• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hollande à l’OTAN : la fin de la realpolitik ?

Hollande à l’OTAN : la fin de la realpolitik ?

Devant ses homologues réunis pour le sommet de l'OTAN, François Hollande sera-t-il le fossoyeur de la realpolitik sarkozyste ? Je crains qu'il ne soit forcé de jouer de la langue de bois.

Si Hollande parle de paix et de droits de l'homme, cela fera un beau discours, mais restera un discours.

Car voir la France se retirer à nouveau du commandement intégré de l'OTAN serait perçu comme un affront irréparable fait aux États-Unis.

Hollande n'a pas vraiment le choix : cette organisation n'est pas un club dont on entre ou sort au gré des alternances politiques. De plus, le quai d'Orsay a toujours affirmé sa volonté de maintenir un lien Atlantique fort

Mais, l'OTAN n'en reste pas moins une sorte de libre service de la guerre, où les États-Unis piochent des forces d'appoint à l'heure de partir en croisade.

Aujourd'hui se pose l'épineuse question de retrait des troupes françaises d'afghanistan. Certes, sur le sol Français, François Hollande a rappelé à Barack Obama sa volonté de rapatrier le contingent français en Afghanistan d’ici 2014. Une promesse qui va à l'encontre des intérêts des Etats-Unis. François Hollande devra donc arrondir les angles. Il a déjà rencontré en direct plusieurs chefs d'Etat, dont Mr Karzaï.

Face au scepticisme des experts, une solution diplomatique, lui permettant de sauver la face, serait de retirer une partie des troupes, quand celle qui reste formera l'armée afghane... n'intervenant donc plus dans les combats.

Pour l'avenir je ne crois pas que la France aie les moyens de subventionner la prochaine guerre américaine. L'Europe peut être, par l'union de nos forces. Mais plus la France, seule.

D'autant plus qu'un nouveau conflit se prépare peut-être, à la frontière de l'Irak. Un conflit contre l'Iran qui représente une double menace : vers les Émirats arabes et vers Israël.

Nicolas Sarkozy a donc enchaîné la France à cette institution. François Hollande devra donc, bientôt, avoir le courage de dire non à l'Amérique tout en restant à sa table... un courage d'autant plus facile à trouver que l'histoire récente a montré que dire "NO !" à Oncle Sam faisait plaisir aux Français !


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 21 mai 2012 11:09

    Les USA semblent n’avoir pas tiré toutes les conclusions de la chute du Mur de Berlin, du Rideau de Fer et de la disparition de l’URSS.
    Géopolitique & Géostratégie : Europe, Russie & USA


    • NeverMore 21 mai 2012 11:29

      Oui, en Afghanistan, des instructeurs sans protection voire quasiment désarmés. J’y crois bien sûr ...


      • justice99 justice99 21 mai 2012 12:15

        Surtout que des militaires de l’OTAN se font tuer tout les mois par des faux soldats afghans...


      • Scual 21 mai 2012 11:53

        La question qui se pose, la plus importante, est ni plus ni moins que l’indépendance de la France.

        On laisse les américains mettre en place leur bouclier anti-missile mettant fin de fait à notre dissuasion nucléaire et donc à notre indépendance, ou alors on ne les laisse pas et on reste indépendant.

        Le reste n’est que sujets sans importance pour les enfants afin de détourner l’attention...

        Le sujet c’est le bouclier anti-missile et rien d’autre.


        • Scual 21 mai 2012 11:57

          Et j’ajouterais à propos de la politique de Sarkozy, que s’enchainer à un navire qui coule est autant de la realpolitik que le Titanic était insubmersible.

          C’est un aveuglement idéologique partisan complètement contre les intérets Français à moyen et long terme. C’est plus une trahison qu’autre chose.


        • justice99 justice99 21 mai 2012 12:21

          Un test pour nos généraux militaires, en espérant qu’ils prennent les bonne décision comme ils l’ont fait lors du refus d’aller en Irak.


        • lebreton 21 mai 2012 23:56

          bonsoir,

           
          Mètre fin notre dissuasion ,bah c’est du bluff ,on a plus les moyens ,et de plus ça sert qui les ricains qui quoiqu’on dise font leur loi dans le monde avec la complicité de petite burne comme sarko on lui donne un os comme la libye et il rouche pire il a liquidé kadf avec nos troupes ,fallait pas qu’il cause ,les ordures s’élimine c’est pas pire qu’en italie ,on n’ai dans une drole de merde les amis !!!!!!! ça va nous peter a la gueule d’une force ,les petits facho se réjouissent il vont casser du black ou de l’arabe ,,pov types ,c’est désespérément ,la paix bon dieu mrd c’est quoi ? 

        • toor toor 21 mai 2012 12:23

          La France cire les pompes de ceux-là mêmes qui nous bombarderont un jour,très proche d’ailleurs.


          • Scual 21 mai 2012 15:28

            Personne ne peut nous bombarder, pas même les américains ou les Russes... à moins qu’on les laisse mettre en place leur bouclier antimissile.

            C’est de ça qu’il s’agit. Allons-nous donner aux USA les moyens de nous bombarder ?

            La position que doit prendre le Président est tellement évidente qu’il est inutile de dire ce que cela signifierait dans le cas contraire...


          • diogene 21 mai 2012 12:30

            Le retour de la France dans l’OTAN sans consultation populaire fut, non seulement une erreur, mais plus encore un reniement total de ce que fut la position d’indépendance de la nation depuis Degaulle en 1966.

            Je rappelle que cette organisation politico-militaire avait, à l’origine, vocation d’assurer la défense et la sécurité de l’Europe face à l’Union soviétique, ce qui, aujourd’hui, n’a plus lieu d’être, sauf à croire possible une invasion de l’Europe par les chars russes ou chinois...

            De Gaulle affirmait ainsi la pleine souveraineté de la France sur son territoire, sur son ciel ainsi que sur la décision de joindre ou non son armée aux différents conflits dans lesquels les USA voudraient nous entrainer.
            Il s’agissait de s’émanciper de la tutelle de l’OTAN, de marquer notre attachement à la souveraineté nationale, et de ne pas devenir un des satellites de la puissance US.

            «  »Car voir la France se retirer à nouveau du commandement intégré de l’OTAN serait perçu comme un affront irréparable fait aux États-Unis.«  »

            L’affront a été fait par Sarko à la France en reniant ce qui faisait une part importante de son identité et de son aura dans le monde.

            1- Nous avons abandonné notre souveraineté économique à une Union européenne dont on connait bien les positions conformes à la doxa néo-libérale.

            2- Nous avons abandonné notre souveraineté monétaire à une BCE entièrement inféodée aux lobbies financiers.

            3- Nous venons d’abandonner notre souveraineté en matière de défense militaire et diplomatique aux américains qui, est-il besoin de le dire, ne sont pas des plus pacifistes.

            Encore un petit effort et nous pourrons devenir un énième état de l’union US.
            Alors reprenons notre liberté d’action et de décision et laissons les USA se sentir « affronté » par ce qui est, quoiqu’on dise, une décision légitime d’un peuple souverain.


            • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 21 mai 2012 16:54

              tout cela est hélas si vrai !!!


            • Iren-Nao 21 mai 2012 13:50

              Diogene

              Bien vu et l’affront aux USA, pourquoi pas, ce ne sont pas des amis, et d’ailleurs il n’y a pas d’amis a ce niveau.
              En plus c’est la plus mauvaise armée du monde.

              Iren-Nao


              • diogene 21 mai 2012 15:51

                L’armée américaine c’est la stratégie de l"éléphant... on écrase tout, partout.


                • Michel Maugis Michel Maugis 21 mai 2012 15:54

                  Les USA forment une ile qui s’ isole du monde par le simple fait que pour survivre elle avait besoin de dominer le monde, et pour cela de le diviser.


                  La hantise des USA est une Europe unie de l’ atlantique à l’ Oural, alliée avec la Chine, alliée avec l’ Afrique.

                  Les USA ne peuvent survivre que par la guerre. Leur problème est que cela commence à se savoir.

                  Leur seule production est l’ armement. Pour le vendre, il leur faut la guerre, et donc les provoquer, et donc inventer des ennemis. Hier le communisme, aujourd´hui le terrorisme qu’ ils fabriquent en sous main.

                  • Ariane Walter Ariane Walter 21 mai 2012 17:09

                    il y a une formule de Mélenchon que j’ai adoré disant que la France , vis à vis de l’otan, ne pouvait que coller des décalcomanies sur leurs chars.
                    Il a fait partie des rares à dire qu’il fallait sortir de l’otan, que les US était une nation paranoïaque dangereuse pour le monde.

                    En fait pour moi, militer pour lui reste un honneur.
                    Il est bien évident qu’il a raison en tout :
                    -Nécessité d’augmenter les bas salaires.
                    -lancer une planification économique.
                    -Quitter l’Otan.
                    -faire un audit de la dette
                    -Créer une Europe des peuples.
                    -Éduquer les populations.
                    -maîtriser la finance.
                    -Sortir de la tête des gens que les immigrés sont des bandits alors que la population mondiale n’est faite que d’immigrations.

                    Tout cela étant dit avec talent et générosité.

                    Ceux qui ont choisi le parti socialiste ,en voyant Hollande jouer le chihuahua du G8, soumis à tout, ne commencent pas à se poser des questions ?

                    Et la dictature, vous la voyez venir ou pas ? Au Canada, à Francfort, en Grèce...


                    • Hijack Hijack 21 mai 2012 17:16

                      L’Otan n’a plus lieu d’être !!!
                      .
                      A la place de faisant partie de l’Otan, on pourra dire dorénavant : un pays vassal des USA ou pays vassaux ... rien d’autre !


                      • wesson wesson 21 mai 2012 19:24

                        Bonjour Mme Lecouturier,


                        « Car voir la France se retirer à nouveau du commandement intégré de l’OTAN serait perçu comme un affront irréparable fait aux États-Unis »

                        Et ils feraient quoi : Nous déclarer la guerre ?

                        Parce que mis à part une petite base au Quatar, un bourbier inextricable en Afghanistan et surtout une facture très très très salée, nous retirons quoi d’être dans l’OTAN ?

                        • wesson wesson 21 mai 2012 19:28

                          Au delà de tout ce que on peut lui reprocher à juste titre, celui qui a parfaitement compris qu’il fallait prendre ses distances avec toutes ces organisations contrôlés en sous-main par les USA et n’ayant aucune légitimité internationale, c’est Poutine. 


                          Le G8, il n’y est pas allé. J’en attendait pas moins de la part de Hollande.

                        • psyl 22 mai 2012 09:10

                          30% du pétrole Lybien au lieu de 8%...pour Total. Et qui paye ??


                        • Cigogne67 21 mai 2012 21:50

                          l’important dans l’immédiat est le bouclier antimissile. hollande retire trois soldats et signe le chèque. c’est bien. La gauche est contente et tout continue. il apprend vite François, hein ?


                          • toor toor 22 mai 2012 08:40

                            Les Américains terrorisent le monde mieux vaut s’allier à la Russie,la Chine,l’Iran et la Turquie plutôt que de conspirer pour le printemps arabe.Après la Syrie ce sera à qui le tour,des milliers de morts à cause de collabos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires