• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Gilets jaunes » Nous sommes le peuple !

« Gilets jaunes » Nous sommes le peuple !

Si l'État détient le pouvoir, le peuple détient la puissance ; la violence est l'accoucheuse de l'Histoire. En refusant les lieux de rassemblement et les parcours imposés par le Préfet, la « manif pour tous » et « Jour de Colère » ont laissé percevoir une évolution de la contestation citoyenne dans la forme. Les Gilets jaunes ont inauguré avec : le refus de toute déclaration en Préfecture - l'absence d'un leader déclaré - le choix de quartiers huppés pour faire écho à leurs revendications - la défiance envers les médias - la démarcation d'avec les partis et les syndicats.

JPEG

On assiste au grand retour de l'« agit-prop » et des bien pensants dans l'arène médiatique. Un certain journalisme n'informe pas, il désinforme et manipule l'opinion : vidéo tronquée, images retouchées, images utilisées pour identifier les individus, commentaires tendancieux, interview dirigée, etc. Partis et syndicats « luttent » depuis des lustres pour bien peu de résultats, alors qu'ils seraient en mesure de mettre un gouvernement à genoux en quelques mois si l'idée leur en venait. Les deux entités sont « vendues/achetées », ne perçoivent-elles pas la « prébende » de la part d'un État désireux d'acheter une paix sociale en laissant le fardeau de la pauvreté aux associations de bénévoles ?

Le mouvement citoyen, spontané, horizontal et déstructuré a corrigé, partiellement, son erreur première, la pénalisation des automobilistes obligés d'aller gagner leur pain quotidien, vs l'action des syndicats qui ont toujours reporté les contraintes de la lutte sur les employés et les entreprises, rarement sur l'État ou ses sbires. Pour aboutir, la lutte doit peser sur la vie économique, sociale et politique. Le citoyen ne peut rester indifférent, il réagit en fonction de ses besoins, de ses convictions - de ses aspirations. Placer la voiture et les automobilistes à l'épicentre des réclamations a été mobilisateur (prix carburants, péage, limitation de vitesse, radars, contrôle technique, péages urbains, le remplacement du véhicule). L'écueil ? distinguer : la réalité perçue/la réalité réelle - les forces/faiblesses - les menaces/opportunités des doléances. « La police avec nous » est une utopie. La fraternisation police/population avec une police républicaine ne peut être qu'onirique.

On assiste à une partie carrée. La population a toujours été divisée en quatre : les pour - les contre - les déserteurs - les attentistes/opportunistes. Chaque catégorie sociale qui constitue le tissu social et le patrimoine humain présentent une valeur et un intérêt particuliers pour l'État, comme si l'argent faisait le citoyen ! Les hommes agissent en commun pour produire des richesses avec l'espoir de les répartir ensuite équitablement entre-eux afin de satisfaire leurs besoins. Mais aux besoins nécessaires et immédiats : se nourrir, se vêtir, se loger, se chauffer, etc., s'y greffe l'espoir d'une vie meilleure : instruction, loisirs, épargne, santé.

Le genre de vie pose une question plus large que le niveau de vie. Les hommes ont des besoins illimités, et comptez sur la technologie et la publicité pour créer de nouveaux marchés. Certains consommateurs vont tourner leur préférence vers l'achat du dernier Smartphone, une paire de Nike, plutôt qu'au chauffage de leur logement... Tout pour la cage et rien pour l'oiseau, signe distinctif de certains cas sociaux toujours avides de vivre au dépends de la société. Ne cherchez pas cette fange sur les ronds-points, elle reste bien au chaud à compter les points en espérant recueillir quelques miettes à picorer. Si le contribuable avait le choix de répartir une partie de son impôt sur des postes choisis, certains comportements seraient éradiqués. Les profiteurs qui ne contribuent à rien, qui disposent d'une maison chez eux ou qui perçoivent une retraite qu'ils « oublient » de déclarer en France, iraient se « faire épouiller ailleurs ».

La croissance doit être continue et en augmentation afin de rembourser la dette. Comment ajuster les finances disponibles, limitées (taxes, impôts, amendes, pénalités), avec des besoins illimités ? Pour nos politiciens, c'est la quadrature du cercle. Les individus qui composent le groupe ne sont pas l'addition de capacités ni la démultiplication de leur créativité. Aucun n'a l'idée de penser par soi même, chacun doit calquer son avis sur celui du groupe ! Les brebis ont trouvé leur berger et pasteur en une seule et même personne ! Nous voici bientôt revenus au temps des indulgences. Saint Emmanuel priez pour eux. Un grand pourcentage de la population semble réaliser qu'un député ne peut parler au nom de milliers d'individus : « Il n'y a pas d'homme si haut placé auquel je ne puisse me comparer » (Schopenhauer, Kierkgaard, Nietzsche ou Alzheimer ? ma mémoire flanche).

« Il n'est pas indifférent que le peuple soit éclairé. Les préjugés de ceux qui gouvernent ont commencé par être les préjugés de la nation. Dans un temps d'ignorance, on n'a aucun doute, même lorsqu'on fait les plus grands maux ; dans un temps de lumière, on tremble encore lorsqu'on fait les plus grands biens. On sent les abus des anciens, on en voit la correction, mais on en voit encore les abus de la correction même. On laisse le mal, si l'on craint le pire ; on laisse le bien, si on est en doute du mieux » (Montesquieu).

L'action des gilets jaunes est une aventure humaine et celle d'une fraternité retrouvée entre « pays » (gens d'une même région), avec une participation de la gent féminine importante. Nombre de ces gens sont solidaires au-delà de leurs revendications divergentes, et chacun assume plusieurs fonctions : approvisionnement, tenue du rond-point, communication, garde des enfants, etc. Certes, on compte déjà une dizaine de morts, mais on assiste aussi à des fiançailles et à des unions (mariages républicains ;-)). Les ronds-points semblent être le révélateur d'une intégration citoyenne. Tandis que des Français d'origine étrangère sont restés dans « leur » habitation, d'autres sont venus se joindre à la lutte. Une jeune femme musulmane portait un foulard jaune « fluo » afin de marquer son identité et son adhésion au mouvement citoyen. Attention à ne pas tomber dans la provocation tendue par les marionnettistes professionnels qui cherchent à diviser la « plèbe ». Putschistes - séditieux - factieux - antisémites - peste brune, pour-quoi pas « néo-païens » pour noircir un peu plus la situation.

Pour ces hommes et ces femmes qui se disaient n'être ni de droite ni de gauche, leur filiation exsude. Les auteurs de tels substantifs espèrent-ils suggérer ce qu'ils « dénoncent » ou sont-ils stupides au point de « penser » que cela suffit à dé-crédibiliser le mouvement ? Nous assistons à une lutte ternaire : économie/finance - l'État - le Peuple. Les doléances sont faciles à résumer, la population veut : produire de la richesse - la répartir équitablement - consommer - se constituer un capital. Des hommes se sont battus pour obtenir une amélioration de leurs conditions de vie : droit de grève - le travail des femmes et des enfants - journée de 8 heures - le repos obligatoire - les congés payés - le vote des femmes, les accords de Grenelle, etc.

Cette forme d'« anarchie » organisée ne doit pas occulter cependant notre faculté de discernement. Certains ronds-points tenus par des GJ avinés sont « craignosses ». Le 22 décembre, rond-point des Vaches à Saint-Etienne-du-Rouvray, un poids-lourd est bloqué vers 03 heures par des Gilets jaunes qui commencent à tirer les câbles la remorque. Le conducteur prend peur et redémarre, une boule de pétanque éclate le par-brise ; le camion roule sur une palette en feu qui reste coincée sous la remorque. Deux véhicules de Gilets jaunes le pourchassent sur une douzaine de kilomètres avant de prendre la fuite à l'arrivée de la police. Lorsque le routier immobilise son PL, un pneus a pris feu !

L'Homme n'est pas une bête de somme. Le but de l'entreprise de type capitaliste est de réaliser un profit maximum. Pour en recueillir le « ruissellement »..., les employés devront attendre le point de sursaturation qui ne risque guère de se produire, les petites entreprises et les petits commerces sont sous perfusions bancaires et garrottés par les impôts. Le slogan « Travailler plus pour gagner plus » n'est plus de mise, il a été remplacé, sauf pour les « cognes » : CRS, CDI, CSI, GM (les infirmières attendent toujours le paiement de leurs heures supplémentaires), par « Travailler moins pour vivre mieux » (automatisation, robotisation, IA, décroissance, modification des habitudes de consommation, revenu universel).

L'économie reste une machine imparfaite, selon le gouvernement, le mouvement a entrainé une perte de 0.1 point de croissance et 43.000 salariés touchés par le chômage partiel. Le citoyen dispose de nombreux moyens d'action pour l'entraver : le boycott - le déplacement de l'épargne (391 milliards d'encours sur les comptes courants) - la résistance passive - l'action artistique (« Marianne » dénudées silencieuses) - choix du silence et actions souterraines - les actions sauvages, etc. Connaissez-vous l'origine du mot sabotage ? Les paysans lançaient leurs sabots dans les machines agricoles au moment des moissons. Deux drones ont suffit pour perturber un aéroport londonien !

Une nouvelle « armée » citoyenne est-elle en marche ? Tous les GJ ne condamnent pas les débordements. Cette volonté de « casser » a pris une ampleur nouvelle avec la manifestation contre la loi El Khomri. Le Mouvement inter-luttes indépendant, entendait « faire sa fête au travail et à sa loi », tandis que les manifestants de Nuit debout (loi Taubira) espéraient réussir la « convergence des luttes » avec les jeunes des quartiers populaires.

L'enchevêtrement des faits est complexe mais non compliqué. La tactique des GJ porte sur une liste de revendications et une forme de communication « active ». Entraîner la fermeture du château de Versailles et mobiliser des forces de l'ordre sur une simple déclaration d'intention, avant d'aller déambuler place du Tertre (heureusement que des objets n'avaient pas été dissimulés in situ en prévision de coups de main), constitue un porte-voix touristique plus redoutable que les trompettes de Jéricho. Mais restreindre la liberté de circulation n'est pas du goût des foulards rouges obligés d'aller « bosser » pour payer leurs crédits.

Les aspects évoqués sont-ils suffisant pour définir la stratégie du mouvement ? La liste des doléances n'est-elle pas trop longue, voire confuse et inaccessible ? C'est Noël, mais quand même. Pour voir l'aboutissement de leur lutte, les GJ devront user de persévérance, se défier des pressions externes, des dissensions internes, des provocateurs et des chausses-trappes. L'année 2019 correspondra-t-elle à l'An 1 d'un calendrier néo-républicain ou aurons-nous assisté à des feux de palettes célébrant le solstice ? Le président a une chance de voir son nom entrer dans l'histoire sociale, il lui suffit de réformer en profondeur les institutions et instaurer le referendum d'initiative citoyenne au niveau régional et national. Pas de doute, le phénomène Gilets-jaunes va retenir l'attention des sociologues.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • math math 27 décembre 2018 09:18

    l’Etat est une institution qui a « le monopole de la violence physique légitime ». Seul l’Etat, par l’usage de la force publique, a le droit de prendre quelqu’un de corps, de l’enfermer et de lui imposer un nombre savant de contraintes (interrogatoire, garde à vue, prison, perquisition...). Personne d’autre ne saurait se prévaloir d’un droit d’enfermer autrui, d’entrer chez lui sans son accord, de l’interroger pendant des heures sans son consentement. Comment un organe collectif qui dispose du droit de contraindre pourrait-il nous libérer ? Ne serions-nous pas plus libres s’il n’y avait pas d’Etat ?


    • aimable 27 décembre 2018 11:56

      @math
      Sans état pour être plus libre , donc plus de règles communautaires , ce qui fait qu’il ne peut y avoir de propriété parce qu’elle ne peut plus être garantie par personne , il faut revenir au nomadisme et pour que cela soit possible , la population mondiale doit se réduise considérablement pour qu’elle puisse survivre en chasseurs cueilleurs .


    • JBL1960 JBL1960 29 décembre 2018 13:56

      @aimable = C’est ce que l’on veut absolument nous faire croire depuis des lustres, à savoir qu’il n’y a pas de solutions en dehors de l’État, et tout spécialement en dehors du système étatico-capitaliste.

      Alors c’est vrai que lorsqu’on étudie l’Art de ne pas être gouverné, une histoire anarchiste des Hauts-plateaux d’Asie du Sud-Est, présenté par James C.Scott (en français ICI) qui a toujours cours, actuellement, dans un territoire appelé ZOMIA et qui regroupe près de 200 millions de personnes au travers de 6 pays allant du Vietnam à l’Inde. Scott nous fait aussi comprendre que l’État, la centralisation et les institutions inhérentes ne sont pas inéluctables et que ce processus d’origine humaine est parfaitement réversible comme cela s’est déjà produit à maintes reprises dans l’histoire de l’humanité post-« révolution néolithique ».

      L’auteur James C Scott est professeur de science politique et d’anthropologie à l’université de Yale aux États-Unis. Il y est le codirecteur du programme sur les études agraires et membre de l’Académie des Arts et des Sciences des États-Unis.

      James C Scott est devenu par ses recherches profondes et pertinentes, un universitaire spécialiste incontournable pour ceux qui désirent analyser et comprendre l’histoire de la société humaine depuis ses lointaines origines en battant en brèches les poncifs et dogmes de ce que l’anthropologie politique “orthodoxe” a prêché au service du statu quo oligarchique depuis des décennies. Scott s’inscrit dans la lignée anthropologique des Pierre Clastres, Marshall Sahlins et du plus jeune David Graeber. Clastrien revendiqué, Scott commence souvent ses livres et conférences avec cette citation de Clastres tirée de La société contre l’État (1974) :

      Il est dit que l’histoire des peuples qui ont une histoire est l’histoire de la lutte des classes. On pourrait dire avec au moins tout autant de véracité que l’histoire des peuples sans histoire est une histoire de leur lutte contre l’État.

      On comprend bien effectivement que la notion de propriété privée (qui n’a rien à voir avec la possession) n’aura plus court dans son expression actuelle. Mais point n’est besoin pour autant de tous redevenir un peuple de chasseur-cueilleur !

      La fin de l’État, car c’est de cela dont il est question n’est nullement une régression, mais plutôt un juste retour à l’ordre naturel des choses, qui n’a jamais été encore essayé, par l’homme moderne s’entend.

      JBL


    • aimable 29 décembre 2018 14:19

      @JBL1960
      Il est évident que la structure état disparaissant , une structure communautaire , villageoise ou communale prendra le relais elle sera de toute évidence moins lourde et plus souple 
      De toutes manières dès qu’il y a une vie de groupe , il y a automatiquement des règles communautaires qui s’appliquent pour que la vie dans le groupe et dans l’ensemble des groupes soit « harmonieuse » .


    • cilaos 29 décembre 2018 18:00

      @math

      Il n’y a pas que l’état qui possède le monopole de la violence. Les ouvriers, les ingénieurs dans les usines d’armement (privé publique) fabriquent des armes pour massacrer des gents dans de nombreux pays... Pour l’aéroport de notre dame de Landes là y du monde mais personnes du côté des syndicats et des partis politiques ceux qui se dise insoumis pour manifester devant les usines SALES de l’armement non non ils passent leur temps à maudire le capital et l’argent... Jamais les armes là tout le monde est au garde à vous « patriote »


    • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2018 12:09

      Populisme VS Rothschildlisme , méfiance aujourd’hui Rothschild a fait 2 pas en arrière mais c’est pour mieux revenir vous faire les poches .....


      • microf 27 décembre 2018 12:55

        Á L´auteur et aux autres du Forum.

        Message que tout francais devrait écouter et faire suivre.

        Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand en 9:24
        https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0

        "On peut poser quelques questions, oú est l´Episcopat catholique francais, ouais c´est important. La France est une terre catholique, la fille ainée de l´Église, oui il se prononce partout, oui sur toutes les questions sociales en Afrique. Aujourd´hui, il ya plus de frontière entre l´église catholique et les questions d´ordres politiques. Ben cette église catholique á Paris, le Président de la Conférence épiscopale en France, on ne l´ententd pas. Deuxième des choses, oú est le Fond Monétaire International. La troisième des choses ca je vais faire rire vous allez comprendre même, ca c´est pour faire rire oú est l´Ambassadeur du Cameroun pour demander en fait á M. Macron d´engager rapidement un dialogue avec les corps sociaux en France. Non ca fait rire, je rappelle á mon grand -frère Célestin Jamen le RSA en France, c´est 450 Euros, quand vous l´avez vous vivez effectivement dans une chambre de foyer. En plus, on vous donne des bons alimentaires, celá veut dire qu´avec 450 Euros, vous ne vivez dans aucune grande ville francaise vous vivez dans une chambre de foyer déjá subventionnée. Le SMIC en France, c´est dans les 1300 Euros, un logement assez confortable á Paris, il faut aller chercher au dessus de 1000 Euros, ca veut dire que avec 1300 Euros á Paris vous ne fondez pas de famille. Vous n´allez pas en vacances, vous vous offrez pas en faite je veux dire que vous n´allez pas au théatre, je ne parle même pas d´aller manger même une fois par semaine dans un bon restaurant. Donc c´est ca le problème de la France. C´est á dire avoir instituée des minimas sociaux qui sont donc toutes les caisses sont pratiquement en faillites et n´avoir plus une économie comme l´a dit Maitre MOMO qui peut répondre á ca. Parceque pour pouvoir donner ces 450 Euros á des chomeurs le RSA, ce SMIC, ce salaire minimun qui n´existe pas pratiquement en Grande Bretagne, eh bien il faut être en croissance, il faut avoir une économie effectivement qui a une croissance, il sont á une croissance zéro, vous le financez comment ca ? première question, voilá les questions fondamentales.Deuxième question,les hommes politiques francais, le général de Gaule va remettre sur pieds ce qu´on va appeler une échelle sociale, Bachir, oú á la tête de cette échelle sociale, se trouve pratiquement une 100e de familles, c´est eux qui ont accès á Sciences Po á Paris, á l´ENA, ils se marient entre eux, M. Hollande a rencontré Madame Ségolène Royale á l´ENA, ils font des enfants qui intègrent les grandes écoles Polytechnique, vous allez voir Polytechnique en France 99% d´enfants qui sont á Polytechnique en France, ont des parents qui ont été á l´école Supérieure Polytechnique á Paris, ils se coptent dans des conseils d Administrations, je suis au conseil d´administration de EDF, mon épouse est au conseil d´administration de VEOLA, ma fille est au conseil d´administration de... voilá l´élite politique en France. Et cette élite politique est partie de 200 mille chomeurs en 1968 quand on chasse le général de Gaule á aujourd´hui, 6 millions de chomeurs et plus de 10 millions de pauvres, échec total, donc nous pouvons recevoir des lecons de tout le monde, mais pas d´eux, pas d´eux ( la France ) c´est á dire nous ONNP, on ne le supporte plus, on ne le peut pas, voilá le bilan des hommes politiques.

        Quand M. Célestin Jamen, militant du MRCV, parti ultra libéral soutien un M. Macron, on comprend les connections. Alors, je m´arrête lá. Le journaliste ( en fait il a dit qu´il ne ne soutenait pas ). Je m´arrête lá.

        Modèle économique, choix économiques, voilá, voilá du tout libéral. Le role de l´État, il faut désengager l´état, mais quand on désengage l´état, qu´est ce qu´on fait, eh bien les pans entiers de l´état sont tombés en fait entre les mains d´un certain nombre de lobbys et de familles, pareille, un exemple Bachir ( le modérateur ) c´est 8 familles en France qui ont le monopole de la grosse et de la grande distribution en France. Famille AUCHAN, Famille CASINO, Famille CARREFOUR, Famille LECLERC 8 familes je ne parle pas de petite distribution de quartier, je parle de la grande et de la méga distribution, Bachir, voilá les limites. Autres choses les choix sur la taxation, entre taxer le capital et le travail, ils vont faire le choix de taxer le travail ca veut dire que tout ce qu´on appele la classe moyenne, les gilets jaunes lá c´est la classe moyenne. Est ce que cela justifie le fait l´appelation en tout cas puisque c´est ce que pense ces gens lá que le Président Macron serait le Président des riches ? Mais le Président Macron c´est qu´il est porté par ce que je vous dit par les familles, ce lobby politique qui s´est accaparé des grandes écoles qui ... entre eux, il est porté par eux et ce cac40 en fait á qui l´état, quand l´état va se désengager l´état va remettre entre guillemets, l´économie francaise, Macron appartient á cette famille lá, voilá Macron c´est á dire que Macron ne peut pas voir la vie autrement que de consolider celá, c´est aussi simple que celá. Ces gilets jaunes lá, c´est la Révolution du prolétariat.

        Quand on parle même de casseur, mais Bachir, un casseur est un francais, l´état francais a le droit de lui trouver un travail, une deuxième chance, une formation. M. Jamen nous parle de la grande richesse de la France, de ses acquis et de ceci, mais pourquoi elle ne donnerait pas une deuxième chance á un casseur ? elle pourrait lui donner une deuxième chance, une formation, un travail et la possibilité de se soigner et bien il ne deviendrait pas casseur. Eh bien quant dans ta famille vous avez un méga délinquant qui est votre enfant, eh bien la responsabilité peut aussi incomber au père d´avoir assumer un mauvais encadrement á cet enfant pour qu´il devienne délinquant. "

        Suite..


        • microf 27 décembre 2018 12:56

          @microf
          Suite et fin

          Message que tout francais devrait écouter et faire suivre.

          Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand en 9:24
          https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0

          Donc le modèle économique lá, c´est á dire que du rôle de l´ état de désengager l´état et de dire que c´est le marché qui va tout réguler mais le marché s´en fout des pauvres, je vous donne un exemple. M. Mittal No 1 de l´acier dans le monde, il va délocaliser il va partir de la France, alors qu´il faisait des bénéfices. Vous avez beaucoup de groupes en France qui lancent des plans sociaux alors qu´en fin d´année, ils ont des bénéfices nets. Je vais plus loin les multinationales francaises, eh bien en France, elles ne payent pas beaucoup d´impots alors que certaines ont jusqu´á 2000 filiales, elles gagnent de l´argent á l´extérieur d´oú ce concept de MÉLANCHON de créer un IMPOT UNIVERSEL de dire que ces grands groupes francais, allons taxer ces multinationales les filiales qui sont ailleurs ca veut dire que TOTAL, TOTAL dans la CEMAC ( Communauté Économique des États de l´Afrique Centrale ) TOTAL a plus de 450 filiales, mais pourquoi on irait pas chercher l´agent lá bas ? vu que TOTAL quand vous regardez les bilans de TOTAL en fin d année en France eh bien c´est á limite de 2 millions d´EUROS nets, alors que c´est la 1ere entreprise francaise avec pratiquement avec plus de 30, 40, 50 milliards d´Euros, de bénéfices et de chiffres d´affaires de résultats nets.

          Voilá c´est la Révolution en fait de l´Extrême droite ces gilets jaunes en grande partie et de l´Extrême gauche qui n´acceptent plus d´être les dindons de cette farce, d´oú des slogans Macron démission, dissolution de l´Assemblée Nationale, et Maitre a dit quelque chose de très intérèssant Macron n´aura pas de résultats pour ca, il pourra faire tout son bla bla, j´ai bien peur que ca contamine les étudiants, si ca contamine les universitaires, ca contamine d´autres corps sociaux, s´en est terminé, c´est une dissolution de l´Assemblée, j´ai bien peur pour Macron qu´il n´arrive pas á la fin de son mandat.

          Pour s´en sortir est ce qu´il doit monter au créneau ? mais l´heure n´est pas á monter au créneaux, c´est á dire il faut refaire l´architecture, c´est á dire qu´il faut dire aux chomeurs francais qu´on ne te donne plus le RSA on ne peut pas vivre au dessus de ses moyens Bachir, vous ne pouvez pas rationner chez vous en allant emprunter chez le boutiquier, á un moment donné, le boutiquier vous explique que excusez moi. Ils sont ( France ) á 2000 milliards d´endettement et chaque jour, la France lève l´argent sur les marchés, mais la France vivra comme ca jusqu´á quand ? Je vous donne un dernier chiffre l´industrie d´un pays comme l´indonésie est largement plus performante aujourd´hui que l´industrie francaise, je parle de l´indonésie, et alors qu´est ce que Macron a comme solution ? eh bien, qu´il dise tout simplement aux francais qu´á partir d´aujourd´hui, vous allez souffrir comme nos frères africains, il n´ya plus de choix pour vous, c´est dur, la situation est assez compliquée déjá vous savez que Fillon avait dit au temps de Jacques Chirac que les caisses sont vides, Sarközi l´a rappelé en lui disant qu´un Premier Ministre ne le dit pas, mais M. Fillon avait eu le courage de dire que je suis á la tête d´un pays, dont les caisses sont pratiquement vides, on ne gère pas une ÉCONOMIE en gérant L´EDETTEMENT ( comme en France ) Bachir, voilá en fait la situation de ces gilets jaunes lá ET NOUS SOUTENONS CE MOUVEMENT DE GILETS JAUNES et ca doit faire réfléchir les peuples africains c´est á dire que pour nous les nationalistes de dire que vraiment pour nous les peuples africains s´attendre avoir encore un bonheur avec la France, c´est compliqué."


        • microf 27 décembre 2018 13:00

          " Le président a une chance de voir son nom entrer dans l’histoire sociale, il lui suffit de réformer en profondeur les institutions et instaurer le referendum d’initiative citoyenne au niveau régional et national."

          Voilá des jours que je pense de même, mais le fera t-il ? voudra -t-il entre dans l´histoire par la grande porte ?


          • Kapimo Kapimo 27 décembre 2018 15:10

            @microf
            Quand on voit ce qu’est et d’ou vient Macron, on peut dire zéro chance.
            https://www.youtube.com/watch?v=6cgTN0nQTxQ


          • INsoMnia INsoMnia 27 décembre 2018 21:23

            @Kapimo

            Absolument, il restera droit dans ses bottes... continuera à suivre sa feuille de route pour satisfaire l’olig à chier. smiley


          • Raymond75 27 décembre 2018 15:03

            Oui, le président à une occasion de voir son nom entrer dans l’histoire sociale ... Il est d’une intelligence et d’une culture rare, mais n’a ni racines ni expérience qui lui permet de comprendre la France dite profonde, la France populaire. Peut être le pourra t’il ? à suivre.

            C’est le mérite des Gilets jaunes d’avoir rompu le silence, et d’avoir fait entendre la voix des exclus. mais maintenant il faut passer à un mouvement structuré autour de propositions claires et qui ne partent pas dans tous les sens. Ne plus se vautrer dans le sociétal mais dans le social.

            Je suis heureux de constater que nous lisons de plus en plus d’articles de fond, après des envolées révolutionnaires franchement infantiles.

            A propos de ’révolution’, il est intéressant que l’extrême gauche, qui fait profession d’envolées révolutionnaires à chaque élection présidentielle (pour récolter des subventions) est totalement absente du paysage. Les faits inattendus révèlent toujours les supercheries.


            • Kapimo Kapimo 27 décembre 2018 15:09

              @Raymond75
              maintenant il faut passer à un mouvement structuré autour de propositions claires et qui ne partent pas dans tous les sens

              Au lieu de reprendre ce qui se dit dans les médias, vous feries mieux d’écouter ce que disent les GJ.
              C’est cohérent, et ça ne part pas dans tous les sens.


            • Raymond75 27 décembre 2018 15:16

              @Kapimo

              Y a t’il un document à consulter ?


            • machin 28 décembre 2018 09:01

              @Raymond75

              "’extrême gauche, ....

              « 

              L’extrême gauche est une expression qui ne veut absolument rien dire.

              C’est juste un glissement sémantique, un élément de langage imaginé par des politiciens véreux et vendus aux plus offrants.

              Que sera l’extrême gauche quand demain un ultime parti fantoche créé pour diviser un peu plus électoralement parlant la classe des salariés et ouvriers ?

              Déjà pour diviser un peu plus, on parle d’ultra...

              De la même façon les scélérats au pouvoir sont prêts à financer secrètement un parti des gilets jaunes dans le simple but d’atomiser l’électorat qui ne vote pas pour lui...


              Plus il y a de »syndicats« , plus il y a de partis de »gauche", plus les ouvriers et salariés se divisent, moins ils ont de représentants élus.

              Au vu des lois électorales faites sur mesures par la classe dominante, c’est mathématique.

              Serions-nous trop cons pour comprendre cela ?

              https://www.monde-diplomatique.fr/2015/01/DOUGLAS/52600

               



            • machin 28 décembre 2018 09:07

              @Raymond75

              "Oui, le président à une occasion de voir son nom entrer dans l’histoire sociale ... Il est d’une intelligence et d’une culture rare, "

              Illusions.
              Monsieur Macron est une marionnette, il a à une main dans le cul qui fait bouger ses lèvres.

              Contrairement à ses prédécesseurs il semble aimer cela...

              -



            • Raymond75 28 décembre 2018 11:34

              @machin

              Merci pour cette analyse profonde Machin-truc ; elle est une contribution positive au débat : ’quels réformes pour la société ? ’


            • Croa Croa 28 décembre 2018 17:43

              À Raymond75
              Je ne sais pas ce qu’est « l’extrême gauche », des petits partis de gauche par exemple ? Les petits partis n’apparaissent que rarement sur les médias, de toute façon. Ces derniers temps on a vu Poutou à la TV mais c’était à propos de la fermeture de Ford-Blanquefort.
              Sinon t’as la gauche normale qui s’exprime tout de même beaucoup ces temps ci, notamment la France Insoumise. Elle soutient les GJ car de nombreuses revendications des GJ sont déjà dans son programme.


            • Croa Croa 28 décembre 2018 17:47

              À machin,
              Bien vu ! Elle est très bonne smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


            • Attila Attila 29 décembre 2018 18:54

              @Raymond75
              "Oui, le président à une occasion de voir son nom entrer dans l’histoire sociale ... Il est d’une intelligence et d’une culture rare "
              Tellement rare qu’on a du mal a en trouver des traces . . .
              Ah, si : la Guyane est une île !

              .


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 décembre 2018 18:58

              @Attila

              Située dans l’hémisphère ouest , aurait ajouté Duflos.


            • Kapimo Kapimo 27 décembre 2018 15:05

              « La croissance doit être continue et en augmentation afin de rembourser la dette. »

              La dette a déjà été remboursée plusieurs fois en intérets. Ce qu’il en reste doit etre effacé.

              "Le président a une chance de voir son nom entrer dans l’histoire sociale, il lui suffit de réformer en profondeur les institutions et instaurer le referendum d’initiative citoyenne au niveau régional et national."

              Il faut etre aveugle pour ne pas voir que Macron n’est que le jouet d’une oligarchie, et lui preter une véritable autonomie de décision. L’oligarchie n’acceptera jamais de rendre les richesses qu’elle a volées, et n’acceptera donc jamais de rende le pouvoir au peuple, meme partiellement. Nous allons droit vers un régime autoritaire, avec la violence tous azimuths que cela implique.


              • goc goc 27 décembre 2018 17:17

                @Kapimo
                Bonjour Kapimo

                La dette a déjà été remboursée plusieurs fois en intérets. Ce qu’il en reste doit etre effacé.

                Vous avez parfaitement raison, Voila le poste qui fera qu’on pourra s’en sortir. Annuler la dette.
                Ce n’est pas pour rien que les merdias à coup d’experts_de_mes_deux essayent de nous blouser en cachant le poste « Dette + intérêts de la dette » dans la répartition du budget de l’État. Ils nous font de beaux « camemberts » ou comme par magie, on voit tous les postes de dépense sauf ceux de la dette.

                Enfin je en vois pas pourquoi la France ne pourrait pas se déclarer en faillite. Il y a plein de boites qui déposent le bilan, puis repartent avec une dette épurée et se redressent. Alors pourquoi la France ne pourrait pas faire de même : annuler la dette et consacrer l’argent ainsi récupérée pour ré-industrialiser notre pays, lancer des grand projets porteurs, et surtout redonner de la richesse à nos concitoyens afin de faire repartir la croissance. Enfin il faut aussi faire exploser la bulle immobilière (en libérant du terrain constructible et en récupérant les appartements inoccupés. Cela fera baisser les loyers et les prix des logements et donc donnera du pouvoir d’achat.


              • Croa Croa 28 décembre 2018 17:52

                À Kapimo
                « La dette a déjà été remboursée plusieurs fois en intérêts.  »
                Raison de plus de renationaliser les banques sans indemnités car nous avons assez payés !


              • Attila Attila 28 décembre 2018 18:13

                @Kapimo
                « La dette a déjà été remboursée plusieurs fois en intérêts. Ce qu’il en reste doit être effacé »
                Des français aux revenus modestes ont un peu d’épargne de précaution ou pour transmettre à leurs enfants sous forme d’assurance-vie. La plupart du temps, cette assurance-vie est constituée de fonds en Euros.
                Les fonds en Euros, c’est de la dette.
                .
                Voulez-vous spolier ces français en annulant la dette ?

                .


              • Xenozoid Xenozoid 28 décembre 2018 18:16

                @Attila

                sauver les banques et annuler leurs dettes ?


              • Xenozoid Xenozoid 28 décembre 2018 18:19

                @
                 
                ça a été fait en 2008,et plein de fois avant


              • Hann Hann 27 décembre 2018 16:04

                @ l’Auteur ... Merci !


                • lloreen 27 décembre 2018 18:13


                  Au cas où vous n’en auriez pas entendu parler, voici ce qu’ont fait les islandais lors de leur révolution pacifique de 2009.

                  http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                  http://www.wikistrike.com/article-islande-93-du-peuple-impose-le-non-remboursement-des-banques-91079551.html

                  http://www.wikistrike.com/article-silence-radio-sur-l-islande-103272392.html

                  http://www.wikistrike.com/2015/07/l-idee-choc-etudiee-en-islande-et-si-on-retirait-aux-banques-la-capacite-de-creer-de-la-monnaie.html

                  Pour rappel : Depuis le 18 juin 2015 il existe un conseil national de transition en France, créé par un collectif de citoyen, lequel a rédigé un programme et une « Cour Suprême ».

                  https://www.conseilnational.fr/historique/

                  https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

                  Un point commun relie l’Islande à la France : le silence radio sur les mesures essentielles.


                  https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                  Par Conseil National de Transition

                  Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                  MANDAT D’ARRÊT

                  Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                  La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                  - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                  - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                  - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                  Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                  Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                  Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                  Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.

                  Quant au « peuple », je crois que cela n’existe pas. Il y a les individus et des notions- clé reprises par la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qu’il n’est sans doute pas interdit de remettre au goût du jour, bien évidemment sans la dénaturer.


                  • Durand Durand 28 décembre 2018 09:35

                    @l’auteur

                    .

                    « Le président a une chance de voir son nom entrer dans l’histoire sociale, il lui suffit de réformer en profondeur les institutions et instaurer le referendum d’initiative citoyenne au niveau régional et national. Pas de doute, le phénomène Gilets-jaunes va retenir l’attention des sociologues. »

                    .

                    Le RIC ne ramènera pas la souveraineté et donc, encore moins la démocratie !

                    Les traités européens font désormais partie de notre Constitution et sans sortie préalable de l’UE, le Conseil Constitutionnel bloquera toute proposition de RIC contraire aux traités. Le RIC ne tarira donc pas la source des problèmes de la France, ni son déficit démocratique.

                    Le RIC est une impasse dans laquelle Édouard Philippe s’est empressé de « fixer » le conflict en vue de l’embourber le plus longtemps possible afin de gagner du temps jusqu’en 2022...

                    .

                    Dans cette vidéo, à 5mn30...

                    https://m.youtube.com/watch?v=-4wK-WcsK-Q&ebc=ANyPxKpazUC270Vv8BjiNK3h-dgjXz5_BJmgr-qAr-lxtO5CZkeZJ9Hw6G3FJRJZheyqlovH77mqRpwwTDio8VmWQSZWbh-NgA

                    .

                    Il faut donc revenir à la première exigence des gilets jaunes : la destitution de Macron et de son gouvernement et de nouvelles élections dans lequel les il sera possible de choisir un candidat qui propose à la fois le Frexit et le RIC.

                    .


                    • Croa Croa 28 décembre 2018 17:56

                      À Durand
                      Effectivement le RIC ne suffit pas. Il faut aussi au moins une réforme constitutionnelle pour rendre supérieur à tout traités les décisions du peuple souverain.


                    • lloreen 28 décembre 2018 20:14

                      @Croa
                      Il y a déjà la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui a valeur supra-légale et dont les dispositions s’appliquent précisément maintenant, depuis l’imposture et la dictature de Macron suite au coup d’état du 5 décembre 2016 entrainant la disparition de la constitution .
                      Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

                      https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

                      "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

                      Lors du referendum du 29 Mai 2005 les français ont refusé par 55% des voix l’adoption de la constitution européenne.
                      Ce faisant, tous les présidents sont donc illégitimes depuis ce déni de droit et leurs décrets, lois et autres ordonnances sont donc nuls et non avenus.


                    • Durand Durand 30 décembre 2018 11:38

                      @Croa

                      .

                      Il est tout à fait normal et nécessaire que les traités internationaux soient garantis par le Droit international, lui-même supérieur aux constitutions. Quelle valeur auraient-t’ils sinon ?!!!

                      Le tout, c’est de ne pas ratifier de traités qui soient contraires à nos intérêts nationaux ou bien au pire, de les dénoncer légalement lorsqu’on s’aperçoit qu’on s’est fait avoir. Les Britanniques l’ont fait, pourquoi pas nous ?

                      .


                    • biquet biquet 28 décembre 2018 11:02

                      Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

                      Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

                      Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

                      Texte

                      Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

                      Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.


                      • Raymond75 28 décembre 2018 11:40

                        @biquet

                        Les gilets jaunes ne sont pas les plus pauvres de France (ceux-ci ne se sont pas exprimés). Ce sont majoritairement des petits propriétaires qui ont cru jadis au rêve américain : devenir propriétaire, loin des centres villes (depuis laissés à l’abandon), la voiture qui rend libre, le supermarché où l’on trouve tout ...

                        Et puis ils ont été confrontés à la réalité : endettés ils subissent la précarité économique, il faut une voiture par adulte pour vivre, le travail est de plus en plus loin quand il existe, leur maison est mal isolée, les voisins du lotissement ne sont pas plus sympas qu’ailleurs, les enfants s’ennuient, le supermarché vend des saloperies ...

                        Alors ils découvre que eux qui croyaient être les gagnants sont les perdants, et ils se révoltent. Ils ont raison.


                      • Raymond75 28 décembre 2018 12:03

                        @Raymond75

                        J’ajoute un point : les gilets jaunes ont transmis un message très fort : ’arrêtez de nous emm..... avec le sociétal, ce qui compte c’est le social’ !!!


                      • Croa Croa 28 décembre 2018 18:04

                        À Raymond75 & Biquet,
                        Ça dépend... Sur les ronds points il y a surtout de la petite classe moyenne en effet mais dans les manifs centrales il y avait pas mal de très petites gens qui étaient là et qui se sont exprimés, parfois des gens qui n’ont même pas de voiture, des filles-mères et autres vrais prolétaires.


                      • Raymond75 28 décembre 2018 22:39

                        Une petite dernière pour le week end :

                        Florian Philippot a déposé la marque « Les Gilets jaunes » en vue des européennes



                        • Balkanicus 28 décembre 2018 22:43

                          @Raymond75

                          J ai vu ca, marrant, c est osez quand je pense a ce qu il va se prendre sur la tronche.... le jeu en vaut il la chandelle...... mystere......


                        • lloreen 29 décembre 2018 11:35

                          Juan Branco désosse Macron et le système...illico presto la vidéo a été censurée sur youtube...Elle est visible ici et vaut le coup d’être vue et partagée !

                          https://la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/Juan-Branco-desosse-Macron

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès