• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il faut instaurer un « permis de voter » !

Il faut instaurer un « permis de voter » !

Pour être électeur en France, il suffit d’être de nationalité française, d’avoir plus de 18 ans, de ne pas être privé de ses droits civils et politiques et, être inscrit sur les listes électorales. Ces dernières formalités administratives réalisée créent le citoyen français, c’est-à-dire « l’animal politique » lui permettant de donner son avis sur l’administration de la cité (« polis » en grec). Il peut alors prendre en charge des responsabilités (du verbe latin « respondere » : répondre de) au sein de la République (« res publica », la chose publique). Dès lors, sans expérience professionnelle particulière ni diplôme ou certificat spécifique, vous pouvez accéder aux plus hautes charges de l’Etat.

Est-ce bien raisonnable ?

La politique n’Est pas une profession. Ce n’est pas pour autant qu’il faille l’exercer avec amateurisme. Les dernières élections législatives ont soufflé un vent de renouveau sur l’Assemblée nationale. Mais après six mois d’exercice de la fonction, de nombreux exemples ont montré l’impréparation des nouveaux députés. On n’accepterait pas confier notre vie à un conducteur de bus qui n’a pas son permis de conduire. En entreprise, de l’ouvrier spécialisé au président, les salariés ont été recrutés sur la base d’une formation ou d’une expérience personnelle. Dans la fonction publique, un concours est exigé pour accéder à la fonction souhaitée. Pourtant on confie le destin de notre commune, de notre département ou de notre région, de l’Etat ou de l’Europe, à des représentants dont on n’a pas vérifié la capacité d’accomplir la mission pour laquelle ils ont été désignés.

Il n’est donc pas choquant, en partant de la base, de s’assurer que la souveraineté nationale, qui s’exprime par le suffrage universel, soit en capacité de désigner ses représentants.

Si les Français s’intéressent toujours à la politique, leurs niveaux de connaissance des institutions politiques, des mécanismes économiques, de réflexions sur les grands problèmes sociaux, de militantisme au sein d’organisations politiques ou syndicales, sont faibles.

Quelques exemples :

Un sondage réalisé fin 2017 par l’Ifop à l’occasion du 100ème Congrès des maires de France seul un Français sur deux est en mesure de citer spontanément le nom de son maire et 39% admettent ignorer son nom.

Selon un sondage Odoxa pour France Info et Le Figaro, six mois après sa nomination, deux tiers des membres du gouvernement sont inconnus des Français.

A la même période, seuls 30% des Français connaissent le taux de l’inflation d’après un sondage réalisé par la Banque de France et l’institut Kantar à l’occasion des Journées de l’Economie.

Lors des dernières élections présidentielles, un Français sur deux n’avait pas fait son choix sur le candidat pour lequel ils allaient voter deux semaines avant le premier tour.

Les exemples peuvent ainsi se multiplier.

Sommes-nous en démocratie lorsqu’un électeur vote pour un candidat qui a une belle gueule ou inversement ne vote pas pour celui dont la tête ne revient pas ? Autant tirer au sort !

Dès lors, au droit de vote ne devrait-il pas répondre un devoir de formation ? On peut très bien imaginer un site internet objectif donnant toutes les informations utiles permettant un vote éclairé. On pourrait même envisager que dans les six mois qui précèdent une échéance électorale, la délivrance d’une carte d’électeur soit soumise à la réussite à un quizz faisant suite à une formation en ligne spécifique.

L’électeur éclairé, averti, sensibilisé et intéressé remplacerait l’électeur épidermique, impulsif et ignorant qui a aussi sa part dans le marasme politico-économique dans lequel nous nous trouvons. Nous aurions alors un électorat qui vote pour un programme et non plus contre un candidat.

http://mechantreac.blogspot.fr/2017/12/il-faut-instaurer-un-permis-de-voter.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.94/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 23 décembre 2017 11:35

    Ca s’appelle un suffrage censitaire : seuls les individus ayant les capacités (intelligence, niveau économique) d’exercer cette fonction peuvent y participer. Selon cette théorie, seuls « les actionnaires de la grande société » seraient suffisamment légitimes pour exercer l’activité de vote. 


    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:37

      Bonjour, Méchant réac

      « On peut très bien imaginer un site internet objectif donnant toutes les informations utiles permettant un vote éclairé »

      Une simple question : qui crée, qui dirige, qui se porte garant de la fiabilité et de l’éthique de ce « site internet objectif » ? Allez savoir pourquoi, j’ai de très gros doutes sur la faisabilité et l’objectivité d’un tel site ! smiley

      Notez d’autre part que, bien ou mal informés des programmes et des compétences des candidats, les électeurs se répartissent sur tout l’échiquier politique. Et cela pour une raison simple souvent constatée par les analystes : la plupart des électeurs ne votent pas en fonction des programmes, mais de leur adhésion à une idéologie dont ils ne connaissent le plus souvent que les idées maîtresses.


      • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 23 décembre 2017 11:46

        @Fergus

        bonjour Fergus

        le résultat global des dernières élections est quand même lié aux budgets promotionnels consacrés au lancement du « produit », non ? 

        les analyses fines peuvent expliquer certains choix répondant à un effort d’indépendance intellectuelle de la part des électeurs (y compris l’abstention), mais ce qui importe aux financeurs des campagnes, ce sont les résultats globaux : ils n’ont pas d’énergie à gaspiller pour convaincre ceux qui pensent et constituent une minorité. Ce qui compte pour eux, c’est le résultat final, le succès du produit sur le marché électoral. 

      • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:55

        Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

        Les dernières élections ne sont pas significatives tant il y avait peu de différences entre la pseudo gauche PS, le ni gauche ni droite En Marche !, et la droite LR-UDI.


      • Gasty Gasty 23 décembre 2017 11:43

        Oui certes ! Mais quel éclairage sincère pour des sensibilités politique de gauche ou de droite ?

        Ne serait-ce pas plus instructif d’aider les électeurs à reconnaitre les influences, les propagandes, les mensonges, la main mise des groupes financiers sur l’information médiatique et aussi la corruption.


        • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 23 décembre 2017 11:47

          @Gasty

          alors là, mon vieux, vous êtes en pleine science-fiction, comme aurait pu dire Zazie

        • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:48

          Bonjour, Gasty

          Si, mais cela commence à exister sous la forme de comparateurs de programmes qui n’existaient pas avant.


        • covadonga*722 covadonga*722 23 décembre 2017 11:49

          deux ans au service de la collectivité , militaire , dentiste , balayeur ,ect...deux ans sacrifiés a la nation .

          Pour être électeur et éligible et exclusion des doubles nationaux du corps électoral 

          • Alcyon 24 décembre 2017 17:37

            @covadonga*722 ridicule. C’est typique des nationalistes de placer le concept de « nationalité » (un mot sur un papier) comme prérequis à la prise en compte de l’avis.


          • jmdest62 jmdest62 23 décembre 2017 12:02

            "Sommes-nous en démocratie lorsqu’un électeur vote pour un candidat qui a une belle gueule ou inversement ne vote pas pour celui dont la tête ne revient pas  ? Autant tirer au sort !« 
            °
            Autant tirer au sort ! »......et pourquoi pas ?

            @+


            • Clocel Clocel 23 décembre 2017 12:09

              Interdire l’accès aux urnes aux plus de 60 balais !

              40 ans qu’on vit en pays de gérontes, les vrais, qui le sont devenu par la grâce de l’age, et les autres, ceux qui l’ont toujours été par érosion génétique...

              Là, on devrait déjà commencé à y voir plus clair !


              • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 23 décembre 2017 12:17

                @Clocel

                sauf que les vieux cons étaient élus par les jeunes cons

                et que le dernier jeune con a été élu par des vieux cons !

              • Clocel Clocel 23 décembre 2017 12:35

                @Jeussey de Sourcesûre

                Ne vous laissez pas abuser par l’age calendaire !

                Certains endossent très tôt la connerie de leurs aînés renonçant de ce fait aux élans de la jeunesse...

                Macron en est le prototype parfait !

                Dans une société saine, son espérance de vie serait celle du poisson rouge audacieux sur le dessus de la commode.


              • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 23 décembre 2017 13:49

                @Clocel

                le temps ne ait rien à l’affaire...

              • vesjem vesjem 23 décembre 2017 16:49

                @Clocel
                interdire le vote aux femmes


              • Montet Montet 24 décembre 2017 09:40

                @vesjem
                oh vous ! fallait pas dire ça par les temps qui courent ; vous allez avoir des problèmes... des gros problèmes
                 smiley




              • vesjem vesjem 24 décembre 2017 22:10

                @Montet
                eh ba, exprès, faut interdire le vote aux noirs, aux homo, etc...na


              • sleeping-zombie 23 décembre 2017 12:10

                Bonjour,

                Je ne sais plus qui disait « la démocratie, c’est le pire des systèmes, à l’exception de tous les autres ».

                Pleins de bonnes intentions dans la liste que tu nous donnes, mais j’ai énormément de réticences :
                Sur le tirage au sort : pour une assemblée, pourquoi pas, la loi des grands nombre nous assure une valeur « moyenne », mais sur un poste à réel impact, comment accepter quand c’est l’idiot du village qui a le poste ?
                Sur le site internet objectif donnant toutes les infos utile : comment serait-il alimenté, et surtout, par qui ? on ne peut pas être objectif quand on est juge et parti. On tombe dans le piège de l’illusion (ou l’hypocrisie) de la « neutralité du journaliste ».
                La carte d’électeur soumise à condition (quizz, oral peut importe) : qui définit les critères ? A titre personnel, j’ai pas mal d’arguments (donc, de bons arguments) pour justifier que je ne connaisse pas le nom de « mon » maire. Le 1er étant : le maire n’est pas élu par la population, mais par le conseil municipal, dont je ne suis pas membre. Le second : ma présence moyenne dans une ville est inférieure à la durée d’une mandature. Est-ce pour autant une raison valable de me retirer le droit de vote ?

                De toute façon, qu’est-ce que ça changerait, le pouvoir symbolique (le titre), n’est pas le pouvoir effectif, et le pouvoir effectif est dans les mains du 1er de la hiérarchie qui sait ce qu’il fait. Il suffit d’assister à une réunion de copropriété pour s’en convaincre : ce sont ceux qui ont préparés le truc qui prennent toutes les décisions, même quand ce n’est pas « officiellement » leur rôle.

                cdt


                • Fergus Fergus 23 décembre 2017 12:51

                  Bonjour, sleeping-zombie

                  « Sur le tirage au sort : pour une assemblée, pourquoi pas, la loi des grands nombre nous assure une valeur « moyenne », mais sur un poste à réel impact, comment accepter quand c’est l’idiot du village qui a le poste ? »

                  C’est précisément pour cela qu’en matière de Justice, la présence de jurés tirés au sort n’existe que dans les cours d’assises où sont jugées des affaires criminelles ne nécessitant pas de compétences particulières, mais des qualités d’écoute et une conscience citoyenne.

                  A contrario, la plupart des chambres de correctionnelles sont spécialisées et nécessitent des compétences spécifiques et souvent pointues dans les domaines les plus variés et parfois les plus complexes.


                • sleeping-zombie 23 décembre 2017 13:44

                  @Fergus
                  J’en avais pas parlé dans mon commentaire, mais effectivement, la justice est l’un des 3 « pouvoirs » culturellement reconnu, le seul à ne pas être régulièrement trainé dans la boue. Et qui ne fonctionne pas au suffrage populaire. Comme quoi, l’aristocratie, quand elle est désarmée, c’est pas une mauvaise idée :D


                • vesjem vesjem 23 décembre 2017 16:52

                  @sleeping-zombie
                  le système ou réseau judiciaire n’est certainement pas au dessus de tous soupçons


                • Fergus Fergus 23 décembre 2017 17:31

                  Bonjour, vesjem

                  Non, mais il fonctionne plutôt bien au pénal.


                • Gisyl 24 décembre 2017 00:14

                  @Fergus

                  La démocratie et le suffrage universel existe dans le domaine judiciaire pénal. Celà s’appelle un jury populaire


                • sleeping-zombie 24 décembre 2017 23:57

                  @vesjem
                  Le seul reproche réel que j’ai entendu lui être reproché, c’est sa lenteur.
                  Facile à expliquer quand on voit le peu de moyens dont ils disposent


                • Cateaufoncel 23 décembre 2017 13:10

                  « ...à des représentants dont on n’a pas vérifié la capacité d’accomplir la mission pour laquelle ils ont été désignés. »

                  En fait, leur mission consiste à voter, selon les directives de leur parti, sur des rapports établis par des commissions qui sont, elles, composées de spécialistes, ou qui comprennent une forte de proportion de spécialistes de la question traitée.

                  Un gosse de six ou huit ans pourrait donc tout aussi bien faire l’affaire. Tout comme, au demeurant, les « pianistes » qui votaient - ou qui votent encore, je ne sais pas ce qu’il en est de ce système - électroniquement, pour quinze ou vingt de leurs collègues absents, notamment lors des séances de nuit.


                  • Fergus Fergus 23 décembre 2017 13:40

                    Bonjour, Cateaufoncel

                    « des rapports établis par des commissions qui sont, elles, composées de spécialistes, ou qui comprennent une forte de proportion de spécialistes de la question traitée »

                    Précisément, tous les députés - ou presque - font partie d’une ou plusieurs commissions en fonction de leurs compétences personnelles ou de leurs appétence à s’impliquer sur des thèmes précis.

                    C’est pourquoi des « gosses de huit ans » ne pourraient pas faire l’affaire, l’essentiel du travail des parlementaires étant fait dans les commissions idoines avant un vote final qui n’est lui qu’une formalité.

                    Conclusion : tous les députés doivent être compétents - ou le devenir rapidement - dans au moins un domaine.


                  • xana 23 décembre 2017 13:37

                    Le problème de l’incompétence supposée des citoyens, on nous l’a déjà présenté mille fois.

                    Celui de la vénalité de n’importe quel représentant, on ne nous en parle pas mais on nous le fait subir tous les jours.
                    Un représentant (un élu) pourrait être incompétent ? Mais ils le sont tous, sauf pour trouver des sponsors pour se faire élire. Sponsors qui exigent naturellement un petit retour sur investissement...

                    Méchant Réac, le problème que tu poses n’est pas le vrai problème.
                    Comme tu le poses, il ne tend qu’à avoir des élus un peu plus compétents, mais certainement beaucoup plus corrompus.

                    Si on veut un gouvernement dans l’intérêt des citoyens, il n’existe qu’une seule solution : la démocratie directe, où toutes les décisions sont prises par des citoyens pris au hasard dans les listes électorales. Jamais les mêmes, ainsi personne ne pourra les acheter, Et un nombre suffisant pour éliminer statistiquement le risque de tomber sur un idiot ou un fou.
                    Fini les représentants à l’Assemblée, les ministres corrompus et les présidents malhonnêtes.
                    Pour chaque décision que prend de nos jours un ministre ou l’AN, nous aurions pu la prendre nous-mêmes (et à meilleur compte), si la question était posée par correspondance à un millier de citoyens pris au hasard, pour cette question seulement. Pas besoin de se réunir, pas besoin de se déplacer. Pas besoin de contrôles compliqués ! Un mail ou un courrier remis pas la Mairie, réponse par mail ou courrier dans les huit jours, droit (et presque devoir) d’en discuter avec ses collègues ou voisins avant de donner sa réponse, et chacun envoie son vote. Si certains oublient ou ne savent pas, ce ne sera pas plus grave que l’absentéisme massive de nos députés !

                    Bref, nous avons les moyens de nous gouverner nous-mêmes. La vraie question, c’est « le voulons-nous ? ». Parce que la vraie raison du manque de démocratie dans notre pays, ce n’est pas seulement la corruption généralisée des politiciens (ce sont des professionnels, il faut bien qu’ils en vivent), mais c’est surtout le désintérêt des citoyens pour la gestion du pays...

                    Et bien sûr, nos politiciens devraient aller pointer à Pôle Emploi, avec les membres des différents partis politiques dont l’inutilité deviendrait évidente !

                    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 13:46

                      Bonjour, xana

                      Désolé, mais votre commentaire est un concentré de poncifs erronés sur les députés : à vous lire, ils sont tous vénaux et incompétents, ce qui est évidemment faux.

                      Non qu’il n’y ait pas des élus intéressés uniquement par leur carrière, ou incapables de s’investir sérieusement dans les dossiers à traiter. Mais prétendre que c’est le cas ne serait-ce que de la majorité d’entre eux relève ne repose sur rien de sérieux ni même de crédible !


                    • xana 24 décembre 2017 10:20

                      Cher Fergus,


                      Votre affirmation qu’il est « évidemment faux » (que les élus soient tous vénaux et incompétents) ne repose que sur votre conviction personnelle. Vous n’avez évidemment aucun moyen de le prouver, sauf à recourir à un artifice comme cette prétendue « évidence » sur laquelle aucun scientifique n’oserait baser une théorie même farfelue.
                      OK, vous en êtes persuadé, ou vous voulez vous montrer persuadé de ce que nos élus sont (en général) honnêtes et compétents.

                      Eh bien moi, je n’en suis pas persuadé du tout. Ce qui vous paraît évident (l’honnêteté et la compétence des élus) ne l’est absolument pas pour moi.

                      Et cela pour de bonnes raisons.
                      Ces élus censés représenter le peuple ne sont pas des gens du peuple. Combien de travailleurs, employés, chômeurs parmi eux ? 
                      Ces élus ont été obligés de faire campagne pour être élus. Vous avez une idée de ce que cela coûte. Cela permet de répondre à la question précédente. Mais surtout comment peut-on se faire élire si on ne peut pas avancer un trésor de guerre conséquent ? (la loi prévoit que les frais de campagne ne sont pas remboursés au-dessous d’un certain nombre de suffrages « pour éviter les candidats pas sérieux » (ou pour décourager les candidats sans sponsor ?)
                      Ces élus disposent donc obligatoirement d’un capital considérable faute duquel ils sont disqualifiés d’avance. Combien d’entre eux avancent cet argent sur leurs fonds personnels ?

                      Avez-vous entendu parler du financement des campagnes électorales ? du financement des partis politiques ? Croyez-vous réellement que les cotisations suffiraient ?
                      Il y a donc des donateurs, et de gros donateurs. Croyez-vous réellement qu’un seul d’entre eux puisse être désintéressé ?
                      Et nos braves élus ne leur doivent rien, d’après vous, qu’une platonique reconnaissance ?
                      Et si le retour sur investissement est jugé insuffisant, croyez-vous les sponsors assez naïfs pour continuer à soutenir financièrement un candidat qui les a déçus ?

                      Fergus, s’il vous plaît, ne vous faites pas plus bête que vous ne l’êtes. Ne jouez pas les naïfs et les ingénus. Toute cette cuisine électorale, son financement et celui des partis, tout cela pue.

                      Il existe peut être parfois des exceptions, mais le système est si bien verrouillé de nos jours que je ne vois pas comment un nouveau Robespierre parviendrait à se faire élire. Si tant est qu’il ait vraiment été « incorruptible ». Le seul fait qu’on l’ait surnommé ainsi laisse imaginer à quel point les autres représentants du peuple devaient déjà être corrompus. 

                      Donc, je suis désolé de vous contredire, vous et votre « évidence ». Nos élus sont (sauf exception à découvrir) généralement corrompus, parce que le système de représentation et de gouvernement le veut ainsi. Et si vous le niez contre toute logique (vous voyez que pour moi la logique compte davantage que votre « évidence ») je suis bien obligé de me demander ce qui vous y pousse ?
                      Je ne suggère pas que vous soyez corrompu (qui sait ? mais ce n’est pas mon propos) mais que vous ne VOULIEZ pas que les choses changent parce que cela remettrait trop de choses en question pour votre confort intellectuel.

                      Moi je suis un scientifique, et remettre ses certitudes en question est la base de la démarche qui a guidé ma vie. Et aussi de ne pas se fier aux « évidences » qui nous dispensent de réfléchir.

                      Jean Xana

                    • Fergus Fergus 24 décembre 2017 11:38

                      Bonjour, xana

                      « Votre affirmation qu’il est « évidemment faux » (que les élus soient tous vénaux et incompétents) ne repose que sur votre conviction personnelle. »

                      Certes ! Mais la probabilité pour que ma conviction l’emporte dans les faits sur la vôtre est très supérieure. Car la vôtre relève du « tous pourris », ce qui n’a aucun sens, le personnel politique, même s’il est plus exposé aux tentations de corruption que les autres corporations, n’étant pas en totalité gangrené par les magouilles et les petits arrangements immoraux voire délictueux.

                      Je note d’ailleurs que dans la fin de votre commentaire, vous avez écrit « généralement corrompus », ce qui dénote un progrès dans le raisonnement, hélas gâché par « sauf exception à découvrir ». Bref, vous pratiquez allègrement la présomption de culpabilité des chefs de malhonnêteté et d’incompétence !

                      Mais peut-être pensez-vous la même chose des garagistes et des serruriers, profession où il est avéré qu’existent de redoutables margoulins. De là à penser qu’ils sont eux aussi « tous pourris », il n’y a qu’un pas ! 

                      « je suis un scientifique, et remettre ses certitudes en question est la base de la démarche qui a guidé ma vie. »

                       smiley smiley smiley Là, vous m’avez carrément fait hurler de rire ! Car de nous deux, c’est bien moi qui ai le moins de certitudes, votre discours du « tous pourris » étant précisément pétri de certitudes là où j’affirme, moi, que l’on ne peut mettre tous les membres d’une corporation, quelle qu’elle soit, dans le même sac !


                    • xana 24 décembre 2017 18:57

                      @Fergus. 

                      Vous dites que le verre est à moitié plein, moi je le trouve à moitié vide.
                      Le fait qu’il puisse exister (théoriquement) des politiciens non corrompus vous pousse à l’indulgence envers la corporation dans son ensemble. Pas moi. Je ne condamne pas les personnes, je comprends fort bien que la tentation est trop forte, la société est trop complaisante, et surtout les sponsors sont trop convaincants. Ce que je condamne c’est ce système de gouvernement par des représentants (et non directement par le peuple) parce qu’il implique nécessairement cette tentation, cette complaisance et cette puissante influence des sponsors. Toutes choses dont vous ne voulez pas entendre parler parce que vous préférez condamner les quelques idiots qui se sont laissés prendre, et surtout laisser le système comme il est.
                      Je n’ai aucune certitude ni sur la culpabilité d’un DSK ni sur celle d’un François Fillon, parce que je sais combien il est facile de faire condamner un homme gênant. Tous les témoignages peuvent s’acheter pour qui sait en trouver le prix. Je refuse de me joindre au concert de ceux qui condamnent sur la foi de ce qu’ils ont entendu à la télé. Par contre je sais compter, et j’ai dans ma vie professionnelle travaillé avec beaucoup de gens du milieu des affaires et des finances, et je sais ce que c’est qu’un investissement rentable, pour des gens qui ne voient rien d’autre dans la politique.

                      Ma parole, vous semblez vivre sur un petit nuage où les riches et les puissants ont une voix aux élections comme les pauvres et leurs salariés. Encore une fois je ne dis pas que cela ne peut pas exister (il existe peut-être des incorruptibles comme des extra-terrestres, mais je ne me souviens pas d’en avoir jamais rencontré) , mais j’affirme qu’il ne faut pas se baser sur des exceptions pour généraliser. Et que si un système pousse logiquement à la corruption de ceux qui deviendront des élus, ce système est pourri fondamentalement.

                      Tous pourris, peut-être pas absolument tous, mais quelle différence ?

                      Jean Xana

                    • Fergus Fergus 25 décembre 2017 09:39

                      Bonjour, xana

                      « Vous dites que le verre est à moitié plein, moi je le trouve à moitié vide. »

                      Non, avant de nuancer votre propos, vous affirmiez ci-dessus que le verre était totalement vide, d’où mes commentaires plus nuancés.

                      Et je n’ai d’ailleurs jamais laissé entendre que le verre ’est « à moitié plein » dans la mesure où je n’en sais rien : je me suis contenté de dire que l’on ne pouvait pas mettre tous les élus dans le même sac !

                      « Tous les témoignages peuvent s’acheter pour qui sait en trouver le prix »

                      Cela peut être une éventualité dans le cas de DSK, certainement pas dans celui de Fillon : à la suite des révélations du Canard Enchaîné, nombre de documents probants ont été produits dans les médias, et ils sont accablants pour l’ex-candidat LR. Accablants et inattaquables ! La preuve : la seule plainte déposée par Fillon contre le Canard l’a été sur un fait antérieur aux révélations de janvier et février 2017, et ce pauvre homme dans le besoin a été débouté ! Demandez-vous pourquoi Fillon n’a engagé aucune poursuite sur les faits révélés. 

                      « j’affirme qu’il ne faut pas se baser sur des exceptions pour généraliser »

                      Sur ce point-là, nous sommes d’accord. Mais alors pourquoi l’avez-vous fait en incriminant tous les élus dans votre premier commentaire ???

                      « Tous pourris, peut-être pas absolument tous, mais quelle différence ? »

                      Cela change tout ! Citez-moi une corporation humaine qui ne soit pas affectée par les dérives délictueuses ou éthiques de certains de ses membres !


                    • McGurk McGurk 23 décembre 2017 13:40

                      * « Nous aurions alors un électorat qui vote pour un programme et non plus contre un candidat. »

                      Vous oubliez une chose importante. Tout le monde sait parfaitement que les hommes politiques n’ont justement pas de spécialité à part savoir parler et c’est bien là tout le problème.

                      Comment se fait-il qu’on ne mette pas à la tête du Ministère de l’économie quelqu’un qui a un bagage dans ce domaine ? Et à l’Intérieur un ancien policier ?

                      La plupart des électeurs votent souvent pour le moins mauvais, comme à la dernière élection présidentielle par exemple, où il n’y avait que des minables en puissance.

                      Quant aux futurs élus, au lieu de faire un programme en fonction de leur orientation politique et des solutions qu’ils ont à proposer, ils promettent la lune à tout le monde - grattant de l’extrême gauche à l’extrême droite. Ils ne se présentent pas pour résoudre des problèmes, mais simplement pour la fonction - à savoir l’argent, le pouvoir et le prestige.

                      Tout le monde sait parfaitement que la politique ne résout rien, elle distord et amplifie les problèmes même les plus basiques. Actuellement, on préfère donner des milliards à Los Angeles pour avoir des jeux olympiques à Paris plutôt que de les allouer à loger les SDF et leur donner un avenir, si ça c’est pas scandaleux...

                      Le titre est donc à revoir car ce serait plutôt : « Il faut un permis d’exercer [ses fonctions d’élu] ».

                      D’un autre côté, si « permis de voter il y avait », il faudrait le retirer aux terroristes, mafieux, dealers et hommes politiques qui se sont servis dans les caisses (Chirac, Sarko, Juppé, etc.). Et ce sans espoir de le retrouver un jour.


                      • Montet Montet 24 décembre 2017 09:54

                        @McGurk
                        « La plupart des électeurs votent souvent pour le moins mauvais, »
                        Je ne crois pas que ce soit une question de compétences ou d’absence de...
                        Je suis persuadé que nombre d’électeurs voteraient pour une marque de lessive (ou une chèvre).
                        Une élection présidentielle n’est qu’une campagne de marketing et le candidat élu est celui désigné vainqueur d’office par les vrais détenteurs du pouvoir et qui dispose de ce fait des fonds nécessaires et des portes 
                        médiatiques grandes ouvertes (pléonasme) à l’opération promotionnelle.
                        et comme disait Coluche à propos du droit de vote...


                      • McGurk McGurk 24 décembre 2017 15:46

                        @Montet

                        Bah ça dépend de quelle élection on parle. J’ai bien conscience que certains lobbies sont à l’œuvre et ça se voit bien généralement, mais la dernière élection présidentielle était une véritable pour notre pays tellement les lobbies ont faussé les décisions et résultats.

                        Je me rappelle des sondages faisant de Macron « l’homme de l’avenir et en tête des sondages » alors qu’il avait à peine commencé et qu’il ne représentait encore personne, des couvertures de magasines et articles tous unanimes pour chanter les louanges de ce malade mental, des interviews le présentant comme « cool », des centaines de types avec leurs flyers positionnés aux endroits stratégiques, etc.

                        Ce genre de connivences et activités dans le but de truquer le système électoral et fausser complètement le jugement des électeurs devrait être interdit, j’ai vraiment cru être en Amérique avec la NRA qui fait élire les candidats pro-armes en leur donnant une vraie machine de guerre électorale et le pognon nécessaire pour écraser les autres. Une pure honte qu’on ait copié ça dans notre pays.

                        Ici, les électeurs ont voté pour « le moins nul des nuls » et même pas pour un programme - pas faute d’essayer parce qu’ils n’en avaient pas. C’est affligeant d’avoir fait évoluer la démocratie pendant des siècles pour en arriver à un bête talk show où le type le plus populaire (ou populo ?) gagne.

                        Parce qu’en réalité, sans compétences ils foutent le pays dans la merde. D’où l’échec total de la politique de ces trente dernières années. On nous dit à chaque coup « non c’pas réservé à l’élite car tout le monde à une chance », mais en réalité c’est toujours la même élite qui gouverne - un groupe qui, en plus, n’a pas de compétences dans le domaine exercé à part la parlotte.

                        Et je ne parle même pas de leur imagination pour résoudre les problèmes des français - car après tout leurs fonctions l’exigent. A la place, on prend toujours la mauvaise solution, ça ne rate jamais. Comme quoi ils n’ont aucun intérêt à trouver des solutions mais bien à faire perdurer les ennuis quitte à les amplifier. Les électeurs sont donc des vaches à lait et rien d’autre.

                        Un « permis d’exercer des fonctions d’élu » est donc plus une nécessité que le « permis de voter ».



                        • troletbuse troletbuse 23 décembre 2017 14:26

                          @Abdelkarim Chankou
                          Les pauvres. Dans l’article j’ai vu qu’ils étaient surmenés ces nouveaux arrivistes. Penser donc, gerer tout le fric ou argent de poche dont ils disposent, c’est épuisant.


                        • amiaplacidus amiaplacidus 23 décembre 2017 14:31

                          @Abdelkarim Chankou

                          A-t-elle songer à démissionner afin qu’elle et son mari puisse rouler en Porsche Cayenne ?

                          Il faudrait que les soi-disant « représentants » du peuple français arrêtent de se foutre de la gueule de ceux qui ont de la peine à boucler leurs fins de mois.


                        • Pyrathome Pyrathome 23 décembre 2017 14:43

                          @Abdelkarim Chankou

                          Voilà l’arbre qui cache la forêt et l’état d’esprit de l’engeance à Micron, le grand fédérateur des arrivistes de tout poil....


                        • vesjem vesjem 23 décembre 2017 16:56

                          @Abdelkarim Chankou
                          russia today ne s’immice-t-il pas dans les élections françaises ...lol...


                        • SEDORRHOIDE 23 décembre 2017 16:40

                          Moi, après cette lecture, je m’interroge...

                          Et je me dit qu’il faudrait instaurer un permis d’écrire dans agoravox !

                          donant-donant


                          • Jason Jason 23 décembre 2017 18:05

                            « On peut très bien imaginer un site internet objectif donnant toutes les informations utiles permettant un vote éclairé. » 



                            Ca avance d’un pas de ... sénateur.

                            Disons dans un premier temps que cette assemblée va faire face à la concurrence des réseaux sociaux, tweets, et autres véhicules populaires, créateurs de confusions infinies.

                            • Pierre Balcon 23 décembre 2017 19:33

                              On s’égare lorsque l’on veut définir la démocratie en focalisant sur un aspect anecdotique de ce régime  à savoir le mode de désignation des représentants ..

                              En fait ce sont les médias qui nous inclinent à penser ainsi ! Les médias veulent nous raconter des histoires ( story telling ) et ont donc besoin de héros.

                              La démocratie c’est beaucoup d’autres choses.
                              Lire  à ce sujet Constantin Castoriadis.

                              Ce sont notamment :

                              - clé de voûte  : des organes « instituants » représentant réellement le peuple et sa volonté ; 
                               - des principes ( égalité , fraternité  , respect des groupements minoritaires ; séparation effective des pouvoirs ; pour la liberté et la propriété faudrait savoir d’abord de quoi on parle ) ;
                              - des institutions et une organisation , avec des contre pouvoirs à tous les niveaux  ; 
                              - des règles et des juges indépendants du pouvoir et des corporations  ,   ;
                              - des protocoles et des procédures de décisions ( expertise, information , débat , délibérations transparentes , responsabilité , mémoire  ) ; 
                              - des contrôles et des évaluations ; 
                              - des sanctions des fautes et manquements .

                              Tout le contraire du macronisme qui est une véritable catastrophe démocratique , survenue sur un coup d’état soft d’une oligarchie financière , administrative et médiatique.
                              Ont été abolis tous les corps intermédiaires : partis , syndicats , religieux , élus locaux , associations .
                              Sont ignorés les textes et  notamment l’art  20 de notre loi fondamentale 
                              Les organes de contrôle et de sanction sont aux ordres.
                              Il s’appuie sur un appareil de propagande totalitaire qui fabrique non pas des savoirs et des volontés  mais des opinions et des croyances . 
                              Un seul principe  : tous derrière le chef avec un grand orchestre pour faire tenir tout l’édifice .
                              Macron n’est d’ailleurs pas une « cause » mais un symptôme du délitement de notre société qu’avait déjà pressenti le grand sociologue américain R Putman  ( Bowling alone ).
                              Et je crois que nous ne sommes pas encore hélas au fond du trou .. 

                              • McGurk McGurk 23 décembre 2017 19:50

                                * « un aspect anecdotique de ce régime à savoir le mode de désignation des représentants »

                                Ca n’a rien d’anecdotique, c’est la base du système électoral...


                                • Attilax Attilax 23 décembre 2017 20:23

                                  Quelle blague ! La représentativité EST le problème. Vous croyez encore au père Noël à votre age ? Réduire ou augmenter le nombre d’électeurs ne rendra pas nos « représentants » plus exemplaires ou plus moraux et ne changera strictement rien à cette farce qu’on qualifie honteusement de « démocratique », au contraire ils pourront se gaver encore plus. Mais cela aurait au moins le mérite de nous éclairer sur la véritable nature du système dans lequel on vit. C’est précisément pour ça qu’il ne le feront pas : l’illusion peut durer encore très longtemps, apparemment...


                                  • Gisyl 23 décembre 2017 22:00

                                    Erreur commune de ceux qui rejettent le suffrage universel et pensent qu’au nom de je ne sais quelle supériorité morale, intellectuelle, financière ils devraient avoir plus de droit que leur voisin ou simplement davantage raison.

                                    Soyons clair : nous avons tous les jours sous les yeux le spectacle de l’inégalité. Dans l’entreprise, dans la famille, dans le couple. Partout. Alors par pitié laissez-nous le seul endroit où tous nous avons le même pouvoir : le bureau de vote !!

                                    Vous pensez qu’un suffrage censitaire serait plus efficient ? Deux exemples pour invalider votre théorie :

                                    - les jurys populaires, expression de la démocratie dans le domaine juridique. Si il y a si peu d’erreurs judiciaires dans le domaine pénal, c’est aussi parce qu’il existe de simples citoyens capable d’exercer leur opinion, parfois à rebours de ce que pense d« ’honnêtes » magistrats complètement instruits en criminologie. Il y a dans le jury populaire une sorte d’objectivité quasi mystique qui pointe vers la décision la plus juste et la peine la mieux adaptée, ce qui évite justement l’arbitraire qui pourrait exister avec des professionnels (et qui sévissait sous l’Ancien Régime)

                                    - toutes les institutions qui ont prétendu limiter les « excès » du suffrage universel ne l’ont jamais fait qu’en fonction des intérêts d’une seule classe sociale. Tel le Conseil constitutionnel, invalidant certaines dispositions fiscales au nom d’un concept aussi vague que l’égalité devant l’impôt et qui à la limite aurait pu invalider la création de l’impôt sur le revenu en 1913. Nul ne s’est demandé si il n’y avait pas conflit d’intérêt entre les dispositions invalidées et les « Sages » gros contribuables.

                                    Je n’oublierai jamais que ce sont des gens « éduqués, au fait des enjeux » qui ont décidé consciemment de s’assoir sur le résultat du référendum sur le TCE de 2005 qu’ils n’appréciaient pas. C’est le vrai peuple, pas eux, qui subit les affres de leur choix : impuissance publique, désindustrialisation et chomage, submersion migratoire, disparition de l’Etat au profit de la région Eurofrance etc


                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 décembre 2017 04:08

                                      Bonjour,
                                      .
                                      Je ne suis pas d’accord avec l’auteur même si je comprend ce qu’il veut exprimer.
                                      Je pense qu’il attaque le problème par le mauvais bout.
                                      .
                                      Oui, la majorité des électeurs votent mal et ils ne lisent même pas les programmes des partis politiques, voire quand ils le lisent comprendront t-ils les enjeux des « promesses » des partis politiques et leur candidats ? Possèdent t-ils les bonnes informations pour prendre les bonnes décisions ?
                                      .
                                      Oui, la plupart des électeurs votent, sans le savoir, contre leur propres intérêts , et ceci avec répétition !
                                      .
                                      Mais faut t-il pour autant instaurer un permis pour voter ?
                                      .
                                      La clé de maître dans une élection est l’information.
                                      .
                                      Il n’y pas de démocratie forte sans des citoyens éclairés !
                                      .
                                      Et OUI en France la démocratie est morte ...
                                      .
                                      - L’électeur été t-il correctement informé ?
                                      Avant de pouvoir prendre une décision il faut y être correctement informé.
                                      .
                                      - L’électeur été t-il éduque dans un intérêt d’avoir un sens critique envers le pouvoir ?
                                      https://www.youtube.com/watch?v=qbXgWzMl6Lc
                                      .
                                      - L’électeur connaît t-il les dangers du pouvoir qui conduit beaucoup de candidats politiques, une fois élu, vers la corruption ?
                                      https://www.youtube.com/watch?v=hc8it_lT8AU
                                      .
                                      - L’électeur sait t-il que les constitutions ont été toutes écrites par les gens « intéressé » par des intérêts financiers et pas par l’intérêt général ? etc. etc. etc.
                                      .
                                      Alors qui est le maitre de cette clé (le contrôle de l’information / désinformation / non information - filtrage de l’information) ?
                                      .
                                      Qui approvisionne les électeurs avec des informations décisives pour qu’ils votent pour un tel ou tel candidat politique, qui oriente / manipule les électeurs de voter dans le sens des intérêts de 1% des riches ?
                                      .
                                      Qui écarte les candidats politiques, dangereuses pour les intérêts des ultra riches, des grands médias ?
                                      .
                                      L’information est le maillons clé qui permet d’influencer voire de formater un électeur.
                                      .
                                      Le problème c’est que ce « logiciel » (de l’information) qui permet de formateur les citoyens / les électeurs est sous contrôle de l’oligarchie financière !
                                      .
                                      Toutes les grands médias, sans exception aucune, sont dans la main de l’oligarchie financière / le monde de la finance.
                                      .
                                      Avant, et bien avant d’instaurer un supposé « permis de voter » il faudrait déjà faire respecter la charte de Munich (déontologie des journalistes) ! Cette charte est violé et piétine par ceux qui possèdent et contrôlent les grands médias !
                                      https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA#&gid=1&pid=1
                                      .
                                      Ceux qui contrôlent l’information contrôlent les peuples !
                                      10 milliardaires possèdent toute la presse française
                                      https://www.youtube.com/watch?v=sOweQKaOjyQ
                                      .
                                      « À défaut d’avoir recours à la force pour contrôler les populations, on peut parfaitement la contrôler par l’opinion » - Harold Laswell, spécialiste des médias.
                                      .


                                      • Attila Attila 24 décembre 2017 15:49

                                        @eau-du-robinet
                                        Bonjour eau-du-robinet,

                                        L’information ne suffit pas.
                                        Je prend un exemple : juste avant la première guerre contre l’Irak en 1991, les médias ont réussi à faire croire à l’opinion que l’armée irakienne était une des plus puissantes du monde ( 500 000 hommes et des milliers de chars ). Sa défaite cinglante nous a démontré que les médias nous avaient roulé dans la farine.
                                        Vous allez me dire qu’aujourd’hui c’est exactement pareil.

                                        Ben non, aujourd’hui il y a Internet :
                                        sur la Syrie, tout le monde peut lire l’excellente synthèse de Patrice Gilbertie fiasco syrien
                                        sur l’Union Europénienne, pour savoir si on peut renégocier ou désobéir aux traités, tout le monde peut lire l’article de Ar Zen Mélenchon désavoué par le CC
                                        sur le glyphosate, en une heure de recherche, j’ai trouvé la procédure scientifique universellement reconnue qui permet d’évaluer la toxicité des produits, la DL50, et dont les résultats montrent que le glyphosate, s’il n’est pas un produit totalement anodin, est moins toxique que le sel de cuisine et beaucoup moins toxique le vinaigre. En une autre heure de recherche, j’ai trouvé une étude colossale portant sur 89 000 agriculteurs et leurs conjoints suivis médicalement pendant 20 ans et qui montre que le glyphosate n’est pas cancérigène. Glyphosate nouvel amiante ?

                                        Et pourtant, même ici, une majorité de français persiste obstinément à croire que Bachar-al-Assad a gazé son peuple, qu’on peut désobéir aux traités européens et que le glyphosate est cancérigène.

                                        Quand j’étais plus jeune, j’ai eu l’occasion d’entendre et de lire des témoignages de français vivant ou ayant vécu aux États-Unis. Ils étaient unanimes sur un point : "Le peuple américain ? Ils sont vraiment très gentils et très accueillants. Mais alors, ce sont de grands enfants  !!!
                                        Aujourd’hui, le peuple français a rejoint les américains, de pauvres petits n’enfants perdus dans leurs rêves et qui ne veulent pas grandir.
                                         La fin des adultes.
                                        Tous des bout d’chou.

                                        La démocratie résulte de la volonté d’un peuple adulte.

                                        Vous pouvez mettre à la disposition des citoyens tous les moyens de la démocratie possibles : information pluraliste, référendums, etc, si le peuple ne veut pas s’en servir ou si la majorité des citoyens est immature, vous n’aurez pas de démocratie réelle.


                                      • McGurk McGurk 24 décembre 2017 16:14

                                        @Attila

                                        Oui mais pour l’Irak c’est encore pire : pendant des mois on nous a dit que l’Irak c’était l’enfer personnifié avec une armée possédant des camions où ils faisaient des expériences nucléaires/biologiques ou de petits vans avec des ogives nucléaires.

                                        De la pure désinformation relayée en boucle comme sur bfmtv pour affoler le public et le faire plier sur la question.


                                      • Attila Attila 25 décembre 2017 14:19

                                        @McGurk
                                        Merci de ce rappel.
                                        Effectivement, je me souviens aussi de l’affaire des couveuses.

                                        .


                                      • McGurk McGurk 25 décembre 2017 14:43

                                        @Attila

                                        D’ailleurs j’aimerais bien retrouver les schémas diffusés à la télé, c’était à pisser de rire. Mais je crois que sur internet il n’en reste plus de trace.

                                        Je n’ai pas retrouvé les images françaises c’est dommage, par contre en anglais c’est toujours là :
                                        http://www.histoire-fr.com/images/camions_mobiles_irak.jpg


                                      • gaijin gaijin 24 décembre 2017 09:00

                                        «  On peut très bien imaginer un site internet objectif »
                                         smiley smiley smiley
                                        et qui va garantir l’objectivité du site ?
                                        big brother ?

                                        bonjour chez vous ...........


                                        • Jason Jason 24 décembre 2017 11:23

                                          @gaijin


                                          Mais, mon pauvre Monsieur, le big brother, vous êtes en plein dedans. Votre soi-disant objectivité n’existe pas. La politique, la sociologie, même l’économie, ne sont pas des sciences exactes.

                                          Allez-vous supprimer les GAFA pour le nouvel an ?

                                        • gaijin gaijin 25 décembre 2017 09:23

                                          @Jason
                                          ce n’est pas moi qui ait parlé d’objectivité smiley
                                          et oui bien sur on est en plein dedans .....................( et même du pied gauche ça ne porte pas bonheur )


                                        • Montet Montet 24 décembre 2017 10:00

                                          Ne vous engluez inutilement pas dans ce sujet...

                                          « Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit »
                                          Michel Colucci, dit Coluche. 1944 -1986


                                          • Fergus Fergus 24 décembre 2017 11:43

                                            Bonjour, Montet

                                            Amusant aphorisme de Coluche.

                                            Mais faux car voter sert réellement à changer les choses : donner à des pouvoirs libéraux les moyens politiques de détricoter les acquis sociaux ! smiley


                                          • Ben Schott 24 décembre 2017 11:50

                                            @Fergus
                                             
                                            Rappelez-nous pour qui vous avez voté ? (Non, je sais, vous n’avez pas voté Macron puisque vous étiez sûr que vos concitoyens le feraient pour vous, mais vous étiez sur le pied de guerre « en cas de danger » !)
                                             


                                          • Fergus Fergus 24 décembre 2017 12:43

                                            Bonjour, Ben Schott

                                            Eh oui, ne j’ai pas voté Macron.

                                            Cela dit, malgré son orientation très libérale, je persiste à penser que pour notre pays Macron était - et reste - un danger moindre que Le Pen. La candidate du FN a d’ailleurs montré l’étendue de son abyssale incompétence lors du débat du 2e tour.


                                          • Ben Schott 24 décembre 2017 12:50

                                            @Fergus
                                             
                                            « Eh oui, ne j’ai pas voté Macron. »
                                             
                                            Oui oui, vous avez laissé vos concitoyens le faire à votre place ! Les mains propres en toutes circonstances, c’est très bourgeois.

                                            Réfléchissez donc maintenant sérieusement à votre remarque : « Mais faux car voter sert réellement à changer les choses : donner à des pouvoirs libéraux les moyens politiques de détricoter les acquis sociaux ! »
                                             


                                          • Attilax Attilax 24 décembre 2017 13:08

                                            @Ben Schott

                                            Hé oui, Fergus voudrait une démocratie, mais il n’a pas confiance dans le peuple. Il voudrait secouer le système, mais il a peur des conséquences. Il voudrait « contrôler » les représentants, mais surtout ne pas s’en passer. Il dénonce les dérives totalitaires de l’UE mais ne veut à aucun prix la quitter. Fergus, dont j’apprécie la structure de pensée par ailleurs, veut des choses contradictoires. Mais comment le lui reprocher : c’est tellement humain...


                                          • Ben Schott 24 décembre 2017 13:14

                                            @Attilax
                                             
                                            Quand on veut des choses contradictoires, c’est qu’on a une structure de pensée défaillante, non ?
                                             


                                          • Fergus Fergus 25 décembre 2017 09:42

                                            Bonjour, Attilax

                                            « il n’a pas confiance dans le peuple. »

                                            Ce n’est pas une question de confiance dans le peuple, mais de confiance dans les candidats proposés au suffrage. Notez d’ailleurs que ce peuple que vous appelez en renfort ne cesse de voter depuis des décennies pour des pouvoirs libéraux de plus en plus décomplexés.

                                            Bref, de quel peuple parlons-nous ?


                                          • Ben Schott 25 décembre 2017 11:09

                                            @Fergus
                                             
                                            « ce peuple que vous appelez en renfort ne cesse de voter depuis des décennies pour des pouvoirs libéraux de plus en plus décomplexés »
                                             
                                            D’autant plus décomplexés qu’il leur suffit pour se maintenir d’en appeler au barrage à la haine et aux zeures les plus sombres ! C’est bien foutu leur truc, ça marche à tous les coups !
                                             


                                          • Fergus Fergus 25 décembre 2017 11:40

                                            Bonjour, Ben Schott

                                            « il leur suffit pour se maintenir d’en appeler au barrage à la haine et aux zeures les plus sombres ! » 

                                            Ceux qui en appellent à ces motifs sont de moins en moins nombreux, et cela n’a jamais été mon cas. Ce qui n’empêche pas que j’ai toujours considéré - et c’est encore le cas de nos jours - que le FN s’appuie sur une idéologie foncièrement xénophobe.

                                            Depuis le débat d’entre deux-tours, les adversaires du FN n’ont d’ailleurs même plus à invoquer des dangers exagérément montés en épingle, tant la cheftaine du parti s’est sabordée en démontrant sa vacuité politique et économique.

                                            Au point que le salut de son parti est en jeu. Sans un candidat ou une candidate nettement plus crédible que Le Pen, le FN sera condamné à un nouvel échec en 2022.


                                          • Ben Schott 25 décembre 2017 12:25

                                            @Fergus
                                             
                                            « le FN s’appuie sur une idéologie foncièrement xénophobe »
                                             
                                            Moi je constate que ça marche à tous les coups.
                                             
                                            Le salut du FN est en jeu, oui, parce qu’il n’a pas été assez « xénophobe », c’est-à-dire suffisamment radical sur la souveraineté – et particulièrement monétaire – de notre pays, ce qui lui coûtera effectivement une partie de son électorat.
                                             
                                            Ce n’est pas à cause d’une supposée « xénophobie » ni d’une supposée « incompétence politique et économique » (c’est quoi au juste la compétence politique et économique de Macron sinon celle de servir l’oligarchie ?) que vous avez voté Macron (oui, je sais...), mais bien parce que pour vous l’idée même de sortir de l’UE vous fait horreur.
                                             


                                          • Attilax Attilax 25 décembre 2017 13:13

                                            @Ben Schott

                                            « Quand on veut des choses contradictoires, c’est qu’on a une structure de pensée défaillante, non ? »

                                            Non, je ne crois pas. Nous voulons tous des choses contradictoires, c’est hélas dans notre nature et c’est pour ça qu’on arrive pas à faire coller des idéaux à une réalité.
                                            On veut être libre, mais on s’enchaîne sans cesse. On veut la vérité mais on ne la supporte pas. On veut un amour pour la vie mais on voudrait pouvoir baiser tout ce qui bouge. On voudrait être bon et pourtant on fait le mal, vous voyez ce que je veux dire ?

                                            Je deviens plus tolérant en vieillissant, ça doit être le début de la sénilité.

                                            Mais je suis d’accord avec vos réponses à Fergus, qui ressemblent assez aux miennes (sans offense, Fergus).

                                             smiley


                                          • Ben Schott 25 décembre 2017 13:29

                                            @Attilax
                                             
                                            « On veut être libre, mais on s’enchaîne sans cesse. On veut la vérité mais on ne la supporte pas. On veut un amour pour la vie mais on voudrait pouvoir baiser tout ce qui bouge. On voudrait être bon et pourtant on fait le mal, vous voyez ce que je veux dire ? »
                                             
                                            Oui, bien sûr. Mais c’est ce qu’on peut surtout reprocher à la jeunesse. La lucidité arrive avec l’âge, enfin il me semble. Et rien ne m’exaspère plus qu’un sexagénaire qui raisonne encore comme quand il avait quinze ans !
                                             

                                             


                                          • Fergus Fergus 25 décembre 2017 15:50

                                            @ Ben Schott

                                            « rien ne m’exaspère plus qu’un sexagénaire qui raisonne encore comme quand il avait quinze ans ! »

                                            Alors, je n’ai pas à me sentir visé car, contrairement à vous, je suis pétri de doutes sur de nombreux sujets. D’où les reproches que je subis sur ce site de la part d’intervenants - y compris proches de moi au plan politique - dont la pensée est très manichéenne.

                                            Et précisément à 15 ans on n’a en général guère de doutes, et plutôt des certitudes bien ancrées !

                                            Je suis d’autant moins visé que je suis « septuagénaire » depuis peu. smiley

                                            @ Attilax

                                            Bonjour à vous !

                                            Et bon Noël à tous les deux !


                                          • Attilax Attilax 25 décembre 2017 22:43

                                            @Fergus

                                            Pour une fois, je suis assez d’accord avec vous, j’ai beaucoup moins de certitudes en vieillissant et je doute de tout, alors que j’étais plein de certitudes plus jeune. La vie les a brisées. Mais il paraît que le doute est la base de toute démarche scientifique, alors... Deviendrions-nous savant ? J’ai de gros doutes en ce qui me concerne.
                                            Quelles que soient nos nombreuses divergences de points de vue, j’ai toujours plaisir à causer avec vous, Fergus, c’est comme un bon ping-pong. Vous êtes parfois un adversaire (souvent), mais jamais un ennemi. C’est une magnifique qualité. J’espère qu’on pourra jouer en équipe, un de ces quatre... D’ici là, j’attends le prochain match avec impatience !

                                            Très bonnes fêtes à vous aussi.


                                          • Attilax Attilax 25 décembre 2017 23:07

                                            @Ben Schott

                                            ’La lucidité arrive avec l’âge’

                                            Ah bon ? Vous y voyez beaucoup plus clair, vous ? Ben vous avez bien de la chance... Perso je dirais que je comprends mieux comment tourne le monde, mais toujours pas pourquoi il tourne comme ça...


                                          • Fergus Fergus 26 décembre 2017 09:15

                                            Bonjour, Attilax

                                            « j’ai toujours plaisir à causer avec vous, Fergus, c’est comme un bon ping-pong. Vous êtes parfois un adversaire (souvent), mais jamais un ennemi. »

                                            J’ai la même opinion de vous, et c’est la présence de débatteurs comme vous qui me fait rester sur le site malgré la présence de quelques intervenants délibérément malveillants et rétifs à tout échange sincère.

                                            A très bientôt !


                                          • Jason Jason 24 décembre 2017 11:14

                                            Le système actuel de démocratie et des institutions auxquelles elle a donné naissance, fait une large place à « la rente politique ». je veux dire par là qu’en sollicitant une fois de temps en temps l’avis des électeurs (qui n’est pas celui de toute la population adulte), le gouvernement transforme une partie du public en rentiers de la politique. « J’invetis, et j’attends les résultats ».


                                            On vote de temps en temps, pour des gens pas toujours qualifiés, et qui usent de leur mandat à leur guise politique et souvent en vue de leur réélection. Car entre deux mandats, le public n’est mis au courant le plus souvent, que devant le fait accompli. Surtout si ce fait accompli consiste en discours ou en propositions de lois émanant de ces mêmes élus. Et ce par l’intermédiaire des médias bien heureux d’être là pour bavarder sans fin et exciter les malaises. On appelle ça débattre, mot à la mode.

                                            L’immédiat échappe aux parlementaires. Le Français ne peut et ne veut rien faire, sinon ronchonner en choeur. A qui la faute ? On ne fait pas de bon gouvernement sans bonnes moeurs, ni de bonnes moeurs sans bon gouvernement.

                                            On est bien en face d’un vide démocratique. Et qui dit vide, dit opportunisme. On le voit tous les jours.

                                            • McGurk McGurk 24 décembre 2017 16:22

                                              @Jason

                                              * « Le Français ne peut et ne veut rien faire, sinon ronchonner en choeur. A qui la faute ?  »

                                              Faux. La question serait plutôt « Pourquoi fait-on les mauvaises réformes ? » - celles destinées à encore plus bousiller la classe moyenne et favoriser les plus favorisés (riches et multinationales), fragmenter davantage la société, faire monter le chômage en disant « c’est inéluctable » sans rien faire, etc.


                                            • Jason Jason 24 décembre 2017 16:59

                                              @McGurk


                                              Les Français ronchonnent que parce qu’il ne leur reste que ça.

                                              Pourquoi fait-on les mauvaises réformes ? Mais, parce qu’elles ne sont pas mauvaises pour tout le monde. L’Etat arbitre le plus souvent en faveur de la rente, du patrimoine et du capital. Il favorise la rente et le profit au détriment du travail.

                                              Favoriser la consommation ? On importe les produits de base depuis les pays à bas coûts, et on évite assez bien les pressions salariales. Le pouvoir d’achat devient importé. Même si les entreprises françaises doivent disparaître. Le MEDEF, lui, se débrouille en tapant sur les salaires avec la rengaine de la compétitivité !

                                              On est en passe d’atteindre en France une concentration de la rente et du patrimoine similaires à celles de la Belle époque (1880-1910). C’est-à-dire le maximum atteint depuis l’Ancien régime.

                                              Les réformes ne sont là que pour éviter le pire au niveau des révoltes sociales. Et tant que tout un chacun se contente du statu quo social malgré le nombre croissant de SDF et de chômeurs, on fait les réformes juste nécessaires pour que rien ne change.

                                              Depuis les 30 Glorieuses, la France est gérée dans ce sens.

                                            • McGurk McGurk 24 décembre 2017 17:03

                                              @Jason

                                              * « on fait les réformes juste nécessaires pour que rien ne change. »

                                              D’accord avec tout sauf cette phrase.

                                              Avec Macron, on est passé de « on fait des réformes de surface » (en gros rien) à « tout pour les entreprises et les rentiers du capital en bousillant le code du travail ».


                                            • Jason Jason 24 décembre 2017 11:25

                                              @ l’auteur.


                                              Oui, essayons, et faisons un test quelque part, avant de dire comme certains que c’est impossible.

                                              • Le421 Le421 24 décembre 2017 13:51

                                                La société est diverse.
                                                Variété de pensée, de façon de voir, de situation, de capacité individuelle, sans parler d’origine géographique, de religion ou de couleur de peau...
                                                Or, à mon avis, ce qui nuit le plus à la politique, c’est le formatage de l’habitude.
                                                Quand on se lance, il faut choisir un camp, se coller une étiquette et agir en fonction.
                                                Personne ne peut se prétendre de la science infuse, et c’est pourtant ce qui caractérise le plus nos personnages politiques. Ils ont, chacun, la possession de la vérité vraie.
                                                Le plus terrible, c’est de ne pas voir cette diversité.
                                                Nous mettons systématiquement en place des gens formatés par un système qui déconnecte complètement les dirigeants des administrés.
                                                Au lieu de trier les électeurs, il vaudrait bien mieux rendre le vote obligatoire pour tout le monde.
                                                Ainsi, personne ne pourrait critiquer raisonnablement la personne élue.
                                                Nous avons un président, actuellement, qui représente moins du quart effectif des électeurs, soit moins de 15% des français dans son ensemble.
                                                Et tout le monde s’étonne qu’il favorise les gens de son clan ?
                                                Moi, non...


                                                • Coriosolite 24 décembre 2017 15:34

                                                  Si l’idée de réserver le droit de vote à ceux qui auraient les compétences pour faire un choix raisonnable et éclairé peut paraître une proposition valable, notons d’abord qu’elle est en porte à faux avec le principe de suffrage universel.

                                                  De plus se pose la question de qui définit les compétences nécessaires pour voter et, pour aller plus loin, de qui désigne ceux qui auraient les compétences pour juger des compétences. N’avons nous pas assez de bureaucraties et d’experts auto-proclamés comme ça pour vouloir en rajouter ?

                                                  La démocratie représentative, telle que nous la connaissons, a pour fondement -entre autres- le suffrage universel. Et elle justifie (en théorie) sa supériorité sur d’autres régimes politiques parce qu’elle favorise la mise en œuvre de décisions rationnelles adoptées majoritairement.

                                                  Le peuple, dans sa supposée sagesse, ne prenant pas de décisions contraires à au bien commun. Ce qui ne se vérifie pas toujours, à mon avis.

                                                  Dans cette optique, pour faire son choix rationnellement le citoyen doit avoir accès aux informations nécessaires, sous condition que la pluralité des opinions, et leur libre expression, soient respectées. Et que tout candidat aux fonctions dirigeantes ait également accès aux moyens d’information. On voit déjà la difficulté, dans la pratique, de répondre à ces conditions.

                                                  Mais en plus ceci présuppose l’existence d’un citoyen idéal mu dans ses choix par la raison et le souci du bien commun. Ce qui n’est pas forcément toujours le cas.

                                                  D’abord parce que l’être humain n’est pas qu’un être de raison, il est aussi un être de rêve et d’imaginaire et de sentiments (générosité, égoïsme, amour, haine etc.) .

                                                  Et que cette part « déraisonnable » (mais humaine) est largement sollicitée par les candidats aux joutes électorales. Ce qui donne des suffrages parfois en nombre considérable, à des solutions absurdes, simplistes ou impossibles à mettre en œuvre.

                                                  La démocratie est une belle idée, mais je crois qu’elle restera toujours une utopie en construction. Et que nous devrons nous contenter d’un semblant de démocratie et de ses bricolages et rafistolages périodiques.


                                                  • gruni gruni 25 décembre 2017 10:44

                                                    J’ai apprécié votre article, parce qu’il ouvre un débat intéressant.


                                                    Mais quelque chose me chiffonne un peu...

                                                    Quel sera la note éliminatoire de l’examen au permis de voter ?

                                                    Comment seront choisi les correcteurs des copies citoyennes ?



                                                    • lejules lejules 25 décembre 2017 11:43

                                                      bonjour a tous je n’ai pas tout lire de vos réponses ; mais permettez moi d’apporter mon grain de sel avec ce que j’appelle « LE THEOREME DE LA VACHE » il y a quelque années un prix Nobel d’économie a été attribué pour la théorie des jeux. de quoi s’agit il ? a l’occasion d’une fête agricole dans le sud de l’Angleterre il y a un jeu. celui qui dira le poids exacte d’une vache la remportera. .tout le monde peut participer .1gramme dit l’idiot du village 5 tonnes dit l’ivrogne du coin 300kg, 500kg bref chacun y va de son petit air. un statisticien a comptabilisé le nombre de votants et le poids total exprimé il fait la moyenne et obtient le poids exact de la vache.. étonnant non ! 

                                                      fort de cette loi statistique des grands nombre il fait un micro trottoir en demandant aux gens quel sera la valeur de l’action truc chose demain a la bourse ? 3 tonnes 5 grammmes il fait la moyenne et obtient une valeur très proche de la réalité ce qui fait qu’après avoir joué en bourse il gagna beaucoup d’argent.
                                                      le vote démocratique ne repose t il pas sur cette loi des grands nombre ? mais encore faut t il pour ne pas la fausser faire voter les fous et les débiles au même titre que les spécialistes ou les gens raisonnables 

                                                      • Attila Attila 25 décembre 2017 13:52

                                                        Il faut accorder le droit de vote à partir de l’age de 10 ans en vertu de l’article 1 de la constitution qui assure l’égalité des citoyens devant la loi :
                                                        " La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. "

                                                        Ben oui, il n’est pas admissible de priver de droit de vote les enfants de dix ans alors que bon nombre d’électeurs ont l’age mental d’un enfant de dix ans.
                                                        .
                                                        .
                                                        P.S. : à l’attention des mal comprenants : ceci est du second degré


                                                        • lejules lejules 25 décembre 2017 18:31

                                                          le droit de vote est une partie importante de la démocratie mais sa substantifique moelle c’est la discussion et la confrontation des idées ce que l’on évite soigneusement de faire depuis des années.


                                                          • Jason Jason 25 décembre 2017 18:38

                                                            Faisons come Parmentier lorsqu’il introduisit la pomme de terre en France. Il entoura son jardin d’un mur. Dès lors, tout le monde a convoité ses patates.


                                                            Interdisons le vote : tout le monde voudra voter. Promulguez le suffrage universel : seulement 50% des gens inscrits votent. il y a bien une façon de trouver une moyenne quelque part.

                                                            Donnons une médaille à ceux qui votent, et un blâme à ceux qui s’abstiennent. Et pour rendre la chose plus intéressante, instituons un vote tous les huit jours. Une fortune pour le start-ups en fabrication de médailles... et un triomphe en Bourse garanti !

                                                            • Alainet Alainet 9 janvier 2018 10:09

                                                              - condamnation de l’Opposition mais aussi de gens qui n’appartiennent pas à l’univers de la Politique :
                                                              ** la Quadrature du Net ; Par ailleurs, la loi de confiance dans l’économie numérique de 2004 prévoit aussi déjà, de façon générique, qu’un juge peut ordonner en référé à tout hébergeur ou, à défaut, à tout opérateur de télécommunication, de prendre « toutes mesures propres à prévenir un dommage ou à faire cesser un dommage » causé par un contenu illicite3. Cette prérogative, dont la portée est par ailleurs dangereusement vague et large, couvre tant la suppression d’un contenu que le blocage d’un site...Enfin, non content d’avoir distordu le débat public, le ciblage des utilisateurs constitue en fin de course un outil de choix pour des campagnes actives de propagande politique (la participation de Cambridge Analytica au Brexit et à l’élection de Trump en est un exemple alarmant). sic.
                                                              https://www.laquadrature.net/fr/macron_fake_news
                                                              ** un site économique comme Contrepoints, également :
                                                              plutôt que d’engager une procédure juridique qui rétablirait la vérité. Taxer une information de « Fake » offre ainsi aux États et à leurs représentants deux usages qui sont pour le moins peu glorieux  : 1)Disqualifier une information et son émetteur. 2)Ne pas passer dans un premier temps par la case juridique. Comme si l’utilisation du mot magique « Fake news » était nécessaire et suffisante pour jeter l’opprobre et le doute sur une information, en attendant que l’information se noie dans le flux d’une époque à informations continue. https://www.contrepoints.org/2018/01/08/306663-fake-news-alibi-censure-etatique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès