• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Heureusement, on a Houellebecq...

Heureusement, on a Houellebecq...

Depuis des semaines, la France connaît des vagues de manifestations, régulièrement les gilets jaunes défilent dans les rues, contestent le pouvoir en place, revendiquent pour le pouvoir d'achat, pour plus d'équité et de justice.

Ces manifestations donnent lieu souvent à des exactions, des violences subies par les commerçants qui voient leurs vitrines brisées et leur activité fortement entravée.

L'économie du pays est en berne : les touristes hésitent à venir, les hôtels connaissent un déficit d'activité, face à ce déferlement de violences, face à ces manifestations qui ont tendance à dégénérer.

 

La France est à la peine, oui, mais voilà : heureusement, nous, on a Houellebecq, un romancier de génie qui dépeint les réalités de notre temps avec acuité, humour, tendresse, ironie...

 

Et même l'Allemagne nous l'envie : il est une superstar dans ce pays.

100 000 exemplaires vendus en Allemagne en trois jours pour Soumission, son ouvrage paru il y a 4 ans.

Michel Houellebecq fascine les Allemands surtout depuis l’énorme succès qu’a rencontré l’adaptation au cinéma en 2006 de son roman Les particules élémentaires, avec de très grands acteurs allemands. Il est aussi régulièrement adapté au théâtre. Il fait l’objet de cours à l’université, de recherches en littérature.

Un journaliste littéraire allemand avait donné cette explication : "Les Allemands aiment ses provocations, son côté satirique, sarcastique, irrespectueux". 

 

Houellebecq a amorcé un renouveau en littérature : c'est un auteur atypique qui surprend, étonne, Houellebecq dépeint la déprime, la misère de l'homme moderne, mais il nous fait rire.

Et le rire est salvateur, bénéfique.

Houellebecq, c'est le miroir de notre époque.

 

Il est vrai que l'écrivain sait jouer de la provocation... et, ainsi, il fait parler de lui.

Il vient de publier Sérotonine, et la sortie de ce roman suscite enthousiasme, curiosité ainsi que de nombreux commentaires.

Déjà, c'est un succès de librairie, les exemplaires du roman s'arrachent...

Et malgré les héros désabusés qu'il nous présente, Houellebecq nous incite aussi à l'optimisme... Son message est rempli d'espoir et d'humanisme.

J'aime le personnage et j'aime l'écrivain : un auteur qui étonne, qui surprend par son humour décalé, par ses références au monde moderne, un auteur qui vit dans son temps et qui se fait l'écho de notre époque...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/01/heureusement-on-a-houellebecq.html

 

Vidéo :


Moyenne des avis sur cet article :  1.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Lonzine 15 janvier 11:28

    Un déchet semblable à céline


    • rosemar rosemar 15 janvier 12:28

      @Lonzine

      Quel humanisme !


    • mmbbb 15 janvier 20:33

      @rosemar je n ai jamais lu Houllebecq .Quoi qu il en soit , il porte sur son visage, il est vrai , l image d une certaine décripitude intellectuelle occidentale . 


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 09:38

      @Lonzine
      La principale qualité du bonhomme est de vendre.
      A grand renfort de polémique
      En ce sens il est assez proche d’un Booba ou du guide Michelin.
      Sa contribution à « la culture » est elle aussi assez semblable.


    • OMAR 16 janvier 10:49

      Omar9
      .
      @rosemar
      .
      Vous êtes (ou étiez) dans l’enseignement ?
      .
      Je comprends pourquoi aujourd’hui, le niveau culturel ds français chute :
      https://www.scienceshumaines.com/ecole-cette-fois-le-niveau-baisse-vraiment_fr_23509.html


    • Ce qui me dérange dans cette affaire, c’est que le l’homme est reconnu parce que médiatiques. Alorss que des scientifiques, des psychologues eux restent dans le fond du couloir à droite dans les étagères du bas et disent la même chose, simplement avec sérieux (Marcuse, Chasseguet : le corps comme miroir du monde. HELAS..LE rire c’est bien et permet de nous exonérer de toutes actions ou changements. Comme il a raison : ha, ha ha. Bon je peux dormir en paix. LE monde va mal, mais il suffit de s’en moquer. Une lecture plus sérieuse nous obligerait à changer complètement notre vision, nous relever. DIRE NON. D’ailleurs Houllebecq n’aime pas les psys.....


      • Decouz 15 janvier 11:54

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        C’est pareil que Onfray, phénomène de la célébrité, des écrivains célèbres en leur temps sont aujourd’hui oubliés, pas forcement mauvais d’ailleurs, Bove par exemple.


      • @Decouz

        Oui, exactement. C’est l’effet Reader Digest. Parfois il font un travail utile. Exemple, le livre d’Onfray sur Sade. Mais le monde change-t-il pour autant. Les bons psychologues savent parfaitement que les authentiques homosexuels sont des pervers. Avec le mariage homosexuel on a clairement autorisé le droit d’homosexuels frustrés à « adopter » des jouets pour faire comme tout le monde. La plupart des français connaissent Onfray et ses livres. Mariage homosexuel : 1 millions de personnes ont bougé. Alors que la seule réaction aurait été de vomir,et participer à la Manif outré.....Tiens, j’ai lu dans le Canard enchaîné que la première revendication des GJ était l’abrogation de la loi dumariage homosexuel. UN enfant vaut bien quelques vitrines de jouets cassées,... 


      • rosemar rosemar 15 janvier 12:29

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Mais le rire est dénonciateur, il une fonction critique et satirique...


      • rosemar rosemar 15 janvier 12:31

        @rosemar

        Je corrige : il a une fonction...


      • @rosemar

        Je ne dis pas le contraire, mais il ne nous relève pas. Quand Chaplin imite Hitler de manière géniale. Nous rions certes ; Mais on zappe assez vite, sans changement vritable. Qui s’intéressera aux véritables sources de la montée du nazisme pourtant si bien illustrée dans le film CAbaret. Hitler adorait voir les film de Chaplin ; SAchant bien au fond de lui même que toute personne aspire un peu à l’apocalypse. La pulsion mortifère est aussi grande et jouissive que que la pulsion sexuelle.https://www.youtube.com/watch?v=WWMHea46qYI. Comme dans le fameux test : a quel moment cessont-nous de donner de secousses électriques sous la pression d’un professeur ????


      • keiser keiser 16 janvier 09:45

        @Mélusine agazenfayïtte ( pardon mais je n’ai pas pu résister )

        Salut

        Rien ne dit qu’Hitler aimait le film « Le Dictateur ».
        On dit aussi qu’il l’aurait visionné deux fois mais Albert Speer prétendait le contraire dans ses mémoires.
        Quand à Chaplin qui imite Hitler, ce serait presque le contraire car il disait que c’était Hitler qui l’avait imité en lui piquant sa moustache.
        A noter qu’ils étaient nés à quelques jours d’écart.
        Si l’on va plus loin, Chaplin aurait justement joué, avec le film, sur une sorte de gémellité intrinsèquement inversée entre charlot et Hitler.
        Et au final, Hitler aurait tué Charlot car c’est la dernière apparition du personnage, ainsi que son premier film parlant, alors qu’il était contre.
        Il y a donc, dans ce film, une sorte d’ambivalence.

        A propos de film, j’ai bien aimé Houellebecq dans le film « L’enlèvement de Michel Houellebecq » mais je n’ai aucun avis sur l’auteur, jamais lu.
        Mais en tout cas et comme tu le dis si bien, il est béni par les médias.
        Et aussi par Rosemar.

        Voila et pardon pour la digression. smiley  


      • Arthur S François Pignon 15 janvier 12:07

        « ...la sortie de ce roman suscite enthousiasme, curiosité ainsi que de nombreux commentaires. Déjà, c’est un succès de librairie, les exemplaires du roman s’arrachent... »

        Vos conseils de lecture sont comme les avais des critiques de télé 7 jours, basés sur l’audimat : ce programme est regardé, donc il est bon, et comme il est bon, il faut le regarder !


        • rosemar rosemar 15 janvier 12:30

          @François Pignon

          C’est parce que j’ai déjà lu des romans de Houellebecq... Pas vous ?


        • Arthur S François Pignon 15 janvier 12:40

          @rosemar

          le fait que vous les ayez lus ne nous dit pas ce que vous en pensez !
          que j’en ai lu ou pas, peu importe, je n’ai pas fait d’article sur cet auteur et ce qu’on attend d’une « critique » (littéraire) c’est un avis et un conseil, pas un hit-parade des meilleures ventes, ou alors vous vous prenez pour « Cultura » et vous mettez des bandeaux sur les jaquettes des nouveautés : « vu à la télé »


        • rosemar rosemar 15 janvier 12:43

          @François Pignon

          De fait, je n’ai pas encore lu Sérotonine, mais j’apprécie le style original, surprenant, amusant de Houellebecq : c’est une satire revigorante de notre société...


        • Fanny 15 janvier 19:05

          @François Pignon

          Moi, j’ai lu Serotonine.
          Comme j’aime beaucoup l’auteur, j’ai aussi apprécié ce roman.
          Sans en faire une critique littéraire, j’en serais bien incapable, j’ai trouvé ce roman un cran en dessous de Soumission. On retrouve notre Houellebecq et ses obsessions. Mais ça devient un peu répétitif, l’impossibilité d’une relation de couple durable, une sexualité de merde, la France qui tombe et c’est foutu.
          Mais je vais le relire pour peut-être y trouver autre chose. Derrière ce désespoir absolu se dissimule une sorte d’espérance. On sent un homme qui se bat, malgré tout.


        • covadonga*722 covadonga*722 15 janvier 12:12

          « Son message est rempli d’espoir et d’humanisme »

          yep , il est plus que probable que nous n’avons pas lu le meme libre.

          Comme je n’imagine pas que vous usiez d’opiacés ou autre substances illicites 

          je penche pour des lunettes psychologiques made in « EN » Votre age légèrement inférieur au mien devrait vous interdire ces engouements de midinettes qui outre 

          leur inanité et leur fondement fort peu intellectuels vous font prendre des vessies pour des lanternes.Vous admirez cet auteur pour de foutrement mauvaises raisons

          et ce que vous croyez de l’insolence intellectuelle n’est qu’un matuvisme que seul le respect de votre genre m’interdis d’assimiler a l’assouvissement  de pratique procurant du plaisir.

          Asinus irrémédiablement et atrabilaire-ment contradicteur de vos oukases !


          • rosemar rosemar 15 janvier 12:45

            @covadonga*722

            Mais, enfin, c’est une dénonciation de ces substances illicites à laquelle se livre Houellebecq...


          • rosemar rosemar 15 janvier 13:07

            @Jaune le NÔNE

            Je n’ai fait que reprendre l’expression erronée de Covadonga...


          • rosemar rosemar 15 janvier 13:19

            @Jaune le NÔNE

            Vous savez ce qu’est l’ironie ? Je vous conseille de consulter un dictionnaire...


          • Gollum Gollum 15 janvier 13:37

            @rosemar

            Vous savez ce qu’est l’ironie ?

            Heureusement, on a Rosemar.


          • ttps ://www.lexpress.fr/culture/livre/michel-onfray-sade-mis-a-nu_1612344.html. Et pourtan rosemar, au nom de la sacro-sainte beauté de la littérature écrit encore des articles élogieux sur Sade. L’art est-il plus important que l’humain ? THAT’S THE QUESTION ? 


            • Si une maison devait brûler et qu’à l’intérieur se trouve un Van Gogh et une personne. qui vais-je sauver en premier. Si la personnes est une authentique perverse ou pervers (genre Hitler ou autre). Je vais récupérer le tableau qui vendu pourrait aider des personnes valables. C’est Mon éthique et tant pis pour la Bible. 


              • S.B. S.B. 15 janvier 13:17

                « Heureusement » ?

                Pas sûr qu’avoir un dépressif chronique comme un must have de la littérature soit bien.

                Par ailleurs la nature humaine est  peut-être  intangible et c’est elle qu’un écrivain a à raconter, au lieu d’être « l’écho d’une époque ».


                • covadonga*722 covadonga*722 15 janvier 13:46

                  @S.B.
                  je profite de votre passage pour vous présenter mes voeux Sabine 

                  « le meilleurs et au delà » pour vous et les votres .

                  Asinus , ne variatur 


                • S.B. S.B. 15 janvier 14:38

                  @covadonga*722

                  Bonjour Cova,
                  Je vous souhaite... ce que vous, vous souhaitez.

                  Et du soleil
                  Sur Marseille.


                • Méfiez-vous des dépressif chroniques. Ils écrivent pour SE SOIGNER ? ;; ;;mais ne font réellement rien pour aider à augmenter les défenses lmmunitaires. C’est un peu comme Woody Allen dont je ne m’étalerai pas sur sa vie privée....et en plus, ils s’en mettent plein les poches,.... 


                  • Autres dépressifs chroniques : Guy Bedos et son fils. Mais ce n’est pas eux qui vous aideront à changer la société. On rit beaucoup. On se sent soulagé parce qu’on n’est pas les seuls à être des cons (Bretécher). On a payé pour la séance et on est rentré tranquilos chez soi. C’est bien le rôle de la sérotonine( prozac ou autre). Bah, suffisait juste d’un bon fou rire,...il existe même des club d’optimistes ou de rire). Connaissez-vous des Club qui vous ouvrent les yeux sans sombrer dans la paranoïa ? Généralement pas fréquentés.


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 14:03


                      Chez lui, j’adore cette phrase : la religion la plus con du monde, c’est quand même l’islam :Ici .


                      Très très fin observateur , et également très très « couillu » qu’il est l’écrivain.


                      @+ P@py


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 14:14

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                        J’ai évoqué qu’il été fin observateur autre preuve de son sens de l’observation des gens, et plus particulièrement de l’ancienne expression « comme une traînée de poudre » remplacée depuis avec le web par faire le buzz !( c’est pour Niort )


                        @+ P@py


                      • mmbbb 15 janvier 20:54

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py parce que le judaisme n ’est pas ne dans le desert notamment Moise et la revelation des tables de la loi un des fondements de la religion hebraique Il est ignorant ou feint de l etre Houllebecq . Quant a la saillie d Houllebcque sur les arabes enculeurs de chevres il est excessif . Il y a eu le proces du prelat des gaulles Barbarin en janvier ; son surnom est le Saint Barbarin protecteur des pretes pedophiles Bon notre religion n est pas des plus nettes . Ces affaires eclatent desormais mais auparavant la morale etait sauve . rien ne transparaissait . Quant a l islam, oui la gauche est atteinte de schizophrénie, elle a rejete les principes rigoristes et moralisatrices catholiques mais a une clemence envers le rigorisme et la morale de l islam au nom du relativisme culturel En cela nous sommes des cons ,Cet ecrivain a raison ( son livre soumission ) puisque nous sommes prets a passer sous les fourches caudines . Je ne blâme pas les islamistes non je vitupere contre notre mollesse d esprit, le renoncement a notre histoire et le deni des combats du passe, notamment la laicite Je le sais depuis tres longtemps tres lontemps Quant a l Europe elle a decide de se suicider puisqu elle renonce a ses valeurs et a decide d accuillir les immigres au detriment de ses nationaux C ’est un choix 


                      • Trelawney Trelawney 16 janvier 09:08

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py
                        Le religion la plus con du monde, c’est croire qu’il existe un dieu. Je n’en vois pas d’autres


                      • Eric F Eric F 24 janvier 22:01

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py
                        ouaih, enfin, bon, c’est une formule de café du commerce, non pas une « phrase d’auteur » ni un scoop d’ethnologie.


                      • Pour le moment, Rosemar préfère « botter en touche » avec des articles qui vous éloignent de la réalité. Problème : quand vous vous trouvez nez à nez avec celle-ci : l’ironie ne vous sera pas très utile. Pourquoi. Parce que vous n’avec pas vu arriver le danger. Vous êtes sous sérotonine. De la ouate. 



                        • rosemar rosemar 15 janvier 22:34

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Mais Houellebecq évoque de nombreuses réalités du monde moderne...


                        • @L’enfoiré

                          La chanson était sympa, mais remarquons que ce fut sa seule percée,..... Chacun son style, je préfère affronter de face et être présente face à la réalité. Seul le sommeil me permet d’être une peu dans la ouate. Mais c’est du rêve. Oui, Ou est le bec présente le réalité avec ironie, mais l’ironie et le rire ont aussi leur versant négatif. Il dédouane d’agir quand on peut encore le faire. Les psys on préfère qu’ils de taisent : trop austère et sérieux quand il annoncent la catastrophe. L’alcool se vend mieux qu’une bonne paire de lunette. 


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 janvier 14:27

                          Le fumeur de clopes,t’in un concours de longévité entre lui et de Gainsbarre !( 62 balais ) ..concernant Michel Houellebecq (prononcer [wɛlˈbɛk]), né Michel Thomas le 26 février 1956 (ou 19581) à Saint-Pierre (La Réunion), est un écrivainpoète et essayiste français. :wiki.




                          @+ P@py


                          • L'enfoiré L’enfoiré 15 janvier 17:17

                            Bonjour rosemar,

                            Je n’ai lu qu’un livre de cet auteur qui prêche la déprime comme solution aux problèmes.

                            J’étais en voyage en avion... J’ai presque eu envie de demander d’ouvrir la carlingue pour le jeter par la fenêtre...

                            Décrire le monde comme il le fait est dans l’air du temps, mais ne fait pas avancer le schmilblick. 

                             


                            • rosemar rosemar 15 janvier 22:35

                              @L’enfoiré

                              Lequel ?


                            • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 09:11

                              @rosemar
                              Sorry, pour la réponse tardive.
                              Un sujet qui me touche de près puisque j’en ai été un.
                              "Extension du domaine de la lutte

                              "


                            • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 09:21

                              Synopsis : Cadre moyen, analyste-programmeur dans une société informatique, son salaire net atteint 2,5 fois le SMIC. Malgré cette insertion sociale, il n’attire pas les femmes. Dépourvu de beauté comme de charme, sujet à de fréquents accès dépressifs, il ne correspond guère à ce que les femmes recherchent en priorité sur le marché du sexe ou de la satisfaction narcissique. On ne connaît pas son nom mais personne ne semble s’en soucier.

                              Joueur disqualifié mais spectateur perspicace de cette partie de faux-semblants qu’est la vie moderne occidentale, le narrateur décrit la lutte quotidienne de ses congénères, toujours en quête d’un peu d’amour, de plaisir, d’argent. Cette lutte, étendue à tous les aspects de la vie humaine sous l’influence du modèle libéral, transforme le moindre de nos gestes en un combat épique, au terme duquel notre position dans la société humaine est corrigée, à la hausse ou à la baisse. Même nos lits ne sont plus un refuge. Il faut s’y distinguer. La sexualité est un système de hiérarchie sociale. Résigné, le narrateur se place définitivement en dehors de cette lutte, enfermé dans la nostalgie de l’adolescence, son récit ne faisant toutefois jamais allusion à ses parents il souhaite parfois la mort sans pouvoir s’y résoudre.

                              Souvent, son entourage fait preuve d’un dynamisme de façade qui tranche avec sa propre neurasthénie. Pourtant, le désenchantement survient toujours, comme s’il était impossible – ou risible – de s’impliquer dans le monde. Le narrateur décrit ainsi le décalage entre la projection existentielle d’un de ses amis et la réalité de sa vie quotidienne, mettant en perspective son idéologie élitiste et la médiocrité d’un célibat sans issue".


                              Je n’ai jamais ressenti cela. Il aurait dû avoir une cure totale de compréhension de ce qu’il faisait, de ce goût de la création qui a été mien et qui n’existe pas dans beaucoup d’autres métiers..


                            • popov 16 janvier 05:48

                              @rosemar

                              Bonjour et bravo pour l’article.

                              J’avoue que j’ai du me frotter les yeux en le lisant.

                              Ne faites pas trop attention à ceux qui ne l’ont pas apprécié.


                              • Trelawney Trelawney 16 janvier 09:19

                                Avec Onfray et Houellebecq et BFM pour les infos, on a fait le tour de ce qu’il faut savoir sur notre monde dit moderne. Et ça peut aider pour pondre des articles à la con sur Agoravox.

                                Un professeur est quelqu’un qui est censé nous vendre de l’intelligence, mais qui n’a pas d’échantillon sur lui.



                                  • barakon barakon 18 janvier 10:12

                                    Il faudrait que tous lisent SOUMISSION et y trouvent toute sa valeur prophétique.*.

                                    Un petit passage au hasard.

                                    .

                                    Vêtues pendant la journée d’impénétrables burqas noires, les riches Saoudiennes se transformaient le soir en oiseaux de paradis, se paraient de guêpières, de soutiens-gorge ajourés, de strings ornés de dentelles multicolores et de pierreries ; exactement l’inverse des Occidentales, classe et sexy pendant la journée parce que leur statut social était en jeu, qui s’affaissaient le soir en rentrant chez elles, abdiquant avec épuisement toute perspective de séduction, revêtant des tenues décontractées et informes.



                                    • barakon barakon 18 janvier 10:26

                                      @barakon
                                      .
                                      Il faudrait aussi que cesse ces débats sans fin qui ne sont de part et d’autre qu’enfumages exhibitionnistes.
                                      .
                                      Il faudrait une bonne fois pour toutes apprendre un peu de la nature réelle de cette religion de ses origines et des ses inepties ...
                                      Ses inepties qui pour se retrouver souvent dans d’autres religions n’en demeurent pas moins des inepties criminelles.
                                      .
                                      https://www.islam-documents.ch/ ...........envrion 3000 pages.


                                    • Eric F Eric F 24 janvier 22:04

                                      @barakon
                                      là, oui, l’idée est leste, et la formulation bien troussée.


                                    • UnLorrain 20 janvier 19:59

                                      Pour de la critique littéraire couillue voir Juan Asensio son blog « Stalker dissection du cadavre de la littérature » dans la rubrique « cacographes et tartuffes » y’a du monde. Je visite moindrement Le Stalker,il sait être « bloyen » dans sa prophylaxie et là ça envoi de la côte de boeuf.


                                      • arthes arthes 21 janvier 05:53

                                        @Rosemar

                                        Tiens donc...Je ne savais pas que le l intellectualisme nihiliste dépressif avait des pouvoirs de faire rire.

                                        Remarque ; Pour les allemands je comprends qu ils se marrent, ils aiment bien se foutre juste de notre gueule et tout ce qui contribue a nous rabaisser les rend hilare.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès