• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Humeur : Je n’aime pas Ernesto Guevara !

Humeur : Je n’aime pas Ernesto Guevara !

Je n'aime pas Ernesto Guevara.

Je reconnais qu'il fut un temps un idéaliste, combattant pour la liberté contre un régime corrompu et vendu à une puissance étrangère.

Mais il a assez vite viré extremiste, avide de pouvoir ( pas forcément le pouvoir politique d'ailleurs, mais le pouvoir de LA Vérité, Sa Vérité imposée à tous) et assassin.

Je n'aime pas le régime Cubain.

Je reconnais que c'est pas facile de fonder une démocratie quand on est assiégé de toute part et soumis à l'embargo par une super-puissance. N'empêche, c'est pas une raison pour enfermer ses opposants, fermer les frontières ... etc ...

Je n'aime pas la révolution Soviétique.

J'ai beau chercher, rien de bien, à part le fait d'avoir lutté contre les Nazis, et encore, c'est pas de leur faute, Hitler leur a pas laissé le choix.

J'aime bien la révolution Française de 1789 ... jusqu'au 21 janvier 1793.

A partir du moment où on décide d'exécuter un pauvre type pas très malin, déjà enfermé en prison qui plus est, juste parce qu'il est né Roi (enfin, Prince héritier d"abord) ...

Je n'aime pas le marxisme.

L'idée qu'on puisse imposer le bonheur au peuple, ça me perturbe ! ... Et puis c'est con, "Dictature du Peuple", c'est une oxymore !

Je n'aime pas vraiment l'ultra-libéralisme.

L'idée qu'on puisse imaginer que le pouvoir total de quelques-uns fera la liberté et le bonheur de tous, ça c'est vraiment très con aussi.

Je n'aime pas les "people", les ultra-riches médiatiques, les vedettes de télé-réalité, les Karda-chiants.

Mais je les déteste pas. Ceux que je déteste, en fait, ce sont ceux qui les adorent, qui les idôlatrent et qui les entretiennent.

Je n'aime pas les utlra-riches.

On peut être multi-millionnaire en ayant fait que le bien, en ayant créé et partagé de la richesse. Mais on ne peut pas être multi-milliardaire sans avoir écrasés quelques droits, quelques libertés, ni sans avoir violés quelques lois ou principes moraux ...

Je déteste les héritiers, ceux qui vivent des mérites de Papa ou de Papy.

Ceux qui oublient comment grand-père à fait fortune (en vendant des armes, en pillant les biens des juifs, en vendant des esclaves, en trafiquant, ...)

Ceux qui croient que juste parce qu'ils sont nés, ils sont meilleurs et méritent la meilleure place.

Ceux qui se targuent des exploits de leur ancètres pour mépriser le peuple, alors qu'ils n'ont eux-même rien fait d'autre que de "ne pas en branler une".

J'aimes bien l'idée d'un mélange raisonnable entre libéralisme et collectivisme, ou chacun pourrait entreprendre et en tirer profit, raisonnablement, et ou le collectif s'assurerait que personne n'abuse et qu'on donne à chacun les moyens d'entreprendre ou de "vivre gentiment" en contribuant un minimum nécessaire et suffisant au bien collectif ...

Mais je ne sais pas comment on peut faire ça :

   Vu que celui qui entreprend à toujours tendance à sous-estimer la contribution de ceux qui l'ont aidé et servi et donc à sous-estimer leur part du "gateau".

   Vu que celui que n'entreprend rien à :

     Soit, l'impression qu'il mérite autant que celui qui entreprend, nonobstant le fait qu'il se soit contenté de faire "le minimum" (voire de rien branler).

     Soit, le furieuse tendance à aduler celui qui entreprend et à lui donner "le bon dieu sans confession" (parce que c'est plus facile d'obéïr que de réflechir).

J'aime pas ceux qui sont certains d'avoir raison, toujours.

Moi je ne suis jamais sûr de rien, enfin de pas grand chose (le premier tiers qui tombe le 15 février et deux trois autres trucs insignifiants).

J'ai des convictions, mais je ne suis jamais fermé à la contradiction, à la remise en question (constructive ... les épithètes et les insultes c'est pas constructif), .

Le truc que je déteste aussi c'est qu'on me prête des intentions ou des idées que je n'ai pas.

Qu'on interprète mes écrits à l'emporte pièce et qu'on m'insulte "à vide", alors qu'il aurait suffi de m'interroger et de me faire préciser ma pensée, pour m'insulter à bon escient ... ou ne pas m'insulter.

Mais le pire, celui que je déteste par dessus tout, c'est LE TROLL.

Celui qui vient pourrir un conversation intéressante en la détournant vers un sujet polémique, 

Celui qui se mèle d'une conversation alors qu'il n'a rien à dire (dès fois je me déteste parce que moi aussi, il y a des cas où je ferais mieux d'écouter et de la fermer),

Celui qui assène des slogans et ne lit ni le texte qu'il prétend critiquer, ni les réponses qui lui sont faites,

Celui qui n'a comme argument que l'insulte et le dénigrement.

Celui là, si je l'avais sous la main, je renoncerais bien à tous mes grands principes pour lui "botter le train" !


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 20 janvier 10:01

    Bon, ben, si t’aimes rien, t’as qu’à aller au Mac Do !


    • cevennevive cevennevive 20 janvier 10:31

      Bonjour eddofr,


      J’aime votre texte, je souscris à la majorité de vos remarques.

      Mais je trouve qu il est dommage d’avoir dédié votre titre au seul Che... Il n’était pas un « malfaisant », juste un idéaliste dont les idées, bien compréhensibles au début, se sont dévoyées et ont précipité sa chute.

      Aujourd’hui, combien de voleurs de peuples, de malfaisants pétant d’orgueil, de criminels par bras interposés, de sournois et de pourris, trônent sur des socles dorés ? Il ne leur manque que le fouet pour ressembler à des négriers. Et ils sont quelquefois adulés comme des dieux.

      Merci de votre billet d’humeur. Peut-être lui manque-t-il un peu d’humour...

      Bien à vous.




      • Lugsama Lugsama 20 janvier 16:31

        @cevennevive

        Un malfaisant ?? plutôt un psychopathe sanguinaire, il se délectait du sang, il ne volait pas des pains aux chocolats.

      • julius 1ER 20 janvier 18:19

        @cevennevive


        pour le Che .... mort en Bolivie pour avoir voulu aider les paysans à faire valoir leurs droits !!!

        j’aimerai qu’il y ait encore quelques idéalistes de cette trempe ???

        mais bon dénigrer le Che cela équivaut à dire que tout se vaut ...

        que ce soit le combat révolutionnaire d’un homme qui croyait en l’émancipation d’une classe mis au même niveau qu’une junte qui gouvernait avec l’aide de la CIA pour satisfaire les intérêts US !!!

        article nauséabond qui sous prétexte que tout se vaut met tout le monde sur le même pied ... les exploiteurs et les exploités !!

        c’est la vision du monde made in 2018 !!! 
        on comprend mieux les cas comme Lactalis par exemple !!!


      • Lugsama Lugsama 20 janvier 20:28

        @julius 1ER


        Mohammed Merah aussi était un terroriste et un idéaliste qui voulait aider des opprimés, est-ce parce qu’il a tué plus, était raciste ou vivait sous sous les palmiers que ça en ferait un « idéalistes de cette trempe ». La place des terroristes est en prison, hôpitaux psychiatrique ou au cimetière, pas dans la rue.

      • mmbbb 21 janvier 09:54

        @Lugsama les allemands considéraient les résistants comme des terroristes L histoire c est comme en physique de la relativite , tout depend du point d observation


      • McGurk McGurk 21 janvier 18:22

        @mmbbb

        Rectification : les « nazis », pas les Allemands.

        Arrêtons de confondre des notions qui n’ont rien à voir.


      • armand 23 janvier 18:11

        @McGurk
        les Allemands l’ont porté au pouvoir, donc même jugement.


      • Clocel Clocel 20 janvier 10:32

        Bravo l’EN !

        Bravo les media !

        Good job !


        • Gabriel Gabriel 20 janvier 11:34

          Votre méconnaissance du Che, de sa vie et de son sacrifice pour autrui fait que vous êtes excusé de le mettre dans le sac fourre tout de votre liste, Il n’existe pas de saint et même les meilleurs font des erreurs mais, j’en connais peu qui atteigne l’humanisme de Che Guevara. Aujourd’hui, il y a une vague médiatique qui tente de discrédité l’homme et son combat, normal lorsque les majorités au pouvoir sont exactement celles contre qui le Che a lutté et donné sa vie. Étouffer les révoltes naissantes, salir les idéaux d’égalité et de fraternité (c’est as been). Evidemment quand on est capable d’élire dans la foulée Sarkozy, Hollande et maintenant le représentant de chez Rothschild Macron, c’est la suite logique d’un dé-tricotage de l’histoire..  


          • McGurk McGurk 20 janvier 11:57

            @Gabriel

            Sacrifie pour autrui...ou d’autrui ? J’ai l’impression que c’est surtout la deuxième version qui colle le mieux.

            * « Il n’existe pas de saint et même les meilleurs font des erreurs mais, j’en connais peu qui atteigne l’humanisme de Che Guevara. »

             Parce que chez vous être humain c’est enfermer des gens ou les massacrer ? Quelle est donc votre définition d’ « humanisme » ?

            * « Aujourd’hui, il y a une vague médiatique qui tente de discrédité l’homme et son combat »

            Pas besoin, les faits historiques à eux seuls se chargent très bien du personnage.

            * « Étouffer les révoltes naissantes, salir les idéaux d’égalité et de fraternité (c’est as been) »

            En quoi Cuba ou le Venezuela sont-ils des pays libres où règnent l’égalité et la fraternité ?


          • Lugsama Lugsama 20 janvier 16:34

            @Gabriel

            Il suffit de lire ses écrits, son « oeuvre » et les témoignages des cubains pour comprendre que ce n’était qu’un terroriste, idéaliste tout comme le sont ceux de chez DAESH certes, mais je ne voit pas en quoi ça l’excuserait.

          • JP94 20 janvier 17:43

            @Gabriel

            Un article d’un soi-disant modéré qui se satisfait fort bien des violences générées par la société capitaliste et qui traduit une profonde méconnaissance de l’Histoire et des choses. Car prétendre aimer le Che avant qu’il n’agisse et le détester lorsqu’il combat - en renonçant à une carrière universitaire ou politique conventionnelle,, c’est ne pas aimer le Che du tout, et ne pas le comprendre, ou alors juste aimer sa photo sur les T-shirts...

          • CN46400 CN46400 20 janvier 19:34

            @McGurk

            A Cuba, pays sous embargo US, on peut se rassasier de miel bio avant de voter pour une chambre de 1600 députés en mars qui désignera en avril le futur chef de l’état. Au Vénézuela il faudra attendre l’automne, mais le miel n’est pas tout à fait aussi bio...


          • Lugsama Lugsama 20 janvier 20:36

            @CN46400

            On peux aussi y mourir de diverse épidémie en mangeant son miel bio, dans cette merveilleuse dictature dont on veux nous faire croire que le système hospitalier est si performant.

          • McGurk McGurk 20 janvier 20:57

            @CN46400

            Pendant que Castro et sa bande se faire des toasts au caviar ?


          • CN46400 CN46400 21 janvier 08:36

            @Lugsama

            Pour vivre 2 ans de plus qu’aux USA (espérance de vie d’après OMS), allez à Cuba....


          • Lugsama Lugsama 21 janvier 09:52

            @CN46400

            La différence n’est que de quelques mois et on peux légitiment mettre en doute l’éxactitude des chiffres d’une dictature qui essaye naïvement de cacher les épidémies digne de pays du tiers-monde qui la mine chaque année.

          • mmbbb 21 janvier 10:00

            @Lugsama parce qu en France, le système est parfait il y 450 000 erreurs medicales en France Donc les hopitaux les docteurs je les aime beaucoup a la folie tant que je peux de n a pas avoir affaire a leurs servvice Tu as demande conseil a tes superieures militaires pour dire des conneries


          • McGurk McGurk 20 janvier 11:49

            @eddofr

            Merci pour cet article, enfin une vraie dénonciation de ce type ignoble adulé par une bande d’aveugles, du soviétisme ainsi que du capitalisme extrême que nous vivons aujourd’hui. Ca remet les pendules à l’heure.

            Notons également que le communisme et capitalisme sont les deux faces du même pièces et qu’aller vers les extrême dans un sens comme dans l’autre est toujours source d’échec, donnant toujours le pouvoir et les moyens à une infime minorité qui n’en a jamais assez.

            *"J’aimes bien l’idée d’un mélange raisonnable entre libéralisme et collectivisme, ou chacun pourrait entreprendre et en tirer profit, raisonnablement, et ou le collectif s’assurerait que personne n’abuse « 
            * »Mais je ne sais pas comment on peut faire ça« 

            Il y a pourtant de nombreux exemples qu’on pourrait prendre et intégrer dans notre système.

            Les pays scandinaves avec leur législation sociale et code du travail en avance d’au moins un siècle sur les nôtres, la simplification administrative pour les entreprises en Allemagne et la possibilité des régions de piloter leur propre compétitivité, une aide conséquente aux micro-entreprises/PME pour développer une économie nationale plus forte - et l’aider à se tourner facilement vers l’international tout en gardant leurs spécificités »locales" (déjà le cas en Allemagne), diversifier notre économie pour ne pas dépendre d’une seule entité ou un seul pays, etc.

            Ajoutons bien sûr d’enlever les obstacles débiles à l’emploi (stages et apprentissages à profusion pour ne pas payer un professionnel, critères démentiels des entreprises envers les candidats, etc.), qui pourrait peut-être résoudre partiellement le problème du chômage en France.


            • Rinbeau Rinbeau 20 janvier 12:59
              Toutes les révolutions, les vraies ont leur Saint Just !
              la foule réclame vengeance !
              la révolution reste relativement pacifiste si les nouvelles autorités rendent justice ! les tortionnaires de l’ancien régime sont jugés et exécutés s’il le faut !
              c’est vrai pour la révolution française comme pour la révolution cubaine.
              Et des gens sont chargés d’exécuter les basses œuvres.
              Mais combien de morts en plus si le peuple s’en occupait lui même ?

              • McGurk McGurk 20 janvier 13:10

                * « les tortionnaires de l’ancien régime sont jugés et exécutés s’il le faut !

                c’est vrai pour la révolution française comme pour la révolution cubaine. »

                Les révolutions font énormément de victimes et généralement on se fout d’avoir une justice du moment qu’on « se venge » et prend le pouvoir.

                Il y a un paquet de morts en France qui n’auraient pas dû l’être, dont le roi lui-même qui a essayé de faire changer son pays. Mais les Français ainsi que l’aristocratie ne l’ont pas écoutés. Au final, il a été exécuté (de justesse) par les mêmes bourreaux qui se prétendaient « du peuple ».

                • CN46400 CN46400 20 janvier 14:14

                  @McGurk

                  C’est le seul serrurier qui a été condamné à mort pour entente avec l’ennemi.....


                • McGurk McGurk 20 janvier 14:30

                  @CN46400

                  Condamné ? Serrurier ? Sérieusement là ?

                  Il aurait dû avoir droit à un procès humiliant et une bonne pendaison à l’ancienne.


                • CN46400 CN46400 20 janvier 19:24

                  @McGurk

                  Vous êtes le seul à ne pas savoir que Louis Capet limait dans une échoppe de serrurier au Petit Trianon où Marie Antoinette tenait la caisse. A Varenne, il fût arrêté en flagrant délit d’exportation, sans autorisation, de sa fabrication. Ramené à Paris, il ne put, malgré toute sa bonne volonté, soustraire sa tête de la guillotine, par un autre finement aiguisée....


                • McGurk McGurk 20 janvier 20:59

                  @CN46400

                  C’est la version abrutie de l’histoire qu’on nous fait gober. Les faits sont tout autre et je vous invite à vous y pencher, internet aide pas mal à ce qu’il paraît.


                • CN46400 CN46400 21 janvier 08:56

                  @McGurk
                  Ah le complot judéo-maçonique qui a abouti à la Révolution française, çà c’est de l’histoire qu’elle est vraiment vraie.... !


                • Lugsama Lugsama 21 janvier 09:54

                  @CN46400

                  La Révolution était aussi maçonnique, ce n’est ni un complot ni un secret..

                • Rinbeau Rinbeau 20 janvier 13:34
                  « Les révolutions font énormément de victimes »
                  les contre-révolutions, c’est pire !
                  que pensez-vous de Napoléon Bonaparte, de Monsieur Adolphe Thiers et de ceux qui nous ont concoctés la guerre de 1914-1918 par peur des socialismes Européens ?
                  là ? pas de justice ! juste la boucherie !
                  contrairement à la révolution Cubaine où les tortionnaires de Batista ont été jugés !

                  • JP94 20 janvier 17:53

                    @Rinbeau

                    Batista a liquidé 6000 prisonniers politiques dans les dernières années de son règne ...

                    Quant à Robespierre, déjà la Terreur révolutionnaire ne naît pas de rien : elle est une réponse à la Terreur blanche. 
                    Et comme il a été dit à l’époque, qui sait combien les Blancs auraient massacré de Sans-Culottes ( sous l’Ancien Régime, on tuait du paysan et de l’Opposant sans complexe et en torturant) , des millions !

                    Les 14 armées étrangères qui ont envahi la Russie bolchévique pour s’allier à la Terreur blance ont tué 7 000 000 de Russes ( hommes, femmes, , enfants, et comme le disait Kornilov ; s’il fallait tuer les 3/4 des Russes pour éradiquer la Révolution , on le fera : 7 millions de morts c’est énorme ( et on n’en parle pas ici), mais si les Bolchéviques n’avaient pas triomphé, le massacre eût été plus gigantesque. encore.

                  • Lugsama Lugsama 20 janvier 20:51

                    @JP94

                    Robespierre et son gouvernement ont inventé le génocide, vos connaissance de l’Histoire semble bien partiel et orienté. La « terreur blanche » c’est 1795 et 1815, c’est donc l’inverse ou alors Robespierre avait des visions prophétique, puisque La Terreur (celle resté tristement célèbre et qui inspira tous les grands génocidaires du 20e siècle) s’est terminé en 1794 avec son éxecution.
                    On dit d’ailleurs que la « Terreur blanche » était une réaction à la « Terreur rouge » des jacobins, et non l’inverse, forcément.

                    Après si vous cherchez des excuses au génocide de Vendée, vous êtes bien petit.

                  • CN46400 CN46400 21 janvier 08:44

                    @Lugsama

                    Curieux génocide que la Terreur de Robespierre qui laisse, en vie, assez de jeunes à Napoléon pour qu’il puisse mettre sur pied la plus grande armée européenne de l’époque.....


                  • Lugsama Lugsama 21 janvier 10:02

                    @CN46400

                    Curieux commentaire qui voudrait nier un fait historique par une absurdité sans lien.

                  • McGurk McGurk 20 janvier 13:55

                    * « contrairement à la révolution Cubaine où les tortionnaires de Batista ont été jugés ! »

                    Vraiment ? Et « le Che », Castro et toute la bande ?
                    Combien de victimes aléatoires ont-ils massacré au nom de LEUR révolution ?

                    D’ailleurs - comme en Iran, URSS (et Russie actuelle) et à Cuba- quel est vraiment le sens de ce mot ? Simplement une hégémonie sur l’ensemble de la société. Les idéaux sont comme des pièges anti-moustiques, un attrape-nigauds pour recruter le nombre de soldats nécessaires à renverser un régime quel qu’il soit et piéger le reste de la population dans une dictature.

                    Dommage qu’on ne puisse pas juger les morts et les re-fusiller, sinon « le Ché » le serait une bonne centaine de fois de suite. Quant à Castro, il mourra et sera érigé en « héros » la bonne blague, tout comme son frère et ses successeurs.

                    De qui se moque-t-on ?!!


                    • julius 1ER 20 janvier 18:26

                      @McGurk



                      t’as raison Mc il ne faut surtout rien faire !!!!

                      car tout se vaut n’est-ce pas ??? le tortionnaire comme le torturé !!!

                    • McGurk McGurk 20 janvier 21:02

                      @julius 1ER

                      Au lieu de ruer dans les brancards, il serait nécessaire d’argumenter au lieu de simplement réagir.
                      C’est ce que je fais lorsque je vois des types écrire que « Cuba c’est cool » et que « le Che était un humaniste ».


                    • CN46400 CN46400 20 janvier 14:12

                      « Je n’aime pas vraiment l’ultra-libéralisme »

                      Vous avez deux fois tort. D’abord de préférer le nom bourgeois de la chose plutot que son vrai nom : le capitalisme qui se fout de la liberté mais pas des profits, et ensuite de lui refuser l’avantage immense qu’il procure à une infime minorité : s’enrichir en dormant...


                      • Lugsama Lugsama 20 janvier 16:45

                        @CN46400

                        Si vous mélangez capitalisme et ultra-libéralisme pas étonnant de finir avec les neuneus marxiste, comme quoi il n’y a jamais de surprise.

                      • CN46400 CN46400 20 janvier 19:10

                        @Lugsama

                        C’est quoi la différence ?


                      • Lugsama Lugsama 20 janvier 21:42

                        @CN46400

                        Hum, pour simplifié et sans être un érudit l’ultra-libéralisme c’est une doctrine politique qui pense que l’Etat ne doit jamais intervenir dans l’économie, uniquement le régalien pour maintenir la sécurité. Ce qui rend assez amusant les zigotos qui parlent de la France comme d’un pays ultra-libéral par ailleurs.

                        Le capitalisme c’est plus compliqué à définir puisque le terme à des définitions différente suivant l’opinion politique, (sans parler de la période historique), il peut d’ailleurs être opposé au communisme comme on peux considéré le communisme comme un capitalisme d’Etat (l’Etat possédant l’intégralité du.. capital de production) et donc une doctrine du capitalisme.

                        Mais la on entre plus dans la philosophie, actuellement on considère généralement le capitalisme comme un système basé sur l’économie de marché et le droit à la propriété privé, la recherche du profit et son partage, etc.. (certainement l’influence de Marx et de la guerre froide)

                        Bref, il y a le système et les doctrines, on ne peux pas confondre les deux, même si ça arrange une certaine propagande. En plus on ne peut pas dire que le corporatisme du moyen-âge, la social-libéral, l’ultra-libéralisme ou le colbertisme par exemple sont la même chose, même si la notion de capital intervient dans chaque système.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès