• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > J’ai attrapé la grippe porcine en février 2009

J’ai attrapé la grippe porcine en février 2009

Je me souviens, une affection assez inhabituelle, une fièvre dépassant légèrement les 38 degrés, un peu de toux, quelques encombrements dans les voix nasales faisant penser à une sorte de rhinite qu’en général, je n’attrape jamais puisque dès les premiers picotements nasaux, je prends une bonne dose d’aspirine. Quant à la grippe, j’ai le souvenir d’en avoir chopé une il y a 20 ans, sacrément carabinée, avec plus de 40 de fièvre. Même que mon médecin était prêt à m’amener aux urgences, croyant avoir affaire à une mononucléose. Puis tout est rentré dans l’ordre, après m’être bourré d’aspirine. Comme cette année à l’occasion de cet épisode dont je ne garde pas un souvenir très clair. Contrairement à mon père, qui s’inquiétait dès que sa température dépassait les 37 degrés et 8 dixièmes, je m’ai pas de tendance hypocondriaques, ni bobophobe (sensible aux bobos) Je me souviens même avoir disputé un match de volley-ball avec 40 de fièvre. A 20 ans, on n’est pas sérieux. Toujours est-il que je n’ai pas pris soin de noter les symptômes de cette supposée grippe qui me semblait nouvelle, avec un déroulement inhabituel, quoique, je n’ai pas beaucoup de souvenir des grippes, ayant été épargné par cette maladie ces dernières années. Mais en février 2009, ce fut assez étrange. Bref, je me suis bourré d’aspirine. J’ai quand même pu assurer un café philo et même, prendre mon vélo un soir par zéro degré pour assister à un concert classique auquel je tenais puisque mes compositeurs préférés étaient programmés, Respighi, Prokofiev, Rachmaninov. Le syndrome grippal a duré plus d’une semaine, pas normal cette affaire, mais le virus ne m’a pas achevé. En suis-je sorti renforcé, conformément à la jurisprudence philosophique nietzschéenne dont la devise est « tout ce qui ne me tue pas me renforce » ? Je n’en sais rien. Tout ce dont je me rappelle c’est que la vie a continué. Mon témoignage n’a de valeur que pour celui qui peut l’interpréter. La presse regorge de ces cas à peu près certifiés de grippe A sur la base d’un diagnostic médical, sans aucun test permettant de vérifier qu’il s’agit du virus nouveau. D’ailleurs, je me demande si on doit croire les données diffusées par les centres sanitaires. On ne sait même pas si le test a été pratiqué et dans l’affirmative, si c’est bien la souche mexicaine et californienne qui a été reconnue par l’analyse PCR. Car il n’est pas certain qu’une seule souche se répande dans les populations. Comme le suggère la suite.

En effet, une publication passée sous silence fait état d’un cas de grippe porcine identifié en Espagne en novembre 2008. On y apprend des choses instructives et notamment la détection de contaminations humaines aux Etats-Unis par un virus porcin sans qu’il n’y ait eu de déclenchement d’une alerte pandémique. Le virus résultant d’un triple réassortiment avec des fragments génétiques porcin, aviaire et humain, circule une dizaine d’années chez les porcs et semble-t-il, a été retrouvé chez les humains. D’après les données fournies, un virus porcin aurait même infecté cette patiente espagnole puis son médecin, sans pour autant être considéré comme le même que les souches mexicaine et californienne servant de référence pour la grippe pandémique de 2009. Cela dit, il se peut qu’un tel virus ait circulé et que quelques individus l’aient attrapé, comme cette fillette en Aquitaine décédée en février avec la mention décès H1N1 selon les informations communiquées par un internaute, mais qui n’a pas répondu à mon interrogation sur une éventuelle fragilité de cette gamine. Bien des gens ont été diagnostiqués grippe A selon la formulation médiatique, sans qu’on ne sache si les tests les plus précis ont été réalisés et même une consoeur stagiaire au Figaro a raconté son calvaire de patiente grippée A sur la base d’un simple diagnostic effectué par son médecin. Drôle de coïncidence, son affection a duré 10 jours, comme la mienne.

J’ai donc été touché par la grippe porcine. Je n’en suis pas du tout sûr mais je ne vois pas pourquoi je tairai cette information qui est sans importance, sans incidence, comme beaucoup de témoignages et de rapports médicaux diffusés dans les médias, notamment des constats de supposés cas ayant conduit les préfets à fermer des établissements scolaires au nom du principe de précaution. Je ne suis pas mort de cette grippe. La vie continue. Le virus porcin triplement réassorti aurait-il circulé d’Espagne vers l’Aquitaine où on vient de déclarer quelques décès positifs au virus de la grippe A sans savoir si c’est le virus mexicain ou alors le virus détecté sur cette Espagnole ? Alors on nous aurait menti. C’est bien une grippe espagnole qui aurait circulé sur le territoire français. On n’est sûr de rien. Mais j’ai quand même décidé de déclarer mon cas aux médias car il n’y a aucune raison de réserver la panique médiatique aux seuls médias de masse. Je veux contribuer à la surinformation pandémique en tant que bon citoyen de la confrérie des collaborateurs de la machine sanitaire hypochondriaque ! Préparez vos masques, pour un ultime tour de piste au cas où le virus vous choppe, pas de bière mais une mise en bière, préparez vos mouchoirs, la démocratie est morte, sortez vos masques de carnaval, le cirque pandémique se poursuit. The show must go on, avec les rescapés du sida mental et sans Coluche et Desproges.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • beneolentia beneolentia 12 septembre 2009 13:40

    moi, j’aime bien la bière, mais pas le cirque.

    pour ce qui est des mouchoirs, j’en ai un stock

    et je demande a qui profite le crime ?

    et tout d’un coup bling, ça y’est j’ai une révélation

    il profite aux fabriquants de mouchoir en papier
    aux frabriquants de savons
    aux fabriquants de masques
    et bien sur aux fabriquants de vaccins et d’aspirine

    c’est pour relancer l’économie bien sûr, j’y avais pas pensé
    ah ah ah le complot est démasqué !

    les mouchoirs en papier sont même gratuits
    voir le lien : http://www.jpg.fr/services-generaux/prevenir-la-grippe-a/mouchoirs-en-papier

    c’est écrit : remboursé a chaque commande ! (avec vos impôts lol)

    pour le savon, les masques et les mouchoirs en papier la preuve est là :
    http://www.jpg.fr/wrapper.aspx?param=page_h1n1_07092009

    relancer l’économie par la consommation alors que notre pouvoir d’achat baisse, qu’elle idée de cons, ça fait encore plus baisser mon pouvoir d’achat, si je dois consommer des trucs en plus.


    • Nicole 12 septembre 2009 18:43

      A qui profite le crime, demandez-vous ? Vous avez quelques infos là quant à sa perpétration  puisqu’un crime se prépare, a priori, si je suis votre formulation. Quant à qui il profite, il se dessine à l’horizon un vaccin universel qui ne sent pas meilleur.

      Tout ça justifie très évidemment les mises en garde :

      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23571


    • njama njama 12 septembre 2009 14:14

      La grippe saisonnière est une grippe A !
      Sans faire de tests (onéreux), et sans les résultats de ces analyses qui permettraient de distinguer la saisonnière de la « grippe A /H1N1, au plan symptomatique, aucun médecin ne peut les distinguer l’une de l’autre.

      Mais maintenant chaque cas de grippe est versé au statistiques d’évolution de la pandémie.
      Chercher l’erreur, ou l’arnaque, comme vous voulez ! La médecine par sondages bidonnés !!!!!!!!

      Honte à tous ceux qui soutiennent cette campagne qui ne repose sur aucune base scientifique sérieuse. Le Gouvernement est-il constitutionnellement habilité à prescrire des thérapies ? 

      C’est tout le concept de »santé publique« qui est à revoir ....
      La notion de »santé" si relative à l’individu, doit-elle être prise en otage pour satisfaire des enjeux économiques (voire politiques sous-jacents) ?

      2. Contrôler plus, sanctionner mieuxII Répondre aux enjeux de demain

      Au-delà de son objectif de court terme d’améliorer le taux de couverture de la population, la politique vaccinale doit, à plus long terme, être en mesure de répondre aux besoins en matière de recherche et de production nationales de vaccins et aussi de jouer un rôle moteur dans l’aide aux pays les plus pauvres.

      Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu’ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels.

      B. UNE PRODUCTION NATIONALE COMPÉTITIVE MAIS CONCURRENCÉE 1. Des atouts à conserver

      La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production. Notre pays dispose donc d’atouts certains mais il est de plus en plus directement confronté à la concurrence des pays émergents.

      http://extranet.senat.fr/rap/r06-476/r06-476_mono.html#toc129


      • njama njama 12 septembre 2009 14:34

        Mes excuses pour cette mauvaise mise en forme de mon message.
        A partir de :

        2. Contrôler plus, sanctionner mieux
        II Répondre aux enjeux de demain ...

        Les phrases sont des citations reprises dans ce Rapport n° 476 (2006-2007) du Sénat fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé, déposé le 28 septembre 2007


      • Arcane 12 septembre 2009 17:05


        ............. Atchoum !


        • Mikael Eon Mikael Eon 12 septembre 2009 19:27

          Attention.

          Une grippe peut en cacher une autre.

          Le cygne noir se cache peut-être dans la peau d’un suidé.

          Le changement de paradigme, dont on cherche partout les voies d’établissement, n’assoira-t-il pas ses fondations sur cette panzootie suivie de cette pandémie que décrit « Adama » ?

          Qui sait ?

          Certains romans sont des rêves sur papier et certains rêves sont prémonitoires.

          http://www.lulu.com/content/livre-%C3%A0-couverture-souple/adama/1151414

          Le roman peut être téléchargé gratuitement ou acheté sur papier.

          Le vecteur de la maladie n’a pas encore été trouvé. Attention


          • Wrong Orwell Wrong Orwell 12 septembre 2009 19:51

            Après nous avoir plumé avec la crise financière,ils dilapident complètement le trésor public et achèvent la Sécu ! Nouvelle technique pour affaiblir encore plus les Etats et réduire toute marge de manoeuvre. Solution que proposait le FMI et la Banque Mondiale en 19 ?4,je crois (pas sûr de la date) : privatiser tous les services publics et déréguler (voir « Let’s make money » de Erwin Wagenhofer). La dérégulation,on a vu le résultat...mais rien n’a changé ! Comme pince-mi est tombé à l’eau,qu’est ce qui reste ? On la connait tous. Comment se refaire une santé parmi les traders et autres golden boys (vous avez acheté Sanofi-Aventis,Novartis,Pfizer,etc,non ? dommage pour vous :çà flambe en bourse ! voir le lien de Nicole). Le pire est la complicité des politiques ! A croire que la « démocratie » est devenue une foutaise.


            • tonton 12 septembre 2009 20:34

              sans déconner, j’ai chopé ce que je suppose être une grippe fin mars à Bxl

              je n’en avais plus eue depuis 1986
              j’ai rapidement identifié un début de fièvre un soir, puis j’ai passé une nuit difficile mais le matin c’était fini...la fièvre en tout cas
              car j’ai alors cru que mes anticorps avaient vaincu le virus, mais je suis quand même resté « patraque » pendant une semaine ( genre hippopotame en scaphandrier )
              ensuite, il y a une courte rechute de T° et puis c’était définitivement fini... l’appétit est revenu.. etc ...
              je n’ai jamais appelé le toubib car je ne l’ai pas estimé nécessaire... je n’étais pas inquiet... je l’ai ressenti comme une grippe ... laquelle ?
              je ne le saurai sans doute jamais ... toujours est-il que je ne me vaccinerai évidemment pas

              voilà, c’était un juste un témoignage, comme l’article

              • curieux curieux 12 septembre 2009 21:01

                Ta grippe, tonton, tu peux te la mettre quelque part, je n’en ai vraiment rien à foutre


                • tonton 12 septembre 2009 22:24

                  si t’en avais rien à foutre, tu ne l’écrirais pas... pauvre imbécile


                • Lucien Denfer Lucien Denfer 12 septembre 2009 21:52
                  Histoire de jouer à se faire peur on en remet une petite couche :
                  • pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle  ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles ! [voici le lien de la circulaire ministérielle concernant le plan de vaccination  : http://www.lesechos.fr/medias/2009/0827//300371868.pdf]

                  • pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie  ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !

                  • comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?

                  • par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer uncontrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !

                  • pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que lagrippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?

                  • pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !

                  • pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé descommandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?

                  • autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?

                  • pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?

                  • pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?

                  • pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?

                  • pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?

                  • pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?

                  • pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?

                  • comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire. Cela m’a été confirmé par un docteur en biologie.

                  • pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.

                  • pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?

                  • si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne devaccination contre l’hépatite B ?

                  • pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont étédéclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?

                  • pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe,syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !

                  • pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!

                  • pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?

                  • pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?

                  • pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?

                  • pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !

                  • pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?

                  La recette est simple (en douze étapes, déjà expérimentées en 1918 avec succès) :

                  1. on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme !
                  2. on annonce ensuite 350 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11 septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre les forces du Mal – puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ;
                  3. on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire – alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ;
                  4. devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ;
                  5. pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (mercure, aluminium et squalène), reconnus pour leur grande toxicité ;
                  6. peu avant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y a une recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ;
                  7. on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur ! À noter que nous en sommes là, pour l’instant, dans la chronologie des événements.

                  8. dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !
                  9. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;
                  10. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;
                  11. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;
                  12. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.



                  • Wrong Orwell Wrong Orwell 13 septembre 2009 00:18

                    J’ai entendu parler de ce type d’opération qu’avait imaginé Rockfeller III sur l’eugénisme. Inspiré d’un rapport de Kissinger en 1974 : Le NSSM 200 prônant la réduction de la population mondiale pour contrôler leurs ressources (à commencer par les populations pauvres). Et le meilleur moyen était de réunir les hôpitaux, les labos pharmaceutiques, etc pour contrôler toute la chaine des soins.Terrifiant:une vraie théorie du complot qui n’en est plus une mais une véritable conspiration.
                    L’avenir nous le dira (espérons qu’on se trompe) : si tous les hypocondriaques, les populations les plus démunies, fragiles y passent,les militaires US ont eu tort de démocratiser internet...
                    La petite histoire de Rockfeller :
                    en stérilisant les certaines populations pauvres sous couvert d’une fondation, avec l’aimable contribution de Warren Buffet, il espérait contrôler les naissances.Curieux, il n’a pas souffert du Krach de 1929 : il avait été prévenu par le gouverneur de la Fed bien avant...


                  • Jultrand 13 septembre 2009 13:20

                    Bonjour,
                    Je vie au Brésil et moi aussi je pense avoir attrapé la A le mois dernier.
                    J’ai eu exactement les même symptomes, beaucoup moins violent qu’une grippe normale, mais bien plus long a soigner, moi ça a duré 2 semaines (parce que je n’étais pas assez malade pour m’arrêter de travailler...ou pas assez riche...).
                    Bref, maladie bizarre, désagréable, mais quand même pas malade comme un cochon !!!
                    Mais par contre ça m’a fait arrêter de fumer...


                    • Serge Serge 13 septembre 2009 16:45

                      Comme je l’ai déjà dit... si cette « pandémie à venir » menaçait la planète comme le suggère depuis des mois le matraquage politico-médiatique pourquoi l’OMS ( voir l’ONU ) ne lance t-elle pas une opération « vaccination gratuite ? »

                       Les laboratoires qui produisent le vaccin annoncent que 10% seulement seront réservés aux pays pauvres...quand on sait que l’Amérique latine est la partie du monde la plus touchée !!!

                      Plus cynique encore un responsable de Novatis déclare :
                      « Nous ne croyons pas que la livraison gratuite de vaccins soit une solution durable. »

                      Et certains veulent encore nous faire croire que ce n’est pas une course aux profits !!!


                      • himmelgien 13 septembre 2009 19:46

                         En 1960, dans sa bd épitaphe de sa série « Blake et Mortimer » , « le piège diabolique », Edgar P. Jacobs prophétisait l’auto-destruction de la civilisation humaine vers 2075 . On dirait qu’elle n’aura pas la patience d’attendre aussi longtemps !...

                         Non que je pense que l’espèce humaine se laisse si facilement « réduire » !... Commandant Cousteau, on veut rétrécir l’Humanité , en utilisant votre redoutable conclusion !... Mais, si on estime que la population humaine n’aurait jamais dû dépasser 600 à 800 millions d’individus, celà signifie que nous nous trouvons en état de « popullulation » depuis les débuts des Temps modernes (1492-1500)  !... Pourtant, nos ancêtres sortaient des terribles épidémies de « Mort Noire » ( la Peste ) qui avaient éradiqué le tiers de la population européenne !... 

                         En fait, dès que l’on commence à s’intéresser d’un peu plus près au nombre de notre propre espèce et à son développement, les données contradictoires s’accumulent et il serait peut-être temps de fréquenter les sites démographiques !... Ce que j’ai fait ... et on y trouve un tout autre langage : le problème n’est pas le nombre , mais l’inégalité des différents niveaux de vie et de trouver les moyens de les alimenter et de les améliorer !...

                         Si certains veulent diviser l’espèce humaine par dix, la réponse à ces personnages, héritiers néo-nazis, c’est de leur amener une corde et un arbre !... En fait, une guerre bactériologique ne peut mener qu’au chaos sanitaire, et si j’ai bien lu Darwin, les survivants ne seront pas ceux prévus par le « Plan » !...
                         Nous nous trouvons sur une planète quasiment vide , dont les trois-quarts ( 72 % ) sont inhabités, voire quasiment inconnus ( le fond des mers ) !... Quant aux terres émergées, une statistique faite dans les années 60 établissait que la moitié n’avait jamais été foulée par l’Homme !... L’impact de notre espèce sur son environnement s’avère une notion très relative !...
                         Le physicien Freeman Dyson ( second Einstein ) prophétise que le 10.000 prochaines années amèneront l’Homme à la conquête de la Voie Lactée !... Mais dans ce cas, notre démographie devra se montrer à la hauteur de l’ambition et les même pas 7 milliards d’humains se montreront alors ridiculement insuffisants !... Pour accomplir sa « destinée » le genre humain a besoin de tous ses enfants !... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires