• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il faut que l’UMP et le PS implosent

Il faut que l’UMP et le PS implosent

Le 25 Août 1976 Raymond Barre devient premier ministre. Son objectif arrêter l’inflation qu’il déclare être la source de la montée du chômage et des difficultés des entreprises à importer. Il préconise la suppression de l’échelle mobile des salaires et leur augmentation au mérite. Il supprime les aides aux entreprises en difficultés (l’état n’aidera plus les canards boiteux), il favorise les aides à l’importation. Il s’insurge contre les charges qui sont un frein à l’investissement et favorise ses compensations. Il met en place une politique monétaire stricte du fait de la dette.

Depuis cette date le chômage n’a cessé d’être exponentiel mais s'arrête tout naturel du fait qu’il existe tout de même une activité économique minimum irréductible.

Donc, tous nos gouvernants depuis lors, à l’exception de la période de relance par les salaires décidé par Mitterrand qui n’aura durée que 2ans, tous les gouvernements depuis lors mènent, la même politique. Depuis 1984 nous entendons les mêmes préconisations économiques que celles éditées R. Barre en 1976. Ce qui les différencie c’est le paquet cadeaux qui change suivant les gouvernements au fil des campagnes de communications. Notre chômage est un chômage structurel et non économique, (nous n’avons pas besoin du travail de tout le monde).

Alors, depuis ce temps là, c’est à dire de la démission de Barre en mai 1982, les français ont essayé tour à tour depuis 30 années les uns et les autres qui, tous promettaient sur la base des préconisations de R Barre réactualisées et relooké à la sauce UMP ou PS de développer les investissements créateurs d’emplois en réduisant les charges, en maitrisant les salaires, et l’inflation. C’était la formule magique de notre bonheur et du plein emploi. Merde alors comment cela peut passer inaperçus aux spécialistes, faut-il que les citoyens en aient plein les yeux à ne regarder que les JT. Je vais faire un raccourcie sans autres explications. Si au bout de 30 ans vous viviez dans une de ces cités merdiques où l’on traine sa misère et dont les perspectives de ceux qui y sont reclus c’est espérance zéro. Que feriez-vous, eh bien certains ont trouvé une espérance dans la religion faute d’en trouver une dans une idéologie économique qui ne sait qu’aligner des comptes depuis 30 ans, pour promettre à ceux qui se lamentent dans les cités avenir radieux. En conclusion de ces 30 années d’espérance vaine, une abstention record, et un glissement vers un parti FN fascisant (suivant les critères de PAXON un spécialiste en la matière). Nous nous trouvons devant un problème de défiance envers les élites et les corps constitués. La logique voudrait que ces citoyens se dirigent vers ceux qui combattent le capitalisme qui les accable, eh bien non. Ces partis de gauche socialiste ne font pas recette (il faut arrêter de me faire rire avec un PS actuel de gauche), le socialisme n’a jamais eu pour mission de rendre le capitalisme social, ça c’est la mission que se donnent la social démocratie. Je le résume, G. Ford construit des voitures, il donne de meilleurs salaires à ses ouvriers pour qu’ils achètent ses voitures, mais comme ils n’ont pas un salaire suffisant Ford leur fait crédit et récupère les intérêts. Les salariés roulent en voiture et Ford en jet privé, ça c’est la social-démocratie. Le socialisme lui lutte contre l’exploitation de l’homme par l’homme, et il n’y a pas de honte à dire que le communisme fut un échec cuisant, sauf que depuis plus personne n’est capable de développer une nouvelle idéologie qui ne soit pas d’une manière ou d’une autre le capitalisme. Et le reconnaitre c’est faire preuve de lucidité. Pour tant il y a des idées qui font leurs chemins. Des initiatives naissent, beaucoup sont vouées à l’échec, car elles reprennent la comptabilisation capitaliste dont elles n’aboutiront qu’à une forme personnalisée de la social démocratie, en « remodulant » les critères de R Barre pour aboutir à d’hypothétiques emplois.

Celle que tente Mélenchon pour le moment ce fut un échec. En revenant à la notion de plan et d’un rôle politique de la BCE pour faire face aux grands défit de ce siècle il ouvre des perspectives. Mais alors à vouloir gouverner il prend le risque de faire avorter une perspective émancipatrice, car il véhicule des idées de redistribution éculées. Non pas que je ne veuille pas que les citoyens aient un revenu, mais c’est l’histoire de G Ford, l’organisation comptable capitaliste est faite pour récupérer au centuple ce qu’on l'a contrainte de donner.

La raison en est dramatiquement anti démocratique. Si l’organisation comptable capitaliste n’existait pas, réunir des fonds pour réaliser un projet d’envergure sur la libre volonté des citoyens dans l’intérêt collectif, en l’état de la conscience citoyenne ça ne fonctionnerait pas, nous le voyons avec la levée d'impôts. Mélenchon se ferait ratatiner de fait, car nous sommes dans une société fondamentalement égoïste et peureuse. La difficulté est de taille un projet de société ne s’élabore pas dans les coulisses d’un centre de recherche, ça se construit avec la vie des gens et les gens d’aujourd’hui veulent tout, tout de suite sauf qu’une idéologie ça se construit avec eux mais lentement. Une idéologie ça ne se trouve pas dans une pochette surprise, mais en parcourant tous ces petits courants qui naissent sur le net ça et là et certains depuis pas mal d’années. Ils sont là ils attendent de murir, mais surtout de trouver une audience, une visibilité, et les frondeurs peuvent les y aider.

Or les citoyens n'ont pratiquement plus de visibilité, pour eux UMP/PS c’est du pareil au même. Qui peut les blâmer, ils font du R Barre depuis si longtemps, la seule variable à par le paquet cadeaux, c’est leur gestion de la peur et des drames.

Pourtant ces deux partis sont divisés de l’intérieur, l’UMP a d'un côté des socio-démocrates d’essence catholique humanistes et laïque, de l’autre des socio-démocrates financiers partisans d’une droite décomplexée favorables à des moyens drastiques et répressifs.

Au PS les socio-démocrates hollandais toujours sur la ligne R. Barre, proche des socio-démocrates d’essence catholique humaniste de l’UMP, et ceux que l’on appelle les frondeurs qui sont devenus des socio-démocrates en pensant que l’on pouvait socialiser le capitalisme et qui ne voient plus ce que ce parti à de socialiste, bien qu’ils aient continué à vouloir s’en bercer parce que il demeure humaniste et laïque.

Alors, pour une plus grande clarté messieurs implosez, n’attendez pas le clash, le PS va prendre une déculottée mémorable à faire oublier celle de 93 que j’ai connue, et l’UMP ne survivra pas longtemps en devenant une succursale du FN.

Aujourd’hui il y a une place disponible, 50% des électeurs attendent, un projet, mais pas celui de R. Barre, on sait ce qu’il a donné.

Pour mes anciens amis du PS qui ne croient plus en ce gouvernement et pour cause. 30 ans d’une même politique économique pour les même échecs, et il faudrait croire un gouvernement qui en menant la même politique que l’on suit depuis 30 ans, elle aboutirait enfin en deux, faut vraiment prendre les citoyens pour des cons. Alors, profiter de l’occasion de ce différend sur la loi Macron pour quitter ce parti qui veut vous virer parce que vous n’êtes pas des godillots le doigt sur la couture du pantalon. Ne croyez pas que c’est parce que vous voterez la censure que vous mettrez le gouvernement en péril, laissez cela aux faiseurs d’opinions qui gagnent leur vie sur les spéculations politiques. Ce gouvernement est déjà mort, la seule chose qu’il sait gérer c’est justement la mort.

Il me rappelle Sarkozy, il était présent sur toutes les morts, car il espérait l’emporter en compatissant sur les morts. On ne vit pas avec les morts, ce ne fait pas une politique avec eux. Et tous les gouvernements qui ont voulu se faire élire sur la culture de la peur ont fait le lit du fascisme.

Alors quitter ce PS et retrouver ceux qui tentent de trouver une nouvelle idéologie ou un projet qui ne soit pas de dépendre des groupes oligarchiques. Certes il y a Mélenchon, mais il n’y a pas que lui. Ce pays a besoin d’un élan, ce n’est pas l’UMP ou le PS actuel qui pourront le donner, Alors quand l’on est un homme politique, parfois il faut avoir l’audace de poursuivre ses idéaux. Hollande est mort vous n’y changerez rien, et l’UPM mourra derrière si elle ne se ressaisit pas. Il n’y a pas de place pour le fascisme en France, or l’un et l’autre vous faites son lit avec une mention négative pour l’UMP dont certain voudraient y ressembler sans qu’on en dise le nom.

Pour terminer par où j’ai commencé. Feu R. Barre n’est plus là, car c’est avec plaisir que je lui aurais fait toucher du doigt qu’une politique salariale maitrisée, une inflation inexistante, des charges toujours plus basses n’ont pas donné les résultats qu’il escomptait. A cette époque le danger c’était la Thaïlande sur laquelle il fallait aligner nos avantages, car il disait que nous vivions au dessus de nos moyens.

Aujourd’hui c‘est la chine et l’on nous dit toujours que nous vivons au dessus de nos moyens, je vous laisse le choix de vous donner une note, d’âne à pur-sang de course.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Gnostic Gnostic 19 février 2015 12:12

    Ah OUI il faut !

     smiley

    • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 12:46

      bonjour gnostic

      ça a l’air de te faire plaisir ? smiley

      ddacoudre.over-blog.com .
      cordialement.


      • doctorix, complotiste doctorix 19 février 2015 17:15

        @ddacoudre
        Il faut même qu’ils explosent, et soient propulsés sur une planète où ils ne nous emmerderont plus, bien que leur place soit plutôt en taule. 

        Avec le FN pour leur tenir compagnie, ils l’aiment tant, chacun à leur manière.
        Cela laissera la place à des gens sérieux et qui aiment le peuple plus que les banques, Asselineau, Etienne Chouard, il n’en manque pas.
        Ces trois partis nous cachent la vraie vie, et nous privent du bonheur.
        La constitution selon Chouard est parfaitement au point, prenez-en connaissance, ça n’a rien d’une utopie, et c’est la votre demain, si vous le voulez :
        http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Constitution_Wiki_Etienne_Chouard
        Le plus important est ici (commun avec Asselineau) :
        L’institut d’émission monétaire (IEM) est en charge des questions monétaires :

        Il est seul à créer la monnaie, qu’il prête aux banques privées et qu’il confie aux collectivités publiques (État, Régions, Départements, Communes), à leur demande.


      • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 17:55

        @doctorix
         bonjour doctorix.

        que le pouvoir corrompe, nul doute, c’est une manière de dire que quelle que soit l’organisation que l’on mettra en œuvre il y aura toujours des profiteurs, mais quand cela devient une stratégie des dirigeant, sans vergogne l’on peut parler de parti corrompu. mais je marque une nuance de taille, c’est que les militants eux souvent demeurent sincère, il faut donc faire la part des choses. mais en ce qui concerne l’UMP, j’avoue que j’ai du mal à comprendre ce parti qui redonne le pouvoir à un Sarkozy qui traine des casseroles dont la justice dira celles qui sont pleines, et qu’il a fait démissionner certains de ses gens seulement sur présomption de culpabilité, comme hollande.
        je connais les gens que tu cites, mais ils font parties des socio-démocrates et ne pourront pas apporter de solutions nouvelles dans la manière de comptabiliser la richesse, et le capitalisme les rattrapera tôt où tard. j’explique pourquoi dans ce lien. mais il faut qu’ils se regroupent sans cela ils se font plaisir.

        http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html

        cordialement.


      • César Castique César Castique 19 février 2015 13:24

        « Une idéologie ça ne se trouve pas dans une pochette surprise, mais en parcourant tous ces petits courants qui naissent sur le net ça et là et certains depuis pas mal d’années. »



        Pour moi, une idéologie, c’est comme une immense caissette basse, à compartiments cubiques innombrables, chacun correspondant à la place d’une personne sphérique, mais plastique, que l’on enchâsse à coups de marteau.

        Je suis donc l’ennemi irréductible de toutes les idéologies

        • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 18:09

          @César Castique
           bonjour césar

          l’idéologie est un système d’idées générales issus de comportements individuels où collectifs constituant le corps d’une doctrine politique ou philosophique qu’induit inévitablement la vie en concentration humaine sur des espaces délimités afin d’organiser leurs inter actions.
          je note donc que ton idéologie consiste à demander aux homme de vivre isolé les un des autres.
          tu me fais penser à une nouvelle que j’avais écrite sur un dicton pour vivre heureux vivons caché
          comment alors se rencontrer pour copuler.  smiley

          cordialement.


        • César Castique César Castique 19 février 2015 20:00

          « ...l’idéologie est un système d’idées générales issus de comportements individuels où collectifs constituant le corps d’une doctrine politique ou philosophique... »


          Ce n’est pas ma définition. Pour moi, l’idéologie, en tant que système d’idées doctrinaire, est indissociable de l’idéologue, qui est à la politique, mais en plus fanatique, ce que l’exégète est aux textes prétendus sacrés.

        • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 20:56

          @César Castique
          ce qui te souci en fait ce sont les gens qui sur la base d’une idéologie assoient leur dictat de dominant ou s’assure d’une sacralisation irréductible. Émile Durkein à expliqué la nécessite de la sacralisation, et son risque de concourir au suicide altruiste.
          cd


        • César Castique César Castique 19 février 2015 23:23

          « ...ce qui te souci en fait ce sont les gens qui sur la base d’une idéologie assoient leur dictat de dominant... »


          Pas du tout. C’est la psychorigidité du sectaire.

        • ddacoudre ddacoudre 20 février 2015 13:29

          @César Castique

          césar tu poses un problème pour lequel je n’ai pas de réponse, l’on peut vouloir dominer sur la base de son idéologie sacralisé ou non, l’on peut s’entêter à penser que l’on détient une vérité absolue irréductible. mais l’on ne peut pas à tout instant dire que tout est évanescent et qu’il ne convient donc de ne rien entreprendre. l’observation de notre existence montre que nous sommes dans une dynamique évolutive du monde à des rythme différent et que nous disposons dans le cadre de cette évolution d’une grande facilité d’adaptabilité. le psychorigide serait donc celui qui dispose d’un absolue irréductible qui le rend de fait sectaire et inadapté à toute adaptabilité et non bien sur évolution qui ne dépend pas de lui. ?

          cordialement.


        • César Castique César Castique 20 février 2015 20:05

          @ddacoudre

          «  mais l’on ne peut pas à tout instant dire que tout est évanescent et qu’il ne convient donc de ne rien entreprendre. »


          Le rejet de l’idéologue et du sectaire ne conduit pas obligatoirement à la stagnation, parce que, entre le fanatisme à oeillères et l’immobilisme, il y a le pragmatisme et sa souplesse intelligente.

        • rajex rajex 19 février 2015 13:26

          « Hollande est mort vous n’y changerez rien »


          Ah bon ? Encore aurait-il fallu qu’il soit incarné, ce dont je doute fort !

          • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 18:28

            @rajex

            bonjour rajex,
            je ne pense pas que hollande soit un mauvais président, aujourd’hui nous ne cessons de passer au crible les fait et geste de tout un chacun surtout pour le dénigrer, nous sommes dans une république de la « malveillance ». Hollande depuis le début de son mandat c’est fait discret pour ne pas offrir de prise à la presse people et autres. C’est la presse qui n’a eu de cesse de le suivre au basque,
             contrairement à Sarkozy il ne se donne pas en spectacle et on a l’impression que cela gène les français qui balance rumeurs sur rumeurs
             que sa politique ne soit pas celle que l’on peut espérer qu’il ait perdu son combat de politique économique c’est certain, mais ceux qui se glorifiaient d’être les supermans navigants sur la communication se trainent des casseroles à n’en plus finir et que je sache ce n’est pas le cas de hollande
             Parfois j’ai l’impression que les citoyens regrettent qu’ils ne soit pas corrompu pour pouvoir se gausser et médire, je crois que les citoyens ne savent pas trop ce qu’ils veulent un chef d’état où une stars du showbiz.

            cordialement.


          • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 20:22

            @septikettak
            bonjour septikettak

            hollande n’a pas menti durant sa campagne électorale, il a dit et redit que l’Europe avait besoin de règle, il a dit et redit qu’il fallait épurer la dette. ensuite il a syf ait sur les désirs de citoyen tenant un discours suffisamment tendancieux pour que les citoyens y trouvent ce qu’ils voulaient entendre.
            Hollande n’est pas un incapable, les hommes politique ne peuvent pas contre balancer le marché qui est soutenu par les oligarchies et les citoyens qui sont capitalistes et l’ignorent en plus d’être t égoïste tu m’excuseras de ne pas te l’expliquer. il faudrait que tu sache tout de m^me que les hommes politique que nous élisons ont tous des cabinets avec des collaborateurs qui sont la charnière de notre exécutif. même nous n’aurions pas de gouvernement l’état fonctionnerait toujours, même s’il était mauvais ça marcherait, si nous avons des difficultés depuis trente ans ce n’est pas parce que nous avons de bons ou mauvais présidents. si vous penser qu’un jour va se, lever un président qui solutionnera vos problèmes ce n’est pas demain la veille parce que ça n’existe pas. c’est tout juste bon pour les faiseurs d’opinions qui vendent du papier ou des émissions médiatiques. ensuite ses affaires de culotte ce n’est pas mon problème, mais pendant que vous passer votre temps à discréditer vos élites et vos institutions même si elles sont critiquables et que certains méritent l’opprobre, il y a un mal bien plus grave qui mine notre pays et l’Europe qui est le fascisme, et je peux te dire qu’aujourd’hui en France 60% des citoyens développent un ou plusieurs critères avec un prime pour le FN suivit de l’UMP
            ddacoudre.over-blog.com
            cordialement.


          • César Castique César Castique 19 février 2015 20:23

            « Hollande depuis le début de son mandat c’est fait discret pour ne pas offrir de prise à la presse people et autres. »


            Il s’est aussi peut-être fait discret pour faire oublier aux Français, que toute sa campagne électorale a été placée sous le signe de l’esbroufe et du mensonge, le premier d’entre eux revenant à laisser croire qu’il ferait le président la République alors qu’il n’est qu’une sorte de garde-champêtre chargé de lire et de placarder les Avis à la population qu’il reçoit de Bruxelles. 

            La Loi Macron en est le dernier exemple en date, passé en force, et en catastrophe, en échange d’un délai supplémentaire de trois ans - c’est-à-dire au delà de la présidentielle - pour revenir à la règle des 3 % maximum du PIB, pour le déficit budgétaire.

          • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 21:10

            @César Castique

            césar tu n’est pas juste, ; et de plus il ne reçois pas d’avis de la commission de Bruxelles , c’est pour moi toujours hallucinant d’entendre cela. tout ce que fait la commission de Bruxelles a été décidé par la totalité des chefs d’état membres de l’EU. et durant sa campagne il n’a pas menti il n’a jamais caché l’adhésion aux critères de convergences, il disait en substance que l’on ne pouvais pas avoir une Europe sans règles, ce qui pour moi signifié qu’il ne remettait pas en cause les critères de convergences. tous ce qu’on peut lui reprocher c’est d’avoir usé de malignité pour laisser croire aux citoyens ce qu’ils avaient envie d’entendre. mais cela fait 30 ans que chacun nous sert cette bouillabaisse. si les citoyen avaient un peu plus de conscience politique ils ne se laisseraient pas abuser comme c’est le cas. car si depuis 30 ans on leur sert la même bouillabaisse, c’est qu’ils y sont pour quelque chose, sinon les homes politique qui sont des opportuniste auraient trouver du en convenir.

            cordialement.


          • César Castique César Castique 19 février 2015 23:20

            « ...tout ce que fait la commission de Bruxelles a été décidé par la totalité des chefs d’état membres de l’EU. »


            C’est faux. Le Conseil européen (conférence des chefs d’Etats et de gouvernements) se réunit quelques jours par année pour déterminer quelques grandes orientations consensuelles que la Commission interprète à sa façon, dans une opacité et avec des pouvoirs exorbitants qui ont été très bien décrits ici même, à la veille des élections européennes de l’an dernier :

            La Commission européenne : une oligarchie autocratique

            ... et si la fiction du pouvoir des Etats et de leurs chefs se maintient, c’est par la seule vertu de l’occultation médiatique d’une part, et de la dissonance cognitive pour les démocrates européistes convaincus.


          • ddacoudre ddacoudre 20 février 2015 08:19

            @César Castique

            césar je n’ai pas dit que les chefs d’états s’occupaient de l’exécutif, ce qui est le rôle de la commission dans le cadre des accords conclus et de nouvelles directives qui peuvent être donné par le conseil européen. la commission ne peut pas prendre de décision qui ne soient pas conforme aux accords conclus, et il est vrai qu’elle bénéficie d’une protection contre toute tentative d’ immission de quelques chefs d’états. cela n’empêche pas que tous tentent leur chance y compris les lobbys économiques. Ce n’est pas pour rien que chaque fois qu’il y a désignation des membres de la commission cela donne lieu à des confrontations de puissance politique des état comme nous l’avons connu avec la nomination du français. mais je pense que tu fais allusion à l’obligation du droit d’initiative de la commission dans le cadre des champs qui sont couvert par les accords et décision des chefs d’états. il y a là matière a dire ce que tu soutiens, mais il est toujours possible d’intervenir pour corriger les dérives d’une commission dont les initiatives dépasseraient le cadre des accords. il est vrai que c’est ce domaine qui souvent est jugé conférer à la commission un « super pouvoir » et ce qui fait qu’elle est très courtisé par tous

            cordialement.


          • César Castique César Castique 20 février 2015 20:18

            @ddacoudre

            Dans le fond, il s’agit bien moins de savoir qui est coupable de quoi, que d’observer qu’en Europe, la démocratie a été vidée de son contenu et que la souveraineté des Etats a été bradée à des technocrates en échange de quoi ?


            De plus de chômage, plus de pauvreté, plus de régressions sociales, plus d’insécurité, plus de délinquance en tous genres, plus d’activités mafieuses*, et, si on continue du train où vont les choses, plus de guerre sur le territoire continental...



          • Auxi 19 février 2015 13:45

            la suppression de l’échelle mobile des salaires et leur augmentation au mérite.


            Le « mérite ». Il n’y a pas de notion plus subjective ; c’est la porte grande ouverte à toutes les injustices, tous les favoritismes, tous les copinages. Qui juge du « mérite », à quel titre, de quel droit et, surtout, selon quels critères objectifs ? Je juge ma gardienne d’immeuble infiniment plus méritante (et plus utile !) que n’importe quel politicard ; je doute qu’elle soit payée comme un ministre…

            • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 18:34

              @Auxi

              bonjour auxi.
              indépendamment des accords d’entreprises où il y a des syndicats pour négocier une grille des salaires et leurs augmentations, pour tous les autres c’est le principe mis en place par R. Barre en 1977 qui est en vigueur, si tu ne savais pas cela il serait temps. et comme tu l’écris c’est suggestifs.
              ddacoudre.over-blog.com .
              cordialement.


            • Le p’tit Charles 19 février 2015 14:14
              Il faut que l’UMP et le PS implosent......Oh OUI... !

              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 février 2015 10:12

                @Le p’tit Charles

                POURQUOI  ??? LE PS IL FAIT SON BOULOT POUSSIVEMENT MAIS ILS NE VEULENT PAS FAIRE ALLIANCE AVEC L AUTRE GAUCHE !! dommage

                ET LE PRESIDENT N EST PAS MOUILLE DANS CENT AFFAIRES DE CORRUPTION COMME L ANCIEN PRESIDENT DE L UMP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


              • non667 19 février 2015 14:34

                à dd
                Raymond barre

                autour de 1980 j’avais lu dans le canard enchainé qu’il avait dans ses tiroirs secrets un plan élaboré par madelin et gérard longuet ( alors à ordre nouveau ,fn ? ) qui prévoyait de diminuer de 500.000 le nombre de fonctionnaires en privatisant les services publics  ! au vu de ce qui s’est passé par la suite ,ce n’était pas de diminuer de 500.000 mais de ramener ce nombre à 500.000 au total !
                500.000 inspecteurs des travaux finis chargés de vérifier l’exécution de la mission afin de permettre le paiement du marché correspondant à la ligne budgétaire votée par les élus !

                principe général :
                 découper le service public en un maximum de parties à gestion comptable indépendantes (exp : poste -france télécom a la place de ptt ; restauration scolaire etc....... ! )

                sous traites les missions aux privé

                barre giscard virés par le pc/ps le découpage/=autonomie comptable des services à été mis en place préparant le terrain pour que la droite privatise ou eux même (jospin le plus grand privatiseur  ! 30 ans que ça dure !


                • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 18:48

                  @non667
                   bonjour non667

                  s’il n’y avait eu que cela, le démantèlement de la sidérurgie, une vision d’une France du sud touristique, une vision de grandes régions comme les landers allemands, (et c’est hollande qui le fait) et la pire de toute à laquelle nous devons nos difficultés la suppression du pouvoir régalien d’émettre de la monnaie. j’ai encore dans les orielles des discution de cete époque le patronat faisait le forcir pour cette mesur expliquand qu’il ne pouvaaient être en permanance soumis à des échéances électorales et qu’ils avaient besoins de stabilité monétaire pour se déveloper, et ils craignaient une potentielle victoire de la gauche et s’assurer ainsi que même avec un PC au pouvoir ils se trouveraient protégés du collectivisme.

                  cordialement.


                • soi même 19 février 2015 17:23

                  C’est en train de se faire, le problème et c’est probable , on est retourné à un pouvoir qui est autosuffisante par lui même, et il est tellement verrouillé de toute part que c’est comme dans l’ancien régime si tu n’a pas les lettres de créances tu abcèdes à rien !


                  • ddacoudre ddacoudre 19 février 2015 19:02

                    @soi même

                    bonjour soi même, depuis la modification du quinquennat avec l’élection des députés qui suit celle du président nous sommes entré dans république qui a verrouillé la démocratie parlementaire.
                    nous le voyons aujourd’hui avec la loi Macron..

                    cordialement.


                  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 20 février 2015 18:50

                    Il faut IGNORER l’UMPS, et il faut rire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité