• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Ils nous ont vendu pour des miettes »

« Ils nous ont vendu pour des miettes »

 

Gardons nous que les enfants actuellement en maternelle soient extrêmement durs avec la génération actuellement aux manettes, lui reprochant d’avoir fait prévaloir les intérêts des multinationales sur les leurs, dans les grands choix de société.

 

« Ils nous ont vendu pour des miettes »

Gardons nous que les enfants actuellement en maternelle soient extrêmement durs avec la génération actuellement aux manettes, lui reprochant d’avoir fait prévaloir les intérêts des multinationales sur les leurs, dans les grands choix de société.

N’oublions pas que ceux qui ont aujourd’hui 35 – 40 ans sont souvent sévères avec leurs ainés, c’est à dire en gros, le baby boom.

Ils leur reprochent d’avoir très bien vécu pendant les « trente glorieuses », tout en laissant à leurs enfants des dettes publiques énormes, une crise qui n’en finit pas, un environnement dans un état catastrophique, le tout dans un monde ultra libéral dont plus personne ne comprend le sens. Ce n’est pas faux.

 

Piéger les maternelles dans une « nasse ».

Très bien, mais les jeunes parlementaires français ne risquent-ils d’agir demain avec le même égoïsme vis à vis des tout petits ? Ils doivent savoir que le 17 juillet prochain, s’ils votent sans aucune condition, sans aucune précaution et sans aucune réserve l’approbation des 1.000 articles du CETA (qu'un certain nombre de députés n'aura probablement pas lu), ils vont piéger tous les enfants européens aujourd’hui en maternelle dans une véritable « nasse » dont ceux-ci ne sortiront au mieux qu’au bout de cinquante ans.

 

Démonstration ci-dessous.

Outre des clauses sur le commerce, le CETA contient des dispositions qui n’ont rien à faire dans un accord commercial, car il traite d’investissements (achat de terres agricoles, d’entreprises, de concessions, d’immeubles, etc…) et non d’échanges commerciaux. Il s’agit du système d’arbitrage inique dénoncé notamment dans l’émission d’Arte du 11 décembre 2018. 

C’est un droit offert sans aucune contrepartie à des multinationales étrangères installées par exemple en France, de saisir un tribunal d’arbitrage supra national, qui a le droit de s’affranchir des Lois françaises et européennes, pour condamner notre pays à leur verser des dommages et intérêts si une Loi d’intérêt général (environnement par exemple) a pour effet de baisser un tant soit peu leurs bénéfices.

 

(NB. Cela n’a évidemment rien à voir avec le cas de deux entreprises (PME ou multinationales) qui sont en litige et décident ensemble de régler ce différend en faisant appel à des arbitres, afin de trouver une solution rapide et passer à autre chose).

 

Bien, me direz-vous, c’est un problème, mais où est la « nasse » pour les maternelles ?

C’est très simple. La partie « commerce » et la partie « arbitrage » du CETA ne peuvent pas être séparées. Tout est verrouillé. 

.

Conséquence 1 : Si un Etat européen ne veut plus du système d’arbitrage (Le Canada et les Etats Unis y ont semble t-il renoncé dans leur nouvel accord de libre échange, dénommé ALENA) il doit obtenir que l’Europe dénonce le CETA dans son ensemble. Si l’Europe refuse (au nom du PIB), l’Etat ne pourra rien faire. Voilà ce qui va être verrouillé par le vote de l’Assemblée Nationale française du 17 juillet prochain si elle approuve le CETA sans émettre la moindre condition.

Conséquence 2. Supposons maintenant que les enfants européens actuellement en maternelle s‘aperçoivent, une fois devenus adultes, que le système est toxique pour les peuples (ce qui est le cas). Ils constateront que son principal effet est de donner une arme nucléaire aux multinationales pour tenir les peuples en respect, afin que les profits restent toujours la priorité N° 1 quelle que soit la situation.

 

Ils auront alors une vingtaine d’années.

Ils réclameront la dénonciation du CETA lorsqu’ils auront trente ans, c’est à dire lorsque qu’une partie d’entre eux sera dans des cabinets ministériels, dans la haute administration et dans l’Administration européenne.

 

Supposons qu’ils obtiennent gain de cause.

Ils s’apercevront alors qu’après la dénonciation du CETA, celui-ci sera annulé au bout de 180 jours, alors que le système d’arbitrage continuera de fonctionner pendant encore vingt ans, selon l’article qui traite de la dénonciation (article 30.9). Ils auront donc cinquante ans lorsqu’ils en seront enfin débarrassés. Nous serons en 2069. La responsabilité des députés est donc écrasante. Deux exemples parmi d’autres.

Aucun jeune (ou moins jeune) député n’a la moindre idée de ce que sera la France dans vingt ans et encore moins dans cinquante ans. Le verrouillage qui se prépare est donc totalement irresponsable. Il est imposé par les multinationales qui savent très bien qu’il leur faut aller très vite avant la prochaine explosion sociale. Cf le mouvement des indignés (2011), le mouvement des bonnets rouges (2014) et le mouvement des gilets jaunes (2018-2019), qui n’est pas éteint. Ce n’est pas tout.

 

Les députés vont nous refaire le coup de 2005 sur la constitution européenne.

Plus grave encore, l’Assemblée Nationale sait parfaitement que le 17 juillet, elle va agir comme en 2005, lors du passage en force du Parlement, suite au référendum négatif sur la constitution européenne. C’est tout à fait comparable. C’est jouer avec le feu.

Ce système d’arbitrage totalement déséquilibré a déjà été refusé par le peuple français en 1995 ! Il s’appelait alors « accord multilatéral sur les investissements », l’A.M.I. Tous les élus le savent.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_multilat%C3%A9ral_sur_l%27investissement

 

Négocié dans le plus grand secret à l’OCDE, il a mis toute la France dans la rue lorsqu’elle a découvert de quoi il s’agissait. Le gouvernement de l’époque a été contraint de renoncer, car il était incapable de défendre le bien fondé du système.

Comment peut-on mépriser un peuple à ce point ?

 

L’Assemblée Nationale doit poser ses conditions à l’approbation du CETA.

Le CETA ne peut donc pas être approuvé sans conditions. Les députés doivent conditionner leur vote à une renégociation du CETA par la nouvelle commission et le nouveau Parlement européen, afin de sortir ce volet arbitrage de l’ensemble du texte, dans lequel il n’aurait jamais dû figurer. (On trouvera ci-après la façon dont ce sujet doit être traité dans l’intérêt des investisseurs et des peuples. https://docs.wixstatic.com/ugd/146df5_5eb9b155d0cc44d78eb9d1a9fd29f88a.pdf)

 

Je publierai très prochainement un autre article justifiant une deuxième condition aussi fondamentale, voire plus. Mais celle-ci concerne plus précisément le Président de la République Française.

 

A bientôt ! 

Bertrand de Kermel

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • tashrin 4 juillet 15:24

    Gardons nous que les enfants actuellement en maternelle soient extrêmement durs avec la génération actuellement aux manettes, lui reprochant d’avoir fait prévaloir les intérêts des multinationales sur les leurs, dans les grands choix de société.

    C’est déjà fait depuis longtemps


    • Arogavox 4 juillet 15:57

      @tashrin
      Les gosses ne donnent pas leur accord à LENA, mais à Léna ! :

      « - ...Le macronisme, il faut sortir du silence, il faut en parler. c’est comme l’alcoolisme hein ! C’est une drogue, il faut en parler ! C’est important ! »


       https://youtu.be/jsXfdEOj1UE

    • Arogavox 4 juillet 16:00

      accord ALENA ?  puis quoi encore ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 juillet 16:06

      « Gardons nous que les enfants actuellement en maternelle soient extrêmement durs avec la génération actuellement aux manettes, lui reprochant d’avoir fait prévaloir les intérêts des multinationales sur les leurs, dans les grands choix de société.  »

      ce n est pas une question de générations, mais une question de classes sociales


      • GerFran 4 juillet 17:16

        À peine conclu, l’accord UE-Mercosur ulcère les agriculteurs (même macronistes).

        Le Huffington Post, le 29/06/2019 
        “Concurrence déloyale et tromperie totale.” L’accord de libéralisation commerciale entre l’UE et les quatre pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay et Paraguay) annoncé vendredi 28 juin au soir est jugé “inacceptable” par les agriculteurs français, y compris par l’éleveur et nouveau député macroniste Jérémy Decerle. 
        “Quelques semaines après l’élection européenne, inacceptable signature d’un accord Mercosur-UE qui va exposer les agriculteurs européens à une concurrence déloyale et les consommateurs à une tromperie totale”, a tweeté la patronne du premier syndicat agricole français FNSEA, Christiane Lambert sur le slogan “n’importons pas l’agriculture et l’alimentation que nous ne voulons pas chez nous”.

        • Kapimo Kapimo 4 juillet 23:40

          @GerFran
          Les agriculteurs sont bien cocus (ils ont pour beaucoup voté Macron aux européennes), mais ils continueront pour un très grand nombre à voter Macron par réflexe de classe.
          L’ingénierie sociale, finalement, c’est très simple.


        • The Pilgrim The False Mirror 4 juillet 18:23

          « du système d’arbitrage »

          Peut-être que la branlette des eurocrasseux, fonctionnaires punks à chien, sur, par exemple, la courbure du concombre, va, grâce à ces arbitrages, remettre dans la poche du privé ce qui appartient au privé.

          Les putes des parlements, qui ont entériné toute cette merde, ne se sentiront même pas coupables des saignées occasionnées dans les termes de la jurisprudence de l’assassin au sang sidamisé. 


          • Julot_Fr 4 juillet 18:54

            @The False Mirror Il y 2 type prive : le prive peuple et le prive oligarque. Tout ce que fait l’ue a pour intention qu’effectivement les oligarques recuperent tout (aeroport..) si possible a pris minimum


          • The Pilgrim The False Mirror 4 juillet 21:27

            @Julot_Fr
            Pourquoi voudriez-vous que les adeptes du capitalisme de connivence s’auto-baisent au travers de telles procédures ?


          • Julot_Fr 5 juillet 09:31

            @The False Mirror Parce que c’est leur facon d’agir.. enculer le peuple surnoisement par derriere.. cache derriere des regulations et complexites.. il n’y a pas de capitalisme il y a une aristocratie bancaire qui a un access illimite a l’argent dette et qui en plus controle les politiques.. comme on le voit avec la redaction de cet accord


          • UnLorrain 7 juillet 19:44

            @The False Mirror

            Ch’ui sûr que vous frequenteriâte Les enfants de la zone grise. Salutations a vous.


          • The Pilgrim The False Mirror 8 juillet 04:10

            @UnLorrain
            Merci ! Je n’ai pas connu… La zone décrite a l’air générationnelle, et, j’y eus été compatible. Leur sensibilité politique, impliquant le ton, reste une de mes principales sources de méditations.

            Le Pizzagate, thème sur lequel je suis tombé, m’avait rendu furieux ! Je ne peux pas écrire que ces White Anglo-Saxon Protestants, de par mon incompréhension crasse à leur égard, suscitent en moi des sentiments d’amours effrénées. 


          • beo111 beo111 4 juillet 19:01

            Les mecs ils vont ratifier le CETA pendant les vacances smiley smiley smiley


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 4 juillet 19:57

              ça fait 50 ans qu’on nous rabâche que les enfants jugeront leurs parents.

              Ils sont aujourd’hui bien content de vivre leur vingtaine sous assistance financière de papa, maman qui ont contribué à fabriquer ce monde à leur insu. 


              • The Pilgrim The False Mirror 4 juillet 21:39

                @Florian LeBaroudeur
                Notre très cher — Hors de prix, même — président à 41 ans, toujours chez « maman », se fait des teufs d’enfer…

                Les quinqua, puisque vous mettez la barre à ce niveau, grands parents, s’éclatent comme des bêtes dans cette resucée de l’URSS que nous a promis un de ses anciens dissidents.


              • ddacoudre ddacoudre 4 juillet 23:28

                Bonjour

                J’ai entendu cela aux infos. Ce sera catastrophique. J’espère que parti saisira le conseil constitutionnel sur cela si les député de la majorité le vote. Cordialement ddacoudre overblog



                • zygzornifle zygzornifle 5 juillet 07:55

                  « Ils nous ont vendu pour des miettes »

                  mais c’est encore nous qui payons les miettes


                  • Julot_Fr 5 juillet 09:27

                    Merci pour l’article. C’etait passe sous le radar.. c’est un sujet pour les GJ.. si ils pouvaient connecter avec les agriculteurs..


                    • Albert123 5 juillet 10:42

                      « N’oublions pas que ceux qui ont aujourd’hui 35 – 40 ans sont souvent sévères avec leurs ainés, c’est à dire en gros, le baby boom. »


                      la sévérité est dans les 2 sens , la génération baby boom qui dirige actuellement ne supporte pas l’idée que les 35 40 et que les 25 30 ans ne fassent pas perdurer leur valeurs de bobos.


                      elle les a donc sacrifiés au profit des générations encore plus jeunes espérant trouver dans ces générations le second souffle qui leur permettra de faire perdurer leur monde de petites putes égoïstes et profiteuses faussement vertueuses qu’ils ont mis en place


                      C’est pourquoi les saintes Greta et les saintes Lena vont se multiplier comme des petits pains dans les années à venir.


                      En donnant à de jeunes filles manipulables à souhaits le rôle qu’aurait du avoir une génération pas assez soumise à ses valeurs de bobos, elle tente de priver l’avènement au pouvoir d’une génération qui ne partage pas ses valeurs (et qui pourrait du coup véritablement changer la donne).


                      le docile Macron ( 42 ans) est le bon toutou de Brigitte Macron (fin de comète soixant-huitarde) est à ce titre révélateur du procédé.


                      Point de salut en dehors de la soumission totale aux intérêts de cette génération de bobos soixanthuitards aussi haineuse qu’hypocrite


                      La génération des babyboomers qui était la plus libertaire quand elle était jeune est aussi la plus totalitaire une fois aux manettes.



                      • baldis30 7 juillet 16:05

                        @Albert123

                        bonjour,
                         « Point de salut en dehors de la soumission totale aux intérêts de cette génération de bobos soixanthuitards aussi haineuse qu’hypocrite »
                        Et sadique en sus ....
                        elle est aussi en train de mettre en œuvre le sadisme informatif que Goebbels n’avait pas imaginé .. c’est peu dire !


                      • generation désenchantée 5 juillet 13:59

                        une chose m’étonne c’est leur impatience de signer ce CETA qui semblent être un fourre tout , traité commerciaux et système d’arbitrage privé

                        Imaginons par exemple qu’une multinationale , proposant des produit « vice »

                        https://www.lesechos.fr/2015/02/les-valeurs-du-vice-stars-de-la-bourse-199699

                        ( c’est juste des hypothèses des variétés de produits que cette multinationale pourrait proposer)

                        alcool , tabac , puisque dans certains états US le cannabis est légalisé ont va mettre le cannabis dans ses produits , armes a feu , produits chimiques agricoles , désherbants , voitures , bateaux , OGM etc etc 

                        ( je suis certains que d’autres pourront compléter cette liste sans problème ) 

                        Mais que donnerait un arbitrage comme décision entre cette multinationale et un état ou l’ UE ?

                        Est ce que l’état ou L’ UE devras autoriser la vente de ces produits « vice » sous peine d’amendes records , si l’arbitrage est en faveur de la multinationale ?


                        • victormoyal victormoyal 6 juillet 06:36

                          bof..les français ont les gouvernants qu’ils méritent.... smiley


                          • microf 6 juillet 12:26

                            @victormoyal

                            Entièrement d´accord avec vous. 
                            Mes commentaires sur les élections Présidentielles passées sont encore en lignes et peuvent être consultés. J´avais averti de pas voter celui qui est lá, mais ils n´ont pas suivi.
                            Mais ce qui se prépare pour eux sera encore pire que qu´ils vivent en ce moment, le prochain Président en France sera une femme, qui est d´aillleurs en train d´être préparée pour la tâche.


                          • UnLorrain 7 juillet 19:53

                            @microf

                            Je ne le crois pas. Le leucoderme s’enterre euuh sans terre n’acceptera ja-mais ! Ja-mais vous m’entendez hin !? Jamais une forge a cornards plénipotentiaire aux manettes mais plutôt un service 3 pièce.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès