• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Groenland ? How much ? I buy… »

« Groenland ? How much ? I buy… »

Ce n’est pas une trumpade ordinaire, c’est une proposition réfléchie et intéressée, récurrente chez les dirigeants de l’Empire.

Dès 1867, les États-Unis voulaient racheter l’immense territoire, grand comme quatre fois la France. En 1947, une nouvelle offre sera faite sans succès, mais les États-Unis obtiendront d’y établir des bases militaires.

En 1941, en pleine guerre mondiale, le Danemark autorisa son allié américain à implanter des bases aériennes au Groenland, à Thulé notamment. Accord renforcé dans le cadre de l’Otan en 1951. Le Danemark ne prit pas la peine de consulter la population locale pour donner son feu vert à l’agrandissement de la base aérienne américaine, et ordonna en mai 1953 le déplacement des autochtones de Thulé, une petite communauté inuite vivant de la chasse et de la pêche traditionnelles. Les 187 représentants du peuple le plus septentrional au monde furent contraints de quitter leurs terres et leurs glaces millénaires en quelques jours pour s’exiler à Qaanaaq, à 150 kilomètres au nord. Allez, dégagez les sauvages ! Place aux grands et beaux Yankees ! Ils ne recevront un dédommagement ridicule qu’en 1999.

Cette base est un des maillons du bouclier antimissile étasunien mais aussi un maillon important de la chaîne de radars du NORAD (prévue pour détecter les éventuels tirs de missile balistiques venant d’Eurasie) depuis le début de la guerre froide, et une station de surveillance de satellites de l’Air Force Space Command. La base militaire, transformée en secret en base pour bombardiers stratégiques, devint une véritable enclave de l’armée yankee, accueillant des milliers de militaires. En 1959, la base de Thulé fut la principale base de soutien pour la construction du Camp Century à quelque 150 miles de la base. Creusé dans la glace, Camp Century était une base militaire souterraine visant à héberger des missiles nucléaires le plus près possible de l’URSS. Alimenté par un réacteur nucléaire transportable, il fut en fonction entre 1959 et 1967.

Les joyeusetés étasuniennes de ce genre ont été légion au Groenland. Ainsi Le 21 janvier 1968, un B-52 transportant quatre bombes nucléaires – bombes à hydrogène, pas des petits pétards genre Hiroshima - s’écrasa près de la base de Thulé. Trois se pulvérisèrent sur la banquise entraînant une contamination radioactive. Une, tombée en mer n’a jamais été repêchée…

Les États-Unis et le Danemark lancèrent une importante opération de nettoyage, réquisitionnant à coups de pied au cul pour cela des Inuits qui ont été exposés aux radiations. Nombre d’entre eux sont morts des suites de leur contamination tandis que d’autres ont développé des maladies plusieurs années après l’accident. Après cet événement, ajouté au déplacement de population lors de l’extension de la base, on se doute de « l’amour » des Inuits vis-à-vis des Étasuniens.

Et ce n’est pas tout. En 2003, Greenpeace dénonce un rapport des USA truqué sur les déchets de la base de Thulé classé secret, sur des dépôts de déchets chimiques et de métaux lourds.

Bref n’en jetez plus, la coupe est pleine. Pleine ? Pas tant que ça. Le réchauffement climatique et la fonte accélérée des glaces arctiques donnent un regain d’intérêt pour ces territoires de l’Arctique. Désormais, deux autres puissances – et non des moindres – entrent dans la danse. La Russie veut un contrôle militaire sur le Grand Nord et la Chine y voit une immense opportunité économique.

À la faveur du réchauffement climatique, de plus en plus de côtes et de sols sont libérés des glaces. Et ces zones libres sont des eldorados car le territoire serait très riche en matières premières. On y trouve du nickel, du cuivre, du calcaire, de l’or… Mais surtout, le Groenland posséderait les deuxièmes réserves mondiales de terres rares, en particulier du neodymium, praseodymium, dysprosium et terbium. Autant de matériaux indispensables aux voitures électriques, aux téléphones portables, aux éoliennes…

Aujourd’hui 90 % de la production des terres rares est aux mains de la Chine, qui, à tout moment, peut ajuster ou tarir ses exportations. Ce qui fait frémir les États-Unis et de nombreuses économies à travers le monde. Au-delà de ces matières premières, le contrôle du Groenland offre aussi la maîtrise des routes maritimes dans l’océan Arctique de plus en fréquemment libéré des glaces.

Ce que le grossier mercanti étasunien veut faire en proposant d’acheter le pays, comme au plus beau temps de la colonisation, les Chinois le font plus subtilement : la Chine est au capital de la plus grande entreprise minière de la région : "Greenland Minerals"et, dans le cadre de ses « nouvelles routes de la soie », elle est désireuse d’investir dans les infrastructures de transports groenlandais, en particulier les aéroports.

Autre volet du regain d’intérêt pour ces « arpents de neige », le développement futur du « passage du Nord » pour les navires, raccourcissant considérablement le coût des transports entre l’aire Pacifique et l’aire Atlantique.

Et nous là-dedans ? Le Danemark – pays le plus impliqué au Groenland – est en Europe que je sache. Alors on regarde passer le train ?

 

Sources :

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/ressources-naturelles/isr-rse/les-etats-unis-veulent-s-emparer-du-groenland-tout-comme-la-chine-et-la-russie-147605.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Base_a%C3%A9rienne_de_Thul%C3%A9

https://www.huffingtonpost.fr/entry/groenland-trump-achat-terres-rares_fr_5d567480e4b0d8840ff15958

Photo X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 août 16:28

    Pourquoi ne proposent-ils pas d’acheter aux autres nations concernées leurs « droits » sur l’antarctique ?

    Et une fois que les Etats-Unis seraient propriétaires des deux pôles, ils n’auraient plus qu’à racheter morceau par morceau ce qui est entre les deux !

    Tous s’achète, tout se vend, les territoires, les hommes, l’eau, l’air.

    tiens, ils pourraient aussi acheter l’océan Atlantique et le Pacifique, et la lune.



    • kimonovert 21 août 16:34

      Même si c’est Trump, il reste cohérent avec ses prédécesseurs : « La Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones a été adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2007 à la majorité de 143 voix contre 4 (États-Unis, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande). Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU avait voté pour le 30 juin 2006 avec 30 voix, 2 voix contre (Canada et Fédération de Russie) et 12 abstentions. »


      • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 21 août 18:19

        @kimonovert
        Merci de ces précisions. Voir aussi :

        https://documents-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/N06/512/08/PDF/N0651208.pdf?OpenElement

        Ceux qui ont votés contre sont les anglo-sacons, les pires des colonisateurs (après les Arabes du temps de Mahomet bien sûr ; à égalité avec les Espagnols en Amérique du sud)).
        États-Unis et Canada : génocide de 30 millions d’autochtones par le fer, le feu, l’alcool et les premières armes biologiques : des couvertures imbibées de « small pox » (variole) généreusement données par les pasteurs aux Amériindiens.
        Australie et Nouvelle-Zélande : chasse sportive à cheval des autochtones entre autres joyeusetés massacrantes.
        Alors, quelques soixante mille Groenlandais... L’alcool et la bouffe étasunienne suffira.


      • MagicBuster 21 août 16:40

        Tous s’achète . . . pourquoi pas ... mais comment ? 

        Si c’est pour payer en dollar .... il suffit de brancher l’imprimante ....

        Si ça se trouve dans un an le dollar n’existera plus.

        Le dollar c’est du papier .... et ça ne se mange pas.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 août 16:46

          @MagicBuster

          c’est pour payer en balles dum-dum !


        • Loatse Loatse 21 août 16:57

          « En 986 de notre ère, un certain Eric le Rouge cingle sur les eaux démontées de l’Océan Ténébreux. L’homme à la barbe rousse a réussi à convaincre quelques centaines d’Islandais - hommes, femmes et enfants - d’embarquer avec leur bétail sur une poignée de knorrs, de solides embarcations, pour rejoindre cette terre qu’il a explorée plus à l’ouest et qu’évoquent les sagas scandinaves. Un pays couvert de pâturages… Le Green Land (Groenland).


          Après plusieurs jours d’une navigation difficile, les premières côtes surgissent d’un épais brouillard. Les navires aux proues sculptées d’effrayants monstres marins glissent alors lentement sur les eaux noires des fjords libérés de leurs glaces. Et la réalité apparaît soudain dans toute sa crudité : un littoral peu hospitalier et des flancs de vallées recouverts d’un maigre tapis de bruyère arctique. Les colons n’ont plus qu’à s’en remettre à Odin, Thor ou encore à un certain Jésus, fondateur d’une religion nouvelle à laquelle nombre d’entre eux viennent juste de se convertir… Sur cette nouvelle terre ils parviendront toutefois à s’implanter. Avant de disparaître de façon énigmatique, à peine cinq siècles plus tard.  » (source : science et avenir)

          Sauf que voilà, se gelant de plus en plus les cacahuètes au fil des siècles sur cette terre promise (par thor, odin au choix), nos vickings partirent s’établir.... en normandie...

          et la normandie appartenant à la France (he he ;), la chose verte en dessous et gelée dessus qui fait baver de convoitise la trompette, de fait NOUS appartient....


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 août 17:03

            @Loatse

            et l’Islande, et la Galice, et la Sicile ...


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 août 18:03

            @Loatse

            Lol .


          • Loatse Loatse 21 août 18:07

            @Séraphin Lampion

            Mais toutafé !  smiley


          • Jean 21 août 17:38

            est-on obligé d’arguter sur chaque déjection de ce personnage ?


            • gaijin gaijin 21 août 18:24

              ben quoi c’est un ricain

              y a longtemps qu’on les connais :

              https://www.youtube.com/watch?v=Ye930xsEyVs


              •  Adibou Adibou 21 août 18:37

                On murmure dans les milieux autorisés qu’en fait Trump a confondu le Groenland avec un parc d’attraction ! smiley


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 21 août 19:16

                  @Adibou

                  ou le green d’un grand terrain de golf ?


                • phan 22 août 04:59

                  @Séraphin Lampion


                  Daniel Thorleifsen aimerait donner un conseil à Donald Trump : essayez donc de jouer au golf au Groenland avant de nous faire une offre d’achat.
                  Président du club de golf de Nuuk, la capitale groenlandaise, il gère un parcours de neuf trous qui est ouvert quatre mois par an. Les deux tiers de l’année, il est enseveli sous la neige. Les golfeurs crapahutent sur le relief escarpé et piétinent les baies sauvages d’un tee à l’autre, tandis que les avions rugissent sur le tarmac voisin. “Nous l’accueillerions avec plaisir s’il voulait jouer ici. Mais il trouverait ce terrain très ardu”, résume Daniel Thorleifsen.

                • San Jose 22 août 00:21

                  @ l’auteur

                  .

                  On dit en français : néodyme et praesodyme. 


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 août 00:36

                    Bon ...j’ai arrêté a.un réacteur nucléaire transportable...bonne bourre.


                    • nono le simplet nono le simplet 22 août 04:28

                      Autant de matériaux indispensables aux voitures électriques, aux téléphones portables, aux éoliennes…

                      petite info ... 80% des éoliennes onshore n’utilisent pas de « terres rares » dans leurs composants et les batteries Li-ion non plus


                      • L'Astronome L’Astronome 22 août 08:08

                         

                        Trump se prend pour Jean-Marc Généreux : « J’achète ! »

                         


                        • baldis30 22 août 09:40

                          bonjour,

                          Les terres rares c’est le « marronnier  » à la mode ! El Nino n’est plus dans le coup......

                          Alors les terres rares ? c’est nouveau.... ça vient de sortir aurait dit Coluche !

                          Certes la Chine en est le principal fournisseur, mais les américains, quand ils voudront comme ils voudront avec leurs propres ressources minières ils en seront le premier producteur mondial comme ils en sont les premiers consommateurs ( et les premiers gaspilleurs ....)  !

                          Seuls deux problèmes les arrêtent : les coûts de main d’œuvre d’une part et d’autre part la métallurgie de ces métaux, pas particulièrement écologique.... pas particulièrement, pas particulièrement ....ni très hygiénique pour les conditions de travail. Alors plutôt que de s’emm.... avec des procès sans fin, allons polluer chez le voisin, surtout en Chine nation justement réputée pour la qualité du respect des droits des travailleurs, de l’homme, de l’environnement et de toutes autres choses .....  smiley


                          • Pimpin 22 août 10:40

                            « Le réchauffement climatique et la fonte accélérée des glaces arctiques ... »

                            Affirmation totalement fausse ! Pas de fonte, augmentation du volume.

                            http://polarportal.dk/en/greenland/surface-conditions/

                            Le gain de volume de glace en hiver est toujours supérieur aux pertes d’été. Même en 2012, de très peu.

                            Cliquez sur l’onglet Acc. quand la petite route a fini de tourner sur la carte.


                            • Aaltar Aaltar 22 août 15:19

                              Trump est assez fumant pour qu’on prenne ça pour une idée farfelue, pour autant, Truman en 1946 avait déjà proposé d’acheter le Goenland pour la somme de 100 millions de dollars.


                              • Ruut Ruut 22 août 15:47

                                Et après nous nous étonnons que la banquise fonde.

                                3 bombes nucléaires qui pètent sur la banquise....
                                Curieusement nos médiats ne nous l’on JAMAIS signalé au JT.

                                ----------

                                Les joyeusetés étasuniennes de ce genre ont été légion au Groenland. Ainsi Le 21 janvier 1968, un B-52 transportant quatre bombes nucléaires – bombes à hydrogène, pas des petits pétards genre Hiroshima - s’écrasa près de la base de Thulé. Trois se pulvérisèrent sur la banquise entraînant une contamination radioactive. Une, tombée en mer n’a jamais été repêchée…


                                • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 22 août 16:32

                                  @

                                  Il n’y a pas eu explosiens nucléaires mais explosion des charges conventionnelles servant de détonateur et par suite dispersion des matières nucléaires hautement radioactives. Et une bombe n’a pas été récupérée. Elle est toujours quelques part sous la flotte...

                                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_Thul%C3%A9
                                  http://www.astrosurf.com/luxorion/accidents-nucleaires-militaires2.htm
                                  http://www.astrosurf.com/luxorion/accidents-nucleaires-militaires3.htm


                                • Berthe 22 août 17:50

                                  Je ne comprends même pas que le sujet est traité avec autant de légèreté ... les médias ne trouvent même pas important ces effets d’annonces surréalistes, comme pour dire « c’est les usa alors il peuvent se permettre »... je ne sais même pas qui est le plus pervers du coup !


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 17:57

                                    « À la faveur du réchauffement climatique »... Ah ouais ? C’est un truc qui dure, ça ?


                                    • baldis30 22 août 21:32

                                      @JC_Lavau
                                      bonsoir,
                                      non ça tire à sa fin ... la biodiversité a du plomb dans l’aile .... Greta ne fait plus recette......
                                      prochain marronnier possible « les terres rares ».... 
                                      autre possibilité : préparation d’un voyage humain sur Mars .....


                                    • Old Dan Old Dan 22 août 22:48

                                      A l’ouest, les USA au Groenland, à l’Est la route de la soie...

                                      S’rait p’têt temps que l’Europe se réveille car c’est un marché de consommateurs intéressants à conquérir...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès