• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Israël se vautre dans la fange

Israël se vautre dans la fange

Et la communauté internationale regarde ailleurs, ou déplore mollement les victimes en appelant « les deux parties » à la modération.

Photo : Simona Frankel, ambassadrice d'Israël en Belgique, source : RTBF.

Les faits

Mardi 14 mai, les États-Unis d'Amérique inauguraient leur nouvelle ambassade, située à Jérusalem-Est, dans les locaux de ce qui était jusqu'alors le consulat. Cette décision unilatérale américaine, décriée unanimement par la communauté internationale, est parfaitement illégale au regard du droit international et viole les résolutions du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale des Nations Unies.

L'inauguration, improvisée à la hâte pour coïncider avec le 70ème anniversaire de la création de l'État d'Israël, dans la partie arabe de la ville ne pouvait laisser indifférents les citoyens arabes palestiniens, et — dans une plus large mesure encore — les 1.500.000 palestiniens vivant dans le camp de concentration de Gaza, encaqué entre une mer patrouillée en permanence par la marine israélienne (blocus maritime), isolé au Sud à la frontière avec l'Égypte, fermée à la demande insistante des gouvernements israéliens successifs, et clôturé à l'Est par la fameuse « barrière de sécurité », lieu de tous les massacres des dernières semaines commis par Tsahal sur des Palestiniens pacifiques, venus manifester dans le cadre de la « Marche du retour ».

Ce timing n'est pas anodin : il vient dans une période cruciale où l'État israélien qui se rend tant et plus coupable de crimes de guerre est désespérément à la recherche d'un prétexte pour justifier l'usage de la violence aveugle. Ils ont tout essayé : assassinat de membres du Hamas, d'un ingénieur palestinien en Malaisie, ciblage des journalistes, etc. Tout est bon pour mettre le feu, susciter une réaction violente des factions palestiniennes combattantes afin de rejouer un sequel de l'opération « Plomb durci ».

Hier, donc, ce sont 55 manifestants civils pacifiques qui ont été abattus comme des chiens par les snipers de l'armée « la plus morale du monde ». Enfin, quand je dis « comme des chiens », je ne suis pas sûr que ces petits crétins auraient froidement tué des chiens comme ça, sans raison. Mais pour des Palestiniens, pas de problème ! Parmi les victimes, 8 enfants de moins de 16 ans dont un bébé, asphyxié par les gaz lacrymogènes.

La première question que je me pose, ayant moi-même un fils de l'âge de ces conscrits-assassins, c'est à quel point d'abjection les cadres de Tsahal sont-ils arrivés pour pousser ces gosses à commettre des atrocités qui tôt ou tard, briseront leur vie pour toujours ? On les a vus, les brillants héros de Sarajevo, les snipers qui du haut des immeubles tuaient femmes, enfants, vieillards : on les a vus recroquevillés en position foetale sur leur lit d'hôpital psychiatrique, gémissant les yeux dans le vague, totalement détruits, hantés pour le restant de leurs jours par les fantômes des âmes qu'ils avaient arrachées à la vie. Ces regards saisis dans le réticule, qui revenaient nuit après nuit peupler leurs cauchemars.

La « communauté internationale »

Exception faite de l'Afrique du Sud, qui a pris la décision de rappeler son Ambassadeur avec effet immédiat, la soi-disant communauté internationale, si prompte à réagir quand il s'agit de dénoncer les « crimes de guerre » du « tyran Bachar » brille par son absence. Du point de vue belge, la déclaration du ministre des Affaires étrangères rappelle étrangement les précédentes : 

Les violences que l'on a vécues à Gaza sont inacceptables. D'une part, le Hamas était totalement inconscient en lançant autant de milliers de personnes vers la frontière quand on voit ce qui s'est passé au cours des dernières semaines et la tension qui était présente sur le terrain. D'autre part, c'est un usage disproportionné de la force qui a été utilisé à l'égard de civils.

Dans lequel on rappelle que c'est le Hamas qui est avant tout responsable d'avoir envoyé des manifestants pacifiques protester devant la barrière de sécurité : eh oui, s'ils avaient fait une belote à la place, ou bu le thé en regardant le foot à la télé, les fous furieux d'en-face ne les auraient pas trucidés ! Faut-il préciser que cette drôle de marotte de placer le Hamas à la manoeuvre en tout temps ne fait plus guère illusion ? Faut-il rappeler que la Marche du retour n'est pas une initiative du Hamas ? Et quand bien même il y aurait des membres du Hamas au sein des manifestants, je ne vois pas trop en quoi cela autoriserait l'armée à faire usage d'armes de guerre contre eux ?

Ensuite, on glisse mollement un timide « c'est un usage disproportionné de la force » ? Non ! Non, Monsieur Reynders, c'est un massacre délibéré de civils exerçant leur droit à s'assembler et à manifester pacifiquement, c'est un crime de guerre ! Le 30 mars déjà, toujours dans le cadre de cette manifestation pour le droit au retour, les snipers israéliens avaient abattu 17 palestiniens et blessé plusieurs centaines d'autres. Combien de victimes civiles, combien d'enfants vous faudra-t-il encore avant de prendre vos responsabilités ?

Cette barrière est en train de devenir le stigmate de la honte bue des nations face à leur soumission atlantiste.

Du côté de Paris, pas mieux : 

La France a condamné les violences, par la voix d'Emmanuel Macron. Le chef de l'État annonce qu'il parlera aux acteurs de la région ces prochains jours. Plus tôt, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a exhorté les autorités israéliennes au « discernement » et à la « retenue dans l'usage de la force » et estimé que le transfert de l'ambassade américaine en Israël à Jérusalem contrevenait au droit international. « La France rappelle le devoir de protection des civils, en particulier des mineurs, et le droit des Palestiniens à manifester pacifiquement », a ajouté le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Source : Figaro

C'est bien joli de rappeler « le devoir de protection des civils », mais ce serait mieux de condamner les crimes, aussi, ou du moins de faire en sorte que la justice internationale puisse s'en saisir afin que les coupables soient traînés devant le TPI. Cette frilosité montre combien l'alignement sur Washington a définitivement détruit jusqu'à l'idée même d'une souveraineté de la France en matière de politique étrangère. Pour le reste, l'UE s'en occupe, n'est-ce pas ?

Petit florilège médiatique

Libération : Proche-Orient Trump s’installe à Jérusalem : au moins 59 morts à Gaza. Après sept semaines meurtrières, la manifestation contre l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis dans la Ville sainte a été durement réprimée par l’armée israélienne, lundi. Depuis le début de la « Marche du retour », plus de cent Palestiniens ont perdu la vie.

Sont distraits, ces Palestiniens ! À moins que ce ne soit l'effet de foule ? C'est vrai que dans ce genre de kermesse, on a vite fait de perdre des trucs, ils auraient dû penser à créer une tente spéciale « objets trouvés » ou « vies trouvées » ? Regardez les Israéliens, eux ils n'ont pas perdu une seule vie, on reconnaît tout de suite là des gens mieux organisés. Je suppose qu'on doit également mentionner le bon usage du verbe « réprimer » à la place du désormais traditionnel « réprimander » qu'on lisait un peu partout, jusqu'ici ?

Le Soir : 55 morts à Gaza : Netanyahu justifie l’usage de la force par la défense des frontières. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a défendu lundi l’usage de la force dans la bande de Gaza par le droit de son pays à protéger ses frontières contre l’organisation « terroriste » Hamas, après la mort de 55 Palestiniens sous les tirs israéliens.

Une frontière, eh ? Entre quels États ? En même temps, que ce psychopathe défende le bon droit d'Israël à massacrer les Palestiniens en toute tranquillité n'a pour moi rien de surprenant, par contre, ce qui me fait légèrement tiquer, c'est qu'on lui offre une tribune sur le plus grand quotidien du pays pour le faire. À quand une tribune libre pour Mahmoud Abbas ?

Le Point : Ambassade américaine - 55 Palestiniens morts après des heurts à Gaza. Selon un bilan provisoire, 55 personnes ont été tuées et 500 autres blessées après des affrontements avec des soldats israéliens.

Des « heurts » ? Qu'est-ce que ça veut dire exactement ? Que les Palestiniens auraient attaqué les soldats surarmés postés derrière la barrière ? Avec quoi ? Des cerfs-volants ? Accessoirement ce ne sont pas 55 Palestiniens « morts », mais bien « tués », et ce n'est pas « après », mais « lors » ou « au cours ». De rien.

Ouest-France : Après l’attaque sanglante à Gaza qui a tué 59 personnes, les Palestiniens pleurent leurs morts.

Parfait exemple de manipulation sémantique, et qu'on ne vienne pas me dire que c'est accidentel. Le titre n'impute à personne la responsabilité des morts c'est une « attaque sanglante » qui est responsable. De qui, et qui en a été victime ? On n'en saura rien.

Et la palme d'Or est attribuée à ...

L'ambassadrice d'Israël en Belgique, Simona Frankel.

« Les 55 Palestiniens morts de la bande de Gaza étaient des terroristes »

« Je regrette chaque mort, même si ce sont des terroristes, 55 terroristes », a déclaré ce mardi matin l'ambassadrice d'Israël à Bruxelles, Simona Frankel, au micro La Première sur la RTBF. « Même les 8 enfants et un bébé ? », lui demande le journaliste. « Des gens qui prennent des enfants et des bébés, ce n'est pas dans le cadre de manifestations calmes », a répondu la diplomate.

Selon l'ambassadrice, le responsable de ces morts est le Hamas qu'elle qualifie de groupe terroriste. « C'est le Hamas qui a pris en otage les Palestiniens dans la bande de Gaza et qui les envoie vers leur mort. Le Hamas est le seul coupable de ces morts. Ils ont décidé de sacrifier leurs frères et sœurs, femmes et enfants, pour gagner cette guerre médiatique. Nous ne voulons pas gagner cette guerre médiatique. » Source : La Libre

Je pense que cette intervention se passe de commentaire.

La résistance non violente

Au vu des réactions calmes et dignes de la population de Gaza, j'ai le sentiment qu'ils ont franchi un stade décisif en termes de compréhension des enjeux, et surtout, des moyens. La force n'est pas une option, parce qu'elle justifie des cruelles représailles, fournissant à bon compte des excuses aux nations hypocrites, qui ne savent masquer leur propre avilissement que derrière l'anathème et l'inversion accusatoire.

Rien de tel ici, nous avons un champ, plat comme la main, rougi du sang des innocents, venus là non pas parce qu'ils auraient été suicidaires ou stupides, mais parce que le désespoir ne cède qu'au sacrifice.

Et les vainqueurs ne sont pas toujours ceux qu'on croit.

Je suis Gaza

Parce que pour chaque innocent qui meurt, c'est un peu de notre propre innocence qui s'en va. Pour chaque avilissement assumé ou supporté, c'est un peu de notre propre capacité à distinguer le bien du mal qui s'estompe, c'est une parcelle de notre âme que nous perdons.

« Indignez-vous », disait Stéphane Hessel. Il avait compris que ce qui fait notre humanité, c'est précisément notre capacité à nous indigner, ou à nous émerveiller, tour à tour, tout au long de notre vie.

 

Article original sur LeVilainPetitCanard

Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

366 réactions à cet article    


  • Xenozoid Xenozoid 15 mai 22:01

    @Hecetuye howahkan

    qui n’a jamais fait dans la compétition , jette la pierre la plus loin


  • Hecetuye howahkan 15 mai 17:49
    Salut et merci

    mais l’indignation suffit elle ? absolument pas...c’est mieux que rien évidemment ,merci donc de cela bien sur..

    hélas le reste de l’humanité n’est pas un groupe uni mais une somme d’Intérêt particulier X par 7 milliards car quelques uns nous ont persuadé, ah mais avons nous encore une esprit critique ? non apparemment non,  !

    quelques uns nous ont dit : le grand singe est méchant donc tu es méchant, la preuve, l’oiseau mange le ver...

    et à partir de telles conneries dans le genre plus c’est gros plus ça passe et bien x milliards d’humains se sont mis en mode combat permanent à tous les niveaux..ils auraient pu coopérer volontairement donc , partager, créer largement de quoi subvenir sans aucun problèmes à tous nos besoins matériels et ce dans une ambiance de paix et de sécurité matérielle relative...

    ami terrien ne cherche pas la sécurité absolue ceci est un mythe tu tu brûlera les ailes..et le cerveau

    c’est d’ailleurs ce qui nous est arrivé il y a un temps inconnu de moi même, des fois je sais là non.
    nous avons commis l’irréparable de chercher la sécurité matérielle dans le combat entre tous , plus con que cela tu meurs..et bien c’est en cours..

    rebaptisé pour l’occasion il y a peu : compétition...un processus qui élimine et permets de voler et de créer un état planétaire totalitaire sanglant ..

    de passer de la collaboration amicale et partageuse pour assurer les besoins vitaux de tous à l’élimination appelé compétition a détruit une partie de nos capacités mentales par le fait entre autre de la peur , de la souffrance mentale etc long processus inconnu de 99,999999% de nous mêmes

    le rétrécissement de nos capacités a créé la terreur du futur parce que seule la pensée totalement inapte à la vie reste en marche etc le tout en cercle fermé de plus en plus dément...

    bon etc...j’expliquerais plus mais j’ai de la ratatouille à faire, de la soupe poireau pomme de terre, du flan, et peut être un thé avant de commencer..

    ami terrien en souffrance et qui n’y comprends rien donc hélas impuissant , mais on va y arriver, si si smiley je te salue..



    • Gil Hopkins 15 mai 17:49

      « ... barrière de sécurité », lieu de tous les massacres des dernières semaines commis par Tsahal ... »


      C’est pathologique cette propension à revenir inlassablement se faire tirer dessus au même endroit. Il y en a qui disent que Gaza est un camp de concentration, on peut aussi avoir le sentiment que c’est un asile de fous !

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 mai 18:55

        @Gil Hopkins

        C’est à peu près aussi idiot que pour les centaines de milliers de personne qui ont suivi Gandhi lors de sa première marche du sel, et des milliers sont restés sur le carreau, sans avoir même tenté de se défendre.

        La suite est connue :)


      • Gil Hopkins 15 mai 19:42

        @Philippe Huysmans

        Je ne connais pas l’épisode et je ne trouve trace nulle part, sur le web, de milliers de personnes qui seraient restées sur le carreau.

        Je note aussi qu’il n’y a eu qu’une seule « marche du sel », tandis que les palestiniens remettent ça régulièrement depuis la fin du mois de mars...

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 08:31

        @Gil Hopkins

        Des sites sur l’histoire de Gandhi et les marches du sel, c’est pas ça qui manque.


      • oncle archibald 16 mai 11:14

        @Philippe Huysmans :

        « Des sites sur l’histoire de Gandhi et les marches du sel, c’est pas ça qui manque. »

        En effet et on peut y constater que vous vous trompez, il n’y a pas eu de « carnage » des indous refusant le monopole des Anglais sur l’extraction du sel.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_du_sel

        Et pour rester sur le sujet qui est la Palestine, pourriez vous nous dire qui est le Ghandi des hystériques de la bande de Gaza ? Croyez vous que Ghandi aurait excité des femmes et des enfants jusqu’à les envoyer à coup sur se faire blesser ou tuer par des balles Anglaises ?

        Le pacifisme de Ghandi mis en parallèle avec les appels à la violence des fous du Hezbolah il fallait oser le faire, vous l’avez fait !


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 11:53

        @oncle archibald

        Pour le seul 17 mars 1930 (première marche du Sel), des dizaines de morts, abattus par les forces coloniales, et aucune réaction violente de la part des manifestants.

        Pourquoi faudrait-il un Gandhi, Archie ? Après tout, lui ne faisait qu’appliquer à la lettre les préceptes d’Étienne de La Boétie...

        Et si l’on peut facilement tuer un homme, on ne peut venir à bout d’une idée. C’est la base de toute révolution, bien avant quelque leader charismatique que ce soit.

        Contrairement à ce que vous éructez, il n’y a ici aucun appel à la violence, et c’est cela qui rend fous les autorités israéliennes qui se voient dévaler une planche savonnée dont ils savent qu’ils ne pourront la remonter de sitôt.


      • oncle archibald 16 mai 12:21

        @Philippe Huysmans ; « Pour le seul 17 mars 1930 (première marche du Sel), des dizaines de morts, abattus par les forces coloniales, »

        J’ai beau tourner sur le net et suivre toutes les pistes qui s’offrent à moi je ne trouve aucune trace de ces « dizaines de morts ».

        J’en conclus que vous les avez « ajoutées » au récit pour faire joli, et surtout pour essayer de rapprocher un mouvement parfaitement pacifiste, celui de Gandhi, d’un mouvement ultra violent celui du Hamas qui pousse des femmes et des enfants à la rencontre de la mort.

        Le Hamas ne cherche pas une solution au problème des Palestiniens, il se contente d’entretenir la haine et c’est sa raison de vivre. Comme le disait Brassens :

        Les Saint Jean bouche d’or
        Qui prêchent le martyre
        Le plus souvent d’ailleurs, s’attardent ici-bas
        Mourir pour des idées
        C’est le cas de le dire
        C’est leur raison de vivre, ils ne s’en privent pas

        Dans presque tous les camps
        On en voit qui supplantent
        Bientôt Mathusalem dans la longévité
        J’en conclus qu’ils doivent se dire
        En aparté, « mourons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
        D’accord, mais de mort lente »

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 12:46

        @oncle archibald

        Gandhi l’insurgé, par Jean-Marie Muller. Les faits se passent à Peshawar.

        Probablement moyen de trouver d’autres sources, mais celle-là est des plus sérieuses, d’ailleurs il me semble que cela avait été repris dans le film (Gandhi). Je vous laisse un peu gratter ?

        Vous pensiez que l’armée coloniale s’était laissé priver de ses principaux revenus en distribuant des câlins ?

        Et je note que vous considérez toujours des gens suffisemment désespérés pour préférer risquer la mort en manifestant pacifiquement que la résignation comme des « armes » (probablement destinées à éradiquer les juifs ?). Un moment, faudra consulter, eh.


      • oncle archibald 16 mai 16:40

        @Philippe Huysmans

        Vieille méthode de tous les totalitarismes, celui qui « ne pense pas bien » est considéré comme un malade mental et interné.

        Les opinions sont faciles à manipuler. Croyez vous que les enfants savent ce qu’ils risquent en allant défier l’armée israélienne ? Et croyez vous que ceux qui les manipulent n’espèrent pas qu’il y ait des morts parmi eux pour bien montrer combien les Israéliens sont de mauvaises gens ?

      • oncle archibald 16 mai 19:11

        @Philippe Huysmans : bien sûr j’ai gratté, et j’ai eu accès au bouquin en question.

        A Peshawar le 23 Avril 1930 ce sont des manifestations de masse d’Indiens musulmans dits « les chemises rouges » sous la conduite de leur chef Abdul Gaffar Khan dit « le Gandhi de la frontière Afghane » qui inquiètent les autorités Anglaises. Les Anglais arrêtent et incarcèrent ce leader. Ses partisans se rassemblent par milliers devant le lieu ou il est détenu et c’est dans ces circonstances que l’armée tire, faisant « plusieurs morts et de nombreux blessés ».

        Rien à voir avec des manifestations pacifiques pour avoir le droit de faire du sel ! Je maintiens donc que vous vous trompez, volontairement en essayant d’apporter de fausses précisions, et qu’il n’y a pas eu de « carnage des indous refusant le monopole des Anglais sur l’extraction du sel ».

        Je vous recommande également de ne pas confondre les Indiens et les Indous. Ceux dont vous parlez et qui se sont fait tirer dessus à Peshawar étaient des Indiens musulmans, pas des Indous.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 19:25

        @oncle archibald

        Ca ne vous suffit pas qu’ils soient morts, il vous faut encore les traiter comme des débiles ? Vous n’avez aucune pudeur ?

        Sans parler même de la raison pour laquelle ils étaient là, que vous ignorez et moi aussi, les faits sont juste accablants. Point.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 19:53

        @oncle archibald

        Vous maintenez que je me trompe *volontairement* ? Hum, faut arrêter la fumette, Archie, surtout l’herbe qui fait rire.

        On parle de gens ayant manifesté pacifiquement qui se sont fait lapiner ? Yes/No ? Allez, je vous aide, ça commence par Y..

        Donc désobéissance civile pacifique réprimée dans le sang : Yes/No ?

        Qui trompe qui, ici, Archie ?

        Sinon très drôle la distinction hindous/musulmans : et tellement utile à expliquer le propos :)


      • foufouille foufouille 16 mai 19:55

        @Philippe Huysmans

        chaque martyr est payé 3000€, un blessé grave 500 et 200 pour un léger.


      • oncle archibald 16 mai 21:34

        @Philippe Huysmans

        Des debiles juste parce qu’ils sont Musulmans et pas Hindous ? C’est vous qui le dites, pas moi.

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 21:36

        @oncle archibald

        Bizarre il ne me semblait pas avoir écrit ça : vous êtes sûr de savoir lire le français ? Je peux vous aider ?

        Sacré farceur.


      • abelard 17 mai 09:42

        @Gil Hopkins


        « C’est pathologique cette propension à revenir inlassablement se faire tirer dessus au même endroit. »

        J’adore cet argument. Il signifie que les israéliens sont de tels fous psychopathes décérébrés qu’ils ne peuvent absolument pas s’empêcher de massacrer hommes, femmes et enfants désarmés qui ne les menace pas.
        Dans ce cas, évidemment, manifester revient à prendre des risques énormes. Ce n’est pas comme si les Palestiniens avaient affaire à des êtres humains...
        Je suis assez d’accord avec ce constat et avec celui de Zeev Sternhell qui compare l’état de la société israelienne aux débuts du nazisme...

      • Gil Hopkins 17 mai 20:21
        @abelard


        « J’adore cet argument. Il signifie que les israéliens sont de tels fous psychopathes décérébrés qu’ils ne peuvent absolument pas s’empêcher de massacrer hommes, femmes et enfants désarmés qui ne les menace pas. »

        Vous n’avez pas bien compris. Il y a les manifestants sensés, qui restent en retrait, et puis il y a les siphonnés qui vont s’exposer aux tirs. Ils croient, ces gogos, que martyrs, ils monteront au paradis en deux coups les gros, donc ils se précipitent sous la mitraille dans l’euphorie, et en se disant que leurs parents seront fiers d’eux...

        On peut estimer que ces gens sont normaux... Mais moi. je n’y arrive pas. Et je ne suis pas le seul. Un journaliste du Monde, Piotr Smolar, tout ce qu’il y a d’acquis à la cause des Palestiniens, qualifie ce comportement « de sidérant, de profondément insaisissable pour un esprit occidental ». Vous voyez...

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 mai 21:34

        @Gil Hopkins

        Il y a de jeunes soldats, commandés par des ordures sans nom, qui tuent leurs frères humains sans aucun motif autre que « parce qu’on leur a dit », en dehors de tout cadre légal, de toute provocation, de toute agression, alors qu’ils sont et restent en parfaite sécurité.

        Une plaine, les salauds d’un côté, les pigeons de l’autre, et à la fin, on compte les morts.

        Vous pouvez bien vous épuiser à écrire que de risquer la mort par désespoir c’est « menacer la sécurité d’Israël », mais voyez-vous, en dehors d’un tout petit cercle ce psychopathes, ça ne risque pas d’avoir beaucoup de succès.


      • abelard 17 mai 22:08
        @Gil Hopkins

        J’ai très bien compris, au contraire :)

        Lorsque vous êtes parent et que vous savez le lit infesté de punaises, y coucher vos enfants n’est pas raisonnable. De la même façon, vous n’enverriez pas vos gosses traverser nus une forêt infestée de tiques ou un étang débordant de sangsues... Les punaises ne sont pas responsables de leurs piqûres, ni les tiques, ni les sangsues... leur mode de vie consiste à sucer le sang des mammifères, c’est leur nature.
        Voulez vous dire que les israéliens sont pareils à des tiques, à des sangsues, à des punaises ? Est ce leur nature d’israelien que de tirer sur des enfants palestinien ?
        Si vous le pensez alors oui, vous avez raison, ces gens qui manifestent sont fous. Avec des punaises, des tiques ou des sangsues, on ne discute pas. On les évite le plus possible ou on les détruit.

        Mais si l’idée que des êtres humains, même endoctrinés, même rendus fous par une propagande constante depuis l’enfance, sont responsables de leurs actes et que tuer un homme, une femme, un enfant désarmé est un crime (mais si, souvenez vous « Tu ne tueras point ») alors vous avez tort.

        Vous pourrez également dire à Piotr Mollard que je le compisse et le conchie a satiété. Déshumaniser un peuple (incompréhensible, les palestiniens ne fuient pas comme des lâches... comme... comme des soldillons de Tsahal devant le hezbollah) est le premier pas vers le génocide. Le Monde devrait s’en rappeler et virer cette ordure... Hélas, il y a longtemps que le Monde est devenu juste un torche-cul inconfortable.


      • Gil Hopkins 20 mai 20:40

        @abelard

        « J’ai très bien compris, au contraire... »


        Non, non, la preuve que vous ne comprenez rien, c’est que Piotr Smolar est totalement acquis à la cause palestinienne, tout comme Le Monde, au demeurant.

        Vous pourriez le vérifier en allant consulter ses articles sur sa page du Monde, dont voici le lien : http://www.lemonde.fr/journaliste/piotr-smolar/

      • waymel bernard waymel bernard 15 mai 17:49

        Le Hamas devrait savoir que le frontière défendue par l’armée israélienne c’est autrement plus sérieux que le frontière française avec ses 300 mètres de clôture en plastique installés par les identitaires. Qu’il fasse rentrer ses foules fanatisées, parfois avec des bébés, à la maison. La tuerie prendra fin.


        • papat 15 mai 18:07

          @waymel bernard

          N’étant plus payé, Israël a décidé de réduire ses livraisons d’électricité, plaçant les deux millions de Gazaouis dans une situation critique  : « Aujourd’hui à Gaza-Ville, les gens ont seulement trois heures d’électricité par jour. Plus au sud, cet intervalle se réduit à seulement une ou deux heures, raconte Léo Goupil. Comme le souligne le rapport de l’ONU, plus de 95 % de l’eau disponible aujourd’hui dans la bande de Gaza n’est pas potable. »

          Sans électricité, la désalinisation de l’eau de mer devient très compliquée. La situation sanitaire s’est aggravée depuis les bombardements israéliens de 2008-2009 (opération Plomb durci), de 2012 (opération Pilier de défense) et de 2014 (opération Bordure protectrice), avec la destruction des canalisations et systèmes d’évacuation des eaux. « Gaza est devenu un cloaque », observe un diplomate occidental.

          vous voulez qu’ils rentrent ou ? enfoiré !


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 mai 18:56

          @waymel bernard

          Il n’y a aucune frontière, parlant du même État... du coup on parlera plutôt d’un zoo privé, d’une réserve d’Indiens ou d’un... camp de concentration.


        • Jonas 15 mai 18:58
          @papat "Sans électricité, la désalinisation de l’eau de mer devient très compliquée. La situation sanitaire s’est aggravée depuis les bombardements israéliens de 2008-2009 (opération Plomb durci), de 2012 (opération Pilier de défense) et de 2014 (opération Bordure protectrice), avec la destruction des canalisations et systèmes d’évacuation des eaux. « Gaza est devenu un cloaque », observe un diplomate occidental.vous voulez qu’ils rentrent ou ? enfoiré !"


        • Jonas 15 mai 19:01
          @Philippe Huysmans "Il n’y a aucune frontière, parlant du même État... du coup on parlera plutôt d’un zoo privé, d’une réserve d’Indiens ou d’un... camp de concentration.« 


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 mai 19:02

          @Jonas

          À l’origine ils l’étaient tous, sinon on aurait appelé ça des prisons : c’est la prison du pauvre, pour les pauvres. Une invention britannique.


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 mai 19:07

          @hunter

          Technologie des juifs ? Vous rigolez ? Le seul domaine dans lequel je leur reconnais la moindre compétence industrielle est le software, pour le reste ils sont entièrement dépendants des pays d’Europe et des USA.

          Accessoirement un pays ou 30% des enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

          Merci bien je préfère la Belgique, même avec ses défauts (et nous l’industrie on connaît).


        • hunter hunter 15 mai 19:15

          @Philippe Huysmans


          Et l’industrie d’armement..entre autre !

          En tout cas les israéliens savent mintenir et améliorer une technologie, les arabes non !

          Adishatz

          H/

        • hunter hunter 15 mai 19:28

          @arioul


          Ah bon, il était pas Muzz Einstein ?

          ah merde alors, j’suis déçu !

           smiley

          Adishatz

          H/

        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 mai 19:45

          @arioul

          Argument un peu con, non ? Parce que bon, prenons le bon papa Einstein. Certes, juif, mais surtout, Allemand ayant reçu son éducation en Allemagne puis en Suisse.

          Il était Juif ou Allemand ? Selon moi Allemand.

          Et sinon, eh bien je suis Juif aussi, puisque je descends d’Adam & Eve ou de n’importe quel babouin qui aurait donné lieu à la lignée des homo sapiens.

          Et avant ça j’étais un trilobite, et encore avant j’étais un organisme unicellulaire, et avant, je me souviens pas bien, mais j’avais la ferme intention de me reproduire pour donner naissance à tous les génies de la Terre.


        • jeanpiètre jeanpiètre 15 mai 19:50

          @papat

          C est curieux cette volonté de faire payer aux prisonniers leur électricité,tout en claquant un blocus tout autour


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 mai 19:54

          @hunter

          Quand le climat social est propice, les sciences progressent : les arabes étaient les maîtres incontestés de la philosophie, des mathématiques et des sciences de l’ingénieur quand les andouilles venaient à peine d’arrêter de tourner dans le désert (40 ans à se paumer dans un bled plus petit que la Belgique, fallait le faire - heureusement, maintenant il y a le GPS).

          On a dit le même genre de cornichonneries des indiens, allez y faire un tour, vous allez tomber de l’armoire. Pareil pour la Chine, etc,


        • Pauline pas Bismutée 15 mai 20:05

          @hunter

          Tellement arriérés ces musulmans, qu’on les soupçonne de pouvoir fabriquer des missiles nucléaires malgré des sanctions et un accord international ... bizarre, non ?


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 mai 21:55

          @hunter
          .
          ’’Ah bon, il était pas Muzz Einstein ?’’
          .
          Une lettre d’Albert Einstein écrite peu de temps après le massacre de Deir Yacine
          http://www.alterinfo.net/Une-lettre-d-Albert-Einstein-ecrite-peu-de-temps-apres-le-massacre-de-Deir-Yacine_a39804.html
          .
          Il s’agit d’une lettre originale d’Albert Einstein donnant sa position sur le sionisme quelques heures après avoir appris le massacre commis par les sionistes à Deir Yacine en Palestine.
          Einstein y exprime son refus d’être associé à ceux qu’il qualifie de criminels.
          .
          10 avril 1948,
          à M. Shepard Rifkin, directeur exécutif des amis Américains des combattants pour l’indépendance d’Israël (une émanation du Lehi ou groupe Stern, NdT)

          Cher monsieur,

          Quand une véritable catastrophe finale s’abattra sur la Palestine, le premier responsable en sera le gouvernement britannique et les seconds responsables seront les organisations terroristes qui émanent de nos rangs.
          Je ne veux voir personne associé avec ces gens égarés et criminels.

          Sincèrement,
          Albert Einstein
          .
          Déjà, en 1938, Albert Einstein avait condamné l’orientation sioniste :
          « Il serait, à mon avis, plus raisonnable d’arriver à un accord avec les Arabes sur la base d’une vie commune pacifique que de créer un Etat juif. .. La conscience que j’ai de la nature essentielle du judaïsme se heurte à l’idée d’un Etat juif doté de frontières, d’une armée, et d’un projet de pouvoir temporel, aussi modeste soit-il. Je crains les dommages internes que le judaïsme subira en raison du développement, dans nos rangs, d’un nationalisme étroit. ..Nous ne sommes plus les juifs de la période des Macchabées. Redevenir une nation, dans le sens politique du mot, équivaudrait à se détourner de la spiritualisation de notre communauté que nous devons au génie de nos prophètes. »

          98. Moshé Menuhin, The decadence of judaiSm in our lime, 1969, p. 324.
          .
          https://www.youtube.com/watch?v=Ea7GFn8l7Fc#action=share
          .


        • Michel Maugis Michel Maugis 16 mai 03:02

          @papat


          Je vois très bien la Russie de Poutine offrir la première centrale électrique nucléaire flottante pour Gaza.

          C’est pour bientôt !. Quelle claque pour la bande de crapules USraélienne.

        • cevennevive cevennevive 16 mai 07:35

          @Michel Maugis,


          Certains salopards seraient bien capables de la détruire et de contaminer tout l’environnement.

        • papat 16 mai 09:06

          @jeanpiètre
          oui si il y a moyen de faire un petit billet ! marrant votre post , mais affligeant de vérité !


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 mai 10:18

          @arioul

          Je ne suis pas Wallon mais Bruxellois, et pour être précis, flamand d’origine, comme mon nom l’indique.

          Je ne vais pas commenter vos propos, vous risqueriez de le prendre mal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès