• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Investir ou trader ? Ne jouez pas avec l’argent métal (...)

Investir ou trader ? Ne jouez pas avec l’argent métal !

Je n’ai que peu réagi face au phénomène des forumeurs de Reddit, qui annonçaient spéculer sur l’argent métal pour faire monter son prix. J’avais annoncé par mail qu’il ne valait mieux pas s’occuper de cela et surtout pas en se positionnant rapidement sur l’argent métal. J’étais en effet très sceptique face à cet engouement, sachant en plus que les volumes d’investissement du métal gris sont bien plus importants que sur des entreprises à faible capitalisation du style de Gamestop. Les fluctuations des cours boursiers de l’argent métal ont été bien moins importantes, car il faut beaucoup de capitaux pour faire bouger ses prix. C’est un marché restreint comme nous l’avons souligné plusieurs fois dans cette revue certes, mais il est solidement investi par de grosses structures financières, du style Goldman Sachs, JPMorgan et consorts.

L’idée du short squeeze, qui consiste à faire monter le prix d’un titre afin de forcer ceux qui parient à la baisse à racheter leurs positions, a très bien fonctionné avec GameStop. Cette société très impactée par la crise du coronavirus (et par son modèle économique de magasin physique de jeux vidéo) a vu son cours boursier grimper de manière spectaculaire après que les membres du forum de discussion Reddit aient suffisamment acheté l’action pour forcer les vendeurs à découvert (les shorters qui parient à la baisse) à quitter leurs positions. Dans ce cas, les shorters n’étaient pas n’importe qui vu qu’ils s’agissaient de hedge funds (gros fonds spéculatifs).

Le cas de l’entreprise Gamestop et le cas du Silver diffèrent sur plusieurs aspects. Le premier problème est que le marché des matières premières est différent du marché boursier. Il est plus difficile de dire exactement combien les investisseurs sont « short » ou « long » sur leurs positions (c’est-à-dire s’ils parient à la baisse ou à la hausse des cours). Par exemple, les informations de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), sur la question de savoir si les hedge funds ont des positions longues ou courtes, ne sont pas transparentes. Si les données donnent des éléments sur ce qu’il se passe sur le marché financier de l’argent, il ne faut tout de même pas oublier le versant physique réel de ce marché sur lequel l’opacité est de rigueur.

Je vous donne un exemple. Les institutions financières qui négocient des matières premières physiques couvrent généralement leur risque de prix pour se prémunir des fluctuations en vendant des contrats à terme. Les opérations de couverture permettent d’atténuer les risques liés aux prix du fait de la forte corrélation qui existe entre les cours à terme du futur et les prix au comptant du jour. Le risque de baisse de prix de l’argent métal au comptant est atténué par la vente d’un contrat à terme (future) à un prix fixé pour une livraison et un règlement à une date future. Si le prix au comptant du métal gris descend, le prix du contrat à terme aura descendu lui aussi. Le trader pourra alors racheter le contrat à terme (ou liquider sa position) à un cours inférieur à celui où il a vendu le contrat, ce qui lui procure un profit. Ceci peut ainsi permettre d’atténuer l’effet d’une baisse de prix.

Ces subtilités du capitalisme financier spéculatif floutent donc la situation du marché du métal gris (et des matières premières en général) à cause non seulement :

  • des décalages de temporalité entre le prix spot au comptant et les prix fixés à terme dans le futur,
  • du déphasage entre le marché physique réel de l’argent métal disponible et livrable et le marché boursier dérivé.

Tout ceci pour dire qu’à moins d’être membre du pôle matières premières de JPMorgan, qui sont connus et condamnés pour leurs escroqueries sur les manipulations de cours, il va être assez compliqué d’anticiper pour parier contre eux.

Dernier point en guise de rappel, ma position sur l’argent métal est moyenne et long terme dans le Portefeuille Alternatif : je ne voyais donc pas l’intérêt d’investir quand tout le monde en parlait et alors que nous n’étions même pas sur une zone technique d’achat intéressante. Je suis déjà de toute façon investi sous de multiples formes dans l’argent métal (minière, physique, boursier, etc.) ce qui me permet de ne pas me précipiter face à ce genre de nouvelle.

Qui plus est, je ne crois pas à la fable du trader particulier qui gagne beaucoup d’argent sur les marchés financiers. Certes, il peut avoir bien performé en 2020 qui était une année particulièrement exceptionnelle, mais le moyen le plus simple d’investir reste d’avoir des placements sectoriels équilibrés et une vision moyen-long terme. L’objectif étant de gagner régulièrement tous les ans en évitant les sueurs froides la nuit. Si vous avez déjà ceci en place tant mieux, vous pouvez donc travailler à construire d’autres rentes et faire des investissements plus risqués.

Les métaux précieux physiques sont essentiels dans cette stratégie, car vous ne serez jamais ruiné avec eux. La pression à l’achat persiste encore aujourd’hui sur l’argent métal physique, notamment aux Etats-Unis qui font face à un déluge de commandes !

À côté de cela, le mythe de l’argent facile accessible à tout le monde n’a pas fini de persister et les particuliers se ruent sur les marchés financiers, voire les cryptomonnaies, sans couverture…

Franck Pengam

www.geopolitique-profonde.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 mai 16:58

    Le cirque des animaux en Bourse

     

    Les gens travaillaient dur en ces contrées lointaines,

    Vivant au jour le jour, se contentant de peu,

    L’avenir assuré pas plus loin qu’à quinzaine,

    Ils se décarcassaient sous un soleil de feu.

     

    Un homme vint un jour, habillé comme un prince.

    Je suis banquier dit-il, je veux vous enrichir !

    Allez dans la forêt où grouillent des tapirs,

    Prenez-les tous vivants, purgez-en la province,

    Sachant où les placer en faisant mes affaires,

    Je peux vous les payer à cent pesos la paire.

     

    Enchantés, les paysans donnèrent leur accord,

    Parquèrent des tapirs, payés au juste prix

    Par le caissier de l’homme : les gens étaient ravis.

    Le banquier dit alors : Ramenez-en encore

    Et je triple le prix : trois cent pesos la paire !

     

    Il me faut m’absenter, faire le bien ailleurs

    Pour conclure à la fin, je laisse mon trader. (1)

     

    Mais de tapirs à prendre il n’en restait plus guère.

    Le trader proposa : "Je veux votre bonheur.

    Ces tapirs sont à nous, on vous les a payés.

    Rachetez-les-moi donc à un prix non surfait ;

    A son proche retour le banquier vous paiera

    Cent cinquante pesos tout tapir qu’il verra".

     

    Cette aubaine à venir allécha les paysans.

    Quitte à vendre leurs biens ils versèrent l’argent.

     

    Le lendemain matin, le trader disparut.

    Ni lui ni son patron jamais ne reparurent.

    Les naïfs villageois restèrent nus et crus,

    Encore bien heureux de garder leurs chaussures.

     

    Au profit maximum chacun se met en course,

    Tous les jours des gogos se font plumer en Bourse !

     

     

    René Francal, 16/12/2008

     

     

     

    (1) prononcer « trédeur », comme « raideur ».


    • devphil30 devphil30 7 mai 06:12

      Article sponsorisé commercial ... !


      • Hier c’était l’anniversaire de Freud qui avait déjà tout compris. Belle expression : l’homme PROTHETIQUE (viagra,..., GPA, P.M.A. Transhumanisme). Avec la référence à Prométhée (Macron sagittaire, gare au foie). n 1930, dans son ouvrage Malaise dans la civilisation, Sigmund Freud passait en revue les « causes de désillusion » et soulignait le caractère ambivalent de la « récente maîtrise du temps et de l’espace ». Il s’interrogeait notamment sur la signification de la photographie et du disque en tant que « matérialisations de la faculté qui a été donnée à l’homme de se souvenir, autrement dit de la mémoire ». « L’homme, écrivait-il, est devenu une sorte de dieu prothétique, dieu certes admirable s’il revêt tous ses organes auxiliaires, mais ceux-ci n’ont pas poussé avec lui et lui donnent souvent bien du mal... L’avenir lointain nous apportera, dans ce domaine de la civilisation, des progrès nouveaux et considérables, vraisemblablement d’une importance impossible à prévoir ; ils accentueront toujours les traits divins de l’homme... Nous ne voulons toutefois point oublier que, pour semblable qu’il soit à un dieu, l’homme d’aujourd’hui ne se sent pas heureux. » ben oui, la suite de l’histoire de Prométhée : LA BOITE DE PANDORE,.....


        • Pour le moment URANUS (qui fut découvert au moment de la Révolution française et l’Amérique-amertume et désillusions)et coincé dans le signe bien terrien du TAUreau. retour sur terre : LE REEL. Comment le fictif (Uranus c’est le ciel) va-t-il s’y prendre pour spiritualiser le matériel qui résisté. Vaccin vient de VACCA : VACHE. Première rebellion : Sache humain, toi qui veux te prendre pour DIEU : TOI QUI VEUT GOUVERNER LA NATURE, APPRENDS D’ABORD SES LOIS...


          • Laurent (l’eau rend) louis s’est fait totalement arnaquer. En novembre 2016 , un particulier belge déposa plainte contre OneCoin et l’ancien député Laurent Louis, pour escroquerie et vente pyramidale ; selon le plaignant, le réseau de l’ancien député belge serait de 2 000 à 3 000 personnes, pour un profit (via les commissions) se chiffrant en centaines de millers d’euros. Autant savoir...Bien ûrr, les belges ont tout intérêt à lui clouer le bec (Affaire DUTROUX...).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité