• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > [Infographie] La France n’est pas (encore) une démocratie

[Infographie] La France n’est pas (encore) une démocratie

Version web ici

France vs Démocratie

L'élection n'est pas la démocratie. Elle permet aux riches d'acheter le pouvoir politique (par la corruption, le financemement des campagnes politiques et le contrôle des principaux médias) 

Dans une vraie démocratie, les citoyens n'élisent pas des maîtres parmi une caste présélectionnée : Ils écrivent et votent eux même les lois. 

Des alternatives existent :

  • révocation des élus
  • référundum d'initative populaire
  • démocratie directe
  • assemblées de citoyens tirés au sort, ... 

Parce que ce n'est pas aux hommes de pouvoir d'écrire les règles du pouvoir, nous devons réécrire notre constitution, par une assemblée citoyenne, et donc, tirée au sort.

Exigeons une vraie démocratie !


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 10 novembre 2015 09:26

    En effet..la France est une petite dictature (si si)...la cause à son mode de scrutin débile qui favorise les deux mêmes partis depuis si longtemps...Par la force de leur connerie ils imposent les lois qui enterrent le peuple..(si si) pour preuve les Français sont lobotomisés à chaque élection pour remettre les mêmes mafieux au pouvoir.. ?


    • Martha 11 novembre 2015 11:36

      @Le p’tit Charles

       Les français ne sont pas lobotomisés, c’est ce que nos décideurs vendus veulent nous faire croire.
       Les européistes maîtrisent totalement les médias et leurs moyens sont puissants (- encore - les Français ont bien compris maintenant leur petit jeu) et leurs intentions sont très simples : 
       1° - donner aux Français l’impression qu’ils n’ont plus aucune prise sur les choix politiques qui leurs sont imposés. L’europe c’est compliqué, les décisions sont prises de bien loin et on n’a plus aucune prise dessus.
       2° - attirer l’attention des téléspectateurs sur tout autre chose : le foot, les désastres, la guerre et des imbécilités sans fin. Il doit y avoir des équipes spécialisées à la recherche d’idées diversion-focalisation-passions-faux-débat-bla-bla-remplissage-et-moulinette : ils doivent bien s’amuser, ça marche impec.
       3° - Leur donner l’impression que nous sommes en permanence au bord de la guerre mondiale et que l’Europe est le meilleur moyen de s’en protéger. Ce qui est parfaitement débile, c’est tout l’inverse, n’importe qui de sensé le voit tout de suite, mais répété 1000 fois...
       4° - Que les échéances électorales ne présentent que très peu d’intérêts - après tout, cela marche très bien comme cela tout seul. Puis ils feront, après avoir tout fait pour dépassionner le débat, les faux-culs en déplorant le nombre des abstentions qui va croissant.

       Nous sommes à moins d’un mois des « régionales 2015 » : nos médias nationaux ont-ils mis ces enjeux au centre ? Ont-ils insisté sur ce qu’il se cache derrière ces « Eurorégions » qui nous ont été imposées de Bruxelles ? Ont-ils fait débattre de manière démocratique tous les partis politiques qui présentent des listes à ces élections ? Ils ne sont pourtant pas nombreux.
       Non.
       COP21, crise des migrants, Syrie... heu, ça non, mis en veilleuse, rien ne va plus... et bla-bla et bla-bla..


    • Ludwig Arisleiboolfregellstein Ludwig Arisleiboolfregellstein 10 novembre 2015 09:50

      Il existe un moyen crédible de mettre rapidement en place les idées d’Etienne Chouard, un moyen dont il n’a lui-même probablement pas connaissance, une solution inconnue de la quasi totalité de la population, basée sur une stratégie juridique d’exception, qui permettrait - légalement et [u]rapidement[/u] - de changer notre mode de gouvernance.

      Une association appelée « NPS - Nous, Peuple Souverain » s’est récemment créée, et s’est donnée pour objectif d’exploiter cette stratégie. Cette association - dont l’adhésion est gratuite - est collégiale, c’est à dire qu’elle fonctionne sur une structure horizontale, avec du tirage au sort, etc.
      Le but de l’association est d’exploiter cette stratégie pour destituer notre gouvernement, et donner la possibilités aux français de choisir un autre mode de gouvernance en rédigeant eux-même leur constitution.

      - si vous prônez des formes de démocraties dites « horizontales » (démocratie directe, démocratie hybride, démocratie fluide, holacratie, etc.) et que vous avez envie de contribuer à un projet sérieux en sortant de l’immobilisme de la dissidence actuelle...

      - si vous souhaitez simplement en savoir plus, ou même débattre à l’oral de ces différents modes de gouvernance...

      ...passez sur le Mumble de l’association NPS, ouvert à tous et à toute heure, et sur lequel on peut aussi trouver des salons de débats citoyens permettant jusqu’à 10.000 personnes de dialoguer en même temps.


      • Matt 10 novembre 2015 10:06

        @Ludwig Arisleiboolfregellstein

        +1, je suis passé sur le mumble il y a quelques mois, je ne suis jamais reparti, c’est la première fois que je vois autant de sérieux et de volonté dans une association qui, de plus, amène les solutions concrètes pour basculer vers un monde meilleur.

        D’autant que l’idée de fond qui permettra cette évolution est vraiment bien trouvée, elle offrira une transition toute en douceur, dans le calme, la joie et la bonne humeur smiley


      • Raphael Jolivet Raphael Jolivet 10 novembre 2015 18:28

        @Ludwig Arisleiboolfregellstein
        Bnjour, merci pour cette info.
        Quelle est cette « basée sur une stratégie juridique d’exception, qui permettrait - légalement et [u]rapidement[/u] - de changer notre mode de gouvernance. » ?

        Auriez vous une esquisse écrite qu’on puisse se faire une idée ?


      • alaric13 10 novembre 2015 18:58

        @Ludwig Arisleiboolfregellstein
        dans son referendum en 1969 de Gaulle voulait que le senat soit composé de représentants du conseil economique et social

        il fut battu

        personne , surtout pas a droite, n’a proposé cette réforme

        La nécessité d’une seconde chambre consultative représentant les collectivités territoriales et les organisations économiques, familiales, intellectuelles avait été énoncée par le général de Gaulle dans son discours de Bayeux le 16 juin 1946 et rappelée durant sa présidence et à plusieurs reprises, à Alain Peyrefitte notamment[2].


      • Matt 10 novembre 2015 21:07

        @Raphael Jolivet
        On en parle souvent sur le mumble, tu devrais venir en discuter !


      • MagicBuster 10 novembre 2015 09:54


        En effet, la France n’est pas une démocratie : La France est une république.

        La république (avec un « r » minuscule) désigne, avec le sens de régime politique démocratique, les États dont le chef est désigné de façon non héréditaire. Dans ce sens, république désigne le régime politique antinomique de royaume, empire, principauté, ce qui n’implique pas qu’elle soit démocratique, toute dictature étant une république.

        C’est facile de voir la dictature des autres, mais c’est moins évident quand on est manipulé H24 7/7.

        Heureusement, ou malheureusement les peuplent se parlent maintenant ...
        A suivre.


        • Raphael Jolivet Raphael Jolivet 10 novembre 2015 17:59

          @MagicBuster
          Merci pour ce complément sémantique pertinent :)


        • Rensk Rensk 10 novembre 2015 13:27

          C’est bien de prendre qu’une partie des droits des suisses...

          Le référendum oublié ?...

          Référendum facultatif =

          La grande majorité des lois et des actes législatifs adoptés par le Parlement suisse entrent en vigueur sans contestation. Toutefois si vous êtes en désaccord avec l’un d’entre eux, vous pouvez vous y opposer en lançant un référendum. On parle de référendum « facultatif », car il n’est pas toujours lancé. Lorsqu’il aboutit, la loi – ou un autre acte législatif prévu par la constitution – contestée, est soumise au vote populaire. Un référendum peut aussi être demandé par 8 cantons.

          Pour que le référendum facultatif soit rejeté – et donc que l’acte législatif contesté soit accepté et entre en vigueur – la majorité des voix du peuple suffit (majorité simple).

          Référendum obligatoire =

          Certains actes législatifs du Parlement, notamment les modifications de la Constitution fédérale, sont obligatoirement soumis au vote populaire. On parle alors de « référendum obligatoire ».

          Pour que la modification soit acceptée, il faut qu’elle obtienne la majorité des voix du peuple et des cantons (double majorité).


          • antyreac 10 novembre 2015 13:50

            Il vaut mieux une démocratie peut être insuffisante qu’une dictature communiste c’est sûr.


            • Rensk Rensk 10 novembre 2015 14:04

              @antyreac

              Bof, j’ai comme un doute...

              22.7% de tous les prisonniers du monde se trouvent aux USA qui eux... ne représentent que 4.9% de la population mondiale


            • Ruut Ruut 10 novembre 2015 16:22

              Joli article.


              • Odal GOLD Odal GOLD 10 novembre 2015 19:12

                 
                 
                La triche sur les votes ? une chose banale à l’assemblée :
                 
                >>> http://stopmensonges.com/vous-croyez-vivre-en-democratie/
                 
                 


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 novembre 2015 20:46

                  Pour faire passer la moindre mesure démocratique, il faut arriver au pouvoir dans un pays souverain. A moins d’envisager un coup d’état ? Un guerre civile ? Chouard est bien gentil, mais aucun des Partis euro-atlantistes n’a intérêt à la démocratie. Et la démocratie est le cadet des soucis de l’Union européenne.


                  Chouard reconnaît qu’il faut sortir de l’ UE, mais n’en fait pas une priorité. Alors qui va faire voter une autre constitution ? Qui va organiser un referendum sur la constitution ? Il détourne ce faisant les citoyens de la priorité sur la souveraineté, c’est le seul reproche que j’ai à lui faire.

                  L’ UPR propose dans son programme, toutes les réformes en question :
                  - le référendum d’initiative populaire
                  - la reconnaissance du vote blanc
                  - l’interdiction des lobbies
                  - l’interdiction à vie en cas de corruption
                  - l’interdiction de tout abandon de souveraineté
                  - le rétablissement du crime pour Haute trahison
                  - l’interdiction du cumul des mandats.
                  - l’équité du financement pour activités politiques
                  - des débats contradictoires dans les médias
                  - 2 mandats maximum
                  - l’inscription dans la Constitution des services publics non privatisables, la santé et l’école.
                  - toute réforme de la Constitution ne peut se faire que par référendum, fin de la procédure du Congrès.
                  - Conseil Constitutionnel formé de magistrats.
                  - le contrôle régulier des conflits d’intérêts
                  - le contrôle du financement des Think tanks.
                  - la liberté de la presse etc

                  On va compter sur Hollande ou Sarkozy, ou sur le FN pour les mettre en place ?
                  Qui va voter les lois pour les mettre en place ? Pour mettre en place tous ces changements, il faut avoir comme priorité la sortie de l’ UE & de l’ OTAN.

                  Le droit européen est supérieur au droit des Etats, en restant dans l’ UE, une constitution = peanuts ! Sans souveraineté, la Constitution de la France, c’est le Traité de Lisbonne ! 
                  Or la souveraineté, ce n’est pas la priorité d’Étienne Chouard. Il attend quoi pour militer activement pour la sortie de l’ UE ?

                  • Odal GOLD Odal GOLD 10 novembre 2015 23:09

                    « @Fifi Brind_acier 
                     
                    en général, j’apprécie vos propos qui apportent souvent un plus à la discussion. 
                     
                    Chouard et vous, vous dîtes : « Pas de démocratie digne de ce nom sans tirage au sort pour que nos représentants restent nos serviteurs ». L’idée est bonne, comme ça ? 
                     
                    Mais qui vous dit, à vous et à Chouard, que les citoyens (les »braves gens« ) arrivés ainsi au pouvoir ne soient pas eux-mêmes au moins aussi naïfs - ou plutôt autant corruptibles - que des politiciens véreux professionnels : face aux lobbies industriels, face aux mafias qui nous dirigent de fait ? Qu’au contraire, ils ne soient pas, eux même, encore plus avides d’en abuser, parce que 5 ans c’est plus vite passé ? 
                     
                    Qui vous dit que le citoyen moyen (le »brave homme" moyen) vaut mieux humainement parlant que ces politiciens si retords et si pleins de malignité ? 


                  • Odal GOLD Odal GOLD 10 novembre 2015 23:10

                    @Fifi Brind_acier
                     
                    Qui vous dit que quelque part, la société n’est pas plus « humaine », ayant plus de courage et ayant plus de pitié, que la plupart des « braves gens » qui sont censé la composer (un peu comme une fourmilière qui a son intelligence collective propre) et dont vous préoccupez. 
                     
                    Regardez bien les travailleurs et vos voisins dans le fond des yeux. Savez-vous que toutes ces émissions qui sont censées, d’après vous, abrutir le peuple (ce « pauvre peuple » auquel vous souhaitez l’intelligence, le bonheur et l’harmonie, tel un bon génie ou un « saint ») : la télé-réalité, le foot, le Pape, TF1, la Couronne d’Angleterre, Gala, Voici, et j’en passe, et bien, la plupart des braves gens ils s’y reconnaissent absolument, ils ne veulent pas autre chose, et ils ne redemanderont jamais que cela. 
                     
                    Qui vous dit que nos politiques ne sont pas vraiment représentatifs du « matériel humain » de nos bonnes sociétés ? Qu’ils ne sont pas, même, mieux !? 
                    Et que ce n’est pas vraiment « les braves gens » qui choisissent leurs princes sur catalogue, quand ils lisent « Gala » ou « Voici » ?


                  • Odal GOLD Odal GOLD 11 novembre 2015 10:55

                     
                    "Selon des scientifiques américains, l’humanité aurait atteint son pic d’intelligence il y a au moins 2.000 ans. Depuis, les gènes impliqués dans nos capacités intellectuelles connaitraient de plus en plus de mutations favorisées par notre mode de vie. Ce qui d’après eux, réduirait notre intelligence au fil du temps. "
                     
                    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/intelligence/l-039-homme-devient-il-de-moins-en-moins-intelligent_art27488.html


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2015 06:47

                    @Odal GOLD
                    Vous interprétez, ce n’est pas du tout ce que je dis.
                    Je dis qu’il ne peut y avoir de démocratie sans « demos », sans peuple.
                    Il n’y a pas de peuple européen, mais il y a un peuple français.
                    L’objectif prioritaire doit être de rendre son indépendance au peuple français.


                    Le mode de désignation est une autre question. L’UPR n’est pas favorable au tirage au sort, les individus isolés seront encore bien davantage sous la pression des lobbies et de la corruption.

                    Le tirage au sort suppose la fin des partis politiques. Expliquer aux Français qu’ils ne voteront plus après 40 ans de négation de leurs votes, bon courage pour le leur faire accepter !!


                  • Odal GOLD Odal GOLD 14 novembre 2015 13:01

                    @Fifi Brind_acier
                     
                    merci pour vos précisions.


                  • Philippe MEONI Philippe MEONI 10 novembre 2015 21:33

                    Il me est erroné de comparer deux concepts incomparables...
                    Ce que l’auteur appelle « république » n’est en fait que « démocratie représentative », laquelle, il est vrai, s’oppose à la démocratie (demos kratos) participative ou directe, sur le modèle Athénien de la Grèce antique, donnant le pouvoir à des électeurs de former les lois.
                    La république (res publica) est un autre concept, élaboré dans la Rome antique, cette fois, et dont Cicéron a donné la première définition tendant à affirmer la notion de « chose commune » laquelle de nos jours s’apparente à « l’intérêt général », qui est indissociable d’une vie communautaire raisonnable... D’ailleurs, la constitution républicaine est une loi saine, dès lors qu’elle n’est pas dévoyée par l’interprétation partiale qu’en ont fait les magistrats.
                    Du coup, s’il est possible de modifier le montage de l’article, peut être serait il plus juste de comparer « démocratie participative directe » VS « démocratie représentative »...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 novembre 2015 06:51

                      @Philippe MEONI
                      La démocratie en Grèce concernait peu de personnes qui se connaissaient toutes, elle excluait les femmes (une paille) et les esclaves, autant dire que l’exemple sans cesse brandi comme le fin du fin, n’est qu’une oligarchie comme une autre.

                      Il vaudrait mieux voir du côté de la Suisse avec ses referendum d’initiative populaire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès