• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Internet et dissidence : grandeur et misère - 2

Internet et dissidence : grandeur et misère - 2

           

     ....ou quand la dissidence ne cesse de manger ses enfants et les dissidents de tuer le père.

______________

                                       

 

         C'est la fête à Alain Soral ! Des snipers youtubers ont pris pour cible l'essayiste...

***

         Si la critique est facile et permise à tout le monde - dans le sens de "accessible" à tous car personne ne saurait se tenir au-dessus - comme à l'abri - d'un tel exercice, recenser puis exposer au grand jour les contradictions d'un essayiste qu'il réponde du nom de Soral ou pas... ne délivrera jamais quiconque de l'obligation de rester au plus près de l'œuvre de celui que l'on prend pour cible et de s'y coller ; d'autant plus que l'œuvre d'un auteur - ou sa contribution intellectuelle - ne se mesure jamais à la somme de ses contradictions qui n'est que l'écume de l'œuvre, à moins de s'adonner à une philologie de trou de serrure, un peu comme celui qui choisit délibérément de lire une œuvre dans non pas ce qui a été publié mais de ce qui a fini dans la poubelle de l'auteur.

A rechercher la facilité contre le travail qu'est la lecture - rigueur et discipline - on passe à côté de l'essentiel, à savoir : comment et pourquoi l'œuvre d'un essayiste rencontre son époque ; ce qui est manifestement le cas en ce qui concerne Alain Soral. Quant à nous dire que nombre d'auteurs sont rarement à la hauteur de ce que leur oeuvre offre comme promesse, c'est un peu comme nous dire, une fois encore, que la vérité de l'œuvre se trouve dans la poubelle de l'auteur et dans sa chambre à coucher.

         Personne n'ignore, excepté les groupies, que Soral, après son bannissement des médias - bannissement auquel il n'a jamais pu se résoudre ( comment aurait-il pu alors qu'il se savait tellement plus doué que tous ceux qui s'y vautraient semaine après semaine - et aujourd'hui, comme jamais !) -, a sombré dans un comportement pathologique et mortifère sans questionnement ; souffrance psychique qu'une exposition répétée auprès des internautes a pu révéler ; trente ans plus tôt, personne n'en aurait détecté toute la pertinence faute d'en avoir été le témoin ; ce qui n'enlève rien à sa contribution : exposer au grand jour les lignes de force qui, de la fin de la Seconde guerre mondiale à nos jours, ont conduit notre société là où elle ne se trouve plus aujourd'hui, faute de cohésion et de réconciliation : confusion, ressentiment, culture de l'ignorance, soupçon généralisé, instrumentalisation des plus faibles, désir sécessionniste, revanche et vengeance ... face à une classe politique et médiatique, bien plutôt une clique, totalement absente d'une prise de conscience de l'urgence qu'il y aurait à rendre justice autant aux uns qu'aux autres, sans angélisme...

C'est sûr ! nombreux sont ceux qui y laisseront leur dernière illusion de pouvoir en réchapper.  

 

 

1 - Pour Soral et d'autres (Onfray - même génération) qui s'est fait connaître dans les années 90 grâce à ses passages-télé, seule la reconnaissance des médias de masse et d'autres plus élitistes ( qui sait... France Culture ?) est susceptible de valider sa légitimité et son identité et la légitimité de cette identité (plus encore pour un autodidacte) : celle d'un essayiste avec lequel il faut compter.

Télé, radio, presse - les médias donc ! et puis aussi ses pairs... essayistes et intellectuels ; pairs terrorisés à l'idée de valider publiquement une partie de son œuvre car, comme pour Dieudonné (celui qui trouve cet humoriste drôle perd son emploi), tout intellectuel qui viendrait soutenir certaines des thèses de Soral ( celles de l'ouvrage "Comprendre l'Empire") se trouverait lui aussi ostracisé sous 48h... jusqu'à ce que Zemmour - un des meilleurs clients des médias de masse -, ne vienne piller une partie de son travail tout en se gardant bien de la lui rendre publiquement. 

Et jamais la notoriété que lui apporte internet ne comblera ce manque et ce regret éternel vécus comme un échec ( avec Internet, le plus souvent, on ne peut que vaincre sans péril et triompher sans gloire) car Soral a besoin de se confronter à des "contradicteurs", non pas à sa hauteur, mais dont la notoriété renforce son exploit et son prestige lorsqu'il parvient tout simplement à les remettre à la place qui est la leur dans la médiasphère du débat intellectuel : un strapontin derrière un pilier. 

Que les youtubers concernés gardent à l'esprit cette spécificité générationnelle qui touche Alain Soral.

 

***

 

       Plus largement maintenant, et pour revenir à ces youtubers ados, pré-adultes et adultes à peine confirmés (dans la tranche d'âge des 15-25 ans - 35 au grand maximum) qui n'ont de cesse de s'époumoner, non sans talent, à longueur de vidéos aussi denses que tendues contre les féministes, la culture gay, les Musulmans, les Réfugiés, Mélenchon, la GPA, la PMA, les femmes youtubers et les autres... jeunes diplômés de nos centres ville au look de fils et filles de bonne famille, la CGT, les activistes des minorités visibles (surtout femmes !), les banlieues infréquentables, les bobos anti-Trump, Obama, les humoristes, Nuit debout, les Zadistes.......

        "Y'en a marre des Arabes !", leitmotiv en forme de supplique reprise en cœur par ces mêmes youtubers et leurs lecteurs qui se situent, de leur propre aveu, à la droite de Marine le Pen (sans rire !) car à leurs yeux à tous cette dernière se situe à gauche (bonjour la confusion !), il n'y a dans ce cri non pas de guerre mais de collégiens - certains sur le retour, comme un renvoi de cour d'école et son préau, bien des années plus tard dans le souvenir d'humiliations sans nombre face à des "beurs" haineux -, certainement pas le début d'une pensée aussi sommaire et lacunaire soit-elle  ; quant à évoquer l'élaboration d'un système d'analyse et de contre-analyse dans le genre : qui fait quoi, à qui, comment, où, pour(-)quoi et pour le compte de qui... ne rêvons pas. 

Et pourtant : les effets vous éblouissent  ; alors que les causes, elles, vous éclairent car les émotions (affects : ressentiment, colère, haine) est bel et bien le pire des mensonges quand il s'agit d'éclairer la vérité. 

        "Y'en a marre des Arabes !" ..............................Et c'est alors que la vidéo recueille 500 000 vues. Une véritable consécration, d'autant plus que, comme chacun sait : le nombre sanctifie. Aussi, à quoi bon... (s'emmerder..... ?), nous répliqueront ces mêmes youtubers. 

_______________

 

Pour prolonger, cliquez : Internet et dissidence - grandeur et misère - 1


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 5 juin 20:45

     
    Alain Bonnet est stérile, et ne fera rien contre le gland remplacement donc. Quant à croire qu’il fera des colons des nationalistes, c’est de la branlette : la nation est pourrissante, le souchien un veau, et le colon n’en veut donc pas comme modèles.
     
     
    « Hilare, le gogochon fit de la pissotière ex-France, une poubelle migratoire africaine convenable. Laissons alors la nation puant l’entre-jambe pisseux des pantalons baissés aux libéraux qu’ils en finissent le dépeçage et s’amusent à menacer les branletteux de cette caverne fécale, de tortures financières mondialistes ingénieuses. » Souchien anonyme


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juin 08:04

      @Jean Roque

      On se détend, on respire un bon coup. Je sais pas mais... je vous sens tendu.


    • izarn izarn 6 juin 09:50

      @Jean Roque
      Tu ferais mieux de lire Céline, et tu comprendrais ton niveau face à un souchien...


    • Jean Roque Jean Roque 6 juin 14:17

      @izarn
       
      Souchien de l’ancien temps, des volubilités pas bobo et sans niaiserie, d’avant la débandade du monde blanc et des chiures finales de l’Occident bisounours branletteurs devant petites bougies.
      Avec la sélection des guerres, où seuls les lâches avortons gochos survivent, la France allait inexorablement vers le tiède diarrhéique du bisounours. Naissance d’un client dans chaque gland remplacé, frémissant et baveux devant la verroterie pour colonisé souchien. Branler la chiure pour lui faire croire que le monde est bénin, qu’il a bien fait de la concevoir. Essayer de se représenter ç quel point le gogochon en est arrivé, je n’y arrive pas sans vomir.
       
      Mais si gateux-baveux le servile souchien gogochon, que ça donne comme une sorte de courage comparatif. smiley
       
      Torché par des colons comme l’espère Uleski. smiley
       
       


    • berry 6 juin 00:16
      Soral est victime de la censure des médias mais son site Egalité et Réconciliation n’est pas pour autant un havre de la liberté d’expression. Ceux qui ne sont pas à 100 % sur sa ligne sont allègrement censurés et diabolisés.
      Ils m’ont sucré 2 commentaires sur le Mamoudougate, sans doute parce qu’ils contenaient un lien vers un site concurrent.

      • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juin 08:04

        @berry

        Quel est ce site concurrent ?

      • berry 6 juin 10:43

        @Serge ULESKI

        C’était un lien vers le blog facebook de Frank Buhler.
         
        Il se pose des questions sur les incohérences de l’affaire Mamoudou Gassama, à juste titre à mon avis.

      • eric 6 juin 00:37

        Faut le faire d’écrire tous cela sans parler du Raptor. Car en effet, les Conversano, and co, sur le plan quantitatif, restent assez loin derrière. Sans parler du qualitatif. Globalement, le Raptor illustre une sorte de bon sens. Son approche, qui consiste à utiliser son audience pour populariser des idées proche des siennes, mais pas toujours identiques, est très novatrice. On peut même dire généreuse et intelligente.

        Soral les a traité, lui et ses potes, de village peopols, il se venge en faisant la bise à sa femme pour élever le débat.....

        Savez vous que Maître Gims, à accepté de faire un duo avec Vianney, autre ancien élève du Lycée Militaire de Saint Cyr l’ Ecole, sur le thème, au moins lui, il croit en Dieu, comme moi (le maître en question serait musulman). Quand au raptor, français d’origine kabyle qui considère que comme ses ancêtres ont combattu au sein du Fln, pour l’indépendance de leur pays, lui doit le faire pour sa patrie de naissance, en souvenir des valeurs qui les animaient eux... Il ne faut pas oublier non plus qu’avant de calmer Soral, dont lui et ses potes parlaient toujours avec respect, il s’est fait les féministes propagandistes professionnelles financées par canal plus, les alter gauchos jeux vidéo salariés par Médiapart et soutenu par Libe et l’Obs. Sans parler des « on vaut mieux que ça » propulsés par les melenchonniens. Le tout sans moyen.

        Je vous le dit. Le Raptor, c’est la nouvelle Jeanne d’Arc...Avec ses copains, de toutes origines, un peu dans le désordre, c’est le retour de la France. C’est la saine réaction de l’universalisme français contre le gauchisme et la sociale démocratie americanisés communautaristes, intersectionalistes, mais surtout totalitaire. Un grand souffle d’air frais.


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juin 08:02

          Entendu........


          Vous ne voulez pas des gauchos, des youtubeuses un peu gourdes ni des Arabes ni des Réfugiés... ni de Mediapart : vous comptez faire quoi ? Ouvrir des camps ?................... c’est pas sérieux votre affaire. Vous ne faites progresser la conscience de personne. 

          Tranquillisez-vous : vous n’aurez pas ce que vous voulez et personne non plus. 

          Attachez-vous à cette question si vous voulez que nous avancions tous : qui fait quoi, à qui, où, comment, pour(-)quoi et pour le compte de qui ? 

          Cessez donc cette obsession de l’Islam, aujourd’hui un référent non pas pour conquérir le monde mais pour s’envoyer en fumée ; un Islam servi par des cas psychiatriques d’une délinquance multirécidiviste, une délinquance de délinquants sans solution pour eux-mêmes depuis leur plus jeune âge et nous pour eux, qui ont enfin trouvé une résolution définitive à cette absence de solution.


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juin 08:06

            Arrêtez avec l’écume des choses et des êtres...


            Intéressez-vous à la vague de fond, tout au fond.

            • izarn izarn 6 juin 09:41

              Parler de Soral est polémique. Parceque le « Système » le diabolise. Il serait un héritier du nazisme, du fascisme italien tout en étant un totalitaire stalinien....
              Sa pensée serait « nauséabonde » ayant une « certaine odeur »....Etc...
              Je met le paquet pour qu’on arrête de tortiller du cul quand on parle de Soral.
              Si on écrit sur lui, avec une certaine bienveillance, on attrape son odeur, et en fait vous voila aussi proscrit...
              Bon vous avez compris ce genre de méthode c’était celle de l’Inquisition catholique....
              De fait j’ai déjà écouté Soral sur son canapé rouge, vu ses conférences. Car figurez vous, le type tient fort bien la route, et ne vous lache pas !
              Soral est cultivé, beaucoup de mémoire, et un art des associations consommé. C’est un caractériel, une forte tête comme on disait jadis. Si on le fait chier, il en rajoute. Bon on dira que c’est son coté garnement. Mais il y eut bien pire à la tête des états. Passons...
              Sur son blog, il n’y a pas les crétins du genre "A bas les arabes" sauf ceux qui justement jouent cette provoc comme un certain Conversano...Ce qui lui a valu un coup de pied dans la tronche de la part de Soral. Rassurez vous Conversano est toujours vivant...
              Petit portrait, peut-etre inexact, mais plus proche de la réalité que celui de Uleski.
              Au niveau des idées ?
              Bien entendu on vous dira que c’est un fatras de théorie du complot anti-sioniste...Sauf, et c’est pour cela qu’il est interressant, ses sources ne sont pas fausses, et sont vérifiables....
              Je me rappelle une époque ou il sortait des phrases anti-juives de tous les grands auteurs français, scientifiques, et même politiciens sans aucune « odeur »....
              Conclusion : Fallait-il mettre 50% de notre culture, de notre Histoire à la poubelle en se soumettant au CRIF ?
              Par exemple en faisant pression pour empecher l’édition de certaines oeuvres de Louis Ferdinand Céline (Non pas Céline Dion...Hahahhaa ! Bon je sais elle est mauvaise, mais « Bagatelle pour un massacre »)
              Vu le génie de cet auteur, on ne peut que consacrer le crétinisme nul du CRIF...Qui n’a probablement jamais lu le bouquin.
              C’est pas la faute à Soral si les sionistes sont des imbéciles et semblent etre du même niveau intellectuel que leurs adversaires les antisémites.
              Face à ce panier à crabe, il vaut mieux rester neutre....En effet, ce que ne fait pas Soral.


              • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juin 10:05
                Une analyse un peu plus approfondi sur Soral et son projet de réconciliation...
                Internet et dissidence - grandeur et misère - 1

                • Oui, il a permit à un certain Gollum d’aller fouiller dans ma vie privée. Ce qui s’appelle une intrusion. Bon, c’est le jeu. Avec Google Maps, tout le monde sait tout de tout le monde. alors,...Suffit d’aller fouiller. Même ceux qui retrouve par hasard leur nécro, et ont fait des démarches pour la faire enlever, ne sont pas à l’abris. C’est dans l’ordi et y restera. Mémoire akashique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès