• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Irlandais de Vincennes » : amère et tardive victoire judiciaire

« Irlandais de Vincennes » : amère et tardive victoire judiciaire

Quelques grands media qui ont pendant près de vingt-cinq ans relaté par le menu, donc par des centaines d’articles, l’affaire dite des Irlandais de Vincennes, puis celle dite des écoutes téléphoniques de l’Elysée, n’ont accordé que quelques pauvres lignes à l’arrêt d’appel du 13 mars dernier rendu par la 11e chambre de Paris. On a même vu des échos de 7 cm sur 7 cm dans deux très grands quotidiens. La campagne électorale prenant, paraît-il, toute la place il était donc nécessaire que ce soit moi qui mette les choses au point. J’espère que vous ne me trouverez pas trop technique et que vous contribuerez à la plus large diffusion de ce document.

Ainsi la 11e chambre de la cour d’appel de Paris vient-elle de rendre le 13 mars 2007 son arrêt dans l’affaire dite des écoutes de l’Elysée.

Elle a très sévèrement réformé le jugement rendu il y a un an par la 16e chambre du TGI de Paris, présidée par J.-C. Kross. Les auteurs avaient été sanctionnés de peines amnistiées et d’amendes. Pour mémoire, ces peines étaient déjà trois fois amnistiées depuis la commission des faits entre 1983 et 1986 ! Des voix s’étaient d’ailleurs élevées au niveau de la magistrature pour dénoncer le coût exorbitant de cette procédure étalée sur près de quatorze ans.... vouée à accoucher d’une souris : la peine maximale encourue étant de douze mois, donc amnistiée d’avance !

Quelques rares parties civiles avaient, cependant, obtenu gain de cause (le journaliste Edwy Plenel, la famille de Jean-Edern Hallier et l’avocat Antoine Comte, défenseur des Irlandais de Vincennes).

Toutes les autres, cinquante-cinq au total, s’étaient vues déboutées aux motifs qu’elles n’auraient pas apporté la preuve de l’atteinte à l’intimité de leur vie privée.

Le jugement était toutefois allé encore beaucoup plus loin, « en faveur » des condamnés, puisqu’il avait qualifié leurs écoutes de « fautes non détachables du service ». Ce point était d’autant plus important que, depuis le début de l’affaire, dite des écoutes, en 1993, les personnes mises en cause ont « bénéficié » de la prise en charge de la totalité de leurs frais de défense par l’Etat....ce qui leur a permis de s’offrir à la charge des contribuables les services des meilleurs « ténors » du barreau de Paris. (coût assistance à l’instruction pendant près de dix ans, puis quatre mois de procès, enfin dix jours en appel).

Les condamnés de cette première instance n’avaient pas estimé utile d’interjeter appel de la décision, allant jusqu’à qualifier eux-mêmes leur condamnation de « juste et équilibrée ».

Ce sont donc vingt-deux parties civiles déboutées, mais pugnaces, qui avaient interjeté cet appel pour obtenir réparation de leur préjudice.

La Cour a semble-t-il eu : d’une part une autre lecture des faits et d’autre part un avis différent quant aux conséquences juridiques à en tirer.

L’avocat général comme les avocats des parties civiles avaient unanimement réclamé la reconnaissance du droit à indemnisation des appelants et surtout que les fautes des intimés (Ménage, Prouteau, Esquivie, Gilleron, Charroy, etc) soient désormais reconnus comme « personnelles et détachables du service ».

C’est précisément ce que la Cour a retenu dans sa décision.

En conséquence et nonobstant leur récent pourvoi en cassation (non suspensif), la décision de la Cour est désormais exécutoire et les condamnés vont devoir non seulement indemniser les victimes, mais aussi et surtout rembourser à l’Etat la totalité de leur frais de défense dans cette affaire. Ce ne sera que justice (enfin !) notamment pour moi qui règle personnellement mes frais d’avocat depuis 1983.

Au-delà de l’affaire des écoutes téléphoniques elle-même, la décision de la 11e chambre d’appel de Paris met en quelque sorte, et tout en même temps, un point final à l’affaire dite des Irlandais de Vincennes (28 Août 1982) pourtant jamais jugée ! Nombre des victimes étaient précisément écoutées par la Cellule de l’Elysée pour pouvoir mieux étouffer leurs multiples tentatives de révélation de la vérité. Plusieurs décisions de justice, déjà anciennes, ont cependant établi qu’Edwy Plenel du Monde n’avait fait, par ses investigations (en l’absence totale d’action judiciaire envers Barril), que rapporter, par une « enquête approfondie, précise et documentée » la preuve du « montage » fait par ce dernier en plaçant préalablement « les preuves » au domicile des Irlandais avant l’arrivée des enquêteurs habilités. Au passage, ces jugements (aujourd’hui définitifs, TGI, appel et rejet de cassation) avaient même fustigé : « L’inertie du Parquet et l’inaction du juge d’instruction, ne procurant pas pour autant un brevet d’innocence à monsieur Paul Barril » (jamais jugé pour ces faits !). Barril ayant eu l’audace de porter plainte en diffamation contre Le Monde et Edwy Plenel.

Notons toutefois que Barril est à nouveau condamné en appel pour le délit de recel et de diffusion de certaines écoutes (6 mois avec sursis et 5 000 euros d’amende). Est-ce la fin de son passage habituel à travers les gouttes ? Il avait certes été tardivement poursuivi (4 août 1992) sur plainte des Irlandais pour le montage du 28 Août 1982 à Vincennes. Mais au terme d’une instruction de près de dix ans, là aussi, la Chambre de l’instruction de Versailles avait annulé le 18 Janvier 2002 tout le dossier, le concernant, en se fondant sur des éléments de pure procédure. Ainsi Paul Barril se trouve-t-il, depuis longtemps déjà, hors de toute curiosité judiciaire pour son « montage » de Vincennes. Il n’a jamais été jugé pour l’affaire des Irlandais et ne le sera jamais ! Même si son ancien camarade Christian Prouteau, le 5 décembre 2006, a enfin reconnu à ce propos, devant la Cour, sur question de la présidente : « Il est clair que Paul a chargé la mule ». Une première au bout de vingt-cinq ans !

Un aveu bien tardif qui pourtant vingt-cinq ans plus tôt aurait tout changé à mon propre parcours judiciaire, et par voie de conséquence, au plan professionnel et personnel. La justice s’en souciera-t-elle un jour ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (137 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Yolly (---.---.158.6) 4 avril 2007 11:00

    En effet, c’est très intéressant.

    Voir aussi le site d’Isabelle Debergue : http://www.geocities.com/petite_citoyenne

    Les fautes des fonctionnaires « influents » étaient jusqu’à présent surprotégées par les services juridiques des administrations, et les avocats ont en général peur d’aller trop loin dans la défense des victimes des abus de pouvoir administratifs.

    Merci pour cet article.


    • Claude (---.---.219.200) 4 avril 2007 14:13

      « Les fautes des fonctionnaires »influents« étaient jusqu’à présent surprotégées par les services juridiques des administrations, et les avocats ont en général peur d’aller trop loin dans la défense des victimes des abus de pouvoir administratifs. »

      Ne faudrait-il pas considérer qu’il y a faute inexcusable de l’administration lorsque, pouvant enquêter ou sachant que des agents sont fautifs, elle se borne à leur payer des avocats, à éviter de « trouver » des pièces du dossier, à faire du victimisme devant les tribunaux (« ce procès nous coûte très cher, notre administration est pauvre, il faut que ces cascades d’actions en justice d’arrêtent... ») et à user les victimes de véritables abus de pouvoir, administrés ou fonctionnaires ?

      Sans doute, il faudrait réformer profondément la Justice administrative et les institutions qui l’entourent, pour que cete notion puisse vraiment « passer ». Le site d’Isabelle Debergue « Petite Citoyenne » déjà cité :

      http://www.geocities.com/petite_citoyenne

      contient un certain nombre d’articles intéressants.

      Il y a aussi le site de Justiciable :

      http://www.geocities.com/justiciable_fr


    • Jean (---.---.39.123) 4 avril 2007 17:49

      Et la Cour des Comptes, ne devrait-elle pas contrôler et, au besoin, sanctionner, le comportement des administrations dans ce genre de situations ?


    • (---.---.37.163) 5 avril 2007 00:42

      L’Etat français a toujours eu beaucoup de mal à se contrôler lui-même. Surtout depuis la « grande expansion coloniale » de Léon Gambetta, Jules Ferry, Charles de Freycinet, etc...

      Bayrou s’en prend à présent à l’ENA, et c’est vrai qu’il y a un problème. Mais le problème est plus profond, et Bayrou l’aggrave avec ses propres propositions qui vont dans le sens de la privatisation des services publics.

      Le site d’Isabelle Debergue contient des propositions très intéressantes, de celles dont aucun politique actuel ne veut entendre parler, mais dont j’espère qu’elles « passeront » tôt ou tard.


    • Merci de me donner les coordonnées entières du site que vous avez mentionné. j’ai apprécié l’intérêt que vous avez bien voulu manifester...et de plus vous avez été la première à réagir !!


      • (---.---.42.24) 4 avril 2007 11:52

        Yolly se réfère au site « petite_citoyenne » sur www.geocities.com . C’est la mise en page d’Agoravox qui en abrège le lien visible, mais si vous cliquez sur le lien vous aurez le site.

        La même auteure a publié plusieurs articles sur Agoravox.


      • Claude (---.---.219.200) 4 avril 2007 14:15

        Pareil pour le site « justiciable_fr » sur www.geocities.com .


      • Tristan Valmour 4 avril 2007 12:32

        Mon colonel,

        Je vous rends hommage parce que vous avez servi la France.

        Je vous rends hommage parce que vous avez fait preuve d’une ténacité hors du commun.

        Je vous rends hommage parce que vous avez contribué à la manifestation de la vérité dans une affaire fort trouble.

        Et j’espère que vous obtiendrez une réparation qui dépasse le cadre judiciaire.

        Et j’espère que les citoyens de notre pays vont s’élever en masse contre ce genre de vilenies, contre ces pouvoirs, ces groupes de pression, ces infâmes qui outrepassent leur rôle et nous asservissent.

        Ils nous doivent des comptes.

        Un médium citoyen tel qu’Agoravox peut y contribuer.


        • saphir (---.---.66.151) 4 avril 2007 13:04

          On aimerait avoir sur cette affaire l’avis éclairé de l’éminent rédacteur d’AGORA VOX ,M. Bilger.


          • alberto alberto 4 avril 2007 13:58

            Et ne trouvez-vous pas que quelquefois, cette république a un petit parfum de bananes ?


            • raoul (---.---.102.1) 4 avril 2007 14:39

              M.BEAU

              je n’ai pas très bien compris le sens de votre article ? Que demandez vous exactement ? Votre réhabiliation ?


              • Paul Villach Paul Villach 4 avril 2007 15:04

                Merci pour ces précisions qui montrent bien que le respect de la loi est parfois le cadet des soucis de nos gouvernants et de ceux qui les servent, et qu’on le fait payer cher au contraire à ceux qui y sont attachés . Paul Villach


                • snoopy86 (---.---.47.238) 4 avril 2007 17:22

                  @ l’auteur

                  J’imagine que cette affaire vous a pourri la vie pendant 25 ans. Si cette décision est exemplaire, ce n’est qu’une piètre compensation.


                  • Lucie Fair (---.---.71.55) 4 avril 2007 17:36

                    Cette « affaire » fait partie du grand feuilleton jamais clos de ce que j’appelle « les dessous cradingues de la république ».Notre Marianne si belle en apparence ne se lave pas souvent et je vous dit pas les odeurs nauséabondes dès que l’on s’approche un peu trop près d’elle, c’est une véritable honte pour tout les français .Sans parler de tout les cadavres cachés dans ses placards,elle n’en peu plus de tenir la porte ça déborde de trop.

                    Le pire c’est que le justice devrait être théoriquement indépendante du pouvoir politique or il n’en est rien .Comment peut on obliger les enfants des écoles à suivre des cours d’instruction civique alors que les gens sensés donner l’exemple se mettent au dessus des lois y compris les juges.

                    Monsieur Beau, je ne sais pas quel rôle exactement vous avez jouez dans cette sombre histoire, mais apparemment vous avez jouez celui du pion sacrifié par la sacro-sainte raison d’état. Mais je ne crois pas que vous ayez perdu votre honneur d’homme pour autant, contrairement aux autres acteurs de cette affaire (en ont-ils jamais eu un d’ailleurs).Ne soyez donc pas amer le rôle de victime expiatoire n’est pas le pire,je n’aimerais pas être à la place de P Barril le matin devant son miroir car lui sait ce qu’il a fait (il n’y a pas de pire juge que sois même)... Bon vent.


                    • Merci à tous de vos témoignages en faveur de la vérité vraie. Reste, si vous le voulez bien tous, à éviter de parler ou d’écrire que j’aurais été sacrifié, il ya près de 25 ans, sur le sacro-saint autel d’une quelconque raison d’Etat. Ici, comme je l’ai souvent expliqué, le blanc manteau de la raison d’Etat n’est en réalité qu’une serpillière puante destinée à recouvrir des intérêts et fautes personnels individuels et/ou cumulés.... et ensuite le « bon peuple » en arrive inévitablement à se dire que si l’on en arrive là...il doit bien y avoir là dessous des intérêts supérieurs auxquels lui ....pauvre « Pékin » (civil) ne comprend certes rien...mais l’admet inconsciemment et par principe..c’est là que se situe sa propre faute de citoyen !! Evidemment ma « réhabilitation » « lato sensu » reste mon objectif prioritaire puisque, vous l’avez tous compris, j’ai souffert terriblement d’une multitude de mauvais traitements et ce dans bien des domaines. Je viens d’aperçevoir enfin une première lueur judiciaire en près de 25 ans... reste à permettre à la lumière d’éclairer pleinement toutes les pièces du puzzle qui sont là devant vous...prêtes à s’emboîter. Merci à tous, évidemment inconnus, de vos témoignages qui me vont droit au coeur


                      • minijack minijack 4 avril 2007 19:49

                        BRAVO à l’auteur de cet article !

                        Je n’ai pas bien compris en quoi il était impliqué lui-même ou pas dans la décision rendue, mais quel bonheur de savoir que désormais les fonctionnaires de l’Etat ne seront plus systématiquement « couverts » par la Justice, et que celle-ci retrouve une relative indépendance pour dire ce qui est juste ou pas.

                        Ce jugement est loin d’être anodin !

                        Désormais, un fonctionnaire de police ou même des services spéciaux devra, en toute conscience et responsabilité personnelle, assumer d’appliquer ou non les ordres qui lui sembleront légitimes — et seulement ceux-là — sous peine d’être sanctionné à titre personnel en cas d’abus.

                        Le « fait du prince » est donc désormais révolu. Du moins pouvons nous l’espérer...


                        • Thomaphoto (---.---.102.1) 4 avril 2007 22:32

                          Minijack, je crois bon de signaler que pour la police et la gendarmerie, et a fortiori pour les officiers, s’impose la sacro-sainte théorie ds :« baïllonnettes intelligentes »... et aussi : « l’ordre illégal et le commandement de l’autorité légitime ». En clair on ne peut pas faire faire n’importe quoi par n’importe qui !! sauf dans les séries télé.. Egalement que la Justice ne couvre jamais un policier ou un gendarme qui a commis une ’faute’ et à plus forte raison un acte illégitime... Croire le contraire relève de la pure fiction, voire du pur roman policier.. Nombre de fonctionnaires ou de militaires pourraient en témoigner. Je parle évidemment du droit commun qui représente la très majorité des affaires traitées. Encore une fois, c’est mal connaitre les Magistrats et la Justice en général que de croire qu’ils passent leur tempsà ’couvrir’ je ne sais quel ’exécutant’.


                          • Cher thomaphoto, Nous évoquions ici très précisément deux affaires purement judiciaires pour lesquelles les spécialistes avertis (magistrats, avocats, chroniqueurs ; etc ...) vous confirmeront qu’il a été quasiment impossible d’obtenir que l’institution judiciaire fonctionne normalement. Pour la première dite des Irlandais de VINCENNES : Les auteurs ont effectivement été honteusement protégés et cela s’est vu !! ( Par exemple un Président de la République qui, à l’annonce de la future inculpation d’un de ses conseillers (PROUTEAU), affirme publiquement et sans ambiguité à la télévision son soutien à l’intéressé ). Les magistrats du siège comme du Parquet ont vu là une ingérence inacceptable et constaté ensuite que le principal avait bien été « étouffé ». Second exemple : l’affaire dite des écoutes téléphoniques de l’Elysée. Là aussi,comme toujours, tout le monde ment et mieux encore se retranche derière le SECRET -DEFENSE. Là encore le Président MITTERRAND ment publiquement dans une interview à des journalistes de la Télévision Belge : « Il n’a jamais vu d’écoutes téléphoniques ...ne sait même pas comment c’est fait ...etc ». Pas de chance ! quelques mois plus tard la Direction de la Surveillance du Teritoire (D.S.T.), découvre, dans un box de garage loué sous une fausse identité par le Préfet PROUTEAU, des compte-rendus d’écoutes paraphés et annotés de la main dudit FRANCOIS MITTERRAND...himself ! Le juge VALAT, en charge de ce dossier, a du faire preuve de beaucoup de courage et de pugnacité pour traquer la vérité pendant près de dix ans. Il n’y est cependant pas entièrement parvenu tant les obstacles se sont multipliés chaque fois qu’il envisageait d’avancer. En réalité dans ces deux affaires « on » a tout fait pour bloquer la machine et à défaut « on » a pu faire traîner suffisamment dans le temps pour que ...trois amnisties viennent couvrir les peines prononcées.Ai-je été assez clair ? Imaginez-vous quelles auraient été les conséquences de telles affaires par exemple aux Etats-Unis ou plus près de nous en République fédérale allemande (R.F.A.) ?


                            • thomaphoto (---.---.102.1) 4 avril 2007 23:51

                              M.BEAU, Mon exposé s’adresse aux intervenants qui auraient tendance à généraliser, à partir de vos deux affaires qui, que vous vous le vouliez ou non, sont des procédures politico-judiciaires exceptionnelles. Ce n’est pas tous les jours qu’un Président s’immisce dans des affaires.. Mon propos est de dire que des ’incohérences’ rencontrées dans vos dossiers, l’on ne pouvait extrapoler et penser que tous les jours, les Magistrats, que je ne suis pas, s’évertuent à ’couvrir’ des actes ’repréhensibles’ de policiers ou de gendarmes commis dans l’exercice de leur fonction. Laisser penser cela aux lecteurs serait irresponsable. Ai-je été clair.. Pour autant, nous sommes en France et encore une fois je vous parle du droit commun ! Vous parlez des E.U. croyez vous que d’interdire de filmer le retour des cercueils de GI’S d’IRAK et leur enterrement soit du goût des américains ? Enfin, la RFA n’existe plus depuis 1989. bonne soirée.


                              • (---.---.37.163) 5 avril 2007 00:31

                                Il faudrait tout de même ne pas oublier qu’au départ le rapporteur du Conseil d’Etat n’avait « rien vu » dans l’affaire du Rainbow Warrior. Certes, ce n’était pas un rapport contentieux, mais c’était encore plus important.


                              • (---.---.37.163) 5 avril 2007 00:35

                              • Réponse a THOMAPHOTO. Pris bonne note et désolé d’avoir pu un instant laisser à penser à une généralisation. Loin de moi l’idée d’extrapoler et de sombrer dans un « tous les mêmes » ; je m’en suis tenu strictement et étroitement à deux cas vécus personnellement et très douloureusement .Je m’interdis évidemment d’aller me répandre sur des cas que je ne connais pas. Ayant de surcroît été moi même un auxiliaire de justice sourcilleux pendant si longtemps, je m’autorise simplement à dire que j’ai particulièrement peu apprécié de voir que tous les principes que j’avais scrupuleusement appliqués aux justiciables de toutes sortes ...ne valait tout d’un coup plus rien ...s’agissant de gens protégés. Vous me direz que j’étais bien naïf !!et c’est ce qui me révoltera peut-être encore plus.


                                • Martial74 26 janvier 2008 22:48

                                  Bonsoir,

                                  à l’attention du colonel JM BEAU.

                                  J’aimerai écrire un livre sur mon activité de sapeur-pompier volontaire.

                                  J’ai été victime de beaucoup d’embuches et de jalousie, je vais avoir besoin

                                  de votre aide, j’aimerai que vous soyer mon co-auteur.

                                  J’ai commander votre ouvrage "l’honneur d’un gendarme" pour m’aider à écrire !

                                  D’avance merci mon colonel.


                                • pour MARTIAL 74

                                  Cher Monsieur,

                                  Attendez fin mars et recontactez moi par l’intermédiaire de mon éditeur. Mais je dois d’ores et déjà vous dire que je n’ai aucune compétence pour pour devenir un co-auteur. Bon courage pour votre écriture

                                   


                                • @martial 74

                                  Cher Monsieur,

                                  Merci de l’intérêt que vous voulez bien porter à mes "aventures". Je crains tourfois de ne pas avoir les capacités et le temps nécessaires pour être votre co-auteur. Je ne suis, en effet, pas écrivain professionnel.

                                  Cordialement


                                • précisions pour IP à 00H35. Il est avéré aujoud’hui que Mr TRICOT a bien été « roulé dans la farine » sur ordres et que c’est bien le Président de la République...himself ! qui a donné son feu vert à l’opération ( voir à ce propos les explications données depuis et au demeurant très claires de tous les protagonistes de haut niveau dont l’amiral LACOSTE patron de la D.G.S.E)


                                  • (---.---.143.210) 5 avril 2007 09:36

                                    Je suis étonné que Monsieur Beau ne désigne pas l’instigateur suprême de toutes ces basses manoeuvres : Mitterrand François.

                                    Il est temps de retirer à Mitterrand toutes ses décorations (nous lui laisserons la Francisque !) et de débaptiser toutes les places, avenues, boulevards, rues, ruelles, et impasses à son nom. Déboulonnons une fois pour toutes la statue du commandeur (qui n’était qu’un sale petit magouilleur) !

                                    Rappelons-nous qu’il y a eu beaucoup trop de morts autour de cet homme-là pour qu’il ait été un honnête homme ! Et qu’il a détourné non seulement l’argent du trésor public mais aussi les fonctions de l’Etat à son profit particulier.

                                    Chirac, à côté de lui, est un enfant de choeur, pris la main dans le pot de confitures.

                                    Mitterrand, lui, le Florentin, l’habile, a su échapper à tous ses poursuivants... fors la Camarde !


                                    • A IP de 09H36 ce jeudi Vous avez du passer assez vite sur une de mes réponses de 23H32 hier soir. Tout y est clairement exposé sur le point qui vous préoccupe.Quant aux conclusions que vous en tirez, je ne souhaite pas entrer sur ce terrain là, mais égoïstement rester sur celui de mes 24 années de combat pour souligner combien « l’injustice » a été longtemps flagrante et éfficace.


                                      • alberto (---.---.108.156) 5 avril 2007 11:03

                                        M. Beau, et cher colonel, je vous adresse l’expression de toute ma sympathie pour les épreuves que l’on vous a imposées et mon estime pour votre pugnacité à faire reconnaître votre bon droit, ce qui n’a sans doute pas été de la tarte tout les jours !

                                        Si je mentionnais dans un de mes commentaires ci-dessus l’odeur de banane qui parfume quelquefois les antichambres des palais républicains et les couloirs de certains ministères, sachez que cette remarque ne vous concernait pas vous, mais ceux par qui ces scandales sont arrivés et qui continuent d’arriver trop souvent dans notre joli pays.


                                      • thomaphoto (---.---.102.40) 5 avril 2007 10:51

                                        Mon cher BEAU, pris bonne note de votre réponse, qui est la marque de votre honneté intellectuelle, qualité première de l’OPJ que vous avez été de nombreuses années, et notamment dans la région de TOURS.. Si je peux résumer votre affaire judiciaire sur un ton humoristique je dirais que c’était le mariage de la ’carpe’ (l’OPJ) et des ’lapins’ (gendarmes de choc) !! On a vu ce que cela a donné à l’arrivée. Or, le judiciaire c’est un vrai métier qui ne s’apprend pas forcément en descendant en rappel d’un hélico... Il me semble en tout cas !!! Bien à vous.


                                        • Cher Tomaphoto, Vous me semblez bien proche du milieu Gendarmerie, tant vous paraissez avoir compris le mécanisme. Je suis un peu étonné de ne pas voir de réactions de gendarmes de tous grades ou de magistrats. Il est vrai que nous nous astreignons tous, en général, à un devoir de réserve...mais, là, l’anonymat garanti et la prescription des faits pouvaient laisser espérer quelques réactions ...Mais il est non moins vrai que pour connaître à peu près correctement les deux affaires évoquées il faut avoir au moins 45 ans...là encore le temps gagné par les « adversaires »...leur procure une sorte d’oubli et par conséquent de mansuétude...qui me peinent assez. Je reste malgré tout fier de mon ARME


                                          • Tomaphoto (---.---.102.1) 5 avril 2007 21:21

                                            Cher BEAU,

                                            pas gendarme, mais OPJ durant de longues années, très souvent au contact des gendarmes BR/SR..

                                            OPJ c’est la fonction la plus difficile en terme de responsabilité à la fois vis à vis de la hiérarchie, quant à la réussite ou l’ échec de l’affaire mais aussi et surtout des Magistrats sur le contenu de la procédure et sa capacité à tenir devant une juridiction...

                                            C’est une donnée qui échappe totalement aux gendarmes et policiers de choc.. Car en cas d’échec et vous l’avez vérifié à vos dépends, c’est toujours l’OPJ qui ’trinque’.

                                            J’ai suivi vos mésaventures et intégré très tôt que vous porteriez le ’barda’ !!

                                            Bien à vous.


                                          • Un grand salut d’O.P.J. à O.P.J. qui ont évidemment plus de facilité à comprendre un certain nombre de mécanismes. A bientôt peut-être sur AGORAVOX pour des sujets plus traditionnels et surtout moins personnels.


                                            • Tomaphoto (---.---.102.1) 5 avril 2007 23:55

                                              Un grand salut à vous et à bientôt ...


                                            • Milla 8 avril 2007 15:28

                                              @ L’auteur

                                              La vérité vraie, merci pour cet article clair et limpide qui prouve que la « justice » a ses bonnes failles ouiiiiiiiii...

                                              Milla

                                               smiley


                                              • lieutenant-colonel honoraire de gendarmerie jean-michel beau (---.---.78.19) 8 avril 2007 15:59

                                                Merci de votre témoignage mais en l’occurence il ne s’agit plus de failles mais d’abysses...et le bon peuple de se demander encore si tout cela peut être vrai tant les « dysfonctionnements » sont Hénormes !!!. Ce sont tout simplement des magouilles sous couvert d’une soi disant raison d’Etat...qui peut encore objectivement le croire ?sauf à être aveugle et dénué de la moindre objectivité...ou encore partisan ....au stade de l’aveuglement. Vous êtes probablement une des dernières à réagir ...mais j’ai trop tardé à m’exprimer sur AGORAVOX et en plus ils ont eu légitimement besoin de trois jouirs pour savoir si je « méritais » de retenir l’attention ...d’où le relatif flop ...sauf pour des gens comme vous...certes moins disponibles espace/temps Qui redescendent toutes les infos lors du W.E. C’est au bout de près de 25 ans une leçon de plus à retenir et ...la prochaîne fois je promets de faire mieux ...et plus vite !! Cordialement à tous


                                                • Milla 8 avril 2007 18:00

                                                  @ Lieutenant ....

                                                  « Ce sont tout simplement des magouilles sous couvert d’une soi disant raison d’Etat »

                                                  c’est bien ce que j’entends, avec humour noir, désolée de ne pas avoir été plus limpide...

                                                  Bien à vous

                                                  Milla


                                                • sawana 28 décembre 2007 23:04

                                                  Bonsoir Avez-vous vu l’actualité récente sur Paul Barril ?


                                                  • Oui Bien sûr !!! Le vent tourne semble-t-il au bout de 25 anx !!!

                                                    Merci d’avoir fait le rapprochement.

                                                    Voyez sur l’adresse http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=33523 l’excellent papier de Paul VILLACH et mes réponses sous son article. cordialement


                                                  • sawana 31 décembre 2007 01:37

                                                    J’ai pensé à vs parce qu’un soir mon téléphone a sonné pour m’annoncer une mauvaise nouvelle et ma vie a changé.. Depuis j’observe avec jubiliation chque « dégats collatéraux » liés à cette mauvaise nouvelle

                                                    Pas moyen de se contacter par mail sur agorvox ?




                                                  • sawana 31 décembre 2007 16:21

                                                    je viens d’envoyer


                                                  • en petit avec - et non _ entre les deux premiers mots puis point point puis @ avec un d et non un s comme je l’ai tapé par erreur !! Su tu es perdue Essayes plusieurs fois combinaisons ça doit marcher


                                                  • un d à la place du s dans le dernier mot


                                                  • Pour tes recherches historiques sur le prix du pétrole : Fais tout simple et essayes plusieurs trucs tu verras bien lequel est le bon sur wanadoo.fr


                                                  • Pour vos recherches sur le prix du pétrole. C’est simple comme un coup de fil ! c’est ce qu’écrit jean-marie.bigard@wanadoo.fr.Je pense que vous êtes une dame du midi de la france Bonne année 2008


                                                  • Pour vos recherches sur le prix du pétrole. C’est simple comme un coup de fil ! c’est ce qu’écrit jean-marie.bigard@wanadoo.fr.Je pense que vous êtes une dame du midi de la france Bonne année 2008


                                                  • Pour vos recherches sur le prix du pétrole. C’est simple comme un coup de fil ! c’est ce qu’écrit jean-marie.bigard@wanadoo.fr.Je pense que vous êtes une dame du midi de la france Bonne année 2008


                                                  • Pour l’unité de mesure du pétrole à laquelle tu t’intéresses tu penses à aller sur jean-robert.bigard@wanadoo.fr. Es-tu une dame vivant dans le midi ?



                                                  • jean-marie.bigard@wanadoo.fr me charge de te dire que pour l’unité de mesure du pétrole il pense que le prix va encore monter. Tu es mme S-C ?


                                                    • vérité vraie 5 février 2011 16:09

                                                      Pour couper court à la polémique et aux contrevérités liées aux scandales évoqués, prenez connaissance de la version des faits donnée par un témoin capital :


                                                      Google et taper Le gendarme Durand dénonce.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires