• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il faut un revenu universel inconditionnel d’urgence en (...)

Il faut un revenu universel inconditionnel d’urgence en Europe

Alors que les citoyens sont confinés chez eux pour cause de virus, ne serait-il pas temps de revoir notre façon de vivre dans l'Union européenne en commençant par vérifier qui vit confortablement et qui survit dans la misère…
Sans aller dans les détails, vérifions juste un peu les écarts de revenus dans l'Union européenne en prenant l'exemple des plus hauts revenus des fonctionnaires… 
Vous serez éditfiés de l'énormité…
C'est pourquoi nous sommes résolument pour l'instauration "d'un revenu universel inconditionnel d'urgence en Europe" afin d'aider les plus défavorisés à ne pas continuer de sombrer dans la misère… pendant que les autres qui les dirigent, sont assoupis dans leurs conforts et certitudes…

Pour la France : 
Les revenus des plus élevés salaires des hauts fonctionnaires : 7.850 euros par mois ! Source.

Ce qui n'est d'ailleurs que menu fretin car avec 37 580 € et on ne s'en sort pas vraiment dirait le Gouverneur de la Banque de France. Soit plus de deux fois le salaire du président de la République, qui perçoit 15 140 euros bruts par mois et celui de son Premier ministre 14 910 euros bruts. Source.

Pour l'Europe :
Le/la président(e) de la BCE (banque centrale européenne) n'a qu'une misère de 31.177 euros par mois pour s'en sortir ! Source.

Bref, ces pauvres gens ne s'en sortent pas et ce n'est donc pas étonnant que rien de positif ne soit présenté aux peuples concernés vu leur fin de mois misérable qui leur complique l'existence et ce, surtout en période de crise !

Des suggestions de propositions :

Pour notre part, nous avions proposé un changement radical de société moins étouffant en suggérant des écarts de salaires sur une base de 1 à 3 pour tous. Source. (comme on en trouve d'ailleurs dans les Scop.) (Ces Sociétés coopératives et participatives qui responsabilisent les citoyens dans leur activité professionnelle en n'étant pas que des pions que l'on manipule à souhait !)

Note : Nous avions dans nos candidatures diverses aux élections sénatoriales de 2011, européennes de 2014 et législatives de 2017, suggéré un revenu recentré avec des revenus maximum et minimum sur la base d’un écart de 1 à 3 ou 6 :

POUR L'INSTAURATION D'UN REVENU MINIMUM ET MAXIMUM

En mai 2014, aux dernières élection européennes, nous proposions :

(…) favoriser l’égalité et la solidarité par la mise en place d’une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA) (similaire du Revenu de base) pour tous les citoyens de l’UE et par l’instauration, dans chaque pays, d’un revenu minimum et maximum sur la base d'un espace écologique d’inégalités allant de 1 à 4 ou 6. Source. Et favoriser l’égalité et la solidarité avec un revenu minimum et maximum sur la base d'un espace écologique d’inégalités allant de 1 à 4 ou 6. Source. Voir aussi pour 2011 : “Le chômage, c'est fini ! Vive le bonheur national brut (BNB)”. Source et source ( chapitre : Le programme de rassemblement autour du Mouvement éco-citoyen #100% ).

C'est pourquoi…
au vu de tous ces écarts démentiels actuels, nous vous proposons de signer une pétition européenne pour l'instauration immédiate "d'un revenu universel inconditionnel d'urgence en Europe "

Nous appelons l'Union européenne, et l'Eurogroupe en particulier, à créer un instrument financier dirigé par l'UE pour soutenir tous les États membres de l'UE dans l'introduction rapide d'un revenu de base inconditionnel en tant que mesure d'urgence pour apporter une aide rapide et non bureaucratique à tous ceux dont la sécurité économique est menacée par la crise du coronavirus en Europe.

Pour signer la pétition cliquez ici !

Bien à vous ! Votre serviteur européen de service,
Pierre Sarramagnan-Souchier, le 26 mars 2020.
 

Documents joints à cet article

Il faut un revenu universel inconditionnel d'urgence en Europe Il faut un revenu universel inconditionnel d'urgence en Europe

Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Inconditionnel, oui et non. pour les plus aptes, avec un projet. Pour les plus faibles oui, mais avec une de bons planning familiaux qui préparent à la parentalité. Quand les pauvres s’ennuient, ils font des gosses qu’ils ne peuvent assumer....


    • JL JL 27 mars 10:35

      A société de fous remèdes de fous.

       

       J’ai longtemps combattu cette proposition. Je croyais naïvement voir le bons sens l’emporter sur la logique du profit. Je préfèrerais des services publics efficaces et gratuits allant jusqu’à la la prise en compte des restaus du cœur. Mais devant l’ineptie rédhibitoire de notre système politico-économique, je baisse les bras. Aujourd’hui je dis pourquoi pas.

       

      Un revenu universel se justifierait par le fait qu’aujourd’hui, rien n’est gratuit, pas même l’eau. A condition que ce soit fait intelligemment, démocratiquement, et non pas à la hussarde, par des têtes d’œuf « autorisées » qui n’y connaissent rien mais qui se réunissent trois fois autour d’une table et pondent une absurdité, comme la retraite « universelle » pour ne citer que cet exemple récent.


      • Loatse Loatse 27 mars 10:58

        Sûr, on peut imprimer un peu plus, mais faudra prévoir les brouettes !

        Perso la situation me fait envisager plutôt des semis.. On ne manque pas de jardins publics grands ou petits (actuellement fermés), soit de la place pour des choux, des poireaux, des patates voire des poules et des chêvres.. tout ce qui ne peut exercer un droit de retrait (légitime mais aussi avec de grosses conséquences si jamais...)

        Les bégonias, les primevères, ca ne se boulotte pas... les biftons non plus.

        J’dis ca, j’dis rien... j’aurais préféré qu’on continue à se moquer de mon coté « survivaliste », prévoyante, et qu’on n’en soit pas là.


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 27 mars 11:16

          Ouais balancer nous de la fraiche, vos billets de monopoly ^^


          • Arogavox 27 mars 14:04

            Pour concilier « revenu universel inconditionnel », donc « revenu minimum » et « revenu maximum », la solution la plus élémentaire : devenir honnêtes en respectant enfin une vraie progressivité du prélèvement fiscal  ! :

            http://okidor.free.fr/reflects/news.php?lng=fr&pg=32992


            • @Arogavox :
              Merci de votre remarque pointue et de votre lien détaillé sur le prélèvement fiscal.
              Pour ma part j’ai publié sur le site Agoravox un article qui devrait vous intéresser :

              “ Une société sans taxes, sans TVA et sans impôts, c’est possible ! ”

              https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-societe-sans-taxes-sans-tva-et-189997

              Avec mes salutations citoyennes courtoises.


            • Arogavox 27 mars 23:07

              @Pierre Sarramagnan-Souchier
               Est-ce qu’une taxe sur les transactions finassières serait plus aisée à prélever et à contrôler que l’impôt classique ?
               Je ne sais : mais il serait intéressant que les spécialistes (inspecteurs des impôts ?) condescendent à venir nous éclairer sur cette autre piste de réflexion collective en partageant civiquement leur retour d’expérience ...


            • Polybe 27 mars 18:18

              « A quoi servent 751 députés européens ? »

              Peut-être à faire passer les lois proposées par les

              11678 entités (lobbies) enregistrées dans le registre de la transparence du Parlement européen.

              • Polybe 27 mars 18:33

                Actuellement notre démocratie peut être résumée en quatre classes :

                (1) La classe (très) aisée qui peut se protéger par les conseils d’avocats fiscalistes, qui place ses avoirs à l’étranger ainsi que les sièges sociaux (1) (2) de ses entreprises et qui entretient les lobbies.

                (2) Les classes populaires dites défavorisées qui constituent le parc électoral le plus important et qu’il faut donc flatter, amuser ou maintenir dans la dépendance ou l’assistanat.

                (3) Les élus qui bénéficient d’avantages certains, confortables et durables. Ils sont aidés dans leurs campagnes électorales et dans leurs réalisations par les lobbies. Ils assistent les classes populaires (et n’ont pas vraiment d’intérêt à faire évoluer la situation de cette classe) pour assurer leurs réélections en augmentant les dettes (principe de la planche à billets) et en prélevant des taxes toujours plus importantes sur :

                (4) la quatrième catégorie de classes : les classes moyennes.

                 

                La formule consiste à maintenir un nombre plus important d’électeurs dans la dépendance ou le clientélisme, que d’électeurs faisant partie des classes moyennes qui paient la dépendance et le clientélisme des autres.

                 

                Peut-être est-il nécessaire de le réformer car qui s’en sort ou faut-il continuer avec les lobbies qui rédigent les lois votées par nos représentants ?


                • Julot_Fr 28 mars 08:30

                  Ceux qui ont fabrique le probleme (finance globale) arrivent avec leurs solutions preplanifiees.. pires que le mal biensur https://www.zerohedge.com/geopolitical/13-reasons-fear-coming-covid-world-order Suffit de regarder la Russie pour voir ce qui devrait etre fait chez nous.. Les USA pas mal non plus sauf que le pays est bien infiltre par la finance et les merdia menent la vie dure a TRump.



                    • rita rita 29 mars 11:18

                      Au dernières nouvelles, l’UE n’existe plus !

                      Chacun pour soi et rien pour les autres ?

                      Merkel vient définitivement de perdre toute crédibilité elle ne fait plus « Führer » en ce moment ?

                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès