• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hypocrites

Un énième coup de gueule aux médias, qu'ils soient alternatifs ou mainstream, bien que ces derniers ne sont pas sujets à la censure immanente de Facebook. Les médias qui reposent sur Facebook pour assurer tout ou partie de leurs revenus ne sont pas victimes de Facebook, ils sont complices, et rendent impossible l'émergence d'alternatives crédibles. Et ceci s'applique tout également à Youtube (Google).

JPEG

Imaginez un petit pays vivant aux côtés d’un imposant voisin, qui se trouverait également être extrêmement agressif avec lui en raison de différences d’opinions politiques. Cet encombrant voisin se mettrait en tête d’envahir le petit État démocratique et pacifique sous des prétextes fallacieux… Je précise tout de suite qu’il s’agit d’une situation parfaitement hypothétique, tout droit sortie de mon imagination : chacun sait que dans le vrai monde, cela n’arrive jamais. Je ne voudrais pas que, prenant cette hypothèse au sérieux, vous vous sentiez agressé et désormais incapable d’aller plus loin dans la lecture de cet article en raison des larmes abondantes qui vous brouilleraient la vue. Internet doit impérativement rester un environnement sécurisant, loin de l’agression que constituerait pour certains la lecture d’une opinion contradictoire.

Or donc, au jour donné, l’aviation, les blindés et les troupes au sol de l’agresseur déferlent sur son pacifique voisin, lequel ne dispose d’aucune armée pour tenter même de s’y opposer. Il va sans dire que tout cela aura été préparé de telle manière que l’agresseur puisse se présenter comme la victime d’on-ne-sait trop quelle improbable cabale ourdie par son petit voisin.

Afin de couper court aux éternels empêcheurs de danser en rond, l’agresseur, constatant sa supériorité écrasante — celle du caïd sur le petit binoclard souffreteux — aura recours à un stratagème des plus retors : distribuer lui-même à l’ennemi des « armes ». Bon, pas des armes létales, hein. Non, pas des fusils à air comprimé non plus, ça peut blesser, ces machins-là. Non, plutôt des fusils à balle de mousse comme on en donne aux gamins pour jouer au jardin avec les copains quand il fait beau. Pour que ça soit crédible, ordre sera donné au troupes d’occupation, lorsqu’ils se savent touchés par une balle (parfois difficile à dire), de dire « Rhaaaaa, je suis mooooort » et de se laisser tomber (doucement) au sol pour une durée qui n’excédera pas trois minutes. Il est impératif de respecter ces consignes lorsque des caméras sont présentes. Il va de soi que les règles d’engagement ne sont pas modifiées par ailleurs…

Ça ne vous fait penser à rien ?

Et pourtant c’est très exactement le jeu auquel se prêtent 99% des éditeurs de contenus qui se trouvent être les mêmes qui chouinent parce que « Facebook il est méchant » et que « Youtube il me censure tout le temps ».

Tout en crachant dans la soupe (qui n’est déjà pas bonne), ils n’hésitent pas à venir quémander un petit bol en faisant le beau. Vous avez dit veulerie ? On en a plus que soupé des pleureuses qui du soir au matin se lamentent sur leur sort alors qu’ils sont complices, et idiots de surcroît, puisqu’ils sont également les premières victimes de leur collaborationnisme. Vous êtes en guerre contre les censeurs ou vous leur cirez les pompes, mais un moment donné, faut choisir son camp !

La réalité, et il ne faut pas être grand clerc pour le comprendre, c’est que Facebook ne possède rien, n’est éditeur de rien, ne créé rien. Il ne fait que de l’agrégation de liens vers des contenus amenés par ses utilisateurs, en échange de quoi ces utilisateurs peuvent (disons pouvaient) espérer toucher un plus large public. Facebook ne tiendrait pas une semaine si les principaux fournisseurs de contenus décidaient de le planter là. Il ne resterait plus que les vidéos de chatons et les discussions creuses parfaitement impropres à lui garantir sa survie financière.

Réseaux sociaux (Facebook)

Facebook pourrait parfaitement être remplacé par une alternative ouverte et décentralisée, tel Mastodon. Ah, oui, je comprends, vous, vous irez sur Mastodon le jour où tout le monde y sera, eh ?

Alternative à Youtube

J’entends déjà les pleureuses nous faire le numéro du pauvre petit média qui n’a pas les moyens d’héberger ses vidéos ou de mettre en place un serveur de streaming. C’est évident, mais qui a dit que c’était nécessaire ? Il existe déjà depuis quelque temps des applications utilisant le protocole WebRTC qui permettent de s’en passer ! Comment ? Eh bien c’est simple, les visiteurs sont la plateforme, et c’est eux qui « hébergent » les contenus. Dès que vous regardez une vidéo, vous devenez (durant tout le temps que durera votre session) une source pour cette vidéo (torrent). Automatiquement, les morceaux (chunks) de vidéo seront accessibles à tous, répartissant ainsi la charge réseau sur tous les clients. Mieux, plus les vidéos auront du succès, plus elles seront regardées, plus grand sera le nombre de sources disponibles pour la diffuser. Rien à installer, tout tient dans le navigateur, pas d’inscription, pas de frais, et la garantie absolue que personne, jamais, ne pourra s’accaparer vos contenus… ou vous censurer.

>> Aller sur Framatube

Somme-nous encore seulement des hommes ?

Ou bien ne serions-nous plus désormais que des consommateurs biberonnés à la propagande qui vous ferait, prendre, selon les mots de Malcom X, un criminel pour une victime et une victime pour son bourreau ?

Ce système, qui contourne les droits constitutionnels à la liberté d’expression pour les remplacer par l’arbitraire d’un « fournisseur de service » dont les intérêts se confondent au précité, n’a pour limite que ce que vous êtes prêts à accepter sans regimber. Et plus loin vous irez dans la veulerie et la soumission, plus loin le système ira dans l’oppression. C’est pas très difficile à comprendre, cela ?

Nous avons presque atteint le point de non-retour, celui où les techniques à disposition du pouvoir rendront toute révolte impossible en pratique, et ce qui viendra ensuite n’aura plus aucun rapport avec l’humanité au sens où nous l’entendons habituellement. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Positronique 13 mai 19:20

    Et pour ceusses qui n’ont pas facedebouque ou qui vont pas sur ioutube vous préconisez quoi ????


    • zzz'z zzz’z 14 mai 04:32

      @Positronique
      De jeter sa tv !


    • victormoyal victormoyal 14 mai 07:22
      Somme-nous encore seulement des hommes ?

      Bonne question..mais ceux qui regarde dans le « calbar » pour s’en con vaincre sont des eu nuques !


      • arthes arthes 14 mai 09:23

        Mastodon : Alors ça commence mal, pour moi en tous les cas, avec l’emploi de l’écriture inclusive pour évoquer un espace de liberté qui s’adresse aux "utilsateur-ice-s....S’adresse t on à des humains où bien à un ensemble composite constitué de genres dont il convient de bien faire remarquer qu’avant tout on en respecte toutes les singularités et que l’on se soumet pour le dire et l’écrire à une fantaisie barbare autant ridicule que superfétatoire.

        Cette mode risque de contaminer des éditeurs, mais cela en dit quelque chose sur l’état d ’esprit de ceux qui s’y adonnent. en matière de servitude volontaire.


        • arthes arthes 14 mai 09:24

          @arthes
          Oui, je précise que j’ai cliqué sur le lien : Mastodon.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 mai 09:29

          @arthes

          Oui j’ai vu ça aussi, mais faut-il continuer à cirer les pompes de Facebook pour autant ? Mastodon est décentralisé, et rend la censure presque impossible, la pub n’y existe pas et personne ne peut s’approprier les contenus. Si l’on est pas d’accord avec la philosophie d’un serveur, on va sur un autre, ou on créé le sien !

          L’écriture inclusive fait plus que m’agacer, elle est le symptôme d’une politisation, voire d’une instrumentalisation de la langue que j’adore. C’est pervers, et très bête, aussi.


        • arthes arthes 14 mai 11:03

          @Philippe Huysmans

          Il y a deux aspects : Bien entendue il n’y a pas à s’en tenir à FB, mais un site sans censure et sans pub ne garanti pas le sérieux ni l’authenticité des sources de ce qui y sera édité et nombre de bêtises et de billets insipides pourront t y fleurir
          .
          Par ailleurs, plus largement, nous auront toujours  le soucis d’être noyés d’info, de vouloir sellectionner celles que l’on veut lire parce que elles vont en notre sens et qui ne sont pas forcément les plus utiles.

          La censure a toujours existé, elle existe aussi ici où l ’édition  des articles se détermine tout de même et principalement par affinités , la charte n’étant pas une fourche caudine infranchissable.
           


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 mai 11:22

          @arthes

          C’est évident, on n’a aucune garantie de qualité pour ce qui concerne l’info qu’on y lira, mais quand on sait d’où on vient (Facebook)...

          Pour la surabondance... Eh bien on sélectionne à qui l’on s’abonne, voilà tout, et du coup, il ne faut pas vouloir tout mais faire des choix.

          La « censure » sur avox est minimale, elle sert principalement à décourager les clowns et ceux qui sont régulièrement tentés d’y balancer de la pub, l’air de rien.

          Disons que ça fait partie de ces trop rares médias sur lesquels on peut encore lire des textes qui seraient censurés dans la presse mainstream... et qui se trouve avoir une assez belle communauté de lecteurs.


        • arthes arthes 14 mai 12:04

          @Philippe Huysmans

          Ce n’est pas parce que l’on est plus informé que l’on est moins stupide pourtant.
          La nature est ainsi faite que chacun se dirigera vers ce qu’il souhaite lire le plus et qui correspondra à son mode de pensée.

          Pour en revenir à avox....
          Choix des articles par affinités si vous préférez cela au mot censure, et je n’en démords pas, affinités de personnes ou de sensibilités politique et sociale , et besoin de faire le buzz avec les sujets du moment, il faut de tout ce qui est vendeur pour plaize aux annonceurs, c’est le prix de la liberté ; L’argent pourtant doit rester un moyen et non une fin si l’on veut conserver l’inspiration qui, elle ne s’achète pas...
          .
          Ce que je déplore est que la singularité, l’originalité soient absentes dans le foisonnement des billets, certains sont même extrêmement creux, d’une pauvreté terrible,des clowns tristes , et n’étant ni un clown et n’ayant rien à vendre, je me considère dans la singularité, et mon billet fut refusé, mais il reste une « belle communauté de lecteurs » et de ce fait certaines interventions dépassent et de loin la qualité du texte initial auquel elles se rapportent et peuvent provoquer un vif intêret.

          Dommage que le tourbillon des nouvelles fasse qu’un clou en chasse l’autre et que de précieuses et si intéressantes conversations tombent dans les abysses où il est impossible de les poursuivre.

          Self con troll avait évoqué un système  qui permettait de sélectionner le sujet et les conversations avec untel, une telle afin de poursuivre jusqu’à épuisement en mode perso, sans que cela dérange le fonctionnement du forum..
          Je ne saurais l’expliquer mieux, techniquement je suis buse, mais c’est l’idée.
           


        • Waspasien 14 mai 15:19

          @Philippe Huysmans

          Vous avez raison.
          Deux poids deux mesures : d’un côté on veut préciser plus finement la signification de certains mots ; on l’ estompe pour d’autres ; le mariage, par exemple.
          Bidouillages sémantiques pour politichiens achetés.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 mai 15:35

          @Waspasien

          Ce que vous écrivez est correct, mais vous regardez ça à travers une paille, ce qui vous empêche de contempler le plan, et donc le but recherché.

          On n’a absolument pas affaire à des attaques au petit bonheur la chance, mais à un projet visant à tuer dans l’oeuf (avant que vous puissiez y penser) toute opposition cohérente.

          Si vous y réfléchissez deux minutes vous verrez que ce sont tous les groupes, toutes les solidarités et toutes les valeurs qui régissent notre vie en société qui sont systématiquement attaquées.

          J’avais résumé ça par la phrase suivante dans mon précédent article :

          « Et comme il est facile récolter le foin lorsqu’il est coupé de ses racines, il est facile d’imposer à une population un gouvernement inique lorsqu’elle est coupée de ses valeurs. »


        • Waspasien 14 mai 17:36

          @Philippe Huysmans
          Vous avez raison, c’est un de mes défauts...
          Désolé


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 mai 17:49

          @Waspasien

          Vous me taquinez : mais bon vous avez raison. Ceci dit, je ne voulais pas faire la leçon mais simplement attirer votre oeil sur ce qui n’est pas forcément évident au premier regard.

           smiley


        • berry 14 mai 09:30

          La direction de Facebook a pris fait et cause pour le mondialisme.

          Elle vient de suspendre 23 pages de soutien aux partis populistes italiens La Ligue et le Mouvement 5 Etoiles, en pleine campagne pour les européennes.

          Pour quelle raison ? Propagation de fake news et de discours de haine, des motifs fourre-tout et arbitraires qui peuvent s’appliquer à n’importe qui.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 mai 09:57

            @berry

            Ca ne va pas aller en s’arrangeant. La seule solution est de laisser tomber cette merde, c’est aussi la seule chose qu’ils sont capables de comprendre.


          • zygzornifle zygzornifle 14 mai 10:58

            Inscrivez vous sur Macronbook ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès