• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hypogonadisme hypogonadotrope

Hypogonadisme hypogonadotrope

 La société capitaliste avancée, par l'entremise de ses meneurs les plus intrépides a décidé de disloquer le cours naturel du développement de l'être humain et cela depuis la naissance par mille et une mesures machiavéliques dont fait maintenant partie intégrante l'idéologie du genre.

 La communauté scientifique et son congénère médical n'ont pas hésité à soutenir ce développement en lui attribuant tant bien que mal tous les attributs possibles et imaginables des principes de la tolérance et de la diversité que notre modernité dévoyée peut exploiter à ses fins.

Ainsi sont nées au nez et à la barbe de nous tous des cliniques d'un type nouveau, dont le dessein est de favoriser et d'encourager le développement de la diversité des genres et du transsexualisme. Jusque là rien de bien répréhensible, chacun faisant selon ses propres désirs et penchants, mais quand cela se pratique sur des enfants en bas âge à l'aide de substances médicamenteuses lourdes de conséquences sur leurs développements et leur intégrité physique, physiologique et psychologique, cela pose question.

 Par milliers, des enfants sont ainsi hospitalisés pour endurer des traitements dits inhibiteurs d'hormones ou bloqueurs de puberté atteints de ce qu'il est convenu d'appeler dysphorie de genre. Or, d'où peut bien provenir ce symptôme sinon de l'esprit dégénéré d'adultes en mal de modernité alimentant toutes sortes de nouveautés et d'inventions bizarres, biscornues et mortifères ?

 Sont ainsi administrés à des enfants dont le développement est perturbé par la folie de la société tutrice dans laquelle ils n'ont au départ rien sollicité des médicaments à l'origine développés pour soulager entre autres traitements, cancers de la prostate ou de l'utérus chez des adultes touchés.

 Ainsi plusieurs dizaines de milliers de cas ont été enregistrés ces dernières années et identifiés comme ayant engendré de graves conséquences sanitaires sur des sujets enfants et pré-adolescents mineurs ayant suivis des protocoles d’inhibiteurs hormonaux et causant la mort de plus de 6000 enfants, ces chiffres ayant été fournis par la FDA étasunienne (Food and Drug Administration), données étant donc confinées à ce seul pays pour 2018, sachant que d'autres pays ont d'ores et déjà adopté ce même genre de pratiques. Ces morts et atteintes graves à la santé ont été causées par l'administration d'acétate de Leuprolide (Lupron) ainsi que par celle de Triptoréline, réprimant l'hormone lutéinisante et l'hormone folliculo-stimulante.

 Ces médicaments, réducteurs et inhibiteurs des niveaux de testostérone et d’œstrogène entre autres dommages augmentent notablement la coagulation sanguine et sont la cause d'innombrables douleurs et de fragilités osseuses ainsi que de fractures chez les patients, chez les cobayes devrais-je dire, car aucune étude sérieuse n'a été menée à ce jour concernant les effets secondaires de ces médicaments sur les enfants, bien que nous en voyions d'ores et déjà les effets délétères. Ces pratiques de soins ont d'ailleurs obtenues le soutien de la Société d'Endocrinologie et de l’Académie étasunienne de pédiatrie. 

 Ont par conséquent été enregistrés des symptômes mortels de coagulation sanguine, des comportements suicidaires avec une augmentation des suicides chez les enfants concernés, une baisse notable des quotients intellectuels, ainsi que comme précisé précédemment une fragilisation dramatique de la solidité des os avec ostéoporose précoce, entre autres symptômes graves que l'industrie du transgenrisme répugne bien entendu à faire mention. À tel point que le NHS (Organisme national britannique de santé publique), voyant le nombre de cas d'enfants atteints de symptômes inquiétants suite à ces traitements ayant explosés dans ce pays, enquête sur leurs légitimités et leur dangerosité, traitements qui font partie de la famille des castrateurs chimiques et sont délivrés à qui mieux mieux aux enfants perturbés par la propagande qu'ils subissent quotidiennement par des adultes irresponsables et les médias criminels.

 L'idéologie transgenre c’est ainsi transformée en industrie florissante générant des milliards de dividendes et favorise donc, autant que faire ce peut, par l'entremise des cliniques la prescription des ces protocoles bloqueurs d’hormones et enseigne l'auto-médication afin de suspendre le développement de l’enfance à l'adolescence et prévenir les changements dans la croissance, bien connus dans la période que sont voués à franchir les enfants pour passer de l'enfance à l'age adulte, cela afin d'empêcher le système pileux et le développement des organes sexuels. jusqu'à ce que l'enfant décide enfin de choisir son orientation sexuelle, homme ou femme. C'est alors que de nouveaux traitements idoines seront appliqués pour favoriser la croissance, dans un sens ou dans l'autre. Il faut consolider le choix !! Il va sans dire que ces protocoles induisent les pires dysfonctionnements dans des corps antérieurement sains et créent des interférences physiologiques et psychologiques entraînant des pathologies connues sous le nom d'hypogonadisme hypogonadotrope ou déficit gonadotrope. Cela est une situation grave qui porte atteinte à l'intégrité physique, physiologique et psychologique des enfants contre laquelle les endocrinologues et les pédiatres devraient s’opposer avec la plus grande véhémence. Où sont-ils ? Les entend-on ? Bien au contraire cela a été admis par ces professions aux États-Unis. Et quid des effets secondaires au long cours pour des médicaments relativement récents ? Rien à ce jour.

Sans revenir sur ce qui a été dit plus haut, les premiers effets secondaires ont déjà été identifiés : prothèses osseuses, maladies parodontales et perte des dents, insomnies, fibromyalgies, diminution de la densité osseuse, fragilité des ligaments, arthrose, ostéoporose, symptômes de la ménopause, nombreux dérèglements hormonaux, dépression, maladies auto-immunes, suicides, etc.

Le déficit gonadotrope peut-être pris en charge et résolu par traitements hormonaux, mais ce qu’il c’est produit est que l’industrie du genre a instrumentalisé cette pathologie afin d’induire dans l’enfant la possibilité de changer de sexe à l’adolescence plutôt que de résoudre normalement le déficit, ainsi l’enfant se trouve devant le choix de l’administration de traitements antagonistes et ainsi permettant de transformer sa physiologie, son comportement psychologique et subir ensuite les interventions chirurgicales qui feront de lui un homme ou une femme. Ou alors, chez l’enfant ne présentant pas de déficit gonadotrope, ayant donc un développement normal, on laisse éventuellement entendre qu’il lui sera possible de choisir en adoptant les traitements nécessaires à son développement sexué. Quoiqu’il en soit, l’enfant cible est artificiellement maintenu dans un état physiologique neutre et bloquant son développement normal jusqu’à ce que les traitements lui soient administrés et cela dans la plus grande opacité.

Les enfants ayant ainsi été transformés avec ou sans leurs assentiments devront subir toute leur vie durant des traitements hormonaux pour maintenir les transformations .

Peu nombreux sont les gens informés de cette prédation et de cet outrage faits à l'enfance.

 

https://www.endocrine.org/guidelines-and-clinical-practice/clinical-practice-guidelines/gender-dysphoria-gender-incongruence

https://pediatrics.aappublications.org/content/142/4/e20182162

http://distincttoday.net/2019/08/26/health-chiefs-to-review-service-that-gives-transgender-children-hormones/

https://www.taringa.net/+noticias/mas-de-6-mil-muertes-por-medicamentos-suministrados-a-ninos-trans_24v010

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 23 octobre 19:08

    J’ai regardé les sources, les deux premières sont des sources médicales le deux suivantes ne sont que des médias.

    Dans la première j’ai relevé cette phrase : Le traitement hormonal n’est pas recommandé chez les personnes prépubères, dysphoriques / incongrus de genre.

    Aux USA où ils y a des chiffres, on recense 0,7% d’adolescents transgenres. Comme 52% d’entre eux sont suicidaires et qu’il ont tendance à une conduite à risques ils sont repérables.

    Pour calmer le trouble dû à cet état et des décisions trop hatives on bloque la puberté jusqu’à 16 ans.

    La puberté a tendance à amplifier le trouble.

    Je ne suis ni pédiatre ni psychologue je n’ai pas d’avis à donner.

    La troisième source fait part d’une interrogation légitime en Angleterre, à part le retour d’expérience US, pas trop de billes pour se faire une idée.

    La quatrième, vient d’Amérique latine où je réside et dont je connais les méthodes rarement scientifique.

    Leurs sources une fondation catholique dont on connait leur opposition vicérale et facebook.

    Pour les 6000 morts j’ai voulu trouver la source. Il mettent bien un lien sur la FDA mais on tombe sur la page de recherche de la FDA et non sur un article ou étude. La méthode habituelle des charlatans le lien qui tombe dans le vide.


    Je ne suis ni pédiatre, psichologue mais je sais lire. Vu les sources médicales qui contredisent l’article ou ne sont que des médias lambda dont un qui triche, pas trop factuel cet article. Il plaira dans les milieux ultracathos.

    Les extrémistes ne recherchent pas le vraisemblable mais ce qui renforce leurs biais.




    • Scrofulator Bubonique 23 octobre 19:25

      @sls0

      Certes, ça plaira dans les milieux ultra-cathos et familles nombreuses de tous bords qui craignent le pire pour leur progéniture mais aussi dans les milieux où l’on a besoin d’un cheptel indéterminé sexuellement et passif pour assouvir ses penchants pédosatanistes.


    • symbiosis symbiosis 23 octobre 22:31

      @sls0

      Les extrémistes ne recherchent pas le vraisemblable mais ce qui renforce leurs biais.

      J’aime bien cette phrase, d’ailleurs les milieux qui pratiquent ces transformations barbares sur des enfants et qui s’enrichissent à milliards avec le soin attentif porté par l’industrie pharmaceutique, ont fait de leurs biais une réalité vraisemblable, surtout pour ceux qui profitent bien de cette niche lucrative. Ça fait du monde.
      Les enfants qui subissent ce genre d’outrages sont vraisemblablement correctement biaisés.


    • tashrin 24 octobre 10:53

      @sls0
      Commentaire bcp trop intelligent pour agoravox :)
      Merci pour le decryptage


    • foufouille foufouille 24 octobre 11:10

      @tashrin

      Tu veux dire qu’il a cherché hors de gagavox ?



    • symbiosis symbiosis 24 octobre 18:06

      @leypanou
      Ça en dit long sur la malfaisance de certains procréateurs qui engendrent uniquement pour assouvir leurs propre fantasmagorie.
      L’enfant dans tout ça n’existe plus.
      Pas besoin d’ailleurs d’aller très loin, il suffit de relire le commentaire odieux de sls0 pour voir qu’ici même non plus, l’enfant et les tortures qu’on lui inflige n’existe pas. Pas le moindre signe de compassion ou d’indignation dans ce commentaire.


    • leypanou 24 octobre 19:25

      @symbiosis
      vous avez raison : c’est du business à vie pour ceux qui « traitent » ces enfants.
      Pire, même des enfants aussi jeunes que 5 ans je crois sont traités : au lieu de traiter la tête ou le psychisme, on « traite » le corps. Il y a même des cas où l’individu traité se rend compte bien des années plus tard que finalement, il était dans le bon genre et voulait revenir en arrière.


    • sls0 sls0 25 octobre 14:34

      @symbiosis
      Calme mon p’tit gars, je ne dit pas que c’est bien ou pas bien, je ne fais que montrer certains aspects fallacieux de votre article.
      Evitez de déformer la vérité ça évitera d’avoir des commentaires « odieux ».


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 15:20

      @sls0

      Tu as l’air d’en connaître un bout sur la vérité toi, mon p’tit gars !!


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 15:22

      @sls0

      Alors vas-y, ne te gêne pas, dévoile-nous le caractère fallacieux de l’article !!


    • foufouille foufouille 25 octobre 15:26

      @symbiosis

      Il l’a fait dans son premier commentaire.


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 15:31

      @foufouille

      Non, je regrette, il n’a rien fait du tout !!


    • foufouille foufouille 25 octobre 15:51

      @symbiosis

      Si car tes sources sont fausses ..........


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 17:01

      @foufouille

      D’accord, alors trouve-moi les bonnes sources !!


    • foufouille foufouille 25 octobre 17:12

      @symbiosis

      il y en a pas comme pour les méchant vaccins, bon cholestérol à 5g, bon miel ne provoquant aucun diabète qui se guérit par l’acupuncture, etc.

      les seules sources sérieuses que tu peux trouver au niveau médical sont faites par des médecins pas khmer vert ou gaga et écrit en langage médical donc assez difficile à comprendre sans bases et esprit tordu car il faut décortiquer une ana lyse bidon.

      exemple avec du miel magique :

      http://www.minerva-ebm.be/FR/Article/45


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 17:24

      @foufouille
      À la lecture de tes commentaires, foufouille le magicien, on a vraiment l’impression que tu maîtrises bien tes sujets, alors vas-y, au lieu de tourner en rond à raconter n’importe quoi, dis-nous en quoi le fait d’arrêter la croissance d’enfants pour ensuite leur changer leurs sexes et leur faire subir des traitements médicaux à vie serait sorti d’une analyse bidon, toi qui n’as eu aucune espèce de compassion pour ces enfants dans tes commentaires.
      Ils existent pour toi, ou c’est ta parole aigrie qui devrait prédominer dans le débat ?


    • foufouille foufouille 25 octobre 17:49

      @symbiosis

      c’est toi qui a fait un article sur le sujet donc à toi de prouver ce que tu avances.

      quand je lis bigpharma, c’est khmer vert pour moi avec un complot mondial et avec chine et russie et cuba.

      et aussi des médocs magiques qui guérissent avec 0% de malades.


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 18:04

      @foufouille

      Je n’ai rien à prouver, je n’ai fait que relayer une réalité.
      Par ailleurs, je me suis farci un gros dossier écrit par des soutiens de ces démarches qui manipulent les enfants et rien de rien sur les suicides et les problèmes de santé engendrés.
      Ce que je conclue, comme dans de nombreux commentaires émanant de toi, c’est que tu ne lis pas les articles, mais uniquement les commentaires.
      Sinon, c’est quoi un khmer vert ?
      À part ça j’ai du mal, mais ça n’est pas nouveau à comprendre ton charabia initiatique.


    • symbiosis symbiosis 25 octobre 18:07

      @foufouille
      Tout compte fait, tu es qui toi, pour que j’ai à te prouver quelque chose ??
      Mais foufouille, tu n’es pas mon problème, si je te réponds, c’est par pure humanité.


    • foufouille foufouille 25 octobre 18:13

      @symbiosis

      c’est ton article donc à toi donner des sources crédibles.


    • foufouille foufouille 25 octobre 18:20

      @symbiosis

      un khmer vert est un couillon qui ne lit que des liens escrolos. il peut aussi guérir cancer et diabète avec sa connerie verte.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 23 octobre 19:11

      Tiens Cyberpunk va bientôt sortir ^^

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

symbiosis

symbiosis
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès