• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hommage national à Charles Aznavour ! Certes mais de quelle nature (...)

Hommage national à Charles Aznavour ! Certes mais de quelle nature ?

Maintenant que sont éteints les flonflons des hommages tout à fait mérités des gens de culture et du bon peuple à Charles Aznavour, on peut s’interroger sur le cheminement mental qui lui vaut une onction nationale avec passage obligé aux Invalides.

Comme pour Johnny Hallyday d’ailleurs mais dans une moindre mesure car l’hommage rendu à Johnny fut essentiellement populaire avec la seule présence du chef de l’état sur les marches de l’église de la Madeleine.

Aznavour était ce que, par euphémisme, on appelle un exilé fiscal : ce n’est pas un acte de délinquance car chacun est libre d’installer son domicile sous les cieux qui lui chantent mais ce n’est pas un acte de civisme non plus.

C’est donc quelqu’un qui a choisi de ne pas payer ses impôts en France, donc de ne pas contribuer à la mesures de ses plantureux moyens à la solidarité nationale ?

C’est donc aux funérailles de ce type de personnage que la patrie reconnaissante donne un caractère officiel.  

Je ne vais pas faire le procès des choix de vie de Monsieur Aznavour qui mérite bien qu’on lui donne du Monsieur pour son apport à la culture française et surtout pour la symbolique qu’il représente : un enfant d’immigré qui s’est hissé au rang de gloire nationale.
Peut-être le système fiscal français est-il trop gourmand ?

Mais, en l’occurrence à ce que je sache, le civisme est tout de même une valeur sur laquelle se fonde la république, qui la fait vivre et on demande à chacun d’être exemplaire surtout ceux qui ont largement les moyens de l’être.

Les prélèvements fiscaux sont de tel ordre que ne pouvait, semble-t-il, le supporter Aznavour ou ceux qui étaient en charge de ses intérêts à l’instar d’autres grands patriotes qui préfèrent les cieux plus cléments des paradis fiscaux mais bénéficient nonobstant de la considération la plus distinguée de ceux qui se bornent à prêcher la morale et le civisme devant des auditoires populaires.

Il est vrai que la France a connu un Ministre des Finances – donc en principe quelqu’un chargé de la traque des « inciviques » ( notion fort relative comme on voit) qui, après avoir démenti, les yeux dans les yeux, les malversations dont il était accusé, avait été confondu par la triste réalité des faits que rapportaient les informations du Canard en l’occurrence déchaîné mais de grande utilité publique.

Alors oui ! Avec la disparition du grand chanteur poète la perte est immense qui voit un immigré honoré par ses nouveaux concitoyens dans leurs éloges unanimes.
D’ailleurs même ceux qui sont le plus opposés à la place des immigrés dans la société se sont crus obligés de se joindre, toute honte bue, à l’hommage national.

Ce n’est donc pas le tribut mérité, celui de la profession et du public, qui me heurte mais la mise en scène où les Institutions de la république sont mises à contribution pour rendre aux Invalides un hommage à un exilé fiscal.

Il y a comme une espèce de dithyrambe qui heurte le bon sens du moins tel que je le conçois.

Mais sans doute suis-je un peu trop de la vieille école ?

L’absence de discrétion aurait été beaucoup plus en phase avec le respect des lois qui est exigé à juste titre de tous les citoyens appelés à contribuer en fonction de leurs moyens à la marche de la nation.

On manque, me semble-t-il, de mesure quand on fustige les assistés chargés de tous les malheurs de la nation et que l’on ne dédaigne pas les honneurs officiels pour ceux qui planquent leur fortune.

 

Encore une fois je me répète, passées les images poignantes de la cérémonie, on peut tout de même opiner que la république a été une nouvelle fois abaissée - par la macronie cette fois-ci - dans la mise en scène de ce cinéma.

Sans doute pour faire oublier les fâcheuses mésaventures qui ont, ces derniers temps, affecté sa représentation dans ce que j’appellerais volontiers l’imagerie populaire.

Cette dernière initiative de Macron me semble un indicateur – beaucoup plus parlant que les sondages erratiques – de la déliquescence de la France qui ne date pas d’aujourd’hui ni même d’hier mais peut-être bien d’avant-hier. En tout cas de longue date.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 8 octobre 2018 11:20

    Ah, l’incivisme !
    Mais pourquoi dézinguer Aznavour et pas les retraités qui vont au Portugal, les fraîchement diplômés qui vont chercher un meilleur salaire à Londres, les consommateurs qui achètent chinois alors qu’ils ont les moyens de payer français, et même les vacanciers qui enrichissent les hôteliers étrangers et pas Français ?
    Parce que chacun doit pouvoir mener sa barque comme il l’entend s’il reste dans la légalité, et si j’avais le patrimoine du chanteur, je chercherais sans doute aussi à le mettre à l’abri de la voracité du fisc français (la France est le pays le plus taxé au monde pour rappel).
    Pourquoi ces leçons de morale ?
    D’abord, la France est un très gros producteur de fraudeurs, voleurs et inciviques de tous poils, partout, tout le temps, sur la route, dans le métro, les magasins même à l’étranger (le French shopping), le fisc, la sécu, la CAF, du mécano qui vole son patron en travaillant pour lui pendant ses heures de travail au vétérinaire (la profession qui fraude le plus), en passant par les vidanges d’huile dans la nature et les dépôts d’ordures sauvages. Il faut se regarder aussi de temps en temps.
    Ensuite, ce n’est pas la faute de Aznavour qui s’exile, ce n’est pas la faute de Google qui optimise, c’est aux électeurs français à exiger autre chose, une meilleure fiscalité par exemple. Or, on voit beaucoup de marches blanches ça et là, mais pas beaucoup de personnes descendre dans la rue pour protester contre un système fiscal inéquitable et inefficace. Les gens ont toujours autre chose à faire ailleurs de plus intéressant, mais râler, ça ils savent faire - moi aussi d’ailleurs, mais au moins moi je n’attaquerai jamais Aznavour sur son exil fiscal.

    Sinon, sur l’hommage national, je suis d’accord, c’est de l’argent gaspillé, et une imposture.


    • Paul Leleu 8 octobre 2018 23:50

      @ZenZoe


      moi je trouve tous ces hommages nationaux qui se multiplient totalement débiles et indécents... ça montre où on en est !! 

      ok, paix à la mémoire des morts... mais bon, c’était pas des génies... 

      des caricaturistes beaufs devenus le symbole de la liberté de penser... un rocker de prisunic devenu le prophète du peuple... un chanteur de variétoche élevé au rang de poète... et comme ça jusqu’où ? 

      les peuples d’Europe de l’Ouest sont totalement dégénérés... le peuple aussi bien que les classes dirigeantes... quand vous pensez aux masses venues pleurer Johnny Hallyday, le jour même où l’intelligentsia rendait hommage à Jean d’Ormesson !!!!! C’est grave... 

    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 9 octobre 2018 09:16

      @ZenZoe
      Approuvé et certifié par JDZ !!!

      Raaah... quand je lis tous ces moralisateurs qui nous parlent de civisme et générosité, j’aimerais voir leur comportement dans leur vie privée.
      Pas un seul mot à retirer de votre commentaire ZenZoe.

    • leypanou 8 octobre 2018 11:40
      où les Institutions de la république sont mises à contribution pour rendre aux Invalides un hommage à un exilé fiscal  : parce qu’on n’est pas à une « bizarrerie » près, le mobile commun étant de « jouer » sur l’émotion qui permet l’élasticité.

      Entre l’hommage national à un exilé fiscal, célébrer un mariage avec un mort, recevoir une médaille car on a été victime d’attentat terroriste, etc, etc : tout çà fait partie des « bizarreries » de la république.



      • Paul Leleu 8 octobre 2018 23:52

        @leypanou


        vous savez, le peuple ne vaut pas mieux... quand vous voyez les masses qui sont venues pleurer Johnny Hallyaday, ça vous renseigne sur l’état profond du pays... 

      • foufouille foufouille 8 octobre 2018 11:58
        « Aznavour était ce que, par euphémisme, on appelle un exilé fiscal »
        ce n’est pas ce qu’il a dit, il a parlé de non lieu ...........


        • rogal 8 octobre 2018 13:22

          Et Montfort-Lamaury, est-ce vraiment ’’le bout de la Terre’’ ? Y a-t-il assez de soleil pour y supporter la misère ?


          • Ruut Ruut 8 octobre 2018 13:38

            Moralité trop d’impôts tuent les recettes.
            Un fois de plus aucune leçon ne fut tiré de cet exemple.


            • foufouille foufouille 8 octobre 2018 14:05

              @Ruut
              j’aimerai bien pouvoir payer beaucoup d’impôts.


            • Paul Leleu 8 octobre 2018 23:45

              @Ruut


              c’est à dire qu’on augmente les impôts du peuple à mesure qu’on diminue ceux des riches... c’est plutôt ça la source du problème... mais vous n’avez pas l’air au courant. 

            • Paul Leleu 8 octobre 2018 23:58

              @foufouille


              le barême de l’IR de cette année commence à 9807 euros annuels (soit 817 mensuels)... c’est à dire qu’on commence à payer des impôts sous le seuil de pauvreté !!!!!! 

              tout cela sans parler de la TVA à 20%, la TIPP sur l’essence, et puis le tabac (pour les accros), etc. 

              pendant ce temps là, les riches ne payent quasi rien... 

            • norbert gabriel norbert gabriel 9 octobre 2018 00:55
              @Paul Leleu

              Vous calculez ça comment ? Avec 1200 € de retraite je ne paye pas d’impôt... 

            • foufouille foufouille 9 octobre 2018 10:59

              @norbert gabriel

              c’est par ce que tu as un abattement car tes revenus sont entièrement déclarés, il a pris le cas du commercant qui ne déclare pas une partie du cash.


            • Sergio Sergio 8 octobre 2018 15:04

              On ne juge pas les gens sur ce qu’ils sont, mais sur ce qu’ils font, des chansons, voilà ! Et puis il n’était pas à un exil près ! Et puis maintenant au point où il en est, ça lui fait une ’belle jambe’ !


              • lala rhetorique lala rhetorique 8 octobre 2018 15:11

                Il va y avoir bientôt rupture de stock de légions d’honneur, les pavés des Invalides vont être usés, le Panthéon va croûler sous les squelettes de célébrités, j’en passe. Maintenant, vu qu’on nous a gavés avec Johnny (avant sarko, johnny n’était pas considéré comme une très grande vedette), maintenant avec Aznavour (je n’ai rien contre lui mais rien pour non plus, chacun ses goûts), à qui le tour. Qu’on se le dise, mesdames et messieurs de cet âge, demandez à vos proches de téléphoner à Fillon pour savoir comment obtenir de beaux habits pour non pas l’investiture, mais l’enterrement de 1ère classe que l’on ne manquera pas de vous faire si macron a encore besoin remonter sa cote de popularité en berne ! En tous cas, quel cirque ! On est dans le « monoprix » dans tous les domaines, faut que ça brille, que ça en jette, même si à l’intérieur c’est le vide sidéral !


                • Paul Leleu 9 octobre 2018 00:04

                  @lala rhetorique


                  oui... quand on se dit qu’on fait des hommages nationaux à Johnny et à Aznavour, c’est assez flippant... ça en dit long sur l’état profond du pays... 

                  le problème, c’est pas la démagogie des dirigeants... le problème c’est les masses qui aiment vraiment Johnny... 

                  Si c’est ça le Peuple, alors autant vous dire que je suis pas patriote... le monde crève... et on va crever en entandant les ritournelles débiles des Beatles... j’ai pas envie de crever dans la cellophane avec les autres zombies qui y croient vraiment !!!! Je suis le seul ? 

                • BM 8 octobre 2018 15:43
                  J’ai lu que ce saltimbanque immoral avait soudoyé des politiciens pour son exil...

                  On ne peut quand-même pas encenser un type parce qu’il chante bien et couvrir ses errances fiscales et ses collusions.

                  On ne peut pas non plus trouver cela normal parce que plein d’autres gus font la même chose !!

                  Aux states, il semble que les pingouins qui s’expatrient payent à leur pays la différence entre les impôts de l’exil et ceux qu’ils auraient payé s’ils étaient restés dans leur pays.

                  Pourquoi pas chez nous ?

                  Bon sang, C.A dit tout devoir à la France, mais il ne donne rien dans les faits... c’est se foutre de la gueule des honnêtes gens !

                  Que font nos dirigeants contre ça ?

                  Rien.

                  Des intérêts ?



                  • mmbbb 8 octobre 2018 17:50

                    @BM Michel Sardou a toujours paye ses impôts en France, et pourtant beaucoup de personnes lui crachent a la gueule . Je ne m étonne pas et ne juge pas les personnes partant de ce pays , L auteur est dopé a la moraline de gauche. Il aurait du commencer par le commencement , cette France qui nourrit tant de personnes abusivement, et sont protéges par leur statut Par ailleurs, le contribuable est tres peu respectes , on le saigne mais cela n empeche aucunement les gabegies Il suffit de lire les rapports de la cour des comptes . Cet auteur est un imbécile , c est un mouton il ne refléchit guere


                  • Paul Leleu 9 octobre 2018 00:09

                    @mmbbb


                    ben tant mieux... mais il faudrait que ce génie en vienne à comprendre que les français ont plus été libérés par les 25 millions de soviétiques morts pour briser l’armée nazie, qu’aux 400 000 ricains venus récupérer leur part du business à la fin de la guerre en Europe de l’Ouest... 

                    j’ai pas envie de dévaloriser les pauvres gars qui sont morts, mais c’est pas interdit d’avoir un peu de recul par ailleurs... 

                    les américains ne sont d’ailleurs pas venus nous libérer, mais nous occuper... le débarquement a été prévu par la Conférence de Téhéran en 1943, qui acte le partage du monde... les ricains, sont donc simplement venus (à la dernière minute) mériter leur part du gâteau... c’est à dire, nous occuper, détruire notre culturer et notre peuple, et faire de nous une société de consommation débile où on est obligé de se farcir des Sardou, des Johnny et des Aznavour... 

                  • BM 8 octobre 2018 15:49

                    Oui, ce n’est pas « il me semble », mais « c’est » :

                    Aux USA, en Allemagne et d’autres pays, les exilés payent des impôts dans leurs pays.



                    Puisqu’on prend de l’argent aux retraités, je ne vois pas pourquoi on ne ferait pas payer leurs impôts à ces exilés immoraux qui sont très très très riches !

                    Ils ne s’exileraient pas s’ils étaient fauchés comme moi !

                    • zygzornifle zygzornifle 8 octobre 2018 16:10

                      Le personnel du fisc qui s’occupe des exilés fiscaux va recevoir sa discographie pour non intervention ....


                      • Paul Leleu 9 octobre 2018 00:12

                        @zygzornifle


                        le « verrou de Bercy » désaisit le Parquet des poursuites fiscales... 

                        ainsi, c’est un moyen de chantage et d’arrangement avec les gros bonnets... quand un gros bonnet est convaincu d’exil fiscal, on s’arrange directement avec lui... 

                        on lui épargne les affres de la Justice, et en échange il devient un bon petit caniche du système... 

                      • L'enfoiré L’enfoiré 8 octobre 2018 17:56

                        Avec la seule éloge funèbre dit et récupérée par Emmanuel Macron pendant 17 minutes : , bien loin des hommages grandioses d’une Aretha Franklin, bien loin de ce qu’aurait probablement voulu l’enthousiasme d’Aznavour lui-même.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 8 octobre 2018 17:58
                          Quelqu’un a t-il une réponse à cette question : Annie Cordy est-elle venu à l’enterrement dans l’intimité du samedi ?
                          Elle était absente le vendredi alors que pour Charles elle était sa demi-soeur de cœur...

                        • L'enfoiré L’enfoiré 8 octobre 2018 18:03
                          17 minutes enregistrés qui parlaient de quoi ?
                          De Charles ou de la république française avec sa langue française qui serait la plus ceci, la plus cela.... ?

                        • Le421 Le421 8 octobre 2018 19:21
                          Perso, plus on remets de Légion d’Honneur, plus on fait d’hommage national, plus je fait le parallèle avec de Johnny Hallyday et autres fantoches, et moins je respecte la personne.
                          J’aimais bien ce chanteur depuis ma jeunesse.
                          Foutez-lui la paix, bordel de merde !!

                          • BM 8 octobre 2018 20:36
                            @Le421

                            non !

                          • Paul Leleu 9 octobre 2018 00:14

                            @Le421


                            le drame, c’est que des gens aiment vraiment Johnny comme un demi-dieu... ça vous donne pas envie de croire au peuple... 

                          • BM 9 octobre 2018 00:35
                            @Paul Leleu

                            Vous avez raison.

                            Je ne comprend pas du tout ce culte de la personnalité qu’ont les gens de ma condition.
                            Je trouve que c’est une sorte d’indignité et je me sens concerné car c’est mon monde.

                            C’est d’abord une injure qu’ils se font à eux-même, une forme de servilité.
                            Ces gens sont probablement des « suiveurs » en manque de moteur et d’autonomie.

                            Finalement ceci a peut-être toujours été : il faut bien des dirigeants et des dirigés, des moutons et des bergers.

                            On câline bien ses brebis pour leur piquer leur laine et plus tard leur bidoche pour en faire des BBQ... et du cuir.

                            On donne de la musique molle pour endormir les mollusques et mieux les dépouiller ensuite.

                            On nous vend des surhommes et ils le croient.

                            Si ça leur plaît...




                          • Le421 Le421 9 octobre 2018 09:05

                            @BM

                            Tout est résumé dans cette recherche sur internet...
                            « le syndrome du larbin »

                          • Fanny 9 octobre 2018 01:50

                            « Cette dernière initiative de Macron me semble un indicateur – beaucoup plus parlant que les sondages erratiques – de la déliquescence de la France qui ne date pas d’aujourd’hui ni même d’hier mais peut-être bien d’avant-hier. En tout cas de longue date. »


                            Brel, Brassens, Ferré n’auront pas eu droit à une messe de l‘Etat. C’eut été à l’époque jugé incongru, limite ridicule.

                            Le lien entre citoyens français paraît distendu. L’église catholique n’assure plus ce lien. La croissance n’est plus là, ou si peu. La République laïque ne sait plus où elle habite, les élites oscillant entre « La République une et indivisible » et le communautarisme et l’immigrationisme.

                            Alors ces messes de l’Etat sont là pour tenter de refaire du lien. Les chanteurs sont instrumentalisés à cet effet, malgré eux. Oui, il y a bien une déliquescence du lien national, et l’Etat en donne la preuve par ce besoin qu’il a de multiplier les messes laïques. Le foot ne suffit pas.


                            • Le421 Le421 9 octobre 2018 09:06

                              @Fanny
                              Pas mieux...


                            • BM 9 octobre 2018 09:04

                              Bien vu Fanny !


                              • osiris 9 octobre 2018 19:34

                                Personne n’est parfait, même les poètes et les prophètes sont imparfaits


                                Alors contentons nous d’écouter ce que disent les prophètes et d’apprécier ce que chantent les poètes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès