• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > immortel... pourquoi faire ?

immortel... pourquoi faire ?

Au-delà des « immortels » qui siègent à l’Académie Française, et qui pourtant quittent un jour ou l’autre ce bas monde, de nombreux chercheurs planchent sur la possibilité de rendre l’homme réellement immortel.

Cette volonté d’immortalité, ou du moins d’une vie beaucoup plus longue, fait rêver de nombreux être humains, et cela depuis la nuit des temps.

Certains évoquent l’eau de jouvence, et s’il est vrai que, dans le massif himalayen, il existe une vallée, la vallée de Hunza, dans laquelle l’eau serait d’une pureté parfaite, capable de permettre des générations de centenaires, il n’en reste pas moins qu’elle ne permet pas l’immortalité. lien

Gilgamesh, le légendaire roi d’Uruk, 2600 ans avant JC, avait, dit-on, tenté de l’acquérir ce secret détenu par un certain Umnapishti, lequel n’est pas sans partager quelques ressemblances avec Noé.

Il lui fallait pour cela rester éveillé 6 jours et 6 nuits, et malgré son échec, Umnapishti lui fit quand même cadeau d’une plante qui permettait de rester toujours jeune…mais un serpent la lui déroba. lien

Un auteur, Eric Faye, s’est penché sur la question de l’immortalité (devenir immortel et puis mourir/édition corti mars 2012), et fait le quadruple récit de personnages en quête d’immortalité.

De Quin Shi Huangdi, premier empereur chinois à qui est due la grande muraille de Chine, à Kafka, en passant par un physicien et un écrivain inconnu, il raconte cette quête.

L’empereur chinois envoie donc un amiral, doté d’une flotte considérable de 3000 marins, afin qu’il lui rapporte un champignon, censé pousser sur les iles des immortels, à des milliers de kilomètres de là…

Il s’était convaincu de cette possible immortalité, grâce aux récits de voyageurs lui décrivant dans ces iles la légende de corbeaux déposant sur la tête des morts un champignon, lequel redonnait la vie au défunt. lien

Chacun sait que la bible évoque l’existence de Mathusalem, lequel aurait vécu 969 ans… mais quelle est la part de légende ? lien

En tout cas, d’aucuns ne manqueront pas de faire un parallèle entre Mathusalem mort au moment du Déluge et l’immortel Umnapishti, le Noé de Gilgamesh.

Robert Lanza, un chercheur, s’appuyant sur le fait que la mort n’existe pas dans un monde sans espace, ni temps, a une théorie : l’univers repose sur la vie, et non le contraire, et il évoque Einstein pour qui « les gens comme nous savent que la distinction entre le passé, le présent et le futur n’est qu’une illusion ». lien

Mais revenons à l’immortalité…

Les chercheurs proposent 5 pistes possibles : déverrouillage des gènes grâce a l’enzyme Télomérase, téléchargement des informations contenues dans nos cerveaux, réparation des cellules abimées grâce aux nanotechnologies, clonage d’organes permettant la greffe de ceux ci, et pour finir atteindre l’immortalité cybernétique (lien), d’autres allant même jusqu’à affirmer que cette immortalité pourrait être une réalité dans 20 ans, mais serait-elle à la portée de tous ? lien

En effet, il est aujourd’hui possible de réparer des cellules grâce à la nanotechnologie, ou même de greffer des organes cybernétiques.

Auparavant, la médecine s’était orienté vers la greffe d’organe, mais trouver des organes n’est pas simple : aux seuls Etats Unis 62 000 patients sont en attente d’un organe, (lien) et comme on voit de tout sur le net, on peut même découvrir sur Facebook, la possibilité de se déclarer « donneur d’organe ». lien

Cette pénurie d’organe a amené un scandaleux trafic, dénoncé régulièrement : c’est dans les années 80 que cette nouvelle pratique s’est développée un peu partout dans le monde ; En Chine, le commerce des organes pris sur les prisonniers qui vont être exécutés serait en pleine expansion, et une enquête menée en 2004 a mis en évidence une sordide affaire d’enfants albanais assassinés, dont les organes voyageaient via l’Italie ou la Grèce dans les valises diplomatiques de fonctionnaires albanais. lien

D’où la volonté aujourd’hui de s’orienter vers la création d’organes artificiels : du cœur au pancréas, en passant par les reins, c’est désormais possible, même si des améliorations sont attendues. lien

Mais il y a mieux : récemment, des chercheurs japonais ont démontré qu’il était possible de faire pousser de nouvelles dents à partir d’un ensemble de cellules souches.

En effet Takashi Tsuji et son équipe de la Faculté des Sciences de Tokyo ont réussi à pousser des « dents de culture » dans la mâchoire d’une souris.

Les dents n’ont mis que 36 jours à percer la gencive, arrivant à taille normale au bout de 49 jours : elles étaient tout à fait normales, avec leur innervation interne, leurs racines, et leur protection d’émail. lien

Et puis, il y a le clonage humain, une recherche qui soulève beaucoup de polémiques, car si l’on peut défendre le clonage lorsqu’il permet de produire des cellules souches, il n’en va pas de même pour le clonage humain.

Rappelons que le premier animal cloné était une carpe, c’était en 1963, et depuis le parc des animaux clonés s’est largement agrandi : de la brebis (1996), aux macaques (2007) en passant par la souris, la vache, les cochons, le chat, le chien, les taureaux, les lapins, le cheval, la liste des animaux clonés n’en finit pas de s’allonger. lien

Fort heureusement, l’ONU a pris une décision de principe interdisant le clonage humain, laissant tout de même à chaque état la responsabilité de la décision finale (lien) pourtant au Royaume Uni, des scientifiques ont déjà crée plus de 150 homme-animal embryon hybrides dans leurs laboratoires, sans apparemment se poser trop de questions déontologiques. lien

Mais revenons à l’immortalité : c’est en 2009 que 3 chercheurs américains : Elisabeth Blackburn, Carol W. Greider et Jack W. Szostak, ont découvert les télomères, source d’une possible immortalité qui leur a valu le prix Nobel de physiologie-médecine. lien

Elisabeth Blackburn étudiant de son coté les chromosomes du Tetrahymena, alors qu’au même moment, Jack Szostak découvrait qu’une molécule d’ADN linéaire introduite dans des levures s’y dégradait très rapidement, ils se rencontrèrent lors d’un colloque, afin de mener une expérience nouvelle.

Incorporant une séquence d’ADN du Tetrahymena dans une levure, ils constatèrent qu’elle ne s’était pas dégradée, comprenant finalement que c’était grâce à l’action d’une enzyme, qu’ils ont baptisé Télomérase.  lien

David Khayat, chef du service de cancérologie de la Pitié-Salpêtrière à Paris, est enthousiaste : « c’est tout simplement l’horloge interne de nos cellules qui permet de prédire combien de temps il leur reste à vivre ». Ces télomères sont des séquences ADN ayant pour fonction de vérifier si tout va bien, en « scannant » les chromosomes. S’ils trouvent une anomalie, les télomères réparent la cellule endommagée.

Ces télomères n’existent qu’en quantité limitée, et avec le temps, ils se réduisent, amenant à terme la disparition des cellules.

Or certaines cellules, les cellules cancéreuses, ont la capacité de reproduire à l’infini, et les 3 prix Nobel cherchent maintenant comment freiner l’effritement de ces télomères, en étudiant la télomérase, l’enzyme qui répare et fabrique les télomères. lien

D’autres chercheurs, français ceux là, ont fait une autre découverte, amenant la possibilité de « rajeunir les cellules ».

En effet le professeur Jean-Marc Lemaitre, chercheur de l’institut de génomique fonctionnelle et son équipe, ont découvert en 2011 comment rajeunir des cellules humaines.

Ses travaux publiés dans la revue « Gene & dévelopment », sont une avancée spectaculaire pour la médecine : « cela ouvre un monde nouveau, tant en matière de médecine régénérative que de thérapie cellulaire. On peut aussi imaginer de pouvoir gommer les maladies liées à la vieillesse  », à ajouté le professeur. lien

De là à atteindre l’immortalité…

En tout cas pour la Turritopsis nutricula, une petite méduse d’un demi centimètre, la question ne se pose plus…elle est immortelle, puisqu’elle est capable de transformer ses vieilles cellules en cellules jeunes, et des scientifiques tentent pour l’instant en vain de décrypter le mécanisme de cette éternelle jeunesse espérant pouvoir l’appliquer un jour à l’être humain. lien

Sauf que notre planète n’est pas extensible, les experts limitant la population maximale admissible à 12 milliards. lien

En 1970, nous étions 3 milliards 600 millions, et en 2012 nous sommes le double, qu’en serait-il si demain on parvenait scientifiquement à prolonger indéfiniment la vie des êtres humains ?

Les prévisions pour 2050 annoncent que nous dépasserions les 9 milliardslien

Lorsque l’on sait que 55 millions de personnes meurent chaque année sur la planète, et que 150 naissent tous les ans, on constate que si la science pouvait prolonger indéfiniment la vie humaine, il faudrait gérer une augmentation de la population de plus de 200 millions supplémentaires d’êtres humain par an, soit 2 milliards tous les 10 ans. lien

Et puis comme dit mon vieil ami africain « au lieu de s’interroger sur la vie après la mort, il faudrait inverser la question… y a-t-il une vie avant la mort ? ». lien

L’image illustrant l’article provient de « p1.storage.canalblog.com »

Merci aux internautes pour leur aide efficace

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les bourses de la vie

Quand les poules avaient des dents

Avant nous le déluge

J’ai découvert l’eau de jouvence


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • liko liko 26 mars 2013 09:05

    « y a-t-il une vie avant la mort ? »


    Si c’est pour vivre en perdant ses capacités de vie, autant mourir dignement. On n’est (née) pas éternel !

    • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 09:09

      liko

      bien sur, mais si les pistes explorées par les chercheurs, notamment dans les « téléchargements de données du cerveau », ou la régénération des cellules, sont exploitées, le problème n’est-il pas plutot la surpopulation qui nous menacerait...
      et aussi : qui profiterait en priorité de ces avancées ?
      surement pas les plus pauvres d’entre nous.
       smiley

    • liko liko 26 mars 2013 09:24

      Si on arrivait a multiplier le temps de vie on augmenterait la surpopulation, soit ! Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte : les guerres, la famine, etc...


      Ceux qui profiterait de ces avancés sont en priorité les malades riches, mais ça c’est pas nouveau.

      Tentons d’en faire profiter un maximum de gens. Le monde est assez riche ! Non ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 09:42

      liko

      il est certain que, la famine déjà présente dans le monde alors que nous sommes 7 milliards devrait prendre d’autres proportions...si on y ajoute de probable guerres, des accidents environnementaux (fukushima, etc) une sinistre régulation se mettrait en place.

    • liko liko 26 mars 2013 09:33

      Les facteurs de la croissance mondiale http://www.worldometers.info/fr/


      • Gabriel Gabriel 26 mars 2013 09:42

        Bonjour Olivier,

        Je ne sais pas si la durée a une importance, par contre l’intensité du vécu ici et maintenant me semble primordial. Préférons la qualité à la quantité. Y a-t-il un avant et un après, chacun doit se faire une opinion en son fort intérieur. J’encourage les septiques à faire le pari de Pascal et je ne puis penser qu’une si belle horloge n’ait point d’horloger. Quel en est le sens ? Peut-être apprendre à vivre pour grandir, évoluer tout simplement pour ne plus revenir dans pareil enfer… 


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 09:44

          bonjour Gabriel

          c’est en effet ce que suggère mon vieil ami africain dans sa phrase de conclusion :
          « avons nous une vie avant la mort »...lui qui disait aussi « il vaut mieux vivre un jour comme un lion que toute une vie comme un mouton »
           smiley

        • liko liko 26 mars 2013 10:04

          Tant à y être, si on prenait la qualité et la quantité, ça serait encore mieux ?


        • Gabriel Gabriel 26 mars 2013 10:58

          @liko, justement vous n’avez par le choix sur la quantité alors focalisez vous sur la qualité...


        • liko liko 26 mars 2013 11:51

          Ce n’est pas l’un OU l’autre que je souhaite. Mais l’un ET l’autre.

          On peut trés bien jouer sur la quantité en améliorant ses conditions de vie, et par là-même sur la qualité de vie.


        • liko liko 26 mars 2013 10:07

          Un document interessant (quoique beaucoup de stat) sur la durée de vie. http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/44857/1/9789242564440_fre.pdf


          • gaijin gaijin 26 mars 2013 10:07

            « y a-t-il une vie avant la mort ? »
            c’est la vraie question si nous vivions vraiment aurait t’ on si peur de la mort ?
            et d’ ailleur même si tout le monde a peur de la mort il n’y a en réalité que peu de gens qui souhaitent vraiment vivre éternellement
            ce sont en général les plus coupés de la vie, fadas de la technologie, empereurs, milliardaires ........
            il est bien évident que si un jour on devait atteindre ce rêve ( qui tournerai vite au cauchemar ) il ne serait pas question de la plèbe mais de l’immortalité d’une élite « naturellement » vouée a dominer l’humanité pour toujours ................

            olivier
            tu a oublié la pierre philosophale, l’immortalité des alchimistes taoistes ..........
            mais de quoi est il question ?
            s’il y a ici un alchimiste je lui laisse le sujet de la pierre
            pour les taoistes il n’était pas question de l’immortalité du corps de chair mais de percer les secrets de ce qui sépare la vie de la mort : quelle est la nature de cet esprit qui anime un corps et qui disparait quand il est mort  ?
             ( voilà une question que nous ferions bien aussi de nous poser )
            diverses pratiques destinées a percer cette question et a acquérir l’immortalité non pas par la perpétuation du corps physique mais par l’élévation de la conscience dans un corps spirituel on été mal comprises des hommes vulgaires ( fussent ils empereurs )

            bien sur nous autres matérialistes rationalistes sommes très au dessus de ces superstitions
            ( ou très en dessous de ces vérités ......... smiley )

            mon ami africain a moi m’a dit :
            « quand les dieux veulent nous punir ils exhaussent nos souhaits »
            même si on ne croit pas aux dieux on ferait bien d’écouter .......


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 10:37

              gaijin

              ah oui, la pierre philosophale !
              attendons donc la venue d’un éventuel alchimiste sur ce fil...
               smiley
              sur le net on trouve pourtant beaucoup de pistes, notamment qui font un rapprochement entre la pierre philosophale et la radioactivité !
              on sait que le plomb offre une relative bonne protection contre les radiations, mais aussi que la fameuse pierre changeait ce plomb en or !
              sur ce lien, beaucoup d’explications intéressantes.
              calor, inversion du secret d’alcor...mais aussi la châleur...et la traduction latine de ses 5 lettre : « courez vers la Pierre de la Reine d’autrefois »...
              quand a la question soulevée par les taoistes, tonton avait une idée précise la-dessus, évoquant « les forces de l’esprit »...
              comme toi, je suis plus intéressé par l’élévation de la conscience...que ce soit dans un corps spirituel ou physique.

            • gaijin gaijin 26 mars 2013 11:37

               « tonton avait une idée précise la-dessus,...... »
              il me semble que ça fait deux fois que tu me parle de tonton
              c’est qui ton tonton ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 13:05

              tonton...c’est un ancien président...socialiste à ce qu’il parait.

              c’est lui qui évoquait « les forces de l’esprit »
               smiley

            • gaijin gaijin 26 mars 2013 13:28

              ok
              je pensais a un autre tonton moins connu mais plus compétent dans ce domaine .......
              poser des question sur l’esprit et la conscience a un homme politique c’est un peu comme demander a poisson a quoi ressemble le sommet de l’ himalaya ............


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 15:38

              gaijin

              au fait, sans rapport avec l’article, un sondage lancé sur europe 1
              61% des français croient en la probité, et l’honnêteté de l’ancien président !
              sont marrant les français !
              c’est sur ce lien

            • liko liko 26 mars 2013 15:48

              Sur 14 000 votes, ça veux pas dire grand chose. Il faut ramener ce nombre de voix aux quelques 50% de francais qui sont pour lui et ça fait baisser allégrement la moyenne.


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 16:25

              liko

              je suis d’accord, mais c’est quand même inquiétant ! non ?

            • gaijin gaijin 26 mars 2013 16:26

              sont marrant les français
              oui ils croient encore les sondeurs................ smiley 


            • liko liko 26 mars 2013 16:27

              Oui c’est inquiétant, mais je ne crois pas en ce sondage flash. Un sondage n’est que la photo d’un instant médiatique. A suivre donc.


            • LE CHAT LE CHAT 26 mars 2013 10:36

              Salut Olivier ,
              vouloir vivre eternellement ,quelle abérration , on fait son temps et puis c’est tout !
              un sujet de refexion pour la science fiction inépuisable , j’ai bien aimé pour les pièces détachées repo men  , ça fait peur !


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 10:39

                au Chat,

                je partage aussi...mais avoue que se procurer des organes synthétiques pour remplacer un organe défaillant...ou sauvegarder nos mémoires dans un disque dur ?
                 smiley
                ce serait une bonne nouvelle pour ceux qui, suite à un arrêt cardiaque ont perdu tous leurs souvenirs...

              • liko liko 26 mars 2013 13:58

                A défaut de sauvegarder notre mémoire, la science vient de découvrir comment en effacer quelques bribes.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 15:23

                liko

                l’envie de soulager sa conscience, ou d’effacer effectivement de « mauvais souvenir » aurait donc trouvé une solution ?
                sommes nous sur qu’il n’y aura pas des conséquences malvenues ?
                quand on voit aujourd’hui celles de la prise de la pilule de 3ème génération...

              • liko liko 26 mars 2013 15:31

                Je ne peux pas vous dire car je ne suis pas pharmacologue. L’êtes-vous ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 15:36

                liko

                je m’intéresse beaucoup aux plantes médicinales, aux huiles essentielles, mais pas au delà !
                 smiley

              • liko liko 26 mars 2013 15:41

                Mais ça c’est bien, ça ne coûte pas et on peut les fabriquer sois-même, mais c’est réservé aux petits mots. Au grands maux, les grands remédes.


              • liko liko 26 mars 2013 15:57

                « l’envie de soulager sa conscience, ou d’effacer effectivement de « mauvais souvenir  »


                Je ne sais pas si conscience et mémoire sont les mémes zones du cerveau.

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 16:26

                liko

                ça fait plusieurs hivers que je n’ai pas attrapé la moindre grippe...
                 smiley

              • liko liko 26 mars 2013 16:29

                Pareillement ! Sans rien prendre, simplement bien manger et bien dormir et pas trop d’excès.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 16:53

                liko

                se nourrir c’est aussi se soigner.
                 smiley
                j’imagine que vous connaissez l’instincto-thérapie ?


              • liko liko 26 mars 2013 17:00

                Je connais mais je ne pratique pas. Je suis plutôt classique.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 17:21

                liko

                on le pratique tous, mais souvent sans le savoir.
                se promener par exemple sur un marché, et en voyant tel ou tel autre produit, on a envie de l’acheter...
                c’est ça, d’une certaine façon, de l’instinctothérapie...
                 smiley

              • liko liko 26 mars 2013 17:42

                Autant pour moi. Je confondais. 


                Oui, bien sur, je pratique sans le savoir. On n’achète que ce qui semble appétissant.
                Pour ma part, tant de joies au moment de l’été de pouvoir cueillir tomates, courgette,... 

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 17:49

                liko

                tout comme moi.
                 smiley

              • Deneb Deneb 26 mars 2013 11:23

                Merci Olivier, excellente réflexion que cet article. Je suis d’ailleurs assez rassuré, vous sachant écolo pur et dur, vous n’êtes par pour autant anti-nanotech, ni recherche génétique, si l’on arrive à y éviter des dérives dangereuses. Depuis l’avènement de l’informatique et de ses applications dans les années 60 du siècle dernier, toutes les sciences ont épousé les lois de Moore et l’espoir de maitriser cette machinerie complexe se réalise de plus en plus. Certains gourous technologiques, comme Kurzweil, situent l’immortalité en la superposant à la singularité technologique, personnellement je suis plus attaché à la notion de Noosphère, concept inventé par Teilhard de Chardin, qui deviendra, après la mort, le « Paradis » - notre conscience individuelle se dissoudra dans la mémoire active de l’Humanité, dans une « super conscience », qui grandira au delà d’une simple somme de toutes les consciences qui y seront présentes, et prendra une part active à la gestion des ressources à la disposition de l’Humain.


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 mars 2013 13:02

                  Deneb

                  je pense que l’on peut être un écolo convaincu, et pour autant ne pas refuser les avancées de la science...encore faut-il qu’elles soient déontologiquement acceptables.
                  merci en tout cas des pistes de réflexion que tu proposes.
                  enfin de comptes je crois qu’il est plus important de donner une densité à sa vie que de la prolonger indéfiniment, surtout si on ne fait rien d’autre que de continuer à vivre « par habitude »...
                  juste porté par l’envie de prolonger celle que nous avons.
                  en gros, c’est avoir un gâteau et attendre le plus tard possible pour le déguster.
                   smiley
                  alors que nous devrions plutôt mettre en pratique le « carpe diem »
                  non ?
                   smiley

                • Deneb Deneb 27 mars 2013 10:47

                  Si l’on attend trop pour déguster le gâteau, il risque de moisir. Carpe diem, comme tu dis, profitons-en tout de suite ! Mais rêver de l’immortalité fait aussi parti des plaisirs immédiats de la vie. Comme de faire les projets, même (et surtout) sur la comète, tu comprends ça très bien puisque tu es archi. Nous sommes cette étoffe dont on tisse les rêves, disait Prospero dans « La Tempête ». Ce qui nous fait peur dans la mort, ce n’est pas de disparaitre, mais les cauchemars qui risquent de nous hanter dans ce sommeil éternel. Ce qu’exprime le prince tourmenté Hamlet :

                  To die, to sleep,
                  To sleep, perchance to dream, ay, there’s the rub ;
                  For in that sleep of death what dreams may come
                  When we have shuffled off this mortal coil,
                  Must give us pause. There’s the respect
                  That makes calamity of so long life,


                • Iren-Nao 1er avril 2013 01:41

                  Je me souviens d’un livre (pas du titre ni de l’auteur) fort convaincant qui appelait cela "le grand subconscient universel’’
                  Ca vous dit qq chose ?

                  Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires