• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hamon, un sauvetage de l’impossible

Hamon, un sauvetage de l’impossible

C'est fait Le Drian change d'hôtel, il vaut mieux cela que d'avoir de faux amis et au PS il n'en manque pas depuis 1988 où sous l'impulsion de Jaques Delors l'on entre dans la rigueur et la dérégulation des marchés financier et l'adoption de la loi du marché. La porte était ouverte à tous ceux qui n'avaient comme fibre socialiste que la perspective d'une carrière. Au fil des congrès la lutte contre le capitalisme a été effacée des déclarations de principe et ses alliances avec le PC ont été consommées définitivement en 2016, après être longtemps aller à la gamelle pour subsister.

Extrait de la déclaration en vigueur d'Avril 2008.

ART. 1 Etre socialiste, c'est ne pas se satisfaire du monde tel qu'il est. L'idée socialiste relève, à la fois, d'une révolte contre les injustices et de l'espérance pour une vie meilleure. Le but de l'action socialiste est l'émancipation complète de la personne humaine et la sauvegarde de la planète.

ART. 7 Les socialistes défendent un modèle de développement durable qui conjugue la croissance, l'innovation technologique, l'impératif écologique, la création d'emplois, la protection sociale. Les socialistes se préoccupent non seulement de la quantité des richesses produites et de leur distribution, mais aussi de la manière de les produire et du contenu de la production. C'est une société nouvelle, qui dépasse les contradictions du capitalisme, faisant toute sa place au secteur non marchand, que les socialistes veulent bâtir. Le travail humain est un enjeu fondamental, c'est un moyen individuel et collectif d'insertion, de reconnaissance, d'émancipation. Les socialistes refusent une société duale où certains tireraient leurs revenus de l'emploi et d'autres seraient enfermés dans l'assistance.

Je ne veux pas être mauvaise langue, mais chacun peut juger en mettant en regard l'action de ce quinquennat. Ce n'est pas le cas de Hamon qui sans lever l'étendard de la révolte contre le capitalisme a un programme plus en harmonie avec les déclarations de principe feutrées sur les méfaits du capitalisme qu'il ne faut plus affronter de front, car 92% des citoyens veulent le réformer (cevipof) mais ils en retirent un emploi et un revenu et ont glissé globalement à droite.

2012 a suffit à Mélenchon et Hamon va passer aussi à la trappe.

Avec le choix d'Hamon à la primaire nous savons que les sympathisants ont encore la nostalgie d'un PS socialiste et non social démocrate comme le sont la majorité des députés PS, qui poussent Hamon dans la trappe. Le départ de Le Drian sera un signal fort, pour tous ceux qui n'osaient pas franchir le pas. J'ai déjà écrit que le PS n'était plus fondé à représenter la gauche, la gauche n'est pas sociale démocrate, le bilan de Hollande a discrédité le PS. Certes Hamon, est plus proche de la déclaration de principe que de l'action du gouvernement qu'il a souvent critiqué, mais cela ne lui donnait pas le droit de demander à Mélenchon de le rejoindre pour faire gagner la gauche. Alors que la France insoumise avec le PG et le PC ont tiré les leçons de 2012, et que se désister pour Hamon reviendrait à consolider lors de l'élection des députés des gens, qui au sein du PS sont majoritairement opposés à son programme.

Un cheval de Troie.

En fait Hamon est malgré lui le cheval de Troie du centre droit du PS représenté par Valls, Hollande et Macron qui s'est barré. L'on peut s'interroger sur les objectifs de Hamon. J'espère qu'il n'a pas encore l'illusion de vouloir représenter la gauche, puisque le suivre sur un programme de gauche revient à être assuré de faire à nouveau la place aux députés qui lui sont opposés et se retrouver avec un Hollandisme bis soutenu par une majorité de frondeurs à Hamon président qui n'aurait pas de majorité. Nous aurions ce qui serait assez drôle une cohabitation au sein du PS. La fracture est là. Je ne sais pas si Hamon veut relever de ses cendres le socialisme qu'a abandonné le PS dans les actes, malgré ses déclarations de principes qu'ils mettent à la poubelle, comme nous mettons actuellement celles des droits de l'homme. Mais si c'est son intention il va falloir qu'il transforme ses sympathisants en adhérants, sinon il va supporter seul l'échec de la présidentielle et se faire virer. Alors, il vaudrait mieux maintenant qu'il rejoigne avec ses amis la France insoumise et compter sur ce mouvement pour reconstituer un nouveau socialisme, cette société nouvelle que prône la déclaration qui avec Hollande et tous les Valls n'est qu'un mirage.

Un Filoche.

Le départ de tous ces socialistes carriéristes justifie ce que j'écris depuis très longtemps que le PS n'est plus socialiste et que ce serait une bonne chose qu'il implose, car la vie politique est en train de se recomposer et c'est la France insoumise qui va donner une voie à définir avec tous les citoyens qui voudront y prendre part en partant du programme qui a été élaboré.

Il est vrai que le PS dispose de structures importantes consolidées au fil des ans malgré sa chute d'adhésions, pourtant Hamon va finir par friser le ridicule à vouloir prétendre unifier le pays en tant que président alors que candidat déclaré du PS il doit se rendre à l'évidence ses faux amis le laisse tomber.

S'il n'est pas viré du PS il va devenir un Filoche bis.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 mars 10:49

    « S’il n’est pas viré du PS il va devenir un Filoche bis. »


    Alors là, c’est salaud !
    Moi je serais Filoche, je serais vexé !
    Remarquez, je serais Hamon, je serais vexé aussi !

    De toutes façons, ils ne vont être virés du PS ni l’un ni l’autre : ils vont y rester tout seuls quand Cambadélis aura aussi rejoint Macron et laissé les clés sur son bureau avec la facture du loyer.

    • ddacoudre ddacoudre 24 mars 11:59

      @Jeussey de Sourcesûre

      bonjour. oui un peu acerbe, j’admire Filoche qui croit dur comme fer que le PS redeviendra socialiste.

      cordialement.


    • Laulau Laulau 24 mars 14:04

      @ddacoudre
      Qui croit ou bien qui fait semblant de croire ?


    • ddacoudre ddacoudre 24 mars 14:16

      @Laulau

      bonjour. l’on peut toujours douter ou s’interroger, mais il a toujours été un homme de gauche, ce qui m’a souvent fait demander pourquoi il n’ pas suivit Mélenchon.
      cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


    • Laulau Laulau 24 mars 14:28

      @ddacoudre

      Effectivement on peut se le demander et de même pour Filoche. J’ai un gros doute sur leur sincérité.


    • jmdest62 jmdest62 25 mars 08:06

      @Laulau
      J’ai lu cet article ce matin ......ça m’a mis en grande forme.

      @+

    • aimable 24 mars 11:30

      maintenant que le P S est totalement vermoulu les vers le quittent pour en Marche
       suffira t’ il a leur appétit vorace ?


      • ddacoudre ddacoudre 24 mars 12:05

        @aimable

        bonjour si j’en crois l’échauffourée qui a opposé Hamon et Macron lors du débat, cela m’avait l’air de porter sur du fric, le papier mouche contemporain. au rythme où il colle il n’y aura pas de place pour tous.
        cordialement.


      • joelim joelim 25 mars 11:08

        @aimable
        Certains vers n’arriveront apparemment pas à changer de corps en décomposition, je pense à Valls et Royal auxquels le télévangéliste Macron ferme sa porte. Pour une fois, quelque chose de réjouissant autour de ce thème...


      • Le Panda Le Panda 24 mars 12:43

        Bonjour, l’auteur et les autres

        Pour le moins que l’on puisse écrire pensez ou dire, s’il avait su faire équipe avec toute la gauche, nous n’en serions pas à ce stade de perdition. Surtout que lui a tout à ,perdre et Mélenchon non.

        Très bon travail que j’apprécies

        Le Panda


        • ddacoudre ddacoudre 24 mars 14:24

          @Le Panda

          bonjour merci pour le commentaire, j’aimerais que mon article soit divinatoire, car la recomposition politique irait plus vite.
          cordialement.


        • Vipère Vipère 24 mars 12:56

          Il est grand temps que le PS mette la clé sous la porte, les locaux serviront à reloger des gens dans le besoin ! 

          Les cendres du PS ne méritent bien entendu par le Panthéon, à moins de créer un Panthéon de la traîtrise, là le PS serait à sa vraie place !

          • ddacoudre ddacoudre 24 mars 14:27

            @Vipère

            bonjour. et je suis sur que ces gens ne s’en plaindraient pas. en fait ce n’est pas plus mauvais que l’on voient certains sous leur vrai jour.
            cordialement ddacoudre.over-blog.com.


          • LE CHAT LE CHAT 24 mars 13:06

            Le PS version Terranova n’est plus de gauche , c’est juste une déclination française du parti démocrate américain...


            • ddacoudre ddacoudre 24 mars 14:29

              @LE CHAT
              bonjour. tout à fait le premier a souhaiter cela fut Georges Fraîche le député maire de montpellier, il ne s’en cachait pas, mais il ne l’aura pas connu de son vivant.
              cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


            • Laulau Laulau 24 mars 14:03

              En fait Hamon est malgré lui le cheval de Troie du centre droit du PS

              Juste, mais j’ai un gros doute sur le « malgré lui ». Je suis de plus en plus persuadé qu’il joue un rôle que lui a attribué le PS. Il vient de critiquer Mélenchon en lui reprochant de ne pas vouloir le pouvoir mais il se garde bien de l’aider à être élu pour vérifier son affirmation. Si Macron gagne, le PS va se reconstituer comme force d’appoint (ou même peut-être centrale) d’un gouvernement que je ne saurait qualifier..... disons un gouvernement de la commission européenne.


              • ddacoudre ddacoudre 24 mars 14:32

                @Laulau

                bonjour. tu as peut être raison pour Hamon, mais surement raison si macron est élu, avec les « Vallsiens » du PS il aura sa majorité.
                cordialement.


              • Sergio Sergio 24 mars 18:07

                Le but de l’action socialiste est l’émancipation complète de la personne humaine et la sauvegarde de la planète.


                Le but de l’action socialiste est l’émasculation complète de la personne humaine et la sauvegarde du PC, comme valeur refuge



                • ddacoudre ddacoudre 24 mars 20:34

                  @Sergio
                  bonjour Sergio. ça c’est terminé depuis que Cambadélis à annonce qui créait sa fameuse belle alliance populaire qui fait un flan. il avait annoncé en décembre 2015 je crois la fin des accords d’épinay qui le liait au PC.
                  cordialement.


                • Sergio Sergio 24 mars 18:07
                  Les socialistes refusent une société duale où certains tireraient leurs revenus de l’emploi et d’autres seraient enfermés dans l’assistance.

                  Léon Blum aurait dit !

                  Les socialistes refusent une société duale où certains tireraient dans l’assistance et d’autres seraient enfermés dans l’emploi de leurs revenus 

                  Oui ddacoudre, il n’y a rien qui dure, sauf les réputations !

                  • ddacoudre ddacoudre 24 mars 20:36

                    @Sergio
                    jolie inversion.
                    cordialement. ddacoudre.over-blog.com.


                  • Rincevent Rincevent 24 mars 19:39

                    @ l’auteur

                    Vous avez évoqué Delors. Il faudrait bien se souvenir qu’il a été, un temps, le grand favori des sondages chez les socialistes pour une présidentielle, avant de renoncer (faute d’un soutien des centristes, si je me souviens bien). En 2012, c’était DSK qui était dans la même position, avant d’avoir des problèmes de peignoir… Alors, pour moi, ça pose la question suivante : les sympathisants/électeurs socialistes étaient-ils encore de gauche dans ces deux cas ou avaient-ils déjà entériné le virage à droite de 1983 ?

                    Le choix, aux primaires, d’un Hamon censé faire revenir le parti à gauche n’est-il pas un peu tardif, voire artificiel ? Vu la tournure que ça prend, en cas de non-qualification au deuxième tour, je crois que son rôle va se réduire à celui d’un syndic de faillite du PS. Dans ce cas, il sera intéressant de voir qui seront les éventuels repreneurs…


                    • ddacoudre ddacoudre 24 mars 20:51

                      @Rincevent
                      bonjour. pour répondre à ta question en ces temps j’étais au PS que j’ai quitté en 95 car il n’y avait plus de chance qu’il redevienne socialiste.c’est à dire pratiquer le réformisme anti capitaliste.puisque le PC appelait à la révolution anti capitaliste dont le différent fut l’objet de nombreuses scissions.les militants avait un confiance totale, il n’ont pas cru au changement qu’annonçait le remplacement de Mauroy. en 1988 de nombreuses discutions ont eu lieu sur l’ouverture du parti à la société civile pour être certain d’emporter l’élection. nous avons vu apparaitre des gens du genre Tapie et petit à petit des carriériste se sont emparés des postes et les courants ressemblaient à des courants d’air, les militants et les sympathisant n’ont pas vu arrivé la mondialisation, car la plus part restaient lié à leur quotidien qui ne donne pas une vue d’ensemble et lorsque ils sont touché c’est trop tard car le processus est en place. dont le glissement est marqué par le départ de Mauroy et ensuite deux reformulation des principe socialiste d’où disparait la notion de classe et de capitalisme. Mélenchon était toujours en butte et à finit par partir.
                      un commentateur à estimé que vu l’échec assuré de Hamon, le PS deviendrait l’appoint de Macron.
                      ddacoudre.over-blog.com
                      cordialement.


                    • philippe baron-abrioux 25 mars 08:04

                      @l’auteur ,

                       Bonjour ,

                       vous avez quitté le P.S en 1995 car selon ce que vous écrivez , il n’y avait plus de chance qu’il redevienne socialiste .

                       j’ai quitté le P.S au milieu des années 1980 (1985- 1986)  : j’avais à l’époque alerté la fédération sur le fait que dans ma commune de Gironde , quand chaque dimanche je me rendais au marché , j’entendais des propos de plus en plus librement prononcés à forte connotation raciste , xénophobe , vantant le courage de Jean Marie Le Pen qui « disait de façon claire ce que tout le monde pensait mais n’osait dire ouvertement » . j’étais alors secrétaire cantonal , j’ai averti de cette situation qui me semblait préoccupante et je proposais qu’une réflexion soit engagée sur cette montée du F.N .

                       je faisais partie de la commission fédérale des droits de l’homme et les mêmes observations étaient faites un peu partout dans le département . j’avais mis en place dans ma section une formation sur ce sujet pour voir les instruments à notre disposition afin que nos réponses soient solidement étayées et que le processus invasif soit contenu au mieux .

                       on m’a fait comprendre que mes observations ( dont la réalité n’était pas contestée et même corroborées par beaucoup ) ne présentait aucun caractère urgent et que le mieux était de continuer à soutenir les élus locaux pour les futurs rendez vous électoraux . en particulier par des campagnes d ’affichages , des tractages systématiques et que l’heure n’était vraiment pas à l’inquiétude devant ce phénomène : militant , prépare la colle et , apparatchiks , motivez vos troupes !

                       la suite , on la connait et on la subit ; les apparatchiks sont pour la plupart toujours en place , trimbalant leur maroquin de réunion en réunion la mine un peu contrite d’avoir compris que leur siège dans leur bureau feutré était équipé d’un dispositif d’éjection et que le secrétariat aux adhésions s’était en quelques années transformé en secrétariat aux radiations et autres formes d’abandon définitif .

                       nos brillants stratèges , quelque peu dédaigneux pour la base militante , se sont coiffés d’une casquette de chauffeur de corbillard et ont perdu leur sourire depuis si longtemps que leurs zygomatiques sont définitivement nécrosés .

                       on parle encore de quelques figures tutélaires , de Carmaux , ou Jarnac , de certaines dates , le 10 mai , des idéaux partagés un temps chamboulés par ces réalités qui ont conduit à la situation actuelle et à l’unique politique qui peut nous sauver .

                      les « courants » ont laissé place à « la synthèse » et sans courant , difficile d’avoir la lumière !

                       sauf le panneau photovoltaïque E.M ,équipé d’un pied gyroscopique capable de tourner sur 360 ° en quelques minutes qui permet au moins de réchauffer la soupe récupérée au fil de sa rotation .

                       bonne fin de journée !

                       P.B.A

                       

                       
                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès