plus simple serait que le Président de la République ordonne un débat public national,

    "

    et aboutir a un référendum comme celui de 2005 ?

    non mais allo vous vivez dans quel monde ?


    • Jeekes Jeekes 26 novembre 11:38

      ’’mais aussi un niveau intellectuel, notamment politique pour le moins des plus faibles’’

       

      Tandis que daniel martin, lui est une flèche, une lumière.

      Une sorte d’OVNI éblouissant par son intelligence et sa capacité d’analyse.

      Je me prosterne devant son charisme et son empathie...

       

      Y’en a vraiment qui osent tout !

       


      • eric 26 novembre 22:11

        @Jeekes
        Ouai ! Il doit avoir un anneau gastrique comme dans « la conjuration des imbéciles... »
        Il a 60 ans de retard et il veut donner des leçons de modernité.


      • troletbuse troletbuse 26 novembre 11:40

        Pour les écololos, 1% de la population mondiale, autrement dit, les Français, va sauver la planète entière, la Terre grâce aux taxes votées pour diminuer le déficit budgétaire avec quelques miettes pour favoriser l’électricité donc le nucléaire. Si quelqu’un a compris, qu’il me l’explique.  smiley


        • Alain 26 novembre 12:00

          @troletbuse
          Et pour les 1% de la population mondiale, c’est à dire les français :
           50% des déplacements en voiture font moins de 3 kms.
           58% des français utilisent leur bagnole pour faire un trajet de moins de 1 kms.
          Si quelqu’un a compris, qu’il m’explique ?
          Ah oui, c’est vrai. On va me dire que c’est pour aller chercher son pain qui est lourd. Ou alors son frigo qu’on change tous les 15 jours... mais non, c’est les bouteilles d’eau parce qu’en France on n’a pas l’eau courante...oups c’est pas çà, c’est pour emmener les enfants à l’école parce qu’à pied, c’est trop dangereux avec toutes ces voitures...mais non enfin, c’est parce qu’il pleut au moins 250 jours par an....qui me dira que c’est pas pure fainéantise ?


        • troletbuse troletbuse 26 novembre 12:33

          @Alain
          En France également, on a supprimé la consigne contrairement à d’autres pays « ex : l’Allemagne ».
          Coup double ou même triple :
          Vous payez les contenants que vous devrez jeter et qui sont parfois plus chers que le contenu.
          On a supprimé les emplois des personnes chargés de la machine qui récupérait ces emballages.
          Le comble : on dit que vous polluez et on vous fait payez des taxes afin de recycler tout celà.
          Pour mémoire, il y a déjà depuis fort longtemps une taxe ECO sur tous les produits vendus, sur les pneus, les appareils ménagers, etc..


        • Alain 26 novembre 13:41

          @troletbuse
          Et donc ? T’as pensé à veauter mieux la prochaine fois ?
          Ou tu viens de te réveiller ? Ou alors t’as pas découvert les produits qui se vendent en vrac dans les petites structures bio (ou pas bio) ou sur les marchés ?


        • Alain 26 novembre 11:54

          « Il est évident que l’on ne peut interdire la voiture individuelle »


          Au Japon, pays constructeur de bagnoles et pays capitaliste, si on n’a de parkings privatifs, on n’a pas le droit d’avoir une voiture. Ce qui fait que les japonais utilisent massivement des vélos et des trains et que çà parait normal.

          En Italie, les ZTL (Zone à Trafic Limité) sont mis en place dans de très nombreuses villes : tu n’es pas du quartier, tu n’as pas le droit de rouler sinon amende.. L’Italie est un pays constructeur de bagnoles et capitaliste...

          En Autriche, des abonnements de bus à 1 euro par jour dans des zones très rurales avec des régularité (un bus toutes les heures, voire toutes les demi-heures) de 7 h à 20h et des correspondances entre lignes.

          En Allemagne, réouverture de plus de 600 kms de petites lignes de trains et 300 gares dans les zones rurales avec des millions de voyageurs et des succès commerciaux.

          En Italie, on réouvre aussi des lignes de trains en zones rurales, et les fréquentations sont très importantes, dépassant les prévisions.


          La France, 7 centimes d’euros en plus sur un litre d’essence et hop, on met son gilet jaune et on ne réclame aucune alternative à sa bagnole. Le pays des lumières ?


          https://reporterre.net/On-peut-se-passer-d-auto-dans-le-rural-montrent-l-Allemagne-l-Italie-et-l

          http://bnmercat.wixsite.com/velomercatour/single-post/2017/02/11/Japon-20-de-part-modale-vélo-sans-rien-faire

          https://mordusditalie.com/zone-trafic-limite-ztl-italie/


          • gaijin gaijin 27 novembre 09:18

            @Alain
            ben oui
            mais au japon les trains arrivent tellement a l’heure qu’on peut régler sa montre dessus ...
            en allemagne on ouvre des lignes de trains alors qu’en france on les ferme ...
            etc
            que la france s’est construite depuis 50 ans sur la destruction des commerces de proximité ( cilentélisme des élus ) ....
            qu’en france on demande de la flexibilité aux travailleurs mais pas aux entreprises qui refusent par exemple de développer le télé travail ....

            l’erreur c’est au final de vivre en france
            comme l’ont bien compris une partie de nos jeunes diplômés qui se barrent !


          • JulietFox 26 novembre 11:57

            Et pendant ce temps là, la déforestation continue. Et Bolsanaro en a fait un de ses thèmes de campagne. !


            • Alain 26 novembre 13:48

              @JulietFox
              Parce qu’en France, on ne déforeste pas ? GCO de Strabourg...CenterPark de Boyron...Parc de loisir dans la forêt de RomainVille ?... Où sont donc passé les gilets jaunes pour contrer ces projets ?


            • Anatine 26 novembre 12:04

              Formule entendue ce matin a mediter... « Les classes populaires et moyennes ont ete licenciees. On n’a plus besoin de vous ».

              L’explosion technologique et son corollaire, la diminution du besoin en capital necessaire pour la mettre en oeuvre rendent possible la creation et la mise en oeuvre de solutions a une echelle locale. La mondialisation est aussi la reaction du modele dominant pour s’y opposer : baisser les couts et accroitre les besoins en capital pour etre dans le jeu en imposant la globalite.

              Depuis plus de 20 ans, se developpent une myriade d’initiatives pour faire autrement et ceci dans tous les domaines. Et il faut y inclure nombre de startups et le coeur de l’innovation.

              Pourquoi le tout ne catalyse pas ? La reponse : pas de mise « en systeme » ainsi que la cause : Formellement, la monnaie, et dans la pratique, le controle et l’emploi des impots, la maitrise des « communs ».

              Non seulement, les classes populaires et moyenbes sont licencies mais elles sont empeches de mettre en oeuvre leurs solutions ! Mettre en place un modele operant et efficace alternatif au controle et a l’emploi.

              Les crypto-monnaies ont montre la voie pour ce qui concerne le controle. Sachez que ce monde des alternatives, nombre d’acteurs travaillent à en etendre la logique pour que chacun puisse participer a l’economie. Pour cela, il faut aussi revendiquer l’emploi de l’impots !

              L’opportunite qu’ont les gilets jaunes est d’en revendiquer l’emploi. C’est le veritable enjeu du mouvement et cela ne se fera pas dans un « negociation » avec le modele dominant et avec des representants tels qu’il les attend.

              Culturellement, la France a la capacite d’inventer ce nouveau modele et ce n’est ni les corps intermediaires, ni les partis politiques et encore moins un nouvel avatar qui le rendront possible.

              Suite a venir..


              • Jeff Parrot Jeff Parrot 26 novembre 13:38

                @Anatine
                Excellent commentaire.

                "Non seulement, les classes populaires et moyennes sont licencies mais elles sont empeches de mettre en oeuvre leurs solutions ! Mettre en place un modele operant et efficace alternatif au controle et a l’emploi.

                "


              • chapoutier 26 novembre 12:05

                encore un putain de donneur de leçon qui veut nous faire de la pédagogie jupiterienne


                • eric 26 novembre 22:14

                  @chapoutier
                  Non quand même. J’aime pas trop Macron, mais là, on et quand même encore nettement en dessous comme niveau. Je soupçonne vaguement macron de savoir, lui, ce qu’est le monétarisme par exemple..


                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 novembre 12:09

                  L’univers est déterminé par son destin entropique ....

                  Le soleil s’arrêtera de briller, de nous chauffer, le chaos s’installera encore plus fort ....

                  Le Diesel n’en sera pas la cause, la voiture électrique n’aura aucun effet positif sur ce destin chaotique ...

                  Pauvre petit Martin Prescripteur d’Opinion. Vouez à la diffusion de mensonge, de haine.... 

                  Difficile à vivre, la frustration ....

                  Jupiter est un Beauf parvenu, désigné par les entrepreneurs de guerre et les « élus ».. ! 


                  • chapoutier 26 novembre 12:10

                    la Merde en Marche


                    • Jelena Jelena 26 novembre 12:12

                      L’auteur tape 200 lignes pour nous dire qu’il ne comprend pas ce que veulent les gilets jaunes, alors que la réponse ne tient qu’en quelques mots : Une meilleure répartition des richesses.


                      • Alain 26 novembre 13:36

                        @Jelena
                        Une meilleure répartition des richesses ? C’est pour çà que la France est couverte de supermarchés ou les gens courent en voiture pour engraisser des patrons arrosés au CICE et qui dès le premier million d’euros de bénéfice foncent en Suisse ou en Belgique ?


                      • covadonga*722 covadonga*722 26 novembre 13:19

                        cher auteur vous nous aviez oublié , vous nous pensiez effacés , pourtant nous n’avons pas changé nous sommes les memes gros cons qui avons voté NON au référendum , alors on vas vous la faire courte !

                        que revienne le temps des chateaux qui brûlent !


                        • Alain 26 novembre 13:39

                          @covadonga*722
                          Qu’est ce que tu attend pour aller brûler les concessions Renault (cf. Carlos Goshn..) ou les magasins Kiabi, Decathlon, Leroy-Merlin, Auchan, Norauto, Boulanger de la famille Mulliez ?
                          Tu m’expliques ?


                        • covadonga*722 covadonga*722 26 novembre 16:36

                          @Alain
                          yep , perso je parle des chateaux virtuels « moraux et intellectuels » construit par la gauche et la racaille éduquée depuis 50 ans .
                          Ces edifices intellectuels qui permettent a des juges d’absoudre un exotique violeur au motif qu’il n’a pas les clefs des codes moraux .
                          Je pense au constructions morales des crapules de gauche soutenant l’invasion du sol , je pense au think tank terra novien validant l’égalité de toute les cultures , je pense aux étrons de la FI labourant l’électorat des chances pour la France ect vous voyez il y a plus urgent que de foutre la trouille aux possesseurs .Le combustible premier est de mon avis toute l’élite éduquée qui as trahis.
                          Il est hilarant de voir bénito tenter de surfer sur la vague jaune elle le conchie , et il y a des rédacteurs ici comme schifffer ou Ariane Walter qui se gargarisent de ce mouvement quand une nuit sur un barrage leur feraient découvrir qu’ils sont l’exacte « ennemi » que déteste la majorité des gilets jaunes 


                        • Alain 26 novembre 18:43

                          @covadonga*722
                          donc, tu penses et tu n’agis pas. Continue comme çà, et tant que tu parles des « chateaux virtuels », la classe dirigeante ouvrira une bouteille de champagne pour fêter tes songes qui ne remettent rien en cause.


                        • covadonga*722 covadonga*722 26 novembre 19:03

                          @Alain
                          dis moi le marxiste « cum libro » je sort de 44 ans au cul des machines outils ou je me suis fais faire la leçon sur la revolution par des intello souvent fonctionnaire 
                          et cul bien au chaud, moi je suis pas pour cramer l’outil de travail mais les lieu de réunion des partageux comme toi de l’espace et du boulot des autres .
                          Ton baratin pseudo révolutionnaire c’est juste de la collaboration de classe te garantissant ton petit statut d’éduqué .Puisqu’on en est a ce dire des vérités je souhaites que les blablateurs ecolos gauchiste comme toi retourne a la terre heu je veux dire sous la terre .
                          La seule revolution qui vaille c’est la nationale qui éradiquera de ce sol tout les ennemis de la nation et tu en est !


                        • Gisyl 26 novembre 14:14

                          Vous semblez avoir des idées très arrêtées sur les GJ : « Inculture », « beaufs », etc. Évidemment on peut toujours trouver des slogans et des attitudes confirmant ses hypothèses et sa paresse intellectuelle. On peut trouver aussi des personnes cultivés chez les GJ et, même si ce n’était pas le cas, des gens qui se montreront plus humains, sociables et accueillants que bien des intellos urbains snobs chez lesquels la fraternité s’arrête à ceux qui leur ressemblent. De toute manière ce n’est pas parce que les GJ ne s’expriment pas comme un prof de sciences po qu’ils ne vont pas dire des choses réelles, concrètes et logiques

                          A la base les GJ sont cette classe moyenne trop riche pour bénéficier des hlm, trop pauvre pour bénéficier des procédés dilatoires envers le fisc des riches et des sociétés commerciales. L’impôt repose désormais essentiellement sur eux. Il est donc logique qu’ils aient à se plaindre : élémentaire question de dignité. Ils avaient - malgré la mondialisation et la désindustrialisation, la cherté de l’immobilier en centre-ville, la disparition des services publics en zone périphérique, les déserts médicaux, la fin de l’ascenseur social  trouvé un moyen de vivre à peu près correctement malgré des trajets interminables en voiture et des week-end passés à entretenir leur pavillon.

                          Et voilà que l’on décrète depuis des salons parisiens que leur mode de vie plus subi que choisi est nocif pour la planète. Vaste galéjade quand la moitié du tarif d’un plein d’essence part dans les ressources fiscales ! Hypocrisie quand les Français ne contribuent qu’à 1% des émissions de CO2 dans le monde !

                          Alors maintenant on peut disserter à l’envi sur les causes de cette situation et les remèdes à y employer si on la juge mauvaise. Mais il faut d’abord faire preuve d’un peu d’empathie avant de juger les autres.




                          • Balkanicus 26 novembre 14:24

                            @Gisyl

                            Oui ..... mais le probleme, peut on faire confiance au gilet jaune

                            En effet, peut on faire confiance a des gens qui ne prennent pas soin de leur dent !

                            Il leur en manque a tous ou quasiment , ne pas prendre soin de soi est presque criminel, et la seule excuse qu ils ont a donner

                            On a pas de sous ! Il veulent juste payer l essence moin cher ! Il ne demande meme pas des soins dentaire !

                            Franchement .... je comprend que ca fasse grincer des dents !!!!!

                            Un peu d humour....... d espieglerie...... c est la vie de....... bibi........


                          • Alain 26 novembre 16:03

                            @Gisyl
                            Donc, les gilets jaunes qui ne sont ni beaufs, ni inculturés ont pendant des années redessinées la France.
                            Comme ils ne supportent plus les riches, ils ont décidés de ne plus acheter dans les supermarchés Auchan, Leclerc et Carrefour afin de ne plus soutenir quelques familles plus proches de la mafia que du commerce, et ils ont décidé d’aller chez le boulanger, le boucher et le quincailler.
                            De même, pour lutter contre les déserts ruraux, ils se sont battus pour que les autoroutes ne soient plus à l’ordre du jour des donneurs d’ordre Vinci. Ils ont préférés faire des manifestations monstres pour qu’on réo-ouvre les lignes de trains avec des horaires et des fréquences correctes.
                            Ils ont boycottés les paraboles, ainsi que les décodeurs TNT. Ils étaient conscients que la télé leur mentait, alors ils ne la regardent plus.
                            Ils ont aussi pris part à toutes les luttes sociales : de l’hôpital à pole emploi.

                            Ainsi donc, les gilets jaunes ont réussi à ce que la France ne soit plus détenue par quelques familles.Les supermarchés ont fait faillite, les terres agricoles ne sont plus pesticidées et on va dans les amap en vélo dans les campagnes. Les autoroutes n’existent plus, le train les a remplacé. TF1 a fait faillite, plus personne ne lit ’« le Monde ».

                            Ou alors, je me trompe et c’est tout le contraire qui s’est passé pendant des années sans qu’aucun gilet jaune ne s’en soit ému ?

                            La Cigale, ayant chanté
                            Tout l’Été,
                            Se trouva fort dépourvue
                            Quand la bise fut venue.
                            (.../...)
                            « Que faisiez-vous au temps chaud ?
                            Dit-elle à cette emprunteuse.
                            — Nuit et jour à tout venant
                            Je chantais, ne vous déplaise.
                            — Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
                            Eh bien !dansez maintenant. »


                          • loy72 loy72 3 décembre 20:22

                            @Alain
                            Mais Noël arrive... alors on peut bien faire fi de l’état de la planète, des migrations climatiques qui en découleront, de la dette financière… les générations futures ont un avenir radieux : c’est le grand soir !


                          • zzz'z zzz’z 26 novembre 15:57

                            il n’y a toutefois rien de comparable entre la situation des « jacqueries » de la période médiévale et les balades des gilets jaunes sous forme de « protestation fiscale » aux connotations « poujadistes ».


                            Indeed ! Pour un adepte forcené du collectivisme.

                            Mais le pauvre type du privé qui est sous le feu de l’import/export — import/export qui ne consomme foutre Dieu aucune énergie fossile —, avec votre putain d’Euro surévalué, IL A QUOI COMME PUTAIN DE SOLUTIONS ?


                            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 novembre 16:07

                              Macron n’est pas loin d’être à genoux NE LACHER RIEN ....

                              Le gouvernement commence à céder du leste.

                              PAS DE PACTE SOCIAL AVEC MACRON...

                              Restez sur vos rond-points, vos péages, filtrez, bloquez ,

                              Avec cette stratégie vous faites le siège du gouvernement et vous tenez le destin de la France et du peuple entre vos mains....

                              Nous sommes tous derrières vous, avec vous ......


                              NE LACHER RIEN ...




                              • zygzornifle zygzornifle 26 novembre 17:33

                                vous l’avez élu , vous l’avez eut ....... dans le cul

                                On parie que tout cela partira en eau de boudin , le mouvement saccagé par tous les médias aux ordres de Macron , les partis politiques tiraillant a droite a gauche, il n’y a plus que des reportages sur la sois disante violence des gilets jaunes infiltrés par des lutteurs professionnels , économisez vos force car en Janvier Macron va vous atomiser grave , la ça va saigner , le pouvoir d’achat va s’écraser comme une grosse merde , on va entendre couiner de tous les cotés , votre seigneur le sait et la il n’hésitera pas a disperser la foule , pour faire machine arrière il faudra le chasser sans état d’âme car lui ne sait pas ce que c’est et en plus il vous méprise XXXXXXL ..... 


                                • Alain 26 novembre 18:34

                                  @zygzornifle
                                  En fait, les gilets jaunes pour la plupart, ils n’ont jamais fait de manifs et ont toujours été devant la télé. Ils découvrent que l’information est manipulée et que les CRS tapent sur la gueule des gens. Ca fait des années que n’importe quel écologiste (ce que les gilets jaunes croient être les méchants) le savent. Le gilet jaune aurait du faire un stage à Notre Dame Des Landes. Mais voilà, on peut pas être devant sa télé ou dans les allées de Leclerc et savoir que depuis 1789, les riches et les puissants ont repris la main.
                                  Si au moins, le gilet jaune lisait... il pourrait lire Louise Michel. Il en apprendrait des trucs.

                                  http://8mars.info/louise-michel


                                • zzz'z zzz’z 26 novembre 19:22

                                  @zygzornifle
                                  « vous l’avez élu , vous l’avez eut ....... dans le cul »

                                  Vous savez, si j’étais eurolâtre et fonctionnaire, je ne débanderais pas de faire l’éloge du futur Merkel à la place de Merkel. J’en ai plein des comme ça vers chez moi, 3 boîtes de Viagra™ par mois minimum ! C’est remboursé smiley je crois.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès