• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Irma ou l’incurie du gouvernement, l’incurie des (...)

Irma ou l’incurie du gouvernement, l’incurie des media

Quelques heures après le terrible ouragan, sur les îles françaises, tout un chacun peut se faire une bonne idée - n'est-ce-pas - des dégâts. Les media ne sont pas avares, qui multiplient les commentaires et les images. Mais tout se résume à quelques bribes d'information, toujours les mêmes, partout : 95 % détruit, l'ile coupée du reste du monde, 300 km à l'heure .... même la villa de Trump, toujours pas vendue, amochée à l'heure qu'il est. Oui, oui, on sait tout ça. Mais, je voudrais savoir si mon copain Barthélémy s'en est bien sorti. A ce niveau, on entre sur les Champs-Elysées de l'Impéritie.

Même Agoravox, le media citoyen, semble se désintéresser de cela. Pas un seul papier à la modé à l'heure qu'il est. Nous manquons cruellement d'information. La France ne sait rien, la France ne fait rien ou presque, n'a rien anticipé. Je veux dire, mise à part rabâcher les info's du lucarnon et de l'actu sur Google.

Je veux dire : 

Pour dénoncer l'insuffisance des interventions de la France, en terme de volume de moyens, en terme de temps de réaction.

Je veux dire : pour dénoncer la mise en oeuvre d'une politique adaptée d'aide aux réfugiés que sont potentiellement devenu plus de 100 000 habitants (si l'île, comme on le lit partout, est détruite à "95%".

Je veux dire, pour dénoncer l'absence de mise en place de système de communication de secours

Moi président (e) ! voilà 10 mesures que j'aurais commandées. 

Avant l'arrivée d'Irma : 

Primo : mise en place d'un système de communication permettant à toute la chaine de fonctionner de bout en bout, en tout temps, quelles que soient les conditions.

Mon père me raconte souvent son armée : parachutés par petite équipe de l'autre côté du rideau, enterrés, une semaine et plus, sans électricité. Gégène, poste Lagier, quartz, morse, sans eau sans électricité.

On pourrait pas faire mieux de nos jours ? On pourrait pas améliorer ? Mettre en place des équipes de renseignement style 13eme RDP de l'époque, bardées d'électronique hyper-puissante, PED - Powered Electronic Devices - liaisons satellites ! On pourrait pas améliorer le renseignement aux populations ? Là, en la circonstance, il est donné deux numéros où appeler, deux ! Grotesque ! scandaleux ! Honteux ..... Ma voisine, qui a ses enfants et petits à Saint-Martin fait le numéro toutes les trois minutes. Sans succès, emcombré, point barre, même pas un automate à France-télécomique, SFR-chaperau-pointu ou Orange-mécanique pour répondre autre chose, dériver, assister, enregistrer ..

- Je ne sais pas s'ils sont vivants ou s'ils sont morts dit-elle éplorée

Allez savoir vous ! même si je note qu'ils sont jeunes, en bonne santé, habitués, même si je pointe les statistiques, de nature à relativiser, elle vit son petit enfer. Y'aurait pas mieux à faire de la part des grandes industries, de notre univers technologique, du gouvernement plutôt que de se contenter d'annoncer : "ça va être dur et cruel"

La voisine, elle y était en 99 justement à Saint-Martin. Elle sait, pourtant un tout petit ouragan en 99, des vents à cent .... Et bien, sa description interpelle : plus de courant, plus d'eau, obligé de faire pipi en bouteille ! anecdotique me direz-vous. Oui, mais tout à l'avenant.

On attendrait du gouvernement, de plus :

 

Qu'il ait mis en place des structures et des procédures, bien avant

Qu'il ait ensuite, immédiatement, parachuté les troupes d'élite, les gaines bourrées de ravitaillement et de médicaments

Qu'il ait déployé tout un dispositif militaire pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

Je lis, à l'instant : 

"En renfort de leurs collègues de Brignolles déjà sur place, un détachement de 72 sapeurs-sauveteurs de la Sécurité civile de Nogent-le-Rotrou décolle ce mercredi soir 6 septembre 2017 pour la Guadeloupe."

Ridicule n'est-ce-pas ? 120 000 habitants, c'est au moins 20 000 policiers pour empêcher pillages et règlement de compte qu'il faudrait.

Et le pont aérien ? Le pont aérien qui permettrait au plus démunis de venir se réfugier en France continentale. Gratuit ! Ces réfugiés là sont nôtres en priorité. Tout geste qu'on accorderait de-ci de-là et qu'on leur refuserait serait une obscènité. 

Comment faire, à l'heure précise qu'il est, pour savoir s'ils sont vivants ? 

 

Citation graphique : A View from the Attic

& Vice News

 

Documents joints à cet article

Irma ou l'incurie du gouvernement, l'incurie des media

Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • aimable 8 septembre 2017 09:44

    st barth , l’ile des pirates , l’ile dont les habitants refusent et ne payent pas l’impôt comme tout citoyen Français va certainement exiger la solidarité de tous les Français .
    pour st Martin , il est difficile d’organiser la mise en place de l’aide quand plus rien ne fonctionne
    les journalistes eux créent l’émotion en boucle et ils arrivent les mains dans les poches , je me demande même s’ils ne sont pas plus nombreux que les sauveteurs qui eux arrivent chargés du matériel nécessaire  !


    • Pere Plexe Pere Plexe 8 septembre 2017 16:45

      @aimable
      Irma plus forte que JLM.. ?


    • aimable 8 septembre 2017 16:52

      @Pere Plexe
      plus forte je ne sais pas , mais elle ne fait que passer  smiley


    • 23101925 23101925 8 septembre 2017 21:36

      @aimable

      «  ne payent pas l’impôt comme tout citoyen Français  »

      Vous avez pas été ovationné avec votre réflexion ! 

      Faut dire, ça agace : tout citoyen français paie l’impôt dans la France continentale ?

      Bien vu sur les journalistes ! 

    • Le421 Le421 9 septembre 2017 11:00

      @aimable
      Hélas, je constate que moi-même, malgré mes idées altruistes, j’ai tendance a me rappeler de façon insidieuse que St Martin, c’est le domaine d’une certaine « Villa Pamplemousse » et de tous les symboles qui accompagnent.
      Quand je vois les difficultés rencontrées par les petites gens avec les assurances à la suite de la tempête de 99, je me dis que les beaux voiliers de la rade de St Barth seront financés par une augmentation des primes en métropole.
      Et ça me fout un peu les nerfs.
      J’envoie dès à présent, à titre de solidarité, les 500€ que Macron me pique sur la retraite.
      Il est vrai que ma femme et moi, à tous les deux, nous dépassons le seuil de pauvreté qui est de 1800€ pour deux.
      Ca ne s’invente pas.
      A salopard, salopard et demi...  smiley


    • Pimpin 8 septembre 2017 10:03

      Cette région est régulièrement balayée par des cyclones violents. Pourquoi n’existe-t-il aucune norme de constructions capables d’y résister ? Au moins pour les installations vitales.

      Ou alors on estime que le coût des dégâts réguliers est inférieur au coût de constructions adaptées.

      • Trelawney Trelawney 8 septembre 2017 10:36

        @Pimpin
        A saint martin 40% des maisons ont résisté au cyclone et pour elle les dégats sont réparables. le gros problème à Saint martin est qu’il y a de nombreux bidons villes en bordure de mer qui eux n’ont pas résisté. ce sont les habitants de ces bidons villes qui sont les pillards


        Les égouts et les canalisations ont résisté et les lignes électriques aériennes sont par terre. Elles seront enterrés comme pour la Guadeloupe après Hugo

      • 23101925 23101925 8 septembre 2017 21:33

        @Pimpin

        Bonne question ! Mais elle dérange manifestement. 

      • baldis30 8 septembre 2017 23:11

        @23101925
        bonsoir, ..

        non la question ne dérange pas ! pour la raison simple que les Antilles sont sur le bord de la plaque tectonique des Caraïbes et qu’en conséquences sur le plan structurel les constructions doivent répondre aux normes parasismiques ...

        Vous allez dire mais c’est pas un cyclone ...... hélas, hélas, hélas , ..... les normes reviennent à offrir la même résistance dans un cas comme dans l’autre .... 

        Qui fait respecter les normes ? Notamment pour les immeubles d’administration ou de service public ( préfecture, gendarmerie, hôpital, etc.....)

        Toujours dans le même ordre d’esprit la position tectonique en bord de mer, impose la prise n compte d’éventuel raz-de-marée ....

         Quelle est la différence entre un raz-de-marée d’origine tectonique et un -de-marée d’origine météorologique ... cela doit être énorme ....  smiley

        Et c’est encore plus énorme avec les constructions en bord de mer ...

        Autrement dit on s’en fout ......on a collé les organismes essentiels à la vie dans les dont personne ne voulait (meuh non ce n’est pas possible cela ne se fait pas en France ..... j’affabule ...)

         je pourrais aller plus loin et je verrais si je le fais parce que le problème dépasse le seul cadre de cet ouragan ... mais si vous alertez les politiciens en ayant ce qu’il faut de compétences on vous répondra tout et n’importe quoi jusqu’au moment où un rapport interministériel écrira et publiera la phrase suivante au sujet d’inondations à répétition :

        « D’une manière générale la ville de N.... n’a pas désigné une personne physique de haut niveau en charge de représenter le maître d’ouvrage sous la responsabilité du maire tant auprès près de ses services que de l’extérieur sur tous les aspects techniques, administratifs et financiers du PPCI. De même l’Etat n’a pas désigné un responsable unique sous la responsabilité du Préfet de tous ces mêmes aspects. »

         Est-ce suffisant comme démonstration ?


      • sls0 sls0 9 septembre 2017 03:20

        @baldis30
        Il y a des normes prévues pour du 4.

        Pourquoi pas du 5 ? Statistiquement c’est très rare.
        La force du vent c’est avec le carré de la vitesse, esthétiquement parlant le bunker tout le monde n’apprécie pas et le cout suit le carré de la vitesse aussi.
        Bref du 5 on fait avec, on se barre à plus de 100km ou on trouve un endroit avec des fenêtres style pentagone.
        AZF ça vous dit encore quelques choses ? Les fenêtres brisées c’est la même pression qu’avec les vents de 300km/h qu’ils se sont pris sur la tronche.
        Il faut savoir se limiter.
        Irma c’est un problème si on est à moins de 100km de sa route.
        Quand je dis problème c’est gros problème, toute la journée c’est la danse de la raclette, mon plumard est humide et c’est pas avec 92% d’humidité que ça va se corriger. Mini problème.
        Je réside dans une zone à cyclone on fait avec.
        Les maisons que l’on voit rasées il y a le même modèle chez moi, quand il y a un cyclone en approche et que l’on est sûr du vent, les voisins aux maisons branlantes on les invite, une maison de pauvre se vide en 5-10’ et j’en stocke 3-4 dans mon garage.
        90-95% des morts c’est dû à l’eau, crue et surtout l’onde de tempête.
        93% des morts ce sont des pauvres.
        Une bonne norme pour supprimer les victimes ce serait une norme contre la pauvreté.
        Une maison de pauvre en bois en deux jours elle est reconstruite avec les voisins et avec 50€ de vis en plus elle est aux normes pour tenir aux cyclones.
        Pour l’histoire de couts d’une catégorie 5, on laisse faire.
        Statistiquement parlant c’est exceptionnel et les couts de constructions seraient impossibles.
        C’est les fenêtres qui giclent, j’ai une amie qui est fachée avec les stats, ses fenêtres je vais voir pour une protection avec du plywood, c’est coté fixation qu’il faudra chiader tout en restant esthéthique.
        Les clous on oublie sinon le béton ou les blocs se retransforment en sable vu le nombre nécessaire.
        Je vais faire une protection hors norme pour un événement statistiquement improbable.
        Je calcule, je conçois, ça m’occupe.
        Elle paiera et dormira tranquille.
        Les constructions locales ne sont pas trop antisismiques, elle fait une fixette sur le vent mais se prendre une dalle de béton de 30 tonnes sur la tronche ça ne l’empêche pas de dormir.

        Et oui, une tempête tropicale peut faire plus de dégâts qu’un cyclone de catégorie 5, c’est le cas chez moi.
        La plupart des victimes c’est le sud est asiatique, le golfe du Bengale il n’y a pas mieux pour les ondes de tempête. C’est des chiffres à 3, 4 ou 5 zéro en victimes.



      • Trelawney Trelawney 8 septembre 2017 10:30

        On ne va pas parler de Saint Barthelemy qui est un paradis fiscal avec des maisons de 100m² avec piscine et des habitants qui vont avec. Il n’y a pas de victime et les bâtiments ont résisté.


        Saint Martin avec une densité de 650 habitants au km², 35000 habitants alors qu’en 1980 ils étaient 8000, 33% de la population au chômage et des aides sociales à n’en plus finir, est ce que l’on nomme un département en grande détresse.
        Malgré cela les gens sont préparés aux catastrophes assez présentes à cet endroit (cyclone, tremblement de terre. Et malgré que Irma a mis 60% des logements, pour les 40% restants c’est réparable, on ne déplore à l’heure actuelle 4 morts et une vingtaine de blessés graves. (Harvey au Texas c’est 44 morts).
        Parachuter des troupes qui ne sont pas faites pour cela (ce ne sont pas des pompiers) n’est pas trés sérieux et même dangereux car il y aura forcément des noyés. Observer les cyclones pour sa culture personnelle peut être intéressant, mais enterrer des observateurs pour informer qu’un vent de 250km/h se comporte de la même façon qu’un autre de 180km/h c’est à dire qu’il détruit tout sur son passage, n’est pas trés sérieux non plus sauf aussi à les noyer.
        Pour l’instant l’état gère plutôt bien cette catastrophe et lorsque l’on habite dans les zone cyclonique on assume les conséquences d’une catastrophe et on ne fait pas le surpris quand ça arrive. Ill faut aussi avoir une petite pensée pour les haitiens qui eux ne sont pas préparés du tout

        Attendons de voir ce que fera Irma en Floride où il devrait taper la centrale nucléaire de Turkey Point



        • 23101925 23101925 8 septembre 2017 21:24

          @Trelawney


          « 35000 habitants » : non. 80 000

          « Parachuter des troupes qui ne sont pas faites pour cela  » 

          .... Elles seraient faites pourquoi ? 

          De plus, ces troupes aéroportées, elles sauraient maintenir l’ordre mieux que quiconque. Les pillages vont bon train.

          « Attendons de voir ce que fera Irma en Floride où il devrait taper la centrale nucléaire de Turkey Point »

          FPL : Irma will cause power losses to 9 million people in its territory
          Palm Beach Post-il y a 43 minutes
          Elements de réponse


        • Trelawney Trelawney 9 septembre 2017 09:15

          @23101925

          .... Elles seraient faites pourquoi ? 
          Elles sont faites pour faire la guerre, pas le maintien de l’ordre et encore mois le sauvetage.
          Pour cela il existe le génie et les pompiers. 
          En Juin 40, pour éviter les parachutage, les allemands on inondé les bocages. On ne parachute pas sur une zone inondée.

          elles sauraient maintenir l’ordre mieux que quiconque
          Et pour cela, elle mitraille les gens qui prennent de la nourriture dans les épiceries ? Ca ferrait un peu plus de mort à dénombrer.

          Laissez faire ceux qui savent. Il font cela dans l’ordre et plutôt bien. Mais remettre tout en autre et secourir les blessés ne se fait pas dans un claquement de doigts.

          Habiter dans des zones cyclonique, prés d’un volcan ou d’une zone sismique, en montagne, au bord de la mer n’est pas sans risque, il faut que les gens qui habitent dans ses endroits le comprennent et ne soient pas surpris quand ça arrive

        • joletaxi 8 septembre 2017 12:32

          fou hein ?
          on n’a jamais vu ça Mme Michu, moi j’vous le dis, c’est la faute à Trump.
          par contre on savait que ce serait un cyclone très puissant, on est d’ailleurs capable de dire combien de cyclones frapperont la région en 2050.(sauf si vous faites caca dans le sciure bien entendu... et tout le bastringue de la secte)
          on savait de façn assez précise où cela allait tomber.
          et on s’est bien préparé.
          des renforts ont été positionnés sur place avec du matos, des engins, du ravitaillement.
          on a positionné des groupes électro des fois que
          on a fourni des moyens de com satellite et tout le toutim aux intervenants sur place.
          on a stocké quelques hosto de campagne, des médocs,
          plus tout ce que l’on ne sait pas, que nos politiques gardent secret tellement c’est innovant, des fois que Trump nous piquerait la méthode pour ses ouragans,ce salaud
          bref on était prêt.
          mais voyez-vous, avec le déréglement climatique , on n’a pas pu.
          car il vaut mieux fermer des centrales, nucs, bannir le pétrole, et mettre notre pognon dans des hachoirs à oiseaux
          car c’est garanti hein, si demain vous plantez vos tomates sans eau au clair de lune, il n’y aura plus jamais de cyclones, de tempêtes, de tsunamis, de tremblements de terre(si si,le lien a été étudié avec le RCA) bref, faudra juste faire un référendum pour savoir sur quelle température placer le thermostat

          pas à dire, on a fait des progrès gigantesques, quand on se rappelle que nos ancêtres craignaient que le ciel ne leur tombe sur le tête


          • Pere Plexe Pere Plexe 8 septembre 2017 16:43

            @joletaxi
            Trump n’est pour rien à ce drame.

            Mais le coupable est identifié.


          • 23101925 23101925 8 septembre 2017 21:14

            @Pere Plexe

            Jupiter a dit que ce serait « dur et cruel » .. il savait ce qu’il disait ? 

          • 23101925 23101925 8 septembre 2017 21:18

            @joletaxi


            .. votre humour n’est pas apprécié à son juste mérite. Vous dites en mode ironique ce que j’explique au tout premier degré.

            « plus tout ce que l’on ne sait pas, que nos politiques gardent secret tellement c’est innovant, des fois que Trump nous piquerait la méthode pour ses ouragans,ce salaud »

            Tout ce qu’on sait pas ! ça en fait de la réflexion ! 


          • baldis30 8 septembre 2017 23:20

            @joletaxi
            bonsoir,

            « moi j’vous le dis, c’est la faute à Trump. »

            La cousine de ma concierge qui a rencontré l’oncle du cantonnier m’a déclaré solennellement que c’était la faute à Poutine !  smiley


          • Decouz 8 septembre 2017 15:37

            St Martin n’est française qu’en partie, l’autre partie des néerlandaise, je ne crois pas qu’il y ait moins de dégâts et des secours plus organisés de l’autre coté.
            Des infos sur ce point ?
            Il semble que ce soit pareil dans l’autre partie.


            • 23101925 23101925 8 septembre 2017 21:11

              @Decouz


              Oui, pareil apparemment : 


              « Service Temporarily Unavailable

              The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later. »

              .sx étant le TLD de Sint Maarten la partie néerlandaise 


            • moi29 moi29 8 septembre 2017 18:02

              Dans la série « y’a qu’à, faut qu’on »...en pianotant pénardement sur son ordi.....


              • 23101925 23101925 8 septembre 2017 20:25

                @moi29

                Et vous la peintre ? Stupidissime. toute Virginie, toute rigolote, « du côté du plus faible », en beaux écrits, on voudrait bien savoir autrement.

                Qui êtes-vous, que faites-vous pour donner vos ironiques et mal-venues leçons ?

                Vous êtes pas pénarde vous ? comme moi, pénarde. Le cul derrière votre ordi, comme nous ?

                Allez filer 1000 Euros à la fondation de France, et épargnez-nous vos ricanements.

                Le sujet de mon papier, il est simple, hyper simple : c’est que l’état français n’a pas anticipé, n’intervient pas comme il se devrait :

                - en matière d’installation de système de communication
                - en matière d’intervention et d’aide

                L’état est largement coupable. Il fait la démonstration de son incurie, de son incapacité.

                Point barre

                Enfin, consolation : les media ne cessent pas .... de délivrer des couvertures - médiatiques comme dit Dilem.

              • moi29 moi29 9 septembre 2017 08:38

                @23101925
                Que d’agressivité !

                Moi je n’écris pas à propos de ce qu’il fallait forcément faire....un ouragan est un ouragan contre lequel on ne peut rien ! Plus d’(électricité,plus d’eau potable, qui peut quelque chose contre ça ?
                Quant à donner de l’argent, que savez-vous à mon sujet ? Factuellement rien.




              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 septembre 2017 20:10

                « La leçon de Cuba aux ouragans » Comment cette petite île avec peu de ressources s’y prend pour protéger sa population , mieux que certains pays riches.

                Les médias sont friands de catastrophes en tous genres : attentats, incendies, inondations, tremblements de terre en Italie, tout est bon pour faire de l’audience, du buzz et des plages publicitaires... « Nous ne savons rien, mais nous vous dirons tout, et d’abord, voici les images de la catastrophe X ou Y ! » 


                « Comment manipuler les masses »
                "Ils ont une préférence pour tout ce qui est négatif. Pourquoi ? Parce qu’avec l’actuel niveau de conscience sur Terre, la peur, le drame et la haine captent toujours plus l’intérêt que la paix, la prospérité et l’harmonie.

                Voulant vendre à tout prix des plages horaires de pub dans leurs programmes et des encarts dans leurs journaux qui se vendent de moins en moins, la plupart des reportages sont filtrés en fonction du volume de bouleversements et d’action qu’ils contiennent.

                De plus, les médias d’information télévisés suivent le principe, "s’il n’y a pas d’images, ça ne pèse pas lourd". Quand je travaillais plus jeune pour une chaîne d’informations bien connue, c’est exactement ce qu’on m’a dit. J’ai voulu persuader l’éditeur de couvrir les angles importants de l’histoire, mais s’il n’y a pas d’images, c’est comme si elle n’existait pas. (...)

                Éteignez la télé, et organisez votre propre survie mentale ! Allez à la bibliothèque municipale, prenez le maquis, écoutez votre musique préférée ou France Bleue de votre région ! Vous saurez où sont les embouteillages dans votre coin, ainsi que le lieu du prochain concours de boules !!!

                • 23101925 23101925 8 septembre 2017 20:28

                  @Fifi Brind_acier


                  Merci. 

                • baldis30 10 septembre 2017 08:29

                  @Fifi Brind_acier
                  bonjour,

                  je ne peux qu’approuver la totalité de votre intervention et en particulier cet extrait :

                  « Les médias sont friands de catastrophes en tous genres : attentats, incendies, inondations, tremblements de terre en Italie, tout est bon pour faire de l’audience, du buzz et des plages publicitaires... « Nous ne savons rien, mais nous vous dirons tout, et d’abord, voici les images de la catastrophe X ou Y ! » »

                   A faire apprendre par cœur à tous les lecteurs et auditeurs, et à faire méditer par un bon sujet de philo au bac ! 


                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 8 septembre 2017 21:38

                  Ce qui se passe à Saint-Martin,

                  c’est ce qui nous attend en Europe à la prochaine catastrophe ; quelques extraits :

                  Des bandes de voyous ont en effet dévalisé le bâtiment des douanes, qui a été très abimé et ont volé le stock d’armes qui s’y trouvait. Depuis jeudi soir, ils sillonnent l’île masqués et cagoulés et s’attaquent aux maisons encore debout dans lesquelles les habitants se sont réfugiés« , raconte-t-elle, au bord des larmes.

                   »Je les ai eu hier soir au téléphone, ils sont tétanisés de peur. Ca tire autour de notre maison dans laquelle ils sont barricadés avec six amis qui sont chez nous parce leur villa a été détruite, poursuit-elle. Ils ne peuvent pas sortir. Ils disent que les agresseurs circulent par bande de dix, sont sans foi ni loi et sont prêts à tirer pour récupérer de la nourriture ou de l’argent."

                  Ses dires sont corroborés par les témoignages d’autres résidents de l’île, qui, sur les réseaux sociaux, racontent que ces gangs défoncent les portes des maisons et disent « dehors les blancs ».

                  http://www.ladepeche.fr/article/2017/09/08/2641493-ouragan-irma-mari-fils-sont-danger-mort-est-guerre-civile.html#commentaires


                  • 23101925 23101925 8 septembre 2017 22:21

                    @ben_voyons_ !


                    Vous décrivez parfaitement.

                    Et dire qu’il y en a encore pour rire de cela et rigoler de notre indignation ! heureusement qu’ils sont bien pénards derrière leur ordi ces couillons - et couillonnes.

                    Le drame est en cours, et l’état est coupable. 

                    20 rotations de Transall C-160 ou de A400 et une partie du PB serait réglé.

                    On sait, on sait, si c’était pas préparé, c’est trop tard, trop loin, illusoire

                    Il y a 10 minutes, entre autre : lisez, là

                    Hier, écrivant mon papier, j’essayais de calmer ma voisine qui a enfants et petits là-bas.

                    A cette heure, tout empire. Que vont faire ceux qui ont le pouvoir ? 




                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2017 06:14

                    @23101925
                    Le pillage après les catastrophes naturelles est certes grave, mais là aussi, il faut relativiser. Les entreprises nous privent de 173 milliards d’euros chaque année grâce aux cadeaux fiscaux.
                    Et les paradis fiscaux « évadent » sans doute autour de 200 milliards chaque année...


                    Soit près de 400 milliards qui manquent au budget de l’ Etat.
                    Largement de quoi financer les services publics exsangues, les aides au logement, les APL, les retraites, la Sécurité sociale, les écoles, les hôpitaux, les logements sociaux, les pompiers, les policiers, la prévention des risques naturels, toussa, toussa ...

                    Il y a donc 2 sortes de pilleurs : ceux à la petite semaine, et ceux qui font ça en grand.


                  • 23101925 23101925 9 septembre 2017 08:27

                    @Fifi Brind_acier

                    On est donc déjà en guerre civile, selon la définition :

                    1. La guerre civile, c’est exactement ça : le triomphe des salauds. On les voit sortir de partout. On s’étonne même qu’il y en ait autant et qu’on ne les remarque pas plus d’habitude.
                    « ceux à la petite semaine, et ceux qui font ça en grand. »

                    Président Macron a dit : ce sera dur et cruel

                    L’avenir dira s’il a raison, et jusqu’où

                  • moi29 moi29 9 septembre 2017 08:41

                    @Fifi Brind_acier
                    Excellent !


                  • aimable 9 septembre 2017 20:20

                    @ben_voyons_ !
                    la richesse exhibée par une population certainement blanche , mais pas que , est une insulte a la pauvreté .
                    le pillage est probablement l’arme des pauvres, qui pour eux est une façon de profiter de cette richesse qui en temps normal est exhibée avec des touche pas petit con .


                  • baldis30 10 septembre 2017 08:33

                    @ben_voyons_ !
                    bonjour,

                    La prison côté néerlandais a été en partie démolie et 250 malfrats se sont évadés et ont pris des armes dans l’armurerie ... la suite au prochain massacre

                    Autre leçon : les normes et l’intérêt des Pays-Bas pour les risques connus et réels est du même niveau que du côté français ! ( je ne précise pas le niveau ... chacun peut donner un chiffre ...)


                  • Croa Croa 9 septembre 2017 00:07

                    QUELS « PILLAGES » ? Tout est cassé. Les gens ont faim et ont soif : c’est normal de se débrouiller, non ?
                    *
                    Ce qui importe c’est de sauver les blessés et aussi de s’en tirer sois-même dans ce genre de situation. Il n’y a rien à sauver dans les commerces mais le message subliminal des médias (et ici aussi parce que la leçon n’est pas nouvelle) c’est que la propriété privé c’est plus important que la vie et que dans les îles ce sont tous des sauvages.
                    Moi je trouve ces sous-entendus particulièrement dégueulasses. smiley  


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2017 06:00

                      @Croa
                      « tout est cassé » Meuh non ! C’est ce que disent les journalistes, mais pas ce que disent les photos, regardez -les attentivement :


                      - Les immeubles, les hôtels, les magasins construits en dur, sont toujours là. Seules les toitures se sont parfois envolées, mais pas toujours.

                      - Les maisons des plus pauvres, construites bois ou en matériaux légers sont détruites. Ce sont eux qui ont besoin d’aide urgente.

                      - Les sols sont couverts de toitures envolées, des voitures, des bateaux, des végétaux et de tous les objets qui se trouvaient à l’extérieur. Point.

                      Si j’ai bien compris, il y a 4 morts dans la partie française, ce qui est tout à fait regrettable.

                      Mais pendant ce temps, il y a eu 400 morts en Sierra Léone dans l’indifférence générale.

                      Et 1200 morts au Népal + 16 millions de sans abri, au Bangladesh, au Népal et en Inde...


                    • keiser keiser 9 septembre 2017 06:33

                      @ l’auteur

                      Vous avez entièrement raison, j’habitais à Nimes lors des inondations de 88.
                      Des pillages et agressions ont eu lieu dès le début.
                      Il faut imaginer ce qu’est une ville livrée à elle même dans des rues noires la nuit.
                      L’armée patrouillait dès le lendemain.
                      Donc ça, on sait faire et il était donc facile de l’imaginer dans les iles.
                      Sans parler de l’eau, indispensable élément de vie.
                      Alors qu’est que super Macron à branlé avec sa cellule de crise ? ...


                      • 23101925 23101925 9 septembre 2017 08:15

                        @keiser

                        Merci pour votre appui.

                        2 articles d’aujourd’hui qui renforcent nos thèses :



                        Mais impossible de trouver, pour l’instant, le moindre article dénonçant l’incurie du gouvernement de la France.

                      • baldis30 9 septembre 2017 21:41

                        @keiser
                        bonsoir

                        pour Nîmes je confirme vos propos et je vous apprendrai bien des choses :

                        Pillage  : absolument exact , pour au moins dix pour cent des sommes versées....

                        En ce qui concerne l’armée c’est directement le colonel commandant le régiment de la route d’Uzès qui, coupé par ailleurs de tout contact, et voyant la situation mis en place des piquets de contrôle limitant le pillage dans la zone contrôlée . Le pouvoir politique était totalement absent ; le nouveau directeur de la Protection Civile devait prendre ses fonctions le lundi à 8 heures du matin, les autres responsables ... un lundi matin à 7 heures ... .

                        Enfin .... on a oublié de dire que lors de cet épisode 3 barrages qui devaient retenir l’eau ( je dirai plutôt dont on pensait qu’ils pouvaient retenir de l’eau)n se sont rompus. Selon mon évaluation ils ont lâché plus de 30.000 m3 d’eau en quelques minutes. Il a fallu dix ans pour que Midi-libre publie qu’un barrage ( celui de la route d’Uzès) s’était rompu ... et quelques années de plus pour que l’un des préfets successifs reconnaissent la rupture des trois. 

                        Sur l’événement et sa fréquence : l’histoire de Nîmes montre que depuis le milieu du XVIIème siècle il y a eu dans la ville au moins 30 incidents hydrauliques marquant l’Histoire .... j’ai ma petite idée sur le fait qu’avant ce siècle là il y avait nettement moins d’incident .... disons que l’incidence d’un édit de 1629 est peut-être importante parce que l’écoulement des eaux .... en fut perturbé...

                        Dans une autre réponse sur l’autre fil d’AVX qui parle de « IRMA » et en réponse à fifibrindacier j’évoque le rapport public Martin-Mazière ... sans citer la ville ... ( publié à la Documentation Française )

                         En matière de désinformation par exemple Midi-libre a affirmé que le trou du théâtre avait retenue 500.000 m3 d’eau ... on a simplement multiplié le chiffre par 10.

                        Disons pour simplifier aussi qu’au cours du temps des cadereaux ( en termes géographiques corrects : des torrents éphémères lors des épisodes pluvieux violents) ont été transformés en rues, avec relèvement du fond ( cas de la rue Sully portée comme cadereau des Arques selon des plans précis, côtés datant d’environ 1780) .... de tout cela personne ne s’en est flatté ... ni la préfecture, ni la mairie ni les comités de quartier sauf une ou deux personnes ..) 


                      • keiser keiser 9 septembre 2017 23:27

                        @baldis30

                        Ok smiley

                        C’est un peu confus mais c’est pas mal .
                        A Nimes, le gros avantage, c’est que la légion était sur place.
                        Avec son matériel de génie civile, et on peut dire respect à eux.
                        Après, je ne sais pas si tu appelles cela le IRMA ?

                        Le gros soucis de ces insulaires, c’est qu’ils sont justement des insulaire.
                        Mais on est presque en 2020 et on a les moyens pour les aider.


                      • baldis30 10 septembre 2017 08:36

                        @keiser
                        bonjour,

                        bien sûr c’est la caserne de la légion qui a fait régner l’ordre dans le quartier alors qu’elle-même était bien touchée notamment parce que l’un des barrages qui s’est rompu était situé environ 2 km en amont ...  !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès