• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hollande et la rafle du Vel’ d’hiv : La France rendue (...)

Hollande et la rafle du Vel’ d’hiv : La France rendue responsable contre le sens de l’histoire et le peuple

Après s’être incliné devant une plaque commémorative, François Hollande a affirmé dimanche que l'arrestation de milliers de Juifs lors de la rafle du Vélodrome d'Hiver (Vél' d'Hiv), les 16 et 17 juillet 1942 à Paris, était un « crime commis en France par la France ». Ceci, dans la continuité de la démarche entreprise par le Président Jacques Chirac qui lui avait exprimé à ce propos que « Ces heures noires souillent à jamais notre histoire et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'État français. (...) La France, patrie des Lumières et des droits de l'homme, terre d'accueil et d'asile, la France, ce jour-là, accomplissait l'irréparable ».

 « La vérité, c'est que la police française s'est chargée d'arrêter des milliers d'enfants et de familles. (...) La gendarmerie les a escortés jusqu'aux camps d'internement », a dit François Hollande. Il s’est dans son discours volontairement démarqué de la position de François Mitterrand sur le sujet qui refusait de présenter des excuses au nom de la France, expliquant que la République n'était pas comptable des actes d'un autre régime. C’était pourtant le bon sens !

François Hollande devait rajouter que ce crime « fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs. Ces mêmes valeurs que la Résistance, la France libre, les Justes surent incarner dans l'honneur ». Il faudrait savoir ! On ne retiendra pour la mémoire collective que la mise en accusation par François Hollande de la France qui a fait l’événement, à l’image du 20 h de France 2 en faisant son gros titre, sous l’idée qu’ici on aurait enfin osé regarder en face notre histoire. Quelle gageure !

Une France injustement montrée du doigt, blessée, plus désunie que jamais

Dans cette confusion entre une France et une autre que l’on a du mal à situer on perd l’essentiel, le sens de l’histoire et des faits qui la constituent. Si la France c’est le peuple, et si le peuple était militairement soumis, comment peut-on donc identifier la France avec un Etat occupé qui était sous tutelle allemande ? Dans le second reportage diffusé au 20 h de France 2, le journaliste insiste dans un contexte de reproches faits aux différents présidents de la Ve République avant Jacques Chirac, partant de De Gaulle pour dire, qu’« Il fixa la ligne : Vichy ce n’était pas la République française ». Aurait-il du dire le contraire ? Car pourtant à coup sûr, ce n’était effectivement pas la République française que Vichy et présenter les choses ainsi, laisse à penser que cela l’était, de façon scandaleuse. Un contresens de l’histoire et une opération idéologique de culpabilisation dont la chaine publique en serviteur y rajoute encore grossièrement une couche.

La République était hors la loi, la Constitution abolie, les partis politiques et la démocratie interdits, le tout remplacé par la Révolution nationale du Maréchal et sa devise « Travail-Famille-Patrie » crachant sur celle « Liberté, Egalité et fraternité » qui identifie depuis la Révolution française la France, précisément ! Alors pourquoi mettre cette dernière en accusation ? Parce que la police française ou l’administration ont joué ici le premier rôle ? C’est alors eux, leurs responsables dont pratiquement aucun ne fut inquiété plus tard, ceux qui concrètement mirent les mains dans cette boue et ce sang, qu’il faut mettre en cause et pas la France, encore moins derrière elle son peuple !

Le plus terrible, ce n’est pas tant que l’on fait mentir l’histoire et la nécessité de lever cette imposture, mais que cela jette le trouble sur la France et par contamination sur la République comme on le voit, créant une grave crise de confiance dans nos valeurs collectives comme souillées. On ne peut dire vouloir lutter contre les falsifications de l’histoire et la mystifier ainsi par déraison idéologique, sous la pression du jeu des communautés et de la politisation des mémoires. Avec la repentance on choisit la facilité, on flatte des ressentiments, on les encourage, en faisant l’inverse de ce que l’on prétend vouloir faire, d’unir les Français et au-delà.

Au contraire, on rend impossible l’identification, l’adhésion à la communauté nationale qui fait la cohésion sociale, en présentant la France comme coupable devant l’histoire, comme déshonorante. Et ce, alors qu’elle n’était pas elle-même, qu’elle était dépossédée de sa capacité à choisir, son peuple soumis à l’ennemi et à ses collaborateurs, l’Allemagne nazie installée en lieu et place de la France avec à son service le régime Pétainiste de Vichy.

Enseigner aux enfants une France déshonorante, un encouragement au rejet de l’intégration

Selon Annette Wieviorka, spécialiste de la shoah, la transmission du souvenir est apparue au cœur des priorités de Hollande : "L'école républicaine, à laquelle j'exprime ici ma confiance, a une mission : instruire, éduquer, enseigner le passé, le faire connaître, le comprendre, dans toutes ses dimensions". Selon une étude publiée il y a quelques jours, 42% des Français n’auraient jamais entendu parler de la rafle du Vel d’Hiv et 60% des jeunes.

Si l’école sert à transmettre cette philosophie officielle qui met la France au ban de l’histoire, c’est encourager son rejet en donnant des arguments mortels contre la laïcité aux adversaires de l’intégration. C’est la livrer à ceux qui sont en embuscade et espèrent la voir mettre genou à terre pour la piétiner, briser ses beaux principes qui justement ont fait que notre histoire intègre en dépassant les contradictions par le haut à travers l’idéal égalitaire de notre République, son droit du sol acquis dès 1889 par la IIIe République.

La France est ce pays qui a le plus résisté et s’est aussi pour beaucoup libéré par lui-même, à l’exemple de la libération de Paris en août 1944. Mais si tous les Français ne furent pas résistants, les collaborateurs ne furent on le sait qu’une minorité, ceci ramenant de justes proportions à des mots qui risquent bien de créer l’irréparable.

Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) explique dans le prolongement du discours de François Hollande que sur ce sujet « il existe aujourd’hui un consensus". Mais entre qui et qui ? Des politiques sans doute qui sont, peu ou prou, prêt à troquer la France contre quelques repentances alors que l’Europe se construit en détricotant les Etats. Aussi, dans la continuité de jacques Chirac, juger que « La France, patrie des Lumières et des droits de l'homme, terre d'accueil et d'asile » aurait commis « l’irréparable », c’est l’identifier par cet amalgame scandaleux à un mal qu’on veut qui la salisse définitivement la blessant mortellement dans sa morale, pour mieux l’effacer de la carte. L’Europe s’en frotte déjà les mains !

Si la France est coupable, « tous coupables » et il n’y plus de responsables que notre pays et son peuple. Une logique mémorielle de la repentance bien pratique par ailleurs, car on nous fait, si je puis dire, sur le colonialisme « le même coup », dont les Français et la République seraient redevables alors qu’il y eut ici encore des responsables, les frères politiques de ceux qui aujourd’hui, de l’UMP au PS, nous font la morale.

Un scénario en or effectivement, entre sécessions communautaires, replis identitaires sur fond de victimisation alors qu’on désigne pour coupable à travers la France le peuple, les Français, pour ceux qui veulent saper par cette démoralisation la volonté de résistance populaire face au transfert permanents de souveraineté en faveur d’une Union européenne, succursale de la mondialisation libérale. C’est toujours diviser pour régner.

La victimisation communautaire favorable aux extrêmes

François Hollande a affirmé que la République pourchasserait « avec la plus grande détermination » l'antisémitisme, qui n'est « pas une opinion mais une abjection ». Elargissant son propos, il a dit aussi que L'antisémitisme, « partout où il se déploie, doit être démasqué et puni. Toutes les idéologies d'exclusion, toutes les formes d'intolérance, tous les fanatismes, la xénophobie, qui tentent de développer la logique de la haine, trouveront la République sur leur chemin ». L’intention est louable, mais est-ce bien la bonne méthode ?

Tous ces discours n’arrangent rien à l’histoire, ils ne font que diviser, flattant les ressentiments des uns à coup d’excuses de la France qui n’ont aucun sens au regard des faits et ce, au nom du peuple que le président représente et qu’ainsi il blesse, en créant du ressentiment ainsi chez les autres. Pire, il désigne la France, berceau des droits de l’homme, de cette République indivisible, laïque, démocratique et sociale, à la Constitution fondée sur l’égalité de tous, indépendamment de l’origine, de la race, de la religion ou du sexe, comme déshonorée, aux valeurs défigurées, dont la démocratie elle-même ne sort pas indemne.

Cette si belle cause héritée d’une histoire qui ne s’est pas écrite dans les salons où on rédige ce genre de discours mais sur des barricades est mise à mal, face aux difficultés du vivre ensemble qui montent avec les revendications communautaires, comme modèle de référence à la liberté face aux périls qui grandissent un peu partout aujourd’hui dans le monde. 

Ce discours de division qui blesse la France et son peuple est on ne peu plus favorable aux extrêmes, entre ceux qui rêvent d’une France à laquelle les communautés dictent ses choix et ceux qui rêvent du retour à un nationalisme pur et dur, sectaire, au-delà même de l’extrême-droite. Ce n’est pas en salissant la France et par confusion sa République, que l’on résoudra le problème de l’antisémitisme bien au contraire, pas plus en montant les uns contre les autres sur un mode multi-identitaire qui les fragilise tous.

La promotion de la France laïque, populaire et républicaine, voilà le combat révolutionnaire !

Comment donc la France pourra-t-elle encore faire entendre sa voix dans le concert des nations tant on la brouille ici. Un monde où elle a pourtant un rôle si important à jouer en la faisant entendre, si original, comme ce fut le cas contre la seconde guerre du Golfe, pour peu qu’il lui en reste encore la capacité morale après l’avoir identifié à une mise au service du crime des crimes que fut la shoah. Un président normal pour une France de seconde zone dépréciée, divisée, au peuple blessé. Mais se rend-t-il vraiment compte des graves conséquences à ces mots aujourd’hui prononcés ? On aurait pu s’attendre à autre chose.

 Il n’y a pas d’histoire irréprochable, et il faut le dire car rien ne doit être caché, mais c’est le sens qu’on lui donne qui y procure sa valeur, comme les valeurs de notre République le réalisent, pour écrire une histoire commune et non des histoires concurrentes et fratricides dans une compétition suicidaire des mémoires.

Le combat révolutionnaire est ailleurs, contre le péril que nourrit ce genre de discours, en redonnant du sens à cette histoire de France, en redonnant au peuple sa juste place devant l’histoire, ses honneurs, et à ce modèle de société qu’on lui doit à l’hypoténuse de nombre de révolutions et de mouvements sociaux : la République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Un modèle de société qui a lui seul est un projet humaniste de grande envergure dans l’ordre de la civilisation qui n’a pas fini de faire couler l’encre de l’histoire.

Guylain Chevrier, historien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 23 juillet 2012 09:49

    À l’auteur

    Je ne comprends pas grand chose à vos intentions. Ce qui me paraît important en ce moment, ce n’est pas tant la responsabilité des Français de 1940, sur laquelle nous ne pouvons plus grand chose, que celle de nos contemporains. La déclaration de Hollande porte sur des principes, elle prolonge celle de Chirac et sur le fond il n’y a rien à en dire : les deux textes reconnaissent des faits incontestables et que rien n’excuse, pas même la présence allemande. Sur ces faits anciens, il n’étaot pas possible de s’exprimer autrement.

    Les dénégations de Mitterrand, en revanche, que vous paraissez implicitement approuver, étaient ignobles. Mitterrand a profité, pour accéder au pouvoir, de l’appui considérable de Bousquet. On les voit photographiés en train de dîner ensemble, ils partagaient le pain, ils étaient sinon amis du moins « copains », au sens étymologique du terme, et Mitterrand n’était pas si éloigné des milieux du pouvoir dans les années 40 (d’autres étaient à Londres) qu’il eût pu ignorer les fonctions que Bousquet avait exercées, et d’une façon très particulière ; le procès Papon a mis tout cela en lumière, on ne peut plus l’ignorer. Ce qui est ignoble, c’est qu’un Hollande et tous les socialistes osent encore se réclamer d’un personnage comme Mitterrand. Pas hier, bien évidemment, cela aurait été incongru, mais pendant tout sa campagne où il imitait jusqu’aux gestes et à la voix de son maître. Que le nom de ce politicard de la IVe république, décoré de la francisque et promoteur des guillotinades algériennes sous le gouvernement Guy Mollet puisse être devenu celui de la Bibliothèque nationale, c’est encore une abjection qui nous fait insulte et qu’il faudra bien finir par laver aussi.

    L’antisémitisme en France à la veille de la guerre n’était pas grand chose si le on compare à celui qui s’est développé depuis la seconde intifada. L’antisionisme est désormais bien pire, qui se fait le complice objectif d’organisations et d’états qui réclament à cor et à cri l’élimination, par un moyen ou par un autre, de six millions d’Israéliens juifs. Un antisionisme qui s’est emparé de la plupart des media pour organiser avec la complicité du politique une propagande aussi mensongère, répugnante et fabriquée, que celle des Protocoles. Ca commence avec la sinistre mise en scène de l’affaire Al Dura et ça se prolonge jusqu’à l’image de « Gaza, camp de concentration à ciel ouvert », jusqu’à un rapport parlementaire foireux sur « l’apartheid de l’eau » et des velleités de reconnaître un état palestinien qui continuerait à refuser d ’admettre l’existence de six millions de Juifs dans la région. L’affaire Mehra, un certain nombre d’autres exactions qui se sont multipliées ces derniers temps, cela n’a-t-il aucun sens ? Ou bien suffirait-il d’expliquer aux Juifs, comme l’avait fait Sarkozy à ses hôtes du dîner du CRIF, que les Israéliens, autrement dit les Juifs (les deux termes sont devenus équivalents pour le Français moyen) ne savent pas « se faire aimer » ? C’est sans doute parce qu’ils n’avaient pas su se faire aimer que tant d’hommes, de femmes et d’enfants, ont dû prendre le train pour Drancy, et ensuite accéder à la liberté par le moyen que l’on sait : « Arbeit macht frei ».

    Les propos antisémites ne manqueront pas à la suite de cette réaction. Je n’y répondrai pas.


    • Maurice Maurice 23 juillet 2012 10:57

      M Labrune, en bon sayan qui se respecte, cherche à tout pris à entretenir la confusion mensongère et scandaleuse entre antisionisme et antisémitisme.

      Cela vous fait mal que l’antisionisme progresse n’est-ce pas ? Et que beaucoup de juifs s’y mettent eux aussi c’est votre cailloux dans la chaussure, n’est ce-pas ?

      Vous en pensez quoi de l’agression de Jacob Cohen, écrivain juif anti-sioniste, par des membres de la Ligue de Défense Juive ? C’est une forme d’antisémitisme ça aussi non ? Etre catalogué de mauvais juifs, et se faire agresser pour ce que l’on pense, aux pays des Lumières, ça ne vous rappelle pas les heures les plus sombres de notre histoire (de manière inversée cette fois) Christian ?

      La Ligue de Défense Juive, c’est bien une ramification de la Jewish Defense League ? C’est bien une organisation qui se revendique du Kahnisme, c’est à dire un mouvement voulant créer le Grand Israël et expédier tous les arabes hors de cette zone ? C’est pas de l’apartheid tout cela peut être ?
      (tout ce que je viens de dire est du wikipédia pour info).

      Un résumé de la pensée de Christian sur ce point, lui qui veut donner des leçons d’humanisme et de respect aux autres :

      - les Israéliens ont au moins sur nous une supériorité, celle de la lucidité. Ils ont tiré la leçon de Münich et la majorité ne partage évidemment pas l’idiotie de ces jeunes qui envoient des messages d’amour par l’Internet aux iraniens. Ils ont payé assez lourdement pour savoir que la meilleure défense, c’est l’attaque préventive 

      - C’est évidemment très loin de la naïveté de ces jeunes Israéliens pacifistes dont vous me reprochez de me moquer, mais je ne suis pas du tout pacifiste 

      - Les Palestiniens, s’ils ne sont pas responsables des crimes des nazis, sont tout de même responsables d’en perpétuer l’idéologie infecte Ah bon ? Moi il me semblait que c’était Moshe Feiglin, numéro 2 du Likoud qui avait fait une ode au régilme nazi dans Haaretz en 1995 

      - ll me semble que j’ai assez insisté plus haut sur le mépris que m’inspirait le pacifisme, qui fait ordinairement si bon ménage avec la lâcheté, pour qu’il soit inutile d’y revenir. Non, je ne suis assurément pas une colombe 


      Tout est là pour ceux que ça intéresse... 




    • Maurice Maurice 23 juillet 2012 11:05

      @ l’auteur,

      Merci pour cet article. Excusez moi pour la saillie ci-dessus, mais elle est nécessaire.

      L’universalisme républicain français va très mal. Cette culpabilisation de la France est scandaleuse. J’aurais aimé une commémoration du massacre d’Ouradour sur Glane également. Je pense que l’on peut attendre...

      Bonne journée

       


    • Justice larévolté Justice larévolté 23 juillet 2012 11:42

      Merci Maurice de rappeler le massacre d’oradour sur Glane... La France va t-elle demander aux allemands de s’excuser de ce massacre ? La France est tombée bien bas... et montre à quel point, rien n’a changé et que nous avons un gouvernement de sionistes à la tête de la France qui sert les intérêts des sionistes et non des français... 


    • Talion Talion 23 juillet 2012 12:01

      « La France va t-elle demander aux allemands de s’excuser de ce massacre ? »

      Non... Tout simplement parce qu’à la différence de certains autres, les français savent pardonner.

      Et puis nous avons fini par comprendre que les allemands ont historiquement été les premières victimes des nazis. On ne peut pas éternellement continuer à tout leur foutre sur le dos alors que eux aussi s’en sont pris plein la gueule...

      De la même façon il va être temps de crier bien haut que les juifs sont les premières victimes des xénophobes sionistes.
      Entre les listes de mauvais juifs qu’ils établissent, les ratonnades, les agressions et les menaces de morts, le parallèle que l’on peut constater entre le sionisme et le nazisme est stupéfiant !


    • Maurice Maurice 23 juillet 2012 12:26

      Ben voyons Matsada, c’est une asso philanthropique c’est ça ? Ou tes copains ne sont pas plutôt le bras armé de tous les nervis sionistes ? 


      Quant au fait qu’il ne font pas de mal à un mouche, t’iras expliquer ça à tous les ratonnés, femmes incluses, victimes de tes petits copains. Je pense qu’ils vont bien te recevoir.

    • Talion Talion 23 juillet 2012 12:37

      "C’est un groupe qui réunit quelques jeunes pour organiser des protestations, mais ils ne sont pas bien méchants, ils ne font pas de mal à une mouche."

      Julien Soufir ne ferait pas de mal à une mouche ?!... O_o
      Antony Attal ne ferait pas de mal à une mouche ?!... O_o
      David Benaroch ne ferait pas de mal à une mouche ?!... O_o
      Grégory Chelly ne ferait pas de mal à une mouche ?!... O_o
      Yoni Sulman ne ferait pas de mal à une mouche ?!... O_o
      Ruben Chocron ne ferait pas de mal à une mouche ?!... O_o
      ...

      Eux et leurs petits copains ont été condamnés par la justice française et israélienne, ont commis des meurtres, participé à des ratonnades, des agressions et s’affichent ouvertement comme des fanatiques d’armes qu’ils ne se privent d’ailleurs pas pour faire passer en contrebande depuis Israël  !

      J’ai bien aimé aussi leur petite photo de famille ou on les voit tous ensemble en Cisjordanie torse nu avec des flingues à la main...

      ...

      On ne doit donc visiblement pas parler de la même LDJ là !... ^_^


    • Talion Talion 23 juillet 2012 12:39

      Ah oui j’oubliais !... Presque tous évidemment sont des « doubles nationaux » (la bonne blague !) ayant fait leur service militaire en Israël !

      Et quand on sait qu’on est du pays dont on porte l’uniforme, je vous laisse déduire la suite...


    • Talion Talion 23 juillet 2012 12:41

      Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, je vous laisse taper dans Google les noms des charmants individus que j’ai cité, vous pourrez alors admirer leurs casiers judiciaires et mesurer le niveau de philanthropie qui est celui de la LDJ.


    • Talion Talion 23 juillet 2012 12:57

      Leurs condamnations sont officielles... Ainsi que leurs déclarations... Et les flics qui en parlent par la bande commencent à en avoir ras le bol de « cette bande de petits cons et de voyous qui se croient tout permis et qui empoisonnent l’atmosphère du quartier St-Paul »...

      Ceux qui se sentiront assez motivés pourront retrouver assez facilement les éléments à charges contre ces idiots.


    • Talion Talion 23 juillet 2012 13:36

      "Prisons avec sursis, pour bagarre entre bandes de jeunes.

      C’est très grave ça  smiley "

      Heu... Trafic d’arme ?... L’assassina d’Alexi Marsan ?... Le meurtre de Saïd Bourarach ?... La destruction de la librairie Résistance ?... L’attaque du cinéma St-Michel à Paris ?... L’agression et le tabassage de Ginette Skandrani à son domicile ?... Etc... Etc... Etc...

      On ne compte plus les exactions de cette bande de terroriste dans notre pays...


    • Talion Talion 23 juillet 2012 14:05

      Mais bien sûr...

      Et le passé nazi de certains de ses membres ça aussi ce sont des rumeurs ?...


    • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juillet 2012 14:08

      @Justice larévolté il ne faut pas oublié que l’état d’Israël à été créé par les état unis.


      les Arabes n’avaient qu’a pas les virer de chez eux.

    • katakakito 23 juillet 2012 14:33

      Ben voyons , ils ne font qu’attaquer des vieillards et des femmes avec des matraques et des bombes lacrymogènes. Trop sympa les mecs. La seule chose qui fait marrer c’est que dernièrement à trois contre une jeune femme et un type de 30 kg, armés de tout ça, ils ont réussi à rater leurs cibles. Ils devrait faire un film comique là ils feraient des entrées.
      Matsada vous êtes trop maussade.


    • Talion Talion 23 juillet 2012 14:41

      « Une erreur de jeunesse »

      Hum, hum...

      Elles ont bon dos les erreurs de jeunesse je trouve... C’est particulièrement étrange de la part des mecs de la LDJ de demander la clémence d’autrui pour des « erreurs de jeunesse » alors que de leur côté leur crédo c’est de hurler qu’ils ne pardonnent jamais.

      Comme on dit : Deux poids deux mesures...


    • Talion Talion 23 juillet 2012 15:26

      Rappelle sur l’un de ces jeunes « un peu excités » : http://video.google.com/videoplay?docid=3641653475302989045

      On rappelle accessoirement que ce brave garçon avaient en plus fuit la France après avoir assassiné à coups de couteaux le commissaire de police Alexi Marsan...
      (On se demande d’ailleurs avec l’aide de qui il est parvenu à s’enfuir... Une certaine structure communautaire dont le nom commence par un « C » et se termine par un « F » peut-être ?...)

      Et ceci bien sûr dans un silence médiatique absolument assourdissant ! (la presse française aura tôt ou tard des comptes à rendre à propos de sa complaisance vis à vis de ce groupuscule terroriste)

      Si des arabes avaient fait à l’encontre de juifs en France le dixième de ce que ces crétins ont commis, je vous laisse imaginer les discours hystériques que nous aurions entendu.

      Indignation sélective vous dites ?...


    • Talion Talion 23 juillet 2012 16:15

      J’ai entendu dire qu’il n’y avait jamais de fumée sans feu...


    • OMAR 23 juillet 2012 19:06

      Omar 33

      Matsada, la LDJ on connait, surtout sa violence...

      Et les agissements criminels de l’autre association juive, le Betar, que vous occultez ?

      http://www.enfantsdepalestine.org/article/la-ldj-et-le-betar-quelques-agressions


    • Christian Labrune Christian Labrune 23 juillet 2012 19:57

      « Tout est là pour ceux que ça intéresse... »
      @Maurice,
      C’est là est bien ailleurs. La lutte contre l’antisionisme motive la moitié au moins de mon activité sur AgoraVox. En bas de cette page, aussi, vous vous sentirez directement concerné.

      Mais vous feriez mieux de vous adresser directement à la Kommandantur. C’est à l’angle de la rue du 4 septembre et de l’avenue de l’Opéra.
      Vous trouverez ici toutes les adresses utiles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paris_sous_l%27Occupation_allemande

      Je n’ai pas pu trouver les numéros de téléphone, mais je crains de toute façon que vous ne tombiez sur un message très décevant du genre « Le numéro que vous avez composé n’est plus attribué ». 


    • Talion Talion 23 juillet 2012 23:28

      "Mais vous feriez mieux de vous adresser directement à la Kommandantur. C’est à l’angle de la rue du 4 septembre et de l’avenue de l’Opéra."

      Elle a déménagé... Aujourd’hui elle se situe 3 Rue Rabelais dans le 8ème arrondissement.

      Et pour le numéro de téléphone c’est le 01 40 76 55 00.

      Ne me remerciez pas surtout, c’est un plaisir !  smiley


    • bigglop bigglop 24 juillet 2012 00:02

      Bonsoir à tous,

      LDJ, une association de p’tits jeunes, bien sous tous rapports, insignifiants.....
      Lire cet article de Politis


    • chmoll chmoll 23 juillet 2012 10:17

      il en a fallu du temps pour la frenchie montre un zeste de courage


      • plancherDesVaches 23 juillet 2012 11:30

        Mouaich...
        Mon grand-père n’était pas spécialement heureux d’être recherché histoire de gouter au peloton d’exécution...
        Avant de critiquer...


      • Tekilou 23 juillet 2012 10:33

        Il ne faut pas oublier, y’a moyen d’un p’tit billet. ;)


        • Dolores 24 juillet 2012 16:12

          Il est une chose qui me dérange profondément, c’est l’habitude récente (20 ou 30 ans) de revisiter l’Histoire, donc le passé, à l’aune des sensibilités et et des sentiments d’aujourd’hui.
          De plus, ce n’est que pure hypocrisie car on ne fait pas mieux en 2012 en des domaines divers et variés. Ce qui laissera dans quelques années la possibilité à nos enfants et petits- enfants de se vautrer dans d’autres repentances.

          Entre l’esclavage et la shoa, on n’arrête pas de se repentir, au point que l’on veuille bannir de l’enseignement de l’Histoire Louis XIV et Napoléon, l’un parce qu’il a fait rédiger le Code Noir, l’autre parce qu’il a rétabli l’esclavage
          C’est ne tenir aucun compte de la mentalité de l’époque. Ce qui nous paraît horrible aujourd’hui était normal pour ces temps ; l’esclavage existait depuis la plus haute Antiquité.
          Au lieu de commémorations pleurnichardes, on ferait mieux de chercher comment
          mieux traiter les descendants des anciens esclaves.
          S’il est vrai que les juifs ont subi la déportation et un génocide, les victimes sont mortes depuis plus de 2 générations et les rescapés sont maintenant très âgés.Jusqu’à quand va-t-on supporter que des jeunes viennent dire qu’ils sont des victimes.
          D’autres que les juifs ont perdu leurs parents au combat et sous les bombardements.
          Pourquoi ; après tout, les descendants des soldats français morts au combat ne se
          poseraient-ils pas en victimes de cette boucherie immonde que fût la 2° guerre mondiale, de même les Américains, les Canadiens, les australiens, les Algériens, les Sénégalais.....

          Il n’y a pas de doute que des policiers français ont arrêté des juifs pour les parquer au Vel’ d’hiv, on a du mal à imaginer qu’ils l’aient fait de leur propre chef.
          D’où venaient les ordre qu’ils ont exécuté ?
          Nul doute qu’ils provenaient de l’état de Vichy, même s’ils ont été relayés par les chefs directs.
          Pétain n’était pas l’ennemi d’Hitler en qui il voyait l’unificateur de l’Europe.
          Il ne s’est pas opposé à l’occupant et s’est empressé de le satisfaire.
          Pétain a été jugé et reconnu traître à la patrie.

          Ce n’est pas la France, donc les Français , qui ont envoyé les juifs à la mort mais Pétain et tous ses séides. Les seuls responsables sont les politiques de l’époque qui ont collaboré avec ardeur. Pourquoi les Français devraient-ils se repentir d’une faute qui ne leur incombe pas ?
          Les protagonistes de l’époque qui avaient à se repentir à titre personnel sont morts.
          Serions nous tous les héritiers de Pétain, Laval et compagnie ?

          Apitoyons nous sur ceux qui ont subi ce calvaire de la déportation dans les camps et qui y sont morts mais cessons de considérer que les juifs de 2012 sont des victimes et de nous repentir plusieurs fois par ans sur leur sort.
          Même si nous ne devons pas oublier à travers la shoa jusqu’où peut aller la folie criminelle de dirigeants politiques.


        • Anaxandre Anaxandre 24 juillet 2012 19:44

           Le pouvoir aussi gigantesque qu’illégitime qu’à acquis, surtout depuis une trentaine d’années, une certaine « élite communautaire » ultra minoritaire en France est devenu INSUPPORTABLE ! Il serait grand temps qu’on en revienne sérieusement au vraies valeurs de la République qui ne reconnaît pas les communautés, sinon, tout ça finira bien mal...


        • ykpaiha ykpaiha 23 juillet 2012 11:01

          J’imagine que pas plus que les suppots de satan d’il y a 70 ans le sieur dit « Francois » sera également jugé pour avoir réduit en esclavage la population de son pays sous le diktat de la meme puissance qui a ordonné cette purge.

          J’imagine le caid « LaBrune » lorgnant chaque post a la recherche du moindre indice confortant ses propres lubies.

          J’imagine les mous du bulbes adeptes ’galatiens" s’exiter de voir des papy de 90 ans défiler en pyjama rayé en signe de méa culpa,

          Je les imagine tous plein de haine et de justice en carton parte les signataires de l’euthanasie qui nous débarrassera enfin de cette lie honteuse.


          • voxagora voxagora 23 juillet 2012 11:02

            @ Guylain Chevrier,

            Oui. 
            Croire qu’aller plus loin que Chirac dans la dénonciation de la lâcheté va démontrer que la gauche
            serait la championne de l’anti-racisme,
            croire qu’on dénonce le racisme en balançant à la vindicte populaire LE MOT « francefrançais » à haïr,
            c’est une erreur, qui conduit à des ravages en cascade parce qu’on vit sous l’influence du langage. 
            Le mieux qu’on puisse espérer, après cette bourde, c’est qu’elle soit rattrapable. 

            Les Déclarations auto-proclamées d’antiracisme ne sont absolument pas la preuve qu’on ne serait pas raciste, d’une part. Et surtout, dans la mesure où on fait son auto-proclamation d’anti-racisme pour ne pas être pris pour un(e) raciste, implique obligatoirement que celui que ne la fait pas est raciste. CQFD. 
            Récemment je me suis régalée à l’avance de louer un film dont le pitch et les actrices principales (deux grosses) me promettaient de passer un bon moment. Et ben ça m’a fait le même effet que le discours de François : un grand soupir de désolation à la perspective de devoir encore batailler pour prouver son innocence.
            Parce que ce film hypocrite et mielleux est un auto-certificat de bonne-conduite-bonne-pensée qui partage les être humains en trois catégories, pas une de plus et pas une de moins :
            les juifs, les arabes, et les racistes. 
            Point. 


            • Anaxandre Anaxandre 24 juillet 2012 19:48

               Non, non, vous vous trompez ! Comme le disait Desproges, il y a deux catégories, les juifs et les antisémites. Au moins lui, il nous faisait bien rigoler, tant qu’il était encore possible de rire de TOUT...


            • Tekilou 23 juillet 2012 11:14

              Le bon coté des choses c’est que « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse » : de plus en plus de gens, peut être la majorité, sont excédés de cette repentance perpétuelle et des éternels « dédommagements » financiers, mémoriels, géopolitiques, etc...
              La sous-religion shoatique prend l’eau de toutes parts.


              Le mauvais coté c’est que quand tu a pas de thunes t’est obligé d’envoyer tes gosses dans des écoles ou ils feront de la shoa, des films de propagande sur l’homosexualité, des trucs de prévention routière... bref tous sauf du Français, des maths, etc...
              Que de la subversion.


              • Talion Talion 23 juillet 2012 12:23

                "Monsieur Hollande, les paroles c’est bien, mais les actes sont mieux.

                Alors achetez nos drones, les israéliens sont les meilleurs dans le monde en matière de drones (les militaires Français le savent)"

                Je perçois mal à quoi cela nous servirait de vous acheter vos merdes volantes... Cet argent serait bien mieux consacré à développer nos propres drones et assurer notre indépendance en terme de défense.
                Nous avons déjà la technologie et le savoir faire aéronautique, merci bien.

                Je ne vois de plus personnellement aucun intérêt à acheter quoi que ce soit à un pays dont les autorités politiques et militaires nous insultent continuellement.

                Je suis donc partisan de l’idée de vous laisser pourrir dans votre coin et ruminer votre haine du reste de l’humanité jusqu’à ce que votre petit Reich adoré s’effondre sous le point de ses propres contradictions !


              • Talion Talion 23 juillet 2012 12:24

                « ...poids de ses propres contradictions. »


              • Talion Talion 23 juillet 2012 12:47

                Sauf qu’à moins d’être entrainé par ton pays voyou dans une guerre qui n’est pas la notre nous n’avons AUCUN besoin de ces drones avant 2020...


              • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 23 juillet 2012 13:33

                La France, notre beau pays d’où sont sortis Caravelle, Ariane, Concorde et TGV a largement les ressources pour fabriquer ses propre drones. Sarko a voulu faire plaisir à ton petit et très jeune pays en voie de développement, faisant ainsi honneur aux origines de son propre grand-père.

                Ne t’inquiète pas pour la mutualisation des pays européens, nous fabriquons déjà du matériel dont des aéronefs en commun (Tigre, NH90, A400M, EC135, EC145...).

                Israël n’appartient pas à l’europe mais au proche orient. Faites donc des alliances avec vos voisins Syriens, Libanais, Jordaniens ou Egytiens. Ce sont avec ces pays que vous devez travailler, développer, coopérer. Je sais ce sont des pays musulmans et vous détestez l’Islam mais ce sont des pays frontaliers avec Israël.

                N’oublie pas que vos sous-marins sont allemands, vos avions de chasse et les missiles patriots qui vous protègent sont américains, et vos navires en parti français. Que votre technologie nucléaire a été volée à la France pendant les années 60 ainsi que les plans du mirage3 (pour fabriquer votre Kfir), merci à la famille Block !!!

                Tu idéalises ton pays et c’est normal, mais il faut rester objectif cher ami.

                6U


              • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 23 juillet 2012 13:43

                ..rien ne remplacera l’agilité, l’intelligence, l’analyse d’un pilote de rafale ou de mirage. De plus il faut intègrer la faculté à adapter la mission en temps réel en fonction de l’évolution de la menace, ce que ne peut faire un drone.

                 

                Ton pays ne peut pas encore comprendre tout ça, vous n’avez jamais affronté de vrais ennemis. Un jour viendra, jeune padawan. Aie patience...


              • Talion Talion 23 juillet 2012 14:21

                Sauf que t’oublies de dire que ton pays est également le plus subventionné au monde...

                Lorsque l’on suce les ressources financières des USA comme une tique et que l’on pique à droite à a gauche le savoir faire des « pays amis » grâce au Mossad, c’est facile ensuite de se revendiquer un champion des hautes technologies.

                Le complexe israélien de la défense n’a comme seules base que le plagiat, le vol et l’extorsion de fonds.

                Vous n’avez jamais rien inventé... Votre savoir-faire militaire vous l’avez toujours piqué à la France et aux USA.


              • Talion Talion 23 juillet 2012 14:35

                Pragmatisme...

                Aucun des appareils de votre force aérienne n’est de conception domestique mis à part quelques drones pourris dont les technologies ont été presque intégralement pompées sur ceux de l’Oncle Sam.

                Vous ne savez rien produire tout seul a moins de l’avoir piqué à quelqu’un d’autre.


              • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 23 juillet 2012 14:36

                Explique nous alors pourquoi les Etats-Unis, pays entré en récession, vous fait un chèque de 5 milliards de dollars tous les ans ?

                Vous êtes exportateurs d’armements certes, comme tous les pays développés mais vous en importez également plus que les pays que vous citez. Dangereuse dépendance.

                Je rejoins Tallion quant à l’utilité relative des drones pour l’armée française.

                Ce sont des outils qui correspondent exactement à vos besoins, étant donné que lors de votre dernière et très courte incursion dans le sud Liban vous vous êtres sauvés en courant au premier char perçé par une roquette !!!


              • Talion Talion 23 juillet 2012 15:17

                "Plus haut taux de brevets par habitant au monde, plus grande concentration d’entreprises en démarrage de la planète, plus grande proportion du produit intérieur brut (PIB) investi en recherche et développement de tous les pays : Israël attire aussi, et de loin, plus de capital-risque par habitant que toutes les autres économies, y compris celle des États-Unis."

                Lorsque l’on se fait financer sa R&D par d’autre pays et qu’elle dénificie en plus des largesses et vols de technologies du Mossad, rien d’étonnant à cela.

                Vos fonds pour la recherche vous les puisez dans le portefeuille des autres... Sans compter que ce fric est plus utilisé pour espionner que pour faire de la recherche...

                Avec ce genre de stratégie, n’importe quel timbre poste du planisphère pourrait revendiquer être devenu la nouvelle silicon-valley.

                ...

                Et en ce qui concerne la guerre avec le Liban...
                https://www.youtube.com/watch?v=Z_3a_4OphmM&feature=related
                https://www.youtube.com/watch?v=djdKVnTBWrU&feature=relmfu

                Une armée sous-équipée,
                Un commandement militaire incompétent,
                Une sous-estimation continuelle de ceux qui sont en face (merci d’en apporter encore une fois la démonstration),
                Un auto-aveuglement à tous les étages,
                Etc, etc, etc...

                T’as raison... Là prochaine fois encore ce sera un triomphe !  smiley


              • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 23 juillet 2012 15:28

                ...puissance de feu pour anéantir 4 barbus et quelques gosses avec des cailloux !!?

                Je suis mort de rire...

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès