• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il faut en finir avec notre démocratie représentative qui surprotège les (...)

Il faut en finir avec notre démocratie représentative qui surprotège les élus.…

En démocratie représentative le peuple est représenté par les élus qu’il a choisis. Ils sont censés œuvrer pour le bien de la société, et j’ajouterai qu’ils devraient accorder un maximum d’attention aux plus fragiles.

En réalité, que se passe-t-il ?

Une fois élus, ces derniers s’empressent d’oublier leur raison d’être, prennent la grosse tête et magouillent pour se remplir les poches.

C’est exactement comme pour les syndicats. Des types au départ altruistes utilisent souvent leur fonction syndicale pour défendre leur intérêt personnel. Combien de fois, ai-je entendu des collègues de travail faire des réflexions allant dans ce sens !

Il en va ainsi de nature humaine qui n’est pas fondamentalement bonne et honnête.

Siégeant dans un conseil de quartier, je fus étonné de découvrir comment les élus de ma ville étaient mis sur un piédestal par les militants de leur parti politique, qui pour la petite histoire noyautaient le conseil de quartier.

L’élu était vraiment un surhomme que certains courtisaient dans le but évident d’obtenir une contrepartie en leur faveur.

Pourtant la réalité était bien différente. Au lieu de surhommes je voyais des personnes ordinaires avec une intelligence médiocre qui s’appuyaient sur les propositions des techniciens, salariés de la ville.

J’ai pu constater dans de multiples dossiers que c’était de facto les techniciens qui proposaient et imposaient leur façon de voir et que les élus se contentaient de dire amen. En général, ils faisaient une ou deux petites objections, histoire de s’approprier la paternité et le mérite du projet.

Là où les élus que j’ai côtoyé étaient meilleurs que le quidam ordinaire, c’est dans l’estime qu’ils se portent à eux-mêmes. Pour la plupart, leur moteur est leur égo surdimensionné et leur capacité à se croire les meilleurs. Cette qualité est indispensable pour leurs courtisans les soutiennent et les vénèrent.

Dans la réalité, une fois élus les surhommes s’empressent d’oublier qu’ils sont au service de la population, qu’ils doivent œuvrer pour son améliorer son bien-être. Au lieu de cela ils se mettent au service de leur intérêt particulier ou de lobbies.

Ils prennent alors des décisions qui ont des conséquences néfastes sur la population car ils savent qu’ils ne seront jamais sanctionnés. En effet, dans notre pseudo démocratie les élus peuvent semer la misère. Ils ne seront jamais inquiétés, même pour ça !

Tous argumentent qu’ils sont soumis à la sanction du peuple qui ne votera plus pour eux aux prochaines élections. Sauf que les techniques modernes de marketing permettent de faire des prouesses. Même le plus crétin des députés peut se refaire élire de nombreuses fois, même s’il est à moitié sénile.

Le petit peuple n’a que rarement la lucidité de voter pour les candidats qui pourraient vraiment défendre ses intérêts. Le petit peuple préfère très majoritairement les beaux faciès ou les beaux discours qui ne veulent rien dire… Sinon Macron n’aurait jamais été élu !

Tant que les élus n’auront pas de comptes à rendre sur les décisions prises dans l’exercice de leur mandat, la démocratie représentative sera biaisée et vouée à l’échec.

Pour quelle raison, une grande partie des électeurs ne vont plus voter aujourd’hui ? Tout simplement parce qu’ils ne croient plus à la probité des élus.

Les élus doivent rendre des comptes, y compris devant un tribunal s’il est prouvé que leurs décisions ont eu des conséquences catastrophiques pour la population.

- Ne pensez-vous pas que les élus qui s’obstinent à refuser la suppression de substances éminemment cancérigènes devraient être condamnés par un tribunal ?

- Ne pensez-vous pas que tous les élus (de gauche et de droite) qui ont contribués à la privatisation des autoroutes devraient rendre des comptes pour la vente des autoroutes à leurs amis. Il est aujourd’hui admis que les autoroutes ont été bradées et que le contrat empêche toute action contre les concessionnaires qui se goinfrent de profits.

- Ne pensez-vous pas que les gouvernements successifs qui depuis 1983 imposent des politiques d’austérité qui conduisent à l’appauvrissement généralisé des classes populaires devraient enfin payer pour leur forfaiture ? Les inégalités sont devenues si grandes que les classes pauvres n’ont même pas idée des fortunes dont disposent les plus riches.

Si les élus qui sèment la misère pouvaient être démis ou condamnés par le peuple, vous verriez qu’ils y réfléchiraient à deux fois avant de prendre des décisions iniques, comme ils le font aujourd’hui.

Le référendum d’initiative populaire devrait avoir un rôle à jouer pour bloquer l’action d’un élu (maire, conseiller général, gouvernement) qui s’obstine dans l’erreur à cause de son impunité.

La destitution d’un élu, quel qu’il soit devrait pouvoir être possible en cours de mandat avec remboursement des indemnités et avantages perçus.

Vous verriez que les dérives observées aujourd’hui ne seraient plus aussi importantes.

Les élus sont normalement au service du peuple. Quand Le ministre de l’intérieur M. Castaner donne l’ordre de généraliser l’usage d’armes qui provoquent des éborgnements, des traumatismes crâniens, des mains arrachées à des dizaines de personnes (dont beaucoup sont étrangères aux manifestations), il faudrait disposer d’un mécanisme constitutionnel d’urgence pour mettre un terme à ces drames affreux et mettre en prison le sieur Castaner.

Oui, il faut profondément changer notre démocratie, sonner le glas de la démocratie représentative (qui a du plomb dans l’aile) et instaurer une démocratie participative où l’intérêt de la population et des plus pauvres soient réellement pris en compte.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Sergio Sergio 11 février 19:29

    Il faut en finir avec les Elus qui surprotègent la démocratie qui protège les Elus ! 


    • Attila Attila 11 février 22:59

      "Le petit peuple n’a que rarement la lucidité de voter pour les candidats qui pourraient vraiment défendre ses intérêts. Le petit peuple préfère très majoritairement les beaux faciès ou les beaux discours qui ne veulent rien dire… Sinon Macron n’aurait jamais été élu ! « 

      Ah bon ? Macron a été élu par le »petit peuple«  ?

       »La typologie sociologique de l’électorat du nouveau président de la République ne présente pas de surprise. Le niveau de diplôme est plus que jamais la vraie fracture entre une France apte à la compétition mondiale et celle qui se sent délaissée. Ceux qui ont un minimum de bac + 3 ont voté Macron à 81 %. Marine Le Pen obtient son meilleur score chez ceux qui ont un diplôme inférieur au bac  "

      Le Point

      .


      • Arogavox 11 février 23:27

        Achèteriez-vous une pointe acérée et émoussée plutôt qu’une pointe acérée ?

        Cet oxymore est pourtant du même tonneau que cette « démocratie participative » achetée par tant de veautants qui préfèrent cette mascarade à une démocratie tout court qu’ils s’efforcent de confondre avec une anarchie ! ...



        • Arogavox 12 février 01:01

          Oups ! j’ai écrit « démocratie participative » en pensant « démocratie représentative ».
           C’est « démocratie représentative » qui est un oxymore !
           « démocratie participative » serait plutôt un euphémisme 


        • Cadoudal Cadoudal 12 février 01:05

          @Arogavox
          Fais gaffe la prochaine fois, c’est un coup à finir en taule ces références Ségolèniennes...


        • Traroth Traroth 12 février 17:23

          @Arogavox
          Peut-être même un pléonasme...


        • machin 12 février 07:42

          .

          Il ne faut pas exagérer...

          Il y a tout de même plus de margoulins parmi les politiciens, que de politiciens chez les margoulins.

          .


          • Pimpin 12 février 10:58

            Je cite : « Tant que les élus n’auront pas de comptes à rendre sur les décisions prises dans l’exercice de leur mandat, la démocratie représentative sera biaisée et vouée à l’échec. »

            Pas de compte à rendre ? mais si ! à chaque élection ! Je crois que là est le problème, les électeurs n’ont pas encore compris la puissance de leur bulletin de vote. Voilà plus de 35 ans qu’on subit la même politique sans cesse remise au pouvoir par les électeurs qui ensuite viennent se plaindre des résultats, forcément toujours les mêmes. Qu’ils ne s’en prennent qu’à eux-mêmes.

            Pourquoi donc des élus changeraient-ils alors qu’ils sont certain d’être à nouveau élus (ou leurs copains).

            La démocratie représentative est le meilleur système trouvé après (il ne faut pas l’oublier) des millénaires de recherche et d’essais. Certains pensent avoir trouvé mieux en quelques années ?

            La démocratie représentative est une délégation de pouvoir qui comprend trois étapes : 

             le choix ;

             le contrôle ;

             la sanction.

            Ces trois étapes sont de la responsabilité des électeurs, ça demande du temps, du travail, que la plupart n’assument pas, par paresse, manque d’intérêt ou de temps.

            Si les élus ne sont pas bons et que les électeurs les remettent au pouvoir à chaque fois, c’est de leur responsabilité, pas celle des élus qui ne font que profiter du laxisme des électeurs.


            • Attila Attila 13 février 12:53

              @Pimpin
              « Si les élus ne sont pas bons et que les électeurs les remettent au pouvoir à chaque fois, c’est de leur responsabilité »
              Ben, oui.

              George Orwell : "Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice".
              Exemple concret : Tous les médias avaient parlé des malversations de Richard Ferrand aux Mutuelles de Bretagne. Tous les électeurs étaient au courant et Richard Ferrand a quand même été élu député au deuxième tour avec 56% des suffrages exprimés.

              .


            • Attila Attila 13 février 13:04

              @Attila
              Qu’ils soutiennent les gilets jaunes ou qu’ils les critiquent, la situation actuelle est le résultat des choix électoraux de la majorité des électeurs :
              Vous assumez ce que vous avez élu !

              .


            • tartemolle 12 février 13:14
              « Il faut en finir avec notre démocratie représentative qui surprotège les élus... et les hauts fonctionnaires, voir toute la fonction publique non régalienne. »

              En effet, le système fonctionne sur le régime des vases communicants entre élus et fonctionnaires. Et « en même temps » on se vote des privilèges exorbitants et des prébendes sur le dos des contribuables.


              • foufouille foufouille 12 février 13:46

                "- Ne pensez-vous pas que les élus qui s’obstinent à refuser la suppression de substances éminemment cancérigènes devraient être condamnés par un tribunal ?"

                c’est la science qui décide si c’est cancérigène et pas un juge.


                • soi même 12 février 14:20

                  Revenons aux principes de base :

                  Etymologie : du latin res publica, chose publique.

                  La république est un système politique dans lequel la souveraineté appartient au peuple qui exerce le pouvoir politique directement ou par l’intermédiaire de représentants élus. Ceux-ci reçoivent des mandats pour une période déterminée et sont responsables devant la nation. Par ses représentants, le peuple est la source de la loi. L’’autorité de l’Etat, qui doit servir le « bien commun », s’exerce par la loi sur des individus libres et égaux.

                  Définition de la démocratie
                  Etymologie : du grec dêmos, peuple, et kratos, pouvoir, autorité.

                  La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu’il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence... (principe d’égalité). En règle générale, les démocraties sont indirectes ou représentatives, le pouvoir s’exerçant par l’intermédiaire de représentants désignés lors d’élections au suffrage universel.

                  Les autres principes et fondements de la démocratie :
                  La démocratie s’oppose aux autres régimes politiques que sont : Définition de dictature
                  Etymologie : du latin dictatura, magistrature exceptionnelle de la République romaine attribuant tous les pouvoirs à un seul homme pour un mandat strictement limité.

                  La dictature est un régime politique arbitraire et coercitiif dans lequel tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains d’un seul homme, le dictateur, ou d’un groupe d’hommes (ex : junte militaire). Le pouvoir n’étant ni partagé (pas de séparation des pouvoirs), ni contrôlé (absence d’élections libres, de constitution), les libertés individuelles n’étant pas garanties, la dictature s’oppose à la démocratie. Elle doit donc s’imposer et se maintenir par la force en s’appuyant sur l’armée, sur une milice, sur un parti, sur une caste, sur un groupe religieux ou social.

                  La dictature du prolétariat est, dans la doctrine marxiste, la première étape de l’évolution vers le socialisme.

                  Avant de faire un article il est bon de rappelle certains formes d’organisation exécutifs pour comprendre et voir où en est rendue aujourd’hui car comment ne peut t’on y voire si l’on n’a plus les définitions exactes de se vous semblez vous plaindre. ?


                  • Julot_Fr 12 février 16:52

                    La democratie representative c’est bien a condition que :

                    . on se mette d’accord avec les elus sur la liste de reformes,

                    . on s’assure que les elus ne soient pas corrompus,

                    . on ait le pouvoir de les sanctionner s’ils font autre chose


                    • zygzornifle zygzornifle 12 février 17:17

                      Le jour ou les élus seront payés au SMIC tous les vieux parasites de la politique iront voir ailleurs , il ne restera plus que les passionnés cherchant a faire évoluer dans le bon sens ce système complétement vérolé et corrompu ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès