• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Greta Thunberg, « La psychologie des foules » appliquée à l’écologie

Greta Thunberg, « La psychologie des foules » appliquée à l’écologie

En la personne de Greta Thunberg, les défenseurs de l’environnement ont cru trouvé un représentant charismatique à l’aura internationale, ce dont nous pourrions collectivement nous réjouir. Mais la défense de notre environnement ne mérite-t-elle pas mieux qu’un gourou instrumentalisé, jouant sur les peurs et les émotions collectives à des fins de culpabilisation individuelle ?

Pour être efficace, l’écologie doit répondre à une approche rationnelle, pragmatique, scientifique. Vouloir éveiller les consciences est une noble cause derrière laquelle se cachent parfois des intentions et un mode opératoire assez détestables. Une opération de manipulation digne de ce que Gustave Le Bon décrivait dans « La psychologie des foules » en 1895.

 

Le monde attendait un leader écologique charismatique, légitime et compétent. On vient de lui servir un grand chaman de l’écolo-catastrophisme

Si le constat d’une dégradation de notre environnement est partagé par tous, ses causes ne doivent cependant pas être considérées comme exclusives de l’activité humaine pas plus que ses conséquences ne peuvent se résumer aux tirades divinatoires de ce nouveau gourou climatique bombardant la planète de sophismes idéologiques qui, s’ils suscitent l’intérêt du plus grand nombre, finiront immanquablement par fatiguer les foules aussi facilement manipulables qu’enclines au rejet spontané des « effets de groupe ».

Tout, dans le phénomène « Greta Thunberg  », fait appel à l’émotion en faisant passer des messages négatifs. S’agit-il de susciter ou de contraindre ? De porter un message d’espoir ou de faire peur ? Ainsi la fantomatique Greta a-t-elle récité, lors de son intervention au Forum économique Mondial de Davos en janvier 2019, un message apocalyptique, formulé en ces termes : « Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous paniquiez, que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours et que vous agissiez ».

Nos gouvernements ne profitent pas de cet « effet Greta », pour annoncer l’augmentation des budgets Recherche et développement ni de nouvelles mesures de protection de l’environnement aux effets bénéfiques pour le bien-être du contribuable. Déjà, de nouvelles idées de taxes écologiques, comme la surtaxe sur la consommation d’eau courante ou une écotaxe sur les déplacement en avion sur pointent le bout de leur nez. L’écologie punitive a trouvé son alibi ultime. Bientôt, une taxe sur l’air ?

Cette jeune fille fragile, à peine âgée de seize ans et atteinte d’une forme d’autisme est la première victime de cette mise en scène orchestrée par des parents irresponsables pour qui le combat idéologique prime sur la santé physique et mentale de leur enfant. Cette mascarade médiatique, nourrie à coup d’opérations marketing, décrédibilise, en définitive, le combat écologiste. Une enfant de 16 ans fragile et déscolarisée peut-elle prétendre, une fois l’effet de mode passé, s’inscrire dans la durée comme leader du monde post-industriel sans être téléguidée par des intérêts économiques supérieurs ? Le monde attendait un leader charismatique aussi légitime que compétent sur la question du changement climatique. On vient de lui servir un grand chaman de l’écolo-catastrophisme.

La démocratie meurt. Nous entrons dans l’ère de l’ochlocratie

Dans La psychologie des foules, Gustave Le Bon démontre leur irrationalité. Il prétend qu’« elles sont aussi incapables de volonté durable que de pensée », atteintes par un phénomène de contagion par lequel une idée dominante se répand facilement dans les esprits galvanisés par l’émotion commune. La pensée collective devient alors totalement subjective. Ainsi, une seule une idée simple, vague, absolue et présentée sous la forme d’une image impressionnante peut réussir à contaminer une foule qui tend à conférer une dimension mystérieuse et légendaire aux événements collectifs.

La psychologie des foules les rend dépendantes d’un meneur que Gustave Le Bon décrit en ces termes : « il s’agit d’une personne d’action, éloquente, dotée d’une foi inébranlable dans l’idéal répandu dans la foule, pour lequel il est prêt à tout sacrifier ; ses paroles sont perçues comme sacrées, ses ordres comme indiscutables, et elle est érigée en légende. »

L’image ainsi façonnée de « Greta Thunberg » est un remarquable produit marketing. Un outil propulsé lors du forum économique mondiale de Davos, par le forum de Davos. Ce phénomène n’émane pas d’une manifestation spontanée, populaire, qui aurait échappé au contrôle politico-économique. Il est le produit d’une volonté économique, relayée par le politique. Un superbe instrument de manipulation des foules tel qu’imaginé par Gustave Le Bon.

La démocratie meurt. Nous entrons dans l’ère de l’ochlocratie dans laquelle les masses manipulables, provoquées, nourries et téléguidées par les grands médias, s’estiment légitimes à imposer une idéologie fondée sur la passion, la bien-pensance, l’irrationnel. Dans ce contexte, quiconque sortira du chemin dessiné par la doxa médiatico-politique risque de subir le tir nourri de ses gardiens zélés.

La magie de ce coup marketing consiste à faire croire au transfert de pouvoir de l’oligarchie vers les foules. Des gouvernants, des célébrités et même des scientifiques se comportent devant cette jeune fille comme groupies sexagénaires béates devant une idole prépubère, lui conférant un pouvoir que peu d’êtres humains peuvent se targuer de posséder à cet âge. Soumise à un phénomène planétaire de suggestion, abondamment relayé par les medias, la foule suit, nourrit, abonde, diffuse le phénomène, convaincue que Greta porte en elle les germes du changement et qu’elle la guidera vers des lendemains meilleurs. Mais l’objectif de cette opération menée par les tenants du capitalisme vert est de faire passer un message apocalyptique clair : si vous ne souhaitez pas vivre la « fin du monde », suivez nos consignes climato-compatibles.

La démocratie meurt. Nous entrons dans l’ère de l’ochlocratie dans laquelle les masses manipulables, provoquées, nourries et téléguidées par les grands médias, s’estiment légitimes à imposer une idéologie fondée sur la passion, la bien-pensance, l’irrationnel. Dans ce contexte, quiconque sortira du chemin dessiné par la doxa médiatico-politique risque de subir le tir nourri de ses gardiens zélés.

Le progrès à l’épreuve du progressisme

Revenons à la raison. Défendre l’environnement ? Bien sur. Être sensible au changement climatique et à ses conséquences ? Évidemment. Accepter d’être infantilisés, subir les saillies culpabilisantes d’une enfant déscolarisée, renoncer à aborder sereinement et de manière constructive une problématique qui concerne notre avenir et celui de nos enfants ? Pas question !

La magie de ce coup marketing consiste à faire croire au transfert de pouvoir de l’oligarchie vers les foules

Dans ce contexte de catastrophisme écologique promu par l’idéologie « progressiste », la célèbre phrase de Lavoisier « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » est LE message d’espoir qui devrait être porté : certes, nous avons abusé des matières premières fossiles pour assurer notre développement. Mais des solutions existent pour nous développer autrement. Le progrès, c’est aussi s’adapter. Après le feu vinrent le charbon, l’électricité, le pétrole, les énergies renouvelables… Et après ? Pourquoi pas l’hydrogène accompagnant une réduction progressive de notre consommation d’énergie fossile ?

Derrière l’instrumentalisation d’une enfant, c’est également la manipulation des peuples occidentaux, à qu’il est subliminalement reproché d’être « riches », qui se joue. Geindre et se soumettre au dogme Thunbergien facilite la tâche à ceux qui préparent les foules à des lois liberticides au nom de la protection de l’environnement.

Refuser de se soumettre à cette hystérie collabsologique collective, c’est faire preuve de courage et de résistance. Si un effondrement civilisationnel est tout à fait possible, il faut tenter de le réduire, l’éviter sinon de l’anticiper, sans céder à la panique collective.

 

Grégory Roose


Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • San Jose 18 juillet 12:21

    Attention, cher auteur, l’agrégée de lettres « Rosemar » va vous reprendre. Elle va vous expliquer qu’il faut dire « foulocratie » et non « ochlocratie », car sinon les gens simples ne comprendront pas. Pour ce motif elle se fait la propagatrice des termes « grossophobie » et « pauvrophobie ». 


    • Traroth Traroth 18 juillet 18:44

      @San Jose
      Merci de ne pas parler à la place des autres.


    • Ouam Ouam 19 juillet 03:02

      @L’auteur
      Je suis en accord avec ton constat.

      En 1er il faut stopper les delires de la croissance infinie de la population
      (cf l’article de ce jour de Daniel Martin ici)
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nourrir-10-milliards-d-individus-216692#forum5525511

      Ensuite arretter de polluer inutilement
      INTERDIRE les « trucs » pas réparables
      Interdire plastique partout, est-ce indispensable ?

      Expliquer les AVANTAGES de l’écologie et surtout ne pas se servir de celle ci pour faire monter les actions du cac40 (etc...) comme tu l’explique

      Limiter l’accapparement, en voila une idée qu’elle est bonne pour l’écologie.

      Pourquoi un INDIVIDU (bernard arnaud) possederait t’il 105 MILLIARDS d’euros ?
      Mais pourquoi faire ??? un milliard c’est 1000 millions d’euros, vous rendez vous compte de cette somme ?!?
      qui à besoin de cela, ceci participe aussi vers cette course folle vers le précipice..

      note en revanche je suis archi pour celle sur le kérozène et j’explique pourquoi

      C’est extremement polluant, pour un MEME trajet et au km parcouru
      Pour 3 personne (une petite famille)

      En Avion ces 3 passagers dans leur avion sonts 4.5 fois plus polluant que ces memes 3 passagers dans cette meme voiture,
      J’ai pris l’exemple sur 3 personne pour etre dans une moyenne réaliste.
       
      Et ce meme passager seul dans l’avion, c’est l’equivalent de 40 personnes dans un train.

      C’est doublement innacceptable sachant que le kérozene n’est pas taxé contrairement au carburant automobile qui l’est lui tres lourdement, comme à l’electricité des trains qui l’est aussi.
       
      A la mimite on surtaxe le kerozene pour détaxer un peu le carburant automobile et détaxer encore plus le cout du train

      A l’inverse c’est un appel a polluer, et ceuxs qui fonts l’effort de ne pas utiliser ce moyen de transport en subissent les effets.
       
      Je pense que mon argument est dans le « recevable »


    • Arogavox 20 juillet 13:46

      @San Jose
      Commençons plutôt par : « ... ont cru trouver ... » ! ...


    • Arogavox 20 juillet 21:01

      « à qu’il est subliminalement »

       : à qui il est, de façon subliminale, ... donné de décoder ?


    • leypanou 18 juillet 12:33

       Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous paniquiez, que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours et que vous agissiez 

       : que cette jeune s...uédoise commence par s’occuper de tous les parasites qui f.utent le bordel dans son pays avant de s’occuper de la planète.

      Des quartiers entiers de la Suède sont devenus des zones de non-droit, et la priorité est de sauver la planète ?

      C’est encore pire que dans le cas d’Alabed Bana, cette jeune Syrienne outil de l’impérialisme humanitaire qui appelait à bombarder son propre pays.



      • Peu de personne se sont posées des questions sur la folie autistique de Zuckerberg. C’est pourtant aussi une forme de gourou. Les humains allaient se socialiser, Facebook remodeler entièrement nos relations et notre mode de pensée. Chacun voit midi à sa porte ;


        • Clocel Clocel 18 juillet 12:52

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Si, son ancien collègue, co-fondateur de Facebook.
          Don’t worry, ce bon Zuck est cornaqué par la CIA.


        • @Clocel

          M’étonnerait que la CIA cornaque la petite suédoise. Les objectifs divergent totalement. Alter-mondialistes contre mondialistes (la hausse des taxes pour les avions incitant à moins voyager,...).


        • @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Zucker« berg » Thun« berg ». A croire que les montagnes n’accouchent pas que de souris mais surtout d’autistes. La montagne est rarement vue chaude mais plutôt glacée.


        • Arogavox 20 juillet 13:50

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          « se sont posées » ... ou ont posé des questions à elles-mêmes ?


        • Clocel Clocel 18 juillet 12:44

          Simple ingénierie sociale in action, pas de quoi s’émouvoir, cette bonne Greta aurait pu tout aussi bien nous refiler le colonialisme au temps de Jules Ferry ou l’esclavagisme au temps de ses prédécesseurs...

          Depuis quand s’émeut-on des manipulations des masses à Droite ?


          • jymb 18 juillet 13:10

            Ls débiles qui lui ouvrent antennes, colonnes et assemblées ne méritent qu’un aller simple vers pôle emploi 


            • Il n’y a plus vraiment de droite ou de gauche fermement définie. Nous tendons plutôt vers deux tendances opposées : mondialiste et altermondialistes. En Belgique, les nouvelles mesures gouvernementale prennent en compte le climat (plus encore que le social).


              • Arogavox 20 juillet 13:58

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                qui va trop à l’Est va à l’ouest (disait Confucius qui est censé n’avoir par trop été « à l’ouest ») ;
                 à y regarder de plus près, « droite », « gauche », « mondialisme » et « altermondialisme » ne tiennent-ils pas tous du même « à l’ouest » ?


              • Raymond75 18 juillet 13:23

                Cette petite fille est le parfait symbole de ce qu’est devenue notre société : individualiste, submergée de messages négatifs par les médias, ne réagissant qu’à l’émotion.

                Le seul point positif est qu’elle fédère auprès d’elle les adolescents, ce qui ne signifie en rien que une fois devenus adultes ils poursuivront cette lutte.

                *******************

                « Pour être efficace, l’écologie doit répondre à une approche rationnelle, pragmatique, scientifique » oui, mais elle doit aussi prendre en compte les besoins de gestion de l’économie et du monde du travail, ce qu’elle n’a jamais été capable de faire en 50 ans ! De plus la gestion d’une société nécessite de négocier des compromis, et non de clamer des vérités autoproclamées et dont on refuse de discuter.

                L’écologie politique est un échec global, malgré la sympathie qu’elle suscite, car elle conduit à changer notre mode de vie, ce qui est difficile pour ceux qui ont une marge de manœuvre, et impossible pour ceux qui n’ont pas de marges.


                • @Raymond75
                  La solution pour ceux qui auraient les couilles : Taxes sur les produits désignés comme à obsolescence programmée et qui sont responsables de l’augmentation magistrale de la pollution (exemple : le Made in China, excepté les produits de qualité).


                • Raymond75 18 juillet 13:56

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Hélas Mélusine c’est mal parti : la ministre de l’écologie n’a pas de couilles ...


                • Trelawney Trelawney 18 juillet 15:33

                  @Raymond75
                  L’écologie politique est un échec global, malgré la sympathie qu’elle suscite, car elle conduit à changer notre mode de vie, ce qui est difficile pour ceux qui ont une marge de manœuvre, et impossible pour ceux qui n’ont pas de marges.

                  L’écologie se résume à la survie de l’humain sur cette planète. Il est certain que notre mode de vie nous conduit tout droit à une fin de notre civilisation. La planète quant à elle continuera de fonctionner avec ou sans nous.

                  Quels sont les sujets importants pour éviter cette prévision :
                  La lutte pour économiser nos ressources (eau, énergies, matière première, alimentation)
                  La lutte pour réduire le réchauffement climatique. (dépollution des océans et reboisement intensif)

                  Le problème dans tout cela est qu’il existe des lobby qui lutteront pour que l’on prenne des mesures dans ce sens, car contraire aux intérêts économique à cours terme de ces lobby.

                  Exemple simple :
                  Le manque d’eau sera un sujet crucial dans un proche avenir. Il suffit de voir l’état de sécheresses actuel pour s’en convaincre. Donc une mesure simple demandant de construire des citernes dans tous les logements pour stocker l’eau de pluie serait intéressante. Oui mais voilà Véolia va de suite voir que ce stockage d’eau n’ira pas dans ses stations d’épuration et donc ne sera pas revendu et donc moins de chiffre d’affaire. Qui a travaillé chez Véolia ? Brune Poirson. Donc la lutte pour préserver l’eau va se résumer à une augmentation des taxes à la revente pour le plus grand bénéfice de Véolia.

                  L’écologie n’est pas qu’un sujet de politique, c’est la seule politique que l’on doit conduire dans les prochaines années. Seulement Macron qui est de l’ancien monde ne le voit pas comme cela


                • Traroth Traroth 19 juillet 15:23

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  Non, Taxer les produits prévus pour être obsolètes précocement, ce n’est pas ça, le courage. Le courage est de tout simplement les interdire.


                • Arogavox 20 juillet 14:04

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                  « la » solution ?
                    rien ne pourra commencer à améliorer quoi que ce soit sans une préalable recherche sincère et active de vraie démocratie (*) !
                   

                  (*)

                   :  "une forme d’association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun s’unissant à tous n’obéisse pourtant qu’à lui-même et reste aussi libre qu’auparavant

                  "



                • @Traroth

                  Je plussoie,..


                • JC_Lavau JC_Lavau 18 juillet 13:46

                  A elle seule, la mouflette n’est rien : elle n’est que la balle d’un revolver ; elle n’est pas le revolver, ni le tireur, ni la criminalité organisée qui la manipule.


                  • floyd floyd 18 juillet 13:55

                    « Pour être efficace, l’écologie doit répondre à une approche rationnelle, pragmatique, scientifique. »

                    L’écologie est devenue la nouvelle religion à la mode qui manipule les gens avec la peur. Une très grande majorité des gens sont des moutons, qui n’ont aucune curiosité et qui sont totalement crédules face à la propagande des grands médias. Métro, boulot, TV et dodo et rien d’autre.

                    Cette gamine existe uniquement par la volonté des politiques et des médias d’en faire une nouvelle idole. J’ai feuilleté en librairie son petit livret. C’est le niveau zéro de réflexion.

                    Heureusement qu’il y a internet qui permet la pluralité de l’information. Encore faut-il la volonté des gens de faire l’effort de vouloir vraiment s’informer.


                    • @floyd

                      Le fond de l’histoire est bien : LA PEUR. Faut-il en arriver là pour changer le comportement de l’individu ? Hélaas oui. Les autres moyens de persuasion ont échoué. Exemple : valoriser la qualité au détriment de la médiocrité. Ce n’est pas la jeune fille qu’il faut viser, mais les crétins que sont devenus les humains. La peur génère souvent un effet pervers : puisqu’on est foutu, autant « profiter » de la vie. Je fume pour oublier que je fume ;


                    • floyd floyd 18 juillet 14:28

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      Encore faudrait-il avoir peur de choses réels et pas de chimères. Le taux de CO2 dans l’atmosphère est de 0,04 %. Il est passé en 150 ans de 0,03 à 0,04%.

                      En pourcentage, c’est vraiment infime et pourtant on veut nous faire croire que cela va provoquer l’apocalypse ! Évidemment dans la présentation des alarmistes on va présenter un graphique avec des ppm (partie par million), pour montrer une augmentation significative. Mais si vous affichez l’évolution du taux de CO2 en pourcentage, il reste totalement plat, tellement il est faible. Voila un exemple manifeste de manipulation basée sur la peur. La manipulation sur la peur est très souvent voulue pour imposer une idéologie.


                    • @floyd

                      Je préfère me fier au taux de disparition des abeilles : du solide.


                    • Clocel Clocel 18 juillet 14:52

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Pas fiable comme indicateur.
                      Si les abeilles sont devenus fragiles, c’est dû à ceux qui les exploitent, érosion génétique, sélection débile uniquement orientée vers la production du miel, de la gelée royale et des dérivés de la ruche, nourriture hivernale pas adaptée, ressources de pollen pas équilibrées, introduction de parasites d’autres continents, etc.
                      Des abeilles « sauvages » dans un milieu « sauvage » auraient parfaitement résisté aux pseudos aléas du climat et des merdes de l’agrobusiness.

                      Des pollutions électro-magnétiques, je ne sais pas.

                      Elles sont là depuis des millions d’années et elles nous survivront vraisemblablement.


                    • Traroth Traroth 19 juillet 15:26

                      @Clocel
                      Vous expliquez le phénomène sans le contredire. Les abeilles disparaissent, c’est un fait. L’essentiel des insectes et la moitié des mammifères ont disparu.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 16:10

                      @Traroth. L’écriteau brandi par la mouflette reste « Kolstrejk för klimatet ». Elles viennent faire quoi, tes abeilles là dedans, dans cette docte doctrine d’ignares sur « le climat » ?


                    • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 16:13

                      @Traroth. Skolstrejk för klimatet 


                    • tashrin 18 juillet 14:00

                      Nous entrons dans l’ère de l’ochlocratie

                      *

                      Je ne connaissais pas le terme, merci

                      Globalement d’accord sur la manipulation mediatique, et encore plus sur le gouvernement par la foule... On peut par ailleurs tout à fait transposer ca au discours des gilets jaunes ou à l’emballement des reseaux sociaux relevant plutot du lynchage en regle que d’une reflexion structurée.

                      triste epoque


                      • Loatse Loatse 18 juillet 14:04

                        On ne peut reprocher à cette jeune fille autiste baignant dans un milieu militant écologiste, de n’être pas de bonne foi...

                        Celle ci peut d’ailleurs être fière d’elle... C’est un exploit qu’elle a accompli là, un dépassement de soi (s’adresser à des foules, regarder les gens dans les yeux) qui est déjà difficile pour une personne non handicapée...

                        Maintenant le contenu peut être sujet à critiques, comme tout discours politique... (j’ai pas écouté, ce qui merdouille nous saute aux yeux et je ne suis pas miro)

                         discours ou pas, il va de soi que nous avons le devoir pour les générations futures, nos petits enfants, de ne pas leur laisser un environnement dévasté, un continent de déchets en mer, un air irrespirable (pollution automobiles, centrales à charbon), bref d’agir de manière responsable tout en sachant que nous ne maîtrisons pas tout..(catastrophes naturelles de cause non anthropique : tremblements de terre du aux mouvement des plaques tectonique, eruptions volcaniques suivi de tsunami dévastant les cotes, évolution cyclique du climat, etc...)

                        Par contre en rajouter en créant des ilots de chaleur reliés entre eux, en bétonnant à tout va le moindre espace naturel tout en déboisant, accentue les phénomènes naturels...

                        Lorsque les tous petits en ville dans leur poussette sont promenés faute d’air pur, à la hauteur des pots d’échappement, ce n’est pas leur assurer un capital santé identique à l’enfant qui aura grandi à la campagne, loin des grands axes routiers,

                        Aujourd’hui seuls les imbéciles nieront que nous sommes responsables d’avoir transformé la coté bretonne, bordée de goemon dans mon enfance en espèce de bouillaque d’algues vertes, nauséabondes qui parfois tuent qui s’y promène...

                        Je ne parle même pas de la qualité de l’eau que nous buvons et dont on ne sait pas encore filtrer les molécules de médicaments et encore moins les éléments radioactifs qui peuvent s’y trouver (tritium, voir article du figaro hier)

                        Imaginons le scénario d’une région devenue inhabitable par notre faute.... Déjà on boulotte inévitablement du plastique avec notre poisson, des pesticides/engrais chimiques dans notre viande, dans nos légumes, des antibiotiques sans en avoir nécessité... (d’ou résistance quand on en a besoin)..

                        Si l’on commence à agir à notre niveau dans une prise de conscience qui fut nécessaire ; dans des régions pauvres, ce sont des déchetteries à ciel ouvert qui se répandent dans les océans..et qui se retrouveront avec les courants sur nos cotes un jour ou l’autre... le défi à relever doit donc être mondial.

                        Y’ a du boulot pour à l’avenir et dés à présent donc, améliorer notre qualité de vie (qui dit meilleur qualité de vie dit moins de médicaments), auquel les entreprises peuvent participer (vendre des pesticides naturels, de l’herboristerie plutot que des médocs pour les maux du quotidien, des revetements de sol qui laissent passer l’eau tout en n’emmagasinant pas la chaleur etc..)

                        L’écologie peut être et doit être pourvoyeuse d’emplois.. ce n’est pas incompatible.

                        Après concernant le style apocalyptique, certes je déplore mais il ne faut pas se voiler la face, bonhomme aujourd’hui majoritairement, il vit plutôt en hédoniste j’en foutiste, genre « après moi le déluge »...

                        Tu lui présente les choses gentillement, en suggérant son implication, il te rit au nez... en rasant ses haies pour y mettre son mur en béton, que ses voisins copieront, Du coup, le promeneur l’été prend cher par le sol et les cotés... même si l’air s’est rafraîchi... mais bon bonhomme ne se promène pas ou alors en voiture climatisée trajet maison-supermarché-plage...

                        faut parfois ce qu’il faut pour ce genre de personnes qui vivent comme s’ils étaient seuls au monde... les autres déjà impliqués en actes, feront la part des choses.


                        • @Loatse

                          Ce n’est pas elle qui est le plus autiste, mais les individus qui peuplent le monde.


                        • Albert123 18 juillet 16:12

                          @Loatse

                          « On ne peut reprocher à cette jeune fille autiste baignant dans un milieu militant écologiste, de n’être pas de bonne foi... »


                          Macron aussi est de bonne foi, ce jeune psychopathe essentiel, baignant dans le milieu bancaire depuis le début de sa vie professionnelle détruit avec sincérité le système social français.


                          « Celle ci peut d’ailleurs être fière d’elle... C’est un exploit qu’elle a accompli là, un dépassement de soi (s’adresser à des foules, regarder les gens dans les yeux) qui est déjà difficile pour une personne non handicapée.. »


                          Jackson Pollocks, entre 2 shoots d’héroïne, devait lui aussi fier de lui quand il a vu sa cote grimper en flèche grâce aux manipulations de la CIA.


                          ça devait même lui permettre de regarder les gens en face ce qui est super difficile quand on est complètement défoncé en permanence.





                          Non désolé, je ne pardonne rien aux idiots utiles, et Sainte Greta en est une, car les conséquences qu’ils nous font subir sont bien trop importantes pour leur pardonner quoi que ce soit.


                          on parle quand même d’une nénette (non citoyenne française) de 16 ans qui va faire sa crise de catastrophisme aiguë auprès de députés qui ont totalement acceptés de l’autre coté de mutiler le peuple qu’ils sont sensés représenter.


                          je sais bien que la masse à une mémoire de poisson rouge et que 3 jours de chaleur leur suffisent pour valider tout le délire climato-chauffagiste mais bon au bout d’un moment ça devient juste un marqueur pour désigner les pigeons qui en toute humilité devrait juste apprendre à fermer leur gueule.


                          les vrais combats sont ceux où l’on perd l’usage d’un œil ou d’un main, Sainte Greta reçue en grande pompe par toutes les putes et les collabos ça m’indique juste ce qu’elle représente en réalité : une escroquerie.






                        • Samson Samson 18 juillet 15:32

                          « L’image ainsi façonnée de « Greta Thunberg » est un remarquable produit marketing. Un outil propulsé lors du forum économique mondiale de Davos, par le forum de Davos. Ce phénomène n’émane pas d’une manifestation spontanée, populaire, qui aurait échappé au contrôle
                          politico-économique. Il est le produit d’une volonté économique, relayée
                          par le politique. Un superbe instrument de manipulation des foules tel
                          qu’imaginé par Gustave Le Bon. »


                          Depuis le temps que du dogme de la Sainte Croissance à la menace russe en passant par l’intégrisme islamiste, la montée du populisme, le réchauffement climatique, la défense de la « démocratie », les bienfaits de l’€urocratie ou le « progressisme » du petit Monarc qu’elle a brillamment fait élire aux manettes de la start-up « France » -, la Pensée Unique néo-libérale et son appareil de propagande et de lobotomisation médiatique encore amplifié de la puissance des réseaux sociaux s’échine avec succès à nous vendre des chats dans des sacs et des vessies pour des lanternes, merci à vous de découvrir l’eau chaude et de daigner nous en informer !!!

                          Comme tout produit marketing qui se « respecte » dans notre civilisation du tout-jetable, l’icône Greta Thunberg est nonobstant son humanité, ses qualités personnelles ou la pertinence des idées qu’elle cherche à défendre promise à un oubli tout aussi rapide que sa foudroyante promotion au rang d’égérie de l’avenir de notre planète ou de la défense de son environnement.

                          Ainsi va l’« émocratie » en Pensée Unique ! smiley


                          • Arogavox 20 juillet 14:20

                            @Samson
                            sauf que la reprise, sans recul critique, de termes comme ’la montée du populisme’ , ’la défense de la « démocratie »’ (avec guillemets’) ou ’ la Pensée Unique néo-libérale’ ... font tout aussi directement suspecter une autre forme de ’lobotomisation’ de ’vessies pour des lanternes’, d’eau tiède et de prétention à se croire mieux ’informés’ que les autres, ou, encore, de ’Pensée Unique’ ...


                          • Julot_Fr 18 juillet 16:14

                            Des qu’on invite les enfants dans les media, ca veut dire qu’il y a manipulation.. rapellez vous le petit migrant mort la face dans le sable pour qu’on en accepte des millions d’autres. La majorite (les moutons) utilisent les sentiments pour juger une situation (voir Jung personality type) => facile pour nos maitres de les manipuler.. voir comment fillon s’est fait discrediter pour pas grand chose pendant la campagne presidentielle... et comment ce pas grand chose resulte dans la destruction de la france.. mais les mougeons ont vote, c’est pire d’employer sa femme que de creuver les yeux des francais et detruire leur futur.. leur petite emotions de merde nous amenent ou nous en sommes


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 juillet 16:18

                              Présenter le problème - le drame - écologique comme étant simplement celui de la défense de l’environnement, ne fait nullement avancer vers une solution. C’est la sauvegarde des moyens naturels de vivre sur la terre qui doit préoccuper et mobiliser ses habitants.

                              Il y a maintenant un demi-siècle que nous savons que nous allons à la catastrophe. Un demi-siècle que nous savons qu’une radicale modification de la répartition des revenus et une triple décroissance sont absolument indispensables (et maintenant très urgentes) :

                              - décroissance de la population mondiale

                              - décroissance de la consommation

                              - décroissance de la production.


                              • @Pierre Régnier

                                J’attends toujours un article qui clarifiera la différence entre Décroissants et écologistes. Deux courant issus des mêmes sources mais finalement totalement opposés. Les écologistes défendent la GPA, la PMA et le mariage pour tous. Nous ne voyons pas en quoi ces avancées, egalitaires, sociétales sont bénéfiques à une véritable décroissance. Il y a effectivement urgence.


                              • Albert123 18 juillet 16:53

                                @Pierre Régnier

                                disons le clairement et sans hypocrisie, seul un génocide des pauvres sauvera le mode de vie des bobos catastrophistes et autre néo malthusiens.

                                ce qui ne tardera pas, vu qu’en guise de solutions ce sont les taxes sur l’eau qui sont envisagées, réservons donc l’eau à l’avenir à ceux qui peuvent se la payer, 

                                on laissera les pauvres s’hydrater avec des sodas (dont la fabrication est encore plus nocive pour nos réserves d’eau, mais bon après la voiture électrique tout est envisageable).


                              • foufouille foufouille 18 juillet 17:03

                                @Albert123

                                quelques milliards de morts est rien du tout pour eux.


                              • foufouille foufouille 18 juillet 17:06

                                @Pierre Régnier

                                faut le dire aux africains vu leur vitesse de reproduction.


                              • generation désenchantée 18 juillet 18:26

                                @Pierre Régnier
                                - décroissance de la population mondiale

                                - décroissance de la consommation

                                - décroissance de la production.

                                c’est réduction de combien de personnes de la population mondiale et en combien de temps ?

                                Ces solutions « acceptables » vont certainement très vite dériver vers une dystopie

                                la coercition va vite être en place et une dictature « verte » où c’est pas des décisions prises pour « sauver les humains » mais « sauver la planète »

                                https://www.contrepoints.org/2018/12/11/332164-la-tentation-humanicide-de-lecologisme

                                http://ecologie.blog.lemonde.fr/2010/01/18/faut-il-reduire-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete/

                                https://www.les4verites.com/international/il-faut-reduire-la-population-mondiale

                                https://www.liberation.fr/planete/2019/04/02/accepter-que-la-liberte-s-arrete-la-ou-commence-la-planete_1718968

                                C’est Cousteau qui évoque le mieux ce qu’ impliquerait réellement ,« une réduction de la population » et il ne parler que de stabiliser la population

                                " Entre l’an 1 et l’an 1400, la population n’a pratiquement pas changé. A travers les épidémies, la nature compensait les abus de la natalité par des abus de mortalité... J’ai discuté de cette question avec le directeur de l’Académie des sciences en Egypte. Il m’a dit que les scientifiques étaient épouvantés à l’idée qu’en l’an 2080 la population de l’Egypte puisse atteindre 250 millions... Nous voulons éliminer les souffrances, les maladies ? L’idée est belle, mais n’est peut-être pas tout à fait bénéfique sur le long terme. Il est à craindre que l’on ne compromette ainsi l’avenir de notre espèce. C’est terrible à dire. Il faut que la population mondiale se stabilise et pour cela, il faudrait éliminer 350 000 hommes par jour. C’est si horrible à dire, qu’il ne faut même pas le dire.

                                "

                                page 13 du courrier de l’Unesco de novembre 1991 , c’était il y a 28 ans , j’imagine que les chiffres sont montés depuis

                                http://fr.1001mags.com/parution/le-courrier-de-l-unesco/numero-1991-10-novembre

                                http://fr.1001mags.com/parution/le-courrier-de-l-unesco/numero-1991-10-novembre/page-12-13-texte-integral


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 juillet 22:25

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Vous dites que « Les écologistes défendent la GPA, la PMA et le mariage pour tous ».

                                Je ne vois pas en quoi ces avancées sont « égalitaires ». Elles sont stupides, malhonnêtes et démagogiques, profondément réactionnaires.

                                Mais je suppose que, quand vous dites ici « les écologistes », vous voulez parler des « Verts » qui ont eu beaucoup de voix lors des élections européennes.

                                J’ai cru espéré pendant quelques jours, qu’ils allaient au moins réfléchir sérieusement sur les autres choix de société. J’ai compris très vite que, dans leur grande majorité, ils voulaient surtout prendre une place prépondérante au sein de la fausse Gauche. Bref, des faux écolos, aussi peu crédibles que ceux du petit parti qu’ils ont agrandi. 


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 juillet 22:31

                                @foufouille

                                Bien sûr, il faut le dire aux africains.

                                Ou plutôt, il faut aider très concrètement ceux des peuples africains qui, ayant compris la nécessité de réduire la population mondiale, décideront de prendre leur part dans cette réduction, en mettant en place des mesures très concrètes et vérifiables.


                              • @Pierre Régnier

                                Eh oui, les verts sont pères verts. Les verts placent l’éducation et la culture en dessous de l’agriculture, les Décroissant proposent de changer leur mode de vie et partent de l’humain, sans « idéaliser » la nature, mais en insistant sur la régulation, tant de la finance que de la population. La décroissance fut initiée par Hannah Arendt.


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 juillet 14:17

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Merci. J’ai tapé "Hannah Arendt et la décroissance" et j’ai découvert l’existence d’un livre qui, aux éditions L’échappée, présente une cinquantaine de penseurs qui ont conduit au concept de décroissance dont, en effet, Hannah Arendt.


                              • @Pierre Régnier

                                Exactement, Je vérifie le plus possible mes sources.


                              • gnozd 22 juillet 08:14

                                @generation désenchantée

                                7 milliards d’individus.
                                Donc à la louche, 3,5 milliards de femmes et 3,5 milliards d’hommes.
                                Je propose de buter 3 milliards de mecs.
                                Comme ça il en restera 500.000 millions, soit 1 homme pour 7 femmes.

                                Bref : le paradis !


                              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 juillet 17:19

                                On nous dit que Greta Thunberg lutte pour « le » climat ! Soit. 

                                Je précise que tous les médias nous parlent du climat, écrit au singulier ! Parler d’une globalisation climatique est-il vraiment sérieux ? N’est-ce pas un non sens, alors qu’il existe autant de climats qu’il y a de pays, de régions, de continents dans le monde avec deux pôles nord et sud, avec des saisons été et hiver, et deux hémisphères, latitudes, longitudes, et des disparités de températures extrêmes d’un bout à l’autre de la planète. On peut observer que même d’une ville à l’autre des disparités sensibles de température peuvent être observées, des pluies dans la ville unetelle, et à moins de 50 kilomètres, la sécheresse complète dans l’autre. Il existe autant de « climats » que de micro-climats dues la plupart du temps aux reliefs et aux particularités géographiques des régions.

                                La petite Thunberg a grandi selon Wikipedia dans un milieu très écologiste, donc on peut penser qu’elle est déjà endoctrinée depuis la plus tendre enfance. il était prévisible qu’elle subisse ces influences familiales. La ploutocratie sait très bien repérer et récupérer, particulièrement chez les enfants, ceux qu’elle va utiliser et manipuler à des fins commerciales ou idéologiques.

                                La publicité s’est beaucoup servi des enfants, des ados, c’est porteur et vendeur.

                                Mais cela ne date pas d’aujourd’hui. On se souvient de Savonarole, au XVe siècle, ce père franciscain italien qui avait réussi à former une véritable petite armée d’enfants pauvres en les endoctrinant, à des fins louables au départ, mais très vite, ils imposèrent par leur zèle, la terreur dans les cités italiennes .

                                Même bardée de bons sentiments la petite Thunberg par son implication valide ce que l’on appelle le « green business », pratique économique basée sur une nouvelle forme de capitalisme vert. En effet, les gens d’affaires ont trouvé une nouvelle bulle financière pour soutirer un maximum de taxes aux contribuables et se remplir les poches sur le dos de la population. Mais jamais, ils ne remettront en cause les multinationales des énergies fossiles, du bois, qui ravagent une bonne partie de la planète, comme en Amazonie et sur le continent africain, asiatique, de l’agro-alimentaire qui ravage des milliers d’hectares de terres arables en imposant une mono-culture pour l’huile de palme, le colza, le maïs OGM, etc.

                                Quant la petite Thunberg désignera de son regard enfantin aigu et pointera du doigt les véritables responsables de ce grand gâchis écologiste au lieu de demander au citoyen lambda de se discipliner, alors on commencera peut être à la prendre au sérieux. Pour l’instant, elle est la voix de son maître, un simple écho d’une théorie plutôt bancale, celle du réchauffement climatique. La petite Thunberg nous parle avec autorité d’un sujet complexe que bien des scientifiques redoutent même d’aborder par peur de déplaire à la doxa et d’être voués aux gémonies. Et c’est bien cela qui me gêne.


                                • @Nicole Cheverney. N’est pas Mafalda, (le petite fille qui voyait le monde avec réalisme en s’attaquant à la source) qui veut,....


                                • Eric F Eric F 18 juillet 17:47

                                  @Nicole Cheverney
                                  Elle a certainement été « imprégnée » par le militantisme de son milieu familial, mais il est probable qu’à l’origine son action a été spontanée (une sorte de Jeanne d’Arc qui se sent en charge d’une mission sacrée). Mais l’amplification médiatique n’est évidemment pas sans arrière pensée, et moins encore la récupération par les instances de cogérance mondialisée. Elle s’oppose certainement à la destruction amazonienne et aux OGM, mais les fameuses instances ne retiendront de son discours que l’alarmisme permettant de forcer la main aux particuliers. Gageons qu’elle sera nobélisée.


                                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 juillet 17:58

                                  @Eric F

                                  Bonjour, j’ai presque envie de lui dire ce que disait de Gaulle en 1968 : Accrochez vous à votre porte-plume.
                                  Mais il est vrai qu’un micro c’est plus rigolo !


                                • Yann Esteveny 18 juillet 18:04

                                  Message à Mr Grégory Roose,

                                  Merci pour votre article qui met bien en lumière l’infantilisation écologique des foules.
                                  L’écologie et l’environnement sont les termes barbares d’appropriation scientiste et capitalistique de la Nature. Les termes « écologie » et « environnement » sont créés par ceux qui détruisent la Nature tout en prétendant à l’instar de cette jeune fille la sauver. Encore une fausse prophétesse qui séduira parfaitement les foules de notre époque !

                                  Pour de nombreux croyants dans le monde, la Nature est l’oeuvre de Dieu et se respecte pour cette seule raison.

                                  Respectueusement


                                  • symbiosis symbiosis 18 juillet 18:32

                                    La planète doit bien se marrer quand elle voit cette Thunberg qui galvanise toute cette humanité décérébrée par le biais de la bêtise télévisuelle, parce qu’il y en a encore qui croient au réchauffement climatique. Les autres, plus malins, qui n’osent plus employer ce terme te parlent de dérèglement climatique, comme si le climat devait avoir des règles.

                                    Mais peut-être bien que la Pacha Mama dans une de ses frasques cosmiques va nous mettre un beau tsunami géant pour remettre les pendules à l’heure. Le big one serait sûrement le bienvenu pour apprendre aux plus arrogants que nous ne sommes pas grand chose. La terre a connu d’autres cataclysmes, elle s’en est toujours remise. Quant à la bêtise humaine c’est à voir.

                                    Quoi qu’il en soit, comment peut-on donner notre confiance à des gens qui comme cette fille ne font que culpabiliser le pékin en fin de chaîne ?

                                    Mais bon, je vais faire mon obole, je vais changer mon gros diesel contre une 4L blanche, bien propre. Si, si, c’est décidé.

                                    Je n’irai pas jusqu’à la voiturette, j’ai tous mes points et je ne picole pas. Quant au vélo, c’est bon, j’en ai déjà un.


                                    • hgo04 hgo04 18 juillet 19:34

                                      «  »«  »«  »« Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous paniquiez, que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours et que vous agissiez ».

                                      «  »«  »«  »

                                      Ben j’ai bien ma petite idée, si vous permettez..

                                      Il y a bien un moyen de se débarrasser de cette peur, de cette panique.. Il faut se débarrasser de l’origine de cette peur de cette panique.

                                      Et la, je me fais peur moi même.. de vilaines pensées traversent mon esprit apeuré paniqué.. L’origine de cette peur ? non, pas les voitures, pas les usines.. Non juste celle des gens qui créent cela..

                                      Rien que cette idée, cela me fait peur. me fait paniquer.. devons nous en arriver la ?


                                      • JC_Lavau JC_Lavau 18 juillet 19:40

                                        @hgo04. Quand on dit qu’une femme est paniquée, cela n’implique pas qu’elle cherche un homme.


                                      • gnozd 22 juillet 08:21

                                        @hgo04

                                        Comme dit plus haut : LA solution :

                                        7 milliards d’individus.
                                        Donc à la louche, 3,5 milliards de femmes et 3,5 milliards d’hommes.
                                        Je propose de buter 3 milliards de mecs.
                                        Comme ça il en restera 500.000 millions, soit 1 homme pour 7 femmes.

                                        Bref : le paradis !


                                      • Jipé Jipé 18 juillet 20:08

                                        Chargez bien la gamine, d’autiste, de manipulée, de déscolarisée, d’alarmante etc.

                                        Prétendez être écologiste, adulte, non handicapé, responsable, sachant que 1515 c’est Marignan, et calmez le jeu en affirmant que ça se réchauffe pour d’autres raisons.

                                        Mettez le tout sur Agoravox, et secouez !


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 18 juillet 20:14

                                          @Jipé. En somme, nous nous endormons, et il conviendrait que nous nous se couillons ?


                                        • symbiosis symbiosis 18 juillet 20:18

                                          @Jipé

                                          Arrête ton délire, tu’me chauffes !!


                                        • Coriosolite 18 juillet 22:11

                                          Bonjour,

                                          Bon article sur l’instrumentalisation d’une enfant et la tentative de manipulation en douce de l’opinion publique par des intérêts économiques.

                                          Je n’ai pas d’avis définitif sur le réchauffement, trop compliqué pour moi.

                                          Ce qui me surprend sutout, c’est cette vague de catastrophisme, rebaptisée collapsologie sans doute pour lui donner une crédibilité scientifique.

                                          Pourquoi ce goût, même cette euphorie d’une partie de l’opinion publique pour les prédictions les plus sombres ?

                                          Les nouvelles sur notre avenir ne seraient bonnes que quand elles sont les plus mauvaises possibles.

                                          Certes comme tous les animaux, l’humain n’a survécu, comme espèce et comme individu, qu’en développant sa conscience des dangers et sa capacité d’alerte.

                                          Et pour supporter ce poids psychologique du danger permanent, l’humain s’est tourné vers la croyance en un paradis dans l’au-delà, paradis juif, chrétien ou musulman, moksha ou nirvana asiatique etc.

                                          Quand ces croyances religieuses s’émoussent, les idéologies prennent le relai, fascisme, marxisme etc.. Et quand les idéologies font faillite, il reste la croyance en la science et la technologie pour une croissance infinie, un enrichissement sans fin.

                                          Puis même la science et la religion du progrès déçoivent et on s’aperçoit qu’il n’y ni sens de l’histoire, ni garantie pour l’avenir.

                                          Alors les idéalistes écologistes radicaux et dogmatiques, modernes gourous incapables de se contenter, voire de croire à une vie simple et heureuse au jour le jour sans dogmes ni croyances absolutisées, nous imaginent une nouvelle apocalypse en punition de nos crimes contre une nature quasi-divinisée.

                                          Et s’auto-érigeraient volontiers en nouvelle inquisition, vers un système totalitaire où tout doute et tout débat serait interdit.

                                          Soumettez-vous au dogme ou mourez socialement, telle serait leur nouvelle religion.


                                          • gnozd 22 juillet 08:32

                                            @Coriosolite

                                            On a pas besoin d’un système en -isme pour tirer des conclusions logiques, suite à l’observation des faits et à l’étude de l’Histoire : un jour ou l’autre, il n’y aura plus de pétrole, il n’y aura plus d’uranium, il n’y aura plus de terres rares, bref il n’y aura plus tout ce qui permet à notre mode de vie d’exister.

                                            Alors il se passera quoi à votre humble avis ?

                                            Sachant que dans nos pays « civilisés » la majorité des gens sont parfaitement incapables de faire pousser quoi que ce soit et de se bouger le cul autrement qu’en bagnole (et je me mets dans le lot également), que croyez-vous qu’il arrivera ?
                                            Quand les supermarchés des grandes villes seront vides faute d’approvisionnement ?
                                            Quand les centrales nucléaires commenceront à se barrer en couilles faute de respect des protocoles de maintenance vu qu’on aura laissé le marché à des sous-traitants toujours « moins-disants » ?

                                            Catastroph-isme ?

                                            Non : réal-isme tout simplement.


                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 juillet 22:39

                                            Sainte Greta priez pour nous. Qu’une de votre face soit érigée bien haut sur les sommets de Notre Dame de Paris.


                                            • Old Dan Old Dan 19 juillet 00:54

                                              (Rires !)

                                              GT manipulée, formatée, conditionnée, ?...

                                              Mais sûrement pas

                                              les supporters de foot ou de F1 à plus de 50 ans !

                                              Les accrocs du tabac, de sucre, de l’alcool, …

                                              Les z’allumés de droite, de gauche, de Dieu ou d’Allah, …

                                              Les fondus de la télé, de FB, du smartphone…

                                              Que des gens adultes, responsables et conscients de leurs z’actes…


                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 juillet 01:10

                                                @Old Dan

                                                T’es un saint . Pas même d’une once de petite entorse au saint vivre . Aussi Sainte Greta devrait te visiter ton frigo ...amen .


                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 juillet 01:25

                                                @Aita Pea Pea

                                                Et te donner l’onction bien sur .


                                              • Mieta 19 juillet 03:12

                                                De mon patelin portugais je remercie l’auteur de cet article. Salazar et Franco pratiquaient la politique du catastrophisme pour dominer et anéantir le peuple portugais et les peuples des nations d’Espagne. Je sais de quoi je parle car je l’ai vécu, j’ai 64 ans et je suis portugaise. 


                                                • velosolex velosolex 19 juillet 09:28

                                                  Il y aurait beaucoup à dire sur ce texte qui est un parti pris, et qui tente de noyer la légitimité de la lutte contre la catastrophe en cours. Oui, cette gamine est atypique. Mais que vient faire la dedans cette vieille baderne fascisante de Gustave Le Bon, un type qui a inspiré les nazis ?...

                                                  Elle n’a rien d’une meneuse éructant des ordres simplistes, en chemise brune, mais tient plutôt de l’égérie à la Jeanne d’Arc, qu’on transforma en sorcière…

                                                  .L’auteur nous la donne en leurre manipulée et nous manipule !

                                                  Il tente de saborder tout ce qui s’attaque au libéralisme qui se fout de votre peau, comme de sa première chemise faite en Asie de sud est, et se foutant totalement des conséquences de la dérégulation. L’inéluctable d’une limite aux déplacements aériens est ainsi brocardé... L’essentiel est là : La machine de mort n’entend absolument pas être entravé dans son fonctionnement, et réquisitionne ses lobbys et ses hommes de l’ombre pour faire diversion. 


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 09:37

                                                    @velosolex. Ah ! Les joies de la dictature de l’émotion !
                                                    Pouvoir zigouiller ses compatriotes avec la pureté d’une justification !


                                                  • @velosolex

                                                    A vous voilà de retour. Votre absence se faisait sentir au niveau de la qualité des commentaires.


                                                  • velosolex velosolex 19 juillet 21:58

                                                    @JC_Lavau
                                                    L’émotion, tout le monde en joue, en met partout. . C’est la matière première des avocats, des politiques. L’huile de palme des charlatans, et des lobbyistes. Comme on le voit ici. Maintenant il y a des causes respectables et d’autres nauséabondes. Je respecte les causes nobles. Le monde a avancé uniquement avec les non professionnels de la politique, venus d’ailleurs. La cause : Ils ne sont pas liés avec la culture des cartel et des mafias. Mandela, Luther King, Jeanne d’Arc, et même De Gaulle, personnages atypiques, amenés par les circonstances, furent brocardés, pris pour fous, embastillés, ou condamnés à mort. 
                                                    Maintenant, refuser de voir le mur devant nous est de l’ordre soit du déni, de la bétise, ou simplement du lobbying. Mourir riche et con semble un projet enviable pour ceux qui refusent de voir le jour d’après.


                                                  • velosolex velosolex 19 juillet 22:05

                                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir. 
                                                    Merci. Je vais tacher d’être plus présent, après avoir failli ne plus l’être, me désintéressant totalement des problèmes du monde. Quand vous vous intéressez de nouveau à De Rugy, vous êtes sauvé 


                                                  • nono le simplet nono le simplet 20 juillet 01:24

                                                    @velosolex
                                                    tiens ...
                                                    salut,
                                                    je m’apprêtais à prendre la plume de l’ami Pierrot pour t’écrire un mot ...


                                                  • nono le simplet nono le simplet 20 juillet 01:54

                                                    @Positronique
                                                    j’ai la vague idée que c’est toi qui ne va pas bien en ce moment ...


                                                  • @velosolex

                                                    j’ai aussi décollé. Un terrible deuil. Mais Agora reste bon. Cela change des infos futiles,..


                                                  • Attila Attila 22 juillet 21:34

                                                    @velosolex
                                                    Rhôôôô, le beau point Godwin !
                                                    « Mais que vient faire la dedans cette vieille baderne fascisante de Gustave Le Bon, un type qui a inspiré les nazis ? »
                                                    Les nazis ont utilisé les travaux de Gustave Le Bon, donc il est fasciste.
                                                    Les nazis ont utilisé le téléphone, donc le téléphone est fasciste !
                                                    Les nazis aimaient la choucroute, donc la choucroute est fasciste !

                                                    .


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 10:28
                                                    http://www.alertes-meteo.com/vague_de_chaleur/vague-de-chaleur.php

                                                    « 1303. — Année exceptionnellement chaude et peu pluvieuse. *La Seine*, *l’Oise et la Loire sont à sec*. « En Alsace, on voyait des raisins mûrs à la Saint-Jean. Les cours d’eau étaient tellement desséchés que ceux qui faisaient tourner deux roues de moulins pouvaient à peine en mouvoir une, ce qui fit que, malgré l’abondance du blé, le pain se vendait cher. Par suite des chaleurs excessives, *le Rhin était assez bas entre Strasbourg* *et Bâle pour qu’en beaucoup d’endroits on pût le traverser à pied*. Dans cette région, la chaleur fut si intense que les charretiers conduisaient tout nus leurs voitures chargées par les campagnes.

                                                    1305. — Très grande sécheresse pendant l’été.

                                                    1314. — Eté très sec avec treize semaines sans pluie dans l’Est. Les céréales se dessèchent. H en résulte une grande-disette et la peste.

                                                    1338. — Sécheresse intense et de longue durée dans le Centre.

                                                    1343. — Chaleur si forte pendant l’été que, dans l’Est, les moissons se dessèchent dans les champs.

                                                    1358. — La chaleur est si forte dans l’Est que les raisins sont grillés dans les vignes.

                                                    1420. — Année très chaude en Lorraine où les fraises sont mûres dès le 19 avril, les cerises le 9 mai et les raisins le 18 juin ; le 22 juillet on boit du vin nouveau.

                                                    1422. — Dans la région parisienne et en Champagne, on vendange à la fin d’août.

                                                    1463. — Sécheresse remarquable dans le Nord : aussi dès. la fin de juin fait-on dans cette région de nombreuses processions pour demander de la pluie.

                                                    1467. — Eté très sec dans l’Est où le vin est abondant et très bon.

                                                    1473, 1476 et 1479. — En chacune de ces années, les chaleurs de l’été sont mentionnées comme « extraordinaires, terribles et intolérables ». La sécheresse de 1473 dura plusieurs mois et, au dire des historiens, «  s’étendit à presque toute la Terre » ; en cette année à Dijon on vendangea le 20 août.

                                                    1483. — Dans l’Est, l’été est tellement chaud qu’on y fait deux vendanges, « la seconde après la Saint-Rémy ».

                                                    1493. — Les chaleurs excessives de juillet et d’août réduisent la Moselle à Metz à n’être plus qu’un ruisseau.

                                                    1504. — Dans l’Est et le Sud-est, chaleur et sécheresse remarquables : «  ciel de cuivre et terre de feu ». De toutes les montagnes voisines du Rhône, le bétail est obligé de descendre boire au fleuve. Dans le Lyonnais, on organise des processions blanches, ainsi appelées parce que les pèlerins qui y prenaient part étaient affublés d’un linceul blanc.

                                                    1513. — « L’été fut si sec qu’il fut trois mois sans pleuvoir. »

                                                    1516. — Les chaleurs de l’été assèchent presque complètement les rivières de l’Est.

                                                    1518. — Le pays chartrain fut menacé de stérilité par une sécheresse et une chaleur extraordinaires.

                                                    1534. — La sécheresse contraint les moulins du Sud-ouest à s’arrêter. En juin et juillet, la plupart des herbages et des vignes de cette région se trouvent grillés.

                                                    1536. — Sécheresse et grandes chaleurs en Bretagne durant tout le printemps et l’été : « la plupart des fontaines tarissent et les grosses rivières deviennent de faibles ruisseaux ».

                                                    1540. — Par suite de sa chaleur remarquable dans toute la France, 1540 a été appelée par de nombreux chroniqueurs » soit la chaude année, soit l’année de la soilié (sécheresse). On moissonne en juin aussi bien en Bretagne que dans la Somme et en Lorraine ; dans l’Est, les vendanges se font en août. On passe à pied sec toutes les rivières de l’Est, notamment le Doubs, et les moulins de la Garonne doivent s’arrêter, faute d’eau. »


                                                    • mmbbb 19 juillet 23:04

                                                      @JC_Lavau « 2019. — La chaleur est si forte dans l’Ouest que Francois de RUGY pêcha son énorme homard qui sortit rouge .  »

                                                      Il n avait qu a le déguster tel quel 

                                                      Dommage que Macron n a pas fait appel a ta noble science pour remplacer cet écologiste émérite
                                                      Quoi qu il en soit les ecolos ont fait 17 % aux derniers elections , Ce sont des ecolos urbains avec un bon niveau d etude 

                                                      La sainte parole de Lavau ne semble porter écho que dans le desert .


                                                    • UnLorrain 20 juillet 13:30

                                                      @JC_Lavau

                                                      1848-1917 Octave Mirbeau écrit et ce sera d’intérêt capital. Il voit dans Paysage d’été les coltineurs porter,sous la chaleur qui « tombe en averse de feu »


                                                    • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 10:29
                                                      https://tinyurl.com/y2w5t5jt "HISTORIC DROUGHTS BEYOND THE MODERN INSTRUMENTAL RECORDS : AN ANALYSIS OF CASES IN UNITED KINGDOM, FRANCE, RHINE AND SYROS" Parmi les 9 dates citées sur le Laufenstein, celle de la sécheresse de 1540-1541 mérite une attention particulière parce que la sécheresse concerna toute la région du Rhin supérieur et fut par conséquent parfaitement préservée dans la mémoire écrite de l’époque. Pour les climatologistes, l’été 1540 fut l’un des plus chauds et des plus secs de l’histoire de l’Europe centrale. Depuis la mi-mars jusqu’à la fin septembre 1540, on suppose qu’un anticyclone a bloqué le centre de l’Europe. Pendant l’hiver 1541, le niveau du lac de Constance était si bas que la ville de Constance put entreprendre la construction de nouvelles fortifications. En Alsace, et dans le canton de Bâle, juin 1540 fut sec, et juillet encore plus au point que les pénuries d’eau devinrent générales en ville et dans la contrée. Dans leurs chroniques et journaux, les bourgeois de Bâle et de Strasbourg décrivent comment les jarres d’eau se vendaient au même prix que celles de vin. En août, la faim s’ajouta à la soif parce que les moulins sur le Rhin et ses affluents ne pouvaient plus moudre faute d’eau. Dans la campagne autour de Thann et de Guebwiller, les fruits séchèrent sur les arbres et les chroniques religieuses de Colmar, Guebwiller et Thann parlent toute de pommes, de poires et de noix tombant des arbres. Le raisin ne fut pas épargné non plus parce que les vignes séchèrent sans donner de fruits. Plus grave encore dans cette région boisée, les feux de forêt se multiplièrent et les archives parlent même de forêts qui se seraient enflammées spontanément. Et, plaie ultime directement connectée à la sécheresse, la peste réapparu et se répandit rapidement dans les villes de Bâle, Mulhouse et Colmar.

                                                      • Gloubi 19 juillet 17:51

                                                        La nouvelle religion écolo ne fait que recycler de vieilles recettes : cette inquiétante petite suédoise succède à Bernadette Soubirous. Les Asperger ont remplacé les bergères, le réchauffement a succédé à la Vierge Marie, mais le processus est le même : la vérité sort de la bouche des enfants, repentez-vous, pécheurs !


                                                        • bedeau bedeau 19 juillet 17:56

                                                          Mais la défense de notre environnement ne mérite-t-elle pas mieux qu’un gourou instrumentalisé, jouant sur les peurs et les émotions collectives à des fins de culpabilisation individuelle

                                                          Il faut croire que non, vu le succès que remporte cette autiste, auprès des autorités politiques et décisionnaires du monde entier


                                                          • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 16:25

                                                            @bedeau

                                                            vu le succès que remporte cette autiste, auprès des autorités politiques et décisionnaires du monde entier

                                                            Comme la plupart des politiques sont autistes elle a son public d’assuré ....


                                                          • UnLorrain 20 juillet 13:08

                                                            Ne m’inspire pas confiance,du tout,son tarin en pied de marmite, ses yeux en cuir a peau,sa peau granuleuse, sa bouche en suçoir de lepidoptere,son croupion bas ( ça c’est foutu pour une rombiere hihi ) et sa grande crainte des boeufs.

                                                            Saura tu te retenir de ne pas eviscerer monsieur Bloy Léon ? 😆


                                                            • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 16:23

                                                              Pauvre gamine , ses parents l’ont arrachée au prince charmant et a sa game-boy pour l’envoyer au milieu des golzos pour défendre une cause perdue , le réchauffement on ne peut plus rien y faire et ceux qui dissent le contraire l’utilisent pour se faire du « pognon de dingue » , les chefs d’états et les loobys en tète ou sont des pauvres mougeons qui ne comprennent pas que les plus grands pays et leurs industries s’en fichent et contrefichent de leur sort .....


                                                              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 21 juillet 19:21

                                                                Il serait peut-être intéressant de connaître QUI finance Thunberg, du moins ses déplacements en avion d’un bout à l’autre de l’Europe, ses conférences, ses interventions, etc.

                                                                Et en quoi un prix Nobel de la paix aurait à voir avec la météorologie ou les aléas climatiques, puisqu’elle serait pressentie pour l’obtenir.

                                                                En tant que suédoise, nous attendons que la future récipiendaire Thunberg dise un mot en faveur d’Assange, vu sa notoriété.

                                                                Car s’il y a bien quelqu’un qui le mériterait ce prix Nobel, c’est bien Assange.

                                                                Un Assange, que tout le monde semble avoir oublié et qui crève lentement dans sa geôle.

                                                                En fait, le montage loufoque Thunberg-Green business flingue définitivement l’Ecologie, la vraie, celle qui se soucie réellement de l’avenir de notre planète.

                                                                C’est la raison pour laquelle, nous ne pouvons croire en la sincérité de cette opération de marketing. Une de plus et qui fera plouf, comme d’habitude.

                                                                Notre planète qui n’est que la victime du CAPITAL. (Voir à ce propos Francis Cousin qui décortique le sujet et ce qu’il pense de l’opération Gerta Thunberg).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès