• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ils ont voté... et puis, après ? le Kitsch électoral en attendant le coup (...)

Ils ont voté... et puis, après ? le Kitsch électoral en attendant le coup de grâce économique qui se profile

« Ce qui fait d'un homme de gauche un homme de gauche ce n'est pas telle ou telle théorie, mais son pouvoir de faire que toute théorie devienne partie intégrante du kitsch intitulé la Grande Marche en avant. »

 Milan Kundera, L'Insoutenable Légèreté de l'être (1984).

 

« … même si toutes les données factuelles que Marco manie étaient vraies, tout son discours est du pur kitsch, c'est-à-dire, du pur mensonge ; ou, plus précisément : il en est ainsi paré que tout Marco est du pur kitsch. »

Javier Cercas, L'imposteur (2014)

 

« La Gauche est une salle d'attente pour le fascisme »

« Ces gens qui se disent de gauche, c'est ce qui tue ce pays »

Léo Ferréi

JPEG
 

Et vous voudriez que je cherche/La moitié d'un cul à botter ?
En ces temps on ne voit pas lerche.../Ils n'ont même plus de cul, les français !
Ils ont voté... et puis, après ?/Popom ! Pom !C'est un pays qui me débèqu'te

Ils ont donc voté... et puis, après ? chantait Léo Ferré. Veuillez l'écouter.Tout est dit : https://youtu.be/8OcSwuoqUgE?t=64 

 

 

I- Du hors-d'oeuvre du cirque électoral...

Nous venons d'assister au lendemain des élections législatives françaises de juillet 2024 aux premiers coups de cette pitoyable pièce de théâtre qui relève de l'imposture, du kitsch le plus pur qui soit, avec une campagne électorale obscène qui aura permis de voir, une fois la mer retirée à marée basse, que tous les clowns, tocards et clochards politiques qui se disputent les trois premières places du podium et l'accès à la gamelle parlementaire sont en réalité nus, sans costume de bain.

« Une majorité de Français ne veulent pas donner le pouvoir au Rn et je m’en réjouis. Le NFP, alliance électorale hétéroclite ne dispose pas non plus d’une majorité, quoique en dise Jean-Luc Mélenchon », a déclaré, depuis le Havre, Édouard Philippe.

Le président du parti « Horizons » estime que la dissolution a conduit à une « grande indétermination qui fait courir un péril que personne ne doit sous-estimer », a-t-il ajouté. « La crédibilité de notre pays pourrait en être atteinte et les forces politiques centrales doivent sans compromission faire un accord pour stabiliser la politique mais sans la France insoumise et le RN. »

Un accord sans tout le monde ? Bonne chance ! Mais quid des 12 millions de gens qui ont voté pour le RN ?

Hé bien, ils attendront. Ils attendront tout comme les autres gogos, artisans de leur propre ruine mais heureux d'avoir encore une fois triomphé de Betty Monde, l'arrivée promise et prochaine des "Lendemains Radieux" , ceux des futurs "Jours Heureux" du "Nouveau Front Populaire" avec comme cadeaux dans le cornet à surprises la dégringolade financière, le pouvoir d'achat en chute libre, la destruction accélérée et accentuée des services publics, celle du tissu économique et social, la ruine économique, la reprise en main musclée du suzerain européiste, le tout sur fond de guerre ethnique et religieuse, de craquements sociétaux nourris au carburant d'une immigration démentielle avec les appels à la sédition d'un acteur politique redoutable, particulièrement habile, cultivé, excellent historien, très intelligent et très dangereux, parfaitement conscient de ses agissements, brûlant de terroriser et mener au fouet un troupeau d'imbéciles, qui rêve d'être Premier ministre et qui, dans un pays normalement gouverné, devrait être arrêté, jugé, jeté en prison pour de longues années et son parti dissous pour atteinte aux intérêts de la France.

En réalité, peu importe qui sera appelé à gouverner dans cette phase de transition qui risque fort de voir la mise en place d'une pseudo-coalition "chapiteau", réunissant le fourre-tout hétéroclite de gens qui se détestent, unis pour la circonstance mais que tout oppose fondamentalement. mais tous les coups étant permis et les options les plus inattendues possibles, rien n'interdit de penser que dans sa volonté de brouiller le jeu de cartes M. Macron puisse finalement choisir M. Glucksman comme Premier ministre.

Le fait est que nous sommes face à une vraie brocante politique avec, devant leurs étalages d'objets déglingués, volés, recelés, d'idées, de propositions ineptes, de purée idéologique à base de « ¡No pasarán ! » et autres mantras exhumés des slogans de la Seconde République espagnole (1936-1939), les gueules patibulaires de bateleurs et de joueurs de bonneteau prêts à tout pour fourguer à leur public de gogos leur camelote hors d'usage tout en les délestant de leurs dernières économies.

La formation politique initialement donnée comme favori de cette course de tocards ne mesure peut-être pas pas la chance qu'elle aura eue de ne pas se trouver en position de devoir gouverner - ce dont elle aurait été incapable - un pays devenu ingérable pour les heures, jours, semaines, mois qui viennent, avec la charge d'avoir à endosser la responsabilité comme l'aggravation des suites d'une situation économique et financière désastreuse.

En réalité, peu importe, comme l'explique ci-après l'excellent Aldo Sterone dans une non moins excellente analyse qu'il convient d'écouter, https://youtu.be/kV_W5keVMHE?t=54, la vérité est que finalement rien n'aurait changé puisque le RN a lui aussi déjà vendu son âme, qu'il est un invertébré idéologique, aligné qu'il est sur la politique atlantiste, les Etats-Unis, l'OTAN, la politique européenne, parti politique prêt à tout sauf en réalité à surtout ne rien changer pourvu que ce soit « son tour » d'arriver aux Portes du Pouvoir...alors qu'en réalité E. Macron - démiurge insane - est toujours le maître du jeu, d'un jeu dangereux et suicidaire que personne ne souhaite vraiment interrompre, mais qu'un coup de frein brutal venu d'on ne sait où et donné par quelqu'un que l'on ignore encore, finira quand même inéluctablement par faire en sifflant la fin de partie.

L'analyse du même Aldo Sterone est imparable, qui regrette que le RN ne soit pas arrivé majoritaire, afin de permettre aux Français comme ce sera sans doute le cas avec l'attelage politique hétéroclite du pseudo « Nouveau Front populaire » qui va peut-être s'installer quelques temps, avant l'explosion ou un retournement de situation imprévu, de faire leur expérience, tels les Italiens et les Grecs avec Meloni et Tsipras.

Carcan européen, fuite en avant européiste, trou sans fond de l'abîme politique et économique ukrainien, ruine géopolitique et géoéconomique face aux puissances montantes des BRIC+, peu importe : plutôt que de créer des richesses la France et tout un électorat de nécessiteux en puissance, ignares et imbéciles, biberonnés à l'écolo-wokisme, socialisme, islamo-gauchisme "inclusif", préfèrent confier son avenir, leur avenir comme celui de leurs enfants, ascendants, descendants, collatéraux, amis, à une meute de clébards plus vindicatifs, vociférants et hargneux les uns que les autres qui se battent sur un tas de détritus fumants pour s'emparer de débris informes tandis que le reste de la planète s'enrichit à grande vitesse et privilégie une course vers une souveraineté, un bien-être et une prospérité palpables.

Partout ils sont confédérés../Faut les voir à la télé-urne
Avec le général Frappard/Et leur bulletin dans les burnes
Et le mépris dans un placard/Ils ont voté... et puis, après ?

Dans une France socialiste/
Je mettrais ces fumiers debout
A fumer le scrutin de liste/Jusqu'au mégot de mon dégoût.

 

II - ...en passant par le retour des has been

Législatives 2024 : Claude Chirac s’indigne de l’alliance entre François Hollande et LFI en Corrèze

Ah ! Malheureuse !

« J’ai voulu ouvrir un chemin d’espoir », a déclaré François Hollande, élu député en Corrèze, qui rejoue à sa manière un "retour vers le Futur" ou un "en avant vers la Préhistoire idéologique".

« J’ai décidé de me présenter ici en Corrèze, là où j’ai toujours tiré ma légitimité », a déclaré François Hollande« Je considérais que mon devoir, malgré les fonctions que j’ai occupé, était de tout faire pour empêcher l’extrême droite d’arriver au pouvoir mais aussi d’ouvrir un chemin d’espoir. »

« Je veux remercier tous les partis de la gauche qui ont compris quel était le sens de cette démarche ; ça tient aussi à des gens qui ne sont pas de gauche mais qui ont voulu que leur vote soit clair et limpide. Ma satisfaction c’est d’avoir permis d’écarter l’extrême-droite », a ajouté François Hollande. Il a également souligné la « défaite de la majorité sortante » et la poussé de la gauche « rassemblée ».

Selon lui, le Nouveau Front populaire a une responsabilité. « Il (le NFP), doit remplir son rôle : de peser sur les décisions qui devront être prises et de jouer de ce point de vue toutes les décisions nécessaires comme le blocage des prix et notamment du gaz, une remise en cause de retraites...C’est de tout cela que l’Assemblée doit s’emparer », a-t-il énuméré. « Et puis, il y aura des décisions fiscales à prendre et nous savons ce que nous voulons mettre dans ce budget : l’impôt sur la fortune ou les profits des entreprises. Voilà ce qu’on attend de la gauche. »

« Je suis socialiste, ça n’aura échappé à personne mais la gauche s’est rééquilibrée et tant mieux. Trois mots doivent compter : le travail pour aider les Français, l’apaisement également que la gauche doit porter et enfin nous devons êtes les ardents défenseurs de la justice sociale », a conclu François Hollande.

"Flamby" réélu, "Borgne 49.3" réélue, Darmanin, Attal, Séjourné, Thévenot, Berger, Pannier Runacher réélus, mais, cerises sur le gâteau, Olivier Véran et Meyer Habib évincés. Les Français qui souffrent de mémoire hémiplégique et d'Alzheimer politique et électoral aiment se faire du mal.

 

 

III- ...jusqu'au coup de grâce économique et financier

Mais voilà. La rouste économique monumentale qui va frapper la France dans les semaines et mois à venir ressemble fort à ces cyclones, ouragans, tornades, typhons, ces gigantesques, terrifiantes et monstrueuses broyeuses et lessiveuses climatiques qui essorent tout ce qu'elles touchent et ne laissent derrière elles que la désolation des morts, des ruines et des débris.

Considérons la situation très posément et admettons une bonne fois pour toutes qu'aucune des formations et acteurs politiques actuels n'est en mesure, avec les propositions et idées qu'ils énoncent, de faire face à la situation ci-après décrite.

Les « 1000 milliards de dette publique » accumulée depuis mai 2017 sont en effet une marque indélébile dont le prochain gouvernement, quel qu'il soit, ne pourra s’exonérer.

Voici ce qu'écrit en effet, en une autre analyse particulièrement précise sinon implacable, Jean-Pierre Robin dans le quotidien Le Figaro.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/on-n-a-plus-rien-avec-1000-milliards-d-euros-ou-est-passe-l-argent-de-la-dette-publique-20240707

Les sept premières années d’Emmanuel Macron à l’Élysée se résument désormais à une date et à un chiffre. 

L’appel du 9 juin 2024 à dissoudre l’Assemblée nationale en aura sonné le crépuscule : les Français ont découvert avec effarement que l’adage latin « Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre » se conjugue aussi à la forme pronominale !

Quant au chiffre devenu emblématique des « 1000 milliards de dette publique » accumulée depuis mai 2017 (950 précisément au 31 mars 2024, selon l’Insee, et bientôt 1000), c’est une marque indélébile dont le prochain gouvernement ne pourra s’exonérer.

Depuis que l’endettement des administrations publiques (État, comptes sociaux et collectivités locales) a franchi la barre des 3000 milliards d’euros au printemps 2023 (et 3157 milliards en mars 2024, selon le dernier relevé trimestriel), le procès d’une macronie panier percé fait rage. L’Assemblée nationale a mis en place, début mai, une commission d’enquête, présidée par Philippe Juvin, sur « les raisons de la très forte croissance de la dette française depuis l’élection présidentielle de 2017 et ses conséquences sur le pouvoir d’achat ».

Ses travaux, inachevés, ont, hélas, été définitivement clos avec la dissolution.

Il existe bel et bien une exception française en Europe, comme le révélait en avril le Fonds monétaire international (FMI) dans son examen semestriel des finances publiques. Alors que tous les pays ont subi les mêmes chocs (pandémie de Covid en 2020, crise énergétique à partir de 2021, guerre en Ukraine), la France a vu son taux d’endettement rapporté au PIB s’envoler de 14,2 points de pourcentage de PIB, contre 4,6 % en moyenne dans la zone euro, 4,1 % en Allemagne, 5,1 % en Italie, 8,1 % en Espagne.

Première explication que donne Olivier Redoulès, directeur des études de l’institut de conjoncture Rexecode : « La dette publique a augmenté plus fortement que chez nos partenaires de la zone euro parce qu’on partait d’un niveau de déficit plus élevé, de 2,4 % du PIB en 2019. » 

Cette année-là, Bruno Le Maire, ministre des Finances, avait pourtant claironné que la France était sortie, pour la première fois depuis neuf ans, « de la procédure de déficit excessif » lancée par la Commission européenne à notre égard. Patatras ! Tout s’effondre avec la crise sanitaire de 2020. Sur l’ensemble du septennat Macron, le déficit annuel aura été de 4,9 % du PIB en moyenne. Pire que sous les deux quinquennats précédents, où le rythme de croisière s’était établi à 4,5 % l’an.

N.Sarkozy avait subi le krach mondial de 2008-2009, Hollande essuyé la crise européenne des dettes souveraines durant la première moitié de son mandat. Macron peut-il plaider les crises à répétition, sanitaires, énergétiques et géopolitiques ?

Pas vraiment.

Démêlant les événements subis et les choix délibérés du gouvernement, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) estime que 69 % de la dette publique supplémentaire est liée aux mesures budgétaires d’urgence (« Les crises expliquent-elles la hausse de la dette publique en France ? »). C’est le « quoi qu’il en coûte » comme le financement du chômage partiel de masse au moment du Covid, puis les « boucliers tarifaires » sur l’énergie de 2021 à 2023, dont la Cour des comptes a maintes fois dénoncé le manque de ciblage.

Le reste, près d’un tiers de la dérive de la dette depuis 2017, s’explique, selon l’OFCE, par des mesures discrétionnaires que le gouvernement n’avait pas prévues. Cela englobe l’abandon de la taxe carbone, le doublement de la prime d’activité (sur les bas salaires) et la baisse de l’impôt sur le revenu au printemps 2019, en réponse à la crise des « gilets jaunes ». À quoi se sont ajoutés la suppression (non programmée) de la taxe d’habitation pour les 20 % de ménages les plus aisés et la baisse des impôts de production pour les entreprises.

Dans sa déposition devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, François Ecalle, expert indépendant respecté de tous, a incriminé un défaut de stratégie. « Il était souhaitable de réduire les prélèvements obligatoires, mais il fallait d’abord réduire les dépenses et ne pas mettre la charrue avant les bœufs… D’autres gouvernements avaient commis cette erreur avant 2017, et c’est une cause importante de l’augmentation de la dette publique depuis cinquante ans. » Celle-ci représentait 14,5 % du PIB en 1974, 20 % en 1980, 60 % en 1999 au moment du passage à l’euro et 110,7 % aujourd’hui.

 

Une exponentielle dont paradoxalement l’euro aura favorisé l’essor, alors que la maîtrise de l’endettement faisait partie de son cahier des charges originel.

Deux raisons : il s’est avéré plus facile d’amadouer les États partenaires (fût-ce l’orthodoxe Allemagne) que les marchés financiers, qui sanctionnent la mauvaise gestion par des dévaluations récurrentes, et la politique monétaire très expansionniste de la BCE de 2014 à 2021 a fait chuter les taux d’emprunt des États, favorisant la dette.

Cette période bénie d’argent quasi gratuit est révolue.

 « Alors que la charge d’intérêts de la dette publique française représentait 29 milliards d’euros en 2020, elle devrait atteindre environ 58 milliards en 2024, soit davantage que le budget des armées, puis environ 80 milliards en 2027, presque autant que le budget de l’Éducation nationale », avertissait en avril le gouverneur de la Banque de France. Il regrette que l’on n’ait pas profité des taux bas pour réduire l’endettement qui dépasse aujourd’hui de 20 points de PIB la moyenne de la zone euro. 

« La France est dans une configuration de déficits jumeaux : le déséquilibre des finances publiques détériore notre commerce extérieur. L’État s’endette pour financer les dépenses sociales, les salaires des fonctionnaires et l’emploi peu qualifié. Tout ceci dope la consommation des ménages au-delà de la production, et le solde est fourni pas les produits importés », déplore Olivier Redoulès, de Rexecode.

Voilà l’échec le plus cuisant d’Emmanuel Macron : ne pas avoir convaincu les Français que leur pouvoir d’achat était le fruit de leur travail, au lieu de tout attendre de l’État. À cet égard, la campagne des législatives a été une défaite intellectuelle à pleurer.

Rien vu. Rien compris. Toute honte bue, avec la médiocrité intellectuelle comme feuille de route à l'écoute d'une camarilla de tocards tous bons pour l'abattoir mais qui prétendent malgré tout gagner le Prix du Président de la République en 2027.

Il devient évident qu'un boulevard est en train de s'ouvrir - d'ici 2027 ou peut-être avant - pour celui qui aura le savoir, la volonté et le courage d'agir d'une main forte.

 

 

ihttps://youtu.be/cqTysWm-l1E?t=17

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • alinea alinea 8 juillet 14:58

    On peut se poser la question de savoir pourquoi tout les oppose puisqu’ils seront contraints, tous, ensemble ou séparés, de faire l’identique politique imposée par les fonctionnaires de l’empire.

    On en prend des poses, on suppose, ils s’opposent, les autres imposent, certains déposent, l’un appose, l’autre superpose, qui se repose ?


    • Renaud Bouchard 8 juillet 16:07

      @alinea
      Bonjour Alinea.
      Qui se repose ?
      Ceux qui font que, finalement, tout explose.
      Bien à vous ;
      RB


    • Boaz Boaz 8 juillet 16:21

      Ce qui fait d’un homme de gauche un homme de gauche :

      Détruire les rues,
      détruire les corps,
      détruire les sexes,
      détruire notre civilisation,
      détruire le langage,
      détruire nos traditions,
      détruire nos institutions,
      détruire les hommes,
      détruire les femmes,
      détruire les enfants,
      détruire, détruire, détruire.

      En novlangue, on dit « déconstruire ». Ça fait branché.



      • berry 8 juillet 17:14

        @Boaz
        La gauche radicale tient dans les sociétés occidentales le même rôle que l’islamisme dans les pays musulmans : diviser le peuple et détruire la société.

        Ils ont été créés tous les deux par le pouvoir mondialiste, dans ce but.


      • Xenozoid Xenozoid 8 juillet 18:40

        @Boaz

         

        c’est comme we want your soul :

        Adamfreeland — We want your soul

        vos portables.vos portefeuilles,votre temps,vos idees
        votre carte banquaire,vos licenses,vos pensées,vos peurs
        votre sang,votre transpiration,vos passions,vos regrets
        votre bureau,votre pause,vos modes,votre sexe
        vos medicaments,
        votre herbe,vos nichons,votre cul,vos rires,vos os
        ont veut tous ca
        ont veut votre âme

         quelles sont vos habitudes,vos faits,vos peurs,vos adresses,
        vos pointures,votre age,vos numéros,vos plans
        vos yeux
        Votre Programme, Votre Bureau, Vos Détails, Votre Vie.
        Montrez-nous Vos Enfants, Vos Photos, Votre Maison.
        Ici, Prenez le Crédit, Prenez une Assurance, Prenez un Prêt.
        avoir un Emploi, Recevez une Pension, aller vous coupez de cheveux, avoir un 3 piéces.
        Jouez au lotto, jouez au Football, jouez sur le terrain, les Sports a la télé
        Nous vous montrerons des Choses Nous montrerons des bon coups
        Nous vous achèterons des Choses, des Médicaments, le Grand boulevard, les Oiseaux
        Nous vous vendrons la Connerie Nous Vous chargerons le Gras
        Nous allons trouver les flingues et finirons dans votre Cuisine

        Nous Voulons Votre Âme

        Vos Pensées, Vos Émotions, Vos Amours, Vos Rêves
        Votre Carnet de chèques, Votre Résidence, Votre Sueur, Vos Cris
        Votre Sécurité, Votre Sobriété, Votre Innocence, Votre Société
        Votre Moi, Votre Endroit, Votre Distance, Votre Espace

        Retournez au lit,votre gouvernement est sous contrôle
        Ici, regardez-le, taisez-vous
        Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
        Vous êtes libres de faire comme nous vous disons

        Nous Voulons Votre Âme

        Voici des Programmes, Voici des Questions, Voici Britney, Voici la Cola
        Voici la Pizza, Voici la TV, Voici un peu de Rock and Roll
        Regarde la pub, encore plus d’annonce publicitaire, regarde Ruquier, Pas Taddei
        Achetez une Vie meilleur depuis le confort de votre canapé 
        Voici le Pop-corn, Voici des Magazines, Voici le Milk-shake, Voici des Blue-jeans
        Ici a Rembourrer des Bustiers, Ici des grosses Voitures
        Voici des maillots de Foot, Voici des Bonnets rouges
        Voici des Causeries télévisées Vivantes, Voici des Jeux Vidéos, Voici la Cola Lite, Voici Orangina
        Voici Filtertips, Voici des Lèvres Collagen, Voici toute les bars de nuit, Voici des Gratte-culs en Plastique

        Nous Voulons Votre Âme

        Allez voter,sur 58 chaines
        Et félicitez-vous de votre vie sur le Terrain de Liberté
        Ici vous êtes en Démocratie
        Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
        Vous êtes libres de faire comme nous vous disons

        Nous Voulons Votre Âme

        Voici les Pop-corn, Voici Magazines, Voici les Milkshakes, Voici blue jeans
        Voici Soutien-gorges rembourrés, Voici Longues Voitures
        Voici Maillot de Foot, Voici des bonnets rouge
        Voici de Très Très Très Très Très Très Très Très Très Longs reportages publicitaires

        nous voulons votre Âme



        • Renaud Bouchard 8 juillet 16:48

          Aux Lecteurs

          « Tout le reste, c’est l’Eté »

          « Kolyma, ô ma Kolyma ! / Colline enchantée / Douze mois c’est l’hiver / Tout le reste, c’est l’été. » (Chanson de zeks, les prisonniers du goulag)

          « En vérité rien ne nous assure qu’à cet hiver-là ne succédera pas un nouvel automne ou même un hiver encore plus rude » (Félix Guattari, Les années d’hiver, 1980-1985, 7)

          https://lundi.am/Tout-le-reste-c-est-l-ete


          • suispersonne 8 juillet 17:04

            Il faut d’abord savourer la confirmation de la deuxième claque reçue par l’insignifiant inégalitaire autoritaire éborgneur giflé -qu’ils viennent me chercher-,

            dit « le beauf d’école de commerce »,

            dit « le pire président de tous les temps »,

            qui est un zéro au carré,

            et surtout un partisan forcené de l’Assistanat Majuscule des Zaxionnères et des Milliardères (comme toute l’extrême bourgeoisie LRNREZ),

            qui nous coûtent 17 mille fois le total du rsa (calculs de 2019, et ça ne s’est pas arrangé).

            Et cela seul démontre qu’un rétablissement des finances du pays consiste à s’en occuper : des ressources massives existent.

            Les piteux zéconomistes de plateau couinent « la dette » « la dette » ... comme si cela les faisait jouir ...

            Rétablir un coût du capital et des dividendes au moins au niveau du coût du travail (et c’est l’inverse qui tue l’industrie du pays) n’est que la première étape.

            Regarnir les carnets de commande des tpe et pme est une conséquence évidente du changement de politique proposé.

            Aucune autorité européenne ne peut y résister.


            • Renaud Bouchard 8 juillet 17:14

              @suispersonne
              Bonjour et double merci pour votre visite comme pour votre analyse.
              Je saisis l’occasion pour remercier aussi tous les autres lecteurs et commentateurs.

              Vous avez raison mais il y a aussi ceci, tapais dans l’ombre et dont personne n’a idée, que décrit parfaitement Juan Branco :

              Ce à quoi nous assistons est à une reprise en main véhémente du pouvoir. L’Élysée a gagné du temps avec cette dissolution et cherche, notamment avec l’aide du nouvel oligarque Rodolphe Saadé, à se reconstruire une assise en prévision des futures élections.Ils ne comptent rien lâcher.

              Les recompositions en cours visent à ce que, sans légitimité quelconque, ils puissent se maintenir au manettes et reprendre le contrôle sur le « narratif » en coulant les oppositions. Ils ne seront jamais aimés. Mais ils ont toujours fonctionné de la même façon : générer la haine de l’autre de façon à être le moins détestés.Tout est bon pour cela.Toutes les manipulations et instrumentalisations.Bruno Jeudy, pilier de Paris Match sous l’ère Sarkozy-Lagardère, avait ainsi été utilisé pour fabriquer Messieurs Macron pour Attal. Exfiltré par Bolloré lorsque celui-ci a fini de dépecer l’empire Lagardère en rachetant Paris Match, Le JDD et Europe 1, il a été propulsé à la tête d’un concurrent du JDD créé par M. Rodolphe Saadé sur demande expresse de l’Élysée, La Tribune du Dimanche. M. Saadé est inondé d’argent depuis que la crise du COVID a fait des transporteurs maritimes des pompes à finance. Son alliance avec M. Macron, date de cette époque et permet de compléter l’axe Niel-Arnault (Le Monde, Le Parisien, l’Obs..), qui a depuis repris le contrôle de Paris Match.Avec le désengagement de Patrick Drahi des médias, saturé de dettes après avoir un peu abusé sur le LBO et avoir racheté Libération, l’Express, BFM-RMC sur instruction d’Emmanuel Macron lorsqu’il était secrétaire général de l’Elysée, et en avoir fait des machine de guerre au service du pouvoir, voilà la bascule achevée.L’empire Kretinsky a en effet pris le relais sur la dimension la plus offensive, sous la tutelle de Denis Olivennes et le duo de Caroline Fourest et Raphaël Enthoven au sein du média Franc Tireur, là aussi créé et financé à fonds perdus dans le seul but de démanteler tout ce qui pourrait menacer l’Elysée. Tous ces gens sont payés des fortunes pour maintenir l’ordre et offrir des relais aux pouvoirs.Ce sont de purs vendus.Le système ainsi créé des boucles informationnelles.Il devient légitime d’inviter un tel à raconter n’importe quoi ici puisqu’on lui a donné un titre ronflant là bas.Bruno Jeudy et Raphaël Enthoven peuvent passer leurs journées à BFM pour, c’est selon, détruire ou protéger. Les liens incestuels au sein d’un petit Paris chloroformé achèvent de tout pourrir. Bruno Jeudy recrute ses amantes, Raphaël Glucksmann se met en couple avec le pilier de France Inter, Raphaël Enthoven avec sa directrice, tandis que RadioFrance est bien gardée par une camarade de promo de M. Macron, et qu’au Monde, la rédactrice en chef du service politique était avec le conseiller de Gabriel Attal, qui lui-même criait à l’homophobie lorsque l’on révélait que sa relation avec son ministre des affaires étrangères, quasi-analphabète transformé en « dislexique » d’opportunité, lui avait servi de marche pied pour le pouvoir.Tout cela a un sens politique, comme le fait de révéler que le père la morale Benjamin Griveaux passait son temps au porte parolat du gouvernement à envoyer des photos de son sexe à des étudiantes sur Instagram.Cela permet de comprendre pourquoi nous sommes dans un tel étau.C’est pour cela que les cris d’orfraie ne cessent de se multiplier et que tout est fait pour fermer le robinet de ce qui est partagé.Toute une galaxie parallèle nourrit ces espaces, que l’affaire du Fond Marianne (ces millions d’euros censés financer des actions en l’honneur de Samuel Paty détournés pour financer des chiens du pouvoir) a très ponctuellement exposé.C’est à une galaxie de communicants, influenceurs, fondations, « intellectuels » qui sont subventionnés pour dire et penser sans jamais déborder, auxquels nous sommes confrontés.Ce sont littéralement des milliers de personnes qui, à Paris vivent du mensonge, de la manipulation, et engloutissent des centaines de millions d’euros chaque année pour tenter de parfumer la puanteur de cette ville .Reste, une fois le système de production et de distribution de l’information créé, à en organiser la circulation. Tandis que Meta (Facebook, Instagram) est depuis longtemps l’un des vecteurs majeurs de canalisation des opinions politiques, que Tiktok semble toujours plus programmé pour nous abrutir, que le créateur de Snapchat s’est vu octroyer la nationalité française par le Président de la République en dehors de tout critère quelques années avant que la directrice des relations publiques admette qu’elle se coordonnait avec l’Élysée pendant les émeutes de 2023, rappelons que M. Macron a décoré de la légion d’honneur le fondateur de Telegram pour des raisons qui n’ont jamais été explicitées.Twitter, avec tous ses défauts, est donc devenu sous Musk l’un des derniers espaces de liberté d’expression en son sens le plus ample et radical. Les nombreuses démarches de M. Macron à l’égard de son nouveau propriétaire, qui connaît, disons, intimement Xavier Niel, ont semble-t-il été plus efficaces que les pressions de Thierry Breton, qui rappelons-le n’est pas seulement celui qui a coulé Atos, et le commissaire européen chargé de l’économie choisi par Emmanuel Macron, mais également celui qui était chargé de gérer l’héritage de… Bernard Arnault.On peut trouver sinistre ou détestable bien des contenus qui circulent . Les restreindre reviendrait cependant à priver la citoyenneté d’un des derniers espaces d’expérimentation et de liberté qui la mette en contact, sans filtres, avec ceux qui se sont chargés de la gouverner.Ce serait une catastrophe, pour tous, y compris pour ces derniers.Juan Branco.


            • Dudule 9 juillet 08:32

              @suispersonne

              C’est une évidence.

              Mais beaucoup ici préfère croire tout va s’arranger en s’en prenant à d’autres. plus, ou aussi pauvre qu’eux, et en laissant tranquilles les 0.1% pour qu’ils deviennent encore plus riche en creusant les déficits publics. Et puis les déficits, c’est bien, ça permet d’obliger la privatisation de ce qui reste de public, et de liquider la protection social, évidemment.

              On comprend pourquoi le RN, loin d’avoir été « diabolisé », a bénéficié du soutien sans faille des médias des oligarques, alors que LFI a bénéficié d’une « veille médiatique » scrupuleuse, décortiquant ses moindres déclarations pour y trouver de l’antisémitisme ou de l’« extrémisme ».


            • mmbbb 8 juillet 17:10

               on ne peut pas reprocher à Mélenchon d être un bon tribun .

              Il a su profiter comme hier Mitterrand d une certaine droite molle et d un centre mou, un grand classique de la politique française .

              Melechon en bon Stalinien a su agiter l esprit fébrile de ses troupes en arguant qu il faisant barrage contre le « fascisme » 

              Quant à la politique de Melechon il refait peu ou prou encore du Mitterrand quoiqu en 1981 la situation économique etait meilleure .

              Nous etions au début de la mondialisation heureuse d Alain Minc ce dernier qui a promu Macron le mondialiste .

              Et pourtant Delors dut prendre un virage et instaurer la rigueur

              Les 200 milliards du plan Merlenchon ou les prendra t il ?

              Dans l epargne des francais ! comme l affirme la grande économiste Rousseau .

              En pour ceux qui ont de la mémoire , notre pays pays n a pas eu d excédents de son commerce extérieur — hors hydrocarbure ) depuis l ere Mitérrand 

              Quant à l immigration, puisque ce n est pas un problème, je souhaire que notre pays soit submergé puisque tout est gratuit comme l indique la CGT .

              Que l on me prouve que la politique de Melenchon est tenable alors que Mitterrand n a pas pu retrouver la voie du plein emploi .

              Les francais sont des veaux , ce n est pas de mpi évidemment 


              • Renaud Bouchard 8 juillet 17:21

                @mmbbb
                Bonjour et merci pour votre contribution.

                Les 200 milliards du plan Merlenchon ou les prendra t il ?Dans l’épargne des francais ! comme l affirme la grande économiste Rousseau/

                Problème : le processus est déjà en cours et les classes dites moyennes, ce qu’il en reste, votent Macron, heureuses de se faire plumer, à l’image du crocodile très honoré d’être invité à visiter une maroquinerie.

                Quant à l immigration, puisque ce n est pas un problème, je souhaite moi aussi que notre pays soit submergé puisque tout y est gratuit comme l’indique la CGT.

                Analyse de Juan Branco

                Ce à quoi nous assistons est à une reprise en main véhémente du pouvoir. L’Élysée a gagné du temps avec cette dissolution et cherche, notamment avec l’aide du nouvel oligarque Rodolphe Saadé, à se reconstruire une assise en prévision des futures élections.Ils ne comptent rien lâcher.

                Les recompositions en cours visent à ce que, sans légitimité quelconque, ils puissent se maintenir au manettes et reprendre le contrôle sur le « narratif » en coulant les oppositions. Ils ne seront jamais aimés. Mais ils ont toujours fonctionné de la même façon : générer la haine de l’autre de façon à être le moins détestés.Tout est bon pour cela.Toutes les manipulations et instrumentalisations.Bruno Jeudy, pilier de Paris Match sous l’ère Sarkozy-Lagardère, avait ainsi été utilisé pour fabriquer Messieurs Macron pour Attal. Exfiltré par Bolloré lorsque celui-ci a fini de dépecer l’empire Lagardère en rachetant Paris Match, Le JDD et Europe 1, il a été propulsé à la tête d’un concurrent du JDD créé par M. Rodolphe Saadé sur demande expresse de l’Élysée, La Tribune du Dimanche. M. Saadé est inondé d’argent depuis que la crise du COVID a fait des transporteurs maritimes des pompes à finance. Son alliance avec M. Macron, date de cette époque et permet de compléter l’axe Niel-Arnault (Le Monde, Le Parisien, l’Obs..), qui a depuis repris le contrôle de Paris Match.Avec le désengagement de Patrick Drahi des médias, saturé de dettes après avoir un peu abusé sur le LBO et avoir racheté Libération, l’Express, BFM-RMC sur instruction d’Emmanuel Macron lorsqu’il était secrétaire général de l’Elysée, et en avoir fait des machine de guerre au service du pouvoir, voilà la bascule achevée.L’empire Kretinsky a en effet pris le relais sur la dimension la plus offensive, sous la tutelle de Denis Olivennes et le duo de Caroline Fourest et Raphaël Enthoven au sein du média Franc Tireur, là aussi créé et financé à fonds perdus dans le seul but de démanteler tout ce qui pourrait menacer l’Elysée. Tous ces gens sont payés des fortunes pour maintenir l’ordre et offrir des relais aux pouvoirs.Ce sont de purs vendus.Le système ainsi créé des boucles informationnelles.Il devient légitime d’inviter un tel à raconter n’importe quoi ici puisqu’on lui a donné un titre ronflant là bas.Bruno Jeudy et Raphaël Enthoven peuvent passer leurs journées à BFM pour, c’est selon, détruire ou protéger. Les liens incestuels au sein d’un petit Paris chloroformé achèvent de tout pourrir. Bruno Jeudy recrute ses amantes, Raphaël Glucksmann se met en couple avec le pilier de France Inter, Raphaël Enthoven avec sa directrice, tandis que RadioFrance est bien gardée par une camarade de promo de M. Macron, et qu’au Monde, la rédactrice en chef du service politique était avec le conseiller de Gabriel Attal, qui lui-même criait à l’homophobie lorsque l’on révélait que sa relation avec son ministre des affaires étrangères, quasi-analphabète transformé en « dislexique » d’opportunité, lui avait servi de marche pied pour le pouvoir.Tout cela a un sens politique, comme le fait de révéler que le père la morale Benjamin Griveaux passait son temps au porte parolat du gouvernement à envoyer des photos de son sexe à des étudiantes sur Instagram.Cela permet de comprendre pourquoi nous sommes dans un tel étau.C’est pour cela que les cris d’orfraie ne cessent de se multiplier et que tout est fait pour fermer le robinet de ce qui est partagé.Toute une galaxie parallèle nourrit ces espaces, que l’affaire du Fond Marianne (ces millions d’euros censés financer des actions en l’honneur de Samuel Paty détournés pour financer des chiens du pouvoir) a très ponctuellement exposé.C’est à une galaxie de communicants, influenceurs, fondations, « intellectuels » qui sont subventionnés pour dire et penser sans jamais déborder, auxquels nous sommes confrontés.Ce sont littéralement des milliers de personnes qui, à Paris vivent du mensonge, de la manipulation, et engloutissent des centaines de millions d’euros chaque année pour tenter de parfumer la puanteur de cette ville .Reste, une fois le système de production et de distribution de l’information créé, à en organiser la circulation. Tandis que Meta (Facebook, Instagram) est depuis longtemps l’un des vecteurs majeurs de canalisation des opinions politiques, que Tiktok semble toujours plus programmé pour nous abrutir, que le créateur de Snapchat s’est vu octroyer la nationalité française par le Président de la République en dehors de tout critère quelques années avant que la directrice des relations publiques admette qu’elle se coordonnait avec l’Élysée pendant les émeutes de 2023, rappelons que M. Macron a décoré de la légion d’honneur le fondateur de Telegram pour des raisons qui n’ont jamais été explicitées.Twitter, avec tous ses défauts, est donc devenu sous Musk l’un des derniers espaces de liberté d’expression en son sens le plus ample et radical. Les nombreuses démarches de M. Macron à l’égard de son nouveau propriétaire, qui connaît, disons, intimement Xavier Niel, ont semble-t-il été plus efficaces que les pressions de Thierry Breton, qui rappelons-le n’est pas seulement celui qui a coulé Atos, et le commissaire européen chargé de l’économie choisi par Emmanuel Macron, mais également celui qui était chargé de gérer l’héritage de… Bernard Arnault.On peut trouver sinistre ou détestable bien des contenus qui circulent . Les restreindre reviendrait cependant à priver la citoyenneté d’un des derniers espaces d’expérimentation et de liberté qui la mette en contact, sans filtres, avec ceux qui se sont chargés de la gouverner.Ce serait une catastrophe, pour tous, y compris pour ces derniers.Juan Branco.


              • Renaud Bouchard 8 juillet 17:31

                Renaud Bouchard
                Correction sur le texte de J. Branco
                Aux manettes. Faute de frappe.


              • leypanou 8 juillet 17:38

                @Renaud Bouchard
                Merci Mr Bouchard pour toutes ces informations.
                Ce muselage de l’information devient de plus en plus grave. Comment les vrais souverainistes¹ peuvent-ils contrer cela ?
                ¹ : je dis vrais car quand on veut privatiser l’audiovisuel public sous prétexte la gestion actuelle laisse à désirer, cela veut dire qu’on veut laisser le champ libre à l’oligarchie et c’en sera fini du pluralisme (cf la dernière affaire avec l’ARCOM et un scientifique de renom).


              • mmbbb 8 juillet 18:00

                @Renaud Bouchard merci de votre réponse , je souligne simplement que nous ne sommes pas dans une république aboutie .

                Vous citez le fond Marianne , en Suède SCHIAPPA aurait perdu ses droits et aurez du rembourser 

                Quant à ATOS , nous sommes le pays ou nous sommes encore sous ’ l ancien régime « , Les patrons et patronnes ( Lauvergeon ) n ont aucune responsabilité .

                ALCATEL a ete aussi liquidé .

                Coralie Delaume , hélas disparue avait écrit un essai » la sécession des élites .« 

                Un autre auteur François-Xavier Carayon, son essai les etats prédateurs demontrent comment par exemple le gouvernement chinois acquiert les » pépites francaises " et cela dans l indifférence générale .

                L europe ne protege rien 

                En revanche , il y a beaucoup de personnes qui veulent une re industrialisation de ce pays .

                Un hiatus entre la réalité et les volontés , il est vrai que nous baignons désormais dans le mensonge et que beaucoup de personnes ne veulent ne pas savoir .

                Je l ai constaté avec la guerre en Ukraine ou la bouillie médiatique des journalistes vicie les esprits .

                Triste monde ou la propagande n est plus à l est 


              • Renaud Bouchard 8 juillet 19:38

                @leypanou

                Comment les vrais souverainistes peuvent-ils contrer cela ?
                En se battant, quotidiennement, mais surtout en se réunissant une fois pour toutes sous un « champion » extérieur à leurs chapelles partisanes, en cessant de s’ignorer et de se « tirer dans les pattes ».
                Mais ceux auxquels je pense finiront par disparaître, remplacés prochainement par tout autre chose.
                Les têtes de listes, dirigeants ou pseudo dirigeants politiques ne sont rien.
                Leur électorat, en revanche, est tout et ne leur appartient pas.
                Il ne demande qu’à être capturé et à soutenir celui qui les fera utilement rêver sans pour autant le tromper en recevant leur confiance pour la réalisation et l’atteinte d’objectifs réalistes.

                RB


              • alinea alinea 8 juillet 18:10

                J’ai envie de mettre ça ici, ça en sidérera plus d’un, et ça serait bien que tout le monde sache car j’ai bien l’impression que ça explique l’immigration africaine entre autres ) :

                (36) CE PROFESSEUR AFRICAIN A LAISSÉ MACRON SANS VOIX [INTERVIEW CHOC] | Delphine Citations - YouTube

                ( ce titre est incongru qui n’a rien à voir avec le contenu !! )


                • leypanou 8 juillet 18:28

                  @alinea
                  il faut être connecté désormais pour pouvoir regarder les videos YT donc videos réservées pour ceux qui ont un compte.


                • alinea alinea 8 juillet 18:30

                  @leypanou
                  De quoi tu causes ? Je n’ai de compte nulle part !! il faut se débrouiller pour la voir hein !!


                • Xenozoid Xenozoid 8 juillet 18:34

                  @leypanou

                   tu te trompes, sans internet tu ne peux pas voir you tube, mais avec une connection tu peux aussi voir celle que alinéa a mis sans t’inscrire...je peux et je ne suis pas inscrit, sauf sur ago


                • leypanou 8 juillet 18:41

                  @Xenozoid
                  quand je clique sur le lien, j’ai le message « connectez-vous pour confirmer que vous n’êtes pas un robot ».
                  Ou alors c’est parce que je suis derrière un VPN. Avant, j’avais pas ça.


                • leypanou 8 juillet 18:46

                  @Xenozoid
                  as-tu un compte google ou un compte YT ? Moi, je n’ai aucun des deux.


                • Xenozoid Xenozoid 8 juillet 18:51

                  @leypanou

                   ok , maintenant je suis curieux, j’utilise un dns different de mon « provider »....pop corn


                • leypanou 8 juillet 18:52

                  @alinea
                  j’ai noscript et j’ai mis pas mal de sites (doubleclick,facebook,google-analytics, etc entre autres) en non fiable, comme j’ai aussi privacy badger, c’est peut-être pour ça.


                • Xenozoid Xenozoid 8 juillet 18:54

                  @Xenozoid

                   j’ai eu une fois un google....hum il y tres longtemps


                • leypanou 8 juillet 18:57

                  @Xenozoid
                  en utilisant un dns différent de ton provider, tu n’utilises pas noscript alors ?


                • leypanou 8 juillet 19:00

                  @Xenozoid & alinea
                  merci à vous deux : je verrais ça plus tard, ne polluons pas trop l’article de l’auteur.


                • Xenozoid Xenozoid 8 juillet 19:19

                  @leypanou

                   mon denier détail sur le sujet, j’utilise le navigateur Brave aussi.
                  tu trouveras,je filtre beaucoup aussi


                • Renaud Bouchard 8 juillet 19:23

                  @alinea
                  Bonsoir et merci pour ce lien très facile d’accès : il suffit de « cliquer » dessus pour prendre connaissance durant 40 minutes d’un exposé particulièrement intéressant sur le franc CFA.

                  https://youtu.be/ZMpAx6Ed6Pk?t=4

                  On regrettera la condescendance des interlocuteurs de l’orateur qui, par leur attitude, manifestent ennui et pour tout dire indifférence à ce qu’ils entendent mais n’écoutent pas.
                  Bien à vous,
                  RB


                • alinea alinea 8 juillet 22:40

                  @leypanou
                  Delphine citations, c’est une chaine africaine, pour le coup elle nous passe une réunion à Sud radio... donc je ne sais pas si sud radio l’a passée, mais c’est du lourd, si tu entendais Étienne Chouard s’esclaffer !! c’est vrai que c’est incroyable, et il faut que tout le monde le sache et qu’on fasse tomber notre gouvernement, qui n’en est pas le créateur puisque le franc CFA date, pour ça...


                • alinea alinea 8 juillet 22:44

                  @Renaud Bouchard
                  Ça m’a fait cette impression là aussi, mais au fil du déroulement on s’aperçoit que non ; il y a chez eux un étonnement de son attitude très sérieuse, et il y a de quoi, mais je crois que s’il l’ont fait venir c’est bien pour que l’on entende ce qui se dit. J’aimerais bien savoir si quelqu’un en France est au courant, car cela dure depuis la nuit des temps !! Si on doit payer cette dette là, celle aux banques nous paraîtra douce !


                • Xenozoid Xenozoid 10 juillet 14:53

                  @alinea

                  ici au pays bas les gens sont surprit quand je dis que la france à le pouvoir de la monnaie sur ses ancienne colonie, mais 5 min plus tard il vous envoie du poutine et son impérialisme. ce que je renvoi à la bce..c’est tres dure d’avoir une discution modéré en ce moment sans croyance

                   ça a été le cas avec le covid, et c’est toujours là...je suppose que c’est pour cela qu’on va nous innoculer la guerre


                • https://x.com/NiONiPardon/status/1810238895797227876

                  « Comment le parti d’Emmanuel Macron, arrive deuxième  ? »

                  Vous voulez envoyer vos enfants en guerre en Ukraine ?

                  Vous voulez continuer à voter pour un mec qui est dirigé par les Enarques et qui a coulé le pays avec 3 100 milliards de dettes ?

                  Soit c’est complètement truqué, ou alors les gens sont complètement fous. Expliquez-moi, allez-y, défoulez-vous dans les commentaires, je veux savoir. »


                  • Renaud Bouchard 9 juillet 09:47

                    @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                    Bonjour SPQR, et merci pour votre commentaire sous forme d’appel à répondre à votre question :


                    « Comment le parti d’EM arrive-t-il deuxième ? »/

                    -Mais par tricherie, probablement avec les machines à voter électroniques et le « retraitement » toujours possible, à mon avis, des milliers ou millions de « procurations ».

                    L’indication ( que je ne suis pas en mesure de vérifier, confirmer ou infirmer) que donne Stéphane Cuvelier (cf. supra, dans votre lien) est intéressante avec, en Belgique, dit-il, un RN annoncé vainqueur à 19 heures et perdant en France à 20 heures.

                    Voyez ci-après ce très bon papier : https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/vrai-ou-fake-le-vote-par-anticipation-a-l-aide-de-machines-a-voter-facilite-t-il-la-fraude-electorale_4300337.html


                    Vous voulez envoyer vos enfants en guerre en Ukraine ?/

                    https://www.france24.com/fr/europe/20240604-aucun-instructeur-fran%C3%A7ais-n-aura-d-immunit%C3%A9-en-ukraine-pr%C3%A9vient-la-russie


                    Vous voulez continuer à voter pour un mec qui est dirigé par les Enarques et qui a coulé le pays avec 3 100 milliards de dettes ?/

                    -N’ayez crainte. D’ici le 15 août 2024 le Tour d’Ecrou et la « reprise en main » économique et financière de la France tels qu’envisagés par la dernière mission du FMI seront entreprises.

                    CF ci-après : https://www.imf.org/fr/News/Articles/2024/05/23/france-2024-mission-concluding-statement


                    Soit c’est complètement truqué, ou alors les gens sont complètement fous. Expliquez-moi, allez-y, défoulez-vous dans les commentaires, je veux savoir. »/

                    -Trucage ? Oui.

                    -Gens complètement fous ? Non. Simplement ignares, stupides, bornés, idiots, biberonnés au socialisme et au macronisme avec cette amnésie politique persistante et ce retour permanent aux ornières mentales d’une pseudo « lutte des classes » complètement dévoyée. 

                    Bien à vous,

                    RB


                  • Yann Esteveny 9 juillet 11:07

                    Message à Monsieur Renaud Bouchard,

                    Je cite l’auteur de la vidéo en lien avec les questions « Soit c’est complètement truqué, ou alors les gens sont complètement fous. Expliquez-moi, allez-y, défoulez-vous dans les commentaires, je veux savoir. » -Trucage ? Gens complètement fous ?

                    Il n’est pas nécessaire de trop truquer les élections pour le Régime. La masse vote conformément aux médias de masse sous contrôle de financiers, conformément à ce qu’elle croît être ses propres intérêts financiers ou conformément à l’idéologie révolutionnaire de classe promue par le Régime. Faire peur à la masse par médias interposés est excessivement facile.

                    Un candidat qui évoque le Bien Commun et des valeurs supérieures demeure parfaitement inaudible. Inaudible parce que les médias aux ordres l’écarteront et inaudible parce que la masse ne comprendra même pas sa candidature.

                    La masse croit qu’elle s’intéresse à la politique alors qu’elle est prisonnière de mirages médiatiques devant des écrans. Il lui est jeté aux yeux un spectacle grotesques de marionnettes électoralistes sans pouvoir.


                    Je conseille à tous de sortir des bouffonneries de ce cirque républicain pseudo-démocratique et commencer à s’intéresser à de la politique de fond.

                    Docteur Anne-Marie Yim : l’Identité Numérique est la marque de la bête 666

                    https://www.youtube.com/watch?v=EoQRb2qFTvk

                    Respectueusement


                  • Vous le comprendrez dans quelques semaines, mais il sera trop tard.

                    Vous avez fait gagner la trahison, le chaos qu’on vit depuis 7 ans.

                    Vous n’avez rien retenu de ces dernières années. Rien.

                    La stagnation qui équivaut à la destruction du pays va continuer.

                    La mise sous tutelle pointe son nez.

                    Le fédéralisme va suivre.

                    La première fois que vous vous êtes fait avoir, c’était de sa faute.

                    Cette fois-ci, c’est de la vôtre.


                    • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                      C’est super les français ont voté , la dictature n’est pas passé !

                      Mais imagine ?

                      https://x.com/StefanCuvelier/status/1810296783878197634


                    • Renaud Bouchard 9 juillet 09:15

                      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                      Bonjour et merci pour cette vidéo avec le très sympathique Stéphane Cuvelier qui résume tout :
                      « Résister au football, au masque, au vaccin, au QR code, hé bien si ce n’est pas cela, la Résistance ! »
                      Non, nous vivons bien évidemment dans un pays très libre où tout ce qui est autorisé est encore permis mais dans certaines limites, n’est-ce pas ?car il ne faudrait quand même pas exagérer et de là à croire que ce qui ne tombe pas sous le coup de la Loi est encore possible est une grave erreur car il faut bien comprendre, n’est-ce pas ? que la liberté est un cadeau qui n’est pas pour tout le monde et que si vous vous croyez innocent c’est parce que l’on ne s’est pas encore « occupé » de vous. mais n’ayez crainte. le Monstre Doux, concept développé par Raffaele Simone, n’est plus celui qui se cache derrière la « droite nouvelle » mais bien celui qui est -non pas « désormais », mais en réalité depuis toujours -, secrété par cette Gauche infernale qui ne rêve que de passer le rasoir sur tout ce qui la gêne, une Gauche qui, grâce à la stupidité criminelle d’un dirigeant chaque jour de plus en plus illégitime, vient de faire son retour avec, dans ses bagages, un personnage tel que F. Hollande (on rêve...), appelée par une population qui, depuis 1981, n’a rien vu, rien compris (« sciamo tutti antifascisti ! » comme on pouvait le voir Place de la République, à Paris) qui est heureuse de recevoir une pelle pour creuser sa tombe. Irrécupérable, vous dis-je.

                      Mais regardez bien l’image en exergue de l’article que vous lisez, cette image qui montre une Sphinge au visage impassible, tapie sur son socle, prête à bondir et à dévorer, créature terrifiante qui observe ce triste couple avec leur rejeton, à l’image de tous ces gens « komilfo », bien à jour de leur « schéma vaccinal », bien conformes, aux préjugés bien assis, porteurs de ce masque à gaz qui leur obscurcit la vue et réduit leur capacité respiratoire etc.

                      https://x.com/StefanCuvelier/status/1810296783878197634


                    • Eric F Eric F 9 juillet 14:48

                      ’’« La France est dans une configuration de déficits jumeaux : le déséquilibre des finances publiques détériore notre commerce extérieur. L’État s’endette pour financer les dépenses sociales, les salaires des fonctionnaires et l’emploi peu qualifié. Tout ceci dope la consommation des ménages au-delà de la production, et le solde est fourni pas les produits importés », déplore Olivier Redoulès, de Rexecode’’

                      En effet.

                      On a eu un exemple frappant avec le subventionnement de la voiture électrique à 100 euros par mois, 13000 € par voiture pour les finances publiques pour 50 000 heureux élus (tirage au sort ?), alors que la majorité des voitures électriques sont importées.

                      En un autre temps, on aurait d’abord mis en place la production locale, puis ensuite incité à l’achat. Idem les panneaux solaires, la chine casse les prix, nos entreprises laissent tomber, donc on importe et on subventionne l’installation (groupe Verlaine qui fait tant de pub à la téloche).


                      • Renaud Bouchard 9 juillet 15:32

                        Aux Lecteurs

                        Le « Chapiteau » post-législatives est ouvert !

                        Le Cirque est en ville avec un spectacle épatant !

                        I-Mélenchon aurait-il tort. pas sûr...

                        Devant l’Assemblée nationale, Mélenchon reproche à Macron de « bloquer la situation »

                        Bien qu’il ne soit pas député, Jean-Luc Mélenchon s’est rendu à l’Assemblée nationale ce mardi. Interrogé par TF1 sur le timing de la nomination d’un nouveau premier ministre, il a reproché à Emmanuel Macron de « lanterne(r) » et de faire « exprès de traîner »« Le président de la République, c’est lui qui bloque la situation aujourd’hui, pour garder le pouvoir le plus longtemps possible », a-t-il ajouté.

                        II-Continuez, Jackson ! Vous m’intéressez !

                        Olivier Faure se dit « prêt à assumer la fonction » de premier ministre

                        Pour sa rentrée à l’Assemblée nationale ce mardi après-midi, Olivier Faure, député de Seine-et-Marne et premier secrétaire du Parti socialiste, a choisi d’affirmer ses ambitions pour Matignon. « Je suis prêt à assumer cette fonction [de premier ministre] mais j’ajoute un codicille. Ce sera dans le dialogue avec nos partenaires. Je ne suis pas d’accord pour que quiconque impose à qui que ce soit son point de vue », a prévenu le socialiste.

                        « Nous sommes dans une situation qui est proprement historique, avec des Françaises et des Français qui sont inquiets, angoissés par une situation où nous avons la guerre à nos portes, des crises qui se succèdent et où il faut que chacun sache prendre ses responsabilités. Dans l’histoire des socialistes, toutes celles et ceux qui m’ont précédé dans la fonction que j’occupe aujourd’hui l’ont fait par sens à la fois du devoir et par envie de servir le pays. J’y suis donc prêt dans les mêmes conditions », s’est-il justifié lors d’une session de micros tendus aux abords du Palais Bourbon.

                        III-Premier ministre ? Moi aussi (Renaud Bouchard)

                        Note : Il y aura du sport, des cris et des grincements de dents.




                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 juillet 16:06

                          @Renaud Bouchard
                           
                           ’’https://pierrecassen.ripostelaique.com/2024/07/08/macron-va-baiser-melenchon-et-mettre-glucksmann-a-matignon/’’
                          >
                           Bof !
                          Avec une dette publique dépassant 3000 milliards €, on peut se demander lequel des deux sera le plus ’’baisé’’.


                        • Eric F Eric F 9 juillet 16:46

                          @Francis, agnotologue
                          Autant nommer tout de suite JC Trichet premier ministre, connaissant la BCE et le FMI qui mettront le pays sous tutelle


                        • Renaud Bouchard 9 juillet 17:08

                          @Eric F et Francis, agnotologue

                          Bonjour et merci pour votre observation.
                          En réalité peu importe qui sera Pm dans cette configuration de Pieds-Nickelés.
                          Le pays est devenu l’objet de toutes les attentions du FMI.
                          La France est financièrement en péril, un péril dont elle ne pourra se prémunir qu’en recouvrant une souveraineté financière complète.
                          Pour le moment, il n’est pas exclu qu’elle soit dotée d’un « gouvernement technique » avec, à sa tête, des gens ICB-BRI-BCE euro-compatibles, tels que MM. Barnier, Breton ou Villeroy de Galhau.
                          Tous les signaux d’alarme sont allumés mais personne ne bouge pour autant :
                          https://www.centaure-investissements.com/l-epargne-des-francais-en-ligne-de-mire/

                          Cordialement, Renaud Bouchard


                        • Renaud Bouchard 9 juillet 19:12

                          Aux Lecteurs

                          - Arrivés en tête avec plus de 190 sièges, mais très loin de la majorité absolue requise (289) pour gouverner sans partage, les partis de gauche veulent pousser leur avantage pour proposer un nom pour Matignon, si possible « dans la semaine », selon le patron du PS Olivier Faure.
                          - Les tractations ne se cantonnent pas à la gauche de l’échiquier. Le camp macroniste, qui a limité les dégâts avec plus de 160 députés, tente de garder l’initiative, en profitant d’un paysage politique plus que jamais fracturé.
                          Gabriel Attal, dont la démission n’a pas été acceptée lundi par Emmanuel Macron qui lui a demandé de rester « pour le moment », entend se montrer à la manœuvre. Il doit ainsi réunir mardi matin les députés Renaissance par visioconférence, avant de convier à Matignon tous les parlementaires de la majorité en fin d’après-midi.
                          - Côté Rassemblement national, l’heure est toujours à la digestion de la déception, après avoir espéré la majorité absolue. Avec 143 élus, le RN et ses alliés progressent toutefois nettement et le patron du parti à la flamme Jordan Bardella en est convaincu : « le temps est avec nous ».

                          Et donc ? Rien.

                          Et comment vont les Finances de la France ?

                          Le commerce extérieur ?

                          La production industrielle ?

                          Tout cela, toute cette situation qui dérape pendant que s’agitent tous ces clampins, tout cela appelle un réveil brutal.

                          Renaud Bouchard



                            • Renaud Bouchard 9 juillet 22:41

                              Aux Lecteurs

                              D’un délire à l’autre

                              Publié le 9 juillet 2024 par maximetandonnet

                              Vous avez vu ? Les médias ne bruissent que de la nomination prochaine d’un gouvernement de gauche, surtout LFI, en écho à une soi-disant victoire de la gauche. Et de chercher qui pourrait aller à Matignon, sinon Mélenchon, un autre… lLa nouvelle mystification fait le pendant du matraquage indécent, pendant trois semaines, sur la majorité absolue au RN et le jeune Bardella Premier ministre. On nous promène avec un nouveau mensonge. la gauche NFP n’a pas gagné les élections législatives. Elle les a bien au contraire perdues avec 178 députés alors qu’il en faudrait 289 pour avoir la majorité et pouvoir gouverner… Elle les a perdue comme la coalition présidentielle, Ensemble avec 160 députés. Ell els a perdues comme le RN avec 140 députés. Car personne n’a gagné, tout le monde a perdu. Le temps des majorités est révolues. Et c’est d’autant plus évident que le NFP est constituée d’une coalition électorale contre nature de gens qui se haïssaient avant les législatives, fondée sur le seul objectif d’éviter la prétendue l’arrivée au pouvoir du RN. La vérité, c’est que LFI avec 74 députés ne progresse pas d’un iota. Mais alors une vaste entente dite progressiste entre NFP et Ensemble est-elle envisageable ? Cela signifierait que le parti présidentiel (qui a tant à se reprocher sur le plan du laxisme et de la gabegie depuis sept ans) accepterait une surenchère de laxisme, de matraquage fiscal et dépensière voulue par l’union de la gauche. Inconcevable cela reviendrait à cracher sur l’image que M. Macron tente d’incarner depuis 7 ans. De fait, la France n’a plus de majorité absolue ni de majorité relative, mais trois blocs à peu près équivalents. Aucun de ces blocs ne peut imposer sa loi sans être balayé par les deux autres. L’idée que l’un de ces blocs, forcément minoritaire, serait en mesure d’imposer sa loi aux autres n’est pas seulement absurde, mais totalitaire. Non, il ne peut pas y avoir de gauche issue de la coalition minoritaire du NFP. Nous entrons dans une période de chaos et de paralysie et rien d’autre. Il faudra un Premier ministre à peu près acceptable par tout le monde, c’est-à-dire le plus neutre, expérimenté et habile que possible pour combiner quelques majorités de circonstance indispensables, notamment pour le vote du budget. Toute autre approche est folie furieuse. Pendant que la France immobilisée, paralysée, continuera à s’enfoncer dans les ténèbres. Merci qui ? merci Monsieur….



                              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 juillet 07:24

                                @Renaud Bouchard

                                Pour moi JLM n’existe que pour ne jamais avoir de poste important dans un gouvernement , comme tous les le pen et autres faux opposant..
                                ils ont un role de figurant dans la piece donnée à la masse, piece minable, mis nous y croyons, je dis nous car dans l’essence le global précède le particulier qui alors s’insère dedans naturellement de par des raisons, motifs, moyens qui nous échappent intégralement..bien que notre arrogance signe de bêtise dise
                                le contraire..
                                à tel point que certains croient réellement que en disant des trucs comme ADN, ce serait ce pauvre humain qui l’aurait créé..
                                tout étant relié de manière qui bien sur va au delà de ces capacités qui nous ont été donné, on peut voir que la somme de ce que nous sommes devenus et désirons est ce monde...
                                la seul non mensonge est que nous avons bien une forme de démocratie, où nous récoltons ce que nous voulons..
                                mais ce mot manipulateur importe peu, poudre aux yeux...le sang des crimes humains est notre marque
                                et la compétition entre tous scelle ce pacte maudit...
                                l’enfer c’est l’humain et plus précisément sa psyché qui a rétrécie au point de ne plus être apte à la vie..


                              • Renaud Bouchard 10 juillet 13:08

                                Aux Lecteurs

                                Le cirque continue. Rien ne presse. M. Macron est aux USA pour discuter de l’OTAN.On peut imaginer qu’à son retour il décide de siffler la fin de la récréation en nommant - hypothèse qui dans les circonstances ou tout se mélangen’aurait rien de surprenant -, une figure constitutionnellement inouchable : M. Larcher, Président du Sénat et deuxième personnage de l’Etat.

                                Pour le reste on peut lire ceci :

                                Extraits de Public Sénat ce 10 juillet 2024

                                Au lendemain du second tour des élections législatives anticipées, la nouvelle Assemblée nationale se trouve profondément fragmentée entre la gauche, la macronie et l’extrême-droite. Alors qu’aucun groupe ne peut aujourd’hui prétendre à une majorité absolue, la phase des négociations partisanes est ouverte.

                                La nomination du Premier ministre, soulevant de nombreuses interrogations, devrait apporter un peu de clarification dans un contexte politique qui demeure très instable.

                                LA NOMINATION DU PREMIER MINISTRE PRÉVUE DANS UN DÉLAI INCERTAIN

                                En parallèle et en vertu de son pouvoir propre, le Président de la République sera conduit à désigner un nouveau Premier ministre, compte tenu des résultats des élections législatives et des nouveaux rapports de force politiques au sein de l’Assemblée nationale.

                                L’usage veut que le chef du gouvernement soit issu de la majorité parlementaire et présente une déclaration de politique générale devant les députés.

                                Le chef de l’Etat n’est contraint par aucun délai constitutionnel en matière de nomination. Emmanuel Macron a dernièrement indiqué vouloir « attendre la structuration de l’Assemblée » avant de prendre une telle décision, et maintenir Gabriel Attal à Matignon pour « assurer la stabilité du pays ».

                                La nouvelle Assemblée se morcelle entre trois blocs politiques difficilement réconciliables et dont les effectifs ne sont pas encore stabilisés. De longues tractations s’annoncent entre les partis, à la recherche de toutes les voix nécessaires à la constitution d’une majorité solide pour gouverner. Certains groupes marginaux sont particulièrement surveillés, comme le groupe LIOT, composé de parlementaires indépendants, dont l’existence est menacée et au sein duquel certains membres sont prêts à rejoindre le Nouveau Front populaire ou Ensemble.

                                Autre facteur de ralentissement du processus de nomination : le départ d’Emmanuel Macron, malgré les pressions, ce mercredi 10 juillet pour Washington, où doit se tenir le sommet de l’OTAN jusqu’à jeudi 11 juillet.

                                Tandis que le camp présidentiel tente de former une coalition élargie en ralliant une partie de la droite traditionnelle et des sociaux-démocrates, le Nouveau Front populaire exprime son désaccord et devrait proposer, bien qu’en proie à des dissensions internes, une candidature au poste de Premier ministre en fin de semaine. En tout état de cause, une forme de cohabitation au sommet de l’Etat semble être le scénario privilégié par les observateurs.

                                Une fois le Premier ministre désigné, la légitimité de l’équipe ministérielle nouvellement formée devrait être traditionnellement confirmée par un vote de confiance de l’assemblée. Une nouvelle ère gouvernementale pourra alors s’ouvrir.

                                Lire la suite


                                • Renaud Bouchard 10 juillet 13:08

                                  Aux Lecteurs (Suite)

                                  L’OUVERTURE DE LA XVIIE LÉGISLATURE PROGRAMMÉE ENTRE LE 18 ET LE 20 JUILLET

                                  L’Assemblée nationale a récemment publié le calendrier d’ouverture de la XVIIlégislature. En vertu de l’article 12 de la Constitution, l’assemblée nouvellement élue après une dissolution « se réunit de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection ». Lors d’une première séance publique organisée ce 18 juillet à 15 heures et présidée par le doyen d’âge de l’hémicycle, le président de l’Assemblée nationale sera élu par l’ensemble des députés au scrutin secret à la tribune.

                                  Les déclarations politiques des différents groupes, signées et accompagnées de la liste de leurs membres et de leurs présidents, devront être remises au Secrétariat général de la Présidence ce même jour avant 18 heures.

                                  Le lendemain, vendredi 19 juillet à 10 heures, les déclarations et la composition des groupes politiques à l’Assemblée, comprenant au moins 15 députés chacun, seront publiées au Journal officiel (lois et décrets). Les présidents de ces groupes devront se réunir pour procéder à la répartition des postes du Bureau et des sièges au sein des huit commissions permanentes, ce qui pourrait s’avérer particulièrement compliqué compte tenu des rapports de force en présence. Ils devront également établir la liste de leurs candidats aux fonctions de vice-présidents, questeurs et secrétaires, qui seront nommés en séance publique à 15 heures.

                                  Le samedi 20 juillet, la composition des commissions permanentes devra également être publiée au Journal officiel et leurs bureaux seront élus dans la foulée. Dans le même temps, le Président de l’Assemblée et les présidents des groupes détermineront la physionomie de la salle des séances, partagée entre les diverses nuances partisanes des députés. Cette phase d’ouverture s’achèvera par une Conférence des Présidents, destinée à fixer l’ordre du jour de la nouvelle Assemblée nationale, et par une réunion du Bureau en vue de la constitution de ses délégations.

                                  Cette session parlementaire sera officiellement clôturée le 2 août, et pourra être prolongée par une session extraordinaire à la demande du Premier ministre ou de la majorité des députés, convoquée par un décret du Président de la République.

                                  Eglantine Mougin


                                  • Renaud Bouchard 10 juillet 14:28

                                    Aux Lecteurs

                                    Des dentelles de LFI à la tutelle du FMI

                                    Cette très bonne analyse :

                                    https://h16free.com/2024/07/10/78057-des-dentelles-de-lfi-a-la-tutelle-du-fmi


                                    • La Bête du Gévaudan 11 juillet 01:54

                                      Voilà l’échec le plus cuisant d’Emmanuel Macron : ne pas avoir convaincu les Français que leur pouvoir d’achat était le fruit de leur travail, au lieu de tout attendre de l’État. À cet égard, la campagne des législatives a été une défaite intellectuelle à pleurer.

                                      Entièrement d’accord avec cette conclusion... Mais si c’est ce que vous pensez, alors je vous conseille de lire plutôt Frédéric Bastiat que le nihiliste Ferré dont vous nous donnez un florilège... http://bastiat.org/


                                      • Renaud Bouchard 11 juillet 21:02

                                        @La Bête du Gévaudan

                                        Bonsoir et merci pour votre commentaire.
                                        L. Ferré, juste pour la chanson qui servait de titre. Le bonhomme était ce qu’il était.Mais comme vous le savez De mortuis, aut bonis, aut nihil. Les morts, on en dit du bien ou on n’en parle pas.
                                        Bastiat, passionnant.
                                        Cordialement, RB


                                      • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 juillet 07:00

                                        Salut Renaud,

                                         tout ça pour rien ?

                                        le bon peuple y croit à tout ça, persuadé de n’être pour rien dans cette fin de civilisation bien sur, comme Soros est persuadé d’être un mec super, ou pas mais d’être dans le juste comme moi aussi, comme tous

                                        or ce monde c’est nous !! et en plus ce sont des choix..

                                        nous sommes tous bien à nos yeux.

                                        Donc tous des gens bons qui avons créés depuis des millénaires une sorte de non vie sur cette planète où tout va tel le plan disons « Divin » sauf nous...

                                        voici que que chacun voit MOI>univers-Dieu-Origine.

                                        c’est bien sur faux,

                                        je cite : Les Français qui souffrent de mémoire hémiplégique et d’Alzheimer politique et électoral aiment se faire du mal.

                                        si ce n’était que ça, il faut entre autre coupler ceci à une arrogance qui ne diminue pas, basée sur ??

                                        l’arrogance est toujours le signe d’une bêtise certaine.

                                        Que vaut cette arrogance face à une dette de + de 3000 milliards, soit genre 46000 euro par habitant...les chances aussi bien sur...

                                        LA Grèce se profile, le peuple vote pour donner sa vie à son Dieu..

                                        Au fond du trou nous creusons encore, la politique est le travail des ânes humains qui donnent de l’espoir imaginaire à des moutons humains...

                                        ceci pour des motifs toujours les mêmes argent, pouvoir, statut , maisons , voitures, etc faux motifs mais effets du rejet de la vie car naître = mourir, ce qui nous reste de cerveau ne peut plus vivre cela...

                                        âgé de 12 ans en 1969 une vision me montra aujourd’hui, tout est arrivé, par contre ça ne disait rien sur la fin...

                                        je me demande quelle forme elle va prendre ? genre gaza, west bank, Libye, Syrie, Vietnam, Algérie., Ukraine........etc

                                        ne pas faire aux autres ce que...............

                                        mes respects mon cher Renaud..

                                        citations,je ne m’en lasse pas :

                                        Ce maître n’a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n’a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu’il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire. D’où tire-t-il tous ces yeux qui vous épient, si ce n’est de vous ? Comment a-t-il tant de mains pour vous frapper, s’il ne vous les emprunte ? Les pieds dont il foule vos cités ne sont-ils pas les vôtres ? A-t-il pouvoir sur vous, qui ne soit de vous-mêmes ? Comment oserait-il vous assaillir, s’il n’était d’intelligence avec vous ? Quel mal pourrait-il vous faire, si vous n’étiez les receleurs du larron qui vous pille, les complices du meurtrier qui vous tue et les traîtres de vous-mêmes ?

                                        l’essentiel est que chaque moi divisé des autres par choix mais aussi de la nature , de la vie etc ait raisons aux yeux de moi..

                                        il ne se passe plus que cela dans ce qui reste de nos psyché-cerveau, c’est une souffrance infinie..


                                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 juillet 07:11

                                          @Géronimo howakhan

                                          Maître Brusa Carlo Alberto a enquêté sur le sujet et ce qu’il a trouvé est surprenant et inquiétant à plus d’un titre.

                                          L’hébergement des serveurs du Ministère de l’intérieur a été confié à une société américaine aux USA à l’adresse : 22001 Loudoun Country Pkwy, Ashburn, VIRGINIA 20147, USA.

                                          Toutes les communications passant par le site du ministère de l’intérieur, transitent par les serveurs de ANS COMMUNICATION aux USA, en Virginie, à 30 km de Washington D.C.

                                          On découvre également que tous les documents et archives de tous les ministères régaliens qui sont sous la responsabilité du Gouvernement français, sont conservés dans des serveurs informatiques aux Etats-Unis.

                                          Cela comprend les ministères de la Défense, DGSI, DGSE, Intérieur, Outre-Mer, Gendarmerie et du Gouvernement. En apparence, les serveurs du gouvernement semblent être hébergés par la société française OVH, mais en réalité les data serveurs sont bien aux USA.Le peuple français a été vendu par ses gouvernants !Il s’agit de la violation de l’article 411-6 du Code Pénal.—Article 411-6 (Version en vigueur du 01 mars 1994 au 01 janvier 2002)

                                          Le fait de livrer ou de rendre accessibles à une puissance étrangère, à une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents des renseignements, procédés, objets, documents, données informatisées ou fichiers dont l’exploitation, la divulgation ou la réunion est de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation est puni de quinze ans de détention criminelle et de 225 000 euros d’amende.[https://www.legifrance.gouv...]


                                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 juillet 08:32

                                          @Géronimo howakhan

                                          https://www.youtube.com/watch?v=1V6aTW4TXm0
                                          L’Occident est sur le point d’être confronté à d’incroyables difficultés


                                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 juillet 08:35

                                          @Géronimo howakhan

                                          vers 19.13min..Israel is finished....


                                        • Renaud Bouchard 11 juillet 18:04

                                          @Géronimo howakhan
                                          Cher Géronimo, bonsoir ou bonjour !

                                          Merci pour votre visite comme pour votre réflexion et le rappel de cette superbe citation de La Boétie.

                                          On ne s’en lasse pas.

                                          Je l’ai apprise par cœur voici bien longtemps et l’ai toujours en mémoire.

                                          D’autres que nous la connaissent aussi ou auront sans doute la curiosité de pousser plus avant et de lire ce fameux Discours de la servitude volontaire.

                                          On pourrait y rajouter ces autre citations que l’on peut lire ci-après : https://www.dicocitations.com/auteur/2487/Etienne_de_La_Boetie.php

                                          Pour le reste et les hiéroglyphes de nos fins dernières, pour citer le titre d’un charmant roman de Muriel Cerf, comment sera la fin ?
                                          Quelle forme va-t-elle prendre ? Genre gaza, West Bank, Libye, Syrie, Vietnam, Algérie., Ukraine, etc.

                                          Je dirais, hé bien, tout cela à la fois. Nous vivons dans un monde de possibles.

                                          Le choix ne manque pas et personne ne se pose la question en voyant un personnage aussi dangereux que M. Macron qui devrait travailler à une œuvre de paix plutôt qu’à une œuvre de guerre et qui agit sans que personne ne vienne contrecarrer ses actes quand il est en train d’embarquer la France dans un conflit inepte, personne ne se demande s’il n’y a pas autre chose de plus positif que l’aphorisme suivant : « Mieux vaut une fin terrifiante qu’une terreur sans fin ».

                                          Mais pour moi, ce ne sera ni l’un ni l’autre.

                                          Le possible est à portée de main.

                                          Il nous faut travailler à contrer tous ces semeurs de morts, ces véritables « necromongers » que l’on voit à l’œuvre dans cet excellent film de Science Fiction intitulé Riddick et qui détruisent tout.

                                          Rappelons-nous, même si cela peut faire sourire ceux qui un jour l’entendront, cette extraordinaire phrase qui a réussi à triompher d’un régime totalitaire pourtant solidement établi : le fameux « N’ayez pas peur ! » de SS Jean-Paul II/
                                          https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2020-10/jean-paul-ii-pontificat-actualite-de-son-message-n-ayez-pas-peur.html

                                          Cordialement,
                                          Renaud Bouchard


                                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 juillet 20:20

                                          @Renaud Bouchard

                                          Bonsoir et merci de cette réponse très complete et intéressante..je n’ai rien à enlever ni à rajouter, juste merci..de votre éclairage que je rejoins..

                                          bonne route..


                                        • leypanou 11 juillet 21:52

                                          @Géronimo howakhan 07:11
                                          ce qui est bizarre/scandaleux c’est que personne n’a soulevé ce genre de questions lors des débats des législatives.
                                          Même les données de la Sécurité Sociale sont hébergées aux États-Unis je crois.


                                        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 12 juillet 06:42

                                          @leypanou

                                          Salutations, entre autre scandale bizarrerie oui, comme la question de la dette de + de 3000 milliards d’euro, dont il est interdit de savoir qui en est le détenteur, donc qui est le vrai propriétaire de ce pays, de ses habitants et de tout le reste...
                                          je reste coi..mais en fait pas surpris du tout.. les choix de tous ne peuvent que mener à ce désastre qui est planétairement occidental d’abord mais pas seulement..

                                          un résumé trouvé sur vk

                                          les français ont parlé.

                                          afin de punir macron de sa dévotion vis a vis de l’UE, de L’Otan, de l’Ukraine, ils ont élu un groupe en faveur de l’UE, de L’Otan, de l’Ukraine.

                                          Grosse défaite du parti ( RN) qui était en faveur de l’UE, de L’Otan, de l’Ukrai

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité