• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gouvernement européen : il a osé !

Gouvernement européen : il a osé !

Le pavé est lancé ! Wolfgang Schauble, le ministre des finances de l'Allemagne, vient d'annoncer qu'il se prononçait en faveur de la formation d'un gouvernement européen. La raison ? La bonne santé des marchés.

Le mercredi 16 mai 2012 à Aix la Chapelle, Wolfgang Schauble – avant combien d'autres ? – se prononce pour l'évolution des institutions européennes :

"Je serais pour un nouveau développement de la Commission européenne en un gouvernement. Je suis pour l'élection d'un président européen"

rapporte le site d'Europe1.

Cet arrogant personnage, ce médiocre politicien qui, depuis son quartier général berlinois, s'arroge le droit d'orienter la politique économique de la Grèce, de l'ensemble d'un peuple qui n'a pas à faire les frais du vol organisé de ses richesses par quelques uns, justifie son horrible affront par – tenez-vous bien – la nécessité de la bonne santé des marchés :

"Nous devons œuvrer à ce que les marchés financiers gardent confiance dans la monnaie unique."

Et, tout péteux qu'il devrait être de trahir son propre peuple, sa propre identité, il renchérit en affirmant que la Grèce “appartient indiscutablement a l'Europe”. Très cher Monsieur Schauble, si vous méritez encore cet honneur, sachez que bien que n'ayant aucun pouvoir sur sa situation géographique, la Grèce appartient encore à l'Union Européenne si, et seulement si, elle le souhaite effectivement, et par la voix de son peuple qui plus est.

Vos sacro-saints marchés qui ne recherchent que le profit, qui parient sur les cours des matières premières, sur l'effondrement d'entreprises ou d'états ou sur les guerres, le peuple n'en a rien a faire !

Vous avez choisi d'obéir aux véritables artisans de ce désastre – car vous n'avez, en fait, pas plus de pouvoir que de carrure – pour conserver vos privilèges, pour tenter de sauver un système qui vous est favorable pourtant en état de déliquescence, par peur des représailles dans le meilleur des cas.

Vous avez choisi de protéger ceux qui ont déjà tout au détriment de ceux qui n'ont rien.

Vous avez choisi de sacrifier, sur l'autel du profit, non seulement les peuples des différentes nations européennes mais également leurs identités.

Non, Monsieur Schauble, il n'est pas possible de sacrifier la souveraineté des états de cette façon.

Non, Monsieur Schauble, vous ne pourrez pas créer un super-gouvernement exerçant son pouvoir à distance depuis Bruxelles, ni même ailleurs.

Non, Monsieur Schauble, vous ne réunirez pas, sous une même bannière bleu étoilée, des nations qui, bien que souhaitant entretenir des liens pacifiques, ne veulent pas se voir gouverner par les technocrates européistes antidémocratiques dont vous faites partie.

Vous avez choisi votre camp, nul doute qu'il y aura beaucoup de perdants dans les prochaines années, et m'est avis que vous avez autant de chances que le peuple d'en faire partie.

Vous tomberez, Monsieur Schauble, ni digne, ni humain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (110 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 17 mai 2012 09:00

    (Je remets un commentaire posté dans un autre article)

    (extrait du livre "Faits et chroniques interdits au public - Tome 3 : La Trilatérale" de Pierre de Villemarest. p.119).

    16/09/2004 - Le Monde

    François Hollande :
    Ce sont les socialistes qui depuis vingt ans ont pris les décisions majeures pour l’Europe ; en 1983 avec le système monétaire européen... en 1986 avec l’Acte unique... en 1992 avec le traité de Maastricht... en 1999 avec celui d’Amsterdam...”

    ****************************************

    Pour en savoir plus sur les véritables fomenteurs de l’Union Européenne, lisez également :

    Ci-joint, un trombinoscope des membres importants du Groupe de Bilderberg (Think-tank mondialiste, oligarchique et ploutocratique de David Rockefeller, œuvrant pour l’établissement d’un gouvernement mondial sous hégémonie américaine depuis 1954), publié par le journaliste espagnol Daniel ESTULIN :
    http://www.danielestulin.com/wp-con...

    .

    - Pour en savoir plus sur le « Groupe de Bilderberg »

    - Pour en savoir plus sur la « Commission Trilatérale »

    - Pour en savoir plus sur le projet de Gouvernement Mondial.


    • Leviathan Leviathan 17 mai 2012 09:52

      Comme par hasard, Wolfgang Schauble est membre de la Commission Trilatérale, et a participé à au moins une réunion annuelle du Groupe de Bilderberg en 2003, à Versailles... étonnant n’est-ce pas....
      Vous pouvez aller vérifier par vous-mêmes sur les listes des participants :
      http://www.trilateral.org/download/doc/Berlin_19981.pdf
      http://www.scribd.com/doc/20256475/Bilderberg-Meetings-Participant-Lists-1954-2009


    • Talion Talion 18 mai 2012 00:13

      Et comme par hasard on retrouve toujours les mêmes cafards derrière cette volonté à peine dissimulée de mettre à mort la souveraineté des nations et des peuples...

      On attend quoi exactement pour les pendre ?...


    • Susanoo ! Néo-Susanoo ! 18 mai 2012 00:25

      Voilà un scoop qui n’en est pas un, pour les simples d’esprits.

      Et qui va-t-on mettre à la tête de ce gouvernement européen ?

      Sarko.

      Voilà un vrai scoop, enfin toujours pour les simples d’esprits.


    • appoline appoline 18 mai 2012 13:21

      Il fallait s’y attendre depuis qu’ils militent pour leur nouvel ordre mondial. Les français ne veulent pas de cette Europe là. Ils accélèrent le mouvement, pourquoi ? Tout simplement parce que la Grèce va repartir à sa monnaie, quoi qu’on en dise et d’autres suivront donc, fini pour eux les rêves d’Europe et de NWO


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 17 mai 2012 09:20

      incroyable cette maladie du fédéralisme et de la dictature chez les germains, un vrai symbole !


      • martiseillais martiseillais 17 mai 2012 15:21

        rienafoutiste

         Cette idée géniale intervient juste au moment où l’Allemagne commence à trembler face à ce que la Grèce peut vouloir faire de l’Europe ! Depuis quelques jours nous n’avons de cesse de lire ou entendre des déclarations de mises en garde, de phrases de « fermeté » à qui veut bien l’entendre ! Nous ne pouvons être dupe de la manœuvre qui consiste à faire pressions sur tout l’électorat grec tenté, c’est un euphémisme, de remettre en question l’équilibre libertaire du capitalisme européen ! Les marchés ont la trouille et le ridicule est dans cet effort vain d’insuffler la peur ! À trop vouloir contraindre, on ne risque qu’une chose : affranchir les peuples de sa peur face à des risques, même justifiés ! C’est la peur du devenir qui fait descendre le peuple dans la rue ; nous y voilà !!


      • sylf 17 mai 2012 09:21

        "Je serais pour un nouveau développement de la Commission européenne en un gouvernement. Je suis pour l’élection d’un président européen"

        Sacré Wolfgang, toujours le mot pour rire. Un vrai boute-en-train.


        • BOBW BOBW 17 mai 2012 19:45

          Nous avons eu un Wolfgang : Amadéus Mozart«  Divin »

          Celui là est Diabolique :->

        • scripta manent scripta manent 17 mai 2012 10:28

          100 fois d’accord : cette sempiternelle référence aux « marchés » est indigne. Les personnalités « politiques » qui se soumettent ainsi au dogme ultralibéral ne semblent pas se rendre compte qu’elles se rendent indignes de leur mission en se transformant en VRP de la finance spéculative.
          Mais aussi 1.000 fois pas d’accord : l’Union européenne a effectivement été un disciple soumis de l’ultralibéralisme mais c’est pourtant de l’union des peuples européens, au sein d’une autre Europe, que peut venir le changement.
          www.citoyensunisdeurope.eu


          • Al West 17 mai 2012 10:32

            Je n’ai jamais dit le contraire smiley


          • wardou wardou 17 mai 2012 17:25

            ton site « www.citoyenunisdeurope.eu » prône le fédéralisme Européen apparemment, c’est à dire un transfert d’une partie des pouvoirs nationaux à un état Central non démocratique comme la Commission Européenne & Co , ce n’est pas la bonne solution.


          • scripta manent scripta manent 17 mai 2012 23:24

            @ wardou
            Merci d’être allé consulter le site www.citoyensunisdeurope.eu
            Mais nous n’y pronons pas un « Etat central non démocratique ». Bien au contraire.


          • FRIDA FRIDA 17 mai 2012 10:53

            @Al West

            Je suis désolée, mais rien de nouveau, l’idée couvait depuis bien longtemps. Et certains commence a en paler ouvertement, le premier à ma connaissance Trichet

            http://reflexionssurlemonde.blogspot.fr/2011/06/jean-claude-trichet-ministre-des.html

            Comme quoi, déjà au mois de juin 2011 le discours de Trichet (il faut le lire) fait froid dans le dos, et il ne prend pas de gants pour dire les choses comme il les sent venir. Et il est passé quasi inapperçu.

             

            Si certains pensent qu’avec Hollande les choses vont changer, c’est qu’ils se trompent. Nous sommes dans une marche forcée, à la casse n’est pas terminée. On va trinquer pour mettre en place leur gouvernement financier. Et les ambitions des uns et des autres, retraités de la vie de certaines intitutions poussent dans ce sens. L’Europe est devenu un marché pour faire une carrière et gagner de l’argent, quand on finit les mandats nationaux, il reste les institutions européennes, de vraies sinécures.

            Quant à la croissance de Hollande, c’est de la poudre aux yeux.

             


            • just_a_life just_a_life 17 mai 2012 17:39

              Très bonne analyse FRIDA .......


            • sylf 17 mai 2012 11:11

              Il est possible que j’interprète mal les choses.
              Mais je trouve que c’est une coïncidence troublante, cette annonce du Ministre allemand quelques jours après la l’élection de Hollande et juste après sa visite en Allemagne.

              Suite aux petits désaccords proches du milieu de la finance justement.
              C’est comme dire :« Ok tu ne veux pas ? » -> « Bien on va élire un gouvernement européen qui décidera de tout... »
              Je l’ai compris comme cela moi, ceci est seulement une hypothèse.


              • sylf 17 mai 2012 11:41

                Ou bien il pense réellement et sincèrement que c’est le meilleur moyen pour trouver un accord général sur la politique a mener pour l’Europe.
                Mais encore une fois, a moins qu’ils soient tous tombés subitement en accord, il va bien falloir trancher. Et vue que c’est ministre des finances Allemand qui l’annonce...


              • martiseillais martiseillais 17 mai 2012 15:26

                 sylf

                Très justement ressenti ! C’est à croire que l’opinion ressent très clairement leur manoeuvre qui ne consiste qu’à eux-même se rassurer !


              • Micka FRENCH Micka FRENCH 17 mai 2012 15:21

                De l’Ecossaise.....

                QUEL GENTIL PETIT NAZILLON...

                Micka FRENCH
                http://mickafrench.unblog.fr


              • martiseillais martiseillais 17 mai 2012 15:33

                 

                Cordless

                Je crains que ce groupe de mafieux fasse une opération contre-productive ! Tenant compte de nos propres réactions sur ce forum, gageons qu’il doit en être de même, sinon plus, dans le cœur des Grecs qui ne demandent qu’à en découdre !!  


              • JUILLARD MICHEL 17 mai 2012 18:33

                çà c’est complètement nihiliste comme attitude, il ne faut pas jeter le bébé avec l"eau du bain !


              • Elisa 18 mai 2012 14:41

                @cordless

                Sans oublier les parisiens et les marseillais, l’escalier B et l’escalier H, ma femme et son beau-frère !


              • robin 17 mai 2012 12:51

                Ca a le mérite d’être clair : c’est officiel, l’Europe ne travaille plus pour les peuples, nous sommes donc officiellement en régime faschiste. Dont acte

                Qu’en pensent les bisounours endormis qui nous servent de compatriotes ?


                • ploutopia ploutopia 18 mai 2012 10:01

                  L’Europe a-t-elle jamais travaillé pour les peuples ? L’Euro n’est-il pas la monnaie des financiers ? Avons-nous jamais été en démocratie ? L’Europe nous écoute-t-elle ? La vérité c’est qu’elle a joué avec le feu avec ses amis Américains et Asiatique de la haute finance. Elle n’a que faire du bien de sa population. Sa préoccupation première est de rabattre toute velléité d’autodétermination des peuples pour permettre à une élite de mieux manœuvrer. La démocratie n’a de populaire que son nom, elle n’est plus que pâle reflet de nos plus vils penchants : arrivisme, égoïsme, avidité. Rien à voir avec le pouvoir du peuple. Qu’à cela ne tienne, au fond de tous gronde une colère et un sentiment d’injustice de plus en plus profond. Ne serait-il pas temps de nous pencher sur les prémices de la démocratie pour constater qu’elle a réellement fonctionné pendant plus d’un siècle !

                  Manifeste pour la vraie démocratie

                • dom y loulou dom y loulou 17 mai 2012 12:53

                  et vous croyez qu’elle va vous entendre cette commission sourde et aveugle Cordless ?


                  sans grève générale ?

                  les européistes comme ce sénile ne s’affolent PAS DU TOUT du fait que les manifestations monstres de hier en Espagne ne soient par relayées par la presse, que reste-t-il alors de leur europe ?

                  il n’y a de liens humains autour de la commission européenne et du parlement que ceux qui déambulent dans ses bâtiments !!

                  • non667 17 mai 2012 16:17

                    à dom
                    sans grève générale ?
                    ok tous en grève générale derrière le ps et le fdg  smiley smiley smiley smiley

                    votons umpsmodemeelvfdg aux législatives ! !  smiley smiley smiley


                  • Le taulier Le taulier 17 mai 2012 13:08

                    « Cet arrogant personnage, ce médiocre politicien... »

                    « Et, tout péteux qu’il devrait être de trahir son propre peuple... »

                    « Vous tomberez, Monsieur Schauble, ni digne, ni humain. »

                    Quand on manque d’arguments on compense par l’insulte.


                    • FritzTheCat FritzTheCat 17 mai 2012 13:30

                      Le 4ième Reich est en marche sans les Panzer Divisions mais avec l’aide des marchés.


                      • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 17 mai 2012 13:31

                        En France, on a intérêt à les chouchouter les marchés pour payer à crédit les 61 000 profs de Payons. Euh... Peillon.


                        • wardou wardou 17 mai 2012 17:28

                          Flamby ne pourra pas recruter 60.000 fonctionnaires , c’est de la démagogie totale. En plus, je doute que la gouvernance EU soit d’accord, avec les pactes d’austérités etc..


                        • morice morice 17 mai 2012 15:31

                          Le pavé est lancé ! Wolfgang Schauble, le ministre des finances de l’Allemagne, vient d’annoncer qu’il se prononçait en faveur de la formation d’un gouvernement européen. La raison ? La bonne santé des marchés.


                          on y tendra, que ça vous plaise ou pas.

                          • martiseillais martiseillais 17 mai 2012 15:36

                            morice

                            Vous êtes donc d’accord ? Quelle volonté face à l’adversité, à moins que.... !!!


                          • non667 17 mai 2012 16:27

                            à martiseillais
                            à moins que.... !!!
                            y a pas de doute momo férocement anti fn = antinationaliste =donc mondialiste (c’est la 1° fois qu’il le dit ouvertement ! ), comme méchanlon qui lui le cache et trompe son monde . 


                          • balao 17 mai 2012 17:53

                            on y tendra, QUE CA VOUS PLAISE OU PAS

                            Parole de FACHO !!!.


                          • SEPH SEPH 17 mai 2012 22:59

                            Les socialos ont toujours été des traites sionistes pour le fric et le colonialisme


                          • Soi Même 18 mai 2012 01:06

                            momo, et tellement Atlantisme dans sa manière de voir les chose qu’il oublie qui y a toujours un grain de sable, c’est que le marché est une bulle ! Et comme toute bulle elle éclatera et que la croissance exponentiel c’est finie. A l’orée de 2030 au plus tard, il va avoir une grave crise des matières premières dans le monde.

                            < on y tendra, que ça vous plaise ou pas.> est à mettre au conditionnelle, pour la raison que la Grèce, l’Italie , l’Espagne, le Portugal n’a pas dit son dernier mot mis la France.


                          • al.terre.natif 18 mai 2012 13:49

                            Mais si nous y allons, Morice ne dit pas que cela lui plait .... il dit juste que c’est comme ça que ca se passe et que ca va continuer ... Rangez donc l’artillerie ....

                            Allons, la seule manière de s’écarter de cette voie, c’est d’être unis sur les sujets qui sont importants (et je ne parles pas du mariage homo ... ni du nombre de fonctionnaires ... ) ... mais ça ... c’est loin d’être le cas ! Grâce aux magnifiques élections, le peuple est plus divisé que jamais !

                            On s’insulterait pour une phrase de travers... ce qui fait toujours le jeu de ceux qui nous gouvernent !


                          • Eclairez ma lanterne,
                            La Commission Européenne n’est-elle pas déjà une sorte de gouvernement européen ? Et le Parlement européen qu’est-ce que c’est ?
                            Et le Président européen ?


                            • sisyphe sisyphe 17 mai 2012 15:45

                              Ne pas oublier, quand vous voyez « marchés », de lire « mafias » ; ça éclaire tout le reste..


                              • Alison 17 mai 2012 16:25

                                On attire votre attention sur des élections « normales » en France, la pensée de Wolfgang Schauble et pendant ce temps La BCE lâche certaines banques grecques.

                                http://www.lecho.be/actualite/economie_politique_europe/La_BCE_lache_certai nes_banques_grecques.9195106-3323.art

                                le Fonds d’exploitation du patrimoine de l’État, qui pilote les privatisations grecques gèlent des procédures dans l’attente des élections.

                                http://www.hraf.gr/


                                • mortelune mortelune 17 mai 2012 17:22

                                  « ...il se prononçait en faveur de la formation d’un gouvernement européen »

                                  Nous y voilà ! Le nouvel ordre mondial avance doucement mais surement. La Grèce serait donc le starter de cet ’enfumage’ ? Evidemment que oui. L’Espagne et l’Italie sont les roues de secours d’une europe en marche vers le fédéralisme. 
                                  Pour le moment ’ils’ nous proposent la version douce et pacifique. Si cela ne suffit pas nous aurons droit à une version... comment dire... plus saignante, oui c’est ça, plus saignante et douloureuse.

                                  • paOptiMiste 17 mai 2012 22:24

                                    Hé oui. Leur calendrier avance. Sarkozy à la tête du gouvernement européen, c’était bien ça qu’il souhaitait, et tout arrive comme prévu.

                                     

                                     

                                     


                                  • efarista efarista 20 mai 2012 00:37

                                    oui ! ils gagnent tranquillement du terrain c’est net.


                                  • mortelune mortelune 17 mai 2012 17:30

                                    Une gouvernance élue veut dire à terme une europe fédérale... 


                                  • JM 17 mai 2012 17:28

                                    Ahhh...Toujours ce vieux rêve pan-germanique. 2 tentatives ratées le siècle dernier, mais maintenant sera la bonne pour un....4ème Reich. Comme quoi, ça les démange depuis toujours. Les Allemands se verraient, évidemment, bien aux commandes de ce gouvernement européen.


                                    • al.terre.natif 18 mai 2012 14:05

                                      Mais n’importe quoi ! ce n’est pas un question de pays, justement !

                                      Ce n’est pas l’allemagne qui souhaite prendre les rênes de l’europe ! C’est la finance ! Et elle est bien apatride, car mondiale et presque sans frontières.

                                      Que ca soit une Europe avec un président allemand ou un président belge, ce sera toujours une Europe sans les peuples, et parler du 3ème reich est hors sujet ici. C’est beaucoup plus subtile cette fois. Une Europe fédérale, c’est une Europe presque comme aujourd’hui, sauf que l’armée est commune, sauf que les décisions budgétaires sont communes ... 

                                      En fait, c’est le modèle états-unien qui ressemble le plus à ce qui est mis en place : de l’autonomie locales, avec des lois spécifiques par états, mais un gouvernement supra étatique qui décide de tout ce qui est vraiment important : les finances, l’armée, le terrorisme ... tout ça quoi !

                                      L’idée de ceux qui parlent de gouvernance mondiale (comme Sarko), c’est de mettre en place des blocs continentaux interconnectés, et dans lesquels aucune souveraineté étatique n’existe pour les grands sujets, juste pour occuper les peuples avec de faux problèmes.

                                      Nous avons déjà :

                                      L’union Européenne

                                      L’union Africaine

                                      L’union nord américaine

                                      L’union sud américaine

                                      L’union asiatique

                                      Il ne manque que de les uniformer, d’intégrer les derniers pays qui n’en font pas parti, et ainsi d’avoir partout des super gouvernements, qui ne traitent qu’entre eux, sans jamais prendre en compte ni les peuples, ni les nations.

                                      Un petit G20 en haut de tout ça, et hop, voila la face du gouvernement mondial dont en entends tellement parler.

                                      Rien à voir donc avec un 4ème Reich, si ce n’est le caractère totalitaire ...


                                    • tf1Goupie 17 mai 2012 17:30

                                      Creons le FLF (Front de Liberation de la France).
                                      On recrute des Corses et on fait des attentats un peu partout en Europe.

                                      Jean Moulin nous voilààààààààààààààààààààààààà


                                      • lulupipistrelle 18 mai 2012 01:26

                                        Pourquoi recruter ? partir en stage ça ne vous tente pas ?


                                      • papi 18 mai 2012 09:15

                                        goupie

                                        Souvenez vous de ce que disait ALAIN : « obéissance et résistance sont les deux vertus du citoyen »
                                        Un jour prochain, il faudra au citoyen, faire un choix ..


                                      • rosemar rosemar 17 mai 2012 17:38

                                        Et pourquoi pas un gouvernement mondial ? Tant qu’à faire ...certains auteurs de science fiction l’ont imaginé:l’horreur absolue ...une société maintenue en laisse,une société de peur ,de haine...


                                        Merci pour ce article Al West

                                        • Alison 17 mai 2012 17:57

                                          Il existe déjà ! A partir du moment ou pratiquement tous les pays du monde sont endettés ils perdent leur souveraineté, la finance est maitre.

                                          Les Grecs attendent toujours, Anonymous, les citoyens du monde dit ’revoltes« et autres Tche Guevara conçut par la masse internet... Ils étaient beaux les discours »Grèce on est solidaire« , »Le nouveau printemps europeens" etc.... Le confort c`est mieux que le vrai combat hein ?


                                        • mortelune mortelune 17 mai 2012 18:03

                                          Pas difficile de faire une mondialisation avec gouvernement mondial.

                                          La recette :
                                          Vous avez besoin de 
                                          - Une europe fédérale
                                          - Une asie fédérale
                                          - Une afrique fédérale
                                          - Une amérique du sud fédérale
                                          - Une amérique du nord fédérale
                                          - Une armée unique
                                          - Des ONG, des médecins sans frontière, des terroristes et quelques milliards de dollars ou encore mieux une monnaie unique électronique. Une puce sous cutanée et quelques camps FEMA aident à faire la sauce.
                                          Liquidez tous les obstacles en pointant du doigt les méchants séparatistes sous n’importe quels prétextes. Bombardez les copieusement et sans vergogne.
                                          Faire mijoter quelques années à feu doux et laissez refroidir avant de servir.
                                          Le plat est prêt quand toutes les fédérations jusqu’alors séparées, se regroupent en une gouvernance mondiale.
                                          Si la sauce ne prend pas, vous pouvez déclencher une guerre mondiale. La méthode permet de gagner du temps mais les plats seront sales surtout si vous utilisez l’arme atomique.

                                        • mortelune mortelune 17 mai 2012 18:18

                                          ah oui ! j’ai oublié l’ingrédient principal : 

                                          Arrangez-vous pour que tous les pays soient endettés et que leur population se déteste. Un peu de néo nazis fera l’affaire.

                                        • pi erre pi erre 17 mai 2012 17:53

                                          Tient donc, tant de misère ne lui suffit pas, il veut vraiment mettre les peuples à genoux et faire de toute l’europe son esclave. Ceux qui sont les responsables direct de la crise voudrait encore plus de pouvoir..


                                          • jluc 17 mai 2012 18:06

                                            Ils n’ont même plus l’audace de nous faire croire qu’ils œuvrent pour le bien être des populations. Ils nous expliquent tout net qu’ils ne veulent que la "bonne santé des marchés". Ils se parlent entre eux ! Même plus besoin de se donner de la peine pour convaincre les peuples !!!!


                                            • mortelune mortelune 17 mai 2012 18:12

                                              Le truc c’est qu’une grande partie du peuple préfère regarder un match de foot que de réfléchir une seconde à leur avenir. 


                                            • mortelune mortelune 17 mai 2012 18:13

                                              Et avec tous les fachos qui trainent ça n’arrange pas les choses...


                                            • jluc 17 mai 2012 18:59

                                              Oui, « ils » détiennent aussi le pouvoir des médias : celui de nous ’distraire’ et de nous diviser. Ils peuvent parler codé entre eux, l’info nous parviendra avec ’la bonne’ inflexion, ou ne nous parviendra pas.


                                            • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 17 mai 2012 18:12

                                              Brrr !


                                              Il a la tronche et le regard de Klaus Barbie...




                                              • sophie 17 mai 2012 18:52

                                                Tout à fait exact Herlock, merci Al west si je puis dire merci pour cela, moi tous ces vieillards cacochines qui tournent autour du pouvoir cela me donne la gerbe vraiment, je ne comprends pas qu’il n’y ait pas plus d’ambitions parmis les jeunes loups, allez hop, un coup de pied dans le déambulateur et zou.


                                              • DG. DG. 17 mai 2012 19:10

                                                le saviez-vous ?

                                                si on avait laisser Hitler au pouvoir, on aurait gagné 70 ans sur la construction européenne.
                                                la première armée européenne était la waffen ss.
                                                le nazisme était une doctrine transnationale trouvant des appuis dans beaucoup de pays européen.
                                                ce qu’il y a de commun entre la plupart des grand conquérant, c’est qu’ils ont toujours voulu l’unité de l’europe
                                                Barroso a lui-même affirmé qu’il voyait l’europe comme un empire


                                                • Emmanuel Aguéra LeManu 18 mai 2012 01:53

                                                  Pourquoi se limiter à Hitler et à 70 ans ? Avez-vous oublié Bismark, Napoléon, Charles Quint, Charlemagne, Jules César... etc ? En effet depuis que la Pangée dérive, les Européens veulent faire l’Europe, et Momo a raison, à part qu’il aurait pu dire « que nous le voulions ou non », ç’aurait été plus diplomatique, en face de ces extrémistes qui prouve que peu importe la couleur, les extrêmes se rejoignent. Et l’Europe se fera de façon aussi inéluctable que le temps passera et que nous passerons.
                                                  Reste à savoir si on discute ou on se fait la guerre. Le choix est simple.


                                                • emile wolf 17 mai 2012 19:23

                                                   La violence et l’agressivité de l’auteur contre le ministre des finances allemand, successeur désigné de Jean-Claude Juncker qui va bientôt quitter la présidence de l’euro groupe m’étonne.

                                                  Qu’a dit à Aix la Chapelle, au cours de son discours lors de la remise du Prix Charlemagne récompensant la contribution la plus précieuse au service du dialogue et d’un travail commun entre les peuples d’Europe occidentale, et au service de l’humanité et de la paix mondiale cet homme qui en est le lauréat :

                                                  Qu’il souhaitait que la Commission européenne fonctionne comme un véritable Gouvernement et préconisé qu’un Président élu au suffrage universel soit à la tête de l’Union. D’autre part il a confirmé que la Grèce était indiscutablement un état de l’Union. Il a ajouté que l’on pouvait se poser la question de sa participation à la zone euro et annoncé :

                                                  « Weil eine gemeinsame Währung enormen Druck verursachen würde, könnte die Währungsunion schon bald auf die Länder mit der größten Wettbewerbsfähigkeit beschränkt werden „ « Parce qu’une monnaie commune occasionne une pression énorme, il se pourrait que très bientôt l’union monétaire soit réduite aux pays dont la compétitivité est la plus grande. »

                                                  Monsieur Schäuble n’est pas le Porte-parole du Gouvernement Merkel. Il n’engage ni son pays ni son parti la CDU, il exprime sans détour son opinion personnelle. Ce qui, à preuve du contraire, est un droit reconnu à tout citoyen par le traité de Lisbonne. Rien à priori ne justifie l’emportement d’Al West.

                                                  Il n’y a pas lieu de lui faire grief de vouloir faire sortir la Grèce de l’Union européenne : il déclare le contraire.

                                                  Il n’a pas évoqué les marchés financiers en général, il a constaté que la devise européenne était sujette à une forte pression et selon lui qu’à court terme cette monnaie commune serait l’apanage des pays de l’Union les plus compétitifs.

                                                  Ce qui, en clair, signifie que peu des états membres de la zone euro sont en mesure de répondre aux conditions imposées par le TSCG et capables de faire face aux prochaines échéances économiques prévues dans le cadre de la zone euro.

                                                  Voilà qui ne remet pas fondamentalement en cause l’Union européenne en général et défend les accords concrétisés par le TSCG non encore ratifié par la France et le traité MES non remis en cause par le Président. Rien de nouveau ni de révoltant.  

                                                  Il ne sert à rien de se voiler la face, si le réalisme de Monsieur Schäuble ne plait pas à tous. Personne ne saurait lui reprocher de manier la langue de bois et d’entretenir des illusions trompeuses sur les principes qui président à la détermination de la politique fixée par le Conseil européen de l’ère Sarkozy.

                                                  Quant à la souveraineté des états, depuis le traité de Maastricht, il y a longtemps qu’elle a été transférée à Bruxelles.

                                                  Faut-il rappeler, à l’auteur, l’attitude des parlementaires PS lors du congrès de Versailles réuni pour réviser la Constitution afin de ratifier le Traité de Lisbonne ?
                                                  Oui ! Allons-y !

                                                  Pour être adoptée en Congrès une révision constitutionnelle doit recueillir les trois cinquièmes des suffrages exprimés. Le 4 février 2008 à Versailles le Parlement a rassemblé 893 votants, 741 suffrages ont été exprimés dont 560 favorables parmi lesquels 32 PS. Il en suffisait alors de 445 pour réunir la majorité requise pour l’adoption.

                                                  En revanche si les 143 abstentionnistes du PS avaient exprimé leur suffrage, la majorité nécessaire à l’adoption de la révision eut été de 531 voix.
                                                  Ceci signifie que si l’ensemble des 175 parlementaires PS (143 abstentionnistes et 32 pour) s’était prononcé contre cette révision, à l’issue du scrutin la somme des votes favorables eut été de 528 !

                                                  Il aurait manqué 3 voix pour réviser la Constitution et permettre l’adoption de la loi de ratification de ce traité catastrophique pour l’Union européenne et La France.

                                                  Tout bien pesé, la responsabilité du PS sur la situation européenne et la perte de souveraineté de notre pays est toute aussi considérable que celle de l’UMP. Reproche-t-on à Monsieur Schäuble.sa participation au Congrès de Versailles le 4 février 2008 ?

                                                  Ne convient-il pas, avant de pester dans le vide contre un handicapé en fauteuil roulant, de faire le ménage dans sa propre écurie et de cesser de refuser d’assumer ses propres responsabilités. Tout se passe comme si le peuple de France n’avait jamais voté et n’était que le jouet des uns et des autres. Curieux ce sens de la responsabilité... A quoi sert le droit de vote ?

                                                  En conclusion, il existe des moyens plus agréables d’épancher son trop-plein de testostérone que de s’épuiser en gesticulation stérile dans un combat d’arrière-garde déjà achevé.

                                                  Le bon sens ne serait-il plus la chose du monde la mieux partagée au pays de Descartes ?


                                                  • Al West 17 mai 2012 20:04
                                                    Qu’a dit à Aix la Chapelle, au cours de son discours lors de la remise du Prix Charlemagne récompensant la contribution la plus précieuse au service du dialogue et d’un travail commun entre les peuples d’Europe occidentale, et au service de l’humanité et de la paix mondiale cet homme qui en est le lauréat :

                                                    Vous jugez un homme sur les prix qu’il recoit, Obama, laureat du prix Nobel de la paix, doit donc etre un grand humaniste de votre point de vue. Inquietant.

                                                    Qu’il souhaitait que la Commission européenne fonctionne comme un véritable Gouvernement et préconisé qu’un Président élu au suffrage universel soit à la tête de l’Union. D’autre part il a confirmé que la Grèce était indiscutablement un état de l’Union. Il a ajouté que l’on pouvait se poser la question de sa participation à la zone euro et annoncé :

                                                    Ce que je relate dans l’article, effectivement.

                                                    Il n’y a pas lieu de lui faire grief de vouloir faire sortir la Grèce de l’Union européenne : il déclare le contraire.

                                                    Qui dit le contraire ?

                                                    Il n’a pas évoqué les marchés financiers en général, il a constaté que la devise européenne était sujette à une forte pression et selon lui qu’à court terme cette monnaie commune serait l’apanage des pays de l’Union les plus compétitifs.

                                                    Excusez-moi, quand on dit :

                                                    « Nous devons œuvrer à ce que les marchés financiers gardent confiance dans la monnaie unique. »

                                                    On evoque bien les marches financiers.

                                                    Quant à la souveraineté des états, depuis le traité de Maastricht, il y a longtemps qu’elle a été transférée à Bruxelles.

                                                    Bien sur que non, transferer certains pouvoirs a l’UE ne veut pas dire les transferer tous. Or, c’est ce qu’un gouvernement europeen signifierait.

                                                    Faut-il rappeler, à l’auteur, l’attitude des parlementaires PS lors du congrès de Versailles réuni pour réviser la Constitution afin de ratifier le Traité de Lisbonne ?
                                                    Oui ! Allons-y !

                                                    Quel rapport ? Je suis le premier a critiquer le PS et l’UMP en France. Cela m’empeche-t-il de critiquer aussi les hommes politiques des autres pays ?

                                                    Ne convient-il pas, avant de pester dans le vide contre un handicapé en fauteuil roulant

                                                    Pourquoi faire mention de son handicap ? Doit-on reserver des critiques plus douces aux handicapes sous pretexte qu’ils le sont ?

                                                    A quoi sert le droit de vote ?

                                                    J’ai vote, mais toujours pour moins d’Europe telle qu’elle etait imposee. Je suis donc parfaitement coherent, ne vous en deplaise.

                                                    En conclusion, il existe des moyens plus agréables d’épancher son trop-plein de testostérone que de s’épuiser en gesticulation stérile dans un combat d’arrière-garde déjà achevé.

                                                    L’ecoeurement du moment, chacun est faillible.

                                                    Le bon sens ne serait-il plus la chose du monde la mieux partagée au pays de Descartes ?

                                                    Etes-vous sur d’en disposer, du bon sens ? Vous ne voyez pas ce qui se passe ? Vous ne pensez pas que si cet homme oeuvrait veritablement pour le bien de l’humanite, il combattrait les paradis fiscaux, les multinationales, les banques, etc. et n’essaierait pas de facon pitoyable de diriger l’Europe vers un super etat federal alors que ce n’est absolument pas la veritable cause de la crise ? 

                                                    Vous m’avez tout l’air d’etre un bisounours mon cher emile.


                                                  • Carl 17 mai 2012 22:08


                                                    @u bâtard de basse extraction...

                                                    « Curieux ce sens de la responsabilité... A quoi sert le droit de vote ? »

                                                    Curieux de votre part que de citer Descartes, ne pouvant ignorer que le bon sens eût été que la volonté du peuple qui se prononçât par référendum contre la ratification du Traité de Lisbonne dut être respectée  ! 
                                                    Votre démonstration de chiffres n’est donc que verbiage, et à ce titre « anticartésiènne », la réalité étant que le parlement s’exprimât contre la volonté du peuple ! 

                                                    Et donc de vous retourner la question : à quoi sert le droit de vote ?

                                                    Bien à vous.

                                                  • emile wolf 17 mai 2012 22:28

                                                    Je ne suis pas, comme vous, condamné à l’écoute d’ Europe n°1. Je ne me fie pas à une traduction.

                                                    Je n’ai ni lu ni entendu, dans les documents allemands, que Monsieur Schäuble avait dit : « Nous devons œuvrer à ce que les marchés financiers gardent confiance dans la monnaie unique. »
                                                    Mais quand bien même ce n’est pas un crime ou un attentat de défendre sa devise. Bien au contraire ceci est une constante européenne depuis la création de la BCE.
                                                    En supplément j’observe que la monnaie commune est l’expression de la volonté de la France depuis Giscard d’Estaing.

                                                    Pourquoi se jeter comme la vérole sur le bas clergé pour montrer du doigt un homme qui ne fait que respecter les accords internationaux ? Un homme Ministre des finances depuis octobre 2009 qui n’a pas participé à l’élaboration de ceux-ci ? 

                                                    Je situe le décor et l’évènement où se déroulent les faits, ce que vous n’avez pas fait. Je n’use pas de l’invective et de qualificatifs éculés. Je ne suis pas intuitif comme vous. Je recherche, vérifie, documente et argumente. Chacun ses méthodes ! Les vôtres sont superficielles ce qui vous oblige à rédiger au gourdin.

                                                    Hélas ! Vos généralités ne démontrent rien d’autre que la futilité de votre rédaction et la méconnaissance de votre sujet.

                                                    Vous ameutez les populations avec 30 ans de retard.

                                                    Vous ignorez le compte tenu des traités qui depuis ceux de Rome en 1956 ont conduit à la formation de l’Union Européenne . Sinon vous n’écririez pas : « Bien sur que non, transferer certains pouvoirs a l’UE ne veut pas dire les transferer tous. Or, c’est ce qu’un gouvernement europeen signifierait. »
                                                    Vous n’avez c’est évident rien compris à un état fédéral où par définition les compétences sont partagées.
                                                    A tout hasard lisez le traité de Lisbonne ou plutôt le TUE et le TFUE qui le composent. Ajoutez-y deux doigts de Constitution (Titre XV articles 88-1 à 88-7). Cela vous évitera un soupçon d’arrogance et beaucoup de ridicule.

                                                    Accuser un homme, dont vous ignorez tout et ne parlez, apparemment, pas la langue, de tous les maux de la Terre est irresponsable et fort peu crédible.

                                                    Cela étant, sous prétexte de cohérence avec votre nombril, vous affichez votre solidarité avec le reste du peuple en affirmant que vous avez toujours parfaitement voté. Original ! Non seulement votre vote indiffère, mais encore tout le monde vote parfaitement en son âme et conscience.

                                                    En revanche, les autres sont responsables du malheur commun. Votre moralité est digne d’un grand homme politique. A cette nuance près que vous abritez courageusement votre responsabilité éditoriale sous un pseudonyme.

                                                    Non seulement vos analyses sur votre sujet ne sont pas fondées, et votre texte se satisfait d’affirmations d’une grossière banalité. Mais vous diffusez des informations totalement erronées.

                                                     Par exemple :«  il combattrait les paradis fiscaux. »
                                                    Interrogez les autorités suisses, luxembourgeoises et du Lichtenstein,Elles vous confirmeront la pugnacité des services fiscaux allemands et les mesures du Gouvernement allemand pour récupérer les impôts des fraudeurs fiscaux.

                                                    A ce sujet un accord obligeant les banquiers suisses à déclarer au fisc allemand les revenus suisses des capitaux appartenant aux ressortissants de la Bundesrepublik a été négocié récemment (1 mois environ). Je n’ai pas vu qu’une telle négociation ait été programmée avec la France. C’est la faute à Wolfgang Schäuble n’est-ce pas ? Force est de constater que le méchant homme est d’une certaine efficacité. 

                                                    Evitez d’évoquer des sujets que vous maitrisez très mal. « et n’essaierait pas de façon pitoyable de diriger l’Europe vers un super etat federal alors que ce n’est absolument pas la veritable cause de la crise  » Non seulement vous ignorez la cause de la crise que vous imputez aux autres selon votre reflex mais encore la lecture des traités vous fera le plus grand bien. Dans l’immédiat c’est vos connaissances qui sont pitoyables. Le super état fédéral existe déjà depuis Lisbonne.

                                                    Sans doute n’aviez-vous pas compris que la réunion des traités antérieurs pour confectionner celui de Lisbonne était une copie quasi conforme de la constitution européenne rejetée par le référendum en 2005. Et, selon vous, Super Malin, à quoi aurait servi une constitution si ce n’est à constituer un état, en fonder les statuts, poser les principes et édifier les institutions ? 

                                                    Vous devriez vivre dans le présent au lieu de donner des cours qui ne sont plus au programme. Si..si ! 

                                                    Epargnez-nous pour le moins votre agressivité déplacée et inutile ou vous passerez pour un plaisantin. Bien sûr ce qualificatif peu original ne serait pas usurpé pour autant que vous eussiez de l’humour, mais pas plus que les scrupules et le respect, cette qualité ne vous étouffe, du moins je n’en vois pas la moindre trace.

                                                    Voilà ! Vous avez désormais de quoi vous occuper pour enrichir vos connaissances avant de revenir en ligne. 

                                                    Le bisounours qui vous veut du bien vous salue.
                                                     
                                                     
                                                     
                                                      


                                                  • emile wolf 17 mai 2012 22:38

                                                    Veuillez lire ;

                                                    Vous ignorez le contenu des traités au lieu de compte tenu des traités


                                                  • Carl 17 mai 2012 22:47
                                                    ...contre la ratification du Traité de Lisbonne...
                                                    Je rectifie...
                                                    Il s’agissait alors du « Traité de Rome de 2004 »... qui ne fut que reformuler sans en changer la portée et rebaptisé pour la forme « Traité de Lisbonne », selon l’aveu même de Valéry Giscard d’Estaing.

                                                  • Carl 17 mai 2012 22:55

                                                    Puisqu’il en va ainsi...

                                                    ...qui ne fut que reformulé...

                                                  • lulupipistrelle 18 mai 2012 02:58

                                                    @ L’auteur : dans une fédération , le gouvernement fédéral n’a pas tous les pouvoirs...ça c’est votre extrapolation...

                                                    Ceci dit sans méchanceté, parce que j’ai voté NON au TCE, et que je n’ai pas changé d’avis...


                                                  • ploutopia ploutopia 18 mai 2012 10:46

                                                    « Président élu au suffrage universel »
                                                    « Il exprime sans détour son opinion personnelle »
                                                    Voilà, vous avez-vous-même parfaitement résumé le Tallon d’Achille de nos pseudo-démocraties. Le suffrage universel est tout sauf démocratique. Il nous donne juste le droit de choisir une élite. Une élite formé et formatée à l’envi par les tenants du pouvoir. Une élite hautaine et ambitieuse dont le seul idéal est la croissance par et pour elle-même.

                                                    « Un droit reconnu à tout citoyen par le traité de Lisbonne »
                                                    Même si nous sommes 1000 contre 1 à penser que ce droit sonne faux ? Démocratie ? ou Ploutocratie ?

                                                    « L’apanage des pays de l’Union les plus compétitifs »
                                                    Compétition est antinomique à Démocratie.

                                                    « Répondre aux conditions imposées par le TSCG »
                                                    Et alors ? Quand on va a du 100 km/h on peut aussi lever le pied ou tirer le frein à main et faire demi-tour non ? Pourquoi la seule option serait d’appuyer encore plus sur l’accélérateur ?

                                                    « Qui ne remet pas fondamentalement en cause l’Union européenne en général »
                                                    C’est donc bien ce que dit Robin un peu plus haut, Europe = fascisme

                                                    « Traité catastrophique pour l’Union européenne et La France »
                                                    Quand même !

                                                    « La responsabilité du PS sur la situation européenne »
                                                    Ce n’est pas moi c’est lui. Ce débat droite/gauche est véritablement affligeant. Ne voyez-vous pas qu’il sert à canaliser nos énergies pour laisser le sommet en paix ?

                                                    « A quoi sert le droit de vote ? »
                                                    A rien ! Comme toute la mascarade dichotomique des partis politiques… Comme la pub, les jeux, la télé, ça sert à nous distraire et à focaliser notre attention ailleurs. Un prestidigitateur le sait très bien, c’est sa manière à lui pour nous faire gober l’impossible.

                                                    « Le bon sens ne serait-il plus la chose du monde la mieux partagée au pays de Descartes ? »
                                                    Entièrement d’accord avec vous ! Mais force est de constater que nos élus, traités et gouvernements en sont totalement dépourvu. Pourquoi ? Tout simplement à cause de notre système d’attribution du pouvoir conçu pour ne faire place qu’aux loups et aux requins. Et pour le peu de bergers qui y parviennent, ils se font assassiner (Lincoln, Kennedy, Sankara, etc.)…


                                                  • emile wolf 17 mai 2012 19:37

                                                    PS : Monsieur Schäuble n’a pas évoqué la bonne santé des marchés. Tout au plus a-t-il défendu celle de l’euro ce pourquoi a été créé l’eurogroupe.


                                                    • INsoMnia insomnia 17 mai 2012 20:00

                                                      Al West,

                                                      Oui il ose, de toute manière « ils » osent car le temps est compté pour eux comme pour nous, ils ne s’en cachent même plus ! A nous de (re)prendre nos vies en mains, il y a d’autres alternatives et non celle qu’ils veulent nous imposer, l’« austérité » pour nous l’« abondance » pour eux. 
                                                      Sur sitynet un article datant de 2004 « La guerre sociale est déclarée » le décrit bien, lien : http://www.syti.net/GuerreSociale.html

                                                      A qui comprend ! smiley

                                                      Cdt


                                                      • BA 17 mai 2012 22:50
                                                        Jeudi 17 mai 2012 :

                                                        Grèce : vent de panique sur le secteur bancaire.

                                                        Combien d’argent les Grecs ont-ils prélevé sur leurs comptes bancaires depuis lundi, jour où il est apparu évident que les responsables politiques seraient incapables de former un gouvernement d’unité nationale ? Les chiffres varient, mais il est probable que ce montant s’élève à quelque 1,2 milliard d’euros rien que pour les deux premiers jours de cette semaine. Des retraits en cascade qui s’ajoutent à ceux opérés depuis l’éclatement de la crise et qui font que plusieurs banques grecques sont désormais à court de liquidités. 

                                                        Depuis le printemps 2010, les Grecs ont retiré entre 2 et 3 milliards d’euros par mois en moyenne avec un pic en janvier de 5 milliards d’euros. On calcule que les dépôts bancaires ont fondu de 30 % sur l’ensemble de la période (environ 70 milliards d’euros). Sans compter les exportations illégales de capitaux générées par l’économie souterraine (environ 65 milliards d’euros), soit plus que les économies réalisées dans le cadre des deux mémorandums.

                                                        La panique des épargnants s’est accrue lorsqu’on a appris par les derniers sondages que les deux grands partis pro-mémorandum, la Nouvelle Démocratie, conservatrice, et le Pasok, social-démocrate, cèdent encore du terrain au profit notamment de l’extrême gauche de la Coalition de la gauche radicale (Syriza), farouchement opposée au plan. 

                                                        Si ces deux grands partis ne parviennent pas à remonter la pente d’ici aux prochaines élections anticipées du 17 juin, la Grèce ne sera pas en mesure de constituer un exécutif qui appliquera les conditions imposées par les Européens et le FMI en échange d’un second programme de financements. La Grèce ferait alors défaut et sortirait de la zone euro. Une éventualité que le Premier ministre sortant, Lucas Papadémos, a qualifié de « désastreuse » pour le pays dans une lettre ouverte adressée hier à ses concitoyens. L’ancien banquier central cède son poste au Premier ministre intérimaire, Panagiotis Pikrammenos, le président du Conseil d’Etat chargé d’organiser les nouvelles élections.

                                                        Alors que l’agence de notation Fitch a abaissé jeudi soir la note de long terme de la dette grecque en devises et en euros à « CCC » contre « B- » jusque là, les bailleurs de fonds internationaux prennent déjà les premières mesures de précaution en vue d’un hypothétique abandon de la monnaie unique par ce pays. Mercredi, la BCE a confirmé qu’elle cessait de fournir des liquidités à des banques grecques sous-capitalisées. 

                                                        Selon Crédit Agricole CIB, en janvier, le système des banques centrales de la zone euro était exposé à hauteur de 57 milliards d’euros vis-à-vis des banques grecques dans le cadre de son programme spécial d’assistance aux instituts de crédit. Une coquette somme à laquelle il faut ajouter 107 milliards d’euros dans le cadre des opérations normales de prêt.

                                                        Frappés par les retraits massifs d’économies, les établissements bancaires grecs attendent avec impatience d’être renfloués par les créanciers internationaux dans le cadre du second programme de financements. Ce plan, suspendu jusqu’au vote, prévoit le versement de 48 milliards d’euros aux banques grecques, dont 25 milliards sont d’ores et déjà mis à la disposition de la banque centrale du pays, qui attend le feu vert définitif pour les transférer aux destinataires finaux. Un coup de plus pour une économie qui agonise et qui a plus que jamais un urgent besoin de crédits.


                                                        • chapoutier 18 mai 2012 00:23

                                                          ils ne reculeront devant aucune ignominie pour tenter d’ instaurer la dictature des marchés, avec un cache sexe présidentiel.

                                                          la sacrosainte dette doit être remboursé ..... le plus tard possible parce que les intèrets courent.


                                                          • Soi Même 18 mai 2012 00:56

                                                            Une réfection s’impose, qui pense actuellement que le pic du pétrole est dépassé !
                                                            Si vous en êtes convaincus, on comprend d’autant mieux cette déclaration.
                                                            Car la chute que l’on assiste, et bien due au pic du pétrole, et avant que l’on sente l’onde de choc, on nous impose la marche forcé vers une intégration que l’on veux irréversible.

                                                            Car quand elle serra véritablement présente, notre monde ressemblera à la nouvelle Orléans après le passage de l’ouragan katrina.


                                                            • Louis Matisse Louis Matisse 18 mai 2012 01:08

                                                              Une seule solution, sortir de ces foutoirs que sont l’Union Européenne, l’euro et l’OTAN, les pouvoirs politique, monétaire et militaire de cette construction dictatoriale qui nous dépouille de nos droits économiques et bientôt politiques. Le seul moyen c’est d’utiliser l’article 50 du TFUE qui permet à tout Etat de se retirer légalement et sereinement de l’UE.

                                                              Renseignez vous sur François Asselineau et l’UPR. Ca fait 5 ans que les analyses sont là, confirmées sans cesse et toujours par les faits, et le mouvement grandit toujours malgré l’omerta délibérée des médias. Allez voir le groupe facebook aussi, l’information et les points de vue y circulent librement, c’est très instructif.

                                                              Je conseille à chacun de voir aussi de voir les conférences d’Asselineau sur la construction européenne et le désastre en cours. Tout y est et avec précisions, citations et sources. J’admire profondément cet homme qui décripte les évènements dans une perspective de long terme. Langage de vérité, probité, c’est un exemple pour nous les jeunes et pour tous les français en général.


                                                              • moumou moumou 18 mai 2012 07:23

                                                                MDR la photo....on dirait Burns , des Simpsons


                                                                • sylf 18 mai 2012 07:45

                                                                  Hollande doit rester droit sur ses positions, rester cohérent et digne avec ses convictions.
                                                                  L’Allemagne suivra et les USA respecteront. 


                                                                  • Marc Bruxman 18 mai 2012 12:32

                                                                    Les USA souhaitent avant tout que ce soit le bordel en europe. Ils savent très bien et trop bien que si l’europe réussit à se construire, elle sera une puissance avec laquelle il faudra compter. Et ils ne le veulent pour rien au monde.

                                                                    Si l’europe se construit :

                                                                    • Le royaume uni va rapidement voir son intérêt et se rapprochera de la puissance européenne plutôt que de son distant voisin qui lui ressemble de moins en moins.
                                                                    • L’europe va pouvoir financer seul une défense commune efficace et va alors avoir un vrai poids dans l’OTAN.
                                                                    • L’europe unie peut trouver des intérêts au moyen orient et les peuples arabes seront demandeurs vu comment ils ont l’impression de s’être fait niquer par les USA.
                                                                    • L’europe unie peut à moyen terme réussie à refaire venir la russie dans son giron. Putine n’est pas éternel, les Russes sont de tradition européenne et leur économie basée sur les matiéres premiéres gagnerait à s’attacher à une zone de consommation. Pour l’instant certains russes sont nostalgiques de l’union soviétique, mais à terme, ils pourraient y voir leur intérêt.
                                                                    • En reconstituant un bloc « eurasiatique », l’europe deviendrait alors une puissance centrale et les USA se verraient mis en grande difficulté.


                                                                  • ARMINIUS ARMINIUS 18 mai 2012 08:52

                                                                    Effroyable retour à des réactions épidermiques anti-nazi ! Combien de fois faudra-t’-il vous répéter que l’Allemagne actuelle n’a plus rien à voir avec l’Allemagne nazie, que les générations d’aujourd’hui ne sont ni coupables ni responsables.Par contre que la Realpolitik soit une caractéristique essentielle des dirigeants allemands personne ne peut le nier, à nos politiques de « faire avec »
                                                                    D’autre part il n’y a pas les gentils Grecs d’un coté et les méchants Allemands de l’autre, les Grecs ont déconné grave avec leur économie, comme ils avaient déconné grave sous la dictature des colonels.. sans parler de la macédoine et d’une xénophobie sous-jacente... ça , au fond d’eux-mêmes, ils le savent très bien même si l’addition est salée !


                                                                    • jmdest62 jmdest62 18 mai 2012 09:57

                                                                      entre la révolution en cours , en Grèce, et les discours prévisibles de ce petit politicard qui va bientôt disparaitre des écrans radar, regardez ce qui fait bouger les bourses (je ne parle pas des vôtres ni des miennes  smiley..) mondiales.
                                                                      Il me semble , qu’en ce moment , ce sont bien les grecs qui tiennent le monde par les bourses (désolé je ne peux pas résister..).
                                                                      Font ch...er ! Me...de ! ils vont re-voter mi-juin , encore un mois d’incertitude et les marchés y z’aiment pas ça l’incertitude , y leur faut du profit sur à deux chiffres aux marchés ..si ça tombe c’est pu..in de grecs y vont même nous gâcher l’euro 2012 et les jeux olympiques ..mais que fait l’Eurocorp !  smiley

                                                                      ouf ! ça fait du bien !

                                                                      coadialement


                                                                      • Marc Bruxman 18 mai 2012 12:40

                                                                        Oui, les marchés ont peur. Mais ce sont avant tout les américains qui rapatrient leur capital chez eux. Ils craignent une explosion de l’europe, mais feraient bien de se méfier. Car si le danger de cette crise est dans une explosion de l’europe etlle est aussi une opportunité de construire rapidement une europe intégrée.

                                                                        Paradoxalement en faisant baisser l’euro, ils aident l’europe. Pendant ce temps, aveuglés, ils ne voient pas leurs propres déficits, leur propre paralysie politique. Ils ne voient pas leur dépendence à la Chine. Ils ne voient pas que la Chine est actuellement une cocotte minute à la fois sur le plan économique et social et qu’elle pourrait du jour au lendemain ne plus financer leurs déficits. Leurs problémes sont pires que les notres, mais nous avons un énorme avantage : nous partons avec un peu d’avance et les réformes pénibles sont déja en cours. Lorsque la Chine va merder au contraire, les USA seront pris au piége. Ils vont découvrir un scénario à la grecque.


                                                                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 18 mai 2012 10:13

                                                                        Une simple remarque : ce gouvernement existe déjà dans les faits, dès lors qu’il existe une monnaie commune qui le rend nécessaire, mais son existence et son fonctionnement ne sont pas très démocratiques dès lors qu’il ne met pas suffisamment en jeu le parlement européen et n’accorde pas le plein pouvoir législatif de proposition au parlement européen élu par tous les européens et que ses dirigeants ne sont pas élus à l’échelon de l’UE.

                                                                        Refuser une démocratisation de la gouvernance européenne, c’est refuser l’Europe au nom d’une prétendue souveraineté nationale absolue qui n’existe plus que dans l’imagination passéiste et mythique de ses adversaires.


                                                                        • Louis Matisse Louis Matisse 18 mai 2012 11:25

                                                                          Le problème de la souveraineté nationale n’est pas un problème en soit c’est un problème de fait : c’est bel et bien qu’elle n’est plus respectée depuis la signature du Traité de Maastricht. Le Conseil Constitutionnel qui n’est pas une Cour Constitutionnelle a librement interprété en fonction de la politique la Constitution au lieu de l’interpréter strictement comme ce doit être fait, et autrement quand c’était impossible, notre Constitution a été modifiée pour permettre les traités européennes anticonstitutionnels d’être signés.

                                                                          Les termes passéiste et mythique que vous employez caractérisent un rejet de ce principe constitutionnel pourtant essentiel à la démocratie. La souveraineté nationale, c’est la souveraineté de la Nation qui est le corps politique du peuple. C’est le droit inaliénable - et donc intemporel - d’un peuple de déterminer son propre destin. La Nation, c’est tout simplement le peuple incarné souverain à la place du Roi ou de toute autre groupe de personnes.

                                                                          Je ne pense même pas que vous ayez conscience du fait que contester la souveraineté nationale c’est avoir une pensée réactionnaire qui va contre tous les grands principes républicains hérités de notre histoire, et qui est non conforme aux principes des droits de l’Homme et du droit international, par contre conforme aux principes de la domination et de l’impérialisme.

                                                                          Je vous invite à lire le discours prononcé le 5 mai 1992 par Philippe Séguin à l’Assemblée Nationale qui préfugirait déjà le désastre tant historique et politique qu’économique de la construction européenne qui porte en elle, comme tout Empire, les germes de sa propre perte : http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/revision5_philippeseguin_Maastricht.asp
                                                                          La vidéo complète est même disponible.


                                                                        • Marc Bruxman 18 mai 2012 12:23

                                                                          Sauf que le peuple évolue avec le temps. Il n’y avait pas de peuple Allemand mais une multitude de royaumes au début du XIXème siécle. De même en Italie. Les Américains étaint tous des immigrés.

                                                                          La notion de peuple européen doit et va se construire petit à petit. Car petit à petit, les peuples européens vont comprendre que l’union fait la force. Ils vont comprendre :

                                                                          • Qu’en unissant nos défenses européennes on peut avoir une défense crédible.
                                                                          • Qu’en unissant nos économies on peut être une très grande puissance économique capable de rivialiser avec les USA et la Chine.
                                                                          • Que l’on peut optimiser nos institutions et fournir plus de services avec moins de dépenses.
                                                                          • Que l’europe peut rayonner sur le monde à condition d’être une et non un aggrégat de petits.

                                                                          La seule difficulté de ce projet aujourd’hui est l’utilsation d’une langue commune (ce qui ne veut pas dire que l’on ne parlera plus Français en France, les chinois parlent tous mandarins, mais tous le dialecte de leur ville / province). Le choix le plus rationnel serait l’anglais (la plupart des européens le baraguinent déja) mais diplomatiquement c’est compliqué. Lorsque cet obstacle sera levé, il n’y aura plus d’obstacles au rêve européen. Et l’europe redeviendra au centre du monde. 


                                                                        • LE CHAT LE CHAT 18 mai 2012 11:19

                                                                          mdr , le CAC40 vient ce matin de traverser le plancher des 3000 !


                                                                          • Marc Bruxman 18 mai 2012 12:16

                                                                            A t’il complétement tord ?

                                                                            Aujourd’hui nos puissances européennes ne sont plus de tailles pour négocier face à la Chine, l’Inde, les USA, le Brésil ou la Russie. Nous avons tout pour compter dans le monde, mais politiquement nous sommes des nains. (Allemagne compris). Voulons nous rester des nains ou voulons nous avoir une influence sur le monde ? Le problème ici ne devrait pas être ce que l’on abandonne progressivement (nos états nations faibles) mais ce que l’on construit (un état nation européen fort, qui sera respecté et saura nous défendre).

                                                                            Socialement, il y a beaucoup de choses qui rapprochent les européens entre eux. Ceux qui voyagent et ont vu d’autres cultures le savent. Si vous vivez en Asie, il n’y a que peu de différences entre un Allemand et un Français.

                                                                            Economiquement, il y aurait beaucoup à gagner à harmoniser le bordel européen et à en faire un pays fédéral. C’est un projet complexe et risqué mais il faut l’entreprendre. L’histoire converge vers cela, mais les résistances sont grandes. Si nous avons de la chance, dans un siécle, nos arriéres petits enfants se diront citoyens de l’europe. Et j’espére qu’ils pourront être fier des réalisations de l’europe de cette époque. Pas fier d’un glorieux passé révolu, mais fiers de leur présent et confiant dans leur avenir !

                                                                            La crise actuelle est un formidable accélérateur pour la construction d’une europe unie. Sur ce point de vue et même si je ne suis pas d’accord sur tout avec lui, François Hollande parait un bon choix. La crise de l’euro va forcer les rapprochements et les constructions d’institutions et même si la grêce est probablement perdue, la crise de l’euro approche de son dénouement. L’exemple grec va éviter aux autres pays de faire trop de bétises.

                                                                            Dans 5 ans, une derniére élection dangereuse aura lieu : car les populistes vont comprendre que c’est leur derniére chance d’arréter l’europe en marche. Mais si tout se passe bien, il sera évident que l’europe nous a protégé d’un désastre. On pourra alors passer à la phase suivante. En 2022, beaucoup de nationalistes convaincu auront disparus du circuit. Cela sera fini et le projet européen pourra alors avancer à grande vitesse.


                                                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 18 mai 2012 13:08

                                                                              Bon ! ça c’est dit, et à mon humble avis, bien dit !

                                                                              Le problème d’un SCHAUBLE, comme tous les gens de cette engeance, c’est que non seulement ce ne sont que des technocrates, donc pas des hommes de terrain, mais qu’en plus, la plupart sont corrompus et aux ordres des puissances financières et autres lobbiees qui n’hésitent pas à leur graisser allègrement la patte pour obtenir ce que ns avons devant les yeux aujourd’hui !
                                                                              Si salut des peuples il y a, il ne passera que par lui (le peuple).
                                                                              Cela risque d’être un peu long car nombre de nos concitoyens font preuve d’angélisme stupéfiant.
                                                                              Il faudra des heures d’informations pour leur faire entendre raison et faire que la peur change de camp !
                                                                              Mais le jeu en vaut la chandelle, car à terme, ns sommes tous concernés.

                                                                              • lloreen 20 mai 2012 09:16

                                                                                Les escrocs mafieux sont totalement paniqués parce qu’ils savent ce que la majorité des gens ignorent (encore).
                                                                                Raison de plus pour informer au maximum autour de vous.
                                                                                Leur arme : la censure, la manipulation mentale et la désinformation (propagande).

                                                                                Leur cauchemar : l’ ISLANDE.

                                                                                Les islandais se sont débarrassés de leurs politiciens (plus corrompus les uns que les autres, mais faut-il encore le préciser...)

                                                                                http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=d_kZYnMBHKA

                                                                                Les islandais ont élaboré une nouvelle constitution par internet .

                                                                                http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                                                                                L’Islande annule la dette hypothécaire de sa population.

                                                                                http://www.eva-anarion.com/article-l-islande-annule-la-dette-hypothecaire-de-sa-popuilation-103368967.html

                                                                                Les islandais traduisent les responsables du désastre en justice, ce qui en fait trembler plus d’un !

                                                                                http://www.wikistrike.com/article-islande-le-proces-qui-en-fait-trembler-plus-d-un-104163567.html

                                                                                Parallèlement, Goldman Sachs se voit confronté à l’éclatement des dérivés....entrainant à sa suite tous ceux qui ont spéculé sur du vent...et récoltent la tempête...

                                                                                http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=M3WEDsqUo7o

                                                                                JP Morgan a l’équivalent de 70 BILLIONS de dérivés dans ses comptes ...
                                                                                Pour CITI BANK c’est 52 BILLIONS , pour Bank of America 50Billions, Goldman-Sachs 44 BILLIONS : c’est à dire que ces mafieux ont des papiers qui valent ZERO.
                                                                                Toute leur arnaque leur éclate à la figure et bientôt à celle des citoyens...Leur pyramide de Ponzi s’écroule.

                                                                                Ils sont totalement paniqués et voir ce nazi s’ égosiller pour un gouvernement européen est pathétique.


                                                                                • lloreen 20 mai 2012 09:25

                                                                                  Pour rappel : l’escroc Mario Draghi qui « s’occupe » de la Grèce est celui qui est à l’origine de la manipulation des finances grecques pour faire coller la Grèce aux critères de l’union dictatoriale européenne et il est un pur produit de Goldman-Sachs.

                                                                                  Pour avoir une idée de qui est Goldman-Sachs : la vérité sort de la bouche des traders....

                                                                                  http://www.youtube.com/watch?v=HNe5txTA-UA

                                                                                  Le plan de ces escrocs est bien un krach et l’installation d’un gouvernement européen (des états fédérés sous l’autorité des mafieux du cartel financier).
                                                                                  Etonnant dès lors qui s’en trouvent encore pour ne pas être au courant....TOUT est écrit, TOUT est dit.


                                                                                  • lloreen 20 mai 2012 12:44

                                                                                    AGORAVOX fera t-il disparaître la publicité vantant une arnaque ?
                                                                                    Je parle de celle d’ iFOREXi figurant sous les commentaires.Il et bien spécifié que cela comporte des risques considérables mais ils ne sont pas énoncés en toutes lettres parce que l’escroquerie serait dévoilée !


                                                                                    • lloreen 20 mai 2012 17:20

                                                                                      Chez les escrocs mafieux, les jours se suivent et se ressemblent...dévoilant scandale après scandale...

                                                                                      http://trends.levif.be/economie/actualite/banque-et-finance/le-scandale-financier-du-siecle/article-4000089738341.htm#


                                                                                      • lloreen 20 mai 2012 17:25

                                                                                        Au Canada, une plainte est déposée contre la reine d’Angleterre.

                                                                                        http://sovcom.net/wp-content/uploads/2011/12/KREHM-Statement-of-Claim-11-10-111.pdf
                                                                                        http://cas-ncr-nter03.cas-satj.gc.ca/IndexingQueries/infp_queries_e.php

                                                                                        En Afrique du Sud c’ est un citoyen, Michael Tellinger qui est interviewé par la TV pour informer les sud africains qu’il a porté plainte contre la banque de réserve et le ministre des finances pour complicité envers le cartel financier qui plonge ses concitoyens et les les citoyens du monde dans la misère et la précarité.
                                                                                        Bien sûr, tout cela se passant sous le silence assourdissant des médias aux ordres....

                                                                                         http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=UlHuJI5-PNc

                                                                                        Informez autour de vous !
                                                                                        Partout, les citoyens réagissent et ont décidé de prendre leur destin en mains.


                                                                                        • BA 20 mai 2012 18:06

                                                                                          Vendredi 18 mai 2012 :

                                                                                           

                                                                                          Vent de panique et fuite des capitaux en Grèce et en Espagne.

                                                                                           

                                                                                          Le scénario du pire pour la zone euro serait en train de devenir réalité  : le bank run, la panique bancaire, touche désormais de plein fouet la Grèce et semble s’étendre à l’Espagne.

                                                                                           

                                                                                          Les Grecs auraient retiré entre 2,5 et 3 milliards d’euros de leurs comptes en banque depuis les élections du 6 mai, avec un pic à 800 millions d’euros pour la seule journée du lundi 14 mai. Depuis 2009, ce sont en moyenne 2,5 milliards d’euros qui ont quitté le pays chaque mois.

                                                                                           

                                                                                          Pragmatiques, les investisseurs se préparent eux aussi à une sortie de la Grèce de la zone euro. Les grands acteurs financiers de la City, comme Barclays ou HSBC, ont déjà adapté leurs systèmes informatiques à un retour de la drachme.

                                                                                           

                                                                                          En Espagne, la principale inquiétude porte sur la fragilité du système bancaire. L’agence américaine de notation financière Moody’s a dégradé, jeudi 17 mai, la note de seize banques. Certains établissements sont désormais rangés dans la catégorie des obligations pourries. Au-delà, c’est toute la péninsule qui fait face à la défiance des investisseurs. Les taux d’emprunt de la dette souveraine ont dépassé 6 %. Un niveau insoutenable pour l’Espagne.

                                                                                           

                                                                                          http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2012/05/18/vent-de-panique-et-fuite-des-capitaux-en-grece-et-en-espagne_1703794_3208.html


                                                                                          • lloreen 20 mai 2012 18:30

                                                                                            Pour bien comprendre l’imposture de l’union européenne et celle d’ un « gouvernement européen », qui ne sert que les intérêts du cartel financier, un petit retour en arrière s’impose.

                                                                                            http://www.dailymotion.com/video/xgfe4i_les-magouilles-de-l-industrie-pharmaceutique-dr-rath-1-4_lifestyle

                                                                                            L’appel du Dr Rath aux européens

                                                                                            http://www.youtube.com/watch?v=zkooBI-HPCU

                                                                                            Tous ces politiciens servent les visées de ces imposteurs illégitimes à la tête d’institutions qui n’ont AUCUN FONDEMENT LEGAL.

                                                                                            Ces gens sont illégitimes tout comme les lois qu’ils votent.Ce sont des usurpateurs et toutes leurs décisions sont NULLES ET NON AVENUES.

                                                                                            TOUS les pays qui se sont prononcés par referendum ont dit NON à l’adoption du traité de Lisbonne.
                                                                                            Quant à ceux qui ne se sont même pas prononcés, comme la RFA , n’en parlons pas....

                                                                                            Et cette espèce de psychopathe voudrait parler au nom de millions de citoyens européens ?

                                                                                            Se trouve t-il un médecin pour se prononcer sur sa folie des grandeurs et son délire ,tares dont il n’est apparemment pas le seul à souffrir dans son entourage....


                                                                                            • lloreen 20 mai 2012 18:45

                                                                                              BA

                                                                                              Les Grecs doivent savoir qu’il est fort probable que cette attaque ciblée contre l’euro dans leur pays relève d’un plan élaboré dès1973 ,en vue d’accéder aux réserves en gaz et en pétrole de la Grèce.
                                                                                              Ce plan vise à s’accaparer de ces richesses naturelles (gaz et pétrole) en trompant non seulement le peuple grec, mais aussi le peuple allemand.
                                                                                              En effet, l’argent que représentent ces richesses permettrait aux grecs de rembourser les dettes de la Grèce envers la RFA et de disposer par la suite de véritables richesses pour le commerce.

                                                                                              Contrairement à ce que laissent entendre ces escrocs, la Grèce est un pays très riche, disposant non seulement d’olives, de raisins de Corinthe ou du tourisme mais aussi d’un sous-sol très riche.
                                                                                              C’est ce qu’a déclaré un homme politique grec, du nom d’Adamantios Androutsopoulos dans une émission télévisée en octobre 1973 .

                                                                                              La troika en s’attaquant ainsi à la Grèce et à sa monnaie mettrait ainsi main basse sur les richesses du pays.


                                                                                              • Le péripate Le péripate 20 mai 2012 23:18

                                                                                                Nous n’en sommes pas encore au slogan l’Europe une et indivisible. Dénoncer un gouvernement lointain c’est bien, mais vu d’Aquitaine Bruxelles ou Paris c’est tout gris pareil.
                                                                                                Il faudrait prévoir la possibilité pour un individu ou un groupe d’individus, disposant ou non d’un territoire de faire sécession.

                                                                                                Après tout il ne s’agit pas d’interdire aux autres de vivre comme des esclaves de l’état, mais que votre consentement soit nécessaire à votre propre esclavage.

                                                                                                Ce n’est pas demander beaucoup.


                                                                                                • Le péripate Le péripate 21 mai 2012 13:15

                                                                                                  Heu.... c’est normal d’insulter les gens qui ne vous ont rien fait ? A moins que je n’ai pas le droit, selon vous, d’exprimer une opinion qui après tout me concerne au premier chef puisqu’elle concerne mon statut d’homme libre. Bref une réaction d’abruti totalitaire.


                                                                                                • Christian Tallon 21 mai 2012 17:14

                                                                                                  Merci pour l’info. A mon avis s’il ose c’est qu’il sait qu’il y a un consensus et que toutes les polices qui « défendent la démocratie » sont solidement armées avec le droit de tirer à balles réelles. http://www.youtube.com/watch?v=LkkTvV9tQU0&feature=related
                                                                                                  Nous sommes entrés dans une guerre au ralenti mais sans pitié. Si des gens pensent qu’ils n’oseront pas tirer, ils seront déçus. Il reste à parier sur la désintégration du système avant que les armes se mettent à cracher et à faucher les étudiants indignés.
                                                                                                  Schlaube n’est qu’une tête parmi des milliers d’autres de l’hydre. Elles sont interchangeables et repoussent. Ces gens de l’UE sont très dangereux. Face aux fusils 7,62 qui se vendent et se multiplient comme des petits pains c’est Saint-Michel ou Saint-Georges qu’il faut invoquer. Obéir en râlant, à la limite Schauble s’en fout ; Napoléon s’est très bien accommodé des grognards tant qu’ils obéissaient. Les grecs se ressaisissent parce qu’ils reviennent aux sources de leurs mythes (le Minotaure, les Thermopyles, la résistance ). C’est ce que nous devrions faire aussi. Nous sommes tombés bien plus bas que nous ne l’imaginons hors de portée de notre entendement. Nous ne cessons de poser les problèmes dans les cadres du système qui nous empoisonne lentement. Les Cohn-Bendit et autres José Bové montrent si besoin était les faramineux pouvoirs de corruption de ce sytème. Le nihilisme est parfaitement compréhensible. Les armes à tir rapide 7,62 les attendent calmement. Ce ne sont pas les polices qui paniquent. Les banques sont renflouée avec notre argent. Pour l’instant, le chaos est sous contrôle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès