• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Indignation de la droite après une nouvelle chanson de Nick (...)

Indignation de la droite après une nouvelle chanson de Nick Conrad

L'extrême-droite et la liberté artistique sont de vieux ennemis. Pour les tenants de l'idéologie nationaliste, un artiste ne peut être considéré comme tel que s'il met sa lyre au service de la patrie et s'il en fait la propagande. Être un artiste antiraciste ou antimilitariste apparaît donc à leurs yeux comme une hérésie, a fortiori quand l'impudent a le malheur d'être étranger : cela en fait la cible désignée des cabales fachoshériques.

Les années 2016 et 2018 avaient été entachées par les cabales racistes dont le rappeur Black M et la cantatrice Mennel ont eu à subir pour des propos jugés "antifrançais". L'année 2019 a aussi son bouc-émissaire tout désigné : un jeune trentenaire camerounais qui rappe sous le pseudonyme de Nick Conrad, et dont la liberté de ton agace certains dans les rangs de la droite patriotarde.

Souvenez-vous. Déjà en septembre, le jeune homme avait défrayé la chronique suite à sa chanson "PLB" (décrypté en "Pendez Les Blancs" par les augustes paléographes du Figaro qui s'y connaissent en rap comme je m'y connais en tricot). Une chanson dans laquelle le jeune artiste dénonçait les violences faites aux Noirs et mettait en scène des extraits du film états-unien "American History X" dans le but de faire réfléchir les gens sur la thématique des violences raciales. Le ban et l'arrière-ban de la droite étaient alors montés au créneau pour réclamer la tête du jeune homme qui, suite à une plainte délatrice, a écopé d'une amende de 5 000 euros.

Pour autant, cette sanction ne semble pas avoir entamé chez Nick le feu apollinien de la création artistique. La muse le visite encore et continue à lui souffler des vers empennés : preuve en est son nouvel album "Doux Pays" dans lequel il continue sur la même veine provocante et rabelaisienne à pointer du doigt les problèmes que vivent les jeunes des banlieues : pauvreté, violences racistes, discriminations, chômage. Là encore, la bête dextrogyre n'a pas manqué de sortir de sa léthargie avinée pour vilipender le jeune chanteur et appeler carrément à son expulsion, voire pire.

A part sa couleur, ce qui dérange nos amis de droite, c'est une de ses chansons dans laquelle il fait dire à son personnage : "Je baiserai la France jusqu'à l'agonie" et, une autre, où son personnage étrangle une femme. L'ancien édile yerrois, messire Dupont-Aignan y a vu une bonne occasion de remonter sa cote de popularité et, en bon vautour de la politique, s'est jeté sur l'affaire encore chaude en se fendant d'un communiqué lapidaire où il enjoint le gouvernement à arrêter, dénaturaliser et expulser le jeune rappeur. Malgré l'instrumentalisation, il a dû dire adieu à son rêve de devenir eurodéputé, ne récoltant qu'un pitoyable 3,4% aux élections européennes, soit, juste de quoi rembourser sa campagne.

L'ex-futur-premier-ministre n'est pas le seul à demander ces sanctions. François-Xavier Bellamy, Jean Messiha, Lydia Guiroux (récemment compromise dans une affaire de conflit d'intérêt), Philippe de Villiers et même la jeune Fiorina – laquelle semble en tous points décidée à se faire l'émule de Jean-Marie Le Pen – ont rivalisé de hargne et de lyrisme low-cost pour dénoncer le "Grand Remplacement" dont ce clip de rap serait le symptôme et à réclamer l'expulsion ou l'arrestation de ce jeune homme né en France : en comparaison, Nadejda Silanina, candidate sur la liste DLF et coupable de propos handiphobes, n'a été naturalisée française que dans les années 2000.

D'autres sont allés bien plus loin dans leur croisade blanche. Ainsi, l'obscur blogueur Laurent Ozon s'est carrément mis en tête de "localiser" Nick Conrad et (je cite) "puisque les institutions ayant le monopole de la violence légitime ne font rien, les citoyens doivent s'en charger", déclare-t-il sur twitter. Ce qui constitue, dans le droit français, un appel à la violence voire au meurtre.

Il s'agit là uniquement du florilège des propos tenus par les figures de l'extrême-droite, et non par les simples militants, ce qui serait bien trop long et bien trop émétique tant certains tweets dégoulinent de racisme et de haine, dans le silence complice des autorités qui ne traduisent pas en justice les auteurs de ces propos.

Alors, quand on est spécialisé en fact-checking, il faut faire ce qu'on a à faire : fact-checker. Et lorsqu'il s'agit de démonter les mensonges dextrogyres, il y a de quoi fact-checker à donf. Combien de ridicule ils se seraient épargnés, tous ces "chantres" autoproclamés du patriotisme, s'ils avaient – comme je l'ai fait – visionné la chanson incriminée. Dès le début, l'artiste avertit en préambule que son clip comporte des termes choquants et qu'il s'agit uniquement de lyrisme ; il précise en outre (pour ceux qui, comme Dupont, ont la comprenette difficile) que le terme "France" englobe dans son message les médias, le système financier, l'État et non la France en tant que peuple. Quant à la scène de l'étranglement (qui a fait frémir la féministe autoproclamée Lydia Guirou) il s'agit justement de dénoncer les violences patriarcales : et il va de soi que la femme en question est une figurante parfaitement consentante pour jouer ce rôle de victime d'agression. Bref, cinq minutes de visionnage suffisent à s'épargner une polémique aussi ridicule qu'abjecte. A moins que le but de ces dextrogyres, moins d'une semaine avant un scrutin dont LREM sortira vainqueur, ne soit de se donner une petite notoriété en surfant sur les peurs ataviques des Français : peur de la violence et peur de l'étranger.

La position de ces nationalistes apparaît d'autant plus illogique et intenable qu'ils sont les premiers à clamer la nécessaire séparation entre l'œuvre et l'homme, lorsque cela les arrange, comme dans les cas de Céline, Maurras ou du rappeur Amalek, lequel a bénéficié d'une solidarité exceptionnelle en 2018 lors de son arrestation pour une chanson où il clamait (je cite) : "on va casser du pédé" et incitait ses fans à commettre des violences sur les chats. Les mêmes droitards soutiennent aujourd'hui le vieux beau Alain Delon, ami de Jean-Marie Le Pen et islamophobe convaincu, lequel vient de recevoir une palme d'or à Cannes. Or, si l'on fait la comparaison entre les propos de Nick Conrad et certains termes employés par les personnalités susmentionnées, force est de constater que le premier apparaît plus excusable puisqu'il vise une entité politique (la France) et non des personnes, tandis que le rappeur Amalek appelle ouvertement à des violences sur des homosexuels et sur ces boules de poils innocentes que sont les chats.

Car la France est un état de droit. En tant que tel, la justice a son fonctionnement et sa méthodologie qui peuvent certes choquer mais qui ne sauraient être balayées par des lois d'exception aux accents populistes. Il est parfaitement légal d'insulter une entité, une idéologie ou une croyance, tant que vous n'injuriez pas les adeptes ou promoteurs de celles-ci. Michel Houellebecq et Christine Boutin ont d'ailleurs invoqué cette considération juridique lorsqu'ils étaient jugés respectivement pour avoir qualifié l'islam de "religion la plus stupide au monde" et l'homosexualité d' "abomination". En effet, bien que leur propos relevât d'une haine crasse, ils n'avaient pas insulté les Musulmans et les homosexuels mais seulement l'islam et l'homosexualité en tant que modes de vie. Cela peut sembler étrange au regard d'autres systèmes judiciaires, mais tel est le fonctionnement de la justice française. Ainsi, on a parfaitement le droit de dire "Que la France disparaisse" pourvu qu'on ne dise pas, comme l'officier Esterházy : "Je veux sabrer cent-mille Français". La première phrase, certes inélégante et moralement répréhensible, est une simple malédiction contre une entité politique et ne constitue pas un moteur susceptible de passage à la violence, tandis que le second cas de figure exprime un désir clair de tuer des ressortissants français parce qu'ils sont Français et constitue donc une apologie de génocide. La chanson de Nick Conrad, même prise au premier degré, entre bien dans le cadre d'une insulte contre une entité politico-sociale mais n'inclut pas d'injures ou de menaces envers sa population. Si, en revanche, il avait déclaré : "Je b**serai les Françaises jusqu'à l'agonie", cela tomberait inévitablement sous le coup de la loi puisque cette phrase serait perçue comme une apologie du viol ainsi qu'une menace ouverte envers des femmes en raison de leur sexe et de leur nationalité. Rien de tel ici. Il s'agit uniquement de "baiser" un État, un système, une culture, cela tombe peut-être sous le coup anathématique d'un éventuel code moral ou religieux, mais aucun article du Code Pénal ne saurait être enfreint par de tels propos.

On a envie de dire : "Quand bien même !". L'art n'est-il pas le seul espace de liberté qui reste ? Tout n'est-il pas permis dans l'art puisque c'est un monde imaginaire ? Faut-il inculper Anthony Hopkins pour cannibalisme et Bruno Ganz pour apologie d'Hitler ? Faudra-t-il arrêter pour infanticide toutes les comédiennes qui auront joué la Médée de Corneille ? Faut-il fouler aux pieds la tombe de Nabokov parce qu'il a écrit une œuvre mettant en scène une relation pédophile ? Faut-il que l'art soit une guimauve lisse et consensuelle qui ne choque plus personne ? Prenons Le Cid, Les Fleurs du Mal, Le Docteur Jivago, La grandeur de ces œuvres vient, en partie, du fait qu'elles ont effarouché les bons paroissiens. On ne comparera évidemment pas Nick Conrad à Pasternak. La logique est cependant la même : il faut laisser fleurir l'art, même (surtout) quand il égratigne notre belle conscience.

La seule chose qu'on peut objectivement reprocher aux Black M, Nick Conrad et autres rappeurs, c'est leur manque absolu de classe. Si le but est de médire sur l'Occident et son ordre établi, que ce soit avec panache. Ainsi, le poème Avenir de Guillaume Apollinaire est bien plus violent et morbide que toutes les chansons de Nick Conrad réunies mais, par la force évocatrice de ses mots, il est aussi plus marquant. Le rap est et demeurera l'expression d'une sous-culture plébéienne : si, à ses origines, il avait une ambition protestataire, il l'a depuis longtemps remisée au placard et s'est mué en machine à sous. Il est en outre devenu un outil de segrégation : aux bourgeois Homère et Shakespeare, aux banlieusards le rap et le zouk. Au nom de quoi ? Il n'y a aucune raison que nous, enfants de la banlieue, nous contentions de borborygmes et laissions la culture classique à Neuilly. Il apparaît dès lors urgent que les "cités" se réapproprient la culture classique qui n'appartient pas aux seuls Européens mais à toute l'humanité. Ce n'est pas par le truchement du rap que la banlieue remportera le combat culturel et mettra fin au racisme sous le joug duquel elle croupit depuis trop longtemps. Elle remportera la victoire en générant des poètes, des musiciens et des peintres de talent qui non seulement égaleront la culture classique mais la surpasseront.

Nicolas Kirkitadze


Moyenne des avis sur cet article :  1.45/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 28 mai 09:08

    Mouais... Rabelaisien... Faut peut-être pas déconné...

    Et, ça mène où cette course à l’échalote toxique ?

    Qui prendra la paternité des victimes de cette haine ordinaire ?

    Je comprends l’utilité pour certains à entretenir un climat de merde, pour d’autres, ça me semble moins évident.


    • troletbuse troletbuse 28 mai 09:36

      Et si personne n’en parlait ?

      Je n’aime pas beaucoup le rap, je ne connais ce Nick. Je n’écoute pas.Je n’en ai rien à foutre.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mai 11:23

        @troletbuse

        Ne pas parler des ignobles promotions de la haine par la chanson, qui marchent très bien dans une partie importante de la jeunesse, ce n’est pas la solution.

        Il faut évidemment combattre ces promoteurs de haine mais aussi, et peut-être plus encore, les « journalistes » et autres intellectuels qui, en France, les encouragent à persévérer.


      • V_Parlier V_Parlier 29 mai 22:34

        @Pierre Régnier
        Les encouragent à persévérer... comme l’auteur de l’article qui descend encore plus bas que Hamon (il fallait le faire). Ce n’est pas « la droite » qui est scandalisé, c’est tout être normalement constitué. Surtout quand on voit que les dites « poésies » sont mises de plus en plus en pratique dans nos rues, et que cette soit disant dénonciation des assassinats de noirs façon Malcom X est 100% bidon. Ce n’est que la glorification de l’assassinat/viol de blanc(he)s, point barre. Même Dieudonné (qui n’est d’ailleurs pas blanc et qui est sensé être aussi « artiste ») ne pourrait se permettre un dixième de ce niveau lorsqu’il aborde ses fameux sujets sulfureux préférés.


      • Seulement la droite serait indignée ? Un noir raciste, fils de diplomate, joue les victimes et les persécutés, nous crache à la figure et appelle au viol des femmes blanches ; le tout pour vendre son rap pourri à quelques cas sociaux. Si Nick veut niquer, il peut retourner en Afrique, vers ses racines, personne ne le retient !


        • mmbbb 29 mai 19:08

          @France Républicaine et Souverainiste Vous vous méprenez , je trouve que ce rappeur a du C R A N 


        • Aimable 2 juin 13:34

          @mmbbb
          C’est exact , bien vu le lien  smiley


        • Vous pouvez contacter ce rappeur niqueur directement à son adresse personnelle, qu’il ne cache pas. Il est enregistré comme « professionnel de l’édition musicale » :

          http://entreprises.lefigaro.fr/m-conrad-moukouri-manga-moussole-93/entreprise-515158442

          N’hésitez-pas à lui présenter vos amitiés !


          • rogal 28 mai 10:57

            Article un tantinet fact-checkouillard.


            • scorpion scorpion 28 mai 11:07

              Merci de tirer la chasse en sortant !


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mai 11:27

                Heureusement que Nicolas Kirkitadze s’est converti à la bien-pensance. Ça le conduit aujourd’hui à nous donner cette belle leçon « d’artistiquement correct ».


                Grâce à lui les français vont enfin comprendre que l’abjection utilisée comme une arme pour la mise à mort de la mentalité française, c’est grand et beau, quasiment exemplaire.


                Une caractéristique de la situation où la France est aujourd’hui tombée c’est que l’ignominie de journalistes - ou arrivistes prétendus tels - peut parfois dépasser celle des « artistes » promoteurs de la « bonne haine », du « bon racisme » et de la « bonne violence ».


                • Cadoudal Cadoudal 28 mai 12:26

                  @Pierre Régnier
                  Eh oui, il est loin le temps des amendes et des peines avec sursis. Si en 2016, on vous déclare coupable de penser différemment, gare à vos oreilles ! Car c’est un aller simple pour la taule

                  Français de cœur, Nicolas Kirkitadze est étudiant en Histoire.

                  https://www.minurne.org/billets/7277


                • Cadoudal Cadoudal 28 mai 13:05

                  @Positronique
                  Ouais, ici les Sénégalais ont encore le droit d’aller voir un match de foot...lol...

                  https://twitter.com/FrDesouche/status/1133166730161868801?ref_src=twsrc%5Etfw

                  Allez bisou, bon suicide, mais venez pas mettre ça sur notre dos :

                  https://elections.interieur.gouv.fr/europeennes-2019/000/099/index.html



                  Absentions 81.64%




                • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 28 mai 14:17

                  @Pierre Régnier

                  J’aimais bien vos commentaires mais avec le temps ils ont tendance à devenir de plus en plus virulents.

                  Je vais vous confier un secret : si je défends ces artistes, c’est aussi parce que j’ai moi-même écrit des poèmes anti-système, antiracistes et anti-occidentaux. Je vous offre ce quatrain issu d’un poème composé en 2017 : "Et le Ponant, bientôt, ne sera que poussière, / Les siècles balaieront ses lauriers impies. / Vois : les aigles de Rome ont chu dans la misère / Et qui immole encore aux autels d’Olympie ?" Voilà un poème bien radical, qui fait ouvertement allusion à l’effondrement futur de l’occident et au fait que toutes les civilisations sont destinées à chuter. Un quatrain qui, si le RN était au pouvoir me vaudrait le bagne. Ce qui me fait sourire, c’est que ces censeurs de droite qui hurlent contre l’art n’y connaissent souvent rien. Par exemple, j’avais fait lire ces vers à un blogueur bonapartiste qui n’en avait pas saisi le sens et qui m’avait félicité pour ce qu’il avait cru être... un poème patriotique, lol. Une autre fois, j’avais écrit un poème volontairement érotique à une blogueuse catho et islamophobe où je la comparais à une odalisque (servante d’un sultan) et je la qualifiais de callipyge... là encore, elle n’y a vu que du feu et a pensé qu’il s’agissait d’une ode... religieuse, mdr. Tout celà montre que ces dextrogyres ne connaissent rien à l’art ; si j’avais été noir ou arabe, ils m’auraient sans doute attaqué comme ils l’ont fait pour Black M ou Mennel. Tout ce qu’ils veulent à droite, c’est taper sur les gens des banlieues et surtout faire parler d’eux.


                • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mai 16:03

                  @Nicolas Kirkitadze

                  Le poème que vous me donnez en exemple pour votre défense, n’a pas plus de violence insoutenable que celui d’Apollinaire que vous évoquez dans votre article. Et vous savez très bien qu’il « ne vous conduirait pas au bagne si le RN était au pouvoir », contrairement à ce que vous dites. Et cela, quels que soient les défauts du RN, que vous avez parfaitement le droit de mettre en lumière.

                  "L’effondrement futur de l’Occident« du fait que  »toutes les civilisations sont destinées à chuter" est elle-même une expression qui ne mérite pas, si peu que ce soit, une quelconque censure et la condamnation de son auteur.

                  Ce que je veux bien croire c’est que vous êtes, comme de très nombreux jeunes d’aujourd’hui, déboussolé et conduit à l’égarement par les tricheries et le confusionnisme cultivé par la fausse Gauche pour masquer ses renoncements au combat pour un monde meilleur dans la Liberté, l’Égalité et la Solidarité.

                  Les « populistes » méprisés par les « élites » aux pouvoirs, politiques et médiatiques, ont avant tout voulu, ce week-end, en finir avec l’Europe méprisable à laquelle ont conduit ces renoncements, entre autre. C’est cette Europe qu’il faut radicalement changer.


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 28 mai 21:20

                  @Pierre Régnier

                  Rien ne changera, tous plieront sous le poids du pognon ..
                  Je vous mets un billet ^^


                • @Nicolas Kirkitadze
                  Cher Nicolas, si vous croisez dans la rue Nick et ses potes et qu’ils vous dérobent votre portable et vos papiers avec du « sale babtou » au passage, il ne faudra pas venir vous plaindre !



                • Lorsque l’on écrit, ben il faut être un tantinet précis, car 5.000€ d’amende, t’as juste « oublié » de marquer … avec sursis ! :Ici.


                  Comme je suis une vieille tige de 81 balais, ouf, en te lisant, je suis rassuré pour ce qui concerne l’avenir du pays, il n’y a pas à dire un vrai avenir de miel et d’autres douceurs !!!


                  Concernant « l’artiste » je te place deux de mes réponses le concernant sur d’autres articles.


                  -1 Il y a plus d’un demi-siècle que la France à quittée « ces colonies » en laissant sur place une infrastructure en bon état,.. mais quant est-il aujourd’hui ?

                  Alors les « africains », au lieu de toujours venir chouiner remettez SVP tout cela en état,..ah vos dirigeants sont corrompus, ben faites « le ménage » !

                  ------------------------------------------------------------

                  -2 Pour les personnes issues de l’immigration et en particulier d’Afrique, pour réussir sa vie, il y a bien d’autres moyens ( les études, le travail, ou le bénévolat d’aide aux autres en difficulté, que ces dernières soient morales, financière ou physiques, que de ce lancer sur cette piste qu’est la provocation, car au final cela risque de mener qu’a des situations violentes !


                  @+ P@py



                  P.S.

                  Lorsque je lis ton profil, je vois étudiant en histoire,.. ben je m’interroge sérieusement sur tes futures publications !


                  • foufouille foufouille 28 mai 11:55

                    dommage que ce soit un fils de diplomate ........


                    • Attilax Attilax 28 mai 12:51

                      C’est quoi ce délire ? Pas besoin d’être d’extrême droite pour être choqué par ce ramassis de conneries haineuses. « Je baise la France, j’entre dans des crèches pour tuer des bébés blancs, pendons les blancs » etc...

                      Remplacez blanc par noir, juif ou musulman et osez me dire qu’un blanc qui chanterait ça n’aurait pas la totalité des antiracistes sur le dos !

                      C’est vrai qu’on a déjà pas assez de problèmes pour vivre ensemble et que des chansons de paix et d’amour telles que celles ce pauvre con vont bien arranger les choses.

                       smiley


                      • Loatse Loatse 28 mai 13:27

                        N’étant ni de gauche ni de droite, ni centriste ni rien (en mode ras le bol quoi), dites moi quelle émotion je dois ressentir...

                        merci.


                        • Jonas Jonas 28 mai 14:54

                          « il précise en outre que le terme »France" englobe dans son message les médias, le système financier, l’État et non la France en tant que peuple.« 

                          Les mots ont un sens. En soutenant Nick Conrad, Nicolas Kirkitadze fait l’apologie de la haine de la France et des Français en appelant au meurtre.

                          Cette idéologie de merde, de détestation de l’homme blanc, se répand dans les banlieues françaises, et parmi nos élites politiques et oligarchiques :

                          « L’Oréal fait de la discrimination positive et l’assume. Aujourd’hui, lorsque nous rencontrons un candidat qui a un prénom d’origine étrangère, il a plus de chance d’être recruté que celui qui porte un prénom français de souche. »
                          Jean-Paul Agon, PDG de l’Oréal

                           »A compétences égales, et bien désolée, on choisira la femme, ou on choisira la personne venant de autre chose que le mâle blanc, pour être claire.« 
                          Anne Lauvergeon, PDG d’Areva

                           »A la tête de la haute administration, on a principalement des hommes, blancs, qui ont fait l’ENA. On manque terriblement de diversité dans les parcours. Quand tout le monde a le même logiciel il n’y a plus d’intelligence collective.« 
                          Marlène Schiappa sur Twitter le 6 janvier 2019

                           »Je ne peux pas survivre quand il n’y a que des blonds aux yeux bleus, c’est au-delà de mes forces."
                          Jean-Luc Mélenchon

                          Ce qui est hallucinant, c’est que à l’heure où je vous parle, Nick Conrad n’a toujours pas été expulsé du territoire français.


                          • @Jonas


                            J’espère que « cette mode » bobo n’a pas lieu pour les diplômes de médecine !

                            @+ P@py


                          • Jonas Jonas 28 mai 15:06

                            "La chanson de Nick Conrad, même prise au premier degré, entre bien dans le cadre d’une insulte contre une entité politico-sociale mais n’inclut pas d’injures ou de menaces envers sa population.« 


                            Vous vous moquez de qui là ? Quand Nick Conrad chante »Pendez les Blancs", quand il appelle à tuer « des bébés blancs dans les crèches », il ne s’attaque pas à des personnes ?

                            Qu’auriez-vous dit, si un chanteur incitait à pendre les noirs, à assassiner les bébés noirs dans les crèches ? Comment auriez-vous réagi ?


                            • Julien30 Julien30 28 mai 15:24

                              « des poèmes anti-système, antiracistes et anti-occidentaux.  »

                              Antiracistes et anti-occidentaux, oui bravo, c’est ça le nouvel antiracisme : la haine de l’occident. On se demande d’ailleurs pourquoi vous continuez à vivre dans cet enfer raciste qu’est la France et que vous haïssez tant, ça doit sans doute vous donner l’impression d’être un résistant, quel courage !


                              • Julien30 Julien30 28 mai 15:30

                                @Julien30
                                Et comme le rappelle Jonas plus haut, il n’y a pas plus dans le système que le crétin qui recrache cette haine racialiste de l’occident tout en se croyant antiraciste, il va pouvoir aller piger chez ces grandes enseignes dissidentes que sont Libération ou Slate.


                              • Cadoudal Cadoudal 28 mai 15:37

                                @Julien30
                                Moi qui croyais qu’après sa licence d’Histoire il avait fini caissier chez décathlon :

                                « Ça couvre bien pour les gens en bas du bloc, ceux qui vendent des stupéfiants. Qui sont H24 dehors, avec leur chaise et leur veste. C’est obligé d’avoir sa Quechua »

                                https://www.streetpress.com/sujet/1558715335-decathlon-fond-la-street


                              • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 28 mai 15:53

                                @Julien30

                                Il s’agit de dénoncer l’impérialisme occidental et non l’occident en tant qu’entité physique (d’ailleurs l’Occident est avant tout une construction sociopolitique arbitraire et n’a aucune réalité physique). Vous voyez, vous tombez dans le même piège que ceux qui s’offusquent de la chanson de N. Conrad sans l’avoir écoutée et sans avoir saisi qu’il ne parle pas de la France en tant que pays mais en tant que système sociopolitique.


                              • Julien30 Julien30 28 mai 16:20

                                @Nicolas Kirkitadze
                                Mais oui mais oui, quand il parle de pendre et de violer des blancs il s’attaque bien sûr au système sociopolitique, de toute évidence...


                              • Julien30 Julien30 28 mai 16:24

                                @Cadoudal
                                Ca aurait été un lieu et une activité plus appropriés pour lui c’est sûr, on est pas à un tâcheron pisse-copie près sur ce site.


                              • @Cadoudal

                                Pt’in le P@py, l’a l’esprit d’jeune banlieue, ben oui en été 2017 à l’âge de 75 balais, avec ma compagne ( même âge) nous faisions du camping sauvage bordure mer en Corse :,.. et ce avec deux quechua :Ici !


                                Alors les jeunes, ça vous en bouche un coin !


                                @+ P@py


                              • Cadoudal Cadoudal 28 mai 20:28

                                @Julien30
                                Papy, t’es dans le Mouv !

                                Moi aussi je paye ma redevance, yo nigger...

                                Tranche de vie au Mouv’ (Radio France) : « ceux qui attaquent Nick Conrad… des enfants de partouze, Charlotte d’Ornellas… salope, grosse pétasse » (vidéo)

                                http://www.fdesouche.com/1214255-tranche-de-vie-au-mouv-radiofrance-ceux-qui-attaquent-nick-conrad-des-enfants-de-partouze-charlotte-dornellas-salope-grosse-petasse-video


                              • Jonas Jonas 28 mai 21:10

                                @Nicolas Kirkitadze « l’Occident est avant tout une construction sociopolitique arbitraire et n’a aucune réalité physique »

                                Comment ça, ça n’a aucune réalité physique ? Et vous vous dites étudiant en histoire ? Vous avez encore de la marche à faire alors !
                                L’Occident a pour racine la civilisation européenne, avec son identité chrétienne et gréco-romaine, ses lois, ses traditions, ses moeurs, ses sciences, sa philosophie, sa culture musicale et littéraire, ses peintures, ses architectures, ses langues.
                                L’Occident est issu du protestantisme qui, à partir du début du XVIIIème siècle, en prenant avantage sur le catholicisme, a développé le capitalisme à outrance, l’économie de marché global planétaire, et le consumérisme.


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mai 22:07

                                @Cadoudal

                                Oui, Radio France suit le mouvement de dégradation de la culture et de promotion des propos dégueulasses mais « politiquement corrects ».


                              • zygzornifle zygzornifle 28 mai 15:25

                                Il aurait chanté arabes au lieu de blanc on aurait eut droit a des émeutes , a tous les journalopes et les politiques sur le pied de guerre , le Macron son Castaner et son Philippe en boucle a la télé ....


                                • Ozon 28 mai 16:07

                                  Votre posture d’étudiant-esthète en mal de publicité est amusante. Son salmigondis d’explications stupides, auxquelles personne ne croit un instant, n’a qu’un objectif : lui fournir matière à rebondissement polémique et à publicité. Un peu comme vous. J’ai connu d’autres sous-polémistes sans talent, qui se cherchaient des causes. Faites du sport et laissez tomber le porno, ça ira mieux, vous verrez. Avec ma compassion. 


                                  • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 29 mai 16:49

                                    @Ozon

                                    Ne serait-ce pas le « journaliste » Laurent Ozon qui se cache derrière ce pseudo ?


                                  • Garibaldi2 28 mai 18:19

                                    Le vrai problème de Nick Conrad c’est qu’il n’a pas de talent. Sa chanson est très mauvaise, il suffit de lire le texte, sans se préoccuper du fond (le refrain), c’est même pas infantile, c’est encore plus en-dessous :

                                    ’’Bite dans sa bouche
                                    Jouis comme un porc
                                    Liquide visqueux, mâche ça comme Malabar’’

                                    .../...

                                    ’’Ma bite dans la bouche d’Olivier Cachin
                                    Nique le buzz, jveux tout baiser
                                    Et sans faire d’effort, j’vais pulvériser toutes ces catins’’

                                    C’est à mourir de rire tellement c’est nul !

                                    L’anagramme de son pseudo dit tout de lui, mais je doute qu’il ait assez d’esprit pour s’en être rendu compte ! : https://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/conard

                                    Faut laisser pisser.




                                    • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 29 mai 18:07

                                      @Garibaldi2

                                      Je suis tout à fait d’accord. Il n’a pas un grand talent artistique. C’est bien ce que je dis dans mon article : si le but est de critiquer l’Occident et son impérialisme (ce qui est un fort noble combat), que ce soit avec panache et raffinement.

                                      Je suis très critique envers le rap car il est un outil de ségrégation et l’expression du white privilege. Il véhicule en effet le préjugé que nous, enfants de la banlieue, serions incapables de nous exprimer artistiquement par d’autres moyens que le hip-hop et l’agressivité. Je rêve qu’un jour il y ait des Hugo, des Verlaine et des Corneille issus de l’immigration et de la banlieue. Non seulement qu’ils égalent ces auteurs mais qu’ils les surpassent.

                                      Je me suis d’ailleurs opposé à Mme. Bouteldja qui voulait virer Flaubert des programmes scolaires à cause de ses déclarations odieusement racistes et islamophobes. Je lui ai écrit une lettre ouverte où j’ai affirmé que la solution n’est pas de censurer Flaubert (qui était un homme du XIXème siècle, sujet aux préjugés de son temps) mais de produire des écrivains de banlieue qui, par leur génie créateur, leur style et leur raffinement, fassent pâlir la renommée de Salammbo et de Bovary et fassent à jamais mentir les préjugés racistes de leur auteur (à ce propos, Salammbo est bel et bien un roman islamophobe et colonialiste écrit pour cautionner la conquête française de l’Algérie, Carthage symbolisant les indigènes tandis que Rome figure la France « civilisatrice », mais tout ça je le détaillerai dans un article futur).

                                      Bref, si on veut lutter contre le racisme culturel, on n’y arrivera pas en boudant la culture classique et en se réfugiant dans la sous-culture. Il faut au contraire s’approprier cette culture classique pour ensuite la dépasser et la refonder en y ajoutant des éléments de nos propres cultures. Par exemple, si un émule banlieusard de Châteaubriand composait « le Génie de l’islam » ou si un émule de Zola faisait des romans pour évoquer la dure vie des travailleurs immigrés, ou si, tel Voltaire, un philosophe issu de la banlieue dénonçait avec verve le nationalisme et le racisme. Je pense à l’instar de Grammsci qu’on ne peut remporter un combat politique sans avoir au préalable remporté le combat culturel. Ainsi, ce que font Bouteldja, Messaoudene et les camarades du CCIF est éminemment utile mais leur combat ne peut porter des fruits sur le long terme que s’il y a en parallèle un combat culturel contre le racisme et contre les idées de l’extrême-droite. Et ce combat ne peut passer que par la beauté et l’esthétisme.

                                      Cordialement

                                      Nicolas Kirkitadze


                                    • Cadoudal Cadoudal 29 mai 18:43

                                      @Nicolas Kirkitadze
                                      Pour une fois qu’on est d’accord..lol..

                                      Si c’est juste le fait d’habiter chez les méchants kouffars qui les contraint à s’exprimer avec des borborygmes syncopés ou à cramer les bibliothèques, si on leur filait un bic et un cahier de brouillon, tous les muzzs pourraient rentrer en musulmanie s’imprégner de leur culture brillante et nous pondre des chefs d’œuvre ?

                                      On commence quand ?


                                    • Sirius Sirius 28 mai 19:16

                                      Sauf que sous couvert de liberté d’expression on permet tout et n’importer quoi. Soutenir Nick Conrad avec les post-modernistes ou le rejeter avec les réactionnaires. Les deux qui sont la face d’une même pièce nous met dans un choix bien binaire. Se montant l’abricot à tour de rôle, nous poussant de plus en plus vers une guerre civile.


                                      Peut on tout dire et faire sous couvert de liberté artistique ? l’intelligence populaire devrait rejeter les deux. Tendre vers ce qui est beau et bon et non pas se laissé aller à consommer une culture de plus en plus putride qui fait bon ménage avec un capitalisme de plus en plus en déliquescence.


                                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 mai 19:55

                                        @Sirius

                                        Le capitalisme n’est pas en déliquescence mais il est, selon moi, mal nommé. Il n’est en réalité (devenu) que l’outil de l’économisme. Et celui-ci est presque partout au pouvoir.
                                        En France il l’est dans une conception que je qualifie « de droite extrême », pour ne pas le confondre avec l’autre extrême droite.
                                        L’économisme de droite extrême est cette philosophie qui a pris de plus en plus d’importance en France ces dernières décennies, et qui est largement partagée à droite comme « à gauche » (ce qui fait évidemment de la « Gauche » une fausse Gauche).
                                        Cette philosophie propose et promeut une pensée qui fait de la compétition économique la principale valeur humaine, presque la seule.
                                        Macron est son meilleur représentant, celui qui la met en application avec la plus grande détermination. Mais il n’en est lui-même qu’un produit, qu’on peut d’ailleurs dire « publicitaire » tant il a été amené à la présidence par les techniques de la publicité, notamment dans les médias radios et télés.


                                      • Sirius Sirius 28 mai 19:40

                                        L’anarchisme a toujours fait bon ménage avec le libéralisme, ils ont tous les deux comme essence l’individualisme à l’extrême. Voilà pourquoi on les voit bien souvent soutenir les idéologie les plus grotesque comme le Queer (théorie du genre).


                                        Ce seront les premiers à nous vendre la GPA sous couvert de liberté individuelle, des vrais fascistes...


                                        • Tom France Tom France 28 mai 20:21

                                          La liberté d’expression ?? Pour les crétins dans ton genre, c’est bon uniquement lorsque les blancs hétéros cathos et Français sont touchés mais dit moi, que pense tu de Dieudonné et son immense talent artistique ?? 

                                          Ne me dit surtout pas que tu le condamne aux gémonies ??


                                          • Jonas Jonas 28 mai 21:22

                                            @Tom France "La liberté d’expression ?? Pour les crétins dans ton genre, c’est bon uniquement lorsque les blancs hétéros cathos et Français sont touchés"

                                            Remarquez effectivement la différence de traitement.
                                            Cette ordure de Nick Conrad, qui appelle publiquement à pendre les blancs et à tuer les bébés blancs dans les crèches, est présent sur tous les plateaux de télévision pour expliquer qu’il est persécuté par les média.
                                            Le blogeur Boris Le Lay, qui a critiqué un orchestre musical, parce qu’il y avait un noir dans le groupe, a été condamné à 6 mois de prison ferme et 8800 euros d’amende.
                                            Il est en fuite au Japon.


                                          • Garibaldi2 29 mai 01:27

                                            @Jonas

                                            Si vous connaissez un orchestre qui n’est pas musical, merci de me donner le lien !



                                            • INsoMnia INsoMnia 28 mai 22:08

                                              @Nicolas Kirkitadze,

                                              Article répugnant ! On ne peut tolérer de telles paroles, le racisme n’a pas qu’une seule « couleur » !

                                              Des paroles de même acabit dans la bouche d’un pauvre bougre du coin c’est à dire Français et blanc de surcroit serait mit au Pilori ! 


                                              • INsoMnia INsoMnia 28 mai 22:17

                                                @INsoMnia

                                                lire... « mis » smiley


                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 mai 22:17

                                                La connerie est universelle... Pour le syndicat de la magistrature non .


                                                • covadonga*722 covadonga*722 28 mai 22:32

                                                  bof qu’il chante sous les louanges d’éduqués dont le sort de futur dhimmis est déjà acté .

                                                  étonnant que notre ressasseur de la dogma à la repentance n’entende pas la chanson en sourdine qui monte de tout le pays 

                                                  « nous aiguiserons nos longs couteaux sur le bord du trottoir »




                                                  • norbert gabriel norbert gabriel 28 mai 23:29

                                                    Salut,

                                                    Sur le fond, OK la censure est intolérable, toutefois que je lis « la cantatrice Mennel » je crains que notre échelle de valeur en matière de chant n’ait pas les mêmes bases .. Le rap se gargarise souvent de propos immondes écrits avec des pieds bots par dessus le marché.. Un type comme ce Conrad fait de la surenchère dans la provoc’ ... mais sans talent, la provoc n’est qu’une immondice à évacuer..


                                                    • norbert gabriel norbert gabriel 28 mai 23:31

                                                      @norbert gabriel
                                                      PS : pas de malentendu, en général on me considère plus comme un anar-gaucho plus qu’un suppôt de la droite ..


                                                    • xiyih@bit-degree.com 29 mai 00:10

                                                      on ne devrait censurer aucun discours meme nazi,

                                                      le racisme comme le sexe la violence est partie principale et intégrante de notre ADN, on ne peut que sublimer ces tares, mais pas les combattre

                                                      avenir de Apollinaire, est une allégorie sur ce que nos mains peuvent créer tout comme elles peuvent le détruire, celle du choix, le pire ou le meilleur,

                                                      Une seule main gauche comme Ravel l a si bien ecrit pour un ami, peut recreer un univers, celui de sa propre destruction


                                                      • pemile pemile 29 mai 00:18

                                                        @xiyih@bit-degree.com « on ne peut que sublimer ces tares, mais pas les combattre »

                                                        On peut, bien au contraire, les combattre sans les sublimer, autrement que par la censure !


                                                      • Analis 29 mai 14:31

                                                        Franchement, quand je vois de telles réactions, je me dis que Renaud a eu bien de la chance de composer Hexagone ou même Mon beauf il y a plus de 30 ans. De nos jours, il ne pourrait plus le faire.

                                                        Il conviendrait quand même de rappeller que la France n’est pas une personne, qu’elle n’a ainsi pas les droits d’une personne, et qu’on peut ainsi la critiquer de droit, y compris très violemment, et même la diffamer. La tendance qu’ont les conservateurs, réactionnaires, nationalistes et étatistes de tous bords à vouloir étendre la confusion en attribuant des pseudo-droits à une communauté, nationale ou non, fictive dans tous les cas, est aberrante. Ils se servent de l’émotion suscitée par la moindre controverse afin de promouvoir leur confusionisme et empêcher toute remise en cause de leur crédo nationaliste.


                                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 mai 14:43

                                                          @Analis

                                                          Pour l’appel au meurtre ou au viol il nous semblent de plus en plus qu’il y a deux poids deux mesures. C’est comme le sentiment d’insécurité d’il y a 20 ans ...


                                                        • Cadoudal Cadoudal 29 mai 14:48

                                                          @Analis
                                                          J’aime bien ton pseudo...lol..

                                                          « J’attrape une ptite arabe
                                                          Jla pine énervé
                                                          Jlui déchire l’anus, elle a les cheveux colorés
                                                          Lui donne ce dont elle a toujours rêvé
                                                          Semence de babtou dans la gorge […] »


                                                          https://genius.com/Nick-conrad-matrixe-lyrics


                                                        • Alexis 30 mai 12:35

                                                          Je m’interroge sur ce caucasien de petit Nicolas : soit il aimerait subir ce que promet nick connard aux blancs, soit il l’a déjà subi par ses potes blancs, et il souhaite une revanche.

                                                          Mais une chose est sûre : sa haine profonde de la France, où ce malheureux vit l’enfer, le pousse à défendre les plus connards des noirs et arabes, ceux qui cherchent à diviser et à provoquer un conflit racial.

                                                          À propos, pourrions-nous voir une photo de la barbe que vous avez promise, pour faire plaisir aux Frères et à Houria ? Quel est le « bon » prénom que vous avez choisi : Usama, Malik


                                                          • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 30 mai 13:50

                                                            @Alexis

                                                            J’ai quelques nouvelles photographies mais elles ne sont pas très officielles pour que je les mette en photo de profil. Par contre, si vous voulez, vous pouvez taper mon nom dans Google images, et normalement il y a une photo de moi avec un monsieur et une jeune femme qui doit apparaitre sur le site de Ouest-France, j’ai effectivement une petite barbe sur cette photo smiley. Cette photo a été prise dans le cadre des Européennes où j’ai eu l’honneur de faire campagne avec les fédéralistes pour créer les États Unis d’Europe.

                                                            En revanche, je dois vous avouer que je n’apprécie pas trop vos sous-entendus à propos de Mme. Bouteldja. Premièrement, je ne la connais pas en IRL et deuxièmement c’est une femme de 49 ans. Un peu de courtoisie serait donc plus avenu. Je n’ai cependant aucun souci à reconnaître une certaine admiration intellectuelle face à sa pensée que j’ai découvert il y a quelques années. La seule chose que je lui reproche, c’est son antilibéralisme. Selon moi, le libéralisme n’est pas le mal mais le remède. La banlieue ne doit pas quémander les aides et les quotas de l’État, elle doit au contraire s’en affranchir et seul le marché peut être vecteur de cette libération. En restant sous la coupe de l’État et de son assistanat, la banlieue valide les thèses racistes et s’en fait complice, en outre, elle se condamne à n’avoir aucun pouvoir. En embrassant le libéralisme, les personnes issues des banlieues diraient ouvertement « Merde ! » à l’État et prendraient en main leur destin. Et ça permettrait l’émergence d’une classe d’affaires issue de l’immigration qui aurait de l’influence sur la politique. Imaginez en effet des banlieusards devenus milliardaires auxquels les politiciens quémanderaient des financements, ou bien des chaînes télévisées possédées par des immigrés... Nous tiendrions alors les institutions et les médias, et nous pourrions infléchir l’agenda politique dans notre sens. Enfin, ça ferait fermer leur bouche aux fachos car pendant qu’ils sont au RSA et bouffent des conserves avariées, nous aurions bâti une véritable thalassocratie économique banlieusarde et nous roulerions en Ferrari avec des créatures de rêve... bref, ça ferait à jamais mentir les thèses racistes. Donc, sur ce coup, je partage davantage l’avis de Thomas Sowell que de Mme. Bouteldja. Je ne veux pas d’une banlieue assistée et confite dans un rôle de victime éternelle, je veux une banlieue prométhéenne qui aspire à l’ascension sociale et au pouvoir. Je ne souhaite pas que les banlieusards soient cantonnés au rôle de footballeur, humoriste ou rappeur : j’aspire à voir des entrepreneurs, des académiciens, des traders, des professeurs, des magistrats et des généraux banlieusards.


                                                          • foufouille foufouille 30 mai 14:38

                                                            @Nicolas Kirkitadze
                                                            mouarf, trop mort de rire. personne ne t’interdit de refuser ton APL et surtout de partir vivre en libéralie, payer tes études.
                                                            une bonne partie de l’afrique est libérale comme les pays musulmans du moyen orient.
                                                            on a pas vu tes nombreux génies africains.
                                                            pour info, les études sont gratuites en france, même pour les banlieusards.


                                                          • Cadoudal Cadoudal 30 mai 15:02

                                                            @Alexis
                                                            Quel est le « bon » prénom que vous avez choisi : Usama, Malik

                                                            Al-Abras (le lépreux), Al-Adjrab (le galeux), Al-A‘mache (qui a les yeux chassieux)

                                                             ?

                                                            http://www.ajib.fr/prenoms-interdits-islam/


                                                          • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 30 mai 17:24

                                                            @Cadoudal

                                                            Je suis effectivement un ami de l’islam et je suis même bénévole au CCIF que j’aide notamment à traquer les articles et vidéos islamophobes sur le net. Je ne suis cependant pas musulman moi-même. Si vous voulez tout savoir, j’ai rompu avec le christianisme après 2017 et je me considère comme panthéiste (c’est à dire que le Divin n’est pas perçu comme une personne physique exogène et transcendante mais une Force (ou un Principe, voire un Esprit, ça dépend de la vision de chacun) immanente qui est en toute chose, y compris en nous... un peu comme dans Star Wars, si vous voulez). Je suis donc plus proche du paganisme et du bouddhisme ou de la franc-maçonnerie libérale que de l’islam qui est une religion théiste abrahamique. Je crois en outre au féminin sacré et à la non-dualité Bien/Mal. Et je crois aussi au Héros nietzscheen : l’homme (ou la femme) prométhéen animé par un désir de liberté et de puissance aussi bien sur le plan économique que politique et intellectuel. Ce qui m’amène à rejeter l’État, la protection sociale, la religion, la notion de collectivité et de patrie, bref, tout ce qui tend à fondre l’individu dans le collectif et à brimer son élan de vie. On peut donc dire que l’anarcho-libéralisme n’est pas seulement mon credo politique mais aussi spirituel.

                                                            Si je suis un ami et un défenseur des Musulmans, ce n’est donc pas par convergence religieuse même si j’admire malgré tout leur religion qui contient aussi ces principes prométhéens de dépassement, de bravoure, de vertu, de pudeur, d’accomplissement, d’esthétisme et de puissance. Nietzsche et Hegel, philosophes de l’héroïsme, étaient d’ailleurs subjugués par cette religion tout comme des personnages héroïques et hauts en couleur tels Napoléon, Richard Burton et Lawrence d’Arabie qui faillirent même s’y convertir. Je défends les Musulmans aussi parce que j’aime beaucoup leur mode de vie qui constitue le dernier rempart de la vertu face à la déliquescence morale que l’Occident veut universaliser. Je défends l’islam parce que cette religion est haïe et persécutée aussi bien par les nationalistes de droite que par les universalistes de gauche, deux faces d’un même médaillon occidental colonisateur. Je défends les Musulmans parce qu’en tant que libéral je souhaite qu’ils aient les mêmes droits et les mêmes libertés que moi. Je défends les Musulmans parce que j’aime la culture et l’histoire du monde arabo-musulman auquel l’Occident doit énormément. Et enfin, je défends les Musulmans parce qu’ils représentent un solide contrepoids face à l’extrême-droite à laquelle j’ai déclaré une guerre sacrée et inextinguible.

                                                            Ceci dit, je ne défends pas uniquement les Musulmans. Les Noirs, les Asiatiques, les immigrés de toute origine et même les Français ayant des origines italiennes, portugaises, espagnoles ou autres qui habitent en banlieue et qui sont contre l’extrême-droite, tous ceux-là sont mes frères. Je défends aussi les Bretons, les Corses, les Basques, les Alsaciens, les Savoyards, les Niçois, les Ultramarins, les Polynésiens, les Kanaks, bref, tous ces peuples floués par l’entité France qui occupe indûment leurs terres. Comme je défends les Lapons, les Palestiniens, les Kosovars, les Tchétchènes, les Aborigènes, les Amérindiens, les Hawaiens, et tous les peuples occupés ou génocidés par l’impérialisme occidental. Bref, je suis certes un défenseur et un ami de l’islam mais je défends en général toute personne ou tout groupe lésé par l’Occident, à l’instar du grand Hannibal qui - jusqu’à son ultime souffle - n’eut de cesse de se dresser contre l’impérialisme romain.

                                                            Nicolas Kirkitadze


                                                          • Cadoudal Cadoudal 30 mai 17:42

                                                            @Nicolas Kirkitadze
                                                            Moi quand je m’intéresse à un sujet, je préfère toujours l’original à la copie et je trouve que c’est mieux écrit...lol...

                                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Mein_Kampf

                                                            Et, sinon, si ton onanisme te laisse 5 minutes, tu comptes te mettre à la peinture bientôt ?

                                                            On serait ravis d’admirer tes œuvres, parce qu’à l’écrit, même en diagonale ça reste imbuvable...


                                                          • Ouam Ouam 30 mai 17:44

                                                            @Nicolas Kirkitadze
                                                            T’1 c’est compliqué dans ta tete...
                                                            Quel bordel, tout est mélangé
                                                            J’espere que c’est mieux rangé chez toi smiley
                                                             
                                                            Tu hais l’occident (et sa culture) et cela n’échappera plus à personne ici.
                                                            Et tu tente de verser dans la simplicité poussé à l’extrème du « bien pensant »
                                                            quitte à en posser son paroxysme à la bétise ultime..
                                                            Il te faudrai envisager une analyse (j’suis sérieux)
                                                             
                                                            La question que je me pose, ce n’est pas pourquoi tu hais ta culture, cela peut etre excusable et compréhensible pour de multiples raisons qui peuvent etrent justes et valables
                                                             
                                                            En fait le fond de la question que je me pose pour etre précis et qu’aucune ambiguité ne subsiste c’est :
                                                            1 qu’est tu venu foutre dans un sale pays tel, que le notre ?
                                                            2 et pourquoi n’est tu pas déja parti dans un des tres nombreuxs pays islamiques que tu défends bec et ongles, t’en à une 50ene le choix est vaste diantre.
                                                             
                                                            Barein par ex, si tu est muslim (Ou tres compatible) tu peut t’y faire des bourzoufs et bien mieux y vivre en terme de pouvoir d’achat que ici chez les miséreuxs qui deviennent de plus en plus nombreuxs contre ton libéralisme open-bar débridé à l’extreme qui va jusqu’a se prosterner devant les freres quataris et leurs idéologies.
                                                             
                                                            Avoir si possible des éclaircissements sur ces points précis,
                                                             
                                                            Sauf si on rajoute au « le boxon dans ta tete » le mazochisme en sus, et/ou le syndrome de stockholm, la cela deviens plus compréhensible pour moi et répond en partie auxs questions ci-dessus.


                                                          • Ouam Ouam 30 mai 17:54

                                                            @Cadoudal
                                                            "...Ce qui m’amène à rejeter l’État, la protection sociale, la religion ...« 

                                                             »On serait ravis d’admirer tes œuvres, parce qu’à l’écrit, même en diagonale ça reste imbuvable...

                                                            "
                                                             
                                                            C’est normal, c’est tout et l’inverse de tout, je comprends que tu patauge.
                                                            Son laius est pour tenter de résumer brievement un peu le squetche de r devos avec la place qui mene auxs sens interdits
                                                             
                                                            L’truc archi dantesque dans toute sa plendeur smiley


                                                          • Cadoudal Cadoudal 30 mai 18:06

                                                            @Ouam
                                                            Pourtant je lui ai déjà montré la voie de la raison :

                                                            Défi de la tradition au Barbarestan 

                                                            Deux vols quotidiens de Paris à Tbilissi via Istanbul avec Turkish Airlines, à partir de 340 € A/R.

                                                            https://www.lemonde.fr/m-voyage-le-lieu/article/2017/10/11/tbilissi-la-petite-perle-du-caucase_5199527_4497643.html


                                                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 mai 17:07

                                                            Il me paraît tout à fait normal que Nicolas Kirkitadze, qui défend le droit du rappeur à exprimer ce qu’il ressent comme de la « bonne haine » et du "bon racisme", ajoute dans sa réponse à Alexis du 30 mai à 13:50 qu’il a "une certaine admiration intellectuelle face à la pensée d’Houria Bouteldja", cette femme qui disait ceci :


                                                            « Alors l’appel des Indigènes dit : “Merde.” Il propose de repartir sur des bases saines. […] Prenez-le : le discours ne vous plaît pas … mais prenez-le quand même ! […] Là, on ne cherche plus à vous plaire ; vous le prenez tel quel et on se bat ensemble, sur nos bases à nous ; et si vous ne le prenez pas, demain, la société tout entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront ça. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs. »

                                                            Voir le contexte ici :

                                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Houria_Bouteldja


                                                            Mais on trouvera, ici aussi, bien des précisions qui peuvent fonder une « certaine admiration intellectuelle » :

                                                            https://www.marianne.net/debattons/idees/houria-bouteldja-ou-le-racisme-pour-les-nuls


                                                            • Hurricane Hurricane 2 juin 19:08

                                                              Heureusement que le RN et les extrêms droites se battent contre ces déchets de la société , ces parasites sociaux , ces racistes anti blancs , ces fientes humaines qui polluent la société , ces haineux violents soutenus par la gauche , les escrolos , et toute la racaillerie fasciste de gauche islamo gauchiste , nazislamiste ; BRAVO AUX EXTREMES DROITES 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès