• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hitler et le politiquement correct

Hitler et le politiquement correct

 

Quand on se pose des questions sur la direction prise par notre société et les problèmes auxquels elle est confrontée aujourd’hui, on est parfois amené à remonter dans le temps jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale et à remettre en question nos choix politiques et nos aprioris idéologiques.

Cela amène à se poser des questions sur notre conception du bien et du mal dans histoire ou pour reprendre une notion américaine, du camp du bien et de celui du mal.

 

Visite d’un ami

Ainsi, il y a quelque temps, parlant des responsabilités dans le déclenchement de la deuxième guerre mondiale avec un ami, lecteur quotidien du Monde et de La Croix (après une expérience malheureuse avec le PC, il s’était rapproché de l’Eglise catholique, passant d’une église à l’autre), celui-ci déclara péremptoirement que c’était entièrement la responsabilité d’Adolf Hitler et que de toute façon, il n’y avait rien de bon dans Hitler et le nazisme (le socialisme national si l’on traduit bien l’allemand), et donc l’entière responsabilité de la deuxième guerre mondiale, de sa déclaration à sa conclusion, lui revenait, une opinion qui n’était pas surprenante venant d’un fonctionnaire de l’éducation nationale, le chancelier allemand ayant été présenté comme l’incarnation ultime du mal dans l’histoire à des générations d’élèves.

On peut se demander pourquoi Hitler seul a droit à cette image d’abominable chef du camp du mal aussi bien dans la culture populaire, les films d’Hollywood que dans les cours d’histoire. Staline et Mao ont des bilans de victimes civiles comparables ou même bien supérieurs. Ainsi le seul Holdomor (extermination par la faim) ordonné par Staline en Ukraine a fait un nombre de victimes équivalent au génocide des juifs mais on n’a jamais entendu parler de l’organisation de voyages scolaires vers l’Ukraine ou vers les cimetières de Katyn ou des anciens camps du Goulag avec le slogan « Plus jamais ça » alors que des voyages ont lieu régulièrement vers Auschwitz, ce qui peut être une bonne chose si les connaissances des élèves en matière de culture générale ou d’histoire étaient suffisantes pour leur permettre d’en tirer le meilleur parti.

En fait, il y a une raison à ce deux poids deux mesures : la domination de l’idéologie communiste après guerre sur les milieux intellectuels et universitaires français comme on peut le voir lors du procès de V. Kravtchenko en 1946, un transfuge russe révélant la réalité du Goulag (voir « L’affaire Kravtchenko » de Nina Berberova), mais continuons le récit de la visite de mon ami retraité de l’éducation nationale.

Comme mon ami possédait une Volkswagen dont il m’avait vanté les mérites, je lui fis bêtement remarquer qu’Hitler avait été à l’origine de cette entreprise, qu’il a créée avec l’ingénieur Porsche, le Führer étant supposé avoir même participé au dessin de la coccinelle, le premier modèle de la firme, avec une vision sociale claire de permettre aux ouvriers allemands de s’acheter une voiture, un peu comme Henry Ford avait fait avec la Ford T aux Etats-Unis.

J’ajoutais qu’entre autres réalisations, forcément mauvaises car venant d’une incarnation du mal sur terre, il avait redressé les finances et l’économie allemande avant la guerre, fait passer l’Allemagne d’avant guerre de 6 millions de chômeurs au plein emploi avec un développement industriel spectaculaire, développé une politique sociale généreuse pour les ouvriers qui a fait que lors du référendum de la Sarre en 1935, une région ouvrière, plus de 90% de la population avait voté pour être rattachée au Reich plutôt qu’à la France (0,40%), lancé un programme d’autoroutes et bien d’autres choses. Tout cela pour dire que l’aspect socialiste du socialisme national d’Hitler, n’était pas un vain mot.

Bien sûr, il était malséant de demander à un ancien communiste si Staline ou tout autre leader soviétique, représentant auto proclamé de la classe ouvrière par le biais de la dictature du prolétariat, aurait obtenu le même succès dans un référendum non truqué en Ukraine ou ailleurs dans l’empire soviétique, aussi je continuais avec d’autres initiatives, supposées forcément mauvaises du chancelier allemand : il était en partie à l’origine de la construction européenne avec le projet « Das neue Europa », un programme présenté à Hitler par le Dr Goebbels pour l’après guerre, prévoyant une union européenne fédérale ou une coopération entre nations avec une union douanière progressive et la réalisation d’une monnaie commune sous contrôle allemand (cela sonne de façon familière pour ceux qui ont étudié l’histoire de l’UE).

On peut dire que les grandes lignes de ce programme sans la domination allemande ont été mises en œuvre d’une certaine façon dans l’après guerre, entre autres par un « ancien » nazi, Walter Hallstein, haut diplomate qui, après avoir contribué au projet nazi de nouvelle Europe devint après-guerre, président de la première commission européenne, appelée alors Commission Hallstein et un des « pères fondateur de l’Europe » avec entre autres Monnet et Schuman.

Walter Hallstein fut nommé personnellement par Adolf Hitler comme son représentant pendant les négociations de l’Allemagne avec l’Italie fasciste entre le 21 et 25 juin 1938 afin de mettre en place un cadre juridique pour son projet de nouvelle Europe.

Philippe de Villiers nous a rappelé avec une certaine délectation europhobe dans son livre « J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu », ces origines de l’UE avec la coopération d’anciens nazis et de la CIA mais le fait que l’UE ait eu de tels parrains n’en fait pas pour autant une organisation foncièrement mauvaise.

On peut aussi attribuer sans exagération à Hitler un rôle significatif dans le lancement de la conquête de l’espace, ce qui n’en fait pas forcément une mauvaise chose pour l’humanité, avec le programme des V2, l’équipe d’ingénieurs à l’origine de ces fusées militaires, dirigée par Werner von Braun, ayant été envoyé plus ou moins de force aux Etats Unis à la fin de la guerre pour travailler au développement de fusées américaines, équipe qui a joué un rôle essentiel jusqu’à la conquête de la lune avec le programme Apollo. Même les français ont bénéficié de ce savoir faire avec des groupes d’ingénieurs allemands installés avec leurs familles autour de Vernon en Normandie après la guerre pour le développement des premières fusées. Il y a eu aussi après-guerre une coopération dans le domaine nucléaire entre des ingénieurs français et des scientifiques allemands.

Sans peur de choquer mon interlocuteur, je proposais une comparaison entre les réalisations du chancelier allemand avec celles de nos chefs d’Etat. Mais à ses yeux, on ne pouvait seulement oser, sans commettre un blasphème, comparer le bilan du Führer, ce criminel fauteur de guerre d’où venait tout le mal, à celui de nos grands démocrates présidents de la République comme N Sarkozy, l’homme qui allait nettoyer les banlieues de leur racaille au karcher, F Hollande, le grand ennemi de la finance (« Mon ennemi, c’est la finance » discours de campagne), J Chirac et F Mitterrand, ces présidents qui en quelques décennies ont fait explosé la dette de la France, l’insécurité au quotidien, présidé à la désindustrialisation de l’économie et à l’immigration de masse.

 

Les Français penchent vers un vote antisystème en 2022

Toutefois, le bilan de nos présidents est de moins en moins jugé satisfaisant par l’opinion publique comme le reflète l’indicateur de protestation électorale Fondapol-« Le Figaro » selon lequel en ce mois d’octobre, 79% des électeurs envisagent un vote antisystème en 2022. D’autres études indiquent qu’une majorité de français seraient prêts à voter pour un homme fort ou appellent de leurs vœux un homme providentiel de l’envergure d’un de Gaulle pour faire bouger les lignes tout en restant dans un cadre démocratique.

Bien sûr les idéologues nazis ont développé des théories raciales très discutables imprégnées d’un certain darwinisme (la survie des mieux adaptées changée en survie des races supérieures). Mais il faut replacer ces idées dans le contexte de l’époque et noter que les théories sur la suprématie de certaines races n’étaient pas rares dans les années trente, y compris du côté des alliés.

Même dans « L’histoire des peuples anglophones » (A history of the English-Speaking people) de W Churchill, le grand ennemi d’Hitler, la destinée manifeste des peuples anglo-saxons se teinte d’un certain mépris pour ne pas dire racisme vis-à-vis des autres peuples y compris des français, sans parler de divers penseurs américains à une époque où la ségrégation raciale était largement acceptée par la population blanche et était parfois teintée de religion (par exemple l’idée que Cham, le fils maudit de Noé était à l’origine de la race noire).

Il y a aussi la question du commencement et de la déclaration de la guerre qui dans les décennies d’après guerre et jusqu’à aujourd’hui a été plus ou moins attribuée unilatéralement à Hitler dans les manuels scolaires. J’ai publié récemment un article dans AV reprenant des études jetant une lumière nouvelle sur le déclenchement de l’opération Barbarossa et on trouve aujourd’hui bien d’autres études ont un jugement plus nuancé sur les origines de la guerre.

Il reste un sujet encore plus sensible, celui du massacre des juifs d’Europe centrale à partir de 1942 alors que la victoire espérée par les nazis de l’Allemagne sur l’Union soviétique semblait s’éloigner, « l’holocauste », expression au caractère religieux utilisée pendant des années et maintenant remplacée par la Shoah, avec un nombre de victimes évalué à 6 millions.

Mais ces aspects du bilan d’Hitler sont bien trop complexes pour être abordés dans un simple article, aussi je les laisse ici de côté.

En tout cas, peut-être que ces quelques réflexions peuvent aider à comprendre la déclaration en 2013 « Hitler était un génie » de Patrick Timsit, déclaration qui a quelque peu surpris le plateau de « C à vous » mais, vu que l’on était entre gens de bonne compagnie, personne n’a trop osé réagir autrement que par quelques gloussements ou rires vite étouffés.

Suite à une telle déclaration, un autre que Timsit aurait été poursuivi pour antisémitisme mais venant d’un comique juif, elle est passée comme une lettre à la poste. Personnellement, je n’aurai pas déclaré qu’Hitler était un génie, réservant ce terme à des gens comme W A Mozart, I. Newton ou autres grands créateurs. 

 

Conclusion

Bien sûr, il ne s’agit certainement pas de ressusciter une nostalgie pour le 3ème Reich ni de faire d’Hitler un modèle, le dictateur allemand ayant commis bien des crimes et erreurs et d’ailleurs fait preuve d’une hostilité ou méfiance systématique et largement injustifiée à l’égard de la France dans ses écrits et discours.

Ne serait-ce que sur le plan militaire, par exemple lors de la bataille de Stalingrad, il poussa les troupes allemandes à se battre sur place jusqu’au bout, ce qui aboutira à leur encerclement et à 91.000 soldats allemands faits prisonniers dont la plupart sont morts dans les camps du Goulag, n’écoutant pas von Paulus et les responsables militaires sur place qui proposaient d’organiser une retraite disciplinée pour éviter l’encerclement. Plus généralement, sa conduite de la guerre a été régulièrement critiquée par des responsables de la Wehrmacht ou de la marine de guerre malgré la censure. De plus en dehors de son antisémitisme, son idéologie raciste, en particulier à l’égard des slaves, ne pouvait pas en faire un unificateur de l’Europe.

Certains diront qu’il s’agit là de vieilles histoires ajoutant qu’il n’est pas besoin de raviver ces plaies douloureuses. Le problème est que si ces plaies douloureuses avaient été bien comprises et refermées, si le passé avait été évalué de façon plus équilibrée tout irait bien, mais ce n’est pas le cas : la manipulation de la notion de camp du mal dans le passé a porté ses fruits dans une actualité beaucoup plus récentes.

En fait la diabolisation d’Hitler, de tout ce qu’il a pu faire ou ne pas faire, a créé toute une série de sujets tabous devenant ainsi une source de l’idéologie politiquement correcte.

Ainsi, il a suffit que la proposition de préférence nationale soit considérée comme apparentée au racisme et finalement aux « heures les plus sombres de l’histoire » pour qu’elle soit bannie sans plus de réflexions (« Tout chrétien doit lutter contre les idées du FN » expliquait le Cardinal Barbarin, alors « primat des Gaules » à Rue 89 avant une élection nationale). Pourtant cette idée est somme toute assez banale et plus ou moins appliquée par toutes les nations qui réservent certains avantages comme certains devoirs à leurs nationaux.

Cette formation d’un ensemble de tabous politiques associée à la peur de « faire le jeu du FN » a fait que pendant des décennies, les idées de JM Le Pen qui avait le tort de dénoncer avant tous les autres politiques, la menace que faisait peser une immigration de masse, venant en particulier de pays musulmans, ont été systématiquement soumises à une « reductio ad Hitlerum » et de ce fait discréditées.

La simple évocation d’une infiltration de terroristes dans les flux d’immigrés était considérée comme ouvertement raciste alors que l’actualité nous rappelle régulièrement que cette idée n’était pas dénuée de fondements

On peut dire la même chose de sa critique du regroupement familial, sa demande d’un meilleur contrôle des frontières ou celle d’une expulsion beaucoup plus ferme des immigrés illégaux (près de 90% des personnes dont la demande d’asile a été rejetée restent en France).

Cette diabolisation a amené à faire défiler des centaines de milliers de français, y compris les enfants des écoles, pour soi-disant sauver la République entre les deux tours de la présidentielle de 2002 quand Le Pen s’est retrouvé face à Chirac dans ce qui ne peut qu’être qualifié d’opération de manipulation de l’opinion par les grands médias, les leaders politiques et des syndicats de gauche, Le Pen n’ayant jamais eu la volonté ni les moyens d’organiser un coup d’Etat.

Aujourd’hui, une majorité de Français semble comprendre selon différents sondages que l’immigration incontrôlée vers leur pays au cours des décennies passées et le manque de contrôle de nos frontières pose de sérieux problèmes mais le temps perdu dans ce domaine sera difficilement rattrapé.

Aussi, 75 ans après la 2ème guerre mondiale, il n’est pas inutile de reconsidérer le bilan d’Hitler et les diverses responsabilités politiques durant la période de guerre de façon plus nuancée, ce que font d’ailleurs divers historiens aux Etats Unis ou ailleurs pour sortir d’une vision au manichéisme réducteur de cette période du 20ème siècle.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    



    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 octobre 16:45

      Attention : cet article n’a rien à voir avec la notion de « point Goldwin », puisqu’il ne s’agit pas d’une argumentation destinée discréditer un adversaire en l’assimilant à Hitler, ce dernier étant présenté par l’auteur sous un aspect positif.

      Il ne s’agit pas non plus d’une « reductio ad Hitlerum », pour les mêmes raisons.

      Il s’agit simplement de négationnisme, à savoir le déni de faits historiques, malgré la présence de preuves flagrantes rapportées par les historiens. Comme c’est souvent le cas pour ce genre d’imposture, l’auteur se cache derrière une sorte de « révisionnisme historique », une approche qui d’ailleurs peut très bien être celle de vrais historiens, qui consiste à remettre certains faits en perspective dans leurs contextes en les « revisitant ».

      La question historique cruciale est moins celle de la possibilité ou non de l’arrivée au pouvoir d’un psychopathe comme Hitler que celle de savoir quels intérêts servait le nazisme et quelle erreur fondamentale a été commise par ceux qui ont choisi cette alternative à ce qu’ils redoutaient le plus (à commencer par Chruchill évoqué dans l’article, d’ailleurs) : le socialisme sans adjectif qualifaicatif.



      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 octobre 17:50

        @Séraphin Lampion A peu près tout le monde le sait.


      • Montdragon Montdragon 30 octobre 22:08

        @Séraphin Lampion
        ô grand marabout, le temps passe et la popue-lasse en revient à des discours hitlériens, mangez vite votre retraite dorée car un jour ils viendront, même chez vous.
        Que ce soir les méchants ou les gentils, ils se gobergeront de votre humanisme.
        Être de gauche c’est vouloir vivre dans un pays libre, on me dit dans oreillette que ce n’est plus le cas.


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 09:27

        @Séraphin Lampion Votre mise en garde un peu confuse pour les lecteurs d’AV est intéressante : sans doute supposez-vous qu’ils ne sont pas capables de se faire une opinion par eux mêmes en lisant un article et ont besoin d’un maître à penser dans la personne de Séraphin Lampion.


      • mmbbb 31 octobre 12:20

        @Bernard Mitjavile j ai survole votre article ! Je n apprécie quere les raccourcis historiques , votre article le fait ; Vous mettez en parallèle Hitler et l eglise catho . L eglise catho est désormais decadente Barbarin comme tant de representants de l eglise , un cardinal sans envergure démissionnant a cause d une affaire de pedophlie a lyon , Il espaerait que cette affaire soit etouffée , Le pere Preynat s enfilait des gosses de bourgeois. Il y aeu la sortie du livre SODOMA , Les cardinaux du Vatican aiment jouer a saute mouton ! 
        Relisez les 21 propositions du Pape Francois , il ne parle que des droits des migrants . Aujourd hui Mrg le Gall de Toulouse dans un interview a France Bleu , s oppose a la diffusion des caricatures religieuses et cache mal que le blasphesme n est plus un délit Il le dit a l envi , il ne faut pas jeter de l huile sur le feu et il s associe aux imans ,Il oublie ce cretin que le pere Hamel a ete egorge lachement parce qu il etait catho , Les caricatures ne sont pas la source de cet acte de barbarie ! Les représentants de l eglise sont vraiment tres cons !
        Quant a moi j ai passe mon enfance dans une region tres catho , Les hobereaux catho n avaient guere de sollicitude pour cette jeunesse ; les turcs sont venus en masse et le patronat a ete heureux de trouver une main d oeuvre .de remplacement ,Entre temps certains patrons allant a la messe ont planque leur fric en Suisse Le MEDEF , lui a l honneté de ne pas le cacher, il est pour cette immigration et il se fout du reste ,
        Ces mêmes turcs manisfestant récemment à Dijon en brandissant le drapeau Turc  Je jubile 
        Pasqua avait expulse un iman de Nantua il avait recu de violentes critiques 
        Laissez tonton Afdolf en paix , ce sont les francais qui sont responsables de leur situation , l Eglise catho est décadente , les francais aussi 

        PS le pape Melechon Même combat !! 

        Quant a l avènement d Hitler on connait assez l histoire Il y a tout de même une volonte de l Allemagne contemporaine a assoir son hégemonique notamment en europe central Mittérrand doit se retourner dans sa tombe, lui qui etait obsédé par l Oder Neisse !  Il y a aussi cette constance la puissance de l outil industriel qui a permis a Hitler d avoir une excellente armee et a l Allemagne actuelle d avoir d excellents excédents commerciaux ! 



      • mmbbb 31 octobre 12:26

        @Séraphin Lampion on refait l histoire Hypothese d ecole Admettons que le Fuhreur ait échoue , c est un répresentant spartakiste qui aurait accede au pouvoir Comme chacun le sait , les spartakistes comme les « républicains » espagnols auraient assis un regime pondére de centre gauche ! 


      • tonimarus45 31 octobre 12:33

        @Séraphin Lampion tout a fait..Et des assertions qui n’on jamais ete prouvees c’est a dire « la famine intentionnelle en ukraine ».Ceci dit il est vrai que staline a ete un abominable dictateur, comme le furent et hitler, et pinochet et franco.Je remarque que a la faveur des crimes horribles commis par des fous d’allah ,les fachos de chez fachos relevent la tete et parfois n’hesitent pas a reecrire l’histoire.En effet hier j’ai entendu « zemour »perorer pendant de tres longue minutes afin de rehabiliter et franco et pinochet argant du fait qu’il avaient barre la route au communisme , celant etant faux car aussi bien le republique espagnole que « allende » n’avaient rien de communistes ;Ce triste individu justifiait le fait qu’il etait normal de s’opposer au choix des peuples par des coups d’etat.Et personne sur le plateau, a croire ,qu’il s’agissait des mannequins n’ont proteste


      • tonimarus45 31 octobre 12:37

        @Séraphin Lampion et pendant ce temps et juste pour vous«  »«  »«  »"

        Finalement, le fonds Ardian serait sur le point de vendre à prix cassé Photonis, fournisseur de l’armée française, au groupe américain Teledyne. Face à cette situation, des parlementaires interpellent le Premier ministre et appellent à des évolutions législatives, en dehors des traités européens, pour sauver les entreprises de Défense. Analyse.

        Les parlementaires, dernier espoir de conserver Photonis sous pavillon tricolore ?


        Si on a pu penser un temps que ce leader mondial de l’optronique (équipements alliant optique et électronique) et fournisseur de l’armée française allait échapper aux griffes de Teledyne, qui retirait son offre d’achat le 28 septembre, il est devenu clair que ce n’était que reculer pour mieux sauter.


        Le 21 octobre, Teledyne annonçait être parvenu à un compromis de vente avec le fonds français Ardian, propriétaire de Photonis, pour 425 millions d’euros, un montant soldé de 15% par rapport au demi-milliard de dollars initialement mis sur la table. Un rabais obtenu « grâce » aux conditions posées par Bercy


      • tonimarus45 31 octobre 13:02

        @Bernard Mitjavile—« Seraphin lampion » a tout afait raison concernant sa mise en garde.Il n’y’a qu’a relire certains de vos articles


      • tonimarus45 31 octobre 13:03

        @Bernard Mitjavile a maitre a penser ,maitre a penser et demi


      • tonimarus45 31 octobre 13:06

        @Bernard Mitjavile-oui ce que vous dites tout le monde le sait ;; c’est cela que vous vouliez dire a « lampion » ????????


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 14:04

        @mmbbb

        Assez d’accord avec l’état inquiétant de l’Eglise catholique même si c’est un peut dur, ceci dit, c’est l’état de l’institution et il y a de nombreux catholiques qui vivent leur vie de chrétiens aussi bien qu’ils le peuvent en suivant leur conscience. Mitterrand conseillé par Jacques Attali s’est trompé en voulant ralentir le mouvement au moment de la réunification, il n’a pas compris que c’était inévitable qu’à partir du moment ou Gorbatchev autorisait à franchir le mur, le peuple allemand exigerait la réunification et que la DDR était finie.


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 14:24

        @tonimarus45 Ce que je disais c’est que tout le monde sait bien où a été fabriqué le Zyklon B et que ce n’est pas le sujet de l’article.


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 14:35

        @tonimarus45 Je ne prétends pas avoir toujours raison mais discute argument contre argument et ne réponds pas à de vagues accusations comme on faisait aux procès de Moscou (« Ne niez pas, on sait bien que vous êtes un espion de l’impérialisme, un trotskiste, un ennemi de classe, reconnaissez-le », ce à quoi l’inculpé répondait « je le reconnais et demande pardon au grand Staline, je ne suis pas digne d’être fusillé ». Là, il se trompait, Staline ou le chef de la police secrète l’ayant marqué sur sa liste quotidienne de gens à exécuter, on allait le fusiller ou le pendre ou utiliser un autre moyen expéditif pour l’envoyer vers un monde meilleur).


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 2 novembre 09:04

        @tonimarus45
        Curieux cette famine « non intentionnelle » en Ukraine, le grenier à blé de l’URSS, sans doute un malheur tombé du ciel. Vous feriez bien de relire le rapport Kroutchev au 20ème congrès du Parti Communiste.


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 19 novembre 09:58

        @mmbbb Vous avez raison sur la responsabilité des Français (« Laissez tonton Afdolf en paix , ce sont les francais qui sont responsables de leur situation »). 


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 30 octobre 18:14

        Bien plus qu’a Staline, c’est à Hitler que revient le mérite d’avoir donné le ton au siècle. Il est important, moins par lui-même que par ce qu’il annonce, ébauche de notre avenir, héraut d’un sombre avènement et d’une hystérie cosmique, précurseur de ce despote à l’échelle des continents, qui réussira l’unification du monde par la science, destinée, non point à nous délivrer, mais à nous asservir.

        Cioran, Histoire et utopie (1960)

        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 octobre 19:48

          @Opposition contrôlée Intéressant. Personnellement, je pense qu’un Christianisme intégral peut être la réponse à cette unification par une pseudo-science pour nous asservir mais c’est vrai que cela n’est pas évident. En tout cas, à mon avis la réponse ne se trouve pas dans les encycliques du pape François.


        • tonimarus45 31 octobre 11:41

          @Bernard Mitjavile bonjour « christianime integral » ????vous deVriez pourtant avoir que l’on devient chretien par le bapteme du nourrisson a qui forcement on ne demande pas son avis.Qu’en serait t’il du christianisme impose par des rois si l’on baptisait a la majorite ?????????


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 11:59

          @tonimarus45 Je ne pensais pas au Christianisme tel qu’il est pratiqué dans une église ou une autre. D’autre part diverses églises protestantes, on reçoit le baptême à la majorité, ce qui ne les empêche pas de se développer. « Christianisme intégral », il s’agit d’un idéal, d’une expression emprunté au philosophe Jacques Maritain. Pour Nietzsche, il y a eu « un seul vrai chrétien » Jésus, ce qui donne à réfléchir.


        • tonimarus45 31 octobre 12:57

          @Bernard Mitjavile alors que voulez vous dire par « christianisme integral » ?????????? et cela d’autant plus que l’on ne vient pas aumonde chretien.En outre je ne sais si le protestantisme progresse (vous devez en avoir des preuves) je peux vous dire que le catholicisme regresse.En effet je suis assez vieux pour avoir vu le dimanche l’eglise pleine de fideles, c’est loin d’etre le cas et pas que d’un peu et alors qu’il y avait un cure dans chaque village ,a l’heure actuelle il y a un pretre pour pas moins de six villages.J’ajouterais que « l’atheisme » et « l’agnos/theisme, » etant si l’on peut dire la « principale »« religion »«  » en france qu’en serait t’il de la chretiente si l’on baptisait a la majorite ???????


        • mmbbb 31 octobre 13:16

          @Opposition contrôlée Personne ne vous interdit de vivre a «  l ancienne » Cioran est un intello comme un autre , il se trompe neanmoins la science est neutre , c est l usage que l on en fait et cela depuis que l homme a cree l outil ! 
          Ne faites pas comme la philosophe catho Chantal Delsol , elle s en prenait sur le plateau de Taddei a cette societe matérialiste , il est sur que connaissant son niveau de vie , elle a un confort et elle peut jouir comme tant d autres de la longévité due a la science ! Pol Pot avait raison sur un principe , les intellos , six mois derriere une charrue , ils raconteraient moins de conneries ! 


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 13:53

          @mmbbb

          En général, les intellos mis derrière unecharrue par PolPot, au bout de 6 mois, ils ne racontaient plus rien du tout parce qu’ils étaient morts.


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 14:12

          @tonimarus45 En fait chez Maritain, il s’agit d’un humanisme intégral se basant sur le noyau du Christianisme, cela se rapproche du socialisme de Péguy. L’idée est d’appliqué un véritable humanisme aux racines chrétiennes à toutes les dimensions de l’homme et de la société . Bien sûr, il ne s’agit pas de retourner au Moyen Age, la liberté est au centre de cet humanisme. Bon c’est un peu compliqué à développer en un post mais j’avais assez aimé son livre (L’humanisme intégral) avec des phrases fulgurantes du genre « aujourd’hui il faut opter entre l’athéisme pur et le christianisme pur ».


        • mmbbb 31 octobre 16:24

          @Bernard Mitjavile

          Pol Pot etait lui meme un intello Il frequenta la Sorbonne ; Je ne suis pas aussi excessif, ces intellos ayant des cals aux mains , des courbatures , et les reins brises , raconteraient moins de conneries .


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 17:36

          @mmbb Ce n’est pas une question d’être excessif. Le fait est que l’espérance de vie des « intellos », tous ceux qui portaient des lunettes étant considérés comme intellos, tournait autour de 6 mois. C’est vrai que Pol Pot a obtenu un doctorat à l’Université de Paris Panthéon Sorbonne, ce qui est une honte pour cette université.


        • Abou Antoun Abou Antoun 30 octobre 18:23

          Hitler est une création des alliés via le traité de Versailles.

          Si Hitler n’avait pas existé un de ses clones aurait sans doute fait la même chose. Hitler est le résultat de l’humiliation du peuple allemand et de sa misère.

          J’ai autrefois étudié un texte latin mais malheureusement je ne peux retrouver la référence.

          Un soldat tient à sa merci son ennemi et demande conseil :

          « Que dois-je en faire ? »

          Le sage répond : « Tue-le  ! »

          « Non, je ne peux c’est trop radical ».

          « Alors laisse le partir ! ».


          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 octobre 19:51

            @Abou Antoun C’est sûr, Hitler a construit au début sa popularité en grande partie sur la dénonciation du traité de Versailles pour lequel les français sont en grande partie responsables et de l’humiliation qu’il représentait pour les allemands. De nombreux historiens s’accordent pour reconnaître que le traité de Versailles a semé les graines de la deuxième guerre mondiale.


          • titi 31 octobre 03:54

            @Bernard Mitjavile

            Au contraire...
            Le traite de Versailles était plus source d’incompréhension que d’humiliation.

            L’Empire Allemand a vaincu les Russes, occupé l’Ukraine, les Pays Baltes en 1917.
            Et... les allemands n’ont pas vu le début d’un commencement de baïonnette française sur leur sol lorsqu’on leur annonce qu’ils ont perdu.

            S’ils avaient été écrasés comme l’ont fait les alliés en 1945 alors ils n’y aurait jamais eu de revendication sur le traité de Versailles.
            Les Allemands n’ont jamais payé les réparations de 14-18... quand la France, elle, a tout payé rubis sur ongle en 1871.
            Jamais le France n’aurait du quitter la Ruhr avant paiement intégral.

            Nous avons une longue tradition de bisounours.
            C’est notre faiblesse qui renforce nos ennemis.


          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 07:55

            @titi Je vous rappelle que les responsabilités du déclenchement de la ère guerre mondiale sont très partagées entre les grandes puissances européennes (Autriche, France, Allemagne, Russie, Grande-Bretagne). Par contre, on peut dire que la guerre de 1870 a été causée par Bismarck qui a piégé la France après avoir vaincu l’Autriche.pour jeter les bases de la réunification allemande, cela fait que la demande de récupérer l’Alsace et la Lorraine après guerre était justifiée.


          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 12:03

            @Bernard Mitjavile Bien sûr je parlais là de la 1ère guerre mondiale.


          • Abou Antoun Abou Antoun 30 octobre 18:27

            un peu comme Henry Ford avait fait avec la Ford T aux Etats-Unis.

            Si Hitler admirait Ford le sentiment était réciproque.

            Ford et le 3° Reich


            • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 octobre 19:52

              @Abou Antoun Exact


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 octobre 18:32

              « il a suffit que la proposition de préférence nationale soit considérée comme apparentée au racisme et finalement aux « heures les plus sombres de l’histoire » pour qu’elle soit bannie sans plus de réflexions (« Tout chrétien doit lutter contre les idées du FN » expliquait le Cardinal Barbarin »

               

              Il me semble que Jésus était un chrétien. N’est-ce pas lui qui nous a donné une maxime à suivre :

              Une syro-phénicienne vint se prosterner devant lui, disant : Seigneur, secours-moi ! Il répondit « Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens » (Marc 7 :27)

               

              Je traduis donc : « on ne doit pas venir manger le pain des Français » malgré le sketch de Fernand Raynaud prêchant le contraire.


              • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 octobre 20:00

                @Daniel PIGNARD C’est vrai, Jésus a dit au début en envoyant ses disciples « N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. »d’aller prêcher « aux brebis d’Israël » et non aux païens« . Par la suite, avec le rejet des élites religieuses juives, Jésus semble s’être plus tourné vers les païens, comme il le dit dans la parabole des vignerons »C’est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé et sera donné à un peuple qui en produira les fruits. "


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 octobre 20:09

                @Bernard Mitjavile
                Il n’en reste pas moins que sa maxime est toujours à appliquer : D’abord les enfants se rassasient et s’il en reste, c’est pour les petits chiens.


              • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 09:51

                @Daniel PIGNARD C’est vrai, même si Jésus visait le salut du monde et voyait au delà de la communauté juive, il était conscient des étapes à franchir et se considérait comme d’abord

                envoyé vers Israël « la vigne du Seigneur ».


              • Decouz 31 octobre 12:29

                @Daniel PIGNARD

                Les petits chiens ! Merveilleuse charité chrétiennes.


              • Decouz 31 octobre 12:33

                @Decouz
                Jésus a d’abord prêché pour Israël, mais sinon il n’était pas pensable qu’il parle ainsi des autres peuples (qui n’étaient pas forcement les « nations » selon l’interprétation ultérieure un peu forcée).
                Et puis ces petits chiens ou ces méchants chiens, c’est pas l’oeuvre de St Paul, il devait aimer les animaux ?


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 31 octobre 13:23

                @Decouz
                N’empêche que la Syro-Phénicienne s’est empressée d’accepter cette qualité et à cause de sa foi en J.C. s’est vu exhaussée. Apparemment, ce n’est plus le cas maintenant. Tant pis pour eux.


              • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 13:52

                @Daniel PIGNARD : « exhaussée ». Et s’il n’y avait qu’en grammaire et en vocabulaire français, que tu es défaillant...
                Ce qui avait frappé mon papa à Mexico, c’est qu’en raison du tassement des sédiments lacustres, la chaussée avait descendu davantage au fil des ans que les bouches du réseau d’assainissement, qui du coup se trouvaient exhaussées par rapport à la chaussée. Nul en géotechnique, mon papa présumait que seule était en cause la « nullité » des ingénieurs du Mexique.


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 31 octobre 14:17

                @JC_Lavau
                Vous avez gagné. Mais évidemment vous allez devoir vous relire plusieurs fois maintenant. L’attaque de la forme ne vaut pas grand chose.


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 31 octobre 14:23

                @Daniel PIGNARD
                Vous avez en partie tort car ma phrase a quand même le même sens, simplement c’est sa foi qui l’exhausse au lieu que ce soit Jésus.


              • mmbbb 31 octobre 16:16

                @JC_Lavau mais les ingénieurs mexicains sont neanmoins nuls Arrête de toujours toiser les autres , C est maladif de prendre les autres pour des cons Les etudes géologiques ne sont ils pas un préalable a tous travaux ?  La gare de la Part Dieux est en renovation , ou plutôt en reconstruction , on ne construit pas a Lyon comme a Paris ou comme au Emirats A Lyon c est une plaine alluviale . 
                Les travaux préparatoires dont Sol etanche a la charge sont longs et laborieux Cette societe utlilise des boues de bentonite . Si Lyon etait sur un sol en calcaire , le metro aurait pu ete construit beaucoup plus tôt

                Quant au Romains de l ancien empire , ils utilisaient de la pouzzolane qui donnait a leur mortier des proprietes remarquables Ils resistent a l eau de mer .
                Cette pouzzolane est toujours utilisée ! 

                Quant aux architectes modernes , ils devraient etre plus modestes ainsi que les ingenieurs en batiment La place des terreaux de Lyon a du etre refaite alors qu elle avait a peine 30 ans Les dalles se déchaussaient Les plaques de pierre ou de marbre de la Cathedrale de Florence sont ajustées a la perfection !! 


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 00:53

                @Daniel PIGNARD. « Exaucer », sacrebleu !


              • Jonas Jonas 30 octobre 21:53

                « Aujourd’hui, une majorité de Français semble comprendre selon différents sondages que l’immigration incontrôlée vers leur pays au cours des décennies passées et le manque de contrôle de nos frontières pose de sérieux problèmes mais le temps perdu dans ce domaine sera difficilement rattrapé. »


                L’ancien Waffen SS léon Degrelle s’exprime sur la décadence de l’Europe.



                  • alanhorus alanhorus 31 octobre 01:13

                    Hitler et son nazisme dont le livre mein kampf fut ecrit par un prêtre jésuite est bien le pire des personnages qui incarne la duplicité dans toute son horreur, il était peut être un tranny ce qui rajoute à sa duplicité.
                    https://www.youtube.com/playlist?list=PLhCQbmMcQg6s_jFT5DvGZaJYbU3-P7Aeq
                    Il n’y a pas d’épidémie c’est aussi une duplicité qui fait croire à nos élites qu’ils continuent de nous duper. leur plan est aussi mis en place par des francs maçons et des jésuites.

                    https://dissinews.fr/2020/10/25/une-note-du-haut-commissariat-au-plan-devoile-notre-avenir/


                  • Jonas Jonas 30 octobre 21:58

                    « En fait, il y a une raison à ce deux poids deux mesures : la domination de l’idéologie communiste après guerre sur les milieux intellectuels et universitaires français comme on peut le voir lors du procès de V. Kravtchenko en 1946 »

                    Tout à fait, ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire.

                    Comme dans la parodie du tribunal de Nuremberg en 1945, non neutre, puisqu’il est dirigé par les Alliés vainqueurs, qui n’a fait appliquer la loi de « crime contre l’humanité » que contre les Allemands : les dizaines de milliers de civils français assassinés sans procès après la libération, les milliers de civils allemands exterminés lors du bombardement de Dresde par les Alliés, les civils allemands torturés et leurs femmes violées par milliers, traités comme du bétail, spoliés de leurs biens après l’arrivée des Alliés américains et russes en Allemagne, les camps de concentration soviétiques où ont été torturés et anéantis des centaines de milliers de personnes (femmes, enfants, vieillards,...), le bombardement de Tokyo le 10 mars 1945 avec cent mille civils japonais tués, les bombes atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki qui ont rayé de la carte en deux minutes des centaines de milliers de civils Japonais, n’ont évidemment jamais fait l’objet de « crime contre l’humanité » lors de ce procès.


                    • Montdragon Montdragon 30 octobre 22:10

                      @Jonas
                      Mais le Jew York Times donnait déjà le la


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 octobre 22:50

                      @Jonas Sans oublier les officiers polonais exécutés sur ordre de Staline à Katyn et deux autres camps


                    • titi 31 octobre 03:58

                      @Jonas

                      Il y a une explication toute simple : la furie nazie nous l’avons subie.
                      La furie stalinienne nous ne l’avons pas subie.
                      Les crimes de Pol Pot nous ne les avons pas subis.

                      Donc forcément dans notre culture ils n’occupent pas la même place.


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 09:12

                      @Jonas Il faut ajouter que le procureur soviétique Roman Roudenko en connaissait un morceau question crimes de guerre : voir https://sites.google.com/site/armeepopulairepolonaise/le-pro
                      Un extrait :

                      La délégation polonaise comporte seize personnes : le vice-premier ministre du gouvernement polonais en exil , le commandant de l’ Armia Krajowa , le président du Conseil de l’Unité nationale, les représentants du Parti socialiste polonais , du Parti Nationale , de l’Union travailliste, du Parti populaire et de l’Union démocratique. Ils sont tous arrêtés par le NKVD et envoyés par avion à Moscou .

                      Suite à ces arrestations, le gouvernement polonais en exil , la Grande-Bretagne et les États-Unis protestent auprès de l’ Union Soviétique , mais ils sont informés qu’il s’agit d’une histoire inventée par les Polonais. Ce n’est que le 5 mai que les Soviétiques annoncent l’arrestation des 16 pour des actions de diversion derrière leur front.

                      Durant trois mois, les dirigeants polonais sont emprisonnés à la Loubianka, interrogés et « préparés » au procès public. Dans les procès politiques de ce type, il s’agit en effet d’obtenir les aveux le plus vite possible. Le procès commence le 18 juin selon le modèle classique stalinien. Le général Vassili Oulrikh (ou Ulrich, un juge habitué des procès politiques des années 1936-38) préside ; parmi d’autres acteurs on trouve aussi le général Afanassiev (procureur général militaire de l’Union soviétique) et Roman Roudenko , futur représentant soviétique au procès de Nuremberg


                    • Montagnais Montagnais 31 octobre 04:14

                      Pour un très-partiel  et salutaire début de révision, on lira par exemple : « La guerre d’extermination de Staline » de Joachim Hoffmann ..

                      Mais l’imagerie populaire n’en sera pas écornée et restera intacte jusqu’à la fin des temps.

                      « Invasion of Europe » restera « la libération » .. pour toujours.

                      Pour toute la succession des générations à venir des enfants des écoles.

                      Que Monsieur Samba ne s’en inquiète pas, lui qui ne lira jamais La Raison dans l’Histoire  Ni le Voyage d’ailleurs ..


                      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 11:34

                        @Montagnais Ne soyez pas si pessimiste, la vérité finit par percer. Sans doute avait vous eu vent du livre de Suvorov que j’avais passé en revue il y a longtemps déjà. Il faut reconnaître qu’il n’a pas reçu l’écho qu’il méritait mais a fait quand même un peu de bruit : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-operation-barbarossa-revisitee-226497


                      • Yann Esteveny 31 octobre 05:10

                        Message à Monsieur Bernard Mitjavile,

                        Je vous félicite pour votre article. Qui aujourd’hui examine sérieusement le bilan du nazisme sans tomber dans la caricature ni dans des explications par le syndrome du délire ?

                        Il est d’abord impossible de communiquer publiquement in extenso en France sur le sujet à cause de la loi Fabius/Gayssot. Par conséquent, je me contente de quelques commentaires éparses.

                        La notion de Bien et de Mal est fondamentale. Les pays victorieux de guerre se classent toujours dans le camp du Bien.
                        La seconde guerre mondiale est le prolongement de la première guerre mondiale déclenchée par les britanniques.
                        Les Français ne veulent pas tourner le dos au Régime actuel. D’ailleurs, ils n’en comprennent pas la nature.
                        Comme dans l’ouvrage de Georges Orwell « 1984 » où le Régime dirige la haine du peuple sur le personnage de Monsieur Goldstein, dans le Régime en place en France Monsieur Le Pen occupe depuis 1984 la place de Monsieur Goldstein.
                        Monsieur Patrick Timsit a l’immunité pour ses déclarations car il est un humoriste ultra-sioniste proche du Régime. Le fond de son propos est que Theodor Herzl développe des thèses similaires au nazisme.

                        Respectueusement


                        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 08:02

                          @Yann Esteveny Merci pour votre commentaire. Concernant Timsit, je défends sa liberté d’expression mais j’aimerais qu’elle soit étendue à tout le monde. Quand je parle de l’emprisonnement de H. Ryssen dont je n’ai pas lu un livre à des amis américains, ils n’en reviennent pas que l’on puisse emprisonner quelqu’un en France, un pays supposé démocratique, pour ses idées.


                        • Yann Esteveny 31 octobre 09:00

                          Message à Monsieur Bernard Mitjavile,

                          Dans ce pays, il y a de liberté que pour la vulgarité.
                          Monsieur Hervé Ryssen s’exprime et argumente.
                          La supposition que la France soit un pays démocratique ne tient pas longtemps la route.

                          Respectueusement


                        • mmbbb 31 octobre 12:50

                          @Yann Esteveny «  La seconde guerre mondiale est le prolongement de la première guerre mondiale déclenchée par les britanniques  » La pemiere est aussi la conséquence de la raclée de la guerre de 1870 ! Encore le genie stratégique francais Depuis napoleon 1 er , la France ne s est guere illustrée par ses victoires En 1870 , les francais utilsaient des canons en bronze alors que les prussiens ( l allemagne n existait pas encore ) utilisaient des canons en acier moule de portee largement surperieure ! Les francais cultivaient un ressentiment contre l Allemagne qui avait amputer la France de l Alsace et Lorraine ! Vous semblez l oublier Il est vrai que traite de Versaillles n a guere arrange les relations Mais je vois guere Clemenceau dire a Guillaume II lui dire , ce n est pas gentil , on vas boire une coupe de champagne alors que la France a laisse saignée sa jeunesse dans les tranchées . Quant aux Anglais , ils savaient que la guerre etaient inevitable , Churchill etait visionnaire Votre assertion est caricaturale ! L histoire , elle ’est toujours plus complexe 


                        • Yann Esteveny 31 octobre 16:53

                          Message à avatar mmbbb,

                          La rivalité entre la thalassocratie Britannique et l’axe Berlin-Ankara-Bagdag construit par l’Allemagne était la principale raison du déclenchement de la Première Guerre Mondiale. La Main Noire avait de solides appuis étrangers.
                          Dans cette histoire, la France a beaucoup perdu.

                          Respectueusement


                        • Rémi Mondine 2 novembre 14:50

                          @mmbbb
                          En 1870 la France a surtout fait le choix de la défaite plutot que de la victoire au prix de la révolution.
                          Versailles a fait la paix dans des conditions honteuses et a favorisé la défaite de l’armée de la Loire sans parler de la capitulation de Bazaine


                        • math math 31 octobre 07:54

                          Hitler n’est pas arrivé seul au pouvoir ?..derrière lui une poignée d’illuminés ayant constater sa « tchatche » pour haranguer les gens dans les brasseries bavaroises...de fil en aiguille, sa montée au pouvoir avec de l’argent venu d’ailleurs jusqu’à l’ignominie !

                          Toute une cohorte de gens derrière un dictateur est nécessaire pour son ascension !


                          • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 31 octobre 12:05

                            @math « Toute une cohorte de gens derrière un dictateur est nécessaire pour son ascension ! » J’(espère que vous ne pensez pas à E Macron. Ce serait de très mauvais goût :).


                          • math math 31 octobre 13:09

                            @Bernard Mitjavile
                            .... smiley


                          • pierrot pierrot 31 octobre 11:54

                            Ceci est un débat digne d’historiens même si chacun peut avoir un avis.

                            Pour faire bref :

                             dureté du traité de Versailles,

                             début de révolution spartakiste (communiste) qui a effrayer les patrons, hobereaux, armée allemandes..

                             fond d’antisémitisme en Allemagne (croyance dans leur fortune),

                             collusion de la droite allemande et du chancelier

                             grande grève, inflation extrême, chômage très important

                             passivité et collusion des églises (peur de l’athéisme grandissant)

                             etc.liste non exhaustive




                                • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 1er novembre 09:13

                                  @JC_Lavau Ce n’est certainement pas un article exhaustif sur cette période, juste quelques réflexions. Ceci dit l’épisode de Rudolf Hess en Angleterre, quelques fois dépeint comme le dauphin d’Hitler ou comme un rêveur, est intéressant et mériterait d’être creusé jusqu’à sa mort âgé dans une forteresse haute sécurité surveillé à un coût ruineux par un bataillon de soldats russes.


                                • JC_Lavau JC_Lavau 2 novembre 13:53

                                  @Bernard Mitjavile. Les banquiers de la City finançaient Hitler pour qu’il liquide l’URSS.
                                  Les banquiers de New York finançaient Hitler pour qu’il liquide les quatre puissances coloniales : Pays Bas, Belgique, France, Grande Bretagne, et qu’enfin Wall Street soit l’unique place financière du monde, avec toutes les colonies.
                                  Henry Ford finançait Hitler pour qu’il liquide l’URSS et la juiverie.
                                  Tout cet argent a fait des miracles en Allemagne. Un temps...


                                • Rémi Mondine 2 novembre 14:48

                                  Bon vu la collection de contre véritées Historique ont va devoir lourdement corriger :

                                  Vous dites :

                                  J’ajoutais qu’entre autres réalisations, forcément mauvaises car venant d’une incarnation du mal sur terre, il avait redressé les finances et l’économie allemande avant la guerre, fait passer l’Allemagne d’avant guerre de 6 millions de chômeurs au plein emploi avec un développement industriel spectaculaire, développé une politique sociale généreuse

                                  Je vais être dur, ces réalisations n’ont été possible que parce que la masse monétaire a été lourdement augmentée et que les Crédits (Billets Mepho) étaient gagés sur la conquéte de l’Europe. Ce n’est donc pas une économie Viable et sans Pacte Germano soviétique l’allemagne n’aurait pu payer ses importations d’où le déclenchement de la guerre en 39. (Plus de reserves)

                                  Notre incompétent Pétain ayant brisé l’armée francaise nous avons rendus á Hitler le service de nous effondrer ce qui a permit de faire de l’histoire un succé. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un adversaire aussi Stupide que Pétain et ses sbires.

                                  Second point la politique sociale. Oui il y a eu résorbtion du chômage, mais les impots ont augmentés de 15% et avec l’aflation Shirer estimait que le salaire ouvrier réel avait été divisé par deux. Evidement la disparition du chomage et la propagande ont un peu fait oublier cela. 

                                  Concernant Stalingrad, lá je vais défendre. Paulus devait anticiper l’offensive soviétique tout montre qu’il n’a rien vu venir. 

                                  Pour la tentative de percée, Hitler l’avait ordonnée, mais Monastein a été trop long à la contre attaque, les russes déclaraient : « Manstein nous a fait cadeau de dix jours » Manstein pas hitler, mais après guerre il était de norme de mettre Hitler en responsable de toutes les erreurs tactiques ce qui a permit de recycler les Junker dans la Bundeswehr et d’en refaire l’armée Allemande actuelle sans parler de la nazification du pentagone. (Oui cela a un rapport avec le fait que les troupes américaines sont detestée partout où elle passent.)

                                  En fait le grand tord d’Hitler a été d’engager son pays dans une spirale ou chaque victoire obligeait a défier un nouvel adversaire et où a moins d’une victoire mondiale la défaite était la seule alternative a la poursuite de la guerre.

                                  Les industriels allemands ont sauvés leurs usines, les généreaux leurs postes, mais le peuple allemand l’a payé cher : Honte, viols d’une large partie de la population féminine, famine... 

                                  Faut-il s’étonner qu’hitler soit maudit alors que le régime soviétique a pour lui :

                                  D’avoir industrialiser un pays agraire

                                  D’avoir gagné la seconde guerre mondiale.

                                  Cela n’en fait pas non plus un paradis.


                                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 3 novembre 20:28

                                    Erratum : je ne retrouve pas la citation du cardinal Barbarin « Tout chrétien doit lutter contre les idées du Front National ». Je trouve des citations comme « La Bible, elle est inclusive, le FN est exclusif », dénonçant « les idées nationalistes dangereuses du FN » etc..mais pas celle là, peut-être s’agit-il d’un commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité