• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gilets jaunes l’imposture

Gilets jaunes l’imposture

C’est un petit éditeur (les éditions des Sans-voix) qui vient de sortir un livre sur le mouvement des gilets jaunes : Gilets jaune l’imposture. L’auteur (l’Inconnu Soldat en rappel de la profanation de la tombe du soldat inconnu) se veut le porte parole de ceux à qui les media n’ont justement jamais donné la parole. Il a constaté par exemple qu’en mille occurrences d’articles du journal Le Monde, pas une seule fois un citoyen lambda, pas un milliardaire, ni un gros bourgeois, juste un modeste, n’a eu droit à une ligne. Ce fut pareil dans les chaînes en continu.

Les chiffres sont têtus et sans l’invraisemblance complaisance et l’étourdissante masse d’information concernant les gilets jaunes leur poids politique aurait dû être au niveau de leur poids numérique c’est-à-dire médiocre. Les sondages de soutien ne disent rien en démocratie. Soit ce sont les urnes soit c’est un nombre suffisamment important dans la rue pour l’être (au minimum un million de personnes, si ce n’est 2). Lorsque les sondages donnent un pourcentage de soutien, cela ne donne aucune légitimité car ce soutien n’est pas transposable dans l’élection qui est le seul baromètre démocratique et ce baromètre dit, avec aussi des sondages, qu’en cas d’élection, là où ce n’est plus la même, là où il y a le choix et la concurrence, ces fameux gilets jaunes naviguent autour des 10 % là où tombent les Insoumis.

Des comparatifs sont nombreux dans le livre. Voici quelques chiffres qui laissent pantois quant à l’imposture de l’importance de ces gilets jaunes à commencer par la plus grande manifestation qui n’a rassemblé que 0,6 % des électeurs. Extrait du livre :

Le samedi 11 janvier il y avait 84 000 gilets jaunes, manifestations dont une partie était illégale, dans toute la France, chiffres présentés comme un accroissement significatif et donc comme une grande mobilisation. Doit on rappeler que c’est moins d’un tiers que la première manifestation que c’est la moitié de la deuxième, les deux étant déjà d’un score faible ? Pouvons-nous faire de simple comparaisons ?

- Bourges, le 11 janvier 2019, 5 000 manifestants alors que l’agglomération compte 97 000 habitants, sachant que l’appel hyper-médiatisé de cette manifestation couvrait toute la France, puis que ce devait être le centre de la France, rappelons que selon les sondages il y avait 70 % de soutien au début (55 % score lorsque ce livre a été écrit), 15 % de certains d’aller à une manifestation, donc 5 % des habitants de l’agglomération qu’est-ce que cela vous inspire ? Allons plus loin. Le Printemps de Bourges réunit 80 000 spectateurs soit 16 fois cette manifestation et encore il faut payer et ce n’est un attrait que pour les amateurs de musique classique, donc une frange faible de la population.

- Paris, le 11 janvier 2019, 8 000 manifestants. Rappelons que le stade de France peut contenir 80 698 places assises ce qui veut dire que les gilets jaunes n’auraient rempli que 10 % du stade de France (10 % !), que cela représente seulement 0,1 % de l’agglomération parisienne (0,1 % !), qu’il aurait juste fallu se tasser un peu pour que tous les gilets jaunes de France de ce samedi pour qu’ils y rentrent, que Johnny Halliday a rempli ce stade de France avec 210 000 spectateurs en 1998 (oui, petit mot pour les complotistes, c’est plus que les places assises, on est aussi debout sur la pelouse) soit 22 fois ce qu’ont fait les gilets jaunes, que ce même Johnny a rempli le Champ de mars entre 700 000 et 1 million de spectateurs pour le 14 juillet 2009 soit 90 fois au moins la mobilisation des gilets jaunes.

- Dans toute la France 84 000 manifestants le samedi 11 janvier 2019 c’est 12 % de ce qu’a fait Johnny au champ de mars et moins de la moitié de son concert au Stade de France, 12 % de la première manifestation pour Charlie Hebdo suite aux attentats et 2 % du week end d’hommage aux victimes (4 millions), ajoutons que ce week end a réuni quatre fois ce qu’ont fait les gilets jaunes en 9 manifestations, alors que ce week end a été organisée dans un temps extrêmement court. Rappelons que la manifestation de la manif pour tous qui a été considérée par la majorité des élus comme non représentatif alors qu’elle a réuni peut-être deux ou trois fois ce qu’a réunira première manifestation des gilets jaunes.

- Rappelons enfin ces chiffres qui devraient enfin mettre les yeux en face des trous des commentateurs. En 1984 il y a eu une manifestation le 24 juin à Paris de 850 000 personnes (2 millions selon les organisateurs) c’est-à-dire 100 fois ce qu’ont représenté les gilets jaunes à Paris et 10 fois dans toute la France. Il s’agissait de manifester contre la loi Savary et cette manifestation n’avait certainement pas 70 % de soutien dans la population. Où est donc l’erreur, d’un côté une manifestation uniquement à Paris qui fait 100 fois celle des gilets jaunes dans la même ville, qui fait plus de 3 fois celle du premier jour dans toute la France, et l’on voudrait que les gilets jaunes soient le peuple ? Mais les chiffres sont encore plus terribles si l’on regarde les manifestations qui ont précédé celle du 24 juin :

À Bordeaux, le 22 janvier 1984, environ 60 000 manifestants se sont rassemblés, alors que la décision de manifester n'avait été prise que deux semaines auparavant. Gilets jaunes 4 à 6 000 (7 à 10 %). Une seule ville fait plus que chacune des manifestations 7 et 8 de toute la France.

À Lyon, le 29 janvier, entre 100 à 150 000 manifestants se sont rassemblés. Gilets jaunes 400 le premier jour, quelques milliers les autres fois soit entre 0,4 à environ 1 %. Cela ne vous dit rien ? Une seule ville fait plus que chacune des manifestations 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 de toute la France.

À Rennes entre 200 et 250 000 le 18 février . Gilets jaunes moins de 1 000 soit au plus 0,5 % ! Une seule ville fait plus que chacune des manifestations 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 de toute la France

À Lille entre 250 000 et 300 000 le 25 février. Gilets jaunes 5 000 soit 2 % ! Une seule ville fait plus que chacune des manifestations (1 ?), 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 de toute la France

À Versailles, le 4 mars, plus de 500 000 personnes pour la police (800 000 pour les organisateurs, près de 600 000 pour le quotidien Le Monde). Gilets jaunes quelques centaines à un millier soit au plus 0,2 % ! Une seule ville fait plus que chacune des manifestations 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9 de toute la France

Les études sociologiques ont montré que la majorité des gilets jaunes n’est pas de ceux qui souffrent le plus. Le nombre n’est déjà pas en mesure de légitimer ce mouvement, et en plus que lui-même n’est pas représentatif des plus démunis, leurs leaders qui se déchirent sont encore moins représentatifs. Le paradoxe, quoique, c’est que ce mouvement est mené à la baguette (avec menaces de mort par exemple quand six des huit représentants éphémères ne sont pas allés discuter avec le gouvernement justement à cause des menaces de mort) par des complotistes et ou sympathisants de l’extrême droite soutenus publiquement par des politiques de la gauche dure. Mélenchon qui est fasciné par Drouet !

L’auteur démontre comment ce mouvement ne pouvait pas être autre chose qu’intrinsèquement violent pour trois raisons :

- La colère initiale et durable

- Le feu attisé par les leaders politiques et ceux du mouvement

- Le blocage illégal et initial de la libre circulation des personnes. C’est une violence initiatrice que le blocage soit calme (empêcher la libre circulation est bafouer une des liberté fondamentale des démocraties) ou violente comme ce fut très souvent le cas.

Cette violence que la presse aurait découvert le samedi 11 janvier était là depuis le début : les menaces de mort même au sein du mouvement fin novembre, fin novembre des journalistes déjà agressés, en six semaines ce ne sont pas moins de 50 parlementaires qui ont subi des violences verbales (menaces de mort, de viol), avec des permanences vandalisées, murées, certaines de leur voiture brûlées, des résidences murées ou vandalisées), et Marlène Schiappa qui a été elle aussi menacée de viol, de meurtre, de torture, insultée (la pute à Macron, une bouche à tirer des pipes etc.). Cette violence est confirmée par Priscillia Ludovky dans un message Facebook du 14 janvier 2019 effacé depuis : « Je suis enfin libre de pouvoir dire que je ne travaille plus avec Eric Drouet depuis des semaines en raison de son comportement et je compte quand tout sera terminé expliquer tout ce qu'il a pu faire pour nuire au mouvement. » Vous noterez qu’elle parle de ne plus travailler avec lui depuis des semaines. Et voilà un complément d’information : « Depuis des semaines (témoignages à l'appui) nous subissons son comportement, nous recevons ses menaces et aujourd'hui je suis personnellement attaquée et ça je ne l'accepte pas […] il n'y a pas de place pour l'intimidation et les menaces, les mensonges et le harcèlement au sein des "gilets jaunes". ». Vous remarquerez plusieurs choses, outre le fait que cette représentante des gilets jaunes fut autrefois banquière (ce que haïssent ces gilets jaunes, la banque), c’est que cela dure depuis longtemps, qu’elle se dit « enfin libre » ce qui veut dire en négatif qu’elle était prisonnière dans ce mouvement, qu’il y a de l’intimidation, des menaces et du harcèlement, mais aussi qu’elle est mignonne Priscilla Pudovsky, car elle ne le dénonce que parce qu’elle est elle-même attaquée. Avant ce n’était pas grave, ce n’était pas utile de le dénoncer.

Le Président de la République a vu sa légitimité mis en doute par ceux qui ne représentent que 0,6 % des inscrits et qui de fait n’ont strictement aucune légitimité, par des élus qui ont eu moins de voix que lui au premier tour (Dupont-Aignant, Mélenchon l’intouchable, et Le Pen poursuivie pour fraude fiscale, détournement de fonds publics, financement électoral illégal) et qui de cet autre fait sont d’évidence encore moins légitimes. Cette remise en cause (l’auteur n’aime pas Macron et le dit et le montre, c’est la fonction qu’il défend et non l’homme) du Président de la République et des députés élus est bien évidemment une remise en cause de la démocratie française. Il ne s’agit pas là de grands mots ou d’agiter des spectres mais tout simplement de se référer à une légitimité infiniment plus solide que celle des gilets jaunes qui est celle de la Constitution qui détermine les modalités des élections et cette Constitution a été votée par plus de 80 % des votants mais surtout plus de 65 % des inscrits qui fait qu’elle s’oppose frontalement à une infime minorité de 0,6 % des inscrits (soit 1 % seulement des votants qui ont adopté la Constitution) qui ne peut en aucun cas se présenter comme le peuple. Est ceci ne vous dit rien : entre 35 000 et 282 000 personnes dans la rue et 31 123 483 électeurs qui ont voté oui à la Constitution ? Les élus de la république sont légitimes du fait de leur élection selon des règles démocratiques approuvées par le peuple à une majorité écrasante, à savoir le scrutin majoritaire uninominal à deux tours pour le président et les députés.

Il faut aussi connaître qui sont les leaders et un article du NouvelObs éclaire sur deux d’entre eux le complotiste Fly Rider et Eric Drouet. Ils ont volontairement effacé leur historique de Facebook mais on peut retrouver sur les autres sites leur likes et on découvre alors leur affinité pour l'ex Front National et Marine Le Pen. Ce Drouet fascinant Mélenchon. Un sondage nous dit que 23 % des sympathisants Insoumis verraient bien un rapprochement avec la Marine nationale et 50 % du marins nationaux l'accepteraient volontiers. Drouet qui a déclaré qu’il fallait que cela pète chaque week end et qui a bien rendu cocus tous ses soutiens politiques quand il a avoué avoir tout fait (et évidemment des actes illégaux) pour se faire arrêter. Ils ont eu l’air malin ces soutiens. Il a même usé d’une honteuse et minable manœuvre pour faire croire par son avocat que c’était en fait pour mettre des bougies à la place de la Concorde en l’honneur des blessés et des morts qui il y a eus lors des diverses manifestations. Il a donc osé utiliser la peine et la douleur pour faire son petit coup. Voici pour compléter le tableau des mots doux de Fly Rider celui qui dit que le pacte de Marrakech allait faire entrer en Europe 480 millions de migrants : « Beaucoup de gens dans ce mouvement sont prêts à perdre la vie pour que notre futur soit meilleur. Des gens préparent un soulèvement national avec des armes. »

« Il y a des gens qui se préparent à être beaucoup moins pacifiques, voire plus du tout être pacifiques » « Manu, il y a des gens qui ne lâcheront pas, ils ne veulent plus être pacifistes car ils ont vu que tu as envoyé des flics taper leurs gosses, leurs grands-mères, leurs grands-pères, leurs frères, leurs sœurs… des flics qui ont tué des gens. » Non seulement il appelle à prendre les armes mais en plus il tient des propos diffamatoires et insoutenables accusant la police de tuer des gens. Il est incompréhensible qu’il n’ait pas été encore mis en examen pour de telles paroles. Parlons aussi de celui qui veut que l’armée prenne le pouvoir, de celui qui fut candidat aux élections municipales sur une liste nationale, de celle qui parle avec les morts, de celui qui est le représentant de Dupont-Aigan, de celui qui a été obligé de démissionner de l’ex-FN car il était en instance d’exclusion pour propos racistes, (exclu du FN il faut en faire pour l’être), de celui qui a fait la couverture de Paris Match alors qu’il a fait un an de prison pour ses propos antisémites.

Ce mouvement est une imposture dopée par des media qui, le regard humide et énamouré, ont eu une espèce de nostalgie romantique de la Révolution quand les leaders eux voyaient celle de 1793. Ce regard biaisé a fait croire que nous avions dans la rue les damnés de la terre, comme ces enfants de la fin du XIX ère siècle de 12 ans travaillant 10 heures par jour, sept jours sur sept, sans congés, sans retraite, sans sécurité sociale, sans école, avec un brouet pour tout repas. Aujourd’hui qui peut comparer ceux qui font 35 heures par semaine, 5 semaines de congés payés, les jours fériés, la retraite à 62 ans, la sécurité sociale, l’éducation quasi gratuite, le droit au chômage à ces enfants ? Dans les 30 derrières années le pouvoir d’achat a pris 55 %. Ce livre démontre aussi que dans les 10 dernières années le pouvoir d’achat n’a pas stagné mais progressé. Ce qui a stagné est dû à un fait de société, à des décisions individuelles. Ce qui a stagné c’est le pouvoir d’achat par unité de consommation, or ces unités ont augmenté plus vite que le pouvoir d’achat car le nombre de séparations de couple ou de dé-cohabitations, donc la constitution de cellules monoparentales ou esseulées, a augmenté. La vie séparée coûte plus chère que la vie en en commun. Ce dont donc des décisions individuelles de séparation (voulues ou contraintes et parfois tragiques) et non une volonté des pouvoirs ni des mécanismes politiques ou économiques volontaires qui en sont la cause.

Ce mouvement aura un coût financier et social très important : 50 000 personnes au chômage technique, de nombreuses petits sociétés de transport au bord de la faillite, de petits commerçants, des produits périssables perdus, des dégâts considérables et du chiffre d’affaire perdu (on peut parler globalement de 1 à 2 milliards), une baisse du PIB, une image considérablement détériorée à l’étranger avec des conséquences désastreuses pour le tourisme (créateur d’emplois et de richesses, une des rares activités que l’on ne peut délocaliser). Quelle finesse d’analyse des leaders des gilets jaunes appelant au blocage et à la violence comme si la casse allait améliorer la situation. Quelle corrélation entre tous ces dégâts extrêmement importants et la résolution des problèmes évoqués ?

Enfin ce mouvement est vidé de son sens dès l’instant où les taxes sur le carburant, et alors que son prix a baissé (dû reste, compte tenu de l’augmentation du pouvoir d’achat et de l’inflation au moment du déclenchement de ce mouvement, il était au plus haut en 2018 - le comble - 10 % moins cher qu’en 2012 ! Et il n’y a pas eu de révolution en 2012 contre ce prix du carburant plus élevé), ne vont pas augmenter, que dix milliards ont été débloqués, que le débat est engagé. C’est maintenant de l’auto-allumage. Manifester pour manifester. Il y aura toujours la possibilité de recommencer après la période de débat. Toutes les manifestations postérieures aux mesures prises et à l’annonce du débat prouvent la mauvaise foi des gilets jaunes.

 

JPEG

Gilets Jaunes l’imposture, Inconnu Soldat les éditions des Sans-voix ISBN 978-1-79-348440-6 (14,51 €)


Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

283 réactions à cet article    


  • oncle archibald 15 janvier 17:54

    Ahhhh.... Ça fait du bien de lire autre chose que la soupe qui nous est servie à foison !

    Ils sont peu, ça on le sait depuis toujours, mais question de foutre le bordel et de péter ce qui nous appartient à tous ils le font comme personne ! C’est juste pour se rendre « visibles » !

    Sans casse ils n’existent plus, ce qui me laisse penser qu’’ils n’ont pas fini de faire bruler des pneus sur les routes et les autoroutes, ça se voit de loin la nuit, ça fait illusion !


    • mac 15 janvier 18:17

      @oncle archibald
      Je ne la justifie pas mais vous avez fait des statistiques sur la casse, vous êtes allé sur place constater qui la faisait ou vous vous contentez de regarder la télé ?
      Au fait qu’en est-il de la casse chaque jour de l’an et même chaque jour dans certains de nos grandes agglomérations, celle-ci n’a pas l’air de beaucoup déranger le pouvoir ? pour celle-ci on a plutôt l’air de cacher la poussière sous le tapis...


    • Gollum Gollum 15 janvier 18:24

      @oncle archibald

      Par contre qu’une caste ploutocratique tout à fait minoritaire et qui fout le bordel, comme vous dites, sur l’ensemble de la planète, ça, ça ne vous gêne pas...


    • oncle archibald 15 janvier 18:28

      @mac : « vous êtes allé sur place constater qui la faisait ou vous vous contentez de regarder la télé ? »

      On le constate dès que l’on se sert de sa voiture ! Pas plus tard qu’hier, la venue à Carcassonne de Christophe Castaner les a tous réveillés alors que depuis quelques semaines ils étaient un peu calmés. Le rond point qui est à la sortie du péage Carcassonne Ouest a eu droit à ses feux de pneus, et donc la chaussée sera une fois de plus à refaire.

      Quand aux gares de péages TOUTES celles du département de l’Aude ont été incendiées ! Celle de Narbonne Sud deux fois ! Qui va facilement justifier une augmentation du tarif des péages ? C’est VINCI !

      Quel est l’intérêt de ces saccages sinon se rendre visible ? Aucun ! Ceux qui cassent paieront les remises en état comme tout le monde ! Connards !


    • oncle archibald 15 janvier 18:35

      @Gollum : "qu’une caste ploutocratique tout à fait minoritaire et qui fout le bordel, comme vous dites, sur l’ensemble de la planète, ça, ça ne vous gêne pas..."

      Qui vous a dit ça ? Qu’est-ce que vous savez de moi à part que j’aime que les lois soient respectées, que les élus soient respectés ex-qualité quels qu’ils soient, que je ne voterai jamais ni pour Mme Le Pen ni pour Mr Melenchon, et que j’aime beaucoup Georges Brassens ?


    • Gollum Gollum 15 janvier 18:53

      @oncle archibald


      Qu’est-ce que vous savez de moi à part que j’aime que les lois soient respectées

      Ok. Donc si tout le monde avait été comme vous, en 1789 et années suivantes, on serait encore sous la Royauté avec la Sainte Église comme directrice de conscience... Cool..

      Moi j’aime bien que le peuple soit respecté, un minimum quoi... 

      Sinon quelque chose me dit que Brassens ne vous aurait pas aimé.. 


    • mac 15 janvier 19:02

      @oncle archibald
      Nous allons bientôt pleurer pour les bénéfices de Vinci !
      Il vrai qu’ils attendent les GJ pour augmenter leurs tarifs !

      S’il y avait eu un référendum sur le sujet, croyez-vous qu’on aurait accepté de leur vendre les concessions des autoroutes ?
      Et la « poussière sous le tapis » que j’évoque ensuite, vous n’en parlez pas, serait-ce par idéologie politique ?


    • Ex.Libris Ex.Libris 15 janvier 19:08

      @Gollum

      Tiens voilà l’indigence historique. Comparer 1789 avec 2018 ce n’est que le fantasme infantile et orgueilleux qui permet à des factieux qui s´attaquent à la démocratie de se prendre pour des révolutionnaires courageux et héroïques qui défendraient les gueux. Drouet paye 700 € d’impôts par mois. Cela vous dit quelque chose ? Et l’autre employé territorial qui touche 2 600 € nets par mois et qui depuis 10 ans est sans affectation. Mais ce qui plaît à Fly Rider c’est 1793, la guillotine, qu’il a retiré de sa page Facebook, c’est la terreur.


    • Gollum Gollum 15 janvier 19:11

      @oncle archibald

      Pour rappel : La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 :

      « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».


    • Ex.Libris Ex.Libris 15 janvier 19:14

      @mac

      Oui les statistiques on les a. Un milliard de dégâts. Et ce n’est pas avec trois pelés et deux tondus qu’ils ont été faits. Les syndicats professionnels qui font remonter ces dégâts sont atterrés : transporteurs, commerçants, restaurateurs, hôteliers, péages d’autoroute et radars (60 %) brûlés et vandalisés, magasins pillés, vitrines défoncées.


    • Gollum Gollum 15 janvier 19:17

      @Ex.Libris

      Les factieux en question n’hésite pas à se les geler dehors dans le froid que je doute fort que vous soyez capable de la même chose. Et à affronter les CRS au risque de se retrouver mutilé, éborgné et j’en passe...

      Comme si les gens avaient le goût de ce genre de choses. smiley

      Quant à l’indigence de votre texte tout le monde la mesure ici. 


    • oncle archibald 15 janvier 19:18

      @Gollum "Donc si tout le monde avait été comme vous, en 1789 et années suivantes, on serait encore sous la Royauté avec la Sainte Église comme directrice de conscience...« 

      Vous faisiez quoi pendant les cours d’histoire quand vous étiez potache ? Vous ignorez que c’est Louis XVI qui a convoqué les »états généraux" ? Qu’il a reconnu la validité de l’Assemblée Constituante tout comme celle de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen ? Renseignez vous un peu avant d’écrire des conneries ...

      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_g%C3%A9n%C3%A9raux_de_1789


    • mac 15 janvier 19:42

      @Ex.Libris
      Vous avez les statistiques, vous faites partie des « milieux autorisés » ?
      Remarquez avec la relative arrogance de vos propos...
      Pas avec trois pelés et un tondu, faudrait savoir...
      Je ne justifie pas la casse loin de là mais cessez d’avoir une indignation a géométrie variable. Pour les magasins pillés, par exemple, on aimerait savoir d’où venaient les pillards mais peut-être que cela fait partie de la poussière sous le tapis ?


    • oncle archibald 15 janvier 19:46

      @mac : Pour les magasins pillés, par exemple, on aurait aimé voir les gentils manifestants pas du tout violents et qui ne veulent surtout pas être confondus avec les nuisibles essayer d’empêcher les pillards d’agir mais peut-être que cela fait aussi partie de la poussière sous le tapis jaune !


    • mac 15 janvier 19:56

      @E Libris
      Puisque vous aimez les statistiques on aimerait que vous nous chiffriez l’incurie de nos dirigeants politiques depuis 40 ans.
      Accroissement sans concertation de notre endettement, vente de notre or au plus bas ( près de 10 milliards au moins) vente des autoroutes qui rapportaient chaque année... Il y en a pour des centaines de milliards mais ça n’a pas l’air de déranger les milliardaires qui les médiatisent pour les faire accéder au pouvoir...


    • mac 15 janvier 20:03

      @oncle archibald
      Il y an a eu ne vous en déplaise mais à la tombée de la nuit où ont eu lieu la plupart des pillages, je ne suis pas certain qu’il restait beaucoup de bons pères de famille dans les manifestations. Il est facile d’enfiler un gilet jaune...Même au moment de la coupe du monde il y a eu des pillages sur les champs mais tant que ce n’est pas politique et qu’il s’agit des jeux du cirque, ça ne semble pas beaucoup déranger nos idéologues de service...


    • Ex.Libris Ex.Libris 15 janvier 20:09

      @mac

      Tiens à propos de cheval, je vais vous parler de crème anglaise. Quel rapport ? Oú est-il écrit que ce livre défend ce pouvoir et les précédents ? Oú est-il écrit que tout baigne ? Il est écrit que ce mouvement a un pouvoir politique sans commune mesure avec son importance numérique, que les gilets jaunes ne sont sociologiquement pas représentatifs des plus démunis, qu’il est intrinséquement violent et qu’il l’a prouvé, qu’il a pour leaders des complotistes et où des amis de la Marine qui eux-mêmes ne sont ni représentatifs ni légitimes, qu’il est soutenu par la gauche dure, qu’il devient sans sens puisqu’il a obtenu d’être écouté, que les taxes ne seront pas augmentées, que la CSG ne sera pas augmentée pour les retraités qui touchent moins de 2 000 €, une augmentation de la prime d’activité de 100 €, que cela va coûter à la collectivité 10 milliards de plus. Voilà ce qui est écrit.


    • mac 15 janvier 20:13

      @Ex.Libris
      J’allais oublier les milliards dépensés tout à fait abusivement (si on nous compare aux pays identiques) en 2009 pour la grippe H1N1 pour le plus grand bénéfice... des labos.


    • V_Parlier V_Parlier 15 janvier 20:58

      @Ex.Libris
      Qu’il y ait une part de vrai dans ces énumérations, c’est bien possible. Mais vous semblez découvrir l’eau chaude en nous apprenant que les coups d’Etats ne sont pas perpétrés par une grosse partie du peuple. Il n’en a jamais été ainsi, y compris pour la révolution française (qu’on trouve ça bien ou pas). Vous remarquerez d’ailleurs que les envolées sur la révolution française alors chères aux hommes politiques ont disparu des discours depuis environ 10 ans.

      J’en profite pour rebondir sur cette citation, autre sujet : "en six semaines ce ne sont pas moins de 50 parlementaires qui ont subi des violences verbales (menaces de mort, de viol), avec des permanences vandalisées, murées, certaines de leur voiture brûlées, des résidences murées ou vandalisées), et Marlène Schiappa qui a été elle aussi menacée de viol, de meurtre, de torture, insultée« . Et bien tous ces parlementaires et ministres sont en train de découvrir ce qu’est la vie des français de la téci (en dehors des gangs eux-mêmes et des petites frappes multirécidivistes qui sont le cause de cette situation). Vous savez, ces »beaufs sensibles aux discours sécuritaires, indentitaires et blablabla", vous vous souvenez ? Domage que tout cela ne soit pas arrivé sous Taubira, là ça aurait éte vraiment le pied !


    • mac 15 janvier 21:03

      @Ex.Libris
      "les gilets jaunes ne sont sociologiquement pas représentatifs des plus démunis, qu’il est intrinséquement violent et qu’il l’a prouvé, qu’il a pour leaders des complotistes et où des amis de la Marine qui eux-mêmes ne sont ni représentatifs ni légitimes, qu’il est soutenu par la gauche dure,"

      J’entends votre opinion mais je ne suis pas d’accord avec vous.
      Ce point de vue me semble trop simpliste, nous sommes sur Agoravox alors discutons. Dans les GJ vous avez aussi des souverainistes qui ne sont pas des extrémistes et des gaullistes sociaux, des déçus du socialisme.Ecoutez les propos de François Boulo de Rouen, il ne me semble pas corresponde au profil que vous décrivez et moi non plus...


    • V_Parlier V_Parlier 15 janvier 21:09

      @Ex.Libris
      Vous écrivez : "Comparer 1789 avec 2018 ce n’est que le fantasme infantile et orgueilleux qui permet à des factieux qui s´attaquent à la démocratie de se prendre pour des révolutionnaires courageux et héroïques qui défendraient les gueux"
      -> Mais qu’y a -t-il donc de plus glorieux dans la révolution de 1789 fomentée par un groupe de bobos de l’époque (principalement des avocats) et dont le symbole est la prise de la Bastille qui ne renfermait à ce moment là plus aucun prisonnier politique ? Cette révolution qui a mené à une véritable boucherie pour être ensuite reprise par un empereur qui, bien qu’habile monarque, était assoiffé de guerres ? Mais à côté de ça, les GJ c’est une chaîne de l’amitié et de philantropie ! Les autres pays européens n’ont pas eu besoin de telles révolutions pour venir à la république démocratique ou à la monarchie parlementaire. Vous me faites penser aux 3-4 derniers gouvernants qui péroraient avec la révolution française pour finalement la mettre bien en veilleuse ces derniers temps ! La glorification d’un coup d’Etat comme garantie d’une meilleure vie est quelque chose de bien dangereux... attention au boomerang !


    • Ex.Libris Ex.Libris 15 janvier 21:26

      @V_Parlier

      Vous devez avoir un problème de comprenette. Où avez-vous lu que je glorifiais 1789 ? ou 1793 ? Oú avez-vous lu que je mettais au même niveau les révolutionnaires de l’époque et les gilets jaunes ? Je disais qu’eux se prenaient pour des révolutionnaires avec en toile de fond l’image lyrique de héros qui se sacrifieraient pour les damnés de la terre.

      En d’autres mots : à côté de la plaque.


    • V_Parlier V_Parlier 15 janvier 21:38

      @Ex.Libris
      Je cite : « Oú avez-vous lu que je mettais au même niveau les révolutionnaires de l’époque et les gilets jaunes ? »

      Ici même : "Comparer 1789 avec 2018 ce n’est que le fantasme infantile et orgueilleux qui permet à des factieux qui s´attaquent à la démocratie de se prendre pour des révolutionnaires courageux et héroïques qui défendraient les gueux.« 

      Merci d’expliquer où le »niveau" change (si toutefois c’est vraiment important pour vous)


    • Ex.Libris Ex.Libris 15 janvier 21:58

      @V_Parlier

      J’avoue être estomaqué car j’ai répondu clairement. Le révolutionnaires de 1789 ont pris les armes, ont coupé des têtes, et les gilets jaunes ont pris les ronds-points. Les uns étaient dans une monarchie de droit divin et les gilets jaunes sont en démocratie avec la liberté de menacer, insulter, propager des monstruosités sans grands risques alors qu’en 1789 le risque c’était le bagne, l’armée qui tire sur les foules etc. Si vous ne voyez pas de différence de niveau je vous cnseille Afflelou.


    • Feste Feste 15 janvier 22:39

      @Ex.Libris
      Ah ok, oui c’est un autre ton que celui mielleux de l’article. C’est plus clair là smiley
      En gros donc vive Macron, vive LREM, vivent les flics, vivent les banques


    • mac 15 janvier 22:47

      @Ex Libris

      Vous avez le droit de voter tous les 5 ans à une élection largement influencée par les patrons de médias et on ne vous met pas encore en prison si vous l’ouvrez (pas trop fort quand même) alors fermez-là...

      Les petits jeunes qui ont perdu un oeil à coup de flasball vous en faites quoi ?


    • Ex.Libris Ex.Libris 15 janvier 23:04

      @Feste

      Seriez-vous devin ? Où tout simplement comme tous ces commentateurs qui déroulent leur petite diatribe se croyant les suprêmes tenants de la vérité, de la justice et de la bonté. Votre ostracisme et votre intolérance vous caractérisent. Croyez-vous que cela fait de vous un parfait que de considérer, en démocratie, que d’être un soutien de LREM serait l’insulte définitive ? Cela fait juste de vous un sectaire intolérant imbu de sa petite personne et de ses idées. Aucunement dans ce texte il n’est question de soutien à Macron, LREM ou autre police et votre a priori aveuglant vous empêche même de lire que l’auteur du livre n’aime pas Macron.


    • V_Parlier V_Parlier 15 janvier 23:10

      @Ex.Libris
      Je n’y peux rien si vous vous contredisez vous même. Mais il est vrai que c’est plus votre problème après tout...


    • Feste Feste 16 janvier 01:04

      @Ex.Libris
      venant de l’auteur de l’article et des commentaires méprisants suivants, l’intolérance n’est pas vraiment un sujet de dissertation qu’on attendrai de vous. Que vous soyez LREM, pourquoi pas mais pourquoi chercher à uniformiser l’ensemble de la presse en venant ressasser ici ce qui est repandu en long en large et en travers à travers tous les journaux et TV. Ce bain de propagande dans lequel vous semblez vous plaire à barboter vous fait croire qu’en en reprenant les poncifs vous voici écrivain et esprit libre. Vous divaguez, cessez de vous prendre pour un ’passeur d’idée’ en vous appuyant sur un livre pour distiller vos idées tout en jouant les vierges effarouchées luttant contre le sectarisme smiley


    • pipiou 16 janvier 01:16

      @Feste
      Tu es une preuve par 9 que la pluralité d’opinion est mal vue sur Avox qui ne devient qu’une auberge de la propagande populiste.

      Tu fais exactement ce que tu reproches aux media : discours biaisé et caricatural.
      Un bon sectaire qui donne des leçons de morale quand tu n’insultes pas tes contradicteurs.


    • Garibaldi2 16 janvier 07:40

      @oncle archibald

      Dans sa grande fureur, l’auteur oublie une chose majeure : si les gilets jaunes sont un mouvement ultra minoritaire, on se demande pourquoi les médias, plutôt du côté du pouvoir, en font un tel cas depuis le début, et surtout POURQUOI LE POUVOIR N’A PAS APPELÉ LES FRANÇAIS À MANIFESTER DANS LA RUE POUR SOUTENIR MACRON ?!!!


    • Ex.Libris Ex.Libris 16 janvier 08:06

      @Garibaldi2

      Apprenez à lire ce ne serait pas plus mal et sauf si Garibaldi était votre votre nom, croyez-vous qu’usurper le nom d’un général vous grandit ? Alors explication de texte : il n’est pas nié son soutien par les Français, qui cependant est à mettre en perspective car dans une élection vos gilets jaunes sont au même étiage que les Insoumis dont ils siphonnent les cuves (10 %) ce qui fait d’eux même pas une ondée électorale, ce qui est démontré et que ne peut contester qu’un aveuglé, c’est que c’est un mouvement numériquement très faible dans la rue et que par exemple le 11 janvier dernier tous les gilets jaunes de France auraient simplement rempli un stade de France.

      Majuscule et gras, trois points d’exclamation, heureusement que vous n’avez pas de Kalashnikov avec vous.


    • Christian 16 janvier 09:03

      @Gollum
      Tout à fait, et ce sera lorsque une majorité au sein de cette ploutocratie comprendra qu’elle ne doit et ne peut continuer ainsi. Il y a d’ailleurs un commencement de prise de conscience lien

      Pour cela il faudrait qu’émerge une ou des personnalités ....il y a quand même un hic. C’est que si une telle personnalité arrive au pouvoir, elle va immédiatement se faire traiter de populiste par les médias...évidemment puisqu’elle se préoccupe du petit peuple...

       


    • velosolex velosolex 16 janvier 09:52

      @oncle archibald
      Le rapport de votre pseudo avec la philosophie libertaire de Brassens, qu’aurait sûrement pas applaudi les flics avec flash ball, me semble de plus en plus abyssale ! Pourquoi ne pas en changer ?
      Quelques propositions : Vidocq, Thiers , ou encore Andrieux, du nom de ce commandant de police de Toulon, pêteur de plomb que vous défendiez il y a deux jours…. 
      « Ils sont peu » Analyse remarquable que démentirait un enfant de cp sachant compter. Néanmoins applaudi par Castaner, notre brillant ministre qui jugeait hier qu’aucun policier, ne s’était rendu coupable d’exaction...Etrange quand on sait que 79 dossiers sont instruits par la police des police. Là aussi deux comptages différents, celui de la réalité, et celui du déni

      Pour les autres amateurs de soupe populaire gratuite, un excellent reportage qui passait ce matin sur France culture sur les violences policières précisément ; .. Police : Pourquoi assiste t’on à une montée des violences https://bit.ly/2TQrKaB (post cast)


    • velosolex velosolex 16 janvier 09:57

      @oncle archibald
      Une connerie pour une autre. Si Louis a réuni les états généraux en question, c’était aussi à la demande de la noblesse. Il fallait en effet que les trois ordres soient demandeurs. La noblesse avait jugé insupportable quelques timides modifications de ses privilèges, tel celui par exemple de la suppression du remboursement de leur perruque par l’état….Ils perdront non seulement la perruque, mais aussi la tête qui était dessous.


    • velosolex velosolex 16 janvier 10:04

      @velosolex
      Une nouvelle video du cow boy de Toulon, où on le voit frapper la foule des manifestants, avec une matraque télescopique https://bit.ly/2AQdYxB


    • samuel 16 janvier 10:37

      @oncle archibald

      Si la majorité silencieuse se plaint de ne pas avoir la parole, elle n’a qu’à la prendre.
      Silencieuse, elle ne peut l’être que par définition et écrire de mauvais livres d’opinion ne changera rien à l’affaire.

      C’est malheureux mais contre un système de domination qui nie la capacité politique de son peuple, il n’y a que la violence pour se faire entendre.

      Quand un sourd ne vous entend pas, peut-être peut-il vous voir !


    • Garibaldi2 16 janvier 10:48

      @Ex.Libris

      J’ai pris ce pseudo en hommage à un homme qui est venu défendre la République contre les Prussiens, qui offrit à la France le seul drapeau pris à l’ennemi, et qui, en février 1871, fut élu sur les listes de l’Union Républicaine, sans avoir été candidat, et à l’assemblée nationale en 4ème position derrière Louis Blanc, Gambetta et Victor Hugo. Son élection a été invalidée car il n’était pas français.

      Victor Hugo s’éleva pour prendre la défense de Garibaldi : « Je ne dirai qu’un mot. La France vient de traverser une épreuve terrible, d’où elle est sortie sanglante et vaincue. On peut être vaincu et rester grand. La France le prouve. La France, accablée en présence des nations, a rencontré la lâcheté de l’Europe. De toutes ces puissances européennes, aucune ne s’est levée pour défendre cette France qui, tant de fois, avait pris en main la cause de l’Europe… Pas un roi, pas un État, personne ! Un seul homme excepté… Où les puissances, comme on dit, n’intervenaient pas, eh bien un homme est intervenu, et cet homme est une puissance. Cet homme, Messieurs, qu’avait-il ? Son épée. ... Je ne veux blesser personne dans cette Assemblée, mais je dirai qu’il est le seul, des généraux qui ont lutté pour la France, le seul qui n’ait pas été vaincu.  »

      Puis Hugo démissionna de son propre mandat en signe de soutien à Garibaldi.

      Le mépris que vous affichez pour vos détracteurs est à la mesure de votre bêtise, et de celui affiché par Larem et Micron pour le peuple, et à votre incapacité à voir la réalité en face : La réalité c’est que si les gilets jaunes ne représentent numériquement rien on se demande bien pourquoi votre champion a convoqué sa réunion tupperware d’hier !

      Quand à la Kalachnikov, C’est plutôt votre copain Ferry qui pense qu’il faut l’utiliser ! Le pouvoir semble lui donner raison car c’est la première fois que je vois les forces de l’ordre exhiber des fusils de guerre lors d’une manifestation :https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1084129674442272768/photo/1

      Si vous estimez que les gilets jaunes ne représentent rien sur le plan électoral, chiche que Micron dissout l’assemblée nationale et que l’on retourne aux urnes. C’est ce que De Gaulle avait fait en 1968. Question de couilles !


    • Ex.Libris Ex.Libris 16 janvier 12:02

      @Garibaldi2 Mais vous êtes la caricature des commentateurs. Vous comparez, comme tous ceux qui veulent justifier leur violence naturelle, deux périodes sans commune mesure. Aux XIXé siècle ont tirait sur la foule et on faisait des morts comme au Venezuela actuel du reste où c’est semble-t-il l’émanation suprême du peuple qui gouverne. Là vous vous prenez pour des héros alors que le risque est insignifiant. Quant à Ferry et d’un vous ne me connaissez pas et ne savez rien de mes opinons et 2 rien dans ce texte, mais absolument rien ne vous permet une seconde de penser qu’il est mon copain. Mais la vérité n’est pas ce qui vous intéresse. Ce qui vous intéresse ce ne n’est que le prétexte de vomir vos menaces et vois haines diverses. C’est tout. Honorer un homme n’est pas prendre son nom en pseudo, ça c’est l’inverse se servir de la gloire d’un homme pour se hausser du col.
      Oui vous êtes la caricature de tous ces commentateurs qui croient que le mouvement des gilets jaunes est la révolution de 89 (lui préférant celles e 93 et de la guillotine) les gueux contre les aristocrates, comme si la situation des Français d’aujourd’hui avaient le moindre rapport avec celle de ceux du XVIIIè siècle. Entre 35 heures, un salaire minimal, cinq semaines de congés payés, les jours fériés, les RTT, les heures supplémentaires, les heures de nuit ou de WE, la sécurité sociale, la retraite, le droit au chômage, l’éducation gratuite et obligatoire, les multiples allocations (parent isolé, femme seule, logement, de rentrée, familiales) les RSA, minimum vieillesse, assistantes sociales, et les autres solidarités comme Emmaüs, le secours populaire, le secours catholique, les restos du cœur, oser comparer cette situation à celle de 89 est d’une telle bêtise que cela fait soit peur soit mourir de rire. Vous vous prenez pour un héros sur le dos des plus fragiles alors que vous n’êtes en fin de compte qu’un révolutionnaire en chambre croyant au grand soir quand la situation décrite par vous et vos amis ne correspond qu’à une vision faussée du monde afin de vous autoriser par ce prétexte à mettre le feu à la démocratie.


    • François Vesin François Vesin 16 janvier 12:05

      @oncle archibald
      « Ils sont peu, ça on le sait depuis toujours, mais question de foutre le bordel et de péter ce qui nous appartient à tous ils le font comme personne »

      Question pour un champion !!
      Ils sont une infime minorité, ils ont détruits des millions d’emplois,
      ils favorisent les guerres partout, ils spolient, polluent et corrompent, etc.
      ils sont 
      ils sont
      ils sont
      ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
      les patrons de macron

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès