• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guerre Russie-Ukraine : femmes violées et femmes au front. Qui s’en (...)

Guerre Russie-Ukraine : femmes violées et femmes au front. Qui s’en souvient ?

JPEG

Je regarde avec consternation la guerre en Ukraine et je pense aux mères et aux compagnes des hommes russes et ukrainiens au front. J’essaie de chercher des nouvelles sur le sort des femmes dans cette partie du monde, des femmes que les informations semblent avoir oubliées, et mon impression est confortée par la réalité : à part quelques cas, les médias n'accordent toujours pas suffisamment d’importance à ce que vit l'autre moitié du ciel en Europe de l’Est, dans ce qu'on a appelé à juste titre la « crise humanitaire la plus grave en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale » .

Dans ce qui est la guerre la plus attendue du XXIe siècle, la figure d’Ursula von der Leyen se détache en arrière-plan, mais pas à la table des négociations, car elle a réussi à faire approuver en un temps record la voie vers l’admission de l'Ukraine dans l'UE. Cela aura des conséquences imprévisibles sur le conflit en cours.

Les autres femmes sont celles qui fuient précipitamment un pays qui ne peut trouver la paix, coincé entre les tentations impérialistes de l’OTAN et la réaction prévisible de Poutine, qui a lancé une attaque militaire contre l’Ukraine, en la justifiant par la « défense du Donbass, la dénazification et la démilitarisation de l’Ukraine », définie comme un « non-État et une marionnette que les États-Unis déplacent dans le but ultime de pointer les missiles de l’OTAN sur la tempe de la Fédération de Russie ».

En attendant, un groupe Facebook a été créé, intitulé Ukraine + Italie = Ensemble ! Sur cette page, les membres échangent des informations sur les possibilités d'hébergement pour les mères ukrainiennes et leurs enfants. Le 2 mars, la nouvelle est tombée : la première petite fille ukrainienne réfugiée en Italie est née à son neuvième mois de grossesse d’une mère qui a fui la guerre. La petite fille s’appelle Nikole et elle est en parfaite santé. Une démonstration que la vie gagne toujours, même sur les plus terribles tragédies. Et que ce sont toujours les femmes, porteuses de vie, qui donnent de l’espoir au genre humain. Parce que, pendant que les puissants de la terre, tous les hommes, tissent leurs sombres complots dans l’ombre, les femmes nourrissent la vie et la soignent. Sur le groupe facebook en question, il y a également des demandes de conseils sur la manière de postuler pour adopter des enfants ukrainiens.

L’aspect le plus troublant et le moins connu de toute cette triste affaire est que de nombreuses femmes ukrainiennes sont violées par des soldats russes.

Dans les villes occupées, de nombreuses Ukrainiennes ont subi ce sort malheureux, car il est bien connu qu’en temps de guerre, elles sont des instruments de domination sur la population envahie. Sima Bahous, présidente de l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes, a déclaré que la situation actuelle expose les femmes et les enfants à une plus grande violence, en particulier pour les personnes réfugiées et déplacées de leurs foyers, et que tous les efforts doivent donc être faits pour surveiller et répondre à ces situations. Il convient de rappeler que la Cour pénale internationale considère le viol comme un crime de guerre, mais que ni la Russie ni l’Ukraine n’ont rejoint sa juridiction, établie en 2002. Ce n’est certainement pas la première fois que des viols en temps de guerre ont lieu en Ukraine, il suffit de penser aux violences sexuelles contre les prisonniers civils du Donbass lors de l'invasion de la Crimée en 2014, sur lesquelles la CPI a ouvert une enquête.

Et puis il y a aussi les femmes en guerre, des deux côtés. Les femmes et les enfants préparent des cocktails Molotov dans les villes menacées pour faire face aux canons ennemis. C’est leur contribution rudimentaire à la défense de la patrie. Mais ce ne sont certainement pas eux qui prennent les décisions dans les salles qui comptent. La Stampa de Turin a mis en ligne une courte vidéo qui montre ce travail de collecte et de préparation par les femmes. La vidéo est ici.

JPEG

D’autres photos circulent sur le net, il suffit de chercher. Les samedis après-midi de nombre de ces femmes sont consacrés à la préparation de ces dispositifs. Ces femmes viennent de tous les horizons. Parmi eux, on trouve des enseignants, des avocats et des femmes au foyer. C’est ce que rapporte sur Twitter la journaliste de la BBC Sarah Rainsford, correspondante à Moscou jusqu’à il y a quelques jours, lorsque les autorités russes l’ont expulsée du pays. La journaliste s’est immédiatement rendue sur le front russe, où elle a pris une photo qui est devenue virale, montrant des civils de Dnipro se préparant à la guerre en s’approvisionnant en « nourriture, eau, médicaments », en rejoignant l’armée ou, encore, en préparant des cocktails Molotov.

En Italie, la communauté ukrainienne est la deuxième plus grande communauté étrangère (236 000 personnes) et se compose principalement de femmes employées dans le secteur domestique. Selon l’Association nationale des employeurs domestiques, ces femmes sont parmi les plus régularisées. Ils font du travail de soins. Personnellement, j’ai également rencontré des femmes ukrainiennes engagées dans des domaines de responsabilité et dans le monde universitaire.

La politique mondiale devrait toujours garder à l'esprit le sort des femmes qui, dans toutes les régions du monde, se retrouvent à vivre dans des guerres décidées par d’autres. En Afghanistan, en Syrie, en Russie, en Ukraine, partout où une guerre a éclaté pour les intérêts des élites mondialistes veut écraser les peuples et les civilisations.


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Louis Louis 8 mars 18:50

    Article de propagande avec source Mondo (le monde italiano) ?

     smiley


    • tonimarus45 9 mars 14:17

      @Louis Dans un post precedent sur un autre fil je disais que dans cette propagange a donf anti poutine il nous manquait les femmes violees et j’ajoute maintenant,qu’on va bientot voir une figure de mode (’pas une mochete ben voyons) ; declarant avoir etee violee par la soldatesque russes ,une dizaine pour faire bonne mesure..Grace au tartuffe.Auteur , on n’est en bonne voie


    • Abolab 9 mars 16:04

      @Louis

      Les bébés d’aujourd’hui sont la chair à canon de demain.


    • Clocel Clocel 8 mars 18:51

      Une femme, un homme, c’est pareil, souvenez-vous !


      • sylvie 8 mars 18:52

        et on fait encore des enfants dans cette situation ?


        • sylvain sylvain 8 mars 19:35

          @sylvie
          Plus on est dans la merde, plus on fait de gosses .Règle contre intuitive mais solide si on regarde l’évolution de la démographie mondiale


        • chantecler chantecler 8 mars 19:37

          @sylvain
          Tu peux demander une vasectomie !
          C’est offert avec la cinquième vaccination !


        • 6russe2sioux OMER SIMSON 8 mars 19:38

          @chantecler

          t’ est vache la avec les simpson d’ agoravox smiley


        • sylvain sylvain 9 mars 10:58

          @chantecler
          j’ai du te vexer quelque part .

          J’aime pas spécialement catégoriser les gens, mais vous êtes des caricatures les gars .Je pense ne même pas avoir besoin de vous donner un nom pour que vous puissiez vous compter .Vous avez notamment un travers systématique : vous vous vengez sur des quidams que vous ne connaissez pas des vexations que vous impose un gouvernement cynique et manipulateur .

          L’empire américain a colonisé votre pays ?? vous vous vengez sur ceux qui sont consternés de voir le peuple ukrainien se faire laminer l’empire russe

          On vous a ostracisés pour avoir refusé un vaccin ?? Vous traitez tous ceux qui ne vous plaisent pas de double dose, sans même savoir d’ailleurs si ils ne sont pas dans le même cas

          L’empire instrumentalise le féminisme ?? vous insultez ceux qui remettent un tant soit peu en cause le patriarcat .

          J’espère au moins que vous comprenez en quoi vous servez parfaitement vos maitres .Vous vous comportez comme une meute de chiens, les gens qui vous croisent ne pourront que se demander « mais que font les maitres de ces clébards, il faudrait les attacher ! »,


        • Désintox Désintox 9 mars 14:32

          @sylvie
          « et on fait encore des enfants dans cette situation ? »

          Quel bel exemple de réflexion !

          Les femmes qui accouchent maintenant, en pleine guerre, ont décidé d’avoir un enfant il y a combien de temps ?

          Allez, réfléchissez un peu ! Je suis sûr que vous trouverez la réponse !


        • roman_garev 8 mars 19:02

          Une vieille légende avec des dizaines de millions d’Allemandes violées par la soldatesque soviétique reprend son second souffle...

          Pour tout dire, ces jours-ci les soldats russes n’ont pas le temps de violer qui que ce soit, ils ne descendent pas des chars que pour dormir dans le champ auprès de son char, pas dans les villes ou ils n’entrent même pas.

          Des bandits ukrainiens qui rôdent les nuits durant dans rues désertes en quête des victimes armés des kalachnikoffs distribués par le pouvoir ukrainien à tout venu ? Cela, c’est plus que possible.


          • slave1802 slave1802 8 mars 19:52

            @roman_garev
            Roman de gare ment, roman de gare ment crânement.


          • pipiou2 8 mars 20:13

            @roman_garev
            « Selon les chiffres le plus souvent cités, le nombre de femmes violées en Allemagne en 1945 par des soldats de l’Armée rouge est estimé à près de 2 000 000 ».

            Mais ils n’avaient pas le temps, dit Roman...

            Pas le temps non plus de massacrer des milliers de polonais à Katyn.
            Mais ce n’était pas un massacre de masse, c’était une « opération spéciale » réalisée par « c’est-pas-des-nazis ».

            J’adore les euphémismes à la con de Roman de Gare.


          • Abolab 9 mars 16:06

            @roman_garev

            Oui, les occidentaux sont capables des rumeurs les plus atroces pour se justifier à eux-mêmes qu’ils sont dans le bon camp.


          • sylvain sylvain 8 mars 19:02

            ah merde, je savais pas que « le monde » sévissait en italie aussi .Pardon les italiens, ça vient de chez nous et ça s’est pas arrêté a la frontière .

            L’auteur devrait tout de même se méfier un peu de ce qui sort de cette chose .Il ne faut pas tout prendre pour argent comptant . Les infos sorties par l’état major russe, ou le monde par exemple devraient être considérées comme de la pure propagande .

            Le monde regorge d’images de femmes avec des kalachnikov, il y a même une video dans vos liens qui montrent une noire et une blonde apprendre ensemble comment faire la guerre aux méchants russe .So woke ! C’est aussi crédible que n’importe quel navet hollywoodien .


            • Abolab 8 mars 22:07

              Et qui se souvient du groupe néo-nazi Tornado, dont la devise, (selon Erwan Castel, militaire à la retraite engagé au Donbass), était « Je vole, je viole, je tue, je brûle », qui sévissait au Donbass et dont 12 des 170 membres ont été arrêtés... Zelinsky les a-t-il libéré aussi pour faire la guerre aux méchants russes ?


              • nemesis 9 mars 14:12

                Au lieu de vous opposer les uns aux autres avec des comparaisons sans fin sur les crimes de l’une ou l’autre partie... (en dévidant la pelote on pourrait aboutir à la St Barthélémy qui sait ?)

                Posez-vous la vraie question  :

                qu’attend le Pentagone pour déclarer l’Arrêt Officiel de l’extension de l’OTAN vers la Russie ?

                Après vous pourrez retourner en TERRASSES chauffées à prix modique ou bouffer de la merde dans les fastueux food...

                POINT BARRE !


                • microf 9 mars 16:18

                  Á l´auteure Lucia Gangale,

                  Il ne faut pas tronquer l´histoire, l´histoire de ce qui se passe dans cette partie du monde est encore très récente.

                  Voila des mois que le Président Poutine a demandé aux occidentaux de l´assurer de la sécurité de la Russie et jusqu´aujourd´hui, aucune réponse.

                  Voila depuis des années que le Président Poutine demande aux occidentaux de ne pas s´étendre vers la Russie, plus il le leur demande, plus l´Occident s´avance vers la Russie, alors, il n´avait pas le choix, l´Occident doit même être très content qu´il n´a pas fait comme les Usa au Japon, mais qui sait...

                  Soit nous mourrons tous, soit nous vivrons tous.


                  • Laurent #Bigorgne, le directeur de l’Institut Montaigne, un influent think-tank d’inspiration libérale, a été placé en GAV. Ce proche d’E.Macron fait l’objet d’une enquête ouverte pour « administration de substance nuisible », révèle Le Parisien.

                    Sophie Conrad, qui accuse Laurent #Bigorgne de l’avoir droguée à son insu, a déposé plainte contre le dir. de la PJ et la proc. de la République de Paris pr falsification de l’enquête, obstruction à la manifestation de la vérité et faux en écriture publique. (Franceinfo)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité