• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Home, Yann Arthus-Bertrand : est-ce bien sérieux ?

Home, Yann Arthus-Bertrand : est-ce bien sérieux ?

Home, un film avec des images remarquables qui montrent tout le talent du très grand photographe qu’est Yann Arthus-Bertrand. Positif dans son introduction comme dans sa conclusion, dommage que son développement soit émaillé d’erreurs grossières et de commentaires à la limite du spécieux, très sûrement volontaires, compte tenu de l’expérience de communicateur qu’est aussi devenu Arthus-Bertrand. Exemples :

 
Faux ! En effet, les mers et les océans occupent 72 % de la surface de notre planète. Si l’eau montait de 7 mètres cela ferait, au minimum et sans tenir compte que beaucoup de rivages seraient alors recouverts, quelques 2 570 373 klm3 d’eau supplémentaires (avec un rayon terrestre de 6371,007 klm). Or, sachant qu’un litre d’eau représente environ 1,1 litre de glace, cela veut dire, qu’actuellement, il y a 1,3 klm d’épaisseur de glace, uniformément sur chacun des 2 175 000 km2 de terre (les creux et les sommets) du Groenland. Si cela est possible au Nord et en son milieu, où la couche peut atteindre 3 klm dans certaines vallées, cela ne l’est plus du tout au Sud, où elle fait zéro centimètre en été. En fait, personne ne sait vraiment combien de mètres cubes représentent la calotte glacière de cette île. Les estimations vont de 2,9 millions de mètres cubes à 2,7 millions de klm cubes. Les acteurs économiques qui vivent du réchauffement climatique prennent bien sûr les très inquiétants 2,7 millions de klm cubes, les autres, seulement 2,9 millions de mètres cubes. La différence est énorme, et personne ne prend la peine de vérifier quoi que ce soit.
 
Par ailleurs, les dernières mesures sur l’épaisseur de cette glace, en novembre 2005, montrent qu’elle augmente et non pas qu’elle diminue.
 
Rappelons enfin, à Arthus-Bertrand, que le nom de Groenland signifie dans la langue de ses autochtones danois "terre verte". Pourquoi verte ? Parce qu’il y a 1000 ans environ, le Groenland était une île recouverte de verdure et très arborée. Donc, par définition, sans glace ou presque. Pourtant le niveau des mers et des océans ne recouvrait pas ce pays et n’avait pas 7 mètres de plus qu’aujourd’hui.
 
Est-ce bien sérieux ? Pourquoi ne pas tout dire alors que l’on défend une belle cause ?
 
—> Les rivières ne coulent plus du Kilimandjaro !
 
Faut-il rappeler que le Kilimandjaro est un stratovolcan éteint de Tanzanie et que les seules rivières qu’il a abritées, il y a environ 750 000 ans, étaient des rivières de lave.
 
Pourquoi laisser entendre que nous sommes responsables de la disparition des rivières de ce volcan, qu’il n’a jamais eues ?
 
Est-ce bien sérieux ?
 
Etc, etc. Et par la suite, dans la discussion avec Calvi, le DG du WWF annonce que les pets des vaches sont responsables de 30 % du réchauffement climatique ? Et son collègue de renchérit en disant que … dans 10 ans c’est la fin du monde si on ne fait rien dès maintenant … mais pour lui c’est déjà trop tard !
 
Ces discours réjouiraient Thomas R. Malthus (1766-1834) qui annonçait en 1798 que la Terre ne pourrait pas nourrir plus d’un milliard de personnes. Et le rapport Dennis L. Meadows de 1972 et 1974, qui sous l’égide du Club de Rome, annonçait la fin du pétrole 20 ans plus tard et qu’une croissance de zéro pourcent devenait indispensable !
 
Est-ce bien sérieux ? Est-ce bien sérieux de vouloir construire un nouveau monde sur des données totalement farfelues ?
 
Alors bien sûr, sous tout cela il y a un business fabuleux et porteur d’avenir. Ce thème alimente des flux financiers de plusieurs milliards de dollars US chaque et, in fine, des emplois. Bravo ! Mais, faisons du business tout en restant sérieux !
 
Alors, qui ne souhaite pas protéger la planète ? Qui ne désire pas une croissance durable qui n’empêche pas les pays pauvres de se développer tout en préservant le futur ? Mais quel contribuable acceptera de payer pour empêcher que les bovins fassent des pets ou que le Kilimandjaro se réveille à nouveau pour montrer que ses rivières ont bien existé ?
 
Dommage que de si belles images soient gâchées par le commentaire des fois erroné de Yann Arthus-Bertrand et suivi d’une discussion dans laquelle figurait deux ou trois hommes ou plutôt deux ou trois intégristes de l’écologie ...
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • Julius Julius 6 juin 2009 11:02

    > Les rivières ne coulent plus du Kilimandjaro !

    Il est vrai que la neige est en train de disparaître de Killimangaro. Mais la raison est connue. Cela n’a rien à voir avec le réchauffement de la planète. La cause est la désertification en Afrique, qui se traduit par moins de pluies. Et de la désertification n’est pas en corrélation avec le réchauffement. En fait, c’est tout le contraire : quand le climat est plus chaud, il ya plus d’eau dans l’air et les déserts sont plus petites.


    • Julius Julius 6 juin 2009 11:06

      En fait, c’est par hasard que le film Home a été montré juste avant les élections européennes ? Très efficace comme clip électoral pour les Verts.


      • ZEN ZEN 6 juin 2009 11:17

        Un document esthétiquement bien fait
        Théoriquement assez indigent et approximatif
        D’accord avec vous
        Mais ce n’est pas une raison pour qualifier d’« intégriste » le porte-parole du Giec
        Aucun argument
        Votre article simplificateur mériterait qu’on lui retourne le même qualificatif


        • maxim maxim 6 juin 2009 11:18

          d’accord avec votre article ....

          Arthus Bertrand n’est qu’un imposteur qui ne cherche qu’à vendre son image ,aidé par Besson qui n’en a pas plus à foutre de la planète que de ses premières chemises ..


          que de la propagande ,pas mieux que de la merde enveloppée dans la soie !

          quand au débat d’hier soir à la télé ,c’était tellement gros ,avec ses intégristes et leurs théories fumeuses que c’en était désolant !

          enfin ! on est au 21eme sècle ,n’est ce pas ? celui ou la connerie prend le pas sur le bon sens ,où l’on manipule l’émotion pour mieux enfiler le pékin moyen !


          • morice morice 6 juin 2009 13:47

            n’importe quoi, il ne vous a pas attendu pour parler d’écologie et l’homme en aura fait bien plus pour faire apprécier la planète que les politiques qui vous ont donné l’ordre de vous battre, militaire en retraite. Aigri, de surcroît.


          • Sylvia 6 juin 2009 19:41

            Comment peut on tenir de tels propos à l’égard de Mr Arthus Bertrand qui a signé l’un des plus beau documentaire proposés jusqu’à présent sur notre planète ?

            Comment peut on le considérer comme imposteur après avoir rendu accessible à tous et pour une fois sans contrepartie financière ce formidable film...

            Feriez vous partie monsieur de ces oh combien trop nombreuses personnes qui prennent leur bagnole pour parcourir quelques mètres, jettent leurs ordures n’importe où et oublient trop souvent que c’est le seul héritage que nous laisserons à nos enfants...alors oui effectivement la connerie prend le pas sur le bon sens...

             

             


          • maxim maxim 6 juin 2009 21:48

            alors Sylvia, je vous répond ...

            non,je ne prends pas ma caisse pour faire 10 mètres,oui je fais beaucoup de vélo,j’habite en lisière de forêt,et passé toute ma jeunesse à la campagne !...

            alors pas besoins de leçons de bobos tout ébahis d’apprendre que le lait vient des vaches,les oeufs du cul de la poule,et que le poisson ne vit pas en barquettes surgelées !

            pas besoin non plus d’un Hulot,spécialiste de l’environnement comme moi Archiprêtre ,d’un Arthus Bertrand simple bouffeur de pellicule qui nous la joue sauveur de la planète,ni de toute la bande de guignols des Verts qui prétendent nous indiquer ce qui est bon pour nous uniquement dans un but éléctoral en abusant de la crédulité du peigne cul ordinaire ...

            de plus ,je ne laisse pas trainer mes reliefs de Macdo sur les espaces verts ,comme les crétins qui prétendent aimer le grand air ( parce que ça fait du bien à mémé et aux petits ..) et qui laissent leurs ordures comme un chien sa merde !


          • frankie69 7 juin 2009 14:32

            Vous êtes obligés d’être vulgaire pour exprimer votre opinion ? Il ne cherche pas a « vendre son image », son film est libre de droit, vendus a prix coûtant.
            Oui nous sommes bien au 21eme siècle, la moitié des ressources de pétrole sont épuisés, meme si ce film a peut être quelques chose fausse le fond est vrai, notre société basé sur le pétrole n’est pas notre avenir, et il faut arrêter de s’en foutre et de continuer comme si de rien était.
            Et si ce film cherche a provoquer chez nous de l’émotion c’est uniquement pour nous inciter a avoir une attitude durable et non pour vendre, encore une fois ce documentaire est a but non lucratif.


          • werther_original werther_original 9 juin 2009 09:45

            l’émotion est l’inverse de la connaissance.


          • pecqror pecqror 23 juin 2009 01:42

            Le CO2 responsable de du rechauffement climatique !!!! mais bien sur....

            Al gore aurait trouvé une correlation entre le rechauffement de la planete et le taux de CO2.... Et bien une chercheuse a trouvé la vrai cause du rechauffement il s’agit du timbre post aux USA... C’est encore a cause des ricains, lol.

            Le carbone présent dans l’atmosphère absorbe presque toute la lumière qu’il peut absorber : il n’absorbe que certaines longueurs d’onde et il en absorbe presque la totalité.. Le taux de CO2 pour un maximum absortion et de 20PPM... Des taux de CO2 supérieur a ce chiffre n’entraine aucune cause supplementaire de rechauffement.... On est actuellement à 380PPM (voir ici)

          • ZEN ZEN 6 juin 2009 11:38

            Salut Maxim,

            Pas d’accord, tu peux t’informer ici
            Même les Chinois sont conscients du problème...


            • maxim maxim 6 juin 2009 14:31

              salut Zen....

              tout le monde, enfin j’ose espérer, respecte la nature.....ne serait ce que parce qu’elle fait partie de nous,

              bien sûr que l’on est conscient que l’eau est précieuse,que les forêts sont les poumons de la Terre,que nous ne sommes qu’un chainon dans le cycle naturel ..

              mais pourquoi avoir politisé quelque chose d’évident ,pourquoi nous assener à longueur de temps des discours sentencieux cherchant à nous culpabiliser ?

              vous n’avez pas honte d’être dans le confort ? vous n’avez pas honte de manger à votre faim ? vous n’avez pas honte d’avoir le confort et l’eau courante ? vous n’avez pas honte d’avoir un habitat décent et de quoi vivre ?.....

              et Arthus Bertrand ,et Besson,et Voynet ,et les chantres des Verts,ils vivent dans des cabanes et se couvrent de peaux de bêtes peut être ?

              et les pays émergeants qui ont envie de vivre et consommer ,on va leur dire « c’est vous qui vivez proches de la nature ,vous êtes dans le vrai ,ne changez surtout pas de mode de vie, continuez de rester dans vos cahutes et faire vos besoins dans la nature,ça fait de l’engrais organique et c’est bon pour la planète !... »

              vous voyez Arthus Bertand qui se sert d’avions et d’helicoptères pour son job vivre dans une case au fond des bois ? vous imaginez Besson partir avec une binette en bois cultiver son manioc ?

              je grossis peut être le trait,mais l’hypocrisie organisée,ça suffit !ou alors que les donneurs de leçons commencent par appliquer pour eux mêmes ce qu’il veulent imposer aux autres !


            • Wazix23 6 juin 2009 11:42

              A Rappeler que les ayatollahs du réchauffement climatique sont pour Arthus-Bertrand un simple photographe et non un scientifique, pour Hulot un simple journaliste photographe ( encore) et que seulement 20 % des membres du GIEC sont des scientifiques qui refusent toute contestation de leurs théories qui ne sont que de simples hypothèses.

              Le principe de ces ayatollahs est d’affirmer sans démontrer, le calcul de la pollution créée par l’homme est à l’échelle mondiale impossible à établir et fait l’impasse sur les refroidissements et réchauffements anciens aux époques où la civilisation industrielle n’était même pas envisageable.

              Rappelons l’affaire des cfc, gaz propulseur des bombes aérosols : grande campagne sur le trou d’ozone qui se produisait au-dessus de l’Antartique, continent très peuplé comme chacun sait....... par les manchots. Le fin mot de l’histoire la société américaine fabricant ce fameux cfc était partie prenante, financièrement, de la Nasa, faisant ainsi découvrir l’horreur du trou d’ozone au monde entier car une société indienne était capable de fabriquer ce même cfc pour 10 fois moins chère, le vrai motif pour cette campagne. Belle manipulation pour saborder une concurrence.

              Arthus-Bertrand et son « Home » ont été en partie financés en partie par le groupe « PPR » de François Pinault. Ce groupe est composé de sociétés pas particulièrement connues pour le respect de l’environnement, dont une célèbre dans la vente par correspondance et disposant d’une flotte de véhicules  ! !

              L’écologie est porteuse, certains petits malins ont trouvé là un moyen de se faire de l’argent. L’argent n’est-il pas lui aussi polluant ?


              • Kalki Kalki 6 juin 2009 12:21

                LA QUESTION QUE J’AIMERAIS POSER :

                EST CE QU’UNE GLACIATION EST MIEUX QU’UN RÉCHAUFFEMENT ? ( OU TENTER DE (DE) REGLER LE CLIMAT )

                c’est embêtant cette question ?

                En tout cas une glaciation ne réjouirait pas l’économie, et la population de la planète : qui devra crever aussi.

                C’est bien beau les idéaux de nature « Tout ca » (comme dirait coluche), il est quand meme légitime que l’espece humaine vive.

                Elle n’a peut pas le droit de le faire tel quel le fait : et la il s’agit plus d’injustice organisé des jolies lois pour s’approprier la nature, les espaces et le vivant.

                Il faut être pour la vie : pour une vie humaine : finalement arthus bertrand ne critique pas le capitalisme, ni ne propose une alternative qui sauterait aux yeux : si on comprend le problème inhérent à la création de tres grande ville.

                La principale critique aurait du être « economico politique » : c’est la « croissance capitaliste » qu’il faut critiquer.

                Le capitalisme et le néoliberalisme : à misé sur une chose : la croissance infinie : et vous pouvez lire dans les précurseur du capitalisme ( je recherche les sources ) qu’ils pensaient déjà à atteindre les étoiles.

                Le problème c’est peut être qu’on s’autodétruira avant.


              • Thierry LEITZ 6 juin 2009 11:47

                Cher Mr Bédol,

                Vous avez raison, si je puis dire, de mettre un bémol aux accents catastrophistes. Car on ne sait jamais le détail de ce qui était, qui est et qui vient.

                Il est difficille de connaître le volume des glaces du Groenland. Et aussi d’évaluer sa vitesse de fonte. Donc l’impact du phénomène sur le niveau des océans. Les rivières de fonte des neiges du Kilimandjaro se tarissent : oui, on voit qu’il y a de moins en moins de neiges sur ce sommet de 5200m proche de l’équateur. Et que ces neiges en fondant apportaient de l’eau aux êtres vivants situés en aval. Plus d’eau, plus de vie, ou une vie plus rude et fragile. Le détail est contestable mais les faits demeurent.

                Concernant l’élevage, des chiffres intéressants ont été donnés, et ceux là sont parfaitement vérifiables. Il faut énormément d’eau pour aboutir à 1 Kg de viande. Et aussi beaucoup de pétrole : tracteurs, moissonneuses, camions, irrigation, pesticides... on est loin d’une activité sans impact sur l’environnement, surtout dans les proportions gigantesques qui caractérisent cette industrie de la terre.

                Pour manger beaucoup de boeuf pas cher (et faire de gros profits en passant), il faut un tel système. Une partie du remède réside donc dans la modération, au besoin par le coût qui DOIT intégrer la dimension de PROTECTION du milieu, par la modération et un moindre rendement si nécéssaire.

                Pour l’essentiel, nous sommes mal barrés, les habitudes sont là, le désir consumériste s’amplifie dans les pays émergeants et pourtant, la logique productiviste qui rend cela possible est une impasse. Un monde fini, la croissance démographique et des inégalités tragiques, voilà des faits essentiels sur lesquels on doit se pencher.

                Votre article a, je pense, le tort d’occulter ces données majeures. Cette attitude de revers de main méprisant à l’endroit des écologistes est répandue parmi les croyants de la croissance continue, les techno-confiants et les darwinistes sociaux encore à l’âge de la « loi du plus adapté ».

                Les grands affairistes et politiques qui ont organisé ce système -avec notre consentement certes- en on profité et en tirent encore leur fortune et celle de leurs enfants. Mais c’est au détriment de la majorité des habitants de cette planète. Ces hommes influents n’ont nulle envie que les choses changent, et leur horizon, c’est leur vie. Point barre.

                Production, transports, consommation, gaspillage, pétrole, trafic d’armes, médias...
                L’essentiel est mauvais, tordu et sans espoir de rémission.

                « Ne mettez pas votre confiance dans les nobles, ni dans le fils de l’ homme tiré du sol à qui n’appartient point le salut. Son esprit sort, il retourne à son sol, en ce jour là périssent ses pensées » (Psaumes 146:3,4)


                • appoline appoline 6 juin 2009 21:11

                  @ Thierry,

                  J’abonde dans votre sens. Artus-Bertrand que l’on apprécue ou pas, a fait un documentaire respectable avec des images splendides. Il constate et avertit, on ne peut nier que l’être humain est une catastrophe à lui tout seul, il ne peut toucher quoique ce soit sans le détruire. Alors peu importe ces quelques erreurs, bien peu significatives sur la totalité du document.

                  Ce qui est sûr, c’est que d’ici quelques temps, les priorités vont être remises à leur place, ça mettra tout le monde d’accord.


                • monbula 6 juin 2009 11:59

                  Vous parcourez la planète en tous sens, vous enchaînez film sur film. N’avez-vous pas envie de vous poser un peu quelquefois ?

                  Yann-Arthus Bertrand : Tant qu’il y aura du kérosène pour faire voler des hélicos, je ne m’arrêterai pas de turbiner. Vous n’êtes pas près de voir Mes pantoufles vues du ciel.

                  Source Télérama

                  SANS COMMENTAIRES ET TOI PEUPLE MARCHE A PIED.


                  • clark clark 15 juin 2009 13:51

                    tout a fait d’ accord avec ce message.
                    j’ajouterai c’est pire avec hulot .qui tout en faisant la morale , utilise dans le cadre des ses
                    émissions sur tf1 un hydravion pby catalina ;ces derniers issus de la 2eme guerre mondiale
                    et équipes de deux moteurs pratt&whitney de 2200ch chacun
                    il ne faut pas être un expert ,pour comprendre que la consommation est énorme.
                    en gros, c’est un avion qui pollue .


                  • Bill Grodé 6 juin 2009 12:00

                    Au fait, Yann Arthus-Bertrand, c’est bien ce grand scientenfique qui , tout comme Nicolas Hulot , se promène en hélicoptère dans le but de nous démontrer que c’est très mal de se promener en voiture ?


                    • monbula 6 juin 2009 12:31

                      Tout à fait, de grands scientifiques qui pensent pour nous.

                      La voix de son maître, par exemple.

                      Pour résumer, des scientifiques se fichent du rapport « Grenelle de l’environnement ».


                    • Carbone 6 juin 2009 17:21

                      Je pense qu’il est important de nous montrer ce qu’est le monde et c’est vu du ciel qu’on le voit le mieux.
                      Si quelques personnes dépensent ponctuellement plus de carbone pour faire prendre conscience à des millions d’autres des enjeux humanitaires qu’il va falloir surmonter cela me parait acceptable.
                      Si demain d’autres personnes vont au travail en faisant du co-voiturage au lieu de faire 40km en vélo tous les jours, je trouve ça acceptable.
                      Ceux qui pense qu’il n’y a pas de souci à ce faire n’ont qu’à attendre les bras croisés.
                      Moi, l’odeur du gazoil, de l’essence tout comme notre dépendance complète à l’énergie électrique et les différentes particules qui trainent dans nos maisons ne m’inspire pas confiance.
                      Alors pourquoi tous le mal que nous nous faisons subir (nous créons nos propres maladie) ne se répercuterai pas sur notre planète ?


                    • Internaute Internaute 6 juin 2009 12:05

                      Trés belles images, parfois aux couleurs un peu trop artificielles à mon goût. Home s’attache à montrer des faits et le commentaire n’est pas moralisateur comme je le craignais.

                      Le reste, c’est de la politique.

                      Le film montre simplement que l’espace pris par l’homme est conquis sur la nature et que les espèces concurrentes subissent cette invasion. La seule vrai solution est la baisse démographique qui de toute manière arrivera toute seule à cause de l’équilibre mécanique entre le mangeur et le mangé.


                      • Butters Butters 6 juin 2009 12:31

                        "La seule vrai solution est la baisse démographique qui de toute manière arrivera toute seule à cause de l’équilibre mécanique entre le mangeur et le mangé.« 

                        Toute seule ca va être tendu. Heureusement, je crois qu’un think tank bien avisé s’occupe de cette question en priorité et met un point d’honneur à exercer son influence si faible soit-elle pour exercer leurs solutions.. Merci bielderberg.

                        Ca c’est du gros »mangeur" ^^


                      • Grasyop 6 juin 2009 21:12

                        « la baisse démographique qui de toute manière arrivera toute seule à cause de l’équilibre mécanique entre le mangeur et le mangé. »

                        Ça ne fera jamais revenir les espèces qui auront été poussées à l’extinction. Enfin, de nouvelles espèces apparaîtront, certes, mais seulement dans quelques millions d’années. Il va falloir être patient, très patient.


                      • monbula 6 juin 2009 12:18

                        Et si on nous mentait

                        Professeur émérite à l’Université Jean Moulin de Lyon III, chef de laboratoire de climatologie risques et environnement, il répond au GIEC –groupement intergouvernemental pour l’étude du climat dont la composition et la mission sont loin de faire l’unanimité- en s’en tenant aux seuls aspects scientifiques (cartes, graphiques et références à l’appui) qui lui permettent de conclure :
                        - qu’il est inexact de prétendre que la planète se réchauffe, il y a des régions qui se réchauffent et d’autres qui se refroidissent. Le changement climatique n’est pas synonyme de réchauffement climatique.
                        - qu’une moyenne de comportements thermiques aussi divers et même carrément opposés n’a aucune valeur climatique globale.
                        - qu’aucune relation directe entre l’effet de serre (CO2) et l’évolution des températures n’est établie.
                        -que l’effet de serre est principalement et de très loin (de l’ordre de 95%) associé à la vapeur d’eau.
                        - qu’aucune relation causale, physiquement fondée, prouvée et quantifiée n’a été établie entre l’évolution de la température (hausse et baisse) et la variation de l’effet de serre par le CO2.
                        - que la prédiction du GIEC concernant l’avenir est sans la moindre pertinence car les causes possibles n’ont pas été préalablement déterminées.
                        -que cette prédiction est doublement erronée, démentie par les faits eux-mêmes et par
                         l’absence de relation fondée avec l’effet de serre.
                        - qu’il est impossible de considérer un élément/ou un espace isolé sans tenir compte de tous les éléments de l’ensemble, à toutes les échelles d’espace et de temps.


                        • chtiminfieu 6 juin 2009 21:36

                          Il n’y a pas de de labo de climatologie a Lyon III !!

                          De plus, j’ai fait à l’époque mes deux première années de fac (géologie) à Lyon I , j’y est eu des cours de climato (paleoclimato), jamais entendu ce discours la !!!

                          Renseignez vous, je serai curieux de connaitre le nom de ce Chercheur.

                          Je me réjouit finalement que certain est conservé un regard critique sur la théorie anthropique, démontrant ainsi ce qui me semble être une certaine indépendance d’esprit.

                          Toutefois,qu’ils ne sombres pas dans les théories négationnistes, dont l’argumentaire, sous couverture scientifique, n’étale que des éléments isolés dont la rigueur scientifique est souvent l’incomplète, dont les « publications » sont très souvent « débunker » par les puristes, et dont souvent le financement d’étude (je pense surtout au études américaine des années 90) se rapporte a des entreprises lié directement ou indirectement à des consortium d’exploitation pétrolière ou minière.

                          Je poursuis une thèse en géodynamique (USTL à Lille) et suis donc de près les publication en paléoclimatologie et bioclimatologie. Car la CLEF DE L’ETUDE sur le RC est belle est bien là.

                          Il s’agit (explication TRES brève) d’étudier l’évolution les différentes cycles climatique au cours des aires géologique, par le biais d’isotope (carbone 14, oxygène,hydrogène,eau « lourde »surtout... mais il en existe plus de 90 en réalité, sans oublier la mégnétite, qui permet d’étudié les cycle magnétique), véritable bibliothèque vivante,qui permettent d’établir, par corrélation avec des phénomène toujours en cours aujourd’hui, de reconstitué le paléoclimat.

                          Il en ressort que les changement paleoclimatique sont en premier lieu (et de loin !) une conséquence des effet dit de « Milanković » (excentricité d’orbite,obliquité et précession terrestre), puis de la radiation solaire, de l’effet de serre (lié a l’activité volcanique et la photosynthèse) et les répartition des masses continental (« l’albédo » notamment), courant marin etc...

                          Nous somme en ce moment dans un age interglaciaire depuis 10 000ans (fin de l’age glacière du Wurm) .Cependant, notre planette a subit de petite variation climatique (de 0,5 à 1°) depuis ce temps : réchauffement à l’ « air Romaine », optimum climatique médiéval, et le « petit age glacière » (terminer en 1850 dont le commencement et pour l’instant assez flous)sont les plus étudiés. Elles ont eu des consequence notable sur l’agriculture, surtout en europe et en amérique du nord, dont les hivers rigoureux engendrère des famines ou profitère a la culture de plante « étrangère », et influère sur le cours de certaine bataille.La pondération des differentes causes de ces changement est encore sujet a contreverse.

                          Mais la causalité anthropique du RC acutel adopté par une très grande majorité de geophysisiens, chimiste, géologue, biologiste,et particulièrement les climatologue.(paleoclimatologue, bioclimatologue) n’est plus a démontré, mais a PRECISER.(notament dans la pondérations des differents facteurs dans la modellisation des simulateur) Les arguments des détracteur voulant que le RC soit entièrement du a la radiation solaire en se basant sur des études éparses et marginal sont aujourd’hui balayées d’un revers de main. Leurs publications, toujours un gros coup de pub (trouvé du financement de grande multinational dont les intérêt sont de mystifié le RC, je le sais bien, je suis en plein dedans à l’USTL), sont toujours imprécises, oublies volontairement (ou pas) d’autres facteurs, et sont un terreaux fertiles pour les partisans du « complot climatique », qui bien souvent ne métrisent pas bien le vocabulaire scientifique

                          Certe, les cycles magnetiques (et « vent solaire »)du soleil influe sur le climat, mais ces cycle (par ailleurs très court) n’explique pas tout. De plus,les très recent enregistrement d’’activité solaire montre justement une baisse HISTORIQUE des tache solaire (crée indirectement par une baisse d’activité magnétique solaire).Ces théorie, encore « écouté » a Rio en 92,ne possédé pas encore l’appuis d’étude pousser offert par les satellites supplémentaires de surveillance aujourd’hui envoyé en orbite : SOHO (1995 étude du soleil justement, dont les retombé scientifique corrobore mes dires) , IMAGE (2000 étude des tempêtes et du temps) JASON 1 (2001 étude des océans) SCISAT (2003 atmosphere) CALIPSO et CloudSat (2006climat) etc...Et surtout, la modélisation informatique gagne toujours plus en précision (les ordinateur les plus puissant du monde après les modélisateur atomique)et les nombreux « modèle » dont la pondération des different facteur et cadrillage de la terre change d’un modèle à l’autre démontrent tous que le facteur anthropique est DETERMINANT. Tous...La seul incertitude est le temps et la valeur du RC.


                          Le climat est un système dynamique d’une complexité infinie, et beaucoup aime le simplifié en offrant des théories séduisante facilement ingurgitable par ceux qui voie le mensonge partout.


                        • HELIOS HELIOS 6 juin 2009 16:14

                          ... c’est pour cela qu’un certain Piri Reis avait fait la cartographie du Goenland sans sa glace, en 1500 et quelques apres avoir compilé d’autres vieilles cartes. il devait surement disposer d’un avion ou d’un satellite avec radar etc.

                          Mais a par cela, il y a toujours eu de la glace au Goenland, « pays vert ».


                        • Laurenzola Laurenzola 6 juin 2009 12:28

                          C’est vraiment très triste de voir autant de dénigrement pour ce film qui se veut pédagogique. Comment envisager une prise de conscience au milieu d’un tel dépotoir d’arguments. Mélanger la politique de bistrot avec des questions aussi importantes que l’impacte humaine sur l’environnement me donne tout simplement, et pardonnez l’expression, envie de gerber. 


                          • monbula 6 juin 2009 12:35

                            Si certains pensent qu’ici, c’est un dépotoir. Ok

                            Mais la contradiction est nécessaire sinon pour votre confort moral , je vous conseille « VIVEMENT DIMANCHE ».


                          • werther_original werther_original 6 juin 2009 13:34

                            A laurenzola.

                            Pouvez vous expliciter concrètement pourquoi vous croyez au réchauffement climatique et quelles en seraient les conséquences.

                            Ceci afin d’avoir une discussion argumentée.

                            Merci


                          • monbula 6 juin 2009 13:54

                            Vous avez ceci comme explication au réchauffement climatique.
                            Un scientifique parmi tant d’autres qui contredit la pensée unique.
                            A VOUS DE VOIR

                            http://www.abisource.com. —>

                            Professeur émérite à l’Université Jean Moulin de Lyon III, chef de laboratoire de climatologie risques et environnement, il répond au GIEC -groupement intergouvernemental pour l’étude du climat dont la composition et la mission sont loin de faire l’unanimité- en s’en tenant aux seuls aspects scientifiques (cartes, graphiques et références à l’appui) qui lui permettent de conclure :

                            - qu’il est inexact de prétendre que la planète se réchauffe, il y a des régions qui se réchauffent et d’autres qui se refroidissent. Le changement climatique n’est pas synonyme de réchauffement climatique.

                            - qu’une moyenne de comportements thermiques aussi divers et même carrément opposés n’a aucune valeur climatique globale.

                            - qu’aucune relation directe entre l’effet de serre (CO2) et l’évolution des températures n’est établie.

                            -que l’effet de serre est principalement et de très loin (de l’ordre de 95%) associé à la vapeur d’eau.

                            - qu’aucune relation causale, physiquement fondée, prouvée et quantifiée n’a été établie entre l’évolution de la température (hausse et baisse) et la variation de l’effet de serre par le CO2.

                            - que la prédiction du GIEC concernant l’avenir est sans la moindre pertinence car les causes possibles n’ont pas été préalablement déterminées.

                            -que cette prédiction est doublement erronée, démentie par les faits eux-mêmes et par

                            l’absence de relation fondée avec l’effet de serre.

                            - qu’il est impossible de considérer un élément/ou un espace isolé sans tenir compte de tous les éléments de l’ensemble, à toutes les échelles d’espace et de temps.


                          • Laurenzola Laurenzola 6 juin 2009 15:12

                            Si vous doutez encore du réchauffement climatique, regardez le film d’Al Gore, vous aurez une explication scientifique sur le sujet.


                          • werther_original werther_original 6 juin 2009 21:11

                            Le film d’al gore est un film politique et pas un film scientifique. D’ailleurs , j’ignorais qu’un film de 1h45 puisse détenir la vérité absolue. La connaissance s’acquiert vraiment très vite de nos jours.


                          • monbula 6 juin 2009 12:36

                            Les arguments sont fondés


                            • pigripi pigripi 6 juin 2009 13:31

                              Je me suis endormie en regardant « Home », que j’ai trouvé mal construit, sans rythme, surtout esthétisant mais je n’ai pas du tout été touchée par ses vertus « pédagogiques ». De plus, l’accompagnement musical sirupeux, vaguement mystique, me portait sur les nerfs.

                              Je n’y ai rien appris que je ne sache déjà et, surtout, je me suis demandé à quoi correspondaient certaines images, où elles avaient été prises et pourquoi elles étaient montrées. Le commentaire ne m’a pas apporté de réponses.

                              J’ai donc eu la vague impression qu’il fallait être initiée au raisonnement de Artus-Bertrand pour savourer la substantifique moelle de son œuvre qui a connu un énorme battage médiatique, au point que même moi, rétive aux conditionnement médiatiques, j’ai eu envie de la regarder.

                              Je ne doute pas que certaines parties de la planète soient en danger, que les déforestations massives soient catastrophiques, que les pollutions chimiques soient néfastes et que la plupart des industries polluantes à travers le monde doivent être responsabilisées et surveillées, que les déchets doivent être sérieusement traités et recyclés, etc.

                              Toutefois, je me souviens des décharges sauvages qui salissaient la campagne dans mon enfance, de l’absence de contrôles sanitaires dans les industries, de la silicose des mineurs, de l’asbestose, du saturnisme, des expositions aux rayons, des intoxications alimentaires, des intoxications médicamenteuses et de leurs conséquences sur les foetus, etc. etc.

                              Aujourd’hui, il y a quand même une responsabilisation citoyenne, des organismes privés et publics de contrôle sanitaire, des organisations écologistes et toutes sortes d’institutions qui font de la veille et lancent des alertes. C’est quand même un formidable progrès.

                              Donc pour moi, « Home » est surtout une entreprise marketing qui n’apporte pas grand chose aux questions écologiques et à l’engagement citoyen pour le « vert », qui n’éclaire pas vraiment les habitants de la planète sur les risques et les solutions.

                              Ceci dit, j’aime beaucoup les photos et les images produites par Yann Artus Bertrand qui est indiscutablement un grand photographe.


                              • Kalki Kalki 6 juin 2009 14:14

                                Home :c’est Baraka en version new age pour neocapitaliste ancien hippies.

                                Ca fait 50 ans qu’on parle , 20 qu’on signe des traités

                                MAIS ON NE FAIT RIEN.

                                A un moment il faut agir, si la politique ne s’active.

                                La démocratie doit devenir la politique.

                                ET AGIR.

                                BLOQUER, BOYCOTER, DECIDER,

                                JE VOUS CONSEIL CECI , livre audio libre ! : L’art du Boycott de longue durée, sandro candor

                                VOUS VOULEZ ARRETTER LA MACHINE :

                                REGROUPEZ VOUS : ET ALLEZ « BLOQUER » LES STATIONS ESSENCE.
                                ALLEZ BLOQUER LEs RAFFINERIES.

                                Vous souvenez vous des grès des routes par les CAMIONS : BORDEL :QUAND FAUT Y ALLER, IL FAUT Y ALLER.

                                Citoyens , citoyennes : soyez des hommes et des femmes : et pas des rouages !

                                Bordel reveillez vous : on a assez discuter : ARRETTEZ d’ECOUTER LES INTELLECTUELS, et autres Experts : il ne font que parler ; la politique est dans les mains de l’économie, le changement ne se fera jamais.

                                IL FAUT AGIR.
                                OU NON AGIR : TOUT BLOQUER !

                                SI VOUS NE FAITES RIEN, VOUS AUREZ CE QUE VOUS MERITEZ.

                                A lire : Zizek & l’idéologie : Invasion de votre liberté librement consentieOu comment le monde devient un empire totalitaire, et comment le capitalisme s’achète une bonne conscience. Être Zen ne rachète pas nos fautes.

                              • morgane 6 juin 2009 17:12

                                Je pense personnellement que YAB n’a pas fait ce film a des fins médiatiques, markéting. il a fait ce film pour nous montrer les réalité du monde d’aujourd’hui. comme je le repete, je pense qu’il s’est offert au monde comme le TEMOIN de notre mode de vie. aprés tout il ne fait que montrer des images, en quoi doit on croire ? aux images, elles ne sont pas trafiquer, aux chiffres, ils sont réelles.
                                il ne donne pas de solution, il ne fait que montrer.
                                c a nous de trouver des solutions.
                                a nous citoyen du monde


                              • Kalki Kalki 6 juin 2009 18:21

                                Oui il l’a fait pour « SAUVER LE MONDE » PAR une prise de conscience :

                                MAIS TU VOIS c’est sur les moyens qu’on doit être CONTRE.

                                L’utilisation de la manipulation et de l’idéologie : a la base des totalitarismes et des états nations, économique :

                                Ce qui est le fondement de notre problème écologique.

                                Décider pour tout le monde au nom de tout le monde : et pour le capital, qui n’est ni durable ni le bien commun.

                                A quoi bon changer ceux qui sont manipulable ou dans le dénie : ou dans l’acceptation du « c’est la vie » (comme le présentateur du débat).

                                Quel ere cynique bordel !

                                Ce genre de personnes je ne veux pas les sauver : je ne veux pas penser à leur place, et je me garde de les cottoyer dans ma vie.

                                QUel se débrouille : elles n’ont pas de cerveau : la pensée de groupe ne leur en donne pas un ! Et elles sont de ceux qui voudraient tous nous enchainer et couler avec eux  !

                                Je dis non !

                                Vous comprenez d’ou vient le problème ?

                                Dans tout ce qui est idéologique, c’est à dire quasiment tout ce qui conception de la vie, toute vision du monde, et de tous ce qui s’y trouve et tout ce qu’on devrait y faire conformément à la normalité. Et tous les « non penseurs », tout ceux qui sont Hypocrite , tyran cynique : menteur manipulateur : soumis et tyran : maitre et esclave : les deux sont coupables ici.


                              • Philiblues 6 juin 2009 13:33

                                Quand François-Henri prend soin de ses Elois !

                                 

                                Comment une conscience humaine un peu évoluée peut-elle accepter 4 morts sur 6 lors de la prochaine pandémie d’octobre 2009 ? Certes les scientifiques n’en savent encore rien (ni le taux de mortalité ni la date exacte à laquelle la grippe du porcinet à plumes s’emballera). Ce sont les chiffres annoncés par les préfets à leurs élus, il y a déjà un an et demi de cela. Mais chuuuuuuuute, n’affolez pas la population…

                                 

                                Simples devins ou sont-ils tombés sur les bons de commandes de virus pandémique ??? Rien de tout cela, rassurez-vous. On applique les ordres comme on a toujours fait, et moins on se pose de question mieux c’est.

                                 

                                Pendant que nos communes préparent cercueils, chambres froides, lieux de quarantaine (autrement nommés camps de concentration), et que nos supers marchés révisent les procédures de rationnement (et oui il sera de bon ton de manger ce qu’on vous donne… au cas où le virus n’aurait pas d’impact sur les organismes encore alimentés par une nourriture non-industrielle) ;

                                 Pendant qu’on liste les vieux et les bébés, sur ordre du préfet toujours, (je n’invente rien, renseignez-vous dans vos mairies…) ;

                                 Pendant que le nimbo tiqué se gargarisait avec le devoir de mémoire (lui semble avoir bien tout révisé !) ;

                                Pendant qu’on se demande qui a gagné la nouvelle star…

                                 

                                François-Henri Pinault, membre du Bilderberg, chérisseur s’il en est de notre belle planète, comme tout bon gros industriel qui se respecte, nous offre de belles images et un commentaire arrangé (pour notre bien évidemment, qui parle de mensonges, de propagande écolo ???) pour accepter le fait que la population terrestre serait plus à son aise si elle était quelque peu réduite.


                                Eux semblent savoir qui sont les bienvenus où non sur la Terre, alors de grâce faisons leur confiance !

                                Et puis « il est trop tard pour être pessimiste », c’est bien rentré cette fois ci dans vos têtes d’élois ? Papa a dit trop tard, tu te tais et tu fais ce qu’on te dit, non mais, sale gosse !

                                 

                                Alors qu’est-ce qu’on dit ?

                                Merci François-Henri !

                                 

                                Avec le prix de ce film, on aurait pu offrir à chaque habitant de la Terre un moteur stirling couplé à un générateur de gaz de Brown pour fournir une énergie libre et non polluante.

                                Et puis quoi encore ??? La libre pensé est déjà passée de mode, vous n’allez pas ajouter l’énergie libre, la libido de nos chers gouverneurs en prendrait en sérieux coup…


                                • pallas 6 juin 2009 13:37

                                  Ce film ne pouvait qu’attirer des reactions Negatif et de manipulation et cela est tout a fait normal.

                                  L’auteur du film a raison sur quelques points mais tord sur la realité qui est bien pire que decrit dans le film.

                                  Chaque film parlant d’environnement est optimiste et jamais realiste avec bel image et photo etc etc etc, les gens qui sont allez le voir a la tour eiffel n’auront retenu que c’est jolie, beau, et tout et tout, sa reste la, juste du spectacle.

                                  Les problemes enoncer dans le film ne sont pas les plus graves ou plutot, parlez du degat des pesticides meriteraien un long metrage de 1h30 avec un debat.

                                  Le rechauffement climatique n’est pas dangereux si derriere cela il n’y avait pas 10 autres au moin cause qui mettront a terme a la survie meme de l’espece humaine d’ici les 100 années a venir.

                                  Le rechauffement climatique est le plus risible des catastrophes possible pour la simple raison que l’espece humaine c’est installé sur toute la surface de la planete, des regions chaudes africaines, les deserts, a l’extreme froid du groeland, ce n’est pas le rechauffement climatique qu’il faut craindre, ce sont les autres causes que les ecolo bobo ne connaissent pas, car eux ils n’y voi que le changement du climat qui n’est que le mini arbuste qui cache la foret.

                                  Comment voulez vous que qui se soit les prennent aux serieux ? de plus se sont des bourgeois les ecolo bobo, vivant a Paris, le travail a 5 minutes a pied, donnant des leçons aux individues qui ont leurs job a 30 km d’y aller en velo ou a pied peut etre ? ils un grand appartement, grande maison, ecran plat, et sa parle d’ecologie ??? ils ne sont pas pris aux serieux et c’est normal.

                                  Il y a un grave probleme qui va mettre a terme l’existence de l’espece humaine d’ici la fin du siecle, mais a cause de ces bobo ecolos intellos, tout cela est ridiculisé, ils faudraient qu’ils s’abstiennent de parler, d’ecrire, d’intervenir, ils font plus de mal que de bien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



-->