• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Immigration, une nouvelle forme d’esclavage ?

Immigration, une nouvelle forme d’esclavage ?

 

L'esclavage, voire la nouvelle forme d’immigration, n'est pas un vestige du passé, comme la traite négrière, mais une réalité actuelle. Au delà de la vente d'hommes et de femmes, ce sont des nations qui se déciment elles-mêmes à la recherche du bonheur.

   Les familles acteurs de vente

Les populations vivent en sursis en Afrique. Les calamités naturelles, les conflits armés et l’exode rural, transportent leurs lots de misères.Alors, vu le chaos régnant, dû à l’absence d’opportunités d’emploi,l’inadéquation des formations, la répartition inégale des richesses, la mort sonne son glas tous les matins à la porte de cette jeunesse sacrifiée. L’immigration cette grosse inconnue, se présente comme une bouée de secours.

Cette jeunesse paumée, encouragée par les familles se jette à corps perdu, dans les bras d’esclavagistes, Arabes ou Agfans, pour braver le désert ou la mer, pour débarquer en Europe. Entre illusions et rêves, ces aventures peuvent tourner au drame. La Méditerranée et la Libye, nous apportent au quotidien, de funestes témoignages.

Souvent confrontés aux épouvantes de l’aventure, la plupart des jeunes, ont peur de rebrousser chemin. D’abord, parce que les familles se sont endettées pour payer leur voyage. Ensuite, par peur de malédictions qui pourraient être proférées sur eux. Enfin, le qu’en-dira-t-on. Au vu de tous ces obstacles exogènes, pour s’en sortir, les jeunes s’offrent en esclavage : Prostitution et travail forcé.

     Le business de l’homme 

 L’homme perd toute sa valeur sacrée et devient un objet. Ces jeunes en quête d’Europe, sont comme des semailles dans un champ. Leurs corps doivent fructifier comme de l’engrais. Les passeurs, deviennent des pasteurs et leur terre promise, c’est l’Europe. Tels les évangélistes du dimanche ils vendent du vent. De l’abstrait.

L’immigration est donc un travail d’avenir. Si au bout de tous les forçats et humiliations, ces jeunes arrivent à destination, d’autres filières les récupèrent. A défaut, ils s’exposent à l’expulsion pour immigration clandestine d’une part. Ou, aux aléas de la rue d’autre part.

      Les pouvoirs publics 

Le problème de l’immigration doit être traité en amont. Les gouvernements de Sarkozy et Hollande ont tenté, par diverses propositions de gérer ce programme, avec les pays africains. Aucun résultat palpable. Macron s’y essaye. Jusqu’où et jusques à quand ?

Mais, jamais l’immigration n’a autant explosé. Jamais l’instabilité institutionnelle n’a autant secoué l’Afrique. Il est aussi déplorable d’observer le fossé entre très pauvres et très riches. La corruption et le népotisme se sont ancrés dans la gouvernance des pays africains. Difficile dans un cadre si large de prendre le temps de parler des risques liés à l'explosion de l’immigration, et de la responsabilité des multinationales, notamment françaises, dans la perpétuation des gouvernements irresponsables.

L’immigration illégale est, certes, une forme de délinquance mais qui mérite assurément de s’intéresser à la racine. Un doigt accusateur est pointé sur les peuples et les Etats européens, coupables aux yeux des migrants d’indifférence et d’inaction, contre l’autarcie qui sévit en Afrique.

Aimé Mathurin MOUSSY 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 26 septembre 12:21

    L’avenir commun des peuples, c’est de trouver son indépendance et sa souveraineté, la route est longue, très longue.


    • MagicBuster 26 septembre 13:35

      « Les populations vivent en sursis en Afrique. »

      C’est bien le problème ==> Les africains sont les victimes (des africains).

      Quelle solution pour l’Afrique en Europe ? Aucune.

      ( Il n’y a déjà pas de solutions pour les européens ).


      • foufouille foufouille 26 septembre 17:27

        @MagicBuster

        si ils pouvaient construire des routes ce serait un début.


      • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 17:38

        @foufouille
        Elle arrive bientôt à Kaolack mon Foufouille...

        https://www.africalogisticsmagazine.com/?q=fr/content/autoroute-mbour-kaolack-et-cotiere-dakar-saint-louis-le-demarrage-prevu-dans-le-premier

        Ça fait un bail que j’ai pas été à saint-Louis, mais ça avance aussi...



      • foufouille foufouille 26 septembre 17:52

        @Cadoudal

        des simples routes en pierre partout ...........


      • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 18:06

        @foufouille
        La pierre c’est les Romains, ici les pistes sont en latérites...

        Si tu voyais les bolides et les bagnoles de luxe qui circulent en ville ou sur l’autoroute tu serais étonné...

        ainsi que des preuves d’envois de fonds au Sénégal pour plus de 200 000 euros (130 625 745 FCfa environ). 

        https://www.seneweb.com/news/International/cinq-tonnes-de-cocaine-saisis-a-bord-d-u_n_295740.html


      • foufouille foufouille 27 septembre 09:05

        @Cadoudal

        hors de Dakar qui est une des rares zones modernes mais avec des logements hors de prix.



        • Odin Odin 26 septembre 13:56

          Bonjour,

          La solution serait d’aider ce continent, pays par pays, économiquement, technologiquement etc… à la condition d’éradiquer la corruption endémique et d’appliquer, pour un temps, la politique de l’enfant unique.

          On peut rêver, ce n’est pas l’objectif des ploutocrates.


          • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 14:32

            @Odin
            On a déjà essayé...lol...

            Au fond du Tonkin ou sous le ciel d’Afrique
            Les Coloniaux s’en vont gaiement le coeur plein d’entrain
            Toujours sac au dos et l’allure énergique
            D’ailleurs ils vont chantant un joyeux refrain
            Brave colon fait rentrer ta moukère
            V’là les Marsouins intrépides et beaux gars
            En les voyants, la femme la plus légère
            Rêve d’amour et tombe dans leur bras.

            On n’avait même réussi...

            « Kofi, c’était quand même mieux du temps des blancs »

            https://www.youtube.com/watch?v=bRmYeVJ58Fk


          • CLOJAC CLOJAC 27 septembre 00:15

            L’Afrique est le continent le plus riche ! Ses réserves en pétrole, uranium, or, diamants, terres rares sont considérables. Ses côtes sont parmi les plus poissonneuses du monde. Ses forêts produisent des essences recherchées. Et beaucoup d’Africains ont su s’adapter aux nouvelles technologies.

            La première cause de pauvreté et donc d’exode, ce sont ces dictateurs cupides qui s’enrichissent au détriment de leurs peuples, et il faut bien reconnaître que la France a sa part de responsabilité quand elle aide des tyrans à se cramponner au pouvoir.

            Mais il faut aussi compter avec la mentalité de nombreux Africains, oscillant entre fatalisme et révolte, un yoyo tragique qui leur fait supporter beaucoup de choses jusqu’à ce qu’ils se rebiffent et cassent tout. L’animisme fixé au sol et lié aux ancêtres était un facteur de stabilité, régulant les rapports sociaux. En important et en imposant les grandes religions monothéistes, et malgré le syncrétisme, on a poussé les gens vers ce type de comportement bipolaire.


            • Ruut Ruut 27 septembre 09:11

              L’Afrique dispose d’un potentiel de développement Titanesque.
              Par contre le développement ne peut venir que de l’Africain lui-même, les autres solutions furent rejetées par les peuples d’Afrique et donc furent toutes des échecs.

              La lutte contre la corruption….
              Comment dire, L’Europe sur ce point ne peut pas aider l’Afrique.
              L’Europe n’arrive déjà pas à lutter contre sa propre corruption au sein de ses « Responsables ».
              Notons que l’Afrique l’avait déjà constaté de par le passé et pour se prémunir de la corruption Européenne, a choisi son indépendance.

              Oui l’immigration est dans la majorité des cas un esclavage qui ne dit mot.
              Conditions de vie précaires, salaires a la limite du ridicule etc…
              Mais il est grandement sponsorisé par la Diaspora Africaine qui ment à sa famille restée au pays, pour simplement paraitre plus importante qu’elle n’est vraiment. (Se faire mousser l’ego)
              L’ego c’est bien, mais c’est aussi extrêmement destructeur.

              Bonne journée et bisous a tous et toutes.


              • Philippe Stephan Philippe Stephan 27 septembre 11:34

                Omar témoigne de 5 années de clandestinité en Europe

                —Sacré galère

                ---

                Moi, Omar, clandestin, je veux rentrer chez moi.

                https://www.youtube.com/watch?v=hjO_EwBXcPk


                • the clone the clone 27 septembre 12:36

                  @Philippe Stephan

                  Il ne faut pas qu’Omar croise la route de De Rugy .....


                • the clone the clone 27 septembre 12:35

                  Heuuu 

                  C’est peut être nous les esclaves qui travaillons pour les nourrir les soigner gratos (comme les politiques d’ailleurs qui ne produisent que des déchets appelés a grande pompe réformes pour le bien de tous) .....

                  En parlant d’esclaves je ne les vois pas travailler mais zoner toute la journée dans les rues du centre ville ou au rond point avec des pancartes « famille syrienne » ....


                  • Massaliote 28 septembre 13:37

                    «  Robert Sarah s’est dit « scandalisé par tous ces hommes qui meurent en mer, par les trafics humains, par les réseaux mafieux, [et] par l’esclavage organisé  », il affirme néanmoins rester « perplexe devant ces gens qui émigrent sans papier, sans projet, sans famille ».

                    Et le cardinal de s’interroger sur les motivations des Africains qui émigrent en Europe. « Ils pensent trouver ici le paradis terrestre  ? Il n’est pas en Occident ! S’il faut les aider, je pense que c’est sur place, dans leurs villages, dans leurs ethnies  », ajoute le natif d’Ourouss – village du nord de la Guiné situé en pays Coniagui.

                    « On ne peut cautionner ces déséquilibres économiques et ces drames humains. Vous ne pouvez pas accueillir tous les migrants du monde. Accueillir, ce n’est pas seulement laisser entrer les gens chez soi, c’est leur donner du travail. Vous en avez ? Non. Leur donner un logement. Vous en avez ? Non. Les parquer dans un endroit indécent, sans dignité, sans travail, ce n’est pas ce que j’appelle accueillir les gens. Cela ressemble plus à une organisation mafieuse ! L’Église ne peut pas coopérer à des trafics humains qui ressemblent à un nouvel esclavage  », renchérit celui qui fut le plus jeune évêque du monde au moment de sa nomination en 1979 par Jean-Paul II, à l’âge de 34 ans. »

                    Des voix commencent à s’élever en Afrique pour dénoncer ces migrations qui plongent les pays africains dans davantage de misère, mais les grands financiers n’en ont cure.


                    • Jean Keim Jean Keim 29 septembre 08:27

                      Les migrants, à partir d’une certaine échelle qui est celle de l’entreprise, ne seront pas des esclaves car dans notre économie de marché ils ne seront pas rentables, sans revenu ils ne consommeront pas et il faudra bien les loger, les nourrir, les vêtir et le cas échéant les soigner.

                      Les migrants par contre ne seront pas regardants sur les rémunérations, ni sur les conditions de travail, et ainsi ils permettront également de revoir à la baisse les salaires des autochtones de leur pays d’accueil. Les salaires doivent être ajustés pour que les travailleurs survivent et achètent le nécessaire, de temps en temps une petite prime, qu’ils toucheront avec plus ou moins de reconnaissance, leur permettra d’accéder à un petit minuscule superflu, mais surtout leur condition de vie abrutissante doit les empêcher de réfléchir, le superflu sera des objets créés dans cette optique.


                      • Jean Keim Jean Keim 29 septembre 08:39

                        Les migrants qui viennent tenter leur chance en occident ont également une énorme part de responsabilité, ils ne sont pas les plus misérables tels qu’ils sont dépeints, beaucoup ont une certaine instruction, ils parlent une langue étrangère (anglais, français, ...), ils ont des portables et ont pu économiser pour payer les passeurs, ils désertent leur pays natal qui ainsi se vident de ses forces vives.

                        Beaucoup de migrants sont probablement victimes d’un système qui les exploite et leur promet ce qui n’est qu’un miroir aux alouettes... en fait une future vie d’exploités et d’étrangers mal aimés voir carrément haïs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès