• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Islam, au crépuscule de la pensée !

Islam, au crépuscule de la pensée !

« L’islam est une religion de paix et de lumière » déclarait Jack LANG, ancien Ministre de la culture et recasé comme Président de l’institut du monde Arabe, lors d’une visite du Président de la République François HOLLANDE à cette noble institution, qui concourt aux échanges culturels et au dialogue des civilisations. Monsieur LANG qui est un érudit devrait savoir que l’Islam, du moins celui dit « Médinois », qui est pratiqué par les plus d’un milliard de musulmans se réclament de la Sunna, c'est-à-dire la coutume instituée par Mahomet et par ses compagnons immédiats, en particulier les premiers califes, qui ont été ses fidèles lieutenants. La sunna c’est le droit musulman qui découle du coran, c’est un système de devoirs comprenant des obligations rituelles, morales et légales, mises sur le même plan, toutes soumises à l’autorité du même impératif religieux, la charia (« loi divine »). NON Monsieur LANG, l’islam n’est pas une religion de paix et de lumière, si tant est, comme l’histoire l’a tragiquement démontré, qu’une religion puisse l’être. Et comme le déclare Michel ONFRAY « l’islam est fondamentalement incompatible avec les sociétés issues des Lumières » 

Vous qui êtes recteur de la Mosquée de Paris et connaissez le coran, vous avez raison Dr. BOUBAKEUR lorsque vous dites « L’Islam n’est pas une religion comme les autres « , car Jamais Mahomet n’a admis la moindre critique à son égard ; il n’acceptait que ceux qui chantaient ses louanges, comme le font les rois et la plupart des chefs des pays arabes et musulmans aujourd’hui, ainsi que l’immense majorité des musulmans dans le monde. Les ouvrages de droit musulman ne prescrivent-ils pas de tuer ceux qui critiquent Mahomet et le coran ? Le coran n’ordonne-t-il pas de mentir, tromper ou tuer les non musulmans ? Sourate 4, verset 89 n’est-il pas écrit : « Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur » ? L'islam ne classe-t-il pas le monde en deux parties : Une « Maison de l'Islam » (Dar-el-islam) et une « Maison de la guerre » (Dar-el-harb) ? Les Maisons de l'Islam sont tous les pays où l'islam est majoritaire. La charia dictatoriale est instaurée de force et l'opposition est interdite. Les Maisons de la Guerre sont tous les pays dans lesquels vivent des musulmans, minoritaires en nombre, et qui agissent par tous les moyens légaux et illégaux pour faire triompher indirectement l'islam. De nombreux pays sont actuellement des "Maisons de la Guerre", dont l'Europe et la France.

Dans les pays ou les musulmans sont minoritaires, l'islam autorise « la taquia » (ou takiya), un comportement qui permet aux musulmans d'œuvrer en cachette à l'instauration de l'islam par les moyens du mensonge, de la ruse, de la peur (attentats aveugles).

C'est ainsi que les versets bénéfiques de la Mecque sont utilisés pour rassurer les autorités et les populations du pays alors que les versets de Médine, guerriers, belliqueux et qui abrogent les précédents sont soigneusement tus. 

Attention également au déséquilibre démographique, il serait urgent de rompre avec les politiques natalistes qui caractérisent toutes les politiques familiales de notre pays depuis la fin de la seconde guerre mondiale… Un imam des environs de Lyon a calculé que dans 50 ans l'Islam sera la première religion de France, ce qui permettra d'instaurer dans notre pays la "charia" en remplacement de toutes les lois de la République Française, puisque, selon lui, « les lois d'Allah sont supérieures aux lois de la République ».

En France et dans le monde, Ironiser sur le fondateur de L’Islam ou sur le coran est passible de la mort, c’est INADMISSIBLE !

Pas un seul pays arabe ou musulman qui permet de « toucher » à Mahomet ? Où donc est la sanctification de la vie ? La liberté d’expression et la vie des humains n’ont aucune valeur dès qu’on touche à l’islam, au Coran ou à Mahomet. A moins d’indiquer des critiques contre Mahomet de la période mecquoise, quand il n’avait pas d’épée. Mais après avoir joint le pouvoir à la prophétie, il n’a plus toléré aucune critique contre lui-même ou le Coran. Et cela est encore vrai aujourd’hui.

Lorsque les terroristes ont assassiné les journalistes de Charlie hebdo, ou comme ils le font partout où ils sévissent, ils ont crié « Dieu est grand, le prophète Mahomet a été vengé ». Ils se considéraient comme les exécutants de la loi islamique contre ceux qui critiquent Mahomet. Et ce qu’ils ont fait est conforme aux dispositions de la loi islamique. La question se pose : où l’ont-ils appris ? Dans les prisons, bien sur, mais ne serait-ce pas aussi dans des livres dont regorgent les bibliothèques des mosquées en France et leur traduction sur le Web ? Ou encore, ne serait-ce pas dans les prêches des imams de ces mosquées ?

En France, tout le monde a le droit de critiquer le judaïsme, le christianisme, ainsi que leurs symboles et leurs ouvrages. Les journalistes qui ont été assassinés ne s’en sont pas privés, sans tenir compte des susceptibilités des juifs, ou des chrétiens. Ce droit est garanti par la loi française. En refusant toute critique de l’islam, de Mahomet et du Coran en France, les islamistes voudraient tout simplement y appliquer la loi islamique (la charia) et brider la liberté d’expression. Tant que de telles idées dominent la pensée des musulmans, ce qui est arrivé à Paris avec Charlie Hebdo pourra se répéter, avec le même magazine et d’autres. Ainsi, sous la menace de la mort, les Islamistes veulent faire taire des intellectuels, des journalistes, des universitaires, des politiciens et touts ceux qui seraient tentés de critiquer l’islam et ses symboles. Ils veulent tout simplement établir en France une dictature islamique brutale, interdisant la liberté de pensée et d’expression.

Permettre la cohabitation, entre musulmans et non-musulmans et éviter un conflit de civilisation, est-ce encore possible ?

Si c'est une obligation pour l'école publique de former des citoyens aptes à soumettre toute conception du monde à l'examen de la raison et à ce titre, l'école publique a l'obligation de démonter l'aliénation religieuse et balayer toutes les thèses et superstitions que véhiculent toutes les religions, mais est-ce suffisant ? Comment peut-on mettre un terme au prosélytisme des prédicateurs qui infestent les quartiers via les mosquées, le Web et les prisons ? Et surtout se poser la question pourquoi en est-on arrivé là ? Pourquoi une jeunesse Française se » Djihadise », plutôt que de se révolter contre l’oligarchie « politico-industrialo-Financière » responsable de son mal vivre ? Cette oligarchie, pour qui l'Islam radical est, au fond, le bien venu, car il va servir à détourner tout un pan de la jeunesse des vrais questionnements politiques... 

Comment peut-on, dès lors, imaginer la cohabitation entre les musulmans et non-musulmans en France avec de telles idées ? La société française est-elle menacée par la guerre civile, dont les musulmans seront les premiers perdants ? Soyons honnêtes, ne nous voilons pas la face, ils étaient très nombreux les adeptes de la religion musulmane en France à applaudir à l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo et des clients du magasin casher, comme ils ont applaudi les crimes de Mohamed MERAH ? Nul ne peut nier que ce qui est arrivé à Paris avec les journalistes de Charlie Hebdo provient en grande partie des enseignements islamiques.

Si l’on veut éviter un conflit de civilisation, aux conséquences les plus dramatiques, outre l’interdiction de tout financement étranger de Mosquée, car on y retrouve sans cesse l’Arabie Saoudite et le Qatar, ceux-là même qui financent et instrumentalisent le terrorisme Islamique, ainsi que l’interdiction d’imams étrangers, il est urgent d’imposer, y compris de façon autoritaire, auprès des responsables religieux musulmans l’obligation de revoir l’ensemble des enseignements coraniques. Ils doivent lever les interdits « du Coran, de Mahomet et de l’islam » et permettre leur critique comme on le fait avec le judaïsme et le christianisme. L’islam doit se soumettre aux lois de la république et non la république aux lois de l’Islam. Les imams des mosquées de France doivent reconnaître la liberté d’expression prévue par la loi française et demander aux musulmans de s’y soumettre, faute de quoi ils pourraient être contraints à des sanctions, voire de quitter le territoire.

Pour des prêches en français, mais également revoir et réorienter l’enseignement islamique

En ce qui concerne les mosquées, il faut surveiller ce qui y est dit et ce qui y est enseigné afin qu’elles ne deviennent pas des nids de terrorisme et d’extrémisme. Pour cela, les mosquées doivent être ouvertes à tous, les prêches doivent être prononcés en français, les imams étrangers ne doivent pas être autorisés à y officier. En Egypte, les prêches sont distribués aux imams par les autorités étatiques, qui contrôlent la stricte observance de leur contenu. Si en France, république laïque, le rôle de l’Etat n’est pas de se substituer à un clergé quel qu’il soit, il faut toutefois soumettre les imams actuels à des mesures administratives et éducatives et tous les prêches des mosquées de France doivent pouvoir être contrôlés par les autorités Françaises. Ce qui signifie que ces prêches doivent être enregistrés et les contrevenants doivent être sanctionnés.

Comme le suggère Sami ALDEEB dans une lettre ouverte au Dr. BOUBAKEUR, recteur de la Mosquée de Paris (http://www.europe-israel.org/2015/01/sami-aldeeb-lettre-a-dalil-boubakeur/) Il faut obliger les autorités religieuses musulmanes à revoir intégralement l’enseignement islamique et l’orienter vers la doctrine de Mahmoud Mohamed TAHA.

Mahmoud Muhammad TAHA, homme politique Soudanais et Théologien musulman libéral, naît vers 1909 dans une modeste famille du Soudan alors colonie britannique. Sa mère décède en 1915, son père en 1920, et il est alors recueilli par une tante qui le fait étudier. Il devient ingénieur, travaille un temps pour les chemins de fer puis se mets à son compte et, à la fin des années 1930, milite pour l'indépendance du pays. En 1945 il fonde avec quelques autres intellectuels un Parti Républicain, nettement à gauche, ce qui lui vaut deux ans d'emprisonnement. Mais il ne sera pas un martyr de l'indépendance, proclamée au début de 1956. Dès cette époque, il développe une vision de l'Islam qui suscite bien des haines. Il part d'un constat, que n'importe qui peut faire et que nul ne peut sérieusement contester : il y a deux catégories bien distinctes de textes dans le Coran. (Source WIKIPEDIA)

Selon Mahmoud Mohamed TAHA il y a une distinction fondamentale entre la période mecquoise (formulation des dogmes et des principes éthiques qui s’adressent aux non croyants)  et la période médinoise (une expérience historique dans un contexte déterminé, violent et guerrier où l’Islam est supposé se structurer, en ne s’adressant qu’aux croyants convertis, souvent par la force. Dès lors l’Islam dépasse le cadre du spirituel pour devenir politique et constitutionnel), et il faut que les musulmans rompent avec l’Islam de cette période et donnent plus d'importance à la première période.

Le message contenu dans les versets du Coran révélés à La Mecque (« Coran mecquois ») expose un discours différent sur la liberté religieuse et l’égalité entre les sexes que les versets révélés après le départ de Mahomet pour Médine « Coran médinois ». Les premiers législateurs de l’islam abrogèrent les versets mecquois et se servirent des versets médinois : ce fut la création de la loi islamique traditionnelle, la charia.

Mahmoud Mohamed TAHA pensait que le « Coran médinois » ainsi que les lois de la charia basées sur ces versets violaient les valeurs d’égalité, de liberté religieuse et la dignité humaine, et qu’elles étaient dépassées. Ces versets étaient des « versets subsidiaires », valables pour la société du viie siècle, mais « inadaptés à l’époque moderne, le vingtième siècle ». Les versets mecquois, qui forment le « Second message » de l’islam, doivent constituer la « base de la législation » islamique pour une société moderne. La vraie charia, d’après TAHA, n’était pas figée, mais capable « d’évoluer, d’assimiler les capacités de l’individu et de la société et de guider la vie suivant une échelle de développement continu. Pour lui, le Coran de Médine était approprié en son temps pour constituer la charia, mais la « forme originale, authentique » de l’islam était le Coran de La Mecque, qui garantit un statut égal entre hommes et femmes, musulmans et non musulmans.

Le 5 janvier 1985, TAHA fut arrêté pour avoir distribué des pamphlets appelant à l’abolition de la charia au Soudan. Il refusa d’assister à son procès, qui débuta le 7 janvier. Le procès dura deux heures avec pour charge principale l’aveu que les accusés étaient opposés à l’interprétation de la loi islamique en vigueur au Soudan. Il fut condamné à mort avec quatre disciples (qui se repentirent par la suite et furent acquittés) pour « hérésie, opposition à l’application de la loi islamique, trouble à la sécurité publique, incitation à s’opposer au gouvernement, et reconstitution d’un parti politique interdit. »

Faire interdire en France le coran sous sa forme actuelle

Mahmoud Mohamed TAHA estimait qu’il fallait impérativement laisser de côté le Coran médinois, qui viole les droits de l’homme, et ne retenir que le Coran « mecquois ». Cela nécessite l’interdiction en France du Coran sous sa forme actuelle. Il faut exiger des autorités religieuses musulmane que tous les exemplaires du Coran, y compris ceux qui se trouvent dans les mosquées indiquent clairement que le Coran médinois est caduc en raison de ses incitations à violer les droits de l’homme. Les responsables de la religion musulmane doivent en outre reconnaître la liberté religieuse, y compris la liberté de changer de religion, de quitter l’islam. Les autorités françaises doivent imposer cette exigence sous peine de retrait de la nationalité française et de renvoi dans le pays d’origine, pour ceux qui ont conservé leur nationalité de départ.

Pouvoir débattre librement de l’Islam de Mahomet et du coran. Pouvoir s’interroger, critiquer et formuler librement toutes les hypothèses, y compris celles qui peuvent choquer les croyants concernant cette religion et son fondateur. 

Sans encourir le risque d’être victime du fanatisme religieux pour » blasphème », on doit pouvoir traiter du coran et de Mahomet au même titre que lorsque l’on débat des questions historiques. A cet effet on doit pouvoir librement évoquer les deux hypothèses concernant le « fondateur » de l’Islam : 

Première hypothèse : Mahomet est victime de schizophrénie, il "entend des voix" donc se croit "missionné" par le Dieu qu'il imagine dans sa tête. Il devient un gourou de secte et s'inspire des religions qui l'entourent (judaïsme et christianisme), étant en contact avec ses représentants et disciples. Au départ, les versets dictés par Mahomet sont bienveillants, miséricordieux, prônant le Bien, car étant copiés sur les dix commandements de Moïse et le christianisme du Nouveau Testament. (Versets de la Mecque.) La faiblesse numérique du nombre de ses adeptes l'oblige à être humble et bienveillant, ceci afin d'augmenter son auditoire.

Puis, son influence et sa force militaire augmentant, il utilise la guerre pour étendre son influence. Il devient ainsi un chef politique et un chef de guerre qui impose par la force, la « religion » qu'il imagine.

Seconde hypothèse  : Mahomet aurait été utilisé par un groupe d'intellectuels désirant civiliser les us et coutumes de cette époque et de ce lieu géographique, en s'inspirant de ce qui existait déjà dans les pays alentours, c'est à dire le judaïsme et le christianisme… Ce groupe enseigne à Mahomet les versets bienfaisants mecquois, inspirés du christianisme. Et toutes les sourates du Coran (sauf la 9) commencent par « Au nom d'Allah le bienfaiteur miséricordieux (qui pardonne) « Sa renommée grandissant, Mahomet se serait « débarrassé » d'eux, afin de prendre le pouvoir pour lui seul, et instaurer cette nouvelle idéologie en fonction de ses idées personnelles. Mahomet n'est pas un religieux mais un despote, un dictateur. Il abroge les versets de bienveillance du début et les remplace par les versets de Médine, guerriers, vengeurs, cruels.

Les versets de la Mecque, versets bienfaisants du début, inspirés par ce groupe d'intellectuels, sont abrogés par Mahomet qui les remplacent par des versets malfaisants, prônant la haine, la guerre, la vengeance, la cruauté, ceux-ci correspondant exactement au tempérament de Mahomet !

Je pense qu’il y a conjonction de ces deux hypothèses, le débat reste ouvert…

En guise de conclusion 

Obliger les autorités religieuses musulmanes, en France et en Europe, à imposer une lecture du « Coran mecquois » passe également par l’interdiction de la BURQA, HIJAB, NIQAB ou l’obligation d’étourdissement préalable pour l’abattage des animaux, cette disposition étant également applicable aux Juifs. Parvenir à de telles dispositions ne doit pas pour autant exclure une vigilance constante, avec déchéance de la Nationalité pour tous les prédicateurs Islamistes recruteurs et djihadistes qui doivent être remis aux autorités du pays où ils combattaient et où ils ont commis des exactions, Irak, Syrie, Kurdistan Etc.

Sur le plan international il faut rompre avec la logique où NETANHAYOU ordonne, HOLLANDE exécute et cesser d’être des auxiliaires serviles de la politique de l’axe Arabo-Qatari-Israëlo-Américain. Pour cela il faut renouer avec le Gouvernement Syrien de Bachard AL-ASSAD et cesser de vouloir en découdre avec l’Iran, dont la culture religieuse et les intérêts géopolitiques sont incompatibles avec ceux des organisations Djihadistes sunnites (au sujet du Nucléaire Iranien, nous avons les moyens technologiques pour éviter tous risques de dérapage de la part de ce pays). N’oublions pas que ceux qui vont en Syrie« combattre ceux que nous combattons », pour reprendre la formule d’un ancien Ministre Français de l’intérieur, aujourd’hui premier Ministre, y vont pour combattre et tuer d’autres Musulmans parce qu’ils ont une interprétation ou une pratique différente de l’Islam, ils sont « Alaouites, Chiïtes ou autres »… .

Documents joints à cet article

Islam, au crépuscule de la pensée ! Islam, au crépuscule de la pensée ! Islam, au crépuscule de la pensée !

Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (63 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • eric 16 mars 2015 13:52

    Oui, « imposer,obliger,interdire » ( pourquoi pas brûler ? (tiens, c’est une idée !), les Corans « non conformes ».....

    Tous cela nous remémore que dans le siècle et demi écoulé, même l’islam le plus fondamentaliste, a fait moins de morts que le marxisme léninisme et tous ses avatars divers et variés, avec lesquels il a tant de point communs historiquement parlant.

    Historiquement parce que la démarche de l’auteur, c’est de juger l’ensemble des formes de l’islam contemporain à la lumière de certaines de ses définitions originelles. Un peu comme si remarquant les reste de proximités idéologiques dans les discours entre ce qu’est devenu le PS aujourd’hui, et certains propos bolcheviques, on se mettait à faire mine d’avoir peur pour la survie de nos paysans menacés de dékoulakisation. Ou si prenant au sérieux Emmanuel Vals, on appréhendait de le voir retirer leur passeports français aux candidats, voir aux électeurs frontistes....Ou encore, remarquant que les militants éocolos verts ont un discours plus proche de l’intolérance totalitaire des socialistes nationaux ou internationaux du passé, que d’honnête défenseurs de la nature, je faisait semblant de croire que l’auteur est réellement prêt à faire des autodafé de Coran...au delà de sa déclaration de principe....

    Les soubresauts actuels du monde islamique sont un sujet de préoccupation. Les spécificités de l’assimilation d’un immigration originaire de ce monde nous confrontent à des défis nouveaux.
    Intellectuellement, je partage l’avis de jacques Ellul sur l’islam. Une hérésie gnostique à tendance totalitaire. Maintenant, de même que je suis persuadé que l’on peut survivre avec des voisins communistes, voir même écologistes, je suis persuadé qu’on peut vivre avec des musulmans.
    En fait, j’aurai plutôt plus d’inquiétude sur un possible vivre ensemble avec l’auteur qu’avec l’épicier d’en bas de chez mes parents ou le fils du patron du couscous d’à côté.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 mars 2015 13:25

      Malheureusement je pense qu’on est quand même très proche de ce que vous dites en plaisantant. Pour la dékoulakisation, je ne sais pas, mais sur le retrait des passeports des militants frontistes, on n’en est pas si loin.
      C’est bien Todd qui parlait de la fin de la démocratie.

      Quant aux tendances extrêmes de l’écologie, c’est avéré aussi à mon sens, puisque le discours écolo poussé dans toute sa logique conduit « tout naturellement » à souhaiter la fin de l’humanité pour sauver la planète.

      Je préfère rester sur votre blague finale mais j’ai le sentiment (j’espère à tort) que le tragique n’est pas très éloigné
      Maintenant, de même que je suis persuadé que l’on peut survivre avec des voisins communistes, voir même écologistes, je suis persuadé qu’on peut vivre avec des musulmans smiley


    • berry 17 mars 2015 14:02

      Il faut prendre Manuel Valls au sérieux.
      Il ne se contente pas de vociférer contre le FN,il agit concrètement.
       
      Le militant identitaire breton Boris Le Lay s’est ainsi fait retirer son passeport récemment et a été condamné à 3 mois de prison fermes.

      http://breizatao.com/2014/10/29/boris-le-lay-condamne-3-mois-de-prison-fermes-pour-ecrits-politiquement-incorrects/


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 mars 2015 14:53

      Je croyais que les militants bretons se contrefichaient d’un passeport français. Non ?


    • lsga lsga 16 mars 2015 13:53

      un pays arabe ou musulman ? Un pays c’est une étendue de terre, ça n’a pas de religion.

       
      Au passage, l’Islam, comme toutes les religions, est une idéologie favorisant la division de la société en classes, protégeant les intérêts des possédants. La gauche révolutionnaire est en lutte contre l’Islam partout en Afrique. En revanche, de la même manière que la droite réactionnaire défend bec et ongle le catholicisme en France, la droite réactionnaire défend bec et ongle l’Islam en Afrique. 
       


      • Aldous Aldous 16 mars 2015 16:38

        @lsga
        Amalgame qui ne tiens pas compte de la réalité des diverses doctrines religieuses, soit oar lauvaise foi, soit par ignorance :


        "Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Epitre aux Galates.



      • A. Nonyme A. Nonyme 17 mars 2015 00:33

        @lsga

        « La gauche révolutionnaire est en lutte contre l’Islam partout en Afrique »

        Sans déconner ? Ça alors ! smiley


      • roman_garev 17 mars 2015 11:06

        @lsga
        Un pays c’est une étendue de terre, ça n’a pas de religion.
        Vraiment ? Le dictionnaire Larousse nous donne huit définitions du mot « pays ». En tirer une seule et la déclarer la seule vraie, c’est justement ce qui s’appelle altérer.

        Monsieur, je vous félicite d’être très fort en altération du français.

      • lsga lsga 17 mars 2015 14:13

        il y a une seule et unique définition matérialiste du mot « pays », et 1000 définitions idéalistes, bourgeoises, et réactionnaires.

         
        Pour rappel, la correspondance : 1 pays <-> 1 religion n’est vérifiée nul part.
         
        Depuis toujours, partout, il y a toujours de nombreuses religions différentes dans chaque pays, et surtout, de très nombreux athées dans chaque pays.

      • Aldous Aldous 18 mars 2015 09:13

        @lsga


        Ha ben si c’est bourgeois et réactionnaire faut y mettre le feu. Hein ? 

        Bourgeois signifiant urbain, c’est sûr qu’on ne trouve plus de pays non bourgeois sais en amazonie ou dans la bush australien... Lsga devrait aller vivre avec ces progressistes. Mais bon je suis oas sûr que les amérindiens ou les aborigènes supporteraient longtemps ses délires.

      • Didier Barthès 16 mars 2015 14:00

        Très juste analyse des problèmes posés par cette religion.


        • lsga lsga 16 mars 2015 14:20

          non, car elle passe totalement à côté des problèmes posés par LA religion, en générale. 


        • Aldous Aldous 16 mars 2015 16:33

          @lsga
          Surtout la secte maçonnique et son Grand Architecte de l’Univers... smiley


        • Nicolas_M bibou1324 16 mars 2015 14:33

          Toi, t’as jamais lu la Bible.

          « 13 Si un individu cohabite avec un mâle, d’une cohabitation sexuelle, c’est une abomination qu’ils ont commise tous les deux ; qu’ils soient punis de mort, leur supplice est mérité. » (Lévitique 20)

          « 10 Si un homme commet un adultère avec la femme d’un autre homme, avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultères doivent être mis à mort. » (Lévitique 20)

          Et je pourrais continuer sur des pages et des pages. Et ce n’est pas que l’ancien testament :

          Evangile selon Saint Matthieu 10, 32-39

          N’allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive. Car je suis venu opposer l’homme à son père, la fille à sa mère et la bru à sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de la famille.

          Qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi. Qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. Qui ne prend pas sa croix et ne suit pas derrière moi n’est pas digne de moi. Qui aura trouvé sa vie la perdra et qui aura perdu sa vie à cause de moi la trouvera. 

          Je propose d’interdire toute Bible sur le territoire français. Et de mettre en prison toute personne qui sera entré dans une église, toute personne qui se sera marié dans une église, puis tout proche ayant assisté à une cérémonie d’enterrement dans une église.

          D’ailleurs je propose de transformer la France entière en prison, de toute façon tout le monde connait quelqu’un qui connait quelqu’un qui possède une Bible.


          • Le p’tit Charles 16 mars 2015 15:06

            Quelque chose ne tourne pas rond au PS....Un coup les arabes..un coup les juifs...et les Français catholiques (63%) l’on dans le C..


            • lsga lsga 16 mars 2015 15:16

              lol, l’immense majorité des français ne croient pas en Dieu. Moi-même, je suis référencé comme « catholique », c’est dire smiley



            • Le p’tit Charles 16 mars 2015 16:19

              @lsga...Ils ne croient surtout plus aux politiciens...Attention dimanche sera le début du changement.. !


            • Aldous Aldous 16 mars 2015 16:31

              @Lsga


              On s’en fou, l’existence de Dieu ne se joue pas au suffrage universel.

            • lsga lsga 16 mars 2015 17:26

              moi je vote contre Dieu. Si il existe, c’est en enfer que je veux aller, mieux, je veux forcer les portes du paradis pour y faire entrer toutes les âmes damnées smiley 

               
              Bon enfin, la bonne nouvelle, c’est qu’il n’existe pas. 

            • mmbbb 16 mars 2015 21:37

              @lsga l’enfer est souvent sur terre depuis la nuit des temps et c’est l’homme qui la cree Et souvent cet enfer est pave de bonnes intentions Je n’aime pas Sartre la seule phrase que je retiens de lui ’ lenfer ce sont les autres "


            • Aldous Aldous 16 mars 2015 23:16

              @lsga
              Si t’avais écouté au catéchisme mon petit lsga tu saurais que c’est exactement ce qu’a fait le christ.


              Enfin, c’est les portes de l’enfer qu’il a démolit pour faire entrer les âmes damnées au paradis.

              Dans l’iconograhie byzantine ont représente le christ qui piétine les portes de l’enfer et qui en tire un homme et une femme.




            • Pascal L 17 mars 2015 12:03

              @lsga
              « Si il existe, c’est en enfer que je veux aller » 

              Pas de problèmes, le moment venu, il suffit de refuser l’amour inconditionnel que Dieu vous porte.
              Cet amour est la clé du paradis pour tous les damnés qui continuent à le refuser et correspond au mot grec agapè qui indique un sentiment spirituel et inconditionnel qui n’a rien à voir avec l’amour physique (Eros).
              Savoir le reconnaître sur cette terre vous permettra de mieux le refuser plus tard (ou pas, si vous changiez d’avis) et vivre avec de l’amour envers tous est plus agréable que rongé par la haine et l’envie.

              Sur le fait que le paradis n’existe pas, je n’y mettrai pas la main au feu. Vous ne pouvez pas démontrer son inexistence. Le philosophe Pascal affirmait qu’il était plus rentable de parier sur son existence que sur son inexistence. En tout cas, l’amour-agapé existe...

            • Depositaire 16 mars 2015 15:32

              Ah, le débat est ouvert, chiche ! Alors allons-y.

              La première chose à dire, même si ce n’est pas très important au fond, je ne savais pas que militer dans un parti écologiste donnait des compétences en matière d’Islam, mais il est vrai que de nos jours où tout le monde raconte n’importe quoi il est très « tendance » de surfer sur l’islamophobie.

              Cet article, qui se veut argumenté, est un modèle « d’école » dans le genre d’âneries que peut proférer un ignorant !

              Tout d’abord, je dirai aimablement à M.Daniel Martin qu’en tant que musulman Mahomet, connais pas ! Vous parlez en long et en large en supputant deux hypothèses au sujet de ce personnage mystérieux, qui aurait peut-être existé mais qui n’a pas laissé une trace importante dans l’histoire.

              Ah, mais peut-être voulez-vous parler du Prophète Muhammed (SSP), ce qui est très différent. Mais appeler Muhammed, Mahomet, c’est à peu près du même niveau que d’appeler Moïse, dont le nom en hébreu se dit Moshé, mouchoir ! Allez donc dire aux juifs que leur prophète qui leur a apporté la Thora s’appelait « Mouchoir », vous allez voir l’accueil que vous allez recevoir, à juste titre.

              Si vous citez un personnage historique, la moindre des choses est encore de lui donner son nom correct. Même « Mohamed » est accepté quoique l’orthographe ne soit pas terrible.
              Sauf, bien sur, si votre intention est insultante, ce qui, au regard de ce que vous écrivez est une évidence.

              Voilà sur ce point.

              Ensuite, dans votre pamphlet, vous dites, que le Prophète ne tolérait aucun critique et que tous les ouvrages de droit musulman disent que quiconque critique le Coran ou/et le Prophète, doit être mis à mort ! Voilà une affirmation extraordinaire.

              Première chose, on en conclu, logiquement que vous avez lu l’intégralité des ouvrages de droit musulman, puisque vous affirmez « les ouvrages de droit musulman... »,comme il sont écrits en arabe et que bien peu sont traduits, on en déduit que vous connaissez très bien l’arabe, ce qui étonne d’autant plus d’appeler le Prophète Muhammed « Mahomet ». Mais surtout, on doit s’incliner devant votre extraordinaire érudition. Si on prend les ouvrages de Jalal Ed-Din Es-Suyuti, d’Ibn Ata ilah d’Alexandrie, l’Ihya ’Ulum ed-din de Ghazali, les ouvrages fondamentaux des maitres de quatre écoles juridiques de l’Islam, Ibn Hanbal, Shafi’i, Mâlik et Abu Hanifa, ça représente quelque chose comme au moins dix fois l’encyclopédie universelle. sans compter qu’il faut aussi consulter tous les recueil de hadiths , et ceux qui ont compilé ces hadith sont quand même un certain nombre : Bukhâri, Muslim, Ibn Hanbal, Baydawi, Tirmidhi, et bien d’autres encore. Bref, on ne va pas recenser tous les ouvrages en la matière. Mais leur quantité est telle qu’il faudrait passer au moins dix ans pour les lire tous.

              Mais après tout, il suffit d’en lire deux ou trois pour vérifier votre affirmation, et c’est marrant, ceux que j’ai pu lire, ne font même pas allusion à ce que vous affirmez. Il faudrait que vous nous citiez vos sources pour que l’on puisse vérifier.

              Ensuite, vous citez un verset coranique pour justifier vos propos. Procédé très classique des islamophobes patentés. Ce verset (S4 V89) pris hors contexte préconise de tuer. mais il faut replacer ce verset avec celui qui précède et celui qui succède, si on veut le comprendre et d’autre part tenir aussi compte du contexte historique. Mais il faut aussi préciser que la traduction est assez mauvaise.

              Comme je doute très sérieusement que M. martin comprenne le moindre mot d’arabe, je lui dirai que tout d’abord le mot traduit par « mécréant » ne veut absolument pas dire ça. En arabe « kafir », pluriel, « kafirûn » ou kafirîn« selon la déclinaison grammaticale, signifie exactement, »celui ou ceux qui cachent, enfouissent la vérité. Dans le contexte coranique, ce sont des gens qui savent que le Coran est la vérité, mais pour continuer leurs petits trafics et leur hégémonie sur la société avec son système de l’époque assez intolérant, surtout pour les femmes, ils cachent cette vérité et font semblant de ne pas la connaître.

              Ensuite le verbe « Qatala » signifie bien tuer, effectivement, mais là aussi, il faut replacer ce verset dans son contexte.

              Alors un peu d’histoire. Les musulmans étaient confrontés aux idolâtres dirigés par les plus riches notables de la Mecque qui voyaient d’un très mauvais œil cette nouvelle religion prôner l’égalité, la concorde, la sagesse, la solidarité, accorder des droits aux femmes qui n’en avaient aucun, etc. De ce fait ils ont utilisé tous les subterfuges possibles, comme le fait de faire semblant d’être musulmans, pour pouvoir approcher le Prophète et ses compagnons afin de les tuer ; Durant une longue période le Prophète a refusé d’entrer en guerre contre ces gens, préférant la discussion, les négociations pour trouver un consensus acceptable pour toutes les parties. Mais devant l’hypocrisie manifeste des idolâtres et leur sournoiserie, il n’a pas eu d’autre choix que de les combattre. Et si on peut trouver choquant que le Coran dise de tuer ces hypocrites, on répondra que ce sont les règles de la guerre, et qu’en l’occurrence, ce n’était pas de paisibles opposants au prophète mais de véritables armées décidées coûte que coûte d’anéantir cette nouvelle religion et son prophète.

              Par contre, transposé aujourd’hui, ce verset n’est plus d’actualité, sauf dans les cas comme en Irak, Syrie ou Libye où les bandes de mercenaires n’ayant de musulmans que l’apparence, ou plutôt, l’affirmation, mais en réalité qui ne sont que des individus animés d’une sauvagerie inouïe et mis en place entrainés et armés par les grandes puissances de l’Otan, (dont la France, soit dit en passant), d’israël et des monarchies du Golfe.

              Je ne peux pas reprendre en détail toutes les âneries monumentales de l’auteur, ce serait bien trop long. Tout est amalgame, déformation, interprétation délibérément offensante et insultante.
              Prétendre que la shari’a est « imposée de force » dans les pays musulmans est tellement absurde que c’en est risible. Ces pays, comme dit l’auteur, sont des pays où l’Islam est très largement majoritaire. Il se trouve que l’Islam a développé une législation et tout un corpus législatif pour tous les domaines de la société ; de sorte qu’il est parfaitement logique que cette loi soit celle qui est appliquée. On ne comprendrait pas pourquoi il faudrait que ces pays adoptent les lois de l’Occident, dont on constate tous les jours les « bienfaits » ; lois qui servent surtout certains intérêts privés, comme on ne le voit que trop.

              Ensuite, cette shari’a qui est certes à revoir car elle est quelque peu anachronique sur bien de ses aspects, mais ceci est un problème d’ijtihad propre au monde musulman. Je ne me fatiguerai pas à expliquer à M. Martin ce qu’est l’ijtihad. Après tout, puisqu’il est censé avoir lu bien des ouvrages de droit musulman, il doit savoir ce que c’est.

              S’ensuit un long laïus sur la controverse des versets coraniques de la période mecquoise par rapport à la médinoise en citant ce personnage qui a défrayé la chronique du monde musulman en proposant d’abroger tous les versets médinois pour ne conserver que les mecquois.

              Ce n’est pas la première fois que des individus se manifestent dans le monde musulman pour inventer des « réformes » du Coran et de la religion en général, et surement pas la dernière. Je suis bien d’accord pour dire que sa condamnation à mort est exagérée. Mais le Soudan, tout comme le Nigéria et quelques autres pays sont dominés par l’idéologie wahhabite saoudienne, qui n’est qu’une hérésie aberrante de l’Islam, mais bien commode pour tous les islamophobes pour critiquer et condamner l’Islam.

              Mais en tout cas, cette idée est une absurdité manifeste. Et il faut toute l’ignorance abyssale de M. Martin pour dire que les versets médinois sont intolérants.

              Je ne reprendrai même pas les deux hypothèses sur le Prophète, car là on atteint des niveaux d’insanité insondables. Et répondre à ces arguments, si on peut appeler cela des arguments, serait se mettre au même niveau de bassesse de ceux qui les manifestent.

              En conclusion, M. Martin, manifestement obnubilé par sa haine des religions, devrait consulter un psychiatre car, comme je l’ai déjà dit en d’autres circonstances, manifester une telle haine de tout ce qui est religieux sans même se donner la peine de l’étudier en profondeur et, le cas échéant faire un débat, courtois, contradictoire, est l’indice d’un trouble psychologique avéré.


              • Aldous Aldous 16 mars 2015 15:43

                @Depositaire
                Trop long ton baratin et trop menteur aussi. Je le dit en tant que « gavour » (le mot turc pour kafir) et il suffit de regarder ce que les turcs font aux « gavours » (Arméniens, Grecs, Syriaques...) pour comprendre que non, l.Islam n’est pas un religion d’amour et de paix mais de haine et de mort.


                Sinon, appeler Muhammed, Mahomet, exactement comme appeler Moshé, Moïse.

                Ils n’y a que les hypocrites pour y trouver de quoi se vexer.



              • Aldous Aldous 16 mars 2015 15:44

                @Aldous
                Sinon, appeler Muhammed, Mahomet, c’est exactement comme appeler Moshé, Moïse.


              • colere48 colere48 16 mars 2015 16:39

                @Depositaire

                Pathétique plaidoirie.... la réalité semble tout autre

                Salim Mansour professeur de science politique à l’Université Western, Canada

                Salim Mansour : « Nous musulmans, sommes la source de notre propre misère »

                « Nous avons hérité d’une culture du déni, du refus trop fréquent de reconnaître notre propre responsabilité dans le malaise généralisé qui laisse la plupart des pays arabo-musulmans dans un état de délabrement économique, politique et social.

                Les rapports sur les pays arabes sont un triste catalogue de tyrannies bien ancrées, d’économies en déroute, de richesses dilapidées, d’oppression des femmes, de persécution des minorités et de violence endémique.

                Au lieu de reconnaître la réalité du monde arabo-musulman comme une civilisation brisée, nous les musulmans avons tendance à nous complaire à blâmer les autres pour nos maux, faisant dévier nos responsabilités pour les échecs qui sont devenus des lieux de reproduction de la violence et du terrorisme.

                Beaucoup de nos intellectuels dans la vie publique et de nos dirigeants religieux dans les mosquées sont des adeptes du double langage, ils disent des choses en anglais ou en français, puis le contraire en arabe, en ourdou ou en farsi.

                Nous avons fait de l’hypocrisie un art, et avons tissé un écran de mensonges pour nous-mêmes qui nous rend aveugles à la réalité du monde qui nous entoure.

                Nous bouillons de colère et de ressentiment contre l’Occident, alors même que nous avons prospéré dans la liberté et la sécurité des démocraties occidentales.

                Nous avons inculqué à nos enfants une fausse fierté, et leur avons donné un sens de l’histoire qui s’écroule sous l’œil de la critique minutieuse. Nous leur avons transmis le fardeau de loyautés conflictuelles – et maintenant certains d’entre eux sont devenus nos cauchemars.

                Nous prêchons la tolérance, mais nous sommes intolérants. Nous exigeons l’inclusion, mais nous pratiquons la ségrégation des sexes, l’exclusion des minorités et de ceux avec lesquels nous sommes en désaccord. »


              • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mars 2015 06:27

                @Depositaire
                bonjour , je ne connais rien au cancer , mais je sais qu’il est en train de me tuer.


                je ne connais pas grand chose à l’islam , mais je sais qu’il est en train de tuer mon pays , ma nation et l’idée que je me fait de mes référents sociétaux et moraux.

                asinus

              • Aldous Aldous 16 mars 2015 15:37

                Si j’étais arabe je trouverais humiliant que Jack Lang dirige l’institut du monde arabe.


                Il n’y aurait donc pas un seul arabe capable en France pour qu’on aille chercher un gars qui n’est ni arabe ni musulman ? 


                • mmbbb 16 mars 2015 21:44

                  @Aldous Lang est juif de Père juif ashkénaze comme le rappelait le beauf Hanin marrant Une bonne gache d’opportuniste


                • colere48 colere48 16 mars 2015 16:35

                  « Peut-être vaut-il mieux pour Dieu qu’on ne croit pas en lui. »
                  Albert Camus


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 17:12
                    Quelques questions...
                    Vous voulez interdire le hidjab (voile simple) ? Ha. Et la kippa aussi ? Et le sari indien aussi ? Ou bien juste le hidjab musulman ? Et pourquoi dans ce cas ne pas interdire aussi la nourriture halal ou même les mosquées ? Ou tout simplement pourquoi ne pas interdire le fait d’être musulman ?
                    Quand vous parlez de déchéance de nationalité à tout va, je suppose que, concernant ceux - la majorité - qui n’ont qu’une nationalité, vous avez conscience que c’est impossible au regard du droit européen et des conventions de l’ONU interdisant de rendre quelqu’un apatride ? Que si vous le limitez aux autres, cela enfreint le principe d’Etat de droit ?

                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 17 mars 2015 13:02

                      @Alex
                      La façon dont vous allez lire son commentaire dépendrait-elle de l’origine de son auteur ? Ou sa consonnance vous est simplement disqualificatoire au point que vous ne vous ne vous y intéressez pas, mais préfèrez (implicitement, le courage a ses limites) suspecter une origine, une race, qui sait... quand vous cachez le votre.
                      Qu’est-ce que ce sera quand Lepen aura le pouvoir ? Au lance-flammes ?


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 19 mars 2015 07:38

                      @Alex

                      Bonjour,

                      Vous avez certainement de très bonnes raisons nous parler des avocats de DSK et de Polanski ; probablement parce qu’ils sont juifs... ? Je vous laisse avec vos visions communautaristes, elles vous regardent, et comme vous le notez, il m’avait aussi échappé que seuls les musulmans défendaient leur religion. Comme je disais, je vous laisse avec vos visions communautaristes, elles vous regardent.
                      .
                      Les médecins ? Vous avez à peu près raison, à part que ce communautarisme-là s’appelle du corporatisme.
                      .
                      Pourriez-vous enfin me laisser ici votre définition du communautarisme, ça me permettrait de comprendre vos commentaires très intéressants et pas communautaristes pour un sou... smiley smiley smiley
                      .
                      Merci d’avance, esprit supérieur, je vous découvre, ce matin, vous me plaisez... De bonne humeur pour toute la journée, merci. smiley


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 19 mars 2015 20:13

                      @Alex

                      Effectivement, ce qui a pour effet de supprimer le commentaire précédent, but recherché et atteint. La modération me connaît, et chose curieuse, ne m’a jamais déçu. D’ailleurs, si je me souviens bien, votre insulte avait provoqué la mienne, à part que je signe, moi, et que je n’attaque pas les personnes âgées, au point de souhaiter publiquement leur mort, au seul fait qu’elle ne sont pas d’accord avec moi.
                      Ce qui nous ramène à votre « définition » du « communautarisme politique », à laquelle vous collez parfaitement, l’épisode décrit ci-dessus le prouve aisément, et c’est pourquoi je ne vais y ajouter aucune raison de le faire supprimer, car en effet il faut que cela reste. Du reste, je fais un copié-collé, car il va me servir ce bel échange.
                      .
                      Merci de vos contributions à mon moral.


                    • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 19:21

                      Excellent article et merci cher auteur pour cette libre expression ! Je suis nouvelle et c’est votre texte qui m’a donné l’envie de m’inscrire pour vous parler.

                      Les menaces, l’assassinat, le sang, la guerre, le massacre et la torture sont des mots abondamment évoqués dans le Coran et décrits dans les détails les plus sordides. Les sourates du Coran possèdent un nombre incroyable d’appels virulents au meurtre et des nombreuse expressions haineuses contre les non-musulmans. Il est évidemment difficile d’en faire une liste exhaustive et je ne lirai pas ce livre en entier tant la prose est terroriste et terrorisante, mais je vous proposerai ici quelques sourates très explicites qui soulignent la supériorité des musulmans sur les non-musulmans. D’où le dogme Islamique de l’infaillibilité de leur communauté voulu par Mahomet qui considère l’Islam comme la seule religion capable de définir le Bien (eux !) et le Mal (nous, les Kuffars).

                      Dans l’esprit des Djihadistes qui suivent littéralement le Coran, l’Islam se situe au-dessus de toutes les autres religions , nous courons un danger sans précédant sur nos propres terres.Des centaines de versets du Coran sont consacrés à l’exaltation de la torture. Oui mes amis vous lisez bien : un “Dieu” qui exalte la TORTURE ! Alors que la Bible nous demande de tendre l’autre joue, voici ce que dit le Coran :


                      “Et tuez ceux-là [les ’’mécréants’’], où que vous les rencontrez” (2,191)”

                      C’est exactement ce que faisait Mahomet et ses compagons. C’est ce qu’ils veulent faire avec nous aujourd’hui. Pour eux la vie n’a aucune valeur, ne l’oublions pas. Le Coran recherche par la terreur des châtiments et la peur du Jugement Dernier qu’il exploite à souhait, la soumission totale des “croyants” :


                      “Qu’on le saisisse [le grand pécheur] et qu’on l’emporte en plein dans la fournaise ; qu’on verse ensuite sur sa tête de l’eau bouillante comme châtiment” (S44, v47-48).”

                       

                      La sémantique est ici très importante et nous ferions bien d’étudier cela de près puisque nous connaissons leurs appels au meurtre contre la France dans leurs videos. Pour eux le “Kuffar” souille la terre par son unique présence, le Kuffar doit mourir. Et pendant ce temps , Manuel Valls nous dit que notre principal ennemi est le FN. Je ne sais si je dois rire ou pleurer

                      Merci cher auteur, nous devons oser dire les choses et vous le faites bien.

                      Une Kuffar



                      • volpa volpa 16 mars 2015 21:24

                        @La Dame du Lac

                        Pas confondre le nouveau testament avec la bible.


                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 21:41

                        Bonsoir Volpa,

                        Je citais des sourates du Coran.Je pense que vous vouliez parler à Bibou 1324 qui cite l’Ancien et le Nouveau Testament , qui tous deux forment la Bible Sainte, ne l’oublions pas. Je trouve encore cette sourate dans le Coran qui illustre parfaitement cet article et je vous la copie mot pour mot :

                         ”Ceux qui sont damnés seront dans le feu où ils ont des soupirs et des sanglots. Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre ” (S11, v106-107).

                        Cette sourate n’est pas explicite sur le logos du Châtiment par le feu à notre encontre ?

                        Une kuffar


                      • coinfinger 16 mars 2015 21:54

                        @La Dame du Lac
                        Calmez vous la Dame du Lac . Vous étes pas menacée de devoir épouser un Musulman . Et puis ce ne sont pas tous des brutes . Le Taj Mahal c’est Musulman .
                        Ce ne sont pas les poémes d’Amour , ni les livres dans ce domaine qui manquent , arrétez de lire le Coran si çà vous fait cet effet . J’y vois d’ailleurs aucun interet à ce livre . C’est pas comme Mein Kampf , il va pas arriver au pouvoir avec connaissance obligatoire du livre .
                        Globalement les croyances sont en régression en Islam , méme en Iran une femme ne fait plus que deux enfants en moyenne , va à l’école et méme à l’université , et en prends à son aise avec les ’coutumes’ . Faut pas prendre l’Islamisme , pour l’Islam , c’est un piége . Là vous tombez dedans .


                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 22:11

                        @coinfinger
                        Tous les islamistes sont des Musulmans à ce que je sache.


                      • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 22:51

                        @La Dame du Lac
                        Un petit neuroleptique dans votre bière ?


                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 23:53

                        @Shanan Khairi

                        Où sont vos arguments Shanan ? Je lis votre légèreté et vos coups bas mais je ne lis pas vos arguments. Pourquoi chercher l’empoignade verbale quand on aime le Logos ? L’amour de mon pays et de sa grandeur passée (aujourd’hui détruite par 50 années d’immigration exponentielle), ouvre mon coeur et mes yeux, je ne demande qu’à parler avec vous qui semblez défendre des idées fortement ancrées à gauche. Je ne demande qu’à vous comprendre. Je ne fais que constater des faits et je ne suis pas seule, nous sommes des millions.

                        En finir avec l’invasion....Ou mourir. Le Camp des Saints n’aura pas lieu.

                        Réfléchissez bien avant de mettre votre bulletin dans l’urne

                        Vivement dimanche !


                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 17 mars 2015 12:10

                        @OMAR

                        Et hop, Point Godwin ! Ce n’est pas un argument de dire que mon pays est envahi, c’est une simple constatation et nous sommes des millions en Europe à faire ce constat mon Cher ! Il n’en demeure pas moins que j’attends de lire vos arguments, vous pratiquez la Reductio ad Hitlerum (ouvrez un dico si vous ignorez le sens de ce terme) . Prouvez moi que j’ai tort lorsque je dis que cette submersion est faite au nom de la brutalité du capitalisme et du mondialisme. Cautionner l’immigration c’est cautionner le mondialisme

                        Au plaisir de lire vos arguments

                        A dimanche !


                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 20:41

                        Le mot “Amalgame” est un mot issu de la langue arabe, عمل الجمع, āmal al-jamāa. Ce mot désigne un mélange improbable de plusieurs métaux comme de l’or avec du plomb et du bismuth. Il est parfois bon de rappeler l’etymologie des mots, n’oublions pas que la propagande se sert des mots, les torturant à souhait, pour mieux former mos cerveaux. Les mots sont des armes.

                        Oui, le logos est une arme, il faudra retrouver le vrai sens des mots pour lutter contre la propagande tentaculaire et insidieuse qui forme et déforme les cerveaux de nos jeunes gens.


                        • smilodon smilodon 16 mars 2015 20:56

                          Le coran n’est pas un « livre », c’est un « bloc de pâte à modeler » à qui chaque musulman peut donner la forme qu’il veut !.. Trop « subtil » et « illisible » pour un esprit « occidental » !.... Les musulmans eux-mêmes n’y comprennent que ce qu’ils veulent bien y comprendre, chacun à sa façon !.... C’est un méli-mélo inextricable, un peu comme les autres religions dites ou pas « du livre ». L’histoire de la France aura fait que, « cahin-caha », et au prix de beaucoup de souffrances, la loi de 1905 de la séparation de « l’église » et de « l’état » aura vu le jour.... Dommage qu’à l’époque, bien que nous soyons un pays d’immigration depuis cro-magnon selon ce qu’on nous assène tous les jours, dommage qu’il n’y ait pas eu de mosquées en « nombre » en 1905. (Au fait, combien de mosquées en 1905 ??.. Combien de musulmans en 1905 ??).. Bref, Aujourd’hui le problème avec les « mosquées » serait réglè depuis longtemps, comme il l’est depuis 108 ans avec « l’église » !......Le poète kabyle Ferhat Mehenni l’a dit avant moi : « l’islam, c’est l’islamisme au repos, et l’islamisme, c’est l’islam en action »....... Tout le monde à le droit d’en penser ce qu’il veut (du moins ici et encore), mais au final chacun devra bien choisir son camp !....(partout et toujours)..... Le seul « choix », au final sera celui-là !... Pour ou Contre !..... Si je devais faire un petit pied de nez aux défenseurs de cette « religion-secte », je m’adresserais à mes amis « mâle ». Si vous êtes nés « homme », rassurez-vous, vous n’avez rien à perdre à vous convertir !... Et tout à gagner !.... Je me demande bien pourquoi j’exècre cette religion ???!!... Mon respect pour les femmes peut-être ??!!... Et mon amour de ma liberté ???... Les « 2 » c’est sûr !.... Plus un petit « truc » à moi..... Y’a ni paradis et ni enfer, quelque soit le « dieu » concerné !..... Ce mot est un mirage..... Sinon, ce Allah, Jésus ou Yavé, (tous les saints ou prophètes), qui que ce soit, est (ou sont) un (ou des) pauvre(s) mec(s) qui ne mérite(nt) pas sa (leur) place(s), vu le foutoir qui règne ici-bas, justement à cause de lui (eux) !...... Je sais...Le paradis et les 70 vierges c’est pas pour moi !... Je sais !... Mais je m’en fous !.... Mon plaisir n’est pas « la-haut » !..Hypothétique !... Je m’amuse pas trop mal ici bas. Pas besoin de laisser mes godasses devant un bâtiment ou de me mouiller les doigts dans un bénitier !... Après cette pauvre vie, y’aura rien !.... C’est une certitude !.. Donc, Tous ces morts ou ces vies pourries pour rien !... Quel gâchis !...... Merci la religion !..... Adishatz. 


                          • coinfinger 16 mars 2015 20:58

                            Cet article ce me semble avalide une pseudo guerre des civilisations . Fait de l’Islam une chose mauvaise en soi , alors que ces supporters la grande masse des populations islamisé sans l’avoir choisi , se comporte comme partout ailleurs et n’adhére pas à la pathologie des Islamistes de divers éspéces .
                            Pourquoi ne pas prendre en compte ce fait pathologique en soi de l’existence de surentiers du pétrole en Arabie et aux Emirats , favorisant une hérésie wahhabite et ses multiples déclinaisons , fréres Musulmans , takfiristes , talibans , et autres qui se nourrit de sa grangréne sociale .
                            Non vous foncez , tout de go , tel Onfray aparemment , , c’est une religion et la pire .
                            Le tord de la civilisation Islamique , qui fut brillante , et qui nous a fait école au Moyen Age , largement , le Pape qu’est ce que c’est sinon un super calife ? , à eu le tord de ne pas étre , nous , nouveau barbares à se civiliser , et d’en rester à un état non séparé du religieux .
                            Pourtant des musulmans ont franchis le pas , en Lybie , Turquie , Syrie , Irak et méme en Egypte , des états se sont crées affranchis du pouvoir religieux . Les mémes détruits par l’Occident pétrolifére , en faveur de ces attardés profonds de wahhabites . Mais çà ne vous effleure pas aparemment ...Mon avis c’est que vous entretenez la gangréne , vous n’étes pas occidental , je parie que vous étes juif et que vous usurpez , cette qualité .d’occidental .


                            • coinfinger 16 mars 2015 21:43

                              @coinfinger
                              J’ai parlé de juif , fallait pas c’est interdit . Je me rappelle la phrase de Voltaire sur ceux qu’ils ne faut pas critiquer .


                            • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 22:25

                               @coinfinger
                              En France il ya deux mots proscrits : Arabes et Juifs. Malheur et excommunication à celui qui ose dire la vérité en France. Regardez Zemmour...Il est banni des médias.

                              Le bannissement émanant de ces voyous qui nous gouvernent est tout à son honneur , Zemmour apprend à ses dépens que la vie est injuste et que les hommes bons sont forcément rejetés dans ce monde qui a perdu le sens de ses valeurs. Un homme d’honneur est un homme qui a beaucoup d’ennemis. Zemmour est donc devenu un homme d’honneur puisqu’il a aujourd’hui beaucoup d’ennemis et il est banni par ceux-là même qui dictent la loi de ce système pourri dans lequel nous vivons. Bref, malheur à celui qui ose dire la vérité en ce bas monde…


                            • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 21:12

                              La France était la fille ainée de l’Eglise, aujourd’hui elle n’est plus rien. Nous devenons un pays du quart monde et je vomis les Occidentaux qui se complaisent dans leur existence minable et leur petit confort sans mot dire ! Nous sommes tous responsables de ce qui arrive. Le Djihad n’est qu’un miroir déformant de la réalité.

                              Quid du rôle de nos gouvernements dans cette immigration massive et illégale qui submerge la France ? N’est-elle pas faite au nom du capital ? N’est-elle pas la colonne vertébrale du Libéralisme ? Voilà pourquoi l’imigration ne cessera jamais, elle sera exponentielle jusqu’au remplacement final. Et ce Djihad que Washington ne cesse d’agiter devant nous, pauvres oiseaux, tel un horrible épouvantail, deviendra une réalite sur notre terre, la FRANCE.

                              Au nom du capital...Comme toujours.



                              Une Kuffar


                              • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 21:19

                                O seigneur tout puissant protège ta fille aînée des hordes de massifs illégaux se complaisant dans cet illégal vomis qu’est Washington. Amen.


                              • smilodon smilodon 17 mars 2015 22:03

                                @La Dame du Lac
                                Ce message, c’est le genre qui va t’envoyer vite fait et dans pas longtemps au milieu de l’arène !... Devant le taureau, sans entrainement, sans épée et sans habit de poisson !..... Souviens-toi qu’on a un 1er ministre « espagnol », qui adore la corrida et le chorizo !.... Ca va chier pour toi !... Fais gaffe quand même à ce que tu écris !... Dieudo l’a payé cher !... Il lit aussi le « français », manu !... Fais gaffe !..... Allez, adishatz. Et change pas de main !.....Mais tais-toi !... C’est pas le moment........


                              • La Dame du Lac La Dame du Lac 18 mars 2015 12:21

                                @smilodon
                                Merci du conseil mon ami , mais j’estime que dans nos merveilleuses démocraties nous avons le droit de tout dire et je ne me tairais pas. La stupéfiante affaire Dieudonné nous q per,is de voir un Valls hystérique, voyant dans le geste de la « quenelle », qui n’est rien d’autre que l’expression d’un « ras le bol » généralisé de l’ordre (ou du désordre) actuel, un geste antisémite. Il est vrai que Hollande, recevant le CRIF en décembre 2013, avait dit à Roger Cuckierman, président de cette organisation et dénonçant les spectacles de Dieudonné : « nous vous écoutons »....Alors lisez moi bien chers amis de ce gouvernement médiocre


                              • La Dame du Lac La Dame du Lac 18 mars 2015 12:56

                                @La Dame du Lac
                                Zut et crotte j’ai fait des fautes ; je ne suis pas beaucoup aidée par mon clavier azerty.


                              • La Dame du Lac La Dame du Lac 18 mars 2015 13:00

                                @La Dame du Lac
                                je voulais dire QWERTY , toutes les lettres sont inversées !


                              • philouie 16 mars 2015 21:16

                                Pas d’église en Islam.
                                Votre projet vous pouvez vous le roulez en pointe.


                                • coinfinger 16 mars 2015 21:22

                                  Des faits , comme çà socio-affectifs . La Pacque en Espagne , on voit des super-croyants se flagellér . A mon avis se sont des conversos ( juifs ou musulmans ) , c’est comme pour la ligue anti-alcoolique , les plus militants sont d’anciens alcooliques .
                                  Méme chose en Iran avec les Chiites , les Iraniens sont des Aryens , au fond , l’Islam sémitique , c’est un corps étranger , qu’ils ont du s’incorporer de force . C’est le vrai fond de la différence entre Musulmans .
                                  Chez nous on a les Juifs , certains bien assimilés , d’autres non , d’autres ’convertis’ mais qui en font trop .


                                  • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 22:37

                                    J’ai vu les Bouddhas deBâmiyân détruits par les Musulmans.Hier j’ai vu les sculptuires de la Mésopotamie de Mossoul détruites par les Musumlans.... Demain je verrai les tombeaux de nos Rois à la Basilique Saint-Denis détruits par les Musulmans et notre premier ministre continue de nous dire que notre principal ennemi est le Front National...

                                    L’amour de sa patrie n’est pas un crime.


                                    • cathy30 cathy30 17 mars 2015 00:16

                                      @La Dame du Lac
                                      Vous ne pouvez pas voir demain nos rois détruits à la Basilique de Saint-Denis par les musulmans parce que cela a déjà été fait pendant la révolution française.


                                    • La Dame du Lac La Dame du Lac 17 mars 2015 00:26

                                      @cathy30
                                      Le terme « Révolution Française » ne me sied guère, il s’agit réellement d’un « Régicide ». Je parlais des tombeaux de nos bons Rois qui reposent dans cette cathédrale magnifique. La Basilique Saint-Denis est un témoignage vibrant , un bijou architectural de toute beauté , une empreinte splendide de notre belle histoire de France, fille ainée de l’Eglise.

                                      N’en déplaise aux gauchistes qui détruisent méticuleusement notre pays...


                                    • Jean 17 mars 2015 09:03

                                      @La Dame du Lac
                                      et encore un pseudo de washington...


                                    • avuser 16 mars 2015 22:38

                                      Monsieur Martin pourrait peut-être considérer ses compatriotes musulmans comme des français à part entière et responsables d’eux-mêmes, n’ayant pas plus besoin que les autres de ses leçons néo-coloniales de civilisation à la Jules Ferry.

                                      Si je me suis converti à l’Islam depuis déjà un quart de siècle, c’est librement, comme beaucoup d’autres, et non sous la contrainte. 
                                      Le Prophète que je connais n’est pas celui que vous décrivez et que vous ne connaissez que par la bouche ou la plume des contempteurs de l’Islam. Il est au contraire celui m’a invité aux bons comportements : à ne pas me mettre en colère, à ne pas être grossier, à ne pas médire, à dire le bien ou à me taire, à purifier mes intentions, à respecter mes parents, à aimer mes proches, à préserver la faune et la flore, à enlever du chemin ce qui peut entraver les pas des gens, à patienter dans l’adversité, à être optimiste, à prier avec componction, à jeûner pour me purifier et maîtriser mes passions, à donner de mon argent aux indigents, à réconcilier, à pardonner, à être humble, à être reconnaissant, à prendre en charge l’orphelin, à connaître Dieu et Ses Attributs, à Lui faire confiance, à voir en toute chose Son Acte créateur, à méditer, à ne pas me précipiter dans mes jugements, ...
                                      Je vous invite donc à ne pas instrumentaliser l’Islam : en faisant cela, vous vous comportez comme ceux que vous prétendez combattre. Engagez-vous dans une démarche constructive et partez à la rencontre de ceux dont on parle peu, mais qui cultivent en leur cœur la lumière du Transcendant et Sa sagesse. 
                                      Je ne sais pas si vous comprendrez ce que j’écris ici, ni même si cela vous atteindra d’une quelconque façon. 
                                      Puissent ces paroles toucher des oreilles, des yeux ou des cœurs attentifs.
                                      Bien à vous.


                                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 17 mars 2015 01:37

                                        @avuser

                                        Je cite Manuel Valls :

                                         "il pourrait y avoir 5000 Djihadistes avant l’été et sans doute 10.000 avant la fin de l’année. Est-ce que vous vous rendez compte de la menace que cela représente ?"

                                        Ah non pas du tout ! Je croyais que c’était le FN la menace.

                                        Une chose est certaine, les Djihadistes sont des Musulmans, ce ne sont pas des Bouddhistes exaltés ou des Catholiques mystiques. Alors si vous ne comprenez pas le problème du peuple de France vis-à-vis de cette religion importée....

                                        C’est vous qui devriez parler avec le peuple du pays qui vous accueille, ce n’est pas nous qui devons faire le premier pas. Essayez de nous comprendre une bonne fois pour toute sans vous réfugier des discours victimaires et anti-racistes. Une Paix (fragile) sera peut-être possible dans notre pays, la France, la fille ainée de l’Eglise Catholique. 


                                      • avuser 17 mars 2015 09:48

                                        @La Dame du Lac
                                        Le pays qui vous accueille ? Je suis « français de souche » et suis dans mon pays aussi bien que vous. En revanche, je vous recommande de voyager autrement qu’en touriste.


                                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 17 mars 2015 10:20

                                         @avuser
                                        Vous défendiez si peu la France et si ardemment cette religion que je vous croyais musulman. Vous semblez stigmatiser le peuple de France dans votre commentaire qui est un tract ambulant pour le FN. Merci pour vos conseils de voyages mais je n’en ai pas besoin. Je sais ce que c’est que de se plonger dans les racines d’une autre langue , que de respecter les autres cultures.
                                        La rencontre avec les cultures est si délicate que peu de gens en sont capables, nous le voyons bien dans le résultat catastrophique de la France d’aujourd’hui qui accueuille de façon exponentielle des gens déracinés qui se communautarisent hors de la culture Française. Ils doivent respecter notre culture et notre ADN historique, le font-ils ? Non... Les coupables sont les gouvernemenst qui laissent entrer ces gens par millions sur notre terre.

                                        A dimanche

                                        Le Camp des Saints n’aura pas lieu


                                      • connexion 17 mars 2015 22:00

                                        @avuser
                                        Es-tu un idolâtre qui défend une créature qui ne t’a jamais demander de la défendre ?
                                        T’inquiètes le grand patron veille au grain,il a pas besoin de nous.
                                        Maintenant même si je suis Musulman ,leurs histoires ne me concernent pas,je me plais seulement a les observer,tout comme je m’observe moi même.


                                      • La Dame du Lac La Dame du Lac 16 mars 2015 23:40

                                        @Gnostic
                                        Bien qu’il y ait deux Islams (j’ai du mal à mettre un « S » au mot « Islam »), je le considère comme un seul bloc monolithique. L’Islam de l’Hégire et la fuite de Mahomet vers Médine ne font qu’un. La philosophie eschatologique de Daesh vient du Coran, le seul et unique Coran. Cela mériterait une analyse fine, sémantique et psychologique, loin des miasmes putrides qu’exhalent les informations stagnantes et croupies de notre télévision Française. Que penser de nos banlieues qui se salafisent sous nos yeux impuissants ?


                                        • La Dame du Lac La Dame du Lac 17 mars 2015 01:38

                                          Je cite Valls : "il pourrait y en avoir 5000 avant l’été et sans doute 10.000 avant la fin de l’année. Est-ce que vous vous rendez compte de la menace que cela représente ?"
                                          Ah non pas du tout. Je croyais que c’était le FN la menace.


                                          • soi même 17 mars 2015 03:58

                                            Il y a pas de secret, quand l’on rabaisse un fait religieux, des personnes qui pratiques a des parias, il ne faut pas s’étonner que sorte de leurs rangs certains qui soit particulièrement motivé à lavé l’injure.

                                            En définitif si l’on entend le discourt que tien l’occident tous se désordre au proche Orient tiens à l’Islam, et aux fanatiques musulmans, c’est oublier un peut trôp facilement ces calamiteuses paroles de Julles Ferry qui resume bien comme nous nous sommes comporté avec eux :

                                            « Messieurs, il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder (...) : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. (...) Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! il faut dire ouvertement qu’en effet, les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures... (Rumeurs sur plusieurs bancs à l’extrême-gauche.] Je rèpète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures... (...)

                                            Je dis que la politique coloniale de la France, que la politique d’expansion coloniale, celle qui nous a fait aller, sous l’Empire, à Saïgon, en Cochinchine, celle qui nous a conduits en Tunisie, celle qui nous a amenés à Madagascar-je dis que cette politique d’expansion coloniale s’est inspirée d’une vérité sur laquelle il faut pourtant appeler un instant votre attention : à savoir qu’une marine comme la nôtre ne peut pas se passer, sur la surface des mers, d’abris solides, de défenses, de centres de ravitaillement. (Très bien ! très bien ! et nombreux applaudissements à gauche et au centre.) L’ignorez-vous, messieurs ? Regardez la carte du monde...

                                            Rayonner sans agir, sans se mêler aux affaires du monde, en se tenant à l’écart de toutes les combinaisons européennes, en regardant comme un piège, comme une aventure toute expansion vers l’Afrique ou vers l’Orient, vivre de cette sorte, pour une grande nation, croyez-le bien, c’est abdiquer, et, dans un temps plus court que vous ne pouvez le croire, c’est descendre du premier rang au troisième et au quatrième. (Nouvelles interruptions sur les mêmes bancs. (Très bien ! très bien ! au centre.)

                                            Discours du 28 juillet 1885, in Discours et opinions politiques de Jules Ferry, éd. Robiquet, Paris, t. 5. 1897.

                                            Et ces idées qui à bien œuvré dans le monde pour le radicalisé, surtout que l’Occident pendant des décennies ne sait pas gêné d’être particulièrement intéresser à les dépouilleuses, il n’est pas étonnant de se fait , que c’est un islam radical qui se réveil, dans ces régions , il faut bien le reconnaître , tous a été entrepris pour être détester ....  


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mars 2015 06:36

                                              yep si j’étais Arabe « sunnite chiite allaouite copte maronite chaldéen voir juif » je vivrais comme une insulte la présence de Mr Lang a la tête de cet institut je suis sur que la France dispose d’un érudit 

                                              d’une des religions précitées voir même d’un athée ayant plus de compétence et de légitimité a présider cet institut !

                                              ceci posé un intervenant prête une absence de pensée à l’islam , c’est une plaisanterie ?
                                              en voila une de pensée de l’islam elle est limpide .
                                              ll n’y a pas de paix, ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales non-islamiques […]. Le mouvement islamique doit et peut prendre le pouvoir dès qu’il est normalement et numériquement fort, à tel point qu’il puisse non seulement détruire le pouvoir non-islamique, mais qu’il soit en mesure d’être le nouveau pouvoir islamique […] »
                                              Alija Izetbegović president de Bosnie

                                              vous remarquerez que je cite un musulman européen 

                                              • soi même 17 mars 2015 14:34

                                                @COVADONGA722, la pêche au con, ce qui est bien il y a même pas besoin d’hameçon pour les attraper au bout de sa ligne..

                                                Visiblement vous ne connaissez rien à l’Islam Bosniaque et sa particularité d’avoir été un Islam Tolérant, Et il est vrai cela fait bien de parlé de c’est Islam Américanisé qui servie au quartes coins de la planète, du coup la connerie de ces propos devient subitement intelligent !

                                                 


                                              • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mars 2015 16:08

                                                @soi même
                                                bonjour , ,je vous remercie de vos amabilité comme je connais à l’islam peut être pourrez vous me dire si c’est une constante dans l’islam de ce montrer injurieux ou c’est une spécificité de sa version française.

                                                Sinon ces phrases ont bien été prononcées et par un docte personnage pas un arriéré inculte , ou dois je déduire de vos dénégations qu’il ne savait pas ce qu’il disait .

                                              • soi même 17 mars 2015 16:58

                                                @COVADONGA722, tien pour détendre votre noblesse de cœur ;
                                                https://www.youtube.com/watch?v=zMALuEYxK6U


                                              • soi même 17 mars 2015 17:16

                                                @COVADONGA722, et le site vous chercher quoi en définitif ?
                                                Que l’Islam ne peut qu’être cela ?
                                                vous ne paraissez pas enclin à calmer le jeux, et si en, quelque sorte si cela pète en France, je vous soupçonne d’en être pas mécontent ....

                                                Donc continuer versé de l’huile sur le feux, de toute façon , cette idée je l’ai déjà entendue part d’autre, es que pour autant il est justifier dans faire de la publicité ?


                                              • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mars 2015 17:48

                                                @soi même
                                                 il s’appelait Salah Ad-Din Yussuf c’était un grand général qui disait 

                                                 « le premier qui injurie l’autre reconnait sa défaite ! »

                                                donc acte 

                                              • soi même 17 mars 2015 19:22

                                                @COVADONGA722, et bien cela me fait une belle jambe cette affaire !


                                              • GAZAOUI 17 mars 2015 09:05

                                                Un écologiste ? un arriviste oui ! Un pétainiste qui change sa veste au gré du vent



                                                  • rita rita 17 mars 2015 10:53

                                                    Quelle est la responsabilité de l’islam dans les abcès de violence religieuse qui déchirent le Moyen-Orient, et dans les récentes attaques terroristes qui ont secoué la France les 7-9 janvier 2015 ? Le Coran, avec ses passages qui invitent à tuer, devrait-il faire l’objet d’une lecture plus distanciée ? A ces questions, l’islamologue allemand Reinhard Schulze répond par la profondeur historique. Sans esquiver les problèmes posés par l’actualité, ce professeur à l’Université de Berne montre comment la réflexion critique sur l’islam s’est arrêtée, il y a plus d’un demi-siècle, sous l’étouffoir des Etats, qui ont contraint les intellectuels au silence et laissé le fondamentalisme travailler sans concurrence les populations arabo-musulmanes. A ses yeux il faut à tout prix relancer le débat et reconstruire un discours critique. L’Occident peut aider les intellectuels musulmans, pour autant qu’il ne se laisse pas impressionner par l’islam dévoyé des fanatiques. Entretien.

                                                    Le Temps : Depuis plusieurs années, mais en particulier depuis les attentats qui ont frappé la France en janvier, le débat monte sur la part de responsabilité de l’islam dans les violences. Certains affirment que les terroristes sont des nihilistes déguisés en religieux, d’autres rétorquent que tout de même, c’est au nom d’Allah que les terroristes ont tué…

                                                    Reinhard Schulze : Pour moi, la question centrale dans tout cela est : est-ce l’islam qui fabrique les croyants, ou sont-ce les croyants qui fabriquent l’islam ? Si l’on tient la première proposition pour vraie, alors il faut doter l’islam de dogmes indestructibles, qui répondront de tous les actes des musulmans. Si c’est la deuxième qui est vraie, ce que je crois bien sûr, alors ce sont les croyants qui doivent en répondre. L’islam est sous leur responsabilité.


                                                    • Antheos 17 mars 2015 12:39

                                                      L’article est bien envoyé, bien documenté et pour l’essentiel, il s’accorde avec ce que je pense. Je n’y mettrais qu’un bémol, celui de la laïcité : Je ne trouve aucun intérêt à la critique d’une religion (surtout quand il s’agit d’un monothéisme), aucune n’échappant aux dérives sectaires, aux intégrismes, à la violence, à l’exclusion de l’autre... Les religions ne relèvent pas de la raison mais de la croyance, et à ce titre, la raison (historique, scientifique, humaniste...) n’a aucune prise sur elles. Le seul combat qui serait à mener me semble être celui de la laïcité qui renvoie toute activité, manifestation, expression religieuse, à la sphère privée. Quand un musulman, un chrétien, un juif, un animiste, prie dans le secret de son alcôve, il ne nuit point. Dès qu’il exporte sa foi dans un espace commun, il nous met tous en danger. Et quand je dis tous, j’entends ceux qui ne pensent pas comme lui mais aussi les siens (les premières victimes de l’islamisme sont des musulmans !).
                                                      Battons-nous donc pour que les bâtiments religieux soient réduits au simple état de témoignage culturel (comme un temple de la Grèce antique), pour que nos médias cessent de nous bassiner avec la messe du dimanche, la parole de l’islam, la minute protestante..., pour que l’on cesse de considérer un prêtre, un imam, un rabbin, comme une autorité susceptible d’expertise sur les questions éthiques, sur les choix de société..., pour que l’on refuse le qualificatif de démocratique à tout État se disant chrétien, islamique ou juif... Arrêtons de donner force de loi à ces croyants en les acceptant comme interlocuteurs valables, en raisonnant sur leurs pratiques. Faire état de sa foi publiquement devrait être interdit, en tant que démonstration impudique, obscène, pornographique, provocatrice, blasphématoire vis à vis des autres (personne ne conteste le droit de se promener nu, d’expérimenter toutes les positions du kamasutra, de pratiquer l’onanisme, de dire des grossièretés ou de chanter un psaume, mais chez soi pas dans la rue. Brassens et ses trompettes de la renommée, ne disait pas autre chose) !!!


                                                      • Jean Keim Jean Keim 17 mars 2015 13:33

                                                        Si une religion incite directement au meurtre ou indirectement par l’incompréhension de son message ou si son contenu est à relié à un contexte historique qui le rend inadapté ou obsolète alors elle doit être révisée, seulement si le message de sa propre affirmation vient de Dieu il y a là une impasse.

                                                        Si le Coran qui ne devrait être logiquement que la seule référence valide est mal traduit, qu’attendent les érudits pour se mettre au travail, travail qui a déjà pourtant été réalisé, il y a souvent dans les débats des précisions étymotologiques qui laissent penser que le sens d’une occurence est variable, dans ce cas la traduction est ardue et dépend finalement du traducteur.
                                                        Il faut laisser aux adaptes prendre la décision qui s’impose.

                                                        • Crab2 17 mars 2015 15:50

                                                          En France 67% de françaises et de français se déclarent aujourd’hui athées ou sans religion - sans doute très prochainement 80% de la population ;

                                                          et de le dire n’est pas une simple parenthèse, ils sont pour

                                                          Suites :

                                                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/la-france-fille-ainee-de-latheisme.html

                                                          ou sur

                                                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/16/la-france-fille-ainee-de-l-atheisme-5583890.html


                                                          • docdory docdory 17 mars 2015 16:37

                                                            @ Daniel Martin

                                                            La première partie de votre article est irréfutable, par contre la deuxième me laisse sceptique.
                                                            Obliger le clergé musulman à adopter les idées de ce Mahmoud Taha me paraît totalement illusoire. Souvenons-nous, pendant la révolution française, de ce qui s’était passé avec la « constitution civile du clergé ». Il était apparu à l’époque une immense majorité de « prêtres réfractaires » .
                                                            De la même façon, toute tentative d’imposer des révisions dogmatiques aux membres du clergé musulman me parait vouée à l’échec. Il y aurait immédiatement l’apparition d’imams réfractaires.

                                                            Ce qu’il faut, c’est appliquer fermement l’article 10 de la déclaration des droits de l’homme : «  Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. » Dix-sept assassinats en deux jours au cours des massacres de janvier 2015 me paraissent être un trouble à l’ordre public amplement suffisant pour justifier d’inquiéter ceux qui manifestent la même opinion religieuse que celle dont se réclament les auteurs de ce trouble afin de le «  justifier » .
                                                            Il existe une loi réprimant les groupements (politiques ou autres ) adeptes de la violence, qui peut parfaitement s’appliquer à l’islam pour peu que des attentats soient commis en son nom.
                                                            Après tout, si les massacres de janvier 2015 avaient été commis par des membres d’un parti politique au nom de ce parti, ce parti aurait été immédiatement interdit sur le territoire français

                                                            Je pense que cette législation devrait être renforcée. Le gouvernement aurait du profiter de l’occasion pour faire voter une loi permettant l’interdiction administrative de tout groupement politique ou de toute religion dès lors que des assassinats ou des attentats sont commis en leur nom.

                                                            Une telle législation ferait changer de camp à la peur. Actuellement, une religion d’une infime minorité de Français ( environ 5 à 6 % ) se permet de semer des perturbations graves dans notre société. Si cette religion était menacée, de par cette hypothétique loi, de l’épée de Damoclès que serait une interdiction sur le territoire français en cas de nouveaux crimes, elle ferait son autodiscipline et dénoncerait aux autorités tous ceux de ses adeptes qui auraient des velléités djihadistes, ce qu’elle ne fait pas actuellement. 



                                                            • Pierre Alain Reynaud Pierre Alain Reynaud 17 mars 2015 17:11

                                                              A titre personnel, je n’ai rien contre l’Islam, car je respecte toutes les religions. Cependant, d’une religion à l’autre, il y a des nuances et il faut reconnaître que la religion musulmane a un retard énorme par rapport aux autres. Et quand Jack Lang nous déclare que « L’Islam est une religion de paix et de lumière », il se trompe totalement. L’Islam ne pourra jamais s’intégrer aux valeurs de la démocratie et de la République. C’est pour cette raison que rien ne va bien en France, les musulmans ayant de grande difficulté à se mettre en accord avec le modernisme de notre société française. 

                                                              Il faut reconnaître que toutes les autres religions existant actuellement en France, ne posent aucun problème à qui que ce soit. Ce qui n’est pas le cas hélas, de l’Islam qui est une gêne réelle dans notre monde actuel.
                                                              Pierre Reynaud - Collectif Voltaire




                                                              • jacques 20 mars 2015 20:11

                                                                @Pierre Alain Reynaud
                                                                quand je lis cela de ta part :« A titre personnel, je n’ai rien contre l’Islam, car je respecte toutes les religions.  » je suis explosé de rire vraiment...... faux cul


                                                              • rebelkabdjames 18 mars 2015 13:09

                                                                Bon au vu des sujets ou plutôt d’une véritable focalisation voire d’une obsession concernant l’islam, je n’ai pas l’intention de venir ici pour répéter cent fois la même chose et donc dépenser de l’énergie mentale presque inutilement (même si je n’hésiterai pas à intervenir à nouveau s’il le faut...si je veux et quand je veux !!! ), voici une liste d’ouvrages que je pense être utile et intéressant pour comprendre l’islam. Rien de plus rien de moins si ce n’est qu’une modeste contribution. Bonne Lecture.


                                                                Mohammed Arkoun, Histoire de l’Islam et des musulmans en France du Moyen Âge à nos jours.

                                                                Mohammed Arkoun, L’islam.

                                                                Mohammed Arkoun, La pensée arabe.

                                                                Abdou Filali-Ansary, Réformer l’islam ?, une introduction aux débats contemporains.

                                                                Abdou Filali-Ansary, L’islam est-il hostile à la laïcité ?. 

                                                                Jean Baubérot, La laïcité falsifiée.

                                                                Rachid Benzine, Les nouveaux penseurs de l’islam.

                                                                Sadek SELLAM, La France et ses Musulmans. Un siècle de politique musulmane.

                                                                Philippe Sénac, Le monde musulman des origines au début du xie siècle, 1999.

                                                                Philippe Sénac, L’occident médiéval face à l’islam, l’image de l’Autre, 2000.

                                                                Vincent GEISSER, Marianne et Allah Les politiques français face à la « question musulmane ».

                                                                AL AJAMÎ, Que dit vraiment le Coran ?.
                                                                FARID ESACK, Coran mode d’emploi.
                                                                Rachid Benzine, Le Coran expliqué aux jeunes.

                                                                Maurice GLOTON, Une approche du Coran par la grammaire et le lexique, 2500 versets traduits- lexique coranique complet. 
                                                                Eva de Vitray-Meyerovitch, Islam, l’autre visage.

                                                                Eva de Vitray-Meyerovitch, Universalité de l’Islam.

                                                                Ignac GOLDZIHER, Les sources de l’Islam.
                                                                Muhammad Hamidullah, avec la collaboration de M. Leturmy, Le Saint Coran : traduction et commentaire
                                                                Mohamed BEN JAMIL ZEINO, Comment comprendre le Quur’en, les différentes manières d’interprétations du Qour’en.

                                                                Jacques BERQUE, Le Coran : essai de traduction/ Relire le Coran.

                                                                Shaykh Nâzim Al-Haqqânî, Océans de sagesse.

                                                                Michel Orcel, De la dignité de l’islam, Paris, 2011.

                                                                Michel Orcel, L’Invention de l’islam. Enquête historique sur les origines, 2012.

                                                                Aïssam Aît-Yahia, De l’idéologie islamique française.

                                                                Christian Jambert, Qu’est-ce que la philosophie islamique ?.

                                                                Souleymane bachir Diagne, Comment philosopher en islam ?

                                                                Dominique Urvoy, Averroès.

                                                                Dominique Urvoy, Histoire de la pensée arabe et islamique.

                                                                Pr. Abdelaziz Benabdellah, Le rationnel du sacré ou le vrai visage de l’Islam.

                                                                Ismaîl ibn Khatir, l’Exègèse du Coran.

                                                                Mustafa Mahmoud, Qu’est-ce que l’Islam.

                                                                Mustafa Mahmoud, Dialogue avec un ami athée.

                                                                Ahmed Djebbar, Une histoire de la science arabe.

                                                                Sigrid Hunke, Le soleil d’Allah brille sur l’Occident.

                                                                Maurice Bucaille, La bible, le Coran et la science.

                                                                Nidhal Guessoum, Réconcilier l’islam et la science moderne.

                                                                Sous la direction de Philippe Büttgen, Alain de Libera, Marwan rashed, irène Rosier-Catach, Les Grecs, les Arabes et nous, Enquête sur l’islamophobie savante.

                                                                Hichem Djaït, La vie de Muhammad, 3 tomes.

                                                                Hichem Djaït, L’Europe et l’Islam.

                                                                Hichem Djaït, La crise de la culture islamique.

                                                                Hicham Djaït, La grande discorde.

                                                                Alain Gresh et Tariq Ramadan, L’Islam en questions.

                                                                Jocelyne Cesari, L’islam à l’épreuve de l’occident.

                                                                Georges Corm, Orient-Occident, la fracture imaginaire.

                                                                Georges Corm, La question religieuse au XXIème siècle.

                                                                Jack Goody, L’Islam en Europe. Histoire, échanges, conflits.

                                                                Thomas Deltombe, L’Islam imaginaire, La construction médiatique de l’islamophobie en France, 1975-2005.

                                                                Amin Maalouf, Les croisades vues par les arabes.

                                                                Salah Guemriche, Abd ar-rahman contre Charles Martel, La véritable histoire de la bataille de Poitiers.

                                                                Vincent Geisser, La Nouvelle Islamophobie.

                                                                Raphaël LIOGIER, Le Mythe de l’islamisation, essai sur une obsession collective.

                                                                Asma Lamrabet, Musulmane tout simplement, 2002

                                                                Mohamed Talbi, Réflexions sur le Coran (avec Maurice Bucaille), 1989.

                                                                Youssef Seddik, Le Grand malentendu, L’Occident face au Coran, 2010.

                                                                John Bowen, L’islam à la française.

                                                                John Bowen, L’Islam un ennemi idéal, 2014.

                                                                Charafedine Mouslim, La bataille de Poitiers, l’histoire d’un mythe. 2003

                                                                Abu Hamid Al-Ghazali,, L’éducation de l’âme.



                                                                • Crab2 18 mars 2015 15:15
                                                                  Les Prisons d’Allah


                                                                  Comment, en effet au 21e siècle peut-on être torturé physiquement et moralement pour ses idées ?

                                                                  Waleed Al-Husseini bénéficie de l’asile politique, réside en France, il est un blasphémateur parce qu’il a osé penser dans son pays, une société où l’obscurantisme fait loi

                                                                  Suites :

                                                                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/les-prisons-dallah.html


                                                                  • Christian Labrune Christian Labrune 18 mars 2015 21:56

                                                                    Daniel Martin
                                                                    Jusqu’à l’avant-dernier paragraphe de votre article, que je trouvais d’une très grande clarté, j’applaudissais des deux mains, je n’avais même pas attendu d’être arrivé à la dernière ligne« pour ajouter un + à côté du titre, mais le dernier paragraphe me paraît en revanche tout à fait consternant.
                                                                    Vous écrivez en effet : »Pour cela il faut renouer avec le Gouvernement Syrien de Bachard AL-ASSAD et cesser de vouloir en découdre avec l’Iran, dont la culture religieuse et les intérêts géopolitiques sont incompatibles avec ceux des organisations Djihadistes sunnites (au sujet du Nucléaire Iranien, nous avons les moyens technologiques pour éviter tous risques de dérapage de la part de ce pays)« .
                                                                    Les ambitions du Califat et ses exactions ont créé, de fait, une situation des plus intolérables pour le monde civilisé. Mais les excités de l’EI vont connaître dans les prochains mois, du côté de Mossoul, leur Stalingrad. Militairement leur combat, tout comme celui de Boko Haram, était perdu d’avance. Ce sont des amateurs dont la menace n’est en rien comparable à celle que représente la pieuvre iranienne dont les tentacules recouvrent l’Irak, le Liban et atteignent même, désormais, le Yémen. Ces gens-là, à la différence des précédents, ne sont pas du tout des amateurs ; leur fanatisme musulman n’est pas moins implacable et féroce que celui de leurs rivaux sunnites. Ils disposeront bientôt - si ce n’est déjà fait - de l’arme atomique. A l’époque de la guerre froide, les Russes n’étaient pas moins rationnels que les Américains : chacune des parties accusait l’autre de compromettre la paix mondiale, mais aucune des deux puissances n’a jamais menacé de prendre l’initiative d’une guerre nucléaire. La raison prévalait parce qu’il n’y avait rien qui fût équivalent à l’espèce de folie islamique actuelle que vous dénoncez à juste titre. Mais le discours des mollahs iraniens est infiniment plus précis et génocidaire que celui d’un Adolf Hitler dont on n’aura commencé à se méfier que lorsqu’il était déjà trop tard. Vous évoquez la »takiya". Le plus grotesque exemple de cette pratique, on l’a dans le discours des négociateurs iraniens touchant à l’actuel débat sur le nucléaire. Je trouve un peu regrettable que vous en vous en soyez pas vraiment rendu compte !


                                                                    • berry 18 mars 2015 22:58

                                                                      L’Iran n’a attaqué personne depuis 260 ans, ce n’est pas un pays belliqueux.
                                                                       
                                                                      On ne peut pas en dire autant de l’entité israélienne qui est en guerre quasi-permanente avec tous ses voisins depuis 1948.
                                                                       
                                                                      N’oublions pas qu’ israël a réalisé ces derniers mois plusieurs bombardements aériens en Syrie pour épauler les djihadistes. Comme l’a dit le Président Bachar El Assad, israël est la force aérienne de Daech.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité