• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hubert Védrine sur CNEWS affirme : L’adhésion de l’Ukraine à (...)

Hubert Védrine sur CNEWS affirme : L’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN « Personne ne le voulait », repris partout : Faux !

Le retour à la propagande de guerre ?

On cherche à comprendre pourquoi Poutine a attaqué l’Ukraine, et on retire immédiatement l’argument selon lequel, ce pays était dans la visée de l’adhésion à l’OTAN, inacceptable pour la Russie. Hubert Védrine invité sur le plateau de CNEWS explique, à propos de l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN : « Personne ne le voulait ». Comment peut-on ainsi déformer la réalité ? Il suffit de lire ce qui est écrit à ce sujet sur le site de l’OTAN, repris ci-dessous, pour que chacun puisse se faire une opinion ici. On était habitué à mieux de la part de cet ancien ministre français des Affaires étrangères, généralement pertinent dans son domaine. A-t-il péché par confondu, d'une position française plutôt modérée, avec celle d'une Amérique qui n'a cessé de souffler sur les braises ? C’est une ambiance qui commence à ne rien avoir à envier aux moments les plus distinctifs de la propagande de guerre, lors de la Guerre des occidentaux (OTAN) en soutien au Kosovo séparatiste (1999) par exemple, ou encore de la Guerre du Golfe qui a été un modèle du genre en matière de mensonges politiques et militaires (1).

 

Extrait de ce qui se trouve tout simplement sur le site de l’OTAN https://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_37750.htm

‘‘

Relations avec l'Ukraine

  • Mis à jour le : 05 Jan. 2022 17:14

Une Ukraine souveraine, indépendante et stable, fermement attachée à la démocratie et à l'état de droit, est essentielle à la sécurité euro-atlantique. Nouées au début des années 1990, les relations avec ce pays ont évolué jusqu'à constituer l'un des partenariats de l’OTAN les plus riches en substance. Conséquence de la crise qui a éclaté entre la Russie et l'Ukraine, la coopération s'est intensifiée dans plusieurs domaines d'importance critique en 2014.

  • Le dialogue et la coopération ont débuté lorsque l'Ukraine, tout juste indépendante, est devenue membre du Conseil de coopération nord-atlantique (1991) puis a rejoint le programme du Partenariat pour la paix (1994).
  • Les relations se sont renforcées en 1997 avec la signature de la Charte de partenariat spécifique, portant création de la Commission OTAN-Ukraine (COU), chargée de mener la coopération plus avant.
  • Ainsi que le prévoit la Déclaration de 2009 venant en complément de la Charte OTAN­Ukraine, et conformément aux décisions prises au sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Bucarest, en 2008, l'Ukraine, au travers de son programme national annuel, est soutenue par la COU dans le travail de réforme qu'elle accomplit pour réaliser ses aspirations euro‑atlantiques.
  • La coopération, qui s'est approfondie au fil du temps, est bénéfique aux deux parties, l'Ukraine contribuant activement aux opérations et missions dirigées par l'OTAN.
  • L'accent est mis en priorité sur le soutien à une vaste réforme du secteur de la défense et de la sécurité, indispensable au développement démocratique de l'Ukraine et au renforcement de son aptitude à se défendre.
  • En réaction au conflit entre la Russie et l'Ukraine, l'OTAN a accru son soutien au développement et au renforcement capacitaires en Ukraine. Les Alliés condamnent et ne reconnaîtront pas l’annexion, illégale et illégitime, de la Crimée par la Russie, de même qu’ils condamnent les activités déstabilisatrices et agressives que mène ce pays dans l’est de l’Ukraine et dans la région de la mer Noire. L’OTAN a renforcé sa présence en mer Noire et a intensifié sa coopération maritime avec l’Ukraine et la Géorgie.
  • Depuis le sommet de Varsovie, en juillet 2016, le soutien pratique apporté à l’Ukraine s’inscrit dans un ensemble complet de mesures d'assistance en faveur du pays.
  • En juin 2017, le Parlement ukrainien a adopté une loi en vertu de laquelle l'adhésion à l'OTAN est redevenue un objectif stratégique de la politique étrangère et de sécurité du pays. L’amendement qui inscrit cet objectif dans la constitution ukrainienne est entré en vigueur en 2019.
  • En septembre 2020, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a approuvé la nouvelle stratégie de sécurité nationale de l’Ukraine, qui prévoit le développement du Partenariat spécifique OTAN-Ukraine en vue d’une adhésion du pays à l’Organisation.
  •  

’’

Voilà ce qu’il en est. Imaginons que le Mexique devienne un allié de la Russie et en demande la protection militaire avec la perspective d’y déployer des armes russes, quelle réaction aurait été celle des Etats-Unis ? On a fait jouer un rôle agressif à l’Ukraine impliquant largement l’OTAN. Les déclarations de l’Administration américaine disant que personne n’a à imposer l’interdiction d’une adhésion à l’OTAN, restant du ressort de la souveraineté de chaque Etat, a pesé, sans aucun doute, dans la décision de Poutine de passer à l’option militaire. Ce dernier a demandé à maintes reprises des garanties à Biden sur le non-élargissement de l’Otan. Poutine le 8 décembre 2021 : "Nous ne pouvons pas ne pas être préoccupés par la perspective d'une possible adhésion de l'Ukraine à l'Otan, car cela serait sans aucun doute suivi par le déploiement là-bas de contingents et bases militaires et d'armements menaçants pour nous" https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2IN1YQ/biden-veut-une-reunion-otan-russie-exclut-le-deploiement-de-soldats-americains-en-ukraine.html Mais Washington rejette, mercredi 26 janvier, la demande russe de bloquer l’adhésion de l’Ukraine au Traité de l’Atlantique nord. « Dans la lettre remise aux Russes, les Etats-Unis ont « clairement fait savoir » qu’ils étaient « déterminés à maintenir et défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et le droit des Etats à choisir leurs propres dispositions de sécurité et leurs alliances », a martelé le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, devant la presse. La lettre réaffirme « que nous défendons le principe de la porte ouverte à l’OTAN », a-t-il ajouté. »  https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/26/crise-en-ukraine-sequence-diplomatique-a-paris-washington-s-attend-a-une-attaque-russe-imminente_6111102_3210.html Parallèlement, le président de l’Ukraine n’a cessé de revendiquer son adhésion à l’OTAN : « Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé ce lundi 14 février 2022 qu’une appartenance de l’Ukraine à l’Otan « garantirait notre sécurité », une demande répétée des autorités ukrainiennes » https://www.ouest-france.fr/europe/ukraine/l-ukraine-veut-toujours-adherer-a-l-otan-pour-garantir-sa-securite-ff6a3a3e-8da1-11ec-8bdb-e762c05259aa# : :text=En%20savoir%20plus.,invasion%20militaire%20de%20la%20Russie.

Certes, Poutine n'est pas "un enfant de coeur", mais si l’Ukraine avait été « finlandisée », en lui donnant un statut neutre, dans des pourparlers intelligents et respectueux au lieu de ces provocations et humiliations qui n’ont fait que s’enchainer vis-à-vis de la Russie depuis une vingtaine d’années, la donne aurait peut-être pu être différente.

Voilà ce qu’il en est aussi des accords de Minsk, qui auraient permis d’entrer dans cette neutralisation de l’Ukraine, et retiré à Poutine son principal argument pour envahir ce pays. Mais soutenu par l’Administration américaine et l’influence de l’OTAN, on a encouragé le président ukrainien à l’intransigeance face à la question des régions séparatistes pro-russes, bloquant la mise en œuvre des accords de Minsk de 2015 :

 

‘‘

Crise en Ukraine : que prévoyaient les accords de Minsk signés en 2015 ?

Publié le 22/02/2022 10 :24 France Info

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crise-en-ukraine-que-prevoyaient-les-accords-de-minsk-signes-en-2015_4975245.html

 

Le 23h

Édition du lundi 21 février 2022

 

Alors que les dernières déclarations de Vladimir Poutine rendent caduques les accords de paix de Minsk, le journaliste Jean Chamoulaud rappelle la nature de ces accords et la réalité de leur application.

Le journaliste Jean Chamoulaud explique qu'en 2014, au moment de la signature des accords de paix de Minsk, le Donbass, région ukrainienne frontalière de la Russie, était le théâtre de violents affrontements entre séparatistes pro-russes et armée ukrainienne. Le protocole de Minsk est alors signé et prévoit un cessez-le-feu immédiat, "mais cet accord ne sera jamais réalisé", explique le journaliste.

Un accord dont l'Ukraine ne voulait pas

Les protagonistes se retrouvent finalement le 12 février 2015 pour signer l'accord de Minsk, qui prévoyait notamment le retrait des armements lourds, la libération et l'échange de l'ensemble des prisonniers et des réformes constitutionnelles. Mais les Ukrainiens ne voulaient pas de cet accord, notamment parce qu'il impliquait de reconnaître une légitimité et un statut spécial aux séparatistes. Le conflit a causé la mort d'environ 14 000 personnes depuis 2014.

 

’’

On a laissé en Ukraine se développer un sentiment antirusse avec le rejet du russe, langue historique pour 14 millions d’Ukrainiens. Et on sait combien les mouvements nationalistes ukrainiens, y compris d’influence fasciste, existent, et ont joué un rôle considérable dans l’installation du pouvoir ukrainien actuel, et son soutien.

 

‘‘France-Ukraine

Les écoles de langue russe en Ukraine passent à la langue d'enseignement ukrainienne

Détails

Écrit par Antoine

Catégorie : Ukraine

 Publication : 28 février 2021

 

https://www.franceukraine.fr/ukraine/les-ecoles-de-langue-russe-en-ukraine-passent-a-la-langue-d-enseignement-ukrainienne

À partir du 1er septembre, toutes les écoles de langue russe en Ukraine passeront à l'enseignement en langue ukrainienne. Dans l'intervalle, les écoles des autres minorités nationales dont les langues sont des langues officielles de l'UE pourront enseigner dans leur propre langue pendant trois ans supplémentaires.

La Verkhovna Rada d'Ukraine a adopté une loi en 2017 qui prévoit la transition des écoles secondaires vers la langue ukrainienne. Plus tard, le 16 janvier 2020, le Parlement a adopté une nouvelle loi détaillant les règles de transition de l'enseignement vers la langue ukrainienne. Selon le ministère de l'éducation et des sciences, il y avait 125 écoles publiques de langue russe, ainsi que 43 écoles privées dans le pays à la fin de l'année scolaire.

La Russie a appelé les institutions internationales des droits de l'homme des Nations unies, de l'OSCE et du Conseil de l'Europe à procéder à une évaluation adéquate des actions des autorités ukrainiennes en ce qui concerne la discrimination à l'encontre de la langue russe (…).

Selon les données officielles du recensement de 2001, le russe est la langue maternelle de 14,273 millions de citoyens ukrainiens, soit 29,6 % de la population du pays. Selon une enquête menée en 2004 par l'Institut international de sociologie de Kiev (KIIS), le russe est utilisé à domicile par 43 à 46 % de la population ukrainienne.

© 2022 Relation France-Ukraine

 

’’

L’histoire de l’Europe a basculé dans une nouvelle période de grave instabilité. Cela découle du mépris, une fois de plus, de la réalité des rapports de forces des Etats et du ressenti des peuples. Une situation qui, si elle avait été prise en compte hors de la sphère d’influence américaine, cet « éléphant dans le magasin de porcelaine », à l’image des interventions catastrophiques en Irak et l’abandon récent de l’Afghanistan aux Talibans, avait une chance de se faire en faveur de la paix. Il faut arrêter avec cette arrogance occidentale sous influence américaine, en sortir pour reprendre le chemin d’une diplomatie française longtemps historiquement pertinente, qui impulse celle d’une Europe autonome, prenant en compte la complexité réelle des situations, avec pragmatisme et une vraie vision. Il faut arrêter de servir des intérêts intérieurs et extérieurs américains, qui ne coïncident nullement avec ceux de notre pays, pas plus qu’avec le projet de la paix en Europe et dans le monde.

1 : Les Cahiers d’histoire (Revue d’histoire critique) 86 | 2002 Démocratie, pouvoirs et propagande en France au XXe siècle. DOSSIER : Guerre du Golfe et télévision : un mariage stratégique. Guylain Chevrier. https://journals.openedition.org/chrhc/1708

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • nemesis 25 février 16:32

    Lire Peter Dale Scott ou visionner ses conférences ? ça vaut mieux que toutes les approximations tarabiscotées des intervenants de Sciences Pot de chambre

    La Route vers le Nouveau Désordre Mondial

    La Route vers le Nouveau Désordre Mondial : 50 ans d’ambitions secrètes des États-Unis [« The Road to 9/11 : Wealth, Empire and the Future of America »], Éditions Demi-Lune, 2010, 509 p. (ISBN 978-2-917112-16-8)


    • Adèle Coupechoux 25 février 16:49

      Peut-être que tout ce cirque va nous amener à acheter du gaz de schiste aux américains…et à prix fort, aussi bien monétairement qu’écologiquement.

      Comme le cirque Covid pour nous faire injecter les traitements américains Pfizer et Moderna.

      Encore un seul son de cloche dans les médias pour traiter l’information. 

      Et encore du maccarthisme pour faire taire les faits.

      Curieux..


      • @Adèle Coupechoux

        Le gaz de schiste c’est pas le bon le plan pour les U$
         le bon coup serait que les yankees l’achète aux Russes (par pays interposés), non soumis à l’embargo bien sûr ...et le revendre à l’U€ au prix du chite ..héhé  smiley


      • Nowhere Man 26 février 12:14

        @Adèle Coupechoux
        La hausse probablement vertigineuse du prix du gaz comblera les usa.
        C’est certainement un de leurs principaux objectifs dans cette sale affaire.
        Ils vont arroser l’Europe avec leur gaz merdique avec l’aval des Verts allemands encore plus hystériques que les nôtres (oui c’est possible).

         


      • Il manque un détail enfin je doute ,,,,,

        Quand on veut faire dans la précision ben on cherche les détails .

        le détail fait la perfection mais la perfection n’est pas un détail......
        -----------------------------------------------------------------------

        N’oubliez pas que le type qui fait office de « président » en Ukraine est un comédien comique et ex-chanteur de music-hall. L’Etat-profond occidental adore ce genre de profil.

        https://twitter.com/LaurentOzon/status/1496779233745539077


        • titi titi 25 février 19:13

          @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

          « comique et ex-chanteur de music-hall »
          Nazi... vous avez oublié d’ajouter Nazi.
          Faites gaffe si vous continuez à ne pas appliquer les consignes et les éléments de langage, vous allez être viré.


        • Et hop ! Et hop ! 25 février 22:56

          @titi

          Les nazis, c’est aussi de la mise en scène :

          QUI finance le bataillon Azov, prétendument néo-nazi ?
          Mais QUI ?

          Wikipedia

          Le principal financement est assuré par l’oligarque milliardaire israélo-chyprio-ukrainien Ihor Kolomoïsky, nommé gouverneur de Dnipropetrovsk en mars 2014. Ce dernier offre des récompenses à ceux qui remettent des armes aux autorités,
          - notamment 500 dollars pour un AK-47,
          - 10 000 dollars pour l’arrestation d’un rebelle pro-russe vaut ,
          - 200 000 dollars pour la libération d’un bâtiment occupé par les séparatistes,
          - un million de dollars à celui qui assassinera le député pro-russe et ancien candidat à la présidentielle ukrainienne du 25 mai 2014, Oleg Tsarev.

          Parmi les multimilliardaires, M. Kolomoïsky prend le 2e rang en Ukraine depuis 2006, et la 613e position dans le classement mondial selon le magazine Forbes. Le Korrespondent évalue sa fortune à 6,2 milliards de $.
          Kolomoïsky est cofondateur de la PrivatBank, ainsi que du Privat Group.

          En 2016, sa banque, la PrivatBank, devenue la première banque d’Ukraine, est nationalisée de façon précipitée après un détournement suspecté de 5,5 milliards de dollars.

          Ihor Kolomoïsky finance plusieurs bataillons de mercenaires se battant contre les séparatistes de Donbass, dont le fameux bataillon Azov qui a repris la ville portuaire de Marioupol le 13 juin 2014, ainsi que les bataillons Aidar, Donbass, Dnipro 1, Dnepr 2.

          Kolomoïsky est un soutien notable de la communauté juive ukrainienne et le président de la Communauté juive unie d’Ukraine. En octobre 2010, il a été nommé président du Conseil européen des communautés juives.


        • Garibaldi2 26 février 00:20

          @Et hop !

          Le 2 novembre 2021, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a nommé le nazi Dmitro Yarosh, fondateur de l’Armée des volontaires ukrainiens, conseiller du commandant en chef des armées ukrainiennes, le général Valerii Zaluzhnyi. Pour vous faire une idée de la personnalité du bonhomme, son pedigree est sur Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dmytro_Iaroch


        • titi titi 26 février 01:52

          @Garibaldi2

          Yarosh ? un Nazi ?

          Avec un nom comme ça ?

          Faut vraiment que vous songiez à vous faire offrir un Petit Robert pour voir la définition du mot.


        • yakafokon 26 février 09:22

          @titi
          C’est sûr que vu ton immense culture, tu en sais certainement beaucoup plus que Wikipedia.
          Mais tu peux aussi te renseigner auprès du Centre Simon Wiesenthal à Jérusalem, qui connait très bien la racaille nazie que tu soutiens ( 80.000 juifs russes, polonais , et même ukrainiens ont été massacrés par ces joyeux drilles, entre 1941 et 1945, alors qu’ils étaient engagés dans les panzer-divisions de la waffen-SS ).
          Et leurs descendants ont repris leurs drapeaux à croix gammée...et leurs sinistres habitudes ! On a pu le voir à Kiev, Odessa, Marioupol,et dans le Donbass !
          Et c’est cette racaille qui a défilé sur la place du Maïdan à Kiev, sous les yeux émerveillés de Laurent Fabius et de Bernard-Henry Lévy ! ( j’ai gardé la vidéo ).


        • Et hop ! Et hop ! 26 février 18:01

          @yakafokon
          Les bataillons déguisés en nazis sont comme Daesh qui était déguisés en musulmans, ce sont des mercenaires formés par les USA et financés par des milliardaires juifs.

          Ils appellent les populations à s’armer, ce qui à l’opposé de ce que faisaient les Allemands et contraire aux lois de la guerre qui interdit absolument aux civils de participer aux conflits armés, ce qui permet d’assurer une immunité aux populations civiles.

          Zelyski fait la même chose, il appelle les volontaires de tous les pays à venir combattre en Ukraine en leur fournissant des armes, comme les brigades internationales de Daesh, formées par la CIA.


        • fummi grouchette 28 février 09:25

          @SPQR audacieux complotiste chasseur de COMPLOT
          OUI et le maire de Kiev est un ancien champion de boxe:de vrais cerveaux !


        • https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1497241884082806791

          Connaissez vous Oleksandr Danylyuk ? C’est lui à côté du président Ukrainien Zelenskiy.

          Mais que faisait il avant de devenir Secrétaire du conseil national de sécurité ukrainien puis ministre des finances ?

          Ancien directeur de McKinsey.


          • Et hop ! Et hop ! 25 février 22:57

            @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

            Et QUI finance le bataillon Azov, prétendument néo-nazi ?
            Mais QUI ?

            Wikipedia

            Le principal financement est assuré par l’oligarque milliardaire israélo-chyprio-ukrainien Ihor Kolomoïsky, nommé gouverneur de Dnipropetrovsk en mars 2014. Ce dernier offre des récompenses à ceux qui remettent des armes aux autorités,
            - notamment 500 dollars pour un AK-47,
            - 10 000 dollars pour l’arrestation d’un rebelle pro-russe vaut ,
            - 200 000 dollars pour la libération d’un bâtiment occupé par les séparatistes,
            - un million de dollars à celui qui assassinera le député pro-russe et ancien candidat à la présidentielle ukrainienne du 25 mai 2014, Oleg Tsarev.

            Parmi les multimilliardaires, M. Kolomoïsky prend le 2e rang en Ukraine depuis 2006, et la 613e position dans le classement mondial selon le magazine Forbes. Le Korrespondent évalue sa fortune à 6,2 milliards de $.
            Kolomoïsky est cofondateur de la PrivatBank, ainsi que du Privat Group.

            En 2016, sa banque, la PrivatBank, devenue la première banque d’Ukraine, est nationalisée de façon précipitée après un détournement suspecté de 5,5 milliards de dollars.

            Ihor Kolomoïsky finance plusieurs bataillons de mercenaires se battant contre les séparatistes de Donbass, dont le fameux bataillon Azov qui a repris la ville portuaire de Marioupol le 13 juin 2014, ainsi que les bataillons Aidar, Donbass, Dnipro 1, Dnepr 2.

            Kolomoïsky est un soutien notable de la communauté juive ukrainienne et le président de la Communauté juive unie d’Ukraine. En octobre 2010, il a été nommé président du Conseil européen des communautés juives.


          • tonimarus45 26 février 11:05

            @Et hop !

             m’est avis que nos tartuffes bien poutinophobes habituels feront semblant de ne pas vous avoir lu

          • titi titi 25 février 19:31

            @L’auteur

            Si je reprends votre article les discussions pour l’adhésion à l’OTAN ont commencé en 1997. Nous sommes en 2022.

            Ca fait donc 25 ans.

            25 ans pour prendre une décision, chez moi c’est quand même pas le signe d’une franche motivation .

            Et si c’est vraiment l’adhésion de ses voisins à l’OTAN qui dérange Poutine, et la possibilité d’y positionner des armes de destructions massives, pourquoi il ne s’en prends pas à la Turquie ? Les USA y sont présents avec des armes atomiques (base d’Incirlik)

            Le soit disant danger que porterait l’OTAN, dont les effectifs militaires ont fondus en 20 ans, aux frontières de la Russie ce n’est bien évidemment qu’un prétexte.


            • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:00

              @titi

              Ca fait huit ans depuis Maidan que c’est la guerre civile, Poutine a décidé d’y mettre fin, comme en Syrie.

              Ca vous dérange ?


            • Hervé Hum Hervé Hum 26 février 00:32

              @titi

              Comme le dit l’auteur de l’article, suffisait juste de garantir à Poutine qu’il n’y aurait pas d’adhésion et hop, Poutine n’avait alors aucun argument.

              La réalité est que connaissant le point faible de Poutine avec la ligne rouge des pays limitrophes, les dirigeants US s’en servent comme chiffon rouge avec Poutine, tel un toréador avec un toro. Aussi, peu importe le temps, ce qui compte, c’est d’avoir un chiffon rouge qu’on agite au moment où on le juge nécessaire. Car bien sûr, si Poutine ne réagit pas, alors on va jusqu’au bout de l’adhésion, forçant l’autre à réagir.

              Bref, le Poutine il est piégé !

              Ici, la population est ce qu’ils appellent des « victimes collatérales » nécessaire à leur politique.

              Car la situation actuelle montre que c’est l’Otan qui crée pour l’Ukraine son insécurité et non sa sécurité.

              Quant à la Crimée, selon la constitution des USA elle même reconnaissant à un peuple le droit de résister à l’oppression de son gouvernement, elle soutient que cela lui donne le droit à l’autodétermination. Principe reconnu dans le droit international.

              Bref, l’indépendance de la Crimé est selon la constitution US légitime et donc, légale, car l’oppression fait perdre le droit à la souveraineté du pouvoir oppresseur.

              Sinon, pour la Turquie, un simple coup d’oeil sur la carte du monde permet de voir qu’elle n’est pas un pays limitrophe et très éloignée de Moscou. Comprendre que ce n’est pas pareil d’avoir un tireur avec un pistolet sur la tempe, qu’un tireur avec le même pistolet placé à 100 m de distance. Devinez dans quel cas vous avez le plus de chance de vous en sortir !

              Mais peut être n’avez vous pas de carte !

              Fondamentalement, tout cela n’a aucun sens dans une économie mondialisée, sauf si l’objectif est de dominer cette même économie.


            • titi titi 26 février 01:38

              @Hervé Hum

              « Comme le dit l’auteur de l’article, suffisait juste de garantir à Poutine qu’il n’y aurait pas d’adhésion et hop, Poutine n’avait alors aucun argument. »

              C’est comme pour l’adhésion de la Turquie à l’EU : ca fait 60 ans qu’ils attendent.
              Tout simplement parce que diplomatiquement, le mot « non » n’existe pas.


            • titi titi 26 février 01:42

              @Et hop !

              « Ca fait huit ans depuis Maidan que c’est la guerre civile »
              Quand un pays occupe une partir d’un autre pays, ce n’est pas une guerre civile.
              C’est une guerre tout court. Et en l’espèce la Russie occupe des portions du territoire ukrainien.

              « Poutine a décidé d’y mettre fin, comme en Syrie. »
              Bah la Syrie est toujours en guerre civile.

              « Ca vous dérange ? »
              Ce qui me dérange c’est qu’une puissance étrangère, dont les intérêts sont contraires à ceux de la France puisse trouver un écho chez des citoyens Français.
              Je suppose que c’est le vide dans leur tête qui favorise la résonnance ?
               


            • titi titi 26 février 01:49

              @Hervé Hum

              « Mais peut être n’avez vous pas de carte ! »
              En tous cas la Turquie est bien plus proche de la frontière Russe, que Kiev...
               


            • 6russe2sioux cyrus 26 février 02:24

              @titi

              Si seulement tu l’ apliquait egalement a ces tres cher americain qui n’ en sont plus a leur premiere operation d’ invasion (coree , yougoslavie , irak , afghanistan , lybye , ...) 

              Ce qui me dérange c’est qu’une puissance étrangère, dont les intérêts sont contraires à ceux de la France puisse trouver un écho chez des citoyens Français.



            • yakafokon 26 février 08:57

              @titi
              Donc, ça ne dérangerait pas les Etats-Unis, si la Russie s’installait au Venezuela, avec un arsenal atomique, des missiles hypersoniques à moyenne portée genre Kinjal ( portée 2.000 km, vitesse 10.000 km/h ) et une aviation digne de ce nom ?
              Le soit-disant danger, immédiatement dénoncé par les Etats-Unis à l’O.N.U., ne serait qu’un simple prétexte, d’après toi ?
              Tu as loupé ta vocation ! Tu ferais un excellent stratège...dans une cour d’école !


            • titi titi 26 février 10:46

              @yakafokon

              C’est pas en répétant 20 x les mêmes fantasmes qu’ils deviennents réels

              L’Ukraine a elle été admise dans l’OTAN ? Non.
              Etait-ce prévu dans un avenir proche ? Non. (pour mémoire la France et l’Allemagne s’y sont toujours opposés)

              Tout le reste c’est de la propagande russe, que vous colportez.


            • tonimarus45 26 février 10:58

              @yakafokon oui ou a cuba ???en ce qui concerne cuba la reponse americaine a etee non dans le passe et renon maintenant quand poutine a menace de le faire ;Le deux poids deux mesures et la mauvaise foi sont stupefiante lorsque l’on lit des posteurs tels que « titi »


            • Hervé Hum Hervé Hum 26 février 10:59

              @titi

              on ne doit pas avoir la même carte du monde, parce que sur la carte que je regarde, entre la Turquie et la Russie il y a la Georgie,

              Car bien entendu, si on prend les villes comme repère, alors, il faut comparer la même chose sans cela, cela n’a pas de sens.

              Quelle est la distance entre Kiev et Moscou d’un coté et la distance entre Ankara et Moscou de l’autre !?

              Bref, votre remarque est pour le moins stupide !


            • Hervé Hum Hervé Hum 26 février 11:02

              @titi

              C’est comme pour l’adhésion de la Turquie à l’EU : ca fait 60 ans qu’ils attendent.tout simplement parce que diplomatiquement, le mot « non » n’existe pas.

              par contre le mot « oui » existe bel et bien et c’est ce mot qui a été utilisé comme chiffon rouge devant Poutine.

              Encore une remarque stupide de votre part.


            • tonimarus45 26 février 11:08

              @titi—Sur ce fil un poste interressant de « Et hop » 22 fevrier 22h57.Qu’en dites vous ;ou preferez vous faire semblant de ne pas l’avoir lu ???????


            • tonimarus45 26 février 11:12

              @titi vous n’avez aucune assurance ni preuve de ce que vous dites.D’ailleurs un article bien documente, a l’instant, sur ago ,concernant l’adhesion de l’ukraine dans l’otan , montre que vous dites n’importe quoi.


            • tonimarus45 26 février 11:15

              @Hervé Hum—titi ??? oui je me demande si parfois il ne poste pas d’un asile de fou


            • tonimarus45 26 février 11:18

              @Hervé Hum-

              «  »«  »«  »« @titi

              on ne doit pas avoir la même carte du monde, parce que sur la carte que je regarde, entre la Turquie et la Russie il y a la Georgie,

              Car bien entendu, si on prend les villes comme repère, alors, il faut comparer la même chose sans cela, cela n’a pas de sens.

              Quelle est la distance entre Kiev et Moscou d’un coté et la distance entre Ankara et Moscou de l’autre !?

              Bref, votre remarque est pour le moins stupide ! »«  »«  » dites vous

              Là vous avez pose une « cale » a « titi » .j’attends avec curiosite sa reponse


            • Hervé Hum Hervé Hum 26 février 11:43

              @tonimarus45

              Poutine affirme que si le président ukrainien quitte le pouvoir, la guerre peut cesser immédiatement et les négociations reprendre, or, ce président, soucieux du sort des ukrainiens, plutôt que de partir, les exhortent à la lutte, qui ne consiste pas à défendre leur pays, mais défendre uniquement un président véreux. Bo. n, il a la garantie une fois partie d’avoir un épais matelas de dollar et une résidence des plus dorée. Ca motive !

              Quant on voit les vidéos postées par ce président, je doute qu’il n’ai pas déjà quitté le palais et est en mode fuite dans Kiev, protégé par des mercenaires payé ou soutenu par l’oncle sam et sans doute plus du tout par l’armée régulière. Le but étant de faire durer la crise le plus longtemps possible, parce que ce n’est pas le peuple ukrainien qui est la cible, mais l’opinion publique internationale.

              Je pense qu’a tout instant il peut être annoncé par un général ukrainien la destitution du président, même si en coulisse cela doit discuter ferme.


            • jjwaDal jjwaDal 26 février 12:28

              @titi
              Il y a une paranoïa russe indéniable, mais abondamment alimenté par le temps écoulé depuis la chute de l’URSS. Plus de 40% des Ukrainiens parlent russes et vous pouvez faire des élections libres en Crimée autant que vous voulez, vous aurez le même résultat que la dernière en date. La Turquie est dans l’OTAN depuis 1952 et si un tir nucléaire depuis la frontière ukrainienne tape Moscou en 7 min il faut compter environ 30 minutes depuis la Turquie.


            • jjwaDal jjwaDal 26 février 12:36

              @titi
              Vous pensez que les intérêts des USA sont ceux des européens ou même des français ? Si 40% du gaz européen ne vient plus de Russie qui va nous le fournir ? Le Père Noël a des gisements de gaz de schistes peut-être ou des usines d’armements pour nous protéger contre un « Hitler » parlant russe ?
              Vous trouverez sans peine sur Internet une photo radieuse de Gorbatchev a qui Helmut Kohl venait de dire que l’OTAN voudrait s’étendre jusqu’à 7 min de vol de missile de Moscou un jour, à moins que ce soit une assurance que l’OTAN ne bougerait pas d’un pouce après la réunification allemande. Qui sait ?...


            • velosolex velosolex 26 février 13:06

              @Hervé Hum

              « Hum, hum »...on va dire ça comme ça pour ne pas être injurieux


            • Hervé Hum Hervé Hum 26 février 13:15

              @velosolex

              t’as raison mon grand, on va dire comme cela !!!


            • Et hop ! Et hop ! 26 février 17:46

              @titi : «  Ce qui me dérange c’est qu’une puissance étrangère, dont les intérêts sont contraires à ceux de la France... »

              En quoi la Russie a des intérêts contraires à ceux de la France ?
              Lesquels par exemple ?

              Lles USA, les Allemands, les Anglais, j’en vois beaucoup, mais la Russie ?


            • tonimarus45 27 février 09:54

              @titi et pourtant aux propositions d’accords sur lsa securite ,a la russie ,il a,bien ete repondu ,NON.LOrsque poutine menace d’installer des missiles a cuba ,la reponse n’a pas ete « pas question » ce qui equivaut a ,non ?????


            • Et hop ! Et hop ! 27 février 20:20

              @Hervé Hum : «  Comme le dit l’auteur de l’article, suffisait juste de garantir à Poutine qu’il n’y aurait pas d’adhésion et hop, Poutine n’avait alors aucun argument. »

              Sauf que ça déjà été fait en 1990, et que ça n’a pas été tenu.


            • titi titi 27 février 20:52

              @Et hop !

              "En quoi la Russie a des intérêts contraires à ceux de la France ?

              "

              Au hasard, en Afrique.


            • titi titi 27 février 20:55

              @tonimarus45

              ",bien ete repondu ,NON.LOrsque poutine menace d’installer des missiles a

              « 

              La russie est une puissance de seconde zone.
              Il se trouve qu’elle a hérité d’un stock impressionnant de bombes nucléaires mais ça reste une puissance de seconde zone.

              Ce qui s’est passé tout le mois dernier avec les menaces de Poutine, c’est que les USA ont répondu par »cause toujours".

              Il menace de couper le gaz ? cause toujours.

              Il menace de guerre nucléaire ? cause toujours.

              C’est pour ça que Poutine perd ses petits nerfs.


            • titi titi 27 février 21:04

              @jjwaDal

              "Vous pensez que les intérêts des USA sont ceux des européens ou même des français ?

              "

              Alors moi je suis sûr du contraire.

              Le problème c’est que la France n’a pas d’armée.
              Or qu’on le veuille ou non, un pays n’est audible qu’en fonction du nombre de divisions qu’il peut aligner, ou des chèques qu’il peut faire.

              Donc nous devons composer.
              Et je pense qu’il est plus facile et que nous subissons moins de contrainte en composant avec l’OTAN, que la Bielorussie avec la Russie.

              Entre deux maux, il faut choisir le moins pire.


            • titi titi 27 février 21:11

              @cyrus

              "Si seulement tu l’ apliquait egalement a ces tres cher americain qui n’ en sont plus a leur premiere operation d’ invasion (coree , yougoslavie , irak , afghanistan , lybye , ...) 

              "
              En quoi ces interventions étaient contraire aux intérêts francais ?


            • titi titi 27 février 21:14

              @tonimarus45

              "Quelle est la distance entre Kiev et Moscou d’un coté et la distance entre Ankara et Moscou de l’autre !?

              "

              Poutine a du passer par la Biélorussie pour atteindre Kiev.
              Preuve que même lui n’était pas convaincu de l’efficacité de ses troupes.


            • titi titi 27 février 21:17

              @tonimarus45

              La Russie c’est 17 millions de km2, 11 fuseaux horaire.

              Frontière communes avec l’OTAN environ 400 km au niveau des pays baltes.

              Et Poutine se sent « encerclé » par l’OTAN ?
              La bonne blague.


            • 6russe2sioux cyrus 27 février 21:24

              @titi

              Elles cree des precedent , rtendant possible une invasion de l’ ukraine et peut etre un jours de la france , par X ou Y , et on va se taper a nouveau une contreinvasion des USA soit disant pour nous liberer .....

              A coup de bombardement sur les civil bien sur .
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardements_en_France_durant_la_Seconde_Guer re_mondiale


            • titi titi 27 février 21:48

              @cyrus

              C’est bien vous avez bien récité votre leçon sur les bombardements US.

              Une autre chanson :
              Viols durant l’occupation de l’Allemagne — Wikipédia (wikipedia.org)


            • 6russe2sioux cyrus 27 février 21:57

              @titi

              Et tu croit que tes copain americain ont fait quoi en france ? 
              https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2002-3-page-109.htm
              ou encore au vietnam 
              https://asialyst.com/fr/2018/12/18/vietnam-drame-lai-dai-han-enfants-nes-viols-de-guerre/
              et bien sur dans tout les autre pays occupé ( coréee , yougoslavie , irak , ....)

              Et meme entre eux au sein de l’ armee americaine la pratioque est courante 
              https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/05/31/us-army-l-epidemie-silencieuse_3420904_3222.html


            • 6russe2sioux cyrus 27 février 22:24

              @titi

              A tout les vas t’ en guerre qui voudrais qu’ on attaque la russie , alors qu’ on s’ est deja prit une branlé par les terroriste malien pourtant sous armé ....

              voila de quoi evaluer les force en presence ....
              https://ibb.co/cN94tkC

              https://www.gfsis.org/maps/russian-military-forces


            • titi titi 27 février 22:26

              @cyrus

              Il y a aussi l’armée francaise en Italie en 1943.

              Tu proposes donc que la France sorte de la France ?


            • titi titi 27 février 22:29

              @cyrus

              Mais moi je ne propose pas d’entrer en guerre.

              Et d’ailleurs c’est lui qui est l’aggresseur dans cette guerre : c’est lui qui attaque l’Ukraine sans déclaration, en passant par un pays tiers, bref en violant toutes les conventions.

              Non, non je ne propose pas de rentrer en guerre.

              Mais si on peut savonner la planche à Poutine, comme il nous la savonne en Afrique, et bien ce serait bien fait pour sa gueule.


            • 6russe2sioux cyrus 27 février 22:47

              @titi

              Un code violer de nombreuse fois par l’ otan et l’ Onu ...
              plus personne ne declare de guerre , on apelle ca des OPEX ...

              De plus , l’ agression de l’ OTAN se raprochant avec ses base des frontiere russe est tout a fait illegale comme le prouve le precedent des missile de cuba ...

              logique qu’ on soit dans le même merdier .


            • titi titi 27 février 23:57

              @cyrus

              "Un code violer de nombreuse fois par l’ otan et l’ Onu ...

              "

              A ma connaissance, Poutine est le seul qui jure la main sur le coeur qu’il n’envahira personne la veille de l’attaque.

              Parole de Russe !


            • 6russe2sioux cyrus 28 février 00:04

              @titi

              et la fiole de colin powel jurant qu’ on allait trouver des ADM abase d’ anthrax en Irak ...parole d’ américain ? 

              https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/mort-de-colin-powell-ce-jour-de-2003-ou-il-a-menti-a-l-onu-et-justifie-la-guerre-en-irak-6a607e48-3019-11ec-b653-4cec8da29c4d


            • titi titi 28 février 00:41

              @cyrus

              Au moins Powel il était clair sur ses intentions.

              Il ne prétendait pas faire des « exercices » sans volonté d’invasion... parole de russe !

              Après vous avez beau ressortir tous les arguments bidons que vous voulez.

              L’agresseur aujourd’hui c’est Poutine. Le paria aujourd’hui c’est Poutine.

              Votre « grand stratège » va sans doute conquérir l’Ukraine, le rapport de force est trop fort pour les ukrainiens.
              Mais les ukrainiens sont en train de démontrer que les russes ne sont pas invincibles.

              Poutine a perdu trop d’hommes, trop de matériel, ce qui prouve que sa stratégie est mauvaise. Pas adaptée à la guerre moderne.
              Il a perdu 50% des réserves en devise de son pays.
              Il a perdu tous ses acheteurs « solvables » de gaz.

              Il s’est isolé déplomatiquement.

              En clair Poutine ne fait plus peur.

              Ce qui me frappe c’est comment il ne l’a pas vu venir ?
              Son appel aux militaires ukrainiens pour qu’ils renversent leur gouvernement est complétement hors sol.
              Soit il est « aware », soit il est vraiment mal conseillé.


            • titi titi 28 février 02:28

              @titi

              En fait il est « aware »
              FMn1RhWXwAYppHI (680×433) (twimg.com)


            • 6russe2sioux cyrus 28 février 02:49

              @titi

              je te remonte tes com a chaque fois car il y a un imbecile qui moinse sans te répondre .

              Il n’ est pas question d’ argument bidon ni meme de propagande pro-poutine de ma part .

              pour moi il etait tres clair que poutine ne laisserais pas le dombas subir une épuration etchnique et que cela constitu pour lui un moyen de renegocier le retrait de l’ otan de ses frontiere .

              donc pour moi il y a une agression mutuelle similaire a la crise de cuba .

              Bien sur que les russe ne sont pas imbatable il sont parti d’ afghanistan tout come les USA sont parti du vietnam .

              Poutine a perdu trop d’hommes, trop de matériel, ce qui prouve que sa stratégie est mauvaise. Pas adaptée à la guerre moderne.
              Il a perdu 50% des réserves en devise de son pays.
              Il a perdu tous ses acheteurs « solvables » de gaz.

              Il s’est isolé déplomatiquement.

              En clair Poutine ne fait plus peur.

              Non la tu met un peut la charrue avant les boeuf , si c’ etait le cas il n’ y aurais pas de crise la situation serais vite reglé Les USA serais deja a pied d’ oeuvre dans les air , et sur terre pour faire reculer les russe , ce n’ est pas le cas preuve qu’ il on conscience de perdre l’ ukraine et veule garder la barriere NATO en place en ne s’ engageant pas directement ...

              Enfin si ca t’ interesse voila aussi ce que les habitant du dombass on subit de la part d’ une partie des ukrainien utilisé par le regime pour mater les separatiste .

              une video , qui bien que propagandiste ( il y a probablement des acte atroce aussi du coté des separatiste pro russe non montré , j’ en ais bien conscience ) explique aussi que poutine ne soit pas condamener par tout le monde comme seul coupable 

              Ukraine Nazism, denazification, banderovets, residential area artillery, and guns for everyone - DoodStream

              Esperons dans l’ interet de tous , que poutine n’ ais pas envie d’ aller plus loin que la chute du regime de kiev et l’ arrestation des genocidaire du regiment azov 


            • fummi grouchette 28 février 09:36

              @titi
              par exemple la deferlante migratoire et le developpement de l’islamisme radical sur notre sol ?


            • titi titi 28 février 14:44

              @cyrus
              "car il y a un imbecile qui moinse sans te répondre

              « 

              Et il est très réactif : au moindre post que j’envoie il est moinssé dans les 10 secondes.

              Ce qui me conforte dans l’idée que certains sont ici en »service commandé".


            • titi titi 28 février 14:49

              @fummi grouchette

              La déferlant migratoire c’est faux problème qu’il est très facile de gérer.
              Les Australiens le font.
              Les Japonais le font.
              Il suffit de le décider : dont rien d’incommensurable.

              La France ne doit pas avoir peur de mener sa politique extérieure pour de telles considérations.

              Khadafi est directement responsable de l’attentat du vol du DC10 d’UTA, mais aussi de la mort de nos soldats au Tchad.
              Sa fin est une très bonne chose, et dans le fait, et dans la manière.

              C’est un très bon signal envoyé à tous les mecs tentés par les mêmes méthodes : vous mourrez tabassés dans un fossé.


            • Et hop ! Et hop ! 28 février 15:20

              @titi

              Pas plus qu’avec les Américains, les Anglais, les Hollandais, les Chinois...


            • 6russe2sioux cyrus 28 février 16:10

              @titi

              ou alors il sont pathologiquement atteint et pense avoir une mission divine de troll 

              Ce qui me conforte dans l’idée que certains sont ici en »service commandé".



            • yakafokon 26 février 08:42

              Ce matin, j’ai voulu aller sur le site www.donbass-insider.com pour m’informer de la situation dans le Donbass et en Ukraine.

              Oh surprise ! Ce site, animé par Christelle Néant, une journaliste française qui vit à Donetsk dans le Donbass depuis plusieurs années, sous la pluie d’obus tirés par les milices nazies ukrainiennes...a disparu de la circulation !

              Sur mon ordi, j’ai plusieurs moteurs de recherche ( Mozilla, Firefox, Opéra, Google ) mais sur aucun d’eux je n’ai eu le moindre succès !

              Comme ce site est accusé en permanence de défendre les intérêts de la Russie, et que les autres ne défendent que les mensonges des Etats-Unis, je sais maintenant de manière sûre...que je ne dois croire personne, et surtout pas Emmanuel 1er, notre « Roi Soleil » qui se croit maître du monde, alors qu’il n’est qu’un vulgaire larbin de Washington !

              Alors, qu’il se présente à « l’érection pestilentielle », avec son ausweis sanitaire à la con, et il va voir ce qui lui pend au nez !

              J’espère qu’on va lui faire traverser la rue, pour chercher un autre job ( peut-être en Ukraine, les nazis commencent à manquer de main-d’œuvre ) !


              • velosolex velosolex 26 février 12:50

                @yakafokon
                 Les Brigandes s’est rendu sur le terrain de conflit pour livrer ses « reportages » orientés. Donetsk dispose même d’une collaboratrice française, Christelle Néant, qui favorise de tels voyages. Comme le révélait Street Press en août 2016

                Extrait :

                "Au fil des mails, StreetPress a recensé 23 noms de Français partis prendre les armes aux côtés des séparatistes. Une liste non-exhaustive, car selon Christelle Néant, ils seraient entre 35 et 40 à s’être engagés depuis 2014. Ex-militants de Troisième voie, du Bloc Identitaire ou du Parti de la France, adeptes de la quenelle… Sur le front, presque toutes les chapelles de l’extrême droite française sont représentées. A leur arrivée à Donetsk – souvent via la Russie – ils sont interrogés par les services du « ministère de la Sécurité nationale » (MGB) avant de rejoindre un bataillon. Aucun document n’évoque de rémunération, mais plusieurs Français, joints par StreetPress, confirment toucher une paye de 15.000 roubles (200 euros) par mois.

                L’Unité Continentale, qui se voulait franco-serbe, regroupe les premiers combattants français arrivés sur place. Sept ou huit « volontaires » débarqués pour les premiers en juin 2014 et passés par différents groupuscules d’extrême droite radicale en France. « L’Unité Continentale est l’organisation de nos jeunes volontaires. Ils appartenaient à Troisième voie, ils sont de vrais anti-impérialistes et ne sont pas des néonazis », expliquait très sérieusement le président du Réseau Voltaire France, Alain Benajam dans une interview donnée à Sputnik en juillet 2014. Pourtant Troisième voie, groupuscule skninhead « national révolutionnaire » dirigé par Serge Ayoub, a été dissout en 2013, suite à l’assassinat de Clément Meric.


              • tonimarus45 27 février 09:57

                @yakafokon et je crains fort que « sputnik » ne soit plus bientot accessible en france


              • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 10:47

                @tonimarus45

                en effet, j’ai lu que Macron ne tolère que sa propre propagande et veut interdire tout ce qui la contredit, mais à part cela, ce n’est pas un autocrate et celui qui rappellerait l’histoire du covid, des gilets jaunes, des affaires en suspend où il court circuite toute la justice, l’allégeance du conseil d’Etat et du conseil constitutionnel, ne serait qu’un affreux complotiste et un propagandiste pro Poutine et non pas un lanceur d’alerte.

                Macron est la démocratie et le bien à lui tout seul !


              • Et hop ! Et hop ! 27 février 20:24

                @velosolex :ils seraient entre 35 et 40 à s’être engagés depuis 2014. Ex-militants de Troisième voie, du Bloc Identitaire ou du Parti de la France, adeptes de la quenelle… ’

                Vous vous rendez-compte à quel point ce nombre est dérisoir ?
                Il y a de Français qui se sont engagé dans presque toutes les grandes armées, et ce ne sont jamais des gauchistes, ni des militants PS, EELV ou LGBT.


              • titi titi 27 février 21:06

                @yakafokon

                "Ce matin, j’ai voulu aller sur le site www.donbass-insider.com pour m’informer de la situation dans le Donbass et en Ukraine.

                "

                va falloir aller tapiner ailleurs...


              • fummi grouchette 28 février 09:41

                @Hervé Hum
                OUI et les materiels blindés pour accueillir des manifestants des convois pour la liberté opposants a la politique sanitaire de macron ,aux entrées de paris et strasbourg c’est tres démocratique...


              • freedom2000 freedom2000 26 février 10:08

                L’issue de la guerre en Ukraine étant connue d’avance, Zelenski (imaginez Mr Bean président)

                et son 1er ministre qui vont probablement finir par s’enfuir en Israel, pour essayer de sauver encore leur poste va provoquer un massacre des 2 côtés, et ose même encourager les inactifs et Rambo européens à venir faire la guerre !

                Entre un Poutine pris de mégalomanie et un ex-acteur marionnette devenu président malgré lui, le pire hélas est à venir pour la population de Kiev.


                • velosolex velosolex 26 février 12:44

                  Hier nous avions peur que ce cinglé passe à l’action. Alors qu’aujourd’hui nous espérons que les Ukrainiens s’en sortiront, animés par la colère et la fierté. Ils se battent pour eux, mais aussi pour nous, et cela fait du bien de ne pas se sentir seuls !. 

                  Aujourd’hui nous sommes passés donc de la peur à l’espoir ! Et il y a de quoi se réjouir, alors que l’envahisseur, lui, a maintenant peur d’être tombé dans un piège, qu’il a lui même fabriqué. Le pire, pour ces hommes, partant vers l’ouest, c’est le sentiment d’indignité, qui les accompagne, malgré leur armement. Et même à cause de cela !

                  Celui de faire partie d’une armée du mal ! Comme les soldats nazis avaient, en partant vers l’est. 


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 février 12:53

                    @velosolex
                    Salut. Ma crainte est que Vlad l’egotique décide de passer à la vitesse supérieure pour conquérir Kiev ...et là...


                  • velosolex velosolex 26 février 13:04

                    @Aita Pea Pea
                    Quand on a vu la Tchétchénie, c’est un copié collé. Mais un plus gros morceau. Il s’est trompé, a fait un pas de trop.
                    Le Ukrainiens, c’est un peuple de guerriers. Ils ont une identité, une fierté. Ne veulent pas retomber dans la fosse à purin soviétique. Depuis la grande famine décrétée par Staline, ils en ont soupé de la sainte Russie. 

                    Les Russes ne sont que des occupants, les nazis du jour !. "Ami, entends tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines !


                  • tonimarus45 27 février 10:01

                    @velosolex---- juste un renseignement concernant les insultes dont est abreuve poutine ainsi que les sanctions touchant son pays et directement lui et son premier ministre, Ou etait tout cela quand les usa envahirent et la grenade, le panama, l« irak,,sans parler du crime contre l’humanite avere que fut l’embargo irakien ???Concernant l’otan, qui bombarda pendant 78 jours,SANS MANDAT DE L’ONU QUI GARANTISSAIT L’INTEGRITE TERRITORIALE DE CE PAYS, la serbie pour lui faire avaler ’l »independance du « kosovo »( j’avais dit alors « là vous avez ouvert la boite de pandore ??) ???ET puisque on affuble poutine du qualificatif de dictateur (dictateur elu tout de meme) qui etaient les dictateurs et qui etaient les cingles dans les agresions que je viens de citer. ???Alors quand pendant trente ans on a fait avaler des couleuvres et meme des pythons, a poutine, lui mentant effrontement parfois, il arrive ce qui arrive...Le president russe n’a jamais dit que l’ukraine ne devait pas rentrer dans l’europe ,d’ailleurs le contenu de la demande d’accord envoye et aux usa et a leurs valets habituels le prouve ; il demandait qu’on lui garantisse sa securites.la ligne rouge et ce n’etait pas nouveau, etait que et l’ukraine et la georgie ne rentre pas dans l’otan 
                    C’est un peu comme quand un commerçant exede par des cambriolages a repetion tire sur le voyou et le tue, evidemment on lui retorquera , que selon la loi »la riposte doit etre proportionnelle a l’attaque« , que »il n’a pas le droit de se faire justice« , mais ne peut t’on trouver quelques cirsconstances attenuantes. ;;


                  • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 10:51

                    @tonimarus45

                    mais de quoi parlez vous ? Pour velosolex, cela n’existe pas, d’ailleurs, il n’a pas vue d’images de ces populations terrorisés et des villes détruites, juste les images de nos soldats, ces héros vaillants.

                    Tandis que là, ce qu’il voit, c’est exactement le contraire !!!


                  • Et hop ! Et hop ! 27 février 20:27

                    @velosolex : «  Alors qu’aujourd’hui nous espérons que les Ukrainiens s’en sortiront, animés par la colère et la fierté. »

                    Ça vous embête que la Russie mette fin à une guerre civile qui dure depuis huit ans ? Il fait le travail que devait faire l’OTAN.


                  • Nowhere Man 26 février 15:06

                    Une vidéo bigardesque de la nouvelle idole de l’Occident élu par plus de 75% des ukrainiens(1) , espèce de Jean Moulin slave.

                    https://www.youtube.com/watch?v=2-UiadUOrfk


                    • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 10:55

                      @Nowhere Man

                      ah bon, Jean Moulin peut être comparé à cet idiot ?

                      Je vous rappelle que Jean Moulin est mort torturé, je doute que vous soyez capable de faire le 100ème d’action de lui.

                      Imbécile !


                    • fummi grouchette 28 février 09:59

                      @Nowhere Man
                      merci cela resume tout


                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 février 10:15

                      @fummi grouchette
                       
                      la vidéo est bluffante, mais la comparaison avec Jean Moulin est incongrue pour ne pas dire imbécile.On se demande où Nowhere Man

                      a appris l’histoire.


                    • Nowhere Man 28 février 20:18

                      @Hervé Hum
                      Vous êtes complètement à coté de la plaque, relisez mon post, faites-vous aider si besoin, il y a sûrement des gens compétents autour de vous. 
                      « Il ne suffit pas d’être con il faut être fier de l’être », c’est votre devise ?


                    • Nowhere Man 28 février 20:20

                      @Francis, agnotologue
                      Et vous où avez-vous appris le seconde degré ?


                    • alinea alinea 26 février 19:20

                      J’ai compris qu’il parlait d’avant Maidan ; disons entre la chute de l’URSS et la folle tentative US, dont j’espère nous verrons incessamment la fin.


                      • guylain chevrier guylain chevrier 27 février 16:30

                        C’est en fait sous nos yeux un nouvel ordre international qui se dessine, après des décennies de domination de la Pax Americana, avec l’OTAN comme instrument d’intimidation voire de droit de guerre en Europe. Il fallait que cela s’arrête, inévitablement. Les Etats-Unis ont, depuis la chute du mur qui a rebattu les cartes, tout fait pour démembrer tout ce qui ne lui ressemble pas ou ne lui est pas soumis, telle la guerre du Kosovo par OTAN interposée, en piétinant le droit international, pour bombarder Sarajevo, un pays moderne, avancé, et créer les conditions du retour des identitarismes, et de la haine ethnique, sur le mode une ethnie/un Etat : Croatie, Kosovo, Serbie... De l’Inde à la Chine en passant par la Russie, on en a tiré les leçons. Les peuples ne sont pas que des pions. La Russie, ce grand pays, a été traité comme mineure, comme devant se coucher devant des exigences occidentales, humilié, particulièrement dans l’affaire ukrainienne. L’actuel président de l’Ukraine, comédien recyclé président, a déclaré lui-même après son accès au pouvoir qu’il n’appliquerait jamais les accords de Minsk qui étaient censés permettre de garantir la paix dans les régions russophones, sans aucune réaction occidentale. Si la diplomatie devient une mauvaise pièce de théâtre, la guerre n’est plus très loin. Cette option de la guerre, regrettable, Jo Biden et ses relais, dont le président Macron, en portent la large responsabilité. La voix de l’Occident, s’affiliant à l’arrogance américaine et ses intérêts ultralibéraux, autocentrés, s’est défigurée, et est devenue inaudible, alors qu’elle aurait pu peut-être sauver la situation de ce désastre. La France, après le coup d’éclat du refus de suivre l’aventurisme de la seconde Guerre du Golfe, s’est faite le toutou de Washington, et a ainsi tout perdu de son crédit, et encore un peu plus ici, en marionnette des sanctions qui continuent d’affaiblir l’Europe et de renforcer les Etats-Unis. Ces derniers cyniquement poussent à la roue la confrontation par idiots utiles interposés, les pays de l’UE, en n’ayant rien à craindre des effets de retour tout en y exposant les autres, nous. La France ne pourra pas toujours agir non plus de la sorte, car il y a ici des forces de résistance, un peuple tout particulièrement qui commence à ne plus supporter d’être dirigé par des faiseurs, qui n’ont aucune ambition pour notre pays, en dehors d’en faire une puissance de seconde zone aliénée à Big Brother, un grand Disneyland... Le régime de Kiev nationaliste et corrompu installé par l’Amérique de la mondialisation ultralibérale, régime dit démocratique qui n’en a que le nom, est une anomalie, une chausse-trape. La démocratie n’a de sens que si elle sert la liberté, pas si elle n’est que l’emballage cadeau du marché au service de quelques-uns, pour justifier un capitalisme fin de l’histoire, qui se prend aujourd’hui les doigts dans la porte. 


                        • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 16:53

                          @guylain chevrier

                          je partage votre propos, seul un « détail », le ffait qu’il ne s’agit pas d’imposer la mondialisation au sens où cela concernerait toute la planète, mais de revenir à deux blocs antagonistes, précisément pour justifier le rapport de domination et de soumission volontaire de la population aux chefs de guerres, que ce soit militaire, politique et économique. Tel que Orwell l’avait écrit avec 1984

                          Car fondamentalement, la mondialisation effective de l’économie, impliquant aussi le social ne peut pas être atteinte sans avoir pour conséquence l’effondrement du système actuel fondé sur l’exploitation de la vie du plus grand nombre par la minorité propriétaire de l’appareil productif et de son financement.

                          Malheureusement, il y a là une erreur fondamentale dans toutes les analyses de ceux qui s’opposent à ce système de nature mafieuse.


                        • Et hop ! Et hop ! 27 février 20:33

                          @Hervé Hum : «  il ne s’agit pas d’imposer la mondialisation au sens où cela concernerait toute la planète, mais de revenir à deux blocs antagonistes, précisément pour justifier le rapport de domination et de soumission volontaire de la population aux chefs de guerres, que ce soit militaire, politique et économique. »

                          Non, il y a la Chine, l’Inde, le Brésil, le Maroc, et des centaines d’autres pays qui veulent que cesse le joug et le pillage des hommes d’affaires de la City et de Wall street. Il y a des centaines de nations qui veulent retrouver leur liberté et leur autonomie.


                        • agent ananas agent ananas 28 février 08:14

                          J’ai regardé l’interview de Védrine sur la chaine youtube de sudradio et j’ai décroché au bout de 5 minutes. Védrine est un affabulateur ...

                          L’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN (avec celle de la Géorgie) fût décidé au sommet de Bucarest en avril 2008, comme le rappelle fort justement l’auteur.

                          En complément, voir les conférences de l’éminent professeur John Mearsheimer sur le sujet (pour les anglophones).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité