• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Islande : « Non, Merci ! » à l’Union européenne

Islande : « Non, Merci ! » à l’Union européenne

On pourra épiloguer longuement sur la décision de l’Islande de retirer sa demande d’adhésion à l’Union européenne. On expliquera bien sûr que les quotas de pêche en étaient le motif principal tout en évitant de se demander pourquoi cette question était hier sans importance. Les affiches « Non merci » partout apparentes sur le sol islandais prouvent la profondeur de ce choix.

On oubliera surtout que cette décision intervient après des années de profonde crise économique et politique marquée par deux référendums, des élections assez conflictuelles et surtout l’élection d’une Assemblée Constituante.

Il convient donc de rappeler que les islandais ont refusé de payer les dettes de banques privées. Le gouvernement britannique et le gouvernement néerlandais, soutenus par l’Union européenne, voulaient que le contribuable islandais rembourse les dettes de cette banque privée, au lieu de laisser le syndic de liquidation être responsable de ces dettes.

Le Président islandais Ólafur Ragnar Grímsson a décidé alors de faire appel à un référendum. Comme il le déclare lui-même (Voir http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article665), « une armée d’experts et d’autorités financières me disaient : si vous autorisez les gens à s’exprimer, vous isolerez financièrement l’Islande pour des décennies. Le scénario catastrophe serait sans fin... J’étais devant un choix fondamental entre les intérêts financiers d’un côté, et la volonté démocratique du peuple de l’autre. »

La décision des islandais de refuser de payer ces dettes privées a conduit au processus constituant. Certes, les adversaires de cette option diront qu’elle s’est brisée contre la volonté d’un Parlement farouchement favorable à l’adhésion à l’Union. En fait, même si la Constituante n’a pas eu ses effets de façon immédiate, les pensées ont entretemps évolué grâce à ce processus démocratique. C’est ainsi que le Président islandais a été réélu contre tous les pronostics. La décision prise de retirer la candidature de l’Islande à l’Union européenne découle de ce processus. Il convient d’en tirer aujourd’hui la signification.

L’Association pour une Constituante a suivi le processus islandais depuis l’origine. Déjà, en novembre 2010, alors que personne n’évoquait cette question, nous avions publié un article intitulé « 1000 articles pour un volcan, aucun pour une assemblée constituante » (http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article349). Nous avions ensuite organisé le 22 janvier 2013 une réunion publique avec Madame l’ambassadeur d’Islande à l’école normale supérieure (http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article647). En tant que Président de l’Association, j'avais, par ailleurs, rencontré le Président islandais le 25 février 2013 (http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article665).

Quelles conséquences tirer de ces évènements ? Sans tomber dans la facilité critique vis-à-vis de l’Union européenne et la politique à adopter à son égard, remarquons que le discours sur l’isolement dramatique qui guette les pays qui ne veulent pas subir les diktats de Bruxelles est absurde. La décision islandaise en est la preuve évidente. Par ailleurs, la déclaration du Président Ólafur Ragnar Grímsson : « Le plus important, et je le dis à mes amis européens, ce ne sont pas les marchés financiers » permet de sortir des discours bien-pensants des experts économiques qui nous conduisent depuis des années à la catastrophe.

Cet évènement est considérable par sa valeur symbolique, non par son importance économique. Car, au travers de ses référendums, de son assemblée constituante et de ses choix, l’Islande a réaffirmé un principe qu’on cherche à nous faire oublier, mais qui est un des fondements de la vie publique : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Oui, merci !

André Bellon
Président de l’Association pour une Constituante : www.pouruneconstituante.fr/
Ancien Président de la Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée nationale

-------------------------------------------------------

CONSULTER AUSSI LA RUBRIQUE L’Union européenne du Canard républicain... :
http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?rubrique11

---------------------------------------------------------------------

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | Google +


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • lloreen 14 mars 2015 14:28

    La révolution (pacifique) islandaise.

    Historique.

    L’ Islande réécrit sans constitution.
    (http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

    L’ Islande annule jusqu’ à 24000 euros de dette par ménage.
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/30/l-islande-va-annuler-jusqu-a-24-000-euros-de-dettes-par-menage_3523345_3234.html

    Pour la seconde fois, l’ Islande annule une partie de la dette immobilière des islandais.
    http://www.express.be/business/fr/economy/lislande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-hypothecaires-des-menages/209361.htm

    2015 : la décision finale de non adhésion .

    Le 26 janvier 2015, le Canada annule la loi Rothschild (1973 comme en France) , jugée inconstitutionnelle.

    https://www.youtube.com/watch?v=wTjMGK_Gkoo


    • zelectron zelectron 15 mars 2015 14:55

      Les bolcheviques aussi ont refusé de rembourser toutes dettes et autres emprunts


    • zelectron zelectron 15 mars 2015 14:58

      Les bolcheviks soviétiques en 1918 aussi ont refusé de rembourser toutes dettes et autres emprunts à tout le monde, français en particulier


    • Allexandre 14 mars 2015 15:43

      Les Islandais ont fait preuve de courage et de lucidité. Ils n’ont pas cédé aux sirènes propagandistes de la catastrophe que produirait l’annulation de la dette. Ils ont montré la voie, comme avant eux l’Equateur ou le Vénézuela. La France doit prendre exemple sur ces peuples courageux et refuser d’user de son droit de vote, tant que les vraies solutions ne sont pas proposées. L’abstention doit être la règle. Pour les européennes, les opposants à l’abstention disaient que les futurs élus allaient, cette fois, élire le président de la Commission. Beau résultat !! Tout était déjà prêt. Une fois de plus, grugés fumes-nous. Et chers concitoyens, ne croyez pas qu’en votant FN vous manifesterez une position contestataire. Le FN rentrera dans le rang et empruntera sur les marchés financiers judéo-sionistes, comme tous les autres avant eux. Les partis actuels ne sont plus la réponse à la situation vécue . C’est une refonte totale qui est nécessaire. Elle passe d’abord par un désaveu du suffrage universel tel qu’il est pratiqué. Il faut se réveiller et reprendre notre pouvoir souverain pour l’exercer au mieux de nos intérêts et non plus pour ceux d’une caste d’oligarques mafieux.


      • Fergus Fergus 14 mars 2015 17:58

        Bonjour, Allexandre.

        « Ils ont montré la voie »

        A mon avis, ils n’ont rien montré du tout, et seule leur crainte de se voir imposer des restrictions (justifiées) de pêche pour préserver une ressource menacée, les a conduit à retirer leur candidature.

        Je vous invite en outre à lire ci-dessous mon commentaire pour relativiser la portée de ce quasi-non évènement !


      • Allexandre 14 mars 2015 19:46

        @Fergus
        Quelle qu’en soit la raison véritable, ils ont retiré leur candidature. Et c’est à mon avis l’essentiel pour eux. Nous, nous sommes piégés par des traités qui nous asservissent et, contrairement à ce que vous dites, le nombre d’habitants n’est qu’un faux-argument. Le plus important, c’est d’avoir la volonté politique de dire non à l’UE et de s’en donner les moyens. Si nous ne faisons rien en gémissant dans notre coin, rien ne se produira. Seule l’action peut avoir un effet.


      • Fergus Fergus 14 mars 2015 20:03

        @ Allexandre

        Précisément, agissons. En donnant le pouvoir à des partis alternatifs à l’UMP et au PS !


      • Allexandre 14 mars 2015 20:38

        @Fergus
        Je suis de moins en moins convaincu du bien-fondé des partis politiques. Les partis alternatifs d’aujourd’hui deviendraient les grosses usines que nous connaissons. Il faut trouver d’autres formes de gouvernance. Je ne sais pas encore lesquelles. Ce qui est certain, c’est que nous, citoyens, devons nous réapproprier le pouvoir qui est le nôtre, à savoir la Souveraineté nationale. Dans le même temps, il faut réfléchir à la forme que pourrait prendre la direction du pays et éradiquer tous ceux qui, sous quelque forme que ce soit, essayent d’imposer leurs intérêts minoritaires à l’intérêt général. C’est sûrement utopique, mais il en faut une pincée pour avancer. Il faut refaire la constitution de telle sorte que tous les dérapages que nous avons connus depuis 57 ans soient rendus impossibles. C’est très difficile je sais. Mais il faut essayer de s’en approcher. Il faut se débarrasser des instances européennes et mondiales qui pèsent lourdement sur notre quotidien. Mais pour y arriver, un parti est trop corruptible. Vous me direz que l’être humain l’est tout autant. Mais pas tous. Il faut choisir des personnes d’une droiture exemplaire. Nous en connaissons tous. Tout est à ré-inventer et à reconstruire.


      • Allexandre 14 mars 2015 20:39

        @Fergus
        J’espère que vous ne pensiez pas au FN quand vous parlez de « partis alternatifs » !!


      • Fergus Fergus 14 mars 2015 22:32

        @ Allexandre

        Certainement pas !

        Bonne nuit.


      • oncle archibald 14 mars 2015 15:45

        « Car, au travers de ses référendums, de son assemblée constituante et de ses choix, l’Islande a réaffirmé un principe qu’on cherche à nous faire oublier, mais qui est un des fondements de la vie publique : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. »


        Ben quoi ? Est-ce une spécificité des Islandais que d’avoir le droit démocratique de décider de l’orientation de la politique du pays en mettant un bulletin dans une urne ? Et puis quelle est la décision prise : celle de ne pas poursuivre les négociations devant conduire à l’adhésion de l’Islande. Rien à voir avec avec les moulinets de bras du gouvernement Grec qui est dans l’union et doit assumer l’état dans lequel se trouve le pays. 

        La Grèce à été admise dans l’UE sur présentation d’un dossier mensonger et le gouvernement Grec actuel doit faire face à une situation délirante, avec une économie souterraine très importante, une collecte de l’impôt complètement laxiste et injuste, un endettement fou et la nécessité d’emprunter encore pour tout simplement pouvoir continuer à payer un peu les fonctionnaires et les retraites.

        Ce qui freine les Islandais c’est l’idée d’accepter des quotas de pêche, celle de renoncer à la pêche à la baleine, celle de devoir adapter sa fiscalité et son système financier à ce qui est accepté dans les autres pays Européens. Auraient-ils voulu poursuivre dans la voie de l’adhésion peut être auraient-ils abouti finalement à un refus. Dans ces conditions c’est plus élégant de renoncer à sa demande.

        A l’inverse le gouvernement grec actuel ne peut même pas demander à sortir de l’UE tellement il en est dépendant. C’est donc un processus de prise en charge d’une partie de la dette grecque par l’ensemble de la communauté européenne qui est actuellement mis en place, avec l’accord forcé des pays les plus vertueux, pour éviter la dislocation de tout l’édifice. Ca n’est certes pas moral mais une Europe unie et forte est le seul espoir de survie pour l’ensemble des pays de l’UE dans le cadre d’une mondialisation débridée. Madame Merkel avale la pilule, en s’étranglant mais elle l’avale. 

        Le droit des peuples à disposer d’eux-même n’exclut pas de réfléchir aux conséquences des décisions prises. Chaque fois que l’on montre l’Islande comme un merveilleux exemple on trompe son auditoire. L’islande c’est au total 320 000 habitants, environ le tiers de la population de l’agglomération Toulousaine.

        • Fergus Fergus 14 mars 2015 17:59

          Bonjour, Oncle Archibald.

          Je suis totalement d’accord avec vous, y compris sur l’état de la Grèce, les causes et les conséquences de son appartenance à l’UE.


        • Fergus Fergus 14 mars 2015 17:55

          Bonjour, Le Canard.

          Attention de ne pas s’emballer sur le cas de ce tout petit Etat. L’Islande, c’est un total de 323 000 habitants, soit  grosso modo la population de Bielefeld en Allemagne, de Bari en Italie, de Coventry en Grande-Bretagne ou de La Corogne en Espagne. Comparer avec un pays comme la France et ses 66 millions - 204 fois plus ! - n’a strictement aucun sens !

          Pour enfoncer le clou afin de bien faire comprendre de quoi l’on parle, il faut savoir qu’en Islande – pays pour lequel j’ai beaucoup de sympathie - 193 000 électeurs se sont déplacés au bureau de vote pour changer de majorité en 2013. Entre les partisans de l’adhésion à l’Europe et les adversaires de cette adhésion, ce sont au maximum 20 000 Islandais (soit à peu près la population de... Romorantin) qui ont fait pencher la balance dans le sens du retrait de l’adhésion à l’UE. Cela principalement pour pouvoir continuer à pêcher sans se soucier des règles communautaires en faveur de la préservation de la ressource maritime.

          Croire que ces 20 000 personnes (au grand maximum) viennent de donner une leçon aux 504 000 000 d’habitants de l’Union Européenne n’est vraiment pas sérieux. On peut même dire qu’on est là dans le gag politique ! Non pas que la décision des Islandais prête à sourire. Bien au contraire. Mais dans les analyses délirantes qui surgissent ici et là pour saluer cette décision comme un évènement majeur, ce qui relève au mieux de la naïveté la plus confondante, au pire d’une volonté de manipulation de l’opinion.

          Ajoutons à cela que pour une Islande qui retire sa candidature, de nombreux pays aspirent a contrario à entrer dans l’UE malgré ses évidents défauts, et particulièrement une ligne libérale en contradiction avec les attentes majoritaires des peuples. Il y a les pays qui sont en cours de procédure d’adhésion : Albanie, Bosnie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Serbie et Turquie. Et les pays qui envisagent également de déposer une candidature : Biélorussie et Ukraine. Soit (même en déduisant la population du Donbass) un total de près de 140 000 000 d’habitants. A rapporter aux 323 000 Islandais !

          Encore une fois, pas d’emballement sur cette nouvelle sans grande importance !


          • Jelena 14 mars 2015 18:54

            @Fergus Juste une petite question... Si d’après vous, le peuple serbe est trop content de rejoindre l’UE, pourquoi un referendum est refusé par Bruxelles ?


          • kalachnikov lermontov 14 mars 2015 19:07

            @ Jelena

            Fergus a répondu sur l’autre page !

            Je cite : Et la construction de l’Union Européenne se poursuivra, au delà des minables petites intrigues partisanes, ou des calculs de boutiquiers !’

            There is no alternative.


          • Fergus Fergus 14 mars 2015 20:08

            Bonsoir, Jelena.

            Je n’ai jamais entendu parler d’un tel référendum. Et après recherche, je n’en trouve nulle trace.


          • emphyrio 14 mars 2015 22:54

            @Fergus
            On ne doute pas que si le oui l’avait emporté, certains en aurait fait des tonnes dans la propagande. La vérité est que les peuples européens deviennent de plus en plus frileux sur un projet qui a perdu de son clinquant. 


          • Jelena 14 mars 2015 23:35

            Vous êtes un marrant Fergus, je vous dis qu’il n’y a jamais eu de referendum et vous me répondez « bizarre, je ne trouve pas trace de ce referendum »..... Bref.


          • Fergus Fergus 15 mars 2015 08:10

            Bonjour, Jelena.

            Je me suis mal exprimé : je ne trouve pas trace d’un référendum qui aurait été refusé aux Serbes par Bruxelles.


          • LeClérocrate 16 mars 2015 11:05

            @Fergus
            Je ne vois pas bien ce que vient faire la taille de la population ici, et tout votre argumentaire est basé la dessus. 

            Le point important a noté ici, c’est que les islandais ont décidé de leur futur par référendum. Et qu’il soit 10 ou 10 millions n’a que peu d’importance, c’est le processus qui a permis cette décision qu’il l’est.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 14 mars 2015 18:25

             yep 

            hallucinant les apparatchiks cooptés de Bruxelles ont des soutienici !!!les racailles diplômées
            de fonctionnaires européens se votent annuellement une augmentation de 10 a 18% ces raclures bouffent à tous les râteliers du lobbying et ils trouvent ici des défenseurs.Un connard de fonctionnaire européen qui n’a jamais reçu le moindre mandat électif décide la bas comment je vais vivre ben merde alors ! et ici des traîtres des stipendiés les défendent.L’ordure luxembourgeoise qui les dirige a sciemment comme banquier organisé l’évasion fiscale des plus grands groupes industriels vers son pays Et ici benoîtement ils trouvent des défenseurs ! 
            Ce parlement détruit les états détruit les nation pour le plus rand bénéfice du marché et il trouve des défenseurs socialistes !l’abrutie qui dirige les affaires étrangères de l’Europe veut mois de contrôle veut laisser l’immigration déferler et soutiens les pays baltes ou vivent des sous citoyens russophones.Cette conne inféodée à L’OTAN pense avec junker et barosso que l’on peut se passer de l’avis des peuples et ici nous trouvons de belles âmes pour les approuver !
            votre Europe vas crever et vos fonctionnaires européens finiront dans les fosses septiques de l’histoire !Votre Europe vient de céder sur toute la ligne sur le libre échange avec les usa votre Europe a liquidée toute les spécificités sociétales et économiques pour faire de nous un immense troupeau esclave et vous nous vendez encore la salade umps sur les bienfaits de l’Europe !

             Albanie, Bosnie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Serbie et Turquie. 

            c’est ça les prochains ! hé hé qui vas raquer pour eux vous moi ?

            je vois bien ça sur un tract devant le bureau de vote oyez oyez braves gens les socialistes vous présentent leurs futurs électeurs 
            cette démocrasouille vas s’écrouler et quelques uns danseront à la lanterne !


            UE DELANDA EST !



             


            • Fergus Fergus 14 mars 2015 18:56

              Bonjour, COVADONGA722

              « Un connard de fonctionnaire européen qui n’a jamais reçu le moindre mandat électif décide la bas comment je vais vivre ben merde alors ! et ici des traîtres des stipendiés les défendent. »

              Ces « connards » agissent sous la responsabilité et le contrôle de ceux que nous avons élu. Votons pour d’autres qui donneront des instructions de nature différente à ces « connards ». C’est tout ce que je désire.


            • kalachnikov lermontov 14 mars 2015 18:59

              @ Fergus

              Comme en 2005 ?

              Le vote ne vaut plus rien, c’est un attrape-gogo. Ou tu es sot ; ou tu es fou ; ou tu es faux.



            • Fergus Fergus 14 mars 2015 20:01

              Bonsoir, Lermontov.

              Sur 2005 et le coup tordu de l’UMP de Sarkozy avec la complicité du PS, tu remarqueras que les Français ne se sont pas battu pour empêcher le Congrès qui a chié sans vergogne dans leurs bottes. Pire : ils ont reconduit les mêmes au sommet de l’Etat. Preuve que les élus ont encore de beaux jours devant eux.

              Cela pourrait aller dans ton sens. Et pourtant non : le vote est incontournable ! Il n ’existe en effet, dans les sociétés modernes, aucune alternative à la démocratie représentative. Aucune !

              Le problème, et tu le sais, n’est pas dans le vote, mais dans la manière dont le pouvoir est exercé. Et là, il y a en effet un vrai problème. D’où la nécessité de se battre pour conquérir, tôt ou tard, des droits nouveaux en matière de contrôle de l’action des élus et de respect des engagements pris. C’est le but qui devrait tous nous fédérer au lieu de s’écharper sur des âneries et de s’envoyer des qualificatifs qui ne font pas avancer la réflexion d’un iota !

               


            • oncle archibald 14 mars 2015 18:57

              L’europe unie est à repenser et il est vrai que l’on a accumulé les erreurs en déléguant trop de pouvoirs à des gens qui ne représentent pas directement les peuples européens. 


              Mais à l’échelle de la mondialisation et de la finance sauvage elle reste la seule solution pour que nos vieux pays civilisés puissent ensemble faire face à un avenir menaçant en essayant de préserver les sociétés relativement fraternelles qu’ils avaient réussi à bâtir.

              • Fergus Fergus 14 mars 2015 20:10

                @ Oncle Archibald.

                Une nouvelle fois, j’applaudis à ce commentaire de bon sens !


              • colere48 colere48 14 mars 2015 20:16

                @oncle archibald

                Mais à l’échelle de la mondialisation et de la finance sauvage elle reste la seule solution

                OUI mais pour accéder à cette solution il faudra bien démolir cette construction boiteuse pour reconstruire une véritable Europe démocratiquement légitime.


              • COVADONGA722 COVADONGA722 14 mars 2015 20:29

                Et pourtant non : le vote estincontournable ! Il n ’existe en effet, dans les sociétés modernes, aucune alternative à la démocratie représentative. Aucune !



                yep désolé l’alternative arrive mon cher , viens doucement la grande jacquerie sociale et identitaire car quoique vous en croyez 

                le vote n’est pas l’ultime épée !

                • Fergus Fergus 14 mars 2015 22:31

                  @ COVADONGA722

                  Que la « grande jacquerie » arrive, c’est possible, et cela ne serait pas pour me déplaire. Mais les remous passés, il se reconstituera une démocratie basée sur le vote des électeurs.

                  Bonne nuit.


                • kalachnikov lermontov 15 mars 2015 00:06

                  @ Fergus

                  Vois ton message plus haut. Tu fais partie des déclinologues, toujours avec ta morgue à prendre de haut, à cracher sur ta patrie et à la figure de ton concitoyen, ce brave idiot qui s’est fait mettre, comme tu dis. C’est de ton pays, dont on parle. Ce pays a été grand et par lui-même, seul toujours, et souvent contre tous. Tu oses parler de la Révolution mais ce sont jusqu’à des gosses en sabots qui montaient défendre la République naissante, contre leurs voisins européens, ces belles âmes bien serviles. Ce pays n’est plus rien justement depuis qu’il écoute les discours tels que les tiens, depuis qu’on serine qu’il est minable, petit, qu’il ne vaut rien et qu’il faut suivre les autres.

                  La jacquerie ne sera pas politique, ce sera celle des humiliés et des offensés, et ils laveront le crachat avec le sang, jusqu’à en être saoûls. Les Kouachis ne sont pas de brillants exégètes du Coran ; le Coran n’est que haillons dissimulant bien mal une misère intime.

                  Tu devrais tout de même savoir que dans les moments de Terreur, ce qu’on cherche à extirper, c’est l’ennemi intérieur. De plus, n’est-ce pas la seule porte de sortie laissée au peuple ?


                • Fergus Fergus 15 mars 2015 08:30

                  Bonjour, Lermontov.

                  « toujours avec ta morgue à prendre de haut, à cracher sur ta patrie et à la figure de ton concitoyen, ce brave idiot qui s’est fait mettre, comme tu dis »

                  Je ne prends jamais personne de haut : j’exprime des convictions, et je le fais sans jamais insulter ni mépriser quiconque, pas même les électeurs du FN qui donnent leurs voix à un parti que je persiste à considérer comme étant d’extrême-droite, ni même les tenants de la sortie de l’UE qui ont parfaitement le droit d’être d’un avis opposé au mien.

                  Je ne crache pas sur la France. Bien au contraire, j’y suis farouchement attaché, comme je le suis à ma région d’origine, l’Auvergne, et à ma région d’adoption, la Bretagne. Comme je le suis également à l’Europe dont je suis souhaite qu’elle puisse évoluer vers un statut de fédéralisme des Etats membres. On peut être amoureux de plusieurs entités !

                  Pour ce qui est des citoyens qui se sont « fait mettre », j’en fais partie comme toi, et je fais partie de ces « idiots » pour reprendre un mot que tu as employé mais que tu ne trouveras jamais dans mes commentaires car contraire à ce que je pense.

                  « depuis qu’on serine qu’il est minable, petit, qu’il ne vaut rien et qu’il faut suivre les autres. » Jamais je n’ai dit et écrit que la France est minable. je pense même le contraire, et je souhaiterais que l’on ait des dirigeants à la hauteur pour voler dans les plumes des leaders européens de la pensée libérale qui fait tant de mal aux classes populaires. Quitte à menacer d’une sortie de l’UE qui aurait le mérite de mettre Merkel et quelques autres au pied du mur, la sortie de la France valant explosion de l’Union et donc graves préjudices pour tous. Cela, je l’ai écrit à différentes reprises et je le pense encore. Comme je pense que malheureusement, nous avons les médiocres dirigeants que nous méritons, par aveuglement électoral et reconduction des mêmes « élites ».

                  Pour finir, les épurations comme la Terreur font autant de victimes dans les rangs des sages que dans les rangs des fous, et tu le sais. On ne peut souhaiter cela. Mais si une nouvelle Révolution devait survenir, je m’en réjouirais, tout en craignant qu’elle ne débouche sur un régime encore pire que celui que nous connaissons. Après quoi, l’on en reviendrait tout naturellement à un système du même type que celui qui s’applique actuellement, en espérant que des contrôles de l’action des élus auront été mis en place par la Constituante !

                  Attention de ne pas déformer les propos et les pensées de tes interlocuteurs !


                • colere48 colere48 15 mars 2015 09:55

                  Bonjour Fergus

                  En vous lisant ainsi que Lermontov. et bien d’autres , je mesure l’immense souffrance qui nous étreint le cœur et l’Âme ! Chacun l’exprime avec ses mots et son tempérament, mais la colère est grande, trop grande !


                • kalachnikov lermontov 15 mars 2015 22:12

                  @ Fergus

                  La République est un système démocratique,différent de la socialdémocratie. Elle n’est pas compatible avec cette dernière et par conséquent ou elle triomphe ou elle disparait. Le fait que tu idolâtres les élections démontre que tu es socialdémocrate et non républicain.

                  La différence entre les deux systèmes est que la socialdémocratie permet la tyrannie d’une majorité sur une minorité tandis que dans la République, au-dessus des fractions du peuple, il y a l’interêt général.

                  Le fonctionnement de cette monstruosité d’Ue, c’est très précisément la socialdémocratie : une tyrannie.


                • Fergus Fergus 15 mars 2015 22:34

                  Bonsoir, Lermontov.

                  Tu mélanges deux concepts de niveau différent, dont l’un est (la social-démocratie) est un sous-ensemble de l’autre (la République).

                  Et je ne suis pas « idolâtre » des élections, je fais simplement le constat qu’elle ne peuvent être remplacées par rien d’autre, comme l’a démontré l’histoire des démocraties modernes.

                  Quant à l« UE, malgré ses graves défauts, elle n’a rien d’une »tyrannie". Ce terme se disqualifie par son excès !


                • kalachnikov lermontov 15 mars 2015 23:07

                  @ Fergus

                  Il faut que tu argumentes un peu, Fergus.

                  En socialdémocratie comme en République, il y a des élections. Mais je rejette les unes non pas en me basant sur le decorum mode kermesse (la lettre/légalité) mais sur l’esprit (légitimité).

                  Tu réponds à côté. Tu dis : ’les élections ont eu lieu ; il faut s’incliner’ (sous entendu devant le nombre, la majorité). Je prends mon accent gaullien quant à moi et dit : ’Ceci n’est pas la France et est nul et non avenu’. (exactement comme l’Etat français de Pétain ; les Français y ont participé mais ce n’était pas la France ; un seul individu peut être porteur de l’interêt général contre tous).

                  ’tyrannie de la majorité sur la minorité’ : c’est le grief qu’on a fait à Rousseau, concernant ses idées. Excès ?


                • Le p’tit Charles 15 mars 2015 09:11

                  Voilà des gens qui ont tout compris...en 2017 ce sera notre tour de sortir de cette pétaudière.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès