• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > HOIST finances, spécialiste du rachat de créances n’existant (...)

HOIST finances, spécialiste du rachat de créances n’existant pas

Par Gérard Faure-Kapper

Suite à mon premier article, j'ai reçu un certain nombre de demandes concernant la société HOIST Finance.

En examinant les lettres de relances et en écoutant les témoignages, j'en suis arrivé très vite à une conclusion.

HOIST Finance, est issue d'un groupe suedois spécialisé dans les rachat de "crédits peu performants" (ne me demandez pas, je ne sais pas ce qu'ils entendent par là).

Cette société est spécialisée en France dans le rachat des dettes forcloses auprès des établissements financiers.

La forclusion, pour reprendre la définition donnée sur un site spécialisé (http://www.dictionnaire-juridique.com/definition/forclusion.php) est

"la sanction civile qui, en raison de l'échéance du délai qui lui était légalement imparti pour faire valoir ses droits en justice, éteint l'action dont disposait une personne pour le faire reconnaître."

En matière de crédit, ce délai est de 2 ans après la constatation du premier impayé non régularisé.

Pour faire simple, vous ne devez plus rien à personne.

Sur le "marché" de la créance impayée, une dette forclose se vend peanuts. 

HOIST achète en masse ces anciennes dettes. Les banques prennent simplement le compte "créances irrécouvrables".

Si vous deviez 10.000€ par exemple, et que la banque a laissé passé la forclusion de 2 ans, elle ne peut plus rien faire. Donc elle passe à perte... et récupère environ 5.000€ sous la forme d'une diminution de l'imposition.

Elle va vendre environ 100€ le nom et les coordonnées de la personne.

La société de recouvrement sait très bien que la créance est irrécouvrable par voies judiciaires puisqu'elle est forclose.

Alors elle va relancer, harceler, intimider, menacer le client. lettres, téléphone, appel des voisins, de la famille, de l'employeur, tout ce qui lui passe sous la main.

C'est interdit me direz-vous ? Oui, et ils savent très bien qu'ils enfreignent la loi.

Sur un enregistrement d'une conversation téléphonique, la personne de chez HOIST mise tout sur le ton de sa voix. 

Elle reconnait n'avoir aucune preuve de la créance "les banques ne nous fournissent pas les contrats". Hallucinant.

"La forclusion ? c'est 10 ans", "si la banque vous envoie une simple lettre, alors ça coupe la forclusion", "nous allons saisir votre salaire", "Les gendarmes vont forcer votre porte", etc.

Bien sûr, cela va faire rire ceux qui ont quelques notions juridiques, mais ce qui importe à HOIST, ce sont les 95% restant. C'est tout bénéfice.

Une petite analyse.

HOIST sait que la dette n'existe pas. Le fait de la réclamer en force peut se définir comme 

"Tentative d'extorsion de fonds en utilisant la menace, l'intimidation et le harcèlement". 

L'extorsion de fond est punie par l'article Article 312-1 du code pénal de 7 ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende .... Circonstances agravantes : en bande organisée, sous la menace, avec harcèlement, par des professionnels, etc...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 27 septembre 2017 09:22

    « La société de recouvrement sait très bien que la créance est irrécouvrable par voies judiciaires puisqu’elle est forclose. »
    c’était vrai avant mais dans le cas d’un huissier véreux, il bloquera ton compte qui n’est au nom écrit sur l’acte d’huissier véreux et tes plaintes finiront à la poubelle.


    • ZXSpect ZXSpect 27 septembre 2017 18:43

      Merci de nous faire ce copier coller de votre article du 12 décembre 2014
      http://antibanque.blogspot.fr/2014/12/hoist-finances-specialiste-du-rachat-de.html

      Cependant je trouve l’article utile et justifié.

      L’Institut National de la Consommation publie aussi sur le sujet

      http://www.conso.net/content/le-recouvrement-amiable-des-creances

      @+ pour d’autres échanges


      • Gérard Faure-Kapper Gérard Faure-Kapper 27 septembre 2017 18:59

        @ZXSpect


        Il s’agit effectivement d’un copier coller d’articles que j’avais fait paraître sur un blog perso (antibanque) mais qui n’a pas la notoriété d’Agoravox. 

        J’avais écrit cet article après une enquête auprès de Hoist (eh oui, j’avais une taupe). Leur portefeuille est composé surtout de vieilles créances forcloses, et souvent déjà payées.

        Hoist fonctionne au bluff et aux muscles. 

        Je considère que chacun doit payer ses dettes, notamment pour le capital emprunté.

        Pour les intérêts, ils font l’objet d’un contrat qui rentre dans le cadre du code de la conso.

        Hoist sait très bien qu’ils sont dans l’illégalité, mais... parlez en à mon cheval.

        Maintenant, si Hoist veut répondre, les blogs lui sont ouverts. S’ils veulent un débat radiophonique, je suis à leur disposition.

      • jul922 11 janvier 2018 00:41

        J’ai recherché un rachat de crédit pendant plusieurs mois mais Hoist finance ça ne me parle pas.
        De toute façon, le rachat de crédits dans la théorie c’est super mais dans la pratique c’est quasiment impossible d’en obtenir un et je sais de quoi je parle.
        J’ai envoyé des demandes chez Sofinco, Cetelem, Mutec Shs, Société Générale, Cofidis et que des réponses négatives.
        Il vaut mieux lancer une procédure à la banque de france car le rachat de crédit c’est trop complexe.


        • France13 26 avril 2018 04:35

          Bonjour j’ai déposer un dossier à la banque de France. Mon dossier a était reçu favorable,et juger d’un effacement total de mes dettes. Mais la j’ai reçu un courrier de la part de hoist finance disent que je devait réglér impérativement ma dette au point d’etre Transférer d’un huissier justice. Que faire ? Ça veut dire mon crédit a était racheté ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès