• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guerre en Ukraine : pour le Salut du peuple Russe (et de la (...)

Guerre en Ukraine : pour le Salut du peuple Russe (et de la France)

Ah, Vladimir Poutine et ses rêves de « Grande Russie », son projet de reconstituer l’URSS, ses plans d’invasion de l’Ukraine, de la Finlande, de la Pologne, des Pays Baltes ; mais Poutine vaincu par l’héroïque résistance ukrainienne, Poutine humilié, Poutine effondré par la défaite cuisante de son armée, les images de soldats russes en pleurs, les Sukhoi tombant comme des mouches, les chars abandonnés sur le champ de bataille, son navire-amiral coulé… La Russie détruite par les sanctions, à genoux économiquement, le rouble effondré, la population sur le point de renverser son « dictateur », avide de démocratie et de McDonalds… « Poutine le boucher », les atrocités commise par l’Armée russe, la torture, les massacres et les viols de civils, les « crimes contre l’humanité », la condamnation unanime de la « Communauté internationale » ; Poutine isolé sur la « scène internationale », ostracisé, abandonné par ses derniers soutiens, coupé du monde, terré comme une bête dans un bunker du Kremlin ; Poutine malade, agonisant d’un cancer, d’une leucémie, de Parkinson, quitté par sa femme, se baignant dans du sang de cerf ; Poutine acculé, au pied du mur, prêt à tout, y compris l’holocauste nucléaire, si on ne l’assassine pas dans les plus brefs délais…

JPEG Voilà, pour résumer, la vision de la guerre en Ukraine qu’aurait légitiment l’ « Occidental moyen » informé par la presse mainstream, les chaîne d’info en continu et les communiqués officiels des chancelleries. Une vision univoque, sans nuance ni concession, à la hauteur de la « menace existentielle » que Vladimir Poutine et ses hordes slaves feraient peser sur nos belles démocraties libérales… Le petit soucis étant que tout ce qui précède est bien entendu complètement faux (à l’exception, qui sait, du sang de cerf)… Peut-on avoir une autre vision, alors, de ce qui se passe là-bas, à la frontière de l’Occident et du Monde slave ? Une vision russe, peut-être aussi un peu française ?

Des Esclaves antiques aux Untermenschen du IIIe Reich…

Une autre vision qui, pour bien s’en imprégner, nécessite de remonter dans le temps, il y a près de 3000 ans, à l’aube de la civilisation européenne. Car c’est bien depuis l’Antiquité que le malheureux peuple Slave fait l’objet d’une détestation, d’un mépris et, il faut bien le dire, d’un racisme farouche de la part des autres peuples indo-européens. C’était déjà le cas à l’époque des Grecs et des Romains, qui les plaçaient au dernier niveau de la barbarie, et même en-deçà, dans une espèce de sous-humanité plus proche de l’animalité. On retrouve pareil xénophobie chez les peuples scandinaves, germaniques et, par extension, anglo-saxons. Cela s’est traduit tout au long de l’histoire par des razzias, massacres et déportations en esclavage organisés par les Grecs, les Vikings et plus généralement l’ensemble de la chrétienté médiévale (rappelons que le mot « Slave » a donné en langues latines et anglo-saxonnes sclavus et slave, « esclave »), et même du monde musulman.

A l’époque moderne, cette tradition de haine raciale se retrouve dans la politique nazie d’ « épuration ethnique » de l’Europe de l’Est, slave ou assimilée (Polonais, Ukrainiens, Serbes…), et bien sûr aussi, fantasmaient-ils, de la Russie elle-même, condition requise pour tailler un « espace vital » suffisant à la race supérieure aryenne. Le génocide des Slaves, rabaissés au rang d’Untermenschen, constitue en fait le cœur de l’utopie raciste-suprémaciste du IIIe Reich, comme c’est parfaitement expliqué dans Mein Kampf et confirmé par la politique d’extermination systématique des Slaves en Pologne et en Ukraine - mais aussi par la suicidaire opération Barbarossa de 1941, au cours de laquelle les troupes SS firent preuve d’un acharnement proprement inhumain contre les populations civiles et les prisonniers de guerre soviétiques. Ce n’est qu’après la défaite de Stalingrad que le régime nazi a concentré sa fureur meurtrière, en quelque sorte par dépit et frustration, sur les infortunés Juifs, dont il était plutôt question jusqu’alors de les déplacer à Madagascar.

Ce projet monstrueux des Nazis a quand même couté 30 millions de morts au peuple Russe, qui a dû lutter purement et simplement pour sa survie. Les Russes, encore aujourd’hui, ont une perception aigue de l’immense sacrifice que leurs parents et grands-parents ont offert pour sauver leur peuple et leur identité. Chaque Russe a d’innombrables morts dans sa propre famille, comme a pu en avoir chaque Français après la guerre de 14-18. C’est d’ailleurs le cas de Vladimir Poutine lui-même, et celui-ci, dans chacun de ses discours, ne manque pas de rappeler cette dimension héroïque et sacrificielle des Russes pendant la Seconde guerre mondiale : pour eux, « lutter contre le nazisme » ne s’est pas limité à une résistance plus ou moins de la dernière heure (comme les Communistes français), mais une lutte proprement « existentielle » contre une puissance implacable qui avait juré sa destruction absolue…

Mais il serait faux de croire que les Nazis germaniques étaient seuls sur le coup : avant le déclenchement de la guerre, les grandes puissances anglo-saxonnes (Angleterre et Etats-Unis en première ligne) étaient en fait clairement des soutiens du pouvoir allemand dans sa « lutte contre le bolchévisme », et les appuyaient financièrement et même militairement. Et une fois le tournant de Stalingrad et la défaite allemande inéluctable, l’obsession des Américains, et probablement la véritable raison de leur débarquement en Normandie (alors que sur le plan militaire tout était déjà joué), ne fut pas du tout de « sauver l’Europe de la barbarie nazie », mais de contenir la poussée de l’Armée Rouge en Europe centrale… Par ailleurs, pendant la guerre, les Allemands ont pu compter sur le soutien assidu d’une partie des populations d’Europe centrale et de l’Est pour organiser leur campagne d’épuration des Slaves, que ce soient les Croates oustachis (que l’on retrouvera 50 ans plus tard à l’œuvre contre les Serbes d’ex-Yougoslavie), une partie des Polonais mais aussi des Ukrainiens (le fameux mouvement nationaliste des « bandéristes », antisémite mais surtout antirusse, et qui collabora avec enthousiasme aux côté de l’occupant nazi).

De l’impérialisme anglo-saxon à l’ « exceptionnalisme » américain

Pour bien comprendre la situation actuelle, il faut également prendre en compte la mentalité profondément manichéenne et suprémaciste des Anglo-saxons, et en particulier des Etats-Unis. Descendant des Puritains anglais, l’élite américaine, marquée par l’idéologie de sa « Destinée manifeste », se considère littéralement comme le « nouveau Peuple élu », investi par le Dieu de l’Ancien Testament d’un droit absolu sur les autres peuples (à commencer par les malheureux Amérindiens, exterminés sans ménagement sur le même modèle que les occupants de Canaan au retour des Juifs d’Egypte). De là cet insupportable « deux poids deux mesures », déjà présent dans le Pentateuque, qui revient à dire : « nous avons le droit divin de faire de vous ce que nous voulons, mais vous avez l’interdiction absolue de porter la main sur nous, et même de nous contredire, et même de résister ».

A l’époque moderne, ce suprémacisme religieux profondément totalitaire, et le « double standard » révoltant qui l’accompagne, s’incarnent dans la doctrine de l’ « Exceptionnalisme américain », au nom de laquelle les USA réclament unilatéralement le droit de jouer les « gendarmes du monde » et de commander à la « communauté internationale », tout en s’exonérant sans aucune vergogne des règles qu’ils imposent aux autres par leur domination monétaire (le pétrodollar) et militaire (celle-ci étant permise par celle-là). Un « exceptionnalisme » bien commode lorsqu’il s’agit pour les politiciens américains de justifier, et même d’être fiers, d’avoir rasé des villes entières à coup de bombes thermiques (Dresde) ou atomiques (Hiroshima, Nagasaki), grillé des femmes et des enfants vietnamiens au napalm, et même, comme la sympathique Madeleine Albright, provoqué la mort de plus de 500 000 enfants innocents au Proche et Moyen-Orient (Irak, Afghanistan, Syrie…). Tout en mentant effrontément eux-mêmes, dans la plus parfaite inversion accusatoire, à propos de prétendus charniers serbes, massacres de bébés dans des couveuses koweitiennes, attaques à l’arme chimique syrienne et autres manipulations barbouzesques orchestrées avec le soutien des médias corporate. Sans oublier de s’autodécerner, avec le plus parfait cynisme, un « Prix Nobel de la Paix » au goût de sang (combien de familles innocentes réduites en charpie par les drones téléguidées d’Obama ?).

Inévitablement, la prétention à la domination totale des Etats-Unis et de leurs dominions anglo-saxons et germaniques (mais hélas aussi, depuis Sarkozy, notre pauvre vieille France…) devait clacher avec un certains nombres d’autres peuples qui, de plus en plus nombreux, allaient vouloir s’opposer à cette prétention hégémonique et défendre ou restaurer leur indépendance. Dans un premier temps, ces peuples indociles purent être mâtés à coup de juntes paramilitaires d’extrême-droite (Amérique Latine), de « révolutions colorées » (type Shah d’Iran ou Boris Eltsine…), voire, lorsqu’on voulait être sympa avec ses amis du complexe militaro-industriel, de quelques tapis de bombes ou de missiles (Serbes de Yougoslavie, Irakiens, Libyens). Certes, il y a eu quelques petits loupés (le Cuba de Castro, le Vietnam, la Révolution islamiste en Iran, plus récemment l’Afghanistan), mais enfin, quand même, tout était sous contrôle, il y avait clairement d’un côté le « Camp du Bien » dirigé par les Yankees, fixant les règles du jeu international, et de l’autre le « Camp du Mal » avec quelques « états-voyous » isolés type Venezuela, Iran, Corée du Nord et cie. Et depuis la Chute du Mur de Berlin, l’effondrement de l’Union Soviétique et la conversion de la Russie au capitalisme sauvage, les Américains pouvaient enfin triompher : c’était la « Fin de l’Histoire », le « Nouvel ordre mondial » unipolaire, l’Empire américain étendu à la planète entière, la domination sans partage des Néo-conservateurs, de Wall Street et d’Hollywood – une hégémonie globale comme l’humanité n’en avait jamais connue jusqu’alors, économique et industrielle, financière, monétaire, militaire, politique, culturelle et même sportive…

Le réveil du Peuple russe

Mais voilà, « divine surprise », comme aurait dit Maurras : Poutine est arrivé. Le peuple russe s’est redressé, il a remis au pas ses capitalistes oligarques, il s’est réarmé militairement, économiquement et surtout moralement. Il a retrouvé foi dans son destin, la fierté de sa culture et de ses mœurs, le sentiment aigu de son particularisme identitaire et spirituel, frontalement opposée au matérialisme consumériste de l’Occident. Avec la ferme intention de redevenir une grande puissance régionale et de retrouver son autonomie au sein d’un monde multipolaire dans lequel aucun peuple ne peut plus se prétendre au-dessus des autres. Autant de prétentions insupportables aux yeux des impérialistes anglo-saxons, qui ne supportent pas qu’un peuple inférieur réduit en esclavage se rebelle et veuille s’émanciper…

Oh, certes, au début, on ne l’a pas trop pris au sérieux, ce petit agent du KGB sans grand charisme ; mais tout à coup, au moment de la Guerre en Syrie, on a réalisé qu’il était beaucoup, beaucoup plus fort qu’imaginé, et qu’il avait vraiment refait de la Russie une puissance de haut niveau, qu’il serait bien difficile, et même impossible, de remettre au pas. Pire, depuis cette renaissance de la Russie, les USA et leurs alliés connaissent revers sur revers à chaque fois qu’ils essayent de s’imposer par la force et l’intimidation, comme au bon vieux temps de Reagan et du clan Bush : incapacité à renverser Bachar El Assad, Hugo Chavez et même son pâle successeur Maduro ; fronde des pays latino-américains, menée par le Mexique et le Brésil ; indocilité et même désormais franche hostilité des pays pétroliers arabes, jusqu’à récemment alliés inconditionnels ; prise de distance de l’Inde, opposition frontale de la Turquie, émancipation progressive des pays africains…

En fait, ce n’est pas Poutine mais les USA et leurs valets qui sont de plus en plus isolés : dégoutés par leur arrogance, leur brutalité, leurs mensonges et double-jeu permanent, leur absence totale de morale et d’humanité envers les autres, les peuples du monde entier se détournent peu à peu des Occidentaux et construisent un autre monde sans eux, avec leur système bancaire et monétaire déconnecté du dollar, leurs industries de pointe, leurs accords commerciaux et de défense, leur internet, leurs propres compétitions sportives et musicales… Et comme c’est en fait l’Occident qui a besoin du reste du monde, et pas l’inverse (pour le pétrole, pour le blé, pour les terres et les métaux rares…), ça se traduit par la crise économique catastrophique que nous vivons actuellement et qui s’accélère avec les sanctions suicidaires prises contre la Russie…

Et l’Ukraine dans tout cela…

C’est dans ce contexte, donc, de déclin inéluctable de l’Occident, de crise financière en révoltes populaires, qu’il faut comprendre le conflit actuel en Ukraine. Cela fait maintenant près de dix ans que les Américains, ayant réalisé sur le tard que Poutine ne plaisantait pas et remettait vraiment en question leur suprématie eschatologique, sont prêts à tout pour supprimer Poutine et mater ce peuple russe indocile – et par « tout », il faut bien entendre « vraiment tout », comme le démontre le refus farouche des néoconservateurs, des démocrates et des leaders de l’OTAN d’adopter une doctrine de NFU (« No First Use ») nucléaire. Malheureusement pour eux – et heureusement pour les Russes - les Etats-Unis sont à tel point gangrenés par la corruption, le clientélisme, l’obésité, la violence raciale et désormais l’idéologie « woke », qu’ils n’ont plus les moyens de leurs ambitions ; et ça les rend très, très furieux et très, très méchants – un peu, en fait, comme les dirigeants du IIIe Reich après avoir compris que Stalingrad marquait la fin de leurs rêves millénaristes…

L’ultime tentative, après l’échec de l’option « barbus islamistes » (Al Qaeda, Tchéchènes, Daech…), c’est de lancer contre la Russie ces peuples européens qui partagent leur haine raciale du Slave. D’où le coup d’Etat de 2014 en Ukraine, orchestré par l’Ambassade des Etats-Unis, et qui a conduit à remplacer un président pro-russe légitime, Ianoukovytch, par un fantoche pro-occidental soutenu par des partis d’extrême-droite voire ouvertement néo-nazis (Svoboda, Pravyï sektor) ; mais aussi le « coup d’Etat soft » des milices bandéristes qui ont repris en main l’actuel président Zelensky, pourtant élu sur un programme de réconciliation avec la Russie, et l’ont obligé à torpiller les Accords de Minsk (qui prévoyaient l’autonomie des Républiques autoproclamées du Donbass) et à se lancer dans cette politique meurtrière d’oppression et de bombardement permanent des minorités russes (dans le silence le plus total des médias occidentaux, cela va de soi). Les mondialistes pro-américains jouent ici leur dernière carte, celle de la division tragique de l’Ukraine entre un Ouest qui s’identifie plutôt à l’ancienne Europe germanique et austro-hongroise, aspirant à rejoindre l’OTAN et l’Union Européenne - un Ouest désormais dirigé de fait par une minorité d’extrémistes se revendiquant fièrement de la collaboration pronazie et appelant ouvertement à l’épuration culturelle, si ce n’est ethnique, des populations russophones ; et à l’Est des populations ethniquement russes en Crimée et dans le Donbass, qui ont commencé à s’inquiéter légitimement en 2014 lorsqu’ils ont vu arriver ces héritiers du IIIe Reich au pouvoir, et ont immédiatement demandé la protection de la Russie (voire, pour les Criméens, leur rattachement pur et simple à la « Mère Patrie »)… 

Et nous en arrivons aux toutes dernières années, depuis l’élection de Joe Biden, avec une accélération du soutien de l‘OTAN à l’armée ukrainienne, son armement, sa formation, et l’encadrement direct des bataillons paramilitaires de fanatiques nazis, dits « bataillons Azov ». Fin 2021, tout était en place pour une opération massive contre le Donbass, avec comme projet global d’instrumentaliser le racisme anti-slave des Ukrainiens néo-nazis pour attaquer les populations russophones et provoquer une réaction de la Russie - qu’il serait alors facile de désigner comme l’ « agresseur », permettant de dresser la « communauté internationale » contre eux, s’il le fallait en médiatisant quelques « atrocités » bien télégéniques des « bouchers russes » ; de pousser l’Allemagne à annuler le projet Northstream 2, et plus généralement l’Europe à arrêter de se fournir en énergie peu chère auprès de la Russie pour acheter du gaz de schiste américain, beaucoup plus couteux et polluant ; de justifier des sanctions destinées à « mettre à genoux » l’économie russe, détruire le rouble, ruiner les oligarques proches du pouvoir, provoquer des troubles socio-politiques et finalement, dans les rêves les plus mouillés des milieux néocons et démocrates, attiser les braises d’une nouvelle « révolution de couleur », et pourquoi pas d’un coup d’Etat, pour (re)mettre au pouvoir à Moscou une marionnette pro-occidentale type Eltsine / Kasparov / Navalny…

Tout cela ressemble à un gigantesque complot, et le dénoncer sonne donc très « conspirationniste » - sauf que voilà, tout ce plan machiavélique a été préparé à l’avance par différent think-tanks proches du Pentagone, type RAND Corporation, dont les rapports tout ce qu’il y a de plus officiels recommandent ouvertement de provoquer, d’agresser et d’affaiblir économiquement et militairement la Russie par proxy ukrainien interposé (« nous résisterons jusqu’au dernier soldat ukrainien », pour reprendre la bonne blague qui circule dans les cercles de l’OTAN). Un véritable script cinématographique comme les Américains en ont le secret, et qui prévoit au passage, faisant d’une pierre deux coups, de « neutraliser » et vassaliser une bonne fois pour toute l’Union Européenne…

La « lutte existentielle » du Peuple russe

Poutine, bien entendu, savait tout cela, et s’était préparé au scénario du pire avancé de plus en plus frontalement par les Occidentaux. Il avait pourtant joué carte sur table depuis le début, tracé sa « ligne rouge » - l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN. Car si l’Ukraine tombait dans le camp occidental, c’est la Russie elle-même qui serait acculée sur ses frontières, menacée dans son existence même : « Où pourrions-nous encore reculer ? », se demandait dramatiquement le Président russe dans une de ses interventions télévisées, parlant au nom de son peuple… Oui, depuis le début, les Russes le proclament : pour eux, l’Ukraine, ce n’est pas une simple question de « territoire » ou d’ « aire d’influence » : comme en 1941 lorsque les troupes nazies sont entrées sur leur territoire, c’est, littéralement, une question de vie ou de mort… Et les Occidentaux le savaient pertinemment, et c’est précisément pour cela qu’ils ont continué d’avancer méthodiquement, pas à pas, par cette tactique oppressante de l’ « effet-cliquet » chère aux fondateurs de l’Union Européenne, avec la certitude que l’Ours russe, tôt ou tard, sortirait de sa tanière et tomberait dans leur piège mortel… 

Il faut donc bien comprendre que lorsque Poutine parle de « dénazifier » l’Ukraine, de « menace existentielle » contre la Russie, de « légitime défense », il parle très sérieusement, et ce qu’il dit est vrai. Ce sont bien les Américains et leurs alliés qui provoquent et agressent la Russie depuis 30 ans, en étendant l’OTAN vers l’est en violation totale de leurs promesses solennelles ; Il y a bien un mouvement néonazi, et même nazi tout court, qui a persisté en Europe centrale et de l’est, avec la bénédiction des Anglo-saxons ; il y a bien une volonté millénaire des Occidentaux de domestiquer, et même pour certains d’exterminer, le peuple slaves de Russie ; la Russie est le Mal absolu, l’Ennemi à abattre, le dernier obstacle dans la quête de domination millénariste des USA ; pour la détruire, tout est donc autorisé, comme tout était autorisé au Peuple élu à son retour d’Egypte ; il n’y aura aucune limite à la propagande, au mensonge, à la manipulation. Car on ne se limite pas à vaincre un ennemi sur le champ de bataille, on ne signe pas de cessez-le-feu avec lui, on ne négocie pas : on cherche à l’humilier, à le soumettre, à le détruire s’il le faut…

Alors, lorsqu’en février 2022 Kiev a annoncé vouloir installer des missiles nucléaires sur son territoire, et commencé à engager d’importants mouvements de troupes sur la frontière du Donbass, Poutine a su que l’heure était venue, que l’attaque était imminente, que le combat à mort allait commencer. Mais il avait murement muri sa réaction. Après s’être assuré du soutien de la Chine, il a pris les devants et, conformément au précepte militaire selon lequel « l’attaque est la meilleure défense », il a attaqué préemptivement l’Ukraine via une procédure parfaitement préparée : reconnaissance officielle de l’indépendance du Donbass, réponse fraternelle à la demande d’accord de protection des nouvelles Républiques russophones, intervention parfaitement légale et légitime, dans le cadre desdits accords, pour interposer ses troupes entre l’armée ukrainienne et les populations du Donbass. Avec parallèlement l’ouverture d’un front au Nord vers Kiev pour détourner l’attention et empêcher les renforts d’arriver vers l’Est (Poutine n’a donc jamais eu l’intention d’envahir la totalité de l’Ukraine pour reconstituer l’URSS ou une fantasmatique « Grande Russie » : tout cela n’est qu’invention des médias occidentaux pour faire passer pour une « défaite humiliante » ce qui n’est qu’un plan de bataille rondement exécuté).

Aujourd’hui le Donbass est en grande partie libéré, la Russie reconstruit les services de base (électricité, eau potable, Internet, banques avec distributeurs de roubles…) ; les populations revivent enfin, pour la première fois depuis presque une décennie, sans la hantise d’un mortier ukrainien. Une dernière bataille est engagée avec ce qu’il reste de l’armée régulière ukrainienne et de néonazis fanatisés, avec la formation de plusieurs « chaudrons » autour de Kharkov, Kramatorsk et Sievierodinestsk. Sur le plan des sanctions, après une première réaction de panique, le rouble s’est stabilisé et se situe même aujourd’hui à un niveau plus élevé par rapport à l’Euro qu’avant le déclenchement de la guerre ; les pays européens, piteusement, viennent d’accepter les conditions de Poutine pour payer leur gaz en roubles ; la hausse des cours du pétrole s’est traduit par d’importantes rentrées de cash pour la Russie, qui a plus que compensé le manque-à-gagner de la guerre par le renforcement de ses relations avec la Chine, l’Inde et les autres pays d’Asie, et plus globalement le parrainage d’un nouveau front anti-occidental dans le monde. L’Europe est au bord de la crise énergétique et alimentaire pendant que la Russie n’a jamais été aussi solide, car indépendante, sur le plan économique. Loin de renverser Poutine, la population russe a fait front derrière lui et sa côte de popularité est remontée en flèche pour atteindre des niveaux qu’il n’avait pas connu depuis longtemps. Les Européens commencent à peine à comprendre qu’ils sont en train de se suicider pour le seul profit de quelques actionnaires américains. Poutine, de son côté, à définitivement renoncé à avoir un dialogue raisonnable et équilibré avec ces pays occidentaux qui mentent en permanence (« l’Empire du mensonge », ainsi les appelle-t-il dans ses discours, et comment ne pas lui donner raison ?) ; dans cette perspective, la prestation grotesque et minable de Macron a sans doute fortement contribué à lui ôter ses dernières illusions sur le sérieux et la bonne foi des « démocraties » européennes...

On peut le dire maintenant, le plan américain a échoué ; la Russie a résisté, et ressort plus forte de l’épreuve. L’hallucinante rhétorique antirusse de l’Occident, résumée en introduction, ce registre insane de la « soumission », de l’ « humiliation », de la « destruction totale », loin de refléter la réalité du terrain, n’est autre que le révélateur des fantasmes de toute-puissance sadique du camp occidental, de sa psychologie manichéenne et millénariste, de son déni de la réalité. Cette propagande haineuse n’a rien à voir avec le monde tel qu’il est, mais seulement tel que notre hubris névrosé voudrait qu’il soit – et tel qu’il ne sera jamais désormais, pour le plus grand soulagement de l’humanité. Il reste juste à espérer que les Américains et leurs complices de l’OTAN, se rendant compte de leur échec, ne sombreront pas dans la folie et la frustration, et n’en viendront pas à des actions désespérées et apocalyptiques, semblables à celle des Nazis avec les Juifs (« puisque nous n’avons pas gagné, vous périrez avec nous » : voilà ce que fut, au bout du bout, la « solution finale »)…

Conclusion : pour le Salut de la France et de la Russie…

Ce texte a été écrit trop vite, avec trop de passion, de subjectivité parfois. Il comporte certainement des raccourcis, des approximations, peut-être quelques erreurs… Mais l’essentiel y est, et l’essentiel, c’est qu’il ne faut pas se laisser influencer, intimider et même terroriser par l’écrasante machine de propagande occidentale, les chaînes d’info en continu, les artistes bien-pensants et toute la clique du « Camp du Bien » ; ne pas baisser les yeux et s’écraser devant toutes ces relations professionnelles, sociales ou familiales qui s’indignent de votre « soutien au génocide ukrainien », comme ils s’indignaient hier de votre opposition au passe sanitaire et au « vaccin » anti-covid (« Mais vous allez tuer nos grands-parents ! »). Poutine, et tout le peuple Russe avec lui, est dans son bon droit. La justice, la morale et la vérité sont de leur côté – de « notre » côté, oserai-je dire, puisque dans ces moments-là je m’identifie totalement, avec un immense bonheur, à ce peuple magnifique, fier et indomptable, celui de Dostoïevski, de Rachmaninov et de Soljenitsyne, dont je m’honore d’avoir un peu du sang dans le mien.

Une certaine fierté, aussi, d’être Français, le seul peuple occidental à avoir toujours manifesté une admiration et une sincère amitié pour les Russes, depuis l’époque de Voltaire et de Catherine II, des Russes blancs de la Côte d’Azur et du Général De Gaulle, d’Hélène Carrère d’Encausse et de Romain Gary. Je suis intimement persuadé que notre Salut commun est dans la régénération du « couple franco-russe », ces deux vieilles puissances terriennes et paysannes dont le destin commun est de faire front au mercantilisme anglo-saxon - et c’est un privilège pour moi de me sentir déjà l’enfant d’une telle famille… 


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

1174 réactions à cet article    



    • NICOPOL NICOPOL 23 mai 19:28

      @samy Levrai

      герой !!

    • paulau 3 juin 17:05

      @samy Levrai

      + 1



      • NICOPOL NICOPOL 23 mai 19:28

        @charlyposte
        Merci !


      • Louis Louis 23 mai 18:59

        Et bien voici le deuxième article humoristique du jour chic !

        L’un pro Zelensky (de Teslier) et celui-ci pro Poutine, une longue tartine de contre vérités, raccourcis et erreurs historiques (30 millions de morts...)

        Bon pour Zézé j’ai dit ce que j’en pensais sur l’article idoine

        Et pour Poutpout ben c’est un mafieux qui a fait ses classes jeunes dans les bas fonds de St Petersbourg avant de rejoindre la mafia du KGB dont on ne compte plus les sales coups (autant que la CIA)

        Puis il a sévi à la mairie de sT Petersbourg arrangeant les magouilles des uns et des autres et sachant se rendre indispensable par son manque de scrupule.

        Quand il s’est présenté, il a arrangé des faux attentats attribués aux tchéthènes (alors que c’était le FSB) pour dire qu’il allait les chercher jusque dans les chiottes et se faire élire

        Une fois élu il n’a meme pas répondu à Eletsine qui l’appelait au téléphone pour le féliciter alors qu’il lui devait tout !

        Et c’est ça que vous admirez et ben

         smiley


        • charlyposte charlyposte 23 mai 19:22

          @Louis
          30 millions de morts est assez proche de la réalité Louis... concernant Poutine au KGB il avait plutôt un petit rôle bien loin des secrets d’états les mieux gardés. smiley Il était bureaucrate en RDA À 33 ANS... c’est à Biarritz ou il se trouvait en famille qu’il a appris qu’il serai le prochain président Russe smiley


        • NICOPOL NICOPOL 23 mai 19:27

          @Louis

          "une longue tartine de contre vérités, raccourcis et erreurs historiques (30 millions de morts...)

          « 

          Affirmation péremptoire, sans aucune source ni argument pour démontrer les »contre-vérités« et »erreurs historiques« supposées de l’article. Pour les »30 millions de morts« , puisque c’est la seule chose que vous mentionnez, même Wikipédia (qu’on ne peut pas suspecter de prosélytisme poutinien) parle de 26 à 27 millions de morts.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_de_l%27Union_sovi%C3%A9tique_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

          Il est vrai que ces estimations ne portent pas que sur la Russie actuelle elle-même, mais sur l’ensemble des républiques de l’URSS. Mais la grande majorité concerne bien les slaves de Russie, d’Ukraine et de Biélorussie (23 à 24 M), ainsi tristement unis dans la même »Grande guerre patriotique". 

          Enfin bon, si mon article vous a fait rire, c’est déjà ça smiley


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 23 mai 23:56

          @Louis
          En complément à cet article je propose mes propres critères sur l’admiration qu’il est possible de porter à Poutine :
          ====================================================

          Poutine représente dans leur imaginaire collectif une stature peu commune, le modèle du leader fort, déterminé à combattre. Il devient le symbole de l’extrême-droite d’occident qui veut une internationale nationaliste autoritaire. Il défend les valeurs de « l’occident chrétien » en s’opposant à la « dégradation des mœurs » des « pays décadents ».

          Il s’agit d’abord d’une fascination pour la violence, pour cette puissance que Poutine veut abattre sur ceux qu’il a décidé de punir sans craindre les jugements du monde. Les poutinolâtres répètent à l’envi leur métaphore de l’ours, animal puissant et gentil, qui devient redoutable contre ceux qui l’ont énervé. Poutine est donc toujours pour eux en état de légitimité. S’il agresse c’est parce qu’il a été provoqué. Il peut raser des villes entières comme Grosny, Alep ou Marioupol. Ses « opérations meurtrières spéciales » sont pleinement justifiées pour punir les populations qui lui résistent. Son ultra-nationalisme de Grand-Russe et sa soif de reconquête du grand Empire des tsars est un exemple pour tous les nostalgiques des guerres d’expansions coloniales ou impérialistes. Poutine est désormais le prototype de l’excellent chef d’état nationaliste et anticommuniste. Nostalgique d’un ordre antérieur où personne ne défiait l’autorité russe, il veut éliminer tous les obstacles à sa soif de reconquête. Il agit au nom d’une « dénazification » qui prolongerait celle qu’il attribue à la dictature stalinienne. Ce sont, en réalité, les peuples de l’URSS, tous tyrannisés par Staline, qui se sont sacrifiés pour gagner cette guerre contre le nazisme. C’est maintenant contre ces mêmes peuples que Poutine se retourne.

          Les poutinolâtres sont les admirateurs sans limite d’un tyran. Ils boivent ses paroles comme si elles venaient d’un Dieu. Ils n’émettront jamais aucune critique contre lui. Ils n’ont plus aucun discernement personnel et répandent la divine propagande sans compter. Ils lui sont entièrement soumis et préoccupés de satisfaire ses désirs : prédominance de la culture slave, récupération des territoires perdus, domination de la Russie... Ils reprennent la théorie nazie en remplaçant seulement les aryens par les slaves tout en parlant – comble de contradiction – de « dénazification ».


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 24 mai 00:03

          @NICOPOL

          Finalement, de votre point de vue, est-ce que Louis avait raison ou tort sur le nombres de morts. Vous aviez parlé de 30 millions dans l’article et vous venez vous même de ramener ce chiffre à 26 ou 27 millions.

          Vous ajoutez vous même que dans l’article vous parliez de 30 millions de morts pour la Russie alors qu’en fait il y a eu de 26 à 27 millions de morts dans toute l’URSS et non pas seulement en Russie.

          Conclusion : sur ce point Louis avait entièrement raison.


        • 6russe2sioux itzi bitsy 24 mai 00:27

          @Jean Dugenêt

          Tu bannit les gens qui démonte ta propagande et t’ as le culot de venir en poser une couche ici ?

          commence deja par ouvrir tes article a la critique , avant de venir faire chier les gens ici ...


        • @itzi bitsy

          @Jean Dugenêt

          Tu bannit les gens qui démonte ta propagande et t’ as le culot de venir en poser une couche ici ?

          commence deja par ouvrir tes article a la critique , avant de venir faire chier les gens ici ...

           
           
          Ah ce que tu dis ici n’est pas faux
           
          Soit on est pour la liberté d’expression mais partout (y compris sur ses articles)
          Soit on ne l’est pas... et l’on reste sur ses articles sans s’etaler sur les autres
           
          Vouloir les deux ’en meme temps" est un superbe exemple d’injonction paradoxale ou de dissonnance cognitive sévère ^^

          Et ce que je dis n’est pas QUE pour lui, mais bien à l’attention de TOUS les rédacteurs.


        • 6russe2sioux itzi bitsy 24 mai 00:53

          @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

          que veut tu j’ en ais un peut mare de ces tyraneau monomaniaque , incapable de considerer que l’ opinion des autre as autant de valeur que la leur et ceci qu’ il ais raison ou tord ...

          des handicapé de la discussion , qui ne connaisse que leur propagande et ne supporte pas la moindre critque , prenant en plus des pretexte pour bannir les gens en se faisant passer pour de grand democrate ...

          moi j’ apelle ca des langue de pute pretentieuse ...


        • NICOPOL NICOPOL 24 mai 09:05

          @Jean Dugenêt

          "Les poutinolâtres sont les admirateurs sans limite d’un tyran".

          Votre texte est un joyaux de propagande pro-occidentale. La paille et la poutre, n’est-ce pas...

        • NICOPOL NICOPOL 24 mai 09:10

          @Jean Dugenêt

          Finalement, « de mon point de vue », et comme je l’ai bien précisé, j’ai écrit ce texte rapidement, sous forme d’une tribune polémique, et reconnaissant d’avance qu’il contenait peut-être quelques approximations, mais que « l’essentiel était ailleurs ». J’admets donc de bonne grâce qu’en mettant « 30 millions de morts », j’ai arrondi par le haut, ou bien pris le haut de la fourchette des estimations, comme on voudra...

          Mais je ne vois pas en quoi réduire de 30 millions à 27 ou même 24 millions remet fondamentalement en question le point de vue qui s’exprime dans mon article ? Prétexter de cette « approximation » (faire des approximations n’a rien de répréhensible, la science est même fondée là-dessus) pour décrédibiliser l’ensemble est une astuce rhétorique qui me semble un peu éventée.


        • NICOPOL NICOPOL 24 mai 09:12

          @itzi bitsy

          "j’ en ais un peut mare de ces tyraneau monomaniaque , incapable de considerer que l’ opinion des autre as autant de valeur que la leur et ceci qu’ il ais raison ou tord ...

          des handicapé de la discussion , qui ne connaisse que leur propagande et ne supporte pas la moindre critque , prenant en plus des pretexte pour bannir les gens en se faisant passer pour de grand democrate ..."


          Merci, je n’aurais su mieux dire !

        • samy Levrai samy Levrai 24 mai 09:18

          @NICOPOL
          Une sorte d’éloge à la soumission américaine, ce type délirant banni ceux qui ne sont pas d’accord avec lui et baigne dans le délire dogmatique et prosélyte. 


        • chantecler chantecler 24 mai 09:25

          @samy Levrai
          Cet imbécile qui représente un courant trotskiste ne se rend même pas compte qu’il se fait manipuler par une droite furieusement russophobe qui laisse passer ici sur ce site tous ses nartiks !

          Il pense que ces gens sont intéressés et plaident pour la révolution prolétarienne internationaliste trotsk qu’il préconise ...

          Alors qu’ils sont néo cons et néolibs.
          Capitalo siono mondialistes , quoi !


        • NICOPOL NICOPOL 24 mai 09:33

          @samy Levrai

          Voilà.


        • NICOPOL NICOPOL 24 mai 09:48

          @chantecler

          Un trotskyste faisant le jeu du Grand Capital... Un grand classique, tout Mai 68 !


        • Durand Durand 24 mai 15:19

          @NICOPOL

          D’un texte écrit « rapidement », vous en avez fait un excellent article..., merci !

          ..


        • NICOPOL NICOPOL 24 mai 15:38

          @Durand

          Merci pour votre lecture !


        • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 mai 17:58

          @Jean Dugenêt

          Et voilà le Trotskyste qui arrive au galop pour soutenir l’Impérialisme US qui le nourrit depuis toujours, surtout depuis son exile quand le petit père des peules l’ a foutu dehors. Les trotskytes, seront toujours motivé par leurs EGOS misérables sans jamais se poser la question fondamentale : « ET SI STALINE AVAIT EU RAISON » avec sa dictature féroce pour obtenir la main d’œuvre nécessaire. pour créer l’ URSS capable de résister au FASCISME d’alors et le renaissant d’aujourd’hui, comme ce le fut sous Hitler. 

          Les autres pays « démocratiques » eux, très intelligents, amoureux des droits de l’homme, massacraient `plusieurs centaines de millions de morts dans leurs colonies pour obtenir le CAPITAL ORIGINAL pour se développer, sur plumier siècles.
          Staline, lui, quel con, a préféré utiliser son peuple et les goulags sur seulement 30 ans, et en libérant une multitude de pays, maintenant souverains

          Quand je pense que ce type, Trotskyste, avait misé sur la victoire de Hitler, et qu’il fut le principal responsable de la défaite de l’Espagne républicaine... tout faire pour ne pas que celle-ci obtienne la victoire GRACE AUX STALINIENS. l ?URSS étant le seul pays qui s’est impliqué dans l’aide aux républicains,

          Que serait le monde sans Staline ?. On comprend les trotskystes, frustrés qu’ils sont par leurs inutilités dans la lutte des classes. BIDEN vous remercie.

          Merci Du.... pour montrer de quel côté ont toujours été les trotskystes


        • baliste 25 mai 04:44

          @MAUGISMICHEL
          « Les autres pays « démocratiques » eux, très intelligents, amoureux des droits de l’homme, massacraient `plusieurs centaines de millions de morts dans leurs colonies pour obtenir le CAPITAL ORIGINAL pour se développer, sur plumier siècles. »

          Exactement , l’argent de la France vient de ses pillages dans les colonies , ce pays n’a plus rien que la protection us . Et elle fait la moral droit de l’hommiste .... Une honte ! Bon maintenant faut se vendre comme les colonies rapporte moins , alors on vend le patrimoine national a quelques mafieux bien introduit dans le pouvoir . Et on a une super vrp micronne et sa copine pédo .


        • chantecler chantecler 25 mai 06:49

          @baliste
          Ben oui à défaut de faire tourner des entreprises .
          Le travail a été délocalisé .
          Restent les magouilles , les arnaques et la vente de notre pays à la découpe .


        • NICOPOL NICOPOL 25 mai 09:12

          @baliste

          Eh ! Oui ! Le « néocolonialisme », c’est tous les avantages du colonialisme d’antan (les richesses naturelles, la main d’œuvre à bas prix...) sans les inconvénients (avoir à construire des écoles et des hôpitaux...).


        • baliste 25 mai 10:49

          @NICOPOL
          Je ne sais pas si ce sont vraiment des inconvénients au temps du tout $$ , formater des consommateurs et entretenir du malade , ca rapporte toujours . Et je suis dans un pays coloniser depuis 150 ans et pas en passe d’aller dans le bon sens .


        • Fanny 25 mai 10:57

          @Jean Dugenêt
          « prédominance de la culture slave, récupération des territoires perdus, domination de la Russie... Ils reprennent la théorie nazie en remplaçant seulement les aryens par les slaves tout en parlant – comble de contradiction – de « dénazification ». »

          Au moment où l’Occident se distingue par ses velléités d’effacer tout ce qui est russe, la littérature, la musique, le sport … russes, vos propos illustrent parfaitement ce qu’on appelle « l’inversion accusatoire », vieille technique fasciste et communiste (trotskiste vous concernant ?) mobilisée dans les combats idéologiques.



        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 12:30

          @itzi bitsy
          « venir faire chier »

          Regardez les discussions qui suivent mes articles. Vous verrez qu’il n’y a aucune grossièreté. Vous faites tout ce qu’il faut pour être banni. Il n’y aura pas d’expressions de ce genre dans les discussions qui suivent mes articles.

          D’ailleurs, je ne vous ai jamais vu discuter. Vous êtes incapable de vous exprimer dans un français acceptable. Vos posts n’ont que rarement plus de quatre ou cinq phrases. Ils sont bourrés de fautes d’orthographes et de mots incompréhensibles. Vu que vous êtes certain d’être un esprit supérieur vous ne ferez jamais d’efforts pour vous améliorer. Vous êtes tellement satisfait de vous même que vous n’en ressentez nullement la nécessité. Vous ne savez que lancer des insultes et des grossièretés diverses. C’est ce que vous appelez « discuter ». Mais, il n’y a aucun argument dans ce que vous avancez. Si vous étiez capable de développer une argumentation, vous écririez au moins un petit article ou un commentaire qui y ressemble mais vous n’avez jamais été capable de produire quoi que ce soit de ce genre. Avec vos dispositions psychiques vous n’y arriverez jamais. Il faudrait que vous preniez conscience que pour progresser il faut s’imposer quelques efforts. Si déjà vous preniez la peine de tenir compte des erreurs d’orthographes qui vous sont signalées par le correcteur orthographique ce serait un premier progrès. Mais n’est ce pas trop de contraintes pour un esprit aussi subtil qui a tant de vannes, injures et grossièretés à sortir au plus vite ? Vous n’allez tout de même pas vous encombrer avec ça.

          Continuez comme ça puisque vous êtes satisfait de vous même mais ne comptez surtout pas faire ça « chez moi ».


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 13:08

          @Fanny
          "Au moment où l’Occident se distingue..« 

          Si je comprends bien pour vous ce qui vient de »l’Occident" doit être combattu. Pouvez-vous me préciser où se trouve l’Occident ? Je suppose que, contre l’Occident, vous défendez l’Orient. Où se trouve la frontière ?


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 13:25

          @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

          « — Soit on est pour la liberté d’expression mais partout (y compris sur ses articles)
          — Soit on ne l’est pas... et l’on reste sur ses articles sans s’etaler sur les autres »

          Sauf que la liberté d’expression ce n’est pas le droit de dire n’importe quoi : les injures, les grossièretés, les calomnies, les diffamations, les propos racistes xénophobes...

          Cela est non seulement interdit mais répréhensible. Parler et écrire sont des actes qui peuvent blesser autant que des armes. Les agressions sont interdites. Ne vous croyez pas au dessus des règles communes. Ceux qui ne veulent pas appliquer les règles peuvent rester chez eux.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 13:31

          @NICOPOL
          Vous avez raison sur le fait que le nombre même erroné ne change rien à l’appréciation. Personne ne dira que la différence est négligeable mais je suis d’accord avec vous. J’ai seulement voulu montrer qu’il y avait une incohérence à faire un reproche à Louis sur ce point alors qu’il avait complètement raison.


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 13:35

          @MAUGISMICHEL
          Quand je vois des lettres majuscules dans un commentaire, je ne le lis pas.

          « Evitez les MAJUSCULES : elles donnent l’impression que vous criez et dissuadent les autres de vous lire. »

          C’est une citation de la charte de bonne conduite...


        • NICOPOL NICOPOL 25 mai 15:04

          @Jean Dugenêt
          Merci. Ca fait du bien de voir qu’on peut quand même arriver à être à peu près d’accord même si on ne partage pas la même vision des choses !


        • Fanny 25 mai 17:19

          @Jean Dugenêt

          Si je comprends bien pour vous ce qui vient de « l’Occident » doit être combattu.

          Les perversions occidentales extrêmes doivent effectivement être combattues, tel le nazisme, son racisme et son paganisme, ou encore cette pulsion d’éradication de tout ce qui est russe suite à l’invasion de l’Ukraine, jamais vue auparavant ni à propos de la guerre du Vietnam (3 millions de victimes), ni de celle d’Irak (1 million) …

           

          Pouvez-vous me préciser où se trouve l’Occident ? Je suppose que, contre l’Occident, vous défendez l’Orient. Où se trouve la frontière ?

          Géographiquement, on peut situer la frontière entre l’Occident et l’Orient quelque part du côté du Bosphore, une frontière qui traverse l’Ukraine, déjà au temps des Romains.

          Je défends les valeurs occidentales, celles issues de la chrétienté, indépendamment de la foi. Ces valeurs sont parfois mieux défendues par les chrétiens d’Orient : c’est le cas dans la période actuelle.


        • Martin 25 mai 21:31

          @Fanny
          Mais, Fanny, d’où sortez-vous cette idée qu’en Occident (en France ?) on essaye d’effacer la littérature russe ? Vous trouverez toujours une littérature russe dans les librairies. Poutine dit que les Allemands interdisent aux Russes d’aller à l’école, et vous, vous dîtes qu’on essaye d’effacer la littérature russe en Occident ! Aïe, aïe, aïe. 


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 21:55

          @Fanny
          Je comprends. Vous défendez les valeurs de l’Occident chrétien. Vous avez beaucoup d’amis ici. Il faut un temps où, en France, il y avait une organisation qui s’appelait « Occident ».


        • 6russe2sioux itzi bitsy 25 mai 22:09

          @Jean Dugenêt

          peut etre ... mais contrairement a l’ agimo , ou a ’l’ europe , meme nos nazillon ne se serait pas compromis avec des nazi etranger smiley


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 22:12

          @Jean Dugenêt
          Il faut un temps => Il fut un temps


        • Fanny 25 mai 22:45

          @Martin

          Mais, Fanny, d’où sortez-vous cette idée qu’en Occident (en France ?)

           

          Lu dans la presse : des « attaques » sur Dostoïevski en Italie.

          Des artistes russes interdits en Europe occidentale et aux USA.

          Une cantatrice russe a vu son interdit levé suite aux déclarations qu’on attendait d’elle. Du coup, elle ne peut plus se produire dans son propre pays.

          Imaginez un instant Ella Fitzgerald interdite en Europe du fait de la guerre au Vietnam. Non, vous ne pouvez même pas l’imaginer …


        • Fanny 25 mai 23:01

          @Jean Dugenêt

          Il faut un temps où, en France, il y avait une organisation qui s’appelait « Occident ».

           

          Les valeurs chrétiennes traversent tout l’échiquier politique français, de l’extrême droite (qui vous déplaît) à l’extrême gauche (qui vous plaît) en passant par le centre (qui nous gouverne). Elles sont à la racine de notre culture.

          On parle parfois de valeurs chrétiennes devenues folles quand elles sont interprétées par l’extrême gauche.

          Il est possible, comme certains philosophes l’affirment, que la chrétienté et ses valeurs conduisent à sa disparition (les Lumières …). C’est possible mais tant qu’on ne dispose de rien d’autre, il est prudent de s’y tenir, l’alternative étant le nihilisme et le chaos. 


        • Martin 25 mai 23:02

          @Fanny
          Ecoutez, personne n’interdit les romans de Dostoïevski, ni en France ni en Italie. On peut bien en critiquer (Kundera le fit en son temps) mais on ne les interdit pas.

          Par contre je vous rejoins sur la pression que certains pays font à des artistes russes contemporains. Cependant l’occident n’est pas d’un bloc sur ce point. Il faut faire attention à ne pas généraliser.


        • NICOPOL NICOPOL 26 mai 07:48

          @Fanny
          Les « valeurs chrétiennes », on y trouve un peu ce que l’on veut.

          Les Catholiques : l’amour, le pardon, la générosité envers les nécessiteux, la tolérance, une forme de polythéisme informel avec toute cette ribambelle d’Anges, d’Archanges et de Saints, le « merveilleux » médiéval, une forme de flamboyance baroque et gothique

          Les Protestants : l’austérité, la rigueur, la réussite comme marque d’une élection divine, le retour à la Loi juive, au Dieu de l’Ancien testament

          Ce n’est pas pour rien qu’un grand journal (l’Obs ou le Point, je sais plus) avait titré en 2017 : « Macron, le premier président protestant »...

          Quant à l’alternative « chrétienté ou nihilisme », j’aime bien Dostoïevski, mais personnellement je préfère le paganisme. Un Dieu unique, ça ne peut que partir en sucette, et le remplacer par une Pensée unique ça ne fait pas avancer les choses. Alors que la profusion joyeuse et bariolée des dieux antiques, on peut s’y retrouver. L’unipolarité contre la multipolarité, c’est aussi un débat chez les dieux, en quelque sorte smiley 


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 mai 12:44

          @Fanny
          Inutile de m’expliquer ce que sont les valeurs chrétiennes et d’où elles viennent. Je ne pense pas qu’elles méritent d’être défendues plus que d’autres. Elles ont été dominante à un moment de l’histoire de l’humanité pour le pire souvent plus que pour le meilleur. Tous les interdits qui viennent plus généralement de la civilisation judéo-chrétienne brident ma liberté. Je veux vivre à poil où bon me semble. Je veux baiser autant que j’en ai envie avec toute âme sœur consentante. Le seul intérêt que je trouve aux tabous c’est qu’on a le plaisir de les transgresser. Toutes les religions me dérangent (j’évite d’être grossier contrairement à bien d’autres) et vos valeurs chrétiennes me font gerber.

          Je sais d’où viennent ces idées nauséabondes défendues par Hitler, Mussolini et Franco... Vous êtes une fasciste ordinaire mais vous en avez conscience contrairement à nombre de vos amis. Le mouvement « Occident » a donné naissance à « Ordre Nouveau » qui lui même a créé le Front National pour avoir une couverture propre.


        • Fanny 26 mai 16:15

          @Fanny
          Je ne généralise pas, je cherche à être le 1000 ème commentateur


        • Fanny 26 mai 16:16

          @Fanny
          C’est gagné, je suis bien le 1000 ème


        • Fanny 26 mai 16:48

          @Jean Dugenêt


          Toutes les religions me dérangent (j’évite d’être grossier contrairement à bien d’autres) et vos valeurs chrétiennes me font gerber.


          Courir dans les champs et les forêts avec un étui pénien en guise de costume/cravate, et sauter sur la femelle qui passe à proximité, c’est une vie qui en vaut sans doute une autre. Encore que même à poil, l’homme doit affronter des situations difficiles voire dramatiques qu’on ne soupçonne pas. Nous ne sommes pas des Levy-Strauss pour saisir cette complexité.

          La chrétienté, c’est la voie de la sublimation. Au lieu de baiser tout son saoul comme le premier chat venu, cette religion exige de nous élever, d’avoir conscience de notre mort et de tenter de faire quelque chose d’original pendant notre vie : la parabole des talents.

          Il en est résulté des Michel-Ange et des Bach, qui placent notre civilisation européenne en haut du podium civilisationnel. Je pense que cette civilisation en valait la peine, même si elle est en voie de disparaître.

          J’admets, avec un rien de mépris, qu’on puisse se fiche pas mal des Rembrandt, Mozart, Bach et de tous les autres innombrables génies de notre civilisation chrétienne. Moi, je me fiche complètement des Jeux Olympiques et des podiums du sport, ce pourquoi des collègues au bureau me regardaient de travers quand on a gagné la coupe du monde de foot et que ça ne me faisait ni chaud ni froid.

          J’admets l’indifférence, mais je n’approuve ni n’admets la haine de la chrétienté, qui ressort de la haine de soi tant nous tous, croyants et incroyants, sommes imprégnés de ces valeurs sans en avoir toujours conscience.


        • Fanny 26 mai 17:04

          @Fanny
          Je répondais à Martin, erreur due à la précipitation (999 ... 1000)


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 27 mai 13:34

          @Fanny
          J’ai écrit et je maintiens ceci :

          "Tous les interdits qui viennent plus généralement de la civilisation judéo-chrétienne brident ma liberté. Je veux vivre à poil où bon me semble. Je veux baiser autant que j’en ai envie avec toute âme sœur consentante. Le seul intérêt que je trouve aux tabous c’est qu’on a le plaisir de les transgresser. Toutes les religions me dérangent (j’évite d’être grossier contrairement à bien d’autres) et vos valeurs chrétiennes me font gerber.« 

          Ce que j’ai écrit est dans aucun rapport avec le tableau que vous dressez :

           »Courir dans les champs et les forêts avec un étui pénien en guise de costume/cravate, et sauter sur la femelle qui passe à proximité« 

          Je défends la liberté et non pas les agressions.

           »je n’approuve ni n’admets la haine de la chrétienté"

          Je mets toutes les religions (opium du peuple) dans le même sac. Ma détestation des religions n’a jamais pour conséquence la détestation des communautés religieuses. Je respecte tous les hommes avec leurs croyances. Je n’appelle jamais à la haine contre une communauté religieuse. Par contre, je trouve toujours de tels appels à la haine dans des religions à l’égard d’autres religions. La religion chrétienne de ce point de vue baigne dans un flot de sang. C’est à ce prix qu’elle a réussi à s’imposer avec ces innombrables croisades.


        • 6russe2sioux itzi bitsy 27 mai 13:45

          @Jean Dugenêt

          Ca defend l’ islamisme , et ca vomit la chretienté ...

          mais vas donc vivre chez les islamo-troskiste coupeur de tete si tu en as envie ...

          mais ici tu est dans un pays chretien ...et tes appelle a la haine constant devrais t’ envoyer en tole .


        • serge.wasterlain 29 mai 17:52

          @itzi bitsy
          Pourquoi lui répondez-vous ? Pour lui donner plus d’audience ?


        • yakafokon 3 juin 17:50

          @NICOPOL
          Sans parler de sa connaissance très relative de l’orthographe et du français !
          Maintenant si Itzi Bitzi est ukrainien, il est excusable ( le français est une langue gutturale ! ).
          Pour changer de sujet, on pourrait peut-être parler des dizaines de millions de morts qu’ont causé les Etats-Unis, lors des guerres qu’ils ont mené illégalement aux quatre coins du monde, depuis que ce pays de fous de la gâchette existe !
          Des guerres qui ne se sont jamais déroulées sur le sol américain, bien sûr ( à part la guerre de Sécession qui a cessé c’est sûr ) !
          Votre article est parfait et résume très exactement la réalité de la situation en Ukraine ! Je suis comme vous, avant de parler, je me renseigne ( j’ai 27 réseaux sociaux de différents pays qui me permettent de trouver la vérité, si bien cachée ) !
          Bon courage, et un grand merci !


        • NICOPOL NICOPOL 3 juin 20:09

          @yakafokon

          Pour changer de sujet, on pourrait peut-être parler des dizaines de millions de morts qu’ont causé les Etats-Unis, lors des guerres qu’ils ont mené illégalement aux quatre coins du monde, depuis que ce pays de fous de la gâchette existe !

          Justement, j’en parle dans l’article smiley


        • xana 23 mai 19:08

          C’est vrai que c’est lassant, toute cette propagande russophobe.

          Du coup, pour savoir ce qui se passe EN REALITE, on est bien obligé de s’informer dans des médias qui ne soient pas mainstream, ce qui nous classe immédiatement dans les rangs des « complotistes » et des « poutinolâtres » puisque nous refusons de le blâmer pour des crimes probablement inventés par ses ennemis.

          Mais à mon âge je m’en fous des qualificatifs injurieux de la meute pour ceux qui ne veulent pas hurler avec elle. Allez, aboyez les roquets !

          Moi, la Russie, je l’aime bien. Les Russes aussi (j’en connais, pour nous ce sont des voisins).

          Et Poutine, s’il est adulé par les Russes, et détesté par tous les salauds, eh bien, il ne peut pas être aussi mauvais qu’on le prétend.

          Ca, c’est mon bon sens qui me le dit. Et j’ai beaucoup plus confiance dans mon bon sens que dans toutes les télés du monde...


          • NICOPOL NICOPOL 23 mai 19:29

            @xana

            "Et Poutine, s’il est adulé par les Russes, et détesté par tous les salauds, eh bien, il ne peut pas être aussi mauvais qu’on le prétend."

            Les ennemis de mes ennemis sont mes amis smiley

          • Captain Marlo Captain Marlo 23 mai 19:46

            @xana
            Moi, la Russie, je l’aime bien. Les Russes aussi

            Alors régalez-vous avec « Russia Beyond », et en plus,c’est gratuit.
            Je suis toujours étonnée de voir l’état impeccable de leurs monuments, alors que chez nous, tant de monuments tombent en ruine.


          • Captain Marlo Captain Marlo 23 mai 19:47

            @NICOPOL
            Merci pour ce billet, le meilleur à mon avis, publié sur Avox sur cette guerre.


          • Attila Attila 23 mai 19:48

            @xana
            Je ne suis pas complotiste car je ne veux pas imiter les « élites » :
            charnier de Timisoara, couveuses koweitiennes, armes de destruction massives en Irak, attaques chimiques de Bachar al Assad contre sa propre population, charniers serbes, avion de la Ryanair détourné de force par le méssant dictateur pour arrêter un opposant, etc !

            .


          • NICOPOL NICOPOL 23 mai 21:28

            @Captain Marlo
            Merci Captain !


          • baliste 25 mai 04:49

            @xana
            « Mais à mon âge je m’en fous des qualificatifs injurieux de la meute pour ceux qui ne veulent pas hurler avec elle. Allez, aboyez les roquets ! »

            Heureusement un chien qui n’est plus l’esclave d’un homme reprend vite ses instincts de loup , et sera toujours méfiant smiley


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 13:18

            @xana
            « Du coup, pour savoir ce qui se passe EN REALITE, on est bien obligé de s’informer dans des médias qui ne soient pas mainstream »

            Je peux vous indiquer une quantité de médias qui ne sont pas liés au capitalisme (C’est sans doute ce que vous appelez des médias mainstream) et qui donne des infos qui ne relèvent ni de la propagande pro-Poutine ni de la propagande anti-Poutine.

            « Moi, la Russie, je l’aime bien. Les Russes aussi... »

            Nous avons au moins ça en commun. J’aime bien aussi les Syriens, les américains, les japonnais, les coréens... enfin pas tous. Je déteste les dictateurs mais j’apprécie les ouvriers, les femmes de ménages... dans tous ces pays.

            « Et Poutine, s’il est adulé par les Russes, et détesté par tous les salauds... »
            Je pense que Poutine est surtout détesté par ceux qui se sont ramassés les bombes qu’il leur a envoyé à Grosny, à Alep, à Marioupol... Pensez-vous que les victimes sont des salauds ?

            « Ca, c’est mon bon sens qui me le dit »
            C’est votre bon sens qui vous dit que les victimes massacrées par Poutine ont tort de le détester... Il faut vous inquiéter au sujet de votre santé mentale.


          • NICOPOL NICOPOL 25 mai 14:59

            @Jean Dugenêt

            "Je pense que Poutine est surtout détesté par ceux qui se sont ramassés les bombes qu’il leur a envoyé à Grosny, à Alep, à Marioupol... Pensez-vous que les victimes sont des salauds ?"

            Oui, c’est bien naturel. Mais ça fait toujours moins de monde que ceux qui se sont ramassés des bombes thermiques ou nucléaires ou du napalm ou de l’Agent orange ou des carpet bombing ou des drones ou des embargos américains sur la gueule, isn’t it ?

          • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 25 mai 15:04

            @xana

            Attention, vous avez mis un mot en majuscule. C’est contre la charte, et le trotskyste ne vous répondra pas, rien que pour cela.
            On savait que le fond ne lui convient pas, ce qui compte pour lui c’est la forme, LA SIENNE


          • alinea alinea 25 mai 16:30

            Votre fil est si important qu’on ne peut en voir le tout d’un seul coup d’œil !!
            Alep, nous y voilà : Dugenêt, à l’instar du NPA, croit que Poutine, et Bachar el Assad va sans dire, a bombardé les quartiers est d’Alep où s’était instaurée une démocratie participative de haut vole et de toute beauté : un modèle, une perle, une merveille !
            Bon, que peut-on répondre ? Je vous le demande. ...


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 mai 21:57

            @NICOPOL
            "Mais ça fait toujours moins de monde que ceux qui se sont ramassés des bombes thermiques ou nucléaires ou du napalm ou de l’Agent orange ou des carpet bombing ou des drones ou des embargos américains sur la gueule, isn’t it ?"

            Je vous donne aussi entièrement raison sur ce point.


          • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 25 mai 23:56

            @Jean

            « Je pense que Poutine est surtout détesté par ceux qui se sont ramassés les bombes qu’il leur a envoyé à Grosny, à Alep, à Marioupol... Pensez-vous que les victimes sont des salauds »

            La réponse typique du faux cul trotskiste ( pléonasme). Parce que vous avez reçu des bombes russes, comme toute la clique de l’Otanasie qui haït Poutine ?
            sans jamais avoir reçu de bombes russes. Mais c’est peut être ce qu’Ils souhaitent ?
            Ce que voua haïssez ce son les peuples qui bougent et résistent à l’EMPIRE FASCISTE que constitue l’OTANAZIE. Ah le bon temps quand ces ordures pouvaient bombarder les peuples pour piquer les ressources et installer la « démocratie ». avec les NINI Trotskistes, Ni les ordures, ni Bachar, ni Fidel, Ni Maduro etc...

            triste personnage, qui ne reçoit dans ce forum que les votes des supporters de l’Otanazie.


          • Louis Louis 26 mai 00:44

            @MAUGISMICHEL
            T’es pas encore à l’asile toi ?
            ahwi t’habites à Pyongyang
             smiley


          • NICOPOL NICOPOL 26 mai 07:21

            @Jean Dugenêt
            Eh bien, merci !


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 mai 12:47

            @alinea
            Votre réponse est connue. Tous les habitants d’Alep étaient des extrémistes-islamistes-terroristes et cela justifiait de raser leur ville et de tous les exterminer comme à Grosny et plus tard à Marioupol.
            Croyez vous vraiment à vos bobards ?


          • Martin 26 mai 20:39

            @alinea
            Alinéa, comme vous y allez grossièrement pour tenter de ridiculiser Jean. Les armées russes et syriennes ont, (selon le bilan de l’ONG Airways) effectué 6 800 bombardements, tuant près 6 260 civils ; seuls 14% ont visé l’État islamique, tandis que la grande majorité ont ciblé des villes et des régions où il n’était pas présent. Et selon l’observatoire syrien des droits de l’homme, 5244 djihadistes de l’État islamique ont été tués sous les bombes, et au moins 8102 civils. Ces sauvages n’atteignent peut-être pas votre supériorité civilisationnelle, mais votre supériorité me semble un tantinet meurtrière. 

            Et puis, votre réaction est interchangeable, imaginez :  Les Américains ont bombardé Bagdad, où s’était instaurée une démocratie participative de haut vole et de toute beauté : un modèle, une perle, une merveille ! ... 


          • I.A. 23 mai 19:21

            « Et une fois le tournant de Stalingrad et la défaite allemande inéluctable, l’obsession des Américains, et probablement la véritable raison de leur débarquement en Normandie (alors que sur le plan militaire tout était déjà joué), ne fut pas du tout de « sauver l’Europe de la barbarie nazie », mais de contenir la poussée de l’Armée Rouge en Europe centrale… »
            Heureusement, il reste quelques personnes à savoir cela, et à le rappeler aux crétins qui nous servent de congénères  merci.

            « Sans oublier de s’autodécerner, avec le plus parfait cynisme, un « Prix Nobel de la Paix » au goût de sang (combien de familles innocentes réduites en charpie par les drones téléguidées d’Obama ?) ».
            Bravo, très perspicace. Z’avez noté, comme ils ont encore profité d’un Noir à la maison Blanche ?! Arf !!!

            « [...] dans cette perspective, la prestation grotesque et minable de Macron a sans doute fortement contribué à lui ôter ses dernières illusions sur le sérieux et la bonne foi des « démocraties » européennes… »
            La prestation distancielle du « Z » au festival de Cannes a définitivement étiqueté « grand-guignolesques" les postures occidentales : ce sombre crétin a été jusqu’à paraphraser Charlie Chaplin dans son film « Le Dictateur », ne sachant visiblement pas que le maccarthysme a littéralement harcelé Chaplin pendant la moitié de sa vie ! Pire : il a été applaudi par l’ensemble des acteurs, comme s’il était l’un des leurs !


            Chapeau bas pour ce travail et pour cette conclusion.


            • charlyposte charlyposte 23 mai 19:25

              @I.A.
              Une jolie prose que je partage totalement smiley


            • NICOPOL NICOPOL 23 mai 19:29

              @I.A.
              Merci de votre commentaire !


            • Captain Marlo Captain Marlo 23 mai 19:57

              @I.A.
              ne fut pas du tout de « sauver l’Europe de la barbarie nazie », mais de contenir la poussée de l’Armée Rouge en Europe centrale

              Il fallait arriver à Berlin avant l’armée rouge. Puis faire croire aux mougeons que les USA avaient été le principal acteur de la défaite de l’Allemagne.

              Pour cela, les USA ont utilisé « le soft power » et mis en exergue le débarquement en Normandie. Les sondages de l’Ifop montrent qu’ils ont réussi à passer pour les Libérateurs ! Passer pour « Le Camp du Bien », nécessite un service après vente efficace, et ça les USA savent faire !


            • charlyposte charlyposte 23 mai 20:03

              @Captain Marlo
              Sans oublier l’occupation US en France... un ramassis de buveurs, de violeurs et de fouteurs de merde smiley c’est pas moi qui le dit, c’est DE GAULLE smiley


            • Pie 3,14 23 mai 20:06

              @charlyposte
              Il est vrai que les soldats russes ne boivent pas une goutte et ne violent jamais.


            • charlyposte charlyposte 23 mai 20:12

              @Pie 3,14
              On parle des soldats US sensé nous avoir sauvé... ou est la comparaison avec les Russes ???


            • charlyposte charlyposte 23 mai 20:17

              @Pie 3,14
              Pour info...La Russie a occupé Paris en 1814 et tout c’est parfaitement déroulé, sans heurts et sans aucuns dégâts smiley


            • Pie 3,14 23 mai 20:38

              @charlyposte
              Pour info les viols répertoriés par des soldats américains en France tournent autour de 300 pour près de 500000 hommes au plus fort de leur présence. Il y en a déjà plus en Ukraine.
              Vous dites n’importe quoi pourvu que cela vous arrange. L’armée russe n’a jamais eu la réputation d’être meilleure que les autres lorsqu’elle occupe, elle a même la réputation d’être plutôt pire. Ce qui se passe en Ukraine actuellement va dans ce sens : destructions massives y compris des lieux résidentiels et civils, viols et assassinats de civils. On rase, on tue sans discernement.
              En 1814 la guerre ne se passe pas à Paris. Le tsar fait une entrée triomphale dans la capitale après l’échec de Napoléon et permet avec ces alliés le retour de la monarchie en la personne de louis XVIII. Puis il rentre chez lui. 
              On se demande quel est le rapport avec l’Ukraine ? 


            • Louis Louis 23 mai 20:40

              @charlyposte
              moi j’ai écouté ceux qui ont eu le plaisir d’avoir des bases américaines près de chez eux, c’était la nouba tous les soirs avec des dollars à gogo. grosses bagnoles américaines, bars, filles etc.
              Par exemple dans l’ancien quartier de meriadeck à bordeaux ; les vieux bordelais s’en rappellent avec nostalgie
              On s’amusait à donf à cette époque smiley
              Par contre ceux qui ont connu l’occupation russe, Hongrie, RDA, Bulgarie, Pologne .... smiley


            • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 20:49

              @Captain Marlo
              .

              Il fallait arriver à Berlin avant l’armée rouge.


              .
              Il fallait ? Ben non, justement, il ne fallait pas !
              Pour qui connaît un peu l’Histoire, Eisenhower donna l’ordre de stopper la progression des troupes Occidentales qui obliquèrent vers le Sud, pour aller serrer la main aux Russes à Torgau, loin de la bataille...
              La primeur de l’entrée dans Berlin fut laissé à la Russie en vertu d’un accord négocié avec les alliés longtemps auparavant... 
              Un fait connu de tous les historiens... sauf de Lacroix-Ris bien sûr...

            • charlyposte charlyposte 23 mai 20:50

              @Louis
              DE GAULLE n’a pas du tout la même version des faits via l’occupation US qui à durait tout de même 1951 jusqu’en 1967... un très mauvais souvenir pour la France smiley que dire des femmes Françaises tombées dans la luxure et la débauche smiley un triste moment, vraiment.


            • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 20:53

              @charlyposte

              Et les GI americain qui offrait des bas nilon , des cigarette , de l’ alccol , des barre chocolaté ou des chewinggum , des casquette , des tteshirt comme on offre de la verroterie a des sauvage primitif en esperant se taper leur femme smiley

              tout le monde l’ as oublier smiley


            • charlyposte charlyposte 23 mai 20:54

              @Pie 3,14
              A Paris en 1814 * les Cosaques * on inventé un joli nom qui reste vivant à ce jour * LE BISTROT * smiley


            • Louis Louis 23 mai 20:54

              @charlyposte
              DE GAulle était un grand homme (par la taille et la vision du pays) sinon pour l’ambiance c’était un pisse froid smiley


            • charlyposte charlyposte 23 mai 21:05

              @Pie 3,14
              Et oui en 1814 la grande Russie fut à la base de ce qu’on appelle * la Restauration Française *
              __________________________________

              Le rapport avec l’Ukraine...aucun rapport, ils sont à des milliers d’années lumières avec de surcroît un clown en ski sur un trône à parler aux grandes nations comme un empereur... que dis je, comme un DIEU ! hum smiley quel pitre, vraiment.


            • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:43

              @Captain Marlo
              .

              Les sondages de l’Ifop montrent qu’ils (les Américains) ont réussi à passer pour les Libérateurs ! 


              .
              Faut reconnaître qu’en 44, on a vu beaucoup plus d’Américains en Europe occidentale que de Russes dégommant du nazi... trop occupés par ailleurs...
              L’effort du « softpower » américain pour convaincre les populations européennes libérées n’a pas dû être trop éprouvant...

            • Adèle Coupechoux 24 mai 12:16

              @charlyposte

              " Sans oublier l’occupation US en France... un ramassis de buveurs, de violeurs et de fouteurs de merde

              "
              C’est un pan de l’histoire quasi occulté.
              https://www.lepoint.fr/histoire/a-l-automne-1944-francais-et-troupes-americaines-au-bord-de-l-affrontement-30-05-2019-2316086_1615.php

              Si ce roman ne traite de ce sujet, il l’évoque. Surtout qu’il est le point de départ de ce drame.
              À l’automne 44, ceux qui pillent, violent et assassinent sont les Américains
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Noces_barbares


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 mai 12:45

              @charlyposte

              @Adèle Coupechoux
               
              ’’ Sans oublier l’occupation US en France... un ramassis de buveurs, de violeurs et de fouteurs de merde’’
               
              Je ne sais plus quel romancier breton raconte dans un roman autobiographique que les tribunaux militaires faisaient appel à lui pour servir de traducteur aux soldats accusés de viol. Il remarque deux choses : il n’était convoqué que dans les procès impliquant des noirs ; ils étaient systématiquement condamnés à mort. Lorsqu’un blanc était accusé, c’étaient un militaire qui traduisait.


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 mai 12:53

              @Pie 3,14
               
               ’’’armée russe n’a jamais eu la réputation d’être meilleure que les autres lorsqu’elle occupe, elle a même la réputation d’être plutôt pir’’
               
              Ah bon ?

              « Adrien Bocquet explique dans cette vidéo qu’il est menacé de mort pour avoir révélé comment ont été traités des militaires russes, prisonniers de guerre, par le bataillon Azov. Il a été témoin de crimes de guerre dans le cadre d’une aide sanitaire qu’il effectuait en Ukraine. »


            • NICOPOL NICOPOL 24 mai 13:48

              @Francis, agnotologue

              Tiens, l’ami Francis ! Bonjour à vous !

              Oui, l’armée ukrainienne est loin d’être un modèle de vertu. Mais le pire reste sans conteste ces bataillons d’Azov (d’aimables « nationalistes », nous expliquait-on) qui leur tirent dans le dos lorsqu’ils veulent se rendre.

              En ce qui me concerne, je mets les soldats réguliers ukrainiens, russes et les populations civiles (des 2 côtés) dans le même panier, celui des victimes de la folie suprémaciste occidentale via leur proxy néo-nazi...


            • pemile pemile 24 mai 13:59

              @NICOPOL "ces bataillons d’Azov (d’aimables « nationalistes », nous expliquait-on) qui leur tirent dans le dos lorsqu’ils veulent se rendre."

              La même info circule coté russe avec les chechens dans le rôle des méchants smiley

              Sinon, votre affirmation hier, toujours pas de réponse ?
              https://www.agoravox.fr/commentaire6357289


            • NICOPOL NICOPOL 24 mai 14:36

              @pemile

              @NICOPOL « Résultat : ils ont été classés comme « déserteurs », et aucune indemnité ne sera versé à leurs familles. »

              D’où vous sortez cette info ?

              Désolé, ce commentaire m’avait échappé.

              Bulletin Stratpol de Xavier Moreau. Le dernier je crois (N°84) mais pas sûr à 100%...


            • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 mai 18:26

              @Louis

              « Par contre ceux qui ont connu l’occupation russe, Hongrie, RDA, Bulgarie, Pologne »

              Si la Bulgarie a bien été libérée par l’URSS et la résistance communiste, elle n’a jamais été occupée par les russes. Les bulgares se sentant plus communistes et slaves que les russes eux-mêmes. Le premier président bulgare après sa libération étant Gorki Dimintrov, l’ « INCENDIAIRE » du Reichstag et président de l’internationale communiste.

              D’ailleurs, j’augure que la coalition otanazienne aura certainement des surprises avec leurs « alliés » bulgares.. truffés d’ex communistes.


            • baliste 25 mai 04:56

              @Louis
              « moi j’ai écouté ceux qui ont eu le plaisir d’avoir des bases américaines près de chez eux, c’était la nouba tous les soirs avec des dollars à gogo. grosses bagnoles américaines, bars, filles etc. »

              La Thaïlande et plusieurs générations d’enfants sont d’accord avec vous , vive les gi’s .... La Thaïlande toujours un bordel pour vieux pervers occidentaux 60 ans après le Vietnam .... Mais c’est peut étre votre cam ? Ou alors la cocaïne ? Ou l’héroïne ? Tjs autour de ces bon vieux gi’s .....Pffff vous êtes écœurant , changé de psedo trouvez en un plus adapté a un vieux nihiliste .


            • Fanny 25 mai 11:17

              @charlyposte
              « La Russie a occupé Paris en 1814 et tout c’est parfaitement déroulé, sans heurts et sans aucuns dégâts »

              Si quand même quelques dégâts dans les « bistros » et surtout, je crois savoir que les Russe ont tué un ancêtre de Régis Debray du côté de la porte de Pantin (ou Clignancourt, je sais plus).


            • Fanny 25 mai 11:25

              @Louis

               

              « c’était un pisse froid »

              mais un chaud lapin, demandez à Yvonne qui en a souffert presque autant que Bernadette …


            • alinea alinea 23 mai 19:25

              Un article qui commence comme ça, bel humour, petite touche qui suit : sauf peut-être le sang de cerf... j’adore !

              C’est peut-être parce que j’aime les animaux que j’aime les Slaves !!

              C’est très étrange comme en ce moment l’empire US/UE dévoile ses tendances nazies...

              « de « révolutions colorées » (type Shah d’Iran ou Boris Eltsine…) »,je ne sais rien sur Boris Eltsine... si quelqu’un a le moindre lien pour m’initier, ça serait pas de refus !

              C’est parce que Kadhafi a été tué, parce que la Russie a compris qu’elle avait été bananée, qu’elle s’est réveillée et s’est engagée en Syrie. Certes elle y avait des intérêts mais le coup précédent l’avait avertie. Pour commencer cette opposition contre l’empire, il fallait un pays au moins comme la Russie, avec à sa tête un type au moins comme Poutine ; un occidental asiatique sans peur, incorruptible à la tête d’un grand pays à la longue histoire..

              ...Zelinsky, on nous le vend ici comme quelqu’un qui a lutté contre la corruption, c’est dire si l’empire peut choisir n’importe qui, ça marchera toujours.

              On peut voir la patte du destin qui ne veut pas la mort de la Russie, de ses valeurs et de ce qu’elle représente, dans le fait que, contre toute attente, ce fut Trump l’élu !! Si à sa place il y avait eu Hillary, juste après Maïdan, la Russie n’aurait pas eu la puissance militaire pour impressionner, oser cette intervention, cette guerre. Aujourd’hui, de ce point de vue là, les billes sont dans son camp. Il y a eu aussi de l’eau qui a coulé sous les ponts dans le reste du monde pour agrandir le cercle de ses soutiens : l’empire est isolé ! eh oui.

              Pour que l’OTAN ne sombre pas dans la folie d’actes apocalyptiques, il faut impérativement que les peuples, d’UE en tout cas, car première impliquée et fragilisée, ouvrent les yeux et acceptent de s’être fait berner par cette mégalomanie millénaire aux moyens modernes, et empêchent leur gouvernement d’aller trop loin.

              Oui notre salut est dans la multipolarité du monde désirée par Poutine depuis longtemps, et l’amitié fraternelle des peuples d’Europe. ( je sais au début furent Abel et Caïn... hélas !!)

              Superbe article l’auteur ; merci


              • NICOPOL NICOPOL 23 mai 19:34

                @alinea
                Merci.
                Sur Boris Eltsine, tous les évènements de 1993 (coup d’état téléguidé par l’Ecole de Chicago et les disciples de Milton Friedman, vente à la découpe de l’économie russe...) sont décris chirurgicalement dans le The Shock Doctrine de Naomi Klein.


              • charlyposte charlyposte 23 mai 19:34

                @alinea
                Sachant que la Chine pour le moment spectateur tout en se préparant pour le feu de joie final contre la voracité occidentale no limite smiley


              • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:29

                @alinea
                .

                C’est peut-être parce que j’aime les animaux que j’aime les Slaves !!


                .
                Ca ne s’invente pas...
                A quel genre de bête avons-nous donc affaire ?
                Des porcs ? Des hyènes ? Des reptiles ?
                La brut épaisse, elle, appartient encore au genre humain et que la guerre à l’Ukraine fût faite par des hommes fussent-ils barbares nous eût un tant soit peu rassurés...

              • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:33

                @alinea
                .

                C’est très étrange comme en ce moment l’empire US/UE dévoile ses tendances nazies...


                .
                ... et la suite ? 
                On attend la suite !
                Quelles tendances nazies « l’empire US/UE » a-t-il dévoilé ?
                Mystère... et ignorance, surtout...

              • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:37

                @alinea
                .

                la multipolarité du monde désirée par Poutine


                .
                Oui... à condition que le pôle russe soit le plus éminent...

              • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:49

                .

                 et l’amitié fraternelle des peuples d’Europe...


                .
                ... voulue par Poutine, elle-aussi ! D’où la guerre d’invasion en Ukraine, expression suprême de « l’amitié fraternelle des peuples d’Europe »...
                Que diriez-vous d’une petite bombe française sur Belgrade... histoire de sceller « l’amitié fraternelle des peuples d’Europe » ? ...mmh ?

              • alinea alinea 24 mai 15:26

                @NICOPOL
                OK, eh bien je me procurerai le bouquin... ça ne me déplaît pas d’ailleurs, cette réponse ; en plus je n’ai pas lu cette bible, je rattraperai mon retard !
                merci


              • NICOPOL NICOPOL 24 mai 15:48

                @alinea

                Oh oui ! Comme vous dites, c’est la « Bible » de tout dissident anti-système, et surtout, c’est incroyablement bien documenté et sourcé (presque 100 pages de référence dans l’édition de poche Babel). Ca change des affirmations péremptoires du genre « Mais poUtine il ai méchan alor y peu pas avoir raizon ».


              • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 mai 23:42

                @CATAPULTE

                Vous arrivera t il un jour de prendre en considération les réponses et réfutations de vos opposants ? vous passez pour un fieffé imbécile, comme beaucoup d’autres.


              • Le bébé de Macon Le bébé de Macon 25 mai 00:45

                @MAUGISMICHEL
                Vous vous opposez MAUGISMICHEL ? vous ne réfutez rien mon cher. L’imbécilité c’est vous. Vos soit disant arguments tombent à plat. Vos complaintes pour qu’on vous réponde vous desservent.


              • baliste 25 mai 05:02

                @Le bébé de Macon
                Vous vous opposez Le bébé de Macon

                 ? vous ne réfutez rien mon cher. L’imbécilité c’est vous. Vos soit disant arguments tombent à plat. Vos complaintes pour qu’on vous réponde vous desservent.


              • chantecler chantecler 25 mai 06:34

                @baliste
                Ben tu sais rien que le pseudo ça met sur la voie ...
                S’il voulait écrire le bébé de M... il n’a même pas corrigé son erreur !
                Donc rien à attendre .
                Par contre il l’a signée .


              • Attila Attila 23 mai 19:53

                Bravo ! Pour un article écrit vite, vous avez réuni la plupart des éléments d’information et ils sont nombreux.

                Vous n’avez même pas oublié l’accord préalable de la Chine (avec reconnaissance réciproque de la Russie pour Taïwan).

                .


                • charlyposte charlyposte 23 mai 19:59

                  @Attila
                  J’imagine déjà un film Chinois * la chute des USA * smiley


                • Attila Attila 23 mai 20:51

                  @charlyposte
                  Ils ont déjà été devancés par Jean Yanne :
                  Les chinois à Paris

                  .


                • NICOPOL NICOPOL 23 mai 21:31

                  @Attila
                  Merci. Pour le soutien de la Chine, c’était une condition indispensable pour résister aux sanctions.


                • Attila Attila 23 mai 22:42

                  @NICOPOL
                  Un excellent article du site Les-Crises sur l’histoire des relations entre la Chine et la Russie :
                  On pourrait croire à une idylle de circonstance, mais la relation entre les deux puissances a été entretenue bien avant aujourd’hui.

                  .


                • Attila Attila 23 mai 20:00

                  J’en profite pour signaler le dernier article de Christelle Néant :

                  « l’abandon des hommes sur le front (ukrainien), par leurs commandants semble être devenu la règle. Ainsi les femmes des soldats du 103e bataillon de défense territoriale (le Volkssturm sauce ukrainienne) ont découvert que pendant que leurs maris meurent sur le front, leur commandant, lui est bien au chaud à Lvov  ! »

                  Effet domino de la reddition des soldats ukrainiens à Azovstal sur le reste des troupes ukrainiennes dans le Donbass

                  .


                  • samy Levrai samy Levrai 23 mai 20:15

                    @Attila
                    J’ai lu que les « non enterrés » ( les abandonnés ) sont considérés comme « disparus » et c’est moins cher pour Kiev que les indemnités à verser sinon. 


                  • NICOPOL NICOPOL 23 mai 21:33

                    @samy Levrai
                    C’est aussi le cas de certaines divisions de l’armée régulière ukrainienne qui ont mis en ligne des appels au secours, se sentant abandonnés par Kiev. Résultat : ils ont été classés comme « déserteurs », et aucune indemnité ne sera versé à leurs familles.
                    Et après Zelensky reçoit des standing ovation au Festival de Cannes...


                  • pemile pemile 23 mai 21:44

                    @NICOPOL « Résultat : ils ont été classés comme « déserteurs », et aucune indemnité ne sera versé à leurs familles. »

                    D’où vous sortez cette info ?


                  • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 21:47

                    @pemile

                    ha quand c’ est massada qui raconte le meme genre d’ infox sur les russe ca te fait pas reagir , mais la quand il s’ agit de tes nazillon pas question de laisser passer ca smiley

                    t’ est vraiment minable pépé smiley


                  • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 21:50

                    @pemile

                    "moi j’ ais entendu dire que les ukrainien mangeait leur cadavre , comme ca il etait classé comme disparut et on payait pas les pension a leur famille ...

                    d’ aileur le bunker a zelenski est pleine de viande de solda secher au sel et a la fumé en cas de conflit atomique .....


                  • pemile pemile 23 mai 22:01

                    @itzi bitsy « ha quand c’ est massada qui raconte le meme genre d’ infox sur les russe ca te fait pas reagir »

                    Quelle genre d’infox massada raconte sur les russes ? Tu nous donnes quelques exemples ?


                  • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 22:03

                    @pemile

                    c’ est ca fait semblant d’ avoir pas le lu le com comme si tu avait mit en marche ton proxy de la mort pour ne pas voir les com de massada ...

                    PFFF quand est ce que tu te rendra compte que c’ est imposible pour toi de trouver plus con que toi et assez credule pour gober tes connerie smiley


                  • pemile pemile 23 mai 22:12

                    @itzi bitsy

                    Eh, toto, c’est toi qui prétend que Massada raconte des infox sur les russes, alors source au lieu de te défiler en biaisant !


                  • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 22:24

                    @pemile

                    ta techique de diversion en envoyant les autre a la peche pour une info que tu as deja lu et que tu ne lira pas plus c’ est eculé , vieux comme erode ...

                    et en fait ca indique chez toi un pathetique manque d’ argument ...

                    t’ est devebu une star ici , tout le monde te connait .... depuis le temps qu’ on te met en slip sous les projecteur de la verité smiley

                    tout le monde ici s’ est bien marré en ecoutant ton expertise dans au moins un domaine ou il as des notion et a pu se rendre compte du peut de serieux de ta propagande de genie incomprix autodidacte smiley


                  • pemile pemile 23 mai 22:38

                    @itzi bitsy

                    Eh, toto, c’est toi qui prétend que Massada raconte des infox sur les russes, alors source au lieu de te défiler en biaisant !


                  • Arnould Accya Arnould Accya 23 mai 20:02

                    Un article anti-OTAN qui passe ... miracle !

                    C’est peut-être l’humour du début qui a été mal compris par les pros-OTAN ; bien sûr, puisqu’ils ne comprennent rien, ces empaffés.

                    Aux mêmes ahuris Otaniens, j’aimerais leur demander :

                    Alors Marioupol, ça vous ouvre un peu les yeux, ou vous allez aussi gober que les 2500 malheureux dont la plupart sont des ordures neo-nazies , coincés comme des rats, ne se sont rendus que par ordre du minuscule Zizilensky ? Vous allez continuer à affirmer sans vergogne que les Russes se font atomiser, ou enfin ! allez-vous fermer vos clapets putrides et accepter la réalité ?


                    • Arnould Accya Arnould Accya 23 mai 20:20

                      @Arnould Accya
                      Et immense respect pour la littérature russe et le plus grand romancier de tout temps à mes yeux qui n’ont pas tout lu bieeeeeeeen évidemment : Dostoïesvky.
                      « L’Idiot », « Crime et châtiment », « Les Possédés » sont des chefs-d’oeuvre absolus.
                      Romain Gary/Emile Ajar est excellent, aussi. L’auteur de cet article a bon goût smiley


                    • NICOPOL NICOPOL 23 mai 21:40

                      @Arnould Accya
                      Merci.
                      J’ai constaté ces dernières années que les seuls écrivains français dont j’arrive encore à lire les nouveaux livres sont ouvertement russophiles Emmanuel Carrère, Sylvain Tesson, Andreï Makine...


                    • Arnould Accya Arnould Accya 23 mai 21:58

                      @NICOPOL
                      Vous pouvez tenter de lire mon dernier alors, il vient de sortir smiley

                      https://assyelle.com/titre-Distorsion


                    • Mozart Mozart 24 mai 16:11

                      @NICOPOL
                      Faux. Connaissant personnellement Andreï Makine, ce dernier n’aime pas du tout la Russie. D’ailleurs, il écrit en français et refuse de parler au maximum le Russe. Hélène Carrère d’Encausse qui a soutenu autrefois Poutine, aujourd’hui lui tourne le dos. Peu voir aucun auteur français ne soutient Poutine


                    • NICOPOL NICOPOL 24 mai 17:26

                      @Mozart

                      Ah bon ? Et son discours de réception à l’Académie française, c’était du pipô ? « Un poutinien à l’Académie française », avait même titré le Nouvel Obs à l’époque !

                      Et qu’a-t-il dit à l’époque à propos de la situation en Ukraine ?

                      « Dans un langage très poutinien, il l’a décrite comme une « guerre fratricide orchestrée, dans cette ville [de Kiev], par les stratèges criminels de l’OTAN et leurs inconscients supplétifs européens ». »

                      Mais c’est à peu près ce que dit Poutine smiley

                      Alors, qui croire ?

                      https://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20161216.OBS2797/andrei-makine-un-poutinien-a-l-academie-francaise.html


                    • samy Levrai samy Levrai 24 mai 17:42

                      @NICOPOL
                      Puisqu’il te dit qu’il le connait personnellement et qu’il lui a dit, il n’y a rien qui puisse laisser croire que cet individu raconte des conneries à longueur de temps , non, non ,non.
                      Quand Mozart est là , on rit bien.


                    • Mozart Mozart 25 mai 08:48

                      @NICOPOL
                      Cher ami,
                      J’ai édité plusieurs livres de Makine. Dans le testament français, il exprime sa haine et sa fuite de l’Union soviétique. Ensuite, il a refusé pendant des années de parler russe en public. Et je peux vous dire que dans le privé, il ne tient pas du tout ce discours.


                    • NICOPOL NICOPOL 25 mai 09:24

                      @Mozart
                      Cher ami éditeur,

                      On peut avoir fui l’URSS et honnir le régime soviétique, tout en restant profondément attaché à la Russie. Vous connaissez Soljenitsyne ?

                      Ses prises de position sur le conflit ukrainien me paraissent plutôt équilibrées et respectables. Je n’ai pas l’impression que sa ligne soit si éloignée de mon article...

                      https://www.lefigaro.fr/vox/monde/andrei-makine-pour-arreter-cette-guerre-il-faut-comprendre-les-antecedents-qui-l-ont-rendue-possible-20220310


                      https://www.nouvelobs.com/guerre-en-ukraine/20220318.OBS55853/poutine-l-ukraine-et-la-propagande-europeenne-le-monde-reve-d-andrei-makine.html

                      Ou alors il faudrait admettre que c’est un fourbe qui dit en public le contraire de ce qu’il dit en privé ? Et qui en plus dit en public tout ce qu’il faut pour se faire lyncher, alors qu’il pense le contraire ? On a du mal à le croire.


                    • Pie 3,14 23 mai 20:03

                      Un article bourré de contre vérités qui montre les slaves comme d’éternels opprimés et fait complètement l’impasse sur l’impérialisme russe à l’œuvre pourtant depuis presque un millénaire. C’est la propagande du Kremlin actuel au mot près, celle de l’agresseur qui joue la victime. Rien de nouveau.

                      Rétablissons au passage quelques vérités historiques. C’est l’URSS qui la première réclamait l’ouverture d’un second front à l’Ouest depuis 42. En attendant la préparation de cette énorme opération les USA ont envoyé des moyens considérables aux soviétiques pour qu’ils reconstruisent une industrie d’armement à l’Est du pays. La guerre n’était pas jouée en 44 et il a fallu un an encore aux alliés pour la gagner au prix de la destruction d’une partie de l’Europe. 

                      Les pertes russes sont énormes mais pas 30 millions, plus près de 25 sur un total de 60 millions. Parmi les raisons il y a l’incroyable impréparation de l’armée soviétique privée d’officiers de qualité par les purges de Staline en 37/38, l’effet de surprise car Staline encore se pensait protégé par le pacte germano-soviétique lui permettant au passage de manger une partie de la Pologne, les pays baltes et la Finlande. Il n’a pas compris qu’il s’agissait d’un traité tactique pour les nazis qui voulaient d’abord prendre l’Ouest puis l’Est ensuite.

                      Voir les relations internationales uniquement sous le prisme de l’impérialisme américain n’a aucun sens. C’est se condamner à avaler la propagande des autres impérialismes. Au passage sachez que votre article pourrait paraitre sans problème sur les médias russes, en revanche ma réponse me vaudrait des ennuis sérieux si j’étais en Russie. C’est peut-être un détail pour vous, cela n’en est pas un pour moi.


                      • charlyposte charlyposte 23 mai 20:13

                        @Pie 3,14
                        Sources ?


                      • Attila Attila 23 mai 20:37

                        @charlyposte
                        « Sources ? »
                        Pie 7.

                        .


                      • Pie 3,14 23 mai 20:44

                        @charlyposte
                        Faites des études ou lisez un ouvrage d’Histoire et vous aurez vos sources.
                        Ce que j’affirme n’a rien d’exceptionnel. Ce sont des faits que vous retrouverez dans toutes les recherches sérieuses sur la seconde guerre mondiale récentes ou anciennes.


                      • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 20:57

                        @Pie 3,14
                        .

                         qui montre les slaves comme d’éternels opprimés


                        .
                        La posture victimaire est un couplet de la propagande russe, le refrain peut-être...
                        Voilà plus d’un siècle que le peuple russe est victime de... lui-même !
                        Pas une seule année de prospérité...
                        Pas un jour sans que l’Occident soit coupable du malheurs de ces gens perpétuellement en lutte et qui ne connurent qu’une victoire...
                        Malheur...

                      • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 20:58

                        @Pie 3,14

                        on peut admirer en dircect live ton superbe biais d’ autorité ... tes source serieuse sont celle qu’ un gland comme toi gobe a la TV , et les source pas serieuse sont celle d’ historien reconus ....

                        la prochaine fois n’ hesite pas a citer gala , voici et mimi marchand , tu pourra pas etre plus ricicule qu’ avec un biais d’ autorité autocentree et egotiste ....

                        t’ as retenu la fraction pour avoir PI au moins ? <ironique>


                      • Pie 3,14 23 mai 21:05

                        @itzi bitsy
                        13 fautes...j’en oublie peut-être 
                        Biais d’autorité ? je me contente de parler de choses que je connais. Vous devriez essayer cela vous rendrait moins bête.


                      • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:06

                        @Pie 3,14
                        .

                        C’est l’URSS qui la première réclamait l’ouverture d’un second front à l’Ouest depuis 42.


                        .
                        ... et des capitaux pour fabriquer ses T34...
                        N’oublions pas que la Russie n’a repoussé les armées du Reich que grâce aux capitaux Occidentaux...
                        Les chaînes de production avaient été détruites et l’industrie métallurgique laminée... Une façon de contribuer à la solidification du Front de l’Est, en plus de l’ouverture d’un second front sur lequel les Occidentaux firent attendre longtemps un Staline aux abois... L’ouverture d’un second front qu’il fallait, à juste titre, rappeler ici alors qu’on évoque la « Victoire soviétique »...

                      • charlyposte charlyposte 23 mai 21:07

                        @itzi bitsy
                        LOL et bien vu smiley


                      • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 21:10

                        @Pie 3,14

                        Ha la la ce fou rire ...

                        tu as beaucoup de chance de pas entrer en ce moment sur le marché de l’ emploi avec ton orthographe comme seul baggage sinon tu finirait au mieux caissier de supermarché ou « pedaleur UBER » ...

                        s’ il y a bien un cuistre ici c’ est toi ... on dirais du vieux fonctionnaire rond de cuire incompetant et aigrie qui se la joue petit chef comme tout au long de se carierre a se toucher la nouille smiley


                      • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:12

                        @Pie 3,14
                        .

                        Parmi les raisons il y a l’incroyable impréparation de l’armée soviétique...


                        .
                        ... raison à laquelle s’ajoute le dimensionnement disproportionné des troupes russes. Il n’était pas nécessaire d’offrir tant de chair russe aux canons du Reich pour le combattre...
                        Une disproportion qui trahit le mépris de Staline pour les pertes humaines... mais encore une incompétence tactique et stratégique de l’Armée rouge... 

                      • 6russe2sioux itzi bitsy 23 mai 21:13

                        @charlyposte

                        vu la morgue et le coté pretentieux , je le voit bien guichetier dans une gare des annee quatre ving a cracher sur l’ hygiaphone et as engueuler le client car il deteste son boulot et veut etre chef de gare pour faire les annonce au micro entre deux café ...

                        Tu sait ces mec qu’ on as remplacer par des guichet automatique et des maghetophone smiley


                      • CATAPULTE CATAPULTE 23 mai 21:21

                        @Pie 3,14
                        .

                        cela vous rendrait moins bête.


                        .
                        ... et surtout moins bruyant... voire muet...

                      • Pie 3,14 23 mai 21:34

                        @CATAPULTE
                        Vous avez raison. C’est un empire glouton (jusqu’à 21 millions de km2 au temps de l’URSS) qui a rarement apporté la prospérité et pas du tout au XXème siècle.
                        L’auteur parle des slaves opprimés en oubliant au passage que ces mêmes slaves contrôlent des dizaines de peuples qui ne le sont pas.
                        La Russie est un pays malade de son XXème siècle. Nous avons été naïfs de croire qu’elle deviendrait une nation démocratique intégrée au système européen après la chute de l’URSS. Elle est devenue une dictature de rente à hydrocarbures très corrompue comme bien d’autres avec un pouvoir qui entretient la nostalgie impériale et la paranoïa de l’encerclement, vieille antienne russe.
                        Cela dit, cette invasion fratricide franchit un cap jusqu’alors non atteint et il est possible que cela engendre des changements à moyen terme.


                      • pemile pemile 23 mai 21:37

                        @Pie 3,14 « 13 fautes...j’en oublie peut-être »

                        Cyrus a déclaré qu’il « maltraite l’ orthographe dans un but de vitesse (mais aussi de camouflage faisant raler les con et me permetant de les reperer quand il s’ acharne ) je suis un grand fan de la belle orthographe des gens vraiment doué dans ce domaine et qui souvent sont en plus des gens modeste »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité