• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hollande a-t-il trouvé son chemin de Damas ?

Hollande a-t-il trouvé son chemin de Damas ?

Après le gazage de centaines de personnes le 21 avril, rien n’était plus urgent que de punir ce salaud d’El-Assad qui avait fait le coup. Une semaine plus tard, les Anglais jettent l’éponge tandis qu’Américains et Français trouvent que rien n’est plus urgent d’attendre. Quel événement survenu cette semaine pourrait expliquer ces revirements ?

JPEG - 50 ko
Le Moskva (« Moscou ») dans la rade de Sébastopol, sur la Mer Noire, en Ukraine.
Source : wikipedia

« François, François, pourquoi me persécutes-tu ? » Comme l’apôtre Paul qui entendit la voix de Jésus tandis qu’il se précipitait à Damas pour s’emparer des chrétiens, il semblerait bien que Hollande, surpris sur le même chemin par une interrogation soudaine, soit en train de tomber de son cheval. Qu’a-t-il vu ou entendu ?

On parle beaucoup des missiles syriens. L’arsenal n’est pas négligeable. De simples batteries antiaériennes ont fait récemment leur preuve contre un appareil turc envoyé pour les tester ! Selon diverses sources, les Russes semblent avoir livré des missiles antinavires Yakhont qui arrivent verticalement sur leur proie avec l’énergie d’une tour Eiffel lancée à 60 km/h. Cependant, ces missiles ne sont pas une nouveauté et les précautions ont été prises : les porte-avions ont été priés de jouer ailleurs et les destroyers lanceurs de Tomawak resteront au-delà de la porté de tir de 300 km.

Les Russes ont renouvelé clairement, à plusieurs reprises, leur farouche opposition à toute intervention occidentale en Syrie. Poutine a assuré parallèlement qu’il ne veut pas la guerre. En renforçant la flotte présente par un navire de la classe Slawa, capable à lui seul d’envoyer par le fond une petite escadre, bientôt appuyé par le Moskva aux capacités supérieures, il est clair qu’ils se donne les moyens de l’empêcher.

Encore faut-il que Poutine dispose d’un prétexte crédible pour dégainer : c’est la clé de toute dissuasion.

Russes et Chinois ont tiré les leçons des interventions en Lybie et le font savoir. Les yeux de l’occident commencent à se déciller. L’opinion publique occidentale commence à comprendre que les prétendus printemps arabes n’ont d’autre but que de mettre les Frères musulmans aux commandes des États de Dakar à l’océan Indien, sous contrôle de l’Empire.

La présence parmi les rebelles Syriens, que l’on soutient, de troupes inféodées à Al Quaïda, que l’on combat eu Mali et en Afghanistan, est progressivement connue des personnes qui se tiennent les moins informées et les plus indifférentes aux problèmes internationaux. Le refus par Bachar el Assad de participer au du projet de pipeline Qatar-Turquie et son accord pour un tuyau iranien coïncide trop parfaitement avec le début de l’insurrection syrienne pour n’être qu’une coïncidence et cela même commence à se savoir. Le fait que les mercenaires ont été les premiers à utiliser du gaz sarin - et qu’ils puissent être à l’origine du gazage du 21 août - est dans tous les esprits. Intervenant sur le site de Radio-Canada, un commentateur de Neuilly-sur-Seine appelant à la punition du dictateur s’est fait vertement remettre à sa place en trois messages brefs. Ces quatre messages résument bien combien la volonté interventionniste à outrance de l’occident, qui finance le terrorisme pour justifier ses interventions, commence à friser le pathétique.

Cette prise de conscience ronge lentement mais efficacement la confiance des citoyens dans le discours officiel. La correction du discours, comme toute action de propagande, demande du temps. Il importe de bien connaître la partie de la population concernée, le discours qu’elle attend, puis de générer les faits propres à la rassurer. Comptez plusieurs semaines, voire plusieurs mois, alors que le temps presse.

Cette perte de confiance est une arme de propagande massive offerte à Poutine. Il était un petit peu naïf de la lui laisser tomber devant les pieds. C’est peut-être là qu’est la clé.

Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem, a prévenu ce mardi que son pays se défendrait en cas de frappe militaire occidentale, et disposait de moyens de défense qui surprendraient le monde. « S’en prendre à la Syrie n’est pas une mince affaire. Nous avons des moyens de défense qui vont surprendre les autres » Il a ajouté : « je peux vous assurer que la Russie n’a pas abandonné la Syrie. Nos relations continueront dans tous les domaines et nous remercions la Russie pour son soutien, qui sert à la fois la défense de la Syrie et sa propre défense », a-t-il dit, ajoutant que la Russie « fait partie de notre résistance ».

La Russie fait partie de notre résistance

C’est sans doute là qu’est l’os. Une action contre Damas ne saurait justifier une riposte russe. Michael Eisenstadt directeur des études militaires du Washington Institute for Near East policy, pense de son côté que les tomawaks pourraient tomber sur les chars vides. Curieux raisonnement exprimant la crainte d’échapper au pire. Mais alors que serait le pire ? Ne serait-il pas qu’un tir contre des batteries syriennes tombe sur des civils, ajoutant l’horreur à l’horreur ? Les informations de cette nuit annonçant des boucliers humains laissent entrevoir la mise en œuvre de cette tactique barbare. 

Après avoir hurlé sur tous les toits que nous devons défendre les valeurs de la démocratie, ce tir pourra être présenté comme agression directe contre la population syrienne. Imaginez Poutine présentant la photo de civils tués par un occident dégénéré et irresponsable. Il ruinerait à jamais notre propagande et tout espoir d’en réutiliser les débris. Un Pearl-Harbour à l’envers !

L’autre aspect de cette problématique est le risque d’atteindre des conseillers russes eux-mêmes qui, potentiellement, contient la menace d’une riposte immédiate de la flotte russe, mettant l’occident devant la responsabilité de riposter à son tour et de provoquer une crise mondiale dont il n’est pas écrit qu’il en sortirait vainqueur. Le pire pourrait être que les Russes n’utilisent pas la force, se contentant de raccompagner la flotte occidentale au-delà des colonnes d’Hercule, la photo des soldats morts pour la liberté du peuple syrien attachée à jamais à leur infamie. Il est souvent maladroit de laisser les blancs à un joueur d’échecs tel que Poutine. Il semble bien que c’est ce qui vient de se passer.

Les radios ont relayé ce week-end que l’hésitation des Occidentaux à user de cette force militaire invincible qui a si bien cassé l’Afghanistan, l’Irak ou la Lybie, pourrait marquer un tournant dans notre volonté de dominer la planète. Elle trahit surtout une brutale confrontation avec une réalité que la propagande était toujours parvenue à dissimuler : l’occident aurait trouvé un adversaire à sa taille et il est Russe !

Alors, chemin de Damas… ou Stalingrad de la propagande occidentale ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Mr Dupont 2 septembre 2013 18:02

    Mr l’Auteur


    Pour illustrer votre article vous nous montrez un vulgaire rafiot russe

    Mon sang français n’a fait qu’un tour : 

    Il eut été bon, pour équilibrer les choses, que vous nous montriez ce dont dispose la France pour que Mr Hollande soit pris au sérieux : 


    Voilà : c’est fait

    Je rappelle que le Chevalier Paul , sur ordre de notre Chef de Guerre , croise au large de la Syrie et que le sachant ; la Syrie tremble ,l’Iran prie et la Russie bafouille

    Car n’en doutons pas ; si les autres se dégonflent et qu’il n’en reste qu’un au moment de la frappe : Mr Hollande sera celui-là

    ( Pour toucher mes droits d’auteur ; je m’adresse à l’Elysée ou rue de Solférino ?)



    • njama njama 2 septembre 2013 18:52

      Et si le Croisé Chevalier Paul est envoyé par le fond, on fait une cérémonie ?

      Pour les droits d’auteur essayez les deux ... smiley


    • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 2 septembre 2013 21:21

      Le Chevalier Paul, de même que les AEGIS américains sur place, sont de très bons système d’arme. Avec 45 missiles ASTER à bord, le premier dispose d’excellentes capacités d’interception antiaériennes.
      Cependant, en combinant raids aériens et attaque avec les missiles mer-mer présents sur place, il est possible d’épuiser les meilleures capacités de défense d’une flotte en mer.
      Personne ne peut présumer de l’issue d’un engagement entre la flottille de l’OTAN et la flottille russe, mais personne ne songe à remettre en question l’efficacité du matériel français.

      L’important est de présenter des menaces crédibles : elles le sont des deux côtés.


    • alberto alberto 2 septembre 2013 22:57

      Salut Dupont,

      T’as raison, la photo d’une baille façon guerre froide : ça ne fait pas sérieux !


    • Mr Dupont 2 septembre 2013 19:39

      Merci Mr Njama


      Je n’y avais pas pensé : les courriers sont partis  smiley

      • Mr Dupont 2 septembre 2013 19:45

        Pour le Chevalier Paul : aucun risque : il nous à été certifié à sa construction insubmersible ; certificats NF et ISO cummulés à l’appui




        • Alibaba007 Alibaba007 3 septembre 2013 19:04

          Insubmersible ??? Comme le Titanic ???  Le Costa Concordia ???  Le Bismarck ???

          Mooouuuuaaarrfffffffffff  !!!  Si insubmersible veut dire « faire flotter un bout de métal grâce au principe d’Archimède, tout en évitant de se prendre un missile ou autre corps étranger dans la coque » tout ça pour un bref cocorico de « Monseigneur Hollande » venant se pavaner à la tribune et donner un soufflet à l’infâme « Bachar El Assad » On a pas fini de boire la tasse ! 
           smiley

          Mais non, on est les meilleurs ! On va aller botter le cul à ce petit despote comme ça,  on va sauver le pauvre peuple des gaz du tyran, en y testant au passage notre matériel  militaire Hi-Tech (rien de mieux qu’une démo en live pour booster les ventes) et pis… si ce n’est pas lui qui a balancé le sarin, ben, on s’en fout car ça servira au moins à faire remonter ma cote dans les sondages.

           Les morts… on s’en tape ! On fait pas d’omelette sans casser des œufs ! Et moi l’hommelette, je l’aime baveuse ! Bachar planque- toi !  C’est pas parce que t’es né un 11 septembre que je ne vais pas te faire ta fête le jour de ton anniversaire !!!  Ahh le 11 septembre …date mythique …j’en rêvais !!! Bachar, j’arrive !!! 

          Pis, si ça déclenche une petite guerre mondiale, c’est pas grave, ça règlera le problème du chômage et des retraites. Une bonne petite guerre, c’est bon pour la reprise économique… une fois que tout est rasé, il n’y a plus qu’à reconstruire !

          Ehhh mais Dupont-la-joie !!! Aujourd’hui,  c’est plus l’époque de celui qui a la plus grosse ! 

          Aujourd’hui, n’importe qui peut faire péter les bombes civiles que sont nos centrales nucléaires (qui ne demandent pas grand-chose pour lâcher d’elles-mêmes).

           

          Chers citoyens du monde, préparez-vous pour l’ARMAGUEDDON !
           smiley

          Extrait de l’Apocalypse 8, versets 7 à 13

          Le premier fit sonner sa trompette : grêle et feu mêlés de sang tombèrent sur la terre ; le tiers de la terre flamba, le tiers des arbres flamba, et toute végétation verdoyante flamba.

          Le deuxième ange fit sonner sa trompette : on eût dit qu’une grande montagne embrasée était précipitée dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang. Le tiers des créatures vivant dans la mer périt, et le tiers des navires fut détruit.

          Le troisième ange fit sonner sa trompette : et, du ciel, un astre immense tomba, brûlant comme une torche. Il tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. Son nom est : Absinthe. Le tiers des eaux devint de l’absinthe, et beaucoup d’hommes moururent à cause des eaux qui étaient devenues amères.

          Le quatrième ange fit sonner sa trompette : le tiers du soleil, le tiers de la lune et le tiers des étoiles furent frappés. Ils s’assombrirent du tiers : le jour perdit un tiers de sa clarté et la nuit de même.

          Alors je vis : Et j’entendis un aigle qui volait au zénith proclamer d’une voix forte : Malheur ! Malheur ! Malheur aux habitants de la terre, à cause des sonneries de trompettes des trois anges qui doivent encore sonner !


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 2 septembre 2013 20:05

          en plus il va très vite, il est équipée des hélices défectueuses du Charles De Gaule, l’inconvénient s’est qu’il se cabre facilement


          • njama njama 2 septembre 2013 22:26

            @ Renaud Delaporte et Mr Dupont

            Personne ne peut présumer de l’issue d’un engagement entre la flottille de l’OTAN et la flottille russe, ...
            Les russes seraient-ils visés ... aussi ? rassurez-moi ...

            Très belle cette photo du Moskva !!! même si Mr Dupont préfère celle du Chevalier Paul, ce « vulgaire rafiot russe » ...

            Pour rappel (info que j’ai déjà signalée plusieurs fois sur différents sites) la Syrie dispose de missiles Yakhont dernier cri depuis fin 2011 (donc commandés et reçus avant ce conflit) réputés très performants, peut-être le missile anti-navires le plus rapide au monde, vitesse hallucinante, portée 300 kms ! ...

            l’option maritime si elle était envisagée serait très très risquée !

            Potential range of russian P800 Yakhont Anti-Ship Cruise Missiles
            http://www.defense-update.com/wp-content/uploads/2010/09/yakhont_range.jpg

            Syria receives 72 Yakhont missiles from Russia
            December 2, 2011 ...2011 ... 2011 ... 2011

            http://defense-update.com/20111203_syria-receives-yakhont-missiles.html

            Syria Navy with Yakhont missile.flv (en langue arabe, mais les images parlent ... )
            Mise en ligne le 21 déc. 2011

            Navy and Air Force Conduct Live Fire Maneuvers
            In parallel, the Navy conducted an operational tactical maneuver with live fire, as part of the combat training plan of the Navy for 2011.
            Marine and coastal missiles participated in the maneuver under conditions similar to a real battle, hitting the assumed hostile targets with accuracy that reflected the high level of combat training the marine personnel had and their efficiency in using modern maritime weapons.
            The maneuver demonstrated the naval forces’ ability to repulse any possible aggression under various conditions.

            http://www.youtube.com/watch?v=YwTaOeurbQE

            Ajoutons à cela comme me disait un ami :
            « La flotte russe en Méditérranée.
            Une hypothèse très probable, c’est que certains de ces navires comme le Varyag *** photo de ce beau navire pour Mr Dupont *** ou le Moskva emportent des systèmes extrêmement puissants de radars et d’armes , y compris la version navale du S- 300 (appelé S -300F ou SA- N-6 dans la classification de l’OTAN ) et l’ associé 3R41 Volna ( »Top Dome « ) ou le plus récent) 36N85 . En d’autres termes , un tel navire peut naviguer au large de la côte syrienne et contrôler entièrement une grande partie de l’espace aérien syrien. Ce type de navire est aussi capable de partager ces données par liaisons chiffrées. Dans le cas d’une frappe US / OTAN les Russes ne pouvaient que les surveiller et les suivre, mais ils pourraient facilement transmettre leurs données aux Syriens qui pourraient alors continuer à défendre leur espace aérien , même si leurs propres radars étaient détruits ou endommagés . »

            A qui je répondais a sa remarque « ils pourraient facilement transmettre leurs données aux Syriens ... »

            Les données peuvent être transmises par des moyens très variés. Chaque unité de lanceurs de missiles Yakhont peut opérer de façon indépendante ou coordonner son activité avec d’autres.

            « The operational concept of the Bastion P coastal defense system employs multiple mobile launchers each carrying two Yakhont missiles, capable of attacking targets at a distance of 250 km from the coast. Targeting is provided by helicopters or other airborne platforms, coastal radars or ships at sea. Each launch unit is operating independently, or coordinate its activity with another launch vehicle located up to 15 km away, targeting, command and control are provided by the central command vehicle and regional command post that can be located more than 25 km apart. »

            http://www.defense-update.com/wp/wp-content/uploads/2010/09/bastion_scheme.jpg

            source : http://defense-update.com/20100920_yakhont_in_syria.html

            Donc l’hypothèse d’un désastre du Chevalier Paul n’est pas farfelue. S’il est certifié à sa construction insubmersible ; certificats NF et ISO ... (comme le dit l’ami Dupont) il n’en demeurerait pas moins détruit ... 


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 2 septembre 2013 22:57

              Les russes seraient-ils visés ... aussi ? rassurez-moi ...

              Ce n’est pas ce que j’ai dit. J’ai simplement observé que la flotte russe présente une menace crédible dont il faut tenir compte. Ce n’était pas le cas en Libye, par exemple.

              Quant au Chevalier-Paul, ses Aster 30 lui permettent de faire face à une attaque d’une trentaine de missiles supersoniques (http://www.netmarine.net/armes/aster/). Le problème est que, une fois ses aster tirés il devient une proie de choix.

              Si l’on considère l’est méditerranéen comme un front OTAN/Russie, on observe que Poutine est militairement en mesure de donner un ultimatum aux forces de l’Otan pour les contraindre à se retirer, sans préjuger d’autres formes de chantage qui lui interdiraient cette option. Juste, militairement, sur le papier, les forces sont équilibrées.
              Du coup, nous observons un basculement des opinions publiques...

              Les Russes ne pouvaient que les surveiller et les suivre, mais ils pourraient facilement transmettre leurs données aux Syriens qui pourraient alors continuer à défendre leur espace aérien , même si leurs propres radars étaient détruits ou endommagés.
              Merci pour cette précision importante que je n’avais lue nulle-part ailleurs. Elle renforce l’idée qu’aucun navire occidental ne se risquera à porté des missiles sol-mer syriens et complique sérieusement les opération aériennes.


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 2 septembre 2013 23:26

              @ njama : Je me suis permis de citer une partie de votre commentaire sur mon blog, ici :
              http://renauddelaporte.wordpress.com/chroniques-des-guerres/

              J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur !


            • njama njama 2 septembre 2013 23:50

              Je ne pense pas comme vous que la flotte russe présente une menace en terme militaire ... pas plus d’ailleurs que « les occidentaux » ne risqueraient (je crois) de les agresser .. mais ils sont là en appui, en termes de conseillers, de renseignements, d’informations satellitaires, de surveillance, de soutien logistique, de fournisseurs ...
              Un ultimatum à l’OTAN est peu probable, sauf en coulisses ... mais nous n’en saurons rien.
              Eux-mêmes ont fourni à la Syrie ces systèmes de défense navale vraiment très sophistiqué, comme d’autres armements de défense anti-aérienne (dont ces fameux S-300 commandés de longue date dont personne ne sait dire - secret défense oblige, normal ! - s’ils sont déjà en Syrie ou non). Si certains armements sont vraisemblablement un peu obsolètes, leurs architectures couvrent une grande partie du territoire syrien, et leurs capacités suffit largement à répondre à toutes attaques.
              Les systèmes de défense syriens
              http://spioenkop.blogspot.fr/2013/02/syria-and-her-air-force_20.html

              Si encore personne ne s’est risqué depuis 2 ans et demi déjà à « frapper » la Syrie (comme ils l’ont fait en Libye), ce n’est pas sans raisons. Même les généraux français admettent ouvertement la supériorité militaire de l’AAS sur différents points.

              Je crois bien comme vous dites que les forces sont équilibrées.

              Les liens historiques entre la Russie et la Syrie remontent aux années 50, puis une longue coopération d’échanges commerciaux ... les Russes ont des « intérêts » stratégiques dans la région, comme les US ou France en ont ailleurs. Tartous est le SEUL port dont ils disposent en Méditerranée ... je ne crois pas qu’ils lâcheront ça si facilement ...
              Tout comme je ne crois pas qu’ils admettent un jour cette conception d’un Droit International à géométrie variable, comme le pratiquent de plus en plus les « atlantistes ». On reproche à Poutine et à Lavrov leur intransigeance, mais c’est une affaire de beaux « Principes » ... qu’on serait bien mal en peine de leur reprocher.


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 septembre 2013 00:10

              Je ne pense pas comme vous que la flotte russe présente une menace en terme militaire

              Nous sommes d’accord sur le fond. J’emploie le mot menace au sens ou toute force militaire constitue, par définition, une menace, sinon elle n’est pas une force militaire. Leur emploi ne relève que de la politique.

              Cependant, ce lundi soir, les choses ne s’arrangent pas :
              http://www.opex360.com/2013/09/02/syrie-deux-avions-atlantique-2-envoyes-a-chypre/
              Et il n’y a pas que des atlantiques :
              U2 Dragon Lady et/ou E-8 Joint STARS ainsi que des drones RQ-4 Global Hawk ;
              USS San Antonio avec 300 marines... qui n’ont pas pour mission de débarquer !
              Côté russe, le SSV-201 “Priazovié”, un bâtiment spécialisé dans le recueil de renseignements.


            • njama njama 3 septembre 2013 00:13

              @ Renaud
              citation sur votre Blog, pas de problème ...


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 septembre 2013 00:24

              Merci bien !


            • COLLIN 3 septembre 2013 13:43

              Vladimir POUTINE est un joueur d’échecs.

              Les Iraniens également.

              Les « état-uniens » jouent,eux,au Poker...

              L’occident est échec et mat,c’est à dire qu’à partir de maintenant,quelle que soit la décision ou le mouvement de ses pièces,il est perdant.

              Une « frappe » contre la Syrie ??

              Outre le fait qu’il a bien sûr fourni l’armée Arabe Syrienne de ses meilleurs armements,il dispose de l’arme fatale : j’ai nommé la main sur le robinet de gaz qui alimente l’Europe....et donc l’industrie Allemande,entres autres...

              En deuxième intention,notre ami Vladimir POUTINE aurait,selon la presse Russe,informé le Prince « Bandar » d’Arabie « Saoudite » que tout mouvement contre la Syrie se solderait par une destruction immédiate de toutes les installations militaires et pétrolières Saoudiennes...

              Il a en d’ailleurs donné les instructions à son état major...

              Il a en cela répondu à la menace formulée par ce même « Prince » (sic) sur les jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi,car ce «  Prince  » affirme contrôler les terroristes « Tchétchènes » affiliés à « Al Qaida »,et n’a pas hésité à menacer le président de la Fédération de Russie d’y provoquer (commanditer) des attentats terroristes...

              Donc,après la pénurie de gaz,le litre de gas-oil à 20 euros aura fini de convaincre les Européens de se chercher d’autres dirigeants...

              Mr Bricolage,L.Fabius et leur clique (l’UMPS+ EELV) devraient dores et déjà demander l’asile politique au POTUS BHO ( B.Hussein Obama)....on est jamais trop prudent...


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 septembre 2013 14:33

              Merci Collin. Information que je me suis empressé de reprendre ici.


            • Rensk Rensk 3 septembre 2013 02:04

              Vous avez-vu les 6 vidéos « preuve » du gouvernement ? Honte a la France pour cette tentative minable de manipulation !


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2013 10:59

                L’opinion publique occidentale commence à comprendre que les prétendus printemps arabes n’ont d’autre but que de mettre les Frères musulmans aux commandes des États de Dakar à l’océan Indien, sous contrôle de l’Empire.

                Sans doute pour cela qu’ils se font éjecter en Egypte. Vraiment trop forts ces Ricains : ça penche à droite, c’est à cause d’eux. mais si ça penche à gauche, ils en sont aussi responsables. Vous pensez vraiment que les pays du « tiers monde » sont réduits à de simples marionnettes et ne peuvent pas avoir de dynamique propre ? Un vrai néo colonialiste en somme smiley


                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 septembre 2013 11:30

                  Sans doute pour cela qu’ils se font éjecter en Egypte. Vraiment trop forts ces Ricains

                  S’ils étaient si forts, ils ne se feraient pas éjecter d’Egypte.

                  Sous réserves d’infos supplémentaires, Sissi pourrait bien représenter la branche pro-russe de l’armée égyptienne. En tout cas, il n’a jamais fait d’allégeances qu’à l’armée et à la nation égytienne malgré sa formation occidentale. Creusez un peu le champ sémantique de la propagande atlantiste. Vous pourrez observer que les massacres récents en Égypte ne sont pas de facture occidentale (les mots précèdent la guerre). Par contre, ce type d’action n’embarrasse pas les russes (boum, on cause ensuite).

                  Quant aux velléités d’indépendance des pays du tiers monde, elle sont mortes avec Lumuba.

                  D’ordinaire, on peut dire toute ces choses ça sans être suspecté de les approuver.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2013 14:48

                  Moi ce qui me gène c’est cette propension des analystes à tout voir sous l’angle de la manipulation extérieure, occidentale la plupart du temps.
                  En Syrie, alors, ce seraient USA, Russie voire Iran, Arabie Séoudite qui tireraient les ficelles.
                  Comme si ces sociétés n’étaient pas capables d’avoir leur propre dynamique et étaient des marionnettes permanentes (seuls les marionnettistes changeant).

                  C’est une vision, je trouve, assez proche de ceux qui prônent la démocratie imposée par les bombardements « justes ».


                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 septembre 2013 15:02

                  C’est une vision, je trouve, assez proche de ceux qui prônent la démocratie imposée par les bombardements « justes ».

                  C’est surtout l’avis de tous ceux qui trouvent ignobles ces interventions occidentales.

                  Une bonne introduction au problème :
                  http://www.dailymotion.com/video/xewkez_la-face-cachee-du-petrole-1-2-le-p_news

                  Un personnage à découvrir : Basile Zaharoff


                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 3 septembre 2013 15:20

                  J’ai saisi un jour dans une bibliothèque un bouquin - dont je n’ai pas gardé les références - qui recueillait quelques anecdotes des services secrets racontées par leur auteurs.
                  La lutte entre anglais - qui voulaient conserver Farouk sur le trône d’Egypte - et américains qui voulaient le bazarder était racontée par le chef de la mission de la CIA au Caire. Il avait du mal à convaincre les différentes factions réparties entre département d’Etat et CIA de la justesse de ses actions.
                  Une fois parvenu à mettre Nasser au pouvoir, il s’est employé à réécrire ses discours. Le premier jet n’était pas jamais assez anti-américain à ses yeux.

                  Tout ceci est d’une parfaite banalité...


                • volpa volpa 3 septembre 2013 14:11

                  Jacques Séguéla est-il un con ? La question reste posée. Et la question restant posée, il ne nous reste plus qu’à poser la réponse. Jacques Séguéla est-il un con ? De deux choses l’une, ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.

                  On peut changer par Hollande.


                  • volpa volpa 3 septembre 2013 14:13

                    C’etait Desprosges pour les incultes.


                    • Durand 5 septembre 2013 21:18

                      Ça alors. Je me souvenais du Moskva alors qu’il était encore un joyeux mélange de croiseur lourd et de porte-hélicoptère.


                      Il faut dire une chose pour les Russes : la stagnation de l’âge soviétique est bien derrière eux *jalousie*

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Renaud Delaporte

Renaud Delaporte
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires