• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ingrid Betancourt : et si on se plantait complètement ?

Ingrid Betancourt : et si on se plantait complètement ?

On a l’impression d’avoir tout lu et tout entendu sur le Chavez maladroit et bonhomme, interrompu dans sa bienveillante médiation par un Uribe pète-sec, boutefeu et pas plus humain que les vilains dictateurs militaires auxquels il vouerait un culte secret sous les caissons de son palais d’opérette.

Ingrid Betancourt est la seule personne qui vaille en effet aux Andes du Nord l’hommage d’un certain intérêt de la presse française. Périodiquement, on excave quelques experts et il nous est demandé d’écouter religieusement Mélanie Delloye-Betancourt nous expliquer la complexe géopolitique de la région, laquelle tourne évidemment exclusivement autour de la Jeanne d’Arc d’Amérique du Sud. Et nous sommes censés verser une larme compassionnelle en frémissant avant de nous replonger vite fait dans notre actualité nombriliste où, à défaut de guérilleros, nous admirons ou craignons des cheminots syndiqués et où en guise de discours martiaux on applaudit ou fustige les rodomontades sarkozyennes sur la décote, la surcote et les annuités des régimes spéciaux.

Cinq ans et quelques mois de gesticulations françaises et Ingrid n’a pas été libérée. Elle est aujourd’hui morte ou vivante, mais est en tout cas sans aucun doute possible le plus bel atout que nous avons offert aux Farc, ses ravisseurs, par notre impéritie et notre satanée coutume de caresser les méchants plutôt que de soutenir ceux qui leur tapent dessus.

J’aurais voulu vous parler de tout ce qu’il y a d’autre en Colombie que cette triste affaire, des montagnes magnifiques, de la cumbia, de la salsa, des soupes chaudes et savoureuses de la montagne, des jolies filles, des corridas, de l’incroyable joie de vivre de tout un peuple qui a décidé d’être heureux malgré les salopards. Je l’ai fait jusqu’il y a quelques mois sur un blog dédié à l’Amérique latine, mais la monochromie de la photo qu’on veut encore nous vendre en France m’impose de me concentrer à la difficile tâche de pigmenter un peu pour vous cette seule photo de Chavez, Uribe et la famille Betancourt.

Chavez : un drôle de bonhomme, lieutenant-colonel parachutiste et putschiste malheureux qui s’est rangé aux règles de l’élection quand il a senti qu’elles lui étaient favorables. Dix fois ou presque adoubé par un peuple fatigué des démocrates fantoches à la solde d’une invraisemblable oligarchie le Chavez. Il a suffi à don Hugo de distribuer quelques miettes aux pauvres pour faire mieux en matière de redistribution que tous ses prédécesseurs réunis. Mais j’ai bien dit quelques miettes. Et j’oubliais des milliers d’heures de discours plus ou moins fleuris mordant au grand dam des Vénézuéliens sur les telenovelas qui ont l’immense mérite de distraire leurs aficionados des soucis quotidiens. Jusque-là, rien de bien méchant donc. Sauf que Chavez se veut l’héritier de Fidel Castro et préfère aller crier sa haine de l’Occident aux côtés du bon petit père Ahmadinejad et acheter des armes au courageux Loukachenko que de faire fructifier le pactole d’un pétrole cher au profit de ses électeurs... Dans quelques jours, don Hugo demande aux Vénézuéliens d’assurer au socialisme radieux un avenir sans obstacle. Pour ça, il faut réformer la constitution et permettre au seul interprète du libertador Simon Bolivar, j’ai dit Hugo, de se représenter « jusqu’à ce que ses os soient désséchés ». Et cet abruti de peuple doute, dit-on. Rien de tel qu’une bonne diversion internationale pour faire taire ces insolents d’opposants, lesquels doivent de toute façon être à la solde du démon Bush... Se fâcher avec Bogota, en voilà une idée qu’elle est belle ! Après avoir voulu faire du malheureux Juan Carlos d’Espagne l’héritier belliqueux des plus sauvages des colons espagnols, avoir disserté sur Victor Hugo à Paris faute de pouvoir présenter les premiers résultats tangibles de sa médiation avec la guérilla, exciter l’opinion publique contre ces méchants Colombiens butés va distraire ce fichu peuple...

Uribe : un phénomène dans son pays méconnu, qui continue d’atteindre une popularité supérieure à 70 % cinq ans après sa première élection à la présidence de la République. Et ceci malgré la guerre, atténuée, mais pas terminée, malgré les otages que les Farc ne lâchent pas, malgré les péripéties d’une vie politique viciée par la drogue, les alliances impardonnables des caciques locaux avec les groupes armés, malgré l’opprobre de la gauche et de certains démocrates américains. Le problème, c’est que les Colombiens savent que leur pays n’est pas la Suisse et jugent leur président à l’aune du possible et non de l’idéal. Et les progrès enregistrés par leur Alvaro Uribe leur semblent considérables. Et puis, les Colombiens, comme leur président, ils n’aiment pas les Farc, mais pas du tout. Et ils savent qu’il n’y a aucune négociation possible avec ces tarés. Ils espèrent seulement qu’un jour, lesdits tarés, affaiblis, isolés, menacés d’extradition vers les Etats-Unis, tenteront alors un compromis avec les institutions qu’ils combattent depuis plus de quarante ans.

La famille Betancourt : une famille de l’oligarchie colombienne, qui a plus vécu en France qu’en Colombie. Un carnet d’adresse qui n’a rien à envier au who’s who. Le père qui fait le lien avec la France, Fabrice Delloye, ex-mari et conseiller commercial viré pour son manque de diplomatie, ne comprend pas que l’on n’ait pas compris qu’il avait tout compris mieux que tout le monde. Il trouve très normal de parler géopolitique sud-américaine à l’Elysée chaque semaine et est sûr de le faire mille fois mieux que l’ambassadeur de Colombie. Astrid, la sœur de la captive, qui s’est dégottée un compagnon, diplomate de choix, en la personne de l’ancien ambassadeur de France à Bogota, devenu l’architecte de la stratégie française dans le dossier. Insubmersible Daniel Parfait, qui a vendu sa politique depuis 2002 aux autorités françaises successives, avec les résultats que l’on sait. Mélanie, la fille, qui aurait pu être touchante si elle ne s’était pas trompée de cible et si son juste chagrin se suffisait à lui-même. Mais non, la gamine nous explique la vie politique colombienne et exige de nous que nous comprenions que sa mère, otage parmi des milliers, est le principal déterminant de l’histoire andine. Sa grand-mère, Yolanda Pulecio, ne comprend plus l’époque. Comment peut-on lui faire ça à elle, l’ex-miss Colombie qui a dûment fréquenté les meilleurs salons de Bogota et de la jet-set latino ? Juan-Carlos, le mari d’Ingrid, qui m’est le plus sympathique parce qu’il comprend que toute l’agitation dans les hôtels particuliers du 7e arrondissement n’est pas d’un grand secours pour lui rendre sa chérie. Et puis Ingrid elle-même, dont on ne sait rien depuis 2003 et son message vidéo dans lequel elle refusait d’être échangée contre des guérilleros emprisonnés (on l’a oublié, cet épisode, au fait ?).

Voilà, ce triptyque un peu tragique. Et si nous changions de stratégie et décidions d’exercer nos modestes pressions sur les Farc, les seuls coupables de l’affaire ? Et si nous décidions de comprendre que la médiation Chavez pose de fort légitimes difficultés aux Colombiens ? Et si nous nous posions la question de savoir si Chavez n’a pas dépassé les limites fixées par Uribe parce qu’il savait que sa médiation était vouée à l’échec et qu’il voulait en faire porter la responsabilité aux Colombiens ?

Puisse mon témoignage de colombianophile convaincu vous donner un autre éclairage sur ce triste jeu de dupes. Moi, je crois qu’un mandat d’arrêt contre les responsables des Farc et une coopération opérationnelle accrue avec le gouvernement colombien sont bien plus susceptibles de faire réfléchir les Farc et de les pousser à négocier. Et j’ose espérer que si négociation il y a un jour, celle-ci ne concernera pas l’infime minorité d’otages « échangeables », sur lesquels portent toutes les discussions depuis cinq ans, mais sur l’ensemble des otages anonymes. Pour l’instant, on ne peut que reconnaître la puissance de la stratégie de communication des prétendus amis d’Ingrid et, tout à la fois, sa profonde inanité.


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • Emile Red Emile Red 26 novembre 2007 12:53

    Euhhh, c’est quoi le but de l’article ?


    • Stéfan Stéfan 26 novembre 2007 15:29

      @Emile Red : De donner enfin un autre son de cloches que ce qu’on entend partout depuis des mois ? Personnellement je suis assez d’accord avec l’auteur sur un certain nombre de points.


    • Serpico Serpico 26 novembre 2007 21:00

      Emile : « Euhhh, c’est quoi le but de l’article ? »

      ****************

      Quel est le but de la masturbation ?


    • jkorban 27 novembre 2007 09:44

      Il a amélioré leur niveau de vie ?!! Effectivement il a géneralisé l’enseignement gratuit de diverses matières (Anglais, couture,...) ;à quoi ça sert dans un pays qui n’a pas d’avenir économique. Chavez a licensié 20000 (non vous ne revez pas) ouvriers de l’industrie pétrolière qui faisaient la grève : si ça c’est démocratique... Il a armé ses partisans qui terrorisent les opposants à Chavez ( 3 morts dans une manif il y a 2 semaines par exemple, des chefs d’états major assassiné pour le premier, fortement invité à fermer sa gueule pour le 2eme...) Il a tout simplement aboli les poursuites judiciaires pour quiconque commet un meurtre. Non mais qui veut vivre dans un pays pareil ?!! Le Venezuela, qui a toujours autorisé ses ressortissants a voyagé librement, n’a jamais connu d’émigration réelle, alors que des accords avec les Etats unis leur donnait droit à un visa permanent ; devinez à quoi on assiste en ce moment : le plus grand exode de Vénezueliens de son Histoire alors que les frontières et les transferts d’argent sont très restreints. Alors oui c’est peut être très amusant de voir un président parler comme un ado impulsif devant les nation unies mias il faudrait peut être ouvrir les yeux et voir le danger arriver. Du moins si on s’interrese au futur des venezueliens qui méritent autre chose que ce que les européens reservent aux pays dits « en voie de développement » (tant qu’ils sont en voie ils ne nous piqueront pas notre suprématie !!!!....c’est mieux d’avoir chavez évidemment)


    • Philou017 Philou017 27 novembre 2007 15:39

      Vos mensonges sont tellement énormes qu’il ne vaut même pas la peine d’y répondre...


    • phiconvers phiconvers 27 novembre 2007 22:03

      Merci Mr Korban, dont je sais qu’il fait preuve d’une curiosité sans a priori sur la Colombie. Quant à philouOmachin, vous êtes un peu court dans vos dénégations grossières...


    • alexis 4 avril 2008 08:55

      vous’etes colombiene , je pense vous’etes guerrillero qui habit ont france comme le fils de reyes , la fille de marulande et tous les assessins de las far (sans c, ils ne sont pas colombienes) et je vous propose de lire :

      Hola a todos, ojo al dato ... lean lo que me enviaron sobre Ingrid Betancourt ... ¿SECUESTRADA ?
       
       
      Muchas hipótesis se están tejiendo en los mentideros políticos a raíz del anuncio de una posible entrega de la señora Ingrid Betancourt al gobierno francés. Una de las que suena con más insistencia es que la señora Ingrid nunca fue Secuestrada ; que ella se fue a la guerrilla voluntariamente y que allí se Prepara para fungir como candidata presidencial de las izquierdas Colombianas, una vez sea puesta en libertad, acto que no sería otra cosa que un verdadero lanzamiento de campaña. Se dice que la permanencia de la señora Betancourt con la guerrilla durante todos estos años de supuesto secuestro no ha sido otra cosa que un avanzado adoctrinamiento al interior del grupo guerrillero, mientras que al exterior se ha ido construyendo una imagen publicitaria, mostrándola como la sufrida víctima para que un pueblo como el nuestro, al que le fascinan las telenovelas escabrosas con finales rosa, acepten por esta vía votar por una persona, que una vez elegida va a mostrar el verdadero cobre, llegando la guerrilla al poder por la vía más aparentemente ingenua posible. Se dice también que detrás de toda esta parafernalia puede estar el Presidente Hugo Chavez, al que le caería como anillo al dedo la llegada al Poder de las Farc, pues ello encajaría dentro de sus planes de Nacionalismo Bolivariano ; igualmente afirman que él contaría con los votos de los Colombianos radicados en Venezuela como un aporte extraordinario a la Causa y la verdad es que en materia electorera él no solo sabe cómo se hace sino que además tiene y de sobra los recursos financieros para lograrlo. Todo esto son hipótesis sin confirmar, que se oyen por ahí, pero la verdad es que están pasando cosas muy raras y de ser cierta la generosidad de las Farc se confirmaría el refrán de que ’cuando el río suena piedras lleva’ y ello sumado a nuestra proverbial ingenuidad sería pan comido para quienes necesitaron 40 años y miles de muertos inocentes para entender que se logra más por la vía de la política audaz que por la de las mortíferas armas.
       
       Ojo Colombianos, que no nos cojan con los calzones abajo.
       
      Adicional : Dicen que Clara Rojas la madre de Enmanuel sostenia una relación sentimental con un cabecilla guerrillero desde mucho antes de ser supuestamente ’secuestrada’.
       
      Tambien dicen que muchos indigenas del Vaupes las veian (a Clara y a Ingrid) pasear como pedro por su casa ; la imagen que muestran de Ingrid, delgada y deteriorada puede ser maquillaje, ahora revisemos en fotos y videos la contextura fisica de Ingrid y veran que siempre ha sido reflaca.... No crean lo que les adiciono solo busquen en Internet....
       
      Tambien analicemos por que en las cartas de las pruebas de vida ellas no mencionaron sobre que el niño no estaba con ellas...... Analicemos por que a INGRID la muestran tan demacrada, sufrida y CLARA y CONSUELO estan con sus cortes de pelo normal y su estado fisico normal ....
      ANALICEMOS SOLO ANALICEMOS, LOS COLOMBIANOS NO SOMOS TAN ESTUPIDOS COMO NOS CREEN LAS FARC Y CHAVEZ
      DIVULGUEMOS ESTO A LAS PERSONAS QUE MAS PODAMOS, NO DEJEMOS LLEGAR AL PODER A ESTA MANADA DE PILLOS. QUEPASA COLOMBIANOS DONDE TENEMOS LA MEMORIA,PENSAMIENTO 
      E INTELIGENCIA ???.
      Que viva COLOMBIA !!!!, Que viva la paz


    • tvargentine.com lerma 26 novembre 2007 13:09

      Vous ne nous apportez pas de réponse sur la situation réelle de la Colombie,car ce pays est en guerre civile depuis des années.

      La droite de la droite gouverne dans ce pays après avoir tué des opposants durant ces années de pouvoir à direction unique.

      L’absence d’opposition crédible à permis aux FARC durant ces années de plombs de gagner une partie du territoire face à un libéralisme excacerbé qui a laissé en chemin des centaines de milliers de paysans sur le bord de la route

      C’est dure à dire pour vous peut-etre mais,les FARCS disposent d’une solide base arrière dans ce pays et d’une base sociale

      C’est l’opinion que nous en avons vu de la France


      • alberto alberto 26 novembre 2007 13:49

        Une fois n’est pas coutume, mais sur ce coup là, je serais plutôt d’accord avec vous, Lerma.


      • phiconvers phiconvers 26 novembre 2007 20:39

        Ce n’était pas l’objet de cette tribune. j’ai juste mentionné les (énormes) problèmes de la Colombie, mais c’est un peu facile de les attribuer au seul Uribe et, quoi qu’il en soit, rien ne peut justifier le cynisme des FARC, l’opportunisme de Chavez ni l’aveuglement des gouvernements français qui gèrent si inefficacement ce dossier depuis qu’Ingrid est otage.


      • alexis 4 avril 2008 09:00

        mais n’est pa la verite , desole , est le raport d’ une colombienne qui conais bien la histoire de mon pays, votre desinformation est tellement abruti

        aRRETE VOTRE NAIFTITE tel que bien de dire la guerrilla de votre president


      • Ceri Ceri 26 novembre 2007 13:14

        le jeu de dupes, c’est sarko qui s’y met les pieds joints. Il ne comprend rien à rien, et encore moins la situation de la Colombie ou du Venezuela. Pour ce qui est des simagrées larmoyantes de la famille Bettancourt, suffit de savoir qu’elle a été à la fac avec Villepin, et qu’il a été son prof et qu’ils ont trainé ensemble à Bogota pour comprendre pourquoi on nous gave encore avec ca. Sarko, en bon populiste ignare, défonce une porte ouverte de plus et c’est tout. Par contre sur Chavez autant reprendre le Figaro, on aura le même point de vue que vous.


        • JL JL 26 novembre 2007 13:30

          «  »Et si nous changions de stratégie et décidions d’exercer nos modestes pressions sur les FARC ?«  »

          Vous pourriez développer cette proposition ?

          «  », les seuls coupables de l’affaire «  »

          Vous pourriez donner des arguments ?


          • Emile Red Emile Red 26 novembre 2007 18:25

            Je suppose qu’il veut dire que les FARC sont les vilains méchants et que Uribe a fait tout son possible pour être le gentil.

            Sauf qu’il omet de parler des escadrons de la morts du triste gvt Colombien qui jouent les Attila partout où ils passent.


          • JL JL 26 novembre 2007 19:06

            Si Ingrid Betancourt était vivante, les FARC le prouveraient pour la raison évidente qu’elle leur sert de bouclier.

            Et si elle est vivante, qui a intérêt à cacher cette vérité ? Uribe, Pour pouvoir lancer un assaut et en finir avec les FARC ?

            A l’inverse, qui aurait intérêt à accréditer l’hypothèse qu’elle n’est pas morte ? Uribe, quelqu’un d’autre ? Et pour quelle raison ?


          • phiconvers phiconvers 26 novembre 2007 20:42

            Je crois avoir été clair : ménager les FARC n’a servi à rien. il faut aujourd’hui mettre la pression sur ces barbares anachroniques et aider Bogota à vaincre cette guérilla, que l’Union européenne a inscrit sur sa liste des organisations terroristes. Il faut bien comprendre qu’une guérilla stalinienne ne comprend que la force.


          • Philou017 Philou017 26 novembre 2007 21:01

            Un gouvernement d’extrême droite comme celui d’Uribe ne connaît aussi que la force et l’utilise sans vergogne. Que faites-vous de tous les rapports des exactions impunies des paramilitaires amis de mr Uribe ? Sont-elles plus justifiables que certaines violences commises par les FARC ? Si vous pouviez donner des sources, j’apprécierais.


          • phiconvers phiconvers 26 novembre 2007 21:41

            J’ai placé deux liens sur cet article. Je vous invite à lire la presse colombienne, ou mieuxencore, à vous rendre dans ce pays pour vous faire votre propre idée. Il est simpliste et injuste d’assimiler Uribe aux paramilitaires.


          • Philou017 Philou017 26 novembre 2007 22:36

            Les deux liens que vous avez mis sont ceux du « monde », aux positions très atlantistes, pour ne pas dire pro-étasuniennes (voir Chavez). Quand à l’autre, il s’agit d’un site (Latin Reporter) basé en Espagne, et d’orientation conservatrice, pour le moins, d’après ce que j’y ai vu.

            Merci pour le conseil d’aller en Colombie.

            Si vous voulez des témoignages directs de Colombiens , en voilà :

            Les relents narco-paramilitaires du président Uribe http://www.educweb.org/webnews/ColNews-Apr07/French/Articles/Lesrelentsnarco-paramilit.html

            Les paramilitaires au cœur du terrorisme d’Etat colombien http://www.monde-diplomatique.fr/2003/04/CALVO_OSPINA/10081

            Javier Giraldo : « l’avenir de la Colombie : une domination des paramilitaires en ‘costume-cravate’ » http://risal.collectifs.net/spip.php?article2092


          • JL JL 26 novembre 2007 23:08

            phiconvers, non vous n’êtes pas clair. j’attends votre réponse à mon post de 13H30 et à mes questions du post suivant.


          • Philou017 Philou017 26 novembre 2007 23:29

            sur les deux liens que vous donnez, un concerne « Le Monde », journal aux positions Atlantistes, pour ne pas dire pro-Etasuniennes (voir le cas Chavez), l’autre (Latin Reporter) est un site basé en Espagne, et pour le moins conservateur.

            Merci pour le conseil d’aller en Colombie.

            Sinon, si des témoignages de Colombiens vous intéressent :

            Les relents narco-paramilitaires du président Uribe http://www.educweb.org/webnews/ColNews-Apr07/French/Articles/Lesrelentsnarco-paramilit.html

            Les paramilitaires au cœur du terrorisme d’Etat colombien http://www.monde-diplomatique.fr/2003/04/CALVO_OSPINA/10081

            Javier Giraldo : « l’avenir de la Colombie : une domination des paramilitaires en ‘costume-cravate’ » http://risal.collectifs.net/spip.php?article2092


          • Emile Red Emile Red 27 novembre 2007 08:46

            « il faut aujourd’hui mettre la pression sur ces barbares anachroniques »

            Raccourci bien facile, mais qui sont les vrais barbares ?

            Ceux qui sous couvert du mot galvaudé « Démocratie » laisse crevé 90% de la population planétaire, ou ceux qui veulent ouvrir les yeux de ces 90% afin qu’ils combattent pour leur survie ?


          • Philou017 Philou017 27 novembre 2007 09:10

            Je ne comprend pas pourquoi mes réponses disparaissent et réapparaissent avant de disparaitre de nouveau. Un gros problème sur Agoravox ?


          • Ceri Ceri 27 novembre 2007 09:14

            j’espère que c’est une plaisanterie ! Uribe est mouillé jusqu’au cou dans la parapolitique http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30070

            En + il a porté les Convivir et a quasiment légalisé le paramilitarisme. Je trouve que si on tape sur les FARC (à raison forcément), il faut aussi voir les choses en face en ce qui concerne le paramilitarisme, et ses liens avec une certaine classe politique, essentiellement du parti libéral (d’Uribe).


          • phiconvers phiconvers 27 novembre 2007 22:09

            philou017, il est nécessaire que vous fassiez une différence entre le gouvernement légitime de la Colombie et les FARC. C’est un préalable pour discuter. A ce jour, aucun observateur international autorisé n’a remis en cause la régularité de la victoire de M. Uribe en 2002 et en 2006.

            Je répète que vos sources (RISAL, Monde diplo) sont pilotées par une extrême-gauche peu soucieuse d’équilibre et de légitimité démocratique. Quant à educweb, c’est le site de soutien à Betancourt qui agrège les news qui l’arrangent.

            Je vous donne un autre témoignage. Faites-en bon usage et formez-vous une opinion consolidée, c’est tout ce que je peux vous conseiller !


          • phiconvers phiconvers 27 novembre 2007 22:11

            @ JL, Les FARC disposent de moyens de communication nombreux et sont capables d’envoyer à Caracas I. Marquez, l’un de leurs principaux responsables. Il est donc inconcevable qu’ils ne puissent pas fournir une preuve de vie, à moins qu’Ingrid soit morte.


          • Philou017 Philou017 28 novembre 2007 10:27

            Les témoignages sont nombreux et émanent de Colombiens, soit sur place, soit exilés. Vous ne pouvez pas les balayer d’un revers de main sous prétexte qu’ils sont surtout repris par des sites marqués à gauche.

            Votre témoignage est pour le moins léger. Vous vous contentez de répéter à l’envie que Uribe a été réélu et que les FARC sont méchants. Vous ne convaincrez personne avec ça, à part ceux qui veulent être convaincus.

            J’aimerais bien penser que Uribe vaut quelque chose. Toutes les informations que j’ai me montrent un dictateur sanguinaire dans un pays gangréné par la corruption et la violence. Le fait que Uribe ait révoqué la médiation Chavez sous un prétexte bidon montre que rien n’est clair dans son attitude.

            Uribe pour moi, ne peut être une solution d’avenir pour la Colombie. Mêlé au trafic de drogue, proche des brigades d’assassins des paramilitaires, soumis aux intérêts américains, il ne peut représenter un avenir pour ce pays, quelque soit la façon dont on envisage les choses.

            Et il ne parait en aucune mesure capable de résoudre l’affaire des otages.


          • alexis 4 avril 2008 09:07

            les auc sont creation de Cesar Gaviria , pouequoi vous continue a dire de betisses ?


          • Braik 26 novembre 2007 14:10

            Quand on se définit colombianophile et on voudrait parler de la salsa, la corrida et etc. ça veut dire que le seul regard que l’on porte à ce pays est celui d’un blanc fachiste colonialiste qui ne pense qu’à venir dépenser sa fortune dans un endroit où l’on croit pouvoir tout acheter.

            Dire que Uribe, l’un des plus grands mafieux corrompus d’Amérique latine a fait avancer ce pays est une vision de cowboy (à la Bush) qui sort son flingue des qu’on n’a plus d’arguments.

            Enfin, il faut quand même penser que, même si Chavez, dans son gouvernement avec des tendances dictatoriales, a su renverser la tendance d’une pauvreté au grand dam des plus grandes fortunes du pays.

            Braik


            • phiconvers phiconvers 26 novembre 2007 21:43

              Vous vous méprenez et préférez manier l’invective. Contrairement à vous, je respecte la souveraineté colombienne et c’est la raison pour laquelle je suis scandalisé par les dérapages de la médiation Chavez tout autant que les pressions mal exercées de la France sur le gouvernement colombien.


            • Dominique 26 novembre 2007 14:29

              Ca fait plaisir de vous lire à nouveau, même si ici, je crains que vous ne vous fassiez du mal ; peu importe, merci pour votre article et votre point de vue « dissonnant »


              • Le péripate Le péripate 26 novembre 2007 14:46

                Colombophile....... c’est celui qui aime les pigeons ?


                • Saï 26 novembre 2007 14:56

                  @ l’auteur :

                  Vous plaisantez. L’émotion toujours, l’émotion. Procédons à une e-vulgarisation du cas présent.

                  Chavez est un anti-Bush, être gentil. Uribe, collaborer avec Bush, être méchant.

                  Chavez proposer aider pays pas à lui pour régler cas diplomatique. Ca gentil. Uribe virer Chavez. Ca jalousie, ça être parce que Uribe lui, être dirigeant corrompu solde Oncle Sam. Ca méchant.

                  Chavez aider pauvres de pays à lui. Ca bien, nous Français, aimer. Chavez être homme bien. Aider libérer Ingrid Betancourt. FARC être en guerre président Uribe. Ca bien aussi. Uribe, être méchant. Ennemis de ennemis, être amis. Faute captivité Betancourt être politique impérialiste. FARC être anti-impérialiste. FARC et Chavez, se comprendre. Réussir négociations.

                  Voilà, expliquée simplement, la problématique Betancourt vue de France est beaucoup plus simple ; vous auriez pu vous épargner l’effort de développer un point de vue alternatif pour l’exposer à des gens qui eux ont déjà très bien compris la situation.

                   smiley


                  • Dominique 26 novembre 2007 15:09

                     smiley smiley smiley


                  • Bleu Montréal 26 novembre 2007 14:56

                    À phiconvers, auteur de cet article sans intérêt

                    Excusez-moi, mais jai comme l’impression que c’est vous qui vous plantez, vraiment.

                    Déjà, vous montrez que vous avez aucune empathie pour les familles dont l’un des membres est otage. Personnellement, je compatis avec cette famille et les autres familles qui angoissent face à l’inconnu (vivant ou mort) et à l’absence d’un des leurs.

                    Deuxièmement, vos protagonistes en prennent plein la gueule, et il n’y a rien de solidement démontré. Et Sarkozy dans l’affaire, vous l’oubliez ?

                    Dans cette affaire, si il y en a un qui aurait pu faire quelquechose (et qui le fera), c’est Chavez. Il a réussi en 3 mois ce que les gouvernements colombiens n’ont jamais pu faire. Alors, tous vos disqualificatifs, à quoi servent-ils ici ? À cracher une haine certaine vis à vis de ce président ?

                    J’ai quelques doutes sur les intentions de l’auteur dans ce pseudo-article.


                    • phiconvers phiconvers 26 novembre 2007 20:44

                      Considérez que je n’aurais pas perdu de temps si la question des otages, de tous les otages, m’était indifférente. Mais la compassion manifestée ici et là pour les otages s’est doublée d’une lamentable complaisance pour leurs ravisseurs. Et, au bilan, qui a été libéré ???


                    • Emile Red Emile Red 27 novembre 2007 13:32

                      L’information sur le gouvernement Uribe, peut-être...


                    • Chaly 26 novembre 2007 15:10

                      Malgré un style qu’on peut ne pas aimer, je suis tout à fait d’accord avec l’auteur, qui clairement a une certaine connaissance de cette région.

                      Sur Uribe d’abord qui, avec le soutien des colombiens, essaye de libérer son pays de la menace constante des Farcs qui avaient peut etre une idéologie il y a 40 ans, mais ne sont aujourd’hui qu’un groupe d’assassins et de narcos.

                      Sur Chavez ensuite dont le seul intérêt est de propulser son image personnelle et de dominer non seulement le Venezuela, mais si possible toute l’Amérique Latine. Son appui aux pauvres n’est qu’un leurre, que seuls quelques européens, trompés par une bonne stratégie de communication, croient encore.

                      Sur Sarkozy enfin, qui pour des raisons qui m’échappent, croit à la bonne volonté de Chavez, alors que celui-ci le trompe comme les autres et voit dans Sarkozy la possibilité de légitimer indirectement son expansion latino-américaine.


                      • Philou017 Philou017 26 novembre 2007 20:55

                        Je suis frappé par le côté idéologique de votre intervention, ainsi que certaines autres, qui a l’apparence d’une auto-persuasion volontariste sans rien justifier votre propos par quelque information. On dirait que vous cherchez à croire en une présentation noir-blanc des choses qui vous arrange et rien de plus.

                        «  »l’auteur, qui clairement a une certaine connaissance de cette région.«  » Qu’en savez-vous ? vous êtes copain avec lui ? Son point de vue ultra-simpliste et non-argumenté prouve au contraire qu’il n’y connait rien. Et vous, vous y connaissez quoi exactement ?

                        «  » mais (les FARC) ne sont aujourd’hui qu’un groupe d’assassins et de narcos.«  » Le généreux Uribe contre les mauvais FARC, ça reste à argumenter. Surtout qu’on pourrait plûtot attribuer votre affirmation aux sinistres paramilitaires amis du « libérateur » Uribe.

                        «  »Sur Chavez .. dominer non seulement le Venezuela, mais si possible toute l’Amérique Latine.«  » Mince. Et pourquoi pas l’Amérique du Nord tant que vous y êtes. On accuse souvent les autres de ce que l’on peut être accusé soi-même. Vous ne seriez pas pro-américain par hasard ?

                        «  »Son appui aux pauvres n’est qu’un leurre«  » Il faut oser l’écrire ça. Surtout quand on entend parler de la situation des pauvres en Colombie.

                        «  »Chavez voit dans Sarkozy la possibilité de légitimer indirectement son expansion latino-américaine.«  » affirmation gratuite encore une fois, qui montre que votre point de vue est politique et uniquement cela.

                        Si vous nous faisiez part de vos sources, qu’on puisse s’informer un peu ? Allez, ne faites pas le cachotier...


                      • bernard29 candidat 007 26 novembre 2007 15:22

                        Article trés utile. je partage vos sentiments sur cette affaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès