• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hommage à un Héros : quelles mesures nationales efficaces après la mort du (...)

Hommage à un Héros : quelles mesures nationales efficaces après la mort du Lt-Colonel Arnaud Beltrame ?

« Notre pays est miné au-dedans, attaqué au-dehors. L'étranger est chez nous, par infiltration souterraine.

Je vois le sentiment national débilité ou indécis, le défaut total d'esprit public, un conformisme du désordre qui a toute la sottise qu'il prête au conformisme de l'ordre.

Aucune indignation, aucune réaction seulement un peu vive de personne : la France est un fromage mou, où l'on entre, que l'on taille comme on veut.

On m'a reproché quelquefois de n'avoir pas beaucoup d'amour, mais j'ai de l'indignation qui est une forme de l'amour. »

Henry de Montherlant, Service Inutile, Paris, B. Grasset, mars 1935

« J’aime ceux qui font face. Et le mouvement même de faire face », écrivait Henry de Montherlant.

Moi aussi.

Monsieur le Président, Monsieur le ministre de l’Intérieur, Monsieur le Premier ministre, la France vous regarde et quelque chose me dit qu’elle n’attendra pas indéfiniment l’arme au pied.

Au moment où dans le grand relativisme général des choses on se prépare à « commémorer » Mai 68, où la profanation de la Basilique-cathédrale de Saint-Denis par un « collectif de sans-papiers » honteusement escortés d’un élu de la République ne suscite que des réactions de veulerie, où un quotidien se pourlèche les babines en saisissant l’occasion rêvée de mettre en cause l’institution militaire en pointant du doigt les dérives de certains, voici qu’un acte héroïque vient une fois de plus rappeler à la France et à ses citoyens qu’il existe encore des gens pour qui le fait de « servir » et de s’engager signifie simplement la possibilité d’être toujours prêt à n’importe quel moment à faire preuve de courage quitte à perdre la vie – leur vie –, pour défendre celles de leurs concitoyens.

On lira le bel article, simple, sincère, profond, que vient de publier le quotidien Sud-Ouest en hommage au lieutenant- colonel Arnauld Beltrame qui s’est livré à un assassin en échange de la libération d’un ou plusieurs otages, lors de l’attaque du Super U de Trèbes, vendredi 23 mars 2018, un acte d’honneur et de courage dont on voit que le ravisseur avait manifestement une haute idée en le tuant.

https://www.sudouest.fr/2018/03/24/attaques-dans-l-aude-qui-est-arnaud-beltrame-le-gendarme-tombe-en-heros-4311504-4697.php

On lira aussi l’hommage mérité que vient de lui rendre le général Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale :

« L’ensemble des drapeaux et étendards de la gendarmerie sera mis en berne aujourd’hui. Ce décès en mission nous rappelle la valeur de l’engagement qui est le nôtre, au quotidien, pour protéger la population.Toutes nos pensées accompagnent son épouse et ses proches. Richard Lizurey » GendarmerieNationale (@Gendarmerie) 24 mars 2018

II- Et ensuite ?

Hé bien ensuite on se dira que peu importent les déclarations du chef de l’État qui a rappelé le "sang-froid exceptionnel" et les "vertus militaires" illustrées de manière "éclatante" par le lieutenant-colonel Beltrame, des vertus dont il a fait preuve tout au long de son brillant parcours, "ses aptitudes au commandement, de sa disponibilité, de son infaillible implication qui étaient appréciées de tous, notamment dans le développement de la capacité contre-terroriste des unités de gendarmerie de l’Aude", comme l’a encore souligné le président.

"Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort au service de la nation, à laquelle il avait déjà tant apporté. En donnant sa vie pour mettre un terme à l’équipée meurtrière d’un terroriste djihadiste, il est tombé en héros" – Emmanuel Macron.

On se dira que peu importe encore cet hommage tristement convenu du ministre de l’Intérieur :

« Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le cœur lourd, j’adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la @Gendarmerie de l’Aude. pic.twitter.com/I1h8eO7f9a — Gérard Collomb (@gerardcollomb) 24 mars 2018

On se dira tout cela car par-delà cette fausse compassion, on aura compris que ces paroles démonétisées viennent en réalité de dirigeants politiques qui ont perdu toute légitimité pour les tenir.

On se dira encore que ces « belles paroles » creuses avec mines de circonstances, hommage national, cérémonie aux Invalides, minute de silence, sonnerie Aux Morts, citation à l’Ordre de la Nation, décoration posthume, discours de circonstance, drapeaux sur les cercueils, familles endeuillées, mots de consolation du Président ne serviront à rien, une fois de plus.

On se dira que si personne ne regrettera la mort d’un assassin auquel on n’aurait naturellement pas manqué, fût-il resté vivant, de trouver toutes les circonstances atténuantes pour comprendre et excuser son crime, chacun, comme tous les proches des victimes innocentes et du héros qui leur a sacrifié sa vie, aura en revanche à cœur de regretter l’affreuse disparition de ceux dont les trois vies furent fauchées en se rendant le plus simplement du monde par une belle après-midi dans un magasin : Jean Mazières, Christian Medves et Hervé Sosna.

Le fait est que la situation, dans sa froide vérité, est bien en effet une fois de plus celle de la reconnaissance et de l’aveu explicites d’une immense incompétence, d’une immense incapacité et pour dire les choses, d’une absence de courage de la part de ceux qui - politiques -, devraient avoir à cœur de défendre la France et ses citoyens et qui ne le font pas, n’ayant pas le courage de désigner clairement l’ennemi - la peste islamique -, et de prendre sans faillir, sans trembler, la seule décision qui s’impose désormais depuis trop d'années et qui consisterait, après avoir très clairement identifié l’ennemi intérieur, de décider de l’éliminer froidement et sans état d’âme avant qu’il n’agisse.

Ainsi éviterait-on d’entendre une fois encore la réponse du ministre de l’intérieur Gérard Collomb à propos de l’assassin Redouane Lakdim, Marocain de 26 ans, fiché S depuis 2014…

« C’était un petit délinquant, il était connu pour deal de stupéfiants mais on ne pouvait pas dire qu’il allait être un radical qui allait passer à l’acte ». ​‌« Nous l’avions suivi et nous pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation, mais il est passé à l’acte brusquement. »

Un "chic type", sans doute, certes un peu "dealeur" à ses heures perdues, mais souriant, aimé de ses voisins, pieux, bon musulman, menant par ailleurs une vie exemplaire, sans embrouilles, prévenant avec les vieilles dames, jamais avare d'un coup de main, animateur de la section sportive du coin et qui "avait des tas de projets", dira-t-on peut-être encore au sujet d'un criminel déjà passé par la case prison et dont la place n'aurait jamais dû être en France.

« Nous pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation, mais il est passé à l’acte brusquement..."

Fatalitas ! Vous pensiez, M. le ministre, mais vous pensez mal et voilà que vous vous êtes trompé, tout comme vos prédécesseurs, comme si vous ne saviez pas ce qu’il en est réellement du comportement de ce type d’individus que d’autres ont parfaitement identifié et prévu.

Un officier est mort en héros. Des citoyens français ont été assassinés. D'autres ont été blessés.

Une sorte de "faute à pas de chance", n'est-ce pas ? ou encore de circonstances malheureuses imputables au danger qu'il y aurait pour chacun d'entre-nous de "se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment, face aux mauvaises personnes", sans doute, comme dans la vie quotidienne ? et de ne pas avoir compris que "nous devrions nous habituer à vivre désormais face au terrorisme", comme l'avait en son temps déclaré M. Manuel Valls...

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/01/23/01002-20150123ARTFIG00199-valls-aux-adolescents-habituez-vous-a-vivre-avec-le-terrorisme.php

III- L'explication est irrecevable. Elle l'est tout autant que l'étalage d'incompétence-crasse, de veulerie, de pusillanimité, de refus de tirer les enseignements d'une réalité aveuglante face à un comportement qui fait quotidiennement le lit du cancer et des métastases qui affaiblissent le pays.

Et quant à tous ceux qui vont bientôt sortir de prison, va-t-on là encore "anticiper" ou laisser courir, comme à l'accoutumée, dans l'attente de voir plusieurs centaines de fauves motivés par une volonté de vengeance prendre le contrôle de ce qu'ils considèrent comme étant la savane, leur savane, leur jungle : la France, et d'y faire couler le sang ?

http://www.europe1.fr/societe/la-france-bientot-confrontee-au-probleme-des-djihadistes-liberes-3529310

"Tous les détenus radicalisés quittant la détention ont vocation à faire systématiquement l'objet d'une 'note de signalement' diffusée aux services de renseignement partenaires, promet-on au ministère de la Justice. On essaie d'anticiper chaque sortie", confirme-t-on Place Beauvau.

"Pour chaque individu, un service leader est désigné. A charge pour lui de 'lever le doute' ou de confirmer la dangerosité avant de faire le nécessaire : écoutes, surveillance, fiche S…" Près de 12.000 personnes inscrites dans le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) font déjà l'objet d'un "suivi actif" de la part des services. "

http://www.lejdd.fr/societe/dici-2020-60-des-revenants-djihadistes-seront-liberables-3528950

On a vu ce qu'il en était de l’efficacité de toutes ces mesures cosmétiques, comme si un bracelet électronique, une assignation à résidence ou un "fichage" pouvaient empêcher quiconque d'enfreindre une mesure d'interdiction ou l'empêcher de commettre un crime.

Qui peut sérieusement croire qu'il existe des effectifs suffisants pour surveiller 12000 personnes, leurs complices, leurs familles, leurs amis, leurs sympahisants ?

Mais le meilleur est encore à venir car nous n'avons pas encore vu ce qu'une lecture attentive des indications qui suivent peut laisser entrevoir au regard de l'inflation des "cas à traiter".

Réalise-t-on bien en effet qu'entre 2014 et 2016, le nombre de saisines de C1, la section antiterroriste du parquet de Paris – appelée à devenir un parquet national antiterrorisme – a tout simplement été multiplié par trois, passant de 78 à 240 ?

Sait-on bien qu'à la date du 18 décembre 2017, voici donc trois mois, pas moins de 473 dossiers étaient toujours en cours, soit à l'instruction (245), soit en enquête préliminaire (228), pour 174 déjà clôturés ? (Au point que cette hausse considérable pourrait conduire le ressort de la cour d'appel de Paris à se doter d'une cinquième section d'assises et d'une chambre d'appel supplémentaire).

Sait-on encore que toujours à la date du 18 décembre 2017, alors que 225 personnes avaient déjà été jugées, 424 individus étaient mis en examen dans des dossiers liés au terrorisme islamique et 810 – dont certains sont probablement décédés – étaient visés par un mandat d'arrêt ou un mandat de recherche ?

Sait-on que les procédures concernent également une centaine de mineurs ?

Comment croire que "les spécialistes" puissent sérieusement "s'accorder à dire" selon l'expression bien connue, " qu'à l'exception de femmes et d'enfants – qui devront être pris en charge –, (et sans doute « réinsérés », avec les excuses de la République, sans doute) "il n'y aura pas de retour massif de djihadistes, ces derniers – environ 700 Français ou résidents signalés dans la zone – préférant combattre jusqu'à la mort sur place ou se relocaliser sur d'autres fronts (Afghanistan, Lybie, etc.) ?

Lire en ce sens http://www.lejdd.fr/societe/dici-2020-60-des-revenants-djihadistes-seront-liberables-3528950

Conclusion temporaire

Il serait en effet intéressant, prudent et salutaire pour le Chef de l’État, son ministre de l’Intérieur et surtout le Premier ministre, chef du gouvernement, constitutionnellement chargé de déterminer et conduire la politique de la nation, qu’ils aient rapidement une idée très précise des sentiments profonds qui traversent très certainement les effectifs de la Gendarmerie Nationale (101.000 membres), mais aussi ceux de la Police nationale (145.500 membres) , ceux des Forces armées (330.000 membres) comme une grande majorité de Français, lesquels, bien que fidèles et particulièrement légalistes, doivent certainement se dire - et cela commence à faire beaucoup de monde -, qu’il est urgent d’arrêter les machines et de déclarer très officiellement qu’il est grand temps d’extraire la racine du mal et de se débarrasser des éléments nuisibles que la France aura trop longtemps supportés sur son territoire, par la faute et avec la complicité comme l'aveuglement et la faiblesse de ses dirigeants, avec une patience admirable.

Ainsi la mort héroïque du Lt-Colonel Beltrame comme celle des autres malheureuses victimes n’aura-t-elle pas été un service inutile.

« J’aime ceux qui font face. Et le mouvement même de faire face », écrivait Henry de Montherlant.

Moi aussi.

Monsieur le Président, Monsieur le ministre de l’Intérieur, Monsieur le Premier ministre, la France vous regarde et quelque chose me dit qu’elle n’attendra pas indéfiniment l’arme au pied.

 

Sources :

Sur Montherlant

https://www.fabula.org/colloques/document1316.php

https://www.lexpress.fr/culture/livre/montherlant-demode_798562.html

Article du quotidien Sud-Ouest

https://www.sudouest.fr/2018/03/24/attaques-dans-l-aude-qui-est-arnaud-beltrame-le-gendarme-tombe-en-heros-4311504-4697.php

"Accoutumance" au terrorisme

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/01/23/01002-20150123ARTFIG00199-valls-aux-adolescents-habituez-vous-a-vivre-avec-le-terrorisme.php

Libération des djihadistes

http://www.lejdd.fr/societe/dici-2020-60-des-revenants-djihadistes-seront-liberables-3528950


Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • charly10 26 mars 12:33

    Le risque est là, et pour longtemps encore. Il faut donner aux communes, et avec elles à de nombreux acteurs locaux : associatifs, sociaux, etc. les moyens de connaître et de prévenir le passage à l’acte de personnes radicalisées. L’idée d’établir un maillage d’infos entre toutes les communes de France est intéressante. En effet, tous nos villages sont susceptibles de voir, passer ou s’établir un fiché S. Dans mon village de 250 habitants, nous avons eu un cas en 2016, la collaboration avec la gendarmerie s’est révélée efficace.
    Quant à l’espoir de vouloir déradicaliser, c’est une vue de l’esprit. Que de sommes dépensées depuis 2015 pour aboutir à quel résultat ? La solution idéale n’existe pas dans un pays répondant au principe des droits de l’homme. Je dis cela sans arrière-pensée, mais il faudra bien qu’un jour on ose parler de ce problème. Comment agir en « droit de l’hommiste » contre des factions qui n’ont rien à faire des droits de l’homme. Faute de se remettre en question, nous sommes effectivement très mal.

     


    • izarn izarn 26 mars 17:05

      @charly10
      Si ces gens sont des étrangers, non européens, classés « S » :
      On les vire.
      Point barre. On en a parfaitement le droit.
      Je ne vois pas ou se trouve les principes de « droit de l’homme », quand il s’agit de meurtriers en puissance.
      Moi je ne suis pas trés mal, mais les ahuris « droit de l’hommistes » oui sont trés mal.
      Mais moi, je n’aimerais pas crever à cause de vos conneries...
      Donc dans 4 ans ce sera Le Pen.


    • charly10 26 mars 17:21

      @izarn

       Vous n’avez certainement pas compris mon message.

      Dites vous bien que l’intelligentsia qui nous gouverne, part du principe qu’on ne peut répondre à ces agressions, que dans le cadre juridique des droits de l’homme, puisque la France a signé cette convention.

      ’est pourquoi je dis, il faut en dehors de toutes obédience politique se poser la question.

      On ne pourra lutter efficacement contre ces terroristes qu’en appliquant leurs méthodes, même si elles ne sont pas conformes aux droits de l’homme.


    • Dom66 Dom66 26 mars 18:35

      @izarn

      Au prochain attentat islamiste n’inscrivez pas « Je suis Paris, Nice ou Bruxelles »

      inscrivez « Je suis con, j’ai voté Macron »


    • François Vesin François Vesin 26 mars 19:43

      @charly10
      « ..que dans le cadre juridique des droits de l’homme, 

      puisque la France a signé cette convention.. »

      Elle l’a signée et elle la bafoue quotidiennement
      sans états d’âme...Libye, Yémen, Syrie.. !

      Macron, Le Drian et consorts n’ont rien à faire
      dans la cour des Invalides où il sera question d’Honneur
      mais devant la cour de justice de la République
      pour répondre de leurs crimes et de leur trahison.

    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 20:02

      @François Vesin

      « MM Macron, Le Drian et consorts n’ont rien à faire dans la cour des Invalides où il sera question d’Honneur ; mais devant la cour de justice de la République pour répondre de leurs crimes et de leur trahison. »

      A méditer.

      http://www.revolutionpermanente.fr/IMG/arton6464.jpg


    • François Vesin François Vesin 26 mars 20:17

      @Reanud Bouchard


      Pardonnez moi mais je ne comprends pas votre lien ?

      Tous les événements qui se succèdent font la terrible démonstration 
      de la déliquescence du pouvoir en place et de la presse aux ordres !

      J’en appelle à un soulèvement citoyen pour que ces personnages
      soient déférés devant les tribunaux au nom des lois républicaines.
      Il sont 56, identifiés comme ayant trahi le peuple souverain de France.(1)

      Parallèlement, nous devons désigner un Conseil de Transition
      qui devra immédiatement consulter le peuple pour décider (ou pas)
      de la sortie immédiate de l’OTAN et de l’U.E. et préparer la révision
      constitutionnelle et les élections à organiser.


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 20:58

      @François Vesin

      Je réponds // à votre commentaire dont je vous remercie.

      Tous les événements qui se succèdent, dites - vous, font la terrible démonstration de la déliquescence du pouvoir en place et de la presse aux ordres.

      J’en appelle à un soulèvement citoyen pour que ces personnages soient déférés devant les tribunaux au nom des lois républicaines.

      Il sont 56, identifiés comme ayant trahi le peuple souverain de France.(1)

      //Le soulèvement citoyen est une possibilité qui est toujours possible mais qui ne prévient pas.Il est imprévisible et peut dégénérer comme se terminer en quenouille.

      Demeure l’option - qui sait ? - d’une reprise en main du pays en cas de dégradation majeure du climat politique, économique et social, d’où l’évocation du lien qui renvoie à une période qui a servi de cadre aux premières années de la Vè République, laquelle, comme vous le savez, a dû faire face à des désordres insurrectionnels en Afrique du Nord et plus particulièrement dans ce qui était encore les départements d’Algérie.

      L’image qui suit, tirée du film de Pontecorvo sur la Bataille d’Alger, montre ce que des troupes régulières et des forces armées bien commandées sont en mesure de faire pour, pardonnez-moi l’expression, « ramener l’ordre ».

      J’imagine aisément, même si les forces armées en France sont parfaitement légalistes, qu’il y aura bien un moment où des officiers généraux finiront par se poser la question de savoir très précisément si cette situation dont ils ont déjà parfaitement anticipé les développements pourra être gérée par des hommes qui seront à la hauteur des décisions politiques à prendre sans faillir.

      Je vais même aller beaucoup plus loin en vous disant que si l’on apprenait dans les prochains jours qu’une mission de remise en état du pays était confiée aux forces armées dans le cadre des dispositions constitutionnelles prévues pour ces occasions, il est fort probable que la population se dirait : « Enfin, depuis le temps que l’on attend ! »

      Mes propos ne doivent rien au hasard et ne font que traduire un état d’esprit que j’ai personnellement constaté et une attente réelle d’une population lassée par des dirigeants politiques qui se refusent à voir la réalité des faits.

      Bien à vous,
      Renaud Bouchard

      http://www.revolutionpermanente.fr/IMG/arton6464.jpg

      https://voixdupeuple.wordpress.com/2018/03/15/securite-le-rapport-confidentiel-qui-derange-et-qui-ne-fait-pas-de-bruit/

      https://voixdupeuple.wordpress.com/author/voixdupeuple/

      http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Operation_banlieues-9782707159120.html

      (1)https://www.mondialisation.ca/mensonges-et-crime-detat-56-dirigeants-sous-haute-protection-judiciaire/5623906&nbsp ;


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 22:55

      @charly10
      D’ailleurs, de plus en plus de gens se demandent pourquoi la France persiste sur une autre voie : https://www.youtube.com/watch?v=7FVxBhfVnA0 .


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 mars 09:04

      @charly10
      Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Il y les droits de l’homme et le droit lesquels ne sont pas incompatibles dès lors qu’il existe un Pouvoir qui affirme sa volonté d’appliquer les dispositions légales en vigueur.

      Comme le rappelle très justement l’auteur auquel renvoie le lien ci-après, "faire suivre les mercenaires rapatriés du Levant ne devrait pas être difficile, puisque l’article 212-3 du code pénal prévoit la réclusion criminelle à perpétuité pour la simple participation à une organisation vouée à l’un des crimes contre l’humanité définis par les articles 211-1, 212-1 et 212-2, comme l’attaque généralisée ou systématique d’un groupe de population civile ou visant la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux (...)

      http://www.stratediplo.blogspot.com/2017/11/ces-mercenaires-francais-rappeles-du.html.

      Une fois appliqué le code pénal, les intéressés devraient donc être faciles à suivre dans l’enceinte où ils sont censés passer leur réclusion à perpétuité."

      Prison ou cimetière.

      Sauf à les éliminer en effet avant qu’ils ne reviennent sur le territoire, ou dès leur retour, sachant qu’entre-temps leur biotope aura été assaini en expulsant préventivement leurs familles qui comprendront très bien la justification de la mesure : extraire la racine du mal en évitant le retour du combattant dont on prendra le soin d’expliquer à ses futurs jeunes admirateurs qu’ils ne le reverront jamais plus.

      Et c’est ainsi qu’Allah est grand, comme le disait Alexandre Vialatte.

      https://www.babelio.com/livres/Vialatte-Et-cest-ainsi-quAllah-est-grand/5472

      Bien à vous,

      Renaud Bouchard


    • Le421 Le421 27 mars 09:09

      @Renaud Bouchard
      Je vais même aller beaucoup plus loin en vous disant que si l’on apprenait dans les prochains jours qu’une mission de remise en état du pays était confiée aux forces armées dans le cadre des dispositions constitutionnelles prévues pour ces occasions, il est fort probable que la population se dirait : « Enfin, depuis le temps que l’on attend ! »

      Ouhlà !! Carrément !!
      Déjà que la fête foraine de Braincy sur l’Herbette est parcouru de militaires armés jusqu’au dents...

      Avec les gens comme vous, les terroristes ont du pain béni.
      Ils arrivent parfaitement à leur fin.
      Dégrader complètement l’état de liberté qui survit encore un peu dans notre pays et nous forcer à la répression permanente.
      Répression qui, si elle avait lieu, ne s’effectuerais sûrement pas envers les « bonnes personnes », soyez-en certain...


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 mars 09:14

      @V_Parlier

      Bonjour et merci pour votre commentaire.

      La video dont vous donnez le lien et que j’invite à mon tour chaque lecteur à voir et écouter est très juste, très claire dans l’analyse qu’elle fait d’un pays - la France - devenu une vraie passoire et dont les autorités acceptent n’importe qui sur le territoire, capables de refuser la délivrance de visas à des médecins, des ingénieurs, mais accueillant bras ouverts des criminels assurés de ne jamais être expulsés.

      A voir : https://www.youtube.com/watch?v=7FVxBhfVnA0 .

      Il y les droits de l’homme et le droit lesquels ne sont pas incompatibles dès lors qu’il existe un Pouvoir qui affirme sa volonté d’appliquer les dispositions légales en vigueur.

      Ce « pouvoir » est défaillant.

      Comme le rappelle très justement l’auteur auquel renvoie le lien ci-après, "faire suivre les mercenaires rapatriés du Levant ne devrait pas être difficile, puisque l’article 212-3 du code pénal prévoit la réclusion criminelle à perpétuité pour la simple participation à une organisation vouée à l’un des crimes contre l’humanité définis par les articles 211-1, 212-1 et 212-2, comme l’attaque généralisée ou systématique d’un groupe de population civile ou visant la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux (...)

      http://www.stratediplo.blogspot.com/2017/11/ces-mercenaires-francais-rappeles-du.html.

      Une fois appliqué le code pénal, les intéressés devraient donc être faciles à suivre dans l’enceinte où ils sont censés passer leur réclusion à perpétuité."

      Prison ou cimetière.

      Sauf à les éliminer en effet avant qu’ils ne reviennent sur le territoire, ou dès leur retour, sachant qu’entre-temps leur biotope aura été assaini en expulsant préventivement leurs familles qui comprendront très bien la justification de la mesure : extraire la racine du mal en évitant le retour du combattant dont on prendra le soin d’expliquer à ses futurs jeunes admirateurs qu’ils ne le reverront jamais plus.

      Et c’est ainsi qu’Allah est grand, comme le disait Alexandre Vialatte.

      https://www.babelio.com/livres/Vialatte-Et-cest-ainsi-quAllah-est-grand/5472

      Bien à vous,

      Renaud Bouchard


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 mars 14:08

      @Le421
      Bonjour et merci pour votre commentaire.

      « Dégrader complètement l’état de liberté qui survit encore un peu dans notre pays et nous forcer à la répression permanente. »

      « Répression qui, si elle avait lieu, ne s’effectuerait sûrement pas envers les « bonnes personnes », soyez-en certain... »

      Question : quelles sont les « bonnes personnes » auxquelles vous pensez ?
      -Les criminels terroristes ?
      -Leurs complices ; soutiens,sympathisants ?
      -Les « islamo-collabos » ?
      -Tous ceux qui, bien qu’identifiés comme potentiellement dangereux, n’en continent pas moins de résider sur le territoire, parfois après s’y être rendus coupables d’infractions ?
      -Tous ceux qui, excipant de qualités bien commodes de réfugiés, demandeurs d’asile, migrants économiques, galvaudent ces qualités au préjudice de ceux qui pourraient légitimement s’en prévaloir ?

      Quant à la dégradation de l’état de liberté que vous évoquez fort justement, puis-je vous inviter à réfléchir sur les raisons qui conduisent à mettre en place un dispositif liberticide qui a pour objet et résultat de faire en sorte que ceux qui devraient être au premier chef protégés - les Français - sont en réalité considérés comme des ennemis dans leur propre pays ?

      A vous lire, très attentivement.

      Bien à vous,
      Renaud Bouchard


    • Le421 Le421 27 mars 15:14

      @Renaud Bouchard
      Votre liste, non exhaustive, me semble assez bien ciblée.

      Les fauteurs de troubles ont toujours été d’excellents alibis pour les dirigeants, afin de maintenir la laisse courte aux gens ordinaires comme vous et moi...


    • julius 1ER 28 mars 10:00
      « MM Macron, Le Drian et consorts n’ont rien à faire dans la cour des Invalides où il sera question d’Honneur ; mais devant la cour de justice de la République pour répondre de leurs crimes et de leur trahison

      @Renaud Bouchard

      lorsque vous tenez de tels propos M Bochard vous ne valez guère mieux qu’un Poussier !!!!

    • Aristide Aristide 28 mars 10:44

      @Le421 et @Renaud Bouchard


      Le fait est que la situation, dans sa froide vérité, est bien en effet une fois de plus celle de la reconnaissance et de l’aveu explicites d’une immense incompétence, d’une immense incapacité et pour dire les choses, d’une absence de courage de la part de ceux qui - politiques -, devraient avoir à cœur de défendre la France et ses citoyens et qui ne le font pas, n’ayant pas le courage de désigner clairement l’ennemi - la peste islamique -, et de prendre sans faillir, sans trembler, la seule décision qui s’impose désormais depuis trop d’années et qui consisterait, après avoir très clairement identifié l’ennemi intérieur, de décider de l’éliminer froidement et sans état d’âme avant qu’il n’agisse.

      Voilà donc le421 en accord avec ce ... malade sur des mesures qui démontrent le fascisme de ces individus. 

      Voilà donc la désignation d’un ennemi intérieur, spécificité de tous les régimes fascistes désignation pour se débarrasser de toute un frange de la population au prétexte d’une sécurité illusoire. 

    • Il y a quand même quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce pays !

      Comment un officier supérieur a t il pu se faire égorger par un connard de musul... djihadiste(fiché S) ?
      Là, une lourde erreur a été commise ! Il est indispensable de trouver des têtes à couper et si il le faut jusqu’au sommet de l’état....( N’oubliez jamais l’affaire des vedettes de Cherbourg et les trahisons au sein de l’état français )

      Quant aux représailles, elles sont indispensables, elles doivent être sans discussion, sur le sol français et sur l’ensemble de la nébuleuse djihadiste.
      La rétorsion progressive doit être appliquée au centuple, elle doit toucher tous les acteurs de ce milieu, directe ou indirecte.

      Putain de merde ....Pas de répit..... jusqu’au bout peu importe lesquels seront dézingués ...

       
         


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 13:47

        @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

        "Quant aux représailles, elles sont indispensables, elles doivent être sans discussion, sur le sol français et sur l’ensemble de la nébuleuse djihadiste.
        La rétorsion progressive doit être appliquée au centuple, elle doit toucher tous les acteurs de ce milieu, directe ou indirecte.« 

        Effectivement.

        Cela devrait commencer par une arrestation et une répression de tous les éléments »actifs« de la Cité Ozanam (pauvre Ozanam...), sympathisants de l’assassin du Lt-Col. Beltrand.

        https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-terroristes-dans-l-aude/attaques-dans-l-aude-des-journalistes-agresses-dans-la-cite-de-carcassonne-ou-vivait-radouane-lakdim_2672276.html

         »Plusieurs équipes de journalistes se sont rendues samedi 24 mars au matin dans la cité Ozanam, à Carcassonne, où vivait Radouane Lakdim, le terroriste qui a perpétré les attaques dans l’Aude la veille, faisant quatre morts et quinze blessés. 

        Sur place, la situation était très tendue. Dans un reportage diffusé samedi midi, on voit deux journalistes de France 3 Occitanie se faire agresser par des jeunes du quartier, dont l’un lui lance : « Casse-toi, casse-toi je vais t’éclater ».

        Yann Bouchez, journaliste au Monde, fait part sur Twitter des menaces qu’il a subies de la part de « deux jeunes en voiture ». L’un d’eux lui aurait lancé : « T’es journaliste ? Barre-toi d’ici ou je te casse les jambes. » 

        Cité Ozanam, à Carcassonne. Deux jeunes en voiture font le guet. L’un s’arrête à ma hauteur, alors que je marche : « T’es journaliste ?Barre toi d’ici ou je te casse les jambes ». Et il entrouvre la porte... Regard haineux. Toutes les issues sont contrôlées. Impossible d’y rester

        — yann bouchez (@y_bouchez) 24 mars 2018

        Alors qu’ils discutaient avec des habitants du quartier, les journalistes de France 3, BFMTV et d’une télévision suisse-italienne ont également été violemment pris à partie par deux jeunes hommes, d’après un témoignage similaire de Marc Dana, journaliste à France 3. « Ils ont commencé à nous bousculer et à prendre nos pieds de caméras en les lançant sur nous », explique-t-il à franceinfo. Quelques minutes après, ils sont revenus à la charge en s’en prenant plus particulièrement à l’équipe de la télévision suisse-Italienne, qu’ils ont frappée. Marc Dana parle à franceinfo d’une « très vive altercation »

        « Ils voulaient nous faire fuir »

        Les journalistes ont alors tenté de quitter les lieux au plus vite, d’autant que les deux jeunes se sont mis à les poursuivre à bord d’un véhicule, tout autour de la cité. « Ils voulaient nous faire fuir », constate Marc Dana. Il n’y aurait aucun blessé d’après lui, même s’il a constaté que l’un des journalistes italo-suisses semblait souffrir des jambes après avoir été frappé. « C’était vraiment très tendu », raconte-t-il à franceinfo.

        Interrogée par France 3 Occitanie, une retraitée habitant dans ce petit quartier sensible témoigne : "C’est une minorité qui pourrit le quartier, ils ont pris le pouvoir.


      • izarn izarn 26 mars 17:07

        @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
        Tu parles a des mollusques, issus du colimaçon Hollande...


      • charly10 26 mars 17:22

        @SPQR Sono Pazzi Questi Romani


      • Le421 Le421 27 mars 09:16

        @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
        C’est pas bête. On a des ASMPA qui dorment dans les hangars...
        On vise où ? Libye, Mali, Niger (non, y’a l’uranium, merde !!), Mauritanie, Syrie, Irak, Afghanistan ?
        Liste non exhaustive.
        Ah ! Peut-être que vous, dans votre visible clairvoyance, savez où ils sont planqués !!
        A Drancy peut-être.
        Alors, il faudra une toute petite ogive nucléaire pour pas toucher le Parc des Princes et le Stade de France, non ??  smiley


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 12:41

        Aux Lecteurs,

        que je remercie de leurs commentaires et observations à venir et que j’invite à visionner le document qui suit, vidéo et propos émanant d’un connaisseur :

        https://www.youtube.com/watch?v=gbrA3U6Lb4M

        https://m6info.yahoo.com/mort-du-gendarme-arnaud-beltrame-les-messages-dun-ex-candidat-insoumis-indignent-155416420.html

        " Un seul pays au monde laisse circuler des gens voir même des étrangers sur son territoire sachant clairement qu’ils ont des intentions terroristes. Ce pays on l’appel la France. « 

         »On va encore nourrir le côté émotionnel de la population pour endormir son côté rationnel.« 

        Quelques réactions :

         »On aura droit à du « vous n’aurez pas notre haine ! » encore une fois avec tous les hommes politiques qui vont se mettre à pleurer des larmes de crocodile.« 

         »Attribuer la Médaille Militaire à titre Posthume et non la légion d ’ honneur qui est offerte aux ordures du show biz ect.. serait un beau geste...on ne mélange pas les cochons et les aigles...« 

         »Sans compter qu une ordure d’extrême gauche Mélanchoniste répondant au nom de Stéphane Poussier s est réjoui de la mort de ce gendarme.« 

         »Johnny a eu des obsèques nationale avec défilés aux Champs Elysées avec l’argent de nos impôts ! Un soldat qui a sacrifié, donné sa vie pour défendre les siens va t il y avoir droit ?"


        • aimable 26 mars 13:11

          @Renaud Bouchard
          Des siècles de soumission font qu’il y a beaucoup de futurs radicalisés et peu importe la qualité de l’ accueil ou de vie qu’ils ont dans notre pays , pour beaucoup ils ne le savent pas mais c’est déjà inscrit dans leur tête de mourir en martyre !


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 mars 14:16

          @Renaud Bouchard



          Je viens de regarder la première vidéo, tout est analysé est dit !

          Dans un pays de « mougeons » ,... les réactions de nos politiques et de la population, c’est uniquement bougies et fleurs !


          Rappelons nous les paroles de Churchill :

          Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."



          @+ P@py


        • hunter hunter 26 mars 15:26

          @aimable

          Exact, et encore plus simple, une donnée de base que les bisounours gauchistes français ne veulent pas voir et comprendre : Ces gens nous détestent, profondément ! ils ont une haine profonde pour ce que nous sommes, ce que nous représentons, et il suffit d’injecter là-dessus une bonne dose de poison rétrograde et primitif (l’islam), et ça fait un cocktail terrible qui n’a pas fini d’exploser !

          Mais bon, les gauchistes pensent qu’on est tous frère, qu’on va s’aimer (comme disait le pianotard aveugle exilé dans le pays qui a « l’armée la plus morale du monde ») toute la vie dans un déluge de câlins et de bisous......ben non, les p’tits camarades, cépaçalanaturehumène !

          Ça change du « cépaçalislam » et du « padamalgam » non ?

          Va falloir injecter le « vivre-ensemble » à la manière du gavage des canards gras, mais je ne suis même pas sur que ça fonctionne.....
          En tout cas, chez tous ces crasseux muzz au QI a deux petits chiffres, ils sont élevés à notre haine depuis la panse de leur génitrice, donc ça ne fonctionnera pas !
          Il n’y a que les connards de décérébrés de l’ouest qui afficheront toujours « Refugeees Welcome », et qui ne comprendront qu’à la dernière nano seconde, celle où un bon sabre viendra séparer de leur corps, leur pauvre tête de con !

          Adishatz

          H/


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 mars 09:19

          @hunter

          "Il n’y a que les connards de décérébrés de l’ouest qui afficheront toujours « Refugees Welcome », et qui ne comprendront qu’à la dernière nano seconde, celle où un bon sabre viendra séparer de leur corps, leurs pauvres têtes de cons !« 

          Rien n’est moins sûr.

          lls seront encore capables de dire »padamalgam"dans un gargouillis de sang.


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 13:04


          Aux Lecteurs :

          Voici trois ans, lorsque après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, les 7 et 9 janvier 2015, plus de 4 millions de personnes se sont rassemblées dans les rues de France pour exprimer leur soutien aux victimes et à la liberté d’expression, dans un aveuglement commun et une volonté de rester politiquement correct sur le moment, l’immense majorité des personnes ayant participé à ces rassemblements a explicitement insisté sur le fait qu’elles ne manifestaient en aucun cas contre les musulmans.

          Voici qu’en Hongrie, à l’occasion de la “Marche de la paix” du 15 mars 2018, ce sont 500 000 personnes que le Premier ministre Viktor Orbán, a rassemblées à Budapest, chiffre colossal pour un pays de 10 millions d’habitants, et qui conduit à se poser la question : imagine t-on un E.Macron rassembler 3,3 millions de personnes à Paris ?

          C’est précisément ce qui devrait désormais avoir lieu si la France, plutôt que de continuer à se raconter des histoires et à se laisser bercer par les propos lénifiants et irresponsables de ses dirigeants, décidait une bonne fois pour toutes de manifester très fermement son rejet de l’islamisme et son refus de continuer à laisser le pays abriter des acteurs, des zélateurs, des sympathisants, des pratiquants d’une religion dont toutes es composantes sont par essence incompatibles avec l’identité nationale et les valeurs de la civilisation française comme celles de la République sous laquelle elle vit, elle et ses citoyens.

          Dans un vibrant discours célébrant l’identité hongroise et la défense de la patrie, le Premier ministre hongrois a enflammé son peuple, remonté comme jamais contre une Europe qui n’a d’autre obsession que de détruire les nations et d’effacer des siècles d’histoire du vieux continent.

          Le PM hongrois a sonne une nouvelle fois le tocsin, estimant que c’est une bataille existentielle qui se joue, pour la survie de la Hongrie et de l’Europe.

          “Les pays qui n’arrêtent pas l’immigration seront perdus”.

          “l’Afrique veut défoncer notre porte, et Bruxelles ne nous défend pas”.

          “L’Europe subit une invasion, et les élites européennes regardent avec leurs mains en l’air”.

          “ Ils veulent qu’en quelques décennies, de notre propre gré, nous donnions notre pays à d’autres. Des étrangers venus d’autres coins du monde qui ne parlent pas notre langue, ne respectent pas notre culture, nos lois et nos modes de vie. Qui veulent remplacer les nôtres par les leurs. Ils veulent qu’à l’avenir, ce ne soit plus nous et nos descendants qui vivent ici, mais d’autres.”

          Pour Orban, comme l’écrit Jacques Guillemain dont je cite ici les propos, le multiculturalisme est une illusion, car les sociétés musulmane et chrétienne ne s’uniront jamais.

          Et d’enfoncer le clou en dénonçant l’irresponsabilité d’Angela Merkel :

          “Je n’ai jamais compris comment le chaos, l’anarchie et le franchissement illégal des frontières étaient considérés comme des choses positives dans un pays comme l’Allemagne, que nous considérons comme le meilleur exemple de discipline et de respect de la loi”.

          On mesure l’abîme qui sépare un Viktor Orban, le Charles Martel de l’Europe, et un Macron, qui mène une politique immigrationniste délirante qui ruine la France et dynamite la cohésion nationale.

          Les pays de l’Est sont le dernier rempart contre l’idéologie mondialiste qui mène l’UE à sa perte.

          Il y a quelques mois, c’est le président tchèque Milos Zeman qui évoquait “les émeutes raciales » récurrentes en France, sur fond de “guerre séculaire avec l’islam”.

          “J’ai déjà parlé, il y a quelques années, de ces zones interdites où les policiers ont peur d’entrer la nuit. Un lecteur en colère m’avait écrit et dit que j’inventais tout cela, que ces “zones interdites” n’existaient pas. Donc je lui ai répondu que lorsqu’il visiterait Bruxelles, il devait aller à Molenbeek et que s’il visitait Paris, il devait aller à Saint-Denis….je pourrais en trouver beaucoup d’autres. J’ai dit, dès le début, que la culture de ces migrants était incompatible avec la culture européenne”.

          En Pologne, le discours est le même.

          “On ne veut pas vivre le chaos racial dans lequel vous vivez”, dit un citoyen polonais.

          “On veut préserver notre identité. C’est notre droit. Ce n’est pas une question de racisme. Est-ce qu’on s’étonnerait de ne pas voir de blancs au Ghana et que les Ghanéens trouvent cela normal de ne pas en voir ? “

          “Je suis venue en France avant et pendant l’Euro 2016 de football. Je n’ai pas reconnu ce pays alors que j’y étais venu en 1997… Comment avez vous fait pour laisser rentrer autant d’Africains et d’étrangers ? A Paris, c’est incroyable en tout cas. Du côté de la gare du Nord, je n’ai parfois croisé aucun Européen. On n’a plus l’impression d’être en Europe”.

          On le voit, la cassure est totale entre ces deux Europe.

          Celle des bisounours à l’Ouest, qui voient leurs pays s’effondrer sans réagir et en redemandent en votant systématiquement pour les fossoyeurs de la nation.

          Et celle des patriotes de l’Est, qui savent très bien ce que signifie le mot liberté et qui sont prêts à quitter l’U.E si on leur impose une immigration qu’ils ne veulent pas.

          Eux, ne comprendront jamais que les dirigeants occidentaux s’acharnent à détruire leur pays.

          En attendant, Macron nous concocte la loi la plus immigrationniste qui soit, en élargissant le regroupement familial pour les dizaines de milliers de mineurs isolés qui déferlent sur la France. Il faut s’attendre à un tsunami gigantesque, qui va submerger notre pays dans les 10 prochaines années.

          La France de demain, c’est le Mayotte d’aujourd’hui. Un volcan en ébullition.

          Voici ce que dit le député LR Mansour Kamardine, qui soulignait en 2016 le risque de guerre civile  :

          “Mayotte, c’est 265000 habitants, dont seulement 100000 sont français. Et sur les 165000 restants, deux tiers sont en situation irrégulière.”

          Mais en France, comme en Angleterre ou en Allemagne, tous ceux qui s’opposeront à cette entreprise de démolition de la nation, subiront les foudres de la justice.

          Source : https://ripostelaique.com/budapest-500-000-patriotes-hostiles-a-limmigration-derriere-viktor-orban.html


          • izarn izarn 26 mars 17:14

            @Renaud Bouchard
            Mon pauvre, entre Orban et Macron il y a un gouffre.
            Si c’est Macron qui organise : Je n’y vais pas !
            Comme pour le guignolage « Je suis Charlie »....
            Foutage de tronche !
            Pas de com, des actes !
            Comme dirait Dieudo, ces histoires de manifs (organisées par un gouvernement smiley ) Ca sent la bique !
            Vous avez vu Poutine se la jouer comme ça ?



          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 20:21

            @izarn
            Non.
            Mais fut une époque où nous savions résoudre les problèmes :

            http://www.revolutionpermanente.fr/IMG/arton6464.jpg

            La Russie ne s’embarrasse pas d’états d’âme :

            1-Illégaux :

            https://www.youtube.com/watch?v=MQQK4iP1Rpo

            2-Familles des terroristes :

            https://www.nytimes.com/2016/03/30/world/europe/russia-chechnya-caucasus-terrorists-families.html


          • generation désenchantée 26 mars 13:45

            il y a combien de fiché(e)s S pour radicalisme islamistes en france ?

            castaner , dans la débilité il a assuré

            http://www.valeursactuelles.com/politique/christophe-castaner-veut-accueillir-en-france-les-djihadistes-restes-en-syrie-94232


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 14:05

              @generation désenchantée
              Bonjour.
              Combien de fiché(e)s S pour radicalisme islamistes en France ?

              https://www.valeursactuelles.com/politique/15-000-fiches-s-pour-radicalisation-85661

              "L’entourage du ministre de l’Intérieur révèle les derniers chiffres à Valeurs actuelles « 15 000 fichés S environ sont liés à un motif de radicalisation. » La carte de France des personnes radicalisées le montre : les islamistes sont présents sur tout le territoire. Personne n’est épargné. Le fléau est tel que le ministère de l’Intérieur, s’il est parvenu à mieux suivre et connaître ces individus, fait face à une menace grandissante de l’islamisme radical. En témoigne l’échec de plusieurs associations de lutte contre la radicalisation, comme celle de la médiatisée Dounia Bouzar. En dépit des perquisitions, saisies, assignations à résidence, écoutes administratives et fermetures de mosquées, la menace est toujours là. Et installée pour longtemps. Le risque n’a pas diminué."

              ...

              Le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

              Le FSPRT recense de manière très large toutes les personnes signalées pour radicalisation passée et présente, mais aussi des personnes « qui disent par exemple ne pas cautionner les actes terroristes mais approuvent intellectuellement une attaque kamikaze », commente un préfet de la Place Beauvau. Ce qui représentait en mars dernier une population de plus de 11 820 personnes en plus des 4 000 cibles que les services ont identifiées d’eux-mêmes et qu’ils souhaitent surveiller de près. Soit un total de près de 16 000 personnes suivies alors par les limiers de l’antiterrorisme. Un rapport du Sénat rendu public le 12 avril dernier évoque un chiffre encore plus élevé de 17 393 individus. Le cabinet de Gérard Collomb indique qu’aujourd’hui 18 000 personnes sont inscrites dans ce fichier. Une masse d’individus qui ne cesse de croître.

              Car rien n’est moins rassurant, comme le pointe l’avocat et président du Centre de réflexion sur la sécurité intérieure (CRSI), Thibault de Montbrial : « Pour illustrer l’ampleur de la menace, il est édifiant que ni l’auteur de la tentative d’attentat des Champs-Élysées ni celui de Notre-Dame de Paris ne figuraient dans ce fameux fichier [FSPRT]. » Et Montbrial de conclure en renvoyant à l’audition parlementaire de Patrick Calvar, l’ancien patron de la DGSI, en mai 2016 devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats : « Le FSPRT est le moyen pour nous de discuter en permanence avec nos collègues des autres services pour évaluer les cas dont nous n’aurions pas décelé la dangerosité  », estimés à 4 000. « Un travail de fiabilisation des données inscrites au fichier a été mené de manière permanente », nous indique-t-on.

              L’ampleur de la menace serait toutefois sous-estimée : si les auteurs des deux derniers attentats en France n’étaient pas dans ce fichier de personnes dangereuses, cela signifie que le nombre des terroristes prêts à passer à l’acte à tout moment est bien supérieur à 4 000. Ce qui conduit à poser la question préoccupante : de combien est sous-estimée la masse des terroristes non suivis par les services de renseignements ?"

              Une idée ?

              A l’heure actuelle il devient évident que des personnages tels que MM. Castaner et Collomb ont atteint leur stade de compétence qui s’apparente à de l’insuffisance professionnelle.

              Castaner ,

              http://www.valeursactuelles.com/politique/christophe-castaner-veut-accueillir-en-france-les-djihadistes-restes-en-syrie-94232


            • berry 26 mars 14:46

              @generation désenchantée
              Tant qu’ils sont en Syrie, les gouvernements occidentaux considèrent que ce sont des rebelles modérés et qu’ils font du bon boulot.
              A force de pressions sur le gouvernement syrien, nos chers gouvernements et l’ONU sous influence américaine ont réussi à sauver la peau de 7 000 djihadistes coincés dans la Ghouta orientale.
              Ils ont été évacués vers Idleb, en compagnie des soldats français et anglais qui les encadraient.
              http://www.voltairenet.org/article200341.html


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 26 mars 15:28

              @berry
              Bonjour et merci de rappeler ces faits :

              "Tant qu’ils sont en Syrie, les gouvernements occidentaux considèrent que ce sont des rebelles modérés et qu’ils font du bon boulot.
              A force de pressions sur le gouvernement syrien, nos chers gouvernements et l’ONU sous influence américaine ont réussi à sauver la peau de 7 000 djihadistes coincés dans la Ghouta orientale.
              Ils ont été évacués vers Idleb, en compagnie des soldats français et anglais qui les encadraient.« 
              http://www.voltairenet.org/article200341.html

              Il est infiniment regrettable que ces rebelles et leurs »alliés" n’aient pas péri dans ce chaudron de la Ghouta et que lesdits alliés - ceux qui en auraient réchappé - n’aient pas terminé comme prisonniers de guerre pour y être jugés devant des tribunaux militaires syriens pour ceux qui auraient été capturés sans uniforme.

              Il est regrettable que ces files d’autobus de grand tourisme n’aient pas eu le sort de certaines colonnes de fuyards détruites par l’aviation de l’OTAN :
              http://www.leparisien.fr/intervention-libye/videos-kadhafi-capture-vivant-mort-d-une-balle-dans-la-tete-20-10-2011-1676691.php


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 mars 16:16

              @Renaud Bouchard

              Il y a plus d 50 ans De Gaulle a dit :Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français.

              https://pointsdereperes.com/charles-de-gaulle/



              @+ P@py


            • izarn izarn 26 mars 17:23

              @Renaud Bouchard
              Foutaises.
              Les mecs qui sortent de prison, et de plus sont étrangers :
              On les expluse prioritairement. Ca ferait une bonne partie des fichiers S, les plus dangereux.
              4000 identifiés prêt à passer à l’acte ? Et ils courrent en liberté ?
              ON SE FOUT DE LA TRONCHE DE QUI ?
              Effectivement c’est le programme du Front National de les virer ou des les entauler.
              Quand un jour les connards arrêteront de les traiter de « fascistes »...
              On va voir tous les politicards ânonner les programmes de Marine Le Pen...
              Eux c’est différent ; ils sont pas fascistes... smiley


            • Le421 Le421 27 mars 09:20

              @izarn
              4000 identifiés prêt à passer à l’acte ? Et ils courrent en liberté ?

              Ils courent, mais c’est pas grave... J’aime bien écrire correctement le français.

              Sur les 4.000, combien d’étrangers ?
              Ah, plus de 3.900 peut-être !!
              Gottferdom ! On les envoie où ??
              A Clipperton ?


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 mars 12:49

              @Le421
              Clipperton ? Un peu loin.
              Crozet, Amsterdam, les Kerguelen.
              Un aller simple sur le Marion Dufresne, avant l’hiver, avec un canif et une boîte de biscuits pour quatre.


            • Le421 Le421 27 mars 15:18

              @Renaud Bouchard
              Oups et re-oups !!
              Mon commentaire est inversé.
              Sur 4.000, je voulais dire 3.900 sont français.
              Donc, si on les renvoie chez eux... Ben, heu, y’a comme un défaut.
              Il faut leur trouver une nouvelle nationalité.
              Pire, les ressortissants étrangers qui foutent le bordel, généralement, la demande de renvoi n’aboutit pas...


            • Le421 Le421 27 mars 15:20

              @Renaud Bouchard
              J’avais entendu une voix célèbre parlant de renvoyer les bateaux à la mer...
              Excellemment réaliste.
              Deux ou trois rafales de Gatling avant quand même, non ?
              Les thons rouges ont faim...  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès