• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Il est midi, Dr Kouchner ! » Réveillez-vous !

« Il est midi, Dr Kouchner ! » Réveillez-vous !

À la une du journal « Le Monde » du 19 mai 2007, le nouveau ministre des Affaires étrangères, M. Kouchner, vient de « réclamer crédit ». « On me jugera sur les résultats, » insiste-t-il. Et au cas où il serait pris « en flagrant délit de renoncement », il souhaite qu’on le « réveille ».

Mais l’heure n’a-t-elle pas sonné depuis quinze ans déjà, depuis la campagne « Les enfants de France pour la Somalie  », en octobre 1992. M. Kouchner, alors ministre de la Santé et à l’action humanitaire, y avait pris une part prépondérante, en compagnie de son collègue J. Lang, ministre de l’Éducation nationale, La Poste, France 2, la SNCF et les annonceurs publicitaires.

Une affiche pour suborner l’irrationalité

Une affiche, on s’en souvient, avait été placardée dans les villes, et jusqu’ à l’entrée des salles de classe.
- On y voyait représentés sur fond blanc, côte à côte, un enfant noir squelettique assis, tenant renversée une boîte de conserve en guise de gamelle, crédité de 8 kg, et un simple paquet de riz de 1 kg. Une phrase, en bas de l’affiche, précisait : "Le 20 octobre, dans chaque école, un enfant de France donne un paquet de riz pour un enfant de Somalie ". A en juger par les rayons des grands magasins vidés de leur réserve de riz, cet appel a été entendu, et l’affiche a atteint sa cible. On ne peut manquer, toutefois, de s’interroger, sur la finalité d’une telle campagne. L’affiche choisie, en tout cas, ne fait pas dans la dentelle. Conçue pour empoigner son lecteur aux tripes, elle s’adresse exclusivement à son irrationalité.
- Elle est même devenue un bel exemple de leurre d’appel humanitaire, associant à la fois la stimulation du réflexe de voyeurisme par l’exhibition du malheur d’autrui et celle du réflexe de compassion et de culpabilisation pour non-assistance à personne en danger : un enfant noir meurt de faim alors que, tout près de lui, un simple paquet de riz pourrait le sauver ! L’inconfort de ce sentiment de culpabilité peut être d’autant plus aigu que le remède est vraiment peu coûteux et que la marche à suivre indiquée est simple. On n’a vraiment aucune excuse si on se dérobe ! Comment ne pas consentir au don sollicité ? Ainsi, l’impression de participer par cette médiation facile au soulagement du malheur d’autrui soulage-t-elle d’abord de sa mauvaise conscience le récepteur qui éprouve, en retour, un sentiment de « bonne conscience ». C’est l’échange attendu !

Une affiche pour paralyser toute rationalité

Simultanément, l’affiche vise à paralyser coûte que coûte toute rationalité qui pourrait différer le don : ce besoin de comprendre pourquoi on en est arrivé là doit être étouffé à l’aide de quatre procédés.
- Le premier procédé est une mise hors-contexte : l’enfant noir sur fond blanc posé à côté du paquet de riz est livré hors du temps et de l’espace ; seuls des poids respectifs identifient l’un et l’autre. On n’en sait pas davantage.
- Est ainsi facilité le second procédé qui est l’amalgame entre la solution individuelle et la solution collective face à un problème collectif. Le leurre d’appel humanitaire entretient l’illusion selon laquelle un problème collectif comme une famine peut relever de solutions individuelles peu coûteuses et non d’une politique gouvernementale réfléchie et volontariste : « Ce n’est rien pour celui qui donne un paquet de riz, répètent à l’envi ses partisans avec componction, mais c’est tout pour celui qui n’ a rien et le reçoit. » Il semble, à l’expérience, qu’en termes de notoriété, c’est surtout beaucoup pour ceux qui savent manier ce leurre.
- Un troisième procédé est le recours à la force de frappe de l’argument d’autorité  : l’autorité de l’État est ici représentée par pas moins de deux ministres et M. Kouchner mouille le maillot. Il prévient l’objection du possible détournement des paquets de riz par les factions rivales qui se font la guerre en Somalie : qui ne se souvient pas du ministre filmé transportant sur son dos, du bateau jusqu’à la plage, un sac de riz, les pieds nus, pantalon retroussé, dans le ressac, puis, plus tard, servant à des petits affamés se pressant autour d’une marmite de grosses louches de grumeaux de riz dans leur gamelle ? De son côté, l’École fait peser sur les élèves tout le poids de son autorité institutionnelle. Le pouvoir de séduction de la star est, dans le même temps, activement recherché : comme ses illustres prédécesseurs, Bob Gueldof, « l’Éthiopien » ou Catherine Deneuve, « L’Africaine », dans les années 80, « Patriiick » Bruel s’engage pour mettre au service de cette action généreuse le réseau de relations affectives et incitatives qu’il entretient avec ses fans. Une dernière autorité, plus souvent usurpée que légitime, est aussi de la partie : c’est celle des médias : France 2 parraine l’opération, en lui ouvrant ses journaux, avec les ministres et la star.
- Le quatrième procédé est enfin la pression du groupe qu’il s’agit d’exercer impitoyablement sur l’individu puisque chaque élève est invité à déposer, dans son établissement, son paquet de riz aux yeux de tous ses camarades, le même jour, ce 20 octobre 1992, comme le prescrit la légende de l’affiche. Venir sans son paquet est ainsi rendu inconfortable, puisque cela revient à se distinguer de ses camarades, au risque de se voir reprocher aux yeux de tous une sécheresse de coeur.

Un résultat apparemment dérisoire

Or, en 1992, ça fait au moins trente ans que la réflexion sur le sous-développement est engagée. On ne sait peut-être pas encore quelles sont les solutions-miracles qui permettent à un peuple d’en sortir, mais on a au moins appris que de telles campagnes, comme toutes celles qui l’ont précédée, sont, sinon nuisibles, du moins de peu d’ utilité, sauf pour ses promoteurs qui assurent ainsi, à bon marché, leur propre promotion, et acquièrent "une image de bienfaiteurs de l’humanité".
Dans "Science et Vie Junior " N° 92 de mai 1997, Géraldine Faes écrivait : L’opération "Du riz pour la Somalie" montée par les ministres de l’Action humanitaire, Bernard Kouchner, et de l’Education nationale, Jack Lang, rencontra un immense succès. Auprès des écoliers français en tout cas. Car concrètement, elle ne servit pas à grand-chose.[...] Le riz des enfants de France permit de nourrir les petits Somaliens pendant... quatre jours.[...] Hormis quelques instituteurs inspirés, quelques parents informés, les adultes laissèrent les plus jeunes dans la naïve certitude qu’ayant accompli une bonne action, les petits Noirs de la télé iraient mieux. Et on passa à autre chose.[...].

Une campagne de désorientation ?

Une telle mobilisation pour un résultat aussi dérisoire conduit à s’interroger sur les motivations réelles de ces auteurs :
- Aux observations présentées par G. Faes dans "Science et Vie Junior", il importe d’ajouter que deux mois après, en décembre 1992, sur mandat de l’ONU., les USA ont fait débarquer, en Somalie, plus de 30.000 soldats, dans le cadre d’une mission humanitaire appelée "Restaure Hope" (rendre espoir), sous les caméras de journalistes préalablement ameutés.
Une guérilla s’en est suivie en Somalie avec des milliers de morts, y compris américains. Les raisons qui ont mobilisé les stratèges tiennent-elles à la famine ou à la place stratégique de la Somalie ?
- A la lumière de ces informations, peut-on écarter l’hypothèse selon laquelle la fonction de cette campagne humanitaire auprès des élèves français était de préparer les esprits à cette intervention ? On le voit, l’illusion de l’exhaustivité de l’information, comme l’illusion de l’iceberg, montre moins qu’elle ne cache.
- Que l’Education nationale d’un pays développé ait apporté sa caution à une pareille manifestation a de quoi désespérer les peuples qui souffrent de sous-développement. Qu’ils se rassurent ! Les erreurs du passé sont savamment inculquées à de nouvelles générations, dont les comportements plus tard ne devront pas surprendre.

Quel que soit l’usage qu’on en fait, en effet, la perversité du leurre d’appel humanitaire est à la mesure de son efficacité. L’élan moral le plus noble de l’homme qui le pousse à venir au secours de son semblable, est cyniquement détourné pour atteindre les fins les plus sordides.
Même avertie, une personne qui a été victime d’un leurre d’appel humanitaire, n’est pas pour autant à l’abri d’une nouvelle mésaventure. Le danger, il faut le marteler, serait, en effet, de ne soupçonner que leurre dans tout appel humanitaire. Car quelle société peut survivre au délitement des liens de solidarité qui en dériverait ? Or c’est précisément ce scrupule honorable qui expose indéfiniment sans défense aux séductions du leurre d’appel humanitaire celui-là même qui en a déjà été victime, et qui fait le bonheur de celui qui en use.
Seulement, à celui-là qui est passé maître en leurre d’appel humanitaire, quel crédit peut-on continuer à lui accorder ?



Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Décryptages Décryptages 21 mai 2007 09:39

    C’est parti : la chasse est ouverte ... pauvres de vous !

    Fançois Hollande l’a dit Urbi Et Orbi : « Kouchner n’est plus membre du PS ». L’excommunication du French Doctor se fera donc très vite, le procès en sorcellerie droitière ayant été instruit dès les jours précédents son entrée dans le gouvernement hérétique de François Fillon.

    On est ainsi rassuré. La Confrérie des Eveillés chère à Jacques Attali n’infiltrera pas la sainte famille socialiste. La pureté des convictions est sacrée. Besson, Védrine, Hirsch, Kouchner, Allègre, Jouyet, Baylet : ce ne sont peut-être que des « aventures personnelles », mais tout de même, ça fait désordre. Et quand on ne comprend pas ou quand on ne veut pas comprendre, le bûcher politique est encore la meilleure arme. Exit les dangereux conspirateurs avec l’ennemi. Dehors les petits soldats de « l’ouverture ». Silence dans les rangs. Il y a encore quelques meubles à sauver du déluge sarkozyste, quelques sièges à conserver dans le raz-de-marée qui s’annonce, quelques éléphants à protéger pour maintenir autant que possible une bio-diversité politique au Palais Bourbon.

    En réalité, à gauche et au centre, c’est un désastre. Par compassion, je vais arrêter de tirer à boulets rouges sur ce pauvre PS dont la seule solution de survie semble être de canoniser définitivement Ségolène Royal et d’en faire son étendard pour les dix ans qui viennent.

    Mais que dire des Verts, qui avaient survécus tant bien que mal à leurs dérisoires batailles intestines et qui ont été achevés par la honteuse fausse-vraie campagne du démag-hulot. Et dont le rêve d’un vrai grand ministère de l’écologie se réalise sans eux.

    Mais que dire des Dons Quichottes de l’extrême gauche, communistes, trotskystes et autres alter-machins en tout genre, réduits en miettes par le vote utile et qui assistent médusés à l’entrée du président d’Emmaüs France dans un gouvernement sensé être l’incarnation même du diable.

    Mais que dire de ces radicaux radicalement déboussolés, noyés dans le magma socialiste, baillonnés par des accords électoraux pitoyables, alors même que celui dont ils sont sans aucun doute les plus proches est aujourd’hui Ministre de l’économie, des finances et de l’emploi.

    Mais que dire enfin de ce MoDem qui n’est connecté à rien et qui tente désespérement de garder le contact avec le monde politique réél. C’est un MoDem en mode WiFi. Mais par ici, ça ne capte pas très bien ... Un mouvement politique qui n’arrive pas à sublimer sa vocation d’écurie présidentielle d’un seul homme, fut-il providentiel, ne représente pas grand chose. Or, au MoDem, les rêves passent (celui de Quitterie Delmas par exemple, égérie bayrouienne du web pendant la campagne qui doit laisser sa place pour les législatives) et les manoeuvres politico-politiciennes reviennent vite au goût du jour. Que dire de ce MoDem dont l’ossature a disparue pour devenir une banlieue de l’UMP et dont le chef des parlementaires à troqué sa casaque orange contre un maroquin de ministre régalien. Que dire d’un parti dont l’espace se réduit chaque jour entre un PS méprisant et un Président qui se paie le luxe de faire ce que Bayrou pensait être le seul à pouvoir faire : réunir des personnalités de droite, du centre et de la gauche autour d’un même projet.

    C’est un champ de ruines. Excommunier n’y changera rien.


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 mai 2007 11:30

      DECRYPTAGE

      Voila une analyse qu’elle est bonne !Et moi de rire quand je vois Monsieur Paul Villach que j’aime bien au fond mais qui est tellement perdu qu’il s’en prend a l’humanitaire le plus consensuel .

      POURQUOI MAINTENANT ET PAS AVANT MONSIEUR VILLACH ?

      A quand un article dévastateur sur EMMAUS et ses petits trafics , ses pratiques commerciales douteuses ?

      Comme décryptage je voudrais éviter de tirer sur les ambulances mais enfin , fermez là si vous n’avez rien à dire .

      Vive la république quand même .


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 mai 2007 11:43

      BONJOUR A TOUS

      Un coup de chapeau à bernard Kouchner qui sachant ce qui allait lui arriver ( L’excommunication)a eu le courage de s’engager pour être utile à son pays .

      La Gauche française une des plus sectaires du monde lui en veut, il a trahi et ce qu’on s’accordait à lui reconnaitre comme mérites ne devient plus que cinéma et mensonges .

      Que ne le disiez vous pus tôt messieurs les belles âmes de gauche .

      Oui Bernard Kouchner a toujours fait un peu de cinéma et alors ? N’a t’il qu’un bilan négatif ? Je ne le crois pas .

      En tout cas il a au moins le mérite de vous faire c... copieusement et ça c’est bien ça vous détendra .

      Vive la république quand même .


    • LE CHAT LE CHAT 21 mai 2007 11:55

      @CAMBRONNE

      je suis bien d’accord avec toi , comme si Bernard Kouchner à 67 ans avait besoin de la bénédiction de ce pathétique Hollande pour continuer une carrière au sein des apparatchik socialistes qui sont des vrais fonctionnaires de la politique .

      Hollande a montré que les éléphants étaient sectaires et mesquins et qui peut encore croire que Ségolène aurait pu rassembler les français avec ses gardiens du temple has-been qui veulent un PS hégémonique . Les verts ont semble t-il commencé à comprendre , les rats quittent le navire ; Hollande sait qu’il paiera les echecs répétés et qu’il va gicler après les législatives

      salut et fraternité


    • Gazi BORAT 21 mai 2007 12:02

      @ Cambronne

      « Pratiques commerciales douteuses »

      A titre de rappel : à la tête d’Emmaüs figure Martin Hirsch, ex directeur de cabinet du bon Dr Kouchner et, comme lui, rallié au sarkozysme et, comme lui, membre du nouveau gouvernement.

      gAZi bORAt


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 mai 2007 12:12

      GAZI BORAT

      Vous ne m’apprenez rien , je voulais anticiper sur les prochains articles qui ne manqueront pas d’attaquer Emmaus et son directeur .

      Décidemment le coeur est à gauche et tout action pour changer cela ne peut que faire naitre la suspicion .

      Vive la république quand même .


    • Jojo2 21 mai 2007 12:28

      Commentaires politiciens à coté de la plaque. L’envoi de sacs de riz ou autres ne sert strictement à RIEN. Que ce soit par des gens de gauche ou de droite. Les mêmes problèmes se posent inévitablement quelques jours/mois/années après tant que les problèmes de fond ne sont pas traités : guerres entretenues pour des raisons stratégiques, déstabilisation de l’agriculture vivrière par nos agricultures grassement subventionnées, pollution exportée sous la forme de gas à effet de serre.


    • Paul Villach Paul Villach 21 mai 2007 12:42

      1- Mais enfin, cher Cambronne, n’est-ce pas vous qui êtes un peu perdu ? Comment en venez-vous à cette formule d’intolérance ? « Fermez-là ! » ne vous ressemble pas.

      2- « Pourquoi pas avant ? » demandez-vous. Mais parce que c’est M. Kouchner qui vient dans un article de demander qu’on lui fasse crédit. Comme il ne le demandait pas avant, je gardais pour moi mon sentiment. N’ai-je pas le droit de répondre, en ce qui me concerne, que depuis 1992, je ne peux plus lui faire crédit.

      3- Maintenant, que vous estimiez que, puisque les vastes campagnes humanitaires sont consensuelles, il est sacrilège d’en faire la critique, je crains que vous mettiez le doigt dans l’engrenage qui mène à une limitation drastique de la liberté d’expression.

      Mais je ne peux croire que vous en êtes là. Cordialement quand même, Paul Villach


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 mai 2007 13:55

      PAUL VILLACH

      J’ai la très nette impression que vous êtes devenu le petit soldat de François Hollande c’est pour ça que je déparle .

      Donc je retire mon fermez la et le remplace par taisez vous !

      Vos chroniques m’ont toujours interressé mais maintenant vous vous êtes mis dans un peloton de supplétifs du PS moribond . dommage ;

      Salut et fraternité .


    • Paul Villach Paul Villach 21 mai 2007 14:18

      Cambronne, pourquoi cette acrimonie ? Quelle différence faites-vous entre « Fermez-la ! » et « Taisez-vous » ?

      Je ne vous ai pas vu si furieux quand je comparais la photo de Mme Royal à la une de TIME Magazine avec la publicité de Guerlain, « Shalimar ». Je vous mets sous le nez des arguments ! Répondez-y calmement ! À moins qu’ils vous embarrassent !

      Je soutiens, moi, que cette campagne humanitaire de 1992 a été une honte et j’avance des arguments ! Or M. Kouchner en a été un des acteurs majeurs. Montrez-moi que c’était un modèle de fraternité démocratique !

      Pourquoi me prêtez-vous des fonctions auxquelles je ne peux prétendre ? Cordialement quand-même ! Paul Villach


    • jps jps 22 mai 2007 09:33

      Kouchner « vu son âge, il n’a rien à perdre », remarque un élu de droite (le Monde 14 mai 07). Kouchner besoin de se justifier. « Je sais que certains de mes amis me reprochent ce nouvel engagement. A ceux-là, je réclame crédit : mes idées et ma volonté restent les mêmes. S’ils me prennent un jour en flagrant délit de renoncement, je leur demande de me réveiller. Je garantis que ce temps n’est pas venu. » (lemonde « pourquoi j’ai accepté ») . Bernard Kouchner est comme Shimon Péres : toujours ministre, quel que soit le gouvernement et quelle que soit la politique menée. Kouchner pense comme Védrine que la politique étrangère n’est ni de droite, ni de gauche.

      Peut-être, ( quoique... ) mais un ministre est solidaire de toute l’action gouvernementale et pas seulement sur les questions qui touchent son domaine de compétences Védrine dit avoir refusé parce que le ministère des Affaires étrangères ne sera pas « fort » sous Sarkozy (PARIS AP). J’aurais pu dire oui si j’avais obtenu une compétence très large sur la politique étrangère. (Vedrine libération 19 mai 2007) Nicolas Sarkozy semble impulser une présidentialisation. (Vedrine libération 19 mai 2007). Soit Vedrine n’a pas obtenu ce qu’il demandait, il a donc refusé et dans l’hypothèse où Sarkozy aurait cédé, il y serait allé, soit Védrine et/ou sarkozy ont cédé aux pressions du Conseil représentatif des institutions juives de France (connu également sous l’acronyme CRIF) comme le prétend le canard enchaîné : le président du CRIF aurait joint directement Sarkozy afin de lui faire savoir que la nomination de Vedrine constituerait un « cassus belli ». http://poly-tics.over-blog.com/


    • Bulgroz 21 mai 2007 09:42

      « Ne JAMAIS donner crédit aux gens », telle est la réflexion pleine d’humanité que Monsieur de Villach nous livre du haut de ses 34 ans d’enseignement des belles lettres dans l’éducation nationale.


      • tvargentine.com lerma 21 mai 2007 10:04

        Voila l’exemple type du super mégolo et démago qui à toujours cherché la feuille de paie et les avantages des services de l’Etat (aides de l’Etat,subvention,salaire et avantages.....) pour un résultat toujours contesté et contestable.

        Sans parler des ses rapports « indépendants » financer par TOTAL sur l’exploitation d’être humain en Birmanie,dont il semble que grace à M.Kouchner,ce pays soit en avance sur les droits de l’homme !

        La seule fois ou ce pauvre docteur s’est présenté au élection il n’a pas dépassé les 13% !

        Il n’a aucun crédit,aucune crédibilité,il n’est que poudre aux yeux

        Il est bien sur l’ami des américains et n’a jamais aimé l’indépendance de la France,il sera donc un digne représentant des intérets de ses amis américains au sein du gouvernement de Mr SARKOZY

        Il aurait été préférable de mettre DE VILLEPIN ou JUPPE à la tête de ce ministere


        • Gazi BORAT 21 mai 2007 10:27

          @ Lerma

          Pour la première fois, je suis en accord avec votre position..

          gAZi bORAt


        • Emile Red Emile Red 21 mai 2007 12:45

          Pour une fois Lerma ne dit pas une grosse connerie.

          Kouchner c’est pas ce type qui disait que la démocratie en Irak vaudrait toujours mieux qu’une dictature et que les USA avait raison ????


        • fouadraiden fouadraiden 21 mai 2007 17:56

          qu’il ait été pour l’intervention en Irak n’est pas condamnable.ce qui l’est ce sont les raisons que lui et quelques autres ont avancées pour dissimuler la vraie utilité qu’ils ont trouvé à cette guerre:la sécurité des Israéliens.

          qui peut bien se soucier des Irakiens ?

          Kouchner ?et mon cul !


        • Tristan Valmour 21 mai 2007 10:06

          Le don de produits finis ne comblera jamais le tonneau des Danaïdes. En plus, une importante partie de ces dons n’arrive pas à leurs destinataires. Sans compter les frais de fonctionnement des associations humanitaires.

          Il ne faut pas donner du poisson mais apprendre à pêcher. Qu’est-ce qu’on aurait pu faire plutôt que d’envoyer du riz avec ces milliards d’euros de dons cumulés ?
          -  bâtir des écoles techniques, professionnelles, et supérieures, et former des enseignants. Ca c’est pour permettre d’utiliser, maintenir et gérer les outils de production et de transformation.
          -  Bâtir des routes. Pour transporter le fruit de la production.
          -  Créer des capacités de production et de transformation (agriculture, industrie, etc.) par des prêts (sorte de capital-risque) à des entrepreneurs locaux, sous réserve de réinvestissement exclusif dans le pays pour x années. L’initiative individuelle d’abord.

          Une fois l’économie locale amorcée, elle se développera seule. Cela nécessite pourtant un cadre politique, juridique et fiscal stables, ainsi qu’une autonomie de la monnaie. Tant que la démocratie n’est pas assurée, que l’arbitraire remplace le droit, et que le système fiscal est irrationnel, aucun plan de développement ne pourra réussir. Et les richesses de l’Afrique continueront d’être exploitées au profit exclusif des multinationales et de ceux qu’elles corrompent. Et l’élite africaine préférera rester en Europe ou aux Etats-Unis plutôt que de faire profiter l’Afrique de leurs compétences. Quelle élite voudrait en effet se mettre au service d’un adjudant qui peut être renversé le lendemain par un petit caporal ?


          • Muadib 21 mai 2007 10:32

            « Il a bougé le monde et il l’a mis en ordre sans en rendre des comptes à des souverains. »

            - Soutien à la guerre en Irak
            - Supporter du droit d’ingérence
            - N’a remporté qu’une seule fois les suffrages (élections européennes)
            - On voit où en est le Kosovo maintenant...
            - S’attache plus à son image médiatique qu’au règlement des problèmes...Tiens, un sac de riz !


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 mai 2007 11:46

            DEMIAN

            Une fois de plus je suis d’accord avec vous , cela devient embarrassant à la fin .

            Vive la république quand même .


          • IP115 21 mai 2007 12:03

            @Tristan

            "Il ne faut pas donner du poisson mais apprendre à pêcher. Qu’est-ce qu’on aurait pu faire plutôt que d’envoyer du riz avec ces milliards d’euros de dons cumulés ?

            Il faut faire les deux, parce que des écoles, des routes et des capacités de production c’est bien et nécessaire sur le long terme, mais cela ne servira à rien si les populations meurent de faim à plus court terme ... smiley


          • Tristan Valmour 21 mai 2007 12:43

            Voyons Ip115,

            Vous savez très bien que les capacités de donation sont limitées, qu’il faut donc faire des choix. Les dons de riz ont-ils arrêté la famine ? Non.

            Privilégions le long terme sur le court terme mon ami. smiley


          • bozz bozz 21 mai 2007 13:50

            Désolé Tristan mais je pense que 115 a raison, c’est évident qu’il faut du long terme mais il faut aussi savoir regarder l’urgence quand elle existe !

            c’est un peu comme si vous disiez à un enfant atteint du cholera et donc en très forte déhysdratation, t’inquiètes pas gamin on va constuire un puit et dans six mois tu n’auras plus de problèmes pour avoir de l’eau....


          • Gazi BORAT 21 mai 2007 10:25

            « A propos de la Somalie.. »

            Le « battage » médiatique auquel avait participé Le bon Dr Kouchner avait peut-être d’autres implications, moins honorables que l’aide alimentaire à un peuple d’Afrique.

            Après le succès de l’opération « Desert Storm » : libération du Koweit et anihilation de l’appareil irakien, un scénario prévisionnel a été étudié par le Pentagone :

            « L’Iran débarrasé de son voisin et ennemi, va-t-il être tenté de profiter de la situation pour imposer un leadership régional ? »

            La meilleure réaction à cette probabilité était de pré-positionner des troupes dans une zone à portée des avions de l’époque (c’était avant la généralisation des nouveaux bombardiers furtifs à long rayon d’action) et d’installer

            La Somalie répondait à ces critères.. restait à trouver un motif d’intervention.

            La famine en Somalie devint brusquement un sujet d’inquiétude en Amérique et le déploiement de troupes en armes eut pour fonction officielle de protégéer la distribution de vivres aux affamés..

            Le bon Dr Kouchner participa au grand show en se faisant filmer un sac de riz sur l’épaule et fit preuve, comme il convenait, de toute la gravité concernée que réclamaient les caméras... où comment faire tourner son fond de commerce en accord avec son soutien de toujours à la politique étrangère américaine...

            Le résultat : un fiasco militaire et un brouillage éthique de l’action humanitaire..

            gAZi bORAt


            • frédéric lyon 21 mai 2007 10:49

              Après la libération de la Somalie du joug islamiste, il faut à présent sauver de la mort les populations du Darfour et du Sud-Soudan.

              C’est la tâche à laquelle Bernard Kouchner doit s’atteler maintenant, il a d’ailleurs tenu ses premières réunions de cabinet sur ce sujet : il faut rassembler à nouveau la communauté internationale, tout retard serait criminel, car des centaines de gens meurent tous les jours dans ces deux régions, sous les coups des soudards et des tueurs de Karthoum.

              Le pouvoir de Karthoum est un pouvoir criminel, qui massacre et affame les populations du Darfour, après avoir massacré et affamé les populations du Sud-Soudan. La communauté internationale ne peut pas tolérer un nouveau Biafra en Afrique.

              Le pouvoir de Karthoum ne doit pas exercer plus longtemps sa souveraineté sur des populations qu’il massacre, ces populations doivent être placées sous protection internationale.

              La communauté internationale devra ensuite s’occuper des populations qui vivent dans l’archipel des Moluques et des Iles de la Sonde, qui vivent aujourd’hui sous l’oppression sanglante du pouvoir de Djakarta.

              Des forces internationales sont déjà intervenues pour sauver les populations de la partie Est de Timor des griffes des Indonésiens de Djakarta qui ont commis des massacres affreux après avoir envahi cette partie de l’Ile en 1975.

              L’Est-Timor est maintenant un pays indépendant (depuis 2002), c’est le premier pays à avoir déclaré son indépendance au vingt-et-unième siècle.

              Espérons que les indépendances des Moluques et des Iles de la Sonde suivront prochainement.


              • Jolandar Jolandar 21 mai 2007 10:53

                Encore une fois, cet article illustre parfaitement le fait que toute action humaine peut être tournée en ridicule si elle ne correspond pas aux motivations idéologiques et politiques de son auteur.

                C’est précisément ce que je reproche à cet article qui ne traite en aucun cas des effets et des motivations profondes qui ressortent de cette action.

                Encore une fois, il s’agit ici d’un papier dans l’air du temps, à forte teneur polémique et à tendances pseudo- scientifiques avec le décryptage d’une image et des conclusions qui frôlent l’excellence d’un Sun ou d’un Bild Zeitung. Je suis vraiment effondré de lire ce genre de choses. Nous sommes ici en présence de l’article type qui vise à détruire une image.

                Arguments percutants, analyse intéressante et pas tout à fait dénuée de sens, données chronologiques et historiques tournées dans le sens de l’article, voilà son contenu , et je dirai ce qui m’ennuie le plus ici, c’est de voir couché à nouveau par écrit le fait que tous les politiciens soient des « pourris » qu’il n’y ai pas de belles idées en politiques etc. Que les images soient faites pour choquer, c’est normal, il faut une réaction. Pourquoi ne pas critiquer les spots publicitaires de la sécurité routière ? Ce qui serait à mon sens la preuve irréfutable d’une complicité de type judéo-maçonnique qui impliquerait M de Robien et in extenso Roselyne Bachelot ! Nous sommes tout à fait en présence d’un détournement de la pensée et de manipulation des peurs !

                Cet article est donc à mon sens insuffisant . La critique de M. Kouchner ne se base que sur une pseudo-analyse fondé sur le principat que tout est fait par ce dernier pour se construire une gloire et un pouvoir sur le dos de petits africains anémiques, et je dois avouer que cela me laisse pantois.

                Enfin que ce petit sophisme, finalement, passe sans trop faire de vagues ne me surprend pas, il correspond a une grande et belle idée du dialogue inter-partisan à la française !


                • Gazi BORAT 21 mai 2007 11:03

                  « Dénigrement ? »

                  Il est légitime d’exercer un esprit critique sur des sujets comme l’aide humanitaire où les bons sentiments sont tellements évidents qu’ils peuvent parfois en devenir dangereux..

                  C’est à la suite de débats sur l’éthique que Mr Kouchner quitta Médecins Sans Frontières pour fonder Médecins du Monde..

                  Ce que je lui reproche, c’est parfois de faire passer ses ambitions personnelles avant des causes pour lesquelles on en appelle souvent à l’abnégation..

                  gAZi bORAT


                • Emile Red Emile Red 21 mai 2007 12:51

                  @ Gazi

                  « parfois de faire passer ses ambitions »

                  Vous êtes bien tendre... « parfois » est trop gentil, il a « toujours » agi pour ses propres ambitions...


                • docdory docdory 21 mai 2007 11:16

                  @ Paul Villach

                  Entièrement d’accord avec vous , Kouchner est le grand spécialiste de la gesticulation et de l’esbrouffe médiatique . Son bilan politique est consternant : au Kosovo , il a réussi l’exploit de faire remplacer des persécutions d’albanais par des serbes par des persécutions de serbes par des albanais , n’oublions pas également qu’il était un des seuls politiciens partisans de la criminelle expédition anglo américaine en Irak . Enfin , son passage à la santé en fit le pire ministre de la santé depuis G Dufoix ! On peut noter l’augmentation catastrophique des tarifs d’assurance des gynécologues , suite à la loi Kouchner , et la régression catastrophique de la vaccination contre l’hépatite B .

                  La France n’ a pas actuellement d’ennemis déclarés , j’attend de voir combien elle en aura au bout d’un an de ministère Kouchnérien aux affaires étrangères ...


                  • QUENTIN QUENTIN 21 mai 2007 11:27

                    Je recommence à recopier coller un lien bleu déjà signalé sur une précédente brève petite histoire venue sur la place publique de l’agora

                    Mais avant il me semble nécessaire de Penser l’Histoire avec un grand H ! et puis hélas pour la panser l’Histoire, manquent de bons médecins, les victimes elles n’ont pas d’histoire.

                    Connaîtriez-vous l’Histoire de M.Beimler, M. Roll ? Je viens de les retouvrer par un pur hasard, le court 20ème siècle et Le Temps des guerres mais aussi un livre de CC, jeune Homme né en 1912, il est toujours parmi nous en France bretonne et écrit l’Histoire et son vécu...

                    Merci à lui pour M. Roll, M. Beimler et tant d’autres inconnus brisés par Vie et Destin.

                    « Et s’il était à refaire, je referais ce chemin » écrit-il pour ouvrir son livre, et pour le clôturer « Au début était...le verbe » A « la fin..le verbiage »

                    Puis gît une poésie traduite par lui : Il vivra ! CHRISTO B. Autres temps, autres moeurs est-ce si sûr ?

                    "Oui, Bernard Kouchner mentait... http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2005-03-28%2019:13:34&log=articles

                    "Flash-back. Eté 92, guerre en Bosnie. Bernard Kouchner et ses « Médecins du monde » diffusent dans la presse et sur les murs de Paris une pub, frappante et coûteuse. La photo - montage présente des « prisonniers » d’un camp serbe en Bosnie. Derrière des barbelés. Kouchner y accole l’image d’un mirador d’Auschwitz. Son texte accuse les Serbes d’ « exécutions en masse ». ......

                    3° Kouchner a-t-il été protégé, même par des « critiques de médias » ?Réponse : Oui. Un exemple : Daniel Schneidermann (Arrêts sur images, France 5) nous avait contacté sur ce dossier, puis nous a écarté du débat pour ne pas nuire à Kouchner. On n’a pas non plus interrogé ses médiamensonges sur le Kosovo et son bilan catastrophique dans cette province. Nous disons bien : médiamensonges, et non erreurs. Son plan de carrière visant le poste de secrétaire - général de l’ONU, il lui faut tout faire pour plaire aux USA.

                    4° Pourquoi fallait-il présenter une histoire « simple », mais fausse ? Pour cacher la responsabilité des grandes puissances occidentales dans ce conflit :
                    - Depuis 1979, la CIA allemande soutenait des extrémistes pour faire éclater la Yougoslavie.
                    - En 1989, le FMI avait mis la pression néolibérale pour éliminer l’autogestion et les droits travailleurs, excitant la crise et les nationalismes.
                    - En 1991, l’Allemagne avait armé les extrémistes croates et musulmans avant la guerre.
                    - De 1992 à 1995, les Etats-Unis ont délibérément prolongé le conflit, comme en atteste l’envoyé spécial européen en Bosnie, lord Owen. http://www.michelcollon.info/reponses_tm.php

                    - Pour quels intérêts, toutes ces manoeuvres ? Eliminer un système social trop à gauche, mais aussi contrôler les Balkans stratégiques et les routes du pétrole. ....


                    • ZEN zen 21 mai 2007 11:44

                      @ Quentin

                      Un rappel et une remise en contexte trés nécessaires...Il ne faut pas oublier non plus les pressions du Vatican sur la Croatie.


                    • Gazi BORAT 21 mai 2007 11:58

                      « Manipulations.. »

                      Au risque de me recevoir des coups de bâton de la part des commentateurs :

                      Mr Kouchner a été choisi pour le nouveau gouvernement ainsi que l’un de ses collaborateurs, son ancien chef de cabinet, Martin Hirsch.

                      Mr Hirsch se trouve à la tête des Compagnons d’Emmaüs, depuis le départ de l’Abbé Pierre.

                      L’Abbé Pierre a connu, peu avant son départ, une attaque médiatique pour son soutien à un vieil ami, Roger Garaudy.

                      A titre personnel, je n’apprécie pas Mr Garaudy, ex-communiste devenu musulman intégriste mais la violence des attaques contre l’Abbé Pierre, surtouit dans le quotidien « Libération » m’ont choquées..

                      A ces attaques participaient des amis de Mr Kouchner - dont un autre rallié au sarkozysme : André Glucksman - et permirent l’accession à la tête de l’association de Martin Hirsch.

                      Il changea de style : plus de soutien au sans-papiers et propagande auprès des SDF (diffusé JT20 de la 2) sur les bienfaits de l’Europe et du vote positif..

                      CQFD ?

                      gAZi bORAt


                    • Gazi BORAT 21 mai 2007 13:02

                      « Communautarisme ? »

                      Je ne le pense pas... mais une convergence de vues en matière de politique internationale et des positions atlantistes partagées, oui !

                      gAzi bORat


                    • Gazi BORAT 21 mai 2007 13:33

                      « Communautarisme ? »

                      Assurémment non !

                      Mais convergence sur des sujets de politique internationale et partage de positions de soutien à l’admainistration Bush : Oui !

                      gAZi bORAt

                      PS : En cas de doublon, ce commentaire remplace un post disparu. Merci de votre compréhension.


                    • Emile Red Emile Red 21 mai 2007 18:22

                      Je hais le communautarisme, il est cause de tous les malheurs de peuples qui se confinent, voulez vous des leçons d’histoire M. Adama le protecteur de la pensée proprette.

                      Savez vous les raisons des pogroms ? Non certainement pas, vous êtes trop englué dans votre idéologie à deux balles qui fit de mes grands parents des victimes de votre bétise.

                      Savez vous pourquoi les SS ont mis si peu de temps à exterminer notre peuple, ma famille ? Votre sionisme ridicule fait de vous un meurtrier potentiel, chaque juif qui meurt en Israël est un peu de votre faute, le comprenez vous ça ?

                      Alors vos commentaires stériles sans aucune base, gardez les pour vos petits enfants si un jour vous en avez.


                    • Emile Red Emile Red 22 mai 2007 09:47

                      « ma barbe blanche a enduré des guerres ici même où je vis depuis plus de vingt ans »

                      Vous constatez, mais oubliez les causes de ces guerres que vous avez endurées parceque vous les avez provoquées.

                      Preuve en est que votre entreprise n’est ni défendable, ni louable et encore moins digne.

                      En ce qui concerne le Yiddish, je suis désolé de vous apprendre comme dit plus haut que mes grand-parents et le reste de ma famille n’ont pas eu le temps de l’enseigner à mes parents et consécutivement je n’ai jamais eu le courage de m’y mettre par manque d’intérêt et par mépris du communautarisme scient.


                    • Emile Red Emile Red 23 mai 2007 09:33

                      @ Adama

                      Vous avez vraiment du culot...

                      Cet amalgame que vous faites sans arrêt me révulse, j’ai le droit d’être juif et de ne pas être sioniste, j’ai le droit d’être juif et de ne pas participer à votre mascarade revancharde.

                      Vous m’accusez de toutes les turpitudes parceque je ne suis pas les lignes de votre idéologie tendancieuse, bientôt je serai le symbole du mal.

                      Ne vous en déplaise je suis du même peuple que vous, mais mon appartenance à ce peuple je la vois differement, je ne suis pas de ceux qui réclame une terre parceque quelque part un Gourou aurait déclaré que ce serait légitime, il y a des tas de peuples sur la planète qui ne sont qu’une entité dans une nation plus complexe et ça me satisfait largement.

                      Je suis juif, mais mon appartenance à ce peuple est d’abord soumise à mon appartenance à la nation Française, en aucun cas je ne considère mais origines comme supérieures, d’ailleurs ce serait bien difficile, vue les provenances Belges (avec un petit détour turque) de mes aieux.

                      Je dois tout à mon pays, et si ma culture s’est noyée dans les méandres de l’histoire, je ne renie pas ma judaïté mais n’en fait pas un acte vital.

                      Mon aversion à tout ce qui est communautarisme vient justement de cette propension à voir certains juifs (et pas que...) à se considérer appartenant à un peuple supérieur, et jusqu’à preuve du contraire je demande des preuves à tous ceux qui affirment qu’ils auraient des droits sur une terre, sur une pensée ou sur un dieu, au mépris de tout autre peuple, pensée, légitimité ou religion.

                      Vous représentez ce que la plupart des antisémites reprochent aux juifs et colatéralement aux arabes, vous n’agissez et ne parlez qu’en fonction de votre sang, jamais en fonction de votre coeur, vous accepteriez les pires bassesses si celles-ci justifiaient votre idéologie, quelque soit la critique faite à ceux de votre courant vous appliquez systématiquement une forme de « charia » qui vous ouvre la porte au procés d’intention sans avocat.

                      Vos méthodes sont d’un autre monde, ces méthodes qui laissent la porte ouverte au pire, et droit dans vos bottes vous entérinez une vision d’un monde ou la loi du plus fort serait la meilleure, désolé de vous le dire mais cette vision n’est pas la mienne et je la combattrai tant que j’aurai un souffle de vie.

                      Alors continuez à me traitez d’antisémite, mais paradoxalement réfléchissez à vos actes, pensées et paroles, et convenez que vous faites beaucoup plus de mal avec vos jugements inconditionnels quand je cherche à apaiser les discordes et les inconvenances.


                    • lyago2003 lyago2003 21 mai 2007 11:37

                      je n’aime pas les opportunistes quels que soient leurs bords politiques mais je pense que le Dr Kouchner « laissé pour compte » par les socialos à quelques circonstances atténuantes à mes yeux.

                      Disons que c’est parmi ceux qui ont retournés leur veste l’un des moins mauvais.-


                      • Bourricot Bourricot 21 mai 2007 12:05

                        @u commentateurs,

                        Etonnament facile de dénigrer une personnalité. Parce qu’aujourd’hui elle fait parler d’elle et que ses choix font polémiques, voilà qu’on ressort des vieilleries pour tenter de les remettre à l’ordre du jour.

                        Il faut peut être ramener tout ca dans leur contexte et relativiser ces attaques parfois brutales. La première concerne le Kosovo : on va bientôt entendre que c’est la faute à Kouchner s’il y a eu cette guerre. C’est pas lui qui a failli, c’est toute la communauté internationale, comme si un individu à lui seul pouvait empêcher un génocide...C’est écoeurant de voir des gens qui prennent avec tant de légèreté un sujet aussi dramatique. L’échec du Kosovo c’est avant tout lié à la limite du pouvoir d’action de l’ONU, ca n’est pas un mystère. Alors cessons, les condamnations personnalisées ridicules.

                        Deuxièmement, faire attention aux théories du complot qui s’imposent dans les derniers commentaires. Rien ne permet de vérifier de telles informations ni d’en tirer des conclusions. Tout est bien plus compliqué. Par exemple, pour la guerre en Irak, textuellement Kouchner était pour faire tomber Saddam Hussein mais il n’était pas pour autant pour un conflit armé. Donc il ne faut pas simplifier des propos tenus.

                        Après tenter de le décridibiliser avec cette campagne humanitaire, argumentaire qui tourne à une attaque gratuite sans fondements, c’est pas du meilleur goût. Ca manque cruellement de données pour par exemple insinuer que cette action humanitaire a servi l’intervention américaine en Somalie. Enfin sur le bien fondé de l’action « 1 sac de riz », il est toujours facile de critiquer après. Il n’empêche que si les solutions simples existaient elles auraients été déjà choisies. Au delà d’un coup de pouce à ce pays, c’est aussi une campagne de sensibilisation. Personnellement je regrette profondément que nos médias ne soient pas capables de plus nous parler de l’international, d’avoir un point de vue global de l’actualité comme s’en approche un peu Arte dans ses journaux. Et quel est le but d’une image sinon de « marquer » ?


                        • Gazi BORAT 21 mai 2007 12:34

                          « Dénigrer une personnalité »

                          Je vous donne raison pour la théorie du complot concernant le lynchage médiatique de l’Abbé Pierre mais pour la Somalie, je vous répondrais qu’en politique internationale, la transparence n’est jamais de mise..

                          Les Armes de Destructions Massives détenues par l’Irak constituent un bel exemple de « fin qui justifie les moyens » et du concept adopté par l’administration Bush de « mensonge noble ».

                          Ce que je reproche à Mr Kouchner, ce n’est pas son ralliement à Mr Sarkozy qui a le mérite de clarifier sa position mais son appartenance à ce groupe d’ambitieux, experts en reniements successifs et issus de 68 dont les ex « nouveaux philosophes » et quelques aventuriers comme notre bon docteur sont des représentants typiques.

                          Quant à sa personnalité, il est légitime de lui reprocher un narcissisme évident et une propension donner des leçons.

                          gAZi bORAt


                        • Emile Red Emile Red 21 mai 2007 13:09

                          Kouchner est un membre du Yalta Africain, partage entre Chine et USA des anciennes colonies Européennes.

                          Somalie pour la stratégie, RDC, Angola, Gabon pour les richesses minières, Côte d’Ivoire, Sénégal, Guinée pour les ressources agricoles et minières, Soudan, Ethiopie, Nigéria, Niger, Algérie pour le pétrole et l’uranium.

                          La déstabilisation est la règle du pouvoir US, et 70% des états africains sont ou vont être livrés au consortium militaro-humanitaire américain avec la bénédiction des états libéraux et des arrivistes dont Kouchner.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès