• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Haïti, l’Afrique et le Président (fable édifiante)

Haïti, l’Afrique et le Président (fable édifiante)

Sans doute pour célébrer le huitième anniversaire du tremblement de terre qui a fait 230 000 morts en Haïti, le président des Etats-Unis a baptisé ce pays (et dans le même élan l’ensemble du continent africain) du doux terme générique anglo-saxon de « shitholes », ce qui ne signifie pas vraiment « pays de merde » comme les médias francophones l’ont diffusé, mais littéralement « trous à merde », autrement dit « trous du cul ».

La nuance n’est pas un détail, car si le produit évoqué est biodégradable et cesse d’importuner le sens olfactif des promeneurs assez rapidement, les organismes qui en assurent la mise en rayons ne cessent jamais leur production, et c’est bien ce qui semble donner du souci à l’homme le plus puissant et le plus distingué de la planète.

Parce que, vous comprenez, il en a assez de procurer aux 58 000 Haïtiens vivant aux Etats-Unis le beurre et l’argent du beurre et il ne veut pas qu’ils commencent à lutiner la crémière ! Certains de ces insulaires originaires de ce grand « shithole » bénéficient même du « statut provisoire de protection » depuis plus de trente ans, et ça suffit comme ça, épicétou.

Il n’y est pour rien, lui, dans la situation de ces pauvres gens auxquels il préfère de loin les Norvégiens qui, eux, ne sont pas assez nombreux à venir s’installer dans le plus beau pays du monde, ce que le Président a fait savoir à son homologue scandinave lors d’une visite officielle cette semaine.

Le monde entier sait déjà qu’il a un bouton nucléaire plus gros que celui de la Corée du Nord, alors, il ne va pas se laisser intimider par des gens qui voudraient s’installer sans autorisation et qui n’ont pas de bouton du tout. De leur côté, les Haïtiens n’ont pas été surpris outre mesure pas ses commentaires à propos des lois d’immigration, puisqu’il avait déjà déclaré à leur sujet qu’ils avaient tous le sida. Et c’est peut-être le spectre d’une diffusion incontrôlable du virus qui pousse Monsieur le Président à appliquer le principe de précaution.

Bien sûr, le fait que la révolution haïtienne ait été capable pour la première fois dans l'histoire de mettre définitivement fin à l'esclavage des populations amenées d’Afrique aux Amériques et de forger une nation indépendante n’est pour rien dans le jugement de président ! Le fait qu’Haïti ait fait l’objet, à cause de (ou grâce à) son rôle décisif dans la contestation de ce que les planteurs du Sud (dont huit présidents américains) appelaient une « institution particulière » n’a rien à voir avec la situation présente.

La révolution haïtienne en 1793 était insupportable pour les planteurs américains, et le mauvais exemple ne devait pas faire tache d’huile. La diabolisation d'Haïti a été poussée très loin, au point que le Congrès a imposé en 1824 un « gag order » (consigne de silence) qui interdisait de prononcer le mot « Haïti » au Congrès. Haïti a servi de « bête noire » dans une campagne de dénigrement délibérée contre les descendants du peuple qui a le premier brisé ses chaines. Il faut rappeler que la France (qui a déclaré en 2001 l'esclavage « crime contre l'humanité ») avait imposé à cette nation en 1804 une pénalité de 150 millions de francs-or comme condition de reconnaissance de son indépendance, ce qui a endetté Haïti pour 120 ans et englouti jusqu'à 80% des impôts perçus pendant cette période.

Les États-Unis ont envahi Haïti vingt-six fois entre1849 à 1915, et occupé le pays pendant dix-neuf ans sous le prétexte que le pays était « ingouvernable ». Pendant cette occupation, les américains ont permis l’achat de terres par des propriétaires étrangers et mis en place un système de « maintien de l’ordre » qui a jeté les bases de la dictature de Duvalier de 1957-1971.

En accusant Haïti d’être à l’origine de l'épidémie de sida, les médias ont mis à mal l'industrie du tourisme, ce qui, avec la destruction délibérée de la population porcine d'Haïti, a plongé l'économie dans une spirale désastreuse. Les industriels américains ont saisi l'opportunité offerte par l'exode rural massif pour établir des ateliers qui exploitent cette misère en pratiquant les salaires les plus bas du monde. 

Baptiser « shithole » ce pays (ce qui induit le respect que l’on porte à ses habitants) n’est pas seulement une insulte, mais aussi un affront provocateur à la conquête de sa propre liberté par le peuple haïtien. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Massada Massada 17 janvier 09:22

    Il a dit « pays de merde » et pas immigrés de merde....ceux qui quittent leurs pays en masse pour trouver mieux ailleurs c’est que le pays de ne leur apporte rien de bon, que ce soit un avenir, l’éducation, la sécurité,.....

     
    Beaucoup de ces pays dit « de merde » ont reçu et reçoivent encore des aides internationales et rien ne change,,,,,c’est là qu’il faut se poser des questions,,,
     
    Mais bien sur il est plus de crier haro sur Trump avec la meute des bien pensants.



    • Dr Faustroll Clark Joseph Kent 17 janvier 09:34
      Vous étiez dans la cour de récré de l’école où il a dit ces gros mots ?

      Parce que lui, il dit dit que c’est même pas vrai qu’il a dit ce qu’on dit qu’il a dit. 

    • BOBW BOBW 17 janvier 09:44

      @Massada Avec votre meute enragée, vous préférez chanter Alléluia et Shalom à vos deux pays« bénis et pacificateurs » !...


    • microf 17 janvier 19:14

      @Massada

      Bonsoir mon cher mon @Massada, je ne vous si pas oublié, je prie toujours pour vous et pour votre famille.


    • mmbbb 17 janvier 21:03

      @Clark Joseph Kent c ’est toujours etrange, les medias sont des mouches a merde. Quand un président ou une élite parlent par circonlocutions, le reproche immédiatement formule est la langue de bois Quand un Trump s exprime sans ambages c est l hallali Aucun media n a rappelé que cette ile fut une des premieres a recouvrer la liberte et s affranchir du joug de la domination blanche On ne peut que saluer le dévouement de l elite et notamment de Duvalier à apporter la paix et la prospérite a son peuple comme d autres nations ayant retrouvees leur indépendance Est on responsable de l explosion démographique de cette ile 9, 5 millions actuellement a pres de 13 millions d ici 2050 selon certaines projections . Les médias sont des mouches a merde et eludent toujours les questions principales .


    • Oceane 18 janvier 15:08

      @mmbbb

      « 150 millions de francs or » pour reconnaître l’indépendance de Haïti, ça s’appelle du racket, fait par un État « démocratique » et non un « Etat voyou ». A moins que la France ne soit dans le fond qu’un « Etat voyou » ?


    • Oceane 18 janvier 15:12

      @Massada

      Gentil Massada qui a, dans une bonne action épousé une fille d’un de ces trou du cul pour la sortir justement de son trou de merde de pays.


    • Oceane 18 janvier 15:29

      @microf

      Il n’y a qu’un Africain pour trouver normal de prier pour son bourreau, et en plus pour sa famille.


    • Montdragon Montdragon 17 janvier 09:36

      Pays de merde et haïtiens de merde, les canadiens, étazuniens et dominicains ne peuvent les sentir, ce sont des ordures génocidaires et esclavagistes.
      Le summum de la dégénérescence simio-civilisationnel allié à la mauvaise foi d’un roumain en pleine jérémiade.
      Mais ils ont blacks et souriants alors sur Ago & Twitter, ils sont « cools ».


      • Dr Faustroll Clark Joseph Kent 17 janvier 09:48

        @Montdragon

        si ça peut vous soulager de vomir, continuez, mais évitez den mettre partout

      • Cateaufoncel 17 janvier 09:47

        On a parfois l’impression que Trump pourrait bien être génial :en une phrase, il a enterré le bouquin de Wolff. Pratiquement plus personne n’en parle !


        • Dr Faustroll Clark Joseph Kent 17 janvier 09:50

          @Cateaufoncel

          les enfants de quatre ans aiment bien parler de caca, ça fait rigoler leurs copains dont vous faites visiblement partie

        • bob14 bob14 17 janvier 09:51
          Combien de milliards investis dans tous ces pays..sans aucun résultat ?
          Ou est passé tout cet argent ?
          Y a que la vérité qui dérange les bas du front...

          • Dr Faustroll Clark Joseph Kent 17 janvier 09:55

            @bob14

            l’argent a servi à acheter les armes vendues par les industries des pays qui ont envoyé l’argent : une façon indirecte d’utiliser l’argent des contribuables pour faire tourner des sociétés privées juteuses qui constituent la National Rifle Association (NRA)

          • bob14 bob14 17 janvier 13:25

            @Clark Joseph Kent...petite rectification...la majorité de l’argent investi se trouve dans des comptes en banques..Pour les armes ce n’est qu’une infime partie...Désolé !


          • mmbbb 17 janvier 21:08

            @Clark Joseph Kent donc in fine le blanc est toujours coupable quoiqu il fasse Demonstration irréfragable . Comme beaucoup d auteurs en particulier de ce media vous devriez ouvrir un magasin de vente de robes de bure, vous seriez millionnaire


          • Mekissê Mekissê 17 janvier 21:19

            @mmbbb
            Clark Rascar de Sourcesure n’arrive plus à cacher ses tendresses pour la faction Minaret Vox...
            Alors il se débat comme il peut.


          • Oceane 18 janvier 15:34

            @bob14

            Le patron de Lactalis a parlé d’indemnisation pour les victimes de son lait. Il s’est cependant trouvé de mauvaises langues pour dire que l’argent ne pouvait pas tout.


          • roby 18 janvier 16:06

            @bob14
            Dans des banques de merde de l’oncle sam


          • BOBW BOBW 17 janvier 09:59

            Quelle classe raffinée et quelle finesse délicate ce Chef d’état diplomate !


            • leypanou 17 janvier 10:33

              Pour rappel et complément de lecture, le kidnapping du président haïtien Jean-Bertrand Aristide par qui-on-sait-si-on-veut-savoir (il y a peut être une version française pour ceux qui ont un problème).

              Quant aux pays traités de sitholes par un président courant le risque d’impeachment (les Démocrates s’y attellent, mais pas qu’eux), voici ce qu’il faudrait faire d’après un nigerian (à partir de 3mn sur une vidéo de 4mn50).


              • Massada Massada 17 janvier 10:39

                Que dit la France à propos d’Haïti :

                 
                Haïti est un pays de merde, même le Quai d’Orsay le dit !

                • Oceane 18 janvier 15:48

                  @Massada

                  « 150 millions de francs or », indemnisation des esclavagistes à l’abolition. Mais la France aurait encore quelque chose à dire de et sur Haïti.

                  Ce que je trouve remarquable, c’est que les négriers se piquent de donner des leçons. Et pathétique, pitoyabl , que les Africains et leurs descendants acceptent cela.

                  Tout l’argent du monde ne servira à rien dans le mal dont souffre ce peuple. Et ceux qui jouent aux généreux donateurs le savent très bien.


                • francesca2 francesca2 17 janvier 10:40

                  « mettre définitivement fin à l’esclavage... »

                  L’esclavage existe toujors en Haïti, il est pratiqué par des noirs sur d’autres noirs, des enfants principalement, dans l’indifference presque générale. 
                  Aboyer sur Trump est plus consensuel.


                  • Oceane 18 janvier 15:53

                    @francesca2

                    Le monde entier sait qu’il n’y a que les Noirs pour mettre en esclavage d’autres noirs. Cest leur marque de fabrique. Aucun autre peuple ne se livre à ce genre de pratique.


                  • francesca2 francesca2 18 janvier 23:01

                    @Oceane Non oceane, ils ne sont pas les seuls. Ça se fait aussi en musulmanie, je suis sûre que vous êtes au courant, si ? Des tas de pays de merde pratiquent l’esclavage sur leur propre peuple ou sur des ressortissants de pays sans poids politique.

                    L’auteur ne parle ici que d’Haïti, on se demande pourquoi d’ailleurs, je ne veux faire aucun hors sujet.


                  • Oceane 19 janvier 20:29

                    @francesca2

                    Toujours les autres ? L’esclavage est pourtant une constante bassement humaine et n’est pas une pratique spécifique à tel ou tel peuple.

                    Il y a bien ceux qui soumettent à l’esclavage leurs propres peuples et ceux qui soumettent à cette pratique les peuples etrangers. Trump et toi devriez pourtant le savoir. Les multinationales ne sont-elles pas des esclavagistes ?


                  • Antoine 19 janvier 21:06

                    @Oceane
                    L’esclavage est pourtant une constante bassement humaine
                     
                    Dans la bible déjà  ! Salomon, chef des israélites et roi des bâtisseurs :
                    2 Chroniques 8:7,10  Tout le peuple qui était resté des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, ne faisant point partie d’Israël, leurs descendants qui étaient restés après eux dans le pays et que les enfants d’Israël n’avaient pas tués, Salomon les leva comme gens de corvée, ce qu’ils ont été jusqu’à ce jour. 


                  • francesca2 francesca2 20 janvier 01:13

                    @Oceane


                    Bien sûr, l’esclavage n’est pas une pratique spécifique à tel ou tel peuple, toutes, ou presque toutes, les sociétés humaines ont pratiqué l’esclavage au cours de leur histoire. 
                    Ça fait plus de deux cent ans que nous avons aboli et interdit l’esclavage dans nos sociétés, et, que tu l’admette ou pas, nous l’avons fait spontanément, sans aucune pression extérieure. Tu vois, ça fait partie du génie de notre civilisation.
                    Et c’est pour ça que toutes les civilisations ne se valent pas, Océane.

                    @Antoine
                    Etes vous partisan de la théorie des cordes ? Des univers parallèles ? Des failles spatio-temporelles ? 





                  • Antoine 20 janvier 11:10

                    @francesca2
                    Vous ne savez pas que c’est aujourd’hui même que des gens prennent prétexte à ce livre qui décrit les crimes de nos ancêtres pour voler la terre et spolier les domiciles d’un autre peuple ?
                    Quand on lit ce livre, on ne s’étonne pas de voir que ces gens sont des criminels.


                  • Oceane 20 janvier 19:01

                    @francesca2

                    Quelle spontanéité ! Voici le déroulé de cette « spontanéité » : Traite, esclavage, colonisation, néocolonisation. Tu vois bien que ta « spontanéité » ne fait que rhabiller un même corps. Si la forme change, le fond demeure : l’exploitation des uns par les autres.

                    S’il y a supériorité, elle se trouve dans la capacité tout à fait cynique à persuader les autres que leur domination est « normale » et qu’ils ne peuvent rien y faire.

                    As-tu déjà vu un violeur arrêter tout seul de violer ou un voleur arrêter de détrousser ses pigeons par charité ? Personnellement, je n’en ai jamais vu et je ne demande qu’à voir.


                  • francesca2 francesca2 21 janvier 11:47

                    @Oceane


                    il n’y a que les blancs qui ont pratiqué la traite, l’l’esclavagisme, les invasions, la colonisation et la néocolonisation au long de leur histoire. C’est leur marque de fabrique, c’est à ça qu’ on le reconnaît. Que les blancs. Les peuples issus de la merveilleuse civilisation que tu défends à longueur d’années sur ce site n’ont jamais envahi, massacré, spolié, colonisé qui que ce soit. Et la traite et la pratique de l’esclavage leur sont évidemment inconnues. Ils n’ont jamais rien fait de tout ça et, surtout, ils ne le font toujours pas, n’est-ce pas Océane ? Ils sont encore plus innocents que les angelots qu’on fout sur le sapin de Noël. 
                     

                  • BOBW BOBW 17 janvier 10:48

                    Comme ils ont « génocidé » leurs propres « souchiens » au massacre de Wounded Knee.(Voir wikipedia) Ils aimeraient bien éliminer la plupart des autres pays qui ne veulent pas être leurs esclaves  !!


                    • keiser keiser 17 janvier 10:58

                      @ l’auteur

                      En quelques post, vous êtes tombés sur les pires posteurs de merde d’AV.
                      cela fait une belle brochette de merde.
                      Ne leur répondez pas, ils vont vous éclabousser de leur merde.


                      • Dr Faustroll Clark Joseph Kent 17 janvier 11:06

                        @keiser

                        Qu’ils s’éclaboussent entre eux !

                        « En priant Dieu qu’il fit du vent 
                        Qu’il fit du vent… »


                      • BOBW BOBW 17 janvier 11:31

                        @keiser : Que d’engrais !... A part des salmonelles chez Lactalis c’est moins polluant que les nitrates... Dans mon jardin les crottes de mon chien engraissent des beaux citrons ! smiley


                      • keiser keiser 17 janvier 13:34

                        @BOBW et L’auteur

                        Monde de merde  smiley


                      • mmbbb 17 janvier 21:12

                        @keiser rien ne vous empeche d aller vivre a Haiti joignez l acte a la parole et ne faites pas chier l auditoire .. Si apporter un argument contraire est de la merde alors je vous conchie


                      • rugueux 17 janvier 11:36

                        @l’auteur

                        Je n’ai pas de jugement à porter sur la politique de Trump mais je dois reconnaitre que sa formule à l’emporte-pièce résume parfaitement la situation...Oui il existe des pays de merde, c’est d’ailleurs pour cette raison que leurs habitants veulent se tirer ailleurs au plus vite...Il y a Haïti, mais aussi, l’Erythrée, la RDC, le Libéria et la Sierra-Leone....et bien d’autres encore...

                        De plus vous racontez n’importe quoi sur Haïti, dire que l’accusation d’être à l’origine du SIDA a ruiné l’industrie touristique est ridicule...Comment ruiner quelque chose qui n’a jamais existé ?


                        • Cateaufoncel 17 janvier 12:45

                          @rugueux

                          "Je n’ai pas de jugement à porter sur la politique de Trump mais je dois reconnaitre que sa formule à l’emporte-pièce résume parfaitement la situation...« 

                          Je me permets d’attirer votre attention sur le fait que tout le monde attaque Trump sur la forme - qui n’est même pas précisément connue -, et personne sur le fond.

                          Hier, j’ai entendu un pasteur noir et républicain, rétorquer à une de ses soeurs de couleur : »Si, Haïti n’est pas un « shithole country, » allez donc y vivre !" Elle est restée sans voix. Peut-être venait-elle de prendre conscience qu’effectivement...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès