• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre (...)

« Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre chose »

 "Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre chose". Décidément, il faudra toujours que notre président sorte une de ses petites phrases dont il a le secret. Mais, sa vie est peut-être menacée, allez savoir, il ne serait pas le premier chef d'Etat à être victime d'une tentative d'assassinat. Cependant, le président de la République qu'on l'apprécie ou pas se vend bien. Puisque voilà encore un livre sur ses mésaventures avec les GJ qui vient de sortir ce jeudi, il s'intitule "Le peuple et le président" (Plon), il est l'oeuvre des journalistes Cyril Graziani et Cécile Amar.

Il faut dire aussi que notre jeune président inexpérimenté a pris le pouvoir alors que déjà soufflait un vent mauvais sur un pays en crise. Finalement, François Fillon est chanceux d'avoir perdu la présidentielle, car de nos jours mieux vaut avoir affaire aux juges qu'aux Gilets Jaunes. C'est vrai, nous vivons une époque formidable...ment compliquée, où tout peut arriver même l'impensable. Tenez, avant de continuer avec ce président qui en voit de toutes les couleurs, il serait dommage que vous n'ouvriez pas le lien ci-dessous .

Débat : Peut-on encore gouverner à l’heure des réseaux sociaux ?

Certes, les réseaux sociaux ne sont pas responsables de la crise. Alors que le président reconnait "un gigantesque échec collectif" dont il prend sa "part" de responsabilité, ce qui semble une évidence. Le président a demandé beaucoup trop aux uns tout de suite et en même temps a trop donné trop vite à d'autres qui ne manquaient pourtant de rien. Bien oui, c'est aussi simple que ça, pas besoin de se torturer les méninges pour le comprendre. Surtout que ça fait des années et des années que les pouvoirs en place demandent des efforts aux citoyens sans véritables résultats encourageants pour l'avenir. Maintenant l'addition est pour Macron et il paie cash !

Dans ce livre "Emmanuel Macron se confie sur la gestion de cette crise sans précédent dans la Ve République qui s'est installée depuis plus de trois mois". Il y a même un scoop, enfin un petit. Puisqu'on y apprend que Christophe Castaner avait organisé le 23 novembre une rencontre sur un rond-point entre le chef de l'Etat et des Gilets jaunes. Mais Emmanuel Macron avait annulé, estimant que "ça aurait seulement affaibli l’exécutif". Alors d'accord, si ce rendez-vous avec une partie du peuple en colère avait eu lieu, il aurait été sans doute savoureux, mais nous en serions probablement au même point qu'aujourd'hui. Seulement, le président aurait au moins donné l'impression qu'il était ouvert au dialogue avec les GJ. Maintenant, c'est les GJ qui ne veulent pas participer au grand débat. Ne reste plus entre sourds que le langage des signes, avec pavés et LBD. 

Quelques autres déclarations du président

"Qui m’a soutenu pendant la crise des Gilets jaunes ? Personne. C’est le peuple français qui m’a choisi, pas la République des partis. Je lui dois tout. Si j’échoue, j’aurai échoué pour lui et avec lui. Jamais contre lui".

"Beaucoup de gens avaient honte de leur vie, de ne pas parvenir à s’en sortir malgré leurs efforts. C’est nous qui devons avoir honte", "C’est un gigantesque échec collectif, j’en prends ma part. Mais j’ai encore trois ans pour changer cela"

Eh oui, encore trois ans si la situation ne dégénère pas davantage. Trois ans ou le président devra tenir le coup face à des médias qui selon lui ont participé à la démolition "des corps intermédiaires durant cette crise". Ne manque pas d'air le président. Surtout que ces médias de l'info en continue que Macron supporte mal, avec en tête BFMTV, sans oublier LCI ou encore C NEWS, voire à un degré moindre Franceinfo :, se montreraient d'après lui, beaucoup trop bienveillants avec les GJ. .

Ces médias qui ont dit : "M. Trucmuche, parce qu’il a un gilet jaune, est aussi représentatif, et peut-être plus sincère qu’un maire ou un leader syndical. Il n’y a plus aucune reconnaissance de la représentation ni hiérarchisation du point de vue". Messieurs "Trucmuche" et Jojo apprécieront !

Depuis, ça va mieux pour l'exécutif, les médias sont redevenus plus raisonnables avec les élites, certains chroniqueurs essaient même de décrédibiliser les GJ et de montrer la voie vers la sortie aux porte-paroles du mouvement qui se présentent en studio. Vainement, car aucun Gilet jaune ne veut être le premier à demander l'arrêt des manifestations. Dailleurs, il ne serait pas écouté, voire même considéré comme un traître. 

La balle est dans le camp d'Emmanuel Macron, mais s'il joue mal le coup, attention au mauvais rebond.

 

https://www.lci.fr/politique/gilets-jaunes-emmanuel-macron-evoque-un-gigantesque-echec-collectif-et-prend-sa-part-de-responsabilite-dans-la-crise-le-president-et-le-peuple-plomb-2113643.html


Moyenne des avis sur cet article :  2.07/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Sozenz 23 février 11:05

    bouche cousue ....


    • Paul Leleu 23 février 19:29

      @Sozenz

      pour moi, Macron et les gilets-jaunes sont les 2 faces d’une même époque... ils ont un projet en commun : détuire le parlement, et virer les vieux parlementaire vermoulus...

      ce n’est pas un hasard. En 1968, le Capital et les « Révolutionnaires » avaient un objectif commun : dégager les gaullistes et le PCF... ce fut chose faite...

      est-il possible gouverner à l’heure des réseaux sociaux ? les médias qui jouent trouble jeu ? les corps intermédiaires vilipendés ? les institutions rendues responsables du mal ?

      Tout cela converge dans une direction : gestion de la démocratie en direct sur (par ?) Facebook.

      La page néolibérale du capitalisme se tourne... une nouvelle idéologie du capitalisme est en gestation, en phase avec les évolutions... voilà tout...


    • Orion Patrick 23 février 11:51

      Bonjour,

      « François Fillon est chanceux d’avoir perdu la présidentielle, car de nos jours mieux vaut avoir affaire aux juges qu’aux Gilets Jaunes. »

      La justice serait donc devenue laxiste ? Serait-ce l’afaire Benalla qui vous aurez mis la puce à l’oreille ?

      « Trois ans ou le président devra tenir le coup face à des médias qui selon lui ont participé à la démolition « des corps intermédiaires durant cette crise ». Ne manque pas d’air le président. Surtout que ces médias de l’info en continue que Macron supporte mal, avec en tête BFMTV, sans oublier LCI ou encore C NEWS, voire à un degré moindre Franceinfo :, se montreraient d’après lui, beaucoup trop bienveillants avec les GJ. »

      « Les médias sont redevenus plus raisonnables avec les élites, certains chroniqueurs essaient même de décrédibiliser les GJ. »

      Les médias auraient donc rejoints les rangs de la république en marche au pas ?

      « Surtout que ça fait des années et des années que les pouvoirs en place demandent des efforts aux citoyens sans véritables résultats encourageants pour l’avenir. Maintenant l’addition est pour Macron et il paie cash ! »

      Il n’aurait donc pas calculé l’addition avant de se présenter ? la note de ces années et après années n’aurait-elle pas été bien prise en compte dans son projet qu’il tenait tant à faire gagner ? Oui c’est bien connu, ça fait des années qu’ils se refilent le bébé de main en main avec ; C’est de votre faute ! Ben non c’est de la votre  !

      Bonne journée.


      • gruni gruni 23 février 13:12

        @Patrick

        Ma réponse est plus bas


      • Orion Patrick 23 février 14:04

        @gruni

        Oui j’ai vu et heureusement que vos réponses ne sont pas toutes décalées, parce que vous risqueriez d’avoir du mal à suivre votre propre fil comme le président a du mal à suivre avec son projet mal calculé. Il semblerait d’ailleurs que se soit malheureusement symptomatique de trébucher quand on fait parti des marcheurs. smiley


      • gruni gruni 23 février 13:06

        Non, je ne crois pas que la justice soit laxiste, mais elle n’est pas totalement indépendante, c’est bien dommage. Concernant Fillon, l’homme qui voulait renverser la table, je me demande ce qu’il peut penser, bien que son sort m’importe peu, « Je l’ai échappé belle » peut-être.

        Quant aux médias, chacun sait qu’ils sont d’une totale indépendance. Et d’abord intéressés pas l’audimat. Ils peuvent donc dire merci au GJ. Euh, soutenir Macron c’est bon pour l’audience ?

        Macron a encore 8 ans pour réaliser son projet, patience ! smiley

        Bonne journée


        • Orion Patrick 23 février 14:49

          @gruni

          « Quant aux médias, chacun sait qu’ils sont d’une totale indépendance. Et d’abord intéressés pas l’audimat. Ils peuvent donc dire merci au GJ. Euh, soutenir Macron c’est bon pour l’audience ? »

          Il est d’ailleurs très intéressant de regarder certaines chaines pour y observer les déformations et manipulations. Un vrai régal, Ceux sont des puits d’informations qui nous en disent tellement sur eux et leurs façons d’agir qu’il serait vraiment dommage de ne pas en profiter. Comme le dit un dicton il est plus facile de combattre son ennemi quand on le connait ou que l’on connait ses procédés comme agissements.

          « Macron a encore 8 ans pour réaliser son projet »

          — En déjà deux ans nous avons eu droit à tant de belles phrases provenant de ce président comme de ses acolytes, dans le style : Parle pas comme un gitan boxer, les fumeurs de clopes qui roulent au gasoil et etc etc qu’à la fin de ces huit ans ce ne sera plus juste un bouquin qui se vendra se sera une encyclopédie dédiée aux préjugés voir au mépris.


        • gruni gruni 23 février 16:56

          @Patrick

          Tout à fait d’accord avec votre premier paragraphe. 
          Pas d’accord avec l’attribution de la phrase « les fumeurs de clopes qui roulent au gasoil... » C’est de Benjamin Griveaux, mais Macron en était capable.
          Question sur Macron  peut-on être méprisant sans s’en rendre compte ?


        • Paul Leleu 23 février 19:39

          @gruni

          François Fillon « renverser la table » ???? il était thatchérien à fond les ballons !!! il faut réécouter ses discours au Médef, c’est juste flippant... et il avait aussi le projet d’un « euro fort » et d’une « europe puissance » face aux géants du monde... et bien sûr de liquider le droit du travail et de « réformer la France »...

          d’ailleurs, grâce à Dieu, il s’est reconverti dans la finance internationale...

          et son 1er ministre putatif, Henri de Castrie est devenu président du Bilderberg...


        • Orion Patrick 24 février 00:43

          @gruni

          « Pas d’accord avec l’attribution de la phrase « les fumeurs de clopes qui roulent au gasoil... » »

          Il me semblait pourtant avoir écrit ceci : « tant de belles phrases provenant de ce président comme de ses acolytes »

          Avez-vous du mal avec la lecture ? 


        • McGurk McGurk 23 février 13:10

          Ce n’est pas du tout le premier président qui serait victime d’un attentat (cf. De Gaulle).

          Ce n’est pas non plus un « échec collectif », c’est un « naufrage » organisé par la caste politique et économique. Les Français n’ont rien à voir avec la déchéance programmée depuis longtemps par ceux qui détiennent réellement le pouvoir et les richesses du pays.

          Il « a sa part », c’est une évidence. Mais pas parce que son programme est mauvais, mais parce que son programme n’en est pas un. Parce qu’il est dans la continuité, en beaucoup plus agressif, de la politique délétère menée depuis au moins quarante ans. A savoir la casse sociale et la liquidation du pouvoir économique du pays pour cause de « concurrence ».

          Qu’il rencontre qui il veut, ce n’est rien qu’une interface sans absolument rien derrière. Ce n’est pas un président parce qu’il ne représente personne à part, bien sûr, les quelques gens très aisés et les objectifs très inquiétants du pouvoir illégitime de Bruxelles.

          Les « débats » qui ont été organisés (et ce pendant des heures) n’ont que pour but de les rassurer même si on les vole par derrière. Dialoguer, c’est également rétablir une légitimité (qu’ils n’ont jamais eue) et donc asseoir son pouvoir. Mais il y a aussi un dessin électoraliste (cf. les élections européennes) qui rend encore plus malsain lesdits débats.


          • McGurk McGurk 23 février 13:14

            @McGurk

            qui rendent*


          • gruni gruni 23 février 13:24

            @McGurk

            Vous croyez que les Gilets Jaunes ont la solution ? Non, je ne crois pas que vous pensiez cela. Mais alors qui l’a, Le Pen ou Mélenchon ? On verra aux prochaines présidentielles qui va l’emporter. 
            Mais je comprends votre positionnement extrêmement pessimiste, il n’y avraiment pas de quoi se réjouir, et pas seulement en France.


          • generation désenchantée 23 février 13:25

            @McGurk
            tu as aussi Paul Doumer et Sadi Carnot , mais les attaques ont réussies a l’époque

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_de_Paul_Doumer

            https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Assassinat_de_Sadi_Carnot


          • izarn izarn 23 février 13:46

            @gruni
            Macron n’as pas été élu majoritairement par les français.
            24% c’est misérable ! Même Hollande avait fait 28%
            On ne peut dire comme Macron que le peuple l’a élu, c’est stupide.
            C’est la légalité de l’élèction, Macron est juste un président légal qui s’attaque à un autre président légal ; Maduro. Un comble !
            Ce type est un aveugle !
            18% des inscrits pour la majorité absolue à l’Assemblée !
            Ca n’existe même pas sous les dictatures !
            Et ça se permet de critiquer Poutine, Maduro, la Chine ?
            Donc l’élection présidentielle en 2022 ?
            Je crois que les GJ s’en foutent, car pour une fois si un mec ou une femme se présentent avec 22% au premier tour, pour ensuite etre élu, ils n’auront PLUS une majorité présidentielle.
            Les français ont été assez cons depuis 50 ans, sauf dans les cas de cohabitations, pour donner une « majorité présidentielle » ; totalement anti démocratique et inutile sous le pretexte que le pays serait ingouvernable !
            Les vieilles générations européistes et qui croient ces balivernes, se souvenant du gaullisme monarchiste commencent à disparaitre....
            Alors un autre Macron en 2022 ? Mais on s’en fout !
            On ne lui donnera plus jamais de majorité présidentielle !
            Parceque c’est ça aussi, la Vieme République !
            Et sans majorité présidentielle, c’est la démocratie enfin revenue.
            Dans le fond, le RIC est inutile !


          • izarn izarn 23 février 13:54

            @izarn
            Je signale que NULLE PART il est inscrit dans la Constitution qu’un président doit avoir une majorité à l’Assemblée Nationale.
            Je dirais même que c’est anti-constitutionnel son lessence même : C’est aberrant, c’est retourner sous Napoléon III !
            Que de Gaulle avec 44% se permette une majorité, ça passe...
            A 24% c’est insupportable ! Ca devrait même etre interdit par la Constitution !
            Le système électoral français est un véritable scandale !


          • gruni gruni 23 février 13:58

            @izarn

            Même avec 30% au premier tour, c’est peu. Mais vous savez qu’aux Etats-Unis le président élu a gagné avec 3 millions de voix en moins que Clinton. Aucun système n’est parfait.
            En France, lorsque vous avez dix candidats au premier tour, voila ce qui arrive. 
            Si Macron est élu en 2022, je pense qu’il aura la majorité, mais elle sera probablement nettement plus courte. En plus, avec une dose de proportionnelle...


          • McGurk McGurk 23 février 15:01

            @gruni

            Il en ont une partie c’est certain.

            Notamment l’abandon de cette politique consistant à tout taxer pour « résoudre les solutions » au lieu de réfléchir sérieusement, trouver une porte de sortie. Et bien sûr d’en supprimer un maximum.

            Ils remettent en question la représentativité des élus et proposent également des solutions (intéressantes, « nouvelles » bien que dangereuses si mal conduites).

            Egalement la suppression des privilèges de tous les élus sans exception dans ce pays où on est tous censés être égaux. De la possibilité de s’en débarrasser, comme par exemple de ce gouvernement de mafieux.

            Aussi l’indépendance urgente de la justice et de la presse qui ne pense plus et se déchaîne contre les gens du quotidien.

            Cela règlera-t-il le « problème » ?

            Le problème est plus profond qu’énoncé dans les médias, parce qu’il porte déjà sur les bases de la démocratie avec la représentativité des élus, la transparence de l’Etat et des partis.

            La crise économique peut se résoudre partiellement en rétablissant les impôts sur les sociétés et ne pas écraser les petites structures, en donnant à PE les outils pour permettre aux chômeurs de travailler (j’en suis un et je constate à chaque fois leur impuissance), de rétablir l’ordre auprès des entreprises en leur disant d’arrêter de déconner (cf. les sites pour l’emploi, leurs comptes au Luxembourg, etc.), de protéger les entreprises du système économique agressif mondial.

            Si la crise économique était du passé ou presque, le social suivrait directement parce qu’on aurait l’argent pour le financer. Encore faut-il qu’on soit « progressistes » (pas dans le sens Macron) avec des réformes à rebours des suppressions des acquis sociaux.

            La crise politique de l’UE serait résolue si on sortait de cette structure aussi trouble qu’antidémocratique.


          • McGurk McGurk 23 février 15:06

            @generation désenchantée

            Merci, ça me fait un peu de culture en plus grâce à vous  .




          • Steph87 23 février 18:26

            @izarn

            On peut apporter le correctif suivant :

            Macron a obtenu 20,7 millions de voix au 2ème tour.

            16 % ont voté pour son programme soit 3,312 millions de personnes.

            Il y a 47 448 929 électeurs donc 6,98 % ont voté pour son programme.

            Il y a 100-6,98 = 93,02 % de gens qui ne voulaient pas de son programme.

            Macron a été élu avec 6,98 % des électeurs pas 24%.

            Et puis au fait arrêtez avec le mot « démocratie », nous ne vivons pas dans une

            démocratie, le peuple n’a aucun pouvoir, seuls les très riches décident qui sera

            élu.


          • Dom66 Dom66 23 février 18:53

            @McGurk

            Salut McGurk

            Bon commentaire à mes yeux

            Marcon " Ce n’est pas un président parce qu’il ne représente personne"

            Si il a été mis en place par Attali (le CRIF) et les banques.


          • Eric F Eric F 23 février 19:06

            @Steph87
            Dès lors qu’il y a plus de deux candidats au premier tour, il y a peu de chance que l’un d’entre eux obtienne un score proche de la majorité, et d’autant mois quand il y a une dizaine de candidats comme c’est désormais le cas en France. Alors faudrait-il mettre la barre de parrainage plus haut pour avoir moins de candidats ? mais ce serait un frein au pluralisme.
            Quelles que soient les arguties, avec 20 millions sur 47 millions au second tour, Macron a obtenu 43% des inscrits, ceux qui ont déposé un bulletin à son nom dans l’urne (ce qui n’a pas été mon cas) se sont de facto « ralliés ». Son score relatif (66%) est même meilleur que ses prédécesseurs, c’est pourquoi il a considéré avoir obtenu un blanc-seing pour son programme, comme le dit l’article il s’est précipité à prendre des mesures où il a manqué de discernement politique et a été mal conseillé -ou il a mal écouté les quelques rares sages de son entourage-.

            On peut changer le mode de scrutin pour les législatives, mais la mathématique d’une élection uninominale pour une présidentielle donne partout où il y a ce type d’élection les mêmes effets, et ça n’est pas mieux d’en revenir à une désignation au suffrage indirect par les assemblées


          • Paul Leleu 23 février 19:44

            @Steph87

            « Et puis au fait arrêtez avec le mot « démocratie », nous ne vivons pas dans une démocratie, le peuple n’a aucun pouvoir, seuls les très riches décident qui sera élu. »

            ben oui... il faut relire Marx et Lénine, à propos de la démocratie bourgeoise...


          • generation désenchantée 23 février 23:58

            @McGurk
            si je me souvient bien , lorsque macron a été élu , un journaliste l’avait surnommé le nouveau « JFK » , visiblement il a dût réviser son histoire depuis
            ce doit être pour ça qu’il parle de balle


          • kirios 24 février 10:25

            @izarn
            « On ne lui donnera plus jamais de majorité présidentielle ! »
            vous vous trompez !
            la constitution a été détricotée exprès : en organisant simultanément les législatives et la présidentielle, l’électeur n’a pas le temps de juger et ne se dédit pas


          • JL JL 23 février 13:59

            ’’ les médias sont redevenus plus raisonnables avec les élites, certains chroniqueurs essaient même de décrédibiliser les GJ et de montrer la voie ’’

             

             C’est du second degré, gruni ?

             

             Où est-ce qu’on rit ?


            • gruni gruni 23 février 14:05

              @JL

              Non, ce n’est pas du second degré, et je suis d’accord avec vous, ce n’est pas drôle.
              Dites-moi les yeux dans les yeux, que les médias n’ont pas été bienveillants au début avec les Gilets jaunes ? BFM, a doublé son audience avec les GJ, ça mérite bien de laisser Macron en plan... un certain temps. Même si certains journalistes n’ont pas été bien reçus dans les manifs.


            • Shaw Shaw 23 février 14:19

              @gruni

              je comprends mieux avec cet article et avec votre dernière réponse pourquoi vous êtes la cible privilégiée des trolls de troletbuse.

              Je pensais que vous êtes juste un des autres auteurs mièvres d’AV, mais non vous distillez en fait au cœur du récit d’apparence commune et logique, des conclusions totalement dévoyées et grossières. smiley

              Ici, oser relativiser l’impact médiatique des premiers rassemblements gilets jaunes, sachant que les manifestations du samedi n’etaient elles-mêmes que des épiphénomènes des blocages de rond points dans toutes les villes de France et autres démonstrations de force ultra visibles et impactantes, c’est vraiment putassier, même les plus putassiers des éditorialistes n’étaient pas allés jusque là. Dont acte.

              Vous avez un portrait de Staline dans vos chiottes ?


            • JL JL 23 février 14:29

              @gruni
               
               parce que quand ils ont passé en boucle les explosions de WTC pour vous ils étaient alors bienveillants avec les terroristes ?
               
               Vous êtes vraiment un cas sur ce site. 


            • gruni gruni 23 février 14:32

              @Shaw

              « Ici, oser relativiser l’impact médiatique des premiers rassemblements gilets jaunes, »

              C’est n’importe quoi, au contraire j’écris que les médias ont largement profité des GJ pour faire de l’audience. Ce qui est vrai c’est qu’au début personne ne croyait que ce mouvement allait durer.

              Dans mes chiottes, si vous tenez vraiment à le savoir, il y a une photographie des gondoles de Venises.

              Bien à vous 


            • gruni gruni 23 février 14:42

              @JL

              Vous avez raison mélangez tout ! les gj avec les terroristes ça n’a aucun rapport. Sauf peut être pour vous. Oui, même si ça vous dérange les médias ont été bienveillants et utiles aux GJ.

              Non, nous sommes deux cas


            • Shaw Shaw 23 février 14:53

              @gruni

              Mouais, mais non, votre problème c’est encore ici d’etablir une inférence.

              Bienveillance, malveillance, comme si cela se devait de couler de source avant même que le phénomène se soit déroulé.

              Les médias n’avaient pas à être bienveillants ou malveillants avec les GJ, sauf à présupposer qu’ils se devaient d’adopter un comportement préétabli nécessairement.

              Ils font de l’audience, c’est entendu, ils en firent tout autant avec les lives Castroïdes de Macron ensuite.

              Mais vous tirez des conclusions de faits connexes qui n’ont pas d’orientation et de déterminisme par eux-mêmes comme vous le dit au dessus JL.

              Bien à vous également, sans inférence


            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 23 février 14:58

              @gruni

              les gill & john vous gêne surtout en vous empêchant de faire vos petite course du samedi pleine d’ emplette chinoise qui nuisent a notre économie locale ....

              Celui qui as le plus profiter de la mediatisation des G&J semble bien etre votre pote macron Ier(et dernier) .

              Les G&J sont une leçon de comment la démocratie est confisqué et instrumentalisé par le pouvoir .... Pas un parti de gouverne-MENT ... 

              Ça devient un peut complexe pour vous , alors je vais vous laisser réfléchir avec maître shaw-shaw... Grand maitre jet-d’ ail devant l’ ether-nihil


            • Shaw Shaw 23 février 15:08

              @Cyrus

              Non non c’etait juste en effet mon emplette improbable d’un samedi en chinoiseries inutiles.

              Mais je fais très très rarement ce type d’incartade.

              (après... si les tribulations entre trolls autrUchiens m’y ramènent, j’y repasserai à l’occasion, mais c’est ... autre chose ! smiley smiley )


            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 23 février 15:10

              @Shaw

              Moi je constate surtout , que les gens mette surtout le gilet jaune sur le tableau de bord quand il vont faire leur course le samedi .....

              Tu croit que gruni fait pareil ? Jack a dit ... réfugier vous dans la masse decerebré


            • Shaw Shaw 23 février 15:17

              @Cyrus

              Il regarde les sondages, et c’est alors qu’il prend le « risque » ou pas ! smiley


            • JL JL 23 février 15:43

              @gruni,

              ’’ Vous avez raison mélangez tout ! les gj avec les terroristes ça n’a aucun rapport.’’
               
              Je ne mélange pas les GJ avec les terroristes, c’est vous qui me faites dire ce que je n’ai pas dit : j’établis un parallèle entre le temps consacré aux uns et le temps consacré aux autres. Nuance.
               
               Ce qui compte pour les médias c’est de faire de l’audience.


            • gruni gruni 23 février 17:07

              @Cyrus

              Celui qui as le plus profiter de la mediatisation des G&J semble bien etre votre pote macron Ier(et dernier) .

              On dirait que ça devient trop complexe pour vous également. Dans la foulée, vous pourriez aussi prétendre que c’est Macron qui a organisé le mouvement des GJ pour gagner les européennes. 

              Non, je n’est pas de gj sur le tableau de bord, et non les gilets jaunes ne m’ont jamais gêné pour faire mes courses. 


            • gruni gruni 23 février 17:15

              @JL

              « Ce qui compte pour les médias c’est de faire de l’audience. » bien sûr, et les GJ avaient besoin des médias pour faire parler d’eux. Je vais pas vous faire un dessin sur les samedis de manifestations médiatisées et sur les invitations sur tous les plateaux télé. Sans oublier la diffusion des sondages favorables aux GJ plusieurs fois par jour. De toute façon, entre les réseaux sociaux et les médias c’est une grande histoire d’amour et de tromperie. Je vous dis pas qui sont les cocus. 


            • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 23 février 18:57

              @gruni

              Ho non pour ma génération cela sera bien plus simple ... smiley

              on ne pourra plus chouiner sur Agora-vieux (faute de liberté d’ expression)
              pour se plaindre de la baisse des retraite et des vilain « poussin » puisque la seule retraite que nous aurons vu , c’ est celle que nous vous payons alors que vous élisez quelqu’un pour détruire toute la construction sociale francaise pour laquelle se sont battu vos parent et vos grand parent.

              Ne dite pas a l’ avance que macron vas gagnez , attendez de voir ce raz de marrée populiste européen qui va mettre votre poulain sous son vrai jours.

              Vous voyez les gilet jaune sont bien moins agressif que vous le pensiez , 
              il ne sont qu’ un populisme parmis d’ autre parfaitement manipulable ... exactement comme vous faite parti du « populisme » baby-boom si facile a effrayer d’ un bout de chiffon pendant que des loi liberticide et déshumanisante sont voté . .

              Impertinemment votre ....


            • troletbuse troletbuse 26 février 12:13

              @Shaw
              Bjr Shawn
              Quoi, rien d’étonnant dans un article grounichien, faux LFI mais vrai LREM  smiley
              Deux sortes de LREM : 1-les profiteurs et escrocs 2 les idiots
              Pour Grouniche, sur qu’il fait partie du 2eme


            • izarn izarn 23 février 14:22

              Adolf dans son bunker à Berlin, disait la même chose !

               smiley


              • Paul Leleu 23 février 19:48

                @izarn

                ce genre de propos excessifs et de rapprochements à la mode, me semblent affaiblir le débat politique...

                d’autant que c’est une vision très pauvre de ce que fut Hitler et de l’Histoire de la 2ème Guerre mondiale...

                tout autant que c’est une visions pauvre de la situation actuelle...

                je suis pas contre, dans l’absolu, ces blagues et ces jeux de mots, qui permettent parfois d’apporter des lumières... mais je note que depuis quelques années, avec internet, et les agitateurs à la Dieudonné et compagnie, et maintenant les réseaux sociaux, c’est devenu plutôt une mauvaise pente...

                c’est comme l’alcool... faut pas en abuser, à mon avis.


              • Matlemat Matlemat 23 février 15:53

                Il nous donnerait presque la larme à l’œil ce Macron héros incompris prêt à se sacrifier pour la France...


                • zygzornifle zygzornifle 23 février 17:03

                  Une balle pour un trou de balle ?

                  Il y a des virus pour cela , faisons confiance en mère nature ...


                  • McGurk McGurk 23 février 17:13

                    @zygzornifle

                    Un bon Ebola, alors !


                  • Sergio Sergio 23 février 18:34

                    « Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre chose »

                    Excusez-moi, mais au demeurant, il n’est pas à un trou de balle près !


                    • Dom66 Dom66 23 février 19:01

                      Il y a tellement de braves gens qui sont tués, dans le mondes et en France, que si marcon prenais une balle, il y a de forte chance que je resserve des nouilles.


                      • Cadoudal Cadoudal 23 février 19:06

                        @Dom66
                        En Amérique il y a 300 overdoses par jours à cause de médicaments contenant des opiacées. Plus 200 autres overdoses à cause de drogues illégales. Cela fait 500 morts par jours ! À ce rythme là, on pourra dire que la paix aura fait plus de morts que toutes les guerres mondiales !

                        FLAKKA DROGUE DU ZOMBIE

                        https://www.youtube.com/watch?v=barh8CE-G8g&feature=youtu.be


                      • Paul Leleu 23 février 20:00

                        @Cadoudal

                        mais ce n’est rien comparé aux nombre de morts de la faim dans le monde, chaque jour... un vrai petit génocide... la FAO estime à 25 000 morts par jour... et tout cela pourrait être évité !

                        ce n’est pas qu’il n’y a pas à manger... c’est que le système capitaliste ne sait pas gérer correctement...

                        dans le système capitaliste, il faut « soutenir les cours » des céréales et autres denrées alimentaires... on constitue des stocks, on laisse pourrir des récoltes sur pied, on en détruit même !... on y spécule à la bourse de Chicago si ma mémoire est bonne...


                      • Xenozoid Xenozoid 23 février 20:08

                        @Paul Leleu

                        ça me rapelle une blague marxiste dialectique

                        la fille : 
                        papa j’ai froid

                         le père
                        il n’y a plus de travail

                        la fille :
                        mais tu travailles a la mine de charbon

                        le père :
                        oui mais il y a trop de charbon, donc pas de boulot

                        la fille : 
                        j’ai faim


                      • Cadoudal Cadoudal 23 février 20:09

                        @Paul Leleu
                        Mais oui mon Paulo, c’est la faute au colonialisme...lol...

                        « Les gens ne se fatiguent plus à cultiver, car les jeunes au chômage migrent et envoient ensuite de l’argent à la famille restée ici »

                        https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/02/12/senegal-a-matam-macky-sall-en-campagne-vante-son-bilan-de-batisseur_5422596_3212.html

                        "La communauté noire sachez-le, que La France nous appartient c’est notre butin de guerre. Nous sommes chez nous ici comme en Afrique."

                        https://twitter.com/LDNAOFFICIEL/status/1073198476769591296


                      • Xenozoid Xenozoid 23 février 20:11

                        @Xenozoid

                        et sans compé tout ce qu’on perd,minimum 30 % de la production(confondu) est perdu, engoufré dans ce jeu de dupe


                      • Xenozoid Xenozoid 23 février 20:13

                        @Cadoudal

                        c’est twitter qui gagne avec cadoudal,


                      • Cadoudal Cadoudal 23 février 20:24

                        @Xenozoid
                        cuit cuit, cuit cuit...

                        Lors de son entretien, on lui a dit qu’il « n’aurait pas pu faire mieux » et qu’il était « rafraîchissant de rencontrer quelqu’un d’aussi bien préparé ».

                        Mais Matthew – qui a étudié la physique t la cosmologie à l’Université de Lancaster – n’a pas obtenu le poste, ce qui a conduit son père Liam, 52 ans, à porter plainte.

                        https://www.dailymail.co.uk/news/article-6735465/Graduate-25-turned-police-isnt-disabled-gay-black.html


                      • Xenozoid Xenozoid 23 février 21:48

                        @Cadoudal

                        tu connais pas l’histoire du cuicui qui pouvais pas faire caca ?


                      • Cadoudal Cadoudal 23 février 22:59

                        @Xenozoid
                        Non, je connais pas celle là, et pourtant j’en connais plein des histoires de cuicui en voie de disparition...

                         Il est donc interdit de le perturber intentionnellement, de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu’il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de l’utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l’acheter.

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Chevalier_cul-blanc


                      • Xenozoid Xenozoid 23 février 23:00

                        @Cadoudal

                        tu n’es pas vivant


                      • Cadoudal Cadoudal 23 février 23:47

                        @Xenozoid

                        Ngandu ukubakidi, nge mu kuseya, i lufwa luaku luna.
                        (Le crocodile t’a pris, toi, tu ris, c’est ta mort).
                        On se bat pour sortir des difficultés, sinon on en périt


                      • Paul Leleu 24 février 00:18

                        @Xenozoid

                        désolé de vous avoir troublé dans votre confort intellectuel ...

                        moi aussi j’ai une bonne blague... une fois on parlait de ça, et il y a un type qui voulait absolument défendre le capitalisme... alors il m’a rétorqué : « ah non, ils ne meurent pas de faim mais de mal-nutrition »... appréciez la nuance !


                      • Dom66 Dom66 24 février 00:32

                        @Cadoudal


                        Envoyé spécial du 21-02-19

                        Au USA INCROYABLE A VOIR ça arrive en France

                        après Tous inondables à partir de 32’40’’

                        200 morts par jour 72000 morts en 2017 

                        J’ai vu l’émission et cela m’a légèrement déglingué....A Voir IMPORTANT pour nous aussi en France.


                      • Cadoudal Cadoudal 24 février 00:52

                        @Dom66

                        Rats, Public Defecation And Open Drug Use : Our Major Western Cities Are Becoming Uninhabitable Hellholes

                        http://endoftheamericandream.com/archives/rats-public-defecation-and-open-drug-use-our-major-western-cities-are-becoming-uninhabitable-hellholes

                        Mêmes causes, mêmes effets, c’est à cause des rednecks gilets jaunes qui fument des clopes et qui roulent au diesel, tuons les lépreux, accueillons le tiers monde et tout ira mieux...

                        « Avec le réchauffement climatique, les Parisiens vivent de plus en plus dehors, ils pique-niquent davantage et laissent de la nourriture au sol. Cela peut expliquer que certaines rues soient plus sales, et les rats plus visibles », explique-t-on à l’Hôtel de Ville.

                        https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/02/20/urinoirs-amovibles-glace-antirats-anne-hidalgo-veut-une-ville-plus-propre_5425811_823448.html


                      • Cadoudal Cadoudal 24 février 01:33

                        @Dom66
                        Si les frères Raymond et Mortimer Sackler, fondateurs de l’entreprise, sont aujourd’hui décédés, le nom Sackler orne de multiples musées aux États-Unis, à Londres et même en France (aile Sackler des antiquités orientales au Louvre). Certains de ses membres siègent toujours au Conseil d’administration de Purdue Pharma.

                        https://trends.levif.be/economie/entreprises/l-empire-de-la-douleur-de-la-riche-famille-sackler/article-normal-800083.html?cookie_check=1550958282



                      • Paul Leleu 24 février 02:02

                        @Cadoudal

                        je suis surpris qu’en tant qu’amateur de rap, de rock, de jazz et de culture américaine, vous soyez contre les drogues... toutes ces musiques promeuvent l’usage des drogues... ce serait une « libération » pour se « décoincer » et s’émanciper de l’emprise des « vieilles religions » et de « cultures traditionnelles fascistes »... et aussi pour le « mal de vivre » qui bla bla bla...


                      • Xenozoid Xenozoid 24 février 18:01

                        @Paul Leleu

                        tu te sens souvant attaqué dans ton intellect ? 


                      • Reiki 23 février 19:32

                        Salut Gruni, 

                        Tous se que je lui demande c est de mettre en place le RIC.

                        Pas besoin qu il se donne un role supplémentaire de victime qui plus es. 

                        C est un gamin cupide ..... il n est pas interessant 


                        • Paul Leleu 23 février 20:05

                          @Reiki

                          c’est le nouveau dada, le RIC, la panacée, la martingale... le lingam ayurvédique de Monsieur Chouard... la démocratie gérée en direct sur (par ?) facebook...

                          quant à l’appellation « gamin cupide », je la trouve complètement nulle... il n’est ni plus gamin ni plus cupide que bien des gilets-jaunes, qui se donnent une légitimité qu’ils n’ont pas.

                          Macron a été élu par 21 millions de français (pas moi)... je pense qu’il est actuellement le plus légitime.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 23 février 20:08

                          @Paul Leleu. Oeil our Oeil, si on éborgnait le petit éborgneur à son Rothschild ?



                        • Paul Leleu 24 février 00:23

                          @Cadoudal

                          les gilets-jaunes et Macron ont un objectif commun : débiner les institutions et dégommer le parlement et les parlementaires ventripotants...

                          en 1968, le Capital et les « Révolutionnaires » avaient un objectif commun : dégager les gaullistes et le PCF... ce fut fait...

                          aujourd’hui, on nous propose de débiner nos institutions au profit d’un RIC géant sur internet... ça sent la révoltion orange... d’ailleurs, quand les idées anarchistes sont à la manoeuvre, c’est généralement le signe anonciateur d’une révolution orange...

                          que pensez-vous d’une démocratie gérée en direct sur (par ?) Facebook ?

                          une forme de rencontre entre la « start-up nation » de Macron et l’anarchisme de Chouard.


                        • Paul Leleu 24 février 00:37

                          @Cadoudal

                          je sais très bien que Macron a été « mal-élu » (d’ailleurs je n’ai jamais voté pour lui)... mais c’est pas pire que Trump qui a gagné avec moins de voix que son adversaire, et même moins de voix que le républicain en 2012 !!

                          Ce qui m’inquiète, c’est que pour moi le pouvoir est l’expression de la force. Si on débine Macron c’est pas les gentils-gilets jaunes et le mignon Chouard avec ses amis hippies qui vont prendre le pouvoir... faut pas rêver... Donc il faut bien comprendre que le débinage excessif de Macron tourne à un débinage de nos institutions... au profit de qui ? (à qui profite le crime ?)

                          De Gaulle esst venu en 1958 sur un quasi-putsch... en s’appuyant fallacieusement sur les militaires d’Algérie, pour la leur mettre ensuite par derrière (il les avait « compris » et vive le québec libre !). Il a certainement eu l’assentiment (sinon le soutien) de l’oligarchie française, et certainement de l’oligarchie américaine... En effet, la 4ème république refusait de lâcher l’Algérie et l’Empire. Concrètement, De Gaulle était le seul homme capable de faire plier l’Armée et les français (quitte à leur tirer dessus à balles réelles, rue d’Isly). De Gaulle a trahit l’Algérie, et tous les africains qui faisaient confiance à la France (notamment les harkis). Par contre, en mai 1968, changement de décors... De Gaulle est devenu gênant. Pompidou-Rotschild avec les « révolutionnaires » du jour le met dehors.

                          Je me demande donc ce qui se joue aujourd’hui...
                          - incuber une nouvelle idéologie capitaliste après le néolibéralisme (des nouveaux habits pour le vieux système)...
                          - et peut-être aussi « aspirer » dans internet une partie des institutions de contrôle et d’information des populations... et le discrédit des institutions anciennes, des corps intérmédiaires et la déification d’internet va dans ce sens...


                        • Cadoudal Cadoudal 24 février 00:38

                          @Paul Leleu
                          Si l’anarchie amène un retour à l’ordre, à l’état de droit et à la sécurité, j’ai rien contre l’anarchie...lol...

                          Le texte adopté prévoit qu’un projet de loi découlant d’une initiative citoyenne et ayant recueilli au moins 500.000 signatures doit être approuvé dans les 18 mois par le Parlement qui ne peut pas y apporter des modifications substantielles. Si le Parlement ne l’adopte pas dans ces délais ou s’il le modifie en profondeur, un référendum +propositif+ est alors organisé. La loi est considérée comme adoptée dans sa forme originelle si plus de 25% des électeurs ont voté et si le +oui+ l’emporte lors de ce référendum.

                          https://www.rtl.be/info/belgique/politique/l-italie-veut-permettre-aux-citoyens-de-proposer-des-lois-au-parlement-1102200.aspx


                        • Paul Leleu 24 février 01:48

                          @Cadoudal

                          vous savez, j’ai rien contre le RIC... il ne faut pas me lire de travers... il figure d’ailleurs au programme d’un certain nombre de partis de différentes obédiances depuis de nombreuses années... (mais à cette époque là tout le monde s’en foutait... il y a pas 1 an tout le monde se fichait des questions institutionnelles). Maintenant, si les gens pensent que c’est la potion-magique... ben tant mieux... qu’ils mettent en place le RIC et sauvent la France... Si ça permet aux gens de se repolitiser... c’est un bon début...

                          Mais je trouve ça en fait à double tranchant... Marx et Lénine se défiaient de la « démocratie pure » inventée par les bourgeois... elle offre en vérité un terrain exacerbé à la lutte des classes qui s’y exprime dans toute sa « pureté »... je crains que le RIC ne mène à cela. L’anarchisme propose toujours des positions maximalistes (et donc apparement légitimes), mais qui se basent sur une vision irénique de l’Histoire, des Peuples et des Hommes. Moyennant quoi, on demantèle les « vieilles rigidités » et les « structures archaïques » au nom des libertaires, mais derrière on déroule le macadam du libéralisme pur. C’est un peu comme mettre sur la même ligne de départ des amateurs et des professionnels... ou de faire boxer sur le même ring des lourds et des légers... au nom de la démocratie pure...

                          je crains que le RIC ne soit le premier pas vers le démantèlement de la structure politique tout court... au nom de la probité et du pouvoir populaire, comme de bien entendu... et la mise en place d’une gouvernance « a-politique » via des « votes sur internet » (comme avec notre banque ou les SAV « dématérialisés »)... Plus d’oligarchie ? sauf que l’oligarchie est celle qui tient internet et se cache derrière... En fait, ils auront simplement rebattu les cartes...

                          Il me semble que le capitalisme met 2 choses à l’ordre du jour :
                          - inventer un nouveau discours culturel dominant (après le dirigisme de papa, et le néolibéralisme de fiston). Pourquoi pas en piochant encore une fois dans le discours liberal-libertaire.
                          - « monter d’un étage » en larguant les « vieilles structures » démocratiques périmées au profit d’une super-structure mondialisée (notamment via internet). Le peuple en pensant se libérer d’un roi, libère en fait l’oligarchie de souliers devenus trop petits pour elle.


                        • Reiki 23 février 20:54

                          Je soutien le RIC .... je pense que c est la meilleure iniciative depuis bien longtemps...

                          Je ne dis pas qu il n a pas été élu, mais face a se probleme il a préfere diviser que rassemble. 

                          Je ne lui souhaite pas de mal mais je prefere etre loin de lui , de sa cupidite politique et sa vision de la repartition des pouvoirs. 

                          Qui sur le papier es celle du peuple , je tiens a le rappeler


                          • lloreen 23 février 20:57

                            Pas besoin de balle, monsieur Macron est déjà au stade du coma dépassé tant il n’a plus de prise sur la réalité.

                            En sa qualité de petit commis, psychopathe qui plus est, il est démasqué et ne trompe plus grand monde. Ses amis sont en passe de se faire cueillir comme des fruits bien mûrs (pour le pénitencier), l’exemple de Carlos Ghosn qui avait tendance à se croire intouchable dans son monde parallèle a fini par expérimenter la case prison.


                            • Paul Leleu 24 février 01:54

                              @lloreen

                              excusez moi mais vous êtes naïf à mon avis... Ghosn n’est pas en prison au nom du droit et de la bonne morale...

                              et si Macron est débiné, ce ne sera pas au nom du bonheur et de la liberté...

                              un agent comme le populiste Steeve Bannon est financé par la banque Morgan-Stanley et le Hedge Fund Robert Mercer... ça donne une petite idée, une toute petite idée...

                              les peuples ne sont qu’un pion momentané dans le jeu des puissants...

                              si Macron et le système actuels dégagent, si il y a « régime-change », c’est au profit d’un autre système qui essaye de se mettre en place, dans la nouvelle configuration...

                              « on pensait mourir pour la patrie, mais on mourait pour l’industrie »...


                            • lloreen 25 février 08:09

                              @Paul Leleu
                              "Ghosn n’est pas en prison au nom du droit et de la bonne morale...

                              "
                              Je n’ai jamais prétendu le contraire. Ce ne sont que des règlements de compte entre mafieux sectaires.


                            • ddacoudre ddacoudre 23 février 22:20

                              Bonjour gruni. Je ne pense pas que Macron soit responsable de cette situation, il a seulement ajouter la goutte de trop. Pour résumer sans faire un long développement celle ci a commencé avec le renoncement du pouvoir régalien d’émettre de la monnaie, ensuite avec R. Barre qui a comparé nos existences et notre bien être comme des charges patronales insupportables, cela c’est poursuivi avec la chute du mur de Berlin, qui a laissé les mains libre au capitalisme, il en a découlé la fracture sociale qu’aucun candidat n’a pu endiguer, ensuite avec l’UE ce sont les élites technocratiques et les lobbys entrepreneuriaux qui ont pris le pouvoir, en trahissant le peuple en 2005, créant ainsi une fracture politique qui s’ajoute à la première et enfin la crise de confiance du a une bonne part de l’incompréhension de la complexité du monde au service des seuls financiers, il en a découlé une fracture intellectuelle venu s’ajouter aux deux autres. L’abstention et le vote blanc politique en étaient un signe précurseur. Cela est une porte qui s’ouvre vers une fascisation dont ceux qui ont gouvernés dans un sens unique en s’appropriant la démocratie et le débat en restant sourd aux instances sociales qui devenaient majoritaire, par rapport au pouvoir sortie des urnes par l’obsolescence de la 5e république. Sur mon site j’ai fais quelques articles en ce sens. Cordialement ddacoudre,over-blog.


                              • zygzornifle zygzornifle 24 février 08:41

                                Un flashball dans l’œil serait un bon début et comme Théo un coup de tonfa manié par Benalla .....


                                • Fergus Fergus 24 février 10:49

                                  Bonjour, Gruni

                                  « Le président a demandé beaucoup trop aux uns tout de suite et en même temps a trop donné trop vite à d’autres qui ne manquaient pourtant de rien »


                                  Ajouté au poids du passif social des précédents mandats, c’est évidemment cela qui a plombé l’image de Macron.


                                  « le président aurait au moins donné l’impression qu’il était ouvert au dialogue avec les GJ »


                                  Dialogué avec qui ? Les Gilets jaunes étaient dans le déni de la nécessité de désigner des porte-paroles, et la majorité de ceux qui ont émergé au fil dy temps se sont révélés des radicaux plus ou moins partie prenante dans la diffusion des rumeurs complotistes !


                                  « ces médias de l’info en continue que Macron supporte mal, avec en tête BFMTV, sans oublier LCI ou encore C NEWS, voire à un degré moindre Franceinfo :, se montreraient d’après lui, beaucoup trop bienveillants avec les GJ »


                                  C’est le côté cocasse de cette crise : des deux bords (exécutif et Gilet jaunes), on accuse ces médias de complaisance avec l’adversaire !  smiley


                                  « La balle est dans le camp d’Emmanuel Macron, mais s’il joue mal le coup, attention au mauvais rebond »


                                  Absolument ! Tout se jouera sur les annonces de Macron. Cela débouchera soit sur une sortie de crise si ces annonces prennent en compte de manière significative les attentes des Français, soit sur un blocage du pays qui conduira de manière quasi-inéluctable vers des législatives anticipées.



                                  • gruni gruni 24 février 11:12

                                    @Fergus

                                    Bonjour Fergus

                                    « un blocage du pays qui conduira de manière quasi-inéluctable vers des législatives anticipées. »

                                    Tu vois, j’ai tendance à penser que ni les GJ ni l’opposition politique, considéreront que Macron à pris suffisamment « en compte de manière significative les attentes des Français ». Bon, je ne connais pas la fin de l’histoire, et il est possible que nous ayons des législatives. Mais, les GJ ne représentent pas tout le peuple, nous verrons bien, mais Macron n’est pas sorti de l’auberge.
                                    Autrement, comme presque tout le temps, n’en déplaise à certains, nous sommes complètement d’accords.

                                    Bon dimanche


                                  • Fergus Fergus 24 février 12:56

                                    @ Gruni


                                    « j’ai tendance à penser que ni les GJ ni l’opposition politique, considéreront que Macron à pris suffisamment « en compte de manière significative les attentes des Français » »


                                    Je pense la même chose, mais selon le degré de frustration les conséquences pourraient être très différentes, entre grogne contenue et relance d’une virulente remise en cause de l’exécutif dans les rues.


                                    A suivre...


                                    • oncle archibald 24 février 17:28

                                      Non les GJ ne représentent pas tout le peuple, et non Macron n’est pas sorti de l’auberge. Des législatives après dissolution anticipée permettraient-elles de résoudre cette crise ? Pacifiste et républicain jusqu’au bout des ongles, je le souhaite mais je n’y crois pas trop.

                                      Je le souhaite car une chose est de brailler et une autre est de choisir son représentant. Il ne s’agira plus de crier Macron démission ou au contraire de penser en silence qu’il faut qu’il puisse continuer à reformer la France. L’électeur, gilet jaune ou non, aura dans l’isoloir le pouvoir de priver Macron de sa majorité mais il devra aussi choisir alors qui assumera le pouvoir en lui imposant une cohabitation. C’est moins facile et plus lourd de conséquence que de crier dans la rue.

                                      Je n’y crois pas trop parce que justement c’est ce que redoutent ceux qui d’une part ne savent même pas si tous ensemble ils sont majoritaires mais surtout savent qu’ils sont très différents et ne poursuivent pas les mêmes objectifs malgré le fait qu’ils arborent le même uniforme.

                                      Le cas échéant il faudra bien que les masques tombent et on va assister alors à une véritable cacophonie, que dis-je à une empoignade mémorable, dont l’issue parait très incertaine. Peut être en sortirait-il simplement la confirmation que les Français acceptent que Macron finisse son mandat sous réserve de quelques ajustements fiscaux incontournables et avec une majorité beaucoup moins importante que la précédente.

                                      Autre hypothèse, la pire à mes yeux, un boycot des élections et une abstention massive pour affirmer que le « vrai » pouvoir est dans la rue et pas dans les urnes. Les députés fraichement élus seraient immédiatement contestés et on repartirait pour un tour ... C’est tellement moins traumatisant et plus flatteur pour les battus n’est-ce pas Jean-Luc ?


                                      • leypanou 24 février 18:02

                                        @oncle archibald
                                        Il ne s’agira plus de crier Macron démission ou au contraire de penser en silence qu’il faut qu’il puisse continuer à reformer la France 

                                         : pour Macron et ses supporters comme vous, réformer la France veut dire détruire les acquis sociaux, précariser tout le monde et la privatisation tous azimuts, c-à-dire donner des rentes à des entreprises qui ne courent aucun risque (barrages hydrauliques, aéroports, enseignement, santé, etc), le suivisme vis-à-vis de l’empire -ou mieux l’axe anglo-sioniste étant déjà dans la continuité de ce qui a été fait auparavant (affaires Skripal, Syrie, Vénézuela, Iran).


                                      • oncle archibald 24 février 18:53

                                        @leypanou

                                        Pour Macron et ceux qui sont à peu près réalistes, réformer la France veut dire relancer l’économie pour faire baisser le chômage, ce qui par le fait même permettra de limiter les déficits des organismes sociaux et remplira les caisses de l’état. C’est la seule façon de préserver les acquis sociaux.

                                        Si les résultats de cette politique sont vraiment bons cela permettra « en même temps » de réduire la dette qui plombe les budgets depuis plusieurs décennies et donc petit à petit de disposer d’un peu plus d’argent public à dépenser pour le bonheur de tous.

                                        Je comprends que ce dont vous rêvez c’est mois d’impôts et plus de dépenses publiques, donc plus de dette et que nos petits enfants se démerdent avec ça comme les Grecs qui ont fini par comprendre que continuer à s’endetter était impossible et qui ont tant de mal à refaire surface pour être descendus trop bas.


                                      • leypanou 24 février 19:11

                                        @oncle archibald
                                        comment peut-on parler sérieusement de vouloir réduire la dette alors qu’on fait un cadeau de plus de 30 mds d’€ par le CICE et le Pacte de Responsabilité sans contrepartie ? Combien d’emplois ont-été créés ?


                                      • Fergus Fergus 24 février 19:12

                                        Bonsoir, oncle archibald

                                        Le scénario le plus probable en cas de dissolution est le maintien au pouvoir des tenants de la ligne néolibérale. Sans doute pas avec une large majorité LREM comme c’est actuellement le cas, mais sous la forme d’une coalition de droite LREM-Modem-UDI-modérés de LR.

                                        Bref, « tout ça pour ça », pourrait-on dire !


                                      • gruni gruni 25 février 07:05

                                        @oncle archibald

                                        Bonjour

                                        Votre raisonnement tient la route, bien sûr une dissolution est possible en dernier recours. Mais c’est donner raison à Mélenchon et Le Pen qui depuis le début la réclame. Quant à l’après élections législatives, il est comme vous l’écrivez pour le moins incertain. 


                                      • JL JL 25 février 08:29

                                        @gruni
                                         
                                        ’’ Une dissolution ... c’est donner raison à Mélenchon et Le Pen qui depuis le début la réclameNT. ’’
                                         

                                        Et bien sûr, ça, vous et lrem, n’en voulez pas : ce serait donner raison au peuple réuni en une opposition unique et cohérente, contre le pouvoir.


                                      • gruni gruni 25 février 08:54

                                        @JL

                                        « ce serait donner raison au peuple... »

                                        Je me demande quand vous comprendrez que le peuple est un ensemble de gens avec un avis parfois très différend.
                                        Donc, ni Mélenchon, ni Le Pen, ni gilets jaunes ni un autre ne sont LE peuple. Ce n’est donc pas le peuple qui réclame la dissolution mais une fraction du peuple. Quant aux deux extrêmes qui ont en plein la bouche du peuple, ils veulent surtout plus de députés, 


                                      • oncle archibald 25 février 09:07

                                        @JL

                                        Le « peuple » réuni en une opposition unique et cohérente c’est celui qui coupe la tête de quiconque se propose pour le représenter .... Étonnant non aurait dit Desproges !


                                      • JL JL 25 février 09:10

                                        @gruni

                                         et moi je me demande quand vous comprendrez ce qu’est la démocratie :
                                         
                                        Le RN + La FI c’est la grande majorité du corps électoral.
                                         
                                        Vous n’êtes pas un démocrate.
                                         
                                        CQFD


                                      • JL JL 25 février 09:13

                                        @oncle archibald
                                         
                                        ’’Le « peuple » réuni en une opposition unique et cohérente c’est celui qui coupe la tête de quiconque se propose pour le représenter ’’
                                         
                                         !!!
                                         
                                        Hé bien, on ne saurait mieux dire sa haine de la démocratie !


                                      • gruni gruni 25 février 09:18

                                        @JL

                                        Oui, parce que pour vous 2 + 2 font 6


                                      • oncle archibald 25 février 09:41

                                        @JL
                                        C’est bien ce que j’ai observé quasiment depuis le début du mouvement des GJ : ils sont contre la démocratie à laquelle je suis si attaché !


                                      • JL JL 25 février 10:36

                                        @gruni
                                         
                                         ’’Oui’’
                                         
                                         ? Oui quoi ?


                                      • JL JL 25 février 10:36

                                        @oncle archibald
                                         
                                         
                                        Il faudrait savoir : une fois vous dites que les GJ ne sont pas le peuple, et ici vous voulez en faire les représentants : vous êtes inconséquent. Et je suis gentil avec vous.
                                         
                                         je ne vous parle pas des GJ mais du peuple. Nuance.


                                      • oncle archibald 25 février 14:28

                                        @JL

                                        Le peuple le peuple le peuple dit il en sautant comme un cabri ....

                                        Le peuple de France c’est la totalité des électeurs. Une fois que le peuple à voté il y a un élu. Désolé c’est comme ça. Vous préférez sans doute un « guide du peuple » inamovible comme dans les pays qui sont des « démocraties populaires » façon Corée du Nord oú Chine oú encore Cuba ou plus près de nous l’Algérie avec un Président momifié.


                                      • JL JL 25 février 14:39

                                         archibald,
                                         
                                        Une fois que le peuple divisé à voté il y a un élu minoritaire.
                                         
                                        Vos comparaisons de comptoir ne m’impressionnent guère.


                                      • oncle archibald 25 février 15:16

                                        @JL : pourtant dans ces pays la le peuple, divisé ou pas d’ailleurs, il n’a qu’à fermer sa gueule .... Mantenant si vous souhaitez voir la france gouvernée par une « majorité » constituée de Le pen plus Melenchon plus Cheminade Asselinau et Poutou plus quelques autres fonds de tiroir .... J’attends avec gourmandise ce retour à la quatrième république ! Les gouvernements ne tiendront pas deux jours !


                                      • JL JL 25 février 15:58

                                        @oncle archibald

                                         ce que vivent ces peuples vous le tenez de gens comme vous, qui vous disent ce que vous voulez bien entendre à ce sujet.
                                         
                                        La liberté tant vantée dans les pays capitalistes est en passe de n’être bientôt plus qu’un vieux souvenir que les moins de vingt ans n’auront jamais connue.

                                         


                                      • Ecométa Ecométa 25 février 09:22

                                        En termes de « démocratie », de réelle démocratie, il ne devrait y avoir de possible qu’une « majorité qualifiée » ; la relative, l’absolue, ne peuvent en aucune façon représenter une véritable « qualité » en démocratie : elle ne font que favoriser la manipulation, ceci, d’autant plus quand l’absolue devient relative au final !

                                        Donc, les autres majorités ne sont pas de « qualité démocratique ». Qui plus est, et pour éviter la « logique du tiers exclus », la logique imbécile, le choix forcé, et imbécile, entre la peste et le choléra, il faut instaurer le « vote blanc ». C’est un vote d’intelligence car il doit être possible de dire ni oui et ni non, pour ne pas tomber dans cette logique imbécile du « tiers exclus » ! Il doit être possible de dire son mécontentement et c’est mieux de le dire avant, à priori plutôt qu’à posteriori !

                                        Déjà le vote blanc et aussi le RIC et, là nous aurons fait un grand pas vers une démocratie de qualité en lieu et place d’une démocratie de calamité  !

                                        Dans les régimes autoritaires elle ne l’est pas, mais dans une « véritable démocratie » la colère du peuple doit être entendu ; là : elle ne l’est pas... pire on laisse la situation dégénéré, même pourrir, et, là : Macron est le seul responsable !

                                        Jusqu’ici, et c’est ce qui faisait que nous étions encore, autant soi-peu, en démocratie ; jusqu’ici, nos Présidents avaient de la retenue, même Sarkozy qui était à la limite... encore qu’il ait lui aussi bafouée notre démocratie ; mais, là, ce Président est totalement décomplexé, même, plus, il est arrogant, sophiste et cynique !

                                        Avec lui, et sa minorité en fait... démocratiquement parlant en termes de qualité démocratique, la France se tourne vers un régime autoritaire : où est la vraie démocratie ?


                                        • oncle archibald 25 février 09:48

                                          @Ecométa : « démocratiquement parlant en termes de qualité démocratique, la France se tourne vers un régime autoritaire »

                                          Hi-hi-hi dirait ma petite fille Zoé ! Vous en connaissez beaucoup des régimes autoritaires qui proposent à chacun de dire ce qu’il souhaite modifier et qui tolèrent depuis deux mois qu’une grosse poignée de zozos beuglent Macron démission, brulent ou pendent son effigie et saccagent tout sur leur passage ?

                                          Allez prendre des leçons de « régime autoritaire » en Corée du Nord ou en Chine et vous saurez relativiser ce qui se passe en France.


                                        • gruni gruni 25 février 09:34

                                          « la colère du peuple doit être entendu ; là : elle ne l’est pas... »

                                          Depuis quand les GJ seraient l’ensemble du peuple ?

                                          « où est la vraie démocratie ? » dans 3 ans vous pourrez  mettre ce président dehors si le coeur vous en dit.

                                          Regardez du côté de l’Algérie, et vous verrez ce qu’est un vrai régime autoritaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès