• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il sera bientôt trop tard

Il sera bientôt trop tard

 Il sera bientôt trop tard.

Je suis d'accord, vous êtes d'accord, je ne connais personne autour de moi qui ne le soit pas. Monsieur Macron est d'accord, Mme Merckel aussi (sauf M. Trump, mais lui c'est un cas pathologique).

Les 15000 scientifiques qui ont rédigé cet avis veulent réveiller les consciences de nous tous et surtout celles des chefs d'états de notre planète. Le problème c'est que quand bien même ces chefs d'états feraient preuve de bonne volonté, ils ne peuvent aller contre leur propre système.

Ce n'est pas en organisant la COP 24, 25 ou 432 que l'on sauvera la planète, mais en attaquant le problème à la racine, en cherchant la cause du mal.

La cause du mal est notre propre système : c'est lui qui n'est pas d'accord. Le système c'est 7 milliards d'individus dans 197 pays dirigés par autant d'oligarchies, peu importe qu'elles soient élues ou non, cela ne fait aucune différence. Le système n'est pas incarné par une personne physique (si ce n'est M. Trump), le système c'est l'ultralibéralisme, l'individualisme, la recherche du profit maximum, la recherche de la satisfaction et du plaisir immédiat (plutôt que du bien commun) vantés à tour de bras par les médias et la société de consommation. Le système, il est aussi en chacun de nous.

Vous me direz qu'il est impossible de changer tous les individus de cette planète pour les convaincre d'agir autrement. Je ne suis pas de cet avis. Il existe un système qui favorise l'altruisme et l'expression de l'intelligence collective. Ce système qui met en valeur l'individu, qui le pousse à donner le meilleur de lui même s'appelle la démocratie.

C'est ce que Jacques Testart nomme l'humanitude et qui apparaît lorsque des citoyens ordinaires sont conviés à des conférences ou conventions de citoyens pour débattre de grands sujets de société.

Je suis convaincu qu'un gouvernement fonctionnant selon des pratiques démocratique est possible.

Si on ne vire pas l'oligarchie, le pire est inévitable.

Si le peuple se met lui même à produire le droit auquel il acceptera de se soumettre alors je pense qu'il y a des raisons d'espérer.

On a beaucoup parlé récemment des "paradise papers". Si je suis milliardaire je ne crains rien et je me fiche pas mal de ces révélations car je sais que se sont mes amis politiques dont j'ai financé la campagne électorale qui produisent le droit. En revanche s'il y avait un pouvoir législatif composé d'individus tirés au sort, alors là j'aurais du souci à me faire.

Un jour viendra ou les historiens blâmeront la lâcheté de ceux qui étaient en position d'informer mais qui ne l'ont pas fait. Le vrai défi c'est de réveiller les consciences et d'expliquer que l'on arrivera à rien avec cette fausse démocratie ou alors seulement quand il sera trop tard.


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • baron 20 novembre 13:24
    Ilnest déjà trop tard, non pas pour sauver la planète depuis 4, 5 milliards d’années elle en vue de bien pire et elle continuera d’exister bien après nous.
    Il est trop pour endiguer les multiples pollutions et ses conséquences sur l’humanité. 
    La flore et la faune se reconstitueront d’une façon ou d’une autre, les terres et les mers se régènèreront naturellement cela s’ appelle l’évolution.
    Quant à l’espèce humaine, elle est mal barré pas besoin d’être scientifique pour le savoir.

    • gaijin gaijin 20 novembre 17:45

      @baron
      + 1000
      on en est déjà au stade des conséquences ....on voit actuellement celles de ce qui s’est passé il y a 50 ans ou plus , pour la suite revenir demain .....
      reste a danser sur les tombes
      « la jument de michao a passé dans le pré a mangé tout le foin
       et l’ hivers est là il ne sert plus a rien de se repentir »
      https://www.youtube.com/results?search_query=la+jument+de+michao


    • gueule de bois 21 novembre 11:37

      @baron
      +1000 aussi.
      Le début de la fin c’était il y a 10000 ans avec l’invention de l’agriculture et de l’élevage. On n’asservit pas impunément la Nature. En tant que ’cueilleurs chasseurs’ les humains auraient pu, avec un peu de chance, tirer 1 ou 2 millions d’années. Ils auraient été emportés par une cause ’naturelle’ comme un dérèglement climatique majeur, la reprise du volcanisme à grande échelle, un choc d’astéroïde. Les fausses bonnes idées qu’ils ont eues vont précipiter la fin qui ressemble à un suicide collectif.


    • Macondo Macondo 20 novembre 13:53

      Pas plus d’un passage en grande distribution par mois. Quand la majorité en est là, on aborde la permaculture citadine pour éradiquer l’urbanisme. Viendront alors les temps radieux promis, où chacun balancera son frigo sur sa p. de bagnole en sifflant le temps des cerises ...


      • baron 20 novembre 17:32

        @Macondo

        certe c’est bien, mais les millions de tonnes de produits toxiques sont déjà, dans l’eau, dans la terre, dans l’air et dans les corps. Vous pouvez manger ce que vous voulez, au final toutes les saloperies finiront dans votre organisme, c’est la chaine du vivant qui veut cela. 
        Et même dans la terre du cimetière ou dans l’air après incinération.
        C’est vraiment foutu,, 
        il ne faut pas rêver, il ne s’ agit même plus d’arrêter de polluer, mais de tenter de dépolluer, c’est pas gagné du tout.

      • Algunet 20 novembre 14:29

        La bonne nouvelle c’est que la planète survivra après la disparition de l’homme !


        • mmbbb 20 novembre 20:47

          @Algunet il nous reste les exo planètes à quelques années lumières


        • gueule de bois 21 novembre 11:39

          @Algunet
          Il est même probable que la vie survivra sous une forme ou une autre, l’humanité n’étant qu’un épiphénomène.


        • francois 20 novembre 15:40

          A la télé ce soirt, la terre disparait .


          • Le421 Le421 20 novembre 18:41

            Bientôt ??

            Heu... C’est déjà trop tard.
            Alors, perdus pour perdus, autant se goinfrer comme des salopards.
            Té !!
            Je vais tout allumer cette nuit, dedans et dehors !!
            C’est bientôt Noël, non ??  smiley


            • doctorix doctorix 20 novembre 20:13

              Pour es réchauffistes, j’ai écrit cette petite parabole :

              Il y a 100 ans, je mettais 3/4 de goutte de pastis dans mon verre d’eau (300ppm).
              Il avait un goût formidable.
              Aujourd’hui, je mets une goutte entière (400ppm, soit 1/2500), il a un goût dégueulasse, et il me brûle tout le corps.
              Oui, il faut 20 gouttes pour faire 1ml, et il y a 125 ml dans un verre d’eau.
              Là encore, je vous le dis : le roi est nu. Et le bon sens aux oubliettes. Ce bon sens qu’on n’obtient pas avec des diplômes.
              On peut le dire autrement : mettez 10,000 grains de blé dans un verre et 10,000 dans l’autre.
              Ajoutes 3 grains de blé peints en rouge dans le premier et quatre dans le second.
              Secouez bien.
              Et dites-nous à quel point c’est différent.
              Alors la pollution, je vous suis à fond.
              Mais le coup du CO2 responsable de tous nos maux, laissez tomber.

              • HELIOS HELIOS 21 novembre 01:20

                @doctorix

                ahhhh... désolé, votre raisonnement n’est pas correct. Je ne suis pas un rechauffiste ni un CO2phobe, mais ce n’est pas comme cela que ça marche.
                Vous parlez de rajouter un grain de riz... et cela ne change rien ? essayer de retirer 1 degrés, un seul de la température en passant de 1° a 0° et vous verrez les changements : plus d’eau liquide que des blocs de glace !!! vous voyez, il y a des discontinuités partout.

                Par contre l’auteur nous promet un monde invivable, un monde de fourmis où on ne trouvera plus aucune liberté de rien. L’uniformité assurée, la mort de toute différence : je ne veux voir qu’une seule tête et verte de préférence... la mort de l’art en particulier, du plaisir, de l’inutile et du coup le retour a la bestialité de ceux qui ne résisteront pas a leur pulsion.

                Simple : pourquoi je devrais me satisfaire des solutions qui plaisent a d’autres mais qui ne intéressement pas ? ... parce que les gouttes du pastis, il n’y en aura plus non plus, pensez un peu, il faudrait soigner votre alcoolisme qui ne plait pas a ceux qui décideront pour vous, de ce qui est bien ou mal !

                Vous aimez voyager, plus d’avion, de train ou de voiture... vous aimez la bonne bouffe, la viande en particulier, fini le pavé bien bleu... un trek en montage, oubliez, vous ecrasez quelques petites fleurs etc, etc.... votre respect de la nature n’est pas compris par ceux qui s’imagine la protéger, a votre seul détriment, parce que eux, ils aiment ça.

                Je ne veux pas de ce monde, tant que j’y habite !!!

              • Raymond75 20 novembre 20:21

                Vers la fin septembre, l’humanité, c’est à dire essentiellement les pays développés, a consommé tout ce que la Terre peut produire ou recycler en un an ... Le reste serait ’à crédit’, mais il n’y a pas de crédit dans la nature, mais des destructions. Nous (les mêmes) avons pollué les terres, l’eau (y compris les nappes phréatiques) et même les océans. L’air aussi est polluée.
                --- Il y a en France un nombre important de personnes qui vivent très pauvrement, et pourtant, si l’humanité toute entière devait avoir le même mode de vie que nous, il faudrait trois fois la Terre (cinq fois pour les USA).
                --- Notre société telle qu’elle est n’a aucun avenir, ni pour nous, ni pour celles et ceux qui souhaitent vivre comme nous. Jamais la sagesse n’a gouverné le monde, jamais l’intérêt général n’a été le guide des décisions collectives, jamais les pays n’ont été capable, réellement, de collaborer dans l’intérêt de tous.
                --- Cela se terminera donc très mal : guerre, famines, exodes, pillages, destructions.
                --- La démocratie montre ses limites, et le neo libéralisme sa criminalité. Ce qu’i faudrait est impossible : un gouvernement mondial de ’sages’, une dictature éclairée.
                --- http://www.dailymotion.com/video/x228myv


                • mmbbb 20 novembre 20:45

                  @Raymond75 la mer d Aral , il me semble que cet assèchement n etait pas du a une economie neo libérale Les pays de du Comecon n avait pas dans leur grille de lecture l environnement Les aciéries a l est etait tres polluantes Je ne vous parle pas de la decharge nucleaire de Mourmansk A terme les eaux du nord risque d etre gagnees par la pollution C’est un probleme general economie dirigée ou liberale 


                • cleroterion cleroterion 20 novembre 21:26

                  @Raymond75
                  La démocratie n’a pas montrée ses limites puisqu’elle n’a jamais existé.
                  Je ne suis pas contre une dictature éclairée. De Gaulle en fut un, Asselineau aurait bien rempli ce rôle, mais ils ne sont pas éternels. Si on veut un changement pérenne, il faut graver la (vraie) démocratie dans la constitution.


                • Croa Croa 20 novembre 22:48

                  À Raymond75,
                  Non c’est le contraire ! Il n’y a aucune « démocratie » et le régime qui nous est vendu comme une lessive est une imposture. Une vraie démocratie serait la solution au contraire et tout appel à une dictature éclairée une loterie où nos chances de gros lot sont dérisoires.


                • John Wo 20 novembre 23:05

                  @Croa
                  Les chances de gros lots à loterie ne sont pas aussi dérisoires. Si on sait qu’on est au pouvoir pour toujours, on n’a plus besoin de se préoccuper de sa réelection pour satisfaire les foules. Comme on a le pouvoir on sait qu’on peut avoir quasiment tout ce qu’on veut. La chose qu’on ne peut pas avoir simplement c’est comment les gens se souviendront de nous. Pour cela il faudra tenter d’améliorer le monde. Ce n’est certainement pas la meilleure solution, mais par rapport à un système représentatif tel que maintenant, cela pourrait être mieux. Regarder la Chine, c’est bien une dictature d’un parti unique, pourtant elle a rattrapé de nombreux retards et peut-être que sur certains points, elle commence déjà à avoir de l’avance. Pour info la Chine est juste un exemple, pas mon idée du meilleur mode de gouvernance possible.


                • Raymond75 21 novembre 09:29

                  @mmbbb
                  Il me semble que l’URSS est morte il y a assez longtemps maintenant ; il n’existe plus dans le monde qu’un seul système économique, y compris en Chine.


                • mmbbb 20 novembre 20:37

                  " Vous me direz qu’il est impossible de changer tous les individus de cette planète pour les convaincre d’agir autrement. Je ne suis pas de cet avis. Il existe un système qui favorise l’altruisme et l’expression de l’intelligence collective" Oui sur le papier c ’est formidable, la réalité est toute autre J habite pres de Lon je l ai deja dit les berges du Rhone ont été aménagées Les pelouses sont des cendriers et sont constellées de bouchons de bouteille de biere. Je m assieds jamais Quant aux cyclistes, la plupart sont des vendus ils ne respectent pas les feux rouges, l un deux a encastré un gamin Il fut epargne grace a sa trotinette mais bon il a eut le genoux en miette Les ecolos devraient deja donner des lecons de civilité Les plages sont deguellasses , je fais de la montagne une bergerie à l abandon devient vite une décharge etc etc L intelligence collective, il est toujours aise de ne vouloir voir que la grande pollution mais le comportement de negligeance est le meme qu il s agisse d un individu qui laisse son megot ( tres pollant ) ou d un petrolier qui degaze Ce n’est pas le meme odre de grandeur quoique les megots se ramasse a la pele par exemple . j ai passe l age de croire en ces chimeres. 


                  • cleroterion cleroterion 20 novembre 22:08

                    @mmbbb
                    Je comprends votre scepticisme pour tous les exemples que vous citez, mais on peut en venir à bout par l’éducation et la volonté politique. Certaines villes sont parfaitement propres, je pense à Singapour. Il y a des pays où les voitures s’arrêtent quand on pose le pied sur un passage piéton, je pense à l’Australie.
                    Pour ce qui est des problèmes de fonds comme la lutte contre le réchauffement climatique ou l’évasion fiscale, la vraie chimère est de penser que ceux sont à l’origine de nos problèmes sont capables de les résoudre. Je ne vois que la démocratie et l’intelligence collective pour les résoudre . Je ne sais plus qui disait « si vous avez un problème et que vous demandez à un homme politique de le résoudre, alors vous avez 2 problèmes. »


                  • Attilax Attilax 20 novembre 22:25

                    @mmbbb
                    Des chimères, je ne suis pas sûr : pourquoi c’est pas comme ça en Suisse ou au Japon ?

                    Ce serait pas une affaire d’éducation, par hasard ?
                    Ce ne serait pas ce que dénonce justement l’auteur, cet individualisme forcené qui fait que les règles et les autres, on s’en fout ? La Liberté sans limites est de la tyrannie.
                    Comme lui, je pense que l’intérêt général prévaudrait globalement si on votait nous-mêmes nos lois. En revanche, éduquer un peuple, c’est long. Et le peuple est dur, très dur. La première génération démocrate aurait donc de grandes chances d’être régressive sur tout un tas de points, comme la peine de mort ou le mariage gay, par exemple. Mais ça vaudrait quand même le coup. C’est un coup à long terme, un coup risqué, mais les perspectives sont incroyables.

                  • mmbbb 20 novembre 22:44

                    @cleroterion je ne suis pas pessimiste mais simplement c ’est la constatation du retour sur expérience. Je ne veux plus gaspiller mon temps en de vain espoir Il est difficile de voir collectif quand les gens ont si peu de civilité. c ’est l evidence Quant aux politiques, il ne faut pas les designes systématiquement comme boucs émissaires c’est confortable intellectuellement et un defaut francais , cela permet d eluder trop facilement sa responsabilté Exemple quand des cretins dans les banlieues brulent des ecoles des bibliotheques et caillassent les pompiers , ils ne font qu accentuer le rejet et l isolement Il faudrait eviter tout de meme de tout mettre sur le dos de la sociéte Quant vous citez Singapour certes c’est propre mais si un fumeur balance un megot de cigarette , voila le verdit «  De jeter tout détritus par terre => à partir de 500 euros + travaux d’intérêts généraux » c’est  par la coercition je ne suis pas contre mais c ’est par un reglement stricte . il y a un interet général , la densite de la population, a contrario, ce serait une ville de puanteur s il avait le meme comportement des francais


                  • mmbbb 20 novembre 22:49

                    @Attilax objection Mozart trouvait déjà Paris tres sale , c ’est une constance chez les francais Quant a moi j ai passe l age de recevoir des lecons, j ai donne A bon entendeur


                  • Raymond75 21 novembre 09:32

                    @cleroterion
                    Singapour : dictature éclairée !


                  • Attilax Attilax 21 novembre 16:08

                    @mmbbb


                    « Quant a moi j ai passe l age de recevoir des lecons »

                    Mais apparemment pas d’en donner. Vous avez une curieuse conception de la discussion. Allez, j’insiste un peu pour le fun : la « saleté » des français n’est tout de même pas inscrite dans leur code génétique, on est d’accord ? Ou alors vous tenez une première scientifique mondiale qui va passionner les biologistes ! Donc c’est culturel. Si c’est culturel, ça peut changer. Pendre, brûler ou écarteler des gens en place publique le dimanche était « culturel » au moyen-âge, peut-être avez-vous noté que c’était passé de mode. Un peu d’espoir n’est pas interdit.

                  • John Wo 20 novembre 22:28

                    @cleroterion

                    Je pense que beaucoup de personnes commencent à se rendre compte qu’il faut agir bientôt. Mais j’avoue ne pas croire à une démocratie totale. Le monde est devenu beaucoup trop compliquée pour que tout le monde ait assez de connaissances sur tout et puisse donner son avis dans tous les domaines. Je crois beaucoup plus à une démocratie technocratique ou technocratie démocratique. Ou tout le monde peut donner son avis sur son domaine de compétence seulement. Ce qui serait sans doute plus simple à mettre en oeuvre et à faire accepter qu’une démocratie totale.

                    • cleroterion cleroterion 20 novembre 22:54

                      @John Wo
                      Je ne vois pas ce que vous appelez « démocratie totale ». Pour moi la démocratie, c’est le tirage au sort du pouvoir législatif. Le pouvoir exécutif doit rester élu.
                      Je crois beaucoup aux conférences de citoyens, j’en parle dans mon précédent article ( https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/imaginons-notre-democratie-198467 ) et je pense que s’est vraiment une alternative crédible au gouvernement représentatif élu.


                    • Croa Croa 20 novembre 22:58

                      À John Wo,
                      Il ne faut pas « agir bientôt », ça devrait être déjà fait !
                      En fait il n’est jamais trop tard puisque nous pouvons encore certainement limiter les dégâts et donc nous ne léguerons peut être pas la fin du monde à nous enfants.
                      .
                      Tu te trompes sur la démocratie : Plus les problèmes sont complexes plus la démocratie est nécessaire car l’union fait la force.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 20 novembre 23:37

                      @Croa : https://www.agoravox.fr/commentaire5033023

                      Wow sa notion de l’union : tabasser des boucs émissaires !

                    • John Wo 20 novembre 23:40

                      @cleroterion
                      Ce n’est pas un mauvaise idée le tirage au sort du pouvoir législatif et je pense que cela pourrait être mieux. Mais cela peut faire peur. Comment peut-on s’assurer de la compétence des personnes. Elles devront donc s’appuyer sur la technocratie déjà en place, les différents conseillers et les fonctionnaires. Moi je souhaiterais pouvoir élargir cette technocratie à l’ensemble du peuple. 


                    • John Wo 20 novembre 23:44
                      @cleroterion
                      A vrai dire, je dois ajouter que pour moi, le gros du problème n’est pas le mode de gouvernance même si cela en fait partie mais le système économique et surtout monétaire. 

                    • cleroterion cleroterion 21 novembre 20:56

                      @John Wo
                      Je préfère avoir des personnes tirées au sort un peu moins compétente (ce qui reste d’ailleurs à démontrer) mais sans doute plus honnêtes et moins corruptible. La compétence ne vaut que si elle sert l’intérêt général et pas les intérêts des 1 % les plus riches comme c’est le cas avec Macron. Un député n’est pas spécialement compétent au départ, mais il le devient par la suite. C’est pareil pour un jury de cours d’assise. De plus le tirage au sort pourrait être effectué à partir d’un corps de citoyens volontaires.


                    • Raymond75 21 novembre 09:39

                      Ce qui est désolant, c’est que on sait que ce système ne peut plus durer, on sait que dans deux ou trois générations les problèmes deviendront insolubles, et il n’y a aucune réflexion de fond sur des orientations possibles et vraisemblables de notre (nos ? ) société(s). On contraire, on voit ressurgir les obscurantismes ! ce qui ne fait que traduire qu’il n’y a plus aucune vision de l’avenir à long terme. La démocratie a privilégié de façon outrancière le court terme au détriment du long terme et de l’intérêt général. C’est cela notre échec collectif, même si individuellement nous avons parfois, par nos votes et nos comportements, essayé d’infléchir ces orientations. Dénoncer et faire prendre conscience est une chose, proposer et construire une autre chose, invisible encore.


                      • Jean Keim Jean Keim 21 novembre 10:05

                        << La cause du mal est notre propre système : c’est lui qui n’est pas d’accord. Le système c’est 7 milliards d’individus dans... >>

                        Le système, l’état, l’olligarchie..., n’ont aucune autre réalité que celle que nous acceptons de leur attribuer, prenons rendez-vous avec un système quelconque, nous devrons rencontrer des gens, mais également nous devrons nous adressez à chaque personne, si dans toute analyse nous oublions cette évidence alors ce qui sera entrepris sera inutile ; de plus si nous ne percevons pas ce qu’est une analyse dans le cadre d’un débat, alors là encore notre démarche sera vaine.

                        • Armelle Armelle 21 novembre 11:11

                          "Si le peuple se met lui même à produire le droit auquel il acceptera de se soumettre alors je pense qu’il y a des raisons d’espérer"

                          C’est en effet la seule et unique question qui vaille !!!


                          • Armelle Armelle 21 novembre 11:49

                            Le reste n’est que du blabla sans consistance, comme les propos que je lis plus haut qui caractériserait un responsable virtuel qu’est le système économique. L’argent.
                            L’argent implique un système économique, or l’argent sans l’humain n’est rien, c’est ce dernier qui l’anime, qui lui donne vie, forme et principes d’usage. Et ces principes d’usage, ce sont bien nos gouvernances qui les instaurent, et ces gouvernances oligarchiques sont elles mêmes issues de notre forme de démocratie perverse qu’est la démocratie représentative. Cette forme de démocratie produit la pire des gouvernances dans sa capacité à stimuler les pires perversités de l’humain à travers le pouvoir « concentré » qu’elle lui donne.
                            Seulement voilà, ba oui, le peuple se satisfaisant, voire même adulant cette entité suprême dans ce qu’elle représente de « providentiel » et de prétendu « sécuritaire » jusqu’à en avoir fait une véritable religion, il est clair que les peuples ne sont pas prêts à imaginer autre chose, ils se contenteront d’espérer la même chose en mieux (ce qui est totalement idiot). Et tout ça parce que personne n’est disposé à sacrifier quoi que ce soit et encore moins une génération entière pour espérer meilleur pour nos enfants. Alors finalement le peuple, les gens sont à l’image de cette oligarchie tant critiquée et dont l’idée de la vie est ramenée à soi exclusivement sans penser à construire sur le long terme.
                            Les gens sont comme nos hommes politiques finalement, et c’est logique puisque ces derniers sont piochés dans les premiers. Et les critiquer, c’est se critiquer soi même...
                            Un homme politique pense à sa ré-election, un homme d’état pense aux générations futures. Nous faisons tous potentiellement partie des premiers...


                          • francois 21 novembre 11:28

                            noir c’est noir il n’y a plus d’espoir


                            on est foutu on mange trop

                            la France a peur.

                            Comme c’est top tard (Et oui ça fait 60 ans que l’on vous l’a prédit et c’est là) Orgie à gogo.

                            • sweach 21 novembre 11:45

                              boff


                              *Il sera bientôt trop tard.
                              Je suis d’accord, vous êtes d’accord, je ne connais personne autour de moi qui ne le soit pas.*
                              Il faut préciser le propo, car je ne suis pas d’accord pour dire qu’il sera bientôt trop tard à quoi ? ^^

                              *La cause du mal est notre propre système : c’est lui qui n’est pas d’accord.*
                              On est assez loin d’une analyse posé, documenté et argumenté.

                              *7 milliards d’individus* : A moins que vous soyez génosidaire, en soit ce n’est pas un problème

                              *ultralibéralisme, l’individualisme, la recherche du profit maximum, la recherche de la satisfaction et du plaisir immédiat* : idem en soit ce n’est pas non plus un problème

                              Vous faite de jolies phrases, mais à aucun moment vous n’identifiez les vrais problèmes, comme la production des plastiques qui se retrouve dans nos océans, les productions de nitrite, de nitrate, de suies, de métaux lourd, de déchet radioactif, de la surpêche, etc ...

                              • Jean Keim Jean Keim 23 novembre 08:03

                                @sweach
                                Faisons la liste de tous les problèmes et nous aurons deux problèmes supplémentaires : comment être sûr de n’avoir rien oublié et arriver à tout lire smiley

                                Au fait c’est quoi la cause de tous les problèmes, car si nous l’identifions tous les problèmes disparaissent.

                              • cleroterion cleroterion 23 novembre 21:42

                                @Jean Keim
                                Une chose que je n’ai pas évoqué dans l’article est que l’écologie n’est pas vendeur électoralement. Les gens manifestent pour des hausses de salaire mais pas pour sauver la planète. Les élus en tiennent compte d’autant plus que l’écologie va contre l’intérêt du système capitaliste. Les élus gèrent les intérêt du pays à cours terme en même temps que leur réélection. Une démocratie avec un pouvoir législatif non élu, donc tiré au sort, permettrait de prendre rapidement les mesures urgentes. L’avantage du tirage au sort, est que les tirés au sort ne doivent pas position à des engagements électoraux et qu’ils ne servent pas de maître ; ils peuvent faire des lois dans l’intérêt général et non plus dans l’intérêt des seuls plus riches.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires