• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Israël-Arabie saoudite : la fuite en avant pour aller droit dans le (...)

Israël-Arabie saoudite : la fuite en avant pour aller droit dans le mur

La réponse est donc non. Tout simplement parce que la majorité des peuples arabes y compris saoudien et émirati ne sont pas d’accord avec leurs gouvernants sur ce problème. En fait, tout ce qui a été réalisé depuis l’arrivée de Trump à la Maison-Blanche en décembre 2016 ne repose que sur des ambitions personnelles des acteurs de cette comédie ou danse du ventre.

Le résultat du vote de l'AG de l'ONU sur la décision de Trump concernant Jérusalem

Depuis l’officialisation de l’élection Donald Trump en tant que président des États-Unis en décembre 2016 le monde assiste à une danse du ventre sans précédent de certaines monarchies pétrolières du Golfe pour charmer et séduire Israël et son premier allié et protecteur américain. Certes, on l’oublie souvent, le rapprochement entre le royaume saoudien et l’État hébreu ne date pas de 2016 : il remonte en fait au début des années 1980 avec le fameux sommet arabe de Fès(Maroc) qui a enterré la hache de guerre entre le monde arabe et Israël même si des pays du Front de refus l’ont rejeté, particulièrement la Syrie sans oublier d’autres comme la Libye de Kadhafi. « Le plan Fahd, du nom de l'actuel Roi d'Arabie saoudite, alors Prince héritier, avait été lancé en 1981. Une première tentative d'en faire un plan arabe avait échoué, le Sommet arabe réuni à Fès en novembre de la même année n'ayant pas pu surmonter les dissensions. Le plan avait toutefois été adopté officiellement par les pays arabes quelques mois plus tard, en 1982, au cours d'un deuxième Sommet, également à Fès. En février 2002, le Prince héritier d'Arabie Saoudite, propose par voie de presse une initiative basée sur « un retrait total (d'Israël) de tous les territoires occupés, en accord avec les résolutions de l'ONU, y compris Al-Qods (Jérusalem), contre une pleine normalisation de nos relations », rappelle Le Matin du Sahara, quotidien marocain, proche des milieux officiels. Cette initiative, saluée par Washington et une majorité des pays arabes, a constitué depuis la base arrière de toutes les tentatives et les initiatives lancées de part et d’autre pour parvenir à une solution définitive, équitable, fiable et durable au conflit qui oppose Israël et le monde arabe depuis plus d’un siècle. À part les accords de paix du camp David, signés le 17 septembre 1978 entre Israël et l’Egypte de Sadate qui ont eu pour seul mérite de booster la naissance de la république islamique d’Iran une année plus tard, la tentative la plus osée et la plus élaborée furet les accords d' Oslo . Lesquels sont « le résultat d’une série de discussions secrètes, en parallèle de celles publiques consécutives à la Conférence de Madrid de 1991, entre des négociateurs israéliens et palestiniens à Oslo en Norvège, pour poser les premiers jalons d'une résolution du conflit israélo-palestinien. » Mais l’esprit d’Oslo ne tardera pas à mourir avec son héros Rabin, assassiné à Tel-Aviv quatre années plus tard après Oslo et un an après le sommet économique de Casablanca.

ASSURANCE VIE

Donc depuis février 2002, avec cette initiative du Prince héritier d'Arabie Saoudite, Abdellah Ibn Abdelaziz [remarquez que dans ce pays du Golfe ce sont toujours les princes héritiers qui mènent la danse y compris du ventre], qui proposait une initiative basée sur un retrait total d'Israël de tous les territoires occupés après 1967, y compris Jérusalem, contre une normalisation des relations arabo-israéliennes, ce que l’on désignait par la formule « échange terre-paix », rien n’a vraiment bougé. Jusqu’à décembre 2016 avec l’avènement de Donald Trump qui a fait de la question du transfert de l’ambassade de son pays à Jérusalem une promesse électorale, qu’il tiendra en février 2018, cassant ainsi une tradition maintenue par ses prédécesseurs, celle de ne pas franchir ce pas. D’ailleurs seul 7 petits pays comme la Micronésie, le Togo ou la Guatemala ont annoncé qu’ils ouvriront leurs ambassades à Jérusalem, alors que Washington a reçu une méga claque lors de l’AG onusienne sur la question le 21 décembre 2017 : 128 pays contre la transfert, 9 pour et 28 abstentions. Et pour cause, la décision de Trump était un viol flagrant du droit international qui prévoit que le statut final de Jérusalem doit être l’aboutissement du processus de négociations entre Israéliens et Palestiniens et non son prélude (voir tableau). À présent, Trump a placé la barre très haut en déplaçant l’ambassade de son pays à Jérusalem, tentant par la même occasion de tordre la main aux Palestiniens affaiblis par le blocus israélien et l’arrêt des subsides des Saoudiens, désormais proaméricains et proisraéliens plus que jamais (c’est le prix à payer pour leur assurance vie : Trump a répété plusieurs fois en public que sans les yeux de Washington plusieurs monarchies du Golfe ne survivraient pas plus de 48 heures). Mais est-ce pour autant la garantie que la route est définitivement balisée vers la « solution finale » pour un État juif sur la grande majorité des terres contre un État palestinien coincé dans un réduit  ? Il faut savoir que « concrètement, l’Autorité palestinienne n’a d’autorité que sur environ 40 % des territoires décidés par Oslo et si Israël s’est retiré de la bande de Gaza, qui ne fait que 360 km2, Tsahal continue à contrôler ses frontières terrestres, maritimes et son espace aérien. En Cisjordanie, c’est une autre politique. Un mur. Des blocs en ciment et des barbelés qui devraient atteindre 731 km de long, séparent entièrement Jérusalem de la Cisjordanie et isole de facto 200 000 Palestiniens de Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie (…) » relève le site alterinfo. La réponse est donc non. Tout simplement parce que la majorité des peuples arabes y compris saoudien et émirati ne sont pas d’accord avec leurs gouvernants sur ce problème. En fait, tout ce qui a été réalisé depuis l’arrivée de Trump à la Maison-Blanche en décembre 2016 ne repose que sur des ambitions personnelles des acteurs de cette comédie ou danse du ventre. Le chef du cabinet israélien Netanyahu et son Big Brother Trump sont forcés chacun en ce qui le concerne d’annoncer des percées spectaculaires dans ce dossier pour occulter leurs déboires judiciaires alors que le prince héritier Mohamed Ben Salmane sait que sans le parapluie américain son accession au Trône et la pérennisation de sa succession verticalement ne pourront survivre aux opposants aussi bien au sein de la cour que dans la rue ou derrières les coulisses. Or ni Trump ni Netanyahu ne sont éternels. Donc il faudra s’attendre dans les prochains jours à une course contre la montre pour raffermir davantage le fait accompli. Autrement dit une fuite en avant dans le mur. Chaud devant !

http://chankou.over-blog.com/2018/06/israel-arabie-saoudite-la-fuite-en-avant-pour-aller-droit-dans-le-mur.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Zolko Zolko 18 juin 10:00

    La seule solution là-bas est un pays unique, qui regroupera Israel et la Palestine. Ça ne sera pas un état juif, mais un état tout-court, où vivront des juifs et des non-juifs. Toute autre proposition est vouée à l’échec.
     
    Ce qui veut dire que si les juifs veulent un état juif, il leur faudra se résigner à un territoire plus petit.


    • Ouallonsnous ? 18 juin 17:11
      @Zolko

      Peu importe les religions qu’auront les habitants de la future république laïque de Palestine, le point le plus important est que cette région soit « désionizé » à l’instar mais en mieux et plus efficace, de la dénazification !

    • Massada Massada 18 juin 11:34

      Les palestiniens ont perdu la guerre, c’est donc au vainqueur (Israël) de définir de l’avenir de cette région.
      Si les palestiniens reconnaissent leur défaite, un avenir de paix et de développement mutuel sera possible.

       
      Dans le cas contraire, misère et désolation continueront d’affubler les palestiniens.
      Ce choix est entre les mains des dirigeants palestiniens, malheureusement pour eux Mahmoud Abbas atteint de cancer et de sénilité n’a pas préparé sa succession, ce qui promet une forte incertitude et des conflits internes entre factions palestiniennes

      • microf 18 juin 14:37
        @Massada

        Bonjour mon très @Massada, je pense que vous et votre famille se portent bien et vous le souhaite.

        Il ya longtemps que je n´avais plus intervenu dans ce Forum, j´étais en vacances dans mon village pour changer un peu, histoire de prendre un peu de recul.
        La vie au village est très bien, chaque matin 10 litres de vin de palme nouvellement saigné d´un palmier, á midi 10 litres, le soir 10 litres.
        La nourriture en abondance et saine, Dieu merci les paysans n´ont pas assez d´argent pour achêter de l´engrais pour produire une nourriture malsaine.

        Pendant plus d´un mois j´ai été carrément coupé du monde, pas de télé, bien que même au village cet appareil existe, pas d´ordinateur pas de téléphone, passant tout le temps á discuter paisiblement avec les membres de la famille et des amis, se balladant dans la forêt, prenant le bain á la riviére, bref un petit paradis si on veut se contenter de cette vie simple, mais bonne. Malheureusement, chaque chose ayant une fin, il a fallu revenir en ville oú je me trouve présentement, avec son lots de problèmes, bruits, pollution, mauvaises nouvelles telles le massacre des Palestiniens par l´armée d´Israel, et d´autres mauvaises nouvelles.

        Oui vous avez raison les Palestiniens ont perdu je ne dirais pas la guerre car les Palestiniens ne sont pas armés et ne luttent pas á armes égales avec Israel, ils protestent á mains nues.
        Toutefois pour celui qui connait l´histoire d´Israel, ce n´est pas une nouveauté, car Israel s´est toujours comporté de la sorte envers ses voisins á chaque fois qu´Israel a eu le dessus sur eux, jusqu´á ce que Dieu ayant entendu le cri des persécutés, intervienne et punisse Israel, c´est ce qui va se passer encore cette fois.ci oú Israel est entrain de dépasser toutes les limites, á savoir, massacrer une population á mains nues.

        Pour les Catholiques qui iront á la Messe aujourd´hui 18-6-2018, ou pour ceux qui voudraient en savoir plus, les lectures du jour sont : du premier livre des Rois. 21,1-16, le Psaume 5 « Écoute ma plainte Seigneur », et l´Évangile selon St. Matthieu 5,38-42. Oú pour les Juifs c´est oeil pour oeil et dent pour dent. Mais Jésus nous dit, non, de ne pas faire comme les Juifs, mais plutot, d´aimer ses ennemis en absorbant le mal par le bien, car ce n´est qu´á cette condition qu´il y aura la PAIX.

        Dans la première lecture, NABOHT de la ville Isréel, possédait une petite vigne á côté du palais d´ACAB, roi de Samarie. Un jour, ACAB qui avait déjá plus qu´il n´en faut en tant que roi, dit á NABOTH de lui céder sa vigne, ce que NABOTH refusa de faire. Cette réponse de NABOTH déplue á ACAB, sa femme Jézabelle le remarqua, et par un subterfuge, elle fit condamner NABOTH á mort avec pour motif qu´il avait maudit Dieu et le roi ACAB. NABOTH fut tuer et ACAB s´accapara de sa vigne..., ceux qui voudront connaitre la suite de l´histoire pourront la lire dans l´ancien Testament.

        Israel agit en ces moments comme le roi ACAB, mais comme dans le Psaume 5, les Palestiniens qui sont aussi les enfants de Dieu, crieront vers lui et Dieu écoutera leurs cris, si Israel ne se convertit pas, Israel sera encore chassé comme celá s´est passé dans son histoire, par exemple l´exil á Babylone pour ne citer que celui lá.

        Ceci entre dans le cadre de la prophétie qui dit que tant qu´Israel n´aura pas reconnu Jésus le Christ comme son Messie, Israel aura toujours des problèmes, mais le jour oú cela sera fait, ce sera la fin, tous seront alors rassemblés dans cette nouvelle JÉRUSALEM, pas la JÉRUSALEM d´aujourd hui, mais dans la JÉRUSALEM céleste, oú @Massada sera avec son frère @Palestinien, avec son frère @Microf, etc, etc, etc, dans la PAIX, c´est pourquoi nous les Catholiques, prions pour Israel, afin de hâter sa conversion.

        Je vous prierai plus que jamais aujourd´hui de vous joindre á moi dans cette prière.

        Bonne journée.

      • Milka Milka 18 juin 15:22

        @Massada
        Je vous trouve optimiste...


      • DACH 18 juin 16:29

        @microf=Oui vous avez raison les Palestiniens ont perdu je ne dirais pas la guerre car les Palestiniens ne sont pas armés et ne luttent pas á armes égales avec Israel, ils protestent á mains nues.= Toutes les vidéos existantes prouvent bien autres choses que des mains nues sans défense !!!!


      • OMAR 18 juin 19:08
        Omar9
        .
        @microf
        .
        J’aimerai bien partager votre rêve, mais la réalité est tout autre.
        .
        C’est simple : Israël ne veut pas entendre parler du peuple palestinien et encore moins d’un état à leur profit.
        La Paix ? Les sionistes la conçoivent comme une occupation totale de la Palestine et, à moyen terme, entièrement judaïsée,
        Écoutez comment leur führer Netanyahu se dit heureux d’avoir casser les accords de paix de Oslo :
        .
        Quant à vos références bibliques, ils rient sous cape, car vous et moi, sommes juste des « goys »,
        des non-juifs qui doivent être considérés comme stipulé dans le Talmud.
        Exemple :
        Un Non-juif est comme un chien.
        Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif.


      • OMAR 18 juin 21:12
        Omar9
        .
        @Massacrada
        .
        Ton lien présente seulement qu’il y a des palestiniens qui accepteraient de s’accommoder à une domination sioniste.
        .
        En France, ce genre de personnages s’appelaient des « collabos ».
        En Algérie, c’étaient les harkis.
        Et dans l’ex Yougoslavie, c’était des oustachis....
        .
        Et on sait ce que l’occupant leur a réservé comme sort : le mépris, l’humiliation et même la déportation :


      • microf 18 juin 21:25
        @belin

        Mais non mon cher @belin, le barbu n´est pas sourd, le barbu ne compte pas vous et moi, pour le barbu, un jour est comme mille jours et mille jours, sont comme un jour.


      • Jonas 19 juin 11:39

        @Massada


         Bonjour , 

        Toutes les guerres qu’Israël a gagnées , l’ont été contre les Etats Arabes, il n’ y a jamais eu de guerre conventionnelle avec les Palestinien qui n’ont fait leur apparition que depuis la défaite de 1967, les palestiniens ont toujours été des supplétifs des Etats Arabes. 

        Ce n’est pas en faisant la guerre aux Palestiniens qu’Israël existe ,mais en combattants les Britanniques. 

        Les questions qu’il faut poser aux Arabo-musulmans sont les suivantes suivante : 

         Que peut faire de mieux un Etat Arabe palestiniens de plus que les 21 existants ? 

        Sera-t-il supérieur et dans quels domaines par rapport aux Etats qui sont indépendants depuis cinq décennies et dont les parrains Allah et son prophète ont doté de richesses immenses ? 

        Quels sont les atouts de cet Etat ,au regard de l’Egypte, l’Algérie, la Syrie , l’Irak , ’Arabie Saoudite etc. 

        Pourquoi cet Etat réussira là où les autres ont échoué ? 
         
        Pourquoi les habitants des pays Arabes  envahis  par le désespoir préfèrent se faire engloutir dans les Océans que de vivre parmi les leurs ?  ? Ces immigrés qui fui leur pays sont -ils des exemples pour les Palestiniens ? 


         

      • Doume65 19 juin 18:40

        @Massada

        « Les palestiniens ont perdu la guerre, c’est donc au vainqueur (Israël) de définir de l’avenir de cette région. »
        Ça s’appelle la loi du plus fort. Heureusement pour toi que le monde n’a pas accepté cette loi en 39-45, tu ne serais pas là pour la défendre.

      • Eric F Eric F 20 juin 17:51

        @Massada
        Israël a effectivement attaqué en 1967 et envahi des territoires, mais la guerre de conquête n’est pas reconnue en droit international, Sadfdham Hussein (invasion du Koweit) ou encore Milosevitch (en Bosnie) l’ont appris à leur dépend.


      • Oceane 20 juin 20:59

        @Massada

        Tout colon a vocation à retourner chez lui. Les Arabes ont le temps avec eux.


      • Oceane 20 juin 21:23

        @Jonas

        Israël étant une colonie européenne auM.O, ses créateurs ont pris le soin de ne pas se laisser éjecter du M.O. ils faisaient d’une pierre deux coups : se débarrasser de leurs indésirable « peuple élu » et avoir un « porte-avion » dans l’océan arabe.

        J’aime bien cette arnaque qui consiste à dire qu’il n’existait pas de « Palestiniens ». Ce qui est pourtant sûr, c’est qu’ils ne viennent pas d’Europe, n’est-ce pas ? Contrairement à Mme Golda Meir et à Massada.


      • Jonas 21 juin 11:25

        @Oceane


        Vous , arabo-musulmans , vous excellez, dans les palabres et les grandes discussions interplanétaires , alors que vous n’êtes même pas capables d’analyser , vos propres pays , et leurs situations lamentables, Fort de ces résultats éclatants , vous souhaitez un autre Etat Arabe , palestinien , pour venir allonger les échecs et les désillusions accumulés par les autres et dont la pointe de l’iceberg est cette immigration constante et sans fin.

        Les Souldjoukides pendant 2 siècles comme les ottomans pendant 4 siècles , ( tous deux musulmans ) ont gouverné cette province de Palestine , qui n’a jamais été un Etat souverain avec ses attributs.Après les Ottomans , ce sont les Britanniques mandataires , qui étaient chargés de cette province, après la défaite des ottomans et la dislocation de son Empire à la fin de la Grande Guerre. 

        Les seuls leaders arabo-musulmans palestiniens connus, mais qui n’ont jamais gouverné un ETAT palestinien proprement dit , parce qu’il n’ a jamais existé sauf dans la mythologie des Arabo-musulmans. Cet Etat pour les arabo-musulmans est aussi vrai que les « djinns » ces êtres surnaturels dont parle le Coran et auxquels ils y croient en plein XXI e siècles. 
         
        Quels sont les leaders connus qui se sont succédé comme représentants des Palestiniens. 

        1) Mohammed Amin al-Husseini ( 1895/1974) , ami des nazis , d’Hitler et de Mussolini. Il est mort sans voir un Etat. 

        2) Ahmed Choukayri ( 1908/1980) né au Liban, de père habitant la province de Palestine et de mère turque. Il fut l’Ambassadeur de l’Arabie saoudite à ’l’ONU. Nasser le nomme comme représentant de la Palestine à la Ligue Arabe , puis il l’impose comme représentant de l’OLP( 1964 à 1967,) c-à-d avant la défaite cuisante des pays Arabes. Lui aussi est mort comme Nasser sans voir un Etat palestinien. 

        3)Yasser Arafat ( 1929/2004) né au Caire , succéda à l’innommable Choukayri , et devient chef du Fatah et également de l’OLP.Mort en France sans jamais vu de ses yeux un Etat palestinien.

        4) Mahmoud Abbas né a Safed, ayant fait des études en Union Soviétique est toujours imprégné par cette idéologie négationniste de l’époque. Dirige actuellement le Fatah d’une manière autoritaire et sans aucune élection.  Il mourra sans avoir vu un Etat Palestinien. 

        5) Si un jour un Etat Palestinien verra le jour, il ne le sera que par les mains des Israéliens et non par les logorrhées de la « rue arabe » ni par les régimes arabo-musulmans. Cela demandera des révisions et  et du pragmatisme des deux côtés. 
        Ce qui fait défaut aux Arabo-musulmans , c’est la lucidité et le pouvoir regarder la réalité en face. Nous sommes à l’ère de la conquête de Mars .

      • zygzornifle zygzornifle 18 juin 13:31

        Dans le mur des lamentations ? 



        • DACH 18 juin 16:32

          Les Palestiniens, réfugiés de génération en génération, veulent faire croire à leur Shoah, alors que leur population a cru d’au moins 30% depuis 1948 ! Cherchez le miracle....


          • OMAR 18 juin 19:14
            Omar9
            .
            @DAECH
            .
            Le miracle est que désormais, Auschwitz s’appelle Gaza.
            .
            L’armée israélienne, la Wehrmacht
            .
            Et la Shoah, la Nakba....

          • Jonas 19 juin 11:59

            @OMAR


            Si Gaza est Auschwitz , pourquoi les Gazaouis veulent franchir la frontière de cet enfer ? Les prisonniers fuyaient Auschwitz , les arabo-musulmans gazaouis veulent y entrer. Par ignorance des faits , ou par abrutissement coranique ? Ou les deux. 

            Si l’armée israélienne est la Wehrmatcht. 

            Que sont les armées arabes et musulmanes : 

            En Algérie plus de 200 000 morts 
            Au Liban avec plus de 150 000 morts.
            En Syrie plus de 500 000 morts 
            Au Yémen avec plus de 10 000 morts 
            La guerre Iran/irak , 1 million de morts ,
            La Turquie dans sa guerre contre les Kurdes avec plus de 45 000 morts.
            Le Darfour au Soudan avec ses 300 000 morts. 

             Lors de septembre noir en 1970 , le petit roi de Jordanie dont la famille descend du prophète comme toutes les monarchies a massacré entre 35 000 à 40 000 palestiniens. 

            En 1982, le père du dictateur syrien actuel , Hafez al-Assad , comme arabo-musulman chiite , a détruit Hama et massacré plus de 40 000 « frères musulmans ». 

            Israël , ne pourra jamais atteindre , les cruautés et les massacres des armées de la région . 





          • kader kader 19 juin 15:08

            @DACH

            ahhh la shoah.... cest bizarrement interdit de conter ou contester quoique ce soit.
            sinon y aurait un grand malaise..

          • DACH 19 juin 18:36

            @OMAR=Que de rêves qui partent en fumée ! beep-beep....


          • Doume65 19 juin 18:42

            @Jonas

            « Hafez al-Assad , comme arabo-musulman chiite , a détruit Hama et massacré plus de 40 000 « frères musulmans ».
            S’il les avait tous massacrés, le terrorisme ne se porterait pas aussi bien.

          • Jonas 20 juin 19:01

            @Doume65

             
            Moi, je ne fais que rapporter des événements historiques que tout un chacun peut vérifier . Pour le reste ce sont les arabo-musulmans qui sont aptes à juger. . 

            Est-ce que vous dites la même chose pour feu le petit roi de Jordanie , qui sans état d’âme ni pitié avait massacré  en 1970  ( septembre noir) , entre 35 000 à 40 000 Palestiniens ? 

            Soyez conséquent , vous ne pouvez pas être pour les massacres des « frères musulmans » par Hafez al-Assad en Syrie (1982) et contre les massacres des Palestiniens par le petit roi de Jordanie en 1970 ? 


          • Oceane 20 juin 21:38

            @DACH

            Le rêve du colon a toujours été et sera toujours de demeurer. Or il finit toujours par être flanqué à la porte par le colonisé. Dans cette histoire de coolon/colonisé, ce n’est pas le temps de la vie d’un homme qui compte vraiment. Des morts, ils y en aura encore, beaucoup. Mais le « porte-avion » se brisera un jour sur les récifs arabes. Les empires britannique et français se sont effondrés.

            S’intégrer chez les Arabes ou retourner en Europe. C’est d’ailleurs ce qui est exigé des Arabes d’Europe : qu’ils s« intègrent ».


          • Oceane 20 juin 21:58

            @Jonas

            Le Soudan est africain et non arabe.


          • kader kader 20 juin 22:55

            @Jonas

            LA BIBLE N’EST PAS UN CADASTRE
            Itzhak Rabin


          • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 21 juin 01:44

            @kader

            Absolument si Kader. Quelle sagesse, quelle lucidité cet homme tué par un fou de Dieu. Dommage. La bible n’est pas un cadastre, elle n’est pas non plus un soft conduit. Rabin avait aussi dit : "“Nous avons réussi des choses impossibles. Nous avons moins bien réussi les choses possibles.”

          • Jonas 21 juin 08:52

            @Oceane

             Votre ignorance crasse, vous fait sauter d’une bêtise à l’autre avec le même entrain.

            Le Soudan fait bel et bien partie de la Ligue Arabe , à laquelle il a adhéré en1956. Comme il a adhéré l’Union Africaine en 1963 et à l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) en 1969 .

            Pour votre gouverne et afin de vous instruire un petit peu étant donné vos lacunes immenses. Avant la partition du Soudan entre Nord et Sud , cet immense pays a été l’objet d’une guerre civile (1983/2005) , guerre qui avait fait plus de 2 millions de morts et 4 millions de réfugiés vivant dans une misère atroce. L’Indépendance du Soudan Sud a lassé le pays en lambeaux. Vous confondez le Soudan Nord et Sud. 




          • Doume65 21 juin 09:14

            @Jonas


            « Soyez conséquent , vous ne pouvez pas être pour les massacres des « frères musulmans » par Hafez al-Assad en Syrie (1982) et contre les massacres des Palestiniens par le petit roi de Jordanie en 1970 ? »

            Tu t’égares doublement :
            1) Je ne suis pas pour les massacres des frères musulmans
            2) Je n’ai jamais parlé des massacres commis par le roi Jordanien, n’étant pas au courant. Je ne peux donc pas être pour.

            En fait je suis absolument contre tous les massacres, et ne suis pas fier du passé colonial de la France et des massacres qu’elle a perpétués, notamment le génocide camerounais des années 60. Mais quand tu viens pleurer sur le sort des jihadistes sunnites, ça me fait rigoler (jaune-vert), surtout venant d’un soutien du gouvernement Israélien pour qui tout manifestant palestinien est un terroriste qu’on est en droit de tuer.

          • Jonas 21 juin 23:46

            @kader

            Itzhak Rabin , grand militaire et homme politique , ne s’appuie pas sur la Bible pour revendiquer le droit de son peuple à revenir sur la terre de ses ancêtres. Il se base sur l’histoire des Babyloniens , des Perses , des Grecs, et des Romains qui ont tour à tour envahi cette terre et combattus ses habitants, qui n’étaient pas alors des palestiniens et encore moins des arabo-musulmans. Les récits de ses empires aujourd’hui disparus sont relatés dans les livres d’histoires et par les traces de l’archéologie. 

            L’histoire , du prophète Mohammed et de la fondation de l’islam , n’est racontée, avant l’expansion que par des Arabes polythéistes, devenus musulmans , qui étaient cantonnés en Arabie, entre la Mecque et Médine. Ni les Babyloniens , ni les Perses , ni les Grecs , ni les Romains n’ont été des contemporains de ce prophète et de sa nouvelle religion. Les livres d’histoires de ses empires ne font pas référence a ce prophète ni a sa religion nouvelle , qui est née plusieurs siècles plus tard

            Tout ce que nous savons de la naissance de l’islam est due a des arabo-musulmans, et à leurs récits oraux, car les gens de cette région ignoraient l’écriture. Même le Coran , n’existait pas , c’est le troisième calife Othman , qui l’a formalisé , 25 an après la mort du prophète. 

            Dans la Charte du Hamas , le 11 eme Article , ne parle pas de Cadastre , mais du WAQF et de l’islam. 

            « Le mouvement de la Résistance islamique considère que la terre de la Palestine est une terre islamique , WAQF pour toutes les générations de musulmans jusqu’au jour de la -résurrection- . Il est illicite d’y renoncer en tout ou en partie, de s’en séparer en tout ou en partie : aucun Etat Arabe n’en a le droit, ni même toutes les organisations réunies , qu’elles soient palestiniennes ou arabes. La Palestine, en effet, est une terre islamique WAQF , pour toutes les générations de musulmans jusqu’au jour de la -résurrection- et qui donc pourrait prétendre de la pleine délégation de pouvoir de toutes les générations islamiques jusqu’au jour de la -résurrection - 
            Telle est son statut selon la Loi islamique, statut identique à celui de Toute Terre conquise par les musulmans de vive force . A l’époque des conquêtes , en effet , les musulmans ont constitué ces terres en bien WAQF pour toutes les générations de musulmans jusqu’au jour de la -résurrection- ». 

            Le Hamas a du mal à sortir de Gaza , mais , dans sa folie , il prétend conquérir toute la Palestine mandataire y compris la Jordanie. Il recommande aux pays Arabes comment ils doivent se comporter  mais, il oublie qu’il n’existe que par l’appuie des ces pays dans les forums internationaux. 

             





            • OMAR 18 juin 19:17
              Omar9
              .
              @DAECH
              .
              Tu confonds les lecteurs de ce site avec la Knesset....
              .
              Ou le diner du CRIF où tu vas picorer quelques miettes....
              .
              Sinon, t’as été rapatrié de Syrie ?

            • DACH 19 juin 11:59

              @OMAR= toujours en maternelle Omar le coyotte. beep-beep !!!!


            • HELIOS HELIOS 19 juin 10:35

              sans défendre les israeliens de religion juive... qui peut m’expliquer où faut-il les mettre pour satisfaire les quelques arabes musulmans qui s’y sont installés et aujourd’hui chassés ??


              Parce que toutes les bonnes paroles que je viens de lire imposent une renonciation des israeliens a une terre (au passage qu’ils occupent depuis plus de 3000 ans).

              Que vous regardent l’organisation sociale, confessionnelle etc d’un etat libre et independant, puisque ce n’est pas le votre .. ?
              Qui peut penser qu’un pays doivent se soumettre, dans sa nature même, a la volonté de ses voisins differents... ?

              Repousser les israeliens hors de Palestine c’est a dire les releguer dans un coin de la planete inhospitalier -car il ne reste plus que cela- et vous trouverez toujours un pingouin pour en revendiquer la souveraineté.... surtout, lorsque les israeliens auront tranformé cet enfer en un pays vivable et probablement développé.


              Regardons l’histoire en face et reglons le probleme de façon saine et definitive... eliminons tous les juifs - il en restera toujours un qui se vengera, exactement comme cela se passerait si on eliminait tous les musulmans.

              Donc, organisons la chose correctement et pour cela il faut un peu de temps, d’effort, et surement un peu d’injustice, mesurée, maitrisée mais ferme.

              Alors oui, sans deverser un flot de fric sur la Palestine, il va falloir les aider pour que Gaza comme les autres territoires soient privilegiés pendant un certain temps pour que les habitants aient interet a y etre, eux aussi en toute souveraineté-... a coté, Israel vivra sa vie et les ans passant les vieilles rancunes s’effaceront, car il semble maintenant evident que jamais ne repartirons nulle part les israeliens qui se sont installés.

              Ne reproduisons pas la même erreur que celle de 1947, dnas l’autre sens cette fois, soyons intelligents.
              Quand l’economie palestinienne sera quasi quivalente a celle d’Israel, tout le monde travailera ensemble et les vieux rancunier s’eteindront lentement pour laisser a tout le monde le benefice d’une zone favorisée depuis l’origine.

              Il ne reste qu’un probleme... eliminer les boute-feu, qui de partout, en France, en Europe comme en Afrique du nord ne cessent d’amplifier les difficultés alors que eux ne les subissent pas. A lFaisons comme pour la shoah, punissons tous ceux qui devient, peu importe ce que fut la réalité,. il devrait etre strictement interdit de revendiquer quoi que ce soit de différent sur la Palestine, ce qui, au passage, permettra de fixer la frontière du pays « Israel ».

              • Jonas 19 juin 11:07

                 A l’auteur. 


                C’est feu Hassan II , roi du Maroc , qui disait « l’Aphrodisiaque des pays Arabes , c’est la Palestine ». 

                Je crois que l’auteur , serai bien inspiré avant de parler d’un Etat Palestinien , de chercher avant tout de réconcilier les « frères ennemis » du Hamas et du Fatah, dont le premier ministre Rami Hamdallah a échappé a un attentat fomenté par le groupe terroriste du Hamas lors de sa visite à Gaza. 
                 
                Les régimes Arabes , pour cacher leurs nombreux échecs ,dans tous les domaines depuis leur indépendance , exhibent. l’affaire Palestinienne.  L’auteur de l’article utilise cet artifice pour faire oublier , les difficultés économiques et sociaux de son pays comme le conflit qui oppose le Maroc et l’Algérie sur le Sahara occidental. 
                 
                Je rappelle à l’auteur , qu’il est plus facile pour un Marocain ou un Algérien ayant des papiers en règles de franchir les frontières de l’Europe que de passer la frontière séparant le Maroc de l’Algérie, pourtant arabe et musulman comme le disent les Constitutions. 

                Comme l’auteur de l’article est un journaliste , je pense qu’il est inutile ici, de lui rappeler les conflits qui assaillent les pays arabo-musulmans ou musulmans non Arabes, l’actualité est riche dans ce domaine , avec son lot de massacres et d’attentats , même pendant le mois soi-disant sacré du Ramadhan.  Cette année 2018 , les victimes sont au nombre de 3 550. 

                Quant à un Etat Palestinien , c’est encore , une des inventions des arabo-musulmanes , car celui-ci n’a jamais existé. La Résolution 181 de l’ONU , le démontre qui parle d’un Etat Arabe et non d’un Etat Palestinien. 
                 Un témoin oculaire raconte.« << J’étais présent en novembre 1947 au débat de l’Assemblée générale de l’ONU qui a abouti , ce jour-là au vote du partage de la Palestine. C’est alors que m’est apparu le décalage culturel, la disparité entre l’approche des délégations Arabes et celle, autrement plus pragmatique , je dirais même scientifique, des représentants de l’Agence juive et des délégations occidentales , soviétique comprise. Un sentiment de grande tristesse a envahi les jeunes et quelques moins jeunes que moi qui , tout en défendant le point de vue arabe , aux côtés d’une vague délégation palestinienne , ou dans le cadre , des délégations Arabes , s’apercevaient que nous ne parlions le même langage...>> ce témoin était le libanais Ghassan Tuéni dans » un siècle pour rien -Jean Lacouture-Ghassam Tuéni- Gerard D. Khoury. ed. Albin Michel ,2002, p.89. 
                Ghassam Tuéni , présent , parle des Etats Arabes parmi lesquels se trouvait une -vague délégation palestinienne et non de représentants d’un Etat palestinien. 

                L’autre cas qui démontre encore qu’un Etat Palestinien n’a jamais existé , et qui est un Etat inventé de toutes pièces pour servir aux régimes Arabes de faire diversion. C’est qu’après l’armistice de 1948, l’Egypte s’est rendue maîtresse de Gaza et la Transjordanie devenue Jordanie en 1950 a annexé la Cisjordanie et Jérusalem Est- 
                . Ces deux pays Arabes de 1948 à 1967 , n’ont pas créé un Etat Palestinien. Aujourd’hui les régimes Arabes parlent des frontières de 1967, or il n’ y a jamais de frontières reconnues mais des lignes d’armistice. 







                • DACH 19 juin 11:57
                  @Jonas = parfaitement fidèle. En 47, 2 états étaient sur la ligne de départ vers l’indépendance. Les états arabes n’ont pas voulu d’un état palestinien, car à défaut de vaincre les juifs et de les jeter à la mer, ils ont annexé le territoire palestinien ! Leur responsabilité !!!!!!!

                • Jonas 21 juin 09:53

                  @DACH


                  A part la « rue arabe » cet agrégat de tout et de rien , alimenté par la propagande des régimes Arabes, pour compenser la mal-gouvernance , la corruption , le manque de liberté, le népotisme et les nombreux échecs , économiques, sociaux , politique. auxquels , il faut ajouter toutes les tentations idéologiques, comme le nationalisme , panarabisme, panislamisme. Les indépendances qui ont remplacé le colonisateur étranger , par le colonisateur autochtone , autrement plus insensible aux souffrances et à la misère. Devant ces catastrophes des millions d’arabo-musulmans fuient leur pays au péril de leur vie pour venir quémander l’hospitalité de l’Ancien colonisateur. 
                  Ces arabo-musulmans préfèrent se blottir au sein des mécréants que de vivre parmi les leurs, en trahissant ,la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour faire de « l’indigène » un citoyen , fier de son pays. ( Algérie-Maroc-Tunisie etc)
                  A part , la « rue arabe » , aucun pays Arabo-musulman, ne voulait de la création d’un Etat Palestinien.( Refus du Partage de novembre 1947) 
                   
                   En plus , jamais au grand jamais , pendant les 19 ans ( 1948/1967) , la Ligue Arabe comme l’OCI , n’ont déposé à l’ONU , un projet invitant les deux Etats Arabes ( Egypte et Jordanie) d’attribuer les territoires entre leurs mains aux Palestiniens afin qu’ils puissent créer un Etat. 

                  Qui a empêché l’Egypte et la Jordanie de créer un Etat Palestinien pendant les 19 ans ? 
                   
                  Ces Arabo-musulmans , parlent de frontières de 1967 ? Or une frontière, est légale , lorsqu’elle implique l’accord des deux parties. Aucun pays Arabo-musulman de 1948 à juin 1967 , ne reconnaissait l’existence de l’Etat d’Israël . Alors de qu’elles frontières parlent les Arabo-musulmans  ? 

                  Ils confondent lignes d’armistice ( qui n’est pas la paix mais cessation des hostilités) et frontières qui doivent être discuté entre Etats. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès