• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Haro sur un Africain, une Arabe musulmane et un Français de (...)

Haro sur un Africain, une Arabe musulmane et un Français de souche

 On ne compte plus les "UNE" de la presse papier et en ligne - de la presse mainstream et dite "iindépendante"... qui prennent à partie Alain Soral, DIeudonné et plus récemment Farida Belghoul.

 Tous ! de la presse dominante et mainstream à la presse dite "indépendante"... du Figaro à Marianne en passant par Médiapart.

Dieudonné le métis camerounais, clown au nez noir, humoriste satiriste sans rival au service d’un rire qui a pris toute la dimension de l’ampleur de l’arnaque incommensurable d’une représentation du réel qui n’a qu’un seul but : tabasser à coups de représentations toutes plus mensongères les unes que les autres, à coups de pied et à coups de poing, la réalité qui nous est donnée à vivre et dont Guy Debord nous exposera tous les tenants et les aboutissants.

Dieudonné n’est-il pas alors le plus grand anti-tartuffe depuis Molière, de cette société-là ?

Farida Belghoul serge uleski.png

Avec l’abandon en 1983 d'un projet destiné à contrer l'offensive néo-libérale s’ensuit un deuxième abandon : celui des classes populaires livrées au chômage et à la violence d’un libéralisme économique sans précédent ; arrive alors SOS racisme et le détournement d’un élan qui se voulait fraternel et rassembleur porté par des français issus de l’immigration, appelé « Marche pour l’égalité  » ; détournement et récupération dans le but de forcer les classes populaires blanches et européennes maintenant stigmatisées, accusées de tous les maux – racisme, antisémitisme, xénophobie, islamophobie -, et à propos desquelles le PS ne fondait plus aucun espoir électoral, à la désertion des urnes ou au vote FN, vote stérile, avec l’appui de tous les médias qui tiennent depuis trente ans un rôle stratégique dans la production et la diffusion d’une doxa qui recouvre tout : à la fois la finance, l’économie, le politique et la culture.

Il reviendra à Farida Belghoul  de dévoiler au grand jour toute la supercherie de ce système de domination par la division et la diversion ; elle refusera la récupération de cet élan par le PS et SOS racisme.

 


 

soral.jpgSavoyard autodidacte, Alain Soral est celui qui, aujourd'hui en France, avec l’aide de Rousseau, de Marx, de György Lukács, de Lucien Golmann, de Philippe Muray, de Michel Clouscard et de Jean-Claude Michéa , développe les analyses les plus courageuses, les plus pertinentes, les plus intelligentes et les plus talentueuses sur la société française (d’aucuns écriront : "... sur ce qui est arrivé à la France...") de la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours.

***

 Dieudonné, Farida Belghoul et Alain Soral... trois figures bannies des médias et contre lesquelles une guerre dissymétrique (une de plus… après le Moyen-Orient, le Maghreb et l'Afrique subsaharienne) est menée sans pitié, et un verdict sans appel quotidiennement rendu de "fasciste, antisémite, raciste et complotiste".

Il est dit que ni SOS racisme ni la Licra ni le MRAP et ni la Ligue des droits de l'homme ne voleront à leur secours (non ! on ne pouffe pas de rire svp !).

On notera au passage que ces trois figures, l’Africain, l’Arabe musulman et le Français de souche auraient dû symboliser un modèle multiculturel dont le PS et les Verts souhaitaient assurer la promotion. Et c’est sans doute là toute l’ironie de la situation : que ce soit précisément cette France Black, Blanc, Beur qui mette à mal une idéologie de domination dont la loi d'airain a pour seul modèle : la connivence, la collusion, la cooptation, le trafic d'influence, la concussion, l'abus de confiance et les bombes.

Car dans les faits, il n’a jamais été question de rassembler qui que ce soit autour d’une idée forte qui aurait le souci de la justice pour tous mais bien plutôt de diviser un pays, de le dépecer pour mieux le livrer à une oligarchie mondiale seule capable de garantir à une classe politique sans courage et sans projet digne de ce nom, secondée par une classe économique et médiatique vorace, des carrières nationales, européennes et mondiales mirobolantes, sur le dos de la démocratie, du monde du travail et de l’histoire sociale et culturelle de tout un pays, voire d’un continent : l’Europe.

***

  Dieudonné, Farida Belghoul et Soral...combinaison explosive !

 Pour leur faire face et pour leur faire la guerre... , cet autre trio : les Médias dominants (qui appartiennent à l’hyper classe économique : banque, armement et industrie du luxe), une classe politique UMP – PS et une bourgeoisie à la tête d’une presse dite « indépendante » et « alternative » : Marianne, le Monde Diplomatique, Médiapart, Charlie Hebdo… ainsi qu’un vieux modèle d’expression qui franchement commence à sentir un peu l'urine, incontinence oblige ! Le Canard enchaîné.

On n’oubliera pas non plus des universitaires-fonctionnaires à l’abri du besoin, et au sujet desquels, encore une fois, Marx avait vu juste lorsqu’il affirmait en 1844 que les fonctionnaires - ici, on ciblera en priorité les universitaires et autres enseignants des Grandes Ecoles -, sont les gardes chiourmes (sorte de garde prétorienne) d’une domination exercée par l’Etat dans une alliance de gouvernement avec le grand Capital (aujourd’hui… oligarchie mondiale ou mondialiste) par le biais des multinationales et de la Banque.

Bien évidemment, on pensera aussi à La Trahison des clercs de Julien Benda

 

 Mais... revenons à cette presse dite "indépendante" et à ses supplétifs... une presse qui se croit et se veut « alternative » entre les mains d’une bourgeoisie de la bien-pensance et du politiquement correct, actrice d’une fausse rébellion contre un ordre établi qui les subventionne - aide de l'Etat en dizaines de millions d’euros.

 

 - Médiapart (son patron est le fils d’un Vice-recteur de la Martinique) qui, pour penser le monde et éclairer ses abonnés, s’est fait une spécialité de s’appuyer sur des poètes et des auteurs issus du colonialisme et de la traite négrière - auteurs qui n’ont fait finalement que célébrer la langue de leurs maîtres  : Césaire et Senghor ; l’un finira maire de Fort-de-France en Martinique, l’autre Président du Sénégal avant une retraite en Normandie : haras, bocage et champ de courses ; et plus près de nous dans le temps, un Edouard Glissant et un Chamoiseau ; ce dernier a fini au café de Flore et à la Closerie des Lilas. Tous inopérants et inoffensifs sur un plan politique. Jugez plutôt : à propos de l’élection d’Obama, Glissant et Chamoiseau parleront de « véritable miracle » - de quoi faire hurler de rire mon cheval, ou de rage n’importe quel humaniste de gauche ou d'ailleurs.

 

Au sujet de ce journal, vous trouverez des informations sur Plenel et quelques uns de ses journalistes ICI et LA  ; informations d'un intérêt plus que certain... et qui expliquent bien des choses.

 

 - L’hebdomadaire Marianne en difficulté faute de lecteurs payants, qui vit sous perfusion de l'Etat - plus d'1 million et demi de subventions en 2013 -, soutient à ses heures perdues un Parti de gauche sans troupes ni assise populaire, composé en grande partie d'enseignements et de syndicalistes ; en revanche, il n'oublie jamais de soutenir Israël..

 

 - Le Monde diplomatique… à l’heure où sur Internet la dissidence fait rage… et gratuitement qui plus est, ce mensuel privé de lecteurs, est à la recherche de mécènes pour assurer les fins de mois, payer les imprimeurs et les salaires (sûrement confortables) de ses permanents. D’où son repositionnement et son ralliement au lynchage médiatique de Dieudonné, d'Alain Soral et consorts.

 

 - Charlie Hebdo a fait de l’insulte d’une population la plus fragilisée et la plus exploitée de notre société - les Musulmans -, son fonds de commerce… 

 

 Et pour finir...

 

 - Le Canard enchaîné dont l’humour passé et repassé, mille fois ressassé, et l’ironie… sentent un peu, comme on a pu le laisser entendre plus haut…l’urine et les couches culottes de l’incontinence à la fois analytique et stylistique.

 

Tous ligués donc... contre un métis camerounais, une algérienne musulmane et un français de souche autodidacte ; tous à leur faire la guerre... guerre contre trois symboles non pas de la domination mais de l’humiliation : Africain noire, populations arabo-musulmanes et le Français de souche des classes populaires auxquelles tous les procès sont faits : inadaptation au monde, xénophobie, homophobie, islamophobie, racisme, antisémitisme... depuis que le PS, comme un fait exprès, a abandonné l’ambition non pas tant de changer le monde que de protéger les plus faibles d’entre nous tout en les élevant à l’infinité de tous les possibles d’êtres humains en devenir, et ce quelle que soit leur condition d’origine ; coïncidence qui vaudra à quiconque se met en tête d’insister sur sa concomitance (abandon des classes populaires et leur diabolisation) d’être qualifié de complotiste paranoïaque. 

 Cette bourgeoisie dite progressiste et tolérante - bourgeoisie de la fausse dissidence -, se définit évidemment selon le critère de la production d’un discours autour de ce qu’elle croit incarner : la rupture dans un contre modèle aux médias dominants. Cette bourgeoisie prône avant tout les liens de la convergence de vue et de comportement. Dans ce qu’elle croit être leur dissidence, au sein de cette classe, tous ont les mêmes réflexes et la même prudence : savoir jusqu’où ne pas aller trop loin et contre qui ; et plus important encore : ne jamais nommer ni les choses ni les gens, cultiver le flou d’une rhétorique d'une bien-pensance et d’un politiquement correct qui épargne bien du souci à ceux qui pourraient en retour, le leur en causer quelques uns.

De plus, cette bourgeoisie de l’opposition au système, est bien trop sûre de ses catégories de pensée pour accepter la moindre remise en cause : « Nous remettre en cause ? Mais pourquoi faire ? Nous l’avons déjà fait en proposant une autre information indépendante ! »

Aussi, ne la mettez jamais face à ses contradictions ! Ne la prenez jamais par surprise ! Car elle doit pouvoir tout anticiper de ceux au nom desquels elle prétend œuvrer : les dominés. Et enfin : ne forcez jamais cette bourgeoisie à se décevoir ! Sa férocité sera à la hauteur de tout ce qu’elle soupçonnait en elle et que des « gueux » viennent maintenant révéler au grand jour, à son grand embarras et bientôt, à son grand désespoir : « Comment ça ? On ne vaut donc pas mieux que les autres ? »

Confrontée à sa propre duplicité, c’est alors qu’arrivent la colère et une volte-face pas tant au nom d’intérêts de classe (et/ou d’une solidarité d’appartenance ethnique), mais bien plutôt au nom des grands principes avec lesquels elle ne saurait transiger, et alors que ces grands principes ne sont aucunement en question : on botte en touche pour ne pas avoir à faire face à une problématique, une vraie, qui n'a qu'un seul tort : être à haut risque.

 Tel un rituel macabre, véritable jeu de massacre, dans une action soutenue que rien ne peut empêcher et qui prend la forme d’un imparable désir de nuire… cette folie des médias dominants, de la classe politique et d'une bourgeoisie à la tête de médias dits « alternatifs » ou « irrévérencieux » sous-tend un puissant désir de retour à la normale, à l’harmonie d’un ordre, dans l’univers clos et sécurisant du statuquo.

Cette restauration de l’harmonie et de l’équilibre passe toujours par le meurtre du trublion provocateur ; c'est là la règle du jeu ! Trublion incontrôlable, libre comme cette liberté qu’aucun bourgeois quel qu’il soit, dissident ou pas, n’accordera à un métis, à un Arabe, à un Musulman ou un Français de souche déclassé car ces derniers incarneront toujours la mauvaise conscience d’une bourgeoisie d'une gauche dite « sociétale » (Clouscard, Michéa, Muray et Alain Soral ont tout dit à son sujet), dont le profond mépris pour celui qui ne peut rien pour lui-même, engendre une culpabilité qu’un politiquement correct vient apaiser mais pour un temps seulement car… chassez le naturel… il revient au galop.

Aussi... pour les médias dits « alternatifs » tout comme pour les « médias dominants », les humoristes doivent rester à leurs places, là où fleurissent les blagues de potaches sans suite dans les idées ... et la démocratie sera bien gardée !

 Toujours prompte à se montrer compatissante, avec cette bourgeoisie, le moment où tout bascule est le moment où ses intérêts économiques sont menacés : subventions d’Etat, manque à gagner dû à la perte de lecteurs, carrières universitaires,

Classe insidieuse dans laquelle des psychologies opaques prospèrent comme autant de points aveugles de la psyché humaine, si les coupables peuvent être aussi des victimes, avec cette bourgeoisie-là, aucun risque : elle est bien seule coupable puisque son pouvoir reposera toujours sur la dépossession de plus grand nombre.

Chacun de ses sourires adressés aux humbles, aux sans-grades, cache l’auto-satisfaction de ceux qui sont aux commandes et qui contrôlent toutes les situations ; chacune de ses joies est volée à la mélancolie du déclassé ou au désespoir de la bête de somme abruti par un travail dégradant.

Une bourgeoisie en apparence moderne, esprit libre-penseur et républicain d’une complaisance inouïe avec ses propres contradictions – c’est la paille dans l’œil du voisin et la poutre dans le sien -, et dont l’avantage comparatif et son ascendant rhétorique n'hésitent pas à aller exercer leur talent chez les confrères des médias dominants et concurrents, passant de l’un à l’autre en toute aisance : dominant/alternatif – alternatif/dominant ; le Monde diplo/France Inter, France Inter/le Monde diplo ; ou bien encore : Médiapart/France2, France2/Médiapart…

L’affirmation de cette classe passe toujours par l’exécution des trouble-fête qui outre-passent leur fonction de clowns et de fous du roi ; tout comme la bourgeoisie d’une droite sans complexe n’existe que dans le bannissement et la calomnie, c’est dans l’élimination sociale que cette autre bourgeoisie résout ses propres conflits de conscience : « Chassez loin de moi cette vérité à mon sujet que je ne saurais voir et accepter ! »

Le regard-faisceau d'un métis, d'une Algérienne musulmane et d'un Français en disgrâce, transperce les certitudes de cette bourgeoisie, blesse mortellement son orgueil et la brûle de l’intérieur car à ses yeux, cette combinaison africaine, maghrébine et française n’a qu’un seul tort : remettre en cause sa prétendue supériorité morale et intellectuelle jusqu'à nous révéler in fine (preuve à l’appui : celle de son ralliement à la campagne de diabolisation de nos trois comparses bouc-émissaires) qu’elle est finalement, elle aussi, du côté de la domination.

Et c’est bien cette brûlure qu’elle ne leur pardonne pas.

Les paroles disent une chose et les faits… une autre. Or, notre trio infernal du tiers et du quart mondes refuse ce jeu de dupes : « Vous n’êtes pas ce que vous dites ! En revanche, nous… nous le sommes ! ».

 Chez cette bourgeoisie qui se plaît à se penser compassionnelle, généreuse et honnête, on trouvera le désir d’être reconnue en tant que gardienne d’une moralité qui, dans les faits, n’a qu’un seul souci : balayer au plus vite de sa conscience l’absence d’un véritable engagement - au prix de tous les risques à la fois physique et matériel -, en faveur de la justice et de la liberté, oublieuse du fait suivant : qui ne risque rien n’a aucune leçon à donner à qui que ce soit. Et jamais cette bourgeoisie-là n’acceptera qu’on la mette en danger ; et un seul danger la guette : qu'on expose au grand jour la duplicité de son existence privée comme publique … ou pour le dire autrement : son caractère hypocrite, égoïste, lâche face aux puissants et intransigeant face aux dominés, et ce à chaque fois qu’elle est prise en faute.

Après Renoir et « La règle du jeu  » en 1939, c’est Claude Chabrol qui nous le rappellera dans « La cérémonie  » en 1995.

***

dieudonné,guy debord,sos racisme,marche pour l'égalité,farida belghoul,alain soral,rousseau,marx,györgy lukács,lucien golmann,philippe muray,michel clouscard,jean-claude michéa,mrap,ligue des droits de l'homme,licra,crif,black blanc beur,ump,ps,eelv,les verts,benda,trahison des clercs,marianne,le monde diplomatique,médiapart,charlie hebdo,le canard enchaîné,plenel,césaire,senghor,edouard glissant,chamoiseau,obama,bourgeoisie,médias,oligarchie,bien pensance,politiquement correct

 

  Pour protéger sa fille, sa moralité et l’unité de la famille Lelièvre - famille recomposée archétypale d’une bourgeoisie entrepreneuriale -, et châtier au passage celle qui osera s’attaquer à sa respectabilité, Lelièvre père à qui on aurait volontiers donné tout de même le bénéfice du doute quant à la perversité des travers propres à la classe auquelle il appartient (1), sera sans pitié face à quiconque menace, non pas le confort matériel maintenant acquis et sécurisé d’une classe qui n’a plus à s’expliquer depuis des générations, mais bien plutôt son confort moral  : « On est des gens bien ! On ne laissera personne nous salir ! » ; Lelièvre père sacrifiera « la bonne » en la congédiant ; décision prise en cinq minutes montre en main ; et le destin de cette "femme de maison" analphabète de basculer pour toujours avec ce licenciement sans préavis : « Si vous êtes analphabète ce n’est sans doute pas entièrement de votre faute… mais il faut que vous soyez disparue (!) dans une semaine. »

 Aussi, qu’il soit permis de proposer à la réflexion des uns et des autres ce qui suit : si cette bourgeoisie des médias dits « alternatifs et indépendants » devra un jour rendre des comptes … cette bourgeoisie de la fausse dissidence qui se précipite dans les abris à la moindre alerte, ce sera de nous expliquer comment elle a pu , aux côtés d’une hyper-classe et de ses supplétifs, ne pas trouver quoi que ce soit à sauver chez ces trois damnés de la terre : l’Africain, l’Arabe musulman et le Français de souche autodidacte déclassé.

La question est posée.

 

 

1 - Chabrol choisira délibérément de nous présenter une famille Lelièvre décidément sympathique, généreuse, humaine et compréhensive ; et si cette famille se révèlera bientôt impitoyable, Chabrol ne prend pas grand risque et "se couvre" en lui opposant une « employée de maison » et une postière à la limite de la psychiatrie - jadis soupçonnées de parricide et d'infanticide -, sans doute pour soulager la conscience des critiques de cinéma, qui appartiennent eux aussi à la bourgeoisie, du fardeau de devoir condamner sans réserves les Lelièvre, leur propre classe. Courageux Chabrol mais pas téméraire ni fou : les affaires sont les affaires !

Avec cette postière et cette « employée de maison » sociopathes, la critique et le public bourgeois pourront donc à loisir évoquer « deux monstres » (comme ce fut le cas à la sortie du film en 1995), s’exonérant ainsi de l’obligation de devoir interroger son propre mode de fonctionnement en tant que classe, et c’est sans doute là que Chabrol rejoint ce milieu bourgeois qu’il n’a jamais quitté et dans lequel son cinéma n’a pas cessé de l’enfermer… car avec « La cérémonie », film élitiste, il offrira aux esprits avisés seuls la possibilité de situer la monstruosité chez les Lelièvre (et non chez les deux meurtrières) en tant que classe symbole d’une domination qui a pour socle : l’humiliation et la dépossession du plus grand nombre.

Sans doute Chabrol n’a-t-il fait que se regarder à travers son cinéma, de film en film…

Un peu lourdingue et complaisant Chabrol ! comportement typique d’un bourgeois sorti du rang qui ne saura jamais vraiment ce que sont la liberté, la dissidence, la rupture, et moins encore une aspiration libertaire qui ne prenne pas appui sur un ordre bourgeois décadent.

Décidément, n'est pas Pasolini qui veut !

 

_________________

 

Pour prolonger, cliquez : Le phénomène Dieudonné


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • lsga lsga 25 octobre 2014 12:31

    Un très bel article, qui défend la monté du Nazisme en Europe, et qui cherchent à détourner les textes révolutionnaires comme ceux de Guy Debord. 


    Dieudonné fait partie intégrante de la société du Spectacle, l’Humouriste candidat à l’élection présidentielle, c’est l’aboutissement de la société du Spectacle. 



    • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 octobre 2014 13:25

      Bonjour Serge,

      .
      A la liste de personnes bannis des grands médias on peut également ajouter Richard Labévière ...
      .

      une vidéo à regarder : https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA
      .
      Voici un court témoignage de Richard Labevière, précieux, qui en dit long sur ceux que j’appelle la confiscation ou l’occupation des grands médias par une puissance qui agit pour des intérêts étrangères.
      .
      Richard Labévière fut rédacteur en chef de RFI, chef du service étranger, avant de se voir retirer son poste en 2003. Il garde des fonctions d’éditorialiste international jusqu’en 2005. Il affirme que ces mises au placard sont liées au soutien qu’il apporte au journaliste controversé Alain Ménargues. Selon lui c’est après l’intervention de l’ambassadeur d’Israël Nissim Zvili que ses fonctions lui furent retirées. Il affirme aussi avoir été victime de menaces de mort émanant vraisemblablement du Betar sur son lieu de travail.
      .
      Il continue néanmoins son émission Géopolitique, le débat jusqu’à son «  licenciement pour faute grave » au cours de l’été 2008. Son interview de Bachar el-Assad constituerait une faute grave car il n’aurait pas informé sa hiérarchie de la tenue de ladite interview. Accusation que l’intéressé conteste, affirmant que sa hiérarchie était amplement au courant. Il affirme comme raison de son licenciement être le seul journaliste à continuer à interviewer des personnalités du monde arabe. Dans la même conférence de presse donnée à Beyrouth, il déclare également que ce licenciement intervient dans un contexte de mise au pas de l’audiovisuel extérieur de la France par Christine Ockrent (compagne de Bernard Kouchner) et Alain de Pouzilhac.
      source http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_La ... vi%C3%A8re
      .
      Il est actuellement rédacteur en chef de Défense, la revue de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).
      .
      Dans le témoignage suivant Richard Labevière dénonce le fait « qu’on » impose aux français une lecture et une pensée unique résolument néoconservatrice et pro-israélienne.
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 21:04

        Je connais l’affaire.

        Dans un de mes billets, j’ai mentionné le « cas Richard Labévière » à propos de l’emprise sioniste dans les médias.

        Merci pour ce rappel.


      • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 25 octobre 2014 14:12

        Bien j’té Max !

        C’est nos dirigeants et les médias qui sont à leur botte, les fachos !

        Il va falloir faire le ménage !

        On a pas la Sibérie, alors quand on aura pris le pouvoir, je propose les îles Kerguelen pour accueillir tous les dégénérés qui nous gouvernent aujourd’hui ainsi que leurs complice :

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Archipel_des_Kerguelen


        • Vache à lait Vache à lait 26 octobre 2014 08:43

          Et pourquoi pas Haiti pendant qu’on y est.. !

          Non non non, on remet en service Fort Boyard, un point c’est tout.


        • Passante Passante 25 octobre 2014 16:39

          délectable de précision photographique.

          mon cheval remercie ..

          • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 25 octobre 2014 17:23

            Insupportable le titre : Dieudo« l’ africain » parce qu’ il est noir ?Il est avant tout français,un breton,un bon gaulois de base, Farida est une française arabe musumane ok, et Soral français de souche ?mdr, il est franco suisse.


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 octobre 2014 17:49

              Article plaisant pour la forme et le fond mais qui me laisse un arrière-goût.
              C’est la mise à l’index de la bourgeoisie que je ne comprends pas ici.
              Si Soral, Diieudonné et Belgoul sont mis au pilori, ce n’est pas la bourgeoisie qui en est la cause première.
              C’est le système, l’Empirie et ses valets médiatiques qui sont à la manoeuvre.
              La bourgeoisie n’est que le choeur moutonnier des tragédies grecques.
              Ils veulent le confort, ils l’ont, mais le prix c’est, bien sûr, l’immoralité.
              Ce n’est pas une raison suffisante pour les mettre à l’index ici.
              D’ailleurs il n’est que d’écouter Dieudonné et Soral pour s’en convaincre (Belgoul, je n’ai pas écouté encore) ; Ils savent désigner l’ennemi et ce n’est pas certes pas la bourgeoisie.
              Bref, vous taquinez Chabrol, peut-être à bon droit, mais je ne suis pas sûr que ne marchiez pas sur ses traces...
              Désolé, ce n’est pas conclusion que j’imaginais en commençant....


              • Julien30 Julien30 26 octobre 2014 08:34

                Ca doit être des restes de marxisme ça rend un peu bête et méchant, surtout que l’auteur lui ne doit bien sûr rien avoir à voir avec ces salauds de bourgeois, rien qu’à voir sa tronche.


              • dodiese 26 octobre 2014 12:13

                Merci, vous m’évitez d’avoir à écrire la même chose en des termes probablement moins tempérés que les vôtres, ce qui est toujours préjudiciable au débat.
                D’un autre côté, à la décharge de l’auteur et pour avoir essayé moi-même à plusieurs reprises, il est peu probable que son article ait été publié s’il était allé plus (trop) loin. Çà reste agora vox quand-même ! smiley


              • Passante Passante 26 octobre 2014 13:45

                mais enfin « le système », « l’Empire », « les valets médiatiques », 

                ce sont bien des centaines de milliers sinon plus, 
                toute une classe, des millions, si l’on tient compte de tous les collabos collatéraux...
                depuis quand « moutonnier » est-il une excuse à... euh... 
                au Meurtre ?

                non :
                complicité et préméditation.
                démission et haute trahison -
                perpét.
                suivant.

              • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 22:50

                « ... sa tronche... »

                La vôtre n’est pas mal non plus, j’espère que ça ne fait pas de vous un bourgeois !


              • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 22:54

                « C’est la mise à l’index de la bourgeoisie que je ne comprends pas »

                Vous ne croyez tout de même pas que nous vivons dans une société sans classes quand même ?.


              • lsga lsga 27 octobre 2014 00:36

                @Serge


                J’aime beaucoup cette réponse. J’en ris encore. Je vous la pique. smiley 

              • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2014 22:09

                Ras-le-bol des articles d’inspiration fasciste ou néo-nazie sur sur ce site.


                • Jean de Beauce Signal d’alarme 25 octobre 2014 23:21

                  @Christian : allez donc voir la pièce de théatre de BHL ça vous changera... et vous n’y serez pas gêné par la foule.


                • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2014 22:10

                  Ras-le-bol des articles d’inspiration fasciste ou néo-nazie sur ce site.


                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 22:48

                    Tenez ! C’est pour vous ! C’est cadeau... : http://sergeuleskiactualite.blog.lemonde.fr/2014/10/25/deux-heures-en-compagnie-de-yakov-rabkin/

                    Repassez nous voir ensuite !


                  • Christian Labrune Christian Labrune 27 octobre 2014 12:46

                    Serge Uleski
                    Je fais une différence notable entre l’antisémitisme et l’antisionisme. Beaucoup d’antisémites dans les années 30, se complaisaient à dire du mal des Juifs comme des crétins s’amusent à raconter des histoires belges. C’était toutefois un peu plus grave : on n’a jamais persécuté les Belges, ce qui n’était pas le cas des Juifs au temps d’Isabelle la catholique, pour ne citer qu’un seul exemple. Daniel Cordier, qui fut le secrétaire de Jean Moulin et un parfait résistant avoue, non sans honte, qu’au début de la guerre il était encore empêtré dans les préjugés antisémites de son milieu. Ces gens-là, évidemment, ne prévoyaient pas les conséquences de leur connerie et les millions de morts de la shoah. La plupart, comme Cordier, on su faire leur autocritique.

                    L’antisioniste, qui nie la légitimité de l’état d’Israël, se fait l’allié objectif des organisations qui conspirent à sa destruction, qu’il s’agisse de l’Iran et de son Hezbollah, ou du Hamas du côté des sunnites. Il vient après la shoah, l’antisioniste, et ce qu’il réclame, dans la lignée idéologique de Mohammed Amin al-Husseini, c’est rien moins qu’un achèvement de la solution finale. Parce que si l’islamisme fanatique actuellement en développement tout autour d’Israël parvenait à ses fins, je me demande bien quelle serait l’issue pour les Juifs d’Israël. Une nouvelle diaspora ? Ils iraient s’installer à Sarcelles, peut-être, où les néo-nazis gueulaient « Mort aux Juifs » au début de l’été ?

                    Ce qui a fait toute l’horreur du nazisme et l’a rendu plus odieux encore qu’un autre totalitarisme à l’est, c’est sa prétention génocidaire. Cette prétention se trouve actuellement réassumée en France par une extrême gauche (NPA en particulier) qui a repris à son compte les vieux thèmes traditionnels de la pire extrême droite. Dans vingt ans, quand les historiens se pencheront sur ce qui est en train de se passer actuellement en Europe, l’antisionisme leur apparaîtra clairement comme le dernier avatar du nazisme. Quand je dis que j’en ai marre de lire sur ce site des articles néo-nazis, ce n’est donc absolument pas une de ces exagérations rhétoriques auxquelles pourrait induire un tropisme polémique, c’est une simple constatation lucide.

                    Vous ne pouvez pas tout à la fois vous réclamer des idéologies les plus crapuleuses (Soral et son bouffon) et vous plaindre qu’on vous colle une étiquette qui convient si parfaitement au contenu de vos articles.


                  • Nevenoe Nevenoe 27 octobre 2014 19:48

                    "Ce qui a fait toute l’horreur du nazisme et l’a rendu plus odieux encore qu’un autre totalitarisme à l’est, c’est sa prétention génocidaire"

                    Saleté de loi Fabius / Gayssot !!!!
                    Même pas le droit de répondre à ça.


                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 octobre 2014 19:50

                    A l’aune de ce qui nous est donné de voir, de comprendre et de vivre ici en France, et d’autres... ailleurs, il semblerait que le sionisme depuis 1967 soit plus près de ce que vous qualifiez de « néo-nazisme » qu’un Soral ou un Dieudonné même si vos catégories sont absurdes ; elles ne reflètent que votre incapacité à vouloir, à pouvoir partager quoi que ce soit avec qui que ce soit : vous ne connaissez et ne reconnaissez qu’un seul droit à l’existence : vous-même et ceux qui vous ressemblent ce qui, vous l’imaginez bien, vous disqualifie ; votre nombril - communautaire de surcroît -, situé au centre de vos préoccupations ne vous aidera en rien à penser.

                    Vous auriez dû comprendre depuis longtemps qu’on ne peut rien faire pour vous.


                  • Jean de Beauce Signal d’alarme 25 octobre 2014 23:19

                    J’ai lu « Comprendre l’empire » de Soral, une bonne synthèse de critique du libéralisme économique, mais qui n’a rien de bien original. Pourquoi tant de remue-ménage à son encontre ? La mafia qu’il décrit est donc bel et bien aux commandes ? Il n’y a que la vérité qui blesse...


                    • soi même 26 octobre 2014 01:08

                      Je suis un bon français comme les 60% de français qui ont une ascendance étrangère, je trouve nul et non avenue ce débat, i c’est faire les choux gras au FN, c’est finie le temps des races, c’est l’humain qui prime et j’emmerde les chochottes franquistes et leurs cortèges d’égoïstement qui plombe les débats !


                      • Hijack Hijack 26 octobre 2014 01:21

                        Comme je l’ai dit pour sa dernière sortie, merci à Dieudo d’exister ! ... pareil pour les autres, mais à un étage en-dessous !


                        • Vache à lait Vache à lait 26 octobre 2014 08:54

                          Un chouette pamphlet il faut dire.

                          En revanche bis repetita concernant ces 3 personnes pointées du doigt comme étant :

                          ces trois figures, l’Africain, l’Arabe musulman et le Français de souche

                          On est pas dans un film américain à quota (1 noir rigoleur qui meurt rapidement, un chinois inquiétant, un couple hybride parfaitement intégré, la blonde qui ne fait que des bêtises, et le beau mâle dominant qui n’accepte pas son leadership).

                          Dieudonné M’Bala M’bala est francais bon sang, né d’une mère française et d’un père camerounais,

                          Soral est français tout court, pas plus ’de souche’ qu’un autre,

                          Farida belghoul est française née de parents algériens.

                          La bourgeoisie englobe beaucoup de monde. Mais de plus en plus, j’ai l’impression qu’elle concerne ceux qui vivent allègrement. Or des gens vivent allègrement sans être bourgeois. Ils ont un travail qui rémunère bien ou pas, mais qui est surtout fonction du temps et de l’effort qu’ils y mettent. Donc, des prolétaires peuvent être de situation aisée, comparée à la moyenne.
                          La bourgeoisie est plus un état d’esprit lié à un travail « d’invention humaine », donc non nécessaire, selon moi en tout cas.


                          • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 22:45

                            « ces trois figures, l’Africain, l’Arabe musulman et le Français de souche »

                            C’est justement là tout l’intérêt de la situation.

                            L’origine des intéressés face à des médias qui se disent indépendants et alternatifs à l’heure de tous les métissages...


                          • Vache à lait Vache à lait 27 octobre 2014 07:46

                            Je comprends, cependant raisonner de la même manière les conforte dans leur jeu puéril. La couleur de peau, les origines ethniques, on s’en contre-fiche. Ces hommes et cette femme disent et dénoncent des choses et c’est de cela qu’il faut débattre.

                            Sinon on en revient à du stérilus « Moi j’aime le sucre... » et on esquive les sujets de fond.

                            C’est un peu le phénomène « Mariage pour tous ».

                            Si les gens se réunissaient en front pour dénoncer la caricature politique actuelle comme ils l’ont fait pour demander ou refuser le mariage homosexuel, mais bon sang on en serai presque à un réveil révolutionnaire. Seulement, la colère et le besoin de s’exprimer a été canalisé dans un sujet somme toute sans grand intérêt sociétal, étant plus affaire de chacun.


                          • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 octobre 2014 10:42


                            « Ces hommes et cette femme disent et dénoncent des choses et c’est de cela qu’il faut débattre. »

                            Ce qu’ils dénoncent est indissociables de leurs origines et de leur statut social ; et les attaques dont ils sont l’objet aussi... dans le fond comme dans la forme ; et là encore, l’origine et le statut social de leurs détracteurs sont aussi en cause.


                          • Vache à lait Vache à lait 27 octobre 2014 13:04

                            Je rejoins, c’est vrai que logiquement on se bat pour ce que l’on est. Pourtant je crois sincèrement que le plus grand des combats est idéologique et dépasse les personnes dans ce qu’elle sont, il aspire à un idéal qui ne peut être atteint qu’en oubliant n’être qu’un seul et unique individu.

                            Alain Soral dans ce sens m’a intéressé rapidement par son altruisme, et la création d’E&R, espace associatif proposant une alternative à l’impasse républicaine actuelle.


                          • Vipère Vipère 26 octobre 2014 10:45


                            « Dieudonné, Farida Belghoul et Soral...combinaison explosive ! »

                            C’est une composante de la France que nos élites de tout poil veulent ignorer, pour autant ce n’est parce que cette fraction du peuple de France est occultée par eux, voir stigmatisée et méprisée que les classes populaires ne partagent pas les idées de SORAL, de DIEUDONNE et ou de BELGHOUL. 

                            Le temps où les élites intellectuelles, médiatiques et politiques désignaient aux français qui est fréquentable et qui ne l’est pas semble révolu, les digues sont rompues, le peuple s’entiche de qui il veut, quitte à déplaire souverainement aux penseurs, « convenables » désignés par le pouvoir et les élites

                            • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 13:58

                              A propos de Farida Belghoul.... j’ai oublié ce chapitre...


                              Plus récemment... Présidente de la FAPEC (Fédération Autonome de Parents Engagés et Courageux), Farida Belghoul est à l’origine des Journées de Retrait de l’Ecole (les JRE) contre l’introduction, dès la maternelle, des études de « genre » sous le couvert d’un projet pédagogique nommé : ABC de l’Egalité. Enseignante, le gouvernement Valls sous la présidence de Hollande envisage des sanctions à son encontre.



                              • tf1Groupie 26 octobre 2014 14:13

                                Il n’y a pas eu introduction de la théorie du genre à l’école.

                                Belghoul est une illuminée qui ne fait que stimuler la confusion et la désinformation.
                                On n’a pas besoin de ce genre d’extrémistes à l’école : c’est elle qui est un danger pour les enfants.


                              • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 octobre 2014 10:38

                                Les enjeux sont bien plus complexes...

                                 A l’heure où, faute de moyens et de déterminationnous ne disposons d’aucune visibilité au sujet de la pédophilie à l’Ecole, pas davantage en ce qui concerne les réseaux pédocriminels... - enlèvement, vente, exploitation sexuelle et assassinat d’une cible privilégiée parmi toutes les autres : les enfants de 4, 6 et 8 ans, filles de préférence…

                                A l’heure où, en Europe, des milliers de parents sont dans l’obligation de descendre dans la rue pour obtenir un semblant de justice pour des enfants massacrés… 

                                Qui peut sérieusement commettre la folie de confier la santé mentale et l’intégrité physique des plus fragiles de nos enfants… à une Najat Vallaud-Belkacem qui porte tout juste son âge, ministre béate, accueillant avec un enthousiasme jamais pris en défaut toutes les propositions de réformes sociétales d’un PS sous influence – groupes de pression à forte composante LGBT ; une composante cheval de Troie, infiltrée très certainement par d’autres « minorités sexuelles » aux objectifs inavouables...

                                Une ministre d’une bonhomie aussi désarmante qu’inquiétante qui cache très certainement une absence totale de conviction, et plus grave encore : l’absence de compréhension des véritables enjeux pour la société dans son ensemble et la protection de ses tout petits en particulier… à l’heure où toutes les complaisances vis-à-vis des déviances dont toutes les mafias du monde savent tirer un profit colossal…ne cessent de nous scandaliser...


                                Quant à ce Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale - un de plus ! - pour le temps qu’il lui sera donné de le rester après y être passé après tant d’autres, tous oubliés aujourd’hui ; ministres qui ont surtout brillé par leurs capacités à pousser soit les enseignants, soit les lycéens, soit les parents, ou bien un moitié de la France dans la rue… ministres aux outils pédagogiques qui condamnent à l’échec année après année toujours les mêmes catégories : les enfants des classes populaires...

                                Un Peillon idéologue pour lequel - on serait tentés de le penser -, les enfants sont des souris de laboratoires ! Mais... ceux des autres de préférence… appartenant, comme un fait exprès, aux classes populaires (le PS sait protéger son électorat et faire payer très cher ceux qui se sont détournés de lui) ; les leurs demeurant bien à l’abri dans des cours privés de récréation élitaire et élitiste au sein d’un foyer qui sait chaque matin hisser les couleurs d’un héritage et communautaire et de classe.

                                 

                                 Peillon, Najat Vallaud-Belkacem donc et autres gourdes et cruches, têtes éventées et cerveaux confus... tous sans exception ont les attributs de ceux qui, tout au long de l’histoire, ont pavé l’enfer d’intentions irresponsables.


                                  Qu’il soit permis de rappeler ici que la pédophilie ne renonce jamais… elle est patiente et déterminée ; elle est une, elle est plurielle ; elle est capable d’innombrables stratégies de contournement ; ministères, administrations, associations, médias… elle ne s’interdit aucun territoire ; la pédophilie a autant de visages qu’il y a de lois, de freins, de barrières… mais au moindre renoncement, au moindre relâchement, sachez-le : elle s’engouffre dans la brèche, impitoyable et vorace ! Elle ne se fixe qu’une priorité : approcher les enfants et légitimer d’une manière ou d’une autre… une pulsion sexuelle irrépressible à leur endroit et un passage à l’acte qui jamais ne se reconnaîtra pour ce qu’il est : une inversion de toutes les valeurs humaines dans la jungle d’une perversion sans conscience et d’un égoïsme criminel.


                              • bernard29 bernard29 26 octobre 2014 15:12

                                Le pire n’est pas qu’ils soient attaqués, le pire c’est qu’ils n’ont même pas droit à la défense, à la parole dans les médias publics financés par les citoyens contribuables, parce que les ayatollahs de la bien-pensance sont tout-puissants dans cette démocratie déjà morte. De fait il n’y a pas procès, dans les quels au moins la défense peut s’exprimer, il y a lynchage.


                                • Serge ULESKI Serge ULESKI 26 octobre 2014 22:42

                                  Très juste sur le fond.

                                  Car enfin, comment un journaliste peut-il accepter de rapporter des propos le plus souvent diffamatoires à l’encontre de ce trio... sans jamais exiger - ou du moins s’en soucier -, que les intéressés puissent répondre ou bien s’expliquer là où ces propos sont rapportés.

                                  Effarent les conditions dans lesquelles les journalistes acceptent de travailler : contre tout esprit de déontologie : celle de leur métier.

                                   Cela fait plus de dix ans que cela dure.


                                • Massada Massada 26 octobre 2014 18:07
                                  Dieudonné se prend une nouvelle quenelle : il perd son procès en appel

                                  Dieudonné réclamait 190 000 euros de dommages et intérêts après l’annulation de son spectacle en 2009 à l’Espace Encan de La Rochelle.

                                  En appel, c’est lui et sa société de production qui ont été condamnés à payer 5 000 euros à l’Espace Encan. smiley

                                  Dieudonné est devenu par la force des choses le plus gros consommateur de sa quenelle. smiley
                                  mdr

                                  • Layly Victor Layly Victor 26 octobre 2014 19:06

                                    Ah, Massada, je vous attendais, et vous ne m’avez pas déçu : vide et nullité totale, argumentation zéro. On a accusé Dieudonné de faire des plaisanteries antisémites. Je ne sais pas, n’ayant pas vu ses spectacles. Je crois savoir qu’il a demandé la libération de Youssouf Fofana. Si c’est vrai, pour moi c’est suffisant. Pas besoin d’insultes et d’opprobres comme on en voit sur Agoravox (celui qui n’est pas dans le discours de la doxa est un obscurantiste, un facho, un néo-nazi.).
                                    Pourtant, j’avais un moyen très simple de couper l’herbe sous le pied à l’antisémitisme réel ou supposé de Dieudonné : c’est que des intellectuels juifs proclament haut et fort qu’ils sont d’abord Français et ensuite Juifs. Mais ce n’est pas arrivé ces derniers temps. Un seul ose le dire, et il est traîné dans la boue par les « antifascistes » d’opérette : Eric Zemmour.. C’est vrai qu’il vous gêne car il ne soutient pas votre opération conjointe avec les US, l’ Arabie Saoudite et le Qatar en Irak et en Syrie, l’agression US-UE en Ukraine et l’hystérie anti Russe que vous entretenez dans les médias que vous possédez. J’ai connu un grand physicien qui était juif pied noir, et communiste. Pour lui, c’était clair : il était 1)physicien 2) Français et communiste 3) juif très secondairement 4) pas du tout sioniste (et il aimait la Russie et le peuple Russe). Mais c’était une autre époque. Aujourd’hui, nous sommes dans l’époque de la haine et des chapelles, dans ce que l’auteur de l’article nomme le monde de la domination.


                                  • armand 26 octobre 2014 20:28

                                    sacré layly, vla du lourd, manque plus que roclaou siatom


                                  • Hijack Hijack 27 octobre 2014 18:29

                                    Non, Dieudo n’avait pas demandé la libération de Fofana dans les faits >>> mais avait dit, en réponse à ceux qui disaient Dieudo penseur, Fofana tueur (pour faire court), mais aussi à tout ce qui s’était passé : tiens, moi aussi je vais monter une association pour demander la libération de Fofana. Tout en rappelant, tout comme Kemi Seba, Dieudo dès le début de l’affaire avait condamné le crime de Fofana. La réponse de Dieudo venait en provoc au 2 poids de mesures en France pour toutes les affaires que vous connaissez tous.


                                  • Hijack Hijack 26 octobre 2014 18:36

                                    Merci pour l’article, l’auteur !


                                    • alinea alinea 26 octobre 2014 19:09

                                      Les médias sont des machines lourdes ! elles semblent avoir quelques temps de retard sur l’évolution du monde, mais d’un autre côté, à moins de bosser gratis, je ne vois pas comment elles pourraient être « hors système ». Ça nous manque mais on a internet ! et là, c’est bien gratuit !!
                                      Dieudonné : il gagne bien sa vie, est-il vraiment hors système ? Tous ses fans le sont-ils ? Farida Belghoul est ou était fonctionnaire, je me trompe ?
                                      On ne peut pas entendre parler des hors système dans ce système, c’est cela sa force ! Tous ceux qu’on entend en font métier, c’est pas ambigu ça ?
                                      ( Il y a Kurtz, cet auteur allemand, qui était manutentionnaire ou quelque chose comme ça, mais en entend-on vraiment parler ?)
                                      Faire le buzz, est-ce révolutionnaire ? Est-ce dangereux pour les nantis ? Ou bien est-ce récupéré ?


                                      • 65beve 65beve 26 octobre 2014 19:28

                                        Bonsoir les gens.


                                        Oulala, je n’ose imaginer les soirées TV avec des Soral Belghoul et Dieudonné en prime time après l’élection de Marine Lepen à la présidence de la république.

                                        Show Dieudonné : « il faut libérer le tueur de juif Fofana » Ah ah ah (rires préenregistrés façon la série mon oncle). Non, c’était mieux avant quand il faisait rire avec son compère Elie, hein, quoi ? ah oui, il faut plus parler de Semoun sous peine d’amende.
                                        Show Soral : Euh , ben merde alors ; qui c’est ce con qui parle ? on comprend rien à ce qu’il raconte, 
                                        passe moi la zapette , y’a Pujadas sur la 2 avec Collard.
                                        Show Belghoul : Mais la pauvre , elle-là a du avoir une malheureuse expérience de touche-pipi au CM1 pour penser que cette pratique est généralisée de nos jours. C’est à peine son troisième épisode et il y en a encore 200 !!.








                                        • franc 27 octobre 2014 03:29

                                          Mon avis est que Soral , Dieudonné, Belghoul ne sont pas de m^me niveau ou sur le m^me plan

                                          Dieudonné et Belghoul sont à un cran inférieur (euphémisme)

                                          -

                                          Soral est un intellectuel authentique auteur du Livre « Comprendre l’Empire » qui est un livre important bien que non original,avec des convictions profondes ,que l’on soit d’accord ou pas ,comme Zemmour.

                                          -

                                          Dieudonné est un humoriste moyen qui gagne sa notoriété dans la provocation dans l’humour noir antisémite du genre de demander la libération à Fofana et fait son beurre dans le rôle de victime de réprouvé qui s’en est suivi à cause de cet antisémitisme

                                          Et on ne peut pas dire aussi qu’il soit un persécuté qui vit dans un taudis dans l’extrême pauvreté avec ses centaines de milliers d’euros cachés sous son matelas .

                                          -

                                          Quant à Farida Belghoul, elle passe partout dans les médias pour dire que dans nos écoles françaises on enseigne qu’on doit couper les zizis des garçons pour les transformer en fille et en joignant le geste à la parole. Est-ce sérieux.

                                          Et d’ailleurs sa notoriété médiatique basée sur les « Journées de Retrait de l’Ecole » en a pris un coup ,ses dernières demandes de retrait de l’école ont fait un bide monumental .

                                          -

                                          Bref en résumé ,Soral c’est sérieux ,mais Dieudonné et Belghoul c’est pas très sérieux 


                                          • Sylvain Rouvier Sylvain Rouvier 27 octobre 2014 09:24

                                            Un bien beau trio de comiques, félicitation à Soral pour son dernier sketch qui m’a fait bien rire : le pauvre chéri se fâche tout rouge contre le FN après les déclarations de Chauprade .... lui le sociologue, le grand penseur acclamé par toute la « dissidence » d’extrême droite pour la profondeur de son analyse politique ... ahah après plus de 10 ans d’intense travail intellectuel il vient de découvrir qu’au FN on n’aime pas les arabes ..... ouahhh ! quelle découverte, quelle pertinence et rapidité de l’analyse .... chapeau bas devant ce phare de la pensée contemporaine !!


                                            • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 octobre 2014 10:32


                                              Il a surtout découvert que le FN pouvait être sioniste... car... quant à être raciste...

                                              A ce propos, vous pouvez vous reporter à mon billet de blog : Sionisme et Front national : un rapprochement imminent ?

                                              Sur un plan électoral le FN a tout à gagner à être raciste, sioniste et islamophobe (pour utiliser des termes génériques) et tout, mais vraiment tout à perdre à être antisioniste, pro-islam et immigrés.

                                              Il n’est vraiment pas nécessaire de sortir de science-po pour comprendre ça.


                                            • FredL 27 octobre 2014 11:47

                                              Ah mais oui voyons le FN est vendu au complot judéo-maçonnique, suis je bête ! (vous oubliez peut être aussi le lobby gay-féministe) .... et seule reste la pureté de la pensée nationale socialiste du Maitre ! ...... ahah j’aime beaucoup votre troupe de comiques, le niveau est toujours très bon, les artistes convaincants, n’oublions pas les autres humoristes de la bande : Faurisson, Serge Ayoub, Vincent Reynouard .... la crème du rire ! ... le dernier sketch « Le pacse de Farida » était excellent ! .... il ne faut surtout pas vous censurer, continuez a nous faire rire



                                            • Serge ULESKI Serge ULESKI 27 octobre 2014 13:40

                                              « vendu au complot judéo-maçonnique »

                                              Quel complot ?

                                              De quoi parlez-vous ?


                                            • Nevenoe Nevenoe 27 octobre 2014 20:19

                                              Le FN tel que fondé par le père, si c’était un seul parti, sur le plan idéologique c’était une nébuleuse regroupant sur le plan poloitique du royaliste, du national socialiste, de l’ex OAS etc et sur le plan économique du socialiste, de l’ultra libéral, du corporatiste d’inspiration poujadiste etc etc, sur le plan religieux du catholique classique, de l’intégriste, de l’athée du païen et autre ....
                                              Concernant la question juive ça allait de l’antisémite au pro israélien en passant par ceux qui n’en n’avaient rien à faire.
                                              La fille voulant normaliser le parti afin de lui donner des chances d’accéder à plus de responsabilités a d’abord effectué une purge des éléments les plus sulfureux afin d’essayer de se défaire de l’image extrême droite nazie dont le parti a été affublé.
                                              Pas suffisant, preuve en est qu’elle continuait à être interrogée essentiellement sur les provoc’ du père concernant les Juifs ... c’est donc là que le bas blesse.
                                              La prédominance du peuple élu dans les médias est un obstacle à la normalisation du FN au point qu’avant les dernières présidentielles elle va draguer la Kihpa en Israël et aux Etats Unis, défend Israël etc bref se change en super sioniste.
                                              Jusque là elle s’est pris râteau sur râteau mais ça n’a pas été préjudiciable sur le plan électoral vu le résultat des Européennes, ce qui prouve que l’électorat FN n’est pas plus antisémite que celui d’un autre parti.
                                              Donc une alliance FN- Sionistes est dans l’intérêt du FN mais est celui des Sionistes ?
                                              Pas sûr.

                                              En tout cas on ne peut que saluer la posture de Soral qui est très cohérent avec ses idées, la trahison du FN au Nationalisme étant maintenant évidente : on ne peut être nationaliste et sioniste, le projet sioniste étant celui du mondialisme, de l’internationalisme.


                                            • robert 27 octobre 2014 20:17

                                              pas de panique !!!! zemmour et dieudo existent grace au support discret du système, ils sont là pour faire croire à tous et chacun que la subversion est possible alors qu’en fait.... NON.


                                              • smilodon smilodon 27 octobre 2014 21:31

                                                @ l’auteur : Et si on pouvait apprécier toutes ces personnes en même temps, sans être traité de « facho » ou de « nazi » ???... Si on pouvait aimer en même temps les « manifestants » qui envoient les cocktails « molotov » sur la tête des flics, et les flics qui ripostent en envoyant leurs « lacrymos » !.... Et si on arrivait à comprendre les uns et les autres !.. Chacun en ce qui les concerne, et tous en ce qui me concerne ??!..... Forcément que chacun à raison dans son coin...... Et dommage que nous ne puissions avoir raison tous ensemble !..... Dommage !.... Mais nos gênes nous commandent !.. A chacun dans son coin de savoir imposer à tout le monde !...... Ou seulement de pouvoir !..... Dommage !... On pourrait faire tant, ENSEMBLE !..... Adishatz..


                                                • smilodon smilodon 27 octobre 2014 22:02

                                                  @ l’auteur !... Allez !.. Chacun se démerde !.. Moi si j’ai envie d’écrire un truc à moi au lieu de répondre à tous les vôtres, faudra que je me démerde comme je peux !.. Alors que tout le monde se démerde donc autant que moi !... Désolé. RAF !....En 2014, chacun fait comme il peut !... Qu’il le dise, l’écrive ou ne fasse que le penser !.... On ira tous aux résultats dans 2 ans et demi !... Merci à vous !... Merci à tous !.....Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès